Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014 Entretien de 1h15 avec Henri Guaino, diffusé le 25/04/2014 Entretien de 53 mn avec Eric Naulleau, diffusé le 2/05/2014 Entretien de 52 mn avec Grégory Coupet, diffusé le 16/05/2014 Entretien de 50 mn avec Michel Field, diffusé le 23/05/2014 Entretien de 50 mn avec Xavier Bertrand, diffusé le 20/06/2014 Entretien de 58 mn avec Michel Onfray, diffusé le 16/09/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • LCI, "Choisissez votre camp"
    Jeudi 25 septembre, de 10h10 à 11h, avec Valérie Expert.
  • Europe 1
    Tous les dimanches de 12h45 à 13h, le parti pris de PB, avec JP Gené et Guy Roux, dans "Europe 1 Week-end", édition d'information de Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 7 octobre, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« Le calme ou la tempête ? | Accueil | A la grâce de Drieu »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef01630306ca07970d

Voici les sites qui parlent de Qui ? :

Commentaires

Surcouf amusé en ce beau samedi sous le soleil

@ hameau dans les nuages
Ah non ! pas les harengs fumés avec patates bouillies et échalotes en salade avec un petit rosé ou blanc sec.
Sur ce point je ne céderai jamais vous m'entendez ? JAMAIS !

Je vous soutiens totalement dans votre quête de l'esthétisme culinaire.
Si on perd également les saurets avec eune peutate ale plure c'est la fin.
Bon sang chti ne saurait mentir.

@sbriglia

L'IGS n'est que la police de la police parisienne. Sinon on parle plutôt de l'IGPN inspection générale de la police nationale dont un des directeurs adjoints est le directeur de l'IGS.

Rahmouni Slimane

@Roche G

Bonjour Monsieur,
J'ai pris soin de préciser "Si c'est vers cela que tend votre remarque bien sûr". Dans ce cas, nous disons la même chose. Bien évidemment, ce sont des dictatures qui dirigent le monde arabo-musulman.
Cordialement.
Bon week-end.

Roche G

Monsieur Rahmouni Slimane, vous dites : "Le Maroc est une dictature lui aussi." Soit, mais pouvez-vous me citer un pays musulman qui serait pour vous un havre de paix, ou que vous aimez pour sa "démocratie à l'occidentale" ?
Bonsoir et bien à vous.

Rahmouni Slimane

@Savonarole

Bonsoir Monsieur,
Je suppose que c'est moi que vous visez dans votre observation : "anciens caïds reconvertis en blogueurs distingués, qui donnent des leçons de maintien à vos commentateurs..." Ce blog n'est pas une plate-forme où s'affrontent deux armées, la mienne composée de racailles de cité et la vôtre de zombies.Si vous avez un avis à donner, faites-le sans détour s'il vous plaît et surtout en vous adressant à la personne que vous visez directement. Pas courageuse votre démarche. Votre équipe de zombies a été vaincue par des arguments. L'antidote? Les arguments Monsieur.
Cela en dit long sur le mépris que vous témoignez à ceux qui ne partagent pas vos idéaux.Essayez d'échanger, vous verrez, vous vous sentirez beaucoup mieux après. Je suis même prêt à vous laisser prendre en photo au bas de ma tour HLM joliment décorée de graffitis du type "fuck les bourges". Faites-vous accompagner de votre dame, elle aura sa dose d'adrénaline et trouvera au moins un sujet palpitant à exploiter avec ses copines après ce grand saut chez l'autre. Bon week-end.

Ivana Fulli

Slimane,

Vous savez, la psychiatrie a des limites thérapeutiques très vite atteintes en matière de psychopathie.

Beaucoup a été essayé sans succès jusqu'à - et je ne plaisante pas - des tentatives de thérapie de groupe avec hallucinogènes.

Contrairement aux idées reçues, une schizophrénie peut guérir mais les personnalités pathologiques antisociales...

Un diagnostic de psychopathie chez un délinquant qui est allé au Pakistan impliquerait pour le psychiatre et les assistants sociaux - à mon avis - de ne pas encourager le laxisme des services du procureur concerné quand une mère de famille dépose des plaintes après agression de ses enfants et menaces de l'égorger en rétorsion de ses dépôts de plainte.

Comment le psychiatre le saurait-il que la voisine est victime de violences implicitement encouragées par la négligence des services du procureur alors que le psychopathe va le séduire par un comportement fort civil ?

Difficile aussi pour le psychiatre de savoir que son client est armé s'il est psychopathe. Un autiste ou un schizophrène le confieraient à un psychiatre qui aurait sa confiance - et l'idée de poser la question.

Le psychopathe fiche le bazar dans un service de psychiatrie - même bien tenu deux heures après son admission - et vous empêche d'aider les autres patients sans que vous ne puissiez espérer l'améliorer. Pourquoi le garder hospitalisé aux frais de la sécu ?

NB : Il y a des tentatives de suicide qui ne sont que des manipulations pour sortir de prison.
Pas d'angélisme ni de confiance aveugle en la psychiatrie, Slimane, s'il vous plaît.

Savonarole

Au début on le voulait vivant, c'est certain.

Mais une fois coxé dans son gourbi, il s'est mis à jacter et à raconter sa vie pendant 36 heures, il est devenu évident qu'on n'avait plus besoin de lui.
Dès lors, on en savait suffisamment pour nous payer le luxe d'éviter un procès... avec son cortège de Serge Portelli et autres sycophantes, sociologues du CNRS et experts en banlieues chaudes, anciens caïds reconvertis en blogueurs distingués, qui donnent des leçons de maintien à vos commentateurs...

Hier au JT, on n'a pu réprimer un sourire en entendant des membres de la communauté juive de Toulouse qui avouaient à demi-mot : "finalement, c'est mieux comme ça..."

Rahmouni Slimane


Merah:un séjour en hôpital psychiatrique
Lefigaro.fr Publié le 22/03/2012
Après une tentative de suicide en 2008 à la maison d'arrêt de Seysses (Haute-Garonne), Mohamed Merah, l'auteur présumé des tueries de Montauban et Toulouse, avait été placé pendant quinze jours en hôpital psychiatrique, révèle ce soir lexpress.fr.

Le jeune homme âgé de 19 ans à l'époque purgeait alors une peine de 18 mois de prison ferme pour une accumulation de délits (vol de sac à main, recel, coups et blessures sur un éducateur...).

Après avoir tenté de mettre fin à ses jours, Mohamed Merah avait séjourné du 25 décembre 2008 au 8 janvier 2009 au CHU Gérard Marchant de Toulouse. En dépit des préconisations des experts, son suivi psychothérapique en était resté là, indique le site de l'hebdomadaire.

Rahmouni Slimane

@Roche G
Bonjour Monsieur,
"« Les régimes occidentaux ayant créé parfois, soutenu, couvert sans vergogne et sans relâche les dictatures ». Vous avez dû remarquer le "parfois".
Le Maroc est une dictature lui aussi. Je ne vois pas ce que vous lui trouvez de démocratique. Si c'est vers cela que tend votre remarque bien sûr.

« Des masses revendiquent justement des droits qui leur ont été confisqués. »
Quelles masses?
Les masses des Printemps arabes par exemple si cela vous a échappé.

Le Jihad d'antan est un effort soutenu par le calife lui-même et avait deux buts : la propagation du message et l'extension des territoires.
Aujourd'hui, nous ne sommes plus du tout dans cette configuration. Il s'agit d'un Jihad dit "difai'i" ou défensif porté par des individus ou des groupes d'individus et nullement soutenu par des États, du moins officiellement.

Je ne pense absolument pas que ces gens veuillent vous prendre votre pays Monsieur.
Dans les années 90, lorsque l’État français s'est clairement positionné contre les islamistes en Algérie - soulignez l'ordre s'il vous plaît car la confusion vient d'ici - cela a été perçu comme un parti pris de la France contre ce soulèvement. C'est à cette époque qu'était né le premier Printemps arabe avec les conséquences que nous lui connaissons depuis. En 1998, je mettais en garde un responsable des services extérieurs français sur la forte probabilité qu'une organisation islamiste mondiale allait voir le jour si on continuait dans la voie de la répression. Je lui avais même clairement dit que ce ne seront pas de vulgaires poseurs de bonbonnes de gaz dans les métros qui frapperont. Mais que ces gens pousseront les États à déterrer leurs morts à coup de pelleteuse. Six mois plus tard, on assistait à l'attentat de Nairobi et Dar El Salam.

Voyez que mes analyses tiennent et qu'elles ne sont nullement de la propagande comme il me l'est reproché ici ou là.

Ensuite, la France, par le biais de magistrats douteux comme Monsieur Bruguière par exemple, s'est laissée dicter sa politique extérieure. Cet homme a depuis montré ses limites, mais le mal est fait.

C'est lui qui s'est cru capable d'apporter par ses mises en examen infondées une solution à des aspirations légitimes de ces peuples.

Il traitait ces affaires avec une passion telle qu'il en perdait son sens du devoir.

Cela a-t-il fait évoluer les choses positivement ? La réponse est clairement NON.

Son acharnement de voir derrière chaque coup foireux un islamiste en plus des pouvoirs illimités dont il disposait a mis la France en ligne de mire des groupes jihadistes partout dans le monde.
C'est cette politique des palais, du chuchotement qui a conduit à cette dérive.

Je pourrais faire comme vous ou comme On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus et me dire après tout, puisque le monde est fou, soyons fou nous aussi.

Au lieu de cela, je dépassionne, je démine car je sais pertinemment que la passion appelle la passion.

La responsabilité de Monsieur Sarkozy ne fait pas de doute quant à la radicalisation des jeunes ou dans le banditisme, ou dans le terrorisme.
Cet homme a scindé la Nation en petits groupes afin de mieux se servir des uns contre les autres.Sous d'autres présidents, les gens pouvaient encore dire ne faites pas ceci ou cela, la République vous donne vos chances. Aujourd'hui, c'est sans cesse sur ces gens qu'on frappe. Je soupçonne même une volonté malsaine de MM. Sarkozy et Copé, Juifs hongrois et roumains de travailler en sous-terrain pour maintenir la haine du musulman en France.
Il y a là trahison des principes républicains, mais qu'importe, je ne pèse rien pour changer le cours des choses.

Je distingue la France de ses dirigeants. Évidemment que la France est le pays le plus accueillant du monde, autour de moi, même si je n'y habite plus, j'aime à y vanter la culture, la tolérance, l'égalité etc. Je l'aime cette France Monsieur, je suis Français et j'aime m'en vanter. Mais des hommes comme Sarkozy et ses sbires sont sans cesse entrain de remettre en cause mon identité alors qu'ils sont eux-mêmes et c'est bien là le comble, des français arrivistes.Le pire, c'est que je suis plus Français qu'eux ne serait-ce qu'à cause de faits historiques. Comment croyez-vous qu'un jeune avec moins de jugeotte que moi réagisse? Il se dit ces gens ont le pouvoir et la loi pour eux. Ils transgressent, agressent, magouillent en toute impunité et les Français comme des veaux gobent à pleins poumons leurs coups tordus.
Ces gens des cités sont certainement ceux qui ont le mieux compris qui est Monsieur Sarkozy et ce qu'il veut véritablement.


"Le déferlement médiatique démesuré qui a suivi les tueries de Toulouse et Montauban démontre l'incapacité de la pensée dominante à reconnaître la réalité des faits : l'échec du « vivre ensemble ». Les Français le ressentent parfaitement : une société communautariste est une société violente, une société multiraciale est une société multiviolente."


Monsieur, vous ne pouvez pas exonérer les hommes et femmes politiques de ce pays des erreurs qu'ils ont commises.
Votre vision américanisée d'une France qui éclate relève du délire pur et simple.
On fait ressentir cela aux Français, il en faut peu pour faire croire les choses aux Français,même que Monsieur Sarkozy est leur sauveur.

Prônez donc la violence à outrance, tuez, déportez, massacrez ces gens. Faisons-nous la guerre jusqu'à ce qu'une génération lassée de tout cela voie le jour et reprenne en main sa destinée.

Je reste résolument persuadé que les bons hommes ne se trouvent pas aux bons endroits.

Cette médiocrité politique a tout stérilisé sur son passage.Jusqu'à pousser d'honnêtes gens comme vous à tenir ce genre de raisonnement.

"Écrit le 21 à 5h 56 par vous monsieur Rahmouni Slimane : « Si cela avait été l’œuvre d'un Islamiste isolé, ce qui se concevrait et dont je doute pour un certain nombre de raisons qu'il n'est pas utile de développer ici, je l'aurais mentionné en hypothèse». Comme quoi cher monsieur vous vous êtes trompé sur une affaire ou l’on aurait pu penser que vous étiez le meilleur spécialiste."

Non Monsieur, je ne me suis pas trompé vu qu'il s'agit de l'agissement d'un fou, d'un psychopathe français musulman qui habille sa folie par le religieux.
Je ne suis pas le seul à penser cela, lisez les avis...
Voilà pourquoi je refuse de croire à une attaque terroriste jihadiste comme nous les voyons ailleurs.
Votre remarque induirait-elle que je me sois volontairement refusé à admettre cette réalité ?
Mes réponses parlent d'elles-mêmes.

Bonne journée.

Roche G

@ Rahmouni Slimane

« Les régimes occidentaux ayant créé parfois, soutenu, couvert sans vergogne et sans relâche les dictatures ».

Vous prétendez que les dictatures du monde sont causées par les occidentaux, aucun pays arabe n’est étranger à son propre sort, ce n’est pas leur faute mais la faute des autres ! Toujours les autres !

« Il faut accepter que lorsque le couvercle saute, vous preniez aussi un peu de bouillon dans la figure. »

Citez et développez, le Maroc par exemple que vous devez particulièrement bien connaître !

« Des masses revendiquent justement des droits qui leur ont été confisqués. »

Quelles masses ?

« Les Croisades, les Jihades d’antan n'existent plus. »

Les croisades d’accord avec vous, mais les jihades, si !

« Al Qaida est un mouvement fédérateur car il attire les individus qui directement ou pas font les frais de cette répression farouche que vous prônez. »

« Répression farouche », il me paraît normal que si je suis agressé dans mon pays et sur le sol de mes ancêtres, je riposte.

« La dialectique jihadiste est de la propagande, elle est utile mais pas déterminante. »

Cette propagande UTILE ??? Oui pour leur combat, et contre moi.

« Ces gens se battent pour les mêmes raisons pour lesquelles se sont battus les gens qui ont aboli les privilèges du sang en France ».

La Révolution française (pour faire court), de nombreux pays s’en sont passés sans être dans le malheur. La révolution des autres, merci ! qu’ils la gardent chez eux.

« La radicalisation de jeunes en France relève directement de la responsabilité des politiques, je l'affirme. Monsieur Sarkozy est un problème pour la France et pour les Français ».

La radicalisation de jeunes en France ne date pas de Sarkozy, si c’était vrai, le problème serait facile à régler.

« Faites mine de ne pas le voir et vous vous réveillerez de plus en plus souvent avec des Mohamed Merah qui pètent un plomb et massacrent à tout va. »

La France est le pays le plus accueillant d’Europe. Et vous, vous nous prédisez un futur des plus terribles. Merci qui ? Le jihad ! Bravo. Pourquoi ne voit-on jamais des manifs de français musulmans rejetant les islamistes qui leur causeraient un préjudice ?

Le déferlement médiatique démesuré qui a suivi les tueries de Toulouse et Montauban démontre l'incapacité de la pensée dominante à reconnaître la réalité des faits : l'échec du « vivre ensemble ». Les Français le ressentent parfaitement : une société communautariste est une société violente, une société multiraciale est une société multiviolente.

Écrit le 21 à 5h 56 par vous monsieur Rahmouni Slimane : « Si cela avait été l’œuvre d'un Islamiste isolé, ce qui se concevrait et dont je doute pour un certain nombre de raisons qu'il n'est pas utile de développer ici, je l'aurais mentionné en hypothèse». Comme quoi cher monsieur vous vous êtes trompé sur une affaire ou l’on aurait pu penser que vous étiez le meilleur spécialiste.

Bonne journée. Cordialement

Rahmouni Slimane

@On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus

Bonsoir Monsieur,
Ce blog s'appelle "le blog de Philippe Bilger".
Par conséquent, s'il me permet de m'y exprimer - et je l'en remercie au fond de moi chaque fois que j'ai l'occasion d'y intervenir - ce n'est pas à vous de décider si j'ai ou pas le droit de le faire.
Cette ingérence manque de classe, vous auriez pu l'éviter. Je suppose que j'ai touché à votre vanité, mais je vous promets que ce n'était point mon intention, c'est pourquoi je m'en excuse quand même.
Ensuite, je pense que mes analyses ont un intérêt vu que dans ma jeunesse, j'ai combattu dans ces zones du globe et je suis assez bien placé pour savoir ce qui s'y passe et en comprendre les mécanismes les plus complexes. Ma présence ici est le résultat d'un profond travail sur moi-même et sur ces problématiques. Je m'exprime donc en présence de gens intéressants dont je nourris mon esprit avec les points de vue qu'ils expriment. Pour moi, ces moments d'échange sont les plus libres et les plus instructifs auxquels j'ai accès pour entretenir ma réflexion et ma critique.
J'ai eu l'occasion dans d'autres billets de dire aux gens qui comme vous m'accusaient de double langage, que je ne suis pas de nature à dissimuler mes convictions. Dans un blog se rapportant aux événements en Tunisie, j'ai exprimé à des personnes certainement mieux équipées que vous pour déceler le double langage, que j'étais franchement hostile à la récupération du religieux par le politique. Vous me faites là un faux procès Monsieur et cela m'attriste.
Ensuite, hormis l'Arabie Saoudite, il n'existe aucun autre pays à ma connaissance où la charia est appliquée. Ne vous livrez pas à des approximations en réagissant émotivement à des événements.
Vous confondez les États et les groupes ou groupuscules, ce qui rend vos écrits confus. L'implantation de réseaux terroristes dans le Sahel est une conséquence directe des politiques sécuritaires initiées y compris par Paris. J'ai, par le passé, averti des responsables "spécialisés" de cette erreur de traiter ce genre de problèmes par l'unique répression. Voici les résultats aujourd'hui. Les lois répressives annoncées par Monsieur Sarkozy sont la preuve même d'un non sens de cette politique du tout répressif. Si elles voyaient le jour, les gens finiront de toute façons par les contourner. Cela revient à déplacer le problème, pas à le résoudre. De vous à moi, la mort de Mohamed Merah est un échec pour la justice et l’État. Dans le milieu de l'après-midi d'hier, je disais à une amie qu'il se jouait des négociateurs et qu'il comptait les tromper en simulant sa mort et tirer sur un maximum d'intervenants avant de se faire tuer. Je voyais juste.
La dialectique est propagande par nature, fût-elle jihadiste. Je ne comprends pas pourquoi vous vous emportez sur ce point. Cette peau de saucisson que j'ai dans l’œil, pouvez-vous me dire si elle provient d'un saucisson au porc, un saucisson halal ou casher ? Boutade lâchée, je diverge totalement avec vous sur les analyses que vous faites de ces guerres. Vous refusez de voir ou de comprendre que tout cela est dans l'ordre des choses. Pour ne pas trop que vous chauffiez, prenez une bonne tasse de camomille avec une aspirine avant de vous coucher. Demain, vous aurez déjà oublié ce que nous nous sommes dit, à votre réveil. Douce nuit Monsieur.

Catherine JACOB@Stalen Ilitch GUEVARA

@Stalen Ilitch GUEVARA | 22 mars 2012 à 13:33

Perseverare diabolicum mais, merci tout de même pour le "Lady first".

hameau dans les nuages

""J'en suis tellement dégoûté que je bannis définitivement de mon vocabulaire la Norvège, ses poissons fumés, ses harengs et ses espèces d'humanoïdes décervelés comme la Joly"". Sylvain

Ah non ! pas les harengs fumés avec patates bouillies et échalotes en salade avec un petit rosé ou blanc sec.
Sur ce point je ne céderai jamais vous m'entendez ? JAMAIS !

On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus

@Rahmouni Slimane

Je constate que par paresse intellectuelle vous vous êtes égaré sur un blog de libre expression en vous l'octroyant comme votre forum de discussion. Il existe suffisamment de forums en France et sur cette planète pour que vous puissiez exprimer votre prosélytisme ailleurs.

C'est donc la première et la dernière fois que je vous répondrai sur le double langage que vous me tenez qui s'apparente à l'amphigourisme bien connu des «frères musulmans». Qui, lorsqu'ils arrivent au pouvoir dans une république islamique n'ont d'autre préoccupation première que de rétablir la charia quand bien même son peuple crève de faim que nous nous devons par notre humanisme universel de sauver en prenant tous les risques de se faire assassiner ou kidnapper contre rançon...
Je n'ai donc parlé que de Républiques islamiques qui favorisent ou encouragent le terrorisme sur leur sol au nom du jihad contre les infidèles, dont la mouvance al Qaïda et ceux qui s'en réclament y compris l'Algérie...

Si vous m'avez déjà lu sachez que je suis contre tous les va-t-en guerre, l'ayant déjà vécue, je n'ai donc aucune remarque erronée et insultante à recevoir de vous, ma tête se porte sans aucun doute aussi bien que la vôtre.

Vous n'avez aucun scrupule à m'annoncer que «la dialectique du jihad est de la propagande». Vous vous moquez de qui en me déblatérant une telle ânerie ?
Comme vous n'avez aucun courage pour analyser la situation internationale, pour évaluer la peau de saucisson que vous avez dans les yeux sur les guerres qui sont en cours depuis des dizaines d'années du fait même de ces républiques islamiques et des centaines de milliers de morts grâce à la dialectique de propagande du jihad, il serait grand temps que vous changiez de dialectique à mon égard en vous abstenant de me prendre pour un demeuré.

Car en face de la barbarie avérée que vous cautionnez c'est la guerre que vous prônez...
En tous cas l'attitude de Notre Seigneurie dans l'affaire de Montauban et de Toulouse est exemplaire.

sylvain

Ecoeurant !

Merah: Joly dénonce l'attitude de Guéant
AFP Mis à jour le 22/03/2012 à 16:27

La candidate écologiste à la présidentielle Eva Joly a dénoncé aujourd'hui le rôle du ministre de l'Intérieur Claude Guéant dans l'assaut contre le tueur Mohamed Merah à Toulouse, y voyant "une violation du code de procédure pénale". "Qu'a fait le ministre sur place en commentant en permanence, heure par heure,"...

Décidément cette femme cultive l'art de provoquer la nausée au moindre de ses commentaires haineux démagos.

J'en suis tellement dégoûté que je bannis définitivement de mon vocabulaire la Norvège, ses poissons fumés, ses harengs et ses espèces d'humanoïdes décervelés comme la Joly.

Jean ENFRANCE

"On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus"
Où sont passé les profileurs ?

Suis-je le "moins de 1%" ?

Voir mon commentaire du 20 mars.

Même un profileur débutant avait bien compris l'affaire.

Il est vrai que dans la foulée j'avais "profaïïïlé" le candidat roue de secours DSK du PS, Môsieur Hollande.

Qui reparle de son immense programme réformateur de la cave au grenier ?

J'efface le mot RACE de la Constitution et la France devient l'Eden des Salafistes de BEN L. et même la crise s'envole.

Allez
"On se bat toujours pour ce qu'on a en plus".

Trempez votre plume dans l'encrier des vérités cachées et des hypocrisies mortelles et ça fera du bien.

Stalen Ilitch GUEVARA

"On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus"

Quel Français doté d'un minimum de bon sens pourrait émettre la moindre idée ou hypothèse dans un domaine que les intellectuels de la gauche caviar ou pseudo-révolutionnaire des salons du 16ème, contrôle et cornaque.

Ils vont lui tomber dessus avec les assos ad hoc qui se rempliront les poches, grâce à une justice complice et conditionnée...

Ce qui nous manque le plus c'est la liberté de parole et de l'âme pas forcément masochiste et repentante d'un passé falsifié et qui ne nous regarde pas...

D'ailleurs, pourquoi les acharnés à nous faire coupables de notre Histoire ne font-ils pas leur cirque et leur harcèlement pour demander au PS et à Mazarine de rembourser ce que Mythe-errant a prévariqué pendant 14 ans...

Demandez à Prouteau le profiler de l'époque qui a repris du service dans les médias avec Merah... C'était le meneur du mensonge...

Les 30 millions que ça a coûtés, récupérés, réduiront le déficit actuel d'autant...

Là on se battrait pour quelque argent qui nous manque le plus...
Avec le reste bien sûr...

Alex paulista

Je pinaille un peu peut-être, mais on nous dit qu'il s'est suicidé en sautant par le fenêtre, mais je croyais qu'il était retranché dans son appartement au rez-de-chaussée ou au premier étage...

J'ai peut-être manqué un épisode. Il aurait changé d'appartement entre-temps ?

Denis Monod-Broca

"Un fait divers, une loi" : ça ne rate jamais ! c'est plus fort qu'eux, c'est plus fort que lui surtout. M. Sarkozy vient de nous annoncer de nouvelles lois pénales contre le terrorisme. C'est doublement choquant, d'abord parce que c'est proclamer que les lois actuelles sont mauvaises (et cela donne raison aux hors-la-loi) et ensuite parce que ces futures lois sont annoncées comme sûres et donc non pas fruits du travail des législateurs mais effets du bon plaisir du souverain...

Ivana Fulli

Grimal,

S'il vous plaît, expliquez-nous (nous les non-juristes) comment respecter la présomption d'innocence en employant le mot assassinat alors qu'il est quand même possible - en théorie au moins - que le "tueur tué" (terme dicté par la prudence et l'ignorance d'une timide psychiatre) ait été un malade mental irresponsable pénalement ?

Évidemment, comme il est mort on ne saura jamais ce que la justice aurait décidé après avis des experts - procès pas procès ?

Ne vous laissez pas arrêter par : catherine A grimal : pas compris la leçon de droit | 21 mars 2012 à 19:13

Elle c'est une surdouée et ces gens-là souvent ne comprennent pas les choses trop simples pour leur capacités. Je me fie à un habitué :
///Cordialement et malicieusement... sachant que l'humour est la quintessence de l'intelligence et qu'il ne fait aucun doute que vous en êtes très largement fortuné...

Rédigé par : Stalen Ilitch GUEVARA | 21 mars 2012 à 16:57 ///

Catherine JACOB

Les victimes ont eu satisfaction mais pas la sécurité publique à venir, autrement dit celle de tous, qui aurait eu intérêt à ce qu'il soit pris vivant, même mal en point. Mais bon, c'est comme ça. Le principe de précaution qui commandait que l'on tire sans chercher à viser les jambes ou les bras ou tout endroit non vital, ce de façon à préserver du personnel pourtant bien caparaçonné a primé.
On ne saura jamais. Il faut en faire notre deuil.

Stalen Ilitch GUEVARA

Catherine JACOB

Ainsi que l'auraient dit mes Maîtres :
réponse un peu courte et commentaire final hors sujet et par trop alimentaire... j'adore le foie gras...

Je pense que nous ne sommes pas à armes égales et que nous ne discourons pas dans les mêmes amphithéâtres...

Pour ne pas avoir à réviser ce que je pensais, après l'avoir couché en conclusion dans mon précédent libellé, je m'efface par sincère courtoisie...

Ave

sylvain

Odeurs de caniveaux socialistes


Alors que le Ministre de l'Intérieur Claude Guéant a annoncé vers midi, jeudi 22 mars, la mort de Mohamed Merah, le suspect des tueries qui ont fait sept morts à Toulouse et Montauban, la polémique règne déjà entre la gauche et la droite sur l'action du RAID.

En cause, un tweet posté par le député socialiste du Finistère et spécialiste des questions de sécurité au PS Jean-Jacques Urvoas, à 11h11, dans lequel il s'interrogeait :

«Si je comprends bien le RAID n'est donc pas capable en 30 h d'aller chercher un individu seul dans un appartement ? »

Cité par l'AFP, le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a immédiatement dénoncé le tweet de son collègue :

«Alors que les hommes du Raid risquent leur vie en ce moment, le Parti socialiste les attaque, c'est purement scandaleux», a-t-il affirmé, pointant une mise en cause «honteuse, indigne et grotesque».

zenblabla

L'enquête pour audition par la justice s'étant interrompue, elle restera sinon interne comme au-delà la police et redirigée vers les services de renseignement, tandis qu'elle demeure à coup sûr médiatique.

Finie l'apparition et rebonjour la récidive, à dire dans le cas historique, là où l'imagination scelle mais ne dé-scelle...

Il faudra confondre en déterminismes inéluctables la folie en genre d'observation raisonnée !
N'en sommes-nous déjà pas à : "Combien de fous reliés au terrorisme potentiel détectés ?"

Entre la dizaine annoncée et leur poids relatif, les moyens impartis à l'auscultation ne mériteraient-ils pas d'être démesurés ?
Où seront-ils placés ?

hameau dans les nuages

@On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus.

Vous voulez parler de pétrole ?

On ne peut à la fois lutter contre l'extrémisme religieux, et je vous assure que ce n'est pas ma tasse de thé à la menthe, et à la fois flirter avec l’Arabie saoudite salafiste, le Qatar et aider des mouvements djihadistes à s'implanter en Libye et en Syrie car comme le dit Rahmouni Slimane il y aura forcément des éclaboussures, forcément.

Et les explications seront difficiles à fournir par certains hommes politiques, forcément.

http://www.voltairenet.org/Alain-Juppe-accuse-par-sa-propre

Ce n'est plus le Juppé droit dans ses bottes mais dans ses cuissardes.

Catherine JACOB@On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus

@On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus | 22 mars 2012 à 02:52

"Où sont passé les profileurs ?"

Où sont passés les fumigènes surtout.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.