Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014 Entretien de 1h15 avec Henri Guaino, diffusé le 25/04/2014 Entretien de 53 mn avec Eric Naulleau, diffusé le 2/05/2014 Entretien de 52 mn avec Grégory Coupet, diffusé le 16/05/2014 Entretien de 50 mn avec Michel Field, diffusé le 23/05/2014 Entretien de 50 mn avec Xavier Bertrand, diffusé le 20/06/2014 Entretien de 58 mn avec Michel Onfray, diffusé le 16/09/2014 Entretien de 50 mn avec Nicolas Dupont-Aignan, diffusé le 10/10/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • RTL, "On refait le monde"
    Jeudi 23 octobre de 19h15 à 20h, avec Marc-Olivier Fogiel.
  • LCI, "Choisissez votre camp"
    Vendredi 31 octobre, de 10h10 à 11h, avec Valérie Expert.
  • Europe 1
    Tous les dimanches de 12h45 à 13h, le parti pris de PB, avec JP Gené et Guy Roux, dans "Europe 1 Week-end", édition d'information de Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 18 novembre, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« Je sais... mais il...! | Accueil | Qui ? »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef016302fb3f69970d

Voici les sites qui parlent de Le calme ou la tempête ? :

Commentaires

Véronique Raffeneau

@ Achille et Jean-Dominique

Si le mot race doit être banni de la Constitution, que fait-on alors par exemple de cette phrase, doit-on la maudire et en interdire la citation et la publication ??? :

Extrait de "Qu'est-ce qu'une nation ?" Ernest Renan

"L'homme n'appartient ni à sa langue, ni à sa race : il n'appartient qu'à lui-même, car c'est un être libre, c'est un être moral [...]. La vérité est qu'il n'y a pas de race pure, et que faire reposer la politique sur l'analyse ethnographique est une chimère."

calamity jane

Définition du mot RACE d'après les Larousse 1971 :
a) ensemble des ascendants et descendants d'une famille, d'un peuple : race de
David .
b) groupe d'individus dont les caractères
biologiques sont constants et se conservent
par la génération : race blanche ou leucoderme, race jaune ou xantoderme, race noire
ou mélanoderme.
2000 : reprenant le b) de 1971
Cette classification a prévalu avec diverses
tentatives de perfectionnement dues à l'influence des idées linnéennes tout au long
du XIXème siècle.
Les progrès de la génétique conduisent
aujourd'hui à rejeter toute tentative de
classification raciale.
"tentative de classification raciale"...

Enfin, fig. Ensemble de personnes présentant
des caractères communs et que l'on réunit
dans une même catégorie La race des poètes.

ALARY Bernard

Monsieur Bilger,

Que François Hollande propose de supprimer le mot "race" de la Constitution est une excellente initiative. Enseignant l'Education civique, confronté au racisme latent de nombreux adolescents, dans nos débats j'affirme que les hommes font partie d'une seule race, la race humaine. Sur de nombreux thèmes du programme à leur présenter, la Constitution et le "sans distinction de race" sont à citer. Aucun élève n'a fait le rapprochement (en trente ans de carrière) entre LA race humaine et LES races évoquées par ce texte. A force de les croiser, j'ai mal aux jointures des doigts. Allez M. Hollande, faites-le pour eux... même sans tam-tam médiatique.

Alex paulista

@ cefiso

Ne vous enflammez pas trop non plus, vous risqueriez d'être déçu.

hameau dans les nuages

@ jabiru

ou un "pilote de guerre" comme Saint Exupéry !

Nicole

Je ne pense pas que ceux qui sont séduits par JLM le soient car lassés de notre président, je pense JLM séduit car il fait revivre la gauche d'avant (enfin c'est ce qu'il montre) et les gens avec la gauche caviar ça leur manque... tout simplement. Maintenant cet homme m'apparaît être quelqu'un de dangereux...

Cactus

"« Now my charms are all o’erthrown,
And what strength I have’s mine own,
Which is most faint: now, ’tis true,
I must be here confined by you (…) »"

cefiso

Ah ! Cette semaine du 19 mars va apporter de l'air frais... Les affiches annonçant le meeting de Bayrou au Zénith sont comme des fleurs égayant le paysage. Certaines sont griffées inutilement, puisque les autres ne le sont pas. Celui qui ne ment pas, contrairement aux deux qui se déchirent, va se faire connaître de tous ceux qui ne le connaissent pas encore assez. Lui ne crie pas, ne dit pas n'importe quoi. Il ne fait pas de « propositions » bidon, mais affirme des intentions qu'il fera tout pour réaliser s'il est élu. S'il est élu : ce n'est pas fait, il y a une condition, c'est que tous ceux qui l'estiment fassent quelque chose de concret pour l'aider, ce qui est facile car chacun peut choisir son mode d'action.
Naturellement, tous nos suffrages seront pour lui le 22 avril.
P.S. A ceux qui paraissent se demander s'il pourrait gouverner, révélons que ses adversaires, eux, n'en doutent pas; et le redoutent.

Jabiru

Ce monde est en folie, il ne peut plus y avoir de météo calme. Le prochain commandant de bord et son équipage devront intégrer en permanence dans leurs plans de vol tempêtes et déroutements. La surabondance actuelle de promesses, d'invectives et d'improvisations donne le tournis au point de faire tourner la boussole en bourrique. Lequel des candidats a une vraie vision du monde, de l'Europe, de la France ?
Entre le pilotage à vue qui ne se conçoit que localement et par beau temps et le pilotage aux instruments, il y a une grande marche à franchir qui impose professionnalisme, technicité, anticipation c'est-à-dire tout sauf de l'improvisation.
Y a-t-il un visionnaire dans l'avion ?

padraig

Monsieur, vous avez 100 % raison : Jean-Luc Mélenchon est un bateleur de foire, son unique postulat est de se faire voir pour être facilement élu localement comme tous les politiques de second rang. Il trompe ses électeurs en leur donnant des faux espoirs. JL Mélenchon c'est le chien qui aboie mais la caravane qui passe sereinement. JL Mélenchon est capitaine d'un pédalo qui a déjà coulé.

fan

Vous n'aimez pas ou plus Sarkozy...
Je n’aime pas ne suis pas fan de Hollande...

Je vais pourtant le défendre un peu…
sur Sisyphe par exemple.

Il ne méconnaît ni le mythe ni le sens de la mythologie mais s’essaye à la roublardise de Mitterrand.
A la mythologie il préfère l’interprétation philosophique de Camus sur le personnage de Sisyphe ("La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un coeur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux").

Je ne vais pouvoir le défendre trop longtemps...

Aïe, je ne dis pas bravo à ses nègres, quelle bévue qu'il n'a pas su éviter !

Car ainsi il ment aux Français. Il leur ment matin et soir ! Mensonge par omission (comme pour Tristane il oublie facilement) :

Il oublie, là encore, volontairement la fin du mythe c’est-à-dire l’échec de Sisyphe à mener à bien sa mission.

Grave mais non surprenant. N’est pas Mitterrand, le Machiavel ; n’est pas Camus l’universaliste, plongeant ses racines dans un colonialisme à présent rejeté... qui veut !

Là les habits sont trop grands pour un homme qui prône sa normalité, il échoue et atteint son point godwin. Il dit aux Français avec cette métaphore:

Qu’importe de réussir "l’impossible"… je me contenterai de persévérer et d’être heureux de le faire. Lui sera heureux.

Le sort ou destin de la France est zappé, balayé. Inouï ! (Bêtise ou cynisme, l’inconscient révélateur)

L’homme normal, volontaire, tenace, heureux… Le ravi de sa Vacuité !

mouniet

Sarközy inonde maintenant les micros d’un déluge de « propositions ». Avantage des propositions sur les promesses : les deux n’auraient bien entendu absolument aucune suite, ce sont des bulles de savon, mais pour les propositions on a prévu de dire « oui, mais vous comprenez, elles n’ont pas suscité assez d’intérêt ». Tordu, hein ?
Le sortant commence manifestement à s’énerver et à hurler à la façon d’un caractériel son désir de rester en place. Mais… la France l’a vu à l’œuvre pendant dix ans et dix ans ça suffit. Ce n’est pas lui qui peut réparer ses propres dégâts. Mon cher ami, non seulement on vous connaît très bien, mais on vous connaît trop.

catherine A  révolutionnaire de salon

Melenchon révolutionnaire ? oui sans doute mais sa révolution, il l'a faite dans les salons dorés. Plus jeune sénateur à 34 ans, aujourd'hui député européen ce révolutionnaire a grandi à l'abri des assemblées les plus pépères puisqu'il n'a même pas affronté le suffrage universel qui aurait pu l'envoyer au Palais Bourbon. Un révolutionnaire peau de vison, qui s'y connaît il est vrai en jours meilleurs ; en ce qui le concerne en tout cas.

Achille

Bonjour Philippe Bilger,

« Jean-Luc Mélenchon (JLM) est en train de monter dans les sondages et il n'y a pas lieu de s'en étonner quand on entend ce tribun talentueux et simpliste donnant des frissons délicieux de peur et de curiosité à une bourgeoisie lassée de notre président. »

Mélenchon c’est Sarkozy version gauchiste : même bonimenteur de foire, même excité qui préfère les petites phrases aux grandes idées, même façon de piquer les idées des autres.

C’est ainsi que « sa » fameuse VI° République n’est autre que l’idée d’Arnaud Montebourg. A noter que son programme a également pas mal d’analogie avec celui du FN.

Mélenchon c’est le retour aux idées naïves des années 60 qui ont largement démontré qu’elles ne menaient nulle part.

Même Michel Onfray qui était plutôt du bord de Mélenchon ne votera pas pour lui suite à ses propos affirmant que Cuba n’était pas une dictature, que le Tibet occupé par les Chinois n’est pas un gros problème, qui approuvait Hugo Chavez se proposant d’accueillir le président d’Iran en cas de problème.

JJJ

Il faut beaucoup de sollicitude pour prendre le temps de critiquer la pièce qui se joue. Ce n’est pas la querelle des Anciens et des Modernes, mais celle des Anciens et des Antédiluviens… :)

calamity jane

Le candidat-président ne prendra jamais le
risque d'initier un déplacement Charles-de-
Gaulle-Etoile-Opéra avec des personnes
censées le soutenir.
Reprocher à l'un ce que l'on concéderait
volontiers à l'autre dans le vocabulaire
employé, dans la violence des promesses non
tenues et du "bouclier fiscal" à lui seul
révélateur des brutalités et du clivage qui
ont suivi...
Plaider pour que Marine le Pen ait sa place
dans la pré-campagne et présenter J.-L.
Mélenchon comme le sosie de son père pour
tenter de l'ostraciser, c'est un peu fort
de café...
Selon que tu paraîtras "tribun" ou pas...
Les autres candidats ne seraient pas des
tribuns ? ils feraient des rassemblements en
chaire ?

On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus

Les bourre-pifs de Notre Seigneurie contre le Peuple de France

C'est bien beau de démolir à coup de bourre-pifs les programmes des candidats quand Notre Seigneurie n'a pas encore présenté son programme ! Cela avilit la République et son débat démocratique et pire exclut toute démocratie. Est-ce à dire qu'il n'en a pas ? Sûrement quelques ajustements distillés au compte-gouttes arrachés parfois par un journaliste plus précis mais rien que ne mérite une attention particulière sur ses 15 points dont, au point 2, sur une démocratie irréprochable déjà promise il y a cinq ans. Jamais les affaires de corruption n'ont autant entaché une législature de la 5ème République sous sa mandature, au point d'en remercier plusieurs ministres. Quant aux treize autres points chimériques parce qu'existant déjà en 2007, dont en 4, sa curieuse conception de réhabilitation du travail en obligeant les bénéficiaires du minima de survie à 417€ mensuel à travailler gratuitement 28 heures quand lui-même s'octroie une augmentation en argent de poche de 170% soit plus de 21000€ mensuel  ! A-t-il seulement remboursé son salaire de ministre de l'Intérieur qu'il a cumulé avec celui de président depuis mai jusqu'à décembre 2007 ?

Nous avons vu les résultats d'une ruine déficitaire augmentée de 512Md'€ et d'austérité où il a mené le peuple de France avec huit millions de pauvres. Court-il en Chine ou en Inde pour relocaliser notre industrie qu'il a laissé disparaître ? Et pour le quinzième point aucun français n'éprouve une fierté quelconque quant à sa démocratie confisquée, sa Constitution, sa justice reléguée au 38ème rang européen derrière l'Azerbaïdjan, sa devise lorsqu'elles sont impunément bafouées...

Quoi que vous en disiez, sa politique de récession seigneuriale nous mène directement dans le mur de la guerre civile et la ruine fumante de l'Europe ordolibérale. Les peuples reprendront leur démocratie par la force des baïonnettes s'ils ne peuvent la reprendre par les urnes. Ce qu'annonce Jean-Luc Mélenchon dans ses discours et celui non moins excellent mais pas simpliste dans l'analyse superficielle que vous en faites, cher Philippe, mais très symbolique, de la place de la Bastille en particulier. La VI° République s'impose. Savez-vous que le peuple applaudit lorsque les agences bancaires et les perceptions sont incendiées en Grèce ? Rassurez-vous nous n'en sommes plus très loin...

Vous devriez me lire de temps en temps car j'ai déjà répondu à vos interrogations il y a deux mois sur les peines plancher dont vous vous gaussez. Leur intérêt n'interviendra aux mieux que dans 15 ans pour les criminels ! Expliquez-nous plutôt votre intérêt particulier pour les calendes grecques ?

De ce que m'a dit François Rebsamen, qui l'a annoncé officiellement lors du débat fin janvier face à Claude Guéant sur LCP, de bon niveau sans tempête : « Il n'y aura pas de modifications législatives, exceptées celles concernant les peines planchers. Les enseignements de la fermeté comme la construction des CEF seront doublés (80), les primo délinquants seront sanctionnés d'une peine immédiate proportionnée, une fermeté bien supérieur que cette législature a été tirée en y mettant les moyens humains : magistrats, greffiers, gendarmes, policiers (1000 postes supplémentaires annuels), et financiers au regard des objectifs poursuivis par François Hollande...

Notre Sénateur ne tient pas tout à fait les mêmes propos que vous Philippe qui entretenez un flou qui n'existe pas.

Le candidat François Hollande la semaine d'après :
«Je réformerai le Conseil supérieur de la magistrature. J’interdirai les interventions du gouvernement dans les dossiers individuels (finis, les coups de fil intempestifs au parquet). Je reviendrai sur les peines
planchers qui sont contraires au principe de l’individualisation des peines. L’accès à la justice de proximité pour tous les litiges portant sur des aspects essentiels de la vie quotidienne des Français sera facilité. Les peines prononcées seront toutes effectivement exécutées et les prisons seront conformes à nos principes de dignité. Les règles de nomination et de déroulement de carrière seront revues à cet effet. Les nominations des hauts fonctionnaires seront soumises démocratiquement à l'élection par les Parlements sous leur contrôle et ne seront plus du pouvoir régalien du président de la République et son exécutif et l'indépendance totale des magistrats sera respectée, leurs effectifs seront augmentés ainsi que les greffiers».

Je crois que l'on ne peut être plus clair cher Philippe. Faites-nous une comparaison avec le programme de Notre Seigneurie... Qu'il a copié en partie pour se donner bonne conscience et racler les tiroirs électoraux, dont nous savons par avance qu'il ne le fera pas pour avoir le toupet de le remettre dans son projet ! Relisez-moi : «Un enterrement de 1ère classe»... !
http://www.politiquessociales.net/IMG/pdf/monprojet_1_.pdf

Premier anniversaire d'un enterrement de première classe ce 31 janvier

Le vrai courage est que 68% de nos concitoyens qui se sont exprimés n'ont pas trouvé convaincantes les propositions de son locataire du château. Le reste, Copé en tête, galvaude nos vraies valeurs et c'est bien lui le «rabougris» ! Le bilan de ce quinquennat est une ruine fumante et le peuple, conscient et courageux devant la misère encore promise qui cherche sa nourriture dans les poubelles pour quelque plus de huit millions d'exclus l'a parfaitement compris, alors que la richesse de
l'exécutif affiche son arrogance inconsidérée par ses outrancières dépenses...

Ce projet de loi sur la prévention des conflits d'intérêts promis l'an dernier par Notre Seigneurie, qu'il s'était fait remettre officiellement en grand renfort médiatique pour son anniversaire en janvier 2011. Ce rapport prescrivait de nouvelles règles très précises sur l'éthique de la vie publique et politique à l'attention de tout son exécutif et de l'Union des Moutons de Panurge; promesse électorale de sa campagne en 2007 qu'il allait enfin réaliser.
Il nous avait promis que ce rapport ferait date avec toute la gesticulation d'un cyclone qu'on lui connaît. Enfin l'Etat irréprochable d'une République exemplaire :
«Vous allez voir ce que vous allez voir ; ils ont tous piqué dans la caisse, tous» hurlait-il !

Bof ! Un texte avait bien été présenté en conseil des ministres fin juillet et transmis à l'Assemblée mais à ce jour : «pshiitt» ? La baudruche Seigneuriale s'est dégonflée !
Le texte de loi ne sera donc pas examiné ni voté avant la fin de la session parlementaire ce 23 février ! Les maffiosi de cette législature ont encore de belles années devant eux ! Ils ont bien dû fêter cet enterrement de première classe en même temps que celui de Notre Seigneurie !

Note : Les policiers sont beaucoup moins exposés que vous ne l'affirmez !
Selon la Revue annuelle de la condition militaire, les professions les plus touchées par des "décès imputables au service" sont celles du bâtiment et des travaux publics (supérieur à 11 pour 100 000).
Viennent ensuite les pompiers professionnels civils (supérieur à 10 pour 100 000), puis les militaires hors Gendarmerie (environ 10 pour 100 000), arrivent après les gendarmes (environ 6 pour 100 000), et seulement les policiers (plus de 3 pour 100 000).
Suicides :
Police 47 (environ 32,65 pour 100 000)
Militaires hors gendarmerie 46 (environ 20,12 pour 100 000)
Gendarmerie 19 (environ 18,8 pour 100 000)
Population 10358 (environ 23,1 pour 100 000)

Hermione

Monsieur Bilger vous vous trompez furieusement de perspective. Jean-Luc Mélenchon ne tient pas plus un discours guerrier que tout homme politique : les Q.G., les campagnes, les états-majors, ce n'est pas lui qui les a inventés. L'insurrection civique n'est que la manifestation dans les urnes de l'attrait pour les projets et la démarche qu'il propose et non pas une révolte armée.

L'aboutissement de cette insurrection sera le jour où (peut-être dans quelques semaines, mais là, j'ai quelques doutes) lui ou un autre sera élu et convoquera la constituante.

Rien de bien violent là dedans sauf pour ceux qui ont naturellement peur que la souveraineté populaire puisse signifier que le peuple décide réellement de la forme d'organisation de l'Etat et plus généralement de politique...

Mais à lire les commentaires, il semble que ce programme si légaliste et si bénin, effraye beaucoup.

Cela voudrait-il dire que J-L Mélenchon serait pris au sérieux ?

C'est prodigieusement amusant. Je concède à chacun le droit d'être outré, ulcéré, atterré etc. de sa victoire à la fois tactique et stratégique.

Marie

Je continue…

Dans mes recherches je lis ceci :

« GUERRE ILLÉGALE EN LIBYE
La procédure de destitution d’OBAMA est lancée »

« Incapable d’obtenir après coup l’approbation du Congrès pour cette participation militaire, Obama a essayé de masquer son échec à en envoyant une lettre au président de la Chambre, John Boehner, dans laquelle il considère que l’assaut militaire aurait été "autorisé par le Conseil de sécurité des Nations Unies."
En élevant l’autorité des pouvoirs internationaux et des instances supranationales et au-dessus de la branche législative de son pays, Panetta et Obama avaient ainsi ouvertement déclaré qu’ils n’agissaient plus en représentants du peuple américain mais comme des exécutants d’une dictature mondiale qui a usurpé la souveraineté des États-Unis.
Lors de la dernière audience de la Commission de la défense du Sénat, le 7 mars 2012, le secrétaire à la Défense Léon Panetta et le chef d’état-major, le général Dempsey, ont effrontément admis que leur autorité ne vient pas de la Constitution des États-Unis, mais que les Etats-Unis sont au service de l’Organisation des Nations Unies et de l’OTAN, auprès desquels ils prennent leurs ordres, même si le peuple américain n’a aucun contrôle démocratique sur ces organismes internationaux.. »

http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=666

et là

http://destructionist.wordpress.com/category/congressman-jones-introduces-bill-that-would-subject-panetta-obama-to-impeachment/

Il est intéressant de lire les renvois (en bleu souvent). Les lettres sont communiquées.


JONES INTRODUCES RESOLUTION TO CLASSIFY INITIATING WAR WITHOUT CONGRESSIONAL APPROVAL AN UNCONSTITUTIONAL, IMPEACHABLE OFFENSE

http://jones.house.gov/News/DocumentSingle.aspx?DocumentID=284353

projet de loi

http://thomas.loc.gov/cgi-bin/query/z?c112:H.CON.RES.107:


Mais pas d'accalmie pour la Syrie et l'Iran...


Des Américains s’inquiètent de voir passer des convois militaires... ?

http://theintelhub.com/2012/01/21/conus-military-equipment-movements-continue/


D’autres se demandent si l’action contre la Syrie est proche ??

http://info-wars.org/2012/03/05/nato-invasion-of-syria-set-for-this-month/


Et la Maison Blanche qui instaure une loi martiale pour temps de paix ???

The White House
Office of the Press Secretary
For Immediate Release
March 16, 2012
Executive Order --
National Defense Resources Preparedness
EXECUTIVE ORDER
NATIONAL DEFENSE RESOURCES PREPAREDNESS

http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2012/03/16/executive-order-national-defense-resources-preparedness


http://beforeitsnews.com/story/1906/406/Obama_Executive_Order:_Peacetime_Martial_Law.html

Sur ce site il y a une vidéo en américain au cas où ?

http://theintelhub.com/2012/03/18/obama-executive-order-peacetime-martial-law/

Arab League Report Provides Evidence CIA, MI6, Mossad Behind Violence in Syria

Est-ce pour le mois de mars ?

http://www.infowars.com/arab-league-report-provides-evidence-cia-mi6-mossad-behind-violence-in-syria/

A quand l'Iran ?

Mais où l'Europe nous emmène-t-elle ?

Boris

Arrivé trop tard, je n’ai pu voir que la dispersion de la manifestation. Mais au-delà de la mobilisation populaire, réelle, gangrénée de bobos venus en voisins, et des propositions de Mélenchon, souvent intéressantes mais dispersées, je prends un vif plaisir à saluer la réapparition de la Commune de Paris au cœur du discours politique, pour la première fois sans doute depuis la Semaine sanglante, il y a cent quarante et un ans de cela. Le Cri du peuple, la première version de l’Internationale, le drapeau rouge, Jules Vallès et la journée du 18 mars : à part Lénine dansant sur la neige de la Place rouge parce qu’il avait duré un jour de plus que la Commune, je ne vois pas d'autre responsable politique rappelant cela dans une occasion marquante... Quand bien même il y aurait dans les envolées lyriques de Méluche une grande part d’esbroufe, j’en suis satisfait. Abomination pour la droite, échec cuisant pour la gauche, le printemps 1871 est progressivement entrée dans la chronique édulcorée des manuels scolaires. Elle en ressort un peu aujourd’hui : Flourens, Deslecluze et Roussel doivent être satisfaits.
Evidemment, les choses ont changé : cela fait longtemps qu’il n’y a plus de livret ouvrier, d’Assommoir, de statues de Notre-Dame-du-travail dans les ateliers, de manifestations mitraillées par la troupe. Sans doute ces progrès sont-ils principalement dus à l’action bienfaisante de chefs d’entreprises généreux, de patrons sociaux et autres disciples de Le Play. Mais on ne m’empêchera pas de penser que la Commune a quelque chose à y voir. En tout cas, depuis lors, on n’a jamais plus fusillé des milliers de Parisiens, hommes, femmes et enfants, parce qu’ils étaient en désaccord obstiné avec leur gouvernement élu.
Merci donc à Jean-Luc Mélenchon d’avoir rappelé, comme dans l’autre chanson de Pottier, d’ailleurs dédiée à un certain Nicolas, que la Commune n’était pas morte…

Mike

Réécrire la Constitution : voilà qui va créer de l'emploi et résorber la dette. On nous amuse. Grave, grave !

Marie

Je continue :

"La dictature de l’oligarchie financière sur l’Union européenne en général et sur la France en particulier, se traduit par l’abolition de la souveraineté du peuple et de la nation (du peuple-nation). Elle rend illusoire la démocratie représentative qu’elle stérilise totalement.

A partir de cette constatation qui est certainement celle de la majorité des Français fidèle aux principes issus de la Révolution française, une question chemine :

Cette nouvelle tragi-comédie électorale en cours est-elle encore utile et légitime ?

NE FAUDRAIT-IL PAS ANNULER CETTE ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AU MOINS JUSQU’AU RÉTABLISSEMENT DE LA SOUVERAINETÉ POPULAIRE ET DE LA DÉMOCRATIE ?

Au point où nous en sommes, voilà ce qui va bientôt apparaître comme une mesure indispensable : supprimer l’élection présidentielle, devenue un sordide sit-com entre de tristes figurants, tous soumis à appliquer servilement les mesures décidées à Berlin, Bruxelles ou Washington. Ça éviterait bien des chamailleries stupides et on ferait, enfin, des économies.

Hermann Gröhe, le secrétaire général du parti d’Angela Merkel, l’a parfaitement compris : en annonçant "qu’Angela Merkel va soutenir Nicolas Sarkozy lors de rendez-vous de campagne au printemps", il annonce tout à la fois la candidature du président sortant et le droit d’ingérence de l’Allemagne, bientôt jusqu’à nommer le chef de l’Etat français."

http://comite-valmy.org/spip.php?article2198

LABOCA

Mélenchon est intéressant. Avec lui, on ne s'ennuie jamais.
A mon avis, avec Bayrou, c'est l'un des deux plus brillants candidats. Hollande me déçoit un peu, car il vole moins haut que le contenu de ses livres. Sarkozy m'a toujours laissé indifférent. Marine commence à faire comme son père, le vieux Jean-Marie. J'ai été obligé de lui dire l'autre jour qu'elle devait arrêter de rire sans raison.

Si Mélenchon n'est pas là, la campagne est morte. Si, en effet, Bayrou est intrinsèquement bon, il n'attire pas beaucoup de gens parce qu'il lui manque cette étincelle qui caractérise Mélenchon.

Hollande et Sarkozy sont assurément les deux plus mauvais candidats. Ils doivent leur position dans les sondages au fait que Paris a décidé, comme toujours, de confisquer le pouvoir des Français.

Moi je ne voterai pas, car je ne trouve pas mon compte dans ce cirque. Les gens de Paris empêchent Bayrou de parler aux Français. Ils sont de mauvaise foi à l'égard de Mélechon dont le tort, à leurs yeux, est de dénoncer l'escroquerie démocratique dont ils sont devenus les champions.

Moi je trouve cette élection sale.

FC

François Hollande et ses lieutenants alternent deux registres : celui de la victime qui essaie d'emmener de son côté les tenants de la compassion et de tous ceux qui s'identifient à qui est attaqué ; et celui du raisonnable méprisant et condescendant, qui tente de rassurer ceux qui s'effraient des tempêtes.
Chemin faisant, rien n'émerge pourtant de bien précis des flots tumultueux. FH a sans doute un programme, mais nul besoin d'être expert pour se rendre compte que c'est un écran de fumée. Ne pas trop s'engager, ni fâcher tel ou telle, pouvoir tirer son épingle du jeu, reporter à d'hypothétiques renégociations ou consultations, et demander un blanc-seing aux électeurs sur la base d'une promesse de changement : courage, fuyons le débat, le vrai. Je suis prête à parier que le roulage dans la farine va s'amplifier pour séduire les abstentionnistes. Dixit Moscovici, ils sont devenus la cible principale.

DMonodBroca

@ Marie

Merci pour ces liens.
On constate une fois de plus que notre avenir se décide ailleurs que dans les assemblées nationales élues où il devrait se décider.
Pour qui voter ?
Au deuxième tour ce ne sera pas facile.
Au premier tour je voterai pour Dupont-Aignan, lui s'oppose délibérément à cette dérive supranationale façon big brother que vous dénoncez et qui va mal finir.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.