Ma Photo

Dans les médias: internet

  • FigaroVox
    Chronique hebdomadaire
  • ma chaîne YouTube
    Entretien de 38 mn avec Alain Finkielkraut, diffusé le 14/11/2013 Entretien de 54 mn avec Maître Hervé Temime, diffusé le 22/11/2013 Entretien de 50 mn avec Robert Ménard, diffusé le 29/11/2013 Entretien de 45 mn avec Eric Zemmour, diffusé le 6/12/2013 Entretien de 52 mn avec Edwy Plenel, diffusé le 13/12/2013 Entretien de 50 mn avec Michel Erman, diffusé le 3/01/2014 Entretien de 40 mn avec Elisabeth Lévy, diffusé le 14/03/2014 Entretien de 50 mn avec Olivier Besancenot, diffusé le 18/04/2014

Dans les médias: radio & télévision

  • RMC, "Les grandes gueules"
    Vendredi 18 avril de 12h30 à 13h, avec Alain Marschall.
  • Radio Courtoisie
    Lundi 21 avril à midi.
  • France Musique, "Les traverses du temps"
    Jeudi 17 avril de 19h à 20h, avec Marcel Quillévéré.
  • Europe 1, "Le parti pris de Philippe Bilger"
    Tous les dimanches à 12h52, dans l'édition Europe 1 week-end présentée par Patrick Roger.

Dans les médias: presse

  • Le Figaro Magazine
    Vendredi 18 avril, débat sur la réforme pénale entre PB et Dominique Raimbourg, sous l'égide de Patrice de Meritens.
  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Mardi 27 mai, de 9h à 12h : "Comment s'exprimer en public ?" Renseignements et inscriptions sur [email protected] ou 06 11 53 04 91
  • L'objectif de l'Institut de la Parole est de proposer des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique des personnalités et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense également des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations pratiques liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Elles peuvent être sollicitées la veille. Philippe Bilger, magistrat honoraire, Président-Fondateur de l'Institut de la Parole, propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires. Tél : 0611530491 ou [email protected]

Mes liens favoris

Diffusion

  • Wikio
    Wikio - Top des blogs

Mentions légales

  • Directeur de la publication: Philippe Bilger
    SixApart sa 104 avenue du Président Kennedy 75116 PARIS
Blog powered by Typepad

« La France de Sézanne, le Paris de Taubira | Accueil | Maurice Ronet : la victoire du vaincu »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c86dd53ef019b02047dae970d

Voici les sites qui parlent de Après Fillon, Juppé ? :

Commentaires

Luce Caggini

Yesssssssss Philippe

Pas d'acrobatie juridique de Jack Lang, le coq Valls est déplumé, Barbara Pompili a tenu la route.

calamityjane

Hors sujet : Monsieur Valls est en Corse pour soutenir les familles concernées par l'attentat pendant que le fils de Monsieur et Madame Trierweiler récidive, même en
ZSP, et que les gendarmes ont autre chose à faire quand la police fait des rapports qui restent lettre morte.
Justice à deux vitesses.
Politique à deux vitesses.

Ludovic

Tiens, si l'on en croit le site du Nouvel Observateur ce jeudi, Nicolas Sarkozy s'apprêterait à créer un nouveau parti politique afin d'éviter la primaire de 2016 à l'UMP, mais aussi parce que l'UMP aurait une image trop abîmée et qu'il ne veut pas que sa propre image soit trop liée à l'UMP.
On croit rêver, loin de faire son autocritique, l'ex-président considère que l'image de son propre parti est trop réductrice pour le grand rassembleur qu'il s'imagine être. Tant de suffisance et d'immodestie indisposent, N.S. n'a manifestement rien retenu de sa défaite de 2012.

Terentilius

Nicolas Sarkozy a voulu détruire tous les dauphins possibles, comme François Mitterrand l'avait fait avant lui. Et comme beaucoup de chefs d'Etat dans des pays qui n'ont pas de leçons à donner à la France.
Cette politique de la "terre brûlée" me dégoûte.
Je prie pour que notre beau pays voie émerger des élites plus préoccupées de son bien que de leur ego.
Encore trois ans et demi ; espérons !
A quand un unique mandat, non renouvelable ?

Catoneo

Merci à Lafleur-22:55 qui m'économise le rebond prévu.
Sont vraiment pas aidés à droite de la gauche.

Marie

Achille a raison d'ironiser. Nous avons un pâle clône de François Mitterrand à l'Elysée !
Après la maîtresse ?? imposée, la prostate !
François Mitterrand n'a pas eu droit à la rincée ni à la foudre... Même si le contenu de la cave de l'Elysée est mis en vente !... Mais il avait au moins un peu de considération pour la France !
François Hollande a juste oublié de le réécouter, ce qui nous éviterait les surabondants quolibets... ! et une certaine perte de confiance... internationale !
http://www.youtube.com/watch?v=HUEGxerYgvU

Achille

Une question me perturbe soudain : Fillon, Juppé ont-ils été opérés de la prostate ?

Si c'est le cas, il faudra qu’ils le signalent avant la primaire de l’UMP.

Bon, Copé et Sarkozy sont encore trop jeunes je suppose, donc le problème ne se pose pas encore. Mais d'ici 2017 tout peut arriver !

Marie

Certains ont l'air d'avoir oublié que sous Sarkozy furent imposés à la France le traité de Lisbonne, ainsi que le MES... sans compter la facture salée, en cadeau, de quelques milliards par sa petite personne ainsi que par toute sa troupe qui en redemande, évidemment !
D'où la situation catastrophique d'aujourd'hui !

Certains oublient que Sarkozy a fait retirer de la Constitution la consultation du peuple pour l'entrée dans l'Europe de la Turquie ! De même que la consultation du peuple pour l'élargissement de l'Europe ! Ce que Jacques Chirac avait pris la précaution de faire inscrire !
Maintenant, Juppé, atteint de trémulation, qui a le doigt qui ripe alors qu'il vote !
Dur, dur de vieillir !

Tipaza

Après Fillon, Juppé ?

Soyons prudents sur l’avenir.
Qui sait dans quel état de santé seront ces hommes, le moment venu ?

Le Docteur Knock nous a prévenus :

"Les gens bien-portants sont des malades qui s'ignorent. Leur tort, c'est de dormir, dans une sécurité trompeuse dont les réveille trop tard le coup de foudre de la maladie".

Camille @ Jabiru @ hameau dans les nuages

@ Jabiru

Alain Juppé, homme politique estimable et compétent, doté d'une ambition présidentielle légitime, devrait se méfier de la propension de Nicolas Sarkozy à mettre de la manière la plus inattendue et originale des bâtons dans les roues de ses concurrents.
La spécialité de Sarkozy étant aussi de ne jamais laisser de preuves de ces sortes d'actions, je ne citerai pas de noms, mais ses concurrents obligés de jeter l'éponge se reconnaîtront.

@ hameau dans les nuages

Certes, certes, mais la concurrence chez les serruriers est rude, là au moins la place n'est pas encombrée. Cela dit, j'ai trop pitié de cette ambulance à bout de souffle pour faire de gaîté de cœur de l'humour méchant.

Boris

@ Tipaza

Hélas, le plus fort au gambit, c'est DSK. Il a tout le temps de s'y consacrer, maintenant...

Savonarole

La prostate a quelque chose de noble.
D'abord parce que nous risquons tous ce genre d'ennui mais surtout parce que Clemenceau, de Gaulle et Mitterrand l'ont vécu.
Où va donc se nicher la gloire !
La prostate va nous rendre sympathique François Hollande.
Il va remonter dans les sondages.
Claude Sérillon vient de réussir un coup sensationnel.
Fillon nous avait fait le coup de la sciatique, il ne reste plus à Claude Sérillon qu'à nous trouver des pathologies dans lesquelles tous les Français se retrouvent :
- les cors aux pieds
- la cirrhose du foie
- le mal de dos

Tant pis pour Trierweiler qui va devoir se faire à l'idée qu'elle partage la vie d'un bourrin maladif.

Vive la prostate, du moment qu'elle permet de remonter dans les sondages !

On ne dit plus "j'ai été déporté a Buchenwald", ou "j'ai été résistant dès le 18 juin 40", non, il faut dire "j'ai un problème de prostate"...

Ouvrard nous le chantait : "j'ai la rate que se dilate", etc.

Lafleur

Je ne voulais plus participer à de l'antisarko primaire ou compulsif. Mais oublier le sens politique minable d'un Juppé... il y a des limites !

En 95 Juppé Premier ministre a passé les cinq premiers mois à Bordeaux pour son baronnat bordelais...
Novembre 95, Juppé roule les mécaniques et met tous les nantis privilégiés dans la rue... la mafia syndicale a repris son souffle avec la force des primes et du double mois de fin d'année... bravo le sens politique !
Puis dissolution et portes ouvertes aux 35 heures qui plombent la France depuis quinze ans... bonjour le flair politique !

Par contre il a su prendre au bon moment ses retraites de fonctions qu'il n'a jamais occupées... fonctionnaire à vie de l'inspection des finances et de diverses sinécures.

Ce n'est qu'un étatiste qui a voté Alain Krivine en 1969. Comme Chirac au PC distribuant L'Humanité à sa sortie de l'ENA tout en allant folâtrer chez l'oncle Sam pour la jouissance.

Juppé n'a été que la béquille de Chirac, qu'un professionnel politique cumulard, combinard, franchouillard, apparatchik carriériste sans idée ni sens politique...
A la retraite dorée et... qu'il y reste.

Savonarole

Jean-Louis Nadal, Monsieur Transparence, va certainement nous éclairer sur la prostate socialiste.

Savonarole

Si Sarkozy avait eu un problème de prostate en 2011 je vous laisse à penser ce que l'on aurait lu ici.

Si même dans les prostates il y a une lutte des classes, alors on n'est pas sorti de l'auberge.

Jabiru

Je lis dans Le Canard de ce mercredi "Hollande un président de plus en plus insondable" et pourtant il l'a bien été en 2011 et ne s'en est pas vanté ! Mais avec les années il y a des canalisations qui se rétrécissent et c'est le cas d'un homme sur trois d'après les... sondages. Et pendant que les médias vont évoquer ce fait divers très personnel, on ne parlera pas d'autre chose. Sacré PSA, pourvu que ça tienne !

Alex paulista

"Que sont mes casseroles devenues ?" pourrait chanter Sarkozy
Rédigé par : Savonarole | 04 décembre 2013 à 07:17

C'est que la phase de jeu a changé. Aujourd'hui les socialistes ont plus intérêt à garder des informations sous le coude au cas où Sarkozy reviendrait. Exactement comme Sarkozy se réservait probablement quelques détails croustillants sur DSK au Carlton.

Parigoth

Après Fillon, Juppé?

Les gardes présent sur l'Agora ne purent empêcher un homme étrange de s'approcher du trio d'archontes composé de Sarkozy, Juppé et Fillon.

Tenant devant lui une lanterne allumée, il criait d'une voix de stentor : « je cherche un homme ! »

Il se mit face à Sarkozy, il approcha la lanterne de son visage en le fixant un moment dans les yeux, il hocha la tête puis il fit de même avec Juppé et Fillon.

Il releva alors sa chlamyde sur son épaule d'un geste ample, il souffla la mèche de la lanterne et puis, la tête basse et les épaules voûtées, il s'éloigna en bougonnant...

Jabiru

@Camille
"Alain Juppé devrait bien se méfier..."

Mais de quoi diantre ?
Salué du fait de son expérience pour son retour au Quai d'Orsay, ministère ou il avait laissé un excellent souvenir et salué par son successeur au ministère de la Défense Jean-Yves Le Drian qui avait déclaré le jour de la passation de pouvoir qu'il avait trouvé une maison bien tenue. J'avais à l'époque souligné la courtoisie de ce ministre socialiste qui fait partie de ceux qui font le job dans l'équipe au pouvoir.
Alors SVP rendons à César ce qui est à César.

Sophie

Deux candidats crédibles pour la primaire UMP, de la droite modérée, gestionnaire et responsable, François Fillon et Alain Juppé qui vont devoir s’étriper pour gagner la primaire. Le tout avec un Jean-François Copé qui tient les manettes du parti ; Nicolas Sarkozy aura beau jeu d’apparaître comme le sauveur.
Je ne suis pas certaine que de tout cela, il ressorte quelque chose de positif pour la France.

hameau dans les nuages

"Un tel manque de prévoyance est rédhibitoire pour un futur président."
Rédigé par : Camille | 04 décembre 2013 à 01:44

Tout à fait. Encore que je ne crois pas que ce soit un manque de clairvoyance mais des desseins cachés habillés d'humanisme.

Mais le résultat est le même. Un désastre. Le genre d'apiculteur qui, torse nu, irait tirer au 12 dans une ruche pour récupérer le miel.

Mais voilà, "capbourrut" comme on dit dans le sud-ouest, il réitère avec la Syrie en voulant plonger son bras dans le nid de frelons pour récupérer la reine.

Je me demande pour quelle société sous-traite cet artisan pour confondre miel et sirop d'érable.

 Carl+Larmonier

Adler dit que dans tout complexe de supériorité se trouve enfoui un complexe d'infériorité. Je pense que Juppé a fait table rase d'un quelconque sentiment de ce état même inconsciemment.
C'est lui qui dit un jour : "Faire preuve de modestie est toujours un exercice salutaire", phrase pourrait-on dire d'un esprit supérieur.
Dans le cas de François Hollande c'est uniquement le sentiment d'infériorité qui est en première ligne.

calamity jane

Et pourquoi pas un descendant des rois pendant qu'on en est à se demander qui des mous, agitateurs et autres flegmatiques aura l'ingénieuse idée de se présenter ou de se représenter ?
Il reste beaucoup de jours et que peut-il se passer après constat que les apprentis sorciers ne sont pas de taille parce que venant de la lignée directe d'autres apprentis sorciers notamment la période 2007-2012 ?
Aucune réforme de fond ! Aucune ligne de conduite pour le pays c'est-à-dire la force des faibles s'immiscer près du soi-disant plus fort lui prendre ses cubages d'air respirable et s'imaginer pouvoir le souffler pour que les situations changent... Inaptes.

Tipaza

@ Boris | 03 décembre 2013 à 20:40

Puisque vous faites doublement référence aux échecs, le jeu et la calamiteuse politique hollandaise, je vous rappelle que le gambit consiste à sacrifier un pion dans l’espoir, de plus en plus vain d’ailleurs, de l’emporter stratégiquement.

Je vous propose donc de sacrifier Christian C , pion du roi...
Non je ne suis pas comme ça, ce n’est pas ce que vous pensez. Le roi des mouches me suffit.
Des mouches du coche évidemment !!

Achille

@Boris
« Dans un commentaire récent, vous déploriez la discrétion de la gauche sur ce blog. Avec raison, y compris pour ce post... Je vous propose donc de fonder le GAMBIT (Groupe d’autodéfense des marxistes bilgériens impénitents et totalitaires) ! »

GAMBIT est un joli nom. C’est un terme employé aux échecs pour désigner une action consistant à sacrifier un pion afin d'en libérer un des fous et de s’emparer de la tour de l’adversaire.

Or le monde de la politique ressemble étrangement à un jeu d’échecs où les pions et surtout les fous occupent une place importante.

Ceci étant, le terme « marxiste » a tellement été galvaudé que Marx lui-même avouait, sur la fin de sa vie, qu’il n’était pas marxiste. C’est particulièrement vrai aujourd’hui où des gens comme Jacques Attali et Alain Minc déclarent ouvertement être marxistes.

A noter que c’est pareil en ce qui concerne le terme de « gaulliste » qui a tendance à revenir à la mode en ces temps difficiles où la France est à la recherche d’un homme providentiel.

On a pu observer un certain engouement pour Jaurès lors de la campagne de 2007 de la part de Nicolas Sarkozy. Par contre il semble que le sarkozysme depuis quelque temps ait plutôt tendance à se tourner vers les discours maurrassiens. Eh oui avec le temps les idéologies sont mises un peu à toutes les sauces et ce n’est pas le Français moyen qui écoute toutes ces belles théories qui ira finasser sur les écarts avec la doctrine originelle.

Alors marxiste, gaulliste, sarkozyste, tout ça fait partie du folklore politicien que les politiques nous ressortent à chacune des campagnes électorales. Et ça marche plutôt bien. Encore qu’avec le taux d’abstention qui ne cesse d’augmenter à chacune des campagnes électorales, il semble que la corde commence à s’user.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.