Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014 Entretien de 1h15 avec Henri Guaino, diffusé le 25/04/2014 Entretien de 53 mn avec Eric Naulleau, diffusé le 2/05/2014 Entretien de 52 mn avec Grégory Coupet, diffusé le 16/05/2014 Entretien de 50 mn avec Michel Field, diffusé le 23/05/2014 Entretien de 50 mn avec Xavier Bertrand, diffusé le 20/06/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • Europe 1, "Le parti pris de Philippe Bilger"
    Tous les dimanches à partir de septembre, à 12h52, dans l'édition Europe 1 week-end présentée par Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 2 septembre, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« Merah le bol ! | Accueil | Elysée moi ! »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef0163036f6e9a970d

Voici les sites qui parlent de Reconnaissance :

Commentaires

Rahmouni Slimane

@Alex paulista

Bonjour Monsieur,
Voici le passage pris dans une réponse rédigée à l'attention de Robert à la date et l'heure que vous mentionnez :
"Il m'est arrivé d'avoir été approché par des équipes de braqueurs qui me proposaient contre rémunération que je leur enseigne des techniques de confection et d'enclenchement de mines antichar pour attaquer des blindés, ou encore des tactiques de repli en cas de riposte policière ou encore où et comment toucher un véhicule blindé pour le mobiliser sans le détruire en le visant avec un lance-roquettes, etc. Bien sûr que j'ai refusé, cela ne coïncidant pas avec mon éthique".

Les braqueurs dont je parle sont des gens chevronnés qui comptent à leur actif plusieurs attaques et pas mal d'années de prison.Ce que je vous affirme est d'autant plus vrai que certains se sont rendus dans des camps d'entraînement pour se faire la main. Ils ont été condamnés à de la prison ferme pour cela. Si vous trouvez étrange la chose, je n'y peux rien.

Je tâcherai de faire remonter aux Afghans vos doléances. Je peux vous assurer par avance qu'ils me répondront si vous voulez aussi qu'on incruste des émeraudes dans la clef du pays qu'ils devront vous remettre. C'est qu'en plus d'une sacrée expérience guerrière, ils ont le sens de l'humour ces Afghans !
Je comprends votre frustration de perdre une guerre, celle-ci en étant une que vous le vouliez ou non. La défaite des troupes de l'Otan là-bas n'a jamais fait de doute dans mon esprit. Quand on sous-estime des gens, il faut savoir accepter qu'on se fasse chasser de chez eux à coups de pied dans le popotin. Avant vous, il y a eu l'URSS et avant encore les Anglais si cela peut vous rassurer. Nous n'avions RIEN à faire là-bas, la faute revient aux politiques de gauche comme de droite qui ont clairement cautionné l'envoi de nos troupes. L'Afghanistan est ainsi dévasté parce qu'on a toujours voulu le soumettre. La faute aux envahisseurs, pas aux autochtones.
Joyeuses Pâques.
Cordialement.

Alex paulista

@ Rahmouni Slimane

Au moins nous tombons d'accord sur un point: les blindés, surtout les anciens, n'ont pas une durée de vie bien longue sur un champ de bataille.
Vous avez écrit que votre expertise anti-blindés était recherchée dans un commentaire sur
François Hollande roulé dans les crimes ?
Rédigé par : Rahmouni Slimane | 24 mars 2012 à 09:08
Alors que les braqueurs ont des techniques très particulières pour épargner les billets, qui n'ont rien à voir.

Sur la déculottée, je vous en prie. Déliez les mains de nos militaires, ne leur demandez pas d'épargner les civils autour, en bref sortez d'un schéma de guérilla et vous verrez qu'ils vont vous faire du clair au quartier parmi les va-nu-pieds.
Mais cela n'est pas adapté à ce type de guerre, si c'est ce que vous voulez dire je suis assez d'accord.
Notre armée a une faible force de projection, elle est conçue pour défendre jusqu'à la mort notre territoire, et ainsi justifier l'utilisation de l'arme atomique si l'agresseur persiste. Et à ce niveau-là, la technique est fondamentale, moins pour la charge atomique que pour le M51 qui la (les) porte.
Ne méprisez pas nos militaires, si le peuple afghan en avait des aussi bons et aussi techniques il ne serait pas dévasté depuis autant de temps.

Sinon, oui, je prends systématiquement position contre la googlisation, qui à mon sens est néfaste au débat.
D'ailleurs "paulista" est sans majuscule, c'est un pseudo comme "parisien".

Rahmouni Slimane

@Alex paulista

Bonsoir Monsieur,
J'ignore d'où vous tenez cette histoire : "Je réagissais juste à un paragraphe où vous expliquiez que vous étiez détenteur d'un savoir recherché pour faire exploser les tanks". Où diable avez-vous donc lu ce paragraphe ?
Puisque nous évoquons le sujet, vous ne me contredirez pas si je vous affirme qu'un tank est au moins vulnérable sur trois points : la tourelle, les chenilles et le réservoir. Un bon lance-roquettes type Rpg 7 ou SPG 9 des basiques, un peu de courage et je pense que ça pourrait faire des dégâts.
Maintenant, je ne sais plus comment sont faits les chars vu que je ne combats plus.
Mais à mon avis, ils resteront toujours vulnérables à ces niveaux, quelles que soient les améliorations apportées.
Si la supériorité technique prévalait, les troupes de l'OTAN engagées pour la première fois de l'Histoire en si grand nombre avec des armes et des moyens technologiques comme jamais il en a existé et qui prennent une telle déculottée par des Afghans nus pieds devrait suffire à vous faire réviser votre jugement.
Je tiens à ce que vous me répondiez sur cette histoire de savoir à la Merlin l'Enchanteur car je ne me souviens honnêtement pas être l'auteur de telles affirmations. Je n'aurais jamais débité de telles âneries. Mais peut-être allez-vous me surprendre.
Ensuite Monsieur, la Palestine est une terre sainte pour toutes les religions. Je constate que seuls les Juifs veulent y vivre. Quoi que j'avance, que j'ai tort ou raison, vous trouverez toujours quelque chose à redire. Ne vous inquiétez pas, un jour le rapport de force changera dans la région. Soyez patient, vous verrez. Je ne crois absolument pas en une quelconque volonté de faire aboutir quoi que ce soit. Les Juifs mènent la danse pour le moment. Pour le moment.
Ces gesticulations de probables hypothétiques lointains et incertains pourparlers sont de la poudre aux yeux. Elles permettent à des leaders palestiniens sans pouvoir aucun, sans charisme, de se faire balader à longueur de temps par des sionistes qui n'ont qu'une seule et unique idée en tête : la création de leur grand Israël. Ils peuvent rêver.
Je ne veux plus me fâcher avec vous sur le sujet ni sur aucun autre d'ailleurs. Cette énergie dépensée à nous affronter sans que cela conduise à quoi que ce soit n'est pas digne de nous.
Pardonnez-moi d'avoir parfois dépassé certaines limites. Sachez que je ne vous garde point rancœur et continuerai à vous apprécier comme au début. Je n'oublie pas votre prise de position en ma faveur il y a quelque temps quand certains m'avaient attaqué. Votre sens de l'honneur m'avait beaucoup touché et quoi que nous nous soyons dit, votre image restera intacte à mes yeux.
Monsieur Paulista, je suis autant que vous partisan de la paix. Tous deux savons combien il est facile de détruire et compliqué de construire. Quoi qu'il soit entrepris pour stopper la violence, il y aura toujours un camp qui en sera partisan tant qu'il aura les moyens de l'entretenir.
Merci de m'avoir lu.
Bonne soirée et bon week-end à vous.
Cordialement.

Alex paulista

@ Rahmouni Slimane

"je peux vous assurer que vous ne me valez pas au combat"
Je n'ai aucune prétention de Grenadier Voltigeur. Mon expérience n'a rien d'héroïque ni d'exceptionnel, elle est plus technique, comme officier et comme ingénieur.
Je réagissais juste à un paragraphe où vous expliquiez que vous étiez détenteur d'un savoir recherché pour faire exploser les tanks. Ça m'a fait sourire, car soit il s'agit de tanks récents et dans ce cas les petits trucs habituels ne vont pas vous mener bien loin, soit il s'agit de blindés légers et les moyens de les atteindre sont à peu près aussi connus que le maniement d'une kalashnikov ou la recette du cocktail molotov.
Aujourd'hui vous évoquez les VAB et non les tanks. Nous sommes donc dans le deuxième cas. Nous ne sommes pas en face d'un savoir "recherché".


"vous verrez que vous faites des amalgames"
Non, c'est vous qui revenez toujours avec le même, j'ai beau le pointer du doigt vous y restez.
Une fois de plus, tous les Franco-Israéliens ne sont pas Arno Klarsfeld. La plupart prennent cette seconde nationalité pour beaucoup de raisons qui ne sont pas un soutien politique à la colonisation de la Palestine.

Et pour revenir au noeud du débat, je vous le répète, quand vous voyez un excité s'engager dans une mauvaise guerre, son comportement n'implique pas de "choisir l'autre camp". C'est une dialectique puérile à la George W Bush.
Ce faisant on dessert autant la France, car cela retarde les solutions diplomatiques qui, sur ce conflit, sont les solutions poussées par notre pays. En plus, comme Israël viole les lois internationales, sa seule raison (excuse ?) pour maintenir le statu quo est la radicalité de ses adversaires.

Bref, en étant aussi radical vous desservez votre propre cause. À moins que votre but soit de tout mettre à feu et à sang sans rien résoudre.

Rahmouni Slimane

@Alex paulista

Bonjour Monsieur,
Décidément, vous lisez en partie seulement mes réponses. Et y répondez à votre tour avec une terrible mauvaise foi qui vous déshonore Monsieur.
M.Klarsfeld est parti comme garde frontière VOLONTAIRE passer son service militaire à 37ans, un âge je pense qui vous dispense de le faire en France, surtout quand on a les bras longs.
Ensuite, il le dit lui-même : "je ne suis pas d'accord avec la politique étrangère de la France qui ne sert pas les intérêts du peuple juif". En comparaison une jeune fille qui refusait de faire son service à cause de la politique israélienne a été condamnée à de la prison.
J'imagine si un bronzé de cité avait pris cette même position et critiqué la politique de la France envers les Musulmans... Il n'aurait même pas rêvé de finir sa vie même comme cueilleur d’asperges.

Vous interprétez mes écrits à votre façon une fois encore. Relisez-moi, vous verrez que vous faites des amalgames tout le long.
Émigrer en Israël par devoir religieux diffère totalement de quitter Israël pour ne pas avoir à servir dans l'armée. Vous confondez ceux qui font les choses par engagement religieux et ceux qui les font par opportunisme.

Il y a eu en effet une politique d'offrir aux Palestiniens des passeports pour circuler. Le but était d'aider ces gens à quitter ce coin et s'établir à l'étranger. C'est par ce moyen que la diaspora s'est constituée. Les heureux bénéficiaires de passeports ont compris un peu tard qu'ils ont malgré eux participé à une politique d'exil par la ruse. Disons qu'il s'agissait d'un cadeau empoisonné.
Je n'ignore rien de leur situation au Liban et ailleurs. Je crois que les pays alentour ont tout compris à la chose : recevoir des Palestiniens réfugiés, c'est aider l'entité sioniste à mieux spolier. C'est à cela que tout se résume.
Il m'a semblé comprendre que vous êtes militaire. Vos services doivent certainement en connaître plus que vous sur moi. Vous verrez que je n'ai pas subi d'entraînement mais que j'ai bien combattu. Je pourrais vous donner des références, mais nous savons tous deux que cela ne se fait pas.
Je n'ai probablement pas votre formation théorique, mais je peux vous assurer que vous ne me valez pas au combat. Vos unités que j'ai côtoyées en Bosnie par exemple et qui circulaient en VAB saluaient mon courage de monter au front muni d'un fusil d'assaut, de grenades et de quelques chargeurs quand eux filaient la trompe entre les jambes dès que le premier obus tombait à 2 kms à la ronde. J'ai quitté la France après avoir été torturé, avoir passé un certain nombre d'années en prison puis avoir été approché pour servir d'indicateur aux services secrets à cause "de ma connaissance très poussée des groupes et des idéologies islamistes et de ma connaissance de pays notamment comme l'Afghanistan. Puisque vous devez connaître du monde dans la profession, allez leur demander pourquoi le juge d'instruction tenait à savoir comment, sur un simple coup de fil je pouvais faire libérer deux Français soupçonnés d'espionnage par les Talibans en 1994. Et pourquoi aussi on voulait savoir si durant le conflit bosniaque je n'avais pas commis des crimes de guerre contre les Serbes ou les Croates,sachant que je combattais contre des militaires de profession le plus souvent. Et pourquoi on me soupçonnait d'être le chef militaire des groupes islamistes en France et peut-être même en Europe. Si des officieux se sont mis cela - à tort rassurez-vous - dans la tête, c'est bien qu'ils devaient disposer de certains éléments accréditant leurs hypothèses.
Vous savez pertinemment que même quand on s'engage pour la gamelle ou par idéologie, on n'apprécie pas d'être insulté.
Vous n'avez même pas essayé de comprendre mon point de vue que vous y avez répondu avec la délicatesse d'un éléphant dans une boutique de porcelaine. Quand vous vous êtes senti attaqué - je ne vois pas - vous avez essayé de me discréditer sur mon parcours. Pas très fair-play ça Monsieur Paulista.... Le coup de la cravate était mal bidouillé, je l'admets volontiers.Il s'agissait là d'une tournure à la Mac Gyver.
Détendez-vous sous le soleil brésilien Monsieur. La politique, c'est bon de temps en temps, même pour ceux qui en sont passionnés.
Me reste à vous souhaiter un bon week-end Monsieur Alex paulista.
Cordialement.

Marie

@Monsieur Slimane

A 13 h, oursivi vous écoute !
Ne vous entendant pas… il revient vers vous à 15 h 10… mais comme vous l'intriguez à 15 h 30, il s'assure que vous l'avez bien entendu !!!

:-)

@oursivi

"d'abord un coup bas à la Marie" ! :-)

Ah mais, vous vous égarez, là !
Nous pouvons ainsi remonter au haut Moyen Age et à l’esclavage des slaves… !

http://www.planetenonviolence.org/Pessah-Paques-Juive-Sortir-De-L-Esclavage-Du-Sionisme_a2603.html

Ivana Fulli

Ours sexiste,
///N'étant pas raciste, j'avoue que l'aimerais assez la faire mienne, la belle Condi, et qu'on dit belle aussi.///


Quand mes amis chercheurs indiens travaillant en GB sont incompris dans leur comportement culturel par des anglais d'origine indienne, ils les déclarent "Noix de coco" pour noir de peau et blanc à l"intérieur d'esprit et de coeur.

Je suppose que Slimane entendait vous dire que Miss Rice n'est noire que de peau et pas de cœur et d'esprit en la comparant à une confiserie noire à l'extérieur mais très blanche à l'intérieure.

S'il suffisait de désirer une femme d'une race différente pour ne pas être raciste, il y aurait moins de prostituées chinoises et africaines sur les trottoirs de notre beau pays...

Et si beaucoup d'hommes homosexuels sont d'ailleurs authentiquement féministes et excellents collègues, confrères et supérieurs hiérarchiques pour les femmes - et souvent les plus faciles des subordonnés masculins - inversement, les machos obsédés hétérosexuels pour lesquels les femmes sont une marchandise consommable sont impropres à diriger des femmes sur un lieu de travail.

Je n'aimerais ni être votre consœur ni votre subordonnée et encore moins votre supérieur hiérarchique, ours sexiste !

Rahmouni Slimane

@oursivi

Monsieur oursivi,
Merci d'avoir pris le temps de me répondre et d'y avoir mis un peu plus de vous dedans.
J'essaie toujours de voir à quoi peut ressembler mon interlocuteur, de tenir compte de ses origines, de son histoire, bref, de faire une étude même sommaire de sa personne afin d'éviter de la heurter à un moment donné de façon involontaire.
De votre côté, les choses sont moins difficiles vu que vous connaissez mon profil et que cela vous donne le temps de préparer vos angles d'attaque - au figuré - quand moi j'en suis à essayer de vous analyser.
Me tromperais-je si je pensais que vous êtes un homme avec des origines antillaises ou africaines Monsieur oursivi ?
Si tel était le cas, pardonnez mes piques dignes d'une racaille de cité. Voyez-vous, je ne prends pas mal le fait que vous me renvoyiez à mon statut social que j'assume parfaitement. Un peu d'hypocrisie en moins ne fait pas de mal aux relations. Je garde intacte mon envie d'apprendre de vous, des autres, je suis sincère.
Pour ce qui est de "Condi", c'est le diminutif que vous avez employé qui m'a heurté quelque peu. J'ai réagi émotionnellement à "la peu sympathique mais brillante". Pour moi, ce qui définit d'abord une personne, ce sont ses qualités humaines et morales. Condi peut être la plus grande dame de l'Histoire qu'elle restera une nullité à mes yeux. Je suis triste de constater que la grandeur d'une personne se mesure aux fleuves de sang qu'elle a fait couler. Pardon de ne pas partager votre admiration quant à cette dame. Et puis, bien que parfois extrême dans mes positions, je ne peux en rien être comparé à cette criminelle. Je ne donne pas l'ordre d'assassiner pendant que je me détends en jouant du piano. Je m'assume, j'assume mon histoire et je n'ai pas de complexe avec cela. Enfin, je crois. C'est à elle que je pensais en évoquant le bounty. Vous voyez Monsieur oursivi à quoi peut mener une personne qui fait fi de ses origines et de son histoire. Elle devient aussi mauvaise, voire pire même que les descendants des maîtres qui maltraitaient ses aïeux. Dans ma petite tête, il m'est déjà impossible de comprendre qu'un français d'origine étrangère puisse voter pour un Sarkozy, alors comprendre une Condi et pire, l'admirer...
Pour en revenir à notre histoire et à l'Histoire, je n'ai pas plus de sympathie pour l'Empire ottoman que pour l'Iran d'Ahmadinejad. Pas plus. Pour moi, ces périodes correspondent au déclin, à la trahison de l'Islam. Par ces conquêtes menées pour tuer, piller, violer, massacrer, ces empires ont autant fait de mal à la nature du message que l'avaient fait avant eux les troupes de Gengis Khan.
Je ne vais sûrement pas les dédouaner ou les défendre pour ce qu'ils ont fait.
Parfois, il m'arrive de réagir assez vivement à certaines attaques que je trouve grossières. L'amalgame fait entre les époques, les gens, les traditions, les mythes, etc. me déstabilisent au point de me rendre fou.
C'est peut-être cette façon que j'ai de me braquer qui peut faire penser que je suis dans un même état d'esprit impérieux et belliqueux qu'une Rice sans m'en rendre compte, pour vous reprendre.
Il se passe un événement qui touche de près ou de loin l'Islam n'importe où dans le monde et c'est sur moi que les gens se défoulent, alors que je suis aussi marqué qu'eux voire pire. Peu importe tant qu'on en a un sous la main sur qui se défouler. Quand un crime raciste commis sur un Noir a lieu aux USA, je n'accable pas tous les blancs chrétiens de la Terre de ce crime. Bien sûr que je vais me sentir concerné, mais je limiterai strictement ma colère au salopard qui l'aura perpétré.
Pour le "je sais" j'ai fait preuve de négligence. Peu habitué à de si brèves annotations, je l'ai pris pour une partie de phrase que vous auriez oublié d'effacer, ce qui explique la virulence de mes réponses. Je suis ainsi Monsieur oursivi, passionné, trop parfois mais entier pour sûr.
Bon, je crois que c'est tout ce que je peux écrire ce soir.
Bonne soirée.
Cordialement.
P.S : une fois encore, pardon pour mes piques. Autre chose, Condi, un peu trop âgée pour moi.Toute charmante qu'elle est à vos yeux, et je le respecte.

Alex paulista

@ Rahmouni Slimane

Je crois que vous parlez beaucoup et faites des amalgames sur des sujets que vous ne connaissez qu'à travers vos fantasmes.

La bi-nationalité: vous accusez Arno Klarsfeld de s'être fait porter malade en France pour ne pas faire le service militaire. Alors que le principal intérêt d'un accord de bi-nationalité entre deux pays est de ne pas avoir à faire son service militaire des deux côtés.

Dans vos écrits Arno Klarsfeld devient "Le Juif". Une question personnelle: êtes-vous déjà allé en Israël ? Vous sauriez dans ce cas que nombre de personnes qui acquièrent la nationalité israélienne en plus de la française s'arrangent pour éviter la contrainte du service. Que nombre d’Israéliens pur jus fuient leur pays pour ne pas avoir à le faire. New York en est plein. Sous votre prisme la démarche très particulière d'Arno Klarsfeld - cet imbécile qui se croit investi d'une mission - devient la norme.

Sur les Palestiniens: avez-vous des amis palestiniens ? Si oui, demandez-leur de vous montrer leurs papiers. Ils en ont pardi. Au Liban ils ont un statut particulier, d'ailleurs assez contraignant car ils peuvent y posséder des biens mais ne sont pas sûr de pouvoir rentrer sur le sol libanais. Et ce même si leur mère est libanaise. Bref, renseignez-vous, vous verrez que le statut de Palestinien correspond à une réalité, en Palestine et dans les pays aux alentours.
Même s'ils prennent souvent des papiers marocains, canadiens ou autre car ils permettent de voyager plus facilement.

Dernier point: vous vous déclarez dépositaire d'un savoir militaire jalousé pour savoir faire exploser les tanks en opérations. Vous avez quitté le territoire après un interrogatoire de la police française. J'ai envie de vous dire que la formation militaire en Afghanistan ne vaut pas celle qu'on reçoit en France, ne serait-ce que dans un stage commando basique comme en Guyane ou même à Coëtquidan.


Bref, "le Juif", "on est tous des Palestiniens", puis Mac Gyver d'Afghanistan troublé par la police française, tout cela semble très romancé, excusez-moi de ma franchise.

Vous écrivez "les cons ne meurent jamais de leur connerie". Je constate que vous avez survécu à beaucoup de choses !

 oursivi

Slimane,

J'en termine ici même en vous suggérant où aller faire résonner votre bonne parole

http://passouline.blog.lemonde.fr/2012/04/05/un-poeme-de-gunter-grass-fait-leffet-dune-bombe/#comments

vous serez avec des gens en général intéressants et qui comme vous et moi aiment la polémique et n'ont pas peur de se faire entendre.

Désolé, mais, vu le nombre d'heure qu'ai passé à nouveau sur ce blog, je vais devoir faire Carême à nouveau, beaucoup d'autres choses à faire qui ont pris un sale retard.

Bonne continuation et à bientôt ici ou chez PA.

AO

 oursivi

"Pour ce qui est de notre exotique Obama ou votre Condi Rice,"
Slimane,

Là où j'avais écrit "la peu sympathique", elle devient "votre"...

Tout est dit, non du procédé, mais du fantasme qui détruit toute lucidité, de ce fantasme qui vous habite.

N'étant pas raciste, j'avoue que l'aimerais assez la faire mienne, la belle Condi, et qu'on dit belle aussi.

Par contre, ce qui est clairissime à mon esprit, est la proximité idéologique de Rahmouni Slimane et de Condi Rice.

Tous les deux droits dans leurs bottes, tous deux certains de détenir la vérité et de le faire savoir par la force des armes...

Dos à dos vous êtes parfaits, certes pas interchangeables par vos positions sociales, mais les tenants d'un même état d'esprit impérieux et belliqueux.

Vous en êtes aussi peu conscient qu'elle.

AO

 oursivi

Rédigé par : Rahmouni Slimane | 06 avril 2012 à 09:44

Houlala, que c'est vilain, que c'est bas.

Le final est vraiment une des plus belles abjections qu'aurais lue, ici bas.

"Vous devez certainement apprécier les Bounty, ces friandises au chocolat avec de la noix de coco à l’intérieur.
Cordialement.
P.S : vu l'effort fourni pour vous répondre essayez dorénavant s'il vous plaît de me faire parvenir des coups bas à votre façon, un peu plus évolués. Peut-être votre travail à finir vous força-t-il à bâcler votre réflexion..."

Rédigé par : Rahmouni Slimane | 06 avril 2012 à 09:44

C'est de l'argumentaire de type de cité que cela, indigne de vous, mon ami.

D'autant plus dommage qu'aurais pu signer moi-même toute votre première partie, historiquement juste, ce que vous dites de l'esclavage est aussi ce qu'en ai lu chez Albert Londres ou Henry de Monfreid dont ai lu le plus gros des oeuvres. Vous oubliez les barbaresques citées par des auteurs aussi divers et brillants que Daniel Defoe et Cervantes (l'homme bon et tolérant que vous êtes voudra bien excuser la médiocrité de mes lectures) qui vécut je crois du dedans la bataille de Lépantes opposant la sainte alliance à l'empire Ottoman dont des esclaves juifs et chrétiens faisaient (mal, et pour cause) avancer les galères.

Dommage donc, qu'après cette belle et noble introduction, vous vous soyez égaré dans une haine bien peu compréhensible, et ayez fait usage d'un très vilain et malhonnête procédé qui consista à éliminer du copier-coller une partie qui y faisait lourdement sens

---------------------------

"L'Islam interdit strictement toute hiérarchisation des humains en fonction de leur origine ethnique ou raciale, "

je sais

"ce qui contraint les Arabes à la fermer croyez-moi."

-------------------------

ce qui chez vous devient

"L'Islam interdit strictement toute hiérarchisation des humains en fonction de leur origine ethnique ou raciale, "

!!!! rien

"ce qui contraint les Arabes à la fermer croyez-moi."

Là, j'ai du mal et pas seulement à cause de ce que raconte cet historien africain, ou ce que décrit ici Pétré-Grenouilleau."

que suit une longue tartine de sourates...

Bon, franchement, c'est digne de vous que cela ?

Slimane, ne croyez pas que les fantasmes qu'avons tous de la réalité et que croyons être la réalité, soit transmissibles aux autres sans distorsion.

Ce n'est point parce qu'avez une (plutôt) noble vision d'une humanité commune qui serait portée par l'Islam, que cela suffira à rendre les hommes moins sots et meilleurs.

Le fantasme de Bien que chacun porte en soi
n'est souvent que ce que l'autre croit être le mal, et ce en proportion de l'effort que le bienfaiteur met à lui imposer.

Méditez ces paroles, comme j'ai médité les vôtres.

Et désolé, oui, que vous le croyez ou non, j'ai plein d'autres choses fort intéressantes à faire, elles aussi.

Cela s'appelle la vie.

AO

oursivi

Rédigé par : Rahmouni Slimane | 05 avril 2012 à 23:48

Vous auriez dû plutôt vous choisir une vie d'écrivain que de combattant, avez du talent et la plume est plus forte que l'épée, et ses effets surtout plus durables. Je vous lis attentivement et nul risque que ne paraissions être deux "abrutis rampants", ou alors aux très faibles d'esprit. Ces textes de Karsh et Goldman illustrent parfaitement ces sentiments complexes qui ont habité l'aile gauche des primo arrivants, la Haganah triomphante eût pu donner une toute autre tournure à l'histoire récente d'Israël, las c'est "l'Irgoun spirit" qui s'est imposé...

Je n'ai pas le temps de vastement disserter comme l'avez fait brillamment, juste celui de répéter que mon souhait comme celui de probablement plus des trois-quarts des Occidentaux est que deux Etats indépendants émergent, qu'Israël cède de ses territoires pour compenser les colonies captées depuis trente ans. Quant à la façon concrète de parvenir à l'établissement de cette situation, je ne vois que la diplomatie la plus globale couplée à un apaisement de la paranoïa israélienne aidée par une moindre agressivité palestinienne, tout en reconnaissant la seule belle parole, les creux voeux pieux que sont ces mots.

Alternativement, toutes les violences ne feront que renforcer blocage et crispation, paranoïa et iniquité... en plus de très probablement toucher les plus humbles et les moins malfaisants des acteurs forcés de cette sinistre pièce.

Sachez juste que j'ai toujours interpellé avec la même rigueur et la même fermeté les sionistes les plus iniques, faisant grand cas de la différence entre ceux qui vont s'installer dans les frontières admises de l'Israël d'avant 67 et ceux qui veulent l'étendre au-delà de cela.

Je n'ai rien contre les premiers et conspue les seconds.

Revenir aux frontières de 67 est l'évidence, ou trouver un équivalent moral compatible avec les extensions récentes.

Si vous avez une meilleure idée, pas la version ahmadinedjadienne, je vous écoute.

AO

Rahmouni Slimane

@oursivi

Bonjour Monsieur,
Pour commencer, les faits rapportés par ce charmant monsieur me sont tout à fait nouveaux.
Je n'ai sincèrement jamais entendu parler d'esclavage massif des Noirs par les Arabes car cette façon d'acheter ou de vendre des êtres humains est vertement interdite par l'Islam. Comprenez ce que j'écris s'il vous plaît, VERTEMENT INTERDITE par l'Islam.
Supposons que cela ait réellement eu lieu, il s'agirait alors de faits contraires à l'Islam commis par des Musulmans enfreignant clairement les règles de l'Islam. Maintenant, ce que je sais des choses qui se passaient à ce sujet, c'est que les uns attaquaient les autres dans des formes de "razzia" et qu'il arrivait que des esclaves noirs soient prisonniers de leurs agresseurs arabes et que des arabes soient esclaves de leurs agresseurs noirs.
Je ne ressens aucune gêne ou culpabilité de quelque nature que ce soit à discuter de tout sujet même très sensible car j'estime que par la discussion s'apaisent les passions et que cet apaisement apporte le rapprochement entre les gens, les peuples et les cultures. En tout cas, c'est à cette philosophie que j'essaie d’adhérer plus ou moins habilement mais avec la même honnêteté et constance. Quand je discute avec des Noirs qui se plaignent de l'esclavage, je leur demande toujours QUI allait chercher les meilleurs éléments dans les villages ou la brousse inaccessibles aux esclavagistes pour les vendre ensuite aux esclavagistes étrangers ? Des Noirs comme eux évidemment. Selon les règles du commerce communément admises, il y a des vendeurs noirs et des acheteurs blancs ou arabes ou je ne sais quoi d'autre. C'est une partie de l'Histoire que je ne cherche ni à justifier, ni à esquiver ni à minimiser ni à occulter.
Je vois mal les États arabes actuels se lamenter du sort de ce monsieur et lui verser une compensation pour ce qui s'est passé. Et pour finir à son sujet, il a une conception bien à lui de parler du bonheur d'être descendant d'esclaves - ce qu'il n'est probablement pas - et combien ces gens ont été utiles de partout où ils ont été déportés. Je n'aime pas cette malhonnêteté intellectuelle qui consiste à éluder, travestir ou modifier une réalité historique dans un but qui est d'une toute autre nature que celui de faire la lumière sur des faits eux bien historiques.
Je rappellerai à ce monsieur que les génocides en Afrique sont le fait de génocidaires noirs contre des populations noires avec toujours le Blanc, ancien colonisateur qui manipulerait tout ce beau monde en coulisses. C'est un peu léger comme leitmotiv je trouve. Ce monsieur oublie de préciser que les Noirs eux-mêmes considèrent d'autres Noirs comme eux comme des esclaves. L’Antillais vous dira qu'il n'est pas "fricain", telle ethnie vous dira que telle autre est considérée comme une ethnie inférieure esclave et je pourrais polémiquer d'avantage si le sujet était de circonstance.
Le "coup bas" à la Marie est déplacé ici.
Marie est très probablement française et a argumenté un fait divers qui s'est passé en France, auquel elle a quasi assisté en direct et dans lequel nombre de zones d'ombres persistent.
Depuis quelques années, les gens refusent de croire aux vérités d’États, aux versions officielles et Marie nous honore de son esprit critique.
Votre coup bas par contre est un coup bas bien à la oursivi ou à la Monsieur sorcier chasseur d'esclavagistes arabes comme dans le documentaire et nullement un apport critique argumenté honnêtement et avec neutralité.

Je constate qu'est lisible dans tous les livres d'histoire
ou de religion que l'Islam s'est inscrit plus ou moins directement selon ses très nombreuses variantes dans la lignée "ismaélienne" au sens large, je cherche toujours à comprendre pourquoi puisque aucun fait historique n'est venu en éclairer la raison.

Vous confondez Sunnisme et Chiisme Monsieur.
Les sunnites ce sont environ 90% des Musulmans et les Chiites les 10 restants.
L’ismaélisme, courant de surcroît minoritaire du Chiisme apparu bien après la mort de Mahomet ne peut logiquement pas avoir été la lignée dans laquelle s'inscrit l'Islam sunnite. Ce serait comme chercher à me convaincre que le Protestantisme serait à l'origine du Catholicisme et non pas une scission de ce dernier, que selon cette même logique encore, la Réforme serait le fait des Apôtres donc contemporaine à Jésus donc... donc... Et pour y rajouter et de la mauvaise foi et de l'approximation jusqu'à me faire douter de moi-même, vous employez un conditionnel qui a valeur d'affirmatif et des références sur lesquelles vous vous basez qui sont celles de parfaits inconnus que vous voulez me vendre comme sommités. Je n'ose même pas vous demander vos références d'ouvrages tellement je suis terrorisé de me lancer dans des recherches qui me conduiraient à une aventure à la Dan Brown. Tout cela me semble tiré par les cheveux Monsieur. Je comprends tout à fait donc que vous vous emmêliez les pinceaux à un moment vous aussi. Je vous rassure, c'est bien la preuve alors que vous êtes en bonne santé mentale.

"L'Islam interdit strictement toute hiérarchisation des humains en fonction de leur origine ethnique ou raciale, "

"ce qui contraint les Arabes à la fermer croyez-moi."

Là, j'ai du mal et pas seulement à cause de ce que raconte cet historien africain, ou ce que décrit ici Pétré-Grenouilleau.

Sourate Les appartements , V.13:
"(Ô gens ! Nous vous avons créés à partir d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus afin de vous connaître les uns les autres. Certes, le plus honoré d’entre vous auprès d’Allah, c’est le plus pieux. Allah est certes Savant et Avisé)".

Hadith de Mahomet:
« Sache que tu n’es pas mieux qu’un blanc ou un noir sauf si tu le dépasses en piété". »

Autre hadith : "le sermon du Prophète" Ô gens ! Sachez que votre Seigneur est Unique et que votre père est unique. Sachez qu’il n’y a aucune différence entre un arabe et un non arabe. Il n’y a pas de différence non plus entre un blanc et un noir, si ce n’est par la piété. Ai-je bien transmis le message ?"

- le Messager d’Allah a bien transmis le message, ont répondu les gens de l'assemblée. »

"mais en ce que je n'ai jamais eu aucun écho d'un pays musulman où un noir ait obtenu la moindre responsabilité..."

Il existe des pays musulmans dirigés par des dictateurs qui se disent musulmans. S'ils sont des dictateurs, c'est qu'ils sont contre le partage du pouvoir. Et s'ils refusent de partager le pouvoir même avec des gens du cru, que pourrait-il en être alors des Noirs ?

"là où la peu sympathique mais brillante Condy Rice, l'estimable Obama sont... les meneurs du grand Satan".

Pour ce qui est de notre exotique Obama ou votre Condi Rice, pour le premier, je dirais qu'il se tient bien dans son rôle de descendant d'esclave. Il ne semble pas plus concerné par le problème des Noirs en Amérique que moi par la maltraitance des chiens errants en Ukraine. Quoique...
Pour la seconde, je parlerais d'une criminelle de guerre comme pour son prédécesseur le Général Powell Colin.
Je sais qu'à vos yeux il est question de tous autres gens...Tout est question de goût, de couleur et surtout de conscience.
Vous devez certainement apprécier les Bounty, ces friandises au chocolat avec de la noix de coco à l’intérieur.
Cordialement.
P.S : vu l'effort fourni pour vous répondre essayez dorénavant s'il vous plaît de me faire parvenir des coups bas à votre façon, un peu plus évolués. Peut-être votre travail à finir vous força-t-il à bâcler votre réflexion...

Rahmouni Slimane

@Alex paulista

Bonjour Monsieur,

Moi : "Quand un Juif se définit comme Israélien"

Vous : on peut déjà noter que vous pointez d'entrée l'index sur la religion, alors qu'il s'agit plus de politique. Premier petit détail qui pollue votre argumentation.

Moi : Israël est le pays des juifs. Le Premier ministre israélien veut faire reconnaître Israël comme État juif. Pensez-vous que ce soit moi qui pollue mon argumentation ou la volonté de Netanyahou ? En plus de spolier des terres palestiniennes au quotidien, les Juifs commencent à tomber le masque et cachent de moins en moins leur ambition de construire une nation juive de laquelle seront exclus tous les non juifs... Ou vous ignorez réellement la question dans quel cas je ne suis point responsable de vos lacunes. Ou alors vous connaissez cela et feignez le savoir dans quel cas vous vous positionnez clairement et me prenez du coup pour une chèvre.

Moi : "et qu'il devient citoyen".

Vous : ce n'est pas clair. Est-ce le fait d'être citoyen qui vous dérange, ou le fait qu'on veuille le devenir ? Établissez-vous des niveaux différents de citoyens entre ceux qui seraient nés Israéliens, le seraient devenus ?
C'est le fait qu'on veuille le devenir qui me dérange. Oui, j'établis une différence de taille entre les premiers et les seconds car par votre question, vous tentez de casser mon cheminement intellectuel pour imposer une vulgaire escroquerie.
Je faisais allusion au Juif français qui veut devenir Israélien et qui émigre là-bas pour sa foi, cette fameuse Alya si cela vous parle...
Un Juif français qui émigre en Israël qui a vocation à se faire reconnaître comme État juif, nous sommes clairement dans le religieux, l'admettez-vous ?

Vous : "Plus profondément cela fait un amalgame entre la citoyenneté et le militantisme politique, ce qui est très malsain et complètement faux. On ne décide pas de prendre une nationalité pour appuyer la politique étrangère de son gouvernement. Je suis sur le point de demander la citoyenneté brésilienne, et je vous assure que la question ne se pose pas du tout en ces termes. C'est plus un sentiment profond de vouloir ou de se sentir appartenir à un peuple, c'est aussi lié aux attaches familiales. Cela me surprend de devoir vous expliquer cela, étant donné que vous nous dites par ailleurs souffrir de l'éloignement dû à l'exil politique que vous subissez".

Ce n'est pas moi qui me trompe ou suis malsain dans ma logique, mais vous qui ne comprenez absolument pas les buts inavoués de cette entité sioniste.
Vous me décevez sur cette question Monsieur Alex paulista.
Si vous obtenez la citoyenneté brésilienne et que le gouvernement de votre pays d'accueil se lance dans le meurtre d'Amazoniens vous avez toujours le choix de vous opposer à cela en refusant d'y participer par exemple. Tandis qu'un Juif français mais pas uniquement qui rejoint Israël le fait par dévotion à sa Terre Sainte. Du coup, il se portera volontaire pour prendre les armes contre les Palestiniens toujours par cette même dévotion et tuera avec cette même dévotion encore. Monsieur Arno Klarsfeld par exemple a suivi ce cheminement et je ne serais pas étonné qu'il se soit fait réformer pour ne pas avoir à effectuer son service militaire en France quand il était en âge de le faire. Pourtant, il occupe une place importante dans le gouvernement français...
Vous ne pouvez absolument pas comparer votre exil au Brésil à celui d'un Juif en Israël. Ne me prenez pas pour une truffe Monsieur, je vous ai toujours respecté. Je suis né en France, je me suis exilé de France car mes concitoyens ont voté librement pour un président sioniste qui s'est mis en tête de me persécuter.
Un Juif né en France ou dans un autre pays a autant d'affinité avec Israël que j'en ai moi avec les USA. Ce qui me lie à la France est mon histoire, le temps que j'y ai vécu, les miens, mes souvenirs, etc.
Un Juif né en France ou ailleurs devrait ressentir la même chose que moi au lieu de quoi il s'invente une affinité en Israël que vous comprenez et même défendez contre toute logique en y mêlant en plus votre propre histoire qui n'a AUCUN lien en commun avec le sujet.

Moi : "pays illégal à mes yeux"

Vous : qu'est-ce que ça peut bien faire que le pays soit légal ou pas à vos yeux, celui qui y est né ou qui y a toute sa famille ne se pose pas la question si Rahmouni Slimane a approuvé Yalta avant de choisir sa nationalité. Là encore, ce n'est pas pertinent.

C'est ce que vous faites mine de ne pas comprendre Monsieur. Les Musulmans du monde entier, quelle que soit leur nationalité, sont VISCÉRALEMENT attachés à la Palestine pour un tas de raisons dont la plus importante qui est que le troisième Lieu Saint de l'Islam s'y trouve. Vous comprenez, justifiez, défendez l'Alya d'une dizaine de millions de Juifs au grand maximum et refusez avec tout le mépris et la mauvaise foi dont vous êtes capable de voir que plus d'un milliard et demi de Musulmans dans le monde pensent comme moi. On marche sur la tête Monsieur, que me faites-vous là ? Israël est aussi illégitime à mes yeux et à ceux du milliard et demi de Musulmans dans le monde qu'il est légitime aux yeux d'Alex paulista, de Yalta ou de la dizaine de Juifs maximum. Le rapport numérique Monsieur A.paulista aurait dû limiter vos allégations maladroites. Mais il n'en a pas été ainsi suis-je contraint de constater.

Moi : "il choisit un camp et en le faisant il me force à choisir le mien"

Vous : c'est bien dans la proposition principale que se situe la principale absurdité (à mes yeux, comme vous dites). Il n'y a aucun lien logique entre le fait qu'une personne "choisisse un camp" (à vos yeux, encore une fois) et cette contrainte supposée à choisir de rejoindre le "camp" adverse.

La démonstration que je viens de vous faire ne rend que plus logique ce lien Monsieur.
Un Juif qui choisit d'immigrer pour sa foi sur une terre qui m'est sacrée me pousse fatalement à me positionner vu qu'il s'y rend pour combattre des gens qui croient au même Dieu, au même Prophète et au même Coran que moi. Ce qu'il y a d'illogique ici, c'est juste vous Monsieur A.paulista. Ce conflit oppose les Juifs soutenus par l'Occident contre les Musulmans. Je comprends votre positionnement, ne m'insultez pas je vous prie en feignant ne pas comprendre le mien.

Vous : Ou alors, pour rester hors de la réalité mais cohérent, commencez par prendre la citoyenneté palestinienne.
Vous êtes dans le double déni Monsieur.
Le premier, c'est qu'il n'existe pas d’État palestinien donc de Palestine en tant que pays. Le second, c'est la nature de ce conflit : elle est strictement religieuse et vous l'avez très bien perçu même si vous l'esquivez aussi maladroitement pour ne pas dire plus.

En ce moment, mon voisin de bureau porte une cravate avec des petits cerfs dessus. Après vous avoir lu, l'idée d'en trouver une avec des petits fusils m'a traversé l'esprit... mais je l'ai abandonnée assez rapidement.
Ça ne va pas avec les Cerruti.

Monsieur Alex paulista, j'ai une jolie cravate avec plein de nœuds coulants sous lesquels est écrit "va te pendre" que je ne porte jamais, elle fait trop KKK. Et une autre plus vulgaire où on peut lire" les cons ne meurent jamais de leur connerie". Celle-là par contre, je l'ai portée en me regardant devant la grande glace qui orne mon bureau tout le temps que j'ai rédigé ce commentaire. Et croyez-moi ou pas,en la retirant à l'instant, je viens de voir inscrit en plus petit juste vers la pointe : signé Alex paulista. Sûrement un grand Artiste méconnu de ses contemporains cet Alex.
Si je rajoutais que je l'ai portée sur une combinaison de latex et que cela a cassé le côté SM de l'uniforme, vous penserez je suppose comme moi que ce grand Artiste est juste génial.
Cordialement.

Rahmouni Slimane

@oursivi

Monsieur,
Je pense que vous vous enfermez dans un mythe. De tout temps, en tous lieux, le Juif a apporté où qu'il soit. C'est son extraordinaire faculté d'adaptation durant des siècles d'errance qui lui a permis de briller dans tel ou tel domaine. C'est exactement parce qu'il a été désigné comme Juif donc rejeté parce que Juif que son talent même reconnu ne lui a pas permis d'être intégré aux populations. Je trouve cette même faculté d'adaptation chez les tribus du désert ou les Inuits par exemple dans leurs environnements hostiles respectifs. Je tiens à insister une fois encore sur le fait que Juifs et Arabes sommes cousins donc qui mieux que le cousin pour comprendre son autre cousin ? Essayez s'il vous plaît Monsieur d'entendre ce que je vous écris, sinon nous nous lançons dans une surenchère stérile qui fait de nous deux abrutis campant sur leur position. Le sens même d'une civilisation est de verser dans la grande cruche de l'Humanité le savoir qu'elle détient. Pas par altruisme, mais par besoin de domination. Quand les juifs extraordinaires dont vous parlez apportent à l'Humanité, ils le font parce que participant comme d'autres au destin d'une nation. Sans cette dernière, le Juif aussi extraordinaire qu'il soit serait comme le moins extraordinaire des bédouins du désert du Neguev ou Sahraa El Naqab à chercher des points d'eau pour survivre avec ses bêtes.
Il est des civilisations qui ont brillé de tout temps avec en leur sein des juifs car itinérants. Il se serait agi de Gaulois itinérants qu'il en aurait été exactement de même. L'homme a tendance à se serrer les coudes avec ses semblables quand le danger les menace. De cette situation naît un instinct de survie et un besoin de perpétuer l'espèce si fort qu'il brouille les lois de la logique.
Les Juifs ont un pays désormais. Pourquoi n'est-il pas devenu la première puissance au monde s'il comptait tant de génies en son sein ?
Je vais vous prédire ce qui va arriver dans deux ou trois décennies : les Chinois et les Indiens domineront le monde à l'instar de l'Occident depuis plusieurs siècles maintenant. Par contre, je ne pense pas qu'ils le domineront de la même manière ni aussi longtemps. Ensuite, ce sera le monde arabo-musulman qui reprendra le contrôle du monde. C'est une question d'arithmétique pour les deux premiers (plus du tiers de l'humanité à eux deux) et d'humanisme pour les derniers (je crois qu'il existe une culture du partage très développée chez les Musulmans). Nous ne serons plus de ce monde pour voir si ma prophétie se réalisera.
Pour finir, le génial David Ben Gourion a écrit ce qui suit à son génial fils Amos :
« Nous ne souhaitons pas et nous n'avons pas besoin de chasser les arabes et de prendre leur place. Tous nos espoirs reposent sur l'idée - vérifiée tout le long de notre activité sur cette Terre [d'Israël] - qu'il y a suffisamment d'espace dans le pays pour nous et pour les arabes »

— Efraim Karsh, Fabricating Israeli history: the « new historians », éditions Frank Cass, New York , 2000, p. 49-507.

« Je ne comprends pas ton optimisme », me déclara Ben Gourion. « Pourquoi les Arabes feraient-ils la paix ? Si j’étais, moi, un leader arabe, jamais je ne signerais avec Israël. C’est normal : nous avons pris leur pays. Certes, Dieu nous l’a promis, mais en quoi cela peut-il les intéresser ? Notre Dieu n’est pas le leur. Nous sommes originaires d’Israël, c’est vrai, mais il y a de cela deux mille ans : en quoi cela les concerne-t-il ? Il y a eu l’antisémitisme, les nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute ? Ils ne voient qu’une chose : nous sommes venus et nous avons volé leur pays. Pourquoi l’accepteraient-ils ? Ils oublieront peut-être dans une ou deux générations, mais, pour l’instant, il n’y a aucune chance. Alors, c’est simple : nous devons rester forts, avoir une armée puissante. Toute la politique est là. Autrement, les Arabes nous détruiront. » J’étais bouleversé par ce pessimisme, mais il poursuivit : « J’aurai bientôt soixante-dix ans. Eh bien, Nahum, me demanderais-tu si je mourrai et si je serai enterré dans un État juif que je te répondrais oui : dans dix ans, dans quinze ans, je crois qu’il y aura encore un État juif. Mais si tu me demandes si mon fils Amos, qui aura cinquante ans à la fin de l’année, a des chances de mourir et d’être enterré dans un Etat juif, je te répondrai : cinquante pour cent. » Mais enfin, l’interrompis-je, comment peux-tu dormir avec l’idée d’une telle perspective tout en étant Premier ministre d’Israël ? « Qui te dit que je dors ? » répondit-il simplement. »
— Cité par Nahum Goldman dans Le Paradoxe juif.

Si le génial Ben Gourion a écrit cela parce qu'il l'a compris, vous admettrez que le stupide Slimane Rahmouni qui n'a pas le génie de Ben Gourion peut tout à fait le comprendre lui aussi.Ceci pour votre"légitime agacement".
Cordialement.

oursivi

Slimane,

Bon, panse enfin repue, vais reprendre un peu vos arguments...

d'abord un coup bas à la Marie

http://www.youtube.com/watch?v=qd7ny8i2R_A

Puis un peu de sérieux pour redonner tenue au débat,

"je pense que vous faites fausse route quant à votre analyse freudienne des rapports entre Arabes et Juifs"
je ne fais aucune analyse pas plus freudienne qu'autre, je constate qu'est lisible dans tous les livres d'histoire
ou de religion que l'Islam s'est inscrit plus ou moins directement selon ses très nombreuses variantes dans la lignée "ismaélienne" au sens large, je cherche toujours à comprendre pourquoi puisque aucun fait historique n'est venu en éclairer la raison.

"L'Islam interdit strictement toute hiérarchisation des humains en fonction de leur origine ethnique ou raciale, "

je sais

"ce qui contraint les Arabes à la fermer croyez-moi."
Slimane,

là, j'ai du mal et pas seulement à cause de ce que raconte cet historien africain, ou ce que décrit ici Petré Grenouilleau

http://www.dailymotion.com/video/x4giiw_michel-polac-defend-petre-grenouill_news

mais en ce que je n'ai jamais eu aucun écho d'un pays musulman où un noir ait obtenu la moindre responsabilité, là où la peu sympathique mais brillante Condy Rice, l'estimable Obama sont... les meneurs du grand Satan !

La suite plus tard, ai un travail à finir.

AO

Rahmouni Slimane

@Ivana

Bonsoir,
Pour les mêmes raisons que celles que vous invoquiez et par réciprocité, veuillez, s'il vous plaît, accepter que je vous appelle également par votre prénom.
Votre compliment me touche profondément et sincèrement. Merci de savoir analyser les choses avec tant de rigueur et d'honnêteté, n'en déplaise aux mauvaises langues. C'est plutôt à moi que reviennent le plaisir et l'honneur d'échanger avec vous.
Merci à notre hôte de permettre, par l'entremise de son blog, que ces échanges se fassent. Je salue la noblesse d'âme de Monsieur Alex paulista ainsi que celle d'autres commentateurs/commentatrices ici qui, en plus de leur apport consciencieux, fin et pertinent rendent le lieu chaleureux et agréable. Je regrette que mes rapports avec d'autres intervenants(es) n'aient pas connu cette même dynamique. Néanmoins, je lis tout ce que chacun écrit sans exception et ce, quel que soit le sujet du billet de Monsieur Bilger. J'avoue que les avis différents des miens nourrissent beaucoup ma réflexion. Chacun d'eux est porteur d'une mémoire, d'une trajectoire de vie, d'une histoire personnelle ou familiale qui, lorsqu'elle transparaît dans les commentaires et elle finit toujours par transparaître, nous fait réaliser que l'autre est comme nous, avec ses peurs, ses doutes, ses craintes, ses attentes aussi.
En un mot, je crois trouver ici un endroit de grande qualité d'échange, une espèce de room virtuelle où de formidables esprits échangent. Merci Monsieur Bilger, merci à toutes et à tous de permettre cela.
La guerre est une expérience différente de toutes celles que j'ai connues. Il n'est jamais agréable de tuer, pour se défendre et moins encore pour attaquer. Quand la personne meurt devant vos yeux, il y a un silence qui vous entoure tous les deux. Vous la regardez partir réalisant la stupidité de ce que vous vivez, la stupidité de ne pas consacrer votre énergie à construire plutôt qu'à détruire. Vous savez que cet homme que la vie quitte a une mère, un père, une famille qui va le pleurer et n'en fera peut-être jamais le deuil. Quand tout est fini et que vous regagnez le monde normal, la vie continue mais au fond de vous, vous restez habité par ces morts. Vous déambulez tel un zombie parmi les vivants, la vie n'ayant plus de goût après ce genre d’expérience. Je crois qu'après coup, il faut être terriblement motivé pour croire en la vie comme le commun des mortels. Faire le choix de tuer est plus terrible que faire le choix de mourir. Quand vous prenez la vie des autres, vous vous demandez fatalement à un moment ou un autre s'il ne vaut pas mieux que ce soit vous qui y restiez. Quelque chose fait alors qu'à un moment de votre réflexion, un facteur indépendant de vous, quelque chose sur quoi vous ne pouvez avoir aucun pouvoir se mêle du destin et fait que ce soit l'autre qui part et pas vous. Tuer durant la guerre diffère de tuer de sang-froid. L'ambiance de folie générale dans une guerre, c'est ainsi que je ressens la chose, fait que personne n'est plus maître de rien et que la folie est le chef d'orchestre. Tuer de sang-froid nécessite un détachement extraordinaire de soi, un contrôle de ses gestes et des circonstances autour de ces meurtres qui doivent interroger les psychiatres et personnes connaisseuses de l'âme humaine à plus d'un titre. J'ai rencontré des Israéliens durant mes années d'exil et je suis surpris du nombre d'entre eux qui, une fois de bons rapports noués, vous avoueront l'aberration de la politique juive à l'égard des Palestiniens. Ils vous diront que, des décennies après le nazisme, il est temps de stopper le conditionnement mental comme il se fait là-bas. J'ai toujours soutenu que le peuple juif en Palestine occupée vivait dans un état de schizophrénie permanente alimentée par une paranoïa étatique démesurée. Je suis persuadé qu'ils vivent moins sereinement encore que les Palestiniens qu'ils chassent, persécutent ou spolient. C'est cet état-là qui les maintient dans une résistance paranoïaque qui est transmise de génération en génération. Au lieu de les aider à sortir de cela, l'Occident, par le biais des différents lobbies juifs qui s'impliquent au plus haut niveau des États encouragent, entretiennent cette paranoïa. Le meilleur service que nous puissions rendre aux gens de cette région, c'est de ne plus les encourager à continuer sur la voie qu'ils suivent. Faute de quoi, l'Orient mais aussi l'Occident finiront par sombrer dans cette paranoïa collective. En France, nous avons d'ores et déjà dépassé les lignes rouges. Pour que nous nous en souvenions, vous aurez toujours un Merah plus faible ou plus vulnérable que la moyenne qui finira par passer à l'acte tôt ou tard, quelles que soient les mesures et les précautions prises. Bonne soirée Ivana.
Cordialement.

Alex paulista

@ Rahmouni Slimane

Non, votre français est impeccable, ce n'est pas un problème de tournure, c'est un problème de fond.
Votre nouvelle phrase n'a pas beaucoup plus de sens pour moi, même si le peu de sens qu'elle a est légèrement différent.

Pour reprendre quelques tournures de la première version:
"Quand un Juif se définit comme Israélien": on peut déjà noter que vous pointez d'entrée l'index sur la religion, alors qu'il s'agit plus de politique. Premier petit détail qui pollue votre argumentation.

"et qu'il devient citoyen": ce n'est pas clair. Est-ce le fait d'être citoyen qui vous dérange, ou le fait qu'on veuille le devenir ? Établissez-vous des niveaux différents de citoyens entre ceux qui seraient nés Israéliens, le seraient devenus ? Plus profondément cela fait un amalgame entre la citoyenneté et le militantisme politique, ce qui est très malsain et complètement faux. On ne décide pas de prendre une nationalité pour appuyer la politique étrangère de son gouvernement. Je suis sur le point de demander la citoyenneté brésilienne, et je vous assure que la question ne se pose pas du tout en ces termes. C'est plus un sentiment profond de vouloir ou de se sentir appartenir à un peuple, c'est aussi lié aux attaches familiales. Cela me surprend de devoir vous expliquer cela, étant donné que vous nous dites par ailleurs souffrir de l'éloignement dû à l'exil politique que vous subissez.

"pays illégal à mes yeux": qu'est-ce que ça peut bien faire que le pays soit légal ou pas à vos yeux, celui qui y est né ou qui y a toute sa famille ne se pose pas la question si Rahmouni Slimane a approuvé Yalta avant de choisir sa nationalité. Là encore, ce n'est pas pertinent.

"il choisit un camp et en le faisant il me force à choisir le mien": c'est bien dans la proposition principale que se situe la principale absurdité (à mes yeux, comme vous dites). Il n'y a aucun lien logique entre le fait qu'une personne "choisisse un camp" (à vos yeux, encore une fois) et cette contrainte supposée à choisir de rejoindre le "camp" adverse.
Ou alors, pour rester hors de la réalité mais cohérent, commencez par prendre la citoyenneté palestinienne.

En ce moment, mon voisin de bureau porte une cravate avec des petits cerfs dessus. Après vous avoir lu, l'idée d'en trouver une avec des petits fusils m'a traversé l'esprit... mais je l'ai abandonnée assez rapidement.
Ça ne va pas avec les Cerruti.

oursivi

"C'est complètement stupide, pardonnez-moi, de croire que des gens naîtraient avec une intelligence génétique qui les rendrait supérieurs aux autres."
Slimane

Je n'ai jamais dit qu'il sont intrinsèquement supérieurs aux autres.
Soit je m'exprime mal, ce qui est possible, en tout cas pas assez clairement, soit je ne mesure pas assez le poids de votre grille de lecture sur l'interprétation de mes propos et dois dans tous les cas expliciter au maximum sous peine de voir revenir des déformations assez nauséabondes.

Pour le dire vite.

La génétique est trop capricieuse sur des choses éminemment complexes pour qu'elle soit la seule grille de lecture de pourquoi se distinguent des gens.

Sont l'inné et l'acquis.

Je connais là comme ailleurs, parmi eux, des médiocres voire des niais, comme de vrais génies ou presque.

Par contre, ce sens quasi religieux du culturel fait "leur" génie, pour ceux qui en sont les instruments inconscients comme le sont tous les créateurs.

Et ce savoir n'est pas un instrument à asservir, il est généreusement versé au pot commun de l'humanité, constatez-le avec moi.

La France, ce pays dont avez manifestement compris le talent, leur doit beaucoup en ce sens. Vous finirez par le comprendre quel que soit l'agacement légitime que provoque Israël.

AO

Savonarole

Rédigé par : calamity jane | 05 avril 2012 à 14:10

Chère calamity,

On va la marier à Slimane, c'est la seule solution. Ils causeront Battisti au coin du feu et leurs enfants feront "d'excellents français", comme dans la chanson...

calamity jane

Madame Fulli,
Pourriez-vous nous dire franchement ce que
votre réflexion vous inspire de certaines
situations sans être d'abord passée chez le
marchand de crème à reluire ?
Pourriez-vous également laisser les personnes qui ont donné des raisons de ne plus
intervenir sur le blog de Justice au Singulier dans le silence de leur choix ?
Je n'oserais penser que Monsieur Bilger
vous eut donné quitus pour faire le ménage
sur SON espace... et si c'était le cas, il
a les adresses des contributeurs-trices et
peut personnellement les prévenir !
Et, excusez-moi de ne noter que votre
patronyme comme il se fait en Italie.

Rahmouni Slimane

@Alex paulista

"Quand un Juif se définit comme Israélien et qu'il devient citoyen de ce pays illégal à mes yeux, il choisit un camp et en le faisant il me force à choisir le mien."
Si j'avais écrit : "Quand un Juif se définit comme pro Israélien et qu'il devient citoyen de ce pays (Israël) illégal à mes yeux - en faisant le choix d'en prendre la citoyenneté et de servir son pays (Israël) contre les Palestiniens ou les pays voisins, il choisit un camp et en choisissant son camp il me force à choisir le mien qui serait évidemment opposé au sien.
Ma phrase aurait-elle plus de sens ?
Merci de me reprendre quand vous trouvez mes tournures maladroites ou absurdes.
Cordialement.

@oursivi

Monsieur,
Je pense que vous faites fausse route quant à votre analyse freudienne des rapports entre Arabes et Juifs.
L'Islam interdit strictement toute hiérarchisation des humains en fonction de leur origine ethnique ou raciale, ce qui contraint les Arabes à la fermer croyez-moi. Ma culture islamo chrétienne m'empêche de raisonner à votre façon. Votre philosémitisme est un courant de pensée ou une philosophie nord-américaine qui consiste, de façon détournée à attribuer des qualités exceptionnelles aux Juifs, ce qui rejoint ce que j'écrivais dans ma précédente réponse.
J'ai partagé la vie d'une généticienne américaine qui, un temps, soutenait exactement la même vision que vous.
Elle m'a présenté sa hiérarchie des "races", un concept bien de là-bas qui à peu de choses près est une lecture quasi identique au nazisme, les Juifs comme race supérieure, comme différence.
Je ne crois pas du tout à cette vision rétrograde et raciste.
Pour moi, il est des civilisations qui brillent et disparaissent pour laisser la place à d'autres. Je connais des tas de civilisations mais pas de civilisation juive... Pour moi, il n'y a pas de génies parmi les classes d'hommes ou les ethnies à cause de leur patrimoine génétique. Tout est question d’opportunité ou de fortune. C'est complètement stupide, pardonnez-moi, de croire que des gens naîtraient avec une intelligence génétique qui les rendrait supérieurs aux autres. Votre vision vise en réalité à construire avec des morceaux épars, plus ou moins vérifiés et vérifiables et beaucoup de culot pour adhésif, une identité juive qui serait une civilisation qu'on refuse de reconnaître. Finalement, c'est de cette philosophie que se nourrit le nazisme et du nazisme que se nourrit cette philosophie. Vous ne semblez pourtant pas bête, comment ce genre de raisonnement peut-il vous habiter ?
Vous ne pouvez pas éluder la question de l'occupation de la Palestine par l'identité sioniste et accuser les musulmans radicaux d'antisémites, une absurdité là aussi car les musulmans arabes ou noirs pour certains son sémites !!!! Vous réagissez à trois racailles qui sifflent La Marseillaise en créant une loi pour qualifier cela d'"insulte au drapeau" et êtes incapable de comprendre que plus d'un milliard et demi de personnes se sentent outrées par le comportement criminel d'une nation qu'ils ne reconnaîtront jamais et qui ne rend jamais de comptes sur ses abus ! Allons, allons !
Monsieur oursivi, et je vais conclure, il faut pour son salut, que la France nettoie ses institutions. Quand des magouilles de barbouzes se montent dans l'opacité totale et que l'on demande à des juges confiants dans le travail des services de "légitimer" leurs actes, c'est toute l'institution judiciaire qui est discréditée du coup.
Il faut rester objectif Monsieur et ne pas reprocher à cette avocate des visées plus ou moins malsaines car venant d'un pays plus ou moins "louche". Je doute qu'elle soit animée du sentiment nationaliste que vous lui attribuez à tort selon moi. D'ailleurs, elle s'est clairement et pas qu'elle, indignée que l'on considère M.Merah comme autre chose qu'un Français. Je lui donne raison, il est français comme vous et moi à la différence qu'il nous a porté préjudice par ses actes horribles car il a entamé la confiance que nous avons bâtie depuis si longtemps entre nous.
C'est ici que je vois le génie français, celui de nous permettre à vous, à moi, au Juif ou à l'Asiatique, au modeste ou au riche, au malade ou à l'exclu, de vivre avec les mêmes droits et les mêmes devoirs sur cette terre. Moi, je le crie et je le pense : je suis profondément philofrançais.
Bonne après-midi.
Cordialement.

Marie

@Monsieur Slimane,
@Oursivi,

On ne peut interdire à un père de connaître le contenu d’un dossier qui concerne son fils, aussi gravissime soit-il, détenant des preuves ou pas, aussi pour sa démarche, l’assistance d’un(e) avocat(e) lui est nécessaire.

Maintenant ne peuvent être niées les incohérences de cette affaire !
Sur ces sites, celle-ci se trouve détaillée avec ses incohérences. Des photos découvertes dont j’ignorais l’existence, sont insérées dans le texte et j’avoue qu’ensuite, j’ai du mal à comprendre ce que M. Guéant veut dire lorsqu’il prétend que MM a tenté de sauter par le balcon, avec 19 balles dans le corps… J’ai même lu que le studio pourrait mesurer 25m² ?

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/a-toulouse-un-balcon-bien-encombre-113836

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/les-grossieres-ficelles-de-l-114056

http://www.sincerites.org/article-merah-il-aurait-pu-etre-arrete-apres-son-tout-premier-assassinat-102167481.html


Ensuite, lisez donc l’article suivant : « Mélange des genres pour conduire la police à l’échec ou vers le soupçon »

http://www.armee-media.com/2012/04/01/melange-des-genres-pour-conduire-la-police-a-lechec-ou-vers-le-soupcon/

« Les nominations au sein de la police, les partages de responsabilité ne tiennent plus dans notre république à la compétence mais de liens tels que : amis, amis d’enfance, camarades de promotion, compagnons politiques ou frères cooptés d’organisations anciennes. Nous avons entendu ainsi un responsable du renseignement pour notre pays dire qu’il ne sert pas son chef dans le cadre de son métier, mais qu’il poserait la tapisserie dans son bureau si celui-ci le lui demandait.
Ce n’est pas le service de l’état. C’est le dangereux service d’un homme. »

« Nous avons vu que le premier travail a été de neutraliser la gendarmerie dont l’organisation militaire ne pouvait s’adapter à ces nouvelles méthodes. Le politique, la police l’ont pris sous leurs ailes au ministère de l’intérieur pour mieux l’étouffer, ont résolument détruit son code d’éthique ( Décret Organique ), et ont rompu sa hiérarchie en y incrustant les préfets, puis des policiers devenus préfets, et des policiers. La gendarmerie a été évacuée de régions entières puis de domaines qui étaient pourtant sa marque de fabrique tel le renseignement de proximité. L’évacuation des gendarmes des services de protection me semble, quant à lui tenir du contrôle de l’information concernant ces personnalités. Voilà la gendarmerie bien en main des policiers du président, de ces policiers politiques. La vocation républicaine de la gendarmerie est de fait, également corrompue. »

« Le mode d’intervention pour interpeller Merah est aussi probablement un mauvais choix, et je fais là aussi le pari que le passage en force décidé n’est pas une décision de techniciens, mais de politiques.
Cela colle trop bien avec tout ce que nous avons vu au cours de ces cinq dernières années. L’emploi de la force immédiate et irréfléchie où d’autres méthodes apportent bien plus de résultats, mais ont le désavantage d’être beaucoup moins spectaculaires.
Pour avoir du spectacle, on en a eu et pendant deux jours…. »

….

J'ajouterai qu'un bon nombre de commentaires sur divers sites, sont fort interrogatifs quant à cette affaire.

Il fut même remémoré l’affaire Pasqua : «Les relégués de Pasqua »

http://www.liberation.fr/grand-angle/0101522937-les-relegues-de-pasqua

http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=113728&id_forum=3286323

Quant au programme de Hollande concernant la gendarmerie… !

http://www.armee-media.com/2012/03/31/le-projet-gendarmerie-de-francois-hollande/#comment-1952

Ivana Fulli

Slimane,

Ce que vous écrivez est passionnant et vous êtes l'unique commentateur de JAS qui nous offre le point de vue d'un français musulman cultivé et riche en valeur humanistes et en expériences de vie - y compris celles de l'ancien combattant dans une guerre européenne où les chrétiens massacrant des musulmans sont officiellement reconnus comme des criminels de guerre. Pour moi, vous êtes l'équivalent des brigades internationales anti-franquistes de la guerre civile espagnole (et rappelons -à tout hasard- au commentateur "communautariste homosexuel" que le grand poète Garcia-Lorca était du côté rouge de la guerre civile espagnole et que c'est la raison pour laquelle il est mort).

J'espère que vous voudrez bien me pardonner d'utiliser votre prénom comme c'est l'usage sur les blogs anglo-saxons en signe de sympathie et d'intérêt pour ce que vous écrivez. Je vous dois aussi des excuses pour avoir -par manque de soins et de temps- lancé aux Parisiens un conseil de sortie dans un PS d'un commentaire qui commençait par s'adresser à vous. Je sais que vous avez dû vous exiler et j’ai honte des insultes que vous avez subies ici –il me semble que seuls Alex paulista s’était bien comporté dès qu’une Mary Preud’homme avait cru son heure de gloire venue et dénonçait un terroriste dangereux infiltré –en signant de son nom des commentaires de billets de JAS…

Après avoir été combattant dans une guerre -où les musulmans étaient les victimes de chrétiens considérés comme criminels de guerre par la justice internationale- vous n'avez pas besoin d’un film israélien courageux pour savoir que tuer des humains avec des armes à feu est une épreuve même pour un soldat ou un policier s’ils ne sont pas des psychopathes dénués d'empathie. "Le policier" est un grand film israélien de cinéma engagé qui décrit sans concession ni manichéisme l'ambiance de vie des Israéliens appartenant à la police militaire et celle de leur famille ainsi que le désarroi moral de certains jeunes israéliens appartenant aux milieux intellectuels. Dans ce film les "héros" doivent tuer de jeunes terroristes israéliens gauchistes qui ont pris en otage des riches israéliens des milieux d'affaire, qui sont armés comme Mohamed Merah mais n’ont aucune chance face au professionnalisme de la police militaire israélienne (les cinq terroristes armés ont quatre otages « très précieux » et le plus expérimenté d’entre eux sait qu’ils vont mourir pour sauver les otages et la police militaire israélienne les prive de lumière et les attaque avec du matériel optique de vison nocturne .)

PS: Je suis infiniment reconnaissante à M. Bilger d'offrir à une personne ordinaire comme moi l'occasion de dialoguer avec une personne de votre qualité et cela me conduit à lui pardonner d'abriter des ours mal léchés et sexistes (les vieux ours sexistes qui s'imaginent aimer les femmes sont les plus pénibles des français) et des langues de vipère.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.