« Buffet style unique... | Accueil | François Hollande : suffisance et insuffisance... »

10 mars 2017

Commentaires

Noblejoué

@ Patrice Charoulet
@ Exilé

Hypothèse : le foot - et autres jeux du même genre - est prenant pour beaucoup car il synthétise la chasse (après un ballon) et la guerre (deux équipes s'affrontent, en plus avec un côté territorial, tel ville, tel pays).
Le tennis et autres jeux du même genre relèvent, eux, du duel. Affrontement et stratégie mais au niveau individuel.

Certains peuvent préférer les affrontements d'équipe, d'autres d'individus, d'autres cumuler.
Mais il y a des raisons symboliques fortes au goût du foot, et en plus un niveau technique important, donc un spectacle.

Donc l'intérêt pour le football se justifie symboliquement et au niveau du divertissement.

Et de plus, mais ce serait long à expliciter, je pense qu'il purge beaucoup plus la violence qu'il n'en crée.

Cependant, pour des raisons diverses, le ballon ovale et la corrida purgent bien mieux la violence s'il ne me paraît pas possible de les développer beaucoup, malheureusement pour la purgation de la violence, malheureusement pour le rayonnement culturel régional dans un pays par trop dominé dans tous les domaines par Paris.
En fait, je m'en console assez bien, et par la richesse de nos terroirs, et par la renaissance de la Celtie.

Patrice Charoulet

Le football retient votre attention. C'est votre droit le plus strict. Vous vous réjouissez ou vous vous affligez, selon les cas.
Quand on songe qu'un ballon arrive à un centimètre à gauche ou à droite d'un poteau et que cent mille personnes hurlent de joie ou de douleur... Il y a même des gens qui pleurent dans les tribunes, dans les maisons ou dans les vestiaires. Pour moi, c'est une énigme.
Enfin, quand des gens sont recrutés, à Paris comme ailleurs, en venant de dix pays différents, et payés des fortunes, comment peut-on crier : "Allez Paris !" Et dans le cas d'espèce, quand ces pseudo-joueurs parisiens que l'on acclame sont les employés d'un émir pétrolier, c'est encore plus consternant.
Je crois me souvenir que d'autres que vous ont eu la même passion : Philippe Séguin, Nicolas Sarkozy... Je crois savoir aussi que tous les deux commençaient par lire "L'Equipe" chaque matin (journal que je n'ai jamais ouvert de ma vie). Nobody's perfect.

Exilé

Le foot devrait-il être déclaré fléau social ?

http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/2017/03/10/27001-20170310ARTFIG00285-barca-psg-agace-par-ses-moqueries-un-fan-du-psg-tue-son-ami.php

Exilé

Voir Philippe Bilger privé d'un juste et légitime sommeil réparateur à cause d'une sordide histoire de balle au pied qui dans un pays normal aurait dû rester confinée dans l'enceinte d'une cour de récréation me désole.

Que faire ? (Oui, cela m'arrive parfois de citer Lénine, avec toutefois un brin de répugnance...).

Ne pourrions-nous pas par exemple suggérer à nos chers et ruineux députés de la vraie gauche et de la fausse droite confondues qui passent leur temps à se demander ce qu'ils pourraient bien interdire pour se donner l'impression d'exister, de la fessée à la liberté d'expression, ne pourrions-nous pas dis-je leur suggérer d'interdire le football et autres jeux du cirque similaires ?

Et pour une fois ces nuisibles se rendraient enfin utiles à quelque chose...

Michelle D-LEROY

Le PSG et ses turpitudes ? le reflet exact de la France actuelle : le grand bazar !

Alex paulista

Je suis supporter de Lyon, donc pour moi le vrai match a eu lieu ce jeudi. Et il était bien plus beau à regarder que ces matchs à sens unique entre le PSG et Barça. Hier, j'ai cru voir les moments choisis d'un match de C1, sauf que cela a duré 96 minutes.
Match phé-no-mé-nal avec des actions ininterrompues des deux côtés. Les Brésiliens, qui pourtant adorent leurs compatriotes du Barça et du PSG, m'ont confirmé que ce OL-Roma était extraordinaire.
Pour ceux qui aiment le football qui vient de la base et qui veulent se régaler :
https://www.youtube.com/watch?v=hQT3OKpp_KA

Sur la débâcle du PSG :
Malgré mes origines catalanes, j'ai été attristé par ce que le PSG a vécu. Passer de 3-1 à 6-1 en moins de dix minutes, il a fallu que tout soit contre eux.
- l'état d'esprit : paradoxalement, leur large avance du début les a confortés dans une attitude défensive, alors qu'il aurait fallu attaquer et attaquer encore. Ce n'est pas à la fin, quand il manque juste un but à un Barça euphorique, qu'on peut se réveiller
- l'arbitrage qui a désavantagé le PSG. Mais il n'est pas surprenant de souffrir des décisions litigieuses lorsqu'on laisse l'adversaire dans sa surface 90% du temps. On fait le même reproche en championnat de Ligue 1 à Lyon ou au PSG, qui sont deux équipes très offensives.
- la faible qualité technique de certains joueurs du PSG. Matuidi est vaillant mais est trop limité techniquement. On se rappelle de cet attentat sur le Nigérian qui aurait dû nous faire finir à 10 en Coupe du Monde. C'est la formation stéphanoise. En l'absence de Thiago Motta, c'était une erreur que de l'aligner. Meunier est aussi un vaillant sympathique qui a manqué de technique. Et Ben Arfa toujours sur le banc !
- l'arrogance des jeunes joueurs comme Rabiot ou Kurzawa. Ce dernier n'a pas appris la leçon en sélection jeunes contre la Suède, il a fallu qu'il récidive avant le match contre le Barça. Neymar lui a répondu sur le terrain puis sur Twitter.

genau

Billet d'humeur sur un sujet léger ? Je n'ose pas dire ce que cette victoire m'inspire ; une jubilation intense, voilà c'est lâché, et d'autant plus que je n'ai pas vu le spectacle.
Que voulez-vous c'est une qatarsis (oui, bon, d'accord).
Ou alors, plutôt une crise de catarrhe.
De toute façon, un coup de babouche au q de l'émir, ça rassure.

Michel Deluré

Que le PSG ait été tétanisé, voilà qui est tout de même surprenant de la part d'une équipe qui n'en est pas à sa première participation à cette compétition et qui compte dans ses rangs des joueurs d'expérience, habitués des compétitions internationales de haut niveau.
Cette équipe, après sa brillante démonstration d'il y quinze jours, n'était-elle pas non plus trop en confiance et n'a-t-elle pas fait preuve de trop de suffisance, n'imaginant pas qu'un handicap de quatre buts puisse être comblé même par une équipe aussi brillante que le Barça ?

Claude Luçon

On dit qu'on ne change pas une équipe qui gagne !
Et que patience et longueur de temps font plus que force ni que rage !
Ce qui dépeint bien Laurent Blanc et le nouveau coach.
Avec Laurent Blanc le PSG caracolait tranquillement en tête du championnat et s'est buté de justesse contre le 8ème de finale de la Champions Cup, avec le nouveau il a du mal à suivre Nice et Monaco dans le premier cas et se crashe en Catalogne dans le second, les dictons populaires sont donc vrais !?
La sagesse populaire porte aussi le voile noir intégral au Qatar.
Vive le rugby !

sbriglia

"Je n'aime pas le foot, je n'y connais rien, je n'ai pas regardé le match mais je vais vous dire pourquoi le PSG a été battu..."

En somme il y a deux sortes de commentateurs : ceux qui n'y connaissent rien et font des hypothèses et ceux qui s'y connaissent et assènent des certitudes...

Finalement, tout est possible le 23 avril.

Paul Duret

Hamon s'inspire-t-il du PSG ? Il vient en effet de diviser le coût de son revenu universel par six !

Mary Preud'homme

Il est vrai qu'après des pointures comme Alagna à la musique et Kopa au sport, l'atterrissage est plutôt rude !
Ou quand le PSG sans GPS perd la boule et nous ramène au niveau des pâquerettes !

vamonos

Par abus de langage, j'ai écrit que le Qatar était propriétaire du club de football de Barcelone, alors que ce club est juridiquement parlant une société civile sans but lucratif. Il est donc impossible de l'acheter et d'en devenir propriétaire.

Je vous prie de m'excuser pour cette erreur.

Par contre, la fondation du Qatar est l'un de ses plus importants bailleur de fonds. L'accord de sponsoring au niveau du maillot est semblable à celui en vigueur au PSG.

stephane

Maigre lot de consolation pour Manuel Valls.

Exilé

Ah ! Que de sujets de désillusions ou de clivages...

Après la Justice, la politique, après la politique, l'art contemporain, après l'art contemporain le foute...

Il ne nous reste plus qu'à entrer à la Trappe.
Et en attendant, débarrassons-nous de notre téléviseur, si ce n'est déjà fait.

Achille

Bonjour,

Trois possibilités peuvent expliquer la déroute du PSG qui, aux yeux des experts, avait 100% de chance qu’être qualifié pour les quarts de finale de la Champions League.

1- Le PSG était tétanisé par l’enjeu. Cela est déjà arrivé dans de grandes compétitions où le favori se montre en dessous de toutes ses qualités.

2- L’arbitrage litigieux, ainsi que vous le laissez entendre, Philippe Bilger. N’ayant pas regardé le match, et n’y connaissant, par ailleurs, pas grand-chose dans les « subtilités » du football, je serais bien en mal de vous contredire.

3- Une sombre affaire de pari truqué. Cela s’est déjà vu dans les grandes compétitions, que ce soit dans le handball mais aussi dans le football. Concernant ce dernier cas, je pense que la Française des Jeux va mener sa petite enquête et au vu des mises et du nombre de parieurs qui avaient « prévu » la victoire du Barça, elle n’aura pas de difficultés à prendre les mesures nécessaires.

Contrairement à vous, Philippe Bilger, la défaite du PSG ne m’a pas provoqué d'insomnies. J’ai dormi comme un petit bébé.
Je pense même que cette humiliation va certainement être bénéfique à cette équipe qui a tendance à faire preuve d'un peu trop d’arrogance. On apprend toujours plus de ses défaites que de ses succès.

Solon

Il y a une explication de fond : c'est une équipe de mercenaires, un jour au PSG, le lendemain en Angleterre ou en Italie. Cette "équipe" a été constituée de manière artificielle, sans base solide, par des financiers ne connaissant rien au football (le sympathique Président est un ancien tennisman !) qui ont cru qu'ils pouvaient remplacer le ballon rond par des liasses de dollars. Un vrai footballeur, Laurent Blanc, leur a permis de faire illusion pendant une ou deux saisons. La fragilité de leur tour de Babel est apparue bien vite.

vamonos

En entreprises, le football est un sujet de discussion inépuisable.

En tant que supporter du PSG, mais pas fanatique non plus, je suis forcément déçu par le résultat et surtout par la manière de jouer de l'équipe. On n'avait pas demandé à Kursawa de marquer et surtout pas contre son propre camp. En fait, les joueurs n'ont pas... joué au football, ils ont attendu, défendu et dans ces conditions la défaite était inéluctable. Napoléon disait que la meilleure défense est l'attaque, il avait un peu raison quoiqu'il ne faut pas oublier la prudence. Au vingtième siècle Nixon disait quant à lui qu'il faut toujours être prêt à attaquer ; mais ne jamais attaquer sans être prêt.

Sur un terrain de football, qui se joue à onze joueurs, je le rappelle pour les partisans de l'ovalie, il y a toujours un douzième homme qui est le public. Le soir du match, ils étaient venus à 80 000. La pression sur les épaules de l'arbitre était énorme, je peux comprendre qu'il ait oublié de siffler quelques pénalties en faveur de Paris. Le résultat du match eut été différent ; mais comme je dis toujours, le football n'est pas une science exacte encore moins un jeu juste.

Une partie de mon coeur est espagnol et je suis fier de l'état d'esprit de l'équipe barcelonaise qui est allée de l'avant toujours plus vite, toujours plus fortement. La remontée (remontada) fut phénoménale. A trois minutes de la fin du match, le Barça était encore éliminé, les joueurs et le public avaient encore la ferveur et la furieuse envie de crier allons-y (vamos).

Le royaume du Qatar est propriétaire des deux clubs, aussi bien du Paris Saint-Germain que du Barcelone Football Club. Quelle que soit l'issue du match, l'émir était sûr de gagner. En 2016, ce n'était pas le même cas de figure quand le PSG a perdu face à Manchester City. Le club des Mancuniens appartient aux Emirats Arabes Unis, ennemi héréditaire des Qataris. Il ne fallait pas perdre ce match et Laurent Blanc a commis une faute impardonnable. En 2016, l'affront a été lavé par le licenciement du sélectionneur du PSG.

Quoi qu'il en soit, le soir du match, je n'étais pas devant un poste de télévision, je soignais mes artères sur un tatami. De plus, contrairement à la majorité des parieurs, je n'ai pas perdu d'argent et je n'ai pas enrichi les bookmakers anglais.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS