« Président normal ou compagnon empressé ? | Accueil | Ils ont eu des mots ! »

14 décembre 2012

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef017c349a358b970b

Voici les sites qui parlent de Lloris donne des réponses :

Commentaires

oursivi

Ce qui a de bien avec vous c'est que ne faites pas les choses à moitié.

Quand aimez, le faites vraiment.

Lloris est un gardien talentueux et un homme à la sobriété sympathique dans ce monde Ferrari-Putes-de-Luxe qu'est celui de ces grands gâtés mentalement si souvent attardés et tendus à jamais vers un but qui n'en est pas un.

Toutefois, nous parlant de lui, vous nous parlez davantage de vous, comme souvent.
Ce n'est pas un défaut d'ailleurs, on pourrait même lire cela comme de la pudeur que de se portraiturer comme on eût aimé être, ce suivant le fantasme qu'on croit être cet autre, celui qu'on s'est choisi pour surmoi et dont on parle en bien.

Cela est vrai, déjà, par le peu d'argument qu'extrayez directement de ses paroles, que vous présentez pourtant comme d'une bien autre justesse - sans l'illustrer comme le devriez - que celles de ses collègues en short, dont celui-là suffirait aisément à contenir le vocabulaire et pour tout dire la pensée.

Si vous voulez lire des choses intelligentes et bien pesées sur le microcosme boursoufflé du football, il vous reste votre bête noire, un certain Pierrot, jamais à côté, aux phrases bien tournées et presque toujours pertinentes.
Mais avant que ne le reconnaissiez, je crains, cher Philippe, que bien des ballons aient franchi de ces remparts que sont Lloris et consorts.

Canal Plus est devenu le lieu de la bêtise satisfaite, tous le savons, même Gruno.

On peut toujours revisionner les extravagances de de Caunes et J. Garcia, ou quelques passages des Guignols demeurés justement mythiques.

Toute actualité passe, de rares se perchent hors du temps.

AO

stéphane

@Pietri S

Vos mots me touchent et c'est bien écrit. J'adore votre style et tout ce que vous dites est très intéressant.
Je vous prierai de ne pas prendre les blogueurs à témoin de vos sentiments amoureux LOL ;)
Je vous rends votre liberté, je sais ce ne sera pas tous les jours facile, mais vous finirez par m'oublier ; de temps en temps vous penserez à moi, mais resteront nos bons échanges, ainsi va la vie. Prenez soin de vous Colette.

Pietri S

Comme de fidèles et serviles disciples, vous faites ce qui est suggéré !

Ainsi donc comme vous le suggérez tous ceux/toutes celles qui interviennent sur un blog sont des trolls !

Merci de le leur rappeler ; "la prophète et ses disciples*" sont donc tous des "trolls répugnants qui tous/toutes jalousent le talent, les connaissances particulières, l'humeur et la hauteur de vue*" d'un stéphane alias spartacus par exemple dont les obsessions, les affabulations sont du niveau "pipi caca boudin" !

Autant de trolls dont le niveau de tolérance s'arrête à sa propre compréhension !

Se mettre à plusieurs pour salir, insulter, accabler, s'acharner ainsi sur l'autre : c'est la couardise des lâches qui agissent en meute, celle des charognards.
*selon sa prophétie 16.12.12 - 13.47

Il est grand temps pour certains/certaines de remiser leurs gamineries de bac à sable et sonner l'heure de la fin de la récréation.

Continuez vos divagations, mais entre vous les trolls disciples, votre bave jamais ne m'atteindra.

stéphane

@camille

Que c'est bien écrit, et si Lloris donne des réponses, d'autres donnent des leçons.
Comme je le disais dans un précédent commentaire, les blogs permettent d'avoir le don d'ubiquité, mais pour certains on parlera plutôt de schizophrénie doublée d'une addiction polluante.
Amis blogueur, ne donnez pas tous raison à Camille, ne Colettegisons pas ce blog. LOL, MDR, PTDR... A quand un billet sur "La pollution des blogs par le langage texto de collégiens attardés ?"

Camille

@ Pietri S

Définition du troll en langage internet : "un troll est une personne qui s'incruste dans un débat sur internet, dans le but de détourner l'attention vers sa personne et de perturber l'équilibre de la communauté concernée."
Oui, Colette, vous êtes ce genre de personne, d'autant plus virulente que vous vous croyez bien à l'abri, pas vu pas pris, comme on dit.
Devant votre fenêtre s'ouvre l'un des plus beaux paysages au monde, que je connais bien aussi. Pensez un peu à ceux qui n'ont pas cette chance, et cessez vos stupides persécutions.

Pietri S

Mary Preud'homme 13.43

Renverser la charge de la preuve est une méthode médiocre, c'est la vôtre.

Sur un blog personne ne fait d'ombre à personne, tout le monde peut y trouver son espace d'expression.

"Ce blog est un havre de liberté celui qui y chercherait une colonne vertébrale idéologique ne la trouverait pas" ainsi s'est exprimé Monsieur Bilger, alors ne tentez pas de transformer ce qui ne vous appartient pas !

Sape, insultes, diffamations sont votre fonds de commerce, la vérité vous gêne je n'ai jamais fait que réagir à vos insultes. Vos coms me lassent... vos sempiternelles plaintes aussi !

Comptez sur moi pour rester sur ce blog aussi longtemps qu'il me plaira ; vous devriez revoir votre définition du mot "respect" tellement galvaudé par ceux et celles qui n'en ont pour personne !

La vérité opposée aux préjugés du vulgaire vous gêne, alors ignorez-moi et ne m'interpellez pas, seule façon de régler ce qui semble être votre problème et qui n'est pas le mien !

Si je suis un troll qui êtes-vous pour insulter l'autre !

simplecitoyen

Monsieur l'ex-avocat général de la cour d'assises de Paris pourra toujours se tourner vers d'autres footballeurs, par exemple et au hasard (promis) Karim Benzema.

Mary Preud'homme

Le travail de sape répugnant du troll Pietri S (avec attaques, injures et diffamations ad hominen) n’échappe à aucun des commentateurs réguliers de ce blog. Son objectif, faire passer « en priorité » ses innombrables et tendancieux messages et réduire, caricaturer, salir ou discréditer ceux (ou celles) qui lui font de l‘ombre et qu'il jalouse en raison de leur talent, de leurs connaissances particulières, de leur humour ou de leur hauteur de vue. Ce même procédé qu’employèrent avant lui, Ivana Fulli, Colette G ou Rahmouni Slimane, lesquels, faute de disciples sur le blog bilgérien - où le respect est de règle - finirent par capituler et aller répandre leurs mauvaises paroles et leur poison en d’autres lieux.

Pierre

Cher Monsieur,

Le sujet est divertissant et le nombre des commentaires atteste de cet intérêt omniprésent de nos concitoyens pour le foot et la vie des joueurs.
Pour ma part, j'ai préféré la digression sur un acteur assez extraordinaire, Gérard Depardieu.
Quel personnage atypique, capable de jouer cet homme émouvant dans La tête en Friche, un film où la poésie des mots nous transporte.
Néanmoins, je vous préfère sur le sujet précédent qui m'a inspiré un commentaire.

zefir

Hugo Lloris, titulaire d'un bac et issu d’un milieu aisé (papa cadre bancaire et maman avocate) sait s’exprimer dans sa langue maternelle. Quel grand exploit mon Dieu.

Pietri S

Mary Preud'homme 20.53

Vous êtes envahie/débordée par votre lutte des classes incessante, par votre racisme pathologique et vous tapez tous azimuts, refusant à l'autre (Cyril) de vous apporter la contradiction.

Vous avez écrit "... mêlées aux bourgeoises et aux aristos venues de Neuilly Auteuil Passy..." LOL LOL quelle grossière erreur, ces personnes - au demeurant respectables auxquelles vous adressez votre mépris habituel - n'étaient plus ni à Paris, ni à Neuilly ni à Auteuil ni à Passy, à cette période de l'année et en ce dimanche 12 juillet 1998 elles avaient déserté la capitale pour leur résidence secondaire, elles étaient parties pour Deauville, La Baule, le Luberon, la Côte, Marbella !

spartacus

L'air du temps est bien aux louanges et à l'adoration du superficiel, de l'argent facile du Loto, de l'Euro Millions ou du foot.

Si en plus ce sont les fameux singes crachoteux, incultes et haineux qui sont enrichis malgré leur plein gré par des affairistes implacables... c'est génial.

Qu'un joueur soit français, de parents qui ont réussi par leur travail, bien élevé et en plus qu'il sache parler intelligiblement, ce n'est pas normal et bizarre.

C'est le plus de notre époque en regard des jeux du cirque de Rome.

Et les dames qui se pâment n'ont rien mais vraiment rien des Charités ou des Grâces qui étaient trois aussi, surtout quand l'une se prend pour une LOLita.
Ave

Mary Preud'homme @ Cyril

Je maintiens que Lloris (avec un père cadre bancaire et une mère avocate) est issu d'un milieu "plutôt" favorisé, si on le compare (bien sûr) à celui de Zidane, Ribéry ou tant d'autres petits jeunes des cités ouvrières ou à problèmes, dont les parents étaient ignorés ou méprisés, eu égard à leurs origines ou à leur appartenance à une classe sociale jugée inférieure. Ce qui forge un caractère et parfois un destin (en bien ou en mal d'ailleurs).

Pietri S

Monsieur Bilger, je trouve votre billet très touchant, c'est un peu la lettre d'un fan à son idole LOL

Etonnant comme le foot attire des messieurs "apparemment bien sous tous rapports et exerçant des fonctions sérieuses" LOL que l'on n'imaginerait/ne soupçonnerait pas se déchaîner en suivant un match de foot : il faut avoir vu Alain Finkielkraut commentant un match au téléphone avec son fils à Los Angeles, quant à Pascal Boniface qui peut l'imaginer hurlant et vociférant sur un but raté... Il y a décidément quelque chose de magique, comme mystérieux dans le foot LOL

Monsieur Bilger vous n'avez pas un poster Hugo Lloris dans votre bureau ? LOL Ce n'est pas une question, juste une taquinerie (respectueuse) ! LOL

Pietri S

stéphane 10.35

Vous semblez envahi par vos obsessions et vos affabulations, pas bon pour votre psychisme, vous devriez consulter. Mais vous pouvez continuer la bave ne m'atteint jamais, il n'est de réplique si piquante que le mépris silencieux !

Pietri S

Catherine Jacob 10.16

Soyez moins péremptoire et permettez que j'aie un avis différent du vôtre, je n'ai pas la prétention de tout savoir sur l'apprentissage des langues et le bilinguisme comme vous qui savez tout sur tout et bien entendu mieux que quiconque.

Le trilinguisme je le pratique en permanence depuis mon adolescence et il en est ainsi dans ma famille.

lafleur

Monsieur Bilger devrait postuler au poste de sélectionneur ou à celui d'adjoint pour le plus grand bien et au vrai bénéfice du foot... français...

Après Yo... Hugo... des normaux.
Voilà qui nous change des exhibitions des singes du camion dont les seules et uniques motivations sont le fric (reproché par ailleurs aux vrais méritants) et leur mépris pour les payeurs.

Plus besoin et bien loin les louanges, les analyses verboteuses et filandreuses des serveurs de soupe professionnels au service d'un snobisme masochiste et contemplatif des culpabilités gauchardes caviar.

Cette engeance muscadine qui veut enlever la nationalité à ceux qui gagnent mais la donner à tous les cosmopolites qui s'invitent chez nous...

Cyril

Hugo Lloris est un membre de la famille de l'époux d'une de mes collatérales au sixième degré, qui était même invité au baptême de sa fille, aujourd'hui âgée de 21 ans.
Il n'est pas sûr, comme l'écrit Mary Preud'homme, que cet homme soit issu d'une famille favorisée, je dirais qu'il est issu d'une famille tout simplement modeste.
Je suis assez sensible à votre billet, Monsieur Bilger, sur ce très grand gardien de but dont j'ai pu également remarquer la sagesse verbale, notamment lors de l'épisode scandaleux de Knysna, en Afrique du Sud en 2010, où les joueurs de l'équipe de France avaient refusé de s'entraîner.

Il est en effet déconcertant de constater le faible niveau, que ce soit en vocabulaire ou en technique d'expression, de la part de joueurs de football ou de certains commentateurs, Laurent Paganelli est un journaliste qui ne sait pas poser de questions, il commence une phrase que le joueur termine.
Christophe Dugarry m'a quelquefois choqué par ses propos.
Et j'en passe !

Parmi les commentaires, j'ai pu lire des internautes qui ratiocinent sur la victoire française de 1998, je rappelle cependant qu'en huitième de finale, face au Paraguay, il a fallu le but en or inscrit par Laurent Blanc à cinq minutes de la fin, pour qualifier la France.
En quart de finale, il a fallu les tirs au but face à l'Italie pour se qualifier pour les demi-finales, donc relativisons cette victoire, qu'aurait-on dit si la France s'était inclinée aux tirs au but ?

Je reste taisant sur Zidane, au sujet duquel je n'ai jamais eu une haute opinion, sa carrière est marquée par de nombreux cartons rouges infligés suite à de véritables agressions commises sur des adversaires.

En ce qui concerne Hugo Lloris, il était très discret en France et il est évident que son écoute et l'attention que l'on peut porter sur lui seront désormais moindres, ses apparitions avec l'équipe de France seront très appréciées, peut-être plus qu'auparavant.

Achille

@ Alex paulista

J’avoue que je n’ai jamais été impressionné par la subtilité des réponses de Zlatan Ibrahimovic lors des interviews.

J’y ai surtout retenu un machisme assez primaire. Mais peut-être était-ce l’effet de la traduction qui n’était pas parfaite… :-)

Herman

Le meilleur moyen de ne pas passer pour un âne est de fermer sa g....

SR

Il est donc reproché aux sportifs de manquer d'intelligence, seul Lloris semble sortir du lot par... ses silences. Est-ce qu'à l'ENM les futurs juges sont recrutés sur leur capacité physique ? Un bonus est-il accordé aux garçons amateurs de football le dimanche ?

stéphane

Ibrahimovic parle-t-il le Pietri S ? a-t-il un traducteur pour passer du Colette G au Pietri S ?
Les anciens de ce blog n'ont eux pas besoin de ce traducteur.
Wikipédia dans ce blog, ça a du bon.
Je suis toujours impressionné de constater comme les tennismen parlent bien les langues étrangères.
Ce qui compte pour un footballeur n'est ni de savoir lire, ni de savoir parler, ni de savoir écrire, il faut savoir compter.

HT

Un lecteur estime que le néerlandais n'est pas une langue mais un « sore throat » (mal de gorge). Faut être osé. Brel estimait qu'il est injuste d'apprendre aux enfants à « aboyer flamand ». Imagine-t-on Depardieu ânonnant ce dialecte ? « Dis, ma couille, c'est par où Néchin » ? Cela donne quelque chose comme : « Zeg, clote, waar is Nichon ? » Désopilant. C'est ça qui est chouette en Belgique : on y rit.

Catherine JACOB@ Pietri S

@ Pietri S | 15 décembre 2012 à 08:55
"Parler couramment une autre langue suppose que l'on maîtrise parfaitement sa langue maternelle d'abord"

FAUX et ARCHI-FAUX ! Vous ne connaissez manifestement rien à la question de l'apprentissage des langues ni du bilinguisme !

Pietri S

Alex paulista 17.43

Zlatan Ibrahimovic est né en Suède de parents serbo-croates émigrés, donc normal qu'il parle suédois et serbo-croate... c'est le lot de tous ceux qui comme lui ont été déracinés et qui ont une double culture, quelquefois une triple culture... Parler le néerlandais, n'a-t-il pas joué à Amsterdam ? rien de plus normal qu'il ait appris un peu de néerlandais qui n'est pas une langue mais un "sore throat" LOL LOL... Il doit donc se débrouiller aussi en allemand, en anglais et en italien, il a sûrement joué en Italie.

Vous affirmez qu'il parle couramment toutes ces langues, est-il aussi capable de les écrire, de les lire, de les comprendre... Votre com tend à laisser croire que ce talentueux footeux (selon les experts) serait une sorte de génie, il est surtout et aussi un redoutable homme d'affaires qui ne s'en laisse pas compter par tout ce qui gravite autour du foot.

Parler couramment une autre langue suppose que l'on maîtrise parfaitement sa langue maternelle d'abord, ce n'est jamais un signe de supériorité ni d'intelligence, c'est souvent un concours de circonstance familiale, géographique, politique... Les Suisses seraient donc terriblement intelligents eux dont la majorité parle trois langues, la même chose pour les Belges et leurs trois langues nationales, etc.

Il est un footballeur qui se débrouille dans la langue des pays dans lesquels il a résidé, parce que c'est bien connu la plus difficile à apprendre est la seconde, ensuite, vogue la galère... il n'est pas Claude Hagège !

Pourquoi un footballeur pour être apprécié devrait-il être une sorte d'intellectuel, il n'est pas demandé à un Prix Nobel d'être médaillé olympique !

Pietri S

Le foot et les footeux ne m'intéressent pas le moins du monde, mais certains coms m'amusent.

Qu'est-il demandé à un footeux de savoir faire, taper dans le ballon... rien d'autre !

Il y a eu après 1998 l'engouement démesuré pour ces nouveaux Dieux du Stade, certains avaient un peu de talent sur les plateaux d'autres pas du tout... Les premiers se sont reconvertis en commentateurs télé, les autres ont été oubliés, tous ont fait de la pub...

Gourcuff beau gosse selon certains, question de goût, tout est relatif, Ribéry jamais sur un plateau télé et pour cause le pauvre garçon lui ne sait que taper dans un ballon, pour le reste il vaut mieux l'oublier, pas du tout un bon client télé !

En quoi le fait qu'un footeux soit beau, élégant, sachant s'exprimer, serait-il un critère de sélection, son talent il doit l'avoir un peu dans sa tête pour comprendre le jeu, mais surtout au bout de ses pieds, il doit avoir des Pieds d'Or, pour le reste ce que pensent ces garçons de la marche du monde devrait nous être indifférent...

Qu'ils fassent le buzz aux Guignols est suffisant !

Mary Preud'homme

Aimé Jacquet et son équipe nous ont fait rêver. Comment oublier cet extraordinaire championnat du monde en 1998, ces moments de partage d’une joie débridée intense sur les Champs-Elysées (ou ailleurs), parmi les cris, les rires, les embrassades et les drapeaux tricolores déployés après la victoire ! Ces petits jeunes bariolés venus dans des voitures bondées hurlant « Vive la France », ces beurettes de banlieue tout excitées mêlées aux bourgeoises et aristos accourues de Neuilly, Auteuil, Passy, se jetant au cou de policiers hilares. Du jamais vu depuis la Libération selon un vieux monsieur, ému aux larmes, qui contemplait la scène de son balcon…
Quel rapport avec le franco-catalan Lloris, ce sportif sympathique et racé dont il faut préciser qu’il est issu d’un milieu favorisé et a donc bénéficié d'une éducation soignée. Ce qui n’enlève rien à sa valeur, mais la relativise par rapport à un Zidane, un Ribéry ou bien d'autres qui, eux, n’ont pas eu cette chance et ont dû galérer davantage pour s’imposer au plus haut niveau, ce qui augmente d’autant leur mérite.
A propos de grand sportif "charismatique" j'ai ce soir une pensée spéciale pour Maurice Herzog qui vient de nous quitter et que j'ai eu la chance de rencontrer dans ma prime jeunesse, alors qu'il était Haut Commissaire à la jeunesse et aux sports. Un inoubliable souvenir associé à un sourire et à la chaleur rude d'une main aux doigts amputés.
Ainsi va la vie !

stéphane

@Alex paulista

J'aimerais le leur demander, mais même Philippe n'arrive pas à joindre Hugo.
Le but de Lyon est de faire du trading de joueurs, de la spéculation, votre domaine en quelque sorte. C'est dans le rapport annuel (OLG FP Pourquoi s'être débarrassé de Lloris ? C'était un actif vendable.
Le Grand Stade des Lumières risque de coûter cher au contribuable.
Lacombe a trouvé la planque, ce qui l'a empêché de se faire virer en entraînant une année en trop.
Un grand club aurait gardé Lloris et ne l'aurait pas bradé, il aurait coupé les branches pourries.
Puel n'a rien pu faire, Alain Perrin qui a fait le doublé a été remercié.
Aulas est un grand patron qui a vendu sa société informatique à Groupama.
Le seul reproche que je ferais à Aulas est la confiance en Lacombe. Je maintiens que Philippe Bilger serait plus performant et... apporterait une pâte humaine.
Ses billets sur des footballeurs ciblés et humainement sensibles sont un bon travail de recadrage sur les vraies valeurs, et même dans le football actuel, il y a des éléments valables. Patrick Battiston en fut, ceux que présentent PB en sont.

Alex paulista

@ Stephane

Bernard Lacombe apporte une qualité dans le recrutement et une pâte humaine dans ce monde de gros sous.
Le genre de choses qui font la différence entre un club qu'on quitte et un club qui reste à jamais dans le coeur.
Demandez à Malbranque, Cris, Juninho, Lisandro, Vercoutre...
Quant à Gourcuff, il est à des kilomètres derrière.
Comme le dit notre hôte, il faut répondre sur le terrain.


stéphane

Lloris, Gourcuff... je crois Philippe que vous remplaceriez avantageusement un Bernard Lacombe qui à mon avis n'a aucune valeur ajoutée.
Il reste quelques footballeurs comme ça derrière le talent desquels on sent que finalement ils ne sont pas à leur place avec ceux qui crachent sur le terrain, enlèvent leur maillot et se tordent de douleur à la moindre goutte de pluie.
Certains parlent de Zlatan ; pour moi qui le trouvais mauvais à Barcelone, je suis impressionné par sa valeur ajoutée en France et quel retour sur investissement.
Dugarry m'a surpris par ses commentaires et ses prises de position argumentées. Après quoi court Lizarazu ? un peu plus d'argent peut-être.
Un de meilleurs de tous les temps reste Marco Van Basten, la vraie classe, blessé trop jeune, mais pour moi ce joueur avait un génie que peu ont eu.

Camille

Cher Monsieur Bilger,

Lloris le dit lui-même : "les réponses, tu les donnes sur le terrain". Zidane, Jacquet se sont exprimés on ne peut mieux sur le terrain en 1998, de grâce, ne leur jetez pas la pierre, hormis les futurs avocats et enseignants, tout le monde ne naît pas avec la bonne fée de l'éloquence penchée sur son berceau.
Lloris a eu cette chance, et d'autres chances encore, avec beaucoup de travail là-dessus, d'intelligence, de maîtrise de ses émotions, de son caractère, c'est un homme accompli, tous les espoirs footballistiques sont permis.

Savonarole

Rien de tel que d'évoquer les prolétaires pour masquer les turpitudes des marquis qui nous gouvernent.
On nous fait du Catherine de Russie, qui construisait des trompe l'œil pour masquer la misère de son peuple aux visiteurs.
On aura eu une semaine "Spécial Prolo" : Cassez, Depardieu, le prof libidineux-noeud qui cavale derrière une Lolita, et aujourd'hui un obscur prolo à crampons qui va jouer dans une ville de misère, Tottenham, mais une ville qui aura donné à la pop music le groupe Madness. Extraordinaire condensé du génie anglais.

On ne parlera donc pas de Monsieur Cahuzac, ni de l'appartement de Mme Taubira à 950 euros par mois depuis 13 ans, non non, pas de ça cher ami. Lloris ! Voilà le prolo salvateur ! Vive Lloris !

Alex paulista

@ Achille

Je suis avec les gones, mais je dois reconnaître que Zlatan Ibrahimovic est au contraire plutôt intelligent quand il s'exprime.
En plus il parle couramment suédois, anglais, serbe, italien, se débrouille en néerlandais. Il ne tardera pas à se mettre au français.
Il a eu l'intelligence de recadrer tout de suite le Petit Journal quand ceux-ci commençaient à filmer sa famille. Il sait préserver ses enfants des médias.

Ne confondez pas avec le Zlatan des Guignols.

Achille

Bonjour Philippe Bilger,

« Maintenant, Lloris est loin, en tout cas trop loin pour des gens comme moi.
Tant pis. Je me contenterai de ses réponses. Et de l'admirer comme ultime rempart. »

Touchant cet éloge dithyrambique à un footballeur. On sent qui vous avez gardé un peu de votre candeur d’enfant et c’est plutôt rafraîchissant.

Il est vrai que les commentaires de Lloris tranchent nettement avec ceux d’un Franck Ribery ou encore du grand Zlatan Ibrahimovic. Quand ces deux-là s’expriment c’est généralement un désastre.

Ceci étant je vous trouve un peu dur avec Aimé Jacquet qui a quand même réussi a décrocher le Saint Graal, malgré les critiques méprisantes de nos grands experts de L’Equipe.

Robert

Pas d'accord avec votre appréciation sur Aimé Jacquet.
Pour l'avoir rencontré une fois, il m'a alors réconcilié à l'époque avec le football dont ensuite je me suis de nouveau éloigné.

Il n'a pas de qualités verbales extraordinaires dans ses commentaires, je vous le concède, il a cependant été un excellent technicien et surtout, qualité que peu ont, un vrai meneur d'hommes. Ses choix des hommes et leur préparation physique et psychologique, ses exigences dans leur comportement n'ont pas été pour rien dans le succès de son équipe en 1998 et 2000.
Mais il est vrai qu'Aimé Jacquet était rejeté par les journalistes de L’Équipe sur des critères plutôt mal définis. Il n'avait sans doute pas l'entregent et la soumission qui auraient convenu à ces messieurs les commentateurs parisiano-parisianistes !

zenblabla

Wahou!
Grâce soit faite au foot.
Et pourquoi son angoisse, celle du gardien, ne sait plus faire autant rencontre?

sbriglia

Pas de chance avec les footeux, Philippe ! Entre le lapin de Dhorasoo, le rendez-vous manqué de Lloris et la beauté du diable de Gourcuff vous êtes, semble-t-il, condamné au banc de touche, enfin aux touches du clavier, plutôt.
Ah, ces effluves viriles du vestiaire qui affolent le bourgeois ! (je m'étais pourtant juré de ne pas faire du Savonarole, mais je résiste à tout sauf à la tentation !)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

  • Radio Classique, "L'invité culture"
    Mardi 28 avril de 19h50 à 20h, avec Patrick Poivre d'Arvor.
  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • Europe 1
    Tous les dimanches de 12h45 à 13h, le parti pris de PB, avec JP Gené et Guy Roux, dans "Europe 1 Week-end", édition d'information de Patrick Roger.

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS