« Tous mauvais sauf Henri Guaino ! | Accueil | Pourquoi les affaires du FN ne lui font-elles pas mal ? »

20 février 2017

Commentaires

Mary Preud'homme (Vox populi, vox Dei !)

"Je ne céderai pas, je ne me rendrai pas, je ne me retirerai pas... C'est au peuple français et à lui seul que je me remets. Je vous demande de résister"

Bravo François Fillon et entier soutien à votre combat pour la France. Avec vous nous résisterons jusqu'au bout !
Vive la France !

Mary Preud'homme

@Alex paulista | 24 février 2017 à 05:42

Nous sommes d'accord. S'il est prouvé qu'il y a eu volonté de la part du policier mis en cause de sodomiser ce manifestant avec sa matraque télescopique, outre la révocation définitive de la police, il est passible des assises.

Alex paulista

@ Mary Preud'homme | 23 février 2017 à 19:04

Même si ce n'est pas par racisme et même s'il a été provoqué, un viol doit être puni par de la prison ferme, pas par une simple révocation !

Mary Preud'homme (culotté ou déculotté, that is the question ?)

@Alex paulista | 23 février 2017 à 18:18

Pas plus que vous je ne sais ce qui s'est passé dans cette affaire et encore moins les hauts fonctionnaires de la police qui ne veulent se prononcer que sur des faits et des preuves avérées.
Tout ce qu'il ressort pour l'instant, c'est que le ou les policiers suspectés de violence et viol se seraient faits taxer au préalable de sales enc... de flics (un classique en quelque sorte connaissant le vocabulaire obscène de la caillera) et nargués jusqu'à plus soif par des voyous postérieur à l'air. Excédés, ils n'auraient fait alors que riposter à coups de matraques, sachant qu'avec la télescopique ils ne sont autorisés à taper dur que sur les membres supérieurs, inférieurs et le bas du dos, y compris les fesses. Y aurait-il eu alors, voyant ces postérieurs dénudés, volonté de l'un d'eux d'enfoncer son bâton là où l'on pense ou bien la blessure ne serait qu'accidentelle ? Seule une enquête approfondie, avec examen du bâton et des traces du falzar (présentes ou manquantes) sur la pièce à conviction nous le dira...

En tout état de cause, celui qui montre ses fesses quand il est en passe d'être arrêté par les forces de l'ordre (police ou gendarmerie) devrait tout de même savoir qu'il s'expose à quelques retombées désagréables.
Néanmoins, s'il est prouvé que le policier a agi délibérément par racisme et s'est livré à des violences assimilables à un viol, il est vrai qu'outre une condamnation pour les faits incriminés, il doit être révoqué définitivement de la police nationale.

Noblejoué

@ Tomas
"Sur l'honnêteté relisez-moi, je n'ai pas dit qu'un dealer était honnête (non, puisqu'il fraude la loi), mais qu'il l'était davantage à mes yeux que quelqu'un percevant un salaire payé par le contribuable pour un emploi fictif."

Je vous avais mal lu, pardon. Mais puisque je suis là, sur le fond... D'un point de vue légal, je ne sais pas.
Mais d'un point de vue moral, c'est vrai que qui ne tient pas ses promesses, ou détourne l'argent de ceux qui lui ont fait confiance, trahit.
Et j'ai une sainte horreur des traîtres. Il y a des obsédés par l'hygiène ? Pire que la saleté, le traître est le corrupteur, celui qui érode les liens des humains entre eux et l'estime de soi du trahi, ravalé à l'état de victime et de sot qui a fait confiance.

Entre un commerçant de choses qui ne devraient même pas être interdites et quelqu'un qui dit que le simple soupçon doit écarter quelqu'un mais qui reste, quelqu'un qui dit qu'il s'en remettra aux juges, puis finalement, non, au peuple, on peut avoir l'impression que le dealer est plus honnête... Un homme qui trahit sa parole et un commerçant. Pour l'instant, je préfère ne pas me prononcer sur le fond de l'affaire, plus compliqué car :
- Les gens aidant le parlementaire n'ont pas de statut bien défini.
- Il y a le problème de la traduction.
Par contre, il est aisé de voir que c'est quelqu'un qui ne cesse de s'engager à une chose et à en faire une autre du moment que cela lui donne la possibilité de rester dans la course.

Ceci dit, bien des dealers ne sont pas loyaux. Tout simplement parce que beaucoup de gens abusent de leur pouvoir. Or puisque prendre de la drogue est interdit, on ne peut pas dire :
50 millions de consommateurs, ce dealer m'a promis telle drogue et en fait c'était telle autre mélangée avec un peu de mort aux rats. Monsieur l'agent, le juge, punissez-le ! Eh, les réseaux sociaux, le peuple de l'herbe, évitez-le ! Puisque prendre de la drogue est interdit, on peut faire ce qu'on veut au drogué. De même, pour les prostituées, quand leur activité était interdite... Maintenant que c'est le client qu'on pénalise, si un client se retrouve maltraité par des professionnels du sexe, c'est pareil, il n'aura qu'à se taire... Les condamnés au silence varient, ce qui ne change pas, c'est qu'il y en a toujours.

Alex paulista

@ Mary Preud'homme | 23 février 2017 à 17:51

"Condé" versus "bamboula", telle est la question.
Viol horrible ou matraque qui ripe et s'enfonce jusqu'au côlon à la suite d'un pantalon qui glisse. À Aulnay, à Drancy, plus des enjoliveurs qui s'invitent dans des fessiers.
Je suis bien officier de réserve, et en effet je choisis mes valeurs et mon vocabulaire différemment des vôtres.
Au risque de vous décevoir.

Mary Preud'homme

@Alex paulista

Feukeu, kisdé, condé, autant d'expressions en verlan pour désigner les policiers, la dernière citée étant la plus péjorative.
Affirmer le contraire prouve au mieux votre ignorance dans le domaine du vocabulaire de banlieue, au pire votre mauvaise foi et la crainte d'assumer ce que vous avez écrit. D'autant que ce n'est pas la première fois que vous stigmatisez la "flicaille" (terme plusieurs fois relevé dans vos posts), en raison d'un prêt-à-penser idéologique gauchiste détestable et puant.

Alex paulista

@ Régis ANTOINE | 23 février 2017 à 01:20

J'avais compté en gros sur 28 ans, parce que je ne pense pas qu'elle ait cessé d'assister son mari même quand elle n'était pas officiellement rémunérée.
Fillon a pris de l'argent dans la cagnotte des assistants pour compenser l'appui de son épouse. Il l'a habillé en contrats de travail pour lui ou son suppléant quand il le pouvait. Ce n'est pas très correct. Mais ces gars qui côtoient des grands patrons sortis des mêmes écoles qu'eux sont persuadés qu'ils sont sous-payés et que ces à-côté sont dus et mérités, comme Juppé avec l'HLM pour son fils. Et puis c'est moins un scoop qu'une cabale opportune, ça se fait depuis des lustres, un peu comme ces députés qui s'achètent la permanence ou se la louent. Ils le font tous à l'Assemblée, Fillon a fait comme les autres, puisque c'est un suiveur, un avaleur de couleuvres. C'est méprisable mais il n'y a pas mort d'homme.
Il a raison quand il dit que c'est au suffrage de décider si c'est grave.

@ Mary Preud'homme | 22 février 2017 à 19:17

Pour votre information sur "condé" qui n'a rien à voir avec "des cons" en verlan :
https://fr.wiktionary.org/wiki/cond%C3%A9#Nom_commun_1

C'est du vieil argot bien plus ancien que le verlan, comme "futal" ou "étagères à mégots", pas particulièrement insultant.

Giuseppe

Il faut quand même être sourd et aveugle, pour les montants, ne pas les ramener actualisés c'est le cerveau docteur et c'est irrécupérable.
L'âne de mon voisin est pareil il a des jours ainsi même une carotte ne le fait pas avancer, pourtant il a bon fond.
Hum... Ce matin la montagne est voilée le ciel est d'un gris lumineux qui a dû me rendre bougon.

Régis ANTOINE

@Alex paulista | 22 février 2017 à 15:40
« Moi je préfère encore Penelope, payée 2500 euros par mois net »

1) Il ne s’agit pas de 2500 euros net par mois, mais, d’après Fillon lui-même (https://www.fillon2017.fr/2017/02/06/transparence/), de 3677 €. Encore s’agit-il là d’une présentation biaisée, puisque c’est un non-sens économique de faire une simple moyenne arithmétique entre des rémunérations de 1986 et des rémunérations de 2013. Si l’on convertit tout en euros 2016, le montant moyen mensuel net (incluant la période Joulaud) est de 4428€ (http://bit.ly/2jVBGgE )

2) En outre le problème est qu’il y a un gros doute sur le fait qu’il y ait eu un travail effectif en contrepartie de cette rémunération généreuse : François Fillon a refusé de présenter à ses concitoyens la moindre preuve d’un travail effectif et Penelope Fillon a déclaré en 2007 « Je n'ai jamais été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre ».

Tomas

@ stephane, @ Noblejoué

J'y ai été peut-être un peu fort avec Mme Fillon mais le grand numéro de son époux sur TF1 et lors du meeting de la Villette m'a proprement indigné. Et les "Penelope" scandés par la foule idolâtre des militants (comme disait le docteur Olivenstein, Hitler à Munich et Jimi Hendrix à Woodstock, même combat, la foule décérèbre !) à ce même meeting m'a consterné, affligé, attristé, énervé, dépité, tout ce qu'on voudra.

Aucun regret ceci étant, ils se fichent tellement de nous à la télé et en off (croyez bien les expressions du style "les sans-dents" ne sont pas l'apanage de notre président) qu'on peut bien se rattraper un peu. Et leurs épouses ne sont sans doute pas en reste, on ne va pas les parer de toutes les vertus sur la seule foi de leur mine discrète non plus.

@ Noblejoué

Sur l'honnêteté relisez-moi, je n'ai pas dit qu'un dealer était honnête (non, puisqu'il fraude la loi), mais qu'il l'était davantage à mes yeux que quelqu'un percevant un salaire payé par le contribuable pour un emploi fictif.
Pardonnez-moi mais je tiens à cette petite nuance !

stephane

@Tomas

Eh bien, quelle virulence contre vous. On se croirait revenu au temps des souvenirs du collège dans les années 55. Vous m'avez bien fait rire, mais il y a mieux, c'est que pour aller plus vite dans ses livraisons, elle pourrait demander à Hollande de piloter. Et quand on enlève les casques, tous chez le coiffeur.

Noblejoué

@ Alex paulista

Tomas pense que le travail des vendeurs de drogue est légitime puisqu'il croit, comme moi d'ailleurs, qu'il faudrait tout permettre, que l'herbe devrait être légalisée. Mais je considère que ce n'est pourtant pas parfaitement honnête... La loi peut être dure voire irrationnelle, elle n'en est pas moins la loi. Comme la loi est la règle commune, il faut des raisons impérieuses pour la violer.

L'esprit d'entreprise des dealers en est-il une ? L'esprit d'aventure commerciale, c'est bien beau, mais sans loi il n'y a pas de paix et de développement possible donc en faisant ses petites affaires, on risque de miner ce qui rend paix et commerce possible.
Les tensions entre la police et les jeunes des banlieues le montrent pour ceux qui douteraient de la centralité de la loi... Ceci dit, quand une loi va contre la liberté et a de tels effets, on devrait peut-être en changer.

@ Tomas
"J'avoue que l'image de Mme Fillon faisant le pied de grue dans une cour de HLM ou sillonnant la ville pour faire ses livraisons en scooter me fait sourire !"

Soit les Fillon sont innocents, soit ils sont coupables. Dans tous les cas, Mme Fillon paie pour son mari, ce qui est triste en soi... Vous n'avez pas assez de talent comique pour en faire rire, talent qui est en pointant le ridicule de chacun de renvoyer à notre faiblesse à tous. Je n'ose même pas décomposer vos phrases pour vous en faire prendre conscience de peur d'agiter le couteau dans la plaie de ceux que vous avez blessés.
Relisez-vous bien... Ca m'ennuie de devoir vous dire ça quand vous essayez de défendre la légalisation de la drogue, ah non, juste de l'herbe. Enfin, c'est déjà ça.

@ Claude Luçon

Les jeunes peuvent vous remercier de votre solidarité, les moins jeunes de prouver qu'ils ne sont pas tous des décourageurs.

@ calamity jane
"Donc on privatise la vente du tabac (salaire des buralistes) pour préparer la dépén-ali-zaza-scion du cannabis par les revenus surtaxés des autres marques !
A moins que je n'ai pas tout compris ?"

A mon avis, il n'y a pas de pour. Mais de l'incohérence.

Pour comparaison, on a Hollande qui met les allocations familiales sous condition de revenus et Hamon qui veut un revenu de vie sans condition de revenus. L'un pense aux économies, l'autre que les droits des pauvres sont de pauvres droits. Ils ont tous deux raison... Mais comme ils ne se sont pas consultés, il se produit une incohérence entre les deux.

On ne rappellera jamais assez que beaucoup d'effets produits par les humains n'ont en rien été voulus par eux.

Tomas

@ Alex paulista

Euh non pas du tout : un dealer est un commerçant d'un genre un peu particulier, il ne s'attaque pas au bien d'autrui contrairement au cambrioleur ou au braqueur, mais comme tout bon commerçant il répond à la demande de la clientèle. Et ce ne sont pas les dealers qui poussent à la consommation, ou de façon marginale, mais les toxicomanes eux-mêmes.

Le dealer ne vole pas la société, si ce n'est en ne réglant pas ses impôts. Mme Fillon et son mari en se faisant rémunérer indûment pour un emploi ayant toutes les apparences de la fiction, si.

@ anne-marie marson

J'assume ma goujaterie, tout en sachant qu'elle n'atteindra jamais le niveau d'hypocrisie de M. Fillon. C'est lui et pas moi qui a donné le ton de la campagne, je ne suis qu'un simple citoyen.
Et vu vos remarques pleines de finesse sur les Noirs, vous êtes mal placée pour donner des leçon de savoir-vivre !

Mary Preud'homme

@ Alex paulista 15:40
"Je ne vois pas en quoi mon post (21 février 2017 à 18:13) manquerait de respect envers la police"

Il ne voit pas en quoi le terme "condés", en verlan "des cons" pour désigner les policiers est un manque de respect.
Et hypocrite en plus d'être lourdingue et mal embouché !

Alex paulista

@ Mary Preud'homme | 22 février 2017 à 02:01

Je ne vois pas en quoi mon post (21 février 2017 à 18:13) manquerait de respect envers la police. J'y conteste juste vos théories. À moins que chaque contradiction ou contrariété vous soit une atteinte directe, un outrage à la grande maison...

Mais bon, vous reconnaissez le caractère fantaisiste d'une rémunération de 6000 reais pour un ado qui fait le planton, c'est un début.

@ Tomas | 22 février 2017 à 08:12
Franchement, un dealer qui gagne sa vie en travaillant (quoi qu'on dise, c'est un travail) est plus honnête que quelqu'un percevant, ou faisant en sorte que sa femme encaisse la même somme, pour un travail fictif.

Un cambrioleur aussi, si on suit votre logique. Le gars prend des risques, démonte deux écrans plats et retourne votre maison en 30s chrono à deux heures du mat, s'entasse avec ses potes et le butin à cinq dans une Golf. Tout ça pour les revendre à 100 euros.
Ah vraiment la vie est dure pour les honnêtes gens...

Moi je préfère encore Pénélope, payée 2500 euros par mois net en compensation de sa disponibilité. C'est moralement contestable, mais d'un autre côté si elle avait mené une carrière personnelle, il aurait certainement dû payer un assistant.

C'est navrant, c'est une faute morale qui rend le discours de Fillon inaudible et il devrait abandonner, mais de là à comparer cette femme aux plantons des dealers... vous versez dans le délire.

D'ailleurs, sans ce sabotage de leur travail par des mineurs qui les narguent, les policiers seraient probablement moins à cran et il y aurait moins de bavures.

anne-marie marson

@Tomas | 22 février 2017 à 08:12
"Franchement, un dealer qui gagne sa vie en travaillant (quoi qu'on dise, c'est un travail) est plus honnête que quelqu'un percevant, ou faisant en sorte que sa femme encaisse la même somme, pour un travail fictif. J'avoue que l'image de Mme Fillon faisant le pied de grue dans une cour de HLM ou sillonnant la ville pour faire ses livraisons en scooter me fait sourire !"

Quelle goujaterie, quel sadisme, quelle bassesse, quelle misogynie !
On comprend qu'avec des gens comme vous la campagne présidentielle vole très bas.

Giuseppe

@stephane | 22 février 2017 à 00:35

Il est usant de répéter que l'argent du figaro de FH ne vient pas abonder les comptes de famille de ce dernier.
A moins que vous en sachiez plus comme pour la vente des vedettes de Taïwan et des rétro-commissions ? Diantre, éclairez-nous !

NS avait aussi coiffeur-maquilleur à disposition dont profitait subrepticement son entourage politique.

Personne n'est dupe. Légal peut-être mais sans éthique et sans talent, l'ombre du général Motor ne s'en remet pas des références à sa personne.
L'homme méprisait ces puissances de l'argent, et elles sont méprisables.

Quel était l'emploi de Penelope ? Sans doute le même que Yvonne l'épouse frugale de Mongénéral qui faisait son marché quand elle recevait dans ses appartements privés ?

Giuseppe

J'ai bien peur que tous les reniements, omissions de FF ne finissent ainsi

et moi citoyen de finir... La confiance est rompue dans son camp et pour tous les électeurs qui l'éliront comme le moins pire.

Tomas

@ stephane

Franchement, un dealer qui gagne sa vie en travaillant (quoi qu'on dise, c'est un travail) est plus honnête que quelqu'un percevant, ou faisant en sorte que sa femme encaisse la même somme, pour un travail fictif. J'avoue que l'image de Mme Fillon faisant le pied de grue dans une cour de HLM ou sillonnant la ville pour faire ses livraisons en scooter me fait sourire !

Mary Preud'homme

@Alex paulista | 21 février 2017 à 18:13

Votre manque de respect, voire votre grossièreté vis-à-vis de la police ne vous honore pas. A plus forte raison venant de quelqu'un se disant officier de réserve.

Quant aux chiffres que j'ai cités, s'ils paraissent fantaisistes, c'est que j'ai omis de mentionner que le salaire des guetteurs était une somme globale moyenne attribuée par le chef de réseau à son guetteur référent qui redistribue la somme à un ou plusieurs de ses petits crapauds de quartier. Si bien que ces chiffres peuvent être beaucoup plus élevés (en cas de multiplications de guetteurs) comme ceux communiqués à la presse (La Voix du Nord) à l'occasion d'un procès retentissant au tribunal de Lille en 2015.

stephane

@Tomas

Relisez le message de Mary Preud'homme, car si on fait la synthèse (pas hollandiste), pour toucher 7000 euros, Penelope avait le choix entre dealer et être l'assistante parlementaire de son mari ?
Et il y en a encore sur ce blog qui prétendent que le comportement des Fillon n'est pas moral ?
Vous voulez quoi ? que les femmes des politiques dealent pour payer leur coiffeur quand pendant le même temps le président en paye un pour plus de 7000 euros, coiffeur qui lui aussi aurait pu dealer pour le même tarif.

@Paul Duret

N'oubliez pas que le FN peut gagner pas mal de sièges avec les triangulaires.

Régis ANTOINE

Je suis d’accord avec Philippe Bilger sur le fait que cette campagne est marquée par une grande incertitude. Par contre l’épithète « glorieuse » m’apparaît quelque peu déplacée.
Il y a, à ce stade, une quasi-certitude, c’est celle d’avoir Marine Le Pen qualifiée pour le second tour. Cette certitude est vraiment peu glorieuse.

Il y a une forte incertitude concernant l’autre candidat qualifié.
Pour François Fillon, tant que l’enquête et, le cas échéant, le procès ne sont pas arrivés à leur terme, on ne sait pas dans quel cas on se situe :
* dans le meilleur des cas il y a eu abus (non illégal) à hauteur de 600k€ à 750k€ (part surévaluée des salaires + charges patronales).
* dans le pire des cas, il y a eu détournement de fonds publics de 1,5M€ (valeur 2016).
On a vu aussi dans les semaines écoulées à quel point Fillon pouvait mentir et comment il se reniait sans scrupules.
Malgré cela, Fillon garde ses chances de qualification. En effet, il dispose d’un noyau de partisans comptant deux composantes. Un premier groupe de ses partisans est composé de personnes refusant de voir ce comportement au mieux abusif, au pire délinquant. Le deuxième groupe est constitué de ceux qui, en substance, disent cyniquement « oui, il a sans doute truandé, mais son programme est bon, alors votons pour lui. »

Cela pose un problème majeur pour le deuxième tour. Nous risquons de devoir choisir entre, d’une part, une Marine Le Pen au programme abominable et concernée par de nombreuses affaires judiciaires et, d’autre part un François Fillon au programme fluctuant et considéré comme malhonnête par plus des trois quarts des Français.
Un candidat de droite à l’honnêteté irréprochable aurait eu sans problème le suffrage des électeurs de gauche même s’ils n’approuvent pas le programme de droite.
Avec un Fillon au comportement douteux, les choses changent du tout au tout. Il y aurait certes des électeurs de gauche qui voteraient Fillon pour faire barrage à Marine Le Pen, mais de nombreux électeurs, refusant de choisir, se réfugieraient dans l’abstention. Il serait enfin à craindre que d’autres encore, peut-être plus révulsés par l’indélicatesse dévoilée récemment que par la filouterie connue de longue date, se risquent même à voter Le Pen.
On voit que l’accès de Fillon au second tour constitue un risque considérable de voir Marine Le Pen élue.

Dans l’hypothèse où François Fillon serait élu président, ce serait parce qu’il aurait été considéré comme le « moins pire ».
Le fait qu’il soit perçu comme malhonnête par plus des trois quarts de la population serait un handicap terrible pour la conduite de son action.

On ne sait pas à ce jour sur quoi va déboucher l’enquête préliminaire.
Mais on ne saurait exclure qu’il y ait renvoi des protagonistes en correctionnelle (après instruction ou par citation directe). François Fillon serait bien sûr épargné pour la durée de son mandat grâce à l’immunité que lui confère l’article 67 de la Constitution.
Mais Penelope Fillon pourrait très bien être jugée et même, le cas échéant, condamnée en même temps que Joulaud et Ladreit de Lacharrière.
L’autorité de François Fillon en serait encore plus affaiblie et ce serait déplorable pour l’image de la France.

Le mieux est donc que François Fillon soit écarté par les électeurs au premier tour, puisqu’il n’a pas la dignité de se retirer de lui-même.

semtob

Cher Philippe,

Il n'y a bien que vous pour apprécier cette campagne !
Croire que l'insécurité de la campagne améliorerait le destin du pays est un argument de joueur !
Regardez donc les vidéos de Bobigny qui circulent sur le net où l'on voit près de 1500 gamins prêts à vandaliser le tribunal et qui s'apprêtent à faire la loi que les législateurs n'ont pas su incarner !

Et l'on voit des navets de candidats qui voient la vie encore plus rose, des candidats qui promettent du vent, un candidat qui a donné un soufflet à un enfant, un narcisse en fleur, un orateur rouge qui se ralliera au dernier moment, une platine bouillonnante et un homme de raison.
Comme nous ne souhaitons pas boire le bouillon avec la platine, pas plus que nous souhaitons que le pays devienne le paradis du marocco et de la cocaïne, nous disons merde aux bonimenteurs, comme Gainsbourg, aux dealers de rêve.
L'intérêt d'une Sixième République est une supercherie bourgeoise, le recroquevillement est un appauvrissement des plus démunis.
Laissons se terminer le congrès des socialistes, laissons s'étioler la bulle médiatique macronesque et que le devenir de la France reprenne ses esprits et sa raison.
Que la saison des glands se terminent enfin !
françoise et Karell Semtob

Achille

@ Claude Luçon | 21 février 2017 à 01:48
« Philippe a raison, cette campagne est une comédie, vous l'avez écrite, arrêtez-vous de la jouer. »

Avec le recul et l’expérience d’une vie bien remplie comme la vôtre (à ce sujet je vous suggère d’écrire vos mémoires, elles pourraient devenir un best-seller), on acquiert une certaine sagesse qui peut ressembler sous certains aspects à du fatalisme.

Certes la France a connu bien des tragédies au cours de son histoire, mais ce que nous vivons en ce moment ce n’est plus une comédie mais plutôt une mauvaise farce comme n’aurait jamais osé en écrire Molière.

Mais peut-être avez-vous raison après tout. Comme l’a dit Beaumarchais « Je me presse de rire de tout de peur d’être obligé d’en pleurer ». Et en ce moment qu’est-ce qu’on se marre !

Franck Boizard

@ Claude Luçon | 21 février 2017 à 11:44

Je ne comprends pas.
Il s'agit d'être lucide.

Alex paulista

@ Mary Preud'homme | 21 février 2017 à 15:11

Ah la fameuse théorie fourre-tout de l'"appel d'air" et l'ado guetteur rémunéré pas moins que 6000 euros par mois pour crier quand il voit un condé.
Le tout dit sur le ton péremptoire du sachant, de l'avis autorisé...


Giuseppe

On s'achemine vers une finale Macron/Fillon, avec un niveau de lutte jamais égalé et cette fois-ci pas de triche, celui qui dit la vérité ne sera pas exécuté. Mélenchon veut casser la baraque PS, FH l'a humilié sur un engagement non tenu. Le bougre est rancunier, il a été un excellent ministre a dit R. Bacqué. Il va faire un carton au premier tour.

FF redresse la barre il a digéré son projet sécurité sociale, il va falloir qu'il hausse son niveau de jeu personnel, on ne lui demandera pas de rembourser, mais s'il réforme les flux opaques financiers qui lui ont fait mettre un genou à terre, alors il retrouvera la confiance.
Qu'il le prouve !

Tomas

@ Mary Preud'homme

Fichtre, en vous lisant j'ai l'impression que la France est devenue la Somalie. Votre message exsude la haine et le désespoir à chacune de ses lignes, vous faisant perdre toute raison et toute objectivité, si toutefois vous êtes pourvue de ces deux qualités en temps ordinaire.

Il est bien gentil d'accuser "socialos" et "communos" de tous les maux dont souffrirait notre pauvre pays, mais il est peut-être temps de rétablir quelques vérités :

- jamais la religion chrétienne, ni la "famille traditionnelle" (je me demande bien ce que ça peut être aujourd'hui, quand 40 % des mariages se finissent en divorce) n'ont été en quoi que ce soit menacée par un quelconque texte de loi adopté par la gauche. La loi sur le mariage homosexuel s'adresse aux homosexuels, on ne le devient pas par effet de mode, pour autant que je sache. La loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat date de 1905, je vous rappelle. Quant à l'avortement, il a été légalisé par Giscard. Déchristianisation et crise du modèle de la famille traditionnelle sont le résultat d'évolutions sociales sur lesquelles le pouvoir politique n'a eu que peu d'influence.

- sur les drogues, votre discours reflète une profonde ignorance et des préjugés bien enracinés, à commencer par les rémunérations des dealers, parmi lesquels seuls les grossistes et les semi-grossistes perçoivent les revenus que vous citez de manière fantaisiste. Quant au passage du cannabis aux drogues dures, il est réfuté non seulement par une autorité en matière de toxicomanie comme feu le docteur Olivenstein, mais aussi et tout simplement par les chiffres : il y a quelques millions de fumeurs réguliers en France, il n'y a pas des centaines de milliers d'héroïnomanes ou de consommateurs de crack. Ceux qui prennent des drogues dures y seraient arrivés de toutes façons, chanvre ou pas chanvre. Quant aux salles de shoot, partout où elles ont été testés, l'évaluation en a été positive, elle ont abouti à une baisse du nombre d'infections style SIDA ou hépatite sans provoquer de hausse du nombre des consommateurs.

- enfin, l'islamisation de la France, vieille lune de l'extrême droite aujourd'hui reprise sans complexe par une partie toujours croissante de la "droite parlementaire". Faut-il rappeler que c'est sous de Gaulle qu'a commencé l'immigration maghrébine en France, et que c'est Chirac et Giscard, deux dangereux gauchistes comme chacun sait, qui sont à l'origine du regroupement familial ? Aujourd'hui les Musulmans ne sont même pas 10 millions dans notre pays, dont la majorité est bien intégrée à la République. Il existe un problème social des banlieues (où il n'y a pas que des Musulmans) et une radicalisation identitaire d'une part minoritaire mais en augmentation de la population française d'origine musulmane, mais réduire celui-ci à la stigmatisation des "racailles" qui terroriseraient le "Français de souche" est simplificateur et dangereux, et ne fait d'ailleurs qu'augmenter le problème.

Nous rentrons sans doute dans une ère où chacun devra redécouvrir les vertus de l'austérité matérielle, les ressources disponibles pour nourrir, loger, chauffer, soigner, transporter et distraire l'humanité n'étant pas extensibles. C'est difficile à admettre pour la génération gâtée des Trente Glorieuses et de Mai 68 ainsi que sa descendance qui récolte encore, quand elle est bien née ou qu'elle a de la chance, les miettes du festin, mais c'est ce qui nous attend irrémédiablement. le processus est déjà enclenché. Or le drame de notre campagne présidentielle est que les discours politiques sont les mêmes qu'en 1980, à peu de choses près, même si Hamon et Mélenchon ont accordé une place importante à l'écologie dans leur programme, et qu'aucun des grands candidats n'a le courage de prévenir les électeurs de la situation où nous sommes.

Dans tous les cas y compris celui-ci, la tentation de l'extrémisme (relisez-vous, il y a des électeurs FN plus modérés que vous !) n'est jamais bonne conseillère !

genau

Comment osez-vous, cher M.Bilger, sauf ironie au troisième degré, parler d'une campagne magnifique ? On vous connaît trop pour douter de vous et on adhérera volontiers à votre blog, mais laissons tout de même parler l'indignation. Donc, il faudrait passer par une phase couenne pour parvenir à la chair, le corps vif du sérieux de nos hommes politiques. Soit.

Mais tout de même, Mary Preud'homme a dit sa révolte Oula a savamment relevé les inepties. Une mention spéciale pour M.Macron qui s'est révélé un bon énarque, mais pas que... il est aussi un humoriste de premier choix. Dans la détestable émission de Mme la grimacière Quin, un professeur d'histoire, M.Casali je crois, a émis l'opinion que les Romains en tuant environ un million de Gaulois, lors de leur colonisation de l'Europe, avaient commis un crime contre l'humanité. Inutile de dire que tout le monde a passé sur cette saillie tant les termes de Gaulois et de Romains semblaient inconnus et susceptibles de ruiner la conception taubiresque de la vérité.

Mais voilà que se présente une hypothèse bien plus significative : on sait, bien sûr, que les néanderthaliens ont été supplantés par les homo sapiens, qui ont "COLONISE" leur territoire européen. Dans ces conditions, les homo sapiens ont commis un crime contre l'humanité. Seulement, voilà, ces homo sapiens venaient.............d'Afrique. Les Africains ont donc commis un crime contre l'humanité néanderthalienne.
Ridicule ? Grotesque ? Non, le crime contre l'humanité est une valeur universelle et imprescriptible.
Inopportun ? en grande partie, mais l'argument demeure valable, seulement pour dire que ces hommes politiques sont soit des incultes, soit des voyous. Déjà il y a quarante à ScPo, on nous enseignait le double discours, en arguant de la nécessité de la formation de l'opinion pour créer un agglomérat démocratique. Les outrances, puis le discours sensé, ce à quoi vous adhérez cher M.Bilger. Il faut dire que l'histoire, de tous les temps, nous a rompus à ce phénomène. Mais lorsqu'on emploie, pour son propre pays, un terme aussi violent et définitivement péjoratif, on charge Malena, la cueilleuse d'oranges, espagnole immigrée à La Chiffa, et son mari, matelassier, d'une part de ce crime contre l'humanité et on insulte leur pauvreté au soleil d'une Algérie qui n'existait pas avant eux, n'en déplaise aux affirmations contraires, si ce n'est sous la forme d'une mosaïque de tribus enférocées les unes contre les autres comme le rappelait Ferhat Abbas qui, pharmacien, n'était pas un raté de la colonisation.

La tristesse, c'est d'entendre une énormité qui prête à la dérision, transformée en réquisitoire par un gandin dévoré d'ambition et qui ne craint pas de déverser l'opprobre sur ceux qu'il appelle à voter pour lui.
Il en était de même pour les communistes moscoutaires ou maoïstes, mais nous avions les moyens de nous défendre, Russie et Chine étant loin. Aujourd'hui, l'ennemi est là, chez nous, sous la forme de sa religion (et non forcément de ses personnes) et M.Macron lui a fourni l'arme absolue.
Regrettons que ce monsieur ait ensuite prononcé des paroles apaisantes, mielleuses jusqu'à l'écoeurement.
La campagne est salie par cet individu qui a imposé au peuple de recevoir en pleine figure le crachat d'un de ses candidats à la présidence.

Mary Preud'homme

Chez les socialos, communos et apparentés, soldes massives à gogo ! Hamon, Mélenchon et Macron en camelots de choc, que du toc qui en f... plein les yeux !

Bientôt :
. Le revenu universel pour tous, la légalisation du cannabis (1), la PMA pour les homos, la GPA, des parcs naturistes à Paris et dans toutes les grandes métropoles...

Et déjà :
. Les salles de shoot, la théorie du genre dans les écoles, la ringardisation des familles traditionnelles, la marginalisation des chrétiens, l'avortement à la chaîne, le mariage pour tous, l'ouverture des frontières hors UE, la régularisation de tous les étrangers sans-papiers, un pécule garanti pour les clandestins qui ne font que l'aller et retour, l'islamisation de pans entiers de nos grandes villes où le Français d'origine se sent désormais étranger et doit raser les murs, une police muselée et tenue (sous peine de sanctions, voire de révocation) de se laisser insulter, caillasser, sans réagir autrement que par quelques molles interpellations, la racaille s'érigeant désormais en justicière qui organise des expéditions punitives dévastatrices à la moindre bavure.

Tandis que :
. le chômage s'intensifie
. la pauvreté et la précarité gagnent toutes les couches de la société
. l'autorité est de plus en plus bafouée et la jeunesse déboussolée
. Nombre de quartiers de nos villes transformés en dépotoirs et en zones de non droit où la racaille fait la loi
. la France devenue un immense boxon, un bateau ivre sans gouvernail ni capitaine et la risée du monde entier.
. sans oublier la dette qui grimpe, grimpe et menace de crever le ciel qui va nous tomber sur la tête ! Pauvres Gaulois que nous sommes !

Et même si Claude Luçon nous rappelle que la France en a vu d'autres (comme si raconter nos guerres - par procuration - ou nos expériences pouvait être d'une quelconque utilité aux plus jeunes), il me semble que la situation de dégradation dramatique de la société actuelle n'a rien à voir avec ce qu'ont connu les plus anciens d'entre nous et encore moins nos parents et grands-parents. Et c'est bien ce qui pose problème, interpelle et devrait inciter les plus lucides, nonobstant leur âge, à entrer en résistance, le redressement et la reconstruction de notre pays ne pouvant s'opérer qu'avec des personnes déterminées, lucides, aux idées et valeurs saines, respectueuses de l'autorité et conscientes que là où nous en sommes arrivés, rien ne pourra se reconstruire sans un travail, une volonté, des efforts et sans doute des sacrifices et renoncements à la sacro-sainte société de consommation et de loisirs non stop !

(1) ce qui n'empêchera nullement les « crapauds » des banlieues (choufs, nourrices et tartineurs) de continuer leur commerce lucratif avec cette fois du shit de contrebande, de la coke, de l'héro, de l'ecstasy, des amphétamines etc. Il faut être en effet bien naïf pour imaginer que la seule légalisation du chanvre indien pourrait à lui seul régler le problème du trafic de drogue, alors qu'il ne ferait que l'intensifier et constituer un appel d'air pour des drogues plus dures. Sachant qu'un chouf (guetteur) ou une nourrice se fait en moyenne dans les 5 à 6000 euros par mois, un tartineur (dealer) dans les 10 000. Trafics parmi d'autres qui alimentent une économie souterraine profitant directement à des centaines de milliers de familles sans activité déclarée.

huyo

Il aura suffi finalement de peu de choses pour que le mirage Macron commence à se décomposer. Son grand cirque à Lyon, c'est du passé... le présent, c'est sa chute progressive. Ses employeurs vont-ils continuer à financer un cheval boiteux ?

Claude Luçon

@ Franck Boizard | 21 février 2017 à 09:11

Relisez cette partie de mon texte :
"Arrêtez de vous plaindre et de vous complaire dans le pessimisme, c'est vous qui avez mis la France dans cet état.
Un rien d'autocritique ferait du bien à pas mal d'entre vous.
Retroussez enfin vos manches, prenez moins de vacances, sortez de votre sieste et aider vos gamins à redresser ce pays.
Philippe a raison, cette campagne est une comédie, vous l'avez écrite, arrêtez-vous de la jouer."

Arrêtez de vous plaindre des conséquences, attaquez-vous aux causes.
On ne guérit pas un rhume en toussant et en se mouchant, on cherche un remède.

Transireau

Moment fort de la campagne. Marine est reçue au Liban par le chef de l'Etat en tant que possible futur chef de l'Etat français, fait pratiquement unique au monde. Un pays où l'équilibre entre deux populations de confessions différentes tient toujours. Et est même plutôt exemplaire. L'horrible guerre qui y a régné il n'y a pas longtemps n'ayant pas rompu cet équilibre. Dans un souci de dialogue et d'ouverture Marine décide de rendre visite aux deux principaux chefs religieux du pays, où la notion de séparation du politique et du religieux n'existe pas comme chez nous. Pas de problème chez le chef chrétien. Le chef musulman exige, lui, à l'avance, qu'elle porte le voile islamique en sa présence. Elle prévient, à l'avance également, qu'elle n'acceptera pas de se plier à cette exigence, signe de la soumission de la femme dans l'Islam, signe incompatible avec ses convictions humaines et politiques. Le rendez-vous n'est pas annulé par le mufti. Elle se présente, et est refoulée.
Les musulmans répètent à l'envi en France que le voile islamique, c'est la manifestation de la LIBERTE de la femme de le porter. Mais si la femme est libre de le porter, elle a, aussi, exactement la même liberté... de ne pas le porter. Or à Beyrouth le mufti vient d'essayer de la FORCER à le porter. Il n'y est pas arrivé. Il a en revanche apporté la preuve flagrante de ce que le port du voile islamique féminin n'est pas du tout libre, comme on essaye de nous le faire croire. Les féministes sont "out" sur la question. Bravo Marine. Doublement bravo.

Pour l'anecdote. Le Parisien a dans un premier temps diffusé l'information à charge contre Marine sur le ton "oh la vilaine". Mais les lecteurs l'ont massivement approuvée. Alors Le Parisien a retiré l'article. Bravo pour l'honnêteté de l'information ! Une campagne passionnante assurément. Vivement bientôt Marine !

Tomas

@ Achille

Trop facile comme raisonnement. Face aux scandales politiques (et sportifs aussi d'ailleurs) l'indignation est toujours legitime. Si on s'abandonne aux "tous pourris de toutes facons", c'est le destin de la Russie qui nous attend. Sans facons, merci !

@ Oula

Je pense que nous compatissons tous, moi y compris, au drame vecu par les Pieds-Noirs. Ceci dit ils ne representent pas la majorite de la population francaise et nous sommes en 2017. Si les Algeriens sont obsedes par leur passe c'est leur probleme, mais je ne vous pas pourquoi nous devrions etre pareils et remacher en permanence nos vieilles rancoeurs.

@ Mary Preud'homme

En fait votre probleme fondamental c'est que voudriez NOTRE pays a VOTRE image. Il faut apprendre a le partager avec ses 60 et quelques millions d'habitants, ca en fait du monde...
Rassurez-vous la France en a vu d'autres et de bien pire, elle s'en remettra !

oula

Emmanuel Macron : "Homme politique né d’une PMA entre le grand capital et les Minotaures de la repentance"...

Tandis que l'association de pieds-noirs du Cercle algérianiste va porter plainte contre Emmanuel Macron pour “atteinte à la mémoire et à l’honneur des Français d’Algérie”, Bernard Lugan publie une lettre ouverte à l'"Homme politique né d’une PMA entre le grand capital et les Minotaures de la repentance" : tel un nouveau smartphone, vous êtes, Monsieur Macron, un ignorant butor dont les propos concernant la colonisation sont doublement inadmissibles.
1-En premier lieu parce qu’ils furent tenus à Alger, devant ces rentiers de l’indépendance qui, pour tenter de cacher leurs échecs, leurs rapines et la mise en coupe réglée de leur pays, mettent sans cesse la France en accusation. Certains qui, parmi votre auditoire, applaudirent à vos propos d’homme soumis (cf. Houellebecq), et devant lesquels vous vous comportâtes effectivement en dhimmi, sont en effet ceux qui, le 1er novembre 2016, publièrent un communiqué exigeant que la France « présente des excuses officielles au peuple algérien pour les crimes commis durant les 132 ans de colonisation et pour les crimes coloniaux perpétrés à l’encontre du peuple algérien afin de rappeler les affres de la répression, de la torture, de l’exil, de l’extermination et de l’aliénation identitaire car l’histoire du colonialisme restera marquée par ses crimes de sang et ses pratiques inhumaines ».
Candidat à la présidence de la République française, vous avez donc donné votre caution à de telles exigences autant outrancières qu’insultantes. Ce faisant, vous vous êtes fait le complice des pressions et chantages que l’Algérie exerce à l’encontre de la France afin d’obtenir d’elle une augmentation du nombre des visas ou tel ou tel avantage diplomatique ou financier. En d’autres temps, vous auriez donc pu être poursuivi pour « atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ».
2-Ensuite parce que vos propos constituent non seulement un recul de l’état des connaissances, mais également le viol de ce consensus historique auquel étaient arrivés les historiens des deux rives de la Méditerranée. Or, par ignorance ou par misérable calcul électoraliste, vous les avez piétinés. Au nom de quelle légitimité scientifique avez-vous d’ailleurs pu oser les tenir ? Avez-vous seulement entendu parler des travaux de Jacques Marseille, de ceux de Daniel Lefeuvre ou encore des miens ?
Oser parler de « crime contre l’humanité », maladroitement rectifié en « crime contre l’humain », au sujet de la colonisation revient en réalité à classer cette dernière au niveau des génocides du XXe siècle, ce qui est proprement scandaleux. Sur ce terrain, vous voilà donc encore plus en pointe que Christiane Taubira, ce qui n’est pas peu dire... Pierre Vidal-Naquet, pourtant militant de la décolonisation et « porteur de valises » assumé du FLN écrivait à ce sujet :
« Assimiler peu ou prou le système colonial à une anticipation du IIIe Reich est une entreprise idéologique frauduleuse, guère moins frelatée que l’identification, à Sétif, (…) de la répression coloniale aux fours crématoires d’Auschwitz et au nazisme (…). Ou alors, si les massacres coloniaux annoncent le nazisme, on ne voit pas pourquoi la répression sanglante de la révolte de Spartacus, ou encore la Saint-Barthélemy, ne l’auraient pas tout autant annoncé… En histoire, il est dangereux de tout mélanger. Un sottisier peut-il tenir lieu d’œuvre de réflexion ? (…) L’air du temps de la dénonciation médiatique (…), le contexte social, économique et politique actuel est encore fécond qui continuera à générer de telles tonitruances idéologiques à vocation surtout médiatique ». J’ajoute électoralistes.
Vous devriez pourtant savoir, Monsieur le candidat à la présidence de la République, qu’en créant l’Algérie, la France donna un nom à une ancienne colonie ottomane, traça ses frontières, unifia ses populations, y créa une administration et toutes ses infrastructures.
Ce faisant, y aurait-elle commis un « crime contre l’humanité » ou « contre l’humain » ? Les chiffres de l’accroissement de la population ne semblent pas l’indiquer puisqu’en 1830, la population musulmane de l’Algérie n’excédait pas 1 million d’habitants alors qu’en 1962 elle avait bondi à 12 millions. [...]"

Tendance

Excellent réquisitoire pour ce "mock trial" électoral.
La procédure en est des plus originales.
La peine est déjà fixée : cinq ans ferme pour tous les citoyens qui de surcroît composent le jury.
Sa mise en œuvre sera fonction de qui sera élu pour l'exécuter.

Franck Boizard

@ Claude Luçon | 21 février 2017 à 01:48

Comme notre hôte, vous semblez regarder la politique de Sirius et oublier que les mauvaises situations politiques impliquent leur poids de souffrances et, quelquefois, de morts.

Ce n'est pas toujours pour les autres. Que cela soit les attentats (Charlie ou autres), les manifestations violentes, les agressions, tous ces produits de mauvaises politiques, cela peut vous arriver au coin de la rue en achetant votre pain, en vous rendant à un concert ou allant au travail.

gramo

Macron aurait des nerfs fragiles, comme Valls. Après sa pantalonnade de Lyon et ce qui a suivi, le voilà qui commence à dégringoler. Un rien l’agace désormais… et ça veut devenir Président ?

anne-marie marson

@Tomas

Les deux favoris étant Hamon et Macron, il faudrait évidemment en profiter pour nettoyer les écuries d'Augias de la gauche.

Achille

@Tomas | 20 février 2017 à 23:28

Même si on peut le regretter, je crains que dans la politique, ça se passe comme dans le sport de haut niveau. Ceux qui ont un beau palmarès sont rarement ceux qui fonctionnaient à "l’eau claire".

Dans les deux cas, seule la victoire est belle.

calamity jane

Oui ! Vive la campagne et les Alpes en feu dans le matin clairet ! C'est le festival des couleurs, ces jours !

----------------

Il s'occuperait de libéraliser le cannabis...
Un vrai problème que le monde entier nous envie !

Au fait, j'ai appris par un buraliste que certaine marque
de cigarettes allait faire un saut de 0,10 centime d'euros par paquet... "uniquement pour les buralistes"... Donc on privatise la vente du tabac (salaire des buralistes) pour préparer la dépén-ali-zaza-scion du cannabis par les revenus surtaxés des autres marques !
A moins que je n'ai pas tout compris ?

Claude Luçon

A tous ceux qui s'inquiètent ici pour le futur de la France puis-je rappeler que la France a connu bien pire et, d'une façon ou d'une autre, s'est toujours relevée.
Nous sommes à la fin d'un cycle, celui commencé en 1968 dont l'issue arrive au bout d'un demi-siècle. Pas si mal si on y pense, quand on y réfléchit et qu'on se souvient de la médiocrité des révolutionnaires de 68 !
Cette campagne a un mérite, elle nous met devant un fait, nous avons une classe politique lamentable qui nous produit une starlette dont les chansonniers parlent comme du "mannequin de Paris Match" et que son épouse compare à Jeanne d'Arc, en d'autres termes un beau gosse efféminé, si Brigitte le dit, écoutons-la, elle le connaît mieux que quiconque.

Un homme qui symbolise le vide, le néant, une société qui a perdu sa substance mais, comme chacun sait, la nature a horreur du vide et la société humaine aussi, elle utilise sa méthode depuis des milliards d'années : l'évolution.
Alors un peu d'optimisme ! Fillon n'aura pas besoin de casser la baraque, elle se casse toute seule sous nos yeux.
Comme tant d'autres générations avant elles les jeunes générations vous construiront un France rénovée, même si je ne serai plus là pour la voir.
J'ai connu, en comptant les deux générations qui m'ont précédé, sept générations, soit deux guerres mondiales, WW1 à travers mes parents et WW2, la grande dépression, deux guerres coloniales, Indochine et Algérie, le communisme, le Front populaire, le capitalisme, la guerre froide, la fin de la colonisation, la révolution numérique, et je dois bien oublier quelques autres tragédies, mais la France est toujours là et les Français s'éveillent après une longue sieste de cinquante ans.

Les jeunes générations me plaisent, j'ai aimé les voir se porter volontaires chez nos forces de l'ordre, les différents services, l'armée, après les attentats djihadistes, ils s'engagent politiquement, ils vont chanter par centaines pour les téléthons de tous genres, ils veulent virer les vieux, parmi lesquels je ne me compte plus étant bien au-delà de vieux, tant mieux.
Arrêtez de vous plaindre et de vous complaire dans le pessimisme, c'est vous qui avez mis la France dans cet état.
Un rien d'autocritique ferait du bien à pas mal d'entre vous.
Retroussez enfin vos manches, prenez moins de vacances, sortez de votre sieste et aider vos gamins à redresser ce pays.
Philippe a raison, cette campagne est une comédie, vous l'avez écrite, arrêtez-vous de la jouer.

Mary Preud'homme

@Achille | 20 février 2017 à 21:49

Comme vous Achille j'ai mal pour mon pays.

Tomas

@ Achille

Vu le coffre des deux favoris, ce n'est pas une bien grande perte s'ils sont emportés par les scandales, franchement. Il faut un peu nettoyer les écuries d'Augias de notre classe politique, le moment est venu, ce serait tombé il y a deux ans personne n'aurait rien remarqué, c'eût été dommage !

Pierre TRUTT

Ah oui, cette campagne est passionnante, M. Bilger ! Quelle jouissance pour un intellectuel comme vous ! On se croirait dans un dîner en ville, au milieu de cette élite en smoking et robe longue qui fait joyeusement tinter les glaçons dans les verres de whisky. C'est passionnant, en effet, de deviser, entre soi, à propos des deux candidats de droite et d'extrême droite qui sont en passe de se faire alpaguer par la Justice, deux candidats de gauche et d'extrême gauche qui nous promettent, à coup de centaines de milliards, de nous raser gratis et enfin du dernier-né qui se prend pour Jeanne d'Arc ou carrément pour Jésus, en marchant sur l'eau devant une foule de groupies en extase. Quel magnifique spectacle quand nous aurons, durant le joli mois de Marie, foncé en klaxonnant dans le mur des réalités. Une sacrée gueule de bois me semble-t-il.

Achille

Bonjour,

La campagne que vous qualifiez de passionnante, je la trouve personnellement navrante. Car il ne faudrait pas oublier que c’est le destin de la France qui se joue dans cette querelle d’ego, de révélations désastreuses, tant pour les candidats incriminés que pour notre pays qui passe aux yeux de la presse internationale de plus en plus pour une république bananière.

Après François Fillon qui fait l’objet d’une enquête par le PNF, c’est au tour de MLP d’être à son tour soupçonnée d’emplois fictifs. En clair, les deux favoris qui devaient se disputer la victoire.

Derrière on a Emmanuel Macron qui nous joue les télé-évangélistes illuminés et criant « je vous aime !» à son public à la fin de ses shows, comme une vieille star des années 60.

Entre Benoît Hamon et J-L Mélenchon c’est la guerre des ego qui va conduire à leur neutralisation.

Reste les « petits candidats » qui tels des Rastignac croient dur comme fer à leur destin, indifférents aux sondages qui leur attribuent 1 ou 2%.

N’oublions pas François Bayrou qui, telle une diva capricieuse, fait durer le suspense sur sa candidature.

Des portes qui claquent, des cris d’indignation qui fusent, des médias chasseurs de primes qui sortent tous les jours de nouvelles révélations et pour finir les réseaux sociaux qui sont au bord de l’hystérie.

On aimerait que ce soit un mauvais rêve et se dire qu’on va se réveiller, mais non c’est bien le monde réel, celui de la politique avec son lot de bassesses et de turpitudes affligeantes.

On est mal, on est très mal !

Claude Luçon

D'accord avec Philippe, elle est drôle, amusante, cette campagne, on va de surprise en surprise, on attend le prochain épisode. Un vrai thriller !
On attend le "J'y vais ou j'y vais pas !" de Mélenchon au rendez-vous que lui propose Hamon. Ou est-ce le contraire ?
On voudrait voir Macron en visite à Berlin et l'entendre remercier les Allemands de nous avoir fait connaître un nouveau genre de camps de vacances.
Elle est tout de même plus intéressante que la campagne présidentielle américaine, ces malheureux Américains qui n'avait qu'Hillary et Donald pour les amuser.
En outre plus le temps passe plus Philippe a la dent dure, pauvre Guaino qui en prend pour son grade dans le dernier texte.

jack

Se relever de François Hollande ? pourquoi pas. Mais si c'est pour installer Hamon, Mélenchon ou Le Pen, franchement, Hollande-Valls, la social-démocratie, c'était bien plus salutaire pour le pays.
Quant à l'alternative crédible pour la droite, à mon sens, c'est Juppé.

François Biquillon

Je suis entièrement d'accord avec votre constat, Monsieur Paul Duret. La campagne est inquiétante. Même si l'on n'approuve pas la façon dont François Fillon a mené sa vie parlementaire, loin d'être exemplaire, il est le seul à avoir un programme sérieux qui prenne en compte la triste réalité de la France d'aujourd'hui. Mais effectivement il aura beaucoup de mal à le mettre en oeuvre s'il est élu. Je voterai donc pour lui sans grand enthousiasme. Mais que faire au second tour, s'il en était absent ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS