« La certitude de l'imprévisibilité : une chance ? | Accueil | Caméra cachée, transparence perverse ! »

17 mars 2017

Commentaires

Jabiru

Bruno Le Roux rattrapé par la patrouille et convoqué chez le Premier ministre.
On va voir si le Parquet Financier va faire autant diligence que pour F.Fillon et sa famille.

--------------------

@Achille 18:31

Hamon, bien vu pour la flèche !

Régis ANTOINE

Débat de TF1 : Macron jugé le plus convaincant


Giuseppe

J'ai écouté le passage sur l'éthique, la transparence, blabla...

Je ne sais pas si la télé fera l'élection mais toujours est-il qu'il y a du boulot, décidément c'est à vomir, et surtout braves gens serrez la ceinture, il va falloir consentir des efforts, moi-même Bruno Le Roux, suivez mon exemple, j'ai fait travailler mes filles sans tarder.
"L’actuel ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux apprécie, lui aussi, les emplois familiaux. Trop. À l’époque où il était député, ses filles ont bénéficié de 24 contrats d’assistantes, tous signés à l’occasion de vacances scolaires, révèle ce lundi "Quotidien". Elles avaient à peine 16 ans au départ." (Mathilde Mathieu - Mediapart)

@Tipaza | 20 mars 2017 à 17:15

Je ne suis pas œnologue pour un sou, mais quand c'est bon, c'est bon. Il est vrai que le Madiran se sert sur les tables du Béarn jusqu'aux Hautes-Pyrénées. Des trésors à découvrir.
La partie Landes Pays-Basque oppose des vins plutôt de leurs terres. Les Pacherenc du-Vic-Bilh avec foie gras et pâtisserie (un peu liquoreux diront certains), sont au niveau des meilleurs Sauternes.
Tous ces vins sont d'excellente trempe - je sais, terme employé pour l'acier - mais le prix est tout à fait raisonnable et sur une nappe peuvent s'afficher avec orgueil.
J'appelle cela des vins roturiers, par opposition aux châteaux inaccessibles. Ainsi il est possible de se constituer un début de cave étoffée qui aura fière allure pour 400€ environ.

Tomas

@ Mary Preud'homme,

C'est vrai que "rancoeur" est l'exact opposé de "haine", excusez-moi.

Si seuls ceux qui sont allés en Afrique étaient fondés à en parler, les discussions sur le sujet n'iraient pas très loin. Vous savez que les livres ça existe ?

Catherine JACOB

« On écoutera Emmanuel Macron qui devra opérer la mue, face à de rudes bretteurs, du gourou séducteur en rival convaincant. »

Vous avez raison de parler de gourou, et il n’a pas que le style du prédicateur nord-américain allumé, il prend modèle également sur le droit américain mais mal digéré. Par ex. avec ses histoires de verbalisation des crachats à l’occasion de laquelle un gardien de la paix pourrait prononcer une sorte d’injonction d’éloignement, comme si les crachats relevaient tous d’un comportement injurieux et comme si les gens n’avaient plus le droit de se racler purement et simplement la gorge. Ceci étant, il n’a pas eu l’idée de faire prélever du mucus à des fins d’analyse et de prévention du retour de la tuberculose qui semble à nouveau menacer et il met sur le même plan le harcèlement sexuel et le crachat.

Noblejoué

@ Tomas
"Un drogué est quelqu'un qui ne peut se passer d'une substance déformant la perception. Ce n'est pas mon cas !"

Je ne vous mets pas en cause. C'est que vous vous droguiez ou non. Je ne sais pourquoi hameau dans les nuages vous prend comme modèle de celui qui trouve que la drogue devrait être permise quand je vais plus loin que vous... Hypothèse 1 : Je n'ai pas pris d'autre drogue que l'alcool.
Cependant, que veut dire drogué ? Si quelqu'un prend une drogue illégale, le policier, le magistrat, toute la joyeuse troupe le traitera de drogué, qu'il soit dépendant ou non. A l'inverse, on peut être alcoolique et soûlaud au dernier degré, on n'aura pas le qualificatif drogué. Les gens ignorent la trinité de la drogue, produit, personne et usage, se fixer sur une des trois variables est nul et non avenu.

Hypothèse 2. Parfois, vous vous contredisez comme je me suis permis de vous le signaler. Vous défendez les immigrés, particulièrement arabo-musulmans. Donc, vous représentez un risque de confusion et de submersion.

Ainsi, vous paraissez plaider pour vous, tandis que vous subvertissez raison et nation.
Je vous caricature. Mais il me semble que quand on n'aime pas quelqu'un on le caricature.

En vérité, je ne vous mets pas en cause, ni hameau dans les nuages.

Je signale que tous ceux qui ne se satisfont pas de ce qui ne va pas dans le monde, je ne sais pas, souffrance, mort, injustice, laideur, que sais-je ?
Tous ces gens qui sont le sel de la terre, devraient non pas se condamner les uns les autres mais se soutenir.

Or c'est ce que je perçois de hameau dans les nuages et vous. Je dois donc essayer de vous en faire prendre conscience à tous deux.

@ hameau dans les nuages

Il me semble que Tomas et vous défendez ce que vous estimez le bien et en faites autour de vous.
On dit que les loups ne se dévorent pas entre eux... J'aimerais que les aigles non plus !

Deviro

@Patrice Charoulet | 20 mars 2017 à 15:09
"Les deux seuls possibles, de ce point de vue, sont Macron et Fillon.
Le premier, qui est le chouchou des médias, n'a jamais été élu, même pas dans une mairie. Ni la banque, ni l'assistance à Ricoeur, ni le piston d'Attali, ni le soutien d'Alain Minc, ni l'appui de Ségolène et de son ex-compagnon, ni l'offre d'alliance du maire de Pau, ni les paroles aimables de Robert Hue, ni l'appui de la presse Bergé-Drahi, ne nous donnent de garanties sur sa stature et son expérience d'homme d'Etat.
Reste ?
"

reste : Patrice Charoulet
...Et donc, pour avoir la stature d'un homme d'Etat, il faut d'abord avoir été un homme d'Etat.

Achille

@ Tipaza | 20 mars 2017 à 10:57
« Évidemment vous irez voter pour qui vous voulez et moi aussi, et nous aurons raison, mais je persiste à penser qu’il y a un vrai danger pour la démocratie avec la floraison (au printemps) des petits candidats folkloriques. »

Je crains que vous ne vous fassiez une opinion un peu trop idéalisée des « grands candidats ». L’expérience de ces quarante dernières années est là pour nous démontrer que la confiance que leur avait confiée les citoyens n’a pas été, loin s’en faut, à la hauteur de leurs espérances.
Certains petits candidats proposent des idées qui valent bien les grandes démonstrations de ceux qui ont plus de 10% dans les sondages.

Ceci étant, dans une élection présidentielle le choix des électeurs est composé d’une part de raison et d’une part de cœur.

Il se trouve que le candidat qui avait ma part de raison a été recalé à la primaire de la gauche. Je me rabats donc, pour le premier tour, sur mon candidat de cœur, à savoir Jean Lassalle.
Même s’il ne possède pas les qualités requises pour diriger le pays, il apporte néanmoins une touche d’humanité et de chaleur qui fait cruellement défaut aux « grands candidats » bardés de conseillers en communication, économie, géopolitique et tout le tintouin.

Si je devais construire le portrait-robot du président qui correspond à mon attente à partir des candidats qui vont s’affronter ce soir je dirais qu’il aurait l’éloquence de J-L Mélenchon, la pugnacité de Marine Le Pen, l’expérience politique de François Fillon, la juvénilité sympathique d’Emmanuel Macron. Quant à Benoît Hamon j’ai beau chercher, il n’y a rien en lui qui m’attire. Ce n’est pas ma gauche.
Il veut nous la jouer à la Robin des Bois des temps modernes, le problème c’est qu’il est loin d’être une flèche.

Mary Preud'homme

"Le complexe ancestral de l'homme africain colonisé, vis-à-vis de l'homme blanc, est toujours présent dans l'esprit des Africains et se transmet de génération en génération"
Rédigé par : boureau | 18 mars 2017 à 13:10

Complexe ancestral toujours présent et qui se transmet de génération en génération... en voilà une généralité qu'elle est bonne ! Bien sûr que c'est archi faux comme je vous l'indiquais dans mon post du 18 mars à 18:38 mais libre à vous de nier et vous entêter.
Quant à trouver des gens complexés (non en général mais en particulier, en raison de leur origine, leur classe sociale, leur physique, etc.) vous en trouverez partout.

Tipaza

@ Giuseppe | 20 mars 2017 à 14:10
« Le Madiran c'est le Gers, le Jurançon c'est plutôt le Béarn, l'or rouge et l'or blanc de ces contrées voisines »

Hum, là vous vous faites plaisir en jouant les spécialistes œnologues, ce que vous êtes peut-être.
Mais à Pau le rouge que l’on offre c’est le Madiran et le blanc c’est le Jurançon. Gers et Béarn sont voisins et oubliés de Paris ce qui parfois est une bonne chose, car nous pouvons conserver nos produits égoïstement.

À défaut d’être œnologue, je suis gourmet, et si je devais payer, j’offrirais à la fin du repas au moment du dessert de cet excellent vin blanc de la région également (le sud-ouest est vaste), du Pacherenc-du-vic-bilh.

Il faut dire et répéter que ce vin ne voyage pas, des fois que la capitale ne nous l’enlève. Ses élites ne le méritent pas.
C’est un vin de provincial, de ceux qui aiment vivre comme on vivait autrefois, des passéistes et heureux de l’être à la fin de chaque repas de fête où chaque coup de fourchette est un défi aux lois de la diététique.

Patrice Charoulet

J'attends comme vous le débat télévisé à cinq de ce soir. Mais il y a onze candidats.
Elus, Asselineau, Arthaud, Poutou, Lassalle, Cheminade, Mélenchon, Hamon, Dupont-Aignan, MLP, ne pourraient pas en 2017 avoir de majorité à l'Assemblée nationale. Soyons réalistes et ne votons pas pour des prunes.
Les deux seuls possibles, de ce point de vue, sont Macron et Fillon.
Le premier, qui est le chouchou des médias, n'a jamais été élu, même pas dans une mairie. Ni la banque, ni l'assistance à Ricoeur, ni le piston d'Attali, ni le soutien d'Alain Minc, ni l'appui de Ségolène et de son ex-compagnon, ni l'offre d'alliance du maire de Pau, ni les paroles aimables de Robert Hue, ni l'appui de la presse Bergé-Drahi, ne nous donnent de garanties sur sa stature et son expérience d'homme d'Etat.
Reste ?

Giuseppe

@Tipaza
@Achille
@Jabiru
@hameau dans les nuages

"Tant qu’il s’agit de trinquer l’idée est bonne, et le vin du coin, le Madiran, est excellent."

Oh ! Le Madiran c'est le Gers, le Jurançon c'est plutôt le Béarn, l'or rouge et l'or blanc de ces contrées voisines, si vous les accompagnez (Tipaza), vous serez condamné à une tournée générale de Château Montus, au moins une, hameau dans les nuages en voisin pour remettre la sienne.
Pour le berger du coin ce sera une autre histoire, le conteur ne sera peut-être pas disponible... S'il est l'élu.

Mary Preud'homme

"Vous pouvez m'expliquer maintenant ce que je n'ai pas compris ?"
Rédigé par : Tomas | 20 mars 2017 à 10:49

Que le "complexe ancestral" du noir par rapport au blanc évoqué par boureau n'avait rien à voir avec la "rancœur".
Par ailleurs, il est tout de même préférable de parler de ce que l'on connaît, témoigner de ce que l'on a vécu que de discourir avec des présupposés ou de commenter à la légère, voire hors sujet des lectures mal assimilées.

Jabiru

@Tipaza 10:57

Afin de détendre l'atmosphère nous nous sommes permis de plaisanter au second degré. Un peu de folklore ne fait de mal à personne. Et du folklore avec Jean Lassalle c'en est du vrai de vrai.

boureau

@Mary Preud'homme
"Le complexe..."

Je ne crois pas, sincèrement que ''mon très proche' fasse un projection. C'est habituellement un bon analyste. Je fais confiance à son honnêteté intellectuelle simplement.

Les lourdeurs sociologiques et leur pérennité sont là.

J'ai moi-même, comme vous, des membres de ma famille mariés à des Martiniquais(ses). Ils ne disconviennent pas qu'il peut exister des zones d'ombres des deux côtés et que vouloir les nier ne sert à rien.

Cordialement.

Tipaza

@ Achille & Jabiru

« Avec Achille nous irons trinquer avec le berger et lui serrer la louche. »

Tant qu’il s’agit de trinquer l’idée est bonne, et le vin du coin, le Madiran, est excellent.

Mais voter pour lui me paraît un déni de démocratie représentative.
Pour un poste de ce niveau, il ne suffit pas d’être de bonne volonté, d’avoir du bon sens, même si ce sont des conditions nécessaires, encore que pour le bon sens je n’en sois pas persuadé ; il en est du bon sens comme du normal, à un certain niveau ce serait plutôt un handicap.

Il faut un homme ou une femme ayant des convictions, une philosophie politique, une vision de la société qui ne soit pas seulement celle du village ou de la banlieue de proximité, une approche des relations internationales. Enfin qui soit un vrai politique, qui ne se délite pas au moindre obstacle. On a vu ce que ça donnait avec un normal.

Des candidatures comme celle de Jean Lassalle et d’autres petits candidats portent atteinte à la crédibilité du concept de démocratie représentative.

Inutile de me dire que certains « grands » candidats ne valent guère mieux, je le sais, et c’est pourquoi je suis surpris qu’il n’y ait pas plus de réflexion sur l’émergence de ce que l’on appelle des démocratures, comme il en existe en Russie, Turquie, Philippines.

Évidemment vous irez voter pour qui vous voulez et moi aussi, et nous aurons raison, mais je persiste à penser qu’il y a un vrai danger pour la démocratie avec la floraison (au printemps) des petits candidats folkloriques.

Tomas

@ Mary Preud'homme

Puisque je n'ai rien compris je cite :

"Le complexe ancestral de l'homme africain colonisé, vis-à-vis de l'homme blanc, est toujours présent dans l'esprit des Africains et se transmet de génération en génération. Sans parler de la haine."

Et j'ai lu votre réponse qui s'opposait à celle-ci en se basant sur votre seule experience personnelle.

Vous pouvez m'expliquer maintenant ce que je n'ai pas compris ?

sylvain

Paraît qu'il y a un grand débat ce soir pour départager les candidats ; comme s'il fallait encore douter de ce qu'un citoyen normalement constitué doit mettre dans l'urne !

Pour moi, le débat est clos, je me le suis fait tout seul, conclusion : Le Pen !

Jabiru

@lome

S'agissant de Dupont-Aignan, vous avez raison, il s'agit bien d'un déni de démocratie et il a eu raison de manifester son opprobre en quittant le plateau de TF1.

@Guiseppe

Vous pouvez vous joindre à nous car le panorama en vaut la peine. Avec Achille nous irons trinquer avec le berger et lui serrer la louche. Il en profitera pour nous raconter avec sa faconde l'histoire de l'enterrement avec les trois curés. Désopilant !

Mary Preud'homme (l'incruste !)

@Tomas | 20 mars 2017 à 01:08

Je disais donc que n'ayant pas compris de quoi il était question dans le précédent échange entre boureau et moi-même, votre commentaire était totalement à côté de la plaque.
Apparemment, vous n'aimez pas que l'on pointe vos erreurs et qui plus est vous persistez dans le hors sujet.

calamity jane

En ce lundi 20 mars 2017 et avant le fameux débat ignorant la moitié des représentants des Français, sourions grâce aux slogans des quatre barboteurs et une barbotrice (ou barboteuse ?) :

En marche la France insoumise Au nom du peuple, Là volons-thé pour la France et Faire battre le coeur de la France (!). C'est pourtant le meilleur celui-là ! "Faire battre le coeur de la France" ! par qui ?
ou "Debout les cryogénisés"... c'est la lutte etc.

Et le prix du meilleur comique revient à "le lundi au soleil"...

Tomas

@ caroff

Nauséabond pas encore, il reste de la marche. Mélenchon non plus, trop sectaire et trop intolérant, non merci.

@ Mary Preud'homme

Rancoeur, c'est moi qui l'écris. Cessez de donner des leçons, vous n'êtes pas la mieux placée pour ce faire !

@ Noblejoué

Un drogué est quelqu'un qui ne peut se passer d'une substance déformant la perception. Ce n'est pas mon cas ! Hameau dans les nuages, qui pourtant a un pseudo psychédélique, fait une fixation sur le sujet pour une raison que j'ignore, alors que ça doit bien faire trois mois que je n'ai pas fumé. Vos efforts pour nous rapprocher sont méritoires mais je pense que c'est peine perdue, et ce même si j'ai poussé mes premiers vagissements et fait mes premiers pas non loin de chez lui ! Je n'ai rien contre les gens qui ne sont pas de mon avis mais j'ai du mal avec l'invective méprisante ou injurieuse, donc je réplique, du coup ça répond, et là on n'en sort pas évidemment...

lome

Non, cette fois je ne vous suivrai pas monsieur Bilger : je suivrai Nicolas Dupont-Aignan, en boycottant cette émission de TF1, scandaleuse car sélective, donc non représentative d'un premier tour d'une élection présidentielle.
Tous les candidats officiellement validés par le Conseil constitutionnel auraient dû être invités à cette émission.
J'ose le dire, c'est un déni de démocratie de la part de TF1 car Nicolas Dupont-Aignan, pour ne citer que lui, avait, sur un plan médiatique déjà, la même légitimité que Jean-Luc Mélenchon, si l'on en juge par le résultat du premier tour 2015 des élections régionales, dont je rappelle les scores en IdF :
"En Ile-de-France. L’ancienne ministre Valérie Pécresse, qui conduit la liste de la droite et du centre obtient 30,51 % des voix au premier tour, devant le président de l’Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone (25,19 %). Le Front national est à 18,41 %, les écologistes à 8,03 %, le Front de gauche à 6,63 % et Debout la France à 6,57 %."

caroff

@Tomas
"Le succès de ces trois publicistes témoigne du vent mauvais qui souffle sur notre pays. Face aux protestations toujours plus virulentes des damnés de la terre de chez nous et d'ailleurs, les possédants bien installés ont trouvé en eux les porte-parole idéaux pour effrayer le peuple"

Mélenchon, sors de ce corps !!
PS : Vous avez oublié "nauséabond" après "vent mauvais".

Tomas

@ caroff

Merci de l'info, cela n'honore pas le PS bien sûr. Autant un ancien directeur de maison de retraite n'est pas forcément disqualifié pour travailler à l'IGAS, autant je vois mal ce qu'il peut apporter au conseil du développement durable de la ville de Paris. Tous les partis doivent comprendre qu'il est urgent pour eux d'ériger la moralité en priorité, pour les projets pour "reconstruire la France" (les hommes politiques sont toujours très modestes!) on verra après !

Mary Preud'homme

@Tomas | 19 mars 2017 à 22:08

Comme souvent vous commentez sans avoir lu attentivement.
Dans le post de boureau auquel je faisais écho, il n'était nullement question de "rancœur".

Noblejoué

@ hameau dans les nuages
@ Tomas

Pour moi, il y a un point commun entre le consommateur de drogue et le créateur : ne pas accepter le monde tel qu'il est.
Le drogué change sa perception du monde, le créateur ajoute son oeuvre au monde.

C'est pourquoi un créateur qui doute peut avoir tendance à se droguer, et un drogué à abandonner la drogue en créant.

Quant à moi, je souhaite à chacun de trouver ce qu'il cherche, et croit avoir compris que c'est votre cas à tous deux.

Donc, à mon sens, vous devriez ressentir une forme de communion, comme deux grimpeurs arrivant au sommet d'un mont qui regardant en bas, se reposent de leurs peines en jouissant de la victoire et du panorama.

Tomas

@ Patrice Charoulet

Votre credo c'est l'adulation béate, le mien la critique, à chacun ses choix.

Et je maintiens :

Elisabeth Lévy est incohérente, refusant le communautarisme chez les Musulmans tout en acceptant le sionisme chez les Juifs (je n'ai rien contre le sionisme, mais c'est une forme de communautarisme, autre notion qui ne pose pas de problèmes).

Eric Zemmour est un imposteur qui camoufle son manque de culture historique sérieuse derrière une plume élégante pour mythifier une France de Chateaubriand qui était bien plus divisée et communautariste que celle d'aujourd'hui.

Quant à M. Goldnadel, le moins médiocre des trois car on ne peut lui nier la maîtrise de la science juridique, son credo rejoint celui du médiocre penseur français Pascal Bruckner, le BHL de la droite décomplexée : halte à la repentance, nous ne sommes coupables de rien, si les Musulmans nous haïssent c'est parce qu'ils sont foncièrement mauvais.

Le succès de ces trois publicistes témoigne du vent mauvais qui souffle sur notre pays. Face aux protestations toujours plus virulentes des damnés de la terre de chez nous et d'ailleurs, les possédants bien installés ont trouvé en eux les porte-parole idéaux pour effrayer le peuple. On ne les voit jamais s'attaquer à la finance prédatrice ou à la centaine de milliardaires qui possèdent autant que le reste de la planète, en revanche...

@ hameau dans les nuages

Vos problèmes fondamentaux, c'est que vous enfermez les gens dans des cases toutes faites et que vous ramenez tout à votre personne et à vos expériences personnelles. On peut aimer le haschich et aimer la maçonnerie, il n'y a aucune contradiction à cela. Les bergers que je connais, d'ailleurs, ne crachent pas dessus ! Vous ne vous prenez jamais une bière fraîche après une journée de dur labeur, quand vous rentrez fatigué mais heureux du travail accompli ?

Tout le monde connaît ce sentiment de plénitude qui vous habite au retour d'une journée de travail productive où vous éprouvez le sentiment d'avoir fait oeuvre utile, qui n'est pas réservé au travailleur manuel, qui a certes sur son collègue intellectuel l'avantage de pouvoir contempler, toucher et humer le fruit de son travail.

Je n'ai de même absolument rien contre la rénovation des vieilles chapelles et la préservation du patrimoine construit par nos ancêtres, au contraire. Vous aurez du mal à trouver quelqu'un de plus attaché que moi à la France des petits villages d'antan que j'ai vu mourir à petit feu sous la marche implacable de l'histoire et de ce qu'on appelle le progrès.

De même que les journalistes et les lecteurs de Valeurs actuelles, vous phantasmez quelque peu la figure du "bobo de gauche mondialiste et sans morale ni valeurs" que j'ai le sentiment de parfaitement incarner à vos yeux, alors que comme le dit fort justement Emmanuel Todd, le bobo n'est qu'un représentant des classes moyennes qui a été contraint par la hausse du coût de la vie d'aller se réfugier dans ces quartiers populaires des grandes villes autrefois réservés aux prolétaires et aux immigrés. On peut faire l'hypothèse que pour mieux accepter ce déclassement social inconscient, il a érigé cette démarche en philosophie de vie, ce qui est d'autant plus facile que la vie dans ces quartiers populaires n'est pas l'enfer sécuritaire et social qu'on s'imagine.
En faisant de votre mode de vie pastoral un modèle vous faites de même. Je n'ai pas de problème avec cela mais de grâce, cessez de dire aux autres de ce ton déplaisant ce qu'ils doivent faire ou ne pas faire.

@ boureau, Mary Preud'homme

N'étant jamais allé en Afrique subsaharienne à mon grand regret, je ne peux pas dire si un complexe du colonisé y subsiste mais ce serait dans la nature des choses.

La colonisation a pris fin en 1960 mais s'est poursuivie ensuite pendant deux ou trois bonnes décennies au cours desquelles la France a été omniprésente dans la région, la fin de la guerre froide marquant également la fin de la Françafrique à l'ancienne, qui doit désormais composer avec de nouveaux concurrents.

Ces pays n'ont pas connu, depuis, le développement économique qui aurait pu permettre à leurs habitants d'oublier une rancoeur bien légitime. Il suffit de voir la persistance de la défiance des Allemands en Europe de l'Est, ou même l'anglophobie toujours présente chez nous, pour mesurer à quel point les guerres et les invasions restent longtemps présentes dans la mémoire des hommes, y compris ceux qui ne les ont pas connues.

Il faut faire avec sans donner de nouvelles prises à cette rancoeur (il est clair que voir le quart des Français voter FN n'est pas de nature à apaiser ce complexe postcolonial chez nos immigrés, par exemple) et laisser le temps cicatriser les blessures de l'histoire.

Ellen

Bonsoir,

Le candidat Fillon n°1 est habillé d'un nouveau costume tout propre, même si l'homme ne l'est pas. Après "Le courage de la vérité" envoyé à la poubelle vu ses affaires en cours, le LR le rhabille d'un costume tout neuf rebaptisé "Une volonté pour la France". Devinez qui va payer les nouvelles affiches ? l'ami généreux ? Mais non, les électeurs voyons !

Giuseppe

@Jabiru | 19 mars 2017 à 10:59
@Achille

Ainsi vous pourrez programmer vos vacances devant le plus beau panorama du monde, bien sûr, avec un peu de chance vous y croiserez le berger de tous vos espoirs.

Achille

@ Jabiru | 19 mars 2017 à 10:59

Je crois que beaucoup de déçus de la politique de gauche comme de droite, qui au départ pensaient s’abstenir, vont voter pour lui.
Je suis sûr qu’il va faire un bon score !

Franck Boizard

@ anne-marie marson | 18 mars 2017 à 22:41

Entièrement d'accord, le remplacement de l'égalité du temps de parole par le concept arbitraire et hypocrite d'équité est un crime contre la démocratie on ne peut plus grave.

Bien sûr, le fait que cela soit légal prouve juste la profonde corruption de nos institutions.

Mary Preud'homme

@ boureau
"Un très proche membre de ma famille qui a œuvré dans six ambassades africaines entre 1990 et 2010, m'informe de la pérennité de ce sentiment avec force détails."

J'ai moi-même plusieurs membres de ma famille par alliance d'origine africaine ou antillaise, respectivement ingénieurs, médecins, écrivains, chercheurs, officiers, etc. qui ne me semblent pas particulièrement complexés.
Votre très proche a des préjugés bien ancrés et fait tout simplement une projection comme c'est souvent le cas pour les personnes incapables de revenir sur leurs a priori et d'évoluer "mentalement".

Personnellement, entre ce que je pensais dans les années soixante alors que je découvrais l'Afrique Noire, puis les Amériques (du Nord et les Caraïbes) et ma perception aujourd'hui, il y a un monde. Que de chemin parcouru de part et d'autre tant du côté blanc que noir. On est quand même très loin du petit étudiant africain revenu au pays avec une femme blanche qu'il exhibait comme un trophée ou des interdictions et prohibitions de toutes sortes dans les Etats du sud des Etats-Unis que j'ai bien connues !

Il n'empêche que cinquante ans plus tard, ce sont toujours les mêmes sectaires à nous bassiner avec leurs histoires de couleur et de complexes, style "Peau noire, masques blancs". A cette différence près que le racisme anti-blanc est en passe de devenir tout aussi virulent en moins sournois que le racisme anti-noir. Comme quoi ce fléau n'a pas de frontières et relève essentiellement de la bêtise et de l'ignorance crasse.

J'ajoute que (nonobstant notre origine) nous ne sommes pas plus aujourd'hui qu'hier sommés d'aimer tout le monde et qu'il est parfaitement sain d'avoir des préférences et de le dire sans choquer personne. Voire de critiquer quelqu'un qui nous est étranger sans être immédiatement taxé de raciste. Et vice versa...

caroff

@Pierre Blanchard

Puisque vous êtes préoccupé par les emplois fictifs, en voilà un, offert généreusement par la Hollandie :

https://www.francebleu.fr/infos/politique/ardeche-pascal-terrasse-nomme-inspecteur-general-de-l-administration-du-developpement-durable-1489591100

A 52 ans il devient haut fonctionnaire payé pour commencer 6000 € (l'échelle indiciaire est proportionnelle à l'ancienneté) pendant plus d'une dizaine d'années.
Pour habiller la chose, on lui donnera une mission à réaliser chaque année. Quelques jours à consacrer à la co-rédaction d'un rapport que personne ne lira...

Les Inspections générales, entre autres, hébergent quantités de parachutés. Si l'on calcule le coût des salaires chargés on arrive à des sommes pharamineuses !!

Indignez-vous bon sang !!

Patrice Charoulet

L'éminent penseur et écrivain Tomas prend pitié, du haut de son Olympe, d'Elisabeth Lévy, de Gilles-William Goldnadel et d'Eric Zemmour et ne craint pas de les qualifier, dans son post du 18 mars, 15h40, je le cite, de "médiocres".
Cherchez l'erreur.

Tomas

@ boureau

A chacun sa réalité. Vous croyez votre amie du Maghreb et vous vous appuyez sur votre expérience pour généraliser, je ne me retrouve pas là-dedans. J'ai vécu au milieu des Arabes dans ma banlieue de Seine-Saint-Denis pendant quatre ans et n'ai jamais eu aucun problème, non plus que ma femme et mes enfants. J'ai aussi longtemps vécu à l'étranger (c'est le cas en ce moment) et j'ai pu constater que les Français expatriés ne sont pas les derniers à critiquer les habitants du pays où ils habitent. C'est normal, quand on doit changer ses habitudes on a souvent du mal et il faut compenser par la complainte, phénomène classique.

Si on sort des expériences personnelles, qu'on regarde froidement les statistiques et que l'on se livre à l'exercice de la comparaison historique, il n'y a aucune raison de dramatiser la situation : les flux migratoires vers notre pays sont maîtrisés (200 000 entrées par an), le nombre d'homicide (0, 6 pour 100 000 habitants) continue globalement de diminuer (l'augmentation entre 2015 et 2016 s'explique par le Bataclan) et la majorité des immigrés de notre pays n'aspirent qu'à s'y intégrer, c'est-à-dire à y élever leur famille dans des conditions normales.

Plus on stigmatisera les Musulmans, plus nous donnerons d'armes à ceux qui veulent les radicaliser contre nous. Ils font partie de la communauté nationale et doivent s'y sentir acceptés, ce qui est loin d'être le cas. Je ne vois pour ma part aucune raison d'éprouver cette peur qui engendre la haine dont sont victimes tant de nos concitoyens déboussolés, au-delà des racistes indécrottables qui sont une petite minorité chez nous, espérons-le.

Jabiru

@Achille

Des nouvelles fraîches de notre champion béarnais. Il a obtenu 708 parrainages alors que la Marine n'en a engrangé que 627. Sa première action s'il est élu c'est de payer une tournée générale à tous les Français. Reste pour lui à convaincre suffisamment de brebis pour le suivre jusqu'au bout. Sacré bonhomme, un peu déroutant mais tellement nature. On va gagner !

Giuseppe

Luc Ferry est quelque part un parasite, profitant d'un système qui tolère ces comportements, profiteur vorace et cynique sans éthique et après de faire de grands discours contre le FN.
Il n'est qu'un mauvais mécanicien des idées, le problème est qu'il arrive à se faire encore et encore payer.
Les médias servent toujours la soupe à ce vaniteux piètre ministre en son temps.
Vintage pour tout sauf pour la gamelle qu'il a toujours su renifler.

calamity jane

Par tous les temps, le berger prend soin de son troupeau et se charge de le conduire là où l'herbe est plus à son goût...
Que des symboles pour un homme capable de devenir dénutri au risque d'y perdre sa santé !... Mais que cette symbolique le conserve "humain".

Le joker qui risque de tout fausser : passionnant.

hameau dans les nuages

@ Noblejoué | 18 mars 2017 à 17:04

Merci. Je voudrais dire à Tomas lui qui est pour la légalisation du haschich qu'il a là un excellent dérivatif. On finit la journée en ayant mal aux bras et au dos mais avec la satisfaction d'avoir réalisé, enfin réalisé. Car dans cette société folle on touche là au réel. On ne triche pas. On est devant soi.

Cela peut prendre diverses formes. J'ai connu via un forum agricole un éleveur de chèvres qui pratiquait la même chose mais non pas pour ses biens privés comme moi, ou pas que, en remontant des murs de pierres sèches dans le domaine public. Oeuvre magnifique puisqu'il assistait pour ce faire des gueules cassées par la vie, alcooliques, drogués, paumés. Je le mettais gentiment en boîte sur la contradiction de vouloir remonter des murs que les épreuves du temps dans sa normalité avaient fait effondrer naturellement et de vouloir apprendre la rectitude du fil à plomb et du cordeau à des personnes en marge de la société avec ses règles. Gérard Talon était (est ?) de gauche libertaire.

http://s-www.lejsl.com/images/3DFFDE97-F299-402E-A218-885C98CEF782/JSL_v1_02/herve-josserand-a-encadre-le-stage-qui-se-deroulait-sur-trois-jours-photo-marie-aurore-du-fornel-1476990167.jpg

Cela peut être aussi la remise en état de cayolars (cabanes de berger) en haute montagne par de jeunes délinquants le plus souvent d'origine immigrée.

Cela peut être aussi ce genre d'oeuvre que j'ai découverte ce matin :

http://www.bvoltaire.fr/henridaramis/soutenez-jeunes-rebatissent-chapelle-vendee,317877

Oui mais voilà cela fait partie du patrimoine, du bien commun que l'on s’approprie en le respectant, mots qui doivent crucifier Tomas...

"Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois."

Achille

@ Jabiru | 18 mars 2017 à 19:55

Nous sommes deux à le soutenir sur ce blog et je pense que le 23 avril au soir, il peut obtenir un score honorable pour un « petit candidat ».

Un brin poète, il est libre dans sa tête. Ce qu’il dit n’est pas le fruit d’un cabinet de consultants en communication, c’est ce qu’il pense tout simplement.

Il apporte un peu d’air frais des Pyrénées dans cette atmosphère pesante de campagne électorale. Il mérite bien un petit encouragement.

Blanchard Pierre

Pour ceux qui auraient des doutes quant au "parti pris" du philosophe Luc Ferry... qui aime les voitures de courses tout autant que FF.

Extrait d'une interview du Temps, journal suisse du 18 mars 2017

Luc Ferry : «Nous vivons une révolution dans l'ordre du sacré»

"– Qui soutiendrez-vous alors ?

– Dans l’état actuel des choses, le seul pour qui je puisse voter, c’est Fillon.

– Malgré l’affaire Penelope?

– Cette histoire est absurde. Elle est montée de toutes pièces. Les parlementaires reçoivent un budget global et ils peuvent le dépenser comme ils l’entendent, c’est à leur discrétion, c’est légal, pour qui ils veulent, y compris leur famille. C’est interdit au Parlement européen, mais autorisé en France, à tort ou à raison, mais c’est la loi. La vérité, c’est que Fillon n’a pas besoin d’un assistant parlementaire. Il connaît la boutique par cœur. Cette somme, il en fait ce qu’il veut. Ce n’est pas de l’argent volé à l’Etat. Il a juste mal communiqué. Que son épouse ait travaillé pour lui ou pas, ça ne regarde personne."
https://www.letemps.ch/node/1038867

Voilà un discours qui invite tout un chacun à aimer cet intervenant abonné de radio classique/Les Echos etc. dans lesquels ce « Môssieur » étale sa philosophie de la vie comme le beurre d’Echiré sur une tartine grillée !!

En fait, il a « de la morale en politique » la même notion que celle qu’il a pratiquée « de la morale à l’université » Libération 10 juin 2011

« On a beau être un philosophe et avoir une chevelure de jais ondulée qui vous donne l’air vaguement romantique, on n’en est pas moins homme, sensible aux vanités de ce monde - l’argent, la gloire, les Jaguar, etc. Ce pourrait être l’une des leçons de l’affaire Luc Ferry révélée par le Canard enchaîné. Prof à l’université Paris-VII depuis 1996, il a réussi à ne jamais y enseigner, profitant de dispenses légales et répétitives, jusqu’à cette année 2010-2011 où il s’en est dispensé tout seul. Sa situation est en train d’être régularisée : Matignon, qui l’a nommé à la tête du Conseil d’analyse de la société (CAS) et lui demande à ce titre des rapports de temps en temps, s’apprête à signer avec Paris-VII un accord de «détachement» (de Luc Ferry). A ce titre, Matignon va rembourser à l’université les salaires versés depuis octobre à raison de 4 499 euros net mensuels. Mais le monde universitaire s’inquiète de l’impact de l’affaire sur l’image des profs de fac, qui seraient payés sur les deniers publics même quand ils ne font rien. »
http://www.liberation.fr/societe/2011/06/10/de-la-morale-a-l-universite-selon-luc-ferry_741795

En fait, Luc Ferry ferait bien mieux de conduire sa voiture à pédales

que de se répandre dans les journaux francophones proches de ses comptes bancaires (supposés !) d’UBS !!
https://www.challenges.fr/entreprise/fraude-fiscale-nouvelles-revelations-sur-la-liste-d-ubs_57733

anne-marie marson

Visiblement gênée, la présentatrice Audrey Crespo-Mara tentera malgré tout de le retenir, expliquant qu’elle avait préparé une longue interview sur son programme, avant de laisser s’échapper un « Merci d’être passé ! » en voyant le candidat quitter le plateau.

J'ai été sidérée par l'attitude de la journaliste de TF1, qui en réponse à la demande de plus de démocratie de N.Dupont-Aignan, lui répond attentats d'Orly (qui selon elle menacent aussi notre démocratie), et qui finit par lui répondre "Merci d'être passé".
C'est ahurissant de mépris.

Et cela avec la complicité du Conseil d'Etat, "plus haute autorité administrative du pays".

N.Dupont-Aignan a eu raison de quitter le plateau de TF1, et j'espère que malgré les prédictions de Ph.Bilger, l'élection présidentielle ne se jouera pas sur le plateau de TF1, sinon c'est vraiment à désespérer de la démocratie.

boureau

@Mary Preud'homme 18 mars 2017 18:38
"Le complexe de l'homme africain colonisé vis-à-vis de l'homme blanc"

Changez de logiciel de prêt-à-penser dites-vous ! Ah bon ! Brusquement ce sentiment aurait disparu dans les années soixante-dix ?

Un très proche membre de ma famille qui a œuvré dans six ambassades africaines entre 1990 et 2010, m'informe de la pérennité de ce sentiment avec force détails.

A chacun sa vérité sans doute !

Cordialement.

@Tipaza
"Vous êtes mon lion superbe et généreux"

Vous espérez sans doute que Marine Le Pen vienne susurrer ce merveilleux alexandrin à votre oreille, comme Melle Mars !

Souvenir ému des grandes voix de la Comédie française : Edwige Feuillère, Claude Winter, Geneviève Casile, Ludmilla Mikaël...

Comme :

"Dieux ! que ne suis-je assise à l'ombre des forêts" Phèdre

ou

"Vous m'aimez, vous êtes roi, vous pleurez et je pars" Bérénice

Mais ça, c'était avant !

Bonne chance avec Marine !

Cordialement.

Exilé

Il y a fort à parier que cette rencontre télévisée abordera diverses questions secondaires dont nous avons eu un aperçu avec les accusations multiples tirées subitement en salve sur les candidats les plus gênants à propos de sujets montés en épingle, mais que les questions de fond qui préoccupent les Français, comme par exemple les divers problèmes graves entraînés par une trop importante immigration, par ailleurs non maîtrisée, passeront à la trappe.

Une question à poser aux candidats : « Ne ressentiriez-vous pas un certain malaise, comme l'ont ressenti au soir de l'élection de Jacques Chirac des millions de Français (et Bernadette elle-même, qui était effarée) de voir - en France - une multitude de drapeaux algériens et d'autres pays flotter devant la tribune dévolue au vainqueur, sachant que ce type de manifestation déplacée s'est reproduit avec les élections de Nicolas Sarközy puis de François Hollande ? Comprendriez-vous que bien des électeurs ne voudraient plus revoir cela chez eux ? ».

Tomas

@ Claude Luçon

Elisabeth Lévy, titi parisien ? Première nouvelle ! Dieu nous préserve de la prolifération de ces publicistes bouffis par leur ego qui se sont engouffrés dans le sillage du comique troupier Le Pen pour surfer sur la vague de la "droite décomplexée" (si le terme d'extrême droite déplaît, va pour celui-là).

Quant à Marchenoir, il ne se calmera pas, la haine grinçante est son fonds de commerce et Internet est son seul domaine !

Giuseppe

"Le tribun talentueux, impétueux, impérieux mais vexé quand il n'intimide pas ou n'est pas choyé. C'est Jean-Luc Mélenchon." (PB).

Il doit être assez d'accord avec cela.
Plus de 100 000, on verra ce qu' en pense le fidèle Retailleau... Quoique ce dernier soit un peu fâché avec les chiffres.

------------

Anne Fulda sur BFMTV lui reconnaît sa constance, Christophe Barbier aussi.
Philippe Bilger "Le tribun talentueux".

Il réussit un tour de force ce soir, il les entend maintenant tous les trois sur fond de cette belle photo de l'AFP qui en dit long.

Tomas

@ caroff

Merah était trop instable psychologiquement pour être pris dans l'armée et le terroriste de Nice battait sa femme, avait une sexualité compulsive et prenait des drogues par-dessus le marché. Pas le genre de types très équilibrés dans leur tête franchement.

Oui, que nous nous mêlions de ce qui ne nous regarde pas (la Syrie pas exemple) provoque des attentats. Nous lançons des bombes de nos Rafale, l'Etat islamique envoie des kamikazes. Le terrorisme c'est l'arme du pauvre !

Diogène

Il est pour le moins curieux que, sous prétexte de modération, ceux qui voudraient commenter les ignominies de Robert Marchenoir soient censurés, parce qu'ils ne seraient pas assez gentils avec ce monsieur.

La question prend je crois tout son sens, s'agissant d'un blog qui s'abrite derrière le principe de la liberté de parole.

Que l'intéressé insulte un contradicteur parce qu'il pense autrement peut être recevable, qu'un autre dise ce qu'il pense réellement de lui, le serait moins.

Les commentateurs d'extrême droite n'ont semble-t-il rien à redouter s'ils utilisent à l'encontre des autres le vocabulaire le plus ordurier et le plus outrancier mais ils demeurent une espèce protégée, et il ne faut pas les offenser.
Modérons, modérons, il en restera toujours quelque chose.

Jabiru

@Achille 18:49

Le berger des Pyrénées a obtenu le passeport pour le vote présidentiel tout comme Poutou le syndicaliste CGT. Philippe Bilger avait à cœur de défendre cet ouvrier revendicatif. En ce qui me concerne et compte tenu que les grandes signatures n'ont pas besoin de mon bulletin, je vais soutenir celui qui a chanté à l'Assemblée nationale et qui a le bon sens paysan. Au moins lui il est sympa, ne se prend pas la tête et ne court pas après le fric et les honneurs.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS