Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • RMC, "Les grandes gueules"
    Vendredi 18 avril de 12h30 à 13h, avec Alain Marschall.
  • Radio Courtoisie
    Lundi 21 avril à midi.
  • France Musique, "Les traverses du temps"
    Jeudi 17 avril de 19h à 20h, avec Marcel Quillévéré.
  • Europe 1, "Le parti pris de Philippe Bilger"
    Tous les dimanches à 12h52, dans l'édition Europe 1 week-end présentée par Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Le Figaro Magazine
    Vendredi 18 avril, débat sur la réforme pénale entre PB et Dominique Raimbourg, sous l'égide de Patrice de Meritens.
  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 27 mai, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« Pourquoi se gêner ? | Accueil | Encore un effort, Claude Lanzmann ! »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef019b01642011970c

Voici les sites qui parlent de Une victoire, c'est tout ! :

Commentaires

Marie@Alex paulista

@Alex paulista | 24 novembre 2013 à 00:41

Rien ne me choque, détrompez-vous. Cependant je n'ai pas souvenir que le Roi du Maroc considérait les binationaux. Seulement le cas du Marocain, né au Maroc, expatrié. Je n'ai pas souvenir de concession de sa part à ce sujet. Maintenant, cela remonte à loin !

Parigoth

@Alex paulista
Au-delà, si au nom de conflits armés hypothétiques et improbables (...)

Ça, ni vous ni moi ne pouvons en être sûrs dans le monde en mouvement que nous connaissons.
A la veille de la chute de l'URSS, les « spécialistes » (la plupart tous français et proches de Mitterrand) étaient prêts à jurer leurs grands dieux que l'URSS en avait pour mille ans.

Pour le reste, en cas de guerre les « droits » constitutionnels ne sont pas maintenus.
Rappelons aussi que le gouvernement français de 1939 a interné des ressortissants allemands.
De même, les Étasuniens ont interné les Japonais ou Américains d'ascendance japonaise en 1941.

Alex paulista

"...lorsqu'on naît Marocain, on reste Marocain !"
Rédigé par : Marie | 23 novembre 2013 à 19:28

Je me demande ce qui vous choque. Le roi est au contraire très sage de considérer les binationaux comme des citoyens à part entière.

Marie

J'ai souvenir d'avoir entendu le roi Hassan II répondre à un journaliste, qui lui demandait ce qu'il pensait des Marocains qui demandaient la nationalité française, que lorsqu'on naît Marocain, on reste Marocain !

Petite parenthèse pour donner le sourire !
http://www.youtube.com/watch?v=W8MpU6o5nz8

Alex paulista

"Rappelons aussi que le Roi du Maroc avait indiqué que la double nationalité n'avait pas de sens pour ses sujets.
En pratique, il suffirait, en fonction du principe diplomatique de réciprocité, qui n'a rien de choquant, de ne pas accorder la nationalité française aux ressortissants de pays considérant que leurs nationaux ne peuvent renoncer à leur nationalité."
Rédigé par : Parigoth | 23 novembre 2013 à 11:54

Sur le fait de n'avoir pas de sens: ce n'est pas propre au Maroc mais commun à tous les pays qui n'ont pas d'accord de binationalité. Le Brésil non plus ne reconnaît pas la nationalité française de ses ressortissants. Quand le Roi du Maroc dit que ça n'a pas de sens pour lui, il veut dire que dans les cas de double nationalité le Maroc ne considère que la nationalité marocaine, et ignore la française. La réciprocité revient donc à faire la même chose, et de considérer qu'un franco-marocain est uniquement français, ce qui est le cas si aucun accord de binationalité n'a été signé avec le Maroc. Ce que vous proposez n'est pas de la réciprocité: si un fils de Marocains naît en France et est français, cela n'empêche pas le Maroc de le considérer marocain par filiation.
Au-delà, si au nom de conflits armés hypothétiques et improbables au vu des accords militaires existants la France refuse la nationalité à des gens qui ont vocation à vivre en France car nés en France, mariés à des Français, parents de Français, la France se tire dans le pied, car elle doit de toute façon garantir constitutionnellement le droit de séjour à des conjoints ou parents de Français.
Si à la limite il y avait un statut de résident permanent très stable avec un titre à renouveler tous les 10 ans, cela serait envisageable. Mais la tendance est de précariser toujours plus les titres de séjour, à obliger à faire la queue tous les ans même des conjoints et parents de Français, donc au bout d'un moment les résidents légaux doivent pouvoir acquérir la nationalité. Ne serait-ce que pour pouvoir contracter un emprunt et acheter un logement.
En bref pour vivre à la française, ce que vous semblez appeler de vos vœux.

Marie@Savonarole

@Savonarole@Marie | 23 novembre 2013 à 14:27

Vous avez parfaitement raison, mais songez que les parents ont appris la mort de leur enfant par la presse !
Ce matin j'entendais la maman expliquer que voyant la Une d'un journal qui parlait de deux morts (je crois) à Madagascar, jamais elle n'avait imaginé que c'était de son fils qu'il était question ! Je vous laisse imaginer les propos du papa !
Personne n'a prévenu les parents et alors que les ministres nous ont fait un cirque pas possible à propos des deux journalistes tués au Mali, là rien !
Et encore pour le Mali, j'ai lu sur un site qu'il y avait des doutes quant aux motifs !

Alors, jour de colère, je crois !
http://www.jourdecolere.com/

Savonarole@Marie

@Marie

Il y a des pays qu'il faut éviter.
Le Quai d'Orsay les répertorie avec plus ou moins de perspicacité, pour le reste il faut compter sur la culture du routard.
Ceci étant Madagascar est un pays sublissime :

http://m.youtube.com/watch?v=1dvdPgaVCgI

Cyril

Ce qui est frappant avec cette rencontre du 19 novembre dernier, et bien sûr le dénouement heureux que l'on attendait tous, et moi le premier, c'est la totale asymétrie avec laquelle les médias, dans leur ensemble, ont couvert les matchs aller et retour.
Au soir de la défaite à Kiev, je n'oublierai jamais les propos tenus par Pascal Praud, des propos virulents, méchants, rudes, dont certains peut-être pourraient fonder une action en diffamation.
Il fallait lire "L'Equipe", comme je l'ai fait le lendemain de cette défaite pour s'apercevoir à quel point l'équipe de France était mauvaise, le mot "dingue" a même été employé pour ceux qui, comme moi, croyaient que cette équipe pouvait se qualifier pour la Coupe du monde au Brésil.
Je fus littéralement stupéfait de cette lecture.
En revanche, le soir de la qualification, changement de ton, on parlait de réconciliation avec les Bleus, de "culture de la gagne" comme si on cultivait le goût de la victoire, de l'abnégation, de la pugnacité en seulement quelques jours.
Je crois qu'en toute chose, l'intégrité est la meilleure des prises de position, que ce soit en politique, dans le sport de haut niveau ou dans l'esprit critique dans le domaine de l'art.

Il est évident qu'il y a une tentative de récupération politique avec cette qualification, l'impopularité du président de la République est au plus bas, atteignant même un record sous la Ve République, le Premier ministre est parfois discutée, même au sein de la majorité, y aurait-il une volonté de se prévaloir de cette qualification pour dévier les problèmes, ô combien nombreux, des Français ?
Pas si sûr, même si ce billet pour le Brésil peut avoir, au sein de l'opinion, une bonne image pour nos gouvernants. En 1998, la victoire à la Coupe du monde a bien fait remonter de sept points la cote de popularité de Jacques Chirac, et de trois points celle de Lionel Jospin, alors tous deux à la tête de l'exécutif !

Reste maintenant à confirmer cette embellie du 19 novembre 2013 au Brésil, comme l'a très bien dit Karim Zéribi, député européen d'Europe Ecologie-les-Verts, sur le plateau d'"On ne va pas se mentir" sur i-Télé, l'équipe de France devra montrer sa réelle qualité, sa réelle valeur lors de la phase finale de la Coupe du monde.

Prochain rendez-vous le 6 décembre prochain, avec le tirage au sort des poules qualificatives où nous connaîtrons alors les adversaires de l'équipe de France.

Achille

J’ai regardé votre interview de Me Temime.
Me Temime est sans aucun doute un excellent avocat. Il a toutes les qualités requises pour cela : intelligence, éloquence, amour de son métier. Il a su, en outre, s’entourer de collaborateurs compétents et zélés qui l’aident à figurer parmi l’élite de la profession d’avocat.

Mais si vous voulez mon avis vos questions sont un peu trop révérencieuses. Elles finissent par mettre mal à l’aise. C’était déjà le cas avec Alain Finkielkraut.

Il me semble que vous devriez poser des questions un peu plus « dépassionnées ». Je suis même sûr que les personnes que vous interrogez préféreraient que vous les « bousculiez » un peu. Cela les mettrait plus à l’aise et elles pourraient exprimer toute l’expression de leur talent sans retenue. Alors que là, on a l’impression qu’elles essaient de se défausser en faisant preuve d'une modestie qu’au fond d’elles-mêmes elles n’éprouvent pas vraiment.

Votre culture de l’élitisme est certes sincère, mais la façon dont vous la manifestez finit par devenir presqu'agaçante parce qu'un peu trop outrancière.
Enfin comme dirait un interviewer célèbre, c'est juste mon avis.

Parigoth

@Alex paulista
Le concept même de binationalité a perdu beaucoup de son sens depuis que le service militaire n'est plus obligatoire: c'est devenu de la double nationalité qui n'implique aucun statut spécifique en France.

Au-delà des questions de loi, de droit, de service militaire ou autres, une sérieuse ambiguïté subsiste.

Nous sommes en dépit des apparences toujours dans un monde violent et conflictuel (même de simples rencontres « sportives » normalement festives sont là pour le rappeler).

Alors, que se passerait-il en cas de guerre « chaude » avec un pays dont les ressortissants même naturalisés « Français » se livrent actuellement chez nous à chaque occasion à force de démonstrations de ressentiment (euphémisme) antifrançais ?

De quel côté seraient-ils alors ?

Rappelons aussi que le Roi du Maroc avait indiqué que la double nationalité n'avait pas de sens pour ses sujets.
En pratique, il suffirait, en fonction du principe diplomatique de réciprocité, qui n'a rien de choquant, de ne pas accorder la nationalité française aux ressortissants de pays considérant que leurs nationaux ne peuvent renoncer à leur nationalité.

Marie

Merci Alex paulista pour ces renseignements.
Ce papa, je m'en doutais, a bien fait de prendre les devants.

@Monsieur Bilger

Je n'ai pas aimé l'interview avec maître Temime. Sa description de la Justice ne me plaît pas. Encore moins le rôle dépeint de l'avocat. Je vous le dis tout de suite, je n'ai pas pu écouter jusqu'au bout !
Justice, avocat, fric !
L'image DSK est là !
L'affaire de Toulouse aussi !
La dernière citée ici également défendue par Dupond-Moretti je crois...

A quoi bon appeler Justice une institution qui permet de ne pas faire rejaillir la vérité mais qui profite au délinquant voire criminel (sans parler de la nouvelle politique pénale) !
C'était déjà l'image que j'avais de la Justice depuis longtemps. Une secrétaire d'avocat m'avait dit un jour à propos d'une avocate qui voulait présenter l'école de la magistrature, "elle n'a pas été acceptée parce que pas assez souple !!"
C'est bien la peine de faire autant de bruit à la veille de la journée du 25 novembre pour appâter des femmes incrédules et qu'elles se fassent une fois encore avoir, mais là, par des avocats et la Justice !

Voyez ce jeune Français ignoré par la France, trop occupée à attiser le racisme à travers de pseudo-arguments, qui a été lynché par la foule, tué à Madagascar et brûlé ! Qu'en disent les ministres ??

JC Samson-Le Havre

@ Parigoth 12:02

J'ai "rebondi" sur votre propos, pour citer des faits singuliers que je venais de découvrir... Il s'agit bien de différences culturelles... Je n'ai pas encore eu l'occasion de rencontrer un plat "cuisine moderne" en France "au sel de Guérande" et "au piment d' Espelette" ; mais j'ai rencontré, dans le sud de la France, des Français de Roubaix qui me disaient ne pas beaucoup apprécier ceux de Tourcoing...

Mary Preud'homme @ Ludovic

Avec le vôtre cela fait 16 !
Il y a certes un billet, mais il y a aussi un fil. Si bien qu'il semble normal de faire parfois une mise au point lorsqu'on est mis en cause ; il n'est pas non plus interdit de répondre à un commentateur (même hors sujet) par simple courtoisie. Apparemment, vous n'avez pas tout suivi ou compris.

Alex paulista

"Les binationaux auront le droit de ne pas adhérer aux coutumes et à la culture de la France..."
Rédigé par : Michelle D-LEROY | 22 novembre 2013 à 11:24

C'est amusant votre manière de retourner les choses. Les binationaux ne demandent rien de plus que d'être considérés comme des nationaux devant la loi et le droit. Ils ne réclament strictement aucun passe-droit au nom de leur binationalité. Le concept même de binationalité a perdu beaucoup de son sens depuis que le service militaire n'est plus obligatoire: c'est devenu de la double nationalité qui n'implique aucun statut spécifique en France.

C'est au contraire le FN qui propose de réduire les droits des gens à double nationalité par rapport aux autres, voire de les "interdire", même si cela n'a pas beaucoup de sens, la nationalité étrangère étant décidée par une autorité tierce et l'individu n'ayant pas forcément la possibilité de la renier.

Achille

@ Ludovic

Désolé mais sur mes trois commentaires deux traitaient du sujet à savoir la victoire des Bleus.

Le troisième concernait une absurdité sortie par un intervenant, sur lequel je n’ai pas pu résister à la tentation de donner mon avis.

Ajoutons ce quatrième commentaire destiné à vous répondre et qui est effectivement hors sujet, tout comme le vôtre d’ailleurs.

Tipaza

@ Ludovic

Ludovic fait partie des braves gens, dont parle Brassens, hommes d’ordre et de principes.
Un premier de la classe, qui se décarcasse pour avoir l’estime du maître, et qui ne comprend pas que les « déviants » ne soient pas punis !!
T’ar voir ta gueule à la récré ;-)

Au fait Ludo, votre post ne parle ni de foot, ni de Hollande, ni des liens éventuels entre le foot et la politique.

Vous êtes hors sujet, ici et maintenant.

http://www.youtube.com/watch?v=Cz9NOhwK1yo


Alex paulista

@ Marie | 22 novembre 2013 à 15:19

Oui Marie, le voyage n'est pas donné. En temps normal il ne faut pas espérer moins de 800 euros pour le vol en période creuse, mais en période critique je pense que le vol coûtera au minimum 1200-1500 euros, et encore en s'y prenant à l'avance. Après, le prix de l'hôtel varie énormément. Les hôtels chics vont être saturés par les étrangers, les hôtels moyens mais corrects vont être pris d'assaut par les Brésiliens.
En prenant tout cela en compte, je pense qu'un voyage à 2500 euros est une bonne affaire si on ne connaît pas le Brésil. Si on connaît des gens, il y a moyen de trouver des arrangements chez l'habitant ou d'anticiper des contacts vers des hôtels simples mais honnêtes et bien situés. Si quelqu'un devait aller à São Paulo en dépensant peu pour le logement, je lui recommanderais un hôtel pour VRP:
http://www.hotelmakuxis.com.br

Mais c'est juste pour y dormir: il y a des endroits plus glamour où faire la fête !
Si on reste peu de temps ou qu'on a plus de budget, on peut aussi se faire plaisir dans un bel hôtel bien situé également:
http://www.melia.com/pt/hoteis/brasil/sao-paulo/melia-jardim-europa/index.html

Marie

Notez que Benzema avait déclaré, après le premier tour, je crois, à propos de l'Ukraine : "On est meilleur qu'eux... sur le papier !"
Ce qui, étant donné le score de la première rencontre, avait fait hurler !

Après le papier, le terrain, donc il y a une évolution conséquente.
La France se bouge !

Savonarole

Ludovic | 22 novembre 2013 à 18:24

Vous avez raison Ludovic, mais l'actualité s'est emballée avec cette affaire de Libération.
Pardonnez-nous. Au nom de mes collègues je vous présente ici toutes nos excuses.
Mais dites donc, à part ça, vous avez quelque chose à nous dire hein ?

Jabiru

@Savonarole

Que pensera cette pauvre victime, qui n'est pas un magnat de la presse, de votre pardon ?

ludovic

Sur les 53 commentaires postés à l'heure à laquelle j'écris, je suis surpris de constater parmi les plus récents d'entre eux, que près d'une quinzaine n'ont rien à voir avec le billet de notre hôte : entre l'indigence du pouvoir socialiste, les références à Dehkar allant même jusqu'à légitimer ses actes, les considérations sur la prostitution, autant de thèmes ayant fait l'objet de précédents billets de Philippe Bilger.
Parmi les auteurs hors sujet, je citerai dans un inventaire à la Prévert : Jérôme, Tipaza, Jabiru, Savonarole, Michelle D. Leroy, Achille, Rodolphe Dumouch, Genau, Mary Preud'homme et j'en oublie sans doute.
Je sens qu'on va me tomber sur le râble mais je trouve que ces hors sujets car il ne s'agit même pas de digressions auraient trouvé ailleurs sur ce blog une place plus légitime.

oursivi@jabiru

Rédigé par : Jabiru | 22 novembre 2013 à 13:51

Oui, Jabiru, ils perdent vraiment les pédales, parfois...

AO

Savonarole

@Jabiru

Tipaza n'a pas tout à fait tort.
Que disais-je alors que la brute circulait encore dans les rues de Paris ?

"Quoi qu'il résulte de toute cette affaire, le journalisme français doit changer de braquet. C'est un journalisme de guerre civile. Les centres de formation de journalisme doivent être fermés. France Inter et France Culture doivent être vendues au privé. Comme en Espagne où l'on vend les télévisions (cf Le Monde). Un bac+ 5 devrait être obligatoire pour avoir accès à la profession .
Je n'ai aucune sympathie pour ce jeune homme traqué dans les rues de Paris, toutefois il sera intéressant de l'écouter lors de son procès, s'il nous dit "j'en pouvais plus de tous ces c..s", alors il aura mon pardon. "

Rédigé par : Savonarole | 19 novembre 2013 à 13:49

Michelle D-LEROY

@ Savonarole
==="Le FN est une machine à toujours faire gagner la gauche."===

Vous avez entièrement raison et aux prochaines élections ce sera le cas grâce aux nombreuses triangulaires.
Reste que la droite UMP/UDI est désespérante et suiveuse et sans l'idéologie affligeante des socialistes, elle a des points communs avec eux.

L'abstention est invisible et à la présidentielle, elle a aussi largement contribué à faire élire le Président et sa clique.
Après 18 mois, la France et les Français sont épuisés, alors après cinq ans...
J'avoue être déboussolée.

Je ne comprends pas comment, avec tant d'individus, intellectuels brillants, démocrates, relativement jeunes et dynamiques, amoureux de leur pays, conscients du déclin économique et culturel si criant, il ne sorte pas du rang une personnalité charismatique et avec des idées. Une personnalité qui ne serait pas engluée dans les discours traditionnels qui nous endorment depuis quarante ans. Peut-être un individu non formaté aux écoles prestigieuses de notre République puis aux cercles, loges, think tank et autres lieux de la pensée unique ?

En attendant, il faut bien se défendre contre le grand n'importe quoi et un gros score du FN aurait peut-être pour effet de secouer les rêveurs.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.