« Morale, magouilles et médias | Accueil | Le sauteur d'obstacle »

18 mai 2006

Commentaires

Claire Bellot

Les affaires engendrent crimes, pots de vin, ententes entre les gouvernements et corruption internationale. L'affaire des vedettes de Taïwan n'est pas close : les gouvernements successifs se refilent le fardeau... bien lourd et encombrant. Les ventes d'armes sont juteuses pour les parties et personne ne veut les sacrifier. La guerre se vend bien... avec ou sans pétrole.

Pilou

Sauver QUI ???? Qu'il soit jugé au nom du people français comme tout autre citoyen - ni plus ni moins. Comme les Magistrats nous jugent toujours !

crochemore

Bonjour,

Certes, je suis un citoyen d'en bas, mais le citoyen d'en bas que je suis est intègre (et surtout pas intégriste) et reste fidèle au formatage qu’on lui a appris à l'école et qu'on lui raconte via les divers médias...

Donc, l'essentiel devrait être et devrait rester : REPUBLICAIN.

- Si le juge Van Ruymbeke a commis une faute : il doit être CLAIREMENT puni car il en va de l’intérêt de la République
- Si le juge Van Ruymbeke n'a pas commis de faute : il doit être innocenté CLAIREMENT et officiellement, il en va de l’intérêt du juge et de la République

Maintenant, ce n’est pas à moi de me permettre de dire dans quel cas se trouve le citoyen Van Ruymbeke (car même un juge est un citoyen, le fait d’être juge est une fonction particulière, certes, mais n’enlève pas la citoyenneté).
A-t-il commis une faute ? est-il innocent ? Pour cela, il faudrait au moins disposer du dossier, ce qui n’est pas mon cas…
Donc, je ne peux donner d’avis que sur une généralité.

Mais, une chose est certaine :

Si la République est vraiment ce qu’elle prétend être dans les textes ..

== > le juge Van Ruymbeke ou autre juge, même s’il est juge, n’en est pas moins citoyen et donc l’EGAL (égalité de droit) des autres citoyens.

Mais là est le problème de la France d’aujourd’hui !!!
La République est-elle ce qu’elle prétend être dans les textes ?
J’en doute profondément et j'ai des raisons d'en douter plus profondément que d'autres, bien et peut-être justement parce que je n'ai jamais rencontré le moindre juge de ma vie aussi bien en privé que dans sa fonction de juge.

Cordialement

Mélano

ADDITIF : justifié par mon souci de ce matin : "plainte contre X américain" pour tentative d'escroquerie via Internet via Paypal. Ma banque qui réagit au quart de tour, alors pourquoi ne la nommerais-je pas ?... "Banque AGF (en ligne), contrat multiservices" (aurais-je transgressé une déontologie de plus ?...)
1 – J'ai oublié "Davenas" !... "mes respects Monsieur le Juge" !...

2 - "O Justice !... " : Sans avoir "bâclé" mon précédent message, je suis passé un peu trop vite sur un "énorme point de discorde" entre "la Justice" et les "vrais gens" : le "VICE", DE FORME, DE PROCEDURE (pénale ou autres), qui ne profite qu'aux "délinquants à l'insu de leur plein gré" !...
Je vous en propose un exemple http://www.denistouret.net/constit/Tiberi_Xaviere.html dont les parisiens se souviendront longtemps, dans une ville où "l'on faisait voter les morts" (rappelez-vous le verdict) : l'affaire "Tibéri Xavière" (affaire jugée !... je ne suis même pas sûr d'être dans la légalité en la citant, mais ne vous inquiétez pas trop pour moi : en face du "petit juge d'instruction clône de celui d'Outreau, 25 ans et 31 mois de formation ", il y aurait un avocat (niveau d'études en droit aidant, ils ne jouent pas dans la même catégorie) et de plus, Maître Vergès ou tout autre du même "profil" !... (ce sera là, l'une de mes prochaines interventions)…)

LES PREUVES… ce qui manque à charge pour un "présumé" innocent qui vient de passer des mois en "préventive" avant d'être enfin libéré (mais pas dédommagé) !... sans oublier ceux qui y laissent leur vie…
LES PREUVES… ce qui ne manque pas pour un "voyou", un "truand", un "caïd" de la pègre ou de "l'intelligentsia", un "parrain régional", un "élu véreux", un ministre "coquin-copain", etc… , et qui va bénéficier d'une des clauses les plus discutables du DROIT…
LES PREUVES indiscutables face à "une erreur, un vice de procédure" qui innocentera le plus ignoble des individus !!!....
VOUS AVEZ DIT : "n'oubliez pas la Justice"…. QUAND C'EST ELLE-MEME "QUI S'OUBLIE"… et çà sent mauvais, très mauvais !!!...

"oyez ! oyez ! braves gens… au nom du peuple français, la "justice" vient d'être rendue" et malgré des preuves irréfutables : "NON LIEU" !..."

"VOX POPULI VOX DEI …" (n'hésitez pas à relire ce qu'en dit la page rose du Larousse)

Mélano

Tardivement sur le "sujet RVR" car nouveau ici...

RVR fait partie de ces magistrats dans lesquels le "grand public" (les vrais gens ! ) se reconnaissent un peu. "Un peu", car qu'y a-t-il de plus éloigné qu'un "magistrat" d'un simple citoyen justiciable ?...
A tort ou a raison, RVR qui ose s'attaquer aux "puissants" (comme Courroye et Alphen et Renaud avant) passe pour être un nouveau "Joss Randall", un nouveau "Juge Fayard", pourfendeur des "méchants"...
Si vous voulez faire "un peu" de corporatisme éclairé, PROTEGEZ LES ces "juges" qui ne sont pas toujours d'accord avec vous et qui utilisent quelquefois des "techniques non-codées" (dans notre pays)... Mais en face, les "techniques de truands" le sont-elles ?...
Vous avez vu les "techniques de montage" du financement du RPR ?... les "roublardises" de l'affaire "Clearstream" ?... le "blanchiment" de la Mafia de la Côte d'Azur (russes compris)?...
... et aujourd'hui l'affaire Marchiani et ses implications au plus haut niveau de l'Etat (dans quel état ? )
J'ai souvent le fou rire, en prenant connaissance des avis sur des "façons de faire pas académiques" : vous savez du style "ligne Maginot" et les "sales boches" qui passent à côté !... de quel droit ça !...
... vous savez : devant un agresseur armé d'un sabre, Indiana Jones dégaine son révolver et tire !... c'est pas du jeu çà !...
TOUT SE FAIT et les "crapules" n'ont pas les scrupules qui honorent certains d'entre nous !...
Je hurle quand un policier nous dit ne pouvoir rien faire alors que les "chefs" sont connus, répertoriés, "logés", et que les "caïds" roulent en BM neuves devant le commissariat, la Préfecture ou le Tribunal !!!!....
Bonne journée quand même et pour les "super-juges" : SALUT ET FRATERNITE CITOYENS JUGES

doc

Bergamatchi


Il me semble que l’adage dit : « qui triomphe avec le glaive, périt avec le glaive ! ».

C’est pourquoi, après quelques éclairages d’un homme qui n’est pas un illuminé, il ne me semble pas, comme je l’ai écrit, a posteriori que le fait que RVB doive se justifier devant ses pairs, soit critiquable dans un esprit de « traçabilité » professionnelle indispensable dans la charge qu’est la sienne.

D’autant que ce Magistrat a des ressources et qu’il faudra vraiment prouver qu’il a voulu la mort de la veuve et des orphelins, pour qu’il encoure une sanction.

En tant que policier vous avez du connaître de telles obligations à se justifier comme dans beaucoup d’autres professions, ne les rejetons pas faute de se retrouver dans le camp de ceux qu’on accuse d’avoir instrumentalisé un procès en sorcellerie.

A ceux qui abuseraient de la démocratie à des fins partisanes, il faut répondre en démocrate…

« Le glaive mais alors bien au milieu des plateaux de la balance. »

Bergamatchi

Bonjour Monsieur,
Ancien policier à la retraite, je tenais à manifester mon soutien au juge Renaud Van Ruymbeke. A quelques jours de l'élection présidentielle, comment se fait-il que les ténors de la politique passent sous silence le problème de la corruption en France. Nous voulons une France propre dans tous les sens du terme. L'écologie c'est beau mais la probité aussi. Alors continuons à nous battre contre les corrupteurs pour les éliminer de la scène politique.
Je vous adresse mes plus profonds respects.

le cerf françoise

Cette affaire me paraît inquiétante, le juge RVB m'est toujours apparu comme un magistrat intègre et très compétent. Je me pose des questions sur l'influence de Nicolas Sarkozy sur le déroulement normal de la justice. A suivre.

jenemappellepasnicolas

Je trouve personnellement choquant cette citation de M. Van Ruymbeke devant le CSM. Elle a entre autre but non avoué de faire "réfléchir" les autres magistrats.
Moi aussi je demande s'il existe un support quelconque pour lui apporter le soutien d'un modeste citoyen.

Evrard Marcel

Je suis Belge, mais connais le juge Van Ruymbeke de longue date et ai toujours apprécié ses combats.
Existe-t-il une pétition de citoyens pour lui apporter notre soutien ?

doc

A titre personnel, je ne vois rien de choquant dans la citation de RVB devant une commission disciplinaire composée de ses pairs.

En effet, au premier degré, en considérant qu’il s’agit d’une manœuvre pour pas dire « magouille » politicienne pour tenter d’abattre un « juste » , nous aurions confirmation que nous sommes dans une république bananière.

Au second degré, s’il n’y a que « bonne justice » en ce pays, ce magistrat n’a aucune crainte à avoir à aller s’expliquer devant les instances disciplinaires de sa profession comme beaucoup d’autres anonymes appartenant à des professions réglementées.

On ne peut pas avoir deux langages, voire plus, selon qui est interpellé par le système judiciaire de ce pays…

Mon humble avis irait dans le sens d’un « mélangisme » des genres et donc dans les « bananes ».

Que les membres du CSM refusent de siéger s’ils considèrent que leur saisine n’est pas juste.

Mais au CSM, Monsieur l’Avocat Général, il n’y a peut-être pas de super Mamie (Cf. votre dernier billet) sans légion d’honneur mais peut être, prêts à siéger, quelques-uns en attente d’une « rosette »…

Annie

Nous y voici donc, le garde des Sceaux a saisi le Conseil supérieur de la magistrature.
Espérons que vous ayez raison sur le rassemblement de la magistrature pour dénoncer tout ça.
Pour le moment, je n'ai vu qu'un Nicolas Sarkozy se réjouir et conseiller à RVR de lire le rapport de l'IGSJ. Il a l'air de croire que "c'est dans la poche" ...

marcel

Plus que jamais RVR a besoin de soutien face à la machine à démolir UMP.

Abate Gérard

La justice et la république devraient élever des statues à ces juges qui vont jusqu'à mettre leur vie en péril pour dénoncer "en leur âme et conscience" les turpitudes de ceux qui utilisent le(ur)Pouvoir à leurs fins personnelles. Ils ont mon soutien inconditionnel.

un étudiant

Il existe dans notre vieux pays de bien étranges pratiques; pourquoi vouloir tant cogner sur un magistrat dont les qualités sont unanimement reconnues, alors même que les nullités d'actes, de parties de dossiers, constituent des choix stratégiques bien plus efficaces pour quantité de plaideurs ? Certes, l'efficacité de notre système, en terme de contrôle de la procédure pénale, peut faire l'objet de débats. Mais en l'espèce, le grief souffre t il discussion?
Quelle image de la justice se dessine dans les têtes de nos contiyens ? Celle d'une institution, d'un monde où le politiquement correct et le corporatisme empêcheraient de santionner , fut - ce collectivement et de ce fait symboliquement, un groupe d'hommes et de femmes n'ayant pas su décripter quelles conséquences auraient leurs pratiques quant à la liberté individuelle d'innnocents?.
L'image d'une institution qui, se sachant parfois utilisée dans de mauvaises fins, ne souhaite aucunement s'y opposer et fait grincer les violons du "parcours" disciplinaire, quelques fois un peu trop "balisé" aux yeux de certains et qui, je l'espère, ne jouera pas, pour RVR, en harmonie. En tant qu'étudiant, je m'étonne. En tant que citoyen, j'apporte mon plus fervent soutient au juge Von Ruymbeke.

ETIENNE-FELIX Clarisse

Tous ensemble, unis dans le même combat.
Que justice soit rendue à un homme qui l'a si bien servie.
Clarisse.

BRANDON Danièle

Bravo il faut soutenir le juge VRB, cet homme est honnête lui, aucune sanction contre lui.
D.BRANDON

FINET Edmée

Je découvre votre blog seulement aujourd'hui.
Mais dès le 19/05/06, j'ai envoyé au CSM,(csm@justice.fr)un mail de soutien en faveur du juge RVR. Je n'ai aucun lien avec la justice, mais en simple citoyenne, je me sentirais "orpheline de la justice" si RVR était sanctionné.

Alain Robert

Un citoyen ordinaire, le plus ordinaire qui soit -j'en suis- peut-il témoigner de son soutien au juge VRB à l'instar de ses quelques quatre cents collègues. Sinon, sur votre excellent blog découvert depuis peu.
Très solidairement.

Marc Fievet

Bonsoir
Merci de visiter mon site qui pourra vous permettre de lire l'article paru mardi dans le Parisien. Je fais aussi de la pub pour l'achat du Playboy de juin qui me consacre un long reportage. Ces articles sont séparés par l'article sur Guy Drut...
Bien sincérement
Marc Fievet
www.marcfievet.com

eric thouvenin

pourquoi avez-vous l'air si démuni devant une question de justice ?

FRANCIS

je suis surtout surpris
par le silence de RVR pendant plusieurs mois alors que ses confrères du bureau d'à côté enquêtaient sur le corbeau...
cela me semble mériter une condamnation morale plus que judiciaire mais semble être l'aveu implicite d'une faute commise en avril 2004...
que l'on diffère sa promotion dans ce cadre me paraît logique,

sinon comme pour le juge Burgaud d'Outreau, l'opinion publique (dont moi) conclura: pour les juges d'instruction, contrairement au commun des salariés, promotion rime avec confusion et obstination....

yves duel

respect !

(d'autant plus que vos positions m'agacent souvent !)

CRAPULOX

On veut bien que la police infiltre,ce qui constitue une aubaine pour les ripoux mais qu'un J.I s'écarte tant soit peu de la procédure dans un souci de vérité, alors là ....
Il y a fort à parier que si ses découvertes avaient servi les intérêts de Villepin, RVR serait déjà président de chambre et plus.
Pas bon dans ce pays d'être un magistrat intègre, n'est-ce pas Mr de Montgolfier ?

basba

@ Marie-Christine Blin,

Vous me dîtes, et vous avez raison, qu'il est "très facile de critiquer avec le recul". Bref, vous me reprochez de ne pas cautionner le comportement de RVR.
Or cela revient à me reprocher d'avoir adopté le comportement habituel de la justice, qui condamne toujours a posteriori l'auteur -même involontaire- des faits incriminés.

Dès lors, je ne vois pas où est le problème quand on fait subir à un juge un raisonnement qu'il a l'habitude d'appliquer aux justiciables lambda.

Tok

D'accord pour les enquêtes hors procédure et la non-application de l'article 40 du CPP aux juges d'instruction, mais à condition que les enquêtes hors procédure soient également autorisées aux avocats.

Et que les perquisitions, écoutes téléphoniques, soient possibles dans les cabinets et aux domiciles des juges d'instruction, exactement comme ça se pratique envers les avocats dans ce genre d'affaire.

Autrement il n'y aurait plus d'égalité des armes.
Le caractère écrit et théoriquement communiqué à toutes les parties de l'intégralité du dossier d'instruction constitue à l'heure actuelle une garantie à laquelle il me parait difficile de renoncer, sauf encore une fois à permettre aux avocats ce que certains souhaitent permettre aux juges d'instruction.

mike

Ce qui se passe en ce moment me confirme que l'instruction est maintenant dans la main de la presse sans, hélas , la serénité nécessaire.

cactus

notre monde est devenu fou :-(

de modifier la célèbre pensée de Cantona , le Jo :
""Quand les chalutiers suivent les mouettes,
c'est que certaines sardines en ont été
éjectées ".
un résumé de notre monde actuel qui tourne à l'envers !!!!!!!!!!!!

brigetoun

et l'on ne pourra éviter que soit dit et pensé que la nature des dossiers dont il est chargé explique peut être la sévérité, et la position de certains syndicats

vanverde

j'applaudis votre article.

RVR s'est fait piéger, tout simplement.

le CSM ne doit pas être complice de ce piège, en écartant un magistrat aussi compétent et intègre.

il fait partie de ces magistrats que l'on dit, nous avocats, avoir eu l'honneur de cotoyer.

Masquelier

Je ne sais pas du tout, ni n'entrevoit ce qu'un jardinier peut faire pour sauver le soldat Van Ruymbeke, mais si une pétition de géraniums, une manifestation de campanules, une grève générale des merles sur barricades de framboisiers peut aider, c'est chose faîte.
Si vous l'approchez, dîtes-lui que des citoyens lui font une totale confiance, qu'il incarne avec quelques rares autres le peu d'honneur qui nous reste et que L'Art Existence observe attentivement son "redressement judiciaire".

sbriglia

cette nuit j'ai fait un rêve :Philippe Bilger était avocat général à la Chambre d'accusation chargée d'examiner la nullité des actes de procédure effctués par RVR depuis la remise des lettres ...telle une petite souris j'écoutais religieusement les réquisitions du Parquet...il y avait quelques grincements...je me suis réveillé en sursaut: réquisitions :condamné à se plonger dans un tonneau de bitume ,à se coller des ailes noires et à déambuler ...dans le vestibule de Harlay sous les croassements rigolards des gens de robe...c'était un cauchemar ...je me suis rendormi ,apaisé...

ALCYONS - Marie-Christine BLIN

@ Basba

c'est très facile de critiquer avec le recul mais lorsque RVR a accepté de rencontrer un simple supposé sachant sous la foi du palais, il ne pouvait pas deviner qu'il était manipulé et l'Ordre des Avocats a raison de vouloir éclaircir le rôle de l'avocat intermédiaire.

@ Sbriglia

d'une part la plainte de Nicolas Sarkozy ne concerne pas une diffamation, dont la prescription est de 3 mois, mais une dénonciation calomnieuse, qui ne peut commencer à être prise au sérieux qu'après la reconnaissance de son absence de fondement, d'autre part, rien, en l'état, ne prouve que le supposé sachant rencontré par RVR sous la foi du palais soit le corbeau de la lettre mettant en cause NS.

Plus généralement, j'estime RVR, dont la Cour d'Appel de Paris a besoin et il serait scandaleux que les justiciables relevant de cette cour d'appel soient privés de l'excellent technicien du droit, pondéré et loyal, qu'il est sous prétexte qu'une personne à déterminer s'est amusée à utiliser les services secrets français à de basses oeuvres.

etonne

@Jean-Dominique Refait

enfin une bouffée de bon sens et de logique : il ne faut pas confondre enquête et instruction.

Marc Fievet

Merci infiniment de ce soutien au juge Van Ruymbeke.
Merci de continuer à vous exprimer, juste parmi des "justes" bien silencieux.
Merci d'"exister".
Respect!
Marc Fievet

Jean-Dominique Reffait

J'avais préparé, pour votre précédent billet, un paragraphe sur cet épisode et je ne l'ai pas envoyé...

Enquêter, c'est enquêter. La procédure, c'est le dossier, ce sont les pièces du dossier, les auditions dans le cabinet du juge. Se limiter à cela, ce n'est pas enquêter. C'est attendre que la vérité arrive toute penaude,à poil et démaquillée, sur l'auguste bureau du juge triomphant.
Enquêter, c'est aller là où ça se passe, traquer l'élément manquant pour le recouper, le disséquer, l'écarter au besoin.
On reproche à RVR d'avoir enquêté. On sait ce qu'il a fait des pseudos-révélations de Gergorin, mais il ne pouvait pas le deviner avant de les avoir en main.
Si Burgaud était sorti de chez lui pour constater que dans certain appartement on ne pouvait organiser d'orgies à trente personnes, sa cervelle aurait peut-être fonctionné.
Ils sont combien de juges à rester peinardement dans leur bureau, à enregistrer benoitement les délires d'une Badaoui sans prendre la peine de surprendre la vérité là où elle se cache.
RVR, par son attitude, réduit le risque de l'erreur judiciaire, en ne laissant rien au hasard. Il va au charbon, il dit même "envoyez moi ça de façon anonyme", car il a besoin de savoir et, le jour venu, il sait quoi faire de son "anonyme".

Je ne vois même pas où se trouve la faute : Gergorin n'était pas dans le dossier, RVR rencontre un type qui, dans une relation de confiance, lui transmet des infos. RVR assure la procédure en se faisant envoyer le document à son cabinet.

Là où il y a problème réél, c'est que, dans le cadre d'une enquête sur la diffamation, RVR n'a pas porté connaissance à ses collègues de l'identité du corbeau. C'est limite obstruction.

Enquêter, si les juges savaient le faire, nous serions nombreux à ne pas souffrir de leur passivité.

sbriglia

Là Monsieur l'Avocat Général,vous allez déclencher des salves!RVR est très certainement un magistrat qui fait honneur à sa robe...un probe,un vertueux...mais qu'allait-il faire dans cette galère de ce qui apparaît être le "pétage de plombs" (vilaine expression ,pardon!) d'un doux illuminé ,assisté ,horresco referens ,d'un avocat qui joue les petits télégraphistes d'un corbeau qui est anonyme pour la France entière (y compris la respectable Madame de Talancé :elle doit lui en vouloir à RVR!)
sauf pour ...le Juge d'instruction qui fait passer la "Foi du Palais" (entre nous,cette "foi du Palais", c'était entre avocats ,pas entre magistrats et avocats,que je sache...)au dessus du Code de Procédure Civile...et donc de la Loi, qu'il enseigne au demeurant...dur ,dur de penser qu'il s'est ainsi avancé "vétu de probité candide et de Lin blanc" ,à défaut de soie noire!
Enfin,je comprends votre plaidoyer :on a besoin malgré tout de RVR et je pétitionnerais pour lui si j'étais encore en activité...

Mm

Bonjour.Ca me semble excessif. On dirait une revanche du politique sur le judicaire ajouté à une réponse du politique aux attentes des justiciables après Outreau.

Basba

RVR est en effet un grand magistrat qui valorise l'autorité judiciaire depuis de longues années.

En revanche, s'il a violé le droit, je ne vois pas pourquoi il devrait être à l'abri d'une procédure disciplinaire. Si RVR a commis une faute, on ne saurait le qualifier de "victime collatérale" de l'affaire Clearstream. Il serait plutôt la victime de sa propre turpitude. Nemo auditur...

A sa décharge, je reconnais cependant qu'à ce niveau d'enquête où les enjeux "politico-industrialo-médiatiques" sont énormes, certains excès procéduraux peuvent nuire à l'efficacité judiciaire. Peut être que de nombreux informateurs se tairaient si l'on exigeait d'eux des déclarations sous serment avec PV?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS