Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014 Entretien de 1h15 avec Henri Guaino, diffusé le 25/04/2014 Entretien de 53 mn avec Eric Naulleau, diffusé le 2/05/2014 Entretien de 52 mn avec Grégory Coupet, diffusé le 16/05/2014 Entretien de 50 mn avec Michel Field, diffusé le 23/05/2014 Entretien de 50 mn avec Xavier Bertrand, diffusé le 20/06/2014 Entretien de 58 mn avec Michel Onfray, diffusé le 16/09/2014 Entretien de 50 mn avec Nicolas Dupont-Aignan, diffusé le 10/10/2014 Entretien de 48 mn avec Serge Moati, diffusé le 16/11/ 2014

Dans les médias: radio & télévision

  • France 5, "C dans l'air"
    Jeudi 20 novembre, de 17h45 à 19h, avec Yves Calvi.
  • France 5, "Les grandes questions"
    Jeudi 27 novembre à 21h40, avec Franz-Olivier Giesbert.
  • LCI, "Choisissez votre camp"
    Jeudi 20 novembre et vendredi 12 décembre, de 10h10 à 11h, avec Valérie Expert.
  • Europe 1
    Tous les dimanches de 12h45 à 13h, le parti pris de PB, avec JP Gené et Guy Roux, dans "Europe 1 Week-end", édition d'information de Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 16 décembre, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« Qui sera procureur à Paris ? | Accueil | Une vie, une mort »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef0153926e3969970b

Voici les sites qui parlent de Nicolas Sarkozy sera-t-il l'outsider ? :

Commentaires

on se bat toujours pour ce qui nous manque le plus

Le très grand malentendu !

En attendant que Notre Seigneurie se déclare candidat naturel à sa succession, la semaine était riche de la convention de sa majorité. Qui peut se targuer aujourd'hui
de faire croire en manipulant l'opinion publique d'une inversion d'orientation politique en titrant : «Notre Seigneurie peut-elle encore gagner ? » Comme si le peuple était déjà passé par les urnes ! Il y a un grand danger devant ses sondages mirobolants actuels en sa faveur, car se serait trop vite oublié qu'en face Notre Seigneurie est loin d'être enseveli, il pourrait, tel qu'on le connaît, déterré la hache du barbare sauvage, sortant des vapeurs de son château pour faire mentir cette contre médiatisation dont il a joui impunément de sa désinformation pendant toute sa mandature. Il exhumera, sans doute aucun, sa férocité retrouvée en représailles pour le faire payer très cher !

Décidément à la convention, les Pinocchio de l'Union des Moutons de Panurge s'allongent ! La démagogie l'irréalité bat son plein avec Copé en chef de file suivi par Bruno Le Maire, Thierry Mariani, MAM,...,... dont certains, ici même, sont infectés par une malsaine contagion !

Il faudra trouver d'autres arguments; car c'est perdre son temps en vaines idioties et prendre ses compatriotes pour des imbéciles et des demeurés ; c'est hélas le triste constat avoué. Copé et toute sa convention sont-ils vraiment à court d'idées ou il sera nécessaire de les mettre à l'internement définitif comme jazzman au bistrot du coin !

"La proposition de taxe sur les transactions financières : c'est nous !" dixit Bruno.
Ben non mon cher Bruno, il est certainement le fait d'un prix Nobel d'économie T.... dont tous les lecteurs connaissent le nom, suivi par les propositions des économistes d'Attac et d'Arnaud Montebourg ! Il faudra offrir à Jean-François une calculette et une paire de lunette, le chiffrage des propositions de «Flanby» s'est considérablement allégé de 26,5 milliards par rapport à son estimation de 60 milliards pour 2 mesures (300000 emplois jeunes et 200000 contrats de générations). Etc....

J'avoue ne pas saisir où la convention de l'Union des Moutons de Panurge veut en venir sur le thème du projet socialiste de Hollande en travestissant tous les chiffres; c'est vraiment pas fort de café de la part de notre exécutif et sa majorité de faire une convention rien que sur ce thème ! Si ce n'est d'occuper momentanément l'espace médiatique ! Tout cela changera et s'affinera chaque semaine encore d'ici six mois.

Non la rigueur n'est pas à faire supporter par le peuple aucunement responsable qui doit se serrer la ceinture, crever de faim, pour payer leurs errements, leurs faillites et la fermer il ne faut pas se tromper de cible (9 millions de pauvres) ou le peuple reprendra sa légitimité par la force des baïonnettes s'il ne peut les virer par la sanction des urnes... La dictature de Notre Seigneurie ultra-néolibéral atlantiste, ami des financiers spéculateurs n'a que trop duré avec un doublement des déficits chaque année avec en prime un quadruplement de ses dépenses personnelles au château de 32 millions annuel sous Chirac contre 138 en 2008 et 112 aujourd'hui. Trop cher le locataire du château à 650 millions d'euros le quinquennat, cela fait exécrer, gerber, régurgiter, répudier ces irresponsables qui n'en ont rien à fouchtra une fois viré; du style: après moi le déluge...

Que fait notre justice pour poursuivre la gestion répréhensible des responsables de la banque Dexia. Il s’agirait d’une «communication de renseignements inexacts» qui constituerait «une infraction aux dispositions pénales du code monétaire et financier (article L 571-4)». Il existerait de nombreux délits, pas encore prescrits, avec des responsables déjà désignés. De quoi, normalement, dans toute démocratie qui se respecte, intéresser les juges ??? (Libération) Ah oui mais ! C'est Notre Seigneurie qui a nommé les banquiers délinquants et les magistrats inféodés du parquet !

Je ne crois plus que les nantis de l'exécutif et de la République qui nous ont conduits à la ruine porté par un égarement démagogique d'un changement en 2007 aient quelques crédibilités ou quelques leçons qu'elles soient à se faire entendre; fussent-elles révolutionnaires cela se saurait déjà au bout de dix années !

Yves

Il est souvent reproché à Nicolas Sarkozy d'agir en fonction de la com'.
Une occasion se présentait: le président prénommerait-il sa fille 'France', 'Marianne' ?
Le choix que l'on sait, Giulia, est à mille lieues de ces mauvaises raisons.
La maman elle-même, dont l'aîné s'appelle Aurélien, a dû se faire violence pour donner à la petite cadette un prénom à orthographe étrangère.
Entre-temps et après qu'elle a épousé le papa, Carla est devenue française et même Première dame de France. Elle a eu le courage de ne sentir aucune obligation de convenance et d'écarter les suggestions des chauvins de Paris.
La mamma de Carla avait peut-être une meilleure idée: il y a toujours dans les familles une cousine disparue trop tôt et dont on rafraîchit le souvenir en 'activant' son prénom.
Le papa aura probablement eu le mérite dans un pays latin de négliger les effets possiblement négatifs d'un choix apparemment arbitré entre son épouse et sa belle-mère.
On est loin d'un candidat faisant feu de tout bois pour conforter son image !

Herman Kerhost

Je ne vois pas apparaître mon dernier commentaire, alors... je résume rapidement:

Xavier Nebout, ici La "France d'en bas"... Nous allons tous au prochaines élections... "écraser l'infâme"... Du plus petit fonctionnaire au plus humble des ouvriers !
Il ne suffit pas d'être fonctionnaire pour pouvoir se vautrer les pieds en éventail...

Rajout :

Très intéressant de constater qu'ici les nostalgiques de la grandeur de la France soient les moins couillus devant les agences de notations n'ayant comme objectivité que leur subjectivité, après avoir traité d'imbécile-utopiste-rêveur A.Montebourg, et son programme de "démondialisation", synonyme pourtant de re-localisation, et donc de souveraineté... etc, etc.

Proverbe : Plus on se croit libre, plus la possibilité du con(trai)re croît.

Judith

Le seul poste d'importance que Hollande ait jamais tenu, a mené le PS à sa perte.
La campagne Jospin était louable sur le plan des intentions mais calamiteuse sur le plan stratégique.
Hollande récidive en affichant ouvertement l'opinion qu'un président est un homme comme les autres : pas moins bien mais surtout, surtout pas mieux.
C'est la pire des stratégies : comme en marketing, il faut se méfier du déclaratif. L'humilité sonne bien mais résonne très mal pour un chef d'Etat...
Personne n'accepte d'être dominé par son égal, on ne peut être dominé/ dirigé que par un dominant !

Pierre-Antoine, merci ! J'ai ri !

calamity jane

Une fascination sans bornes m'étreint
à la lecture des ces batailles de keums pour
deux arpenteurs de mensonges calculés...
C'est plus que du haut vol en aptitude d'envie
que de logique stratégique et diplomatique.
Les meufs vous laissent entre vous pour les
paris, sans être dupes !

oursivi@MPAsbriglia

Rédigé par : Pierre-Antoine | 20 octobre 2011 à 18:49

Vous tapez tellement en dessous de la ceinture qu'allez en faire pleurer le Jésus, comme disait Dominique Lavanant dans un superbe film de Joël Séria...

"Ah, je vois que chez les Bilger c'est Madame qui fait elle-même les desserts !"
sbriglia

Et sbigre, pardon, sbrig, dans le rôle du flanc tireur ou du mande bout.


"d'autant que votre champion est loin d'être un foudre de guerre et en regard de Sarkozy fait bien pâle figure"
Rédigé par : Mary Preud'homme | 20 octobre 2011 à 12:55

Ça c'est du Mary pur Sofitel (et ses fameux malheurs) ! Ne manque plus que de l'entendre tenter de dézinguer FH parce qu'il a pris la suite du dangereux maniaque ! Celui qui lui rappelle que les hommes sont mauvais, tous, sans exception, sauf les hommes de droite.
Pensez, encore dans Le Monde ce jour, une fille qui avait voulu se suicider parce que le baiseur fou ne voulait plus l'honorer... et tous les commentateurs du quotidien de référence qui nous font du Mary, "à quoi on a échappé, ma bonne dame, la France elle-même est passée à deux doigts du châtiment stupre aime..."

Honorer, il le veut, on lui en veut, il le veut plus, on lui en veut.

Le monde, quoi...

Tous les Mary de tous poils, qu'ils en aient pas mal comme ma pomme un peu kiwisée ou probablement moins comme notre vaillante Mary, oublient juste qu'ils sont administrés depuis 2007 (et même 2002 si on songe à l'importance qu'il avait déjà dans le gouvernement Chirac, autre obsédé du radada à peine moins célèbre sous cet aspect de sa vie là pas trop privée...) par un type qui avoua n'avoir eu de cesse (maire de cesse) de penser ravir une femme à l'homme à laquelle il l'unissait, et pas la ravir au sens d'un emprunt passionnel et passager dont celui-là ne saurait rien, mais d'un durable qui laisse seul et amer, aussi a-maire, si le 'a' se fait privatif, ce qui à Neuilly est d'un naturel achevé.

La ravie ravie (dans un premier temps) le sembla rapidement moins quand elle réalisa qu'elle n'était pas vraiment seule à le ravir. Il gravissait (pas gravement) d'autres ravies, à en croire ce que les milieux proches et plus ou moins autorisés avaient alors laissé filtrer des raisons du ravinement du ravissement.

Nous n'avons donc échappé à rien, puisque sous ce registre, tous les prédécesseurs du tireur fou avaient déjà montré le chemin, comme dirait Ariane et son fameux fil conducteur. Con prenne qui pourra.

"la drôlerie aussi peut être un masque pour le ressentiment et la vengeance"
PB

Ou la politesse du désespoir comme vous l'écrivais déjà.

AO qui s'en veut de ne pas réussir à décrocher

Nordine

L'actualité ne va pas assez vite. Il y a déjà longtemps qu'on ne s'arrête plus sur les événements de la veille. Les médias ne se contentent même plus des infos du jour déjà obsolètes. Ils ont besoin aussi d'être informés sur ce qu'il va se passer demain, comme s'il était intolérable de ne pas savoir. Et ils nous emmènent dans cette dérive. Nous sommes entrés dans l'ère des pronostics. Le droit de savoir se conjugue au futur.
L'illustration la plus forte selon moi a été l'émission de Bruce Toussaint "Breaking News" qui proposait de débattre sur un événement futur ou imaginaire (la mort de Ben Laden quand il était encore introuvable par exemple). Je me souviens aussi de la une d'un magazine en 2006 qui proposait une photo de Le Pen avec le titre "Pourquoi il va gagner". La multiplicité de chroniqueurs spécialisés et celle des sondages vont dans ce sens. Toute cette spéculation sur l'avenir a malheureusement une incidence sur l'opinion réelle. On vote en conséquence des scénarios "probables" et au lieu de voter en conscience avec ses convictions on délègue à sa peur son choix de vote.

Paul

On n'a décidément pas vu que le vice premier de Strauss-Kahn, c'est l'orgueil, luxure de l'intelligence et humus de tous les autres. Le vice que l’on nomme sans cesse dans cette affaire n’est qu’une conséquence du premier, et en rien une abondance irrépressible de vitalité. C'est ici l’immensité de l’orgueil qui explique le reste.

bruno

@ Mary Preud'homme

Je ne parle pas de la vie privée de Hollande, je parle de ses irresponsabilités !!

Claude L

@ Xavier Nebout

C’est terrible comment des pensées idéologiquement fossilisées peuvent déboucher sur du déni de réalité.
L’économie S’EST cassée la figure. Et Sarkozy patauge dans la semoule. Le problème, c’est qu’en la matière, les prévisions pessimistes (euphémisme) même à court terme, sont auto réalisatrices. Et donc, personne ne veut être l’oiseau de mauvais augure. Mais même dans les journaux de 20 h ça commence à transpirer. C’est dire !
On peut seulement se demander si Hollande ferait mieux. Il y a des signes qui montrent que c’est difficile de parier là-dessus. Même si, de toutes façons il ne peut pas faire pire.
Quant à montrer les fonctionnaires du doigt, comme dit l’autre, montrer du doigt, c’est au moins l’assurance d’être du bon côté du doigt.

olivier seutet

J'imagine que Nicolas Sarkozy, tout outsider qu'il soit, va disposer d'un argument très puissant pour convaincre les hésitants à voter pour lui : "c'est mon dernier mandat politique, je n'ai pas à me soucier d'une réélection, je n'ai pas à me contraindre à ménager de futurs alliés, je n'ai plus qu'à me consacrer à sauver la France du désastre industriel, financier qu'elle subit et va continuer de subir dans les années à venir". L'impétrant (surnom donné aussi à Hollande qui ne le sera d'ailleurs que s'il est élu) aura une position autrement difficile pour gérer notre futur.

Marie-France Duchesne

Il y a la première gorgée de bière, c'est bien connu, se plonger dans un livre qui vous emmène ailleurs, commencer avec gourmandise une nouvelle grille de mots croisés, et puis, il y a le Blog de Monsieur Bilger. On l'ouvre avec curiosité. Quel est le nouveau sujet traité ? On le lit et on le relit. Ce n'est pas toujours facile. Quelquefois, le propos concerne le monde de la magistrature que l'on ne connaît pas et on reste un peu en dehors, mais le plus souvent, et c'est le cas aujourd'hui, on se régale de la pensée singulière de Monsieur Bilger, parce qu'intelligente, claire, honnête, sans détours ni faux-semblants ! Merci, Monsieur Bilger.

Remarque

Ne pas user de lampe à bronzer suffit pour faire pâle figure auprès de Sarközy. Celui-ci devrait néanmoins se méfier de certains visages pâles. Les allocutions de Bayrou par exemple pourraient sérieusement le décoiffer.
Question expérience, celle des trahisons de Sarkö est substantielle, là c'est l'expérience du peuple français. Pour les mois à venir, attention au poison dans la confiture des agences de com' récemment engagées avec un budget illimité.

Jean-Paul Ledun@Xavier NEBOUT

"Mais qu’en ont-ils à faire, les enseignants, les journalistes et magistrats tous en grande majorité à gauche, que l’économie se casse la figure ?"
Xavier NEBOUT

Rien ! Ils se réjouissent déjà de pouvoir descendre dans la rue dans quelque temps, comme les Grecs, pour refuser les baisses sur leur traitement, l’amputation de leur retraite.

Laissez-les donc á leur jolis espoirs. C'est leur viatique.

Jean-Dominique @ Xavier Nebout

Messire Xavier Nebout : "Vous semblez être un spécimen de la gauche caviar (...)peut-être et j’oserais même dire sûrement, à l’abri d’un statut de fonctionnaire, voire de fonctionnaire retraité. "

Onc ne fus serf du Roy ne gobergeai de caviar d'hérétique et suis pauvre manant toujours en guigne de son pain. Beaux raisonnements sans juste fondement valent pissette ou tout comme.

Pierre-Antoine

@Achille et Claude L

Vache avec Hollande ? Un bon camembert est obligatoirement au lait de vache et se fait à la louche...

La marque "Président" est simplement du marketing qui ne sert qu'à flatter le consommateur qui a ainsi l'impression de manger à la table présidentielle...

Comme pour tous les produits où figure le qualificatif "saint", pour donner l'impression de qualité divine.

Faut toujours se méfier des étiquettes, surtout si elles sont collées dans le dos ! :-D

Cordialement

Pierre-Antoine

Pierre-Antoine

@Herman Kerhost

Cordialement à ceux qui prennent un peu de leur précieux temps pour lire mes élucubrations... d'Antoine bien sûr :-D

Cordialement

Pierre-Antoine

Xavier NEBOUT

@Jean-Dominique Reffait

Vous semblez être un spécimen de la gauche caviar qui s’apprête à voter Hollande sans vous poser une seconde la question de savoir ce qu’il en coûterait à notre pays, peut-être et j’oserais même dire sûrement, à l’abri d’un statut de fonctionnaire, voire de fonctionnaire retraité.
Or, à trop prendre les gens pour des gogos, ils finissent par s’apercevoir que les journalistes qui nous servent du Hollande à tous les repas sont de la même crèmerie, et ne se font pas davantage de souci pour leurs fins de mois.

Par contre, il y a tous ceux qui font tourner la machine, du plus petit au plus grand, et qui eux, se la posent la question de savoir ce que les socialistes nous coûteraient.
Et, ceux-là, ils préféreront s’avaler du Sarko, même s’il n’est pas du meilleur goût, parce qu’il a quand même une qualité, c’est d’être moins cher que le Hollande.

Il n’y a que les aveugles pour ne pas voir que rien qu’à l’idée que le socialisme français revienne au pouvoir, les marchés vont s’affoler, et notre triple AAA ou notre AAB dégringoler. Mais qu’en ont-ils à faire, les enseignants, les journalistes et magistrats tous en grande majorité à gauche, que l’économie se casse la figure ?

Claude L

@ Pierre-Antoine

Vous êtes vraiment vache pour Hollande. Car quand vous parlez de camembert, ce ne peut être que de camembert Président, pasteurisé et sans saveur, et non, j’ose espérer, de camembert AOP aux saveurs incomparables pour ceux qui savent les déguster. Parole de normand.

Achille

@ Pierre-Antoine

Cher Pierre-Antoine, comparaison n’est pas raison.

Et vous devriez savoir qu’un Français qui se respecte préférera toujours un bon camembert mou et parfumé, origine France, à une tablette de chocolat dont la qualité du beurre de cacao est n’est plus ce qu’elle était.

Si nous devions choisir notre président au physique, la prochaine élection présidentielle aurait pour « impétrants » Dominique de Villepin pour l’UMP et Arnaud Montebourg pour le PS. Ce qui au demeurant n’aurait pas été plus mal car ce sont tous les deux de remarquables orateurs et débatteurs.

Herman Kerhost

Oui, Jean-Dominique, et on peut même se demander si l'UMP n'a pas des amis à "Moody's", et au FMI...

alexandre clément

Sarkozy n'est pas l'outsider de Hollande. De ce côté-là c'est cuit. Personne ne veut plus de Sarko. Il est seulement l'outsider de Marine Le Pen qui selon toute vraisemblance sera au second tour des élections présidentielles. Les gens en ont marre de l'Europe et de ses turpitudes qui mettent les peuples à genoux. Allez dans les quartiers vous verrez. Mon pronostic c'est au premier tour Hollande 35 ou plus, Marine Le Pen 23 et Sarko 17. Au second tour 60-40 pour Hollande, avec à la clé l'explosion de l'UMP et le FN qui deviendra le premier parti d'opposition.

Herman Kerhost

Pierre-Antoine,

Il est destiné à qui votre "cordialement"?

Hollande?

jlm

L'état d'ignorance de la France d'en haut sur la France d'en bas est immémorable (je ne trouve pas d'autre mot dans l'instant pour qualifier cette grossièreté) : M. Lamassoure l'a démontré dernièrement sur les ondes (à la suite de revers électoraux cuisants). Il faudra que la droite se rende compte que les Français ne sont plus des paysans ignorants, dit-il à peu près (au passage merci pour le mépris à l'égard des paysans qui démontre là aussi une grande ignorance car sauf une petite frange de nobles et de notables aux charges héréditaires nous avons tous des paysans parmi nos ancêtres mais bon...). Et oui, les Français sont pauvres et ruinés mais ils ont souvent bac. plus deux (et heureusement ils ne sont pas tous formés dans les écoles de commerce). Je crois que c'est la chose la plus sensée que j'ai entendue venant de la droite ! Mais ils sont "groggy" et passent leur temps et leur énergie à résoudre des problèmes de survie, et c'est cela qui a donné une avance à la droite.
Mais il ne faut pas rêver, les votants à gauche dont je suis qui ont voté Chirac pour éviter Le Pen ne recommenceront pas.

Jean-Paul Ledun

Ach, Philippe,

Il y a longtemps que je ne me fais plus d'illusion sur le système médiatique français. Mais je regarde quand même...

Encore ce soir, M. Duquesne, á l'affût du « mot qu'il ne faut surtout pas dire », a répété 1000 fois (j’exagère á peine) : "Naissance = com ? bébé = belle image ? vous allez le montrer ? les Français veulent savoir..."
Ah oui ?
Et c'est á ce petit jeu de nul qu'un journaliste de la qualité de M. Duquesne joue ? pour l'information des Français ?
c'est d'un décevant !

On apprend quand même que Sarko en est á son 352ème déplacement en France.
Seulement depuis les cinq derniers, la journaliste de service n'oublie jamais de dire : "Il faut dire que la présidentielle n'est pas loin..." Belle honnêteté.


Pour un dangereux PR, qui a "une vraie police des esprits médiatique" á sa botte, je trouve qu'il a mal travaillé, ces derniers temps. Trois mois de primaires socialistes et je n'ai toujours pas fini mon indigestion.
Salaud de Sarko, il pourrait s'appliquer quand même !

A vous suivre Philippe, Sarko sera réélu. Cela fait un moment que des « fanatiques inconditionnels, peu nombreux mais hystériques », le moquent sous toutes les coutures.
Merci á eux et á son président, Jean-Dominique Reffait que rien n’arrête. Il faut dire qu’il ne risque rien… lui.

Vous n’êtes pas le dernier á ce petit jeu, Philippe.

Pendant ce temps-là, le monde retient son souffle et planque ses économies sous le matelas.
Continuez á faire les marioles, vous aurez une médaille.

Il n’y a rien de plus difficile à maîtriser qu’une bête blessée. Dans ma modeste carrière, j’ai eu la malchance d’assister á ce type d’accident. Je sens encore la force de l’ours repoussé, la chaise ridicule que je tentais d’interposer entre lui et son agresseur. Qui, croyez-vous, a succombé le premier á ses blessures ? Roulements de tambour…

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.