« On a cassé sur Nantes | Accueil | Contredire avec Taddéï ou interdire avec Caron ? »

24 février 2014

Commentaires

adamastor

@calamity jane

Concession à l'africaine ?
Concession à la chinoise ?
Concession à la Roblot ?
Mais vous, au moins, contrairement à certains, vous êtes courtoise.
Bonne journée.

Tipaza

Quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites.
La vulgarité infantile dans ses oeuvres !!

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a promis un «bon coup de pied aux fesses» aux enseignes de grande distribution qui proposent insuffisamment des produits fabriqués en France en rayon. «Parfois, un bon coup de pied aux fesses, ça fait toutes les lois», s'est exclamé le ministre, interrogé lors d'un déplacement dans les Vosges sur les moyens qu'il entend mettre en oeuvre pour imposer davantage de produits fabriqués en France en grandes surfaces (Le Figaro).

Et une paire de gifles pour un ado insolent.
L'éducation à l'ancienne qu'il n'a pas eue.

calamity jane

@adamastor

A. Caron c'est pour le billet suivant...
J'hésite à vous donner des précisions !
Mais comme le savoir n'appartient à personne puisqu'il s'agit seulement de savoir l'utiliser fraternellement, je vais vous la donner la précision : en concession cher ami ! en concession.

adamastor

@calamity jane

Quelle réponse ambiguë ! On réside en Suisse... comme partout ! Quant au fait de ne pouvoir acheter du terrain dans la Confédération... vous m'en direz tant ! La bonne plaisanterie. "Ô monts indépendants..." certes mais les terrains se vendent et s'achètent contrairement à ce que vous dites.

anne-marie marson

@semtob
Ce qui se passe à l'Assemblée est condamnable et Bartolone, le clown ou pantin de Hollande ridiculise notre démocratie.

Je suis d'accord.
Ritale moi-même, j'ai le droit de dire que Claude Bartolone est à la civilisation italienne ce que les Pussy Riots sont à la civilisation soviétique, et ce que Guy des Cars est à la littérature française.
J'ai trouvé son premier discours à l'Assemblée ridicule, et ses insultes répétées à l'égard de tout et de tout le monde sont déplaisantes.

 calamityjane

adamastor,
Savonarole,

On réside en Suisse ! puisque vous ne pouvez posséder aucun mètre carré de terre dans la Confédération !
Les frontaliers d'Annemasse ? Tiens, tiens !
ceux-là mêmes qui se faisaient traiter de voyous par les Suisses... il y a peu.
Oui, le niveau baisse ! entre les roquets aboyeurs contre les pseudos, les lecteurs supersoniques, les perroqueteurs-plagiaires, c'est la sainte normalité qui guette... celle à laquelle tous et toutes adhèrent : pas une tête qui dépasse.

caroff

@Christian C

Taux de chômage des étrangers hors UE: 23,1%
http://www.inegalites.fr/spip.php?article86 (en réalité chiffres Insee)
Pour les Bouches-du-Rhône je vous ai répondu, mais vous pouvez lire aussi le rapport de 2012 de l'observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.
http://www.inhesj.fr/sites/default/files/bulletin_annuel_2012.pdf

semtob

Cher Philippe,

Se prétendre ministre du redressement quand Arnaud Montebourg est le fossoyeur qualifié de l'industrie française et le répulsif patenté des investisseurs, c'est un comble.
Pour être beau, il n'est pas nécessaire d'avoir un physique de garçonnet vieillissant encore faut-il avoir de l'allure. Ce nous voyons c'est l'expression de la vulgarité, d'un narcissisme affiché, d'un anti-européanisme confirmé, d'une défense d'un protectionnisme qui ne peut qu'écrouler encore plus l'économie.
Arnaud Montebourg peut relancer l'élevage de grenouilles dans les marais de Nantes.
Nous importons 4000 tonnes de grenouilles par an, et la Suisse 850 tonnes de grenouilles.
Voir si dépouiller la région Guyane de ses richesses en or est un projet de redressement convivial tout comme de dépouiller la cave à vin de l'Elysée. Si vous avez déjà fréquenté des capitaines d'industrie, vous pourrez mesurer l'écart culturel et d'efficacité qui est flagrant entre ces esprits d'action et ces comédiens suceurs de bonbons qui ne sont que de pauvres arrogants insultant la Ve République. Laissons-les remonter comme dans la chanson leur couverture.
Ils ne se condamnent qu'à des sondages très bas et à des départs anticipés.
Ce qui se passe à l'Assemblée est condamnable et Bartolone, le clown ou pantin de Hollande ridiculise notre démocratie. Nous sommes en droit de voir nos idées représentées à l'Assemblée, d'obtenir des réponses et nous ne supportons plus de voir un fanfaron de gauche, Bartolone, au perchoir, faire la propagande socialiste. Nous ne supportons plus ces journalistes de gauche, ces magistrats d'extrême gauche, ce CSA de gauche qui couchent tous ensemble.
N'étant plus représenté malheureusement, la seule solution qui va exister est la rue, la prise des médias pour rééquilibrer les discours, l'affichage de rue et le boycott des institutions. Des millions de Français ont le droit au respect ! Les histoires de boy en marinière, de favorite, sans queue ni tête n'auront qu'un temps. La France respirera lorsqu'ils auront débarrassé le plancher.
françoise et karell semtob

adamastor

@Savonarole

Merci pour le lien. Très intéressant en effet. Délicieux même. On prétend que les arracheurs de dents mentent, mais c'était avant. Les journalistes, entre autres, les battent à plate couture. On a coutume de dire que les loups ne se mangent pas entre eux. Grossière erreur. Ces luttes intestines laissent toujours comme une odeur de putréfaction (pour rester bien élevé). Je vais suivre votre suggestion, n'étant pas loin de Fatima, en ce moment, je vais allumer un cierge à la vierge pour la rédemption de ces gens... en attendant les prochaines bourdes !

@calamity jane

Excusez-moi mais je ne saisis pas bien la profondeur de votre commentaire, qui m'est adressé. De quels résidents parlez-vous ? S'il s'agit de Français résidant en Suisse ils ne sont pas considérés comme frontaliers. L'avantage du frontalier est d'avoir un régime fiscal qui n'est pas trop contraignant et de gagner plus en francs suisses et dépenser, de ce côté-ci de la frontière, moins en euros même si la vie est chère dans les départements limitrophes, notamment la Haute-Savoie. Quel intérêt de payer 2000 FS un loyer à Genève alors que l'on peut se loger pour 800 euros en France à Annemasse, par exemple ? Les quotas sont d'ailleurs mis en vigueur pour les gens à venir, je ne crois pas qu'ils le soient pour les personnes déjà régulièrement installées dans le pays.

adamastor

@Christian C

Monseigneur est trop bon. A mon sens, dès lors que l'on propage une information en donnant l’impression d’y adhérer plutôt que de la contredire, on devient un peu complice, en quelque sorte... Domenach qui fait état d'un pourcentage de chômeurs se référant à l'année 2010, alors que quatre ans se sont écoulés me surprend énormément. Un autre commentateur (au moins un) contredit quelque peu certains des chiffres que vous communiquez. J’ajoute, moi aussi, que lorsque que l’on écrit publiquement, c’est le cas ici, on devient sujet éventuel de critique positive ou négative. C’est d’ailleurs ce que vous faites quelquefois tout comme la majorité des commentateurs. Vous semblez vouloir adopter l’attitude du facteur. Oui en effet c’est le journaliste qui a écrit la « lettre »… mais, à la différence du facteur vous participez à la diffusion de son contenu. Après tout quelle importance que tout cela, des peccadilles maintenant que nous sommes intimes…

Savonarole@adamastor

"Ah ouais !"....
Rédigé par : calamity jane | 25 février 2014 à 21:28

"Mon adamastor d’amour"
Rédigé par : Christian C | 25 février 2014 à 20:30

Le niveau baisse sur ce blog... ne vous inquiétez pas adamastor ce sont des signes de déconfiture totale, l'étape suivante est assez éprouvante, il faut leur passer le bassin et leur mettre des couches.

vamonos

Quand on cherche "redressement productif" sur internet, on trouve tout de suite "Arnaud Montebourg", jusque-là, tout est normal. Quand on cherche "Arnaud Montebourg" sur internet, on trouve assez rapidement "redressement productif", tout est normal et de plus, normal commence par la lettre n.

Notre président normal a réussi à trouver un ministère pour son ami avec une dénomination qui sort de l'ordinaire. Je ne peux pas m'empêcher de faire le parallèle avec le "ministère du temps libre" créé par François Mitterrand qui nomma André Henry pour gérer le temps libre du chômage de masse.

calamity jane

@adamastor

Ah ouais ! c'est pour ça que les résidents des cantons de Genève et de Vaud sont atterrés par les résultat de la votation ?

Christian C

Mon adamastor d’amour,

Que Nicolas Domenach soit une de vos connaissances n’interfère en rien dans l’exposé que j’ai fait de ses propos. Sommes-nous d’accord sur ce point ?

Que savez-vous, par ailleurs, de mes opinions ou convictions politiques ?

J’ajoute que vous n’avez pas à me critiquer, Dieu merci ! Je ne vous y ai pas autorisé. Tout au plus pourriez-vous manifester votre total désaccord avec mon opinion ! Mais je n’en ai exprimé aucune.

Je n’ai critiqué ni adamastor, ni Nicolas Domenach, ni Marine Le Pen. Pas même Philippe Bilger.

Alors, compliment ou pas, essayez de relire ce que vous écrivez, et si possible, de le comprendre.

Madame Bilger va encore me vouer aux gémonies, mais que diable, si vos bêtises ont un sens, que Philippe Bilger me sorte de ce blog !

Si vous avez un commentaire à faire sur l’analyse de Nicolas Domenach, que ce soit pour la tailler en pièces, ou pour la conforter, faites-le ! Mais vous vous trompez d’objectif en vous en prenant à mon commentaire, qui n’est qu’un constat.

Capito ?

Savonarole@adamastor

@adamastor

Concernant l'évangéliste Domenach, lisez l'article ci dessous c'est pas piqué des hannetons... La Mère Supérieure Béatrice Gurrey est dans l'embarras et Haziza se fait traiter de "merde intégrale" par Dupont-Aignan, semaine terrible pour notre noble presse française... vite un cierge !

http://www.arretsurimages.net/breves/2014-02-24/Le-Monde-et-la-note-mystere-de-NKM-id16972


Tipaza

"Monsieur Lordon compare les représentants du Front national à des cancrelats".
Rédigé par : hameau dans les nuages | 25 février 2014 à 17:35

Pas grave !
Savez-vous que les cancrelats ont une résistance aux radiations radioactives quatorze fois supérieure à celle de l’homme (socialiste normal ou pas) ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Radior%C3%A9sistance

Ils finiront par dévorer les socialistes.
L’inverse n’étant pas vrai…
Enfin je suppose !!


adamastor

@Christian C

Ah bon ? Il se trouve que je connais ce journaliste par ailleurs. Je trouve légitime aussi qu’entre gens de gauche vous vous épauliez. Mais souffrez que l’on puisse vous critiquer comme vous le faites aussi habituellement lorsque des points de vue autres ne vous conviennent pas.
Je respecte les consignes données voici déjà quelque temps par notre hôte, de faire des commentaires brefs et ne pas réécrire les Rougon-Macquart ! Je ne vois pas non plus au nom de quelle nouvelle censure je n’aurais pas le droit de critiquer un journaliste alors même que vous critiquez bien « ses cibles ».
Enfin, merci pour votre compliment. Si, si, venant de vous je le considère comme tel.

moncreiffe

Arnaud et Marine sont des acteurs chevronnés, aussi à l’aise dans la comédie que dans la tragédie et qui connaissent leur texte sur le bout des doigts. Mais c’est quand ils improvisent qu’ils sont les meilleurs et sortent des répliques amusantes telles que « Comme disait ma grand-mère, Madame, les chiens ne font point des chats » ou « Faites-lui un procès à ma grand-mère ». Du bon vieux théâtre de boulevard comme on l’aime !

Claude L

A l’attention de ceux qui pensent que les écolos ne sont que des rêveurs qui souhaitent revenir à l’âge des cavernes. Frank THOMAS se reconnaîtra ;-)

http://www.dailymotion.com/video/xsuwe4_methanisation-agricole-energie-renouvelable-par-recyclage-des-dechets-en-energie-projet-subventionne_tech?search_algo=1

@ hameau dans les nuages

Je ne suis pas un spécialiste du lait et vous en savez plus que moi. Et justement, même si beaucoup de dégâts ont été faits avec tout ce que vous dénoncez, on peut essayer de se battre pour changer les choses. En tant que Normand, je peux dire qu’on voit encore des vaches dans le bocage, même s’il n’y a plus autant de normandes qu’avant, et je connais la guerre permanente que se livrent les producteurs traditionnels de camembert AOP et Lactalis. Je connais aussi les aberrations de la grande distribution qui nous vend sur place du lait de montagne.
Pour le FN, vous avez mal compris. Pas « ces cancrelats » mais ces cancres-là. Façon de dire qu’ils sont nuls en économie.

hameau dans les nuages

Claude L
« D’un côté la production subventionnée de poulet congelé bas de gamme a fait faillite. De l’autre, la production laitière normande de qualité arrive maintenant à exporter en Chine. Ca devrait nous faire réfléchir. »

C’est tout réfléchi.

Tous les laits produits en France par la holsteinisation des troupeaux ont la même qualité bactériologique et chimique. Ce sont des laits standards produits par des vaches ayant rarement vu la couleur de l’herbe.

La production laitière française prend le même chemin que le poulet. Les producteurs sont de plus en plus contractualisés et on leur impose de plus en plus un prix mondial avec des charges restant françaises.

Le producteur de lait est la variable d’ajustement par le prix qu’on veut bien lui donner. Et déjà 50% des producteurs de lait du territoire national comme moi ont disparu corps et biens dans un silence de cathédrale.

Coolie, non merci.

Monsieur Lordon compare les représentants du Front national à des cancrelats.

Il vous reste à nettoyer les écuries d’Augias pour éviter leur prolifération.

Vaste programme.

Claude L

@ adamastor

Vous avez raison, le diable se cache souvent dans les détails. Mais pas toujours. Mieux vaut se tromper sur des détails et viser juste sur l’essentiel. Je trouve les orientations de son action fort intelligentes. Etant incapable, il y a encore quelques jours de mettre un nom et un visage sur le ministre des sports, et étant par ailleurs très critique envers ce gouvernement, j’ai été doublement surpris.

Jabiru

@Michelle D-LEROY

Si je peux me permettre, vous avez oublié de lui notifier une mise à pied à titre conservatoire pour motiver une faute lourde, pendant qu'on y est, privative des toutes indemnités y compris les congés payés. Pourra toujours contester par devant le Tribunal du travail !

Christian C

@adamastor

Vous qualifiez de "raisonnement" ce qui est une simple référence à un exposé d'un journaliste.

Sans doute ce journaliste ne correspond-il pas aux critères qui rencontrent votre agrément ; ce n'est pas une raison pour le qualifier d'apôtre évangéliste.

Il existe une façon de faire valoir vos arguments : avancer une idée, articuler un raisonnement.

Pour ce que j'ai lu sous votre pseudo jusqu'à présent, cela peut sembler excessif, en effet.

moutagnac

Curieux !! M. Bilger... toujours en faveur de Marine Le Pen contre Montebourg, indulgent envers les lanceurs de bananes et les insultes contre Taubira (c'est pas si grave !), critique envers Manuel Valls à propos de M'bala ou Alain Soral (on en fait tout un plat) !
Tout en se faisant passer pour un homme modéré ! Un peu de courage, enlevez le masque.
Moi aussi j'ai honte !

Breizmabro

Ne vous en déplaise Montebourg m'horripile ! Monsieur je Monsieur je... (comme le Président MOI... JE...) c'est une école ou quoi ?

J'ai regardé le débat avec Marine Le Pen, deux avocats qui s'affrontent, normalement il y a un temps de parole pour chacun, Montebourg le sait, mais sa tactique a été de ne pas laisser parler son contradicteur (en l'occurrence SA contradictrice) ; M. Bilger, ancien avocat général, auriez-vous toléré ça en votre palais (de justice...) ? Certes pas.

Je ne suis pas particulièrement lepéniste mais cette attitude de Montebourg, arrogante, et, pour tout dire débordée (hors bord) devant vociférer pour se faire entendre, m'est apparu comme un manque de contrôle, de confiance en soi, la peur de la contradiction, une espèce de mal-être face à un débatteur de son niveau capable de le mettre en difficulté, une consoeur qui le connaîtrait trop bien en somme. Je l'avoue j'ai eu, un peu, pitié de lui.

Je suis une femme et, contrairement à ce que vous pensez, M. Montebourg n'est beau QUE pour les hommes qui s'y comparent. Les femmes le trouvent (globalement) plutôt arrogant, et sans prédisposition à l'affect, donc la beauté physique de ce Monsieur devient sans intérêt.

Sauf s'il veut devenir Mister Love évidemment :-D

Celtibère

Il parle bien, très bien même, et il est bel homme. Mais c'est à peu près tout. Pour le reste, l'action et l'engagement, tout n'est que vent et enfumage. Et ça, il le partage avec le reste de cette oligarchie politicarde qui se partage le pouvoir depuis des lustres. Mêmes origines sociales, mêmes études (vous avez remarqué le nombre d'avocats et d'anciens fonctionnaires en politique), même parcours d'apparatchik au sein d'un parti et mêmes turpitudes sentimentales avec ce goût prononcé des politiques pour les belles du showbiz et des médias, ce qui est pareil.
Mais derrière tout ce verbiage et derrière chaque apparition sur le sacro-saint écran de télévision, rien, absolument rien, du vent et toujours du vent. Un ministre de rien pour rien. Ce doit être ça la décadence.

Michelle D-LEROY

@ Jabiru

Le chef de l'Etat ? mais il se terre pour ne fâcher personne, il est inexistant, juste bon à inaugurer les chrysanthèmes, à faire des discours lors de commémorations, nous sommes revenus sous la IVe République !

Ah si, j'oubliais, il donne des conseils à l'Ukraine et aux Ukrainiens... toujours plus facile que de balayer devant sa porte.

Dans une entreprise, je lui aurais déjà envoyé depuis longtemps une lettre de convocation à entretien préalable en vue d'un licenciement au motif "d'inaptitude au poste et perte de confiance".

Christian C

caroff,

Je vous remercie pour vos précisions importantes.

J'ai moi-même recherché les statistiques sur les sujets évoqués et je n'ai trouvé aucune source.

Je ne doute pas que vous communiquerez les sources de vos propres chiffres sur ce blog.

S'il y a effectivement 23% d'étrangers chômeurs, c'est déjà un peu différent des 40% de M LP ; peut-être ne consultez-vous pas les mêmes sources ?

D'avance merci.

adamastor

@Claude L

Monsieur, vous parlez bien de cette Valérie Fourneyron-ci ?
http://www.20minutes.fr/sport/1247545-20131108-valerie-fourneyron-confond-ronaldo-cristiano-ronaldo
que dit par ailleurs que Laura Flessel est spécialiste du judo, qui place la coupe de foot en 2016 au lieu de 2014, etc. ? Oui, vous avez raison, on sent la connaissance de son domaine, la maîtrise de la chose... elle semble dynamique, souriante, sans doute pleine de bonne volonté, hélas, le diable se cache souvent dans les détails, n'est-il pas ?

@Christian C
Et bien sûr, Canal + c'est l'évangile et Nicolas Domenach un apôtre évangéliste!
Pour vous conforter dans votre raisonnement prendre Domenach comme référence relève du plus haut comique (troupier?) !

@JDR
Pour les Suisses, les travailleurs frontaliers ne sont pas des immigrés puisqu'ils ne résident pas en Suisse. Tous les jours, à la fin du travail ils reviennent en France, sinon ils ne seraient pas affublés de cette dénomination "frontaliers". Aux postes de douane ils ont même une voie qui leur est réservée. Une voiture immatriculée dans un département frontalier qui resterait plusieurs nuits de suite stationnée au même endroit en Suisse, serait signalée à la police cantonale.
Les Suisses ont besoin de ces travailleurs frontaliers et la nouvelle donne ne met pas ceux-ci en péril. De longtemps la Suisse a embauché ou congédié à sa guise et en fonction de ses besoins économiques, les travailleurs frontaliers.
Confondre, ou faire confondre ces deux types d’étrangers travaillant en Suisse n’est pas très honnête de la part de personnes très bien informées.

Jean-Marc

@Christian C
"Peut-être est-il possible néanmoins de faire la part des choses sur les bilans économiques de gauche et de droite quant à ce que vous appelez la « création » de la dette ?"

C'est bien la première fois que je suis d'accord avec vous !
Oui il le faut et le seul moyen c'est d'obliger à mettre sur internet les comptes à la gomme près (comme chaque entreprise ou particulier pour le fisc), de tout bénéficiaire d'argent public (association, parti politique, syndicat, mairie, commune, département, région, ministère, député...).

Xavier NEBOUT

" Les saltimbanques de la République" pourrait être le titre d'un ouvrage dont Montebourg ferait la couverture.
A quoi sert-il donc ?

Pour le moment, comme dit Emmanuel Lechypre, les mesures avancées par F Hollande pour attirer les entreprises étrangères, sont comparables à un pistolet à eau pour arrêter une division de chars.

Alors Montebourg en marinière, cela lui va bien, mais avec un pistolet à eau ça donnerait tout son sens au personnage.

Claude L

L’expression « redressement productif », bien mal choisie, traduit bien le flou idéologique de ce gouvernement, et annonçait déjà la politique de l’offre.
Nous ne sommes pas là dans une confrontation droite-gauche, mais sur un principe fondamental. Le but d’une production est-il de répondre à des besoins, ou le but du peuple est-il d’absorber une production.
Ceci dit, mon sentiment est que, même s’il est toujours préférable de soigner la forme, c’est le fond qui est important. Je prends Montebourg, plutôt à gauche, pour un honnête homme, qui fera jusqu’au bout ce qu’il peut avec les moyens qu’il a. On peut juste regretter qu’il en ait peu, et que cela bride son imagination. La géothermie profonde, étudiée par les Islandais, l’exploitation de notre formidable domaine maritime, la restructuration de toute notre production agricole etc. Qu’est-ce qu’on attend ?
D’un côté la production subventionnée de poulet congelé bas de gamme a fait faillite. De l’autre, la production laitière normande de qualité arrive maintenant à exporter en Chine. Ca devrait nous faire réfléchir.
Montebourg fait partie de ceux qui défendent la nécessité d’une nouvelle constitution. La nôtre, écrite par et pour les élites, est indigne d’un pays moderne qui se dit démocratique.
Je terminerai en disant que j’ai découvert dans ce gouvernement une personnalité aussi attachante que discrète en la personne de madame Valérie Fourneyron, ministre des sports et de tout ce qui suit. Point n’est besoin d’être médiatisé pour faire, me semble-t-il, du bon boulot.
Quant aux polémiques avec le Front National, le mieux est de laisser la parole à Frédéric Lordon.
http://www.youtube.com/watch?v=k6jTIh6k1rA
.

Jabiru

Ce pauvre Montebourg qualifié d'inutile par Placé et ce pauvre Ayrault contraint de manger son chapeau à cause de Duflot. Mais jusqu'où le chef de l'Etat va-t-il tolérer ce pouvoir de nuisance des Verts qui n'ont de cesse que de jouer les trublions pour des raisons purement électoralistes ?
L'autorité de l'Etat est manifestement aux abonnés absents. France réveille-toi et vite !

Achille

@ Catoneo

« Mais son enthousiasme n'occulte pas sa méconnaissance des entreprises, et il a dû sécher les cours d'économie politique en fac, ce qui fait beaucoup de carences pour un ministre de l'industrie. »

Cela fait belle lurette que les ministres ne sont pas choisis en fonction de leurs compétences dans le domaine qui leur a été confié.

Pour les aspects techniques ils disposent d’une équipe de conseillers hyperspécialisés (généralement des premiers de la classe d’une grande école).

A noter par ailleurs qu’après avoir passé deux années à traiter de vrais problèmes et non pas des cas d’école, même un ministre moyennement doué arrive à acquérir des connaissances égales sinon supérieures à celles d’un étudiant qui a passé cinq ou six années sur les bancs de la fac.

Camille @ Jean-Marc

@ Jean-Marc

Ce serait bien aimable de votre part de ne pas me situer à gauche ni à l'extrême gauche, car, à droite jusqu'en 2007, je revendique maintenant le ni droite, ni gauche, me contentant de picorer les bonnes idées où elles se trouvent, et de soutenir selon les circonstances tel ou tel projet qui correspond à mes valeurs.
Et concernant la médiocrité de cette gauche au pouvoir, je vous rejoins.
La dette : de 1981 à 1995, la France a accumulé, sous les deux septennats de François Mitterrand, 555 milliards de dette, dont 150 imputables à la deuxième cohabitation avec Édouard Balladur. Sous le précédent quinquennat, ce sont 600 milliards d'euros de dette qui auront été ajoutés, dont 200 imputables à la crise, selon la Cour des comptes. En matière de legs d'endettement public, les présidences Mitterrand et Sarkozy ont donc des bilans comparables. Sur dix ans pour la première, sur cinq ans pour la seconde.
Enfin, ce n'est pas difficile de reconnaître que la politique d'austérité imposée par l'Europe à quelques pays en difficulté aboutit à des récessions catastrophiques, et que ne pas s'attaquer au problème de l'euro trop fort est une erreur.
Montebourg n'a sans doute pas les épaules assez larges pour imposer son point de vue, qui se heurterait à celui d'une Allemagne en position de force.
Pour finir, je ne crois pas du tout non plus que la baisse des charges sociales créera de l'emploi. C'est une vue de l'esprit de s'imaginer qu'un allègement pour les entreprises profitera aux salariés, les grands perdants toutes catégories de ces deux dernières décennies. Les réticences de Gattaz sont très éloquentes.

Christian C

Jean-Marc,
Fin 1980, la dette publique française était de 92,2 millions.
Fin 1994, la dette publique française était de 570 ,0 millions
Fin 2006, la dette publique française était de 1.152,2 millions
Fin 2012, la dette publique française était de 1.833,8 millions.
(source AFT)

Il s’agit là d’euros courants, et la situation économique de la France ne saurait être présentée comme uniformément bonne, médiocre ou mauvaise sur l’ensemble de la période.

Peut-être est-il possible néanmoins de faire la part des choses sur les bilans économiques de gauche et de droite quant à ce que vous appelez la « création » de la dette ?

caroff

@Christian C

Les chiffres que vous avez trouvés sur Canal Plus ne sont pas exacts, mais après tout peut-il en être autrement ?
Les étrangers au chômage hors UE : 23,1% (source Insee)
Le chiffre sur les cambriolages dans les Bouches-du-Rhône sont hautement fantaisistes : 26 cambrioleurs arrêtés soit 65% du total dites-vous. Si je calcule bien on aurait donc arrêté 40 cambrioleurs en tout dans ce département, parmi les plus criminogènes de France ??
Je remarque que de plus en plus d'hommes (ou de femmes) politiques mais aussi de médias prennent beaucoup de liberté avec les statistiques pourtant accessibles sur internet pour chaque ministère.

Tipaza

Hors sujet, mais divertissant...

La séquence comico-juridique du jour.

Le CSA ouvre une enquête de "moralité" suite au commentaire de Candeloro, lors de l’épreuve de patinage artistique féminin :
« Je connais un anaconda qui serait bien allé embêter cette Cléopâtre canadienne ».

Le ridicule ne tue plus en France.
Rabelais, Feydeau, Labiche, Jules Renard, La Fontaine, Pierre Louÿs et autres n’auraient plus le droit d’écrire et encore moins d’être publiés.

À moins que le CSA n’enquête sur l’ignorance en histoire égyptienne de Candeloro.
C’est une vipère aspic qui a piqué Cléopâtre.

calamity jane

D'accord avec Jean-Dominique Reffait.
Concernant l'"héritage du père assumé, convoité et conquis par sa fille" il révèle par lui-même ses limites.
Cent soixante mille frontaliers qui vont subir un vote d'exclusion ! J'aimerais savoir clairement ce que la fifille à son papa leur propose ?
Sachant par exemple que jusqu'alors les propriétaires suisses sur le territoire français étaient exemptés de l'impôt successoral dû par tout Français sur un héritage
immobilier...!
Cette dernière votation tend à révéler l'incurie de l'absence d'unité helvète organisée, comme chacun sait, en confédération.

Catoneo

Me Montebourg ne m'est pas antipathique. Au moins met-il beaucoup de coeur à l'ouvrage, contrairement à d'autres collègues adeptes du hamac.
Mais son enthousiasme n'occulte pas sa méconnaissance des entreprises, et il a dû sécher les cours d'économie politique en fac, ce qui fait beaucoup de carences pour un ministre de l'industrie.

Christian C

Nicolas Domenach a présenté un sujet intéressant au cours de l’émission « la nouvelle édition » sur Canal + le 24 février. Il est en effet revenu sur trois « prestations » de Marine Le Pen, au cours de son débat avec Arnaud Montebourg, lors d’un débat avec Pierre Moscovici, et face à Jean-Jacques Bourdin dans son interview matinale.

Nicolas Domenach y soulignait la capacité de la présidente du FN à assener des faits, des chiffres présentés comme des réalités de nature à conforter ses analyses ; ces affirmations sont les suivantes :
- 1) « 40% des étrangers en France sont au chômage… » en réalité le dernier chiffre publié en 2010 donne 17,3%. C’est trop, mais ce n’est pas 40%.
- 2) « Des militants LGBT vont aujourd’hui dans les écoles pour exposer la « théorie du genre »… il y a 600 écoles sur lesquelles il y a une expérimentation ».
En réalité, 600 classes, dans 275 écoles, expérimentent les ABCD de l’égalité. On peut éventuellement en discuter, mais confondre le nombre d’écoles et le nombre de classes, et de surcroît LGBT (Lesbien, Gay, Bi et Trans) avec ABCD est un peu court.
- 3) « 68% des cambrioleurs arrêtés en 2013 sont dans la nature ». En réalité, 65% des cambrioleurs arrêtés dans la circonscription des Bouches-du-Rhône en 2013, soit 26 personnes, parmi lesquelles les délinquants en attente de jugement, ou condamnés à des peines alternatives, ou ayant bénéficié d’un sursis, soit 17 personnes au total. Où est l’erreur ?
C’est à voir sur le site de Canal+, rubrique « la nouvelle édition ».

Tipaza

"Par pudeur, je ne commenterai pas les commentaires."
Rédigé par : moncreiffe | 24 février 2014 à 22:10

On voit par là que nous avons évité le pire du perpetuum mobile. *

* je m’essaie à la fatuité montebourgeoise !!

Jean-Marc

@Camille
"Cette proposition pleine de bon sens empêcherait un appauvrissement général où tout le pays est mis financièrement en coupe réglée au service du règlement de la dette. Une politique d'austérité stupide et contre-productive, qui crée d'énormes difficultés en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie, et maintenant en France, en ne créant pas d'emplois, ni relançant la consommation."

Votre problème, gauche et extrême gauche, est votre incompétence.
Jusqu'en 1981 la France bénéficiait le plus de la croissance européenne.
Avènement de votre politique avec le doublement du déficit, alourdissement des charges pour les entreprises (salaires, abaissement de l'âge de la retraite, impositions qui ont fait fuir les riches...), augmentation des fonctionnaires, des impôts (valorisation de la vente de la drogue qui fait vivre des familles selon vos élus), le tout grâce à l'endettement.
Du bon keynésianisme pur cru qui devait procurer des revenus futurs (qui ont bien existé mais pour les autres pays).
Aujourd'hui vous vous insurgez contre la dette que vous avez créée (en accusant le système capitaliste, sic), et comme il y a trente ans vous nous dites "non à l'austérité..."
On entend Hollande qui ironise sur les 500 milliards du quinquennat précédent de dettes (2013 : 75 milliards de déficit, ça fait combien en cinq ans ?).
La médiocrité de cette gauche est en phase finale puisque devant la crainte d'un abaissement de la note d'agence de notation et le bilan catastrophique de l'investissement en France et de la croissance par rapport aux autres pays européens, Hollande nous a gratifié d'un discours (pas d'actes) sur la lourdeur, l'inefficacité de l'administration, du trop de charges, de l'intérêt des entreprises, en clair de la bêtise de la gauche.

Jean-Dominique Reffait

Je ne suis pas fou de Montebourg, notamment pour les raisons que vous évoquez et cette représentation par trop théâtrale qu'il donne de lui-même. Mais ce que vous lui reprochez n'est-il pas le pendant de la nécessaire énergie qu'il doit mettre au service des causes qu'il défend ? On l'aimerait plus modeste mais la modestie est-elle la qualité de celui qui doit se hisser au niveau des défis que d'aucuns auraient vite fait de considérer comme perdus ? Le voudrait-on mesuré alors que la tâche qui lui est confiée, celle du redressement patriotique de l'industrie française, est sans mesure après des décennies de laisser-aller ? Combien de ministres de l'industrie furent timorés, sans orgueil, sans arrogance et ont conduit l'industrie de notre pays dans l'état déplorable où elle est aujourd'hui ?
Montebourg se met en scène, certes, avec marinière et effets de manche mais il travaille autant sur l'aspect technique des dossiers que sur leur dimension symbolique et, pour porter l'idée d'un patriotisme économique, il faut non seulement un technicien mais aussi - surtout - un tribun sans nuance, un tantinet démagogique. Il faut être sûr de soi, jouer de séduction et de rouerie, pour espérer convaincre. Il faut être un bon avocat, narcissique au-delà du raisonnable, pour défendre le verbe haut ce piètre client qu'est l'industrie française aujourd'hui.
Bref, Montebourg a les défauts requis pour la mission qu'il conduit !

Un point sur l'hérédité invoquée de Marine Le Pen. C'est un sujet sur lequel vous êtes évidemment sensible sauf qu'en l'occurrence, il ne s'agit pas d'une hérédité subie mais d'un héritage du père assumé, convoité et conquis par la fille. Il ne s'agit pas d'accabler la fille au nom du père mais de rappeler la filiation idéologique revendiquée. Et lorsque Marine Le Pen se félicite du vote suisse qui menace l'emploi de frontaliers français, il n'est pas illégitime de lui signifier qu'elle préfère défendre, par idéologie, une mesure antifrançaise plutôt que les intérêts de ses compatriotes.

Quant à discerner des points de convergences entre Marine Le Pen et Montebourg, il faut avoir de curieuses lunettes ! Certes Montebourg dit comme M. Le Pen qu'il faut avoir une attitude patriotique en terme économique, quel scoop ! Colbert pensait de même en faisant fabriquer en France la mimolette pour contrer les productions hollandaises. Simple bon sens que n'emprunte plus M. Le Pen dès lors que l'on s'attache aux moyens d'y parvenir et une fois énoncées quelques évidences sur lesquelles tout le monde peut tomber d'accord, les solutions économiques du Front National s'avèrent délirantes et désastreuses.

FrankTHOMAS

En répétant à plusieurs reprises que "les chiens ne font pas des chats", Montebourg insulte le père - régulièrement caricaturé en dogue baveux - et la fille en même temps. Le tout à l'issue d'un débat qu'il prétend trop court alors qu'il n'y a pas brillé plus que de raison.
Il perd son calme et par là il redonne maladroitement l'avantage à Mme Le Pen à la fin d'un débat assez partagé.
On se souvient de sa sortie, en 2012 contre le compagnon de Ségolène : manque de maîtrise, arrogance, autosatisfaction.
Espérons qu'il est plus habile durant les tables rondes patronats-syndicats qu'il anime au nom du gouvernement.

fugace

A. Montebourg : avocat, donc aussi pour une une bonne part acteur, bon acteur sans doute mais un peu comédien. Il apparaît ainsi comme un bonimenteur dans cet habit de ministre du redressement « productif », qui est, qui plus est, à mille lieues de sa spécialité.

« Ministre du redressement productif », déjà cette fonction prête à rire quand on mesure ce qu’est la «production »... de richesses. Nous savons tous à quel point le tissu industriel a été détruit faute d’élus politiques non seulement « visionnaires » et intègres, depuis de Gaulle, mais compétents en économie politique.

En manque total de stratégie industrielle, l’impuissance des gouvernements en ce domaine « productif » n’est pas nouvelle. Pour s’en convaincre, il suffit de se remémorer le grand désastre de la période de la fin des années 1970 et la décennie 1980 au cours desquelles l’industrie du textile va s’effondrer trop rapidement faute de « vision » autant politique qu’économique, même si... Les autres effondrements successifs nous les connaissons, mais nous nous refusons encore à en nommer les diverses causes qui se superposent. Après l’automobile, le tertiaire suivra, accompagné de l’explosion de la grande distribution née aussi dans les « Hauts champs ».

Choisir un avocat pour la fonction de « penser vite une stratégie » s’agissant des corrections à apporter dans les domaines de la production de richesse afin de les ressusciter, n’est pas seulement une erreur de casting, mais évidemment une faute majeure. Où est la compétence ?
Des mots, rien que des mots. Où sont les objectifs posés ? Quel est le cap suivi ? Quel est l’outil mesurant les résultats, les avancées même minimes ?

Dans ce prolongement, la loi « Florange » qui vient d’être adoptée ce 24 février 2014 a microma n’est-elle pas le couronnement de l’enfumage ?

S'agissant de MLP, pour l'instant elle ne convainc toujours pas, puisque ses recettes font peur. D'autant que les économistes et professeurs d'économie ne sont même pas d'accord entre eux. Les citoyens ayant tenté Hollande sont en train de s'apercevoir que les plats issus de ses recettes à lui sont "salés", trop salés. Question : comment rattrape-t-on un plat trop salé avant de le servir ? Réponse aux très prochaines élections.

Camille

Et voici Montebourg sur le banc des accusés pour son comportement pendant le débat télévisé avec Marine Le Pen. "Fausse fraîcheur, vanité, vulgarité, condescendance, supériorité..." j'en passe et des meilleures.
Alors que par accord tacite, un débat télévisé est une sorte de jeu, de théâtre, une mise en scène des protagonistes par eux-mêmes, Montebourg gâche-t-il sa prestation par un jeu exaspérant ? Ce billet, écrit par un professionnel de la parole, lui donnera sans nul doute des conseils fort avisés...

Mais ce serait réducteur de ne voir en Montebourg qu'une image superficielle et légère.

Parmi une équipe gouvernementale assez peu convaincante, Arnaud Montebourg est le seul politique à faire preuve de lucidité. Il a compris que les problèmes graves de la France viennent d'un euro trop fort, dont la surévaluation annihile les efforts de compétitivité des entreprises. Entre 2012 et 2013, l'euro s'est apprécié de plus de 10 % face au dollar et de plus de 40 % face au yen, ce qui est absurde mais dangereux pour notre économie.
Montebourg préconise de mener une bataille politique pour faire baisser l'euro qui doit être au service de l'économie et de l'industrie, et non l'inverse. En un sens, Montebourg pose le même diagnostic que Marine le Pen en mettant l'euro en accusation, mais tandis qu'au Front national on souhaite carrément supprimer l'euro, Montebourg propose non pas de le dévaluer, mais de sagement le ramener à un niveau raisonnable.

Cette proposition pleine de bon sens empêcherait un appauvrissement général où tout le pays est mis financièrement en coupe réglée au service du règlement de la dette. Une politique d'austérité stupide et contre-productive, qui crée d'énormes difficultés en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie, et maintenant en France, en ne créant pas d'emplois, ni relançant la consommation.

Ce problème étant posé, Montebourg peine à imposer son point de vue, comme Marine Le Pen n'a pas manqué de le lui faire remarquer. Mais son intelligence fait qu'on lui pardonne volontiers un peu de suffisance et des effets de manche superflus, car comme dirait Billy Wilder, personne n'est parfait.

Savonarole

Il a tellement de classe que notre bon peuple régicide lui colle souvent une particule de noblesse d'empire et cela ne lui plaît pas.
Pour l'instant il ne dit que des âneries et sa "démondialisation" fait sourire hors de France où on le considère comme un incapable. Les politiques allemands voient en lui le totem de l'incurie française à commercer avec les autres.
Mais en France on l'adore, les mamies trouvent qu'il est beau comme Sacha Distel, les minettes suivent au jour le jour sa vie sentimentale sans scooter, les papys sont plus sévères car il a engueulé Peugeot avant de se rendre à l'évidence que sans les Chinois c'était cuit.
Montebourg c'est Cambronne à Waterloo, il dit le fameux mot, c'est épatant, mais il descend de son cheval au galop, forcément plaies et bosses s'ensuivent.

moncreiffe

@ Achille | 24 février 2014 à 20:06

Je constate avec une certaine amertume que le billet intitulé « Réviser la révision ! », qui abordait posément une question de droit, a été éclipsé par un billet rédigé à chaud sur une manifestation qui a dégénéré, puis par une charge ironique contre Arnaud Montebourg qui semble paré de toutes les vertus, sauf celle de la modestie. Par pudeur, je ne commenterai pas les commentaires.

Achille

Je constate avec un certain amusement que certains ici n’hésitent pas à charger la mule quand il s’agit de critiquer Arnaud Montebourg, mais ne poussent pas l’argumentation jusqu’à valoriser les qualités de Marine Le Pen. Une pudeur qui les honore ! :-)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole, 23 rue d'Anjou 75008 Paris
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS