« Communistes, hélas ! | Accueil | Le justicier des Lettres »

16 février 2012

Commentaires

Charlemagne

Merci, merci, merci Monsieur Bilger !
Complètement écoeuré par ces gens de l'UMP, les uns y allant de leurs commentaires perfides pour enfoncer encore un peu plus le pauvre Vanneste, les autres trop pleutres pour avouer partager ce qu'il a dit, et dire leur solidarité avec lui.
Comme toujours en politique, le premier qui dit la Vérité on l'exécute !
Ca restera comme un épisode peu glorieux de l'histoire de l'UMP.

Véronique Raffeneau

Philippe, dans votre énumération des éminents historiens grands spécialistes du nazisme et l'Occupation en France, vous avez oublié de mentionner les contributions de premier ordre de Chantal Jouanno, Eric Woerth, Benjamin Lancar, Franck Riester...

Une telle indigence affichée et une telle ignorance revendiquée dans leur précipitation à condamner les propos de C. Vanneste est totalement affligeante.

catherine A   Vanneste : tard et mal mais mieux vaut...

Désolée mais Vanneste aurait dû être viré vingt fois ; le drôle de l'affaire est qu'il va l'être (peut-être) pour des propos qui ne sembleraient historiquement pas faux puisque d'après de nombreux historiens et Klarsfeld donc, les homosexuels n'ont pas été déportés en tant que tels ce qui ne fut pas le cas en Allemagne où ils étaient chassés par les SA et les SS. A ne pas avoir le courage de faire les choses quand il fallait l'UMP va se ridiculiser mais se donner bonne conscience. Cela dit je n'ai aucune envie de pleurer sur ce Monsieur.
Et je souris carrément en lisant votre commentaire sur Douste-Blazy ; je cherche encore en quoi le ralliement à Bayrou peut sauver du ridicule ce politicien qui n'a jamais impressionné ni par son talent, ni par son travail, son courage ou sa fidélité ; avec la plus grande indulgence du monde je ne vois pas.

derek

La grande priorité, c'est d'expulser Sarközy. Contribueront à cet objectif tous les votes pour François Bayrou ou Marine Le Pen.
Courage et détermination !

Boris

D'accord pour la liberté d'expression de Vanneste - mais cela vaut aussi pour les associations homosexuelles, qui ont le droit de se scandaliser, d'autant que Vanneste n'est pas un perdreau de l'année. D'accord aussi pour le droit d'un parti d'exclure qui ne respecte pas sa ligne politique...

calamity jane

Monsieur Bilger,
poster un commentaire va me demander
beaucoup d'efforts puisque la hantise
du mot de trop me prend et que je n'arrive
pas à savoir ce que pense mon entourage
afin de pouvoir me calquer dessus !

Parfait le paragraphe sur la prestation
candidato-présidentielle sur la chaîne
privée "un t'es fait" comme... oups
j'ai failli écrire un mot de trop !

Pierre-Antoine

Jeu de massacre ?

Non triste état de la mentalité de nos politiques plus prompt à démolir ou encenser que regarder les problèmes bien en face pour, avec lucidité et courage, les affronter !

C'est plus facile de prendre les propos des uns et des autres, que de les devancer...

FH qui se contente d'aller dans le passé chercher la réponse de Mitterrand à la candidature de VGE. Cela fait "déjà vu" !

Ou Bayrou qui surfe sur l'actualité sans la devancer pour essayer de prendre la place du capitaine. Qu'il rassemble le centre avant d'essayer de rassembler la droite et la gauche, ça du coup ce serait une bonne preuve de sa capacité à tenir la barre !

Cordialement

Pierre-Antoine

Achille

Bonjour Philippe Bilger,

« Quelques bons apôtres aussi crédibles en professeurs de vertu que Nadine Morano se piquant d'enseigner l'élégance se sont acharnés contre lui: Jean-François Copé, Eric Ciotti, Thierry Mariani, Xavier Bertrand et même Rama Yade qui s'estime encore autorisée à donner des leçons de morale. »


A force de jouer les « borderline » ça devait arriver. Christian Vanneste a utilisé deux mots tabous « homosexuels » et « déportation », pire il a parlé de non déportation ajoutant aussi une touche de négationnisme du plus mauvais effet.

Les caciques de l’UMP qui venaient juste de sortir d’un esclandre avec les propos équivoques de Claude Guéant sur « les civilisations qui ne se valent pas » ont bien sûr sauté sur l’occasion pour jouer les indignés et ainsi montrer qu’ils se démarquaient totalement des idées du FN, même si ce dernier, à ma connaissance, n’a jamais évoqué le sujet des déportations des homosexuels.

On sent tout de suite que la préoccupation de l’UMP est d’abord de « gagner des points » et pour cela il est prêt à aller les chercher sur les terres de ses concurrents, fût-ce au détriment de ses propres idées.

Et si les Français voulaient tout simplement que les candidats soient sincères cette fois ?

Rahmouni Slimane

Et notre Louis de Funeste de s'offrir le luxe après son annonce ridicule de rempiler, d'annuler la mise en examen du procureur Philippe Courroye dans l'affaire des "fadettes" du Monde. N'allez pas jusqu'à accuser le parquet d'être totalement et aveuglement soumis !
Âmes sensibles et intègres appréciez !!!!
Slimane Rahmouni

Guzet

Chasse au Vanneste... Qui a dit : la droite française est la plus bête du monde !

Martial Watrin

Invraisemblable et pourtant sans surprise, ce bal des hypocrites à propos de la déclaration de M.Vanneste !
Le Monde en ligne n'a évidemment pas manqué d'ajouter son couplet avec une mauvaise foi confondante, puisqu'il titre sur les démentis apportés par les historiens à M.Vanneste, alors même que Serge Klarsfeld et l'auteur d'un ouvrage consacré à la question reconnaissent le bien-fondé de la position du député...
Pourquoi, pour soutenir la cause homosexuelle, faudrait-il absolument qu'il y ait eu une déportation organisée par les nazis?
Pourquoi, avant de pousser des cris d'une indignation mécanique, ne pourrait-on s'en tenir aux faits?
Pourquoi, à une question a priori essentiellement historique, faudrait-il donner une réponse politique ou idéologique?
Il est possible qu'il y ait eu des déportés homosexuels en raison de leur seule homosexualité. Il s'agirait donc bien, dans ce cas, d'une déportation, évidemment condamnable.
Mais qui ne comprend, quand on emploie ce mot, qu'il s'agit de transferts en masse, comme ce fut le cas pour les Juifs?
Alors, on semble (heureusement!) loin du compte!
La leçon n'est pas neuve : pensez donc ce que les médias et l'"élite" (y compris le Président...) veulent que vous pensiez. Sinon, sortez le bouclier ou précipitez-vous dare-dare à Canossa pour avoir encore le droit de respirer...

 Mary Preud'homme

Où vous voyez un jeu de massacre, je n’observe que des alliances tacticiennes entre politiciens du même bord. Ce qui n’est pas plus choquant à droite qu’à gauche... D’autant que la division pour des broutilles ou des ambitions personnelles ne peut conduire qu’à l’échec.
Concernant Vanneste qui est un homme de convictions, mais sans haine, j’estime en revanche que l’UMP lui a fait un mauvais procès afin de se situer complaisamment dans l’air du temps(1). Pour s’en convaincre, il suffit de se reporter à ce qu’il a dit exactement concernant les homosexuels, replacer ses propos dans leur contexte et constater que la réaction est totalement disproportionnée à l'attaque.
----
(1) Encore que l’homosexualité servie à toutes les sauces soit sur le point d’être rattrapée par la "théorie des genres" (gender theory) venue des Amériques et enseignée ici ou là à des adolescents pré pubères. Ce qui risque de nous mettre sens dessus dessous et d’engendrer de nouvelles phobies et des procès en sorcellerie à n‘en plus finir.
Dur dur d'être parents... Et s'il y a massacre et destruction des valeurs, c'est plutôt de ce côté qu'il conviendrait de regarder...

DMonodBroca

"Ce qui se passe depuis deux jours est délirant."
Cela dure malheureusement depuis plus de 48h !
Nous assistons à, nous sommes les acteurs d', une défaite de la pensée.
Il y a toujours des individus qui pensent et qui pensent juste, en France comme ailleurs, évidemment, mais collectivement tout se passe comme si nous ne savions plus penser, comme si nous ne pensions plus. Nous nous abandonnons à des automatismes, à des idées toutes faites, à des formules creuses, à des accusations délétères...
Sans doute la situation est-elle trop difficile à analyser, les remèdes à envisager trop douloureux, sans doute cette défaite de la pensée est-elle une fuite.

Rahmouni Slimane

Bonjour à toutes et à tous, bonjour Monsieur Bilger.
Le ridicule ne tuant pas, notre Président Directeur Général a osé présenter sa candidature pour un second quinquennat.
Même son ex femme, volée à feu Jacques Martin qui en mourra de chagrin par la suite, s'est empressée de lui souhaiter bonne chance. Car il va en avoir sacrément besoin.
Il fallait voir la classe ouvrière des journaleux, ces petites mains qui affinaient la cape de notre monarque en y travaillant chaque détail le plus laid pour en faire quelque chose d'à peu près présentable. Et du Monsieur le Président par ci, et du Monsieur Sarkozy par là ; nous avions une vision de Cour à l'époque des Rois de France. J'en attrapais de telles overdoses qu'il me devenait insupportable de m’intéresser aux infos en français.
Et il s'est finalement déclaré, il y avait saturation, je le remercie de l'avoir enfin fait.
Toute la France ces dernières semaines s'accrochait au moindre fait et geste de notre roi.
Cela en devenait ridicule, insultant pour un pays qui compte tant de culture et de cerveaux.
Le dernier des citoyens est devenu français par défaut ; il a compris que sa survie est strictement liée au départ de ce personnage fantasque.
Bonne après-midi à tous.
Slimane Rahmouni

Xavier NEBOUT

Certes, le boutiquier Sarkozy vaut sans doute mieux pour la France que les socialistes avec leur programme commun à peine réactualisé, mais là, la coupe déborde. A voter Sarkozy on finit par avoir le sentiment de vendre son âme.
Avec M. Le Pen, on a beaucoup de choses intéressantes et notamment sa clairvoyance sur le plan économique, mais le rasage gratis avec la retraite à 60 ans et son soutien aux chasseurs d'oies relève bien du populisme de bas étage. On zappe aussi.

Alors reste Bayrou. Les Français vont peut-être voter pour le "reste".


Josiane Lacombe Minguell

Concernant les propos du député Vanneste je ne crois pas qu'il faille les relativiser car ce sont des propos graves et réitérés, déni de la déportation (triangle rose) et accusation d'anormalité alors que la démonstration est faite depuis longtemps que les différences sexuelles ne sont plus considérées comme anormales mais comme des différences.
Par contre ce qui interroge c'est la hâte avec laquelle la droite au gouvernement a voulu prouver son indignation en l'excluant pour ses propos alors qu'elle ne se choque pas des erreurs de ses propres ministres ; voici quelques exemples marquants en ces temps de pauvreté galopante, dépenses que M. Dosière (L'argent de l'Etat) a bel et bien relevées sans avoir pour autant entraîné de réactions ni d'explications de la part du président de la République : entre autres et un peu au hasard, les déplacements en avion un jour sur deux de l'ancien ministre de l'Education, les erreurs de jugement de la ministre de la Santé lors des vaccinations à toute force répondant avec un zèle qui nous a coûté cher aux exigences du lobby pharmaceutique, ou bien encore les mises en examen de M. Woerth par la justice et que ce gouvernement soutient avec une belle unanimité sans se sentir dans l'obligation de s'expliquer, ou bien encore les propos indécents de Mme Berra à l'égard des sans domicile, etc.
Ce député paraît être le lampiste de service pour cristalliser tout ce que ce gouvernement aurait à se reprocher - qui oubliera la douche à 250 000 euros pour l'usage du seul président de la République lors d'un événement exceptionnel, les dépenses somptuaires de la présidence de l'Union pendant six mois = un million d'euros par jour - soit 117 millions de plus que M. Chirac, l'achat et l'entretien d'un avion présidentiel hors de prix, etc.
Toutes ces révélations faites par des journaux qui n'ont pas été poursuivis à ma connaissance pour diffamation.

Plus le temps passe et plus j'admire Monsieur Hollande, dont la sobriété et l'honnêteté m'ont séduite et convaincue de le soutenir, et qui offre un tel contraste que les agitations de ce gouvernement à l'égard de M. Vanneste n’aplaniront pas.

monik

Vous devenez excessif, Monsieur. La haine semble vous habiter... et que c'est triste !

Jachri

Vous entérinez le fait que les homosexuels n'ont pas été déportés, or c'est parce que les historiens ne se sont pas penchés sur la question. C'est une nuance importante ! Un seul a commencé à le faire et il en a dénombré 34. Ce sont 34 de trop, déjà.
Quant à monsieur Vanneste, il a reçu un carton rouge pour l'ensemble de son oeuvre ! Il dit beaucoup de bêtises et je ne vois pas pourquoi il faudrait, en plus, être complaisant à les écouter.

Jabiru

Evoquer le capitaine ne quittant pas le navire en détresse, fallait le faire ! Et ce est pas vraiment l'argument le plus adapté pour mettre en avant une France forte !
Il s'agit bel et bien d'une France en détresse et c'est bien lui qui vient de la qualifier comme telle. Et pendant ce temps le Concordia est toujours sur le flan !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS