Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • RMC, "Les grandes gueules"
    Vendredi 18 avril de 12h30 à 13h, avec Alain Marschall et Olivier Truchot.
  • Radio Courtoisie
    Vendredi 18 avril de 9h à 10h30.
  • France Musique, "Les traverses du temps"
    Jeudi 17 avril de 19h à 20h, avec Marcel Quillévéré.
  • LCI, "Choisissez votre camp"
    Jeudi 17 avril de 10h10 à 11h, avec Valérie Expert.
  • Europe 1, "Le parti pris de Philippe Bilger"
    Tous les dimanches à 12h52, dans l'édition Europe 1 week-end présentée par Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 27 mai, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur philippe.bilger@wanadoo.fr ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou philippe.bilger@wanadoo.fr

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« Maurice Ronet : la victoire du vaincu | Accueil | Mandela tous les jours »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef019b023ad2f9970c

Voici les sites qui parlent de A votre santé, monsieur le président ! :

Commentaires

Ricard

Monsieur Philippe Bilger, j'apprécie bien vos billets qui dénotent du bon sens et de la mesure. Mais dans celui-ci vous avez été d'après mon estimation excessivement laudatif. Vous dites "vous êtes tout sauf un faible" moi je pense que cet homme est un faible et que hélas assuré par sa fonction qui le revêt peu à peu d'une certaine infaillibilité il nous amènera comme les dernières manifestations l'ont démontré
à tenir des positions extrêmes pas tout à fait conformes à la démocratie.
Une des caractéristique des faibles est l'entêtement.

Camille  @  Parigoth

@ Parigoth 10.12 14:31

Les hommes du régime peuvent dire et penser ce qu'ils veulent, de même que les contradicteurs de l'idéologie gauchiste, ou même les gens tout simplement normaux, ma propre idée est faite sur l'existence dans les commentaires de ce blog d'une propagande Front National éhontée, au moyen de liens à jet continu contenant des distorsions effarantes de la réalité, des amalgames stupides, de fausses-vraies révélations plus fantaisistes les unes que les autres, tout cela pour entretenir un climat favorable à l'avènement au pouvoir de ce parti.
Certes, je pourrais ne pas lire les passages concernés. Mais j'en deviendrais alors implicitement complice, car qui ne dit mot, consent.

bernard

Sarkozy ? Tu ne le verras plus !...... Il est où, l'avion ?.......
A côté du Président Hollande, l'Autre est un humoriste au petit pied.

Mary Preud'homme

Parigoth(isme)
paranoïa, hystérie, gauchisme,
----
Des mots dont vous êtes coutumier (ère)... à propos de tout et de rien...
Un peu facile d'étiqueter les gens qui ne partagent pas vos idées, ou dénoncent vos contradictions, ce qui vous évite de répondre sur le fond, ici comme sur d'autres billets, où vous ne venez manifestement que pour faire passer votre propagande.
Quant au sectarisme, qui empêche tout échange, il n'est ni de droite ni de gauche, ni du centre, il EST tout simplement. Bien qu'il se réfugie et prospère le plus souvent parmi les extrêmes dont on retrouve sur ce blog quelques spécimens bien gratinés !

Marie

@Parigoth | 10 décembre 2013 à 14:31
Cette moralisation d’une femme qui est en faveur de l’adoption d’enfant(s) mineur(s) par des homosexuels ; qui ne reconnaît pas à un enfant dès sa naissance le droit d’avoir un père et une mère ! N’est-ce pas magnifique !

@Tous,
Faire financer grâce au Téléthon la torture animale ! Il ne faut rien dire là, information étouffée !!!

« Expérimentation animale : LES CHIENS COBAYES, face cachée du Téléthon !
C’est peu connu, mais une partie des dons versés au Téléthon finance la recherche sur des chiens. Reportage dans le chenil où ont lieu les expérimentations. »
http://lesbrindherbes.org/2013/12/04/experimentation-animale-les-chiens-cobayes-face-cachee-du-telethon/

Vive le téléthon !


Extrait de l’émission « Mots Croisés » du 07 octobre dernier !!!

« Source video : http://www.youtube.com/watch?v=8fJipikKTiQ#t=25

À partir de 18:40, Malek Boutih explique tranquillement à Florian Philippot: « Même si vous gagnez, vous aurez un problème de légitimité à notre égard. On ne se laissera pas faire. »
- « Vous n'êtes pas républicain alors », répond F. Philippot.
- « Oui. Parce que vous n'êtes pas républicains ».
- « Vous ne respecterez pas le verdict des urnes. C'est ce que vous dîtes ce soir. Vous ferez quoi ? Un coup d'Etat ? »
- « Il faut mettre tout le monde devant ses responsabilités. Soit on s'en sort ensemble, soit on est parti dans un pays où tout le monde va se battre contre tout le monde. Il faut le dire parce que c'est comme cela que cela va se passer. »
[...]
- À partir de 54:00, alors que Florian Philippot tout au long de l'émission a défendu un modèle politique 100% républicain... fondé sur la "souveraineté nationale", "souveraineté du peuple", (article 6 de la DDH de 1789...), Malek Boutih affirme quant à lui : « Il y a une chose qui est claire, si jamais ils ont le pouvoir (le Front national), les règles du jeu vont changer. Et c'est pour cela que je vous ai dit que je n'étais pas prêt d'accepter cela. Moi je ne l'accepterai pas. »
- « Vous prendrez les armes », ironise Florian Philippot.

Autrement dit, Malek Boutih avoue à demi-mot que le système politique fondant la légitimité politique sur la souveraineté nationale, expression de la souveraineté du peuple (article 3 de laDDH de 1789, "le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation"..) - ce que n'a pas arrêté d'asséner Florian Philippot dans cette émission - n'est qu'un mensonge et que le jour où le peuple réel devrait arriver au pouvoir, cela ne serait pas permis. Que voulez-vous, n'est pas républicain qui veut ! Décidément les loges maçonniques nous cachent bien des choses derrière leurs beaux discours...

N'y a-t-il pas des lois qui répriment ces appels inouïs à la violence et à la guerre civile ?... »
http://christroi.over-blog.com/article-deux-poids-deux-mesures-si-le-front-national-gagne-les-elections-le-ps-malek-boutih-explique-qu-i-120478765.html

Ahhhhh ! Mais c’est sans doute royaliste intégriste... de tels propos !!

Parigoth

@Camille
des sites d'extrême droite ou assimilés

Ne croyez-vous pas qu'il serait bon d'éviter de tomber dans la paranoïa fomentée par les hommes du Régime à propos d'une prétendue « extrême droite » mythique, invoquée à propos de tout et de rien, ou plutôt à propos des contradicteurs de l'idéologie gauchiste ou bien à propos des gens tout simplement normaux qui refusent d'applaudir bêtement à des lubies délétères ?

Jean-Marie GRESSET

« Puis-je vous dire que, pour moi, un Hollande qui déçoit est infiniment plus supportable qu'un Sarkozy qui irrite »

Comme cela a du reste été très bien commenté sur ce blog, les fanfaronnades de Sarkozy ont beaucoup irrité, ce que ne dément pas l’analyse « sondagière » quand elle conclut au rejet de la personnalité de l’ancien président plus qu’au rejet de sa politique. Inversement, si l’actuel président conserve un certain capital de sympathie, son action voire « son hésitante inaction ou son hésitation inactive » pour reprendre une pointe récemment employée par… Jean-Louis Borloo (qui parle d’expérience), suscite une déception profonde, y compris au sein de ses propres électeurs.
Alors, comme l’écrit notre hôte, plutôt la déception avec Hollande que l’irritation avec Sarkozy… A voir. Quand la raison s’efface devant les sentiments, si l’on souhaite rester aimable, ou quand l’analyse cède le pas au parti pris si l’on a moins de pudeur, on n’est pas loin de l’esprit de Saint-Germain-des-Prés, quand une intelligentsia prétentieuse proclamait sûre d’elle-même et sans crainte d’être contredite, qu’il fallait mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Aron. L’idéologue « généreux », icône de la gauche morale, dont les révélations sur la réalité des paradis socialistes n’avaient pu dessiller les trompeuses espérances, plutôt que l’intellectuel engagé, terriblement lucide mais éditorialiste de la presse impérialiste. On connaît la suite.

La prostate maintenant !
« Cette controverse est grotesque puisqu'elle oublie que la sphère de la vie privée doit absolument être respectée quand aucune incidence politique sur l'exercice du pouvoir n'est susceptible d'en résulter. On a même osé soutenir que vous auriez maigri à cause de cette malheureuse prostate… »

Que François Hollande ne fût pas tenu à quelque communication que ce soit concernant son état de santé en février 2011, alors qu’il n’était pas encore candidat à l’élection présidentielle et n’était pas non plus le candidat le plus probable de son parti, nul ne peut sérieusement en disconvenir. Il y aurait même beaucoup à dire sur cette obsession de la transparence au sein de la sphère politique, qu’elle soit médicale ou patrimoniale, et sur la frénésie législative voire constitutionnelle pour encadrer ce qui ne devrait pas avoir besoin de l’être. Mais quand une société entend se défaire de la morale, universelle et transcendante, pour se gargariser d’éthique, à géométrie variable, il faut accepter d’en payer le prix.
Pour autant, dès lors qu’une information a été rendue publique (elle n’avait pas à l’être) et qu’elle n’a pas été démentie par le communiqué de l’Elysée, toutes les interrogations qui se sont exprimées sont-elles inconvenantes et dépourvues d’intérêt, au motif que cet épisode de la sphère privée n’aurait aucune incidence sur l’exercice du pouvoir ? Oui, il y a d’autres causes possibles à un amaigrissement notable qu’un régime diététique, à propos duquel le service de presse du futur candidat Hollande avait très abondamment communiqué. Et puis, rappelons-nous : le lumbago présidentiel de 1981, prolongé d’une longue liste de certificats médicaux bidonnés n’ont-ils pas permis à François Mitterrand de dissimuler pendant près de quatorze ans qu’il était atteint d’un cancer métastasé de la prostate, alors que des « rumeurs infondées » et probablement malveillantes s’en étaient fait l’écho quelque six mois après son élection du 10 mai 1981.
Au-delà de cette polémique qu’il faut souhaiter sans lendemain, formons plutôt des vœux pour que François Hollande, qui semble s’attacher à suivre François Mitterrand en empruntant les chemins d’un rapport, disons distancié avec la vérité, sache un jour lui aussi se hisser au niveau de l’homme d’Etat, comme François Mitterrand avait su en faire la démonstration, en de rares occasions mais de manière décisive, notamment dans un discours magistral tenu devant le Bundestag en 1983.

bernard

Encore un billet pour nous parler en mal de Sarkozy.
Ca urge tant ?
Bof !

Jean-Paul Ledun

Vraiment touchant Philippe.

Vous auriez pu vous épargner 99% du billet et aller directement à sa conclusion tellement la ficelle est apparente.
Bon au moins vous avez mis un peu d'émotion dans mon début de journée.
Merchi.

Carl+Larmonier

"Moi vouloir manger. France, toi, nous aider" s'exclame une mère avec son bébé dans les bras, entre agressivité et douleur profonde ; et cette image représente l'ensemble de ce peuple dans le désarroi le plus sombre.
Moi je dis, on n'est pas sorti de l'auberge.

fugace

Certes Normal Ier a des qualités, et une idéologie qui fait encore vibrer P.B. sans que l’on sache vraiment pourquoi. Le sait-il lui-même ?
En admettant que si son parcours et sa capacité d’analyse et de synthèse sont des atouts, c’est à mon sens très largement insuffisant pour être président de la République, et chef d’Etat, du pays France. Il est à l’évidence fort démuni de ce « plus », que j’ai déjà nommé « pointe de génie », reçue dans son berceau. Et cette pointe-là je ne la détecte aucunement chez F. Hollande ; pas même celle de l’honnêteté politique et/ou du talent. Mais ce n’est que mon avis.
Même élu démocratiquement pour un second mandat N.S. savait qu’il n’échapperait pas malgré tout à la contestation - imbécile - de la rue, puisque notre gauche demeure et demeurera intolérante hors de son idéologie (sa religion) soi-disant partageuse. Le slogan de leurs chefaillons n’est-il pas toujours et encore : « Charité bien ordonnée commence par soi-même » ; les meilleures preuves en sont leurs revenus cumulés et les revenus insolents des cadres de la fonction publique.
La contestation de la rue viendra de toute façon (avec ou sans Mélenchon), car en élisant un François Hollande par défaut, et surtout sans l’envergure nécessaire à la gouvernance d’un Etat comme la France toujours coupée en deux, et pour cause, il ne pourra que la retarder. Aussi s’il a été élu par défaut, c’est que nombreux savaient qu’il n’y a pas dans ce pays d’autres solutions que de toucher le fond pour que les pendules soient enfin remises à l’heure. En élisant un incompétent, les choses allaient de fait se réaliser. Tenez-vous prêts car ça va tanguer fort ! quand et combien de temps ?, mais on y va.

Hollande est intelligent, mais il ne sait pas s’entourer. La preuve est ainsi faite que ce n’est donc pas un Chef. Moi Président ! faut-il en rire ou pleurer ?

genau

La vie privée a droit à un respect absolu si aucune conséquence politique n'en résulte...
Pas vraiment d'accord. Il est d'ancienne jurisprudence que lorsqu'une personne expose publiquement sa vie privée ou en fait un argument, celle-ci perd de son inviolabilité. Certes, cela vaut surtout pour les gens du monde médiatique, les acteurs, mais n'y sommes-nous pas en plein ? Ne nous a-t-on pas imposé une concubine hargneuse, méchante et dont les dents rayent le parquet ? Les hommes politiques, comédiens et bateleurs, seraient-ils privilégiés ? Faudrait-il aussi parler de respect, comme un certain Thuram, joueur de water polo, en parlait entre deux claques ?
En revanche, vous avez raison de dire qu'on se moque éperdument de la santé de M.Hollande. L'important, c'est qu'il fasse son travail correctement et rende des comptes à la sortie. Pour le reste, que la malepeste l'emporte, c'est son affaire.

anne-marie marson

@Camille @ Marie | 08 décembre 2013 à 14:51

Comme vous le dites, la liberté d'expression est un droit inaliénable, à droite comme à gauche.

Parigoth

@Michelle D-LEROY

Le vrai courage de François Hollande aurait été de parler aux autres chefs d'Etat européens pour qu'ils nous prêtent main-forte.

Ou tout simplement qu'il leur ait demandé de mettre la main au portefeuille.

Catoneo

A chercher la comparaison et malgré les efforts en tout genre pour ressembler au Florentin de référence, je trouve plus de traits communs entre Jacques Chirac et François Hollande que notre hôte n'en démontre contre Nicolas Sarkozy ; Mitterrand restant hors de portée. Déjà il faudrait faire l'Observatoire !!

Ectoplasmique à l'intérieur sauf à régler minutieusement la drosophilie quotidienne d'un roi fainéant, M. Hollande se plaît à l'exportation où il n'est pas encore sifflé.
Qu'on ne le prenne nulle part encore pour un "grand" de la planète ne l'inquiète pas ; il sait qu'il faut commencer modeste dans le métier pour dépasser les autres à la fin. La recette a fait son succès aux primaires socialistes, ce style lui convient.
Devant nous le phare du monde en construction !

Camille @ Marie

@ Marie

La liberté d'expression est un droit inaliénable, mais depuis des mois, inonder ce blog de liens vers des sites d'extrême droite ou assimilés vous amène à proférer un tissu d'absurdités dont vous n'avez même pas conscience. Je n'entrerai pas plus avant dans la polémique et vous salue bien.

Jabiru

C'est Pierre Lellouche qui s'indigne cette semaine au motif de voir les soldats français devenir les mercenaires quasi gratuits de l'Europe. Des soldats qui sont partis seuls exposer leurs vies, aux frais du contribuable français qui va payer l'essentiel de l'addition. Manifestement les priorités du Président ne sont pas les mêmes que celles de ses concitoyens à qui il va faire les poches pour satisfaire ses velléités de devenir le sauveur de l'Afrique, continent courtisé par d'autres grandes puissances qui remporteront la mise. Et l'Europe dans tout ça, elle en est où sur le plan militaire ?

Marie

Ma commisération va au peuple de France ! Et non à des sangsues : les enfants de la Veuve asservis ; une partie du peuple n’a pour eux qu’une vision très particulière de leur sort futur…
Personnage cloné d'un François Mitterrand nettement plus imposant ! Retenir de lui : la maîtresse, l'entretien et surveillance de ses enfants, la prostate... c'est un peu maigre comme admiration !

Après la litanie des « moi je », les Français ont vu se décanter le cru Hollande ! Sa malhonnêteté commence tout d’abord par le fait de n’avoir pas annoncé cette opération de la prostate que dut subir aussi François Mitterrand, qui a eu la même omission au même moment ! Sans parler des effets de cette annonce dans les supposées tractations politiques… Alors, ou on se tait totalement parce qu’il n’y a rien à craindre d’une opération bénigne ou on la dénonce avant des élections par rectitude et loyauté envers la France !! Mais y a-t-il encore une France ?? ou juste une colonie !!
J’ai même entendu parler à son sujet d’autre chose beaucoup plus grave, mais là, je n’ai qu’un ouï-dire !

Sa volonté sans doute de démontrer à Ségolène Royal que, lui, était capable de se faire élire ! Mais surtout l’appât du gain et du pouvoir primant sur le sérieux et l’honnêteté face à une France en crise ! Voilà ce que l’on en retiendra !
Combien de surprise(s) allons-nous encore avoir ??

Le coup du cancer de sa ministre, là aussi, les Français n’en ont rien à f…. ! Surtout quand il est question de pratiquer l’euthanasie sur les personnes âgées et les enfants ! Et on se souvient de son cynisme face à la démission du Pape Benoît XVI ! Comme quoi…
Les Français n’oublient pas non plus le mariage pour tous, le Queer enseigné dès le primaire, les cours de sexualité à des mineurs de moins de 13 ans et la ligne azur imposée… l’euthanasie, la libéralisation de la recherche sur l’embryon humain…
Arrêtons là l’admiration !!
Vous n’ignorez pas ces enfants allemands d’une école primaire (puisque ce pays est la nouvelle marque repère de la France, soudainement !) hospitalisés après que leur instituteur leur a demandé de colorier l’image de l’appareil reproducteur d’adultes !
Vous n’ignorez pas ces Allemands qui, ayant mis leurs enfants en cours par correspondance, parce que refusant l’éducation sexuelle à l'école imposée à des mineurs, ont vu débarquer la Polizei pour leur retirer leurs enfants, les informant qu’ils n’étaient pas près de les revoir !!
Par contre, la Norvège qui a rejeté le délire Queer ! Là, personne ne l’évoque !

La violation de la loi face au CESE, le mépris face au peuple qui s’exprime…
Je passe sur les intimidations faites aux opposants au mariage Taubira : violences physiques sur religieux, sur des manifestants pacifiques, destruction et profanation de lieux de culte… Forces de l'ordre utilisées hors contexte et qui ne bougent pas lorsque l'insécurité règne !
La gauche est même allée jusqu’à détruire des timbres d’affranchissement pour imposer ceux qui arborent la tête d’une Femen qui a agressé un prêtre dans l’enceinte de Notre-Dame de Paris !!

Recherche sur l’embryon humain dont la libéralisation a été votée cet été, que la télévision collabo qui a traité les opposants au mariage Taubira, à la destruction de la famille, à l’euthanasie, à la recherche sur l’embryon humain… d’homophobes, d’anti-français… tente de la faire financer par ces mêmes opposants devenus intéressants à travers leurs dons lors du week-end Téléthon ! Les finances allant à cette recherche en partie !
http://www.vous-trouvez-ca-normal.com/archives/archive/view/mailid-37/key-69916e4d56a2228a36dbdbafe573930a/subid-2-99473ae91f3597081183012e3877477c

Il ne faut pas oublier le fameux logiciel Louvois abandonné, maintenant, mais pas la facture de 150 millions, à l'origine de situations catastrophiques pour les militaires partis en missions "humanitaires" notamment ! C’est magnifique de les envoyer gratis pendant que leurs familles sont saisies, doivent vendre leurs biens, pour défaut de paiement des soldes…
Faisons l'impasse sur le manque d'armes ! On ne peut pas armer des rebelles terroristes ailleurs qui iront tuer nos soldats avec nos armes et permettre à l'armée française de se défendre au Mali ou en Centrafrique ! Il faut rappeler quand même que des militaires sans armes furent envoyés en mission en Centrafrique pendant que Hollande armait des rebelles en Syrie et que l'armée partait au Mali au début de l’année 2013 !
http://www.dreuz.info/2013/03/scoop-dreuz-a-bangui-une-patrouille-de-larmee-francaise-sans-arme/

Et c’est là qu’aujourd’hui l’armée est envoyée ! Armée qui commence à faire entendre son mécontentement donc envoyons-la en Centrafrique !
http://soldatducontingent8308.wordpress.com/2013/10/18/larmee-francaise-contre-lelysee/

Armée que Hollande place dans les mains de la franc-maçonnerie !
Armée appelée à disparaître !
Armée qui manque de moyens mais pour cela, Hollande et sa clique qui ont un devoir moral de montrer l’exemple viennent de nous faire un beau numéro de fraude fiscale : comptes dans des paradis fiscaux et pour un président moralisateur ne pas avoir déclaré sa maîtresse officielle (impôts, patrimoine) avec qui il vit depuis quelques années, démontre là encore la politique UMPS de la tromperie face à l’impôt qu’il ne s’est pas gêné d’augmenter à forte dose ! Maîtresse qui est entretenue sur les finances des Français et qu'un magistrat saisi d'une plainte d'un contribuable a refusé dernièrement de juger !

Mais on efface l’ardoise du journal L’Humanité, on paie un logement au Kosovo à la famille de Leonarda, qui nous a coûté près de 550.000€, à qui d'autres encore ?? On indemnise, on indemnise, on indemnise !

« Moi je » a démontré là encore le mensonge de sa campagne présidentielle : transparence, même ses ministres ne sont pas "blancs", pas besoin de vidéo trafiquée ; il n’y a que l’eau qui est transparente et encore tout dépend de la profondeur de l’étendue la contenant !
Alors, oui, cessons la béate attitude ! Et replongeons-nous dans les fables de La Fontaine ! Comme quoi, les siècles bougent mais pas la mentalité de l'homme !

Il est loin le temps où madame de Gaulle surnommée tante Yvonne se montrait non seulement discrète, respectait la position qu'est celle d'un chef d'Etat, et ne s'imposait pas partout et pour quelles causes en plus !!

Le peuple a annoncé son jour de colère, le 26 janvier !

Boris

« On va racler les fonds de tiroir du socialisme ».

Vous êtes injuste, monsieur Bilger ! Quand on pense au mal que la rue de Solférino se donne pour vous faire plaisir ! Jetez donc un oeil au site du Monde, où Anne Hildalgo vient de publier le projet le plus novateur depuis la fin du Front populaire. La brave dame arrive même à faire la synthèse entre l’anarchisme et l’écologie ! La preuve :

Programme de Jules Dépaquit, Commune Libre de Montmartre, 1920 : « L’eau sera supprimée. Les fontaines feront jaillir du vin rouge, rosé ou blanc selon le goût des habitants ».

Programme d’Anne Hidalgo, Municipales de 2014 : « Nous créerons deux fontaines pétillantes par arrondissement, d'où jaillira de l'eau gazeuse ».

Sans parler des propositions carrément inclassables :
« Mon idée est de créer un endroit qui ressemblerait un peu à celui du film Fame »…

Evidemment, par rapport au dernier CD solférinien, la BO déchire !
http://www.youtube.com/watch?v=PupJdQ_xuFE

Michelle D-LEROY

Nous venons de déployer nos troupes à Bangui, comme nous sommes allés chasser les djihadistes au Mali.
Nous pourrions nous en féliciter et reconnaître au Président d'avoir agi comme il le fallait, éviter les massacres.

Pourtant, le coût de ces interventions, alors que le budget de l'armée est réduit, que nos gendarmes n'ont plus les moyens de payer leur essence, est disproportionné avec nos finances si "raplaplas".

Le vrai courage de François Hollande aurait été de parler aux autres chefs d'Etat européens pour qu'ils nous prêtent main-forte.
Là encore ce n'est qu'un semi-succès.

Carl+Larmonier

J'oserai dire à votre santé, Monsieur le nouveau président de l'Afrique. Santé qui pourrait devenir rapidement défaillante, les troupes en place devant éviter en dernière instance le développement d'un génocide.
Hier on pouvait voir des groupes islamistes narguer nos troupes en se baladant sur les lieux mêmes de leurs méfaits et passer tranquillement et sûrement devant les troupes françaises sans que celles-ci bougent d'un iota.
L'Afrique convoitise du monde entier, des Chinois jusqu'aux Turcs mais maintenant Afrique sous la protection de la France.
Ca me fait penser au vieux film d'animation fantastique "L'Histoire sans fin" où un enfant caché dans un grenier ouvre un vieux grimoire qui va le happer, faisant en sorte qu'il devient le héros, conclusion finale, lorsqu'il a remporté sa mission ; à ce moment-là le grimoire se referme et l'enfant revient à la réalité.
J'espère que l'on ne va pas vivre une sorte d'histoire sans fin sur le seuil de l'Afrique et que l'occupation de la France s'arrangera favorablement pour que ce triste grimoire se referme à son tour depuis que la France l'a ouvert.

Robert

Votre adresse directe au président de la République sonne, Monsieur Bilger, à l'évidence comme une lettre ouverte, voire comme une bouteille à la mer. Sans doute voudriez-vous être entendu. Mais je crois que seul le grand silence vous répondra !

De fait Monsieur Hollande, qui se prétend "normal", ne l'est pas plus que son prédécesseur, car aussi atteint de l'ambition des sommets où il aime à se retrouver.
Le problème est qu'il n'est pas crédible dans ses interventions publiques et qu'il n'a offert à la France que l'attente de l'inversion de la courbe du chômage.
Pour le reste, sa politique africaine semble être la seule à se révéler positive dans la prise en compte stratégique pour la France. Mais il est loin d'avoir réussi à en convaincre ses partenaires européens dont la pensée stratégique confine au néant, ou tout au moins à la dissolution dans le grand marché américain.

Les caps fixés par Monsieur Hollande ne sont pour l'instant que ceux d'un comptable gestionnaire dont les vues semblent se limiter aux statistiques et aux dogmes du ministère des Finances, hauts fonctionnaires à qui il ressemble trop pour leur imposer sa volonté.

Mais peut-être devra-t-il changer de posture si la crise sociale et sociétale (cette dernière qu'il a aggravée par pure idéologie et bas calcul politique) éclate brutalement et s'il échoue à la museler. Alors nous verrons réellement quel homme il est...

Véronique Raffeneau

"Je sais bien qu'il faut garder une part d'enfance, ou plutôt d'adolescence dans le cas présent, et qu'on n'est pas obligés de se comporter en adultes tout le temps, mais tout de même, pourrait-on un peu sortir de ce couple infernal béatification/diabolisation ?" (Lucile)

Une observation au sujet du commentaire de Lucile avec lequel je suis d'accord.

Ni esprit d'enfance, ni celui d'adolescence.

Admirer ou détester des politiques relève pour moi d'une posture luxueuse.

Ailleurs - comprendre en marge du cercle médiatique et parisien - l'indifférence règne en maître.

Xavier NEBOUT

La France, Monsieur Bilger, il faudrait que vous descendiez la voir de plus près. Prendre un peu de l’air du monde qui se fait du souci pour son avenir vous ferait du bien.

Tous les organismes économiques internationaux et la Cour des comptes disent depuis le début qu’il faut réduire le nombre des fonctionnaires, le nombre des élus, baisser les charges patronales et virer notre code du travail, mais non, rien, absolument rien, et chaque jour notre pays s’enfonce, et creuse encore son déficit de balance commerciale et par là même sa monstrueuse dette.
Vous attendez que combien d’entreprises et de ménages de plus soient ruinés, pour le prendre pour ce qu’il est, ce sinistre individu ?
Dire à son sujet qu’il est faible serait encore bien modéré, c’est de lâcheté et de fourberie dont il s’agit. Côté fourberie, il n’est pas assez intelligent pour avoir fait mieux que les autres chefs d’Etat qui l’ont précédé, par contre c’est de toute évidence le plus lâche.

Côté eschatologie, vous avez aussi tout faux.
Selon toutes les grandes religions, au moment du jugement ou au moment où l’on se juge soi-même, c’est sur ses actions que l’on est jugé ou que l’on se juge. Quant au capital dont vous parlez, il est demandé ou l’on se demande ce qu’on en a fait (qu’as-tu fait de tes talents).

Véronique Raffeneau

"...puis-je vous dire que, pour moi, un Hollande qui déçoit est infiniment plus supportable qu'un Sarkozy qui irrite."

Mais en quoi un Hollande pourrait-il vous décevoir ?

Ce président incarne la Présidence rêvée pour tous ceux qui depuis 40 ans, dans leur quotidien, un réel fonctionnarisé et haut fonctionnarisé, surprotégé de tout, n'a jamais eu à supporter les conséquences des inconséquences des politiques au pouvoir ces quarante dernières années.

Dans votre esprit, les crises multiples et successives auxquelles sont confrontés tous les autres ne débutent qu'avec la présidence Sarkozy, voire même elles sont l'œuvre et à mettre au passif de la seule présidence Sarkozy.

"...tant, paraît-il, cette tendance est perverse chez moi qui parvient à distinguer l'homme et son action, le caractère et la politique, ce que vous êtes et ce que vous accomplissez ou réalisez médiocrement."

La façon dont cette présidence soigne et cajole le réel fonctionnarisé dit tout de ces personnalités qui manquent du plus simple et du plus évident courage politique, de courage tout court.

Comment peut-on, à ce niveau-là, considérer que l'absence de courage reste somme toute une carence et un manquement accessoires, périphériques, quelconques, bref sans signification quant à la personnalité et au caractère d'un président de la République ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.