« Le Prince se conseille lui-même ! | Accueil | Un Président qui entraîne, un Premier ministre à la traîne ! »

30 mai 2017

Commentaires

Trekker

"De Gaulle magnifié, de Gaulle regretté mais de Gaulle dégradé !" (P. Bilger)

Le général de Gaulle est maintenant magnifié, voire l’objet d’un culte tournant souvent à une forme de béatitude cela par quasi tous nos politiques, et paradoxalement dont bien souvent les pères spirituels furent ses farouches adversaires. Mais pour autant on devrait garder un minimum de lucidité sur l’homme et certaines de ses actions politiques. Certes il fut souvent un visionnaire en politique, restaura par deux fois notre République et nombre de ses choix politiques furent judicieux.

Mais on oublie ou on ne veut plus voir maintenant la face sombre de Mongénéral : conception monarchique du pouvoir, manoeuvrier politique hors pair dénué de tout scrupule, profond mépris des hommes, ingratitude vis-à-vis de nombre de ses fidèles de la première heure, préférence fréquente pour les courtisans sans conviction, ainsi que sa propension à déléguer à ces derniers les tâches peu reluisantes pour son image.

Je conseille vivement de lire ou relire sur tout ce qui précède Constantin Melnik * : entre autres « Mille jours à Matignon - Raisons d’État sous de Gaulle » et « La mort était leur mission ».

* De triple culture slave-française-américaine et marqué par la pensée de Raymond Aron, il fut de 59 à 62 un de ses proches collaborateurs pour des affaires fort « sensibles ».

Noblejoué

@ anne-marie marson

Pour que toutes les victimes à cause de leur vision du monde soient couvertes, il faudrait créer un délit d'"idéophobie", condamnation pour les attaques motivées par la religion ou l'absence de celle-ci ou la philosophie des gens.
En plus, on étoufferait la concurrence des victimes de cette sorte en les considérant toutes, celles du présent et même celles du futur éventuel où d'autres courants de pensée pourraient émerger. Ainsi, la protection serait universelle.

On pourrait aussi ne punir que les atteintes aux personnes sans considérer leur motivation et instaurer une plus grande liberté d'expression.
Mais comme il ne me semble pas possible de le faire, perfectionnons au moins le système.

Giuseppe

@Claude Luçon | 01 juin 2017 à 01:25

Je savais que vous alliez réagir, mais les bâtiments d'une base vie ne ressemblent peut-être pas tout à fait aux contraintes d'un bâtiment classique en accession à la propriété ou à la location.
Pour avoir connu un petit peu les deux mais plus particulièrement les seconds, les finitions, contraintes et contrôles sont bien différents.
Je ne doute pas une seconde que votre système ne soit pas pérenne, le mien aurait été sans doute plus élégant...
Mais bon, ceci est supputation et puis on ne va pas réécrire l'histoire.
Je vous sens un peu tendu mais toujours cordial.
Claude au prochain chantier, je taquine bien sûr.

Catherine JACOB

@Michelle D-LEROY | 30 mai 2017 à 17:39
"Le Président Macron, lors du débat d'entre-deux tours, a qualifié de déséquilibrés ceux qui commettaient des attentats sur notre sol, dont le plus récent sur les Champs-Elysées. Les procureurs, les médias se complaisent à employer ce mot voire celui de "sauvageon". Cela arrange tout le monde, sans contrarier personne."

Je ne sais pas si les organismes de sécurité sociale ne vont pas, eux, en être contrariés vu que :

Dans le PLFSS 2017 (Projet de loi de financement de la sécurité sociale) Annexe 7, page 23, 24, 25
chapitre II.1 Les différentes pathologies prises en charge et leur coût, vous pourrez lire qu’en 2014, « les grandes tendances observées les années précédentes sur la part des groupes de pathologies dans les dépenses d’assurance maladie restent les mêmes (graphiques II.2.1 et II.2.2, encadrés II.2.1 et II.2.2) : - le poids important de la santé mentale : 23 milliards d’euros, 15 % des dépenses totales - le coût lié à la prise en charge des cancers et des maladies cardio-vasculaires et neuro-vasculaires : 16 milliards d’euros (soit 10 % des dépenses) pour chacun de ces deux groupes de maladies (30 milliards d’euros si l’on regroupe maladies cardio-neurovasculaires, diabète et traitement du risque vasculaire)


Remarque : les effectifs détaillés ne se cumulent pas, une même personne pouvant avoir plusieurs pathologies, traitements, événements de santé au cours de l’année. Champ: régime général – France entière.

Autrement dit, les diverses pathologies susceptibles d’affecter la santé mentale représentent le deuxième poste des dépenses de santé. Comme quoi, quand on dit que les gens sont fous, ce n’est pas qu’une mauvaise vanne. Inutile de rappeler qu’en 2014, les gros attentats n’avaient pas encore eu lieu et le Génie de la politique était encore confiné dans sa bouteille !


Note de lecture : la taille des bulles est proportionnelle au montant des dépenses remboursées. Seuls sont représentés les principaux groupes de populations afin de ne pas alourdir le graphique.

@Tomas | 01 juin 2017 à 00:52
"C'est un génie politique comme on en voit tous les cinquante ans, se faire élire président à 39 ans sans avoir exercé un seul mandat, il faut le faire !"

Ceci ne vous rappelle rien ? Vous pouvez buzzez dès que vous avez la réponse :

« Le 16 janvier 2007, il annonce la création d'un comité exploratoire en vue de lever des fonds pour une candidature à l'élection présidentielle de 2008 ; le 10 février 2007, il déclare sa candidature à l'investiture démocrate et ce, malgré son inexpérience relative et la concurrence dans le camp démocrate d'Hillary Clinton, jusque-là favorite pour les primaires. Le 15 décembre 2007, il reçoit l'appui du prestigieux quotidien national The Boston Globe.
Tout au long de l'année 2007, il a insisté sur le fait qu'il incarnait le changement et qu'il s'opposait à la politique partisane. Sa candidature enthousiasme une partie des électeurs indépendants et des jeunes. Il obtient le ralliement de nombreuses personnalités.
Le 3 janvier 2008, il crée la surprise en remportant les premières primaires, les caucus de l'Iowa, État blanc à plus de 96 %, avec 38 % des suffrages exprimés, loin devant le sénateur John Edwards (30 %) et l'ancienne First Lady qui a obtenu 29 % »
Ce premier génie de l’utilisation d’Internet « réussit alors à imposer à la campagne des primaires, aussi bien démocrates que républicaines, le thème du « changement » (« Change »). D’une première défaite, il tire son nouveau slogan : « Yes we can ».
Concernant le financement des campagnes électorales, il se déclare partisan d'un système de financement public et indique avant même sa déclaration de candidature qu'il financerait ainsi sa campagne présidentielle si son rival républicain faisait de même.
Cependant, en juin 2008, il décide de baser sa campagne sur la collecte de fonds privés, échappant ainsi à la limite de collecte imposée en cas de financement par les fonds publics. Il devient alors le premier candidat à se passer de ces fonds fédéraux depuis l'adoption par le Congrès des lois sur le financement des campagnes électorales. Plus de 40 % des fonds de campagne d'Obama viennent de la Californie, de l'État de New York et de l’Illinois, États traditionnellement démocrates. »

Chacun a le Boston Globe qu’il peut. Le génie a-t-il donc consisté pour Macron à ce que nous ne savons toujours rien ou peu de choses sur le financement de la création d’En Marche ! de la campagne présidentielle, de la nébuleuse patrimoniale et à nous faire nous contenter d’un nonosse comme le prix du costume d’investiture acheté dans le Sentier ?

Bref. Prenons garde avant de crier « Oh Génie ! » au fait qu’aujourd’hui, le patron qui ne s’en laisse pas conter par les prestations de scène, vu que dans le genre, il est plutôt excellent, mais c’est Donald bien sûr dont le plus jeune fils (11ans) vient de connaître la frayeur de sa vie en allumant la télé où été exposée à l’écran la tête décapitée de son Daddy par la comique Kathy Griffin. Une fausse tête mais un vrai traumatisme !

Quand on vous dit que les gens sont pas bien !

Tomas

@ anne-marie marson

Les mosquees ne sont pas preservees et elles aussi sont souvent profanees. Moins que les eglises, mais il faut dire qu'il y en a nettement moins.

Et ce ne sont pas les musulmans qui tapent sur les catholiques dans notre pays, mais souvent les anciens catholiques eux-memes !

anne-marie marson

Il y a quelques mois, avant les attentats de 2015, un message venant du CFCM était diffusé en boucle sur les radios françaises, en particulier sur Europe 1 : "L'islamophobie est un délit". De quoi refroidir certaines velléités. On comprend pourquoi les mosquées sont préservées.
Il faudrait que F.Bayrou fasse diffuser le même message concernant les catholiques : "La christianophobie est un délit". Cela permettrait peut-être de limiter les dégradations d'églises et de sépultures chrétiennes, dont les auteurs ne sont jamais retrouvés.
Mais ce n'est pas demain la veille. Taper sur les cathos est sans danger.

Claude Luçon

@ Giuseppe | 31 mai 2017 à 21:12

Vous êtes très sympathique et j'apprécie vos commentaires mais qu'est ce qui vous fait croire que je ne suis pas un homme de bâtiment ?
Vous ne croyez tout de même pas sincèrement que je vais déballer toute mon existence ici ?
Si même vous me limitez au pétrole sachez que lorsqu'on prospecte puis produit du pétrole il faut construire des bases opérationnelles au milieu de nulle part, dans le désert en particulier, mais aussi dans les savanes, les zones marécageuses ou sur la glace du Grand nord. Il faut loger le personnel, le nourrir, le transporter, avoir les moyens de le soigner, le distraire... et même, hélas, expédier les morts chez eux, en plus de faire travailler ce personnel et veiller sur sa sécurité. Il faut construire des fondations, des logements, des routes, des pistes d'atterrissage, trouver de l'eau potable et la distribuer, évacuer les eaux usées, créer des fosses septiques, générer de l'électricité...
Une base pétrolière peut avoir la population d'une petite ville française mais il faut la créer de rien, de zéro. Il faut la gérer, sans fonctionnaires ni énarques. C'est d'ailleurs un avantage car on peut construire tout cela très vite, sans permis, sans zadistes...
Alors croyez-moi Giuseppe installer une croix sur une tombe n'est pas un problème majeur.
Cordialement

Tomas

@ Michelle D-LEROY

Je ne suis pas sûr que la profanation de la sépulture mitterrandienne aurait fait davantage de bruit ou suscité une indignation plus générale ou plus audible. De Gaulle est devenu un personnage historique, ce que n'est pas encore tout à fait Mitterrand malgré la longueur de son parcours politique.

La gauche a effectivement perdu le vote populaire en s'attachant davantage à la défense des minorités de toutes sortes qu'au sort des ouvriers et des pauvres. L'exercice du pouvoir depuis 1981 et le cadre contraignant de l'Union européenne ont également joué leur rôle.

Il est évident que la synthèse macronienne, si elle réussit, n'aura qu'un temps, et que la vie politique française se structurera à nouveau autour de trois ou quatre grands courant d'opinion. M. Macron est en fait en train de poser les bases d'un nouveau parti radical, coeur à gauche, portefeuille à droite. Il devrait logiquement trouver comme opposition face à lui l'extrême droite et l'extrême gauche, les deux grands partis de gouvernement traditionnels seront quant à eux occuper à vider leurs querelles internes.

En clair, il n'aura pas de véritable opposition et pourra gouverner à l'aide de sa majorité disparate. Il a des chances d'y arriver, car quoi qu'on pense de lui (moi pas beaucoup de bien a priori, sincèrement) c'est un génie politique comme on en voit tous les cinquante ans, se faire élire président à 39 ans sans avoir exercé un seul mandat, il faut le faire ! S'il est aussi bon pour gouverner et prendre les bonnes décisions que pour se faire élire, il y a quelques chances que les choses aillent mieux dans le pays et en Europe, la situation internationale n'étant pas si défavorable qu'elle en a l'air de prime abord : la Russie cherche à renouer les liens avec l'Europe, les Etats-Unis sont partis pour se marginaliser tout seuls ces quatre prochaines années, et après le départ du Royaume-Uni de l'Europe, l'Allemagne devra faire forcément avec nous.

Reste à voir s'il parviendra à s'imposer face aux multinationales qui définissent toujours plus l'ordre mondial, j'ai plus de doute à cet égard, mais il est trop tôt pour critiquer ou pour louer (on ne va tout de même pas s'enthousiasmer pour une poignée de main virile et une conférence de presse martiale, même si hélas l'image fait tout).

Tomas

@ Savonarole

Les années 70 ? Je n'en ai aucun souvenir, ou si peu, je ne me rappelle même pas de la mort de John Lennon, c'est vous dire. L'Education nationale ? à l'ancienne mon brave monsieur, dans ma campagne reculée les enseignants pratiquaient encore la brimade physique (pas toujours légère). La télévision ? Pas avant douze ans à la maison, et sous strict contrôle parental jusqu'à quinze.
Cherchez donc ailleurs les raisons de la catastrophe, au-delà de vos pathétiques effets de manche de cabotin de salon parisien qui trahissent le vide sidéral de votre réflexion, si ce terme peut s'appliquer aux propos que vous tenez, espèce de chevalier à la triste figure !

Valerie

Rédigé par Maitre Savonarole le 31 mai 2017 à 19:00

"Pauvre Monsieur Hulot !"

En cette periode bientot estivale, de bonnes vacances a lui... en lui souhaitant bon vent des l'arrivee de l'automne !!


Savonarole

@caroff | 31 mai 2017 à 19:28

Oui, ces trolls sont amusants, ils viennent de se prendre une baffe monumentale et disparaissent aussitôt.
Seul Tomas résiste, il s'appuie sur une jactance des années 70, ce garçon est une catastrophe de l'Education nationale.
Un zombie formaté par nos instituteurs des IUFM.

Giuseppe

@Claude Luçon | 31 mai 2017 à 15:13
"Pour le côté technique, il suffisait de faire la base un peu plus large, d'y tailler un logement rectangulaire de la taille de la section de la croix, de 20 ou 25 cm de profondeur, rien de difficile pour un marbrier, rallonger la croix de ces mêmes 20 ou 25 cm et de l'ancrer et la sceller dans ce logement. Il aurait alors fallu casser le marbre au lieu de simplement le décoller. Casser un morceau de marbre qui semble avoir un section d'au moins 15 par 20 cm aurait demandé une masse et des muscles puissants, pas un simple coup de pied."

Euhhh... Claude là c'est un encuvement que vous proposez, pratique pour des prescellements de BA et poteaux de grande hauteur ou pas en l'occurrence... Un bazooka pour abattre une mouche.
Un pétrolier ne fera pas un homme de bâtiment ou de la route - avec tout le respect que je vous dois - ce sont des métiers bien différents, vous devriez rechercher du côté de chez Halfen il doit y avoir tout ce qu'il faut pour un montage adéquat et pour les montages préfabriqués.
Le marbre et les pièces de marbre s'assemblaient avec de l'acier, il fut une époque, désormais les matériaux sont en inox... Bon je vous laisse le temps d'approfondir.
Vous avez la matinée et je relève les copies.

Achille

@ Jabiru | 31 mai 2017 à 17:43
"En plus sérieux, si Emmanuel Macron ne coupe pas le cordon avec le Sieur Ferrand, sa loi de moralisation va faire pschitt rapidement. Et lui-même va perdre la face. Du courage Monsieur le Président, il en va de votre autorité."

Je pense qu’Emmanuel Macron se sent redevable du travail effectué par Richard Ferrand pendant la campagne électorale présidentielle et considère, sans doute avec raison, qu’il lui doit en partie sa victoire.

L’idéal serait, bien sûr, que Richard Ferrand décide de démissionner de lui-même, ce qui retirerait une sacrée épine du pied à EM, ceci d’autant que les sondages sont sans appel puisque plus de 70% des Français, nous dit-on, souhaitent que le ministre se retire.
Hélas, ce dernier semble avoir adopté le même système de défense que François Fillon, fort de son bon droit et affirmant que le montage financier pour créer la SCI de sa compagne est parfaitement légal. Ce qui semble être le cas vu que le PNF et le tribunal de Brest se déclarent incompétents pour traiter cette ténébreuse affaire.

Le problème est que, s’il insiste dans cette voie, LREM risque de perdre la majorité absolue à l’Assemblée nationale lors des prochaines élections législatives et EM ne pourra donc pas légiférer par ordonnance. Il devra même changer de Premier ministre. François Baroin piaffe déjà d’impatience. Il a déjà annoncé qu’il était prêt à travailler avec EM.

En somme dans cette affaire de SCI, Richard Ferrand a juridiquement raison, mais il a politiquement tort de s’entêter car ce faisant il va faire perdre son camp aux législatives.

Claude Luçon

@ fugace | 31 mai 2017 à 13:37

D'abord permettez moi de vous adresser mes condoléances, trois mois sont courts pour un deuil de cette nature.

Ce que j'ai noté dans le cas de Charles de Gaulle, en regardant les deux photos de très près, est que la croix est fort bien sécurisée latéralement par deux supports collés ou cimentés sur la croix et la base, laquelle est de bonne taille, ce qui est normal considérant que les bras de la croix créent un risque de déséquilibre, mais ne l'est pratiquement pas dans l'autre sens où l'ensemble est le plus mince, peut-être à peine 10 ou 15 centimètres.
J'ai lu quelque part que la croix faisait 1,50 mètres de haut donc présentait un risque d'instabilité, ce que le vandale a parfaitement compris en allant taper à l'endroit le plus fragile.
Le marbrier n'a pas dû penser qu'il s'agissait de la tombe de Charles de Gaulle et que les risques de vandalisme était plus grands que pour un citoyen ordinaire.

Tipaza

@ Charles | 31 mai 2017 à 14:03
« Un petit fantasme anti-musulman le soir avant de se coucher c'est sans doute votre "lait chaud" pour bien dormir. »

Longtemps je me suis couché de bonne heure, et avant de me coucher je regardais sous le lit pour être sûr qu’il n’y avait pas de musulman.

Avec l’âge et les rhumatismes aidant il m’est devenu difficile de me courber, j’ai donc abandonné le lit traditionnel pour un futon japonais posé à même le sol.
La disparition des samouraïs me rassure sur toute intrusion.

caroff

@Savonarole
"Il est fâché Charoulet ?"

Et Régisse, et Pierre Blanchard qui nous ont bassinés avec les turpitudes de Fillon ?
Ferrand ne les branche pas ?

Catherine JACOB

@Paul Duret | 31 mai 2017 à 08:57
"Voilà une info qui devrait nous faire réagir cent fois plus que cette dégradation de tombe.

L'attentat meurtrier qui a fait ce mercredi au moins 80 morts et plus de 300 blessés a été revendiqué par Daech.
L'ambassade de France a subi des « dégâts matériels » mais aucune victime n'a pour le moment été signalée parmi les employés de la mission diplomatique, a déclaré la ministre des Affaires européennes, Marielle de Sarnez, sur Europe 1.

Ces événements, la profanation et l'assassinat de groupe, n'appartiennent pas à la même catégorie.
La mémoire des morts est au fondement de toute culture, y compris celle des peuples anthropophages.
L'attaque contre les vivants qui en fait des morts, est cependant d'un autre ordre.
J'ai été étonnée de ce que JSTV n'ait pas fait de sujet là-dessus mais c'est sans doute à cause du décalage horaire.
En revanche ils ont fait un sujet sur l'inflation galopante au Venezuela dont nous parlons peu et qui a atteint 700%. Un paquet de couches-culottes coûte 10 000 yens (les 100 yens sont à 1€24 et à 70 cents). Vous me direz, les mères n'ont qu'à retourner aux langes qui se lavent et peuvent resservir jusqu'à la corde. N'empêche les rayons des supermarchés sont vides et les Vénézuéliens qui s'en sortent sont les travailleurs transfrontaliers avec le Brésil.

L'intronisation d'Emmanuel 1er s'est faite sur la 9ème de Beethoven, vous serez peut-être intéressé de savoir que le premier concert de l'Hymne à la joie au Japon a eu lieu en juin 1918. Il a été organisé par un prisonnier allemand du camp de prisonniers des environs de Naruto (Tokushima) à l’est del’île de Shikoku.
Vous serez peut-être surpris d’apprendre que les Japonais ont traité leurs prisonniers du temps de la Première Guerre mondiale, dans le respect des règlements internationaux.
Le petit-fils du prisonnier (86 ans) qui réside à Wiesbaden a raconté que son grand-père, de retour dans son pays n’a cessé de vanter la musique comme langage de fraternisation. Un concert en mémoire de cette première de l’Hymne à la joie au Japon a eu lieu récemment en Allemagne avec un orchestre mixte.

Savonarole

Hors sujet, mais presque gaullien...

Il semblerait que le président Trump se retire de la COP21.

Avec ce nom de suppositoire, cette Tour de Babel s'effondre et Ségolène Royal va nous faire une jaunisse.

George H. W. Bush, le père du fils, avait en son temps envoyé balader tous les écolos de la terre en disant à Kyoto "Our way of life is not negotiable"...

Pauvre Monsieur Hulot !

Jabiru

@ Achille

Nouvel Oscar en politique pour Madame Pipi, j'adore !
En plus sérieux, si Emmanuel Macron ne coupe pas le cordon avec le Sieur Ferrand, sa loi de moralisation va faire pschitt rapidement. Et lui-même va perdre la face. Du courage Monsieur le Président, il en va de votre autorité.

Michelle D-LEROY

@ Paul Duret

Certes, chaque jour apporte son lot d'horreur de par le monde, aujourd'hui Kaboul, hier les Coptes en Egypte, avant-hier la jeunesse à Manchester. Ces horreurs généralement perpétrées par de fanatiques groupes islamistes.
Lorsqu'on nommera les assassins par leur nom, on aura déjà avancé. Au lieu de cela on éteint la Tour Eiffel, on allume des bougies, on chante des poèmes ou on répète des slogans gnangnan du genre : "Je suis Kaboul ou je suis Manchester" (le "je suis Copte" ne marche pas, allez savoir pourquoi ?) ou encore le généreux et altruiste "vous n'aurez pas ma haine"... ce dernier en jette par son intelligence et son ouverture d'esprit !

Toutefois ces drames affreux ne doivent pas nous empêcher de parler de nos problèmes en France, ni de s'offusquer de l'irrespect de plus en plus visible, encore moins de les occulter au prétexte qu'il y a pire de par le monde.
C'est même par ce chemin qu'on donne l'exemple à nos enfants : respect des autres, respect des morts, respect des monuments et des biens.

@ Tomas

Une caméra filme en permanence cette pierre tombale, ceci me paraît en effet suffisant, la preuve c'est que déjà grâce à l'efficacité de la police et de la caméra un couple de "marginaux" a été arrêté. Les marginaux et les déséquilibrés : deux catégories de mots bien utiles pour masquer pudiquement les maux de notre société.
En effet on ne peut mettre une patrouille de police en permanence devant chaque tombe de personnages connus, bien assez de protéger nos anciens politiques et Présidents et les familles élargies de nos politiques actuels.

Mais comme l'indignation est comme le reste actuellement, deux poids deux mesures selon qu'on soit de droite ou de gauche, je n'ose imaginer le tollé et le ramdam médiatique si cela avait été la tombe de François Mitterrand qui avait été souillée par des crachats. Sachez que je n'aurais pas davantage trouvé d'excuses aux vandales mais c'est tout de même la réalité des choses.
Et qu'on ne me dise pas que la droite et la gauche ont disparu subitement parce que cela fait bien de le dire pour donner plus de légitimité à Emmanuel Macron. Non, ce qui a changé, c'est que la gauche, coachée par les clubs de la belle pensée style Terra Nova, défend aujourd'hui les minorités féministes, ethniques ou homo, alors qu'à l'origine elle défendait les pauvres et les ouvriers. Ces derniers sont partis vers le FN ou la France Insoumise.
Elle s'est droitisée en ce sens qu'elle prône le libéralisme.

La droite non Macron-compatible est restée, elle, plus conservatrice sur les questions sociétales, elle reste libérale mais moins mondialiste.

Depuis le 7 mai, "on" voudrait que tout cela soit gommé, qu'un parti unique avec une pensée unique ait fait table rase de toute différence. "On" a le droit d'y croire, les problèmes restent bel et bien et les divergences apparaîtront tôt ou tard même quand le raz-de-marée panurgien aura englouti les moutons.

@ Achille

Madame Morano a au moins un avantage par rapport aux politiques (hommes en particulier) c'est d'apporter une critique qui suscite le débat. Pas de critique, pas de débats, pas de démocratie.
Si nous avons été saoulés par les prises de paroles constantes et souvent inutiles de nos deux précédents chefs d'Etat, M. Macron ne pourra pas toujours rester silencieux sur tous les sujets, même les plus embarrassants. Et même si les institutions, gaulliennes mais un peu dépassées aujourd'hui, font que c'est M. Philippe qui gouverne et parle, il n'en reste pas moins vrai que c'est Emmanuel Macron qui a été élu et que pour cette raison les Français, lorsqu'ils seront un peu dégrisés, ne tarderont pas à réclamer des explications à lui seul.
Il y a bien dans nos institutions une anomalie par rapport au suffrage universel qui élit un Président qui promet la lune, explique (en principe) son programme mais ne gouverne pas, la gouvernance étant celle d'un Premier ministre qui est nommé par lui.

Le chef de l'Etat a ses conseillers, idem pour le Premier ministre, idem pour les ministres qui souvent proposent des lois sans passer par le Premier ministre et sans rapport avec le programme qui a fait élire le Président. Une belle cacophonie inventée par le Général pour de Gaulle, dans une autre époque, où chacun des ministres respectait encore la hiérarchie.

Claude Luçon

@ Tipaza | 31 mai 2017 à 11:14

Merci !
Je n'avais pas pensé à la métaphore, mais vous avez raison, c'est aussi le cas.

Bien que là il me semble que c'est clairement de Gaulle qui était visé, il y a des tas de croix dans bien des cimetières en France.
Cet acte se voulait un symbole.
Nous allons le savoir, les gendarmes ont récupéré les coupables.

Pour le côté technique, il suffisait de faire la base un peu plus large, d'y tailler un logement rectangulaire de la taille de la section de la croix, de 20 ou 25 cm de profondeur, rien de difficile pour un marbrier, rallonger la croix de ces mêmes 20 ou 25 cm et de l'ancrer et la sceller dans ce logement. Il aurait alors fallu casser le marbre au lieu de simplement le décoller. Casser un morceau de marbre qui semble avoir un section d'au moins 15 par 20 cm aurait demandé une masse et des muscles puissants, pas un simple coup de pied.

Mais ne gâchez pas le plaisir de Trekker, il adore me provoquer. C'est un jeu.
Comme vous avez pu le constater la contradiction est son péché mignon et pas seulement avec moi.
Il se plante parfois, comme ici, sachant pourtant que j'ai passé mon temps à étudier et creuser des roches pour y chercher du pétrole, calcaire, dolomie et grès, roches réservoirs de pétrole, qui sont tout aussi dures que le marbre.

Charles

@ Tipaza | 31 mai 2017 à 11:14
Un petit fantasme anti-musulman le soir avant de se coucher c'est sans doute votre "lait chaud" pour bien dormir.
Colomber-les-Deux-Eglises a 663 habitants, même pour une mosquée ca ne fait pas beaucoup ...


Le culte gaullien me fait toujours sourire et malgré moi mais avec délectation je repense à cette réplique de "OSS 117 Rio ne répond plus"

"- Et comment vous appeler un pays qui a comme président un militaire avec les plein pouvoirs, une police secrète, une seule chaine de télévision et dont toute l'information est contrôlée par l'État ?

- J'appelle ça la France mademoiselle, et pas n'importe laquelle, la France du Général De Gaulle. "

fugace

@ Claude Luçon | 30 mai 2017 à 21:14

Bonjour,

Ayant dû dire au revoir à ma mère de 95 ans, ce 9 mars dernier, la photo de la double sépulture des "de Gaulle" a attiré mon attention car à la différence de notre caveau familial également double, il existe sous la croix une traverse apparemment indépendante des deux dalles supérieures. De ce fait il est en effet imaginable que cette croix n'ait pas besoin d'être déposée pour un nouvel enterrement, et pourrait donc être en effet solidement ancrée à l'ancienne, et cela même si la prise au vent apparaît comme assez réduite.

A la différence, notre caveau familial ne comporte pas cette traverse sous la croix séparée des deux dalles principales. J'ai ainsi pu constater que la croix était simplement scellée au ciment, et sans ancrage. Cette conception conduisant au fait qu'à chaque ouverture d'un seul des deux caveaux il faut déposer la croix, l'ancrage est donc en ce cas proscrit. Et dès lors dans cette configuration, le marbrier facture un montant correspondant au double d'une intervention sur une simple sépulture.

Exilé

@Michelle D-LEROY
Donc, si on en juge par le nombre d'actes de malveillance, de pure agressivité ou de violence aveugle qui se produisent chaque jour dans ce pays, on imagine que le premier souci de cette présidence sera de faire construire des hôpitaux psychiatriques plutôt que des prisons.

Certes, mais encore faudrait-il créer quelque part une nouvelle chaire de psychiatrie spécialisée dans l'étude des nouveaux cas de plus en plus fréquents et inconnus il y a encore trente ans de déséquilibres spécifiques, signés, tels que ceux habitant certains individus qui vocifèrent tous une même formule rituelle au moment d'accomplir leur acte criminel.

Il faudrait aussi remonter aux causes possibles et les traiter en conséquence.
Par exemple, à la fin du XIXe siècle la consommation d'absinthe, suspectée de favoriser le développement de troubles psychiatriques, a été interdite.
Peut-être faudrait-il reprendre la même démarche à l'encontre des nouveaux types de déséquilibres.

genau

@ Catherine JACOB

J'entends parfaitement, mais je ne sache pas que la destruction des Bouddhas et la ruine post mortem de Palmyre fussent anciennes. Quant aux événements post 62, j'y étais, et je ne suis pas mort, à cette minute.
Pour faire reste de raison, il n'y a pas de lointain en histoire, sinon, on ne relirait pas encore et toujours quelques vieux messieurs grecs, chinois ou andalous et on ne parcourrait pas avec délices les promenades élégantes ou savantes des dames du temps jadis.

Savonarole

Il est fâché Charoulet ?
Cher Patrice, lui qui croyait qu'on était sur un blog de droite, gentiment centro-réac, pas du tout cher ami, ici on passe de Sarko à Hollande et de Fillon à Macron, on vénère l'élu du jour, le dernier né est le roi de la crèche.

Tipaza

@ Claude Luçon | 30 mai 2017 à 21:14

La métaphore, Claude, la métaphore, dites à vos détracteurs qu’il s’agit d’une métaphore ou d’un symbole exprimant le fait que la religion catholique n’est plus suffisamment ancrée dans les fondations solides de notre pays, et cela explique non seulement le « drame » (relatif tout de même) de Colombey-les-Deux-Églises, mais plus généralement celui à venir qui transformera ces deux églises en deux mosquées.

Paul Duret

"Au moins 49 personnes sont mortes et 300 autres ont été blessées dans la forte explosion attribuée à un camion piégé qui a secoué tôt aujourd'hui le quartier diplomatique de Kaboul, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé."

Voilà une info qui devrait nous faire réagir cent fois plus que cette dégradation de tombe.

Achille

@Giuseppe | 30 mai 2017 à 16:04

Samedi soir, soit quelques heures après l’indignation de la dame pipi de la politique, Emmanuel Macron avait exprimé son "émotion" dans un communiqué face à cet "acte de vandalisme". Il avait affirmé qu'il "s'était assuré auprès de la préfète de la prompte réparation de la sépulture" et que "toutes les actions requises en réponse à cet acte seraient conduites dans les meilleurs délais".

Espérons que cela a apaisé celle qui semble s’être autodésignée comme porte-parole de la bonne conscience de la France…

Tomas

@ Michelle D-LEROY

Il serait effectivement souhaitable de réinvestir dans la psychiatrie tous les crédits qui lui ont été ôtés ces vingt dernières années, laissant notre pays dramatiquement sous-équipé dans ce domaine. On aurait peut-être pu éviter que des déséquilibrés comme Mohammed Merah et l'assassin de Nice commettent leurs forfaits.

La censure de ce documentaire d'Arte est scandaleuse car c'est un fait que l'antisémitisme est fort répandu, pour ne pas dire omniprésent, dans nos banlieues.

Déployer des forces de police en permanence pour protéger les tombes de nos anciens gouvernants, aussi illustres soient-ils, me paraît en revanche au-dessus de nos moyens.

Claude Luçon

@ Trekker | 30 mai 2017 à 16:37

Bon, je passe de "borné" à "doué" !
Je commence à avoir une sorte de mal de l'air !
Soyez gentil laissez-moi la responsabilité des problèmes d'ingénierie dans notre débat à deux, problème qui est élémentaire dans ce cas, je vous laisse celle du parachutisme et de l'air.
Un édifice de cette hauteur doit être ancré, même à Colombey il peut y avoir des séismes naturels, faibles mais plus forts que des coups de pied. Celui-ci n'était pas ancré, le marbrier qui l'a construit n'a pas fait son travail, la famille de Gaulle devrait exiger réparation de sa part. Il possède deux points de faiblesse, regardez la photo, entre la croix et son support et entre le support et la tombe.

Catherine JACOB

@genau | 30 mai 2017 à 11:36
"Et vous voudriez qu'on considère l'abaissement d'une croix comme autre chose que le reflet de la bêtise, de l'ignorance et de l'insuffisance intellectuelle...?"

Permettez-moi de vous renvoyez à la très juste remarque de Véronique R., ainsi qu'à mon commentaire de cette remarque.

Il faut espérer que cet incident qui intervient bien postérieurement à toutes les tragédies que vous énoncez, n'en préfigure pas de nouvelles.

Noblejoué

"De Gaulle magnifié, de Gaulle regretté mais de Gaulle dégradé !"

En fait, non. Le scandale va faire qu'on célébrera de Gaulle avec une ferveur renouvelée... Les citoyens auront pour la plupart au moins une pensée recueillie pour lui, et je pense que davantage de gens se recueilleront sur sa tombe.
Je suis néanmoins triste pour lui, qui aurait certainement été très choqué par cette profanation, et surtout pour ses proches et ses héritiers politiques, bouleversés.

"Ce dont il convient de s'étonner et qui est miraculeux tient dans le fait que depuis quarante-six ans notre modernité de plus en plus dévoyée, et les pulsions délétères qui s'amplifient et ne respectent plus rien ni personne, n'aient pas déjà porté atteinte à cette tombe."

Ce n'est pas vrai. Les enfants, par exemple, sont davantage respectés qu'ils ne l'ont jamais été.
Le sacré a seulement connu une migration partielle. Les enfants et les victimes prennent plus d'importance, les tombes et les rites, moins.

Dans cet ordre d'idée, il se peut qu'on n'ait pas profané la tombe du Général avant aujourd'hui parce qu'en tant que résistant, il est lié à la défense des victimes.

"Tant une forme de consensus autour d'un homme respecté et de surcroît disparu suscite paradoxalement et honteusement chez certains des envies de transgression, des appétences de profanation. Un désir de cracher sur elle."

Oui, bon, ce n'est pas nouveau, c'est la perversion... Les catholiques communient avec l'hostie. Les Français avec le Général. Pourquoi ? Il était le chef de la Résistance puis de l'Etat. Il représentait donc la défense des victimes et de la France. Le profanateur de l'hostie visait l'idée de transsubstantiation voire de Dieu. Celui qui s'en prend à la tombe du Général veut briser la communion des Français en la Résistance pour les victimes et pour le pays. S'il l'avait pu, le transgresseur aurait déchiré son corps pour mieux faire. Du moins symboliquement. Mais la profanation n'est-elle pas toujours la destruction d'un symbole ?

"Chaque jour, l'actualité nous apprend que des cimetières chrétiens, musulmans ou juifs sont souillés et dévastés, que des églises, plus rarement des mosquées et des synagogues, sont profanées au point que les réactions, les résistances s'attiédissent et qu'on ne s'étonne plus de voir banalisés et brisés les lieux qui longtemps ont suscité le comble du respect et la décence. Une réserve délicate.
Il est fini ce temps où l'humanité, même la moins honorable, s'empêchait de mettre la main sur les îlots de la piété."

C'est cela le plus grave. A mon avis à lier avec les atteintes à la vie privée : tout ce qui caché, que ce soit un défunt ou la vie intime, doit être extirpé et affiché comme un trophée.
Les gens profanés et leurs proches ne sont que des proies. C'est à mon avis bien pire qu'un manque de délicatesse qui serait, je ne sais pas, on l'a vu, faire du bruit, piquer les fleurs du voisin ou autre... Tout cela, c'est oublier le voisin, tandis que le cas de la profanation vise à anéantir symboliquement la dépouille mortelle et peut-être aussi, mortifier les proches.

Il se peut que pour certains profanateurs, l'anéantissement soit réel dans la mesure où dans certaines religions on croit à une seconde mort... Les idées ressurgissent parfois et pas toujours pour le bien... Est-ce que des gens ne vont pas recourir à la crémation pour ne pas donner prise aux profanateurs ?
Ou se faire enterrer puis planter un arbre qui se nourrira de vous mais dont les racines vous seront protection. Le problème est que pour ceux qui veulent afficher une croyance religieuse, cela semble plus difficile dans ces conditions. Mais imagine-t-on de barder un cimetière de caméras, de vigiles ?

semtob

Cher Philippe,

Il est vrai qu'une démocratie a besoin de justice mais honte à ces juges politiques qui salissent la dignité humaine.
Etre convoqué à 88 ans n'est-ce pas une sorte de condamnation à mort, une torture familiale ? Le remerciement de la France à ses serviteurs prend des allures de dictature. Nous vomissons ce type de justice.
Ces juges ne sont plus justes. Ce ne sont plus des humains. Ce sont des bêtes immondes comme l'aurait dit Bertolt Brecht. Ce sont les tétines du fascisme.
D'immondes araignées velues et répugnantes.
Nous demandons à ce que le respect minimum des représentants de l'Etat soit appliqué.
S'attaquer pendant les élections à une mémoire fatiguée ?
C'est beau de faire souffrir ! C'est géant de torturer ! C'est grandissime de pousser les mémoires dans le caniveau. Mais c'est toute la justice qui se voit salie dans ces manipulations de rats d'égout, de crabes infectés jusqu'à la moelle. La justice n'est plus une balance mais un crâne avec deux os croisés qui signent et saignent, la mort, la mort de la démocratie !
françoise et karell Semtob

Michelle D-LEROY

Le Président Macron, lors du débat d'entre-deux tours, a qualifié de déséquilibrés ceux qui commettaient des attentats sur notre sol, dont le plus récent sur les Champs-Elysées. Les procureurs, les médias se complaisent à employer ce mot voire celui de "sauvageon". Cela arrange tout le monde, sans contrarier personne.

Donc, si on en juge par le nombre d'actes de malveillance, de pure agressivité ou de violence aveugle qui se produisent chaque jour dans ce pays, on imagine que le premier souci de cette présidence sera de faire construire des hôpitaux psychiatriques plutôt que des prisons.

Dans la profanation de la tombe du Général de Gaulle, je ne crois pas un instant à un acte irréfléchi. Un déséquilibré qui veut vandaliser une tombe aurait pu aller dans n'importe quel cimetière et même dans celui-ci s'attaquer à n'importe quelle stèle.
Or, il n'est pas venu cracher sur la tombe d'un parfait inconnu, il n'a pas écrit de revendication avec une bombe de peinture, comme aurait pu le faire un petit délinquant de base. Non, il a fait tomber la croix. Tout un symbole.
- Symbole du Général admiré par les uns et controversé par les autres ?
- Symbole de la Résistance ? piétinée par un trentenaire : peu probable.
- Symbole de notre passé historique ?
- Symbole catholique ?
Ou tous à la fois.

Comme le fait remarquer Catherine JACOB, cette pierre tombale existe depuis 1948, et j'imagine que la famille ou la Fondation de Gaulle veille à ce qu'elle reste en bon état. Et, ce qui est déjà suspect, c'est que deux simples coups de pied aient pu la faire tomber si vite (moins de deux minutes paraît-il). A mon avis (qui reste tout à fait personnel) quelqu'un était déjà venu vérifier auparavant. La caméra pourra peut-être le vérifier.

Après, qui ? ça nous ne le saurons sans doute jamais, sauf si cela arrange les journalistes de le dire.

Les tartuffes et les hypocrites politiques et médiatiques essaient tellement de nous dissimuler ce qui ne doit pas être connu de l'opinion que nous ne croyons plus rien et nous méfions de tout.

Un exemple qui le démontre encore :

http://www.causeur.fr/antisemitisme-censure-documentaire-arte-banlieue-44320.html?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=986f1fb4da-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-986f1fb4da-57323737#

Le Premier ministre et même le Président se doivent de dénoncer de tels actes. Certes les profanations sont devenues usuelles et récurrentes, ce n'est pas une raison pour les banaliser, encore moins s'il s'agit d'un homme politique tel que de Gaulle. "Qui ne dit mot consent".

Selon nos institutions, le Premier ministre est responsable de la gouvernance de ce pays, c'est donc à lui de s'exprimer suite à une agression, mais le Président, garant de ces mêmes institutions, sans parler à tort et à travers, doit, en certaines circonstances, dire avec fermeté ce qu'il pense d'une situation. Le peuple l'a élu aussi pour cela qui fait partie de son attente. Il n'a pas été élu juste pour qu'il se bunkérise à l'Elysée ou qu'il serre les mains des chefs d'Etat étrangers... en grande pompe.

Il a visiblement été fier de recevoir Poutine à Versailles, haut lieu de notre Histoire Royale, c'est tout à son honneur. Mais faire respecter les sépultures de personnages historiques, quels qu'ils soient, c'est sa voix qui comptera auprès des délinquants, déséquilibrés ou non. Par simple ego personnel, je présume qu'il n'y manquera pas... lorsque cela l'arrangera.

Robert

Comme d'autres commentateurs, le dernier mot de ce titre "De Gaulle magnifié, de Gaulle regretté mais de Gaulle dégradé..." laisse songeur dans la mesure où, s'agissant d'un militaire ce terme rappelle étrangement l'affaire Dreyfus...

Cette dégradation, tombale, n'est certes pas celle de l’indignité nationale frappant un officier traître à sa patrie ! Hormis cette observation, il est évident que, même anti-gaulliste, aucun être humain digne de ce nom ne saurait s'attaquer ainsi à la dernière demeure d'un défunt, quoi qu'il ait pu faire. Car il s'agit bien moins de "mettre la main sur les îlots de la piété", que d'atteinte à la civilisation qui impose en tant qu'homme le respect des morts et donc de leur dernière demeure. Il paraît que la France serait encore un pays civilisé. Après ce type d'acte on peut se demander où est passée notre civilisation, perdue dans le consumérisme le plus effréné.

Comme vous l’écrivez, Monsieur Bilger, "notre modernité de plus en plus dévoyée, et les pulsions délétères qui s'amplifient et ne respectent plus rien ni personne" ne font que situer le niveau le plus bas que notre société a atteint sans que de tels gestes suscitent la moindre réaction publique.

Trekker

@ Tomas | 30 mai 2017 à 10:37
"C'est un fait divers malheureux et scandaleux, mais ce n'est hélas ni le premier ni le dernier du genre (on rappellera l'extinction de la flamme du soldat inconnu par un supporter mexicain pendant la coupe du Monde 1998, dans le même genre). Parler de "crime contre la France" est excessif et surtout prématuré."

Totalement d’accord avec votre propos, de plus on ne connaît pas à ce jour quel est l’auteur de ce vandalisme et donc ses motivations. Mais souvent nos politiques, de gauche comme de droite, n’ont aucune retenue pour instrumentaliser le moindre fait divers.

@ Claude Luçon | 30 mai 2017 à 10:17
"La croix aurait dû être solidement ancrée, ce qui n'était pas le cas si elle est tombée sur un simple coup de pied. A voir les photos il paraît clair qu'elle était simplement posée ou cimentée sur le socle alors qu'elle aurait dû être insérée dans le socle et comporter une armature, ce qui n'était guère difficile à réaliser"

Dans le genre « il fallait que, y’avait qu‘à » vous êtes doué !
Je vous signale que la tombe du général de Gaulle, de son épouse et sa fille Anne, est la propriété privée de ses héritiers, cela contrairement à la croix de Lorraine érigée en son honneur dans un lieu proche. Je ne doute pas que vous allez sommer par LR+AR, voire par voie d’huissier, les petits-enfants du général de procéder aux travaux que vous préconisez. Cela sous peine de déchéance de leurs droits sur cette tombe, et nationalisation de celle-ci !

sbriglia

J'aurais voulu écrire le très beau commentaire de genau...

Comme j'aurais voulu écrire l'émouvant article de Benoît Rayski :
http://www.atlantico.fr/decryptage/et-voici-comment-sont-morts-coptes-assassines-dans-sinai-3063320.html

...mais il me faut lire les commentaires des maçons pour qui le mortier de la croix était trop fragile...

Giuseppe

Mais par pitié quand est-ce que Nadine Morano va donc se taire, elle débite des inepties à tout bout de champ, sans arrêt, épuisante de bêtise pour une politique, je plains les pauvres journalistes obligés de suivre ce qu'elle raconte.

Elle voudrait qu'EM réagisse en permanence comme elle le fait si mal.
Mais une fois pour toutes n'y a-t-il pas dans son entourage quelqu'un qui lui dise la vérité sur la bouillie pour chats qu'elle distille à longueur de journée ?

Elle n'a pas compris que la façon de faire de la politique a changé, et comme d'habitude elle réagit comme du temps d'un NS dont plus personne ne voulait.

Par pitié qu'enfin elle se taise, j'espère qu'elle m'entendra.

Tomas

@ hameau dans les nuages

Vous êtes sûr de votre source là ?!

fugace

@ genau | 30 mai 2017 à 11:36

Excellent diagnostic cher Docteur.

Ellen

De Gaulle magnifié, de Gaulle regretté mais de Gaulle dégradé... (Ph.)

Dégradé pour un Général ? Abîmé et sali seraient à rajouter. Malheureusement, abîmé par ce jeune imbécile que je qualifierais de petite ordure et non pas de déséquilibré mental ; et sali par certains politiques qui se disent gaullistes tout en faisant le contraire du Général.

Quant au tweet de Nadine Morano, plus rien de me surprend. Elle sait que si elle ne sort pas une bêtise personne ne parle d'elle, et ça c'est insupportable de ne plus exister !

françois pagès

Vous suggérez - sans l'affirmer positivement - que les profanations de sépultures se font plus fréquentes.
J'aimerais avoir l'évolution sur un temps long - un siècle par exemple. Je ne parviens pas à la trouver.
Quelqu'un a-t-il l'info ?

Catherine JACOB

@ Paul Duret | 30 mai 2017 à 09:52

Ah la la ! Quel mauvais esprit.
La tombe est celle d'Anne de Gaulle décédée en 1948 !

genau

Au XVIIe siècle, les protestants détruisirent vingt-sept cathédrales, firent disparaître la quasi-totalité de la peinture médiévale.
Les Crétins islamistes ont fait sauter Palmyre et les Bouddahs de Bamiyan.
Les guerres ont détruit des millions d'oeuvres d'art, et nous extrayons du sol, quotidiennement, ce que nous appelons des trésors, que les hommes y ont oubliés ou enfouis ou abandonnés.
Toutes les révolutions du monde ont profané, sali, détruit, tous les imbéciles du monde ont cru faire oeuvre novatrice en salissant, et surtout les Français en 1789 et suivants, dans un raffinement de cruauté impardonnable, qu'il s'agisse du coeur de la Princesse de Lamballe ou du génocide vendéen.
Des hommes d'Etat ont livré cyniquement à la férocité du FLN ceux qui nous ont été fidèles, mais je ne me rappelle plus qui.
Et vous voudriez qu'on considère l'abaissement d'une croix comme autre chose que le reflet de la bêtise, de l'ignorance et de l'insuffisance intellectuelle...?
Que les hommes politiques se taisent, de grâce, qu'ils se taisent, qu'ils ferment leur bouche, cessent de produire ces bruits indécents et laissent chacun apprécier à sa juste valeur l'injure faite à Dieu, s'il existe.

Tomas

Vous avez raison, c'est un fait divers malheureux et scandaleux, mais ce n'est helas ni le premier ni le dernier du genre (on rappellera l'extinction de la flamme du soldat inconnu par un supporter mexicain pendant la coupe du Monde 1998, dans le meme genre). Parler de "crime contre la France" est excessif et surtout premature.

Reste a s'interroger sur les raisons profondes de la perte de sens civique de la population. Mai 68 et son ideologie permissive ? ou bien l'avenement du culte de l'enfant-roi a qui l'on neglige d'apprendre les devoirs les plus elementaires de la vie en societe ? En tout cas ce genre d'aneries coute cher a la societe.

Quant a de Gaulle il ne s'en retournera pas dans sa tombe, finalement ce geste montre encore a quel point il est present dans la conscience francaise d'aujourd'hui.

Claude Luçon

C'est bien sûr inacceptable, mais qui a érigé le monument aurait dû prendre en compte qu'il y a des vandales en France.
La croix aurait dû être solidement ancrée, ce qui n'était pas le cas si elle est tombée sur un simple coup de pied. A voir les photos il paraît clair qu'elle était simplement posée ou cimentée sur le socle alors qu'elle aurait dû être insérée dans le socle et comporter une armature, ce qui n'était guère difficile à réaliser, le marbre se taille et se fore facilement.
Charles de Gaulle méritait mieux.

Paul Duret

Encore une malfaçon. Si la croix, au lieu d'être simplement posée, avait été scellée, impossible de la faire tomber d'un simple coup de pied. Voilà où est le vrai problème. C'est sûrement un coup des travailleurs détachés.

hameau dans les nuages

Je ne suis pas gaulliste vu les conditions de lâchage de l'Algérie avec les conséquences que l'on sait pour les pieds-noirs et les Harkis.

Mais voilà, s'il n'y avait eu que le geste d'un déséquilibré... Les loups sont dans la ville et on leur a donné les clefs.

http://lesobservateurs.ch/2017/05/29/doigt-dhonneur-a-de-gaulle-dune-marocaine-accueillie-en-france-pleine-de-reconnaissance-envers-son-nouveau-pays/

Frank THOMAS

"...de la réserve, de la retenue, de l'attente, de la précaution."

Selon le point de vue, on peut voir dans ces quatre attitudes le côté pile de la sagesse ou le côté face de l'hypocrisie. J'hésite.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS