« NKM les aura-t-elle ? | Accueil | Ce tueur qui les gouverne... »

01 septembre 2016

Commentaires

Tomas

@hameau dans les nuages

Pardon mais ca suffit la repentance, je ne suis personnellement pas responsable de la faillite de la l'Education nationale ou je ne travaille pas. Je suis globalement d'accord avec ce que preconise M. Brighelli (plus de francais, plus de maths, moins d'informatique et de betises de ce genre), mais pense aussi que relever le niveau global d'education dans le secondaire passera par un relevement des moyens pour qu'il y ait plus d'enseignants mieux payes, ca fera baisser le chomage au passage et les gens se sentiront plus utiles devant vingt gamins illettres que devant un ordinateur.

L'Education nationale facteur d'egalite est un vieux mythe et je n'ai pas attendu M. Brighelli pour l'apprendre, l'ecole reproduisant plus les inegalites qu'elle ne les supprime.

Je ne comprends pas votre remarque sur les serrements de main, c'est hors sujet avec ce que vous dites sinon !

hameau dans les nuages

@ Tomas

Voila pour vous un bain d'acide :

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-les-fossoyeurs-de-l-ecole-demasques-24-09-2016-2071000_1886.php

Vous pouvez toujours continuer à vilipender l’extrême droite en l'accusant d'islamophobie mais voilà les véritables traîtres à l'intégration et ils sont de gauche. Emile, Dominique ou Jean peuvent quand même cahin-caha sortir relativement indemne de ce chaudron scolaire où officient des médecins légistes fossoyeurs mais ni Zora ni Ahmed...

Vous êtes responsables qu'ils soient des traîne-savates, pas moi. Vous croyez les défendre alors que vous les enfoncez.

Comment peut-on accuser le FN d'un tel désastre et craindre le retour à l'ordre moral quand on voit les résultats de son absence ?

Vous avez aimé le burkini ? une nouvelle mode arrive, celle de refuser de serrer la main. Après la pudeur, la timidité...

On pue la chèvre ou quoi ?

Roland Pietrini

Ainsi, avec des moyens dérisoires, la menace terroriste fixe sur notre territoire environ 115 000 policiers et soldats. Le rapport efficacité/moyens engagés est donc largement en leur faveur.
La question qui doit se poser à nous est donc la suivante : face à cette menace employons-nous les bonnes méthodes ?
Nous avons mis du temps à désigner l’ennemi, car il ne suffit pas de dire « qu’ils nous ont déclaré la guerre », encore faudrait-il avoir le courage de désigner ces « nous » sans omettre ceux qui, tout en étant orchestrés de l’extérieur, se considèrent comme étant « soldats de l’islam » à l’intérieur.
Les attentats les plus meurtriers sont l’œuvre de Français nés pour la plupart en France et ayant fait allégeance à l’EI, à Al Qaïda, au talibanisme, à une vision politique et fasciste d’un l’Islam dévoyé.
Lors des attentats de Paris du 13 novembre, Ahmad Al-Mohamad âgé de 25 ans avait un passeport syrien, Bilal Hadfi, 20 ans était français, Ismaël Omar Mostefaï, français, Samy Animour, 28 ans, français, Brahim Abdeslam, 31 ans, français, Salah Abdeslam, 26 ans français né en Belgique. Il est fort probable qu’on leur ait donné la nationalité française sans leur avoir en quelque sorte demandé leur avis... Ils étaient tous connus des services de police.
Né à Msaken, dans la banlieue de Sousse, le 3 janvier 1985, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, le tueur au camion assassin de Nice était un ressortissant tunisien, arrivé en France en 2005. Titulaire en 2009 d’une carte de séjour valable dix ans, il avait épousé une Niçoise franco-tunisienne avec qui il a eu trois enfants, ce qui lui a permis de travailler en France sans aucun problème.
Les assassins du prêtre de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray se nommaient Adel Kermiche, un Français âgé de 19 ans, connu des services antiterroristes, objet d'une fiche S, qui avait tenté de rallier la Syrie deux fois et était assigné à résidence sous bracelet électronique, qu'il portait d'ailleurs pendant l'attaque. Le second, Abdel Malik Nabil Petitjean, français, était lui aussi fiché pour la même raison.
Yassin Salhi qui avait décapité son patron, selon Bernard Cazeneuve « faisait l’objet d’une attention » pour ses liens avec la mouvance salafiste, mais n’avait aucun casier judiciaire et « n’était pas connu pour être en lien avec des acteurs terroristes ».
Dans la terrible affaire du couple de policiers assassinés devant leur enfant de 3 ans, à Magnanville (Yvelines), Larossi Abballa, âgé de 25 ans, qui les a égorgés à leur domicile avec un couteau, puis qui a revendiqué son geste au nom de l’Etat islamique dans une vidéo postée sur Facebook, avait déjà été condamné en 2013 pour ses liens avec une filière d’envoi de combattants dans les zones tribales pakistanaises. A ses côtés figuraient notamment Saad Rajraji et Charaf-Din Aberouz.
Le trio Abballa, Rajraji et Aberouz se connaissait de longue date. Dans le quartier des Musiciens aux Mureaux, où a grandi et vécu Larossi Abballa, le nom de Charaf-Din Aberouz, aujourd’hui âgé de 29 ans, est évocateur. Aberouz s’était rendu au Pakistan pour rencontrer un cadre d’Al Qaïda et avait écopé d’une peine de prison de cinq ans, tout comme Rajraji. Aberouz était décrit par certains comme l’émir du groupe. C’est lui qui avait égorgé des lapins lors de leur séance d’entraînement dans des parcs de la région parisienne.
Les terroristes quasiment tous fichés S, nous permettent, après leurs actions accomplies de mort et de terreur, de mesurer à la fois l’efficacité de notre renseignement et l’inefficacité de notre attitude à leur égard. C’est un peu comme jouer au tennis avec une raquette percée, on voit arriver la balle mais on est incapable de la renvoyer.
http://www.athena-vostok.com/une-guerre-sous-influence-migration-et-turpitudes

Tomas

@hameau dans les nuages

Je ne justifie pas, j'essaye de vous faire comprendre pourquoi c'est comme ca. Nuance !
Et je n'accepte pas tout, mais je ne vois pas au nom de quoi je devrais m'opposer au port du voile ou au choix de manger halal et de ne pas boire d'alcool, meme si personnellement je trouve dommage de se couvrir la tete et de se priver de bonnes choses, mais qui suis-je pour juger de cela ? Tant que la loi est respectee, je n'ai rien a dire, il y a une justice pour assurer l'ordre dans ce pays.
Vous, vous faites de l'islam une religion sanguinaire par essence et vous nous ressortez ce que rabache une presse orientee qui veut faire croire a l'imminence de la catastrophe pour precipiter les honnetes gens qui ont peur dans les bras du FN, pour que celui-ci impose ensuite son ordre moral et fasciste a la societe. Vous insultez les gens en les traitant de traine-savate sans savoir le moins du monde ce qu'ils vivent au quotidien et vous m'insultez par-dessus le marche, pourquoi tant de haine contre l'humanite souffrante ? Bon sang, allez ramasser des champignons pour vous aerer la tete, c'est la saison bientot, ou alors des myrtilles s'il n'est pas trop tard ( je crains que oui, il a fait chaud cette annee dans le Sud-Ouest), c'est bon les myrtilles !

hameau dans les nuages

Tomas, cela devrait vous plaire. A Bordeaux on pratique l'Achoura.

http://www.infos-bordeaux.fr/2016/actualites/esclavage-la-mairie-veut-culpabiliser-les-bordelais-8313

Fouette cocher ! La pente est rude pour aller chercher des voix.

Tomas

@ mahomet

Non merci, ce n'est pas parce que je m'insurge contre l'arabonegrophobie a la mode que j'irai me convertir a l'islam, la religion de mes ancetres me va tres bien merci. Je suis pour la liberte de s'habiller comme on veut, mais ca m'embete que les femmes musulmanes se croient obliges de se voiler alors que si je me souviens bien le Coran consacre au maximum trois lignes au sujet. Je suis pour la liberte de religion mais il y a dans l'islam comme dans toute religion des choses incompatibles avec la societe seculiere dans laquelle nous vivons, et il vous faut faire le menage et vous adapter a l'epoque, exactement comme l'eglise l'a fait, et comme j'espre que l'islam de France le fait. Et sachez que j'ai un souci avec les salafistes : c'est bien joli d'etre pacifiste comme la plupart le sont, mais quand on refuse de dire bonjour aux femmes y a comme un probleme.

Je suis pour une societe de consensus, nous Francais chretiens pas melanges depuis des generations devons faire des efforts pour accepter l'inevitable metissage de notre pays, mais vous devez aussi faire des efforts, aucun immigre n'a eu la vie facile a ses debuts de toutes facons, et vous n'etes pas les seuls a avoir ete discrimines.

Et rassurez-vous, Allah tout-puissant ne vous punira pas si vous essayez de boire de l'alcool (une invention que nous vous devons et pour laquelle on ne vous remerciera jamais assez !), autrement l'enfer serait deja sature d'Albanais, de Polaks ou de Tatars ! Frequenter les femmes (quand on est un homme) n'a mon Dieu aussi que des bons cotes, et les enfermer a double tour dans un appartement n'a aucun sens. Les marier a des gars du bled aboutit une fois sur deux a une catastrophe et a un divorce, j'ai vecu un episode penible de ce style avec mes voisins du dessous. Et il faut arreter de diviniser les fils aines, ca donne des sales gosses a douze ans (ceci dit ils sont tellement en demande d'autorite qu'ils aiment presque qu'on les engueule !) et des types completement perturbes a 25 ans, qui accumulent les problemes psychologiques et s'enferment dans des relations destructrices avec leurs meres. Et puis aussi il vaut mieux eviter les mariage entre cousins, ca peut finir mal, on faisait ca dans mon village aussi avant et une fois sur deux ca donnait des handicapes a la naissance ou des depressifs qui se pendaient dans les fermes abandonnees a l'age adulte.

Que Dieu vous ait en Sa sainte garde !

hameau dans les nuages

@ Tomas

Mon installation en tant qu'agriculteur date de 1978 mais sinon cela est bien avant, ma mère était Béarnaise et son nom de jeune fille Labadie.

Sinon je ne rejette pas les arabes mais leurs revendications religieuses et communautaristes. Vous, vous les acceptez et les justifiez. Mais vous avez tendance - "vous" étant pris au sens large - à justement faire l'amalgame afin de faire passer les opposants à cette politique pour des racistes et des islamophobes.

Non ! leur mode vie politico-religieux n'est pas soluble dans notre société sauf à leur laisser la place, transformant de fait en ghettos les endroits où ils habitent. On leur abandonne justement des territoires mais on leur laisse quand même les droits sociaux inhérents. Mais ils chouinent quand même, pleurant leur misère à travers des tags dans leurs cages d'escaliers, défonçant leurs boîtes aux lettres et jouant avec les sécurités des ascenseurs. Ils estiment n'avoir que des droits vis-à-vis de cet "Etat colonialiste qui a fait suer le burnous à leurs parents et grands-parents" comme vous le dites si bien.

Allez donc voir si dans les SSII par exemple il n'y a pas d'arabes qui ont réussi ! Mais à trop fréquenter au pied des tours ces traîne-savates vous avez adopté leur ton victimaire.

Mais je ne suis pas dupe. On a dit que les arabo-musulmans n'avaient pas à manifester suite aux attentats car ils n'étaient en rien responsables. Mais avec l'attentat de Nice où il y eut quand même un certain nombre de maghrébins victimes on aurait pu penser que leur communauté touchée dans sa chair aurait manifesté ? Sauf à la marge, rien...

No pasaran.

calamity jane

@mahomet

Une petite question : "déchristianisation ou nouveau modèle de christianisme ?"
T'es pas encore rentré dans l'auberge prophète ! Et à chacun son lot d'illusions...

Savonarole

"Et qu'on n'en parle plus..." Dernière phrase du Voyage.

http://www.iris-france.org/79498-mahmoud-abbas-agent-du-kgb-des-contacts-qui-relevent-plus-de-la-logique-que-de-la-trahison/

mahomet

@ Tomas | 21 septembre 2016 à 19:33

Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre.
Tomas crois en moi et suis-moi.

Tomas

@hameau dans les nuages

Je ne suis pas United colors of Benetton d'abord, ce n'est pas parce qu'on ne rejette pas les autres qu'on n'a pas une identité propre et ce n'est pas parce que je n'ai rien contre les Arabes que je mange du couscous merguez tous les jours dans ma djellaba. J'ai vu les Pyrénées avant vous sans doute (c'est bien en 1978 que vous avez quitté Paris ?) et Tomas c'est un pseudo qui veut dire Thomas en occitan, vous devriez le savoir si vous êtes si attaché à votre coin de terre où vous avez construit votre vie ! On peut être ouvert aux autres, tolérants et identitaire, Monsieur le Parisien !!

Tomas

@ hameau dans les nuages

Je retiens de l'enquête de l'Institut Montaigne que 30% des musulmans font passer la charia avant les lois de la République, ce qui est moins que la fameuse enquête du Pew Center de 2006 (ils étaient moins de 20% à l'époque) ; cela signifie que 70% font passer les lois de la république avant celle de l'Islam, ce qui en soi contredit la thèse de la vague musulmane prête à nous submerger. Mais elle montre aussi qu'à force de se voir rejetés, les Arabes se replient sur leur communauté. C'est assez logique, je ferais pareil à leur place. Et c'est évidemment inquiétant car si la tendance se poursuit il est certain que ça posera des problèmes.

Maintenant lisez un peu ça http://piketty.blog.lemonde.fr/2016/03/15/leurope-devient-elle-islamophobe/
et dites-moi s'il n'y a pas un problème chez nous aussi, et si ça n'explique pas la montée du communautarisme musulman, qu'il n'est pas si idiot de corréler avec la montée des autres communautarismes d'ailleurs.

Je pense à la société mais je ne prétends pas vouloir imposer à celle-ci mes lubies et mes idées. Et de grâce cessez vos plaisanteries méchantes, elle décrédibilisent votre discours alors qu'à la base les fermiers qui vivent sur les contrefort des Pyrénées me sont plutôt sympathiques. La haine n'est pas un bon carburant pour l'esprit !

hameau dans les nuages

@Tomas | 19 septembre 2016 à 23:25

Là vous rejoignez les arguments de Robert Marchenoir : en parfait égoïste vous vous fichez des autres. Je suis pauvre mais ni aigri ni malheureux, et au contraire de vous je compatis sur les malheurs de mes congénères. Je pourrais m'en moquer, bien à l'abri dans mon village au pied des Pyrénées. Mais voilà, l'histoire de ma famille remonte extrêmement loin, ici sur ce territoire qui pour une bonne part a fondé mon identité, relais que je vais passer à mes enfants alors que vous vous estimez citoyen du monde "Colors of Benetton". Galéjade ! Vous allez vous en apercevoir très vite et tomber des nues.

Sur le fond de l'enquête de l'Institut Montaigne contredisant vos affirmations, j'ai cru voir que vous ne vous étiez pas beaucoup étendu, vous contentant de traiter vos interlocuteurs de nazis "rappelant les heures les plus sombres ". Procédé complètement éculé, je vous jure que vous devriez changer de répertoire.En fait vous avez tout faux.

Sinon, bien le bonjour à votre belle-famille car à défendre bec et ongles les musulmans pratiquants, je suis sûr qu'Aïcha ou Zoubida a dû vous présenter à ses parents.

PS : Le H de Tomas je suppose que vous l'avez aspiré lui aussi.

Tomas

@ hameau dans les nuages

Très drôle. Je ne connais pas ces gens et je me contrefiche un peu de leur cas. Comme tout le monde de sensé, si j'avais eu assez d'argent pour me loger dans le centre de Paris, je l'aurais fait. Mais je ne suis pas assez riche pour cela, aussi ai-je dû aller de l'autre côté du périphérique nord. Pour moi, habiter quelque part n'est pas un choix militant. Mais je ne me plains pas de mon sort, Dieu aurait pu me faire naître Somalien ou Congolais, je le bénis chaque jour de m'avoir fait naître dans un pays qui ne manque de rien d'essentiel. Il faut savoir se contenter de peu !

Vous devez être bien malheureux en tout cas pour en être réduit à chercher des arguments dans la presse people. Mes enfants ont passé le primaire sans encombre, seuls Blancs dans leur classe ou peu s'en faut ils ont appris à se faire respecter, comme ils auraient eu à le faire également dans une école de campagne, l'enfant qu'il soit Arabe ou Berrichon n'aime pas la nouveauté. Et ils gardent tout comme moi l'amour du 93 chevillé au corps ! j'y peux rien si je suis content de ma vie et pas aigri, moi !

hameau dans les nuages

@ tomas

Voyons voir, Seine-Saint-Denis... Seine-Saint-Denis... La diversité et l'enrichissement culturel, l'exotisme, le partage, tout ça.... il y en a qui ont essayé comme dirait Chevallier et Laspalès :

http://www.parismatch.com/People/Francois-Berleand-et-Alexia-Stresi-la-maison-du-bonheur-1069270

Et puis ils ont eu des soucis au point de réintégrer Paris intra muros avant sans doute... de se réfugier au Pays basque.

Apparemment vous vous promenez dans une bulle qui s'est échappée de votre pipe à eau ou de votre narguilé. Grand bien vous fasse.

Tomas

@ Robert Marchenoir

Je vais rester poli : ma rue ne ressemble pas a Kandahar, et pourtant elle est dans le departement des freres Kouachi et a pas un kilometre a vol d'oiseau de l'appartement de Jawad a Saint-Denis. J'ai donc tendance a penser que si elle est paisible, le reste de la France l'est aussi, globalement. Pardonnez-moi de tout ramener a ma modeste personne mais comme disait Paul Leautaud, "je ne sais guere parler que de moi"...

Allez sur le site Le Colonel, ce n'est pas tellement lui qui est drole (il a le merite d'une certaine ouverture quant aux textes publies), c'est surtout les commentaires des lecteurs du site, qui en disent long sur le niveau intellectuel de ceux qui veulent un ordre nouveau dans notre pays.

Apres, j'ai tendance a penser que l'insulte (je ne sais pas si je suis abruti, mais je ne pense pas etre "gauchiste", ou alors je devrais traiter tous les electeurs de droite de "fasciste" a ce compte !) vous tient lieu d'arguments. Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas un probleme specifique a l'immigration musulmane en France, je suis bien place pour savoir qu'il y en a justement, juste que les angoisses sur une islamisation supposee de notre pays etaient completement exagerees. Je suis rassure par ailleurs de savoir que je ne suis pas le seul :

http://www.lemonde.fr/festival/video/2016/09/07/pour-michel-serres-malgre-le-terrorisme-nous-vivons-des-temps-de-paix_4993849_4415198.html

Lui aussi c'est un gauchiste, la preuve il enseigne a Stanford, repere islamo-marxiste bien connu !

Robert Marchenoir

Toute la crapulerie de la gauche immigrationniste résumée en quelques lignes :

Tomas | 18 septembre 2016 à 06:36
Merci pour le lien du site Le Colonel, c'est à mourir de rire...

Quand on se comporte correctement avec les gauchistes en faisant appel à leur raison, ils ne savent que ricaner, comme des sales gosses.

Si une page sur un site Internet dénichée par une publications d'extrême droite xénophobe suffit à vous faire conclure...

Ce qui compte, ce ne sont pas les faits : c'est de savoir si celui qui les rapporte a la carte du Parti communiste ; ou du parti gauchiste, immigrationniste et islamophile qui a pris sa succession. A partir du moment où vous n'êtes pas adoubé par le Parti, eh bien c'est que vous avez tort.

Peu importe, d'ailleurs, que les mêmes faits soient publiés par des médias politiquement neutres, voire de gauche. Leur proximité avec des sources rejetées d'avance par les gauchistes interdit de les prendre en compte.

Logique d'abruti, logique de gauche : gens et médias ne deviennent pas de droite parce que les faits leur donnent raison, les faits n'existent pas puisque ce sont des médias de droite qui les rapportent.

...suffit à vous faire conclure que ma rue ressemblera bientôt à Kandahar.

C'est sa rue qui lui importe, au gauchiste. Sa rue, et sa rue seule. Le reste, tout le reste, les autres, tous les autres, il s'en moque. La France entière peut bien s'effondrer autour de lui, tant que sa pitite rue et son pitit confort à lui sont intacts, eh bien tout va bien, et qu'est-ce qu'on vient le déranger ?

On vient pourtant de lui expliquer, au gauchiste, qu'un égoïsme aussi radical, et aussi ridiculement avoué, démolissait toutes ses prétentions à être "ouvert à l'Autre", tolérant, généreux, humaniste, solidaire... et chargé par Marx le Père de faire la chasse à l'intolérance chez les autres.

Mais c'est en pure perte : soixante ans de communisme incarné (comme les ongles) sont plus forts que tout. Même la peur du ridicule, le souci de la crédibilité ne suffisent pas à amender le gauchiste. Le scorpion finit toujours par piquer la grenouille : c'est dans sa nature.

hameau dans les nuages

@ Tomas

Tant mieux si cela vous fait rire. Vous êtes d'une mauvaise foi crasse en refusant de voir "tous ces sites racistes et xénophobes" sous le prétexte que... c'est xénophobe et raciste, et de préciser quand on vous détaille un exemple que ce n'est qu’epsilon dans le contexte général.

De toute façon j'ai bien compris que faire le go-between était professionnellement votre fonds de commerce et qu'à ce titre vous n'alliez pas arrêter de passer commande de nouveaux arrivants.

Mais le chômage vous menace quand même car la césure ou la ligne de fracture identitaire va s'opérer. C'est mathématique. Il y a ceux qui annonçaient ce désastre depuis un bon bout de temps, ceux qui l'appelaient de leur voeux et les éternels utopistes réclamant des sous pour leurs expériences foireuses car c'est forcément le manque d'argent et non pas leur incompétence qui est la cause de leurs échecs.

Il est quand même étonnant de voir des réfugiés en Allemagne se voir offrir un séjour dans le pays qu'ils ont fui à la condition que celui-ci soit au maximum de trois semaines... Les congés payés du réfugié... Paru dans le journal "Die Welt" qui, c'est bien connu, appartient à la fachosphère.

Riez à gorge déployée, c'est très tendance en ce moment.

No pasaran.

Tomas

@ hameau dans les nuages

Si une page sur un site Internet dénichée par une publications d'extrême droite xénophobe suffit à vous faire conclure que ma rue ressemblera bientôt à Kandahar, c'est vraiment que vous avez des peurs déraisonnables.

Merci pour le lien du site Le Colonel, c'est à mourir de rire...

Robert Marchenoir

Quatre hommes, dont trois immigrés illégaux se prétendant tunisiens et âgés de 17 ans, ont tendu un piège sur Internet à une jeune fille de 19 ans avant de la violer au Champ-de-Mars à Paris :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-violeurs-du-champ-de-mars-ecroues-17-09-2016-6127501.php

http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-les-violeurs-du-champ-de-mars-interpelles-16-09-2016-6125553.php

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/le-rendez-vous-facebook-etait-un-guet-apens-16-09-2016-6124381.php

http://www.leparisien.fr/paris-75007/paris-piegee-sur-facebook-et-violee-au-champ-de-mars-15-09-2016-6123435.php

Les trois suspects arrêtés semblent en réalité être algériens. Ils sont en vacances à Paris, et habitent en Allemagne, où ils sont "pris en charge" par une association d'aide aux "sans-papiers". D'après les autorités, la victime a failli être tuée.

Les informations importantes sont ostensiblement absentes des titres successifs consacrés par le Parisien à cette affaire, où l'on chercherait en vain les mots immigrés, musulmans, Arabes, Tunisiens, Algériens, clandestins, illégaux, demandeurs d'asile ou sans-papiers.

Comme aux heures les plus sombres de notre histoire, c'est vers les médias de Londres que nous devons nous tourner pour apprendre la vérité. Non plus, hélas, vers la BBC, devenue un repaire de marxistes islamophiles et immigrationnistes, mais vers le Daily Mail, qui titre correctement :

Trois "Algériens" arrêtés après le viol collectif d'une jeune fille sous la tour Eiffel, retrouvée nue, ligotée et bâillonnée, après avoir été piégée sur Facebook sous prétexte de "manger des fraises avec un garçon de 15 ans"

http://www.dailymail.co.uk/news/article-3793472/Woman-allegedly-lured-FB-gang-raped-near-Eiffel-Tower.html

Comme pour rappeler un peu plus la proximité entre le socialisme et le nazisme, en 1940 il était franchement mal vu d'écouter la BBC ; tandis qu'en 2016, les malfaiteurs gauchistes qui tiennent le haut du pavé tentent, en pareil cas, de vous faire taire, en stigmatisant les journaux tels que le Daily Mail au moyen de l'épithète infamante de "tabloïd".

Mais relativisons un peu.

Pendant que des musulmans se mettent à quatre pour violer nos femmes jusque sous la tour Eiffel, on ne trouve guère des burqas que sur les Champs-Elysées, nous assure Alex paulista ; tandis que Tomas arrive à boire de l'alcool et à manger du porc en Seine-Saint-Denis.

Donc je ne vois vraiment pas de quoi vous vous plaignez avec vos histoires d'immigration, espèces de sales racistes islamophobes.

hameau dans les nuages

@ Tomas

Puisque vous avez habité en banlieue parisienne où tout est calme, où vous pouvez trouver votre bistrot pour boire une mousse et votre charcutier pour acheter votre chair à saucisse; je vous le dis : profitez-en bien..

Jilbab à partir de deux ans : ce n'est pas à Kandahar ou au Qatar mais chez vous.

http://lesobservateurs.ch/2016/09/17/france-boutique-dhabits-islamiques-recouvrant-corps-fillettes-2-ans/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

No pasaran.

Tomas

@ hameau dans les nuages

Justement des Momo il y en a plein (même s'ils ne mangent sans doute pas tous du saucisson, mais pour moi ça reste un détail) et ce sont la majorité de nos musulmans. Si on continue à les stigmatiser en bloc ils se réfugieront tous dans le communautarisme et le salafisme à force, et là effectivement ça deviendra problématique.

Quant à vos militaires, pour qui se prennent-ils ? depuis quand trois galonnés ont-il qualité pour décider de ce qui est bon ou mauvais pour la France ? Si certains gradés s'amusent à prévoir des plans délirants de ce genre, ce que je me refuse à croire, la seule solution est leur révocation immédiate. L'armée est au service du peuple et de son émanation, le gouvernement, et n'est pas là pour décider de ce qui est bon ou mauvais pour nous.

caroff

@hameau dans les nuages
"Mais Momo est formidablement bien accueilli (je précise que je n'ai pas besoin de lui étant dans mon métier un peu tous corps d'état) MAIS il em... personne avec sa religion ! Il n'en parle jamais et est prêt à partager le saucisson !"

C'était le cas de l'immense majorité des travailleurs maghrébins venus en France dans les années 1970-1980.
Je n'ai jamais discuté religion avec ceux que j'ai été amené à croiser à cette époque car c'était un sujet intime pour eux comme pour moi. Au fond ils s'étaient totalement ou presque sécularisés.
Je suis heureux de savoir qu'il en existe encore !

Tomas

@ caroff

Oui, la langue peut être un exutoire pour retrouver une identité dans un pays qui persiste à vous considérer comme des étrangers, effectivement. Après, pardon de vous avoir mal compris, mais vous avez écrit que la langue était primordiale pour adhérer à une nation, pas forcément, même si c'est le cas chez nous où on a fait place nette d'à peu près tous les dialectes régionaux.

Je ne suis pas assez versé dans l'histoire des Juifs d'Algérie pour savoir quel accueil il firent à la France, mais je doute que sans les efforts d'Adolphe Crémieux, qui fut un propagateur infatigable des droits des Juifs dans le monde, ils aient obtenu ce nouveau statut. De toutes façons, il était dans leur intérêt de faire allégeance au nouveau maître des lieux pour sortir de leur statut de dhimmi. Je doute que les tribus et les citadins algériens aient pu gagner quoi que ce soit à avoir une franche collaboration avec l'occupant, ils n'ont eu finalement à leur égard que l'attitude de nombreux Français vis-à-vis des Arabes qu'ils perçoivent comme des envahisseurs. Sauf que, différence de taille, nos Arabes sont venus sans fusils et souvent avec des papiers en règle. Et que je trouve injuste de les choisir comme boucs émissaires des maux de notre société qu'ils subissent plus que nous je pense, et déplacé de qualifier l'islam de religion barbare par essence comme je le vois ici.

hameau dans les nuages

@ Tomas
"C'est ca la campagne, l'autre territoire oublie de la Republique avec les banlieues. Si on y avait quelques immigres d ailleurs ca irait peut etre mieux de ce point de vue !"

Figurez-vous que le plombier que je connais c'est "Momo", vu son diminutif vous avez vite compris que ce n'est pas Maurice... Sa famille lui demande de revenir au bled pour s'installer. Il m'avait expliqué pourquoi et comment il fallait d'abord graisser la patte au caïd, comment un réseau d'eaux pluviales n'avait que les buses verticales, les autres s'étant "perdues dans le sable"... bakchich partout... donc non, son pays c'est la France.

Mais Momo est formidablement bien accueilli (je précise que je n'ai pas besoin de lui étant dans mon métier un peu tous corps d'état) MAIS il em... personne avec sa religion ! Il n'en parle jamais et est prêt à partager le saucisson !

Et ce que je crains c'est que les Momo soient les premières victimes de la politique d'immigration folle, délirante car la fameuse psychologie des foules va faire son oeuvre comme un rouleau compresseur.

Vous ne voulez pas comprendre que les Zemmour et compagnie secouent le grand corps malade qu'est la France en lui administrant des baffes au lieu de lui chanter des berceuses.

Secouez-vous !

http://lecolonel.net/larmee-francaise-se-preparerait-elle-au-pire-scenario/

caroff

@Tomas
"La langue n'est pas forcément le ciment idéal d'une nation : les Serbes et les Croates parlent la même langue et les Indiens et les Pakistanais aussi, ça ne les a pas empêchés de s'entretuer, on ne peut pas faire un axiome de votre constat"

Vous n'avez pas compris ce que j'ai dit. Dans un pays où l'on persiste à se sentir étranger, le recours à la langue de ses parents ou arrière-grands-parents est un exutoire possible pour recouvrer une identité perdue.

"Permettez-moi de douter que les Juifs algériens se soient sentis Français dès 1830. Mais ils avaient des coreligionnaires en France qui avaient enfin accédé à l'égalité des droits qui se sont souciés d'eux, et le lobbying de M. Crémieux a été efficace, tout simplement."

Je n'ai jamais dit ça !! Je fais simplement remarquer que l'accueil des colons français par les juifs algériens originaires d'Alger et d'Oran (c'est moins vrai de ceux de Constantine) a été plutôt "bienveillant" et que cette attitude a contribué à leur autoriser l'accès à la nationalité française un peu plus tard.

Trekker

@ Robert Marchenoir |e 16 septembre 2016 à 02:13

Ok Savonarole et moi sommes d’horribles pinailleurs, car nous avons ô sacrilège démontré que vous commettiez parfois des erreurs grotesques. Quand on veut donner à tous les commentateurs de ce blog des leçons, on évite cela !

Pour justifier votre omission de faits gênants, vous osez proférer : "Ecrire que les Allemands "ont un long passé de salopards" en évoquant leurs aventures africaines, c'est du chauvinisme revanchard à courte vue. Si les Allemands ont un long passé de salopards, alors les Français ont, eux aussi, un long passé de salopards".

Désolé mais la France lors de ses diverses conquêtes coloniales ne s’est pas livrée à des génocides systématiques de populations locales comme vos idolâtrés Anglo-Saxons et Américains. Certes et notamment lors de celle d'Algérie, elle a commis nombre d’exactions et des massacres, voir entre autres les "enfumages" du général Bugeaud, mais toutes ces exactions et tous ces massacres en Algérie sont d’une nature sans rapport avec le génocide commis par les Allemands, lors de leur colonisation de ce qui est l’actuelle Namibie. Plus précisément les massacres programmés et planifiés de 1904 à 1911 des Héréros et Namas, dont 80 % furent systématiquement exécutés : sur une population initiale de 80 000, seuls 15 000 survécurent et ils furent parqués dans camps de concentration. Ce génocide fut exécuté sous les ordres du général Lothar von Trotha, dont son ordre écrit d’extermination était sans aucune ambiguïté : "A l'intérieur des frontières allemandes (sic), chaque Herero, armé ou non armé, sera abattu. Je n'accepterai pas non plus de femmes ou d’enfants".

En qualifiant ce génocide d’aventures africaines allemandes vous faites fort, à ce compte les 26 000 Polonais massacrés à Katyn (en majorité des officiers, et secondairement des cadres civils) ne sont qu’une bavure vénielle de Staline et sa clique ! Les méthodes génocidaires du général Lothar von Trotha ne furent pas oubliées par les nazis, ils ne firent que les reprendre et les adapter aux techniques disponibles dans les années 40 : Einsatzgruppen sur le front de l’Est, et naturellement camps de concentration ainsi que d’extermination.

Pour être objectif et non manichéen comme vous, je tiens à préciser que l’Allemagne se comporta bien différemment dans ses autres colonies africaines : Cameroun, Togo, Rwanda-Burundi et Tanzanie-Tanganyika. Dans cette dernière colonie, son commandant militaire en 1914/18, Paul von Lettow-Vorbeck, leva une troupe d’indigènes volontaires - les Askaris - qui combattirent victorieusement jusqu’en 1918 les Britanniques. Nommé général en 1919, Paul von Lettow-Vorbeck bien qu’homme de droite se refusa à rejoindre les nazis, et survécut alors en tant que jardinier. En 1959, invité officiellement par le gouvernement du Tanganyika, il reçut un accueil enthousiaste de la part non seulement de ses anciens Askaris mais de toute la population locale. Lors de ses obsèques en mars 1964 dans une bourgade du Schleswig-Holstein, une délégation d’Askaris vint y assister : les survivants de son ancienne troupe venus rendre un dernier hommage à leur général. C'est suite à cela que le gouvernement de la RFA se décida enfin à verser une pension à ces survivants !

Tomas

@ hameau dans les nuages

J'en viens de la France rurale, la vraie, la profonde, et j'y retourne souvent voir mes parents, il n'y a plus trop de commerces (il y avait deux restaurants dans mon village, il n'y en a plus un seul, alors que la population n'a pas diminue) et a chaque fois que mes parents ont besoin du plombier (pas souvent heureusement) ils doivent l'attendre deux mois. C'est ca la campagne, l'autre territoire oublie de la Republique avec les banlieues. Si on y avait quelques immigres d ailleurs ca irait peut etre mieux de ce point de vue !

Grigny est une catastrophe effectivement et un bel exemple de ce a quoi a conduit la politique des villes nouvelles construites a la hate. Mais ca n'est pas une raison pour vilipender l'islam et les Musulmans, on ne leur a pas vraiment donne d'autre choix que de venir la et de rester entre eux.

Zemmour dit comme toujours n'importe quoi (avez-vous note sa derniere sortie sur le Plan Ronces, par exemple ?) et oublie de replacer les choses dans leur perspective historique. Les Italiens venus dans les annees 30 (les "Macaronis" comme on les appelait) ont eu les memes problemes d'integration que les Maghrebins, les rixes au couteau etaient frequentes dans les bals de nos campagnes du Sud-Ouest avec eux, je vous assure. Les Portugais et les Espagnols sont arrives pendant les Trente Glorieuses pour la plupart, et ils ont garde leur identite. C'est marrant, quand l Algerie gagne au foot tout le monde proteste, quand c est le Portugal et que les Francais d origine portugaise le fetent, pas une remarque, etrange non, n y aurait il pas du racisme primaire la-derriere ? Quant aux Asiatiques, ils ont un sens de la collectivite et une solidarite familiale qui leur permet de s inserer sans souci economique, et une ethique du travail que n ont pas les autres, qui comme nous aiment bien deteler de temps a autre pour profiter de la vie.

Aucun immigrant je pense n arrive avec l idee de devenir Francais, mais juste attire par l espoir d une vie meilleure. Quand il a ete chasse comme Zemmour, il devient haineux, exactement comme les Algeriens qui mettent tout sur le dos de la colonisation pour se dedouaner de la faillite du FLN a creer un pays prospere.

Et c est pas nouveau de critiquer le fait qu il y ait trop d etrangers, en 1948 un journal deplorait qu il n y ait que 5 vrais Francais dans l equipe de france de foot, en en 1985 je ne sais quel parti d extreme droite nous promettait une France republique islamique dans vingt ans sur ses affiches en citant un type du Hezbollah, il me semble. Rien de neuf sous le soleil, juste que le racisme a la vie dure. Pourtant et desole de me repeter, on voit ou ca a mene l Allemagne, et je ne suis pas sur que le Royaume de France ait gagne a expulser ses Juifs au XIVe siècle ou ses protestants au XVIIe, plutot le contraire...

hameau dans les nuages

@ Tomas

En fait vous répondez à côté. Je ne vous parle pas de ma modeste retraite mais fait simplement le parallèle avec l'aide accordée aux arrivants dans des pays rongés par le chômage dont sont victimes comme vous le dites les français d'origine immigrée. Vous parlez de la faillite de l'Education nationale mais alors je me demande pourquoi cette faillite n'a pas atteint les immigrés asiatiques récents et plus lointains, italiens, espagnols et portugais...

Parce qu'il y avait une volonté d'épouser le pays d'accueil comme l'a encore précisé Zemmour ce matin sur BFM. La premier chose, berbère venant d'Algérie, fut d'abandonner le code vestimentaire remontant au 7ème siècle et de se fondre dans la population locale.

Mais puisque vous parlez encore d'argent :

http://www.valeursactuelles.com/societe/lue-offre-pour-348-millions-de-cartes-de-paiement-a-des-migrants-64879 il n'y aurait pas comme un chameau ?

Enfin, prétendre encore que seuls les immigrés occupent les emplois subalternes est complétement faux. Il va falloir quitter la couronne parisienne et venir un peu plus dans la ruralité ou alors à croire que la France hors agglomérations ne possède ni eau, ni électricité ni routes, les français d'origine immigrée étant absents.

Étant bête et c** et subsidiairement chrétien je vais me soigner en ne laissant plus, comme je le fais, passer devant moi aux caisses les femmes maghrébines voilées et avec quelques babioles, ni leur tenir la porte par politesse, voire les heurter avec mon caddie pour qu'elles dégagent de l'allée que je veux emprunter au lieu de m'écarter. On sera pauvre mais entre nous puisque finalement c'est ce qu'ils veulent.

Avec cette immigration MASSIVE donc par nature inassimilable par le nombre (et non pas pour une couleur de peau ou d'origine) elle-même à son tour concurrencée par une nouvelle sorte d'immigration régentée par l'Europe, on libanise le pays.

http://www.francetvinfo.fr/economie/societe-les-oublies-de-grigny_1825233.html

Tomas

@ Robert Marchenoir

Excusez-moi mais vos dizaines de milliers de pages du Reseau Voltaire ou de Francois Desouche sont trop orientees pour que j'y accorde le moindre credit. La Suisse est a ce que je sache un heureux pays qui ne connait que des problemes mineurs, l'Allemagne a par une politique de la nationalite inadaptee basee sur le droit du sang empeche que les Turcs se sentent completement allemands mais elle a change son fusil d'epaule et elle arrivera a integrer ses Turcs. Je ne parle pas le suedois et je n'entends jamais parler de la Suede, je suppose donc que c'est un heureux pays meme s'il y a beaucoup de skinheads la-bas, autant qu'en France pour une population six fois moindre. Quand je suis alle a Stockholm j'ai vu une ville comme Paris en plus prospere, avec bien sur ses quartiers pauvres comme partout, mais la aussi je ne pense pas que les milliers de Somaliens qu'il y a chez eux les mettent en danger.

Ceci pose, vous proposez quoi pour resoudre le "probleme musulman" de la France, puisque vous vous piquez d'erudition et de coherence ?

Tomas

@ Robert Marchenoir

Un certain islam est rétrograde, comme d'ailleurs le catholicisme à la sauce Saint-Nicolas-du-Chardonnet, et le problème étant complexe, il ne peut se limiter à l'éducation, mais c'est le point central. Quand vous dites que ça fait quarante ans qu'on arrose, c'est faux : l'académie de Paris est surdouée en enseignements, et en Seine-Saint-Denis on attend trois semaines un remplaçant. Primo. Ensuite, vous avez déjà vu le niveau de français exigé pour l'examen d'acquisition de la nationalité française ? Il n'y a pas d'offre de cours de français pour adultes qui aiderait bien à l'intégration des nouveaux arrivants. Bref, l'école républicaine est un mythe, elle a toujours plus reproduit les inégalités sociales qu'autre chose, l'épisode économique exceptionnel que furent les Trente Glorieuses que nous avons tous plus ou moins vécues fausse notre perception des choses. J'aimerais bien avoir votre "position cohérente" sur le sujet, car je ne sais toujours pas la solution que vous préconisez, au passage.

Le problème est la misère sociale engendrée par le chômage massif des immigrés, car quand on n'a pas de formation on n'a pas de travail, regardez les statistiques. Après bien sûr vous pourrez toujours me sortir Tariq Ramadan ou les terroristes du World Trade Center pour me démontrer le contraire, je vous opposerai les centaines de milliers de Musulmans silencieux qui ont bien travaillé à l'école, trouvé du travail et n'embêtent personne.

@vamonos

Vous êtes complètement hors sujet, je ne vois pas le rapport entre mes poumons et le sujet qui nous occupe, ma santé et ce que je fais de mon corps ne regardent que moi.

@caroff

La langue n'est pas forcément le ciment idéal d'une nation : les Serbes et les Croates parlent la même langue et les Indiens et les Pakistanais aussi, ça ne les a pas empêchés de s'entretuer, on ne peut pas faire un axiome de votre constat. Ça ne veut pas dire que la religion doive opposer comme en Irlande du Nord (où d'ailleurs aussi tout le monde parle la même langue), des pays comme l'Albanie où orthodoxes, musulmans et catholiques cohabitent harmonieusement le prouvent. Pour qu'il y ait identité nationale il faut un consensus général sur la forme et les objectifs de la nation, qui changent en permanence, comme l'a dit Renan, la nation est un plébiscite de tous les jours.

PS : Permettez-moi de douter que les Juifs algériens se soient sentis Français dès 1830. Mais ils avaient des coreligionnaires en France qui avaient enfin accédé à l'égalité des droits qui se sont souciés d'eux, et le lobbying de M. Crémieux a été efficace, tout simplement.
Vous faites bien de parler de Sétif et des quelques dizaines de milliers de morts qui ont suivi. "Je vous ai donné la paix pour dix ans", a dit le général qui a supervisé la répression. A défaut d'avoir la main légère il était lucide.
On récolte ce qu'on a semé et j'ai envie de dire que notre récolte a été mauvaise si on fait le bilan macabre du nombre de morts. Un bon chrétien doit de temps en temps faire son examen de conscience !

@hameau dans les nuages

Ce n'est pas ma faute, ni la vôtre non plus, si les agriculteurs ont voulu un régime à part de sécurité sociale en 1945. Il faut réparer cette injustice et ce serait sans doute un combat plus utile à mener que celui de vilipender des immigrés ou des réfugiés à qui il faut bien donner de quoi survivre si on ne veut pas être sollicité par les mendiants ou détroussé à chaque fois que l'on sort. Ensuite, je suppose que si des immigrés viennent, c'est parce qu'ils sont nécessaires pour faire tourner la machine économique, je ne connais pas beaucoup de Français de longue date qui veulent être manoeuvres sur les chantiers (ce que j'ai été moi-même pour payer mes études à un moment de celles-ci, figurez-vous) ou plongeurs dans les restaurants. Le "grand remplacement" est un phantasme, mais les populations changent, voyez l'Angleterre où en pas dix ans les Polonais ont dépassé les Indiens, chez nous le même phénomène est à l'oeuvre d'ailleurs, mais sur une moindre échelle vu le chômage qui sévit dans notre pays. Rien n'est figé en ce bas monde où tout est par définition provisoire, l'époque de Jeanne d'Arc et de Chateaubriand (où dix pour cent de la population de notre pays parlait français !!), c'est fini !

Robert Marchenoir

Tomas | 15 septembre 2016 à 21:25
Je serais curieux en outre de savoir en quoi les "mêmes phénomènes" que chez nous se produisent dans les pays que vous citez, où au moins les immigrés ont des chances raisonnables de trouver du travail, le chômage n'y étant pas endémique.

Eh bien, si votre curiosité est sincère, il ne dépend que de vous de la satisfaire. Etudiez donc ce qui se passe dans les autres pays occidentaux victimes de l'immigration de masse. Il y a des dizaines de milliers de pages consacrées à ce sujet sur Internet. Et revenez nous en parler une fois que vous connaîtrez un peu la question.

Je note que vous pratiquez dans cette phrase ce tripatouillage favori de la gauche : remplacer les constatations par des pétitions de principe.

1. Vous commencez par avouer que vous ignorez tout des maux occasionnés par l'immigration dans les autres pays. (Vraiment ? vous vivez dans un terrier ? vous n'avez pas Internet et vous ne regardez jamais la télévision ? les viols de Cologne, les décapitations et l'esclavage sexuel pédophile en Grande-Bretagne, les massacres musulmans aux Etats-Unis, ça ne vous dit rien ?).

2. Vous affirmez que malgré votre ignorance totale du sujet, ces faits ne peuvent pas exister, puisque il y a moins de chômage à l'étranger.

Autrement dit, vous essayez de nous refiler en douce l'article de foi gauchiste, selon lequel si les immigrés se livrent à la délinquance et au terrorisme, c'est parce qu'ils sont au chômage.

Mais c'est faux. Il s'agit d'une fable marxiste. Le chômage ne crée ni la criminalité ni le terrorisme.

A tout le moins, il vous appartiendrait de faire un effort pour le démontrer. Mais non. Je ne connais rien aux faits, mais ils ne peuvent pas exister, puisque la théorie Degauche le dit !

Finalement, vous avez peut-être raison : il y a un gros échec de l'éducation, en France...

Robert Marchenoir

@ Trekker | 15 septembre 2016 à 19:27
@ Savonarole | 15 septembre 2016 à 19:30

J'étais sûr que des pinailleurs allaient tomber dans le panneau.

Je n'ai pas écrit que l'Allemagne n'avait pas de passé colonial.

J'ai écrit que les problèmes d'immigration et d'islamisation que nous connaissons, en France, se manifestent à l'identique dans des pays dépourvus de passé colonial. C'est la pure vérité.

J'ai donné trois exemples (excusez-moi de ne pas avoir écrit une thèse complète sur le sujet), dont celui de la Suisse qui n'a effectivement aucun passé colonial.

Et j'ai rappelé que l'Allemagne avait un énorme problème avec son plus gros contingent d'immigrés, qui est turc. Turquie qu'elle n'a jamais colonisée, et pourtant le président turc se permet d'inacceptables ingérences dans les affaires intérieures allemandes, en manipulant ouvertement les masses immigrées turques pour s'en servir contre Berlin.

J'ai indiqué, toujours à titre d'exemple, que la Suède avait un énorme problème avec ses immigrés somaliens, alors qu'elle n'avait jamais colonisé la Somalie. Mais la Suède a un passé colonial, si vous insistez. Elle a colonisé la Russie, par exemple... Il se trouve juste que ça n'a aucun rapport.

Et j'ai cité la Suisse, qui souffre durement des incivilités et de la délinquance de ses Kosovars, alors qu'elle n'a jamais colonisé le Kosovo, ni personne, d'ailleurs.

C'est un point très important, car en reprenant cette complainte, on fait le jeu de l'ennemi, qui ne se prive pas d'entonner cette chanson.

Ecrire que les Allemands "ont un long passé de salopards" en évoquant leurs aventures africaines, c'est du chauvinisme revanchard à courte vue. Si les Allemands ont un long passé de salopards, alors les Français ont, eux aussi, un long passé de salopards. Ca vous va ? Nous sommes bien avancés !

Surtout, le diagnostic est faux. Une fois de plus, vous cédez au long sanglot de l'homme blanc. Si l'Inde subit des massacres aux mains des musulmans depuis des siècles, ce n'est pas parce qu'elle a colonisé la musulmanie ; bien au contraire, c'est elle qui a été colonisée ! Des immigrés tchétchènes ont fait un massacre à Boston lors d'un attentat, pourtant les Etats-Unis n'ont jamais colonisé la Tchétchénie ! Les musulmans construisent des villes réservées aux musulmans au Canada, les Haïtiens s'illustrent dans la criminalité locale : rappelez-moi quel pays le Canada a colonisé ?

Quant à la France avec l'Algérie, vous voulez remonter à Mathusalem et compter les points jusqu'à plus soif ? Fort bien, alors allons-y : si la France a colonisé l'Algérie à l'époque, c'est pour mettre fin à des siècles de tentatives de colonisation barbaresque à travers toute l'Europe, de raids sur nos côtes et dans nos terres, de capture des nôtres réduits à l'esclavage, violés pour les femmes, sauvagement torturés et (de temps à autre) relâchés en échange de fortes rançons qui constituaient un véritable commerce, exactement comme aujourd'hui.

hameau dans les nuages

@ Savonarole | 15 septembre 2016 à 17:09
"Voici l'imam à qui Alain Juppé a remis la Légion d'honneur...

https://mobile.twitter.com/DamienRieu/status/776030046385475584/video/1"

Montrer sa photo c'est bien mais c'est dommage que l'on ne puisse pas écouter la vidéo la contenant. Je l'avais écoutée mais ne la retrouve plus. C'est édifiant. C'est édifiant dans la mesure ou il s'adresse à ses frères et non pas aux mécréants que nous sommes et donc ainsi parle librement du projet politique lié à la religion. Et je suis sûr que monsieur Juppé en connaît le contenu.

@ Toma

On vous parle de problème civilisationnel et vous nous répondez argent... Vous travaillez dans un ministère ou une association sous le robinet à subventions ?

Ah ! mais ils ne vont pas cracher dans la chorba et vont vous prendre l'oseille sans aucun problème ! Avec le sourire même. Vous pensez bien que le téléphone arabe fonctionnant à merveille car ayant même reçu un fascicule pour faciliter leur arrivée, les réfugiés pour la plupart économiques vont accepter les 400 euros mensuels logés nourris (moi c'est 700 après quarante années de cotisations).

Oui et après ? Cette main-d'œuvre pas chère, quasiment gratuite, viendra concurrencer ces banlieusards que vous voulez sauver de leurs ghettos... et qui semblent exclus d'après vous de notre société

Et après ? ET APRES ? Quel est votre projet politique à part sortir l'argent de la poche des autres pour le redistribuer ?

Le grand remplacement n’est pas une lubie de l’extrême droite :

https://www.youtube.com/watch?v=fJIYCgGi4uM

vamonos

@Tomas

Les poumons ne sont pas des organes conçus pour emmagasiner de la fumée, de la vapeur d'eau, des mucosités et de l'eau sale. Le goudron et les toxines ne doivent pas stagner dans les alvéoles pulmonaires délicates.

Cet axiome est prioritaire, tout le reste, tous vos arguments ne sont que des revendications, des excuses, des erreurs.

Un jour vous arrêterez de fumer, obligatoirement, le plus tôt est le mieux.

Le jour où j'ai arrêté de fumer, il y a de cela une quarantaine d'années, je me suis dit que j'avais déjà cessé de fumer, quinze minutes plus tôt en écrasant le dernier mégot. Je n'avais pas à me motiver pour arrêter puisque j'avais déjà cessé. L'artifice a été gagnant, je n'ai jamais repris.

Robert Marchenoir

@Tomas | 15 septembre 2016 à 16:37

Je vais me borner à vous montrer un exemple de contradiction dans votre dernier commentaire. Ici :

"Contrairement a certains qui mettent tout sur le dos de l'islam retrograde et guerrier par essence, je pense que nous devons aussi faire un examen critique de ce qu'a ete notre politique d'integration et d'education de ces quarante dernieres annees et corriger celles-ci en consequence."

L'incohérence réside dans un seul mot : aussi.

Vous dites "aussi", donc vous reconnaissez que l'islam est rétrograde et guerrier. Mais dans un souci de modération mal compris, vous dites que nous avons aussi des choses à nous reprocher.

C'est là que vous vous contredisez vous-même. Vous ne pouvez pas dire les deux choses à la fois. Soit vous reconnaissez le caractère rétrograde et guerrier de l'islam, et vous reconnaissez qu'il prévaudra toujours, quoi que l'on fasse. Soit vous pensez que le problème est d'abord dû à "la politique d'intégration et d'éducation de ces quarante dernières années" (ou à la couleur des pompes de François Hollande, peu importe), et que le caractère rétrograde et guerrier de l'islam est contestable, ou, au pire, secondaire et contingent.

Il va falloir choisir. Il va falloir prendre position. Parce que selon que vous faites vôtre la première proposition ou la seconde, la politique à suivre est radicalement différente.

Ce que vous préconisez ("mettre le paquet donc de l'argent sur l'éducation") ne peut pas être la solution, pour la bonne raison que c'est ce que nous faisons depuis un demi-siècle, et que non seulement le problème ne se réduit pas, mais il s'aggrave.

Si vous n'en êtes pas certain, observez les autres pays occidentaux confrontés au problème de l'immigration et de l'islamisation : eux aussi "mettent le paquet sur l'éducation" depuis perpète, et eux aussi constatent leur échec complet. Au bout d'un certain temps d'application d'un pseudo-remède miracle, si le résultat n'est pas au rendez-vous, il faut changer de remède. Sinon, cela s'appelle du sectarisme, de l'idéologie et de l'aveuglement.

Expliquez-moi comment on pourrait mettre davantage d'argent sur l'éducation. Vu les niveaux atteints, plus, c'est transformer la France en école ou garderie géante.

Au demeurant, quelle est cette étrange obsession éducative ? Quelle est cette bizarre superstition selon laquelle "l'éducation" serait à même d'éradiquer le banditisme et l'islam conquérant ? L'éducation vous permet d'apprendre à lire, ce qui est bien utile pour comprendre le mode d'emploi d'une Kalachnikov ; et elle vous permet d'apprendre l'arithmétique, ce qui est bien utile pour piloter un avion et le jeter sur le World Trade Center.

Si vous examinez le CV des terroristes musulmans, vous vous apercevrez qu'ils sont nombreux à avoir bénéficié d'un excellent niveau "d'éducation", souvent acquise dans les universités occidentales. On ne compte plus, parmi eux, les diplômés de l'enseignement supérieur, les médecins, les spécialistes en informatique, les ingénieurs...

Le djihadiste Tariq Ramadan a fait d'excellentes "études". Il est même professeur d'université. Et à Oxford, s'il vous plaît...

Si, par "éducation", vous entendez que les professeurs devraient enseigner à leurs élèves qu'il ne faut pas tuer les gens, pas violer les femmes, pas faire la nouba la nuit pendant le ramadan et obéir à la madame qui est fonctionnaire, eh bien c'est ce qu'ils leur enseignent depuis des lustres (bien que cela ne soit pas leur rôle). Quant aux élèves, enfin je veux dire les élèves issus de certaines communautés, ils harcèlent, menacent et attaquent les professeurs qui leur disent ces choses.

Donc qu'est-ce vous voulez obtenir avec votre "éducation" ?

Il faut arrêter avec ce cliché, usé jusqu'à la corde, de "l'éducation" qui serait la réponse à tout. Une invasion étrangère ne se combat pas par "l'éducation". Ca finit par devenir comique, cette religion de "l'éducation". Le poumon, vous dis-je, le poumon...

Tomas

@ Robert Marchenoir

Ce passé colonial doit peser tout de même car la France et la Russie, deux pays avec un passé colonial, sont les plus gros pourvoyeurs européens de Daech.

Je serais curieux en outre de savoir en quoi les "mêmes phénomènes" que chez nous se produisent dans les pays que vous citez, où au moins les immigrés ont des chances raisonnables de trouver du travail, le chômage n'y étant pas endémique.

Si vous ajoutez les soldats africains morts et bien mal récompensés pour les survivants (voir le très beau film "La force noire" réalisé par le ministère de la Défense qui assume son histoire), la guerre d'Algérie et ses massacres d'Arabes sans commune mesure avec les pertes militaires françaises et les Pieds-Noirs massacrés, le racisme rencontré surtout à partir des années 70, ça fait quand même beaucoup de raisons de nous en vouloir pour les esprits faibles et fragiles. Bien sûr que les enfants bien élevés et motivés s'en sortiront, mais les autres franchement on comprend qu'ils basculent et qu'on en arrive à des Kémi Séba qui ont forgé tout un discours auquel la jeunesse désoeuvrée et discriminée des banlieues ne peut qu'adhérer, si vous faites l'effort de vous mettre un peu à sa place.

Savonarole

@ Trekker de 17h43

Vous avez sans doute raison, les nouveaux historiens en rajoutent.
Ci-joint mon grand-père Alfred Désiré Savary (Alfred Désiré... des prénoms qui n'existent plus).
2e Régiment de Tirailleurs algériens.

http://jeanluc.dron.free.fr/th/S/slides/savary_a-d.html

caroff

@ Tomas
"Quant à Zemmour, je veux bien qu'il s'agisse d'un Berbère judaïsé, mais il a eu la nationalité française et les avantages afférents dès 1870 et le décret Crémieux, ça explique peut-être pourquoi les Algériens qui n'ont pas eu cette chance en ont conçu quelque humeur en 1962"

La raison du décret Crémieux s'explique en partie parce que les juifs algériens (25 000 en 1830) ont largement accepté la présence française chez eux, en Algérie...

Par ailleurs, ce n'est pas en 1962 que les "indigènes" ont rué dans les brancards, mais d'abord en 1945 à Sétif lorsqu'ils ont cru qu'après la libération de la France, la donne coloniale pouvait avoir changé et ensuite à la Toussaint 1954 quand la guerre contre les Français démarra avec l'assassinat de l'instituteur Monnerot près de Biskra.
Cette guerre a laissé des traces indélébiles comme on peut encore le constater avec la troisième génération dont une partie a été élevée dans le ressentiment anti-Français.
Assez naturellement on trouve ce ressentiment plus présent en France chez les immigrés qu'en Algérie. Tous les jeunes ou presque rencontrés lors de mes déplacements ne rêvent que d'une chose : partir vers une vie meilleure en Europe (la France a l'avantage parce que la communauté algérienne est déjà là) ou au Canada.
D'où le recours aux mariages dits "mixtes" c'est-à-dire entre un franco-algérien et une Algérienne ou une franco-algérienne et un Algérien....
Quant à l'identité gagnée dans la religion alors que la langue reste primordiale pour adhérer à une nation, c'est reconnaître que le ciment de la langue arabe n'existant pas (très peu de jeunes parlent l'arabe maghrébin et encore moins l'arabe "littéraire standardisé"), leur adhésion à un islam rigoriste qui a permis à leurs ascendants de se libérer du joug français demeure une voie ménageant la fierté d'une identité retrouvée.

Savonarole

@Robert Marchenoir | 15 septembre 2016 à 17:19
"Non, car les mêmes phénomènes se produisent à l'étranger. Y compris dans des pays qui n'ont aucun passé colonial. Quand l'Allemagne a-t-elle colonisé la Turquie ?"

Cher Robert,
Je dois me rendre aux Vêpres, pris par le temps je ne peux épiloguer.
Voyez ce lien, oui je sais, c'est Wikipédia, mais pour une fois c'est bien vu.
Les Allemands ont un long passé de salopards.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Massacre_des_H%C3%A9r%C3%A9ros_et_des_Namas

Trekker

@ Robert Marchenoir | 15 septembre 2016 à 17:19
"…Y compris dans des pays qui n'ont aucun passé colonial. Quand l'Allemagne a-t-elle colonisé la Turquie ?" 

Vous omettez que l’Allemagne a quand même un passé colonial en Afrique, certes elle fut dépossédée de ses colonies en 1918 pour cause de défaite dans la Première Guerre mondiale.

Dans sa principale colonie l’actuelle Namibie, elle est loin d’avoir laissé des souvenirs heureux, elle y génocida une part non négligeable des tribus qui acceptaient mal sa tutelle. On l’a oublié car ce n’était que de l’artisanat besogneux où elle s’est « fait la main » ; entre 1940 et 1945 elle put alors passer à l’échelon industriel en Europe…

Trekker

@ Savonarole | 15 septembre 2016 à 16:08
"C'est le coeur du problème, de 14-18 à Monte Cassino ils ont servi de chair à canon…" 

Désolé de vous dire que vous ne faites que reprendre une légende longtemps, et encore, colportée en France ; celle-ci est contredite depuis près de quinze ans par tous les historiens militaires. Leurs travaux reposent sur les statistiques, et non sur la mémoire collective.

En 1914/1918 les troupes originaires de l’Afrique coloniale française engagées dans ce conflit furent largement minoritaires au sein de nos armées. Elles étaient en outre composées majoritairement de noirs *, et les maghrébins étaient minoritaires en terme de % au sein de ces troupes coloniales. Les pertes (morts et blessés) lors des combats furent dans ces dernières quasi égales en pourcentage à celles de nos armées métropolitaines. Bien évidemment au sein des multiples batailles de cette guerre ces % sont variables ; mais globalement il n’en demeure pas moins qu’ils furent similaires, et quelle que soit l’origine géographique des combattants.

* Cela étant dû pour une grande part aux conceptions du général Mangin, qui ne jurait alors que par la "force noire".

Entre 1943 et 45 dans ce que l’on appelle usuellement « l’Armée d’Afrique », et pour ce qui est de sa composante originaire d’AFN et plus spécialement d’Algérie (pays le plus peuplé comparé à la Tunisie et au Maroc), elle était composée pour sa part algérienne en %, d’un nombre similaire de maghrébins et de « pieds noirs ». Ses pertes totale au combat (morts et blessés) furent également du même % que son recrutement. Bien sûr lors de certaines batailles comme en 14/18 - telle celle de Monte Cassino - les pertes au sein des maghrébins furent plus élevées, mais dans d’autres batailles ce fut l’inverse : entre autres en Alsace.

Avec des pensées non dénuées de mauvaise foi, si l’on ne sélectionne que les batailles où furent engagées en majorité des régiments dit « indigènes » (Tirailleurs sénégalais et algériens, Goumiers, Tabors, etc.), on démontre aisément cette légende : indigènes = chair à canon. Mais cette méthode d’analyse n’a rien d’historique, et relève bien plus d’une approche politico-idéologique !

Loin de moi de vouloir réduire le sacrifice de toutes ces troupes indigènes (noires et maghrébines) en 14-18 et 43-45, et cela pour des causes qui n’étaient pas les leurs, mais ce dernier point relève d'un autre débat.

Robert Marchenoir

@Savonarole | 15 septembre 2016 à 16:08
"C'est le coeur du problème"

Non, car les mêmes phénomènes se produisent à l'étranger. Y compris dans des pays qui n'ont aucun passé colonial. Quand l'Allemagne a-t-elle colonisé la Turquie ? Quand la Suède a-t-elle colonisé la Somalie ? Quand la Suisse a-t-elle colonisé le Kosovo ? Etc.

Le passé algérien de la France a une influence, mais elle n'est pas décisive.

Savonarole

Voici l'imam à qui Alain Juppé a remis la Légion d'honneur...

https://mobile.twitter.com/DamienRieu/status/776030046385475584/video/1

Tomas

@ Robert Marchenoir

Merci de votre comprehension.

La voila ma position coherente : il y a un souci avec les jeunes des banlieues qui se sont faute de mieux refugies dans l'islam, le repli identitaire et la violence faute de perspectives dans la vie, accompagnes en cela par un certain nombre de convertis d'ailleurs (Elodie König la Bretonne, l'artificier de Daech dont j'ai oublie le nom, et il y en a aussi une parmi les femmes arretees recemment), et il faut donc se pencher sur les raisons qui les ont amenes la.

Contrairement a certains qui mettent tout sur le dos de l'islam retrograde et guerrier par essence, je pense que nous devons aussi faire un examen critique de ce qu'a ete notre politique d'integration et d'education de ces quarante dernieres annees et corriger celles-ci en consequence. A priori mettre le paquet (donc de l'argent) sur l'education est la solution qui s'impose de preference a des lois inutiles qui ne font qu'aggraver le phenomene en stigmatisant toujours davantage les populations concernees, et qui risquent de remettre en question certains de nos principes constitutionnels de base : l'interdiction du voile (et des autres symboles religieux) a l'ecole et dans les administrations me parait etre suffisante, pas besoin d'aller plus loin, meme si evidemment on ne va pas reautoriser le port de la burqa maintenant que le mal a ete fait.

Ca c'est pour la politique interieure a long terme. Pour le court terme relisez mon premier post, je suis pour la fermete et suis meme pret a admettre quelques ecarts au nom de notre securite, a condition que ceux-ci ne soient pas pire que le mal : si un innocent tombait sous les balles de la police, Daech aurait une belle occasion de propagande.

Notre politique etrangere gagnerait aussi a etre revue pour etre conforme a nos interets (evidemment qu'il fallait aller au Mali, ne serait-ce que pour proteger les gisements d'uranium du Niger dont nous avons besoin) mais pas au service de je ne sais quelles chimeres orientales (Syrie) ou de certaines ambitions de basse politique interieure (Libye).

Voila ma position, desole d'etre un peu long mais la coherence n'exclut pas la complexite, le phenomene de la derive identitaire et de la radicalisation politique ou religieuse l'etant aussi.

Du coup d'ailleurs des positions coherentes de personnes pas d'accord avec moi m'interessent aussi, avis aux amateurs !

@ Savonarole

Vous resumez mieux que moi ! Je ne vous quitte pas, mais je pense avoir fait le tour de la question avec hameau dans les nuages, merci a lui de m'avoir fait decouvrir l'interessant blog d'Eric Verhaeghe d'ailleurs, il y a des idees et des propos interessants dessus !

Savonarole

Tomas nous quitte, bon vent à lui.
Toute cette querelle était inutile, lors de son passage d'hirondelle Tomas ne se sera jamais départi d'une exquise politesse qui a enragé les plus carnassiers d'entre nous.

Mais une phrase de lui m'a frappé : "Quant à Zemmour, je veux bien qu'il s'agisse d'un Berbère judaïsé, mais il a eu la nationalité française et les avantages afférents dès 1870 et le décret Crémieux, ça explique peut-être pourquoi les Algériens qui n'ont pas eu cette chance en ont conçu quelque humeur en 1962"...

C'est le coeur du problème, de 14-18 à Monte Cassino ils ont servi de chair à canon, et quand on revoit Le Coup de Sirocco d'Arcady, avec Patrick Bruel, on songe aux harkis à qui on martelait les doigts pour qu'ils ne montent pas sur nos vapeurs en direction de Marseille.
Et pendant la traversée Patrick pleurait son Algérie : "Le Couscous Garbit, c'est bon comme là-bas, dites !"...

Bref, ils sont arrivés à la nage, Giscard les a regroupés en smala, et leurs petits-fils nous haïssent.

Robert Marchenoir

@ Tomas

Vous faites des efforts méritoires pour apparaître modéré et nuancé, pour tenir compte des faits qui ne vont pas dans votre sens... Mais il vous reste à adopter une position cohérente. Les vertus de la nuance disparaissent lorsqu'elle aboutit à la contradiction.

Tomas

@sylvain

Intéressant votre message, j'en conclus donc que lorsque le parti que vous soutenez arrivera au pouvoir, on me tondra en place publique, en attendant vous m'insultez dans votre écran d'ordinateur. C'est plutôt votre message que je vais conserver pour le montrer au prochain qui me dira que "le FN et les nazis, c'est pas pareil". Ben si, vous méprisez l'intelligence et l'argumentation, vous insultez, vous menacez. Vous êtes un lâche méprisable !

Robert Marchenoir

@vamonos | 14 septembre 2016 à 23:13

Merci, vamonos. En somme, les marchands d'armes seraient comme les marchands de rasoirs : ils braderaient le produit principal pour se rattraper sur les consommables...

sylvain

@Tomas | 15 septembre 2016 à 10:59

Message de Tomas, le gauchislamiste collabo, qu'il va conserver quand il prendra sa carte de résistant de dernière heure, pour éviter la tonte. Refrain connu.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS