Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • RMC, "Les grandes gueules"
    Vendredi 18 avril de 12h30 à 13h, avec Alain Marschall.
  • Radio Courtoisie
    Lundi 21 avril à midi.
  • France Musique, "Les traverses du temps"
    Jeudi 17 avril de 19h à 20h, avec Marcel Quillévéré.
  • Europe 1, "Le parti pris de Philippe Bilger"
    Tous les dimanches à 12h52, dans l'édition Europe 1 week-end présentée par Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Le Figaro Magazine
    Vendredi 18 avril, débat sur la réforme pénale entre PB et Dominique Raimbourg, sous l'égide de Patrice de Meritens.
  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 27 mai, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« Sale Boche ! | Accueil | La France de Sézanne, le Paris de Taubira »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef019b01c98504970b

Voici les sites qui parlent de La désunion nationale :

Commentaires

 Carl+Larmonier

Il y a quelques mois je rigolais en disant que pour que l'Education nationale remonte en flèche il fallait opter pour l'arabe première langue, des petites classes jusqu'au lycée ; bien sûr je ne croyais absolument pas à ma bonne blague ; sauf qu'il me semble que j'ai halluciné tout dernièrement ; qu'il y aurait une seconde langue à venir en maternelle dans de récents dossiers ?
On était avant-dernier dans les classements ; là il me semble que l'on va racler le bitume.

Savonarole@Frank THOMAS

..."je serais donc passé à côté de cette vérité essentielle : Churchill est un autocrate sanguinaire qui a refusé les offres de paix de Rudolf Hess !"...
Rédigé par : Frank THOMAS | 03 décembre 2013 à 12:29

Certes non.
Toutefois Rudolf Hess a tout de même posé son avion sur la propriété de Lord Halifax.
Sans adhérer aux thèses conspirationnistes, on évoque chez certains historiens anglais que Churchill, voulant la peau de l'URSS, aurait été "intéressé" par le message que RH apportait de Berlin. On évoque un éventuel retournement d'alliance pour faire la peau à Staline. Hélas, l'emballement médiatique de l'époque a mis fin au mystère de son atterrissage dans un jardin anglais... On a donc déclaré que Rudolf était fou et comme tous les fous on lui a collé trente ans de forteresse à Spandau...

Lors de la chute de Berlin on attribue à Churchill cette citation : "on a tué le mauvais cochon"...

Serge Iciar

Monsieur Bilger,

Au sujet de votre dernier billet consacré au Pape François, les attaques que vous fustigez ne résultent-elles pas de l'inculture que vous dénoncez si souvent ? Il suffirait de se rapporter aux encycliques du XIXe siècle qui constituent le socle de la doctrine sociale de l'Église pour faire justice de ces allégations. Mais l'historiographie officielle préfère passer sous silence l'origine d'une grande partie des lois sociales qui ont protégé les ouvriers du libéralisme révolutionnaire car enfin, disons-le, c'est bien la Révolution qui en interdisant les corporations a laissé les travailleurs désarmés face à la cupidité du capitalisme. Le catholicisme social est né bien avant que Marx et les socialistes ne s'approprient la question sociale en diabolisant le paternalisme de ce mouvement pour imposer la lutte des classes à l'opium du peuple.

Frank THOMAS

Merci à ce blog de m'avoir permis d'apprendre que les deux guerres mondiales du siècle dernier sont dues à l'impérialisme anglais.
Sans la sagace perspicacité d'un commentateur, XN, intoxiqué par la propagande sioniste, je serais donc passé à côté de cette vérité essentielle : que Churchill est un autocrate sanguinaire qui a refusé les offres de paix de Rudolf Hess !

Marie

"...Est-ce que les plaisanteries débiles et de mauvais goût de quelques-uns prouvent le regain du racisme en France ? Les Français ont d’autres chats à fouetter, leur pouvoir d’achat en chute libre, la fiscalité étouffante, le chômage qui ne diminue pas, sauf dans les statistiques, la délinquance dans laquelle il est interdit de trouver le moindre lien avec l’immigration, même après avoir lu Hugues Lagrange… Tiens, il semblerait que le braqueur de Sézanne ne soit pas de type européen… Alors, étonnez-vous que ces marches soutenues par des associations largement subventionnées par l’argent public en ces temps de matraquage fiscal marchent moins bien. Les organisateurs espéraient plus de monde. Du monde, il y en avait contre le mariage unisexe. Il y en a contre les taxes et pour l’emploi, en Bretagne et ailleurs. La colère est encore sourde, mais elle ne le restera pas..."
Christian Vanneste
http://www.ndf.fr/poing-de-vue/02-12-2013/marches-marchent

Parigoth

@Catherine Jacob
J'en ai gardé une certaine hantise de la négligence qui consiste à jeter au sol des mégots non éteints et lorsque, même en ville je vois des gens qui jettent ainsi leurs mégots sur le sol même macadamisé...

Cette hantise est fondée.
Je peux citer l'exemple de l'incendie d'un « scooter » garé contre un immeuble, dont les fuites ou vapeurs de mélange ont probablement été allumées, d'après les pompiers, par le jet d'un mégot.
Les flammes ont dépassé le premier étage de l'immeuble dont la façade a dû être refaite.

Savonarole @ moncreiffe

"@ Savonarole
Pour répondre à la question posée par Philippe Bilger, je m’étais préparé à faire un court exposé sur les raisons historiques et idéologiques qui font que l’union nationale est impossible en France, lorsque je suis tombé sur votre plaisanterie, de mauvais goût et hors sujet. Certes, on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde, pas n’importe quand et surtout pas n’importe comment."
Rédigé par : moncreiffe | 30 novembre 2013 à 19:12

Vous avez raison, toutes mes excuses. L'horreur des faits divers devient tellement banale que l'on réagit parfois sans recul.
Toutefois, je ne faisais que retranscrire une conversation téléphonique avec un ami anglais qui vit très mal les idées indépendantistes de l'Ecosse.
Comme quoi on peut en voulant faire une blague se retrouver en kilt...

Parigoth

sans omettre un grand défilé le 30

Hummh...

D'après les informations qui ont filtré, ce « grand défilé » a été selon le terme employé par les gens du théâtre et autres comédiens - car ce genre de manifestation relève aussi de la comédie - un « bide »...

Les Français sont moins idiots que les manipulateurs d'opinion ne voudraient le croire.

Par ailleurs, pourquoi évoquer ici la « compagne » de Monsieur Hollande - qu'en termes aimables ces choses-là sont dites - qui ne possède aucun statut « officiel » ?

fugace

Tocqueville l’avait prédit :

La démocratie de parodie à été remplacée par « un pouvoir absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux » ; ce pouvoir qui couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes. Il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, il endort ».

Avec pas moins de 10 600 lois, 128 500 décrets, 400 000 normes, vous savez maintenant qu’il y a des dictatures sans tyran, des oppressions sans Stasi, des inquisitions sans bûchers. Le moment est venu sans aucun doute de tourner le dos à un système qui vous déteste, à cause de votre talent, à cause de votre esprit d’entreprise, parce que, égalitariste, le socialisme repose sur l’envie.

C’est de Ayn Rand : « Ils ne veulent pas posséder votre fortune, ils veulent que vous la perdiez ; ils ne veulent pas réussir, ils veulent que vous échouiez ».

La stratégie socialiste : repérer où il y a de l'argent, et siphonner pour en mettre là où il n'y en a pas. Plus simple à court terme que d'analyser pourquoi il n'y a pas d'argent à certains endroits et prendre les mesures douloureuses qui s'imposent pour y remédier...

Catherine JACOB

Qu'est-ce que je disais hier ici Catherine JACOB | 30 novembre 2013 à 15:07 @Tipaza: à propos de la : question du péage ou encore de l'augmentation d'une fréquentation déjà considérable de l'autoroute A31!!

La rançon du succès du blog de notre hôte, est que même le quotidien régional qui bénéficie du plus fort tirage de France parmi les quotidiens régionaux, vient chercher son inspiration ici jusque dans les commentaires. Décidément !!

Sinon, sur les 223 719 (deux cent vingt trois mille sept cent dix-neuf au dernier recensement) habitants de la communauté d'agglomération Metz Métropole (= METZ + banlieue, soit 806,9 habitants par km² sur 277,3 km²), 500 (= cinq cents) ont manifesté dans les rues noires du monde qui fait ses courses le samedi en compagnie des habitants des communautés urbaines voisines, en un cortège prévu pour parcourir 1 km : (normalement, vu que ça monte, huit minutes à pied). Par comparaison, le nombre de places sur le parking gratuit du Kinépolis de Saint-Julien-lès-Metz est de 2 000 (= deux milles) places.
Par comparaison encore ce sont 1 400 (=mille quatre cents) personnes qui ont fait le déplacement aux portes ouvertes Arcelor-Mittal à Florange le 23/04/2013 !

calamity jane

OUI ! hameau dans les nuages !
Le message passe pour l'épouse qui corrige les fautes que vous faites...
L'épouse a un prénom si je puis écrire, la bien nommée : Pascale.

Catherine JACOB@hameau dans les nuages_Bis_repetita

@hameau dans les nuages | 30 novembre 2013 à 17:43 @ Catherine JACOB
«De plus en plus de communes réfléchissent, en suivant paraît-il une directive européenne histoire d'ouvrir le parapluie, à taxer les eaux de pluies en prenant comme paramètre la surface du toit de la maison et aussi je suppose les données météorologiques du lieu dit. »

Après les cours d'eau, les eaux pluviales.
Un toit très pentu dont la plus grande surface que celle d'un toit terrasse permet la répartition du poids de la neige dans les régions montagneuses même de moyenne montagne (Vosges) sera donc plus lourdement taxé ; ce qui présente le risque d'une augmentation de constructions à toit en terrasse, autrement dit le risque d'effondrement. Qu'en pensent les assurances ? Ou encore les bureaux de délivrance de permis de construire des régions qui ne les accordant pas, et avec raison, aux toits en terrasse se verront désertées encore plus vite ?

«Il y a l'eau qui mouille mais aussi le feu qui brûle. Au 1er janvier 2015 tout feu de cheminée sera aussi interdit à Paris. »

A quand l'interdiction des feux de camp, ou tout simplement de toute allumette même mouillée ainsi que de tout tesson de verre dans les régions à feux de forêt prenant parfois même spontanément ?
Personnellement, ayant connu l'aventure d'être clouée au lit par les séquelles d'un accident lors de la confusion générée par un feu de forêt, à me demander avec angoisse si on penserait à venir me chercher, j'en ai gardé une certaine hantise de la négligence qui consiste à jeter au sol des mégots non éteints et lorsque, même en ville je vois des gens qui jettent ainsi leurs mégots sur le sol même macadamisé, je ne manque jamais de leur faire remarquer : «Prenez donc l'habitude d'éteindre votre mégot avant de le jeter dans un endroit approprié, car il y a de fortes chances que votre comportement ne soit à l'origine d'un incendie lors de promenades en forêt». J'ai toutefois rarement l'occasion d'aller jusqu'au bout de ma remarque avant de me faire traiter de folle ou de me voir jeter au visage un : «Occupez-vous de vos affaires !». Je vous laisse apprécier.

Ceci étant, j'adore la convivialité et/ou la calme quiétude que génère un feu dans l'âtre ou une cheminée ou encore un poêle dans les foyers de gens responsables et du coup j'observe qu'on en revient au problème central quel que soit le sujet, la responsabilisation des utilisateurs de ceci ou de cela, véhicules automobiles, cheminées, amateurs de randonnée etc. etc. berges (noyades), littoral (tsunami) qui implique une éducation qui ne soit pas de pure forme avant qu'on ne s'applique à édicter quelque interdiction-parapluie que ce soit qui ne vaudra pas même pour ceux qui font sécher leur serviette de bain ou leurs chaussettes sur un radiateur électrique !!

Ceci étant, un exemple de cheminées qui sous les socialistes ne risque pas de disparaître :

«Mais je ne m’inquiète pas trop. Les bûchers se font à l’air encore libre.»
Attention à ce que vous dites, tous nos concitoyens ne sont pas sensibles à l'humour et certains prennent même tout au pied de la lettre, on en a de nombreux récents exemples soit dit pour ne pas insister lourdement.

Xavier NEBOUT

Samedi, sur France Inter, le commentaire d’un livre récent sur l’aventure de R. Hess nous apprend que Hitler avait fait à seize reprises une proposition de paix à l’Angleterre avec le retrait des territoires occupés pour gage de bonne foi, cela pour lui permettre de faire face à la Russie de Staline qui amassait ses troupes à la frontière allemande.
Le désir anglais d’empêcher l’Allemagne d’être la plus grande puissance d’Europe valait-elle les deux guerres mondiales et le risque de la troisième ?
Fallait-il vraiment empêcher les Allemands de parfaire la réunion de leur peuple avec la récupération du couloir de Dantzig alors même que les Polonais étaient disposés à l’abandonner ?

Il y a une France qui cherche consciemment et inconsciemment la vérité de ses pères, et une autre qui les renie en s’affalant comme des esclaves soumis devant les mensonges de raison d’Etat apatride.

Catherine JACOB@hameau dans les nuages

@hameau dans les nuages | 01 décembre 2013 à 01:19
«Une nouvelle taxe est en préparation à Bercy !
Ils veulent taxer les propriétaires de terrains traversés par des cours d'eau situés dans leur propriété à raison de 50 cts d'euros par mètre linéaire de berge.
»

Vu que le débit des cours d'eau varie en fonction du volume de précipitations et que celui-ci fait nécessairement varier le périmètre de courbure des berges, qu'en hiver certaines propriétés riveraines sont inondées et qu'en été certains cours d'eau sont à sec...!
Le tout n'étant pas sans influence sur le prix de l'are...!
Quid d'une décote applicable aux cours d'eau dans lesquels se déversent des bouches d’égout et qui dégagent donc dès les premières chaleurs une odeur pestilentielle ? Est-il envisagé d'indemniser cette nuisance ?

Ceci étant, la parade peut consister à établir un barrage en amont et en aval afin d'obtenir un lac artificiel qui ne sera plus un cours d'eau mais seulement un plan d'eau traversé en profondeur par un petit courant dont les limites ne seront pas mesurables en surface.

Quid également des propriétés sur lesquels il y a un ou des puits qui témoignent de la présence d'une nappe phréatique laquelle n'est pas sans résurgences ici ou là dont l'écoulement passe nécessairement sous des propriétés qui n'ont pas de berges !

Oui, enfin bon, ces gens sont fous et pour certains purement jaloux dont la jalousie leur commande de nuire à autrui sans réel profit pour la communauté comme cela a été le cas ici pour la traversée d'un cimetière représentant un raccourci à pied pour les propriétaires d'animaux et dont on a modifié le règlement pour, en voulant em... spécifiquement quelques-uns, gêner tout le monde.

Et pour finir il faut savoir qu'il existe déjà des associations de propriétaires qui gèrent l'accès aux cours d'eau dont ils se servent pour l'arrosage de leurs cultures et/ou jardin même non directement riveraines, bref propriétés en général et qu'il n'est pas souhaitable sauf à vouloir à tout prix générer un coût de gestion supplémentaire, que l’État prenne le relais. En tout état de cause, cela ne représente pas l'un des engagements de campagne parmi lesquels celui qui a emporté le morceau qui nous contraint désormais à subir bon gré mal gré tout les autres, a été l'engagement d'inverser la courbe du chômage assorti d'une date butoir !

Achille

@ françoise et karell semtob

« Pour retrouver une union que vous appelez de vos souhaits, nous sommes tous unis pour UNE PRESIDENTIELLE ANTICIPEE en France. »

Amusant cet intervenant bicéphale qui se prononce au nom de toute une population.
Je pense ceci, ma sœur siamoise également, donc tout le monde pense comme moi. Une sorte de loi de récurrence très personnelle qui fait appel à un développement très limité.

semtob

Cher Philippe,

Pour retrouver une union que vous appelez de vos souhaits, nous sommes tous unis pour UNE PRESIDENTIELLE ANTICIPEE en France.
Hollande n'étant à ce jour plus le représentant légitime des citoyens, ceci est une nécessité pour améliorer notre destin et celui de l'Europe.
La France n'est pas un jouet à casser.
La rage monte. Nous ne pouvons pas sceller notre avenir à un personnage suicidaire.
Nous lui attribuons le bonnet d'âne des présidents.
françoise et karell semtob

hameau dans les nuages

Monsieur Bilger !

A peine aviez-vous publié mon commentaire après correction par votre épouse de mots pas très corrects il est vrai, voilà que celui-ci est déjà à mettre au rancart ! dépassé ! aux oubliettes !

Une nouvelle taxe est en préparation à Bercy !
Ils veulent taxer les propriétaires de terrains traversés par des cours d'eau situés dans leur propriété à raison de 50 cts d'euros par mètre linéaire de berge.

N'étant plus très jeune pour manier la bedouille (lame en forme de croissant au bout d'un long manche) et la faux je me félicitais déjà de voir des cantonniers emplois aidés venir faire le travail à ma place. Cela méritait salaire.

Que nenni ! je devrai continuer à entretenir les berges de mon ruisseau moyennant pour ma pomme le versement d'une centaine d'euros par an. En espérant que le calcul ne soit pas multiplié par deux, car celui-ci traverse un champ que l'on m'a gracieusement permis de garder en plus de ma retraite mais à la condition expresse de n'en point faire usage pour le commerce. Il est vrai que 700 euros par mois doivent suffire à mon bonheur.

Faire payer les gens pour un travail qu’ils font ! Et bientôt prélever un pourcentage sur l’épargne qu’ils ont incité à faire !

Il faut reconnaître aux socialistes le génie de se mettre les gens à dos sans forcer. C’est inné. Dès que vous voyez un socialiste arriver vers vous, vous savez qu’il va vous faire les poches au nom des meilleures intentions pour vous culpabiliser.

- "Vous vous rendez compte Môssieur ! Combien de gens ont la chance d'avoir un ruisseau qui passe chez eux ?

- Ben ! euh ! chaipas ! oui peut-être ! enfin il était là avant moi et je vais le laisser après m'en être occupé !...

- Les sans papiers n'ont pas de ruisseau ? euh oui sûrement ! vous avez raison... combien je vous dois ?..."

http://wikiagri.fr/articles/une-nouvelle-taxe-en-preparation-sur-les-rivieres/840

Pain on my riverside.

http://www.youtube.com/watch?v=aaUUH3NPz6A

A propos de Wood stock, je crois qu’il va falloir cet hiver faire provision de branches de buis et les faire sécher. L’usage était d’en faire des râteliers pour y mettre le foin à disposition des animaux. Les râteliers étant vides on va leur trouver une autre destination.

A queste !...

Catoneo

Le mouvement breton - puisqu'après le succès de la mobilisation de Carhaix aujourd'hui il faut bien l'appeler comme ça - signale un aspect différent de la désunion, celle de la force centrifuge en région.
Le régime est gravement malade, impécunieux et faible face à la fronde, mais ne laisse rien décider en dehors de lui, surtout en matière de futilités.
Certaines régions ont une meilleure opinion d'elles-mêmes qu'elles n'en montrent pour la région parisienne d'où tout vient et où tout va. Dans les régions à forte identité, l'autonomie est à l'étude qui peut exacerber cette identité spéciale. La mise en pratique d'une autonomie concrète n'est pas lancée mais les voies d'un recours à l'Europe fait son chemin, laissant Paris face aux déficits monstrueux du modèle social (que le monde entier...). Le contre-exemple est M. Huchon qui est un fédéraliste affirmé et qui se passerait bien de Paris !
Si le pacte social ou simplement l'organisation des sociétés régionales est modifié, quel sera dès lors le liant qui fait de l'Hexagone une nation ?
Comme le voulait Renan, "l'existence d'une nation est un plébiscite de tous les jours ; le consentement, le désir clairement exprimé de continuer la vie commune".
Nous arrivons au bout de quelque chose.

Xavier NEBOUT

Nous voyons poindre un embryon d'union nationale.
Celle de bonnets rouges, héritiers des Chouans.
Patrons et salariés main dans la main contre une République d’apparatchiks et son cortège de veaux chantant le politiquement correct.


Parigoth

La désunion nationale

Ça ne date pas d'hier.
Et le grand mérite de Vercingétorix, outre ses compétences militaires, fut d'avoir réussi à rassembler ceux qui ne pouvaient même pas envisager seulement de cohabiter dans une entreprise commune...

Carl+Larmonier

Je trouve que ce fut une bonne formule que d'annoncer les nouveaux chiffres du chômage en fin de journée et donc laisser ruminer et supputer les Français le temps d'une journée. C'est peut-être une réunion nationale qui s'est effectuée à ce titre-là. Comme disait Ampère "vous reconnaîtrez le vrai savant à l'aveu qu'il vous fera de son ignorance". Le bon peuple pensait certainement que notre président préférait les cacher jusqu'à la dernière minute tellement ceux-ci auraient pu s'annoncer mauvais et ce fut l'agréable surprise.
Ce petit coup de chapeau reste une goutte d'eau dans l'océan, malgré tout elle a le don de rafraîchir quelque peu.
Pour l'instant on ne peut pas encore parler de savant mais plutôt de disciple en herbe, d'apprenti sorcier.
C'était une petite action, nous en attendons plusieurs autres maintenant à la suite.
"La grandeur des actions humaines se mesure à l'inspiration qui les fait naître. Heureux celui qui porte en lui un dieu, un idéal de beauté et qui y obéit." - Pasteur.
Cela devrait être la doctrine en or de chaque président.
Attendons pour la suite
Tout cela manque encore d'une transcendante lumière aurait dit Ampère.

moncreiffe

@ Savonarole

Pour répondre à la question posée par Philippe Bilger, je m’étais préparé à faire un court exposé sur les raisons historiques et idéologiques qui font que l’union nationale est impossible en France, lorsque je suis tombé sur votre plaisanterie, de mauvais goût et hors sujet. Certes, on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde, pas n’importe quand et surtout pas n’importe comment.

Marie

"Le président et le Premier ministre font pouvoir à part, c'est tout."

Bon, je récapitule dans le calme ! http://www.youtube.com/watch?v=9ePzl8vKc1o

Marie

Parisianisme d'un côté, désunion de l'autre !

Comment peut-on demander l'expropriation d'une personne âgée de 92 ans pour pouvoir se saisir de son terrain afin d'y construire des prétendus logements sociaux ?? C'est pourtant une réalité émanant d'une maire PS de Bretagne !!
15€ le m² voilà en plus ce qu'on lui propose pour sa terre !
http://www.breizh-info.com/4207/actualite-societale/le-cri-du-desespoir-pledran-corlay-expropriation/

Trekker

Contrairement à X accusations de sectarisme et dogmatisme proférées bien évidemment fort "injustement" à son encontre, Christiane Taubira sait faire preuve de pragmatisme et sens de l'union nationale. Elle vient de déclarer devant l'assemblée des présidents de tribunaux de commerce qu'elle n'avait pas l'intention d'introduire au sein de leurs juridictions des magistrats professionnels et encore moins de les faire présider par ces derniers.

Il est bien connu que nos TC (ainsi que leur auxiliaires) sont des temples d'éthique et de déontologie, gardiens vétilleux d'un bon fonctionnement et de la sauvegarde de nos entreprises, et que les X rapports (dont un parlementaire qui fut coprésidé par Arnaud Montebourg et Vincent Peillon) les dénigrant ne sont que tissu d'affabulations et extrapolations malveillantes !... sic... et resic...

Seuls des esprits malveillants, réactionnaires, fascisants et suintant le racisme, peuvent taxer la bonne dame de la place Vendôme d'être bien plus au service des lobbys (sociétaux et affairistes) que de l'intérêt général du pays !...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.