« NKM a de la classe ! | Accueil | L'ignoble de la Place Maubert est-il le seul coupable ? »

15 juin 2017

Commentaires

Savonarole

Mitterrand : "Chers compatriotes, je crois aux forces de l'esprit et je ne vous quitterai pas"
Bayrou : "D'où je serai, je vous aiderai de toutes mes forces"...

La similitude du trémolo est flagrante.

Il y en a un des deux qui ne se prend pas pour une queue de cerise.

Elusen

L’excès dans la sécurité et sécurisation :

« L’intention »
a) Disposition d'esprit, mouvement intérieur par lequel une personne se propose, plus ou moins consciemment et plus ou moins fermement, d'atteindre ou d'essayer d'atteindre un but déterminé, indépendamment de sa réalisation, qui peut être incertaine, ou des conditions qui peuvent ne pas être précisées.
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/intention

Donc le Canadien en question n’a eu que l’intention, il n’a même pas physiquement fait un mouvement pour partir en Syrie rejoindre Daech, il n’en avait que l’intention, une pensée qu’il a exprimée à des gendarmes de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC, le FBI canadien, le Canada étant un royaume dont le chef de l’État est la Reine Élisabeth, le procureur se dit aussi Avocat de la Couronne).

Ainsi au Canada des gendarmes organisent des espèces d’infiltration pour savoir ce que les gens pensent, leurs intentions, et peuvent sur ce fait les arrêter.

Autant lire la décision du juge, car j’ai ri à certains passages.
Canada - Province de Québec - District de Montréal
« chambre criminelle et pénale »
N° : 500-73-004401-168

Cliquez sur télécharger la décision, sur la droite :
http://citoyens.soquij.qc.ca/php/decision.php?ID=665CE529E6296CF537DD221B65CF1149&page=1

Elusen

Vous voyez, mon cher Monsieur Bilger, l’étrangeté de l’excès de sécurité.
Là, une personne qui n’a pas essayé d’aller en Syrie, mais qui a dit vouloir s’y rendre à des policiers sous couverture, ben il vient d’être reconnu coupable et risque dix ans de prison.

http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7740406/?seektime=67

Noblejoué

@ Xavier NEBOUT

A mon tour de vous remercier. Pourquoi ne l'ai-je pas fait plus tôt ? J'avais peur de rallumer la querelle.

Dans cette peur, j'ai enduré celle de passer pour coupable d'ingratitude ! Pourtant, cette tare me dégoûte, vous pouvez me croire. Ainsi, un jour j'ai défendu ici quelqu'un d'attaqué injustement, et à qui nous devons tous des commentaires érudits et plaisants. Après l'opposant m'a dit que cette personne se défendait bien. C'est possible, mais je ne crois pas qu'elle l'ait fait alors... Alors sauf si je croyais être comme l'ours de la fable, ce qui est trop vexant pour qu'on le pense facilement, comment ne pas essayer de l'aider ?

Cependant, j'ai pris le risque de vous faire croire que vous aviez rencontré de l'ingratitude, ce qui est toujours douloureux.
Je vous présente donc toutes mes excuses.

Aliocha

@Xavier NEBOUT | 20 juin 2017 à 09:54

Merci pour la médiation.
Quant aux souffrances qui closent les oreilles des malentendants, la meilleure des médecines :
https://www.youtube.com/watch?v=yPJ1ybWo09s

"Les prophètes prophétisent avec fausseté, Les sacrificateurs dominent sous leur conduite, Et mon peuple prend plaisir à cela. Que ferez-vous à la fin ?"
http://saintebible.com/lsg/jeremiah/5.htm

Xavier NEBOUT

@Claude Luçon

Il y a eu beaucoup de dits "collabos" qui étaient sincères en pensant que l'avenir de la France était dans une alliance avec l'Allemagne, contre les Russes, et même sur le plan idéologique.
Ceux qui aujourd'hui sacrifient leur vie dans leur guerre sainte contre nous le sont probablement aussi.
Traiter ses adversaires comme des gens malhonnêtes alors qu'il n'en est rien, est idiot et stérile.

Commençons donc par ne plus cautionner Israël dans son attitude à l'égard des Palestiniens ...
Sans aller s'agenouiller devant les potentats algériens, on peut quand même reconnaître certaines "bavures" comme à Sétif, et que notre manière de fuir nos responsabilités en 62 relève du crime sinon contre l'humanité, du crime de guerre.

Nous n'étions pas non plus obligés de ne pas reconnaître le FIS comme élus légitimes, et si on compte le nombre de morts qu'a causés cette bévue, on a de la marge avant de jouer les victimes.

Bref, ce n'est pas un coup de balai qu'on doit passer devant notre porte avant de faire la morale aux musulmans, mais un sacré tas d'ordures à enlever.

Ce qui n'enlève rien au fait qu'on ne doit pas se laisser envahir.

Xavier NEBOUT

On dirait que Garry G a un successeur. Il y a ainsi des gens dont l'utilité est de permettre aux autres de se trouver très intelligents.

Elusen

@ Xavier NEBOUT | 20 juin 2017 à 09:54
« Savoir que les Néandertaliens étaient blancs et les Cro-Magnon noirs est interdit depuis que les races n'existent pas. »

Qu’est-ce que c’est que cette imbécillité ?
Vous sortez cela d’où, vous ?!
Mettez-nous une source !

La race est un concept politique pour gouverner des populations par une fantasmatique hiérarchisation.
Un concept politique, un truc qui relève de la pensée, donc certainement pas de la science.

La génétique a prouvé que cela n’avait aucune réalité.

C’est comme affirmer : Savoir que les Néandertaliens étaient de droite et les Cro-Magnon de gauche est interdit depuis que Macron a affirmé le slogan du FN : ni droite, ni gauche.

@ Trekker | 19 juin 2017 à 18:40
« Le problème avec les sources universitaires que vous citez, c'est qu'elles ne traitent chacune que d’un aspect précis et fort limité de l’histoire de la Gaule. »

Des sources qui font plus de 2000 pages que vous auriez lues en 24 heures !
À part ça, le problème ce n’est pas vous, mais les autres !

Xavier NEBOUT

@Trekker

Bam ! Dans le piège ! C'est sous la poussée des Huns que se produisirent les migrations vers la Gaule.
Et lorsque l'on dit "jusqu'en Bretagne", en français, ça veut dire Bretagne comprise.
Vous êtes bizarre quand même, à nous faire des cours d'histoire qui sonnent faux pour peu qu'on ait quelques souvenirs scolaires et lu un peu.

@Aliocha et Noblejoué

Ne vous disputez pas. Le polythéisme au sens que l'on veut nous faire entendre pour nous faire prendre les anciens pour des idiots n'a jamais existé.
Dyospitar, Zeus, Jupiter, ont de tout temps été chez les Indo-Européens le seul Dieu le père au sens où nous l'entendons, et ce qu'on appelle des dieux sont les principes et symboles propres à induire des états d'âme - principes pour les dieux, idées pour les déesses.

@Noblejoué

Savoir que les Néandertaliens étaient blancs et les Cro-Magnon noirs est interdit depuis que les races n'existent pas.

Dans un instant d'égarement, Yves Coppens nous avait révélé qu'on ne reconnaîtrait pas un Néandertalien d'il y a 100 000 ans dans la rue. Depardieu semble être un Néandertalien d'époque.

Autrement dit, ça fait quelques dizaines de milliers d'années que les Africains nous envahissent lorsqu'on n'est pas assez fort pour les refouler.
Vive JMLP le Néandertalien !

Aliocha

@Noblejoué

Basta, on dira que c'est moi qu'a commencé, gamin !
L'amour est l'unique chemin, le reste est mauvaise foi.

Noblejoué

@ Elusen - et ses critiques

Relativisons. Nous avons tous pris la place du Néandertalien si nous avons un peu de lui en nous.

C'est d'autant plus poignant qu'à chaque découverte on lui découvre des qualités qu'on lui déniait autrefois... Comme ces humains étaient peu nombreux, apparemment avec moins d'échanges lointains que nous, mais presqu'au même niveau technique, on peut penser qu'ils étaient plus intelligents et créatifs que nous.
Etre presque pareil avec moins de moyens divers, n'est-ce pas être doué de plus de moyens cognitifs ?
Si oui, on pourrait dire que la décadence, ce serpent de mer qu'on n'a jamais prouvé, serait avéré, et qu'on en serait bénéficiaire... Ironique.

Sinon, existe-il un ouvrage ou un article de synthèse sur cette question de peuplement de ce qui allait devenir la France ?

Noblejoué

@ Aliocha

D'abord relever le gant.

"Aimer son prochain n'est pas chercher à s'en faire apprécier, mais instaurer avec lui une relation d'échange"

Vous m'avez attaqué injustement, j'en déduis que vous ne m'appréciez pas. Logique. Qu'on m'apprécie ou pas, je dis ce que j'ai à dire. Si j'essayais de me faire apprécier à toute force, je n'écrirais pas ce que j'écris.
Je ne l'aurais pas mentionné (attendre que les injustes s'excusent interdit de leur parler donc leur laisse le terrain ou essayer de convaincre quelqu'un qu'il est dans son tort est lui faire le crédit d'en être capable malgré des preuves inverses) si vous n'aviez trouvé pertinent de me balancer définition et probablement morale par cette phrase.

Alors aimer son prochain, c'est avoir une relation d'échange malgré cela, ne pas jeter la porte au nez, par exemple, de quelqu'un qui m'a dit que René Girard n'était pas pour moi, peut-être ? Qui nie la dangerosité spécifique du monothéisme avant, finalement, de la reprendre à son compte avec ses propres mots, mais sans le dire ?

"Donc, ce que vous décrivez comme monothéisme est une tentative de perpétuer les anciens schémas de pouvoir, effectivement voués à l'échec"

Ensuite le fond : monothéisme et victimes.

Il n'y a pas que moi qui remarque la dangerosité spéciale du monothéisme, de l'unique... C'est comparable au plan politique à une concentration de pouvoir entre les mains d'un seul.
Quand on est aussi prudent que moi, genre équilibre des pouvoirs, il y a de quoi s'inquiéter.

Je vois le bien, défense des victimes, le mal, la concentration de pouvoir.
J'alerte sur le mal quand je le vois : concentration des pouvoirs dans tous les domaines existants, et défense des victimes. L'un ne va pas sans l'autre, plus on a de pouvoir, plus on peut abuser de victimes, et quand le mal est sur le point d'être fait, en cours ou à réparer, défense de ces dernières.

Je ne dis pas que le monothéisme n'ait fait que du mal, et quand bien même il aurait un tel passif, je ne suis pas un fantôme réclamant de se venger des fils sur les pères.
Je pointe qu'il est spécialement dangereux. Et donc qu'il faut demander au porteur du danger de se surveiller.

Le monothéisme est, selon moi, un mouvement d'unification du divin... Il est donc dangereux, l'unité se faisant en général par la violence, bénignement en déclarant tel hérétique, ou plus définitivement quand on se laisse davantage aller.
Si le monothéisme n'avait pas dénoncé le mécanisme du bouc émissaire, il serait moins dangereux et moins beau. Il serait néanmoins encore dangereux. Si des gens croient que seul le dieu Le Seul existe, ils seront tentés de dire que les autres sont des démons, leurs adorateurs aussi, usurpateurs... Les usurpateurs vous volent, vous provoquent, non ? Donc on les attaque, c'est quasiment mécanique. J'espère que je n'ai pas l'air de juger. Je ne tiens pas à croire en un tas de dieux et encore moins un, cela exerce des pressions dangereuses sur soi donc sur les autres. Cela peut donner de l'allant mais pousse à l'injustice, je préfère encore me traîner.

"Aimer son prochain n'est pas chercher à s'en faire apprécier, mais instaurer avec lui une relation d'échange"

Même si c'était destiné à occulter que vous avez commencé à m'attaquer et que je ne faisais que le commémorer (non comme victime, je rends coup pour coup) mais pour établir mon bon droit, votre définition en vaut une autre.

Mais là où je ne suis pas d'accord, c'est là :

"Il suffit d'y croire."

Pour la croyance, dans quelque domaine que ce soit, vous tombez assez mal. Incroyablement mal, même.
Enfin, disons que j'essaie de faire ce que j'ai à faire sans.

La vie, c'est faire avec, c'est faire sans.

Trekker

@ Xavier NEBOUT | 19 juin 2017 à 10:13

Je n’ai pas écrit que les Francs conquirent la Bretagne, qui était dès le milieu de l’an 500 rattachée au royaume dit de Paris, mais ils étendirent sur elle leur influence-tutelle ; mais elle resta relativement autonome. D’où le fait que j’ai déjà écrit que l’extension de l’empire des Francs fut avant tout le fruit d’alliances et de mariages inter-peuples de ces chefs.

Hormis l’Austrasie qu’ils avaient conquise, toutes les autres régions contrôlées par eux et même la Neustrie (Bassin parisien, Normandie et pays de Loire actuels), étaient loin d’être synonyme de peuplement franc significatif, elles étaient assimilables à ce que nous appelons actuellement une mainmise étatique. Ne pas confondre conquête d’un Empire assortie de batailles, avec peuplement de celui-ci par le vainqueur.

Quant aux Huns, estimés à 500 000 personnes et seulement 50 000 guerriers, ils n'eurent par contre aucune influence sur le peuplement de la Gaule car ces 50 000 guerriers n'y firent qu'un tour de piste et furent rapidement refoulés - bataille des champs Catalauniques - sans avoir fait souche.

@ Elusen | 19 juin 2017 à 09:19

Le problème avec les sources universitaires que vous citez, c'est qu'elles ne traitent chacune que d’un aspect précis et fort limité de l’histoire de la Gaule. Vous en déduisez des généralités qui manquent cruellement de rigueur et donnent dans l’incohérence : addition de recherches sur des sujets précis et sans rapport entre eux ; cela pour tenter de démontrer votre postulat.

Xavier NEBOUT

@Trekker

Il faut bien connaître un sujet pour le résumer, et vous, vous résumez sans vous donner la peine de le connaître.
La Bretagne... pas de chance, les Francs ne devaient pas aimer la pluie... Les Huns, ça ne vous dit rien ?
Ceci dit, vous êtes un artiste dans la capacité à rebondir pour noyer vos erreurs.

Elusen

@ Trekker | 18 juin 2017 à 19:54

« Parallèle », c’est vous qui faites usage de cette terminologie, pas moi !
Vous mettez trop facilement sur le compte des autres vos propres propos !

Il n’y a que vous ici qui ayez affirmé que celui qui est mandaté pour commettre des génocides n’est pas responsable, que c’est le commanditaire qu’il l’est.
Barbie et Eichman ont dit la même chose que vous !

« L’article que vous citez est fort intéressant et documenté, contrairement à nombre d’élucubrations d'Elusen »

J’ai mis quatre sources écrites par des chercheurs universitaires et l’autre trouve le moyen d’affirmer que rien de ce que j’ai indiqué n’est documenté !

Trekker

@ Robert | 18 juin 2017 à 15:40
http://lefauteuildecolbert.blogspot.fr/2017/05/celtes-galates-et-gaulois-mercenaires.html serait de nature à concilier les analyses divergentes de Trekker et Elusen...

L’article que vous citez est fort intéressant et documenté, contrairement à nombre d’élucubrations d'Elusen, mais il ne contredit nullement mon commentaire du 16 juin 2017 à 21:59. Ce dernier ne traitait pas de l’époque antérieure, où des tribus celtes servirent de mercenaires pour l’Empire romain. D’ailleurs elles furent loin d’être les seuls « barbares », dénomination des non Romains donnés par ceux-ci, à servir d’auxiliaires au profit des légions romaines. Au début de notre actuel premier millénaire, l’armée de Rome comptait en son sein a minima près de la moitié d’auxiliaires ou mercenaires issus de divers peuples : de l’Asie mineure à l’Angleterre en passant par la côte nord de l’Afrique. Le terme « barbare » était réservé par Rome aux peuples germains, parfois à ceux Celtes voire à quelques autres.

@ Elusen | 18 juin 2017 à 12:54

Là vous faites fort, faire des parallèles entre les Frekkrs et Klaus Barbie ou Eichmann !

De nouveau vous persistez dans l’erreur historique, car vous osez maintenir que les Frekkrs ont commis le génocide des Albigeois. Est-ce dû à votre francophobie délirante ? Ou une volonté d’absoudre la papauté, et donc l’Eglise d’alors d’être l’initiatrice de ce génocide ?

Désolé mais les digressions viennent seulement de vous, elles vous servent à ne pas répondre sur les faits précis que je citais.

@ Xavier NEBOUT | 18 juin 2017 à 10:58
...sur les grandes invasions et les Francs sont excellents à ceci près que l'aspect démographique est quelque peu absent, mais suffisant pour que le décalage avec votre analyse permette de qualifier celle-ci de fantaisiste...

Mais l’aspect démographique ou plus précisément quantitatif est primordial, quand on traite des « grandes invasions » * au tournant des Ve et VIe siècles. Les Francs n’étaient approximativement que 100 000, dont environ 20 000 guerriers. Ceux-ci ne représentaient qu’un quart à un cinquième de l’implantation germanique en Gaule romanisée : tous ces Germains issus des « grandes invasions » n’étaient au total que 400 000 à 500 000 personnes.

* Celles-ci résultèrent avant tout d’une mini glaciation en Europe, et cela pendant au moins un siècle dans sa moitié est : les cultures agricoles devinrent fort aléatoires, et ses principaux grands fleuves (Rhin, Elbe, Danube, etc.) pris par les glaces six mois sur douze. Ce dernier phénomène permit alors à diverses tribus germaniques de franchir aisément ces obstacles naturels, mues par l’espoir de trouver des apprivoisements abandonnés : des précurseurs de nos actuels et futurs réfugiés climatiques.

Chiffres à rapporter celui de la population de la Gaule, à la chute de l’Empire romain - au V° siècle - elle est évaluée à environ huit millions d’habitants. De plus la Gaule d’alors était plus étendue que la France actuelle car elle comptait entre autres la Belgique lieu principal d’implantation des envahisseurs francs.

20 000 guerriers francs, même deux à trois siècles après, ne devaient guère atteindre le double, et cela vu la mortalité infantile et la durée moyenne de vie. Comment pouvaient-ils massacrer dans les siècles suivants huit millions de Celtes, et accessoirement 100 000 Wisigoths (postulat d'Elusen) compte tenu de l’armement de l’époque, et même procéder à leur asservissement ? Certes les Francs étaient de farouches guerriers, mais n’avaient pas et de loin l’organisation-discipline-tactique des ex-Légions romaines : outil militaire inégalé jusqu’aux environs des XIIe-XIVe siècles.

Ils étendirent leur royaume au fil des siècles jusqu’au Bassin parisien, puis à la Normandie et à la Bretagne, ce qui donnera alors naissance à la dynastie des Mérovingiens, puis des Carolingiens. Bien sûr tout cela fut assorti de batailles locales, mais avant tout le résultat d’alliances, mariages intertribaux entre chefs, et conversion au christianisme. Ce dernier fut probablement un des facteurs principaux, lié à l’évangélisation de ce qui n’était encore que la Gaule, qui leur permit de prendre le contrôle étatique de ce qui sera l’embryon de la France ; au sens géographique bien évidemment.

Aliocha

@Noblejoué

La révélation de la violence ne l'abolit pas - je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive - mais la déchaîne, car elle ôte à l'humanité sa protection sacrificielle. Voilà ce que les révélations ont entraîné, plaçant chaque individu face à sa propre violence, et à trouver les moyens de sa résolution.

Donc, ce que vous décrivez comme monothéisme est une tentative de perpétuer les anciens schémas de pouvoir, effectivement voués à l'échec car démonétisés par la révélation, et non le message d'un Dieu unique et bienveillant, miséricordieux, envoyé à sa créature pour lui indiquer le chemin d'une issue possible, lui laissant le choix, ou non, de poursuivre l'aventure.

C'est donc au niveau de la conscience individuelle que cela se joue, pas au niveau politique, l'éducation des individus leur permettant d'accéder à ce choix. Il n'y a pas de dieux vengeurs ni de père sévère, il y a la possibilité laissée à l'homme de renoncer à son désir mimétique de domination et d'amour du pouvoir, pour accéder au pouvoir de l'amour, obligeant les croyants à ne plus croire, au sens archaïque du terme, c'est-à-dire ne plus croire en la violence. C'est en ce sens qu'on peut prendre la phrase de Girard : le christianisme, c'est l'incroyance.

Il ne s'agit donc pas d'organisation mondiale de pouvoir politique dont parlent les papes depuis Jean-Paul II, remarquez que je parle des papes et non des Eglises, mais du pouvoir qu'a l'amour dans le cœur de chacun d'entre nous, affirmant qu'il est possible au niveau du monde de se gouverner soi-même, synonyme de renoncement à gouverner les autres, que là est le début d'une solution future pour l'humanité, et qu'aimer son prochain n'est pas chercher à s'en faire apprécier, mais instaurer avec lui une relation d'échange équilibré.
Il suffit d'y croire.

Elusen

@ Claude Luçon | 18 juin 2017 à 13:00
« Si la France n'existe pas, comme argumente Elusen, contre qui les Anglais se sont-ils battus pendant cent ans et les Allemands par trois fois en moins d'un siècle ? »

Ah bon, j’ai écrit cela ?!
Surprenant que vous ne le prouviez pas !

En fait, vous seriez une personne excessivement limitée dans la compréhension de la langue française, ou tout simplement un fou, comme ceux qui affirment que Dieu leur parle ?

J’ai beau lire les définitions d’inventer, d’invention, nulle part il n’y est dit que ce serait synonyme de : ne pas exister !
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/invention

Robert

Peut-être que ceci :
http://lefauteuildecolbert.blogspot.fr/2017/05/celtes-galates-et-gaulois-mercenaires.html serait de nature à concilier les analyses divergentes de Trekker et Elusen...

caroff

@hameau dans les nuages
"Où voulez-vous en venir ? Qu'ayant selon vous au moins sept descendants d'arabes dans mon arbre généalogique cela devrait bien se passer ? Oui je sais que c'est stupide et mesquin mais je raisonne au niveau de ma lilliputienne personne."

C'était avant qu'ils soient devenus musulmans, ils étaient donc moins agressifs...
Elusen me fait penser à الحسين

hameau dans les nuages

@ Elusen

Où voulez-vous en venir ? Qu'ayant selon vous au moins sept descendants d'arabes dans mon arbre généalogique cela devrait bien se passer ? Oui je sais que c'est stupide et mesquin mais je raisonne au niveau de ma lilliputienne personne.

On fait quoi ? "Celui qui m'assimile, il meurt"

https://vid.me/uC4s

Noblejoué

@ Aliocha
"Or, selon Girard et quand on le lit jusqu'au bout, ce sont les religions monothéistes qui permettent d'en dégager la révélation."

Ce n'est pas parce qu'elles révèlent cette violence qu'elles l'abolissent. Un jour peut-être ? Je parle du passé et du présent, non du possible ou du futur.
Cette manie de confondre les FAITS et les POSSIBLES ! Ses souhaits et les réalités, ses désirs et les probabilités !

Les monothéismes ont renforcé la violence pour deux causes.

1 - et ça je ne leur reproche pas - parce que moins on croit au bouc plus on en fait.

2 - le monothéisme CROYANCE EN UN DIEU UNIQUE augmente terriblement l'intolérance. Quand ce n'est pas un monothéisme, c'est un autre qui nuit au monde, croisade, djihad...
Ce n'est pas par accident historique que l'intolérance est augmentée. C'est sa nature, l'unique exclut le divers, exclut l'autre. Une vérité, une autorité politique pour la servir à moins que ce ne soit l'inverse, ou les deux simultanément, et ça m'est, en fait, parfaitement équilatéral.

La croyance en un dieu unique est dangereuse, nullement prouvée, et n'apporte rien au monde, contrairement à l'effort de ne pas faire de victime.
Ceux qui parlent de vérité en nous vendant le monothéisme feraient bien de s'en rappeler, pour changer.

On interdit des choses bien moins dangereuses. Je ne suis pas pour la prohibition, mais enfin, ce n'est pas parce que c'est autorisé voire encouragé que ce n'est pas délétère.
On est bien obligé de répéter et marteler face au déni de réalité qui va contre ce constat. Je ne le rappelle pas pour rien, seulement éviter le pire, excusez du peu.

De nos jours, on fait des messages de prévention pour n'importe quoi. L'obésité, par exemple. Mais si un type est obèse, il ne tue pas son voisin.
L'intolérance monothéiste, dans le cas le moins grave, infériorise un tas de gens, monothéistes d'une autre chapelle, femmes, homosexuels et autres, ou tue, tout simplement.

Mais si on fait un message de prévention pour mettre sa ceinture de sécurité, c'est super, si on dit que le monothéisme va peut-être conduire à des guerres de religion et à une destruction de la liberté, non, on est mauvais.
Pourtant, qui ne met pas sa ceinture risque sa peau, qui pousse la logique monothéiste à son terme détruit celle de l'autre.

Vous savez, la croyance n'est qu'une croyance, une attente, et nullement un savoir.
Le savoir suffit pour distinguer qu'on risque de faire des victimes.

La croyance suffit pour embraser le monde.
Ce qui est à surveiller est donc la croyance. Le savoir sur les victimes s'est diffusé, la croyance est non seulement inutile mais dangereuse. De plus en plus dangereuse, même. Avec la mondialisation, les gens s'inquiètent de la pollution ? Il y a pire, la rencontre de plus en plus fréquente des croyances, d'où concurrence inévitable de malades de la maladie de l'unité qui veulent en infecter le monde.
Il y a évidemment les monothéistes.

Et ceux qui veulent un gouvernement mondial.
Comme ça, en cas de tyrannie, elle ne pourra jamais être renversée. Super !

Qu'est-ce qu'on peut faire au milieu de ces destructeurs par l'unité ? Quand ils ont pris le pouvoir, les monothéistes, les prier de bien vouloir se surveiller, pour changer.
Quand ils ne l'ont pas encore, les promoteurs de gouvernement mondial, essayer de décrédibiliser l'idée.

L'unité ? Possibilité de destruction totale. Que vous m'appréciez ou non est franchement très relatif face à de tels enjeux.

Claude Luçon

Tout ce débat pose un problème !
Si la France n'existe pas, comme argumente Elusen, contre qui les Anglais se sont-ils battus pendant cent ans et les Allemands par trois fois en moins d'un siècle ?
La solution est peut-être suggérée par :

@ Robert | 17 juin 2017 à 22:07
"Au fond, ce type de discussion revient d'une certaine manière à celles sur le sexe des anges..."

Bien sûr ! Je n'y avais pas pensé ! Elusen est un ange dans son univers parallèle où le sexe n'existe pas ! De son point de vue Angleterre et Allemagne n'existent pas non plus, bref le monde n'est qu'une illusion.

@ Trekker | 18 juin 2017 à 01:17

En premier réflexe j'allais applaudir votre réponse à Elusen :
"Désolé mais vous me paraissez être un sacré cuistre, et qui balaye sans un minimum de cohérence et de rigueur....."

Confondre "habitant" et "kilomètre-carré" manque un peu de cohérence et de rigueur.

Mais j'avais déjà lu le commentaire de Robert et me suis dit qu'il correspondait plus à ma supposition qu'Elusen vient d'un univers parallèle.
Si le futur prouve qu'il est terrien malgré tout, alors j'en reviens à votre commentaire, n'ayant jamais rencontré d'ange sur terre jusqu'ici.
Encore que... au train où vont les élections nous en avons maintenant peut-être un à l'Elysée !
Il fallait casser la baraque république disait Fillon, c'est fait !
Mais on est en train de remplacer la République par une nouvelle religion avec Bayrou dans le rôle du Saint-Esprit, de Mahomet ou de Bouddha suivant la nouvelle croyance.

Elusen

@ Trekker | 18 juin 2017 à 01:17

Bien sûr que si, ils l’ont fait !
L’on ne dépose pas les personnes de leurs terres en le demandant gentiment !
« Bonjour, je suis votre voleur et je vais vous expulser de votre terre, désormais c’est la mienne, alors dégage ! »
Et les Celtes et Wisigoths auraient selon vous accepté.

Les Frekkrs ont massacré et ont soumis les survivants !

Quant au truc pathétique du les Frekkrs n’étaient que des employés, c’eut été l’excuse de Klaus Barbie, ou encore Eichmann : « je ne suis pas un monstre, j’ai exécuté les ordres ».

Si vous payez un tueur pour qu’il exécute une autre personne, vous prétendez n’avoir rien fait, vous ?!
Les Frekkrs ont commis un génocide sur les Albigeois, les Saxons et quelques autres peuples qui se trouvaient sur leurs chemins.

Mon propos a toujours été que le peuple de France est un mythe, une invention, que sur cette surface géopolitique, il y a toujours eu plusieurs peuples et que les actuels possédants d’un statut juridique nationalité française, doivent inclure les moyen-orientaux, les Judéens dans leurs arbres généalogiques.

Ainsi, la digression vient de vous, puisque vous cherchez à changer de sujet.

Et puisque vous voulez de l’injure, vous êtes à Émile Louis ce que l’honneur est à Marc Dutroux !
Alors heureux dans l’injure ?!

Xavier NEBOUT

@Trekker

Les articles de Wikipédia sur les grandes invasions et les Francs sont excellents à ceci près que l'aspect démographique est quelque peu absent, mais suffisant pour que le décalage avec votre analyse permette de qualifier celle-ci de fantaisiste.

Animismes, "surnaturel" et spiritualité, accéder au ciel de son vivant ou après la mort... là fut le grand sujet, du temps où le monde était civilisé.

Aliocha

@Noblejoué

Vous admettez l'hypothèse du bouc émissaire. Or, selon Girard et quand on le lit jusqu'au bout, ce sont les religions monothéistes qui permettent d'en dégager la révélation. Être critique n’exonère pas de l'intelligence sensible, et refaire pour la énième fois la longue liste des exactions cléricales, que je n'ai jamais contredite, pour exclure les monothéismes, est un contresens, un sophisme, une erreur, c'est confondre la vérité des textes avec leur représentations humaines institutionnelles, ce serait comme exclure le gaullisme parce que Dupont-Aignan s'allie à Marine Le Pen.

Alors, après m'avoir interrogé, puis apostrophé, enfin tombé dessus à bras raccourcis car je dénonçais cette inconséquence que vous partagez avec beaucoup dont certain que je ne nommerai plus, le fait de prétendre ne pas écrire pour moi, de m'accuser de botter en touche, est une forme d'aveu de votre part, et plus vous vous débattez, plus vous vous enferrez à l'hameçon de la réalité. En ce sens, décrire notre dispute suffit à ma démonstration. Vous venez me chercher, vous me trouvez, et vous déchaînez contre moi, prétendant que, tel l'inquisiteur monothéiste que je serais, je suis la preuve vivante des errances cléricales, alors que je les dénonce comme vous, essayant malgré vous de décrire cette vision de l'enfermement de la vérité monothéiste dans les hauts murs des institutions qui la portent, essayant bien humblement de la libérer sans l'exclure, car elle est, à mon sens, le seul chemin pour l'humanité d'apprendre à se passer de sa violence atavique.

Trekker

@ Elusen | 17 juin 2017 à 14:57

J’observe que dans vos multiples digressions vous vous gardez bien de contester mes propos, à savoir que les Francs n’ont pas massacré les Celtes et les Wisigoths et n'ont qu'au plus livré quelques batailles contre eux.

Quant au massacre bien réel des Albigeois, là encore vous ne réfutez nullement les quelques précisons que j’ai apportées. Il ne fut pas le fait des Francs en tant que tels, ceux-ci étaient alors agrégés depuis quelques siècles avec les autres peuples habitant le pays de langue d’oïl, qui correspond à environ la moitié nord de la France actuelle. Mais avant tout ce massacre des Albigeois, des hérétiques refusant de s’amender aux yeux de l’Eglise, fut initié et plus qu’encouragé par la papauté.

Je ne vois pas du tout ce que viennent faire là les bannissements de l’Empire romain à destination de la Gaule ou des Gaules. Pour ce qui est de la présence de Judéens en Gaule, et cela au début du premier millénaire, il est attesté par nombre d’historiens qu’ils se résumaient à deux petits foyers juifs, et cela dans l’actuelle Marseille et à Lyon. Ceux-ci étaient en majorité des marchands, certes il est possible qu’en leur sein aient figuré quelques bannis...

Désolé mais vous me paraissez être un sacré cuistre, et qui balaye sans un minimum de cohérence et de rigueur plus d’un millénaire d’histoire de la Gaule puis de la France. Vous êtes à la science historique ce que Donald Trump est à la géostratégie !

Claude Luçon

@ Elusen | 17 juin 2017 à 13:04
Vous me répondez,
@ Claude Luçon | 16 juin 2017 à 18:25
« Vous confondez ethnie et nation. »
"Faux !
Puisque je n’en ai jamais parlé, je ne risque pas de confondre ces choses."

Relisez l'Elusen du 16 juin 2017 à 15:28 et redites-moi qu'il ne parlez pas d'ethnies dans la nation France sur son texte. Mais après tout vous êtes peut-être deux, et même doué d'ubiquité, genre Mélenchon ?

Lorsque vous écrivez en plus :
"Elles ne peuvent avoir envahi le pays, puisque France est le nom du pays, qu’il se rattache à une surface géopolitique et que la France ne s'est pas constituée il y a 2000 ans !
La première fois où un pays, largement plus petit que l’actuel qui fait dans les 12 à 13 millions de km2, apparaît, c’est en 1260 !"

...est-ce pour la France ?
Ce pays dont le nom est la France de 12 à 13 millions de Km2 en 1260 ?
Une France "largement plus petite" que celle des 543 965 km2 d'aujourd'hui ?

Cher Elusen je ne sais pas qui et où vous êtes mais certainement pas sur la planète Terre. Un univers parallèle peut-être ?
Sur Terre il y a une France, des Français et des kilomètres carrés différents des vôtres. Il y a même eu une Nouvelle France avant que les Britanniques ne la rebaptisent Canada.
Dans votre univers parallèle appelleriez-vous les habitants : Km2 par hasard ?

D'après Wikipédia : "La France de 1328 était géographiquement plus petite qu'aujourd'hui mais avait déjà entre 18 à 20 millions d'habitants, niveau qui ne sera dépassé qu'au début de l'Époque moderne"

Ceci explique peut-être cela !
Mais il va falloir que vous informiez Wikipédia que la France n'a jamais existé.

@ Elusen | 17 juin 2017 à 14:57
"Enfin La France est une invention, le peuple français aussi, l’histoire de ce territoire et des peuples, des religions principalement polythéistes qui le composent est bien plus compliquée que ce que les uns et les autres vous avancez.
Comme l'eut dit en son temps Voltaire : « Les hommes s’inventent des dieux pour justifier leurs actes » j’y ajouterai qu'ils s’inventent aussi des identités !"

Bob ! Voilà enfin une explication, vous êtes la réincarnation de Voltaire.
Papoter avec Voltaire voilà qui est flatteur.
A propos il était quoi Voltaire ? Car c'est à ne plus rien y comprendre !

Compromettons !
Faisons remonter la France et les Français à vos 1260 ans, ça me va !
D'autant plus que si une grosse comète, peut-être issue de votre univers, ne nous était pas tombée sur la tête il y a 70 millions d'années, nous serions tous des dinosaures.
Allez donc savoir s'il y aurait des dinosaures français aujourd'hui.

Robert

Sans vouloir m'immiscer dans le débat entre Trekker et Elusen, il me semble qu'il ne faille pas oublier que les Gaules comportaient la Gaule cisalpine (le nord de l'actuelle Italie jusqu'à la Vénétie et limitée au sud par le Rubicon), la Gaule transalpine au sein de laquelle Rome avait colonisé la Narbonnaise (en gros, espace des deux Savoie actuelles jusqu'au Toulousain actuel) avant que César ne se lance à la conquête du reste des pays celtiques...
Au fond, ce type de discussion revient d'une certaine manière à celles sur le sexe des anges à Byzance pendant que l'invasion se profilait et sa chute imminente. Et cela ramène aux thèses de Renaud Camus sur le grand remplacement...

Trekker

@ Xavier NEBOUT | 17 juin 2017 à 05:54
"Votre analyse de la domination des Francs est quelque peu fantaisiste."

En quoi l’est-elle ? Je n’ai d’ailleurs pas parlé de domination à leur sujet. L’extension du royaume franc jusqu’au Bassin parisien donna ultérieurement naissance à la France, il résultait avant tout d’alliances avec d’autres peuplades et notamment celtes. Cela aboutit au fil du temps à une agrégation, assortie de multiples mariages inter-peuples, des Francs avec les Celtes et d’autres : je l’ai évoqué dans mon précédent commentaire.

"La cupidité ne fut pas le moteur de la croisade contre les Albigeois mais le moyen. L'unité religieuse du royaume était en jeu."

Bien sûr la cupidité ne fut que le moteur second, quant à la papauté elle était bien plus préoccupée par la permanence de cette hérésie : celle-ci comme toutes les autres passées et à venir, furent toujours considérées incompatibles avec sa conception centralisatrice-hiérachique de l’organisation de l’Église. Cette conception pyramidale de son organisation fut le ciment du futur catholicisme, mais a contrario ne fut pas reprise par les protestants lors de leur schisme.

Dans cette affaire de la croisade des Albigeois la papauté défendait avant tout son propre monopole, et accessoirement l’unité religieuse du royaume. Cette dernière la préoccupait moins que celle de la chrétienté dans toute l’Europe.

Ramener la différence essentielle entre le droit du nord et du sud à celle de l’âme et de l’esprit, est pour le moins fortement réducteur. Mais plus généralement, ainsi que déjà écrit dans mon précédent commentaire, les différences entre pays d’oc et d’oïl ne recouvraient pas que le droit. Elles étaient quasiment d’ordre de la civilisation propre à chacun des deux pays : socle et racines culturelles, coutumes et moeurs, linguistique, etc.

Ces différences originelles furent fortement minorées voire niées, tant par la royauté dès qu’elle devint absolue, que par la suite par notre conception jacobine de la République. Elles resurgirent sous une forme politique en 1790/94 avec les Girondins, dont la dénomination ne devait rien au hasard.

Noblejoué

@Aliocha
""Quand je dis que la papauté a gagné, j'évoque tout de suite cette repentance, par laquelle la papauté triomphe d'elle-même et acquiert une audience planétaire. Elle achève sous nos yeux de saper toute idée impériale, au moment même où son pouvoir temporel disparaît... L'Empire a perdu... L'idée qui s'expérimente en Europe est celle d'une identité de tous les hommes ; la relève de cette identité par le pape et le rappel incessant, entêté, du caractère divin de cette identité."
(R.Girard, Achever Clausewitz)"

Je n'ai jamais nié que la papauté se soit repentie. Mais cela n'entraîne pas ce que vous semblez croire.
D'abord, le repentir de la papauté est bien faible, il faut être converti comme René Girard, et donc trop bon public pour le croire. Bien faible ? Oui, les femmes ne peuvent pas être prêtre, par exemple, on peut dire tout le mal qu'on veut de l'Empire, mais les femmes y ont les mêmes droits que les hommes. Avant de prêcher, ne faudrait-il pas être au niveau ? De même pour le cas des homosexuels. L'Etat leur donne le droit de se marier, le pape... dit qu'il ne les juge pas. Hum, mais comme Jésus dit ne pas juger, il pourrait en somme le dire des pires assassins, non ? Il y aurait d'autres imperfections à pointer, mais je ne suis pas si magnanime de relever les imperfections des gens pour me faire prendre de haut.

Il faut bien comprendre que découvrir un mécanisme genre bouc émissaire est pénible, et qu'il est possible qu'on ait besoin de consolations religieuses... Il est possible aussi que René Girard ait raison dans son diagnostic sur l'empire quelle que soit la vérité ou non de l'hypothèse religieuse.
Je ne donne, moi, contrairement à vous, que ce qui est avéré. Or en médecine et ailleurs, le diagnostic l'est davantage que le pronostic.

De toute façons, vous bottez en touche. J'ai déjà admis et le mécanisme du bouc émissaire, et la dangerosité du monothéisme.
Dans la vie, je tombe souvent sur des négateurs de l'un ou l'autre aspect, pourtant tous deux vrais et non contradictoire.

Vous êtes drôle ! Vous n'arrêtez pas de faire des mises en garde variées, et dès que je pointe les errements monothéistes, vous faites une crise. Identitaire ? Donc, vous, vous avez le droit de faire des mises en garde et poèmes, les autres, non.
Vous illustrez à merveille l'intolérance monothéiste.

"Vous pouvez jouer les victimes pour tenter encore une fois de justifier vos impérities, je vous avais juste conseillé de lire Girard au-delà de ce qui alimente vos obsessions, vous ne faites que confirmer votre "mauvaise" foi. Je ne vous dédie rien, arrêtez vos plaisirs masochistes, mais lisez donc jusqu'au bout ce qui contredit à l'esprit de la lettre toutes vos affirmations."

Je ne joue pas les victimes dans la mesure où quand on m'attaque, je réponds, ce qui fait que je ne suis pas précisément une victime. Je ne suis ni victime ni bourreau, je suis critique. Si vous avez laissé votre esprit critique au vestiaire, tant pis pour vous.
On peut comprendre le mécanisme du bouc émissaire, la dangerosité monothéiste et bien d'autres choses encore.

Mais vous expliquer quoi que ce soit, non.
Heureusement, ce n'est pas que pour vous que j'écris.

@ Savonarole

Si seulement ceux qui nous attaquent tous nous réconciliaient tous contre eux !

@ Xavier NEBOUT

Vous qui parlez souvent de l'Inde, comment, à votre avis, le rapport avec le surnaturel s'y organise-t-il ?

Elusen

@ Trekker | 16 juin 2017 à 21:59

Avec autant de délicatesse et de propos qui attaquent, en ce cas, vous êtes pareil à Trump qui…
Nous pouvons continuer comme cela, si vous le souhaitez.

Sur ce blog, personne ne peut écrire à l’infini, donc nous devons résumer.
Toutefois, les Gaules, les Gaulois, n’ont jamais existé, c’est une invention des envahisseurs : « je dépossède, je vole, donc je nomme ».

La guerre des Gaules, Jules César :
« … ceux que nous appelons les Gaulois, et qui dans leur langue se nomment Celtes ».
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5774622h/f28.image

Il y a une invention d’un mythe national, où a été effacé de la mémoire collective l’existence des autres peuples, où a été inventé un peuple imaginaire : les Français.

Docteur Suzanne Citron – Le Mythe National :
https://frama.link/HW-ZHw1w

L’on a forcé tous les autres peuples à se taire, par des massacres, des tortures, des déportations, jusqu’à tant qu’ils répètent : nous sommes français.
La création de la France et l’invention d’un unique peuple français ne se sont pas faites dans la joie, la bonne humeur et le consentement des populations.

Des personnes venant du Moyen-Orient, il y en a, dans ce qu'aujourd’hui nous appelons la France métropolitaine, depuis au moins 2200 ans.

Professeur Karl Ferdinand Werner – Les origines avant l’an mil :
http://www.fayard.fr/les-origines-9782213014869

Ce territoire que nous appelons France métropolitaine a servi à l’Empire romain de prison immense, c’est là qu’il bannissait des nobles, des rois et leurs cours, des populations.
L’Empire les bannissait chez les barbares.
Les bannis étaient principalement des moyen-orientaux des pays que nous appelons aujourd’hui : Palestine, Israël, Irak, Syrie, Turquie.

L'archéologie du judaïsme en France et en Europe –
Institut National de Recherche archéologique préventive, laboratoire rattaché au CNRS.
https://frama.link/Yso59Fr6

Dès l’an 6, il y a des preuves que l’Empire romain a exilé des Judéens, des Israéliens, des Palestiniens, des nobles, deux rois judéens et leurs cours, vers les Gaules, l’actuelle France métropolitaine.

Des preuves archéologiques indiquent la présence de Judéens en Gaule en -56 avant JC.

Donc, avec la formule mathématique exponentielle d’accroissement des populations, la majorité des blancs français ont dans leur généalogie des moyen-orientaux et des juifs.
Dois-je vous présenter des excuses pour cela ?
Alors que je n’en suis pas responsable, mais que vous préférez le révisionnisme.

La France est une invention, le peuple français aussi, l’histoire de ce territoire et des peuples, des religions principalement polythéistes qui le composent est bien plus compliquée que ce que les uns et les autres vous avancez.

Comme l'eut dit en son temps Voltaire : « Les hommes s’inventent des dieux pour justifier leurs actes » j’y ajouterai qu'ils s’inventent aussi des identités !

Elusen

@ Achille | 16 juin 2017 à 18:23

Elles ne peuvent avoir envahi le pays, puisque France est le nom du pays, qu’il se rattache à une surface géopolitique et que la France ne s'est pas constituée il y a 2000 ans !

La première fois où un pays, largement plus petit que l’actuel qui fait dans les 12 à 13 millions de km2, apparaît, c’est en 1260 !

De plus les physiques différents n’ont strictement rien à voir avec l’histoire de la construction d’un peuple imaginaire français !

Comme dire que femmes et hommes étant différents, il s’agirait de deux peuples différents !

Le peuple imaginaire français vient de l’élite et de la noblesse frekkrs (francs) qui a massacré, interdit de parler d’autres langues, envahi des territoires, forcé, contraint des populations à se déclarer peuple de France.

Les exemples actuels sont légion : USA, Canada, Nouvelle-Zélande, Australie !
Quand Trump et ses partisans entonnent du : « On est chez nous, c’est nous qui avons construit l’Amérique », si cela ce n’est pas effacer de la mémoire collective l’existence des Amérindiens, le génocide de ces peuples, le vol des terres... et tous ces blancs, ce n’est pas franchement naturel aux USA.

Au Canada, c’est la même chose.
La France vole des territoires, le voleur est volé par les colons, les colons sont volés par le UK, puis maintenant les Québecois veulent faire sécession, donc voler à leur tour.
Le tout en affirmant qu’ils sont un peuple, que les Français sont colonisés et sans jamais rien demander aux Amérindiens, ou seulement de bien vouloir la fermer !

Ce à quoi un Canadien francophone, Frédéric Savard, a répondu : « Je suis comme les indépendantistes, je suis pour avoir un pays, c’est pour ça que j’ai décidé de retourner en France ! ».

@ Robert Marchenoir | 16 juin 2017 à 18:05

Selon, vous les chrétiens peuvent vivre en paix avec qui ?
Les Amérindiens des Amériques du Nord ?
Les noirs d’Afrique ?
Les Aborigènes d’Australie ?
Les Maoris de Nouvelle-Zélande ?
Les Amérindiens d’Amérique centrale et du Sud ?
Avec les Saxons que Charlemagne a fait exterminer ?
Les Albigeois que les Francs ont exterminés parce qu’ils refusaient d’être chrétien ?

Un petit cours à la va-vite de religion :
1° c’est le même dieu pour les trois courants : hébraïque, christique, islamique.

2° c’est la même religion.

3° Le Coran affirme que Jésus est le seul prophète d’ordre divin.
Sourate 3, verset 59
« Pour Allah, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit “Sois” : et il fut. »

4° Le Coran cite Jésus 26 fois.

5° Le Coran cite le Messie fil de Meriem (Marie) 7 fois.

6° Le Coran cite Jésus sous son prénom une fois : al-Masih” “Hissa”, fils de Marie, soit au total Jésus est cité 34 fois, avec pour les Musulmans l'obligation de respecter son enseignement.

7° Muhammad n’est cité que 4 fois.

8° Marie est citée quelque 45 fois.

9° les Evangiles sont cités 12 fois, avec pour les Musulmans de respecter leurs enseignements.

10° la Thora est cotée 20 fois, avec pour les Musulmans de respecter leurs enseignements.

11° Dieu met Jésus au-dessus de tous les autres prophètes :
Sourate 2 verset 253 :
« Parmi ces messagers, nous avons favorisé certains par rapport à d'autres. Il en est à qui Allah a parlé ; et Il en a élevé d'autres en grade. A Jésus fils de Marie nous avons apporté les preuves, et l'avons fortifié par le Saint-Esprit.
12° nulle part dans le Coran, il n’est : Allah est grand et Muhammad est son prophète.
Dans le Coran, il y a près d’une vingtaine de prophètes et pas un unique, Jésus étant au-dessus de tous.

13° C’est la constitution d’Arabie Saoudite qui affirme que : Allah est grand et Muhammad et son prophète, pas le Coran.

Ainsi quand les Musulmans affirment que les kamikazes ou terroristes ne sont pas musulmans, qu'ils répètent les constitutions d'Arabie Saoudite, du Yémen et autres pays du Moyen-Orient, ils disent vrai :
http://mjp.univ-perp.fr/constit/sa1992.htm

Alors avec qui les chrétiens peuvent vivre en paix selon vous ?

@ Claude Luçon | 16 juin 2017 à 18:25 @
« Vous confondez ethnie et nation. »

Faux !
Puisque je n’en ai jamais parlé, je ne risque pas de confondre ces choses.

@ caroff | 16 juin 2017 à 19:31
« Je ne connais que l'article 72-3 de la Constitution : »

Vous avez du mal avec la Constitution française en ce cas.

La Constitution française est constitué de quatre livres !
Et 99% de la population oublie de lire les trois premiers livres !

Le deuxième livre est magnifique :
https://frama.link/d8hJfXue

Elusen

@ Achille | 16 juin 2017 à 18:23

Elles ne peuvent avoir envahi le pays, puisque France est le nom du pays, qu’il se rattache à une surface géopolitique et que la France ne s'est pas constituée il y a 2000 ans !

La première fois où un pays, largement plus petit que l’actuel qui fait dans les 12 à 13 millions de km2, apparaît, c’est en 1260 !

De plus les physiques différents n’ont strictement rien à voir avec l’histoire de la construction d’un peuple imaginaire français !

Comme dire que femmes et hommes étant différents, il s’agirait de deux peuples différents !

Le peuple imaginaire français vient de l’élite et de la noblesse frekkrs (francs) qui a massacré, interdit de parler d’autres langues, envahi des territoires, forcé, contraint des populations à se déclarer peuple de France.

Les exemples actuels sont légion : USA, Canada, Nouvelle-Zélande, Australie !
Quand Trump et ses partisans entonnent du : « On est chez nous, c’est nous qui avons construit l’Amérique », si cela ce n’est pas effacer de la mémoire collective l’existence des Amérindiens, le génocide de ces peuples, le vol des terres... et tous ces blancs, ce n’est pas franchement naturel aux USA.

Au Canada, c’est la même chose.
La France vole des territoires, le voleur est volé par les colons, les colons sont volés par le UK, puis maintenant les Québecois veulent faire sécession, donc voler à leur tour.
Le tout en affirmant qu’ils sont un peuple, que les Français sont colonisés et sans jamais rien demander aux Amérindiens, ou seulement de bien vouloir la fermer !

Ce à quoi un Canadien francophone, Frédéric Savard, a répondu : « Je suis comme les indépendantistes, je suis pour avoir un pays, c’est pour ça que j’ai décidé de retourner en France ! ».
@ Robert Marchenoir | 16 juin 2017 à 18:05

Selon, vous les chrétiens peuvent vivre en paix avec qui ?
Les Amérindiens des Amériques du Nord ?
Les noirs d’Afrique ?
Les Aborigènes d’Australie ?
Les Maoris de Nouvelle-Zélande ?
Les Amérindiens d’Amérique centrale et du Sud ?
Avec les Saxons que Charlemagne a fait exterminer ?
Les Albigeois que les Francs ont exterminés parce qu’ils refusaient d’être chrétien ?

Un petit cours à la va-vite de religion :
1° c’est le même dieu pour les trois courants : hébraïque, christique, islamique.

2° c’est la même religion.

3° Le Coran affirme que Jésus est le seul prophète d’ordre divin.
Sourate 3, verset 59
« Pour Allah, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit “Sois” : et il fut. »

4° Le Coran cite Jésus 26 fois.

5° Le Coran cite le Messie fil de Meriem (Marie) 7 fois.

6° Le Coran cite Jésus sous son prénom une fois : al-Masih” “Hissa”, fils de Marie, soit au total Jésus est cité 34 fois, avec pour les Musulmans l'obligation de respecter son enseignement.

7° Muhammad n’est cité que 4 fois.

8° Marie est citée quelque 45 fois.

9° les Evangiles sont cités 12 fois, avec pour les Musulmans de respecter leurs enseignements.

10° la Thora est cotée 20 fois, avec pour les Musulmans de respecter leurs enseignements.

11° Dieu met Jésus au-dessus de tous les autres prophètes :
Sourate 2 verset 253 :
« Parmi ces messagers, nous avons favorisé certains par rapport à d'autres. Il en est à qui Allah a parlé ; et Il en a élevé d'autres en grade. A Jésus fils de Marie nous avons apporté les preuves, et l'avons fortifié par le Saint-Esprit.
12° nulle part dans le Coran, il n’est : Allah est grand et Muhammad est son prophète.
Dans le Coran, il y a près d’une vingtaine de prophètes et pas un unique, Jésus étant au-dessus de tous.

13° C’est la constitution d’Arabie Saoudite qui affirme que : Allah est grand et Muhammad et son prophète, pas le Coran.

Ainsi quand les Musulmans affirment que les kamikazes ou terroristes ne sont pas musulmans, qu'ils répètent les constitutions d'Arabie Saoudite, du Yémen et autres pays du Moyen-Orient, ils disent vrai :
http://mjp.univ-perp.fr/constit/sa1992.htm

Alors avec qui les chrétiens peuvent vivre en paix selon vous ?

@ Claude Luçon | 16 juin 2017 à 18:25 @
« Vous confondez ethnie et nation. »

Faux !
Puisque je n’en ai jamais parlé, je ne risque pas de confondre ces choses.

Robert Marchenoir

@ Claude Luçon | 17 juin 2017 à 00:57

Je ne songeais pas spécialement à l'Algérie. Vous avez bien vécu et travaillé en Afrique, de façon générale ? Soit à une époque où la colonisation était encore en vigueur, soit à une époque où elle était toute récente ? C'est bien à cette expérience que vous vous référez ? Moi aussi.

Aliocha

@Noblejoué

"Quand je dis que la papauté a gagné, j'évoque tout de suite cette repentance, par laquelle la papauté triomphe d'elle-même et acquiert une audience planétaire. Elle achève sous nos yeux de saper toute idée impériale, au moment même où son pouvoir temporel disparaît... L'Empire a perdu... L'idée qui s'expérimente en Europe est celle d'une identité de tous les hommes ; la relève de cette identité par le pape et le rappel incessant, entêté, du caractère divin de cette identité."
(R.Girard, Achever Clausewitz)

Vous pouvez jouer les victimes pour tenter encore une fois de justifier vos impérities, je vous avais juste conseillé de lire Girard au-delà de ce qui alimente vos obsessions, vous ne faites que confirmer votre "mauvaise" foi. Je ne vous dédie rien, arrêtez vos plaisirs masochistes, mais lisez donc jusqu'au bout ce qui contredit à l'esprit de la lettre toutes vos affirmations.

Xavier NEBOUT

@Trekker

Votre analyse de la domination des Francs est quelque peu fantaisiste.

La cupidité ne fut pas le moteur de la croisade contre les Albigeois mais le moyen. L'unité religieuse du royaume était en jeu.

La différence essentielle entre le droit du nord et du sud est celle de l'âme et de l'esprit.
Pour les uns, la vente n'a lieu que lorsque l'âme est détachée de la chose au moyen d'un acte ad hoc, alors que pour les autres, on n'est plus attaché à une chose dès qu'on a songé à s'en défaire.
Ceci dit, rassurez-vous, bien peu d'éminents juristes savent cela.

Trekker

@Claude Luçon
"La seule fois où j'ai vu des barbouzes en activité c'était en flânant sur le Quai aux Fleurs au bord de la Seine à Paris, près de l'Hôtel de Ville à l'époque où Chirac y sévissait, au volant d'une BMW quand ils ont failli écraser une vieille dame sauvée par un jeune policier..."

Anecdote édifiante sur ce qu’était l’immense majorité des barbouzes, celles-ci constituant alors une bonne partie du SAC : organisation fort « civique » protégée successivement par Roger Frey, Alexandre Sanguinetti, Jacques Foccart, Charles Pasqua et même Jacques Chirac.

La « courageuse » barbouze que vous avez croisée à Paris n’avait fort probablement pas sévi à Alger entre 61/62 : initialement c’était alors un mélange d’aventuriers et d’ex-militaires. Ce n’est qu’au début 62 et cela pour combler les pertes dans leurs rangs, qu’ils furent rejoints par une dizaine-vingtaine au plus d’authentiques truands corso-marseillais et lyonnais. Cette initiative venait de Roger Frey, Jacques Foccart et Alexandre Sanguinetti, et leur recrutement confié à un certain Charles Pasqua. Ce dernier se garda bien d’adjoindre des membres du SAC, certes guère plus recommandables, car se frotter à l’OAS en Algérie était autrement plus dangereux que de tabasser des colleurs d’affiches de partis adverses !

Pour plus de détails sur tout cela, lire la déposition devant l’A.N. en 1982 de Lucien Bitterlin ex-patron à Alger des barbouzes.

Après la fin de la lutte contre l’OAS en Algérie, les barbouzes survivantes rentrèrent en France et celles qui n’étaient pas des truands patentés revinrent généralement à leurs occupations civiles bien plus paisibles : cas d’un directeur d’école primaire rurale que j’ai connu ultérieurement. Le SAC réinséra en son sein les truands survivants de cette aventure, et au prétexte de prendre une part active à la lutte anti-OAS en métropole *, il accueillit nombre de truands : proxénètes, braqueurs, escrocs, hommes de main, etc. Tous ces gens de sac et de corde, dixit Poniatowski père, trouvèrent dans cette organisation une couverture officielle avec fréquemment une carte tricolore genre police : cela leur permettant de vaquer à leurs « occupations » en toute impunité….

* Elle ne comptait plus en France, fin 62 à 64, que quelques dizaines de desesperados traqués par la police.

Ce phénomène de truandisation du SAC fut surtout patent à Lyon, Marseille, sur la Côte d’Azur et à Paris, le principal recruteur de ce personnel c’était l’incontournable Charles Pasqua : il est bien connu que l’appétit vient en mangeant. Il bénéficia pour cette entreprise entre autres de la bienveillance de Foccart, celui-ci puisait dans ce vivier « d’honnêtes » serviteurs quelques personnages pour ses réseaux dits de la Françafrique : les plus intelligents et habiles évidemment, ceux-ci purent ainsi accéder à une certaine notabilité et surtout à un train de vie non aléatoire…

"Quand je parle des barbouzes je ne pense pas héroïsme..."

Je vous crois aisément, et d’ailleurs les deux termes sont antinomiques.

Claude Luçon

@ Robert Marchenoir | 16 juin 2017 à 18:05

Vous êtes vexant, vous lisez mes textes en diagonale.
Il vrai que, honnêtement, je fais de même avec les vôtres quand ils sont trop longs.
J'écrivais avoir vécu en Algérie de 1961 à 1964, et par le passé avoir mentionné y être retourné de 1971 à 1976. Au cas où vous le sauriez pas l'Algérie est indépendante depuis juillet 1962. Sept ans sont suffisants pour bien connaître un pays en particulier quand vous le parcourez de long en large, ce qui fut mon cas.

Autre particularité, je passe du sérieux au cynique assez facilement, pensez-y !
Quant à me comparer à JMLP, patientez !
Cordialement.

Xavier NEBOUT

La difficulté fondamentale des hiérarchies chrétiennes et musulmanes réside dans leur confrontation avec le surnaturel.
Il ne saurait en effet y avoir plus de hiérarchie entre chamanes, druides ou mystiques, alors qu'une hiérarchie séculière est indispensable pour organiser la spiritualité d'une société complexe.
Dans le christianisme, séculier et réguliers sont séparés, si bien qu'on a pu cantonner le Padre Pio dans l'ordre du mystique. Mais qu'en aurait-il été vis-à-vis du Pape, s'il avait été prêtre ou évêque ?
L'islam ne connaît pas cette distinction, tout est mystique, et rien ne l'est réellement. Si bien que le fanatisme est la règle.

En christianisme, le surnaturel ne dépasse pas les murs du monastère ; l'y voit qui peut, et le fossé s'est creusé entre réguliers et séculiers dont la plupart ne savent rien.

D'autre part, le pouvoir politico-maçonnique s'est détaché du spirituel en Occident, alors qu'il en est empreint dans les pays musulmans.

Comment dès lors comprendre l'islamisme, en ne comprenant rien à rien tout en prétendant tout savoir ?

Trekker

@ Elusen | 16 juin 2017 à 15:28
"…Que les Frekkrs, cette tribu germanique qui a colonisé le territoire exterminant les peuples celtes, wisigoth, albigeois, sous le nom latin de francus, puis francs, françois et enfin français..."

Votre propos est aussi « véridique » historiquement, que celui de Macron déclarant à Alger : la France a commis des crimes contre l’humanité pendant sa période coloniale en Algérie !

Bien sûr les Francs furent parmi les envahisseurs de la Gaule romanisée, mais ils ne firent que succéder aux barbares des grandes invasions du Ve siècle : Wisigoths, Vandales, Alains, etc. Ils se limitèrent à la conquête au plus d’environ un cinquième situé dans la partie nord-est de la Gaule. ils se livrèrent à quelques batailles vis-à-vis des tribus voisines, mais nullement à l’extermination des peuples que vous citez. L’expansion du royaume franc jusque dans le Bassin parisien a résulté avant tout d’alliances avec d’autres tribus ou peuplades.

Les Celtes, hormis ceux de Bretagne, s’agrégèrent en grande partie avec ces Francs. Quant aux Wisigoths ils firent alliance avec cesdits Francs après l’effondrement de leur empire situé dans le sud-ouest : ils constituèrent entre autres les premières lignées de la noblesse et qui furent reprises par les Francs. Bien sûr vu les coutumes et moeurs de l’époque cela ne se fit pas sans quelques batailles ponctuelles, mais aussi via des mariages de chefs des divers peuples.

A contrario les Albigeois furent bel et bien massacrés lors de la croisade du même nom, et ils étaient en majorité des descendants des Wisigoths. Mais ce massacre fut à l’instigation de la papauté chrétienne, au prétexte d’hérésie, et entre autres du sinistre abbé de Cîteaux. Cette croisade fut conduite en grande majorité par la noblesse de la moitié nord de la France, aussi bien par des descendants des Francs que des Celtes et autres peuplades, pour qui le fait religieux ne fut qu’un prétexte.

Leur motivation réelle était d’étendre leur pouvoir, et s’accaparer les richesses de cette région. En outre il existait un antagonisme ancien entre pays de langue d’oc (moitié sud de la France), et ceux de langue d’oïl (moitié nord de la France) : différence non seulement linguistique, mais culturelle et aussi en matière de droit (droit écrit en pays d’oc et coutumier en pays d’oïl).

En outre cet antagonisme était mêlé d’une certaine jalousie, les pays de langue d’oc et donc les Albigeois avaient une civilisation supérieure à celle de ceux d’oïl. Les pays d’oc étaient détenteurs d’une grande partie de celle gréco-romaine, mais aussi de partie de celle hispano-musulmane issue des Omeyades : l’âge d’or islamique. Ils avaient contribué de fait à civiliser peu ou prou les rudes et parfois frustres peuplades résidant en pays de langue d’oïl.

hameau dans les nuages

@ Achille

Vous avez dit ghetto ? Celui de l'Ousse des Bois en banlieue paloise créé pour l'arrivée des pieds noirs puis maintes et maintes fois relooké, modernisé mais dont on veut nier l'évidence à savoir que certaines communautés ne sont pas miscibles malgré les tombereaux d'euros déversés.

La République des Pyrénées aujourd’hui avec bien sûr un article fermé aux commentaires. C'est tellement facile !...

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2017/06/16/pau-les-voitures-des-infirmieres-caillassees-a-ousse-des-bois,2132750.php

Il faut que les infirmières aillent à la mosquée rencontrer l'Imam pour leur expliquer que ce n'est pas bien de caillasser celles qui viennent faire des soins à leurs pères, mères, soeurs, frères...

Vous parlez de "ghettos" !...

Exilé

@Elusen

Manifestement, vous n'avez pas compris le sens de ma remarque à propos d'une citation - placée en italique - tirée d'un commentaire d'Achille, réponse traitant uniquement de la question des ghettos créés par leurs propres occupants.

Exilé

Ceux qui exploitent les peurs ne sont pas ceux qu'on croit !

Cela me fait penser à ces gens qui d'un côté accusent le FN de jouer sur les peurs et qui de l'autre agitent à tout propos et hors de propos l'épouvantail du danger imaginaire que serait le FN, accusé de véhiculer avec lui le choléra, la peste noire, le mildiou, les tremblements de terre, la crise économique, la famine, la guerre civile, la fermetures des frontières j'en passe et de meilleures...

caroff

@Elusen
"Quand nous savons que cela fait plus de 2200 ans qu’il y a, pour le faire à la va-vite, des Arabes dans ce que nous appelons la France."

On en apprend tous les jours dans ce blog.
Mon petit doigt me dit que la présence des Maures date du 8ème et 9ème siècle après JC et ce ne sont pas les quelques légionnaires arabes récompensés par Rome du prix d'un territoire en Occitanie qui paraissent de nature à avoir façonné ce qui deviendra la France.
En revanche ce qui est vrai c'est qu'il y a moins de différences génétiques entre Languedociens et Maghrébins qu'entre Maghrébins et Arabes du Golfe, ce qui confirme la mobilité autour du bassin méditerranéen.

"Quand nous savons par la constitution française qu’en France, il y a plusieurs peuples et pas un seul, donc plusieurs cultures "

Je ne connais que l'article 72-3 de la Constitution :

ARTICLE 72-3.
"La République reconnaît, au sein du peuple français, les populations d'outre-mer, dans un idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité.

La Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion, Mayotte, Saint Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, les îles Wallis et Futuna et la Polynésie française sont régis par l'article 73 pour les départements et les régions d'outre-mer, et pour les collectivités territoriales créées en application du dernier alinéa de l'article 73, et par l'article 74 pour les autres collectivités.

Le statut de la Nouvelle-Calédonie est régi par le titre XIII.

La loi détermine le régime législatif et l'organisation particulière des Terres australes et antarctiques françaises et de Clipperton."

Tomas

@ Michel Deluré

Tout le monde aspire à la sécurité, mais je vois dans cette mesure plus un geste opportuniste destiné à rallier les électeurs de droite à la bannière d'En Marche qu'autre chose. Et c'est encore les pauvres banlieusards immigrés qui vont trinquer, comme d'habitude, alors qu'ils ne sont pas plus que vous ou moi responsables d'attentats commis par des groupes terroristes organisés avec l'aide de supplétifs locaux au terreau psychologique favorable en représailles à notre politique extérieure.

Vu la police que nous avons je ne crois pas inutile de garder certains garde-fous, il suffit de donner un peu de responsabilité de terrain au policier de base. Si on avait fait ça, l'affaire Sarah Halimi n'aurait pas eu lieu, par exemple.

@ hameau dans les nuages

Vous, vous avez encore la nostalgie de l'Algérie française. Il ne faut pas remâcher les souvenirs douloureux, c'est inutile et mauvais pour la santé ! Vous voulez quoi, que je mette un béret et une écharpe bleu blanc rouge pour afficher fièrement ma francitude, et que j'aille faire la leçon à chaque Arabe ou musulman que je croiserai dans la rue en lui disant que le terrorisme c'est pas bien ?!

@ Achille

Un ghetto abrite en général une population uniforme au plan ethnique (en général dans l'histoire, des Juifs, mais on peut aussi parler des ghettos tziganes dans certains pays d'Europe de l'Est aujourd'hui). Or nos cités et nos banlieues abritent en général une population très diverse par ses origines, qui du coup adopte le français comme langue d'usage et se retrouve au PMU, dont on ne dira jamais assez le rôle intégrateur.

@ Lucile

Où les immigrés font-ils la loi dans les rues de France qu'ils conquièrent ? On a parlé ad nauseam dans la presse de la rue Jean-Pierre Timbaud à Paris, chaque fois que j'y suis passé je n'ai rien remarqué de particulier. On parle beaucoup du quartier de la Chapelle-Pajol à Paris en ce moment, mais ça fait au moins trente ans si ce n'est plus que c'est un quartier dangereux où il ne vaut mieux ne pas traîner passé une certaine heure, plus à cause des consommateurs de crack que des intégristes religieux. Il y a de tels endroits dans toutes les grandes villes européennes, même à Stockholm.

@ Claude Luçon

Fort juste est ce que vous dites, et je suis d'ailleurs convaincu que dans les familles musulmanes on fait désormais plus attention aux dérives extrémistes qui peuvent se produire. Alors que ces dérives peuvent tout à fait se produire dans des familles de Français catholiques (ou ex-catholiques) à l'occasion d'une crise existentielle adolescente. Le musulman comme nous veut vivre en paix et normalement dans sa grande majorité, après il a ses coutumes qui ne peuvent disparaître du jour au lendemain (comme celles du Breton ou de l'Alsacien), mais qui finiront bien par se polir au fil des générations. C'est déjà d'ailleurs ce qui se passe mais il faut être au contact pour s'en rendre compte !

Claude Luçon

@ Elusen | 16 juin 2017 à 15:28

Vous avez oublié les Liguriens, qui étaient là avant les Celtes, et les Romains, lesquels étaient déjà un effroyable mélange d'Etrusques, Celtes, Grecs, Egyptiens et autres.
Les Liguriens adoraient le Dieu Lug, dont est dérivé mon nom, pourtant j'avais un père franc et une mère celte et qui sait ce qu'étaient leurs ancêtres ?
Il y a beaucoup de vieux mélanges comme ça en France qui n'aiment pas que les jeunes mélanges leur donnent des leçons de nationalité.

Ce que vous avez défini, plus les Liguriens, Etrusques... c'est précisément tout cela qui fait la France, qui s'est christianisée, oubliant les vieilles croyances.
Puis se sont rajoutés les juifs qui le sont restés mais en devenant citoyens français.

Tout ce qu'on demande aux musulmans n'est pas qu'ils deviennent chrétiens ou juifs, simplement qu'ils deviennent citoyens français aussi puisqu'ils vivent en France et grâce à tous les autres français de toutes origines. Qu'ils pratiquent leur religion en paix mais ne nous l'imposent pas, ce qui est précisément le problème aujourd'hui.
Nous avons des règles communes, c'est ça la République, qu'ils les respectent !

Toutes les nations de ce monde sont dans la même situation.
Allez en Algérie demander aux kabyles, entre autres, s'ils sont arabes (puis sauvez-vous vite, les kabyles avaient une pratique désagréable qu'ils appelaient, étrangement, "le sourire kabyle"), ils diront NON (si vous êtes resté pour avoir leur réponse), cela ne les empêche pas d'être Algériens et de s'être battus au sein du FLN.

Vous nous avez démontré ce que sont les Français, avec quelques oublis, bravo ! La plupart d'entre nous veulent le rester et comme vous pouvez le constater bien des gens cherchent à le devenir.
La porte de sortie est grande ouverte pour ceux qui ne veulent pas l'être, le monde est grand, qu'ils partent et aillent se créer une nation à eux ailleurs ou retournent chez eux faire ce que leurs ancêtres n'ont pas été capables de faire jusqu'ici, se créer une civilisation.

Vous confondez ethnie et nation.
Il n'y a pas de "mythe judéo-chrétien" il y a une "civilisation judéo-chrétienne" et pas qu'en France, à ce jour personne n'a encore trouvé mieux.

Achille

@Elusen | 16 juin 2017 à 15:28
« Vous avez raison de relever ce délire du mythe des racines judéo-chrétiennes. Quand nous savons que cela fait plus de 2200 ans qu’il y a, pour le faire à la va-vite, des Arabes dans ce que nous appelons la France. Qu’ils ont eu des enfants qui se sont mariés avec les blancs, qui à leur tour ont eu des enfants et ainsi de suite, donc sur 2200 la presque totalité des blancs vivant en France ont au moins sept ancêtres arabes. »

Si l’on en croit la théorie fumeuse du nouvel érudit qui s’est joint à nous sur ce blog, compte tenu de la mixité génétique des différentes ethnies qui ont envahi notre pays depuis 2000 ans, il ne devrait exister qu’un seul morphotype dans la population française.

Nous devrions tous avoir la même couleur de peau, la même corpulence, la même texture de cheveu, le même nez (pas vraiment en trompette ni busqué, ni épaté, ni grand ni petit), bref un nez qui serait la résultante de toutes ces spécificités.

J’invite ce brave monsieur qui manifestement a acquis ses connaissances dans les livres savants de sa bibliothèque à sortir un peu dans la rue. Il pourra constater que l’on peut trouver des physiques très différents : des grands, des petits, des blonds, des bruns, quelques roux, des gens à la peau blanche, d’autres à la peau brune, jaune ou café au lait.

C’est Rabelais qui a dit un jour « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». On peut le constater encore aujourd’hui !

Savonarole

@Noblejoué 16h51

La Russie annonce avoir dégommé Abou Bakr al-Baghdadi, vérifications en cours.
Ça va fâcher Bob, qui aurait bien voulu que ce soit Trump qui en fasse l'annonce, trop occupé à vendre au Qatar des millions de dollars d'armement, après les avoir accusés de terrorisme...

Noblejoué

@ Claude Luçon
"Il faut dire à vos interlocuteurs musulmans, s'ils sont Français, qu'il leur appartient d'aider le pays à se débarrasser de cette vermine que leur islam génère"

Si j'en crois une petite expérience, cela ne servira à rien. Ici, un internaute m'a dénié jusqu'à la capacité et dignité de lire René Girard parce que je rappelais la dangerosité du monothéisme et invitais les monothéistes à se surveiller.

Alors penser que des gens dont on demande de réformer leur religion chérie, et pas les gens les plus éclairés du monde, les musulmans, à notre époque, vont faire le ménage ?

C'était un raisonnement à plus forte raison.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS