« Henri Leclerc : mais quels Mémoires ! | Accueil | L'Education nationale a enfin un ministre ! »

03 septembre 2017

Commentaires

boureau

@ Catherine JACOB 10 septembre 2017 09:49

Je ne connaissais pas l'histoire du sieur Gangolphe. Merci de l'avoir contée et si bien illustrée.

Finalement pas très moral votre conte : c'est le cocu qui part vivre en ermite et sa femme qui profite avec son amant !

Mais nous connaissons tous l'air célèbre de la Périchole : "Mon Dieu que les hommes sont bêtes..." Déjà Eve avec la pomme...

Sur un autre sujet, il est sûr qu'au Moyen Age, les femmes avaient une importance dans la société qu'elles ont perdue dans les siècles suivants. Nos enragées féministes devraient en prendre de la graine.

Quant aux méthodes des coucou n'est-ce pas l'illustration du Grand Remplacement cher à Renaud Camus ?

Cordialement.

Catherine JACOB

@ boureau | 09 septembre 2017 à 21:48
« Il y aurait plusieurs patrons des cocus (c'est normal compte tenu de leur nombre !). Si vous avez une histoire curieuse, je suis preneur. »

Sur la reproduction ci-dessous d’une peinture murale du XVe siècle dont le sujet est un événement censé s’être produit sur la fin du VIIIe siècle, vous pouvez apercevoir en bas à droite, une dame qui ressort de la fontaine dans laquelle elle vient de la tremper, une main noircie.

Il s’agit de l’épouse d’un chevalier bourguignon chargé vers 745 d’un commandement dans l’armée de Pépin III, dit le Bref, le fils de Charles Martel et le père de Charlemagne et donc le premier maire du palais à avoir été proclamé roi.

Au retour d’une expédition, une bonne âme lui rapporta, un peu comme on le voit sur la façade de l’abbaye de Murbach qui se trouve dans les environs de la chapelle , que son épouse avait fricoté avec le régisseur de son domaine qui souhaitait peut-être bien être désigné seigneur à sa place, ce qui serait le signe que les Dames de l’époque étaient détentrices d’un pouvoir qu’elles ont perdu par la suite.

Bref, l’épouse protestant de son innocence au lieu de l’envoyer balader, on mit en place une sorte d’ordalie dont on pense qu’elle témoignerait plutôt d’un ancien culte des sources.

Quoi qu’il en soit, l’épreuve ayant consisté à retirer un caillou du fond d’une fontaine d’eau, a priori fraîche, à peine l’infidèle eut-elle plongé la main dans l’eau, qu’elle poussa un hurlement de douleur et retira de la fontaine sa main droite dont les chairs étaient carbonisées.

La fontaine ayant rendu son jugement, Gangolphe, le chevalier, se retira alors dans un domaine éloigné, laissant son château à l’infidèle et vivant en ermite. Humiliée, l’épouse infidèle le fit assassiner par le bras de son amant, qui retrouva l’époux dans sa retraite et, lâcheté supplémentaire, le poignarda dans son sommeil.

Ce martyr de la fidélité conjugale est devenu le saint protecteur des liens sacrés du mariage, ainsi que des cordonniers et des tanneurs par analogie avec la peau de la main de l’épouse infidèle qui s’était détachée des os comme des lambeaux de cuir !

On construisit une chapelle qui fut dédiée au souvenir de "l’incident" et qui achevée au milieu de XVe siècle fut objet de pèlerinage. Ce dernier connut de telles affluences au XVIIIe, que la Chapelle dût être agrandie en 1778.
Le nombre de pèlerins qui assistent à la fête de Saint Gangolphe, fixée au deuxième dimanche de mai, est de nos jours singulièrement réduit en comparaison de ce qu’il fut encore dans les années précédant la Seconde Guerre mondiale.

Mais on y vend toujours des coucous de Saint Gangolphe, sifflets traditionnels en poterie, qui imitent le chant du coucou, cet oiseau qui pond ses œufs dans les nids des autres et leur fait élever ses enfants.

La fontaine, située dans un jardin privatif, existe toujours :

; .

Quand j’y suis allée, un enfant pleurait.

boureau

@ Catherine JACOB 09 septembre 2017 19:47

Il y aurait plusieurs patrons des cocus (c'est normal compte tenu de leur nombre !). Si vous avez une histoire curieuse, je suis preneur.

Quant à votre Mildred Ratched à la française, il est des moments, sans perdre sa bonne éducation, où on doit - je dis bien on doit - remettre à leur place les tyranneaux administratifs. Cela nous évite de perdre des millions de neurones ensuite à culpabiliser.

Cordialement.

Catherine JACOB

@boureau | 09 septembre 2017 à 13:10
« Savez-vous d'où vient le titre du film ? »
Non je l’ignorais. Merci de cette information.

Ce sont vraiment des bêtes curieuses que ces coucous dont les jeunes pondus après les œufs du propriétaire du nid, naissent juste un peu avant les autres oisillons pour les balancer en bas du nid dès qu’ils éclosent. Saviez-vous vous-même que le cri et le comportement de cet oiseau seraient à l'origine du mot cocu et qu'il existe un Saint des cocus dont l'histoire est assez curieuse ?

Sinon, j’ai eu affaire aujourd’hui à la version française de Mildred Ratched, pas en infirmière chef mais en secrétaire chef. J’ai failli en faire de la chair à pâté et j’ai bien peur qu’un jour mon vernis de bonne éducation craque et que ça finisse par arriver. 🙊 🙉 🙈

boureau

@ Catherine JACOB 09 septembre 07:00
"Vol au dessus d'un nid de coucou"

Vaniteusement, aurais-je l'honneur de vous apprendre une toute petite chose ?

Film admirable avec des acteurs possédés par leurs personnages et une caméra exceptionnelle.

Savez-vous d'où vient le titre du film ?

Quelques années avant la réalisation de ce chef-d'oeuvre, le gouvernement californien avait instauré une législation, exceptionnellement favorable, de soins (sic) en faveur des drogués de cet Etat. Mais seulement bien sûr pour les résidents californiens.

Peu de temps après la mise en place de ces distributions gratuites de drogues de toutes sortes, de soins spécifiques, d'accueil dans des bâtiments municipaux, les drogués des Etats voisins sont arrivés en masse pour bénéficier de cette manne. Bien entendu, ils ne furent pas refoulés d'où l'expression et le titre du film : des coucous venus d'ailleurs se sont glissés dans le nid des drogués californiens.

Cordialement.

Catherine JACOB

@ Savonarole | 08 septembre 2017 à 16:52
« ...on songe au film "Vol au-dessus d'un nid de coucou" »

Ah là, en effet terrible film et génial Jack Nicholson, comme toujours. Mais le problème ça n’y est pas tant la Faculté si mes souvenirs sont bons, que l'infirmière en chef Mildred Ratched. D'après certaines de mes sources, il paraît que le trait n'est pas forcé et qu'il existe des Mildred Ratched pour de bon, ce qui fait froid dans le dos.

« Aujourd'hui, la Faculté a fait d'énormes progrès, on place le patient devant BFMTV, 24/24 H, et progressivement il se met En Marche ! »

Ha ha. Excellent.

@ K. Verne | 08 septembre 2017 à 17:20
« La préhistoire est à manipuler avec précaution et Wikipédia aussi. »

Merci du conseil. Sinon, info pour info, les Gorges du Tarn et Les Baumes Chaudes ne sont pas en Afrique.

Quant à ces Bêtises de Cambrai à la recette issue d’une erreur, d’ingrédient ou de dosage, peu importe, elle porte le nom d’une localité. Jacob n’est pas à ma connaissance une localité et la bêtise sur les friandises, c’est Breizmabro qui l’a commise, l’idée qui en est issue, en revanche c’est bien moi qui l’ai eue.

Enfin, je signale à toutes fins utiles qu’il a existé un beau gosse nommé Emile Friant né à Dieuze en Moselle, mais, à ma connaissance, élu à l’Académie des Beaux-Arts, il n’y a pas été mangé. Ma grand-mère en avait une toile qui devait me revenir mais a été récupérée par une cousine plus prompte que moi à la récupération, et qui a déclaré ensuite quand je l’ai réclamée, se l’être fait voler.
Eh oui. Un préjudice de plus.

Savonarole

@fugace | 08 septembre 2017 à 13:50
"...voici un copié/collé encore ; c'est tellement facile !
"Au contraire des Grecs et de l'Occident, les philosophies orientales ont toujours accueilli la notion de vide à bras ouverts, parce que le vide, pour elles, est la matrice de tout, la mère de tout, l'origine de tout. Ce n'est pas le vide dénué de tout, comme dans la pensée occidentale, mais un vide plein, rempli d'énergie. D'où le titre de mon ouvrage "La plénitude du vide". Dans le taoïsme, c'est le vide qui est à l'origine de l'Univers. Ce qui rejoint la cosmologie moderne." (Extrait du lien ci-après)

La nature en aurait horreur paraît-il. Bonne lecture, même en diagonale.

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/trinh-xuan-thuan-le-vide-est-la-matrice-de-tout_23515

-----------------------

Je vais vite me procurer ce livre de Trinh Xuan Thuan, merci mille fois, c'est un thème qui m'a toujours préoccupé.

Savonarole

@fugace | 08 septembre 2017 à 13:50

Grand merci fugace, je vais me soigner.

K. Verne

@ Catherine JACOB | 08 septembre 2017 à 14:25

On connaissait les "bêtises de Cambrai" mais pas celles de Jacob.
La préhistoire est à manipuler avec précaution et Wikipédia aussi (sauf pour les photos). Ceci dit un trou dans le crâne correspond le plus souvent à un coup reçu, à un rituel ou même au reste de scène d'anthropophagie.
Ceci dit et source Wikipédia : "Il est possible d’observer certains groupes ethniques, en particulier dans l’ouest de l’Afrique, et de tenter d’en tirer des conclusions sur les pratiques médicales préhistoriques. Cette approche présente plusieurs difficultés, comme la différence de climat, et les grandes différences de pratiques entre ethnies. De Laet prévient : « Une similitude technologique n’implique pas nécessairement des institutions sociales ou religieuses identiques ». Enfin, certaines survivances du folklore permettent de remonter à des origines préhistoriques."

Savonarole

@Catherine JACOB | 08 septembre 2017 à 14:25

Quelle horreur, le pauvre Nicolas Gilbert, "tempête sous un crâne"...
Merci pour cet éclairage que j'ignorais.
Jusqu'aux années soixante les Diafoirus pratiquaient l'électrode sur le cerveau, une des soeurs de Kennedy en est restée handicapée, on songe au film "Vol au-dessus d'un nid de coucou".
Aujourd'hui, la Faculté a fait d'énormes progrès, on place le patient devant BFMTV, 24/24 H, et progressivement il se met En Marche.

Catherine JACOB

@Savonarole | 07 septembre 2017 à 21:05
« Curieusement, le Pape est bien silencieux sur l'ouragan qui ravage les rives que nous avons découvertes en 1492. »

Et d’une, il est hors de son pouvoir de commander aux éléments et de deux, ce n’est pas son boulot.
Sinon, étranges formations en altitude qui font penser à des formations cycloniques, en particulier la deuxième à partir de la gauche de l’écran. Mais, observées cependant à l’aplomb de Metz-Nord depuis la fenêtre du métrolor Thionville – Metz mardi en fin d’après-midi.

@ Savonarole | 07 septembre 2017 à 16:58
« Je pensais que c'était de moi, mais un ami me rappelle que c'est de Nicolas Gilbert.
Ça devrait plaire à Catherine JACOB car il était du coin...
»

« Dans les catacombes de Paris, le Sarcophage du Lacrymatoire dit 'Tombeau de Gilbert' porte sur son socle les vers célèbres du poète : Au banquet de la vie, infortuné convive, j’apparus un jour et je meurs... » - wiki –

Vous seriez de tendance pré-romantique sur le retour ? Première nouvelle.

En tout cas, le malheureux est décédé à 29 ans d’une trépanation censée remédier aux conséquences d’une chute de cheval survenue l’an 1780, opération qui n’a rien de romantique. Le côté curieux de l’anecdote, c’est l’aspect prémonitoire du poème : . La trépanation censée réduire la tension intracrânienne était déjà pratiquée au néolithique ; voir dit-on le mésolithique (entre environ 10 000 et 5 000 ans av. J.-C. en Europe) . C’est fou, quand on y pense, que les populations qui résidaient dans ce genre d’habitat trifouillaient déjà le cerveau à des fins thérapeutiques.

La propriétaire du crâne ci-dessus, une jeune fille ayant, suite à préconisation du sorcier de la tribu pour faire sortir quelque esprit malin qui lui aurait troublé l’esprit peut-on imaginer, subi une térébration verticale avec un couteau de silex en guise de tarière a, dit-on, survécu. Mais bon, le crâne porte encore une belle ouverture. Les morceaux d'os découpés auraient servi ensuite d'amulette protectrice, mais il n’est pas précisé au bénéfice de qui.

« Une étude sur 130 crânes trépanés de la grotte-aven des Baumes-Chaudes (Gorges du Tarn) montre que 70 % des individus ayant subi la trépanation avaient survécu (trépanations cicatrisées, voire trou résorbé par régénération de l'os) » indique encore l’article, Le poète maudit lorrain originaire des environs d'Epinal n’a donc pas eu de chance ou alors il est tombé non seulement sur la tête mais encore sur un incompétent.

fugace

@ Robert Marchenoir | 07 septembre 2017 à 21:33
"Ce qu'on peut faire alors, après avoir copié le commentaire pour le coller dans un traitement de texte, afin de le préserver, c'est, non pas se reconnecter au site (expression ambiguë qui suggère la soumission d'un mot de passe), mais rafraîchir la page, commande qui figure dans tous les navigateurs. Plutôt que de fermer l'onglet, voire de quitter le navigateur."

Merci du retour.
En effet, j'ai bien ce bouton actualiser à disposition, ou F5 ou Ctrl+F5. Je vais donc changer sur ce point aussi.

@ Savonarole | 07 septembre 2017 à 21:58

Ne pas déranger n'étant pas affiché, voici un copié/collé encore ; c'est tellement facile !

"Au contraire des Grecs et de l'Occident, les philosophies orientales ont toujours accueilli la notion de vide à bras ouverts, parce que le vide, pour elles, est la matrice de tout, la mère de tout, l'origine de tout. Ce n'est pas le vide dénué de tout, comme dans la pensée occidentale, mais un vide plein, rempli d'énergie. D'où le titre de mon ouvrage "La plénitude du vide". Dans le taoïsme, c'est le vide qui est à l'origine de l'Univers. Ce qui rejoint la cosmologie moderne." (Extrait du lien ci-après)

La nature en aurait horreur paraît-il. Bonne lecture, même en diagonale.

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/trinh-xuan-thuan-le-vide-est-la-matrice-de-tout_23515

Aliocha

Rappel mythologique :

"De plus en plus irrité par la rébellion continuelle de Prométhée, Zeus le fit enchaîner, nu, à une rocher dans les montagnes du Caucase (ou à une colonne) et un aigle (ou un vautour) lui dévorait le foie toute la journée. Cet animal vorace faisait parti de la dangereuse progéniture d'Echidna et Typhon. En plus il n'y avait pas de terme à sa souffrance, car toutes les nuits son foie se reconstituait. Et Zeus pour excuser sa cruauté, fit circuler une histoire qu'il avait inventée de toute pièce : Prométhée venait sur l'Olympe pour avoir une aventure amoureuse secrète avec Athéna (scholiaste d'Apollonios de Rhodes). Malgré son supplice, Prométhée persista dans son attitude de révolte. Dédaigneux des plaintes et des prières humiliantes, il ne cessait de défier le maître de l'Olympe et d'exhaler sa haine en apostrophes violentes. Ne détenait-il pas d'ailleurs un secret redoutable intéressant l'avenir même de Zeus ?"

https://mythologica.fr/grec/promethee.htm

Ah, les systèmes totalitaires...
Brisons-les !

Elusen

@ mektoub | 07 septembre 2017 à 13:27

Est-ce Satan que le sexe travaille, ou vous pour y faire autant référence ?
Remarquez :
- Je sus
et
- Jésus, c'est tout de même très proche pour quelqu'un comme vous !

Sans compter toute la médiocrité et la haine de vos propos, un vrai monothéisme aussi troublé que son Dieu qui a convoité la femme d’un autre (Marie) et lui fit un enfant (Jésus).
Mais qui au-delà coucha avec sa propre mère, un Dieu incestueux au complexe d’Oedipe du même ordre que Macron :
« Priez pour nous Marie mère de Dieu »

Satan, ce sont les chrétiens qui le prient, ce sont les chrétiens qui en ont fait leur Dieu !
« Ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal » c’est donc bien Dieu qui soumet à la tentation, d’autant que c’est lui qu’il l’a créé cet archange, le plus beau de tous et il n’a rien vu venir... Pour un Dieu omniscient...

De toute manière Dieu n'a jamais créé la France, pas plus que les États-nations, donc un bon monothéiste - que vous êtes - devrait se réjouir, voire jouir vu les troubles de la sexualité de votre intervention précédente, de la fin des États-nations, il pourra faire pareil que son Dieu, retourner voir maman.

Savonarole

Toutes ces histoires de copier/coller me rappellent une formation informatique dans les années 95 ; l'insupportable formateur nous prévenait que faute de faire tel geste, notre texte risquait de "tomber dans le vide". Cette expression m'a rendu malade, "tomber dans le vide", moi qui pensais qu'on gardait toute trace d'humanité à la Bibliothèque nationale ou aux Archives... Mon monde s'écroulait.

Robert Marchenoir

Petit aparté technique, suite à fugace | 07 septembre 2017 à 18:03.

Je ne comprends pas ces histoires de sessions expirées et de longs moment passés sans commenter. Il n'y a pas de session, sur ce blog. Personne ne tape de mot de passe pour commenter, et nous ne sommes pas sur une banque, qui coupe effectivement la session au bout d'un certain temps pour des raisons de sécurité.

Si l'aperçu ou l'envoi d'un commentaire amènent un message d'erreur, c'est... une erreur du logiciel du site. Cela ne devrait pas se produire. La teneur du message n'a pas grande importance. Très vraisemblablement, elle est elle-même erronée.

Ce qu'on peut faire alors, après avoir copié le commentaire pour le coller dans un traitement de texte, afin de le préserver, c'est, non pas se reconnecter au site (expression ambiguë qui suggère la soumission d'un mot de passe), mais rafraîchir la page, commande qui figure dans tous les navigateurs. Plutôt que de fermer l'onglet, voire de quitter le navigateur.

Cela consiste, pour le navigateur, à demander au site de lui renvoyer la page (correctement, cette fois-ci, abruti, merci). Après quoi, il est possible qu'on retrouve son commentaire intact, mais il est aussi possible qu'il se soit évaporé. C'est alors qu'on le recollera à partir du traitement de texte.

Savonarole

Curieusement, le Pape est bien silencieux sur l'ouragan qui ravage les rives que nous avons découvertes en 1492.

Ces glands tropicaux sont à l'image des trois petits cochons de Walt Disney, à force de construire en bois et en paille, ils sont emportés au moindre souffle.

Sous Sarkozy il convenait de rire de Saint-Martin, ses villas de millionnaires, sa jet-set, ses boutiques de luxe, aujourd'hui on nous prie de pleurer.

Et, et, et, Macron est arrivééééé, chantait Henri Salvador.

Zorro-Macron est dans la War Room, le QG français, il va y aller, quand ? Avec Kouchner ? On ne sait pas, le suspense est insupportable. Un sac de riz sur l'épaule ? Un remake d'Haïti ce serait super pour faire remonter sa cote de popularité. Ségolène Royal dans l'avion présidentiel ? Pourquoi pas, le ridicule ne tue plus.

Six morts à ce jour, l'équivalent d'un accident de la route, va-t-on nous en faire un foin longtemps ?

Comme pour la Guyane, ça va encore nous coûter trois à six milliards.

Noblejoué

@ Aliocha

Ce sont les croyants qui posent problème. Ils se posent problème en se détruisant les uns les autres, ce qui ne serait pas si grave... Et ils posent problème aux autres.
Constatant l'incapacité des gens à vivre sans religion, je propose un dieu, Prométhée, qui a toutes sortes de qualités en lui-même et en adéquation avec notre époque.

"Prométhée ! Où ceux qui ont des problèmes de foi devront soigner leur foie."

Mon foie se porte bien, merci... Mais j'aimerais mieux mourir demain du foie que de tomber dans la foi, entre autres pour ne jamais commettre de piteux sermons, comme trop de croyants.

Par égard pour la foi de Lucile, par égard pour un ami et un poème de Kipling qu'il m'a rappelé, je m'arrête ici.

Brisons là.

fugace

@ Philippe Dubois | 03 septembre 2017 à 21:44

Un pape pyromane !
Fort heureusement, des vocations naissent tous les jours.
http://www.dailymotion.com/video/xjgcxn

fugace

@ Patrice Charoulet | 03 septembre 2017 à 16:12

Les réponses des commentateurs précédents sont parfaites si vous souhaitez conserver vos textes dans des fichiers et dossiers.

Si vous voulez faire simple :

a) A l'apparition du message « We're sorry, but your session has expired »,
===> faites un COPIER/COLLER de votre commentaire même si non terminé
===> déconnectez et reconnectez-vous sur le billet concerné
===> collez votre texte (en attente dans le presse-papier lors de la précédente action / copié)
===> modifiez ou complétez-le si nécessaire
===> validez l'envoi

b) Rappelez-vous que si vous demeurez connecté SANS COMMENTER, sur un ou plusieurs billets, un long moment, et que vous voulez commenter, alors le message « We're sorry, but your session has expired… », apparaîtra. Déconnectez et reconnectez-vous, avant de commencer la saisie de votre texte du billet concerné.

P.S. Il est fort probable donc que pour vous, WORD soit inconnu (payant qui plus est). Allez sur Internet à la découverte de Libre Office Writer (gratuit), il pourrait vous rendre des services (les mêmes que Word) pour l'enregistrement de tous les textes que vous voudriez conserver, trier, modifier, casser, partager.

Cordialement

mektoub

@ Paul Duret | 07 septembre 2017 à 10:23

C'est très bien ce que vous faites, et vous comptez en accueillir combien ?

Dans ma commune socialo-communiste avec des centaines d'ingénieurs d'une entreprise nationale, nous avons accueilli dernièrement toute une famille de Syriens. Le logement refait à neuf était l'ancien logement du directeur de l'école, les meubles provenaient de dons et le reste aussi, on lui a même trouvé un travail, ils ont une superbe voiture et beaucoup d'habitants de cette commune aimeraient avoir autant d'attentions.

Cher Paul Duret, combien de temps croyez-vous que cela va durer car il reste encore un milliard "d'émigrés économiques" à recevoir et la charité que nous faisons aux autres nous ne sommes pas capables de la faire entre nous ; et puis l'argent, d'où vient-il ? Des taxes, impôts et contributions et qui les paie ? Les autres évidemment ! Certes il y a l'argent de la prostitution et de la drogue et il paraît que cela marche très fort en ce moment ! Il y a également les arrangements matrimoniaux mixtes, blancs-noirs et noirs-blancs et il y en a beaucoup, beaucoup, beaucoup avec toujours les mêmes piégés dans cet univers dantesque !

Bien, reste le problème de Jésus, vous savez le petit, comment se porte-t-il dans votre commune ? Ici on le cache !

J'ai oublié de vous dire que dans mon département on fait fort, nous recevons tous les incasables de Lille ou d'ailleurs qu'aimablement Cazeneuve nous a donnés à charge... Il paraît que dans le Nord cela faisait désordre et Aubry n'en voulait plus... pourtant elle profite bien je trouve du malheur des autres !

Faut dire qu'une famille de cinq à dix personnes nous coûte moins cher qu'entretenir un ancien président ou parlementaire sachant que les uns comme les autres ne serviront à rien !

A dios

duvent

@mektoub
"Reposez-vous fils de Satan, rêvez à toutes ces vierges qui vous attendent avec l'espoir de pouvoir vous laver les pieds et le reste. Pourquoi vous acharner sur un peuple décadent qui se vautre dans la luxure et qui est devenu pleutre ? Profitez de cette France pourrie qui donne sans compter avant que tout ne s'écroule, vous avec."

Mais de qui exactement êtes-vous l'ami ou l'ennemi ?
Seriez-vous le fils, non pas de Satan qui a l'air de ne pas recueillir votre assentiment, mais de sylvain ?
Le peuple décadent et pleutre peut-il compter sur votre soutien pendant qu'Elusen se fera laver tout le corps, d'après vos pronostics avisés ?
Tenez-nous au courant, je vous prie, afin que nous accourions de France et de Navarre (pourries bien évidemment...) nous mettre sous votre protection, que dis-je sous votre égide !

Savonarole

"Rassurez-vous, nombre de ses prédicateurs, souvent télé-évangélistes, sont plus proches question image de nos stars actuelles du petit écran que de celle rigoriste d’un Joxe, Jospin, etc. Reconnaissez que leurs offices dominicaux à base de chants collectifs d’inspiration gospel sont autrement plus ludiques qu’une messe en latin à Saint-Nicolas-du-Chardonnet !"
Rédigé par : Trekker | 06 septembre 2017 à 15:44

Bien d'accord avec vous. Rien ne nous oppose.
Toutefois, avez vous remarqué que le public de ces télé-évangélistes américains est à 99% de race noire ? Black, comme on dit à Saint-Germain-des-Prés.

Pour un télé-évangéliste blanc qui hurle "Jésus est votre voisin !" il y a 3000 noirs dans la salle qui scandent un "Amen" ou un "Hallelujah" tonitruant.
Ces télé-évangélistes sont multimillionnaires.

Le noir américain est devenu une proie du pseudo-protestantisme.

"Infortuné convive au banquet de la vie", le noir américain est une catastrophe intellectuelle, pour une Condoleeza Rice, que de couillons obèses qui peuplent les prisons américaines.

Si c'est ça le protestantisme made in USA, merci.

(...) Au banquet de la vie, infortuné convive,
J'apparus un jour, et je meurs.
Je meurs ; et, sur ma tombe où lentement j'arrive,
Nul ne viendra verser des pleurs.

Salut, champs que j'aimais ! et vous, douce verdure !
Et vous, riant exil des bois !
Ciel, pavillon de l'homme, admirable nature,
Salut pour la dernière fois !

Ah ! puissent voir longtemps votre beauté sacrée
Tant d'amis sourds à mes adieux !
Qu'ils meurent pleins de jours ! que leur mort soit pleurée !
Qu'un ami leur ferme les yeux !

— Nicolas Gilbert, Adieux à la vie"

Je pensais que c'était de moi, mais un ami me rappelle que c'est de Nicolas Gilbert.

Ça devrait plaire à Catherine JACOB car il était du coin...

mektoub

@ Elusen | 07 septembre 2017 à 06:23

Que voulez-vous que l'on réponde à un être qui ne comprend rien et mélange tout...

"Heureux les simples d'esprit le royaume du ciel est à eux", mais dans votre cas vous devez être excessivement malheureux, votre poitrine doit brûler de haine.

Reposez-vous fils de Satan, rêvez à toutes ces vierges qui vous attendent avec l'espoir de pouvoir vous laver les pieds et le reste. Pourquoi vous acharner sur un peuple décadent qui se vautre dans la luxure et qui est devenu pleutre ? Profitez de cette France pourrie qui donne sans compter avant que tout ne s'écroule, vous avec.

Faites comme Macron 1er, faites-vous donner les clés du coffre et allez chercher des esclaves en Afrique pour faire le boulot que les autres ne veulent pas faire. Faites comme lui, soyez un sans famille, trichez avec vous-même et trompez les autres, mais ne leur crachez pas dessus, cela ne sert à rien.

Robert Marchenoir

@ Paul Duret | 07 septembre 2017 à 10:23

Je suis atterré. Vous nous présentez trois cas particuliers dont vous prétendez qu'ils ne posent aucun problème, et puis vous en concluez que les millions d'immigrés illégaux qui ont envahi l'Europe ne posent aucun problème. Quel âge avez-vous ? Trois ans ? Connaissez-vous une discipline du savoir humain qui s'appelle la logique ? Savez-vous qu'à défaut de la maîtriser, vous seriez contraint d'habiter dans une grotte et vous nourrir de racines ?

Ce que je vois, c'est que ces "trois familles de réfugiés" vous servent surtout, à vous, à faire briller votre belle âme. Mon Dieu, que je suis charitable et que nous sommes de bons chrétiens, moi et ma paroisse. Mais vous ne nous dites pas tout.

Vous affirmez que vous avez accueilli trois familles de réfugiés, dans votre paroisse. Ils seraient "très bien entourés". Comme c'est mignon...

Cependant, si l'on vous lit d'un peu plus près, on remarque surtout que vous êtes très généreux avec l'argent des autres. Les enfants ont "trouvé un logement social" -- comme ça, en soulevant une pierre : ils l'ont construit de leurs mains, je suppose ?

Les enfants sont scolarisés, dites-vous. A l'école publique, je suppose. Payée sur le budget de l'Etat. Qui est en déficit depuis quarante ans, sans interruption.

Ce que vous oubliez de nous dire, c'est que l'impôt prélevé de force sur les Français (et sur leurs enfants à naître) sert à payer ce "logement social" et cette "scolarisation". Les Français qui, comme vous devriez le savoir, sont majoritairement opposés à l'immigration de masse.

Vous approuvez donc ce qui est, de fait, un vol. Obliger les Français à payer pour ce qu'ils ne veulent pas, c'est du vol. Le christianisme réprouve le vol. Le christianisme est différent du marxisme.

Puis vous nous déclarez, émerveillé, que vos "réfugiés" touchent le RSA. Quelle belle preuve de réussite sociale, en effet ! Quelle bonne raison pour approuver l'immigration de masse ! Les immigrés rentrent chez nous en violation de la loi, par millions, et nous les couvrons d'allocations sociales. Cela me semble, en effet, un argument imparable en faveur des propos du pape.

Le président de la République grimpe dans un arbre planté dans le parc de l'Elysée, il secoue les branches, et il en tombe des brassées de billets de banque qui financent le RSA. Vos "réfugiés" ont trouvé le chemin de l'arbre, et ils se sont donné la peine de se baisser pour ramasser les biftons : c'est la preuve que l'immigration illégale de masse est une bonne chose.

Un des hommes a commencé un travail dans une entreprise d'insertion, dites-vous. Autrement dit, une fausse entreprise, subventionnée par tous les bouts, qui n'aurait aucune raison d'exister s'il n'y avait personne à insérer. Vous créez le malheur, vous mettez des rustines sur le malheur, et puis vous en concluez : le malheur, c'est le bonheur.

Et le pompon : parmi vos trois familles de réfugiés, il n'y a pas de djihadistes. Pour l'instant. Et pour ce que vous en savez. Trois familles, dont deux sont chrétiennes. Vous vous moquez de nous.

Vous savez très bien que la majorité des immigrants illégaux sont musulmans. Le pape nous incite à laisser entrer tout le monde et à ne sélectionner personne. Et vous prenez appui sur vos deux tiers de chrétiens à vous, dans votre paroisse, autour de votre petit nombril, pour vous émerveiller qu'il n'y ait point de djihadistes parmi eux ? Il faudrait les en remercier, peut-être ?

Faut-il vous mettre sous le nez les innombrables attentats qui sont directement liés à l'immigration de masse, les meurtres, les viols, les vols, le trafic de drogue, la criminalité en tout genre, la saleté, les maladies importées, les incendies volontaires, les rixes entre immigrés, la prostitution, les atteintes à l'ordre public, la haine inextinguible de ces gens-là envers nous ?

Sortez donc un peu le nez de votre merveilleuse petite paroisse socialiste (et non catholique), et lisez l'article de cette femme, professionnelle de l'humanitaire et donc gauchiste bon teint par statut, spécialiste de l'aide aux immigrés afghans, qui s'est sentie obliger de livrer à la face du monde ce sale petit secret : les Afghans qui ont envahi l'Europe sont des violeurs professionnels.

Les immigrés sont déjà extraordinairement sur-représentés parmi les auteurs de viols en Europe (les viols en Suède sont presque à 100 % le fait des immigrés), mais les Afghans sont extraordinairement sur-représentés parmi les immigrés auteurs de viols en Europe.

http://nationalinterest.org/print/feature/ive-worked-refugees-decades-europes-afghan-crime-wave-mind-21506?page=show

Quelle magnifique chose, en effet, que l'immigration de masse !

Paul Duret

@Robert Marchenoir

Cool, cool M. Marchenoir. Voilà un cas concret :

Nous avons accueilli dans notre paroisse, trois familles de réfugiés.
Deux familles de chrétiens irakiens avec deux enfants chacun et une femme syrienne, veuve, musulmane, avec ses deux enfants. Tout se passe bien mais il est vrai qu'ils sont très bien entourés et accueillis. Leur connaissance du français progresse, les enfants sont scolarisés, certains ont quitté leur famille d'accueil et ont trouvé un logement social, ils touchent le RSA, un des hommes a commencé un travail dans une entreprise d'insertion.
Pas de djihadistes parmi eux et une bonne intégration en France, grâce à la générosité des familles d'accueil. Ce ne sont que des faits réels !

Aliocha

Prométhée ! Où ceux qui ont des problèmes de foi devront soigner leur foie.

«C’est une étrange et longue guerre que celle où la violence essaie d’opprimer la vérité. Tous les efforts de la violence ne peuvent affadir la vérité, et ne servent qu’à la révéler d’avantage. Toutes les lumières de la vérité ne peuvent rien pour arrêter la violence, et ne font que l’irriter encore plus.» (Pascal)

On peut résister et se croire plus fils de Prométhée que de Caïn ou de Job, on ne témoignera que de son orgueil qui n'a d'égal que sa cécité, précipité aux gouffres infernaux de la vanité des malédictions faustiennes, où les réponses ne peuvent être frappées qu'au sceau des insultes et de la haine.

Elusen

@ mektoub | 06 septembre 2017 à 11:18

Chez vous, c’est soit :
- la drogue,
- l’alcoolisme,
- les médicaments.

Les anges sont asexués, ils sont supposés ne pas pouvoir avoir d’enfant, donc encore moins un fils, quand bien même chez vous Satan l’habite !
La petite pilule bleue, c’est vraiment pas bon pour votre santé !

« Daech » n’est pas un lieu mais un sigle, donc :
- Le Daech,
- Du Daech,
Mais pas : de Daech, ce n’est pas une ville !

Robert Marchenoir

@ Paul Duret | 06 septembre 2017 à 14:47
"J'ai bien lu le lien que vous signalez."

Alors vous n'avez aucune excuse.

"Et je ne vois pas en quoi le Pape serait responsable de ce vaste trafic d'êtres humains."

Soit vous faites l'imbécile, soit c'est très bien imité. On est co-responsable d'un crime à partir du moment où l'on en facilite l'exécution. Cela s'appelle la complicité, notion présente dans toutes les morales et dans tous les corpus de droit connus. N'hésitez pas à nous expliquer de quelle façon le pape François échapperait miraculeusement à la morale qui régit notre comportement à nous autres humbles mortels -- et qui doit pas mal à la religion chrétienne, au passage. Religion qu'il est censé défendre, et non pas saboter.

"Maintenant, si vous voulez justifier votre opposition à l'accueil des réfugiés..."

Ce ne sont pas des réfugiés : ce sont des envahisseurs, et ceux qui approuvent leur venue sont des traîtres. Est-ce assez clair ?

Loretta Napoleoni, économiste qui préside le groupe de travail du Club de Madrid chargé de la lutte contre le financement du terrorisme, a publié une enquête de 300 pages qui explique a), que vos soi-disant réfugiés payent très cher des prestataires de services sans lesquels ils ne pourraient pas s'introduire illégalement chez nous, b) que ces prestataires de services sont, entre autres, l'Etat islamique et Al-Qaeda, organisations terroristes musulmanes et sanguinaires qui veulent notre asservissement et notre extermination. Et vous osez appeler ça des réfugiés ?

"Maintenant, si vous voulez justifier votre opposition à l'accueil des réfugiés, vous trouverez toujours mille arguments pour ne pas le faire."

Comme tous les gauchistes, vous attribuez à vos adversaires votre propre façon tordue de raisonner. Figurez-vous que pour ma part (et nous sommes quelques-uns dans ce cas), je commence par rechercher les faits, puis j'en tire des arguments, et finalement j'arrive à des conclusions. C'est ainsi que s'est construite notre civilisation, que vous semblez si empressé à détruire.

Mais nous avons bien compris que dans votre univers mental, on commence par énoncer les conclusions (il faut laisser entrer les immigrés illégaux en masse, parce que ce sont de pauvres victimes gna-gna-gna), et puis on cherche à emplâtrer n'importe quel argument fallacieux par là-dessus, pour justifier a posteriori son dogme gauchiste criminel.

C'est ainsi que vous pouvez, à la fois, assurer avoir pris connaissance de travaux prouvant que nous avons affaire à une invasion organisée par des mafias barbaresques cherchant à détruire l'Europe, et affirmer que nous devons laisser faire, que c'est une bonne chose, parce que c'est politiquement correct.

En fait, vous n'allez même pas jusque-là : vous êtes encore plus paresseux. Vous ne vous donnez même pas la peine d'avancer ne serait-ce que le semblant d'un argument. Vous vous contentez de vérifier que votre interlocuteur n'appartient pas à votre secte, et puis vous démarrez la machine (fatiguée, poussive) à lancer des invectives et des accusations péremptoires.

Philippe Dubois

Bonsoir

@ Trekker | 06 septembre 2017 à 15:44
"Reconnaissez que leurs offices dominicaux à base de chants collectifs d’inspiration gospel sont autrement plus ludiques qu’une messe en latin à Saint-Nicolas-du-Chardonnet !"

Où avez-vous vu qu'une messe doit être ludique ?
La messe est la réitération du sacrifice du Christ, ce n'est pas une teuf !

J'exècre aussi les liturgies "catholiques" :
- guitares/djembés
- avec des cantiques niais à pleurer et/ou les chants de l'ordinaire remplacés par des chants infâmes dont le texte est d'une effrayante pauvreté spirituelle.
(Voici le début du Gloria pour la messe de première communion de ma paroisse - dans mon diocèse, c'est en fin de CM2 :
Merci pour l'arbre et l'océan
Merci pour le soleil et le vent, ils disent combien tu es grand
Etc.
Je n'étais pas présent pour cause d'élections le 11 juin, je serais sorti.)

Cela dit, chacun ses goûts.

Wil

"Ce serait mentir que de nier l'agacement que m'ont inspiré certaines de ses confidences, notamment l'influence prédominante d'une amie communiste sur lui. Il n'en demeure pas moins que, pour dominer cet énervement, je m'attache à sortir le pape du champ banal de la contestation partisane."

En psychanalyse on appelle ça le déni. Plus vulgairement, se mentir à soi-même et donc aux autres.
Le plus drôle étant bien évidemment le "je m'attache à sortir le pape du champ banal de la contestation partisane." Bien évidemment... Hahaha !

Franchement M. Bilger, c'est au-dessous de vous d'employer l'escroquerie intellectuelle de la soi-disant neutralité ou objectivité qui n'existe pas pour soutenir vos points de vue.

Bon, qu'un escroc sans importance dans mon genre en use et abuse par facilité face aux idiots qui remplissent ce monde quand lors d'un débat il est fatigué, en panne d'arguments ou plus vraisemblablement trop saoul, ce n'est pas grave, mais vous, allons...
Assumez et prenez vos responsabilités !
Ah ben oui, mais quand on est un personnage public évidemment les deux deviennent souvent difficiles à concilier, je comprends.
.
Ca me fait penser à quelqu'un sur un autre site qui disait "Si je dis que je vote FN, j'ai plus qu'à chercher un autre travail, une autre femme et d'autres amis", auquel j'ai répondu : "C'est une bonne façon de savoir si votre femme vous aime vraiment et si vos amis sont vraiment vos amis. Donc, il faut le dire même si c'est faux."

finch

@ Catherine JACOB | 05 septembre 2017 à 09:56
"Votre anecdote n’est bien évidemment concernée que par la moitié supérieure de l’image."

Nous sommes d'accord.

"…la xéno- et allogreffe sur laquelle ‘planchent’ les chercheurs de nos jours, en raison de la pénurie d’organes…"

On modifie même génétiquement des porcelets pour contrer le phénomène de rejet et révolutionner la xénotransplantation. Il est à remarquer que les membranes du porc sont aussi utilisées depuis très longtemps dans la fabrication de prothèses valvulaires cardiaques.

"…en dehors du foie et du rein, le donneur ne peut être que décédé, et ce depuis peu."

Ce n'est pas tout à fait cela. Les greffes d'organes n'ont été rendues possibles que grâce à la définition de la mort cérébrale : à savoir le cerveau est diagnostiqué mort, détruit, sans chemin retour. Légalement, le prélèvement d'organe devient possible… mais à cœur battant. Dans la mort cérébrale, le donneur pressenti n'est pas en collapsus cardio-vasculaire, c'est-à-dire que son système circulatoire fonctionne, avec au premier chef le cœur qui bat et assure une pression efficace dans les artères des différentes destinations : tous les organes et tissus sont perfusés normalement avec du sang oxygéné rendu possible par l'assistance respiratoire. C'est capital, car jusqu'à la dernière minute les futurs greffons sont viables (l'ischémie est retardée à l'instant ultime). À partir du moment où le greffon est extrait du donneur (lorsque le pédicule nourricier a été sectionné après avoir libéré tout le reste), il se produit la course contre la montre que chacun connaît : les greffons sont conservés en containers stériles, dans le froid, et d'importants moyens logistiques de transport permettent de rejoindre rapidement les blocs opératoires des disciplines concernées par l'organe, où se trouvent les receveurs préparés.

Les condamnés à mort chinois sont des donneurs d'organes d'office. Ils sont anesthésiés, délestés - à cœur battant - de leurs organes, puis tués (ce qui intervient de facto une fois le cœur prélevé…). C'est assez moche.

Achille

@ duvent | 06 septembre 2017 à 17:14
« Achille vous croyez vraiment que les ingénieurs trouvent parce qu'ils ne cherchent pas ? C'est une blague vous savez ? Et elle est destinée aux béotiens qui sont quantité et pas ingénieurs pour deux sous... »

Ça aurait pu être drôle. Le problème c’est que ce n’est pas du tout ce que j’ai dit ni même laissé entendre. Mais continuez, vous faites des efforts méritoires dans le domaine de l’humour et cela mérite bien quelques encouragements. ☺

hameau dans les nuages

@Paul Duret
"Il me semble qu'il est plutôt contre l'exploitation de l'homme par l'homme. "

Et c'est pourtant le cas. Qui, croyez-vous, sera aux premières loges et premières victimes de l'arrivée de ces migrants si ce ne sont les travailleurs pauvres de ce pays ?

Pourquoi croyez-vous que monsieur Gattaz se félicite de leur arrivée ?

Le Pape par ses propos apporte une caution morale sans en subir les conséquences. C'est pire.

"Seigneur pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font"

Noblejoué

@ mektoub et Elusen

Pour vous réconcilier. Un peu difficile mais j'ai une idée, ce serait bête de ne pas essayer, je me demanderais ce qui serait arrivé si je l'avais dite...
On dit que la curiosité a tué le chat. Je préférerais l'être que d'ennui, donc je me lance !

Le monothéisme, et ses multiples interprétations où on se dispute le même dieu, dieu, qu'on dit bon et le diable mauvais si parfois on soutient l'inverse... n'apporte-t-il pas plus de divisions, de guerre et autres violences, dans le monde, que le polythéisme, l'agnosticisme ou l'athéisme ?

Par conséquent, si on veut un dieu, titan en l'occurrence, n'ayant pas tout ce passif, et en plus qui corresponde à notre époque, je propose Prométhée.
Soyons frères en Prométhée !

duvent

@mektoub | 06 septembre 2017 à 11:18
"Lorsque l'Islam sera au pouvoir en France, ce pays sombrera dans la misère et toi, fils de Satan, tu trembleras de peur et de faim."

Ici fils de Rahan à Mektoub, qui devrait tourner son stylo sept fois dans ses doigts avant d'écrire...

Une question me taraude : si votre fils de Satan est de connivence avec Satan pourriez-vous nous expliquer votre phrase ci-dessus ? Si j'étais Satan j'épargnerais mes enfants, sinon, je suis Saturne. Quant à Rushdie, je n'aime pas son regard torve, et ce n'est pas gentil d'attaquer sur le physique, c'est que ce qui n'est pas physique chez lui est encore plus torve... Question de point de vue sans doute.

Achille vous croyez vraiment que les ingénieurs trouvent parce qu'ils ne cherchent pas ? C'est une blague vous savez ? Et elle est destinée aux béotiens qui sont quantité et pas ingénieurs pour deux sous...

interrogation

Parfois je me demande si ce blog ne déblogue pas !

Trekker

@ Savonarole | 06 septembre 2017 à 13:39
"Le Pape François veut récupérer les décombres d'une Eglise protestante qui s'effondre de partout."

Désolé mais ce constat sur l’Eglise protestante ne s’applique qu’à l’Europe qui fut son berceau. En Amérique du Sud et en Afrique, les sectes évangélistes, baptistes, etc. sont en pleine expansion depuis dix à quinze ans, et ne se limitent plus à leur terre origine : les USA.

En conséquence il y a fort à parier que ce sont elles qui récupéreront les décombres de notre Eglise catholique, non seulement dans les pays précités mais aussi en Europe. Dans cette dernière, et cela fort discrètement, elles étendent leur emprise.

Certes ces sectes religieuses US ont pour le moins un lointain rapport avec le protestantisme européen. Mais on ne peut leur dénier leur vitalité, et l’attrait qu’elles exercent auprès de nombre d’esprits : leurs dogmes et rituels simplistes y sont pour beaucoup.

Rassurez-vous, nombre de ses prédicateurs, souvent télé-évangélistes, sont plus proches question image de nos stars actuelles du petit écran que de celle rigoriste d’un Joxe, Jospin, etc. Reconnaissez que leurs offices dominicaux à base de chants collectifs d’inspiration gospel sont autrement plus ludiques qu’une messe en latin à Saint-Nicolas-du-Chardonnet !

Paul Duret

@Robert Marchenoir

J'ai bien lu le lien que vous signalez. Et je ne vois pas en quoi le Pape serait responsable de ce vaste trafic d'êtres humains. Il me semble qu'il est plutôt contre l'exploitation de l'homme par l'homme. Maintenant, si vous voulez justifier votre opposition à l'accueil des réfugiés, vous trouverez toujours mille arguments pour ne pas le faire. Cela me fait penser à une de mes amies qui ne donne jamais d'argent à une ONG car, dit-elle, on ne sait jamais où va l'argent.

Savonarole

Vous faites tous fausse route.
Le Pape François veut récupérer les décombres d'une Eglise protestante qui s'effondre de partout.
Telle une sirène, il tente de les séduire, on sait combien nos frères protestants sont sourcilleux et ratiocineurs, dans moins de trente ans il y aura une "fusion-acquisition" de l'Eglise catholique sur l'Eglise protestante.
Ça sera pas la joie, il n'y a qu'à regarder les bobines de Pierre Joxe, Jospin, Couve de Murville, mais bon, on sera plus nombreux face à l'Islam. C'est déjà ça.

Voyez, au pays de Calvin c'est déjà la débandade...

https://www.letemps.ch/suisse/2015/06/19/inexorable-declin-eglise-protestante

Catherine JACOB

Complément à Catherine JACOB | 06 septembre 2017 à 09:34@Breizmabro | 05 septembre 2017 à 21:10

En revanche, il me faut absolument vous remercier chaleureusement pour le rappel d’Apulée, car il y désigne expressément le corbeau comme l’oiseau d’Apollon. Et même si je le savais, la désignation de l’oiseau en ces termes est extrêmement importante. Grâce à vous et à votre erreur sur « friand » qualificatif et non substantif, une simple hypothèse se voit confirmée.

Et d’où la lecture de l’élément mis en jaune ci-dessous en tant que « fromage » ou encore « viande / lune », est probablement en réinterprétation ultérieure du caractère 口 au-dessus de la tête de l’oiseau sur la base de son contenu présumé et sans doute s’agit-il de la coupe qu’Apollon l’avait envoyé chercher, autrement dit des deux constellations éponymes.

D’où le syllogisme veut que si le renard peut être identifié au chamane et le chamane à Apollon, Apollon peut-il être identifié au renard et comme il existe une épiclèse d’Apollon qui est « Apollon lycien » souvent interprétée à partir du nom du « loup » (Gernet, Jeanmaire etc.), le renard est possiblement un loup sans qu’on puisse dire qui de la poule ou de l’œuf est premier et ce qui n’est cependant pas exclusif d’une origine anatolienne, bien que déclarée de nos jours peu probable, de l’Apollon vainqueur du monstre nommé Python, monstre dont l’étymologie du nom peut se référer à « ça pue ; tout comme donc, il a été expliqué de » Vers 130-150 après J.-C. ?, d’après un original qui ornait le gymnase du Lycée à Athènes (Grèce), créé vers 300 avant J.-C. : Louvre, rez-de-chaussée
La Salle des Caryatides Salle 17

De même qu’il soit plutôt musicien n’est pas exclusif d’un chamane dansant vu que souvent ils se livrent aux deux à la fois tout en ‘vaticinant’.
.

Comme quoi, même si la formulation n’est pas exactement celle-ci, Lacan a raison, il faut creuser là où “ça pue” tout comme une équipe française l'a récemment fait, mais alors là, pas métaphoriquement du tout, dans les catacombes qui s'étendent pour partie sous le Vatican pour y découvrir les corps d'Européens non encore exactement identifiés en tout cas non Romains, si j'ai bien compris, victimes de plusieurs épidémies de peste noire sur une période allant du 1er au 3ème siècle (2500 corps déposés tête bêche et entassés dans plusieurs salles).

Encore merci, merci, merci.

Breizmabro

@ Catherine JACOB | 06 septembre 2017 à 09:34
"Pardonnez-moi de vous contredire, mais il s'agit bien chez Apulée d'un fromage.
"Le corbeau et le renard ayant aperçu tous deux à la fois un morceau friand" signifie dans la langue de l'époque, non pas un morceau de pâté, mais un morceau de choix, appétissant."

Vous ne me contredisez pas vous remettez juste le texte d'Apulée dans le "bon sens" ;)
Eh oui, mes doigts ont tapé sans que mon cerveau ne les corrige : "de" friand, alors que le texte d'Apulée dit friand (notre friandise d'aujourd'hui).

Le texte dit "Le corbeau et le renard ayant aperçu tous deux à la fois un morceau friand, se hâtaient, pour aller le saisir, avec un empressement égal ; mais égale n'était pas leur vitesse parce que le renard courait et le corbeau volait (...)"

C'est cette version que je lisais à mes petits-enfants, je la trouve plus drôle que la version de monsieur de La Fontaine.

Adéo

mektoub

@ Elusen | 06 septembre 2017 à 05:41

Salut fils de Satan. Libérateur de la pensée perverse et propagateur de la bêtise.

https://www.youtube.com/watch?v=RFN8ahYN1b0

"Salman Rushdie, qui vit toujours sous la menace d'une fatwa, lance un cri d'alarme en direction de l'Occident.
"Je suis en désaccord fondamental avec ces gens de gauche qui font tout pour dissocier le fondamentalisme de l'islam. Depuis cinquante ans, l'islam s'est radicalisé. Côté chiite, il y a eu l'imam Khomeini et sa révolution islamique. Dans le monde sunnite, il y a eu l'Arabie saoudite, qui a utilisé ses immenses ressources pour financer la diffusion de ce fanatisme qu'est le wahhabisme. Mais cette évolution historique a eu lieu au sein de l'islam et non à l'extérieur. Quand les gens de Daech se font sauter, ils le font en disant "Allahou Akbar", alors comment peut-on dès lors dire que cela n'a rien à voir avec l'islam ?""

Sais-tu, fils de Satan,qu'il n'y a pas que la France en Europe et dans le monde ? Heureusement, car la France est aujourd'hui condamnée par ses politiciens-escrocs de gauche et de droite et par ses envahisseurs. Espérons que sa maladie ne s'étendra pas au reste de l'Europe, bien que les Allemands semblent devenus eux aussi des chiffes molles.

Lorsque l'Islam sera au pouvoir en France, ce pays sombrera dans la misère et toi, fils de Satan, tu trembleras de peur et de faim.

Catherine JACOB

@Breizmabro | 05 septembre 2017 à 21:10
"Il est vrai que La Fontaine s'est inspiré de la farce racontée par Apulée dans les Florides (livre IV) mais lui ne parlait pas de viande mais de "friand".
Monsieur de La Fontaine, moraliste, nous en a fait tout un fromage :D "

Pardonnez-moi de vous contredire, mais il s'agit bien chez Apulée d'un fromage
Fromage: https://books.google.fr/books?id=eW9nqFJDiHUC&pg=PA577&lpg=PA577&dq=Apul%C3%A9e+corbeau+renard&source=bl&ots=igxXDxHgDR&sig=p0U5WxegxMiKcNFmhNJY_csYF5c&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwipn-GhgpDWAhWMHxoKHX5TD6sQ6AEIKTAB#v=onepage&q=Apul%C3%A9e%20corbeau%20renard&f=false

"Le corbeau et le renard ayant aperçu tous deux à la fois un morceau friand" signifie dans la langue de l'époque, non pas un morceau de pâté, mais un morceau de choix, appétissant.

Ici, il est par ailleurs bien nommé à propos de cette même source, un fromage : https://books.google.fr/books?id=eW9nqFJDiHUC&pg=PA577&lpg=PA577&dq=Apul%C3%A9e+corbeau+renard&source=bl&ots=igxXDxHgDR&sig=p0U5WxegxMiKcNFmhNJY_csYF5c&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwipn-GhgpDWAhWMHxoKHX5TD6sQ6AEIKTAB#v=onepage&q=Apul%C3%A9e%20corbeau%20renard&f=false

Voir les sens de 'friand' dans le wiktionnaire. Il s'agit du sens numéro 3 : https://fr.wiktionary.org/wiki/friand

En revanche vous trouvez bien des pâtés chez les Grimm, en l'espèce "pâté de moustiques" (Le Lion et la Grenouille).

Robert Marchenoir

@ Paul Duret | 05 septembre 2017 à 14:20
"Et pourquoi pas le complice de Kim Jong-un pendant que vous y êtes. Non, mais c'est vraiment n'importe quoi. Il va falloir installer un détecteur de fake news sur ce blog et je suis sûr que vous allez le faire sonner plusieurs fois par jour."

Ce qui serait bien, avant d'écrire n'importe quoi et de sortir les buzzwords du jour avec abandon, c'est que vous lisiez ce que j'ai écrit. Et jusqu'au bout.

Si j'ai mis un lien, ce n'est pas pour faire joli. C'est pour partager les informations dont je dispose. L'avez-vous suivi ? Avez-vous lu la notice du livre auquel il conduit ? Avez-vous lu les extraits qu'Amazon met gracieusement à votre disposition ? Visiblement non. C'est plus facile de parler de fake news sans réfléchir, lorsqu'on critique quelqu'un qui fait partie de votre boutique. Le niveau baisse...

@ Claude Luçon | 05 septembre 2017 à 12:16
"Là vous êtes d'une remarquable mauvaise foi ! Il n'appartient pas au Pape de faire respecter la loi dans le monde, c'est la tâche de chaque pays dans ses frontières."

Non, c'est vous qui êtes d'une remarquable mauvaise foi. Je n'ai nulle part écrit qu'il appartenait au pape de faire respecter la loi dans le monde. En revanche, comme chef des catholiques et comme homme tout court, il n'a pas à appeler à une violation massive de la loi ; il n'a pas à préconiser une invasion migratoire qui profite avant tout à des mafias criminelles et islamistes, comme le livre que j'ai indiqué le démontre. En avez-vous pris connaissance, avant de proférer des accusations personnelles aussi hâtives qu'infondées ?

Si vous vous avisiez d'appeler au pillage des pâtisseries, sous prétexte que les SDF ont eux aussi droit aux éclairs au chocolat, on vous ferait honte à juste titre ; et pourtant, vous n'êtes pas chargé d'assurer la sécurité des pâtisseries, et vous n'êtes pas le pape.

"Le temps n'est plus où l'on bouffait du curé, maintenant on les égorge dans leur église."

Euh... oui. Justement. Rappelez-moi qui se livre à ce type d'exactions ? Raison de plus pour ne pas appeler à l'immigration illimitée, comme le fait le pape avec une désinvolture qui frise la haute trahison. En des temps plus virils, quelque roi aurait enfermé ce personnage dans un cachot, pour l'empêcher de nuire plus avant.

Elusen

@ sylvain | 05 septembre 2017 à 20:48
« - "Et pourtant, à vous lire, c’est bien vous qui remuez la queue !"
- Merci, c'est trop d'honneur [...] »

Oh ben si c’est là que vous placez votre honneur ; La Thaïlande vous tend les bras comme à tous les chrétiens :
« Laissez venir à moi les petis enfants » !

@ caroff | 05 septembre 2017 à 09:51
« Très belle description d'Allah et de son porte-parole... Mahomet ! »

Vous n’avez pas compris grand-chose, d’ailleurs comprenez-vous quoi que ce soit ?

« Allah » c’est de l'arabe, ce n’est pas un nom ni un prénom, c’est un mot qui se traduit par : Dieu !
« Muhammad » et non : « Mahomet » qui est une traduction latine !

Muhammad n’a jamais été le porte-parole de Dieu !
Vous répétez comme le Daech la Constitution d’Arabie Saoudite !
Oui : Le Daech, parce que c’est un sigle, donc : « le » devant !
Le FBI, la CIA, la DGSE, le DAECH.

C’est comme affirmer que l’on est chrétien et réciter la Constitution des USA !

The Basic Law of Saudi Arabia - Titre premier – Principes généraux - Art. 3 :
« Il n'y a qu'un Dieu et Mouhammad est Son Prophète »

http://www.wipo.int/wipolex/en/text.jsp?file_id=200064

Ce n'est pas écrit dans le Coran, c'est donc un échec pour vous et vos complices du Daech.

Dans le Coran, il y a une vingtaine de prophètes, la plus citée est une femme !
Attention la voilà : Meriem en arabe, Marie en latin, citée 43 fois !
- Muhammad : 4 fois !
- Jésus : 35 fois !

Oui, Jésus est le seul prophète d’ordre divin dans le Coran !
Sourate 3 - 59.
« Pour Allah, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit “Sois” : et il fut. »

Sourate 2 –
87.
« Certes, Nous avons donné le Livre à Moïse; Nous avons envoyé après lui des prophètes successifs. Et Nous avons donné des preuves à Jésus fils de Marie, et Nous l'avons renforcé du Saint-Esprit. »

253.
« Parmi ces messagers, Nous avons favorisé certains par rapport à d'autres. Il en est à qui Allah a parlé; et Il en a élevé d'autres en grade. A Jésus fils de Marie Nous avons apporté les preuves, et l'avons fortifié par le Saint-Esprit. »

Mais manque de pot pour vous, c’est le même dieu aux trois courants, rigoureusement le même, prônant l’esclavage, la pédophilie, le meurtre, les génocides (les faisant lui-même au besoin), les viols, etc.

Mais surtout dans le Coran, il prône sa masturbation, rien que cela :
Sourate 16 - 4.
« Il a créé l'homme d'une goutte de sperme ; et voilà que l'homme devient un disputeur déclaré. »

Vive Lucifer celui qui apporte la connaissance !

Breizmabro

@ Catherine JACOB | 05 septembre 2017 à 09:56

Il est vrai que La Fontaine s'est inspiré de la farce racontée par Apulée dans les Florides (livre IV) mais lui ne parlait pas de viande mais de "friand".

Monsieur de La Fontaine, moraliste, nous en a fait tout un fromage :D

Adéo

sylvain

@ Elusen | 05 septembre 2017 à 15:36
"Et pourtant, à vous lire, c’est bien vous qui remuez la queue !"

Merci, c'est trop d'honneur et je confirme qu'elle continue à remuer contrairement à vous tous chers Bilgérontes nostalgiques des matins où vous pouviez la contempler au garde-à-vous lors de la montée des couleurs.

Allez ne soyez pas jaloux et contentez-vous de nous refaire vos célèbres couplets antichrétiens si talentueux dont vous avez le secret !

Kss kss ! christianisé, christianisation, ksskss !

Noblejoué

@ seraye yves

Je ne comprends pas, soyons sincère, disons que je n'admets pas que les Jésuites soient impopulaires, et surtout chez les cathos : ils font le boulot.

Ca ne m'empêche pas d'avoir souri et lisant "Le Juif errant" de Sue, qu'on devrait plutôt appeler le Jésuite errant, comme je ne sais plus qui mais aussi moi l'avons remarqué.
A un moment, pour rire, j'allais dans des sites complotistes, mais voir des choses désuètes et inoffensives, comme complot jésuite, anglais, je ne sais plus quoi, à se tordre.
Je crois qu'on pourrait taper n'importe quoi, il en sortirait toujours un complot... Faudrait pas que les romanciers abusent des complots, et les gens, des romans de ce type, sauf avec un oeil critique, peut-être, à mon avis, sinon on tomberait vraiment dans le n'importe quoi.

Plus original, attention Spoiler ! Dans les bandes dessinées, zut, s'appelle comment, les Minutemen ? Et l'auteur ? Anglais. Plus belles images que dans les trucs habituels de super-héros, enfin, ceux qui savent reconnaîtront, Rorschach découvre qu'Ozymandias s'arrange pour que la moitié de New York soit détruite par une soi-disant mini-invasion extraterrestre, ce qui réconcilie l'Est et l'Ouest.
Après, Ozymandias, l'homme supposé le plus intelligent qui existe, enfin, riche et populaire, et ce qui compte, qui a la réputation d'être le génie bienfaisant, conduira le monde vers l'utopie... Sauf si on découvre le journal de Rorchach mort dans l'aventure.
Là, pour changer, le complot est "sauveur" mais le sauveur est "mauvais" et on n'est pas sûr de la fin.

Quand même, le mieux dans cette problématique et tant d'autres ! me semble toujours K. Dick.
Et donc, je l'ai gardé, tandis que d'autres, non. Terrible, dans les livres comme le reste, il y a une sélection naturelle... Sinon, on n'a plus d'espace vital.

Hommage aux bibliothèques, où on peut lire sans préjudice d'argent, d'espace, et de temps, par rapport aux librairies, où le roulement des livres est rapide !
Comme les gens aiment bien s'imaginer des complots de ce qui est présumé être bon, comme les Jésuites chez les catholiques, on pourrait imaginer un complot de bibliothécaires - ça a peut-être déjà été fictionné - mais pourquoi ? Alors là... Bon, on ne va pas se casser la tête sur ça, en fait, les images de complot de bibliothèque pourraient être esthétiques, mais sur le fond, je ne vois rien, et créer quelque chose à partir de rien, c'est bien démiurgique pour pas grand chose.

Essayer de revaloriser les Jésuites me paraît presque aussi difficile.... Bon, il y a déjà la multibiographie de Lacouture, qui est pas mal.
Et puis ça suffira comme ça : ce devrait être aux catholiques de défendre l'un des ordres qui a le plus fait pour leur foi. C'est juste que j'aime bien les gens intelligents qui font ce qu'ils croient devoir, et qui, cerise sur le gâteau, sont mal vus par les leurs !

La vie, c'est ça, exactement ça, et le super-héros le plus réaliste, si ça veut dire quelque chose pour un genre qui relève si évidemment de la mythologie, est évidemment l'homme araignée, pas si puissant, pas riche et moyennement populaire.
En contraste avec cette catastrophe en relations publiques, son balancement d'immeuble en immeuble et la chanson qui me semble jazz mais je suis moyennement mélomane, célébrant sa gloire.

Noblejoué

Pour réconcilier tout le monde, croyants et non, gens pensant du bien ou pas du christianisme, de Dieu et du reste :

On disait à Voltaire que Dieu avait créé l'Homme à son image. Il répondait qu'il le lui avait bien rendu.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS