« Communistes, hélas ! | Accueil | Le justicier des Lettres »

16 février 2012

Commentaires

Anne-Marie Monier

Merci M. Bilger, et merci à certains de vos commentateurs qui savent exprimer et rédiger ce que le "petit peuple" pense mais ne sait "dire" !

 Mary Preud'homme @ Savonarole

Ils sont plus futés que ce petit hacker amateur à la DCRI (ex RG). Ils ne laissent pas de traces.

calamity jane

Mary Preud'homme,
Savonarole,
Merci, je savais pouvoir compter sur vous !

Savonarole

Mary,

C'est les RG qui surveillent le dangereux gauchiste qu'est devenu Philippe...

 Mary Preud'homme @ calamity jane

Une taupe chez l'hébergeur ou un haker jaloux ?

Jean-Paul Ledun

Ne doutez plus calamity, je vous lis depuis toujours.

Pour "Mimi le clown" je ne présume rien du tout.
Je ne comprends juste pas l'allusion.
J'ai dû manquer un épisode.
Faut dire que Philippe nous soumet à un rythme d'enfer.
Je n'ai pas toujours le temps de tout lire...

Raymond, je l'ai vu quatre fois, dont deux fois l'une après l'autre au Colisée de Roubaix.
J'ai fini par lui écrire une lettre d'amour.
Très "gai".

calamity jane

Cette nuit vers 1h30 - 2h du matin,
j'avais posté un message sans contrôle
de code ni autre gêne ! Mais quelques
minutes plus tard, j'ai reçu un message
me faisant part de ce qu'un intervenant
malveillant était sur le circuit.
N'étant pas un pro du web, si vous avez
une idée de ce que cela signifie...

calamity jane

Monsieur Ledun,
Voyez-vous n'en déplaise à Monsieur Herman
Kerhost*, c'est souvent en parlant des autres
que l'on arrive à savoir ce que l'interlocuteur a à vous proposer - afin d'éviter
le classique "ce qu'il a dans le ventre
depuis midi".
Vous êtes le premier à dire que R. Devos
était un clown UN VRAI et pour cela vous
avez dû le voir en spectacle au moins une
fois !

*Répondant à Madame Catherine Jacob vous
signifiez que j'utiliserais un langage codé
pour poster commentaires sur Justice au
Singulier. Permettez-moi de vous demander
lequel de mes commentaires est en langage
codé ?
Comme je ne voudrais pas vous offenser,
je serai ravie de vous proposer ce que mes
tablettes contiennent de visible et gros
lot pour vous : sans écrits en dessous !
comment puis-je être sûre que vous avez
compris ?

Je profite de cette amitié pour R. Devos
pour signaler à Monsieur Ledun que je lis
tous ses commentaires ci-devant, mais doute
de sa fidélité vis-à-vis des miens ! J'explique : il arrive que nous ne lisions et comprenions que ce que nous voulons lire ou comprendre... mais je ne veux nommer
personne.

Alex paulista

@ hameau dans les nuages

Labarrère et vous peuvent se rassurer, il ne s'agit pas d'obliger les homos à se marier entre eux.
Juste leur en donner la possibilité.

Jean-Paul Ledun

Je ne saisis pas vraiment ce que l'œuvre de M. Miguel Donvez vient faire ici, mais non je ne connais pas ce clown imaginaire sortant d'une bombe de spray.

Par contre je connais le Vieux-Lille comme ma poche, puisque mon grand-père y a été le dernier cordonnier-bottier du quartier.

Me reste à corriger que « Mimi le clown qui arrive et fait n'importe quoi », d’après son auteur, est une erreur.

Un clown ne fait jamais n'importe quoi ! C'est bien là que réside toute la difficulté de cette passion.
Il n'y a pas plus sérieux qu'un clown.

Si j'avais su, je ne serais pas venu.

Quoique... (Salut Raymond)

LABOCA

Comme vous, j'ai détesté ce lâche lynchage ayant atteint le député Vanneste, l'un des plus intelligents députés de l'UMP, ce parti rendu mort et monolithique par Sarkozy, Bertrand et Copé.
Toutes ces petites personnes qui ont osé critiquer le député Vanneste ne représentent rien, ni personne. Ce sont de vrais hypocrites, tant ils ne protègent les homosexuels que du bout des lèvres.
Nous savons depuis longtemps que ceux qui parlent des droits des homosexuels sont souvent des homophobes masqués, qui, dans leur vie de tous les jours, discriminent les homosexuels.
De même, beaucoup de défenseurs des droits des Juifs sont des antisémites masqués, qui ne défendent publiquement les Juifs que pour s'attirer leur sympathie.
Il y a trop d'hypocrites dans cette société.
Le plus grave, c'est que cette hypocrisie débouche toujours sur l'intolérance.
Les gens qui ont osé lyncher le député Vanneste sont à la fois des hypocrites et des intolérants.
Le député Vanneste a dit des choses mesurées. Aucun Français sérieux n'est venu contredire le député Vanneste.
Tous ceux qui ont osé attaquer le député Vanneste sont des suiveurs, des opportunistes, des gens qui n'apportent rien.

Nous étions nombreux à savoir que Morin faisait de la diversion.
Ce type doit arrêter la politique, car il va là où va le vent.
Il ferait mieux de s'occuper de ses chevaux !

calamity jane

"Mimi le clown" c'est un gars de Cambrai !
Mais je suppose que Monsieur Ledun le
connaît !

JMT

J'ai adoré le post de JP Ledun et celui concernant Labarrère. J'ai quelques amis homo, hommes et femmes; je n'ai jamais entendu de leur part une revendication au mariage, au contraire, heureux du Pacs qui permet de bien légitimes avantages, ils veulent avant tout vivre une vie calme, loin du crétinisme souvent obscène de la Gay Pride. Jeunes femmes normales, discrètes, le plus souvent cultivées, gens de tous âges, ironiques et libres.
A titre personnel, je vois un obstacle juridique au mariage des homosexuels. La revendication est fondée sur l'égalité et le désir de valoriser l'amour entre les êtres. Le Code Civil n'a jamais envisagé que deux hommes soient équivalents à deux femmes, génétiquement parlant, et créer cette équivalence revient à une discrimination génétique. En effet, deux femmes pourront toujours avoir un enfant, soit par sacrifice crucifiant soit par intervention coûteuse, les hommes, jamais. Reste l'adoption qui condamnerait des couples masculins à ce seul recours, ruinant ainsi l'égalité entre hommes et femmes. Equivalence ne vaut pas égalité, et c'est l'égalité qui doit l'emporter.
Spécieux ? Voire.

Charlemagne

Jean-Dominique, vous n'avez pas dû visionner la vidéo de l'entretien de Christian Vanneste car sinon, vous auriez su qu'il n'a jamais nié, ou tu, la déportation d'homosexuels français d'Alsace-Moselle ("En dehors des trois départements annexés, il n'y a pas eu de déportation homosexuelle en France").

Parler comme vous le faites de "déportation des homosexuels français" relève par contre du mensonge historique, il y a eu "seulement" déportation d' (rares) homosexuels français, essentiellement d'Alsace-Moselle.

Pauvre France

Merci pour la défense de Vanneste et pour cet éloge du Soi et de la Liberté d'Être.
Pour tout le reste, je n'approuve ni n'apprécie cette façon de cracher sur ces hommes que vous avez un temps suivis. On sent une rancoeur, un règlement de compte, un esprit revanchard qui fait petit, médiocre et sans intelligence le propos. Cela n'est pas digne. Parlez-nous plutôt de ce procureur qui abuse de Son droit pour maintenir en prison quelqu'un qui n'est plus coupable. Bien entendu, ce n'est à ce stade plus du droit mais une philosophie. Je ne reconnais en tout état de cause pas notre République dans l'usage de cet exorbitant pouvoir qu'il utilise.

ux

Boutin, Morin, bourrins.
Les deux baudruches se sont dégonflées. Deux grenouilles qui se voulaient plus grosses que le boeuf.
Le ridicule tue-t-il ou non en France ?
Boutin persévère en tout cas : sa bombe atomique, c'était une grève de la faim ! Pauvre femme.
Ces gens se sont ridiculisés (croix de bois croix de fer, j'irai jusqu'au bout). Ils se couchent en se drapant dans de mauvaises raisons, grandiloquentes pour Boutin (Sarkozy défend SES VALEURS. Ah bon ? c'est une autiste sénile ?).
Une pierre de plus pour décrédibiliser les politiques.

Jean-Dominique Reffait

Christine Boutin a des fins de mois difficiles, il faut la comprendre. Partie du gouvernement, elle avait bénéficié d'une mission grassement payée dont l'objet n'était rien de moins que le salut de l'univers. Mais où donc est ce rapport indispensable et tant attendu en ces périodes de crise ? Elle va donc à la soupe pour sauver son siège à l'Assemblée, c'est bien humain. Elle pourrait bien changer de métier mais elle répondrait comme Don Salluste-de Funès : "Mais je suis Ministre ! Je ne sais rien faire !"
Sarkozy peut être fier : deux ralliements massif en une semaine, 0,5% de votes d'un coup, du lourd !

C. Vanneste a un problème avec l'homosexualité, cela relève du divan plus que du débat politique. Il a bien le droit d'exprimer son aversion de l'homosexualité, je n'y vois aucun obstacle même si son "esprit singulier" pourrait avantageusement lâcher l'affaire cinq minutes. Mais la négation de la déportation des homosexuels français est une faute, il est suivi en cela par Serge Klarsfeld : est-ce à dire que les victimes annexées d'Alsace qui furent bien déportées n'étaient pas françaises ? Et puis ne soyons pas hypocrites : M. Vanneste dénie aux homosexuels français des droits au motif qu'ils exagèreraient leur persécution. Demandons alors à M. Vanneste s'il estime que les homosexuels allemands ont mérité ces droits et s'il les défendrait ! Allons...

N. Sarkozy aime la France, je l'ai toujours dit. Son affiche officielle, outre qu'elle évoque immanquablement le naufrage du Costa Concordia, réussit l'exploit de ne montrer rien qui ne soit français, rien. Pas un îlot, pas un pan de mur, pas une église dont on savait pourtant qu'elles recouvraient le territoire d'un tapis immense, rien. Pas un morceau de Français non plus, pas un orteil, même pas une sardine bretonne qui sortirait de la mer, rien. La France est niée à un point jamais atteint. Et on apprend même que la photo maritime - ou Marine, c'est selon - représente la mer Egée. C'est vrai qu'en France, les côtes sont moches, au Cap Nègre, par exemple, elle est hideuse, indigne de figurer sur une affiche d'un président français. Il y avait urgence, de surcroît, à s'adjoindre l'image si positive de la Grèce en ce moment. Lui-même, sur cette affiche ne nous regarde pas, il ne regarde pas la mer - on ne sait jamais, elle aurait pu être française par mégarde - il regarde ailleurs, vers des horizons insoupçonnés bien au-delà de l'Hexagone. Sa seule référence à la France est la reprise du slogan victorieux de Giscard en 1981. Ils sont très forts, les communicants sarkozystes !

Herman Kerhost

Sylvain,

N'en voulez pas trop à l'époque dans laquelle vous baignez... Sans celle-ci aucun spécimen de votre genre n'aurait vu le jour. Grâce soit rendue aux socialistes de tous poils !
Vous êtes drôle, n'est-ce pas l'essentiel ?

Herman Kerhost

Vous avez raison Philippe, les mêmes mots qu'en 2007.
Comme en 2007, je ne supporte pas d'écouter Sarkozy plus de cinq minutes, jamais je n'ai autant gueulé que lors de cette campagne ! Si un jour je n'ai plus de voix ha ha ha...! je saurai à qui expédier la facture...

Concernant C.Vanneste, je suppose qu'un freudien achevé y verrait à coup sûr un cas grave de refoulement et lui conseillerait donc de faire attention au retour du refoulé... mais je ne suis pas freudien, alors !

Yves Abram

Grand malaise en ce qui concerne Christian Vanneste
Le premier malaise concerne l'impression de déni de réalité concernant l'Histoire, qui incite à considérer avec prudence la condamnation du personnage. Heureusement, les déclarations de Serge Klarsfeld y ont mis bon ordre.
Deuxième malaise plus sournois mais plus profond : je suis allé visionner et écouter les déclarations de M. Vanneste, que je ne connaissais pas, j'ai eu la conviction d'un profond décalage entre l'aspect sincère et bienveillant de son discours, et la réalité des convictions et des passions qu'il recouvre.

Toute la démonstration de M. Vanneste repose sur l'autorité et les analyses du psychanalyste Tony Anatrella. Ce qu'il oublie de dire c'est que cette autorité est également prêtre et a été nommée par le Vatican membre du conseil pontifical pour la famille. Cette qualité n'est pas en soi-même choquante mais il est bon de le savoir
J'ai souhaité avancer mes recherches compte tenu de mon sentiment de malaise. J'ai alors appris qu'il avait été mis en examen le 30 octobre 2006 par la brigade des mineurs de Paris. Un article de Sophie des Déserts du Nouvel Observateur le 16 novembre 2006 donne des informations sur les raisons de cette inculpation (http://homos-et-parents.forumactif.com/t1124-tony-anatrella-et-ses-propos-homophobes)
L'affaire à été classée sans suite.
J'ai poursuivi les recherches sur Internet qui ont confirmé mon sentiment de malaise fondé sur ce décalage ressenti entre l'aspect d'un personnage et les soubassements que l'on pressent qui l'animent. Ce décalage est commun aux deux personnages : M. Anatrella et M. Vanneste. Je ne leur confierais pas des enfants.


  

Charlemagne

@ Jp dupont

Et vous, vous devriez vous enquérir des dernières révisions de l'histoire et lire la mise au point la plus récente sur la déportation pour motif d'homosexualité, celle de l'historien Mickaël Bertrand, en date du 21 janvier 2011 :

http://histoiredememoire.over-blog.com/article-la-deportation-pour-motif-d-homosexualite-en-france-debats-d-histoire-enjeux-de-memoire-65437121.html

En voici un extrait :

"Depuis les dernières recherches menées en 2001, il avait été acquis que 210 français avaient été arrêtés, puis déportés par les nazis, au titre du motif 175. Les travaux menés par les historiens dans cet ouvrage, partiellement connus depuis l'organisation d'un colloque sur ce thème en 2007, démontrent que ce sont en fait 62 déportés qui ont été envoyés dans des prisons et des camps allemands en raison de leur homosexualité (réelle ou supposée). La marge d'erreur avec le chiffre précédent est le résultat d'une vérification minutieuse de l'origine géographique des noms relevés parmi les détenus du camp de concentration de Natzweiler (Bas-Rhin)."

Plus loin, Mickaël Bertrand précise que parmi ces 62 déportés homosexuels français, seulement 8 ont été arrêtés sur le territoire français (hors l'Alsace-Moselle annexée).

suin

Il faut vraiment avoir du temps à perdre pour écouter parler Sarközy, plus préoccupé par son CV que par les Français. Ce type, ce sont ses actes et omissions passés. On les connaît. Qui souhaite être encore berné ?

sylvain

Les attaques contre N. Sarkozy ne peuvent que troubler.

Troubler car faut-il que notre Président dérange pour que celles-ci soient aussi ignobles et écœurantes.

Oui, M. Sarkozy dérange.

Il casse les conservatismes et les immobilismes.

Il place les Français face aux réalités d'un monde qui évolue en permanence.

Il démontre l'inanité des pseudo programmes de ses adversaires.

Il démontre surtout que la France doit être réformée, que notre pays qui a tant souffert notamment du fait des idéologues laxistes socialistes fossoyeurs d’économie et de l'importance des partis protestataires notamment extrémistes, peut enfin retrouver sa place au niveau européen et mondial.

Tout n'est pas parfait, certains de ses adversaires se réjouissent et tirent déjà des plans sur la comète en misant sur une France en difficulté et en crise...

N. Sarkozy assure parfaitement ses missions dans cette période de crise mondiale, en ces temps d'incertitude.

Ses adversaires, des plus caricaturaux aux plus fourbes tentent simplement de dissimuler leur incompétence derrière des critiques grossières.

Après plusieurs échecs, le lynchage médiatique aura sûrement raison de lui, car la calomnie et les attaques incessantes commencent enfin à porter leurs fruits :

jamais dans notre pays dit civilisé, on n'aura assisté à un tel acharnement envers un président élu démocratiquement.

Bien triste spectacle nauséabond offert par l’opposition.

A. Cousin

Monsieur Bilger, superbe billet, merci. On ne saurait mieux dire.

Catherine JACOB

"Comptons les survivants.

JE :

JLT

@JP Dupont

Sans doute devriez-vous relire ce rapport. 210 Français n'ont pu être déportés puisque arrêtés sur le territoire allemand ou considéré comme tel (départements annexés). Il est à noter que parmi ces 210 hommes, l'immense majorité étaient certes Français au regard du droit international, mais étaient également de nationalité allemande...

On peut constater également une aberration que les médias s'emploient à copier-coller : 4 Français volontaires pour le STO !!! Alors, que les choses soient claires sur ce point : le STO résidait dans la déportation de main d'oeuvre des territoires occupés afin d'accomplir du travail forcé. Je peine à trouver comment diable on peut bien être "volontaire" dans de telles conditions. A moins qu'il ne s'agisse de travailleurs volontaires, donc libres, partis en Allemagne de leur plein gré, appâtés par des salaires intéressants.

En conséquence, on ne peut que constater la justesse de la remarque émise par M. Vanneste.


Le tort de ce monsieur, et c'est peine à constater, c'est bien de s'exprimer librement sans tenir compte de telle ou telle manoeuvre politicienne. En effet, tandis que le président sortant fait feu de tout bois pour ratisser des voix, se mettre à dos un lobby (ou réputé tel), de même que rouvrir les plaies de l'Histoire alors que le président compte sur Mme Merkel pour appuyer sa campagne, fait montre d'une liberté d'esprit peu commune.

Oui, décidément, que de lâcheté et de bassesse devant un homme libre dressé sur la barricade de l'indépendance d'esprit...

hameau dans les nuages

Je ne comprendrai jamais pourquoi l'homosexualité fait partie du débat politique.

Mais amis "gais" (et comment !) réclament surtout qu'on leur fiche la paix.
Pas de « Pride » et de mariage á la Mamère !

Enfin ce ne sont que mes amis.

Bien fait pour l'UMP de tomber dans ce panneau.
Parfois la carte de ce parti est lourde á porter.

Rédigé par : Jean-Paul Ledun | 16 février 2012 à 21:35


Monsieur André Labarrère, ancien maire de Pau, homosexuel notoire et revendiqué, surnommé "l'embrayage" par ses ennemis politiques était contre le mariage homo:

"Pourquoi se marier ? il y a bien assez de cocus et de divorces chez les hétéros !" déclarait-il...

filami

Il paraît de plus en plus évident que Sarkö est l'obstacle numéro 1, et qu'on doit s'en débarrasser pour voir plus clair et mettre fin aux fourberies.

Savonarole

Joli titre à la Stefan Zweig ( « 24 heures de la vie d’une femme »).

Certes, il y a du crêpage de chignon dans cette France en campagne, mais pour l’affaire Vanneste, on pencherait plutôt pour une querelle de jésuites.
M. Vanneste exhibe sa grotesque virilité depuis ses terres, ou les faits divers les plus sordides sont également hyper virils… Nul besoin de déployer une banderole, cela a déjà été fait.
D’où parle-t-il ce Monsieur ?
Le débat historique sur la saillie de ce pleutre importe peu. En revanche, c’est la vulgarité et l’ignorance qui choquent le plus .
In extremis, il sera peut être sauvé par S. Klarsfeld, qui lui-même semble nous dire « touche pas à ma Shoah ».

Vanneste / Klarsfeld , quel casting !

JJJ

Voilà pourquoi l’observation de la vie politique n’intéresse plus que quelques mémorialistes désœuvrés : tout est dominé par l’obsession du buzz, de préférence sur les thèmes ordinaires des controverses de bistrot. Tel est le cas de la vaine provocation de Vanneste et de la non moins vaine hystérie de ses pourfendeurs…

Véronique Raffeneau

@ Christian C

"Vous êtes dans votre droit au nom de la liberté d’expression. Je me fais néanmoins une autre idée de ce que devrait être le comportement et la dignité d’expression de la part de détenteurs d’un mandat ou d’une autorité ministérielle."

Jean-François Copé, Eric Ciotti, Thierry Mariani, Xavier Bertrand, Christian Jacob, Chantal Jouanno, Eric Woerth, Benjamin Lancar, Franck Riester, etc.

Et vous trouvez digne cet aréopage dont les uns possèdent un mandat électif, les autres une fonction ministérielle, qui se transforme d'un coup d'un seul par le biais de misérables coups de tweet en donneurs de leçons d'histoire et de morale à même pas deux balles sans jamais avoir pris la peine d'ouvrir un seul livre d'histoire, ni songé une seconde à vérifier la réalité ou la fausseté de ce qui a été dit par le député Vanneste ?

Vous ne pensez pas que la liberté d'expression a tout à voir avec l'honnêteté intellectuelle, au minimum avec la conscience de ce qu’on maîtrise ou non d'un point de vue de la connaissance, avec dans le moins l'exigence d'une vérification élémentaire de la réalité des faits.

Qu'attendre, ou plutôt que craindre de ces gens tellement à l'aise et si remplis d'arrogance proportionnelle à leur ignorance pour afficher sans honte leur totale méconnaissance de l'histoire et indigence intellectuelle, au sujet de laquelle pourtant, sans la moindre hésitation, ils ne cessent pas de voter des lois destinées à museler les chercheurs et les historiens, qui eux enquêtent, recherchent, vérifient mille fois la pertinence de leurs sources, bref travaillent parfois des années et des années pour apporter des éléments objectifs de connaissance et de compréhension de l'histoire ?

ux

Hier, je ne connaissais rien de Vanneste ni de la déportation des homosexuels de France.
J'ai donc cherché des informations et n'ai rien trouvé de probant. Affaire à suivre.

Je précise que je ne dois pas avoir de tendances homophobes puisqu'il y a vingt ans, deux collègues ont choisi (un homme, une femme) de me dire qu'ils étaient homosexuels. Et ce, sans aucune incitation de ma part car je déteste poser des questions personnelles.

Vanneste a-t-il, lui, des problèmes avec les homosexuels ? C'est son problème.
Pour moi, une question se pose : y a-t-il eu déportation ou non ?
Le très cultivé Sarkozy le sait-il ?
Peu lui chaut ; la vérité historique - à établir - n'est pas sa priorité. Il pense en termes électoraux. Exit Vanneste.

jp dupont

M. Vanneste est un révisionniste de l'histoire, il devrait lire le rapport ''Mercier'' destiné a l'AMFD qui affirme que 210 homosexuels français ont été déportés au motif 175 du code allemand.
Il est pour le moins singulier de voir que Serge Klarsfeld qui connaît le sujet cautionne de telles contre-vérités.
L'homophobie a sans doute ses raisons que la raison n'a pas.
Jp dupont

Boris

@ Libérus

Evidemment, les lignes politiques changent bigrement vite en ce moment à l'UMP. Ce que je voulais dire, c'est que l'exclusion d'un parti n'a rien à voir avec des poursuites pénales. Elle ne limite pas la liberté d'expression : c'est un jugement politique, Vanneste a le droit de s'asseoir dessus.
Sur le fond, c'est moins la querelle des chiffres qui me gêne - ce n'est quand même pas du Faurisson - que l'état d'esprit général du personnage...

adamastor

Beaucoup de bruit autour de Vanneste et rien ou presque sur les camps de Roms préconisés par François Hollande. Ils valent au moins les civilisations de Guéant, les miradors et les barbelés en plus ?

Robert

Dans une société qui fait primer les préoccupations particulières et privées avant l'intérêt général et les vraies priorités sociétales, cette situation n'est qu'une apparence de débat.

De fait, on confond les libertés privées et les libertés publiques et l'on demande de plus en plus à la société tout entière de supporter la charge des intérêts individuels et surtout privés.

En effet, l'organisation sociale avait privilégié la famille nucléaire traditionnelle (un homme, une femme se mariant pour procréer et assurer ainsi la perpétuation de l'espèce dans une société, ici la française avec ses traditions).
Cette organisation, subventionnée par la société pour garantir un taux de natalité positif, est à présent considérée comme ringarde.
La liberté privée de vivre une homosexualité en couple devient une sommation faite à la société d'en assumer la charge. Les couples de lesbiennes veulent utiliser les progrès de la médecine pour avoir des enfants par insémination. Les couples homosexuels masculins, que la médecine ne réussit pas encore à aider à procréer (injustice suprême de la nature), veulent aussi pouvoir adopter, se marier, etc.

Sans doute faut-il voir là un narcissisme sociétal qui, à terme, fait perdre les repères à beaucoup d'individus et qui générera des coûts sociaux que les conditions économiques risquent de rendre assez vite insupportables.

Libérus

@ Boris

"D'accord aussi pour le droit d'un parti d'exclure qui ne respecte pas sa ligne politique..."

Je ne sais pas quelle est la "ligne politique" de l'UMP par rapport au statut des homosexuels. Je crois que ce parti est très divisé, comme le sont d'ailleurs d'autres partis. Je crois que l'exclusion de Vanneste est une décision de pure opportunité, qui fera perdre des voix à droite et n'en fera pas gagner beaucoup à gauche.

Franck Boizard

Je trouve l'entretien de Vanneste fort sensé. C'est d'ailleurs ce qu'on lui reproche.

Comme lors du procès Zemmour, ce qui gêne, ce n'est pas le mensonge et la bêtise, c'est la vérité et l'intelligence.

Je rappelle que jusqu'en 1985, l'homosexualité était classée comme maladie mentale. Sûrement que tous les hommes d'avant 1985 étaient des salauds homophobes.

On peut contester les propos de Vanneste, mais les censurer sûrement pas : ils n'ont rien d'indigne, contrairement à ce que beuglent tous les censeurs qui pervertissent les mots à force de s'emporter avec un lyrisme narcissique (ils admirent leurs belles âmes d'indignés) pour des broutilles.

Si Guéant est nazi, si Vanneste est nazi, alors le nazisme, ce n'est pas bien grave.

Libérus

@ Achille

"On sent tout de suite que la préoccupation de l’UMP est d’abord de « gagner des points » et pour cela il est prêt à aller les chercher sur les terres de ses concurrents, fût-ce au détriment de ses propres idées."

En l'occurrence , l'UMP a chassé sur les terres de Bayrou. Mais cela, aucun média ne vous le dira. Ils vous disent quand l'UMP "chasse sur les terres du FN", mais jamais quand elle "chasse sur les terres du PS" ou "sur les terres de Bayrou."

Jean-Paul Ledun

Je ne comprendrai jamais pourquoi l'homosexualité fait partie du débat politique.

Mais amis "gais" (et comment !) réclament surtout qu'on leur fiche la paix.
Pas de « Pride » et de mariage á la Mamère !

Enfin ce ne sont que mes amis.

Bien fait pour l'UMP de tomber dans ce panneau.
Parfois la carte de ce parti est lourde á porter.

Jean-Paul Ledun@Derek

"La grande priorité, c'est d'expulser Sarközy."

Faux !

La grande priorité c'est de voter pour un programme d'action avant de voter contre un homme.

Une fois aux affaires, votre vote contre Sarkö ne vous servira á rien pour décider, diriger, protéger votre pays.
Par contre avec un programme qui vous tente, oui.

Enfin, peut-être...

Libérus

@ Philippe Sandron

"On a vu dans les clubs, pendant la Révolution, que toute société qui a peur est, à son insu, dominée et conduite par ceux de ses membres qui ont le moins de lumières et le plus de folie. Dans tous les partis, plus un homme a d'esprit, moins il est de son parti, surtout si on l'interroge en tête-à-tête. Mais en public, pour ne pas perdre sa caste, il doit dire comme les meneurs." Stendhal.

"Il faut donc avoir une pensée de derrière, et juger de tout par là, en parlant cependant comme le peuple" Pascal.

Merci pour ces citations, que je ne connaissais pas. J’ajouterai celle-ci, extrêmement laconique, que sans doute beaucoup ici connaissent :

« Il faut souvent changer d’opinion pour être toujours de son parti. »
(Cardinal de Retz)

Mary Preud'homme

Il y avait beaucoup d'homos parmi les nazis. En premier lieu Ernst Röhm qui eut d'ailleurs une liaison avec Hitler ; ce même Hitler qui n'en avait qu'une mais était bi ! C'est d'ailleurs par crainte que son homosexualité soit découverte qu'Hitler fit liquider son ami avec quelques autres S.A. accusés de conspiration (cf la nuit des longs couteaux).
---
Question à Catherine A : pour quelle raison Vanneste aurait-il dû être viré 20 fois ?

BillCarson

Une nouvelle étape du politiquement correct est franchie.

On a tellement peur de parler de notre histoire récente de Napoléon à la décolonisation que l'on se crispe à la moindre évocation de ces sujets.

L’histoire est instrumentalisée par les communautés pour une concurrence victimaire détestable.

Laissons l'histoire aux historiens pour qu'ils nous en apprennent la vérité.

Guillaume

Le fait que Vannestre n'ait pas eu tort cette fois ci ne veut pas dire qu'il a tout le temps raison.

Il n'est vraisemblablement pas stupide pour en être arrivé là où il en est.

De là à dire que ce type est trop intelligent et trop libre, il faudrait peut-être pas pousser.

Quoi qu'il en soit, ce lynchage est ridicule et fait honte à ses participants. Et ce faisant, la honte éclabousse le pays tout entier.

Alex paulista

Bah...
La question n'est pas de savoir si Christian Vanneste a raison ou tort sur ce point particulier.
Le fait est que Christian Vanneste saoule tout le monde en passant sa vie à parler des homos, à dire qu'ils représentent une menace pour l'humanité, etc, etc.

C'est la répétition, l'agressivité et la gratuité de cette agressivité contre les homosexuels qui condamnent M. Vanneste.

Un peu comme sur les juifs ou les franc-maçons.
On peut trouver le CRIF ou la Loge de France ridicules, trouver que ces communautés fonctionnent en clubs fermés, que le CRIF a une tendance à surjouer les malheurs d'Israël, mais quand on commence à ne parler que de ça tous les jours, à en faire son cheval de bataille à chaque intervention, à être le spécialiste du sujet... on doit décider de lever le pied.

Et si on persiste, on est plus un imbécile totalement prévisible qu'un esprit "trop intelligent, trop provocateur, trop libre, pas assez prévisible".

Dieudonné en est un autre exemple.

mike

Absent plus d'un mois et coupé de toute information, je retrouve la France et ce blog qui fut magnifique mais dont j'ai l'impression qu'il a perdu beaucoup d'altitude et de serenité. J'en suis triste.

Christian C

Monsieur,

L’UMP ne peut s’en prendre qu’à elle-même pour avoir si hâtivement mordu à l’hameçon balancé par Christian Vanneste. La vérité historique semble en effet plutôt favorable à ce dernier.

De là à écrire à son propos : « Il est clair que Christian Vanneste, dans la grisaille intellectuelle et la fadeur politique de l'UMP, ne pense pas comme les autres et donc choque assez souvent. A mon sens, ce sont moins ses idées que l'être lui-même qui irrite : trop intelligent, trop provocateur, trop libre, pas assez prévisible », il y a peut-être une marge.

Si cet homme n’aime pas les homosexuels, c’est, il est vrai, parfaitement son droit. Que vous preniez sa défense sous couvert de liberté d’expression ne m’apparaît pourtant pas très honorable. M. Vanneste est, entre autres, l’auteur de cet axiome dont l’étincelante pertinence ne manquera pas de vous convaincre : « Les homosexuels sont dotés d'un art consommé de la déformation systématique des faits ».

Dans la bouche d’un représentant du peuple, ces propos me semblent aussi dignes que cette phrase de Claude Guéant que vous aimez tant : « les Français, à force d’immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux ».

Vous êtes dans votre droit au nom de la liberté d’expression. Je me fais néanmoins une autre idée de ce que devrait être le comportement et la dignité d’expression de la part de détenteurs d’un mandat ou d’une autorité ministérielle.

Philippe Sandron

"Christian Vanneste, individu singulier, esprit indépendant..." :

"On a vu dans les clubs, pendant la Révolution, que toute société qui a peur est, à son insu, dominée et conduite par ceux de ses membres qui ont le moins de lumières et le plus de folie. Dans tous les partis, plus un homme a d'esprit, moins il est de son parti, surtout si on l'interroge en tête-à-tête. Mais en public, pour ne pas perdre sa caste, il doit dire comme les meneurs." Stendhal.

"Il faut donc avoir une pensée de derrière, et juger de tout par là, en parlant cependant comme le peuple" Pascal.

Cantalessous

Pendant qu'on parle de Vanneste et de ses propos, on ne parle pas des affaires du PS (Guérini, Kucheida, conseil régional PACA et subventions aux associations, etc). Bel écran de fumée pour cacher la vacuité du programme de FH. Soit dit en passant, Achille, dans les médias beaucoup s'accordent à dire qu'il s'agit tout simplement d'un copier-coller du programme d'il y a 30 ans. Quant à Slimane, il devrait prendre connaissance de l'histoire du PS au cours des 30 dernières années et notamment de l'ère Mitterrand tant en matière judiciaire que de népotisme. Peut être nuancerait-il son jugement !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS