« Les pousse-au-vote FN... | Accueil | La parole est à l'honneur, mais laquelle ? »

03 mai 2017

Commentaires

Noblejoué

@ Tomas
"Il y a une sagesse monothéiste aussi"

Oui, aussi. Qu'avons-nous gagné avec trois religions concurrentes ? Une sagesse ? Les autres en avaient... aussi.
Par contre, nous avons perdu la paix religieuse... La tolérance, aujourd'hui, doit être proclamée, promue. Autrefois était la règle, avec ses exceptions, je vous le concède, elle est devenue l'exception. Quel gain !

Mais face à un gouvernement mondial tyrannique, tout cela n'est rien, à vrai dire.

"Il en irait de même si nous avions un président homosexuel"

D'accord. Mais les choses suivant leur pente, en époque monothéiste et avec nos Manifs pour tous, je subodore qu'on aurait plein de familles "respectables" à baver sur le Président, en troupeau dans la rue, ou dans la chaleur d'un entre-soi traditionaliste.

Alors que Jésus ne s'est jamais mêlé de sexe ou d'interdit alimentaire, vestimentaire ou autre... Idée de formule : les chrétiens ne méritent pas de s'appeler chrétiens, mais juste pauliniens. Si on me cherche : augustiniens.

Popol

De multiples couvertures d'hebdomadaires de toute qualité montrent que madame est utilisée comme un objet de marketing ; dans ce cas elle s'expose à toutes sortes de réactions.
Pour vivre heureux vivons cachés.

Catherine JACOB

@Tomas | 09 mai 2017 à 07:33
« Il en irait de même si nous avions un président homosexuel, ce qui a bien dû arriver d'ailleurs, ou arrivera fatalement : du moment qu'il gouverne correctement le pays, qu'importe ce qui se passe derrière les rideaux des alcôves ? »

En effectuant une recherche Google avec ces mots clés : "Présidents+République+française+homosexuels", j'ai en effet trouvé l'information sur un site gay qui s'appelle Hexagone Gay : Gaston Doumergue, député radical de Nîmes "est le seul Président de la République homosexuel. Si l'on rajoute qu'il était aussi franc-maçon, on a le portrait d'un Président assez atypique".

On trouve sur le site de l’Elysée encore ceci : « Gaston Doumergue affectueusement surnommé "Gastounet" est élu président de la République à la suite de la démission d'Alexandre Millerand en février 1923 » « Il se déclare partisan d'une politique de fermeté vis-à-vis de l'Allemagne face au nationalisme renaissant. Son septennat est marqué par une forte instabilité ministérielle. »

Il aurait été mis en selle par le Sénateur Desmons alors vice-président du Sénat, pasteur et franc-maçon, originaire de Brignon dans le Gard, lors un discours lors d’un banquet démocratique à Bagnols. […] comme inspiré par une vision intérieure :

« Gaston Doumergue, mon cher fils, un jour vous serez le président de notre République après avoir été son ministre et son chef de Gouvernement ; et cela sera une grande heure dans notre histoire, en même temps qu’un grand orgueil pour la région natale, car cela marquera que les temps de haine et de mépris entre les hommes, suivant leurs conceptions religieuses, auront pris fin ; que la France ne sondera plus les consciences pour en connaître les tendances philosophiques personnelles, mais s’attachera à ne juger ses serviteurs comme tous ses enfants que d’après leur valeur morale, leurs qualités intellectuelles, le bien social qui pourra venir d’eux » est-il indiqué sur ce site où l’on peut également voir une carte postale de sa maison natale d’Aigues-Vives dans le Gard.

On y apprend également que « dans les derniers jours de son septennat, le 1er juin, Doumergue - réputé célibataire endurci - épousa discrètement au Palais de l'Élysée Mme veuve Jeanne Graves, née Gaussal (1878-1963).

Châtelaine de Tournefeuille(en occitan Tornafuèlha, prononcé tournofèlïo « enceinte fortifiée », en Haute-Garonne, cette riche veuve, la cinquantaine, était une amie d'enfance du Président, amour d'enfance diront certains biographes. C'est le maire du VIIe arrondissement, M. Gaston Drucker, qui les unira. À leur sortie de l'Elysée, c’est avec étonnement qu’ils découvrent une haie d’honneur, formée par le personnel les bras couverts de fleurs. La mèche avait été vendue par l'Ambassade d'Angleterre. »

Toujours au courant de tout, les Anglais...

Tomas

@ Noblejoué

Il est de fait que si on peut trouver mille motifs légitimes de critiquer M. Macron, l'attaquer sur son épouse trahit plus le manque d'arguments de ses adversaires. Chacun s'arrange comme il veut avec le bon Dieu (il y a une sagesse monothéiste aussi !) et la première dame ne devrait pas dans une démocratie mature faire l'objet de tant de commentaires, qu'ils soient laudateurs (c'est assez rare) ou désobligeants (il y en a beaucoup).
Il en irait de même si nous avions un président homosexuel, ce qui a bien dû arriver d'ailleurs, ou arrivera fatalement : du moment qu'il gouverne correctement le pays, qu'importe ce qui se passe derrière les rideaux des alcôves ?

Noblejoué

@ Claude Luçon
"Titiller l'autre de temps en temps donne de la vie au débat."

Vous avez raison mais il est arrivé que des gens partent du blog, signe qu'on les avait blessés. Sans aller jusque-là, des gens se sont plaints. D'une part, pour la liberté d'expression, nous ne savons pas qui nous sommes, positif, mais négatif, nous pouvons couler quelqu'un qui a des vulnérabilités inconnues.

Pour autant, je ne crois pas être dans la langue de bois, j'attaque chacune à son heure, des horreurs prises pour merveilles.

Passion irréfléchie de l'unité :

Monothéisme : les trois abrahamismes sont condamnés à se disputer le même dieu. Gouvernement mondial, cette même manie ferait que s'il y avait une tyrannie, on ne pourrait jamais la renverser - si vous en doutez, je peux le démontrer.
Ce n'est pas un piège, fi des théories du complot ! Il ne s'agit jamais que d'un trou noir destructeur éternel ou disons, tant que durera l'espèce, de toute liberté, et il est aussi dans la nature des choses que la plus grande des cruautés y règne. Tiens, ça m'inspire un titre, mais je le garde pour moi, là, vu que j'ambitionne, si les à quoi bon peuvent le faire, de rédiger quelque fable là-dessus, car mieux vaut prévenir que guérir, surtout quand nulle guérison ne sera jamais possible. Et avant qu'on me dise que le truc ne peut arriver : quel polythéiste aurait imaginé que le monothéisme s'étendrait sur le monde comme une calamité prélude à pire ?

Propension à s'approprier le corps des autres :

Interdiction de divers types de sexualité n'opprimant personne puis acharnement à inférioriser juridiquement leurs pratiquants, interdiction de faire usage libre de sa langue ou de ses doigts, soit parler et écrire à sa guise, liberté d'expression, interdiction de se tuer autrefois, aujourd'hui de cryogéniser son cadavre, soit celle de juger de la pérennité ou non du corps, et je dois en oublier.

"Les épouses ou compagnes de nos présidents n'ont guère été épargnées jusqu'ici, le trio de Hollande, Carla Bruni-Sarkozy et même Bernadette Chirac ont été l'objet de bien pire que Brigitte Macron, alors à quel titre serait-elle épargnée ?"

Epargnée ? Sans aller jusque-là, on l'attaque parce que moins jeune que son mari, ce qui me semble injuste, et qui a sans doute des répercussions pour d'autres couples dans un cas similaire.
Enfin, comme vous l'avez vu plus haut, ce problème est loin d'être le plus décisif du monde, et pas forcément très drôle, ceci dit, plus on attaque ce couple, plus on me le rend sympathique ! J'aime bien les gens intelligents, amoureux, injustement attaqués, dynamiques et originaux, et ils semblent cocher toutes les cases. Bon, je ne vais pas continuer ou on va me traiter de groupie !
Et en somme, on s'en moque, ce qui compte, c'est la manière dont le pays va bien pouvoir être gouverné.

Catherine JACOB

@isa | 08 mai 2017 à 00:44

J’ai hésité entre Danielle Mitterrand qui écrit dictateur dictateur, en italiques donc, à propos de Fidel Castro qu’elle embrassa devant les TV du monde entier, ce qui valut à celle qui déclarait ignorer l’existence de prisonniers politiques à Cuba avant de demander, beaucoup plus tard, à en connaître la liste, l’humiliation de devoir passer tous les contrôles de sécurité avant d’accéder à la Maison Blanche, et la fondation de France Libertés. Du coup, je l’ai en effet fait passer à la trappe.

Ceci étant, qui, au final, eut eu le plus de légitimité à prétendre à un bureau de First Lady à l'Elysée, celle qui ignorait que la revolución avait engendré des prisonniers politiques et qui ne savait rien non plus des dollars du trafic d'armes en Afrique, ou l'historienne d'art conservateur honoraire au Musée d'Orsay ?

Deviro

@Popol | 08 mai 2017 à 14:27
"Faites attention aux courants d'air. Ne prenez pas froid !"

...Et par-dessus le marché, il est bas du front ! ça étonnera qui ?

sylvain

@ Deviro | 08 mai 2017 à 12:29
"Rabattre le couvercle et tirer la chasse d'eau."

Tirer la chasse d'eau ? Mais vous êtes d'un ringard, aujourd'hui un bon citoyen de gauche écolo moderne est équipé de toilettes à sciure.

Tomas

@ boureau

Personnellement si j'arrivais a en convaincre quelques-uns de l'inanite de leur vote je serais ravi.
Ou avez-vous vu que je manquais de respect envers les electeurs du FN ? Je vous mets au defi de trouver la moindre epithete pejorative a leur encontre sous mon clavier. Dire qu'ils sont en moyenne moins instruits que les lecteurs de MM. Macron, Fillon et Melenchon n'est pas une insulte, c'est un fait.

Mary Preud'homme

@ Giuseppe | 08 mai 2017 à 10:45

Je vous ferai remarquer que ceux qui ont voté blanc, qu'il s'agisse d'un vote de résistance ou de conscience (ce qui est doublement mon cas) - ou nul - sont des électeurs à part entière et n'ont donc pas à être "catalogués" comme absents.

Popol

@Deviro

Faites attention aux courants d'air. Ne prenez pas froid !

Deviro

@Popol | 07 mai 2017 à 23:18
"J'ai vu que beaucoup se sont inquiétés du profil psychologique de celui qui va nous présider.
Je crois qu'il serait intéressant de se pencher sur celui de celle qui devient co-princesse d'Andorre (par correction je n'écris pas Andorre-la-Vieille comme il se devrait)."

Ce commentaire pue. Il pue très, très fort. J'ai dû ouvrir ma fenêtre...
Cette odeur, apparemment ne vous gêne pas. Vous clapotez dedans...
Ce qu'il faut faire quand on lit un truc comme ça ?
Rabattre le couvercle et tirer la chasse d'eau.

Herman Kerhost

@ isa | 08 mai 2017 à 00:44

C'est peine perdue Isa, plus les gens sont intelligents plus leur bêtise est tenace.

Giuseppe

@Mary Preud'homme | 07 mai 2017 à 23:52

Pour ma part aucune leçon de morale, ce n'est pas mon fort j'ai assez à faire en la matière avec moi-même.
Les absents, ceux qui n'ont pas voulu voter tant pis pour eux dans tous les cas ils sont pour le classement final.
Pour l'anecdote, quand une expertise était déclenchée, tort ou raison il fallait être présent, sinon vous étiez la cible des présents, et malheur aux absents.

boureau

@ Tomas 8 mai 2017 00.21

Personne ne vous demande de convaincre les 35% d'électeurs qui ont voté pour Marine Le Pen, mais simplement de les respecter.

Le respect républicain, vous connaissez Tomas ?

Cordialement.

caroff

@Patrice Charoulet
"L'écrivain que vous citez est une des meilleures plumes de l'époque. Il excelle dans le portrait féroce. On connaît sa crainte principale et vous la connaissez."

Oui, Richard Millet est un grand écrivain.
Sa désespérance le conduit parfois à des expressions et des opinions contestables, mais sa critique du monde qui vient n'est pas dépourvue de lucidité !

calamity jane

Ah ! Le Louvre.
La Pyramide, en verre, du Louvre.
Et, bien sûr, nous n'avons aucun grand musicien français !
Et il n'a pas encore été investi !
Et, paraît-il, il compte redorer la place de la première dame !
C'est curieux mais elle ne me représentera pas plus que la madame cui-cui (V.T.) !

Tomas

@ hameau dans les nuages

Je ne suis pas ici pour raconter ma vie, donc je ne vais pas répondre à des questions aussi triviales sur mes serrures et mes interphones. Ce que je fais de mon domicile et qui y dort ne regarde également que moi et mes proches.
Dans mon village aux opinions voisines des vôtres et à la population similaire, le FN a fait 130 voix. La fermeture de la Poste amplifiée par l'effet BFM explique sans doute ce résultat.
Quant à la guerre civile... entre qui et qui ?!

@ Wil

A en juger par le profil des electeurs du FN, ce sont justement les moins instruits (donc les plus ignares, pour reprendre votre adjectif) qui votent pour lui.
Cela invalide votre these du "populo abruti" votant pour le candidat designe par les medias.
Medias qui sont d'ailleurs loin d'ostraciser le FN, autre ritournelle servie en permanence par les militants d'extreme droite pourfendant le "Systeme".

hameau dans les nuages

@ Tomas | 08 mai 2017 à 00:21

Nullement grincheux. Mais vous ne répondez pas à la question ce qui démontre votre égoïsme forcené en parlant de votre petit sweet home sans avoir une pensée pour ceux qui sont en première ligne du multiculturalisme que vous appelez de vos voeux.

Le coup des divisions panzers sortant du ventre de la bête encore féconde a encore marché. Le fond de la piscine n'est pas encore atteint, il va falloir que les gens souffrent encore plus. Soit.

Dans mon village, aux dernières élections il y eu 100 voix pour le FN au premier tour de ces présidentielles 131, aujourd'hui 219... pour environ 750 votes exprimées et tout cela en terre radicale centriste.

Dans la sous-préfecture voisine, le vote Macron l'a très largement emporté, youpi ! sauf dans un bureau de vote où le FN atteint 30%. "On" étudie le cas pour savoir si ce n'est pas la présence des migrants logeant dans la rue principale qui en serait responsable. Ah ces électeurs qui ne sont pas fiables mon bon monsieur !

Continuez mon ami en espérant que quand le sang coulera vous ne serez pas aux antipodes pour compter les points. Je crois que oui.

isa

@Catherine JACOB | 07 mai 2017 à 11:22

Et France Libertés de Danielle Mitterrand. Oubli volontaire ?
Le rôle de l'épouse du président n'est pas confortable. La position de BM le sera d'autant moins que cela fait déjà un certain temps qu'on lit des commentaires désobligeants ou condescendants, sur ce blog comme ailleurs, sur le couple qu'elle forme avec EM. (Où l'on oublie d'ailleurs que bien des hommes prennent leur femme pour leur mère, quand bien même elle n’a pas l’âge de maman.)

Tomas

@ boureau

Je n'y peux rien, c'est une information, qu'importe la source. Je ne connais pas beaucoup de députés lumps ayant commis les mêmes impairs, à part Christian Vanneste qui, ça tombe bien, a appelé à voter pour Mme Le Pen.
Quant aux 35% de Français ayant voté Mme Le Pen, je ne peux rien pour eux, à part tenter de les convaincre de l'inanité de leur choix. Mais je ne vais pas changer mes idées pour leur faire plaisir.

@ hameau dans les nuages

Vous êtes grincheux, qu'est-ce qu'il vous arrive ? Relisez-moi bien avant de pratiquer vos attaques ad hominem qui trahissent encore une fois votre aigreur. Votre vie est ce que vous en avez fait, pas la peine de jalouser ou d'accuser les autres.

Et M. Macron n'est pas "mon chéri", c'est juste le moins pire des deux choix qui nous était proposé ce dimanche, et surtout le seul de nature à préserver notre démocratie.

Mary Preud'homme

@Wil | 07 mai 2017 à 00:46

Wil t'as encore picolé au point d'oublier ton prénom et le mien et tu vas jusqu'à confondre l'Amérique avec l'Italie !

Catherine JACOB

@duvent | 07 mai 2017 à 21:39
« Obiter dictum, Macron est président, quelle surprise !! »

ちなみに、comme vous dites, mais la surprise c’est tout de même la 9ème de Beethoven qui accompagne l’homme en marche qui s’avance seul dans une tenue présidentielle impeccable, s’imprégnant de la solennité des lieux symbole monarchique et de culture où il était arrivé en descendant de son véhicule dans la cour carrée pour ensuite se dresser à la tribune et évoquer toute l’Europe ainsi que le monde qui devant des pyramides, nous contemplent ! Un rappel d’un certain 21 juillet 1798, sans doute.

Quand voici de retour le prédicateur qui soulève la foule pendant treize (!) minutes, deux fois plus que Sarkozy et Hollande qui ont échoué à se représenter ! et s’engage à s’en faire le protecteur etc. Quelle scénographie digne des chorégies d’Orange qu’il a eu largement le temps de peaufiner entre deux réunions de travail comme celle où on l’entend dire à ses troupes qu’elles ont sous-pilonné Mélenchon (sic !) et qu’il va falloir s’y coller sans trêve ni repos si ce n’est pour manger et dormir sinon c’est pas la peine.

La 9ème, que j’adore puisque j’y ai eu recours en japonais dans mes cours de langue pour ouvrir l’oreille, est en ré mineur et après la bataille des pyramides il y a eu l’anéantissement de la flotte française dans la rade d’Aboukir !
Les symboles c’est bien, la gabegie de symboles c’est un peu too mutch, l’hymne à la Joie n’est pas toute la 9ème et après l’Egypte, il y a eu la Palestine…
Un peu moins éclatante et plus serrée que la cependant si symbolique dans son exécution première version ci-dessus est celle de Barenboim.

Mary Preud'homme

Mon cher Giuseppe la mantille est un accessoire traditionnel et infiniment seyant qu'il m'arrive encore de porter lors d'obsèques de très proches, notamment celui de ma chère maman.
Quant aux éventails, j'en ai toute une collection...
Pour couronner le tout je suis fan de flamenco, de même que mes petites-filles qui en raffolent et me demandent de leur enseigner les bases de cette danse ultra sexy et passionnée, sans oublier les castagnettes !
J'ajoute qu'il m'est arrivé aussi récemment de danser la Sardane en me joignant à un groupe de danseurs aux abords de la cathédrale de Barcelone.

Concernant la répression franquiste je ne l'ai pas connue directement, mais la dictature duvaliériste et ses méfaits, oui, et dans la famille de mon mari, ils ont payé de ce fait un très lourd tribut, en terme de persécutions, exil et assassinats, alors pour vos leçons de morale vous repasserez.

Concernant par ailleurs l'élection de Macron, bien que n'ayant pas voté pour lui, pas plus que pour son adversaire, je lui souhaite néanmoins bonne chance pour la France. Qu'il n'oublie pas cependant qu'il fut élu par défaut avec en outre un taux d'abstention et de votes blancs et nuls jamais égalés.

Popol

J'ai vu que beaucoup se sont inquiétés du profil psychologique de celui qui va nous présider.
Je crois qu'il serait intéressant de se pencher sur celui de celle qui devient co-princesse d'Andorre (par correction je n'écris pas Andorre-la-Vieille comme il se devrait).
Peut-être rêvait-elle d'être princesse ?

duvent

@ Catherine Jacob

Vous me répondez sérieusement que « Onfray est le monsieur à droite » ?
Bon, en reconnaissant M. Bilger, et comme je suis un fin limier je déduis très facilement… (Je suis sorti de la grotte, mais merci tout de même…)

« Qu’avez-vous lu de Sigmund Freud ? », je m’empresse de vous répondre, que j’ai à peu près lu, tout ce qu’il me plaisait de lire…

« Qu’est-ce qui vous dérange chez Picasso qui dans sa jeunesse portait de presqu'aussi belles lavallières que Cédric Villani ? »

Certainement pas son accoutrement !

« ...et dont avec 50 000 œuvres dont 1 885 tableaux, 1 228 sculptures, 2 880 céramiques, 7 089 dessins, 342 tapisseries, 150 carnets de croquis et 30 000 estampes (gravures, lithographies, etc.) on ne saurait dire qu’il s’est tourné les pouces toute sa vie. »

Je ne vois pas ce que le nombre vient faire là ? D’ailleurs s’il s’était tourné les pouces cela ne m’aurait pas déplu !

« Par ex. Qu’est-ce qui pourrait vous déranger dans ce portrait du vieux guitariste aveugle »

Eh bien, je vous pose la question ?

Obiter dictum, Macron est président, quelle surprise !!

Noblejoué

@ Achille
@ Catherine JACOB

Achille dit de madame Macron :

"Il s’agit d’une « femme de tête », une véritable éminence grise. J’irais même jusqu’à dire que dans le ménage c’est elle qui porte la culotte.
Sur ce point elle se démarque de toutes les Premières dames de la Ve République."

Si cela est vrai, il se pourrait qu'il y ait non pas un philosophe-roi ou un roi-philosophe, mais un couple où l'un applique les préceptes de l'autre. On dit souvent que les hommes d'action, politiciens ou non, appliquent, plus ou moins, telle ou telle philosophie.
Là, le disciple n'interprétera plus à sa guise... Ce pourrait être intéressant à voir, selon les actions de l'un on pourra deviner les pensées de l'autre.

Deviro

@caroff | 06 mai 2017 à 20:53
"Comme le dit Richard Millet, "Macron est vide ; mais c’est un vide sémillant, donc acceptable, Macron est tout ce qu’on veut : de gauche, de droite, du centre, hétéro, homo, gendre idéal, fils rêvé, intello, pragmatique, « prodige », marié avec sa mère, mais pas encore père, et tout dévoué pour finir d’évacuer l’idée de nation française dans un « espace France » ouvert au grand rut migratoire et à la soumission" ! (chronique du 1er mai)"

Je crois que Richard Millet a un gros problème de prostate.
Vous-même, vous avez consulté ?

Giuseppe

@Mary Preud'homme | 06 mai 2017 à 19:53
"Demain, j'irai voter blanc en tenue de grand deuil car la démocratie est morte et la France veuve ! Cette élection à la présidentielle étant réduite à une simple chambre d'enregistrement.
Requiem..."

Euh... Là vous exagérez un peu, non ? Vous allez me rappelez l'Espagne des mantilles et du Caudillo, vous allez ressembler à tout ce que ce pays veut oublier... Portrait noir et blanc de pied, éventail à la main, on veut voir. Oubliez tout ça, flamenco, tapas et chuletas de cordero pour fêter un renouveau de notre classe politique, olé !

@Achille | 06 mai 2017 à 22:52

Je ne le crois pas, d'entrée sur Mediapart il a annoncé la couleur : des nouveaux venus plus une dose d'expérimentés, nous verrons c'est décisif.
La transparence que tout le monde attend, mais sans demi-mesure il a été clair avec Mathilde Mathieu. Très clair.

Puis une grande nouveauté, en plusieurs étapes jusqu'en 2020, suppression de la taxe d'habitation (à certaines conditions) - vraie révolution - avec une augmentation de la CSG, intelligence de vue de la société actuelle. Les maires et autres communautés serreront un peu la ceinture et donc moins de ronds-points inutiles la maîtrise des dépenses par la bande.

La mécanique visible sur la feuille de paye de la suppression de certaines charges, nouveau et gain immédiat de revenu sans passer par une usine à gaz.
Pour le reste une vision plus civile des progrès à effectuer, il insiste sur cette société civile qu'il veut faire participer, en espérant qu'on lui donne les moyens.

Nous avions un Réjoui nous aurons sans doute un entrepreneur "pas pour amasser" a-t-il dit, pour s'émanciper et créer, le challenge est immense, le hollandisme est bien mort, il ne faut pas se fier aux ralliements il n'est pas "une chambre d'hôtes" sinon il serait comme tous les autres.

Pour mon plaisir il a rappelé que Jaquattali était amené par certaines chaînes à commenter sur les plateaux son action, et lui EM de rappeler sèchement qu'il "n'était pas au coeur du réacteur".
En résumé le premier n'est au courant de rien de ce que nous faisons et de nos choix, qu'il reste donc à sa place.

fugace

@ boureau | 06 mai 2017 à 20:44
"Baroin ne m'inspire aucune confiance ! A moi non plus ! Et à E.M. sans aucun doute non plus.

Ses chaussures suffisent à s'en faire une première idée.

Hébergeur d'image

Regarde mes chaussures et tu sauras qui je suis.

Jean le Cauchois

@ Claude Luçon le 5 mai à 19:55
"Je peux m'abstenir et passer un dimanche tranquille chez moi"

Cher doyen, je comprends qu'à votre âge vous souffriez de troubles de l'élection... Je vais profiter de ma jeunesse relative pour aller faire ça entre cinq et sept. Bonne fin de semaine.

Exilé

@Pierre Blanchard
Vous ne connaissez pas ses liens avec l’extrême droite italienne rappelée plus avant sur ce blog ?

Et alors ?
Figurez-vous qu'il est possible d'être d'« extrême droite » et d'exceller dans sa spécialité.
Je préférerais pour ma part me faire opérer par un excellent chirurgien d'« extrême droite » plutôt que par un boucher gauchiste...

Pour le reste, point n'est besoin d'être psychiatre d'« extrême droite » ou pas pour s'apercevoir que le comportement de M.Macron pose problème.
De nombreuses personnes s'en sont rendu compte lors de ses diverses apparitions en public, y compris lors du débat qui était censé tourner à son avantage.

Même Rama Yade - qui ne peut être classée à l'« extrême droite » - s'en est inquiétée et a proposé que les candidats à la présidence subissent des tests similaires à ceux pratiqués lors de la sélection des futurs pilotes de ligne.

hameau dans les nuages

Ça c'était quand Bové était paysan :

https://www.youtube.com/watch?v=Ajtg9lQ-DBA

mais ça c'était avant, avant d'être élu européen.

http://www.liberation.fr/debats/2017/04/27/jose-bove-j-appelle-sans-aucune-retenue-a-voter-pour-macron_1565828

Efficace l'élevage d'eurocrates en batterie. Du plein air intégral il est retourné au hors sol de la caverne de Platon.

Catherine JACOB

@Achille | 06 mai 2017 à 22:52
« François Baroin, en tant que fils de franc-maçon et franc-maçon lui-même n’accorde aucune importance à la religion et s’en tient strictement à la loi de 1901 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Ceci étant il a le même comportement avec les autres religions, y compris avec la religion musulmane. »

Pouvez-vous me dire qui dans les gouvernements constitués sous Hollande n’était pas franc-maçon ou au moins proche d’une loge comme Christiane Taubira invitée à plancher au dîner annuel de la Grande Loge de France, la deuxième obédience maçonnique française : Dans quel monde vivons-nous ?

« Quand le SMIC polonais est à 450€ brut et le SMIC français de 1450€ brut, il y a forcément un truc qui coince. »

C’est le coût de la vie qui coince. D’où en effet, des taxes à l’importation de produits fabriqués dans des zones à SMIC peu élevées par des entreprises françaises délocalisées dans ce but, pourraient permettre de rétablir un certain équilibre… fiscal, lorsque cela ne mettrait pas en jeu la survie de ces entreprises, si ce n’est que seul le fisc du pays importateur, la France, en profiterait et non les travailleurs de France auxquels cet apport de taxes supplémentaire manquerait soit à être reversé dans les régions où le départ desdites entreprises a contribué à accentuer leur chômage, soit à inventer et rémunérer de nouveaux emplois de proximité dans ces mêmes régions, fonction des besoins régionaux et des profils des candidats à ces emplois ayant été mis au chômage du fait de la délocalisation.

« En fait c’est elle son premier coach et son rôle à l’Elysée sera très différent de celui de Carla Bruni pour Nicolas Sarkozy ou encore celui de Julie Gayet pour François Hollande. »

Vous voulez dire qu’elle ne cassera pas pour trois millions d’euros de mobilier d’Etat comme Valérie Trierweiler, qu’elle ne se rendra pas secrètement à Tripoli avec un responsable de l’Élysée pour visiter les détenus, puis à Benghazi pour voir les familles des enfants contaminés par le virus du sida, comme en juillet 2007 Cécilia Sarkozy, qu’elle ne prétendra pas à des postes pour lesquels elle n’est pas qualifiée comme Julie Gayet, qu’elle n’exigera pas d’entrer au gouvernement comme Ségolène Royal et qu’elle se contentera d’être la nouvelle grand-mère des Français comme Bernadette Chirac depuis le divan rouge de M. Drucker ou, comme Bernadette Chirac toujours et Claude Pompidou ainsi que toutes les épouses (et non de soi-disant First Lady à la dénomination imposée par les médias) de précédents Présidents de la Ve République, de créer des Fondations, style :
1. Fondation Claude Pompidou d’accompagnement des personnes fragilisées par la maladie, le handicap et le grand âge.
2. et Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France fondée par Bernadette Chirac pour la lutte contre la douleur, le rapprochement des familles, l’amélioration de l’accueil et du confort, le développement des activités, la prise en charge des adolescents en souffrance, la transition adolescents-jeunes adultes, ou encore
3. La Fondation Carla-Bruni-Sarkozy pour l’accès aux grandes écoles d’art pour des élèves issus de milieu modeste, l'accès à la culture et aux pratiques artistiques pour les enfants en situation de long séjour en hôpital, et la lutte contre l’illettrisme, ou encore
4. La Fondation pour l’enfance d’Anne-Aymone Giscard d'Estaing pour une éducation bienveillante au cœur du développement de l’enfant, lutter contre l’isolement des parents solos, le combat contre les violences faites aux enfants sous toutes leurs formes, enfin
5. La Fondation Anne-de-Gaulle pour accueillir, accompagner, aimer, aider les jeunes femmes handicapées mentales sans ressources.

caroff

@Trekker
"Ne justifiez pas votre poste de coopérant par son utilité, car il pouvait fort bien être occupé par un civil"

Certes mais c'était moins coûteux pour la France de couvrir le traitement minable du VSNA que d'assurer les trois quarts de la rémunération d'un civil !

Ne couvrez pas de cendres ceux qui légitimement voulaient échapper à la corvée du SN dans les années 1970...
Mon meilleur ami de l'époque envoyé près du lac de Constance m'avait écrit en m'enjoignant de l'éviter à tout prix.
Lui et moi avions été scouts à "l'ancienne" avec marches de nuit, opérations survie, levers à la totoche, inspections des sacs à dos tous les matins, etc. donc on avait l'impression d'avoir déjà goûté aux joies de l'armée !

Il m'avait raconté que son adjudant les avaient égarés en forêt et qu'il était incapable de se servir d'une carte et d'une boussole pour s'orienter. Mon camarde l'avait humilié en lui expliquant son erreur et pour récompense avait écopé d'une suppression de permission !

Très peu pour moi la fréquentation de cornichons de cet acabit !!

Patrice Charoulet

@caroff

L'écrivain que vous citez est une des meilleures plumes de l'époque. Il excelle dans le portrait féroce. On connaît sa crainte principale et vous la connaissez.
Il lui arrive, assez souvent, de sombrer dans le délire. Dans sa dernière chronique, par exemple, il va jusqu'à espérer qu'un "groupe d'officiers" prenne le pouvoir pour "remettre de l'ordre". C'est pour le moins improbable pour un grand nombre de raisons.

Achille

@ Régis ANTOINE | 06 mai 2017 à 23:54
"Pensez à vous faire photographier (en noir et blanc) et mettez la photo en ligne sur le blog !
J’espère que votre tenue de grand deuil inclut chapeau et voilette."

Je l’ai vue ce matin devant le bureau de vote. La voilà !


jlm

@boureau

Ah oui mais non : j'ai cité Le Figaro mais j'aurais pu citer n'importe quel autre journal. Si le FN n'était plus d'extrême droite il se serait dissous, la création de l'entité "Marine" a laissé planer un doute mais finalement c'est toujours sous les couleurs du FN historique que Madame Le Pen s'est présentée aux élections.

Popol

Pour rajeunir, j'ai vu sur la chaîne Histoire une reprise d'un débat Giscard vs Mitterrand.
Mitterrand (pas encore tonton ni même dieu) interroge Giscard sur son comportement en Jordanie en train de regarder à la jumelle les installations militaires israéliennes.
Giscard de répondre "vous n'êtes pas sans savoir que la photographie à laquelle vous faites allusion a été prise à Longchamp" !!

Popol

@ Wil

Depuis, Onfray est régulièrement moqué sur la radio d'Etat.

Wil

Il faudra bien qu'un jour, en France, ceux qui "savent" cessent d'être des lâches et prennent leurs responsabilités.
Quitte à crever.
C'est la survie d'une idée qui date de 200 ans qui est en jeu...
Nous mourrons tous à la fin...

Claude Luçon

@ Mary Preud'homme | 06 mai 2017 à 20:10

Merci du soutien.
Il faut être passé par là pour comprendre qu'on peut faire du mal aux gens, les blesser en leur rappelant des souvenirs douloureux.
Qu'on se coltine, ferraille, s'engueule entre vivants qu'importe, on est là pour riposter, s'excuser et se réconcilier le cas échéant.
Vous et moi et probablement quelques autres ici le savent.
Les morts eux ne peuvent pas !

@ Noblejoué | 06 mai 2017 à 18:55

Ne sommes-nous pas tous sur ce blog pour débattre, discuter, analyser et confronter nos points de vue une fois que Philippe a lancé le débat ?
Titiller l'autre de temps en temps donne de la vie au débat.
Les épouses ou compagnes de nos présidents n'ont guère été épargnées jusqu'ici, le trio de Hollande, Carla Bruni-Sarkozy et même Bernadette Chirac ont été l'objet de bien pire que Brigitte Macron, alors à quel titre serait-elle épargnée ?

@ Catherine JACOB

Vous êtes le Wikipédia du blog, ce qui est très apprécié par un curieux de mon genre.
Nous savons enfin pourquoi vous passiez des textes en japonais sur vos commentaires, il va falloir aussi nous avouer d'où vous sortez toutes ces infos.

Deux remarques :
Sur Freud et les psychiatres d'abord.
Par expérience je crois aux psychologues, pas au psychiatres dont on parle d'ailleurs de moins en moins. Ils ont en outre évolué en neuro-psychiatres qui ne traitent plus les gens à la Freud avec des mots et obsédés par la libido mais avec des médicaments. En entreprise un bon psychologue est un élément indispensable de la DRH, malheureusement ceux qui ne trouvent pas d'emploi en entreprises nous sont infligés à la TV.

Concernant la classification des grandes écoles et universités ensuite.
Il est ironique que ce soit les Chinois qui fassent une telle classification bien qu'ils soient un demi-siècle derrière nous, nous courent après, sans se rendre compte que nous courons plus vite qu'eux. Ils viennent de sortir leur premier avion dont tout, sauf la carrosserie, vient des USA et d'Europe, et qui volera, peut-être, en 2022, date à laquelle ils comptent mettre, aussi peut-être, un homme sur la Lune.

Pour le classement par le think tank anglais c'est évidemment plus sérieux et effectivement plus préoccupant pour nous.
Sauf que, ils oublient quelque chose de capital : universités et grandes écoles, d'accord ENA exceptée, sont maintenant liées les unes aux autres aussi bien en France, ParisTech par exemple, qu'à l'international.
Coté ingénieur, au moins, toutes les écoles sont liées parfois par groupes de 140 sur l'ensemble de la planète et échangent leurs étudiants. Nos écoles, en particulier X et A&M, créent des écoles soeurs en Allemagne, Maroc, Côte d'Ivoire et... Chine.
Un ingénieur français a été président de Caltech de 2006 à 2013, il a été recruté par l'Arabie Saoudite et est présentement président de l'Université des sciences et technologies du Roi Abdallah.
Une exportation qu'on oublie !
Je pense que Patrice Charoulet sera de mon avis pour le côté universitaire.

Classifier universités et grandes écoles indépendamment est dépassé pour deux raisons : cette coopération à l'échelle mondiale et le fait que le diplôme ne fait pas, n'a jamais fait, l'homme ou la femme. Dans ce cas aussi l'ENA est là pour le prouver, sinon nous serions bien gouvernés.
C'est la façon dont l'homme ou la femme l'utilise qui fait le diplôme.

Ce que personne ne voit, nos médias se taisent, et pour cause, est que le monde scientifique et universitaire est déjà depuis longtemps dans la mondialisation.
Il n'y a que nos administrations, ENA toujours en tête, qui bataillent pour n'en être encore qu'à la IVe République et qui sont incapables de gérer les organisations qu'ils ont créées il y a un demi-siècle.
Le CERN, créé avant l'UE, regroupe 22 Nations et fonctionne à merveille. L'industrie pétrolière de même, en 1956 sur un seul chantier d'exploration au Mozambique nous étions six nationalités différentes tous au niveau ingénieur. Airbus, Ariane et Rosetta, un peu plus jeunes, sont les produits de divers groupements de nations européennes, tous avec succès.

Je n'aime pas Macron mais il a raison sur au moins deux points :
- il faut que l'investissement privé dans nos pays, en Europe, soit redirigé vers la recherche qui n'est, chez nous au moins, que soutenue financièrement par l'Etat. Le jour où nous aurons compris et mis en oeuvre cela, nous ne traînerons plus derrière les USA.
- aller chercher ses ministres dans les entreprises, pas parmi ses copains de promo ENA (que j'espère avoir citée assez souvent ?).

Aujourd'hui deux mondes, en France, vivent en parallèle : politiques et fonctionnaires d'un côté, scientifiques et ingénieurs de l'autre. Le deuxième au XXIe siècle, le premier au XIXe en s'efforçant d'occulter le deuxième...

@ Pierre Blanchard | 06 mai 2017 à 21:34
"Vous ne connaissez pas ses liens avec l’extrême droite italienne rappelée plus avant sur ce blog ?"

Non je ne les connais pas !
D'où les sortez-vous ?
Donnez-moi vos sources, garantissez-moi qu'elles sont saintes et pures, les miennes en font un individu lambda qui, par son CV, ne semble guère être un clone de Mussolini et on ne voit pas pourquoi il définirait Macron de telle façon.
Un de mes deux contacts, un architecte, est franchement de droite et pourtant il n'en a pas connaissance.
A-t-il été payé pour ce texte ? Si oui par qui ? Poutine je parie !
Considérant l'attitude de nos médias il ne faut guère s'attendre à ce qu'ils en parlent.

Wil

@Mary Preud'homme | 06 mai 2017 à 21:17
"Encore une analogie qui tombe à plat...
Connaître un tant soit peu le célèbre ouvrage de Flaubert vous aurait évité d'écrire de telles âneries !"

Hmm, Mary, te souviens-tu de nos jours d'amours dans la suite de ce palace du bord du lac de Garde dont je ne me souviens plus du nom ?... Mon dieu, mes souvenirs se brouillent. De cet été torride, vain et pourtant d'une indescriptible communion entre deux êtres dans la fleur de l'âge et fous d'amour, toi, dans ta robe de jersey nero comme disait le créateur, décolletée dans le dos à la Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany's qui me permettait de te baiser la nuque avant chaque soirée, tu étais sublime. Moi dans cet innommable costume dont nous nous sommes moqués quand j'ai renversé mon White Russian dessus et que j'ai demandé à le faire laver par la direction.
Mon dieu, tellement de fous rires, tellement d'amour entre toi et moi.
Bref, quels jours merveilleux !
Tu étais moi, j'étais la même chose.
Nous étions nous, tu étais l'amour de ma vie. C'était beau comme du Kenny Rogers.

https://www.youtube.com/watch?v=3of2F1QXtKo

Je t'aime encore, je t'assure, Mary.
Comment as-tu pu !
Reviens Mary !... Haha !... Hmm... Tu vas voir combien je t'aime toujours.

Aliocha

@Catherine JACOB

Encore du complot ! Tant que les gens s'adresseront aux réflexes des gens plutôt qu'à leur conscience, comment peuvent-ils penser réformer. Je me fiche des affaires comme des entomologistes ouzbeks, qu'ils me pardonnent. La sanction du peuple est tombée, j'exerce ma guillotine institutionnelle, j'élimine le pire. J'ai compris, comme Fillon, Sarkozy, le sens des institutions du grand Charles, et ne me commets pas avec Mélenchon et tous les abstentionnistes qui n'ont pas assez de sens démocratique pour savoir accepter la défaite, et risquent l'avènement de systèmes totalitaires.

@√irgile

"Dans les ténèbres nichent les aigles et, sans frémir, les fils des Alpes sur des ponts légers, passent l'abîme..."
Patmos, Hölderlin.

Merci infiniment du partage sensible, non, la France n'est pas morte.

Régis ANTOINE

@Mary Preud'homme | 06 mai 2017 à 19:53
« Demain, j'irai voter blanc en tenue de grand deuil car la démocratie est morte et la France veuve ! »

Pensez à vous faire photographier (en noir et blanc) et mettez la photo en ligne sur le blog !
J’espère que votre tenue de grand deuil inclut chapeau et voilette.

hameau dans les nuages

@ Tomas | 06 mai 2017 à 20:23
"Si "on est chez nous" est un slogan qui vous convient, je ne vois de toutes façons pas grand-chose à dire. Je ne suis propriétaire de rien hormis mon logement, quant à la rue et au domaine public ils appartiennent à tous les Français, d'où qu'ils viennent."

Vos propos sont complétement stupides quoique conformes à l'homme nomade. J'aurais un sacré plaisir à pénétrer chez vous en toute amabilité et m'installer dans votre canapé en sirotant une bière de votre frigo. Puis m'endormir dans votre couche car je suis sûr que vous êtes un homme d'une grande bonté, humaniste ouvert aux autres et notamment votre appartement.

Que je sache déjà, la porte est une 3 points ou 5 points ? Ne me dites pas que vous n'avez pas de serrure ?

Peut-être un chti œilleton à la porte palière et un digicode à la porte cochère ? Mmmh ?

Allez dites-moi tout.

Je ne sais pas si c'est vrai mais votre petit chéri commencerait à avoir des ennuis comptables.

boureau

@ Tomas 06 mai 2017 20:23

Je connais cette information donnée par le HUF. Cet organe de presse (?) ou plutôt de complaisance sait sortir au moment opportun les 'nouvelles' qu'il faut.

Je ne puis - comme vous semble-t-il - me résoudre à laisser 40% de mes compatriotes en dehors de la vie citoyenne.

Cette attitude de l'autruche que vous revendiquez, nous conduit tout droit vers une sorte de guerre civile.

Moi je veux l'éviter à mon petit niveau. Car elle pourrait être terrible cette guerre : nous sommes un peuple violent, l'Histoire est là pour nous l'enseigner.

Nous sommes condamnés à porter cette croix pour les dix ans à venir. Et encore à condition que la situation économique se relève. Nous n'en prenons pas le chemin.

Quant au slogan 'on est chez nous', je ne le fais pas mien, je ne le trouve pas anormal, ni mettant en cause notre démocratie !!

En quelque sorte l'écume des jours...

Cordialement.

Mary Preud'homme

@ Wil | 06 mai 2017 à 21:17

Encore une analogie qui tombe à plat...
Connaître un tant soit peu le célèbre ouvrage de Flaubert vous aurait évité d'écrire de telles âneries !

Wil

@Tomas
"Je n'ai pas de solution, à part répéter aux gens qu'il s'agit d'un parti d'extrême droite avec tout ce qui va avec"... bla, bla, bla

Comme dit Onfray, le soi-disant "camp du bien" adore le FN parce qu'il lui permet de faire avaler au populo crédule n'importe quoi sous prétexte que si c'est pas ça c'est le fascisme, le nazisme, Hitler, etc., et le populo ignare et abruti par overdose de TV le croit et vote comme on lui dit de voter.
Et voilà comment la démocratie devient une dictature si on n'y fait rien avec l'aide passive de ceux qui s'abstiennent.
Bien vu !

Enfin, pour ceux qui ont vu l'escroquerie intellectuelle venir, ce qui reste une infime minorité généralement... Les autres se complaisant dans leur illusion de clairvoyance et surtout d'arrivisme et/ou de lâcheté.
En fait, les sages asiatiques avaient déjà tout vu.
"Quand on lui montre la Lune, l'idiot regarde le doigt".

anne-marie marson

@Giuseppe

Alors, on ne peut plus rigoler ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS