Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014 Entretien de 1h15 avec Henri Guaino, diffusé le 25/04/2014 Entretien de 53 mn avec Eric Naulleau, diffusé le 2/05/2014 Entretien de 52 mn avec Grégory Coupet, diffusé le 16/05/2014 Entretien de 50 mn avec Michel Field, diffusé le 23/05/2014 Entretien de 50 mn avec Xavier Bertrand, diffusé le 20/06/2014 Entretien de 58 mn avec Michel Onfray, diffusé le 16/09/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • Europe 1
    Tous les dimanches de 12h45 à 13h, le parti pris de PB, avec JP Gené et Guy Roux, dans "Europe 1 Week-end", édition d'information de Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 7 octobre, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« DSK au centre | Accueil | Hitler s'est invité à Cannes »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef01543260aaa6970c

Voici les sites qui parlent de Quelques leçons avant l'heure :

Commentaires

Mary Preud'homme

Herman dans ses oeuvres. Le négationnisme n'est-ce pas sa spécialité ? Normal que quand il se trouve en face d'un "vieux fusil", d'un ou d'une bronzé(e), d'un fils ou fille de résistant ou déporté, voire d'un enfant ou d'une femme (jadis) violés et qui témoignent en leur âme et conscience, il nous fasse une poussée d'urticaire ou un gros caca nerveux !
Toute honte bue ! Prosit Herr Man

Herman

Honte à vous, Mary Preud'homme, les nouvelles "avancées" de cette affaire viennent des services du procureur, donc plus que fiable... et sans millions de dollars ! Oui, je sais, c'est dur...
Ouvrez votre télé et regardez les avocats de votre pauvre victime dégueuler leur vilenies dans le magnifique pays que vous décriviez que sont les Etats-Unis ! Ils savent déjà que c'est cuit, alors on sort les dernières cartouches (un peu comme vous...) en essayant de reprendre la main médiatique, fût-ce en exposant les faits crûment, et ainsi en salissant (pourtant elle préfère blanchir...) une nouvelle fois votre pauvre victime...

calamity jane

De l'art de faire chuter les génies ou
quand un poste de présidence d'un pays en
décomposition vaut plus que son honneur
dans le for intérieur de son être...!
(le traquenard -et non le complot- se
vérifiant, j'en reste à mon premier post
à propos de cette affaire).
Où en est-on pour Karachi et ses douze
morts ?

Mary Preud'homme

Strauss-Kahn, victime ? sur le point d'être blanchi par... l'accusation. Big up ! Nafissatou, criminalisée et présumée consentante, noircie ! La routine quoi... Comme il fallait s'y attendre, tout devrait bientôt rentrer dans l'ordre par la magie de quelques centaines de milliers de dollars bien placés.
Moralité : "Selon que vous serez puissant ou misérable"... etc. etc.
A vomir !

Shaolignes

"aujourd'hui tristement incarcéré"... Au jour d'aujourd'hui il y a pire comme condition d'incarcération, pour ceux qui n'auraient pas les moyens de verser une caution pareille !!!
Quand on apprend que cet olibrius est un véritable obsédé sexuel qui a déjà sévi, pourquoi s'apitoyer sur son sort :
UN JOUR OU L'AUTRE, TOUT SE PAYE !!!

Marie

Arrêtez les chiens d'attaque sur Strauss-Kahn et protégez les inculpés
par Bernard-Henri Levy

http://www.thedailybeast.com/blogs-and-stories/2011-05-23/bernard-henri-levy-stop-the-attack-dogs-on-strauss-kahn-and-protect-the-indicted/#

Mary Preud'homme

Je ne compte plus mes interventions disparues ces temps derniers. Cette fois j'avais pointé l'hypocrisie des gauchistes qui après avoir soutenu mordicus leur champion DSK, tout en ignorant ou diffamant la plaignante, envoient finalement leurs féministes de gauche (pléonasme) manifester bruyamment et opportunément, après une semaine de tergiversation, en vertu de la bonne vieille sentence populaire qui recommande d'avoir toujours deux fers au feu pour se tirer d'affaire.
Si bien qu'au final et quelle que soit l'issue de cette crapuleuse histoire de moeurs qui éclabousse toute la France, nos socialos mégalos pourront tirer habilement leur épingle du jeu, voire même se défausser sur Sarko qui n'en peut mais...

Marie

Réactions sur cette affaire :

http://www.dskisback.com/

Jean-Michel

D'ores et déjà, les avocats de Dominique Strauss-Khan se targuent et se font fort, tôt ou tard, de démontrer l'innocence de leur client ou, plus exactement, en précisant un peu le sens de la formule, d’obtenir son acquittement.
Cette déclaration bien péremptoire de Benjamin Brafman anticipe très certainement ce que seront in fine les conclusions de cette histoire.
Un épilogue favorable à DSK ne peut guère échapper aux moyens financiers considérables qui vont être engagés pour le défendre.
Il existe un risque que la vérité, si elle devait l'accabler, (les premiers tests "adn" sont pourtant défavorables), soit habilement réécrite par la défense.
L'ancien directeur du FMI dispose de relais exceptionnels, de moyens financiers insoupçonnables et puis il y a une telle humiliation médiatique à réparer que l’accusation sera broyée inexorablement par un dispositif hors du commun pour discréditer la plainte.
Le premier acte qui nous a été montré de cette justice américaine nous a interpelés par une procédure implacable ignorant les castes. Les prochains tableaux devront conserver le même panache.
Ce feuilleton judiciaire va pendant des mois alimenter les chroniques et les commentaires avec leur cortège de désinformation, de coups de théâtre et d'enfumage des évidences.
Dominique Strauss-Kahn reste un homme puissant, il est à terre, il n'en est que plus redoutable.

Marie@Raph38

"Pourquoi la victime n’a-t-elle pas mordu son bourreau : a-t-elle donc été menacée avec une arme, un couteau ?"
Raph38 | 23 mai 2011 à 19:45


Votre réflexion rejoint celle de Aïssa. Etant donné que personne n'est en possession du dossier de la police et du procureur, il serait peut-être temps d'arrêter ces suppositions de convenance politique !

Rien ne prouve par ailleurs que ce monsieur n'ait pas été mordu ?
Et en dehors de l'effet de surprise, rien ne prouve pour le moment qu'il n'y a pas eu bagarre.

Non seulement cette affaire est malsaine mais elle l'est d'autant plus que DSK actuellement dispose de fonds illimités alors que la plaignante a été contrainte de quitter son emploi pour sa sécurité !

Cette affaire démontre fort bien ce à quoi doit s'attendre une femme lorsqu'elle se fait agresser et la réaction d'un agresseur qui prétend vouloir rétablir "son honneur" !

Marie@Oursivi

@oursivi

Oui mais 3g ou plus de Dom Pérignon !

Raph38

DSK est tellement important qu'on a inventé un nouveau concept : la « présumée » victime (entendu sur France culture entre 17 h et 19 h).
Philippe Meyer feint de découvrir une nouvelle aristocratie lorsqu’il évoque le mépris et la condescendance de BHL et de Robert Badinter à l'égard de cette femme de chambre.
Chevènement s’insurgeait que l’on puisse arrêter un homme tel que DSK sur les dires d’une femme de chambre.
Et toutes ces « maladresses » proviennent des défenseurs auto-proclamés de la morale et du respect des droits de l’Homme.
Il est vrai que les plaintes qui commencent à se faire entendre ici ou là à propos de DSK ont fait craquer le manteau des apparences et de la respectabilité pour finalement faire apparaître le visage du prédateur, maniaque sexuel, abuseur et pervers. Celui du violeur en série
Question : si DSK était totalement innocent des 7 chefs d’accusation, ne serions-nous pas déjà sous un déluge de protestations 24 heures sur 24 de la part de tous les politiques et cadres de gauche, de tous ses amis politiques, journalistes et artistes, de toute la machine et des moyens d’influence dont dispose un des hommes les plus puissants de France et d’Europe ?
Nous perdant dans l’accessoire, les communicants recrutés par les époux SK sont déjà à l’oeuvre (midi au lieu de 13 heures, portable, une femme de chambre à cette heure dans un hôtel de cette catégorie …) :
Une chose sur laquelle s’accordent tous les commentateurs (ni amis intimes ou cousins de DSK) : la thèse du complot ne tient pas. Elle sert à ceux qui refusent l'absurdité d'une situation extrême : tout la veille. Plus rien le lendemain. Et des rêves de revanches électorales qui s'envolent. Inacceptable pour beaucoup

Alors que faisait donc l’un des hommes les plus puissants de la planète, virevoltant d’une conquête à l’autre, seul dans une suite ?
Pourquoi la victime n’a-t-elle pas mordu son bourreau : a-t-elle donc été menacée avec une arme, un couteau ?
…Si on revenait aux faits…

oursivi@Marie

"les femmes... c'est du passé, terminé, finish..."
Marie@oursivi

Oui, c'est vrai, il voulait refaire sa vie avec Laboca avant de se raviser une fois son alcoolémie repassée sous les 3g.

AO

Pierre-Antoine

Un très bon article de Caroline Fourest sur le festival de Kahn.

(...)
"La protection de la vie privée ou la présomption ne justifient en rien de minimiser une affaire d'agression sexuelle, ou de douter de l'innocence de celle qui s'en dit victime."
(...)
"On peut s'interroger sur le fait d'avoir laissé un homme incarner notre horizon politique sans s'inquiéter de récits, qui, aujourd'hui, commencent à émerger."
(...)
"Sans parler de l'affaire qui nous occupe, il faudra bien s'interroger en profondeur sur cette propension à qualifier de comportements de "jouisseur" ou de "séducteur" des comportements prédateurs et compulsifs, relevant plus de la psychiatrie que de l'hédonisme."
(...)

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/20/eloge-du-consentement_1524973_3232.html

Cordialement

Pierre-Antoine

LABOCA

@Marie
Qui "serait mon séducteur de pacotille"?
DSK?
Si c'est à DSK que vous pensez, alors je m'empresse de vous dire que vous vous trompez, car mes seuls séducteurs sont les prophètes d'Israël et Jésus.
DSK m'a parfois impressionné par son agilité intellectuelle; par le passé il a aidé des connaissances qui étaient en détresse sociale : pour cela je me garderai toujours de souhaiter le voir toucher le fond.
Mais jamais je ne l'absoudrais d'un crime qu'il aurait commis.
Je sais faire la part des choses...

calamity jane

Aïssa, qu'est-ce qui vous prend ?
A moins que nombre de femmes aient essayé
de vous comment dit-on déjà pour les
hommes ?
Autre chose : j'ai connu une élève
infirmière qui lors d'une présentation
instruction - en groupe donc - devait placer
une sonde urinaire. Ce qu'elle fit - devant
ses collègues-élèves. Le Monsieur a eu
une montée et l'instructrice s'est adressée
aux élèves en disant : "voyez, on sent
qu'elle s'y connaît" !
Mais je comprends l'excès que vous essayez
de pointer.

Aïssa Lacheb-Boukachache

Alexandre mon cher de Sao-Paulo, si ce n'était que du Pulp fiction, film dont chaque scène est d'anthologie, ce serait bien, dites … Mais ce n'est pas le cas, ça devient carrément dingue, on risque notre peau à cause de certains procureurs dont le fonctionnement cérébral n'est pas très clair manifestement …

Après avoir lu le lien que je mets ci-dessous, revenez ici …

Vous le constatez, on est bien chez les fous, n'est-ce pas? Si je prends cet exemple très emblématique de cette pathologie paranoïde qui frappe une bonne partie de l'ensemble judiciaire, ce n'est pas pour rien car il est plus que souvent de ces histoires ahurissantes dans les tribunaux. Ainsi vous comprendrez mieux pourquoi de plus en plus en hôpital comme en tout autre lieu de soins, l'intimité des malades est sacrifiée (portes grandes ouvertes lors des visites médicales et paramédicales et lors des soins; soins et toilettes à plusieurs (même si il y a pénurie dramatique de personnel soignant; on se débrouille) pour éviter d'être seul dans la chambre avec la patiente ou la résidente si on est en maison de retraite et suspecté de ce seul fait de toutes les ignominies et j'en passe … Moi qui suis infirmier et qui exerce, je m'imagine répondre à ce procureur qui a porté l'accusation contre ce malheureux type de cette maison de retraite: «Mais monsieur (ou madame) le procureur, une toilette génitale sur une femme comme sur un homme malade et/ou grabataire, ça se fait avec douceur, ça se pratique lentement, avec insistance, avec méticulosité, avec humour aussi quand c'est possible pour dédramatiser, c'est ainsi, c'est la règle, c'est le soin qui est comme ça, on n'agresse pas les gens, on ne les blesse pas, surtout quand ces gens sont malades, affaiblis, vieux … Selon vous, monsieur (ou madame) le procureur, pour ne pas risquer d'être accusé d'attouchement sexuel sur malade et personne vulnérable, un infirmier, un aide-soignant ou faisant fonction se devrait de pratiquer ces toilettes de manière brutale de façon à ne laisse planer aucun doute quant à ses intentions et la finalité de son acte, dites? C'est cela, votre conception des choses, c'est ainsi? Soit! Lorsque ce sera votre tour d'être sur ces lits hospitaliers, on vous la fera selon vos critères singuliers, votre toilette génitale, vieux et/ou malade, quel que soit l'état dans lequel vous serez, monsieur, madame, le procureur, on vous le fera à l'arrache, ce soin intime, il n'y aura plus aucun doute ni suspicion à ce sujet, il ne s'agira absolument pas de douceur, d'attouchement sexuel criminel et/ou délictuel quelconque, vous regretterez ce moment-là, vous le sentirez passer, surtout si vous êtes porteur d'une sonde urinaire permanente, d'une infection urinaire, d'une maladie génitale, c'est certain et au moins nous les soignants ne risquerons plus de nous retrouver à la barre correctionnelle et là, aucun doute ensuite, il ne vous viendra plus à l'esprit de considérer ces actes comme vous les avez considérés pour ce type que vous avez traîné lamentablement au tribunal …. Voilà, on en arrive à ça, Alex, en France, on en arrive à ces aberrations, Marie; un procureur déjanté qui voit un sexe de femme à la place du bras et m'accuse des pires vilenies et un autre non moins déjanté qui accuse un autre soignant d'accomplir correctement son travail, c'est-à-dire avec douceur et selon les règles élémentaires de la profession, qui l'accuse de non moins pires vilenies … On en arrive à devenir comme les Américains USA ces tarés dont certaines entreprises disposent même d'ascenseurs pour femmes et d'ascenseurs pour hommes et d'autres dispositions sociétales et professionnelles de la sorte. Ainsi, si c'est du viol, de l'attouchement, mais j'en commets alors dix par jour en tant qu'infirmier, ah j'en fais des toilettes génitales, sur des centenaires mourantes comme sur des bimbos de 20 ans alitées car fracturées d'une jambe ou d'un bras ou des deux momentanément, oui j'y vais doucement, oui avec douceur, avec insistance sur les plis et tout, vous voulez des détails précis, que je raconte tout techniquement, professionnellement, les protocoles rigoureux, le temps qu'on y passe, le temps qu'on y met, où on met ses doigts, ou on met ses mains, et je vous raconterai aussi comment c'est compliqué et plus que délicat quand il s'agit d'une toilette génitale féminine anti-septique ou septique comme on voudra, etc., vous voulez?! Comme c'est si simple pour vous depuis vos bureaux; comme si c'est si drôle pour nous depuis les lits des souffrants … Mais m'égarè-je peut-être? Et si vous-mêmes, magistrats, étiez pris aussi dans ce tourbillon fou, ce vortex infernal de ces féministes enragées haineuses des hommes qu'on voit, tiens aujourd'hui encore, protester et manifester à Paris contre … elles-mêmes ne savent plus quoi exactement, quoi de réellement justifié, honorable, sinon que pour consolider leur place sociale et professionnelle qui n'est pas, loin s'en faut, celles de ces nombreuses femmes esseulées, abandonnées, misérables, maltraitées en France et ailleurs … La pression de ces hallucinées de la revendication féministe est telle qu'elle contamine jusqu'à des magistrats censés être sensés, raisonnables, intelligents et sachant faire la part de bien des choses. Dans leur folie insane, elles les entraîneraient et sans qu'ils le soupçonnent, elles les instrumentaliseraient … Aussi la féminisation plus que marquée de la magistrature, ce n'est pas tout mais ça y fait, certaines sont dingues carrément, c'est su … Jusqu'à un gendarme que je connais, un gradé qui plus est, qui il y a quelque temps me dit: «Moi, tu sais, jamais je ne reste seul avec une collègue dans un bureau, jamais! Même pour la noter, je laisse la porte grande ouverte ...» … Voilà la situation, voilà où on en est! Il faut se défendre, il ne faut pas rester passif! Contre ces Chiennes, il faut des Chiens!

Pour finir car l'avenir dure longtemps et on saura peut-être ce qu'il en aura été réellement et pour transition … Dominique Strauss-Kahn. Tristane Banon heureuse inconnue semi pipole sortie de l'anonymat et certainement toutes celles qui vont suivre, puisque la «bête» est à terre, livrée à toutes les Chiennes de garde du monde, faites un comité plutôt, ça simplifiera la procédure, les frais d'avocat, constituez-vous en lot, faites bloc a posteriori, très a posteriori même pour certaines, profitez de l'aubaine, il y a du pognon à prendre en dommage-intérêts, de la gloire à ramasser, de la télévision, des Arthur, des Ruquier, certaines feront peut-être même une chanson, un livre, une figuration dans un film, un loft … Allez-y la curée, inventez tout et n'importe quoi, il y aura toujours un procureur pour vous croire et engagez des poursuites, parole contre parole c'est toujours la vôtre qui comptera puisque vous êtes des femmes modernes, libérées, militantes, dit-on, dites-vous. Même trente ans après … haro! Qu'attendez-vous?! Je vois déjà ça d'ici: dix mille Françaises portent plainte contre DSK pour viol, attouchement, harcèlement et autre … Mais que faisaient-elles durant tout ce temps, toutes ces années? C'est Pablo Escobar et ses tueurs, Dominique Strauss-Kahn, qui les aurait effrayées et obligées à se taire et se cacher de si longtemps? voilà certainement comment l'accusation soutiendra sa position … Le terrorisme judiciaire ne doit pas passer!


http://www.lunion.presse.fr/article/faits-divers/reims-un-employe-du-chu-relaxe-de-deux-agressions-sexuelles-accuse-a-tort-pour-


Aïssa.

Marie

J'oubliais : la réflexion du Président Sarkozy dans le Monde :

"17 mai 2011
Sarkozy juge en privé que le PS a perdu la bataille de la morale pour 2012" !

http://elysee.blog.lemonde.fr/2011/05/17/sarkozy-juge-en-prive-que-le-ps-a-perdu-la-bataille-de-la-morale-pour-2012/


C'est l'hôpital.... ! Pauvre France !

Marie

Beaucoup dont je suis, pensent que si DSK avait fait l'objet d'une plainte en France il n'aurait pas été jugé.


" J'ai cherché désespérément, à charge ou à décharge, quoi que ce soit qui fasse référence à l'éthique, à la rectitude. On se dit vraiment alors que les partis sont des mondes à part qui n'ont pas les mêmes valeurs, par opportunisme, que le citoyen ordinaire."


Je viens de tomber sur un article qui va répondre à votre réflexion :

"FRANCE 01/07/1996 À 08H51

Une plainte très privée contre le député Balkany. Vendredi,sa nouvelle compagne l'a accusé, devant la police judiciaire, de «viol et menace avec armes».

http://www.liberation.fr/france/0101187455-une-plainte-tres-privee-contre-le-depute-balkany-vendredi-sa-nouvelle-compagne-l-a-accuse-devant-la-police-judiciaire-de-viol-et-menace-avec-armes


Et on s'étonne que le monde médiatique et politique s'offusque de l'arrestation de DSK aux Etats-Unis ? Ben voyons.

Laboca vous êtes toujours admiratif de votre séducteur de pacotille ?

LABOCA

@Herman
J'ai relu mon post auquel vous avez réagi. Comme j'ai un devoir d'honnêteté intellectuelle vis-à-vis de vous, je dois confesser que votre remarque paraît fondée.
Il y a risque en effet que les dernières phrases de mon post soient mal interprétées.
Je ne juge pas Lang en tant qu'homme mais pour ses propos.
La dernière phrase de mon post ne se réfère pas à Lang, mais constitue une observation générale sur la façon dont les socialistes abordent les problèmes sexuels.
Je vous signale à cet égard que les socialistes ont fait voter le PACS et qu'ils n'ont jamais caché qu'ils pourraient permettre le mariage entre homme et homme et entre femme et femme.
Cordialement.

Robert Marchenoir

Qu'il se trouve une seule personne, en France, pour oser dénigrer Tristane Banon en public, même sous pseudonyme, au motif qu'elle aurait trop tardé à dénoncer DSK, qu'elle aurait été imprudente et donc qu'elle devrait porter une part de responsabilité dans la tentative de viol dont elle a été victime, qu'elle serait inconnue et par conséquent qu'elle ne chercherait que la renommée au prix d'un mensonge, montre assez la bassesse morale dans laquelle se vautrent les Français, l'absence de dignité, la malhonnêteté et la vilenie qui caractérisent ce pays, du haut en bas de l'échelle sociale.

Les Français méritent Dominique Strauss-Kahn. Les Français sont Dominique Strauss-Kahn.

LABOCA

@Herman
Où ai-je parlé d'homosexuel ou de personne de race européenne?
J'ai parlé de BHL et de Lang qui ne savent pas s'y prendre pour permettre à DSK de sortir de cette affaire avec moins de dégâts.
Avez-vous lu les appréciations des commentateurs politiques américains sur les propos de BHL et de Lang? Lisez-vous l'anglais et pouvez-vous échanger sérieusement avec quelqu'un en anglais?
Les propos de DSK et Lang risquent d'être connus de jurés de DSK, qui s'intéressent à tout ce qui est écrit sur l'affaire.
Vous semblez souhaiter que DSK soit condamné.
Moi, je souhaite à DSK une sortie honorable de cette affaire qui met fin à toutes ses ambitions.
Mais au contraire de vous, je reste objectif par rapport à cette affaire. Même si j'ai beaucoup d'estime pour DSK, je me pose des questions. Il existe beaucoup d'éléments qui, bout à bout, ne laissent pas de s'interroger.
BHL et Lang ne facilitent pas le travail des avocats de DSK en faisant des déclarations irresponsables. BHL a essayé de corriger le tir en expliquant, dans l'émission de FOG de vendredi dernier sur France 2, que ses propos avaient été mal interprétés. Mais les Américains susceptibles de faire partie du jury appelé à juger DSK en cas de procès, ont-ils pris connaissance de la "mise au point" de BHL?
Oui, Anne Sinclair doit interdire aux gens de Paris de s'exprimer au nom de DSK.
Oui, Lang doit prendre sa retraite, car cela fait longtemps qu'on le voit. Il doit laisser sa place à des jeunes, au lieu de parader tout le temps.
Vous n'êtes quand même pas en train de nous dire que le PS n'a pas produit des jeunes de valeur depuis l'échec de Jospin à la présidentielle de 2002.
Oui, je le dis : si le PS est le meilleur parti politique pour réduire la détresse sociale en France, je fais plutôt confiance à Sarkozy et à l'UMP pour la défense des valeurs individuelles.
A la différence de vous, je ne suis pas sectaire. Je prends ce qu'il y a de mieux chez les socialistes et ce qu'il y a de mieux chez les gens de droite.
Je maintiens que les socialistes sont permissifs en matière d'ordre moral. Et ce n'est pas parce que je les aime en matière sociale que je dois m'interdire de leur dire ce que je pense d'eux.
Herman, vous êtes sectaire et complaisant.
Votre façon de procéder tient de la malhonnêteté intellectuelle et est digne de ceux qui ont envoyé leurs opposants au goulag.
Moi, j'ai déjà beaucoup donné pour ce pays. Vos leçons, gardez-les pour ceux qui n'ont rien fait pour la France.

Olivier Berruyer

Grandiose votre article monsieur l'avocat général !

Je me suis permis d'en reprendre une partie dans mon propre billet, consultable ici.

http://www.les-crises.fr/dsk-2/

Vous y trouverez également un best of des dessins de presse sur l'affaire...

Marie @ Aïssa

@Aïssa,

Votre réflexion s'expliquera au moment venu ! N'extrapolons pas !
Face à un obsédé expérimenté on peut s'attendre à ce qu'il ait trouvé la solution au problème que vous soulevez !

Cette victime présumée, face à cette débauche de fric, a plus à perdre qu'à gagner, en premier sa carte verte !
Personnellement, je trouve ce couple Sinclair/DSK malsain... !
Mais ma réflexion n'intéresse personne !

Il semblerait que France 2 présenterait une version de sauvetage pour DSK !
Ah ! la meute se soude !


Le Telegraph ressort une réflexion subtile de Dominique de Villepin, décidément, les Dominique sont très fort dans la connnnerie ! (ils sont deux, au moins, d'où le doublement de n !)

(JDR, j'espère que vous relevez le niveau !)

"Dominique de Villepin, France’s former Gaullist prime minister, remarked in 2005: “A French politician is someone who has a wife in the provinces and a mistress in Paris.” France, he went on, “wants to be (forcefully) taken, she itches for it in her loins”. Presidents, including Nicolas Sarkozy have been, if anything, buoyed by tales of “Don Juanism”.

http://www.telegraph.co.uk/finance/dominique-strauss-kahn/8526905/Dominique-Strauss-Kahn-villain-or-victim.html


Et dire que selon son concept de vie, il faut pardonner à celui qui vous a offensée !!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.