« Pourquoi les affaires du FN ne lui font-elles pas mal ? | Accueil | Changer la Justice : le rêve de Jean-Yves Le Borgne »

22 février 2017

Commentaires

Noblejoué

@ fugace

Merci pour le blog et GWG.

Longtemps, les Juifs ne m'ont intéressé que dans la mesure où plus que les Grecs ils avaient perçu le bouc émissaire et à cause du tort que les autres leur avait causé, en somme une dette-gratitude et une dette-honte, la première payée en reconnaissance de ce qu'ils avaient trouvé, la seconde en essai pour démonter les préjugés contre eux.

En somme, après leur grande invention et bien qu'on puisse reconnaître des individualités, ce peuple me paraissait trop sujet passif de l'Histoire pour m'intéresser beaucoup.
C'était avant :

http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-123132-les-pirates-juifs-des-caraibes-l-incroyable-histoire-des-proteges-de-christophe-colomb.htm

Cela montrait qu'ils n'avaient pas fait que garder leurs traditions mais rendu coup pour coup dans la mesure du possible, ce en quoi je me reconnais. Outre que je rêve comme beaucoup de grandes aventures, je comprenais mieux comment ils avaient pu avoir à nouveau un Etat.
Qu'un groupe qui ne rend pas les coups puisse en porter au point de le faire était inexplicable... Il semblait que les choses se soient passées ainsi mais cela ne collait pas avec la nature humaine, tout cela énigmatique mais pour moi moins passionnant que pourquoi l'Empire romain est tombé, le propre de l'homme et autres.

D'autre part, je soupçonne que ce peuple n'est pas pour rien dans l'idée de gouvernement mondial : après le dieu unique, le gouvernement unique, toujours un unique censé tout résoudre.
Tout c'est trop.

Le monothéisme a créé une rareté divine résolue en conflits : un dieu pour trois religions égale guerre. Les gens auraient dû rester païens ou devenir juifs, les Etats intermédiaires sont bancals, facteurs de déséquilibres et d'agression. En paganisme, les dieux se mettaient des torgnoles mais les humains ne se battaient pas un panthéon contre l'autre. Heureux temps ! A présent, même les païens sont tordus, voire les hindouistes avec les autres croyants.

Il se peut qu'un gouvernement mondial se fasse. Pourquoi non, qui aurait parié sur le monothéisme ? Il se peut qu'un gouvernement mondial soit tyrannique. Gouvernement égale possibilité de tyrannie.
Le petit plus du gouvernement mondial tyrannique ? Il ne pourrait jamais être renversé. Tout-puissant à l'intérieur (comme les anciens totalitarismes en mieux grâce à l'expérience accumulée et la technologie de pointe) et pas d'extérieur pour le renverser quand le nazisme fut détruit pas une guerre chaude et le soviétisme une guerre froide.

Et donc, il faut que je récolte toutes sortes d'informations de toutes natures sur les idées politiques, la technologie mais évidemment aussi sur les origines de l'idée de gouvernement mondial.
Pour roman. La foire aux atrocités, forcément, la toute-puissance sur des siècles d'abus devenant traditions et même art, mais aussi les origines du truc, réelles ou supposées.
Il faut créer un monde comme si un païen avait pu entrevoir les excès possibles de monothéismes concurrents, comme Orwell à partir des petits abus de l'administration anglaise a imaginé un monde totalitaire dans 1984. J'ai un peu commencé, un des deux héros principaux est juif et se repent bien de l'idéalisme imprudent de ses ancêtres, persécuté qui veut sauver le monde.

Je ne me sens pas à la hauteur et donc à quoi bon ? Si on ne persécutait pas les drogués, je prendrais bien de l'opium pour voir le monde avec indifférence. Pourquoi pâtir d'un monde pour lequel on ne peut rien ? Ecrire et échouer comme on vit pour souffrir et mourir.

fugace

@ Noblejoué | 24 février 2017 à 21:47

J'apprécie souvent vos réflexions. Celle-ci m'a fait aller voir le temps qui faisait du côté du blog de GWG.

En ce moment, c'est : "Une morale à géométrie variable"

http://blognadel.over-blog.com/2017/02/les-cesar-une-morale-a-geometrie-variable.html#anchorComment

Il est probable qu'à une occasion ou une autre vous trouviez là des débuts de réponses à vos interrogations.

Cdt

Catherine JACOB

@Régis ANTOINE | 01 mars 2017 à 14:34

Et maintenant nous voici dans le registre des personnalités multiples. Vous êtes certain de ne pas être un ectoplasme du cabinet noir de la préfecture ?
« Ectoplasme : substance, de nature indéterminée, prenant une forme plus ou moins précise, extériorisée par un médium en état de transe. »

stephane

@Régis ANTOINE

Si je vous suis bien, il est aussi difficile de prouver que vous êtes un avec Tomas, que de prouver que Penelope a été assistante parlementaire. Vu comme ça...

En fait vous avez sur ce blog un rôle d'assistant, vous devez par lassitude convertir les antifillonnistes en fillonnistes pour permettre à Fillon d'être élu, en faisant en sorte qu'un comité de soutien se dégage des échanges. Vous travaillez dans l'ombre, il est difficile de prouver au grand jour votre activité, mais si la justice s'en mêle, ce sera le cas.
Ne seriez-vous pas Penelope ?

Régis ANTOINE

@sbriglia | 28 février 2017 à 09:55 et aux autres complotistes
Bonne hypothèse complotiste : Tomas et Régis Antoine : une seule et même personne ou bien deux personnes agissant de concert ?

Eh bien non !
Ni l’un, ni l’autre.
Cela étant, la démonstration en ligne n’en est pas aisée (alors que les arguments étayant le reste de mes propos sont aisément vérifiables, ce qui fait que les réponses qui me sont faites relèvent plus souvent de l’invective que de la contre-argumentation).
Pour valider ou invalider la thèse « Tomas et Régis Antoine ne sont qu’une seule et même personne », il faudrait en effet de puissants moyens d’investigation (de ceux dont dispose la police, mais qui seraient bien mal employés ici compte tenu du faible enjeu).
Les complotistes pourraient demander à l’administratrice du site (si tant est qu’elle ait du temps à consacrer à de tels enfantillages) les adresses IP des deux protagonistes. Je ne sais pas où habite Tomas, mais il est fort probable qu’il habite dans une région différente de la mienne. Les adresses IP révéleraient sans doute des zones géographiques éloignées, mais un bon complotiste ne s’arrête pas là. Qu’est-ce qui prouve en effet qu’il n’y a pas un intervenant unique prenant la main à distance sur son deuxième ordinateur (par exemple avec un outil de type TeamViewer) ? Rien. C’est pour ça qu’il faudrait des investigations de la police sur les deux lieux concernés, qui seules pourraient prouver que Tomas et Régis Antoine sont deux personnes distinctes.

Même une fois établi qu’il y a bien d’une part Tomas, d’autre part Régis Antoine, il est aussi très difficile de démontrer qu’ils n’agissent pas de concert. Des investigations policières poussées, portant sur leurs communications téléphoniques et leurs messageries électroniques, montreraient certes qu’il n’y a jamais eu aucun échange entre les deux. Mais un bon complotiste ne s’en tiendra pas là. Qu’est-ce qui prouve en effet que Tomas et Régis Antoine ne disposent pas de téléphones secrets, achetés sous des noms d’emprunt (Nicolas-Paul Bismuth et Thierry-Paul Bismuth, car nos deux bougres sont sans doute facétieux). Comme ils sont plus retors que Sarkozy et Herzog, Tomas et Régis Antoine n’ont bien sûr pas la bêtise d’utiliser ces téléphones secrets à proximité de leurs domiciles respectifs.

Rien de bien convaincant donc dans mes dénégations.
Toutefois, un des indices mis en avant par sbriglia me paraît très faiblard : il a l’élégance de souligner que Tomas et moi nous montrons polis et courtois. Ça laisse supposer qu’être à la fois de gauche et courtois est d’une rareté exceptionnelle ; quand on tombe sur un spécimen réunissant ces deux caractéristiques il faut donc le cloner ! Or une étude sociologique un peu plus poussée montrerait sans doute que la conjonction courtoisie – idées de gauche est quelque chose d’assez banal.

Autre indice : « les deux lascars ne dialoguent presque pas entre eux ».
C’est vrai que nos interventions sont sur des lignes similaires.
Mais il faut bien voir que l’intérêt de cet espace de commentaires est d’échanger avec d’autres personnes ne partageant le même point de vue.
Avoir des échanges du type « Cher Tomas, votre commentaire du 25 février 05:48 est particulièrement convaincant » ou « Régis, votre intervention du 26 février 14:30, que c’est bien envoyé », flatterait peut-être nos ego respectifs, mais ne contribuerait guère à alimenter le débat.

Une autre piste beaucoup plus sérieuse est peut-être à explorer par les complotistes : examinez les commentaires respectifs publiés par Catherine JACOB et Régis ANTOINE. À première vue, les deux ont des points de vue différents et s’affrontent de manière assez vive.
Mais regardez de plus près :
* Catherine JACOB et Régis ANTOINE : dans les deux cas le nom (JACOB, ANTOINE) est un prénom ;
* dans les deux cas, il y a les voyelles a, e, i, o, mais pas de u ni de y ;
* dans les deux cas le nom (JACOB, ANTOINE) est écrit en majuscules ;
* les commentaires qu’ils font sont parfois très longs ;
* parmi tous les commentateurs du blog, Catherine JACOB et Régis ANTOINE sont pratiquement les seuls, lorsqu’ils font une citation d’un autre commentaire ; à utiliser les « guillemets français », alors que la plupart des autres utilisent des "guillemets anglais".
Mais bon sang, c’est bien sûr ! Catherine JACOB et Régis ANTOINE ne sont qu’une seule et même personne.
Catherine JACOB est une personnalité très riche : derrière la femme de droite aux raisonnements parfois échevelés, se cachait aussi une femme de gauche se cantonnant au rationnel. Pour enrichir le débat, Catherine JACOB a décidé de donner la parole à sa deuxième composante. Pour mieux cacher son jeu, elle a choisi un pseudo masculin : Régis ANTOINE !

@ Patrice Charoulet | 25 février 2017 à 19:50
« Ce qui est vraiment insupportable et déloyal, c'est de recourir à des images, des affiches, des caricatures, des tracts, ramassés on ne sait où, à mon avis tout simplement sur des sites de gauche ou d'extrême gauche. »

Vous n’avez pas bien dû regarder les images que j’ai mises en ligne. Plusieurs d’entre elles comportent des déclarations de François Fillon, aisément vérifiables et c’est cela l’essentiel (c’est peut-être aussi ce qui agace quand ça met en évidence les contradictions).
À part un dessin du Canard, l’essentiel des images mises en ligne ont été trouvées sur Twitter sous le hashtag #Penelopegate. Quand j’ai trouvé l’image où était rappelé l’engagement de François Fillon à désigner ses principaux ministres quatre mois avant l’élection présidentielle, je suis allé vérifier sur fillon2017.fr : l’information y était toujours ; par contre le nez de Pinocchio ne vient pas de fillon2017.fr.

Pour un peu de détente, ci-joint un dessin issu de Mediapart (ce n’est pas bien, je sais que j’aggrave mon cas). Ce dessin devrait néanmoins faire sourire tout le monde, y compris les hamono-jadotistes et autres mélenchoniens éventuellement de passage dans ces contrées :

@Patrice Charoulet | 01 mars 2017 à 11:05
« Son MoDem était composé, à l'Assemblée, de Lassalle (en froid et candidat à la présidentielle !) et... lui-même. »

Vous êtes bien mal renseigné : Bayrou n’est pas député. Lors des législatives 2012, il avait été battu sous les coups conjugués du PS et de l’UMP.

Pour le reste, ce que vous qualifiez de non-événement a quand même eu pour conséquence de sérieusement booster les intentions de vote en faveur de Macron !

Patrice Charoulet

A votre intervention orale sur MM.Bayrou et Macron fit écho une vaste agitation politico-médiatique sur ce qui n'est, au fond, qu'un non-événement. M. Bayrou était à peu près politiquement mort. Lâché par ses lieutenants et soutiens les plus connus (où sont passés Bourlanges et JFK ?), il ne lui reste que l'extatique Marielle et l'exhibitionniste de supererette. Son MoDem était composé, à l'Assemblée, de Lassalle (en froid et candidat à la présidentielle !) et... lui-même.

En revanche, l'annonce de Bernard Accoyer, ce matin (RTL, 01/03) est autrement importante et décisive pour réussir une alternance. Un accord équilibré vient d'être fait entre LR et l'UDI. Ce n'est pas tout d'être élu chef de l'Etat, il faut aussi une majorité parlementaire. Vu l'état du PS et du PC, la seule majorité réelle qui existera sera la majorité LR-UDI. Bayrou ne fera pas partie du casting et le soufflé médiatique ne peut que retomber.

stephane

Que devient Thomas Thévenoud ?

Tomas

@Savonarole

Homosexuel contrarié ? Je ne vois que cela pour expliquer cette tirade inutilement homophobe d'où suinte la haine de celui qui sait qu'il a tort et ne veut pas l'admettre. Vous devriez aller sur La Horde, les gens y sont aussi tolérants que vous !

@ stephane

Si pardon, j'ai répondu, sans détailler certes, mais Mme Royal a effectivement été une mauvaise ministre, apparemment pas la meilleure présidente de région qui soit et j'ajouterais que c'est une personne que je trouve fort déplaisante à tous égards.
Mais la politique est malheureusement ce qu'elle est, c'est un poids lourd du PS et il est logique qu'elle se soit retrouvée ministre.
La droite a eu elle aussi son lot de ministres folkloriques, incompétents, et déplaisants, à commencer par Brice Hortefeux, par exemple.
Mais il ne faut pas confondre incompétence et malhonnêteté !

Patrice Charoulet

@sbriglia

Il se trouve que, parmi mes dictionnaires, j'ai sept dictionnaires d'argot... et le Dictionnaire San-Antonio, éd. Fleuve Noir, 630 p. Je n'avais pas pensé à l'ouvrir.

Relisez votre premier texte et dites-moi si je dois bien prendre la phrase qui concerne trois personnes, dont votre cher ami lecteur de Vialatte et Chardonne.
Voulez-vous que je vous retourne le compliment, à l'avenir, pour vos prochains posts ?

stephane

Le pari de Pascal version Fillon : je ne dis pas que j'ai salarié ma femme car sinon je ne suis pas au deuxième tour de la primaire,
Je ne le dis pas entre les deux tours de la primaire car sinon je perds, comme Copé.
Je suis démasqué et je prétends que si je suis mis en examen je me retirerai car j'ai fait le pari que la justice n'ira pas vite. Pour rendre mon propos plus crédible, je demande à ce que la justice agisse vite.
Pari perdu, je change la donne, et comme la justice est saisie, je ne donne pas de preuves du travail effectif de ma femme, femme que j'aime. Je parie que le corps électoral n'est pas à l'image de Régis.
Je fais le pari que les électeurs voteront pour moi.

Bref si il est battu, il n'aurait de toutes façons pas pu être élu en n'étant pas candidat, donc il n'a rien perdu.
Par contre s'il est élu...

Du côté de ses "amis" il y a vue sur Matignon en cas de cohabitation. Le ralliement à Macron est prêt au nom de valeurs républicaines communes, mais on ne sait jamais que Fillon passe malgré tout.

Dites donc François, vous et vos potes, vous nous prendriez pas un peu pour des jambons ?

stephane

On pourrait reprocher à Tomas et à Régis ANTOINE un antifillonisme et la simultanéité de leur arrivée sur le blog.
Ne penseriez-vous pas plutôt que Fillon récolte ce qu'il a semé ?
Ne pensez-vous qu'il y a un fond de bon sens chez Régis, à savoir que Fillon n'a qu'à prouver que Penelope a travaillé comme assistante parlementaire, au lieu de procrastiner façon Cahuzac en espérant être amnistié par l'élection présidentielle ?
Attendez s'il est disqualifié au premier tour.
Un seul a été cohérent à droite, Copé.

Certes nos deux duettistes n'ont pas répondu au côté fictif de l'action de Segolène, se contentant d'appuyer la légitimité de sa nomination. On parlera d'oeillères gauchisantes ou d'un strabisme divergent.
Pouvons-nous objectivement reprocher à d'honnêtes citoyens cette forme de résistance à la malhonnêté (par omission au départ) d'un prétendant à la représentation suprême du peuple français ?
Pour moi, il y a peut-être eu erreur de François Fillon, mais ses déclarations la transforment en faute, et c'est cela qui le discrédite.
Bref ce n'est jamais lui, c'est la justice, les journalistes, l'Elysée... lui c'est une victime. Il ne faudrait peut-être pas trop exagérer.
Que ne disait-on pas quand c'était le FN, que ne dira-t-on pas si Macron peine à recueillir ses 500 signatures (250 du MoDem + 250 ce devrait être jouable). La démocratie est bafouée, même Marine Le Pen a ses signatures, il faut l'interdire...

La raison de la fusion avec Bayrou est peut-être là, avec un poste de commissaire européen à la clé pourquoi pas, ou la présidence de l'Assemblée nationale ou un quelconque Institut, mais avec un bon chef cuisinier car la famille à nourrir est nombreuse.

sbriglia@Patrice Charoulet

Cortiqué : "bien burné au niveau du cortex..."

San Antonio... ça vaut vos deux cents dictionnaires et c'est plus drôle !

Savonarole

"Baycron ou Marou" .
Ou Tomas ANTOINE et Régis Tomas...

Ce billet nous renvoie au couple "Régis Tomas et Tomas ANTOINE".
Leur phraséologie m'évoque l'insipide Fogiel, "Oui, mais bon heuuuu..."
C'est le nouveau couple pacsé du blog, on avait les Semtob, on assiste à un rééquilibrage sexuel.

Voilà un couple de tourtereaux qui nous est apparu soudainement.
Au vu des majuscules d'ANTOINE, on devine que c'est Tomas qui mord l'oreiller...

Il faut les marier et mettre une fin à leur calvaire de l'anonymat.
Plus besoin de Meetic, ils se sont enfin trouvés grâce à ce blog.

J'ai souvent perçu ici des affinités entre blogueurs qui auraient pu se conclure par un mariage, Régis Tomas et ANTOINE Tomas sont faits l'un pour l'autre.

Marions-les, je serai leur témoin.

L'homosexualité politique ne doit pas être condamnée.

Tomas

@ Patrice Charoulet

Vous aussi, vous avez l'air de vous ennuyer dans la vie, dites-moi !

Mary Preud'homme (c'est la fête aux neuneus du blog !)

Quand sbriglia, qui n'est manifestement pas un disciple de Le Senne, vous tire le portrait c'est du lourd et du bien baveux ! C'est ainsi que je me retrouve ici (en compagnie de quelques autres tout aussi inopportunément caricaturés pour le besoin de sa laborieuse plaidoirie) en innocente, candide, sanguine et décérébrée ! Que du bonheur !

Patrice Charoulet

@sbriglia

Votre post du 28/02, 9h55 énonce des conjectures très ingénieuses sur la nature politique de Tomas et Régis Antoine, tous deux anti-fillonistes implacables et intarissables.
Vous leur opposez, très aimablement, deux groupes de commentateurs, que vous qualifiez très élogieusement.
Je vous en rends grâce.
Le mot "cortiqué", qui n'est dans aucun de mes deux cents dictionnaires, est éclairé sur le Net de cette façon : "(dans le jargon médical) Qui n'est pas bête."
J'en suis très heureux pour les deux heureux bénéficiaires.
Un peu contristé pour les trois autres.
Soyez quelque peu circonspect.
Je n'userai pas de tels mots, quant à moi, pour mes amis et mes compagnons de combat, ici.
Continuez à lire Chardonne et Vialatte.

caroff

@sbriglia
"Le temps est proche où seuls Tomas, Gaspary et Régis se refileront la rhubarbe et le séné…
Et Philippe pleurera devant son beau jouet brisé…"

On s'y dirige tout droit...

Tomas

@ sbriglia

Franchement, vous avez du temps à perdre pour vous livrer à de telles suppositions hasardeuses. Allez vous étonner après que les jeunes croient aux Illuminati !

sbriglia, qui reviendra après la campagne

@Tomas | 27 février 2017 à 10:25
"Patrice Charoulet, vous devriez au contraire vous réjouir d'avoir des opposants à la ligne politique majoritaire soi-disant représentée sur ce blog, cela vous fait autant d'esprits à convaincre et à convertir !"

Pour tenter d’y voir un peu plus clair dans cet enfarinage du blog depuis quelques mois, on peut relever :

Que Tomas et Régis Antoine sont apparus presque en même temps sur ce blog…

Soit il s'agit d'une seule et même personne, avec deux ip et ordis différents, qui tient deux rôles et essaye de déstabiliser nos papys.

Soit ce sont deux lascars qui se sont mis d'accord pour flanquer la vérole à ce blog.

On remarquera qu'ils ne dialoguent presque pas entre eux et qu'ils n'interviennent pas sur les mêmes thèmes, afin de ne pas avoir l'air d'agir de conserve.

L'un s'occupe de Mary Preud'homme, Charoulet, Hameau, et autres… candides ou sanguins innocents.

L'autre s'occupe de Marchenoir, Luçon et autres un peu plus cortiqués… moins candides, moins innocents mais non moins sanguins pour Bob.

Le filet ou la nasse sont ainsi suffisamment larges pour ramasser une grande partie de la poiscaille du blog.

C'est un procédé typique de notre regretté Staline : il avait des commissaires du peuple pour s'occuper des ouvriers, d'autres pour les artistes, d'autres pour telle ou telle couche de la population.

Contrairement à Garry Gaspary, ils sont extrêmement polis, courtois, jamais une insulte, et se fendent même souvent d'un compliment envers Philippe Bilger pour louer l'espace démocratique du blog. Ce qui ne manque pas de faire roucouler Philippe…

Le temps est proche où seuls Tomas, Gaspary et Régis se refileront la rhubarbe et le séné…

Et Philippe pleurera devant son beau jouet brisé…

Catherine JACOB

@ Patrice Charoulet | 25 février 2017 à 19:50
« Ce qui est vraiment insupportable et déloyal, c'est de recourir à des images, des affiches, des caricatures, des tracts, ramassés on ne sait où, à mon avis tout simplement sur des sites de gauche ou d'extrême gauche. Basta ! »

C’est très juste. De plus ces tracts ne sont pas donnés pour ce qu’ils sont : des tracts avec des auteurs qui restent anonymes et dont pour ma part, j’ai déjà réclamé en vain – à cette exception près, à certain mauvais coucheur l’identification ou l’explicitation. (cf. par ex. Catherine JACOB | 24 février 2017 à 21:11

« En principe, nous sommes d'abord ici pour commenter les propos de notre hôte.
Faire ce que certains font, ce n'est pas commenter.
»

Exact. Ce que certains font c’est de la propagande cachée ou, comme on voudra, de l’anti-propagande malveillante et agressive vu que rien ne fait l’objet d’analyses en bonne et due forme. Tout argument à l’encontre est purement et simplement scotomisé. Mais, dans la sphère médiatique dont certains sont ici sans doute les faux nez, c’est exactement la même chose. L’affaire Fillon sert simplement à certains qui s’imaginent avoir de l’humour, à se mettre en valeur en faisant litière de tout ce qui ne peut pas être détourné aux fins d’amuser la galerie aux dépens d’une famille sur le sort de laquelle l’enquête a pris un nouveau tournant, sur lequel il s’agit manifestement à toutes forces de peser, ne serait-ce qu’à son corps défendant.
------------------------

@Régis ANTOINE | 24 février 2017 à 22:10
« Prenons un exemple : je ne connais ni votre poids, ni votre taille (et je ne nourris nulle curiosité à ce sujet). Mais, si dans un commentaire hors sujet, un intervenant se met à écrire « Catherine Jacob pèse 427kg et mesure 3,59m » (ou 13kg et 67cm), je réagirais immédiatement en taxant cet intervenant de plaisantin ou de dingue. »

D’autres se diraient peut-être que je suis sans doute extrêmement impressionnante et hors normes, ce qui ne vise pas nécessairement le physique, et que les chiffres indiqués traduisent juste cette impression et non la réalité chez un lecteur des Voyages de Gulliver 5 Gulliver’s Travels), ou un lecteur de Lewis Caroll qui aurait goûté aux biscuits "mange-moi" d'Alice aux pays des merveilles. Mais pour cela il faut avoir un Q.I !

« Pour le reste, si j’avais considéré que votre commentaire du 24 février 2017 à 09:31 avait une petite connotation antisémite, votre commentaire du 24 février 2017 à 16:20 a lui une forte connotation antisémite. »

Vous ne l’avez visiblement ni lu, si parcouru des yeux, ni compris. Vous avez simplement réagi, ou fait semblant de réagir, comme à une stimulation électrique, à certains noms auxquels tout reproche susceptible d’être fait supporte dans votre délire une qualification d’antisémitisme, ce qui est extrêmement dangereux, et n’avez pas voulu considérer que comme n’a pas manqué de l’assener Kim Willsher à propos de Penelope Fillon, « les faits sont les faits. »
Pendant très longtemps, j’ai ignoré que telle ou telle personnalité appartenait à telle ou telle communauté, n’ayant jamais eu particulièrement d’intérêt pour cette information, et ce sont les batailles rangées des uns et des autres autour de tel ou tel qualificatif qui me l’ont fait connaître. En ce qui concerne les personnalités visées elles-mêmes, cela n’a jamais eu aucune incidence sur mon opinion positive ou négative, au sujet des faits avérés, les concernant. Par ex. quelle importance peut avoir l'origine de Hala dite Léa Salamé au fait qu'elle a reconnu elle-même continuer de conduire après qu'on lui eût retiré son permis ? Que pensez-vous d'une femme enceinte jusqu'aux yeux qui conduit sans permis vu qu'on le lui a retiré pour excès de vitesse ! Que peut-être elle ne l'était pas encore à ce moment-là ? Soit !

Patrice Charoulet

Heureuse formule de M.Zemmour, ce matin (RTL, 28/02) : "Macron, c'est Juppé en jeune".
On comprend mieux pourquoi Alain Minc a si prestement changé de cheval. Après Attali, Kouchner, Bergé, Tapie, Cohn-Bendit, Bayrou... en attendant deux cents parlementaires socialistes, qui se retrouveraient à Pôle Emploi en choisissant Hamon. Et en attendant Hollande, papa.

Régis ANTOINE

@stephane | 27 février 2017 à 16:52
«...qui n'avait pas de mandat de député »

Tomas vous a répondu quant à la légitimité de la nomination de Ségolène Royal (qui n’emporte évidemment pas approbation de son action).
Je veux compléter sur l’aspect « qui n'avait pas de mandat de député ».
Je vous rappelle que Pompidou a été nommé Premier ministre en 1962 et il n’a été élu député qu’en 1968. Barre est devenu ministre, puis Premier ministre en 1976 et il n’a été élu député qu’en 1981.

@Achille | 27 février 2017 à 18:15

Puisque vous avez le sens de l’humour, vous apprécierez certainement
cette vidéo d’un groupe suédois signalée par Tomas.

Mary Preud'homme

@Tomas | 27 février 2017 à 10:25
"Patrice Charoulet, vous devriez au contraire vous réjouir d'avoir des opposants à la ligne politique majoritaire soi-disant représentée sur ce blog, cela vous fait autant d'esprits à convaincre et à convertir !"

De l'art de convertir un troll ou un fanatique, autrement dit gaspiller son énergie en pure perte... Défense de rire !

Plus prosaïquement, Patrice Charoulet mentionne sur un autre fil Maxime Tandonnet que nous sommes quelques-uns ici à connaître et apprécier pour sa culture et son objectivité. Sans vouloir lui faire une publicité déplacée, j'ai moi-même (ainsi qu'au moins deux autres commentateurs) plusieurs fois renvoyé à ses billets d'opinion ou d'humeur.

Achille

@sbriglia@Achille | 27 février 2017 à 13:48
« Mais je note, mon cher Achille, une très nette dérive droitière de votre part depuis quelques années...
Me trompé-je ? »

C’est vrai, on me le dit souvent ces derniers temps. Peut-être est-ce la lecture assidue des billets de Philippe Bilger dont je suis un fidèle du blog depuis tout juste sept ans, ou encore l’âge qui me conduit à considérer les choses d’une façon plus réaliste, à moins que ce ne soit tout simplement les candidats de la gauche qui figurent au menu de l’élection présidentielle de 2017 qui ne m’enchantent guère. Allez savoir !

Personnellement j’étais parti pour voter Manuel Valls. Bon il a ses défauts, à commencer par son sale caractère mais je pense que malgré tout, il pouvait donner à la gauche une chance de gagner. Alors que là, avec Benoît Hamon et J-L Mélenchon qui se tirent la bourre, le PS est bon pour faire un petit passage de cinq voire dix ans au purgatoire.

Certes il y a bien Emmanuel Macron dont les idées sont assez proches de celles de Manuel Valls, mais je crains son côté exalté qui le pousse à commettre bourdes sur bourdes.
Pendant cinq ans on a eu un président blagounettes, ce n’est pas pour le remplacer par un Gaston Lagaffe. Par ailleurs je ne crois pas du tout au binôme Macron-Bayrou.
Un vieux cheval de labours retors avec un fougueux étalon constituent un curieux attelage qui risque de chavirer au premier virage.

Vu la pagaille qui existe dans le paysage politique actuel, j’en arrive à regretter un remake de 2012 Sarkozy-Hollande, ce que les Français redoutaient il y a encore six mois.

Je ne sais pas trop qui va sortir du chapeau le 23 avril prochain à 20H, mais je crains que les cinq années à venir ne soient très mouvementées.

Patrice Charoulet

Je voulais remercier Claude Luçon qui a eu l'heureuse idée de mettre en lien un texte essentiel et décisif touchant M.Fillon. L'auteur, universitaire et professeur de droit public, s'appelle Anne-Marie Le Pourhiet. L'article, en accès libre, se trouve sur le site de l'excellente revue d'Elisabeth Lévy, "Causeur". Dernière phrase, amusante, qui j'espère donnera envie de lire ce qui précède : "Mieux vaut tuer son mari que d'embaucher sa femme".

Tomas

@ stephane

Désolé, rien à voir. M. Hollande n'a pas sorti Mme Royal de son chapeau, que cela plaise ou non (moi, ça ne me plaît pas trop, si vous voulez savoir) c'est une des figures majeures du PS et la voir comme ministre n'avait rien de surprenant. S'il avait nommé Mme Trierweiler ou Mme Gayet à la Culture je ne dis pas, mais il n'en a rien fait.

Quant à M. Fillon, il a couvert de ridicule notre pays. Certains sont sensibles aux propos de M. Macron sur l'Algérie et pensent que c'est une honte pour la France, c'est leur droit le plus strict. Moi je suis assez gêné de voir que des Suédois (des Suédois, oui !) ont fait une chanson parodique en français sur cette affaire et de voir les commentaires ironiques des Allemands et des Anglais sur notre classe politique ; notre pays n'en sort pas grandi.

Et puis une telle hypocrisie doit être récompensée comme elle le mérite, ses opposants politiques sont encore trop gentils, que c'en est suspect. Comme disait M. Fillon, "oui, je sais, il y a la présomption d'innocence"...

Enfin on devrait le remercier, un renouvellement de la classe politique s'annonce dans tous les partis aux législatives et cela fera du bien, la nouvelle génération est peut-être plus honnête que l'ancienne, seul le FN restera fidèle à son image de parti magouilleur et malhonnête, en plus d'être fasciste.

Achille

@ Régis ANTOINE | 27 février 2017 à 16:28
« Arriver à se vanter d’être modeste : très fort ! Chapeau. »

En fait c’était de l’humour, ce que, je pense, tout le monde ici avait compris, sauf vous manifestement.
Il est vrai qu’à lire vos commentaires enflammés sur François Fillon, on sent bien que l’humour n’est pas votre tasse de thé.

Faudrait décompresser un peu et sortir la tête du guidon, sinon l’ulcère vous guette mon gars !

stephane

@Régis ANTOINE

On a capté, mais cela ne sert à rien de diaboliser les Fillon, vous allez finir par le faire passer pour un honnête homme... par rapport à ses opposants.
Que pensez-vous du président actuel qui a embauché son ex-concubine, mère de ses quatre enfants, comme ministre, qui n'avait pas de mandat de député. Et surtout qu'a-t-elle fait qui ne soit pas fictif ? Et qui aille dans le sens d'une bonne gestion, car ses sottises, hélas, ne le sont pas (fictives).

Régis ANTOINE

@Achille | 27 février 2017 à 11:46
« J’ai toujours apprécié votre modestie à sa juste mesure. Elle n’a d’égale que la mienne. »

Arriver à se vanter d’être modeste : très fort ! Chapeau.

sbriglia@Achille

Achille : mariste un jour, mariste toujours !

Mais je note, mon cher Achille, une très nette dérive droitière de votre part depuis quelques années...

Me trompé-je ?

Achille

sbriglia@Patrice Charoulet | 27 février 2017 à 09:30
« En ce qui me concerne, j'essaie d'être économe de ma prose... ne serait-ce que pour ne pas infliger à Dame Pascale d'épuisantes sessions et aux commentateurs divers le vide sidéral de ma pensée en bien des domaines. »

J’ai toujours apprécié votre modestie à sa juste mesure. Elle n’a d’égale que la mienne.

Simple question d’éducation sans doute…

Tomas

@ Patrice Charoulet

Vous devriez au contraire vous réjouir d'avoir des opposants à la ligne politique majoritaire soi-disant représentée sur ce blog, cela vous fait autant d'esprits à convaincre et à convertir !

Giuseppe

Le podium de la rigueur, toujours les mêmes.

Régis ANTOINE

@Patrice Charoulet | 27 février 2017 à 07:14
« Pourquoi diable, parmi les commentateurs, je n'arrive pas à compter plus d'une dizaine de défenseurs et de partisans du seul candidat que la droite et le centre a désigné par un vote… »

Peut-être tout simplement parce qu’il est très difficile de défendre l’indéfendable.
Quant à l’argument de la désignation par un vote, comme le dirait Fenech, il est caduc. Qui peut sérieusement prétendre que Fillon aurait eu près de 1,9 million de voix au premier tour de la primaire si les électeurs avaient eu à son sujet le même niveau d’information ? Est-ce qu’il aurait pu jouer (non sans un certain talent) son numéro de héraut de la probité ?

sbriglia@Patrice Charoulet

@Patrice Charoulet
"Pourquoi diable, parmi les commentateurs, je n'arrive pas à compter plus d'une dizaine de défenseurs et de partisans du seul candidat que la droite et le centre a désigné par un vote, sur un site qui, a priori, correspond, avais-je compris, à cette sensibilité politique ?"

Patrice Charoulet, pour être sur ce blog depuis près de douze ans, j'ai constaté que dans les six mois précédant la présidentielle, les chevau-légers trolleurs de gauche envahissent l'espace de commentaire (voir Régis Antoine qui bégaie et Tomas qui se répète ad nauseam, entre autres...), le considérant comme un forum, ce qu'il n'est pas, comme l'a, à plusieurs reprises, précisé notre hôte.

Il suffit d'attendre les lendemains d'élection : ils disparaissent comme les tourterelles à certaine époque.

En ce qui me concerne, j'essaie d'être économe de ma prose... ne serait-ce que pour ne pas infliger à Dame Pascale d'épuisantes sessions et aux commentateurs divers le vide sidéral de ma pensée en bien des domaines.

Patrice Charoulet

Il y a en moyenne 2500 visiteurs par jour du site de notre hôte. Il me semble qu'il y a en moyenne une centaine de personnes qui commentent ses propos. Il y a, ailleurs, d'autres sites du FN, socialistes ou d'extrême gauche, où ces divers militants pourraient s'en donner à coeur joie.
Pourquoi diable, parmi les commentateurs, je n'arrive pas à compter plus d'une dizaine de défenseurs et de partisans du seul candidat que la droite et le centre a désigné par un vote, sur un site qui, a priori, correspond, avais-je compris, à cette sensibilité politique ?
Il y a quelque chose qui ne colle pas dans ces chiffres. Cherchez l'erreur.

caroff

@Régis ANTOINE

Pas moins d'une quarantaine de posts au bas mot sur ce pauvre Fillon : on a tous compris votre hargne, votre vindicte...
Avez-vous d'autres sujets de conversation mon brave Régis ?

Régis ANTOINE

@stephane | 25 février 2017 à 23:43
« Quel est le problème, que Fillon soit candidat ou qu'il risque d'être élu ? »

Je vous renvoie à mon commentaire du 21 février 2017 à 23:42.

Régis ANTOINE

@caroff | 26 février 2017 à 08:47

Excuser les magouilleurs de droite parce qu’il y a des magouilleurs de gauche, telle semble être votre approche de la politique. Ce n’est pas la mienne : tous les magouilleurs, de quelque camp qu’ils viennent, doivent être écartés, a fortiori pour la fonction de président de la République.

J’ai compris que vous justifiez votre choix de Fillon en vous référant à son programme. Attention ! Si Fillon venait à être élu, vous risqueriez d’être déçu. Vous l’aurez peut-être remarqué : Fillon a multiplié les mensonges au cours de ces dernières semaines. Il a aussi effectué plusieurs revirements concernant son programme. Dans le domaine de la santé, il a même piqué des mesures à Macron.
Plus globalement, il a évolué du tout au tout concernant la sécurité sociale :

Il fait très fort en ce qui concerne le reniement des promesses : il commence avant même d’être élu.
Un exemple parmi d’autres :

Sur l’exigence d’honnêteté des dirigeants, vous semblez être en retrait par rapport à Fillon lui-même :

C’est vrai que ça, c’était avant !

Patrice Charoulet

L'offre d'alliance de M. Bayrou à M.Macron permet au premier, qui était au fond du trou, de pérorer sur toutes les radios et toutes les télés, en haussant le ton, alors qu'il n'a pas la moindre troupe législative à lui offrir.
On oublie que les centristes, ça existe aussi à... l'UDI, qui soutient FF. En cas de victoire de ce dernier à la présidentielle, ces députés et sénateurs-là seraient une aide précieuse pour le vainqueur très net de la droite et du centre.

Après la présidentielle, il y a les législatives. Ces législatives seraient, je le remarque en passant, un moment bien délicat pour plusieurs autres candidats, pour Mme Le Pen, pour M. Mélenchon, pour M. Hamon et pour M.Macron, pour lequel on est dans le flou le plus complet.

bernard

Le site Le Point.fr démolit Fillon "toutes les dix lignes à chaque instant" depuis le début de l'affaire. Cette guerre psychologique, menée ici aussi par quelques militants, paie. A la question "Pour qui voterez-vous?" les réponses donnent Macron s'approchant lentement mais sûrement de la majorité absolue des visiteurs de ce site.
Impressionnant !

caroff

@Régis ANTOINE
"Même si je n’ai pas un tropisme de droite, je ne considère pas que la malhonnêteté soit consubstantielle à cette famille politique."

Ma journée commence avec un éclat de rire, car je me remémore les turpitudes mitterrandiennes, les Urba-Conseil comme tuyauterie de financement, l'affaire Cambadélis et la MNEF sans compter tout ce que je sais et que vous ne savez pas...

Je l'ai déjà dit : je ne suis pas sensible à la malhonnêteté présumée de FF et comme c'est l'unique candidat qui ne se vautre pas dans la démagogie en voulant dépenser l'argent des créanciers de la France, il a toute ma sympathie.
J'ajoute que si un autre prétendant osait prendre à bras-le-corps la question de l'endettement et les dysfonctionnements de l'EN, de la Justice et de la sécurité intérieure et revenir sur les décisions imbéciles de notre pays au Proche-Orient, je m'empresserais de le soutenir.

Mais je ne vois rien venir...

Régis ANTOINE

@caroff | 25 février 2017 à 22:52
« Moi je m'intéresse à la politique, pas beaucoup à la morale en politique […] Mazarin a déjà tout dit sur ce sujet. C'était un grigou efficace. »

Le contexte a bien changé depuis Mazarin et l’intégrité des dirigeants est un vrai sujet politique.
À son époque, seule une faible partie de la population connaissait l’existence même de Mazarin. Ceux qui connaissaient ses malversations étaient encore moins nombreux. En outre, les méthodes étaient plus abruptes et coercitives.
Aujourd’hui, il serait très difficile pour un président perçu comme malhonnête par plus des trois quarts des Français de mener une politique demandant des sacrifices.
L’exemplarité du chef, ça existe !
Par ailleurs, dans une grande famille politique comme Les Républicains, il doit quand même bien y avoir des dirigeants à la fois efficaces et intègres. Même si je n’ai pas un tropisme de droite, je ne considère pas que la malhonnêteté soit consubstantielle à cette famille politique.

stephane

@Régis ANTOINE

Quel est le problème, que Fillon soit candidat ou qu'il risque d'être élu ?
En quelque sorte en maintenant sa candidature il se donne la possibilité d'avoir un jury populaire des plus populaires, n'est-ce pas tout à son honneur ?

Régis ANTOINE

@stephane | 25 février 2017 à 22:16

À Tours, il y a eu procès.
Qu’il en soit de même à Sablé (la fin tragique en moins).
Que notre vote ne retarde pas ce procès.

stephane

@caroff

J'ai cru comprendre que Macron vivait sur la retraite de sa femme, cela est assez effrayant compte tenu des sommes qu'il a dit avoir gagnées. En matière de gestion budgétaire, c'est un peu léger.
Cela me rappelle Jospin qui en 1995 n'avait comme patrimoine qu'une Renault 19 cabriolet bien usée (comme Chirac quelques années plus tard).
Bref, soit Macron dissimule et ce n'est pas correct, soit il a bouffé tout son pognon et c'est inquiétant.

breizmabro

@ stephane | 24 février 2017 à 20:47

Comme Bayrou ? :-D

caroff

@stephane
"Quid du patrimoine et des revenus de Macron ?"

C'est une question qui pourrait être posée en effet.
Moi je m'intéresse à la politique, pas beaucoup à la morale en politique comme certains contributeurs obsédés par les tripatouillages de FF.
Mazarin a déjà tout dit sur ce sujet. C'était un grigou efficace.
Je préfère ce modèle aux (soi-disant) blanches colombes inefficaces.

Chacun ses goûts...

Giuseppe

Charité bien ordonnée commence par soi-même.
Nous devons être un pays extrêmement riche pour voir avec quelle désinvolture l'argent des deux assemblées, députés et sénateurs, irrigue autant de canaux avec si peu de contrôles de rémunérations, indigestes à nos yeux.
On voit tous les jours des redistributions pas très honorables, à discrétion et surtout bien opaques.

Et aujourd'hui il faudrait que j'endure un programme qui me fasse suer le burnous, alors que je me sens légitime d'en profiter un peu.
Il fallait y penser avant, messieurs les gouvernants, on devrait vous juger pour incapacité à tenir la barre selon vos programmes et d'entendre dire, en plus, cette imbécillité suprême du droit d'inventaire, qui est un constat a posteriori donc inutile, un constat d'échec.

Si j'avais pratiqué de telles méthodes de gestion, mon sort aurait vite été scellé. Si vous saviez les trésors d'intelligence et de méthode qu'il faut déployer pour joindre les deux bouts sans obérer la qualité d'un projet proposé, en luttant pas en se servant. Mais il est tellement plus facile de faire porter le fardeau aux autres.

Un pays qui utilise des Guéant, et autres dirigeants de ce calibre ne peut pas être un grand pays.
Au 23ème rang nous sommes pour ce qui concerne la corruption, n'est-ce pas là une infamie en regard de tous les citoyens qui ne rêvent que d'espoir ?

Alors non je ne voterai pas pour celui qui m'a placé au rang 23, je ne supporte plus ces personnages qui tuent notre pays et qui jettent les électeurs dans le camp du FN mouroir d'un système qui pourrait être le talent de tous.

stephane

@Regis ANTOINE

Vous ne pensez pas qu'avec 17 comptes en banque elle avait déjà pas mal de travail comme ça ? Même avec des relevés de compte dématérialisés (pas à l'époque).
Il faudrait demander les bandes vidéo au Crédit Agricole de Sablé-sur-Sarthe.
Objectivement vous savez très bien qu'elle a été l'assistante de son mari, tout simplement parce qu'elle ne voulait pas que François se barre avec une rivale.

Plus vous insisterez, plus Fillon finira par passer pour un petit joueur et au final on lui reprochera d'avoir joué petit bras.

Chez les socialistes, à Tours, au moins l'assistante n'était pas la femme, mais la maîtresse (c'est mieux !!) ou inversement, et elle faisait visiter les châteaux aux Chinois, des couples se formaient, comme dirait Goldman, elle changeait la vie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS