« Un peu de pudeur... | Accueil | Parce que je les vaux bien ! »

25 août 2011

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef015390fd3a06970b

Voici les sites qui parlent de Et c'est reparti ! :

Commentaires

Pierre-Antoine

@Jean-Dominique

Moi-même je prends parfois plaisir à lire les échanges hors sujet, tout aussi enrichissants... pour certains d'entre eux.

D'autres fois, je saute quand je vois un @xxxx qui, dès sa première phrase, me donne l'impression de m'immiscer dans une conversation qui ne me concerne pas, surtout quand ça vole bas... un peu de pudeur, comme dirait un billet récent :-)

Mais vous avez raison de penser aux autres.

Cordialement

Pierre-Antoine

Jean-Dominique @ Pierre-Antoine

Pierre-Antoine, imaginez un lecteur, ni vous ni moi, qui lit ce billet et qui est curieux de lire quelques commentaires : les premiers qui se présentent à lui sont des fadaises en dentelles et il se dit que si tout est de cet acabit, pas la peine d'aller plus loin. Nous sommes quelques-uns, dont vous, à faire un petit effort pour commenter ce blog à la hauteur de son exigence. Si c'est pour se faire enterrer sous le babillage de salon, c'est pas terrible, non ? Nous ne sommes pas seuls.

Pierre-Antoine

@Jean-Dominique

Je fais confiance à votre sagacité et votre vive intelligence pour vous y retrouver... et repartir sur le fil du billet.

Et c'est reparti... ça c'est pile dans le sujet du billet :-D

Cordialement

Pierre-Antoine

Jean-Dominique

Les derniers échanges sont palpitants et foutrement éclairants quant au billet qu'ils sont censés commenter. Il faut désormais être archéologue et plonger dans les sous-sols de ce billet pour y retrouver un commentaire qui ne soit pas hors-sujet. Pas sympa.

Pierre-Antoine

@AO

Ah... oh... toujours aussi prompt à venir à l'appel du tire-bouchon :-)

Cordialement

Pierre-Antoine

oursivi@PA

"Mais cela n'exclut nullement de se chambrer... entre deux gorgées :-D"
Rédigé par : Pierre-Antoine | 02 septembre 2011 à 19:07

Plutôt fraiche que chambrée*, la gorgée ; au moins aujourd'hui, fait une chaleur de gueux, Paris si.

AO

* comme chez Paul Morand

Pierre-Antoine

@calamity jane

En ce qui me concerne cela a toujours été et sera toujours un échange sans prise de tête, comme je l'ai déjà dit à certains au début de ma participation sur ce blog.

Je considère que nous sommes entre gens de bonne compagnie assis tranquillement à la terrasse d'un bistro (place Stan à Nancy de préférence) et nous refaisons le monde...

Voyez-vous une autre manière d'échanger ?

J'aime trop la vie et les gens, surtout les petits comme moi, pour échanger d'une autre manière...

Mais cela n'exclut nullement de se chambrer... entre deux gorgées :-D

Cordialement

Pierre-Antoine

calamity jane

@ Pierre-Antoine,
je pense qu'on a assez rigolé à cause
d'un sujet qui au départ, en ce qui me
concerne, était plus un essai d'échange.
Maintenant vous avez sûrement pris la
bonne décision d'aller sur le divan pour
subsidiairement comprendre pourquoi vous
aimeriez être occis par calamity jane ! mdr !


Pierre-Antoine

@calamity jane

Et je ne sais toujours pas ce qu'est une "scipoilienne"... je risque donc de mourir idiot, par votre faute...

"me voy con Dios indignada" pas grave, vous n'êtes pas et ne serez pas la dernière... à tort bien sûr, mais comme c'est par ignorance, l'important c'est qu'Il ne le soie pas contre vous !

Bon, j'arrête là ce hors sujet, sinon l'Avocat Général va me condamner à aller m'allonger sur le divan de dame Ivana.

Et je ne veux pas qu'elle souffre trop à m'entendre :-D

Cordialement

Pierre-Antoine

calamity jane

@ Pierre-Antoine,
"Pirouette, cacahuète"...
me voy con Dios indignada !

Pierre-Antoine

@calamity jane

"et une scipoilienne"

C'est nouveau ? ça vient de sortir ? c'est ravitaillable en vol ? :-D

Trêve de plaisanterie, qui vous a dit que vos proches titrés je les classais dans les "nuls" ?

Ignorant tout d'eux, ils sont donc une infinie partie de l'immensité de mes ignorances.
Et la prudence, à défaut de sagesse qui m'en fait, m'impose de ne pas cataloguer ce-ux que je ne connais pas.

Cordialement

Pierre-Antoine

calamity jane

@ Pierre-Antoine,
1) je connais parfaitement votre parcours,
2) pour votre gouverne : ayant dans ma
famille un théoligien (deux), je suis
aux premières loges pour appréhender
les "pseudos" du même nom et les vrais !
Pendant qu'on y est j'ai aussi une thésarde,
deux ou trois polytechniciens et une
scipoilienne. Tous des cons au regard
des "initiés". Me voy con Dios indignada !

Pierre-Antoine

@calamity jane

Je pense être ferme dans MES convictions fondées sur une expérience de vie "pratique, concrète et constante" et souple dans celles de mon prochain, surtout quand elles ne reposent que sur des "montages intellectuels à coloration spirituelle", comme savent si bien le faire de pseudo théologiens qui cherchent par leur travaux, plus à se déculpabiliser de leur ignorance que d'aider par leur connaissance à cheminer pas à pas...

Pour étayer mon propos je vous conseille la lecture du pavé (dans la mare) d'Eugen Drewermann "Fonctionnaires de Dieu" aux ed. Albin Michel.

Pour ne pas être hors sujet, je vous invite à cliquer sur mon nom en bas et de poursuivre, comme le font certain-e-s, en privé...

Cordialement

Pierre-Antoine

Xavier Nebout

@ calamity jane

En suivant votre intéressant débat avec Pierre-Antoine, je voudrais seulement vous dire que l'essence est l'intelligibilité de l'être, on peut ajouter : en ce qu'elle en est l'invariant de sens.

calamity jane

Autrement compris @ Pierre-Antoine, vous
ne discutez aucun point fermement convaincu
de faire partie du "peu qui sont élus"
alors que tant sont appelés...
D'un coup d'un seul je prends conscience
que "rien de nouveau sous le soleil".

Ivana Fulli

M.Bilger

Que Pierre-Antoine me pardonne une erreur.

C'est à vous que je voulais écrire mais - c'est freudien - au moment d'écrire Philippe, je me suis trompée de prénom.

Désolée, je ne vous avais pas donné hier le lien le plus court pour accéder à un billet du blogueur NEUROSKEPTIC qui commentait deux publications scientifiques récentes et troublantes. Pour reprendre sa brillante expression : vous n'avez pas génétiquement deux parents Philippe mais trois au moins et l'honneur de madame votre mère ne s'en trouve pas entaché car votre troisième parent génétique ce sont les mutations qui différencient les gènes qui ont produit vos parents de ceux qu'ils vous ont transmis (à ma connaissance d'ailleurs une femme peut produire deux jumeaux de deux pères génétiques différents mais pas un enfant génétiquement chimère de deux pères biologiques).
NEUROSKEPTIC, ce blog dont je recommande la lecture, est celui d'un scientifique britannique chercheur en neurosciences, qui commentait deux publications (très important en sciences que différentes équipes trouvent la même chose ou qu'un résultat soit reproduit, et on remercie Claude Bernard et sa méthode expérimentale).

http://neuroskeptic.blogspot.com/2011/08/new-mutations-new-eugenics.html

Rédigé par : Ivana Fulli | 30 août 2011 à 08:15

Pierre-Antoine

@calamity jane

Peut-être que nous n'avons avons pas eu les mêmes "enseignants", les miens m'ont appris que le plus important n'était pas ce que je pouvais faire pour Dieu, mais ce que Lui pouvait faire pour moi... et plus je le laisse faire, plus je m'aperçois qu'il faut une "sacrée" dose d'humilité pour oser Le laisser agir... y compris et surtout dans les petites choses ; car ce sont les petits renards qui ravagent les vignes quand elles sont en fleurs (Cantique des cantiques ch.2 v.15)

D'ailleurs mêmes les belles-mères le disent, ce sont les petites choses, comme les chaussettes qui traînent, qui tuent l'amour :-)

Pour ça que je laisse Dieu faire le ménage dans ma vie...

Cordialement

Pierre-Antoine

calamity jane

@ Pierre-Antoine,
Je suis pétrie d'admiration pour un être tel
que vous à la toute-confiance en celui qui
"m'a appris à rester simple comme un enfant".
La marie-lavoir s'incline ! cependant du bénitier dans lequel je fus trempée, j'appris que rien n'est jamais acquis ni
avec ni contre cet universel qu'abondamment
vous nommez Dieu et qui est universel dans
le sens où il vous indique que votre chemin
de vie ne se trouve pas forcément sur sa
route.
Les instructeurs-trices religieux que j'ai
eu à connaître appuyaient là où il fallait
savoir rester "humble" (dans le sens transcendant) et considérer que "rien n'est
jamais acquis".
Une démarche est dite spirituelle non
parce qu'elle s'agglomère à une croyance
mais parce qu'elle appartient à l'inconnu
d'une personne dans les tréfonds de son
"essere" -employé à dessein en tant qu'équivalent du être français mais se rapprochant
d'essence-! tout à côté se trouve essentiel !
En cela nous devons donc respect à chaque
être humain.
En me plaçant en phase avec la chrétienté,
la démarche de l'incarné de la Trinité
est exemplaire lorsqu'il guérit sourds
aveugles et autres formes d'handicap pour
les placer en harmonie avec l'universel.

Pierre-Antoine

@Ivana Fulli

Merci de votre attention à mon humble égard, je n'ai pas eu de père, juste un géniteur qui a connu ma mère et dont je n'ai absolument aucun souvenir, alors que j'ai des souvenirs qui remontent à la période de ma vie où je ne marchais pas encore.

Un psychiatre qui m'avait demandé un entretien spirituel m'a dit que j'avais eu de la chance car je n'ai eu aucun blocage affectif pour nommer Dieu "père".

Je n'en déduis pas qu'il faut tuer le père pour accéder à Dieu :-D

Pour votre parfaite information, j'ai une formation de psychothérapeute (familial et délire mystique). Lors d'un colloque sur les maladies psychiatriques en détention, un éminent expert psychiatre et criminologue, après voir échangé avec moi, m'a résumé nos divergences par une phrase que j'ai trouvé intelligente (si, si...) "nous, nous travaillons dans le comment, vous, vous travaillez dans le pourquoi".
Je trouve que cela résume assez bien ma conception du travail des psychiatres.

Pour faire dans la métaphore, je dirais que si vous étiez garagiste vous pourriez très bien expliquer comment une voiture a franchi la ligne blanche, mais pas pourquoi le conducteur était à ce moment-là inconscient de ses responsabilités.

Il en est de même en politique : on peut dire comment faire, mais pas LE pourquoi on n'a pas pu faire, encore moins LE comment il faudrait faire autrement.

Ce qui explique les échecs multiples et répétés des prévisionnistes (toutes spécialités confondues) dont on peut résumer l'action par la formule "prévoir pour ne pas voir".

Cordialement

Pierre-Antoine

Pierre-Antoine

@calamity jane,

Il m'a appris à rester simple comme un enfant et à Lui laisser le soin de me lire Lui-même ce que d'autre ne savent écrire.

Cordialement

Pierre-Antoine

Ivana Fulli

Pierre-Antoine

Désolée, je ne vous avais pas donné hier le lien le plus court pour accéder à un billet du blogueur NEUROSKEPTIC qui commentait deux publications scientifiques récentes et troublantes. Pour reprendre sa brillante expression : vous n'avez pas génétiquement deux parents Pierre-Antoine mais trois au moins et l'honneur de madame votre mère ne s'en trouve pas entaché car votre troisième parent génétique ce sont les mutations qui différencient les gènes qui ont produit vos parents de ceux qu'ils vous ont transmis (à ma connaissance d'ailleurs une femme peut produire deux jumeaux de deux pères génétiques différents mais pas un enfant génétiquement chimère de deux pères biologiques).
NEUROSKEPTIC, ce blog dont je recommande la lecture, est celui d'un scientifique britannique chercheur en neurosciences, qui commentait deux publications (très important en sciences que différentes équipes trouvent la même chose ou qu'un résultat soit reproduit, et on remercie Claude Bernard et sa méthode expérimentale).

http://neuroskeptic.blogspot.com/2011/08/new-mutations-new-eugenics.html

calamity jane

@ Pierre-Antoine,
Votre Dieu ne vous a jamais appris à lire
entre les lignes ?

Ivana Fulli

Pierre-Antoine

Merci de votre commentaire indulgent.

Je ne pouvais pas raisonnablement vous donner mon avis de citoyenne sur votre clip car la déontologie médicale m'oblige à ne pas pousser à bout les pauvres nerfs de la marie pouet pouet. Un intellectuel de la stature de Benedetto XVI mérite d'être sanctifié rien que parce qu'il compte des gens comme elle parmi ses admirateurs fervents.
Il faut lire ce qu'il a écrit sur la valeur du travail.

Les psychiatres ont hélas beaucoup moins de connaissances et d'efficacité que le puissant lobby des psychanalystes - une incongruité française - le fait croire à trop de monde.

En particulier, il est intellectuellement malhonnête de prétendre analyser les motivations d'une personne - célèbre ou pas - d'un point de vue psychodynamique ou cognitiviste sans l'avoir examinée.

Sans compter les mauvais psychologues ou psychiatres qui se trompent plus souvent qu'ils ne le devraient et qui ignorent l'état des connaissances. Je vous signale le blog d'un scientifique britannique pour son avant-dernier billet à propos de la découverte en cours de l'importance des mutations de novo dans la schizophrénie comme c'était connu pour l'autisme:http://www.blogger.com/comment.g?blogID=2733981550095578188&postID=9081454515944258464

Pierre-Antoine

@calamity jane

Il s'agit d'une action que l'on doit dénoncer et contre laquelle il faut réagir.

Visiter donc le site www.eleutherie.eu vous en saurez un peu plus

Cordialement

Pierre-Antoine

calamity jane

@ Pierre-Antoine

Je suis allée sur le lien que vous proposez
à l'écoute et je voudrais vous poser une
question : doit-on comprendre qu'il
s'adresse au "chanoine de Latran" ce qui,
pour l'actuel Président représente si ce
n'est un honneur : une distinction ! ou
confie-t-il une nécessité pour laquelle
il faut agir ?

Pierre-Antoine

@Dame Ivana,

Pas de réponse ? Je mourrai donc idiot !
Mais j'ai apprécié à sa juste valeur la pirouette :-D

Cordialement

Pierre-Antoine

Ivana Fulli

Pierre-Antoine

Je ne voudrais pas que vous me preniez pour une élève des jésuites mais je suis au regret de limiter ma réponse à une question. Comment une personne aussi intelligente que vous peut-elle me qualifier de psychiatre distinguée et me poser une question à laquelle seule une imbécile se hasarderait à répondre sur ce blog ?

une fan

Beaucoup d'écrits... donc je vais être très concise et reprenant votre dernière phrase : "Le citoyen ne peut pas, ne peut plus être un groupie", je dirai, plus incisive en ce temps de crise et volontairement moins consensuelle :
"le citoyen ne devra pas, ne devra plus être Le Ravi."

Pierre-Antoine

@dame Ivana

J'aimerais bien savoir ce que pense une distinguée psychiatre de ce clip :

http://www.youtube.com/watch?v=JThYZxPHAb4

message pour le moins inhabituel d'un rappeur au président actuel et futur-e :-)

D'autres commentaires sont aussi bienvenus...

Cordialement

Pierre-Antoine

Ivana Fulli

Alex paulista,

Mme Aubry serait capable de nommer ministre le jeune politicard et grand menteur de Bruno Julliard qui, président de l'UNEF un peu attardé dans ses études en 2006 - et sablant le champagne avec M Hollande - prétendait sur tous les plateaux de télévision ne pas avoir du tout d'ambition politique quand il était le bras du PS contre la réforme CPE. Cet ex-président de l'UNEF - un bon moyen de faire carrière au PS à condition d'être absolument dénué de scrupules et de mépriser les intérêts des étudiants qui ont voté pour vous mais le président de l'UNEF est de facto choisi par le PS - Bruno Julliard était indifférent à l'étudiante africaine qui perdait une année alors que toute sa famille se cotisait pour lui offrir des études de math en France et à l'étudiante visant le concours de l'école vétérinaire via la fac qui s'est retrouvée étudiante en Belgique etc. Bruno Julliard soutenait l'occupation de facultés pour nuire au premier ministre Villepin. Au bout d'un temps variable selon les disciplines étudiées les étudiants ne volant pas l'argent de leur familles ou celui des contribuables (bourses) avaient envie de reprendre les cours mais Bruno Julliard sans aucun scrupule continuait à défendre des occupations de fac accompagnées de vandalisme et de vol (les amphis de cours de physique ont perdu rétroprojecteurs, vols d'ordinateurs, destruction d'autres ordinateurs, etc.). Ces occupations de facultés ont été rendues possibles contre la volonté de la vaste majorité des étudiants - au bout d'un certain temps - par des techniques politiciennes méprisables de vote très tardifs (mon fils normalien Ulm Physique concours 2003 en DEA de mécanique des fluides à Jussieu en 2006 avait autre chose à faire que d'écouter des inepties gauchistes des journées entières pour avoir le droit de voter pour la reprise des cours et TP). Certes la fac de Jussieu était occupée aussi par quelques jeunes étudiants gauchistes sincères mais surtout grâce la présence de militants CGT cinquantenaires empêchant mes enfants de pénétrer sur le campus de Jussieu alliés à des marginaux munis de barres de fer et de pots de peinture pour asperger ceux qui tentaient de pénétrer dans la fac.

J'ai déjà écrit que j'ai de la reconnaissance pour les actions très positives, profondes et durables - mais bien sûr pas miraculeuses - de Mme Ségolène Royal quand elle était la "sous-ministre" de l'Education.

Xavier NEBOUT

Que d’élans de vertu pour ceux qui nous voulaient pour président de la République - et en pleine connaissance de cause - un débauché de bas étage, pour ne pas dire un détraqué capable de nous ridiculiser pour peu que n’importe quel c.. lui passe sous les narines.
Et quelle amnésie soudaine pour tous ceux qui bien plus que moi, n’ayant pas leurs oreilles dans leur poche, avaient entendu dire que Hollande a tout simplement conseillé à la victime d’un viol de ne pas porter plainte pour la gloire du Parti socialiste.
L’indépendance de la justice, quelle avancée philosophique, quel aboutissement de la démocratie, quelle grandeur d’âme de la part de Mme Aubry, lorsqu’on sait que les magistrats sont très majoritairement socialistes. Mais une justice indépendante de quoi ? De la volonté du peuple, de l’Eglise ? du Roi ? Et si on ajoutait : de la franc-maçonnerie ?
L’indépendance d’une administration quelle qu’elle soit est un leurre dangereux tant elle est génératrice de pouvoirs occultes indépendants de toute obligation de rendre des comptes. Dans les voeux qu’on lui a prêté, le peuple a confondu transparence et indépendance.
Une grande avancée de la justice commencerait par l’enseignement de la philosophie du droit comme base de la connaissance juridique de manière à forger des esprits indépendants, et c’est justement pour cela que la France est le pays où on ne l’apprend pas.
La liberté d’esprit ne s’accommode pas de la vérité de notre histoire et de la corruption intellectuelle généralisée qui ronge notre pays de l’intérieur.

Ivana FULLI

LABOCA
Merci de votre effort de réponse, clair et dépassionné.

L'avis d'un autre sage me semble essentiel: Montesquieu avait compris que les sanctions ne pourraient être dissuasives que par la certitude de les subir et pas par leur sévérité.

Il est certes impossible de demander à nos policiers de retrouver tous les coupables de tous les délits et à nos magistrats et jurés de ne jamais commettre aucune erreur judiciaire exonérant un coupable.

En revanche, si les citoyens refusaient leur vote à des politiciens coupables ou complices de délit, cela moraliserait à mon avis à coup sûr la vie politique de la France et de l'Italie.


Je vous suis particulièrement reconnaissante de votre apport au débat d'une notion importante: l'argent que vous gagnez ou avez gagné est très important aux USA pour juger une personne (ce que je n'approuve pas mais je déteste la gauche caviar et encore plus les gauchistes caviar qui comptent d'ailleurs beaucoup d'héritiers et de gens qui ont fait de beaux mariages en épousant de riches héritières).

C'est avec beaucoup de finesse que vous notez - et apprendrez je l'espère à beaucoup de commentateurs de ce blog - que cette "valeur morale" (entre guillemets car je ne trouve pas d'expression satisfaisante en français) donnée à l'argent gagné par vos efforts aux USA n'implique pas nécessairement une infériorité morale de la société américaine par rapport à la nôtre. Deux illustrations: la générosité des milliardaires américains dans le financement d'œuvres de bienfaisance et un juge de la cour suprême américaine qui écrivait qu'il aimait beaucoup payer des impôts car il avait l'impression d'acheter ainsi de la civilisation.

La fraude fiscale prouvée, même minime, empêche de se maintenir au pouvoir aux USA. Je me souviens d'une candidature à un poste important ruinée pour la non-déclaration administrative d'une baby-sitter.

Merci donc de votre avis éclairé et nuancé sur les USA où j'ai aussi des maîtres et des amis.

(NB à Mary P:il faudrait que je sois devenue vraiment incompétente pour imaginer que ce blog est destiné aux psychiatres ou aux médecins avec les erreurs incommensurables que je n'ai pas relevées telle l'affirmation implicite monstrueuse selon laquelle une injection de curare permettrait d'éviter de mourir en s'étouffant alors que le curare provoque justement une mort atroce par étouffement à ma connaissance. J'ai déjà précisé que ce blog qui promet d'instruire de la chose juridique le citoyen moyen n'est pas un lieu adapté pour régler ses comptes avec un médecin psychiatre en particulier ou l'institution psychiatrique en général).

christian

N'ayant rien a voir avec le PS, je vais quand même participer aux primaires. Arnaud Montebourg est le seul socialiste à ne pas se plier devant l'internationale financière et cette dictature qu'elle impose, puisque les politiques de tous poils lui abandonnent le pouvoir que les électeurs leurs ont confié.

LABOCA

Rédigé par : Ivana FULLI | 27 août 2011 à 08:04

Je ne suis pas un juriste : j'espère donc que les juristes - de métier ou d'occasion - circulant sur ce blog ne m'en voudront pas de réagir à la difficile question par vous posée.

Je donnerai une réponse de sage : si quelqu'un a déjà exécuté sa peine, il doit être considéré comme redevenu propre. Dans ces conditions, il a le droit de faire ou refaire la politique tant que la loi ne s'y oppose pas.

C'est au citoyen, à l'électeur, de dire si cette personne-là mérite encore confiance.

Exécuter sa peine ne signifie pas nécessairement qu'on a pris conscience de ce qu'on avait commis une faute.

Pour le citoyen, pour l'électeur, la difficulté est de savoir si le politicien qui vient solliciter son suffrage après avoir été condamné, a changé, c'est-à-dire a réellement décidé de naître à nouveau - pour parler le langage du prophète Jean le Baptiseur.

Il n'y a donc pas de réponse unanime à votre question.

En France, les lois ne contiennent plus des peines irrémédiables. Même lorsque la peine est sévère, le juge s'arrange pour l'appliquer avec intelligence, avec douceur, sauf peut-être lorsque la tête de la personne jugée ne lui plaît pas.

La responsabilité revient donc au citoyen, à l'électeur : c'est à lui de dire si ce politicien qui a fauté et ainsi été antérieurement condamné au pénal, mérite d'avoir une chance.

Personnellement, je sanctionnerai, car je déteste que la politique soit faite par des gens sales.

Mais, comme le dit régulièrement le pape actuel - Joseph Ratzinger, pour les intimes - nous vivons dans une période de relativisme assumé.

Le peuple n'a plus la main lourde. Prenant probablement conscience de que lui-même, pris en chacune de ses composantes, est humainement faible, il accorde facilement son agrément au premier venu.

Que faut-il faire?

Certaines personnes regrettent qu'il y ait le suffrage universel : elles voudraient que le droit vote ne soit reconnu qu'à quelques-uns. Leur idée est de dire que beaucoup de gens dans le peuple n'ont pas les critères pour choisir les dirigeants les meilleurs.

D'autres personnes pensent au contraire que le pouvoir de voter ne devrait pas être confié exclusivement à une partie du peuple. Elles estiment que la démocratie, entendue comme l'application de la règle "un homme une voix", devrait être appliquée même si on n'est pas assuré de trouver dans le peuple uniquement des gens intelligents.

Dans ma jeunesse, j'ai longtemps vécu aux Etats-Unis : c'est un pays où je continue à me rendre régulièrement, car j'aime la rigueur morale enfouie des Américains.

Les Américains - et avec eux leurs frères et cousins Britanniques - ont conservé leur dignité : l'attachement à l'argent est là, mais en même temps on s'applique à ne pas sombrer dans un relativisme total dans le rapport à l'espace politique.

Si l'extrémisme est ce qui caractérise une partie du personnel politique et si celle-ci l'assume pleinement, les citoyens, les électeurs, ont leur responsabilité, car ils apportent leurs voix aux politiciens concernés.

Chaque citoyen, chaque électeur doit se monter responsable.

Il y a longtemps qu'on sait que la loi n'apporte pas de garantie quant à sa capacité à créer des gens vertueux. De ce point de vue, je me permets de dire à Monsieur l'Avocat général Bilger que son attachement au positivisme juridique est ridicule.

C'est dans nos familles française que doit être faite l'éducation.


Alex paulista

Comme le disait Hollande, les primaires c'est comme le judo: c'est pas toujours le plus gros qui gagne.
Dans un parti plein d'éléphants, c'est rassurant.

Alex paulista

Ivana FULLI

Je suis bien d'accord sur le point qu'il faut éjecter Martine à tout prix. Hollande, s'il est élu, préférera nommer son ex comme ministre, j'en suis sûr.
Une gourde, mais moins tordue, plus franche du collier.

Mary Preud'homme

@ Achille

Passionnée certes (mais uniquement selon la classification de Le Senne) mais pas militante pour un sou et simplement soucieuse d‘objectivité, notamment dans les deux exemples cités. Et cela pour deux raisons :
- Primo, Nadine Morano n’est absolument pas ma tasse de thé et si je devais militer (poil au nez !) ce serait plutôt pour m’opposer à certains des projets de société qu’elle défend becs et ongles (à savoir le droit à l’adoption pour les couples homosexuels, l’euthanasie, etc.). Toutefois, cela n’en fait pas pour autant une idiote et elle connaît ses dossiers, ce que j’ai simplement rappelé.
- Secundo, concernant Martine Aubry, c’est plutôt l’inverse, au départ (ce qui remonte à la fin des années 80) je la trouvais plutôt sympathique, cultivée, intelligente itou itou... Malheureusement pour elle, en tant qu’ex salariée de Pechiney et compte tenu de son zèle extrême sur des dossiers de licenciements à la chaîne, j'ai vite déchanté. Car c’est une femme que j’ai aussi pu découvrir sous un angle moins flatteur, dont on a peu parlé dans les médias et où elle s’est particulièrement distinguée comme démolisseuse d’usine. Carrée, froide, rigide jusqu’à l’insensibilité dans sa détermination à conduire une politique de dégraissage initiée par Jean Gandois, c’est quelque chose qui ne s’oublie pas. Elle peut certes avoir changé, mais j’en doute (en dépit de ma naïveté proverbiale) et je ne suis pas la seule, comme tous ceux et celles (dont je précise n’avoir pas fait partie) qui furent victimes directes ou collatérales de Mme Fermeture.
Concernant votre dernière remarque à propos de ma fraîcheur juvénile, je prends plutôt cela comme un compliment. C’est dire si je suis naïve !
----
NB à l'attn d'Oursivi qui cite Lamartine de Lille : Ô Déesse Khan, suspends ton viol ! Puis va benêt 'N pécho plus !

Rascar Capac

Que ça doit être pénible de devoir s'intéresser à ce personnel politique d'une rare médiocrité ! N'oubliez pas que nous sommes mortels. Imaginez, vous n'avez plus qu'une seconde à vivre et la dernière vision qui surgit avant le grand départ, c'est la tronche de Nadine Morano. C'est encore plus terrifiant que les représentations des tourments de l'enfer.

LA HOULE

Marine pourrait bien créer la surprise !

LABOCA

oursivi | 26 août 2011 à 17:40

Sachez que je ne suis ni socialiste, ni proche des socialistes, même si j'ai une profonde admiration pour des gens comme Chévènement, Strauss-Kahn, Moscovici et Hollande, pour leur originalité et la vivacité de leur intelligence.

Vous savez qu'actuellement ma préférence - qui peut évoluer - va à la belle et intelligente Marine Le Pen, femme moderne puisque mère et avocate - qui, selon un hebdomadaire parisien, pourrait bientôt recevoir une invitation de la part d'une loge maçonnique.

Je sais que vous, les gens du PS ou proches du PS, êtes jaloux de Sarkozy.

Vous ne m'entraînerez jamais dans votre jalousie.

Je peux être opposé à Sarkozy sur bien des sujets. Mais je reconnaîtrai toujours qu'il possède pas mal de qualités.

Bien sûr, je suis très déçu que Sarkozy ait confié des responsabilités ministérielles à Nadine Morano, car je suis de ceux qui pensent que des gens comme cette femme - à esprit trop militant pour gérer un service de l'Etat, vulgaire, irrespectueuse et à compétence probablement douteuse - ne méritent pas d'être élevés à la dignité de ministre.

Sarkozy est bon. C'est pour cela que j'ai voté pour lui en 2007.

A bon entendeur...

Achille

@ Mary Preud'homme

On sent bien dans vos propos une conviction de militante passionnée. Vous avez une idée bien arrêtée sur chacune des personnalités politiques que vous évoquez et on sent bien qu’il sera difficile de vous faire changer d’avis.

Quant à votre scénario de politique-fiction dans le cas ou notre président préférerait les douceurs de la « dolce vita » aux tracasseries élyséennes, il est d’une naïveté rafraîchissante.

Ivana FULLI

Alex paulista

Je souhaitais hier que les personnalités politiques soient jugées sur leurs actes en demandant de l'indulgence pour des propos stupides tenus parfois, comme Mme Ségolène Royal félicitant la justice chinoise sur la Grande Muraille.

Je serais désolée que Martine Aubry devienne la candidate socialiste pour plusieurs raisons, notamment :

marie-anne | 26 août 2011 à 15:32 :

"L'enterrement du rapport Montebourg sur les pratiques marseillaises démontre à lui seul le sens du droit, même de la justice, de Martine Aubry..."

Par ailleurs, vous m'avez perçue, mon avis d'hier serait à caricaturer en m'accusant d'être de l'école "les femmes viennent de Vénus et les hommes de Mars".

Je ne suis pas psychanalyste et mon sujet de recherche (et de publications dans Psychological medecine et The Lancet) a été le rôle des hormones stéroïdes sexuelles féminines sur le cerveau.

Seuls les plus mauvais d'entre les psychanalystes sont d'ailleurs encore obnubilés par la sexualité comme les viennois frustrés du XIXème siècle (il faut lire Stefan Zweig pour mettre Freud en perspective à mon avis).

Il y a pléthore de mauvais psychothérapeutes en France, notamment parce que les études de psychologie sont beaucoup trop faciles, sans compter les psychanalystes lacaniens qui s'autorisent eux-mêmes à être psychothérapeutes.

NB : le concours du barreau aussi est trop facile en France. Cela n'empêche pas évidemment certains avocats français d'être très intelligents mais sont autorisés à exercer en France des avocats dont je me demande s'ils ont un QI à trois chiffres. J'ai une amie allemande qui me dit que réussir le concours du barreau à Munich est une performance qui vaut la réussite au concours français de l'ENM.

Ivana FULLI

Christian C

"L'enterrement du rapport Montebourg sur les pratiques marseillaises démontre à lui seul le sens du droit, même de la justice, de Martine Aubry...

Rédigé par : marie-anne | 26 août 2011 à 15:32 "

Les citoyens français et italiens - même cultivés voire juristes de profession - me semblent incapables d'exiger de leur politiciens un peu de morale et le respect des lois alors que n'importe quel citoyen anglais fait savoir à son député qu'il doit démissionner dès que la moindre indélicatesse financière apparaît au grand jour, y compris quand la légalité a été respectée.

Un étudiant en CPGE "prépas HEC" me disait avoir entendu son professeur d'économie dire que, malheureusement, en France quelques mois ou années suffisent pour faire oublier aux électeurs la condamnation pénale d'un homme politique...

Que pensent les juristes des peines d' inéligibilité des délinquants politiques ?

Comment répondre à ce problème de société ?

zenblabla

"...ou naïfs, sous le charme à cause de leurs relations amicales avec ..."

Mais enfin, si j'en crois ma sœur, "Martine Aubry "EST" une vraie femme".

Faut pas publier mes dires, ce serait attristant !
Je ne sais à qui, d'avance, adresser mes condoléances, pour que tout se doive désormais obligé par les choses qui se cristallisent, en un dénouement heureux, dans le bonheur exact, le "Bonheur par l'Oubli".
Avec elle, tout n'est pas noir !!! (Cadeau)

Christian C

Monsieur l’avocat général,
S’agissant de Nadine Morano, je ferai mienne la phrase de Jacques Chirac évoquant Alain Minc : « je vous la laisse ».
S’agissant de la tribune dédiée à Martine Aubry, j’en cite quelques brefs passages choisis:
« Martine Aubry s’est engagée à garantir l’accès au droit, à respecter l’indépendance de la justice… »
« Par son engagement européen, elle a soutenu les avancées significatives de l’Union pour assurer une meilleure régulation dans la mondialisation, pour prévenir et combattre les graves conséquences de la délinquance financière transfrontière, comme la fraude, la corruption et le blanchiment. En organisant au sein du Parti socialiste les conditions d’un échange avec les professionnels de la justice, elle a également voulu leur rendre la parole dans une démarche d’ouverture, de dialogue et de partage. »
« Son attention aux attentes et aux besoins de toutes les professions de notre secteur montre enfin sa bonne compréhension des enjeux de la justice pour demain ».
« …nous l’encourageons dans son action et la soutenons pour représenter la gauche à l’élection présidentielle de 2012. »
Les signataires de cette tribune lui manifestent soutien et confiance ; vous ne voyez là que naïveté provoquant chez vous des frémissements (de peur ?). Ces professionnels de la justice seraient-ils illégitimes à manifester une préférence dans ce sens ?
Quelles « dures réalités du pouvoir » (Considérations budgétaires ? Compromissions diverses ? Malhonnêteté intellectuelle ?) vous conduisent-elles à n’envisager que mensonge et duplicité dans cet engagement ?
Votre acharnement à douter, à craindre, à sourire est forcément justifié par votre pratique de Madame Aubry ; dans ce cas, pourquoi ne pas nous faire partager cette expérience ?
Vous affirmez par ailleurs : « Tout ce qui a été fait avant et qui a été loin d'échouer (…) sera donc, si j'ai bien compris, éliminé. Sans doute faites-vous référence à la suite de votre profession de foi : « rétention de sûreté, peines planchers, réforme de la justice des mineurs, » qui, comme chacun en est témoin, ont considérablement contribué au recul de la délinquance en France (singulièrement si l’on s’en tient aux statistiques de M. Guéant).
Au risque de vous surprendre, je ne milite pour aucun des candidats de gauche, auxquels me semblent faire défaut envergure et hauteur de vue.
Mais je suis surpris de vous voir si oublieux de vos propres critiques relatives au fonctionnement de la chaîne pénale depuis des décennies, critiques que je partage, et dont la politique pénale menée par l’actuelle majorité n’est pas à l’abri, loin s’en faut.
Redouter l’ironie, c’est craindre la raison. L’acharnement inutilement destructeur dont vous faites preuve pour traîner dans le ruisseau des initiatives qui ne font de tort à personne me semble très éloigné d’une ironie distinguée et détachée.

Temoignagefiscal

Bonjour,
Peut-on être élu sans mentir?
Cette question n'est pas anodine dans une société où la complexité de ses différents secteurs est telle que plus personne ne peut émettre d'opinion sur chacun. Comment voter sans opinion? A la confiance, boulevard du mensonge. Nous sommes aux limites de la démocratie actuelle. J'adhère personnellement à l'idée de la démocratie participative. En fait, à tout ce qui pourrait à la fois motiver et responsabiliser les électeurs qui seraient ainsi tenus de s'informer et de comprendre avant de voter. Cordialement. H. Dumas

oursivi@Mary

"A moins qu’il ne renonce finalement à se présenter, pressé par Carla"
Mary

Quand vous aurez fini de faire du LABOCAE, (quel sens des réalités, "qu'il renonce" on aura tout lu, et pourquoi pas qu'il répudie Carla pour Nadine, tant qu'à voguer dans le vaste n'importe quoi ?)... on pourra lire en souriant vos semi-éloges visant la sémillante Nadine, puis, plus intrigué, ce que dites du passage de Martine (toutes très "in" en ce moment, Mary Prudomine ?) chez Péchiney, dont connaissions le fond, mais - en tout cas moi - pas les détails.

Cela semble nous prouver que la dame de Lille est bien la tueuse que l'on devine (encore !). Mais, dans le genre, Sarko, n'en n'est-ce aussi un, de liquidateur des contradicteurs possibles, de 'je sais mieux que vous et dois faire à votre place', cependant qu'il aurait été bien incapable d'intégrer l'ENA, en plus.

Alors, in fine (arfarfarf), que lui reprochez-vous à Lamartine ? Ses verts desseins (son écologisme récent est toc et sot, il est vrai), ou plutôt ce caractère trempé qui semble mieux vous seoir* chez cet homme ?

Paradoxe, quand tu les tiens.

AO

* il fera de vous une déçue du grand seoir

rowali

La seule avancée qui vaille en matière de justice consisterait à rompre le lien ombilical entre le pouvoir exécutif et la magistrature, qu'elle soit assise ou debout. Pour ce faire un CSM composé de juristes élus par une majorité qualifiée de l'Assemblée Nationale pour éviter tout choix partisan de la part de la majorité des députés, que cette majorité soit de droite ou de gauche. Cette désignation, à l'instar de la Cour suprême des USA, serait faite à vie, de façon à assurer à ces élus la plus complète indépendance.

Voilà, si j'étais magistrat, l'engagement public que je demanderais aux candidats à la présidentielle de prendre et de réaliser avant la fin de l'année 2012.

Une telle réforme, qui ne coûte rien, ferait enfin de notre France la digne fille de Montesquieu ; elle permettrait aussi de supprimer toutes les juridictions d'exception, telle la Cour de Justice de la République, et l'immunité présidentielle. Est-il normal que si le Président assassine sa femme, il ne puisse être jugé avant la fin de son mandat ?

oursivi

Il n'est pas certain que Sarkozy - qui a toujours mis les formes dans son expression publique
Rédigé par : LABOCA | 25 août 2011 à 20:27

Comme disait Jean-Dominique parlant de notre ami LABOCA, "il est souvent à des hauteurs stratos"féériques" (j'ai un peu retoqué la lucide parole de l'ami JDR, qu'il me pardonne).

Mon ami Barack que j'ai (que Chirac et LABOCA ont aussi, enfin l'un plus que l'autre) ne nous l'a en rien changé !

Alléluia, il est inné le divin enfant.

"Connaissant intimement les lecteurs de LABOCA, je ne doute pas qu'ils préféreront Marre-toi à Francine".

Sorry LABOCA, je n'ai pas les nerfs d'acier de sbrig.

Faut que cela sorte, c'est trop bon*.

AO

* comme dirait DSK

Alex paulista

@ Ivana FULLI

Après l'amour impuissant, l'éloge de la gourde.

Vous ramenez tout à la libido, au sexe des candidats/candidates, pour nous dire que les femmes stressées diraient plus de bêtises alors que les hommes auraient des poussées de libido. Comme si la libido ne faisait pas dire (et faire) des bêtises aux hommes...

En plus, on ne peut pas dire honnêtement que Martine Aubry et Ségolène Royal aient beaucoup de points communs, et surtout pas le débit de bourdes en public.

Sinon, vous connaissez le surnom de François Hollande ?
Le culbuto. C'est parce qu'il retombe toujours sur ses pattes. Je suis sûr qu'il va se réconcilier avec Ségolène. Dans ce cas vous avez raison: la haine passée montre qu'il y a encore quelque chose de fort entre eux. Il y a les enfants, déjà.
Voilà, c'était ma contribution "Psychologies magazine".

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

  • LCI, "Choisissez votre camp"
    Mercredi 11 mars de 9h30 à 11h, avec Valérie Expert.
  • Le Figaro Magazine
    Vendredi 27 février, pages 103, 104 et 105, débat entre Laurent Obertone et PB, sous l'égide de Patrice de Meritens.
  • Europe 1, "Mediapolis"
    Samedi 28 février, de 10h à 11h, avec Michel Field et Olivier Duhamel.
  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • Europe 1
    Tous les dimanches de 12h45 à 13h, le parti pris de PB, avec JP Gené et Guy Roux, dans "Europe 1 Week-end", édition d'information de Patrick Roger.

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS