Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014 Entretien de 1h15 avec Henri Guaino, diffusé le 25/04/2014 Entretien de 53 mn avec Eric Naulleau, diffusé le 2/05/2014 Entretien de 52 mn avec Grégory Coupet, diffusé le 16/05/2014 Entretien de 50 mn avec Michel Field, diffusé le 23/05/2014 Entretien de 50 mn avec Xavier Bertrand, diffusé le 20/06/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • Radio Courtoisie
    Mercredi 3 septembre de 11h50 à 13h30, "Libre Journal des droits et des libertés", présenté par Jean-Philippe Delsol.
  • Europe 1
    Tous les dimanches de 12h45 à 13h, le parti pris de PB, avec JP Gené et Guy Roux, dans "Europe 1 Week-end", édition d'information de Patrick Roger.
  • LCI, "Choisissez votre camp"
    Lundi 1er septembre de 10h10 à 11h, avec Valérie Expert.

Dans les médias: presse

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 2 septembre, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« Patrick Buisson rend-il ce qu'on lui prête ? | Accueil | Le calme ou la tempête ? »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef016763dc3b1e970b

Voici les sites qui parlent de Je sais... mais il...! :

Commentaires

MS

Je sais...
mais il n'a jamais atteint le comble de la vulgarité, que les belles âmes par définition ne percevront pas, et qui consiste à montrer son cœur comme un vieux beau sur la plage sa gourmette et son bronzage.
Avez-vous une fois dévoilé en public, Philippe, votre secret qui est d'aimer les gens ?

stéphane

Réponse à perre alain g sur le mariage de NS et Carla.
Un responsable de Publicis (Richard Attias) a épousé Cécilia.
Un autre dirigeant du concurrent Havas (ex Euro RSCG) a trouvé une nouvelle femme à Nicolas.Et qui contrôle 35% d'Havas ? Vincent Bolloré.
C'est beau l'amitié.
Comme le dit Nicolas, "C'est du sérieux"
Il ne reste plus à Jacques Séguéla qu'à changer de candidat entre les deux tours pour préparer 2017.

sophie.mnop

Augmentez le taux des convaincus de sa vulgarité avec mon adhésion : la toute première de ses vulgarités est dans son attitude, sa manière d'être, sa condescendance aussi, que ce soit quand il s'adresse aux journalistes ou au peuple français, vient ensuite celle de ses propos... Et ceci sans doute parce que je refuse de lui prêter plus d'attention qu'il n'en mérite, sinon j'en compterais certainement bien d'autres !

Savonarole

Frank Thomas

Avez-vous noté l'extrême discrétion de Marine Le Pen, qui s'est empressée d'annuler son show de ce soir à la TV ?
Avant de nous affliger avec vos certitudes, attendez voir qu'on ne se retrouve pas devant un "gars de la Marine", roi du scooter et du 11.3... tatoué et bien dégagé derrière les oreilles, hein... Prudence...

Frank THOMAS

Un impitoyable tueur vient d'abattre trois enfants et un adulte devant une école de Toulouse. Il apparaît que c'est le même que le tueur de Montauban.
Le président de la République, suspendant pour cette journée sa campagne électorale, s'est rendu sur les lieux pour y exprimer la solidarité de la France et pour annoncer les mesures prises.
Sa place est là, en tant que Président.
Mais qu'est-ce que vont y faire Messieurs Hollande et Bayrou ?
Ils auraient dû se contenter, comme Madame Le Pen ou d'autres, d'exprimer leur solidarité avec les familles des victimes. Mais leur présence sur les lieux est une récupération particulièrement grossière et mal venue.
Vulgaire sur le plan des sentiments, un peu comme le "charity business".

zenblabla

Henry de Montherlant disait l'impossible excroissance d'une fille héritière...

J'hériterai pas affilié du sarkozysme, mais j'entends toujours l'histoire de la filiation, suivant Henry de Montherlant...,

...le trouble reste car reste pour autant un grand étonnement:
que soit si peu directement envisagé, sauf étant le sarkozysme, le sauvetage d'un sombre enlisement...

Notre hôte passerait-il d'insupportables frontières ?
@JDR vous fuitent fort !

CLAGGART

De mon point de vue notre ami PB "incidet in Scyllam cupiens vitare Carybdim".
Je cite de mémoire et je remercierais les blogueurs humanistes de bien vouloir me corriger.

Jachri

Oh que non... vous n'êtes pas le seul à être insupporté...

Pacificelectric

Ce n'est pas tant la vulgarité qui pose problème, mais cette attirance pour la souillure, l'éclaboussure, en un mot l'abjection. S'exprimant lors du décès de Mme Claude Pompidou, il n'avait pu s'empêcher de rappeler l'odieuse cabale dont elle avait été victime, alors que son mari occupait les hautes fonctions que l'on sait, cabale orchestrée par les services secrets... Quel intérêt de rappeler ces saloperies, hors le désir de jeter du fumier sur un cercueil à peine refermé ? Nicolas Sarkozy est incapable de conserver un semblant de maîtrise de soi et de dignité dans des circonstances où ces vertus doivent être cultivées en tous instants. Qu'on tire la chasse une bonne fois pour toutes !

Achille

Disons-le sans ambages : Sarkozy n’est pas seulement vulgaire il est outrancier. Mais il n’est pas le seul dans cette campagne à être ainsi.

J-L Mélenchon et Marine Le Pen n’ont rien à lui envier dans ce chapitre.

Il suffit pour s’en convaincre d’écouter leurs discours :

Sarkozy qui a menti tout le long de son mandat et présente un bilan déplorable, traite Hollande de menteur et d’incapable.

Mélenchon préfère réserver ses traits les plus venimeux à Hollande plutôt qu’à Sarkozy, qui du coup se met à dire du bien de Mélenchon. Inutile de demander pourquoi.

Marine Le Pen dont la rhétorique n’a rien à envier à celle de son père, au point qu’on se demande si ce n’est pas lui qui lui écrit ses textes.

Ces trois braillards sortent des énormités à chacun de leurs discours et en méprisant leurs adversaires, transforment cette campagne électorale en querelles de piliers de bar.

Tout cela est bien pitoyable !

Lucterius

Je n'ai pas de chance avec mes commentaires car vous les éliminez. Au moins puis-je penser que vous les lisez. Alors pour Sarkozy vous avez raison. Il est d'une vulgarité odieuse. Le problème ne se pose pourtant pas ainsi. Il fait penser à ces anciens condamnés auxquels on donnait le choix soit d'être pendus soit d'être décapités. Triste dilemme. Sarkozy est vraiment trop vulgaire. Mais il est actif. Notre prochain président Hollande est beaucoup plus policé. Mais il sera inefficace. Tout le monde le sait. Il servira de hochet à tous les courants de gauche. Alors on peut penser que Sarkozy s'améliorera. Pour Hollande ce ne sera pas possible. C'est le choix que nous avons. Nous devons choisir entre la peste et le choléra. Quand nous serons tombés encore plus bas il faudra nous résoudre enfin à prendre un homme semblable à Mario Monti. François de Closets nous en propose un. Ce sera sûrement la meilleure solution. Malheureusement nous ne nous y résoudrons que quand il sera bien tard.

Véronique Raffeneau

@ sbriglia

Il y a aussi cela, en novembre 2007, rédigé par sbriglia, trop bien !

"Quand Odette s'étonnait auprès de Swann que le Président s'affiche chez Maxim's avec le Comité des Forges le soir de son élection, que La Goulue, appelée à la hâte en renfort, lui cède ostensiblement son bracelet porte-bonheur en poil d'éléphant après qu'elle a exécuté un french cancan sur la table d'honneur, que des camelots de boulevard se coltinent avec les aciers de Wendel et qu'il soit nécessaire de battre le rappel pour que la légitime épouse s'affiche plus tard au bras du groom, quand, enfin, et pour qu'il daigne lever les yeux de son journal, Odette l'interpellait sur ce monde interlope, Swann, dont Odette savait pourtant qu'il avait voté pour cet homme, comprenant en son for intérieur qu'il s'était fait blouser par le culot d'un politicien qui ne serait jamais de son monde, Swann, feignant l'étonnement, lui lançait alors "mais ma chère, qu'attendiez-vous de lui, au juste ?..."

Si je peux me permettre, évidemment en beaucoup moins talentueux.

...des années plus tard, Swann trompé, déchiré par tant et tant d'espérances mortes, malheureux comme les pierres à la seule évocation de ce Président si ordinaire, Swann pour qui le style et la tenue étaient tout, écrivant tout haut dans son journal intime sa douleur, révulsé à l’idée que le Président pût être réélu, Swann qui se punissait depuis cinq ans de l'avoir tant aimé, Swann qui se vengeait des quincailleries en pagaille du quinquennat, Swann qui avait si puissamment haï tous les Comités des Forges, les camelots du boulevard de ce soir funeste, et par-dessus tout les grands silencieux de son Palais de justice à Paris.

Céleste qui se rappelait la souffrance de monsieur Swann, quand le Président, dans son autre Palais, vexé par la liberté de parole de Swann, avait fait rugir de haine l'avocat Szpiner contre son monsieur. Des années durant, Céleste se souviendrait encore et encore de la confidence apaisante de madame Odette : "monsieur ne l’a aimé que dans l’excès, le transport et la folie... il l’a aimé comme on doit aimer, dans le désespoir."

pierre-alain g

Plus les années passent, plus ce mariage semble être une véritable mascarade orchestrée par Jacques Séguéla, qui a réussi son plus grand succès publicitaire, y compris la suite tellement prévisible et programmée jusqu'à l'article dans Match avec la photo de Giulia. Il est vraiment très fort ce JS. Chapeau bas pour le timing.

Ursuli

1/ C’est clair, Sarközy connaît l’avenir : « On a gagné ». Dès demain, il pourra faire de la chaise longue, sur terre ou sur mer.

2/ On connaît par cœur cet homme ainsi que François Hollande, leurs méthodes à tous les deux, leurs ficelles, leurs tours de prestidigitation. Ils ne sont simplement plus crédibles, ce sont des faillis.

3/ Nous entrons dans la période d’égalisation des temps de parole, qui permettra à beaucoup de faire connaissance avec François Bayrou, autant qu’il est possible.
Aucun candidat ne parle aussi clairement et de façon aussi détendue que Bayrou. Il donne une impression de santé et d’équilibre, au physique et au moral, exceptionnels. Il est toujours plaisant de voir la hargne de ceux qui, désirant lui trouver un pou (et si possible plusieurs) dans la tête, reviennent déçus. On allait oublier, tant cela va de soi avec lui : il ne ment pas, ne tord pas la réalité à sa convenance, contrairement à ceux qu’il gêne. A ceux-ci, il est un caillou dans la chaussure qui paraît les écorcher.
C’est dès le premier tour qu’il faut lui donner notre suffrage. Ceci dit, il ne faut pas se contenter de l’estimer de loin, il faut l’aider sans attendre et avec détermination. On peut l’aider de différentes façons, à chacun de choisir librement. Nous, contrairement à l’esbroufeur, nous ne connaissons pas l‘avenir. Bayrou, nous devons le mériter, pour nous, pour la France. Lui, il nous élèvera.

hameau dans les nuages

@ pierre alain g

Eh bien vous voyez cela me met très en colère et je deviendrais vite grossier : "a queste coun !..."

On n'a pas le c.l sorti du Buisson !

Catherine JACOB

"il traite un jeune journaliste de "couillon" comme si la jeunesse avait droit au pire exemple."

J'avoue que moi aussi, l'autre jour, excédée, j'ai traité un "couillon" de "couillon", mais lui l'était vraiment. Le problème c'est qu'il était aussi fonctionnaire...!

pierre-alain g

J'ai écrit le 10 mars 2012 à 22:44:

Pour le couple présidentiel en place, je suis prêt à parier que dans les prochains jours, comme par hasard des photos off de la gamine dans les bras de son père, éventuellement de sa mère vont apparaître dans les journaux pour essayer de gagner quelques points en jouant sur la corde sensible des électrices.
Rédigé par : pierre-alain g | 10 mars 2012 à 22:44

Et bien voilà, ce qui devait arrivé est arrivé !

http://photo.parismatch.com/media/photos2/actu/politique/couv3278/4489102-1-fre-FR/couv3278.jpg

Christian C

De plus en plus enrichissante, ouverte et plaisante, la lecture d'une majorité de commentaires de ce blog.

regina

Pustuleuse époque de brigandage de rempart et d'Orchidoclastes de basse extrace vulgum, et d'harpailleurs mal confits !

Jean-Paul Ledun

"La Possédée de Ledun est de retour ?...."

Ah bon ?

------------------------------------------
A la dernière élection intermédiaire, j'ai reçu plusieurs mails d'informations du PS.
Je n'ai pas trouvé cela scandaleux. Je n'ai pas fait semblant d'être trompé et atteint dans ma sphère privée.
Mais vous avez raison, l’UMP est un parti de méchants. Déconnectez-vous et mettez un cache sur votre webcam, Sarko vous surveille.

Allez, je retourne sur le terrain.
Je ne suis pas le seul « Français de l'étranger á Graz »... et comme la plupart sont enseignants, il me reste du pain sur la planche pour les convaincre.
Les arguments sur la tenue et la politesse ne leur suffisent pas.
Ils veulent savoir et ils ont raison.
Après quelques réunions informelles, le constat est affligeant : le déficit en information est très important.

Allez, assez papoté, j'ai une réunion de propagande á l'institut français qui m’attend.

Bon thé.

olivier seutet

Incontestable qu'il est vulgaire; mais pas parce qu'il utilise des mots comme couillon, casse-toi, ou d'autres, mais parce qu'il les adresse à des personnes qui ne comptent pas, qui peuvent à peine répondre. J'aurais aimé qu'il traite de "petit merdeux", ou de "caillera" ce Mouloud qui lui demande des nouvelles de sa "meuf" hier sur Canal Plus; mais Mouloud est une marque (c'est NS qui le dit), un animateur du Grand Journal, alors NS a juste souri d'un air résigné devant ces intempérances verbales.
Mais, à tout prendre, la distinction (si c'est bien le contraire de la vulgarité) ne fait pas partie des vertus cardinales (prudence, tempérance, force, justice), alors je préfère l'absence de distinction à l'absence de force d'un Hollande, au manque d'esprit de justice d'un Mélenchon, à l'oubli de la prudence et de la tempérance d'une Le Pen (j'ai oublié Bayrou dans la liste ! mais on oublie toujours la transparence).


Savonarole

La Possédée de Ledun est de retour ?....

Tyrae

Qui oserait imaginer que l’affaire Toulouse-Montauban ait été conçue contre le Front national ?
Personne, bien sûr.

regina

La vulgarité de la campagne ajoutée à la commémoration Claude François... Est-ce que l'on a atteint l'enfer ?

rigas

A Villepinte, c’était « on va gagner ! » Maintenant, c’est « on a gagné ! ». Les cerveaux de « Vessies et lanternes », cherchent un slogan pour la semaine prochaine.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.