« Le pape n'est pas de gauche mais de l'Homme ... | Accueil | La solitude peuplée des intellectuels ... »

05 septembre 2017

Commentaires

Christophe A

Bonjour Monsieur,

Un enfant est moins un vase qu'on remplit qu'un feu qu'on allume dit l'adage, ancien et éprouvé, non dogmatique...
Si l'enfant est l'effet, jamais la cause alors Janusz Korczak avait raison d'inspirer la convention ratifiée par la France.

https://www.humanium.org/fr/histoire-des-droits-de-l-enfant/

sylvain

@ Achille | 07 septembre 2017 à 15:24
"Quant à la « blague inoffensive » à l’encontre de Christiane Taubira, elle consistait à la comparer à un singe, ce qui constitue une insulte à caractère raciste."

Taubira, ex-indépendantiste anti-France, a la haine de la France, de sa culture, de ses valeurs, de ses mœurs, elle aurait dû faire un stage en prison plutôt que finir ministre de gauche si la vraie justice existait mais cette gauche infecte préfère les délinquants "romantiques". Elle aura tout sali dans ce pays, son passage dans ce pouvoir de gauchistes idéologues aura fait autant de dégâts dans la société qu'un cyclone aux Antilles.

La vraie raciste c'est Taubira, qui avait donné l'ordre de taire l'esclavagisme arabo-africain mais s'époumonait à dénoncer celui des blancs, race qu'elle haïssait ; elle a détruit la justice, la famille, le respect des valeurs morales, elle aura laissé courir les terroristes qui sont ensuite impunément passés à l'oeuvre, malgré les alertes des généraux qu'elle a préféré écarter de leurs fonctions.

Son passage au pouvoir aura été la pire insulte à la France.

hameau dans les nuages

@ Achille | 08 septembre 2017 à 15:01

Je vous assure que cet aveuglement devant la réalité politique et sociétale est impressionnant. Vous voyez, je ne vous parle pas de complicité mais d'un optimisme béat devant un choc des cultures de force 5.

http://institutdeslibertes.org/la-peste-blanche/

Vous avez des enfants et petits-enfants ?

Achille

@ Robert Marchenoir | 08 septembre 2017 à 09:01

En somme je ferais du racisme anti-blanc un peu comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, c’est ça ?

Le plus amusant dans l’histoire c’est que vous prétendez en faire la démonstration implacable. Je veux bien reconnaître les vertus de la démonstration par l’absurde que l’on utilise parfois en mathématiques, mais dans le cas présent, il s’agit plutôt d’une manipulation assez grotesque que vous vous évertuez à utiliser systématiquement sur chacun de vos contradicteurs, avec toujours les mêmes arguments foireux, l’éternel refrain du "méchant communiste" (je n'ai jamais été communiste, ou alors il y a longtemps ou alors j'ai oublié) qui, sous des apparences vertueuses, n’est en fait qu’un traître à la nation, pire, à sa « race », la race blanche bien entendu.

Certes, sur ce blog, vous trouverez certainement quelques regards complaisants pour vos "démonstrations" alambiquées. Vous y avez vos admirateurs inconditionnels. Ils ne sont pas très nombreux, mais ils suffisent largement pour flatter votre ego démesuré et vous conforter dans vos certitudes aux relents nauséeux.

Exilé

@Claude Luçon
Sauf que la Chine fabrique les machines simples ou dépassées et des nounours et que, technologiquement, elle est cinquante ans derrière nous, les pays du couchant nous courent après, mais nous courons plus vite, le retard sera dur à rattraper.

Cher Claude, veuillez me permettre de vous dire que votre vision des choses est plutôt caricaturale.
N'oubliez pas que tous les gadgets électroniques que les geeks s'arrachent sont fabriqués en Chine, y compris les derniers ordiphones à la mode.
Et certains de ces produits dits high tech sont également étudiés et développés en Chine.

Il m'arrive de m’intéresser à diverses publications scientifiques accessibles grâce à Internet et je puis vous garantir que dans divers domaines de pointe y compris dans le domaine de la recherche médicale les Chinois ne sont pas en retard sur le reste du monde.

Ceci dit, il est exact qu'ils sont confrontés à divers problèmes, dont des problèmes croissants de révoltes locales, souvent réprimées manu militari et étouffées dans les médias.
D'autre part, il commencent à ressentir les effets du vieillissement de la population, la politique de l'enfant unique se traduisant par des effets pervers.

Enfin, n'écoutez pas les généticiens étasuniens et faites-les mentir en dépassant la barre des 120 ans...

Robert Marchenoir

@ Achille | 07 septembre 2017 à 22:01

Une fois de plus, vous montrez que vous ne savez pas raisonner. Vous êtes blanc et je n'en doutais pas, et il se trouve que vous faites du racisme anti-blanc, comme je viens de vous le démontrer. Démonstration à laquelle vous n'apportez aucune réfutation.

Vous vous contentez d'une tautologie, d'un raisonnement circulaire. Vous n'êtes pas raciste anti-blanc, puisque les Blancs ne peuvent être racistes à leur propre encontre. Il se trouve au contraire qu'ils sont nombreux à dénigrer leur propre race et à travailler activement à sa subjugation par les autres, comme le démontrent le politiquement correct, les lois "anti-racistes" à sens unique, et les innombrables manifestations de masochisme racial blanc à travers l'Occident.

Toutes choses qui sont amplement documentées, par moi-même et d'innombrables autres, ici et ailleurs, dans ce que vous appelez mes démonstrations obsessionnelles. Coller des adjectifs diffamatoires sur une réalité qui ne cadre pas avec vos illusions ne la fera pas disparaître.

Vous avouez benoîtement votre adoption du vice gauchiste en déclarant ne pas me lire au-delà de la troisième ligne. Vous pensez marquer des points de cette façon. Vous ne faites qu'admettre ce que je dénonce, à savoir que les gauchistes comme vous vivent dans une bulle imaginaire complètement déconnectée de la réalité. Ni les faits ni le raisonnement ne sauraient les faire dévier de leurs théories fallacieuses. Le but de leur activité pseudo-intellectuelle ne consiste pas à penser : il consiste à faire le tri entre ceux qui, comme eux, se soumettent aux diktats idéologique du Parti, et ceux qui font la preuve qu'ils sont des hommes libres.

Pour en revenir à notre sujet, ou plutôt à votre sujet -- puisque c'est vous qui avez jugé bon de faire des remarques désobligeantes sur l'actuelle ministre de la Justice, de lui conseiller la chirurgie esthétique, de la comparer à un chien : voici un défi intellectuel que vous n'êtes certes pas outillé pour affronter, mais qui pourra susciter la réflexion chez quelques lecteurs un peu moins bornés que vous (ce n'est pas ça qui manque).

Qu'est-ce qui est raciste dans le fait de comparer l'ancienne ministre de la Justice à un singe ? Et, tant que nous y sommes, qu'est-ce que c'est que le racisme ? Questions jamais posées dans les débats de ce genre, où chacun se contente, en général, de répéter "racisme !", "racisme !", en sautant sur sa chaise, comme un singe, justement, ou comme un perroquet, si cela est plus conforme à votre bestiaire politiquement correct.

En se posant ce genre de question, on aurait une chance de faire avancer le débat. Mais c'est précisément ce dont les Degauche comme vous ne veulent à aucun prix. Les Degauche ne veulent pas penser, ils veulent interdire à quiconque de penser en-dehors de leur doctrine.

Si l'on commençait à se demander ce que signifie être un ennemi du peuple soviétique, si la discussion à ce sujet était autorisée, alors l'URSS risquerait de s'effondrer. C'est précisément ce à quoi il faut s'efforcer. Le bolchevisme a été balayé ; le néo-bolchevisme des éradicateurs de la race blanche sera balayé lui aussi.

Frank THOMAS

"Le prétendu "anti-racisme", c'est le conditionnement de la population au génocide anti-Blancs" écrit Robert Marchenoir.

"Génocide anti" me semble un pléonasme sur la forme, et une ineptie sur le fond.

semtob

Cher Philippe,

L'auteur Damasio cité dans notre commentaire est Antonio R Damasio, le plus souvent édité par Odile Jacob.
françoise et karell Semtob

Achille

@ Robert Marchenoir | 07 septembre 2017 à 20:56

Etant blanc moi-même, avec un nom bien français, qui plus est éduqué dans une institution catholique pendant toute ma scolarité, je ne vois pas comment je pourrais faire du racisme anti-blanc. Mon masochisme ne va pas jusque-là. Tout juste me conduit-il à lire certains de vos commentaires. Enfin pas tous, car le plus souvent je m’arrête à la troisième ligne vu que je sais que tout le reste sera du même tonneau.

Quant à vos démonstrations, elles sont toujours aussi confuses et obsessionnelles. Vous en devenez pathétique.

Giuseppe

@ sbriglia | 07 septembre 2017 à 17:46

Là je suis déçu, vous avez me semble-t-il mal jaugé - si je puis me permettre maître -, je ne prétends pas connaître la personne concernée mieux que vous mais... Bon, inutile d'aller plus loin, mais une envie, comme cela parfois arrive de saisir un mot au vol.

Robert Marchenoir

@ Achille | 07 septembre 2017 à 15:24

Merci de nous avoir confirmé votre impeccable racisme anti-blanc : comparer une Noire à un singe, c'est "insultant" et "raciste", mais comparer une Blanche à un chien, c'est "parfaitement innocent". Et d'ailleurs, ça ne porte pas sur le physique, mais sur le regard. Et c'est vous qui m'accusez de mauvaise foi...

Vous êtes tellement infecté par le gauchisme que vous ne vous rendez même pas compte de votre prodigieuse malhonnêteté.

Notez qu'il n'y a pas la moindre tentative de justification dans votre propos. Singe = raciste, chien = pas raciste. Pourquoi ? Passke. C'est comme ça. Quand moi je dénigre les gens, c'est innocent et primesautier, lorsque ce sont mes adversaires, c'est nauséabond et venimeux. Par définition.

Même la langue française vous donne tort. Lorsqu'on dit à ses enfants : arrêtez de faire les singes, c'est... bon enfant, justement. Lorsque votre collègue Jean-Paul Sartre affirme : tout anti-communiste est un chien, c'est l'expression d'un infini mépris -- et l'on entend déjà claquer la culasse du pistolet Makarov au bord de la fosse.

Par votre impuissance à apporter le moindre argument à votre défense, vous confirmez ce que je disais tantôt : le but du politiquement correct est de diaboliser la race blanche, contre laquelle tout est permis. Le prétendu "anti-racisme", c'est le conditionnement de la population au génocide anti-Blancs.

Achille

@ sbriglia | 07 septembre 2017 à 17:46
« Mon cher Achille, je n'imaginais pas qu'à vous lire un jour, je vous découvrirais profondément méprisant...
Que vous ont donc fait les épagneuls bretons ? »

Je n’ai strictement rien contre les épagneuls bretons vu que mon père étant chasseur, j’ai eu le plaisir d’apprécier leur extrême affection tout au long de mon enfance. Excellent à la chasse, ce sont également d'adorables compagnons de jeu pour les enfants.
Donc rassurez-vous, aucun mépris de ma part, surtout pas pour les épagneuls breton que j’adore !

sbriglia

"Je trouve votre remarque sur la plaisanterie parfaitement innocente que j’ai faite sur le regard (et non le physique) de madame la garde de Sceaux, particulièrement gonflée."(Achille)

Mon cher Achille, je n'imaginais pas qu'à vous lire un jour, je vous découvrirais profondément méprisant...
Que vous ont donc fait les épagneuls bretons ?

PS : Si Yasmina Reza passe par ce blog, le dernier échange entre Paul Duret et Robert Marchenoir, sur les migrants, vaut son pesant d'or... Excellent début d'une pièce de théâtre qui serait décapante ! On pourrait choisir André Wilms dans le rôle de Paul Duret... pour Marchenoir, je pense à Balmer...

fugace

@ semtob | 06 septembre 2017 à 23:37

Alain Damasio.
Je le verrais bien venir nourrir la liste des intervenants cités dans la liste de "Ma Chaîne YouTube" ci-contre. Pas la mienne évidemment.

En partage :
http://www.samueldegasne.com/2017/01/alain-damasio-il-y-a-une-peur-panique-de-la-liberte.html

Achille

@ Robert Marchenoir | 07 septembre 2017 à 12:29

De la part de quelqu’un qui passe son temps à traiter ses contradicteurs de tous les noms d’oiseaux, je trouve votre remarque sur la plaisanterie parfaitement innocente que j’ai faite sur le regard (et non le physique) de madame la garde de Sceaux, particulièrement gonflée.

Quant à la « blague inoffensive » à l’encontre de Christiane Taubira, elle consistait à la comparer à un singe, ce qui constitue une insulte à caractère raciste.
Mais de la part d’un orfèvre en matière d’amalgame et de mauvaise foi on ne pouvait guère s’attendre à autre chose.

Paul Duret

@Breizmabro

Lu sur Wikipédia :
"En 2013, Muriel Pénicaud, alors DRH du groupe Danone, revend ses stock options reçues en 2009, réalisant ainsi une plus-value de 1,13 million d'euros, dont 280 000 € environ sont concomitants à la hausse, début 2013, de la valeur des actions du groupe au moment de l’annonce de 900 suppressions d’emplois de cadres en Europe"

Vous avez raison pour 25% et moi pour le reste.
De toute façon, il s'agissait de licenciement de cadres, ce dont tout le monde se moque, et particulièrement la CGT.

@Jean-Dominique Reffait

Très bonne analyse.
On peut ne pas être d'accord sur les remèdes ou sur les causes, mais les gens sensés sont à peu près tous d'accord sur le diagnostic : l'E.N. coûte très cher et le résultat est très, très moyen, pour ne pas dire plus.
Même si les contraintes de l'enseignement privé sont différentes, il faut bien constater que ses résultats sont meilleurs pour différentes raisons, la principale étant la plus grande autonomie laissée aux directeurs d'établissement, ce qui a permis de développer des approches pédagogiques innovantes.

Giuseppe

@Elusen | 05 septembre 2017 à 03:33

Ah bon... Vous en êtes sûr ?

@Elusen | 07 septembre 2017 à 06:14

Ah bon... Vous croyez ?

Robert Marchenoir

Je remarque qu'il est parfaitement admis, chez les gens-de-gauche, de railler le physique de la ministre de la Justice d'Emmanuel Macron et de la comparer à un animal.

Ces mêmes gens-de-gauche qui n'auraient jamais envisagé de railler le physique de la ministre de la Justice de François Hollande (physique qui se serait pourtant fort bien prêté à cet exercice), et qui ont bruyamment approuvé les poursuites judiciaires engagées lorsqu'une blague inoffensive l'a comparée à un animal.

Mais voilà : la ministre actuelle est blanche, et l'ancienne ministre était noire. Il y a les races protégées, et il y a celles sur lesquelles on peut s'essuyer les pieds.

Elusen

@ Sbrongle | 06 septembre 2017 à 22:45
« Il y a à l'Education nationale au moins cent mille fonctionnaires (le fameux mammouth qui s'est encore engraissé) inutiles, parasites, malfaisants, nuisibles, votant socialiste, ennemis jurés du FN, à dégager tout de suite. Le seul ministre valable sera celui qui opèrera ce grand nettoyage. Le reste c'est du vent. »

En somme : « Ou vous êtes avec moi, ou vous êtes contre moi ! »
Je vais choisir d’être contre alors !

Jean-Dominique Reffait

Votre conception tout aussi personnelle que respectable de la droite et de la gauche vous conduit à classer les personnes non plus selon ce qu'elles énoncent mais selon votre seule grille et si cela vous plaît, c'est donc de droite. Passe pour la droite, vous la connaissez et vous vous y rangez de vous-même. Mais pour la gauche, je crains qu'il ne vous manque quelques perceptions des complexités de ce "camp", notamment dans le champ éducatif.

Il vous a échappé, par exemple, que l'initiation des politiques pédagogistes crétines que nous subissons est due à René Haby, ministre de Giscard. Que depuis, gouvernements de droite et de gauche ont amplifié ce premier mouvement de nivellement par le bas. Que le premier fossoyeur des études latines fut Edgar Faure dans le gouvernement Pompidou, entre autres bêtises de sa loi d'orientation. Que c'est Luc Ferry, qu'on ne saurait raisonnablement classer à gauche, qui, président de la commission des programmes, est à l'origine du corpus désastreux de l'enseignement du français et de l'histoire au collège et que c'est à Chevènement que l'on doit le rétablissement de l'instruction civique, abandonnée sous Pompidou. Enfin, si tant de gens se réclament aujourd'hui de l'héritage de Jules Ferry, il faut se souvenir tout de même que ses lois furent votées avec l'opposition complète de la droite de l'époque.

Eh oui, c'est un peu plus compliqué que la droite, c'est bien et la gauche, c'est vilain.

Aussi le parallélisme que vous établissez entre les politiques éducatives et judiciaires n'est pas pertinent. Une grande partie du corpus idéologique de la gauche sur l'éducation est fondé sur le mérite, sur l'unité nationale et sur le respect de l'autorité du maître. Le relativisme culturel, tant prisé par nos pédagogistes, est avant tout une invention libérale anglo-saxonne et c'est ce relativisme qui prône qu'un cancre aurait autant de talent qu'un brillant élève et qu'une merguez vaudrait le canard au sang de la Tour d'Argent. Somptueuse hypocrisie car on sait bien, au final qui, du cancre ou du bon élève ira bouffer la merguez ou le canard au sang.

Si je ne méconnais pas les aberrations éducatives portées par la gauche ces dernières années, je n'oublie pas que les résultats calamiteux de notre système sont le fruit d'un étroit consensus entre la droite et la gauche. Je ne me porterai pas en défense de cette dinde de Vallaud-Belkacem, très servile porte-parole d'une administration centrale gangrenée par des pédagogistes inamovibles depuis plusieurs décennies. C'est d'ailleurs une particularité de ce ministère qu'aucune alternance ne parvient à en changer les têtes.

J'espère beaucoup de Jean-Michel Blanquer et tout ce qu'on peut souhaiter, avec ardeur, c'est que, surtout, il ne soit ni de droite, ni de gauche, tant les deux camps ont profondément abîmé l'Education nationale.

semtob

Cher Philippe,

Oh, Oscar, tout le monde connaît la suite...
Jean-Michel Blanquer souhaite donner une formation aux enseignants. Quelle heureuse initiative. Prétendre transmettre un savoir sans connaître les mécanismes de la mémorisation et de l'apprentissage nous a toujours semblé surréaliste.

Demander donc la lecture des ouvrages d'Antonio Rosa Damasio à tous les futurs ministres de l'Education semble être prioritaire.
Encore que, si Descartes a conceptualisé une erreur, Damasio a lui aussi oublié l'essentiel. Il est impossible d'apprendre sans que l'affectif prenne une dimension prépondérante.
La plupart des dimensions du cerveau sont encore territoires inconnus.
Personne ou presque ne s'est intéressé aux cellules gliales, les aires associatives ne sont que partiellement explorées. Les neurosciences effectuent des tracés imprécis et n'amènent que peu d'avancées par rapport à l'anatomie des pathologies. Ce qui nous est présenté comme nouveauté ne date que des années 70-80.
Ce qui nous intéresserait, ce serait l'étude de la phase de latence, mais personne ne se penche sur cette énigme qui est fondamentale pour qu'une fois pour toutes nous puissions comprendre la source des pulsions épistémologiques.

L'enseignant est bien avancé de savoir ce qui se passe dans le cerveau en développement, encore faudrait-il comprendre et savoir écouter ce qui se passe en période de régression et qu'est-ce qu'un retard de maturation et surtout qu'est-ce que le regard d'un adulte posé sur un enfant.

Le ministre de la Justice devrait prendre connaissance de ces écrits, car tant que notre société n'aura pas fait l'effort de valoriser le passage à la symbolisation, l'accès au concept, nous ne pourrons que constater la multiplication des passages à l'acte.
Donner les moyens d'apprentissage dans les prisons est fondamental.
Ceci avait déjà été compris 2000 ans avant notre ère par des Perses célèbres.
Mais il faut bien que cela fasse le tour des pensées.
Pour apprendre une langue, il suffit d'en avoir besoin ou d'être amoureux.
Il n'y a que la passion pour se dépasser. Il n'y a que le plaisir pour apprendre.
Il n'y a que le renforcement positif qui élève, quelle que soit la méthode.
L'enseignant doit prendre du plaisir à communiquer et l'enfant du plaisir à prendre des clés, des espaces, des découvertes.
françoise et karell Semtob

genau

S'il est vrai que gérer l'Education nationale, depuis 1960, relève de la mission suicide, tout le monde s'est employé à ce qu'il en soit ainsi. Le ministres avaient des compétences, dont tout le monde a été heureux de se débarrasser et toute réforme raisonnable ou volontariste se heurtait à la rue, à la foire ou à la cause syndicale.
Mme Belkacem a été un cas de figure ; contrairement à ce qu'on pense, elle n'est pas nulle, mais marocaine. Elle a défendu son mode de pensée, les appétits de son maître le commandeur des croyants et les moyens pour affaiblir les connaissances fondamentales des petits Français, le Coran devant suppléer en tous les cas. C'est une des grandes ennemies de la civilisation occidentale. On le sait, on ne la veut plus, mais elle reviendra.

En même temps, la dégradation du climat de l'institution, farcie de syndicalistes comme une oie de châtaignes, ruisselante de non enseignants et titulaire du plus beau florilège d'inepties langagières, ne cessait de croître. Ajoutez là-dessus une invasion de pauvres enfants, obligatoirement scolarisés, mais complètement déconnectés par leurs familles des nécessités primaires pour vivre dans un pays dont on n'est originaire que par hasard, et vous aurez une tendance, largement électorale, à aller vers le moins disant culturel.
La chose n'est pas rattrapable : le mépris d'une grande partie des jeunes gens envers le fait culturel non idéologique ou simplement formateur fait comprendre que l'ère de l'honnête homme, je ne le répèterai pas, pardon pour cette insulte, est finie. Oui, sans doute, certains perdureront, cachés dans les plis secrets de la dictature du vulgaire, mais ils ne délivreront plus leur science qu'aux quelques heureux qui auront accès à leur doxa.

M.Blanquer est un ministre, pour combien de temps ? La masse enseignante ne lui sera pas forcément hostile et ne sabotera pas ses réformes, mais que fera-t-il des masses de fatmas en colère et des pères écumants qui viendront soutenir ceux qui plaident pour l'égalité du lavage de cerveau ?
Quelle sera l'attitude de Mélenchon ? homme cultivé et intelligent mais terriblement malhonnête devant cette alternative brûlante : enseigner juste et clair et ouvrir les yeux des enfants aux complexités du monde ou choisir un mode de pensée exclusif de la falsification des hypothèses ?

Si M.Macron, qui a l'air de vouloir, maladroitement pour l'instant, introduire un nouveau schéma de pensée, finit son mandat, peut-être certaines initiatives prospèreront dans le domaine de la raison et de la compétitivité de notre système, à tous égards. Si l'égoïsme et la déraison l'emportent, comme M.Macron l'a laissé craindre en reprochant au monde européen de refuser l'étouffement à la française, en annonçant une baisse des impôts qui se solde par une augmentation significative et paralysante pour les investisseurs qu'on dit vouloir privilégier, alors, en toute splendeur, se présentera l'alternative : guerre civile ou soumission à un autre monde.
Ce jour-là, M.Blanquer sera bien seul avec son Gaffiot et son Bailly.

Sbrongle

Il y a à l'Education nationale au moins cent mille fonctionnaires (le fameux mammouth qui s'est encore engraissé) inutiles, parasites, malfaisants, nuisibles, votant socialiste, ennemis jurés du FN, à dégager tout de suite. Le seul ministre valable sera celui qui opèrera ce grand nettoyage. Le reste c'est du vent.

Breizmabro

@ Paul Duret | 06 septembre 2017 à 14:37
"Avez-vous protesté contre les 220 millions du transfert de Neymar ?"

Je ne vois pas le rapport.

Mme Pénicaud était DRH chargée du licenciement de 300 personnes. Licencier 300 personnes ne se fait pas en un jour, cela se prépare sur plusieurs mois pour respecter l'ordre des départs. Il est donc particulièrement curieux que ce soit juste après le plan de licenciement que lui est venue l'idée de vendre ses actions.

Pour quelqu'un d'autre, la COB aurait fait une enquête pour savoir si oui ou non il y avait délit d'initié.

Mais on ne me dit pas tout, peut-être que...

Wil

"Il tétanise ses opposants de gauche qui sont tout surpris, n'y ayant pas été habitués, d'avoir face à eux une personnalité, un savoir, des convictions, du respect et non pas seulement une idéologie."

TETANISES qu'ils sont les syndicats de profs et d'étudiants par Blanquer ! Arrête, j'ai peur...
C'est vrai, c'est pas comme s'ils avaient jamais fait virer aucun ministre de l'Education...
Allons, allons, soyons sérieux.

Une manif de profs organisée par les officines du PS et de l'extrême gauche, soutenue par des élèves et des lycéens lobotomisés trop contents de sécher les cours, à qui ils auront dit que bien sûr ils font grève et qu'ils manifestent pour eux (hahaha ! bande d'escrocs !), comme nous avec Devaquet et compagnie dans les années 80, et fini le Blanquer...
Allez, pas la première parce que votre idole Macron voudra bien sûr montrer que "c'est pas la rue qui commande !", donc deux.
Merci M. Blanquer. Au revoir.

duvent

@ Achille

"L'humour" n'a pas une forme unique, et la critique n'est pas forcément "morale".
Il s'agit d'autre chose, je ne tiens certes pas à vous faire la morale, car j'aime occuper mon temps à des choses qui me plaisent...

Par ailleurs, il serait adéquat de me répondre que je n'ai pas le monopole de la morale ou que mon humour est mortellement nul, ce qui me semblerait concevable, ce qui me le semble moins, c'est votre théorie selon laquelle l'humour aujourd'hui, blablabla...

L'humour n'est pas l'esprit, et quant à moi, je goûte l'esprit, sans offense, bien évidemment !

Il n'en demeure pas moins que les femmes toujours doivent subir les remarques qui épargnent les hommes, c'est pourquoi, dans un autre commentaire, je me suis autorisé à critiquer "le regard torve d'un homme", l'équilibre est dans la nature et sur ce blog !

Jean le Cauchois

Cher PB,

"L'Education nationale a enfin un ministre"

Non, c'est l'Instruction publique qui a, enfin, un ministre, qui revient sur des fondamentaux et qui prend en compte que les enfants venant à l'école n'étant pas égaux, les élèves ne le sont pas non plus : certains ont besoin d'une "quantité d'instruction" plus importante que d'autres. Tout instructeur, dans quelque matière que ce soit, sait cela. Le mythe de l'éducation nationale est durable. Pourquoi continuer à ne pas vouloir clairement distinguer "école, enseignants, élève" et "famille, parents, enfant" ?

Claude Luçon

"L'Education nationale a enfin un ministre !"

C'est vrai et en plus il a une formation impressionnante et adéquate pour le rôle.
Quand on repart à zéro comme Emmanuel Macron il est normal de commencer par l'éducation.

Malheureusement on ne peut guère dire de même des autres ministres, deux petites exceptions effectivement : Collomb et Le Drian, au moins l'expérience est là, même si Le Drian est à la mauvaise place.
Dans un pays qui se veut industriel en panne de compétitivité, une seule scientifique ministre, et une secrétaire d'Etat ingénieur, cela paraît un peu léger.
Mieux ! Pour s'occuper de sciences telles que l'écologie, la climatologie et la géologie on plante un Nicolas Hulot qui n'a aucune formation scientifique.

Enfin consolons-nous il vient de libérer le monde de 0,02% de la production de pétrole, il ne lui en reste plus que 99,98 % à liquider, lui au moins a du travail pour un bout de temps, sauf qu'il va falloir le passer au Quai d'Orsay.
On en respire mieux maintenant, d'aise, pas d'oxygène, 0,02 % de CO2 en moins dans l'atmosphère ne nous soulageront guère de la pollution ambiante.
Il faut aussi porter à son crédit qu'il sait faire du cinéma.

Giuseppe

"Jean-Michel Blanquer mérite le prix d'excellence dans le gouvernement d'Edouard Philippe et un gouffre s'est d'ailleurs creusé entre lui, Gérard Collomb et Jean-Yves Le Drian d'un côté et la plupart des autres ministres de l'autre." (PB).

Euhhh... Je crois que tout est une question de référentiel. Tout dépend à quel niveau vous placez l'exécutif actuel.

Achille

@ duvent | 06 septembre 2017 à 11:04

L’humour, surtout de nos jours, est rarement délicat. Le temps des sketches gentillets de Fernand Raynaud, Robert Lamoureux et Raymond Devos, c’est du passé.
L’humour aurait même tendance à devenir carrément méchant depuis quelque temps. Pour s’en convaincre il suffit d’écouter les humoristes qui sévissent dans certains talk shows.
Les politiques sont leurs principales proies, en particulier les ministres. Cela fait partie des contraintes de la fonction et à force de s’en prendre plein la tête, généralement ils et elles finissent par se faire une raison.
Je n’ai rien contre madame la garde des Sceaux. La photo du billet se prêtait à une petite remarque perfide à laquelle je n'ai pas pu résister. Cela s'arrête là.

Par ailleurs je n’ai jamais prétendu être un parangon de vertu. Je peux parfaitement comprendre que mon humour ne vous convienne pas vu qu’il m’est arrivé de l’utiliser pour critiquer certains de vos commentaires qui m’ont amusé.
Mais quitte à vouloir me remettre à ma place, ce que je comprends parfaitement, essayez plutôt une petite pointe d'humour et non la leçon de morale car là je pense avoir passé l’âge.

Frank THOMAS

Attendons pour voir ; pas d'enthousiasme excessif.
En quarante ans de carrière j'ai subi tant de plans de rénovation, tant de réformes définitives, tant d'améliorations dans le prétendu intérêt, selon les cas, des élèves ou des enseignants que, comme tous mes collègues, j'ai appris à me méfier de ces annonces mirifiques.

Il semble que le nouveau ministre veuille en finir avec les lubies destructrices des pédagogistes qui nous ont fait tant de mal. C'est bien si cela aboutit. Cependant j'en doute.
Entre autres promesses d'un avenir lumineux, le ministre veut rendre aux études de grec et de latin, au collège et au lycée, la place qu'elles ont perdue et qui eût été réduite à néant si l'on avait continué sur la voie voulue par Mme Vallaud-Belkacem.
Mais sur ce point aussi je demande à voir comment cela va s'organiser pratiquement, quels horaires seront réservés à ces options et quels moyens seront mis pour les faire revivre.

Paul Duret

@Breizmabro
"Et en plus Pénicaud a cela de remarquable c'est qu'elle s'est empoché un million d'euros sur un clic en vendant ses actions après un dégraissage, SANS que cela ne fasse de vagues ni pour FO (éternel syndicat des patrons) ni pour la CFDT ni pour la CGT, ni pour les autres..."

Si cela n'a pas fait de vagues, c'est que c'était tout à fait légal et que, de plus, ce n'était en aucune façon lié à un dégraissage.
Il y a en France un esprit gauchiste tout à fait lamentable qui déforme tout à son profit, toujours en train de râler à propos de tout et n'importe quoi. Avez-vous protesté contre les 220 millions du transfert de Neymar ? Pénicaud fait petit joueur.

Claude Luçon

@ Exilé | 06 septembre 2017 à 08:44

Certes !
Sauf que la Chine fabrique les machines simples ou dépassées et des nounours et que, technologiquement, elle est cinquante ans derrière nous, les pays du couchant nous courent après, mais nous courons plus vite, le retard sera dur à rattraper.

Pour l'instant les Chinois ne sont toujours pas capables de fabriquer une automobile décente, et ont besoin de l'aide de nos ingénieurs pour fabriquer TGV et Airbus sans compter les ingénieurs allemands, américains...
En plus ils ont environ un milliard de Chinois à éduquer, à propos d'éducation nationale, et qui aimeraient bien vivre mieux, et des ouvriers qui aimeraient bien travailler dans des conditions meilleures et surtout plus sécurisées.
Les chantiers, usines et stockages ont des "petits" défauts chez eux côté sécurité. Il est vrai qu'ils ont tellement d'ouvriers qu'ils peuvent se permettre d'en perdre quelques-uns et qu'ayant inventé la poudre les explosions sont une chose normale chez eux.
Dans l'industrie chinoise aussi il y a des dommages collatéraux, sans bombes américaines.

Tôt ou tard les ouvriers chinois vont découvrir les syndicats, eux aussi auront, entre autres, leur CGT pour saboter l'industrie et faire tomber la compétitivité.
Pour l'instant ils en sont à l'équivalent de la fin du 19ème siècle chez nous : une petite minorité qui s'enrichit et une grande majorité qui crève de faim.
Leur vraie révolution industrielle reste à faire, tenir compte des hommes et des femmes qui vont découvrir leur force : la grève !
Tôt ou tard leurs coûts de production les obligeront peut-être à venir produire en France, c'est peut-être pour cela qu'ils achètent nos usines, au cas où !

Bien sûr les Chinois se préparent à aller sur la lune, au train où leur projet évolue ils risquent de trouver que Donald Trump y a déjà construit un hôtel et un terrain de golf en arrivant.
Pendant ce temps-là, avec nos copains ingénieurs et scientifiques allemands, italiens et anglais, nous nous allons faire des mamours à des comètes à 500 millions de kilomètres.

Relax Exilé !
On nous racontait les mêmes salades en 1960, il y a cinquante ans, quand les Japonais et les Coréens étaient supposés nous manger sous forme de sushi, tout cru, à la place du saumon.
Maintenant ils sont tout autant burn-outés et fauchés que nous, les Chinois y passeront aussi.
Je parie que dans seulement vingt-cinq ans nos journalistes, et ceux des Chinois, vous referont le coup de la panique avec les Africains et les Sud-Américains.
L'ennui est que je ne serai plus là pour récolter le gain de mon pari.
Des généticiens américains viennent de me déprimer en déclarant qu'Homo sapiens, mâle, ne peut pas vivre au-delà de 114 ans, que l'immortalité est une illusion, une impossibilité.

Deviro

Je le sais... Je l'ai toujours su...
Elusen (05 septembre 2017 à 03:33) est en réalité un animal à deux têtes. Non, non, pas un bicéphale, avec deux têtes devant !
La réalité, c'est qu'il a une tête de crocodile devant, et une tête de varan derrière, oui da !
C... à la logique implacable, va peut-être me rétorquer, qui sait :
"C'est impossible, comment il fait, alors, pour faire caca ?"
- La réponse est chez Darwin :
"Justement, il ne peut pas, et c'est pour ça QU'IL EST TRES MECHANT !"

NB : J'ai essayé de faire du Savonarole, hélas, j'ai foiré... mais soyons positif, je crois que je viens de me faire un nouvel ami d'enfance. Et à mon âge, c'est inespéré.

Breizmabro

@ Paul Duret | 05 septembre 2017 à 08:59

Et en plus Pénicaud a cela de remarquable c'est qu'elle s'est empoché un million d'euros sur un clic en vendant ses actions après un dégraissage, SANS que cela ne fasse de vagues ni pour FO (éternel syndicat des patrons) ni pour la CFDT ni pour la CGT, ni pour les autres...

Rien que pour cela je dis : bravo Madame !

Les Ferrand et Bayrou ont pris une bonne leçon : faut pas nager petit quand on est dans le bassin des requins ;))

@ Tipaza | 06 septembre 2017 à 10:04

Vous avez bien raison ce n'est parce qu'on a l'air qu'on dirige l'orchestre :D

Adéo

Breizmabro

@ M. Bilger

"Son éloge me rend d'autant plus sensible mon abstention d'enthousiasme à l'égard de notre garde des Sceaux. Je la vois sur les photographies, en bonne place au Conseil, mais que fait-elle exactement, qui nomme-t-elle, quelle est son appréciation sur le corps judiciaire, quelle est la nature de ses projets si elle en a ?"

Elle est venue au Parlement de Bretagne ! :D

Plaisanterie mise à part, son passage "entertaining" comme dirait Macron, n'a pas bouleversifié cet honorable endroit. Je crois même qu'à part quelques serrages de mains...

Ceux qui m'ont dit qu'elle était passée ? Ma fille qui fonctionne dans cette cour d'appel :D

Achille

@ Tipaza | 06 septembre 2017 à 10:04
« C’est juste pour dire que sur ce blog, les ingénieurs ne retournent pas souvent aux fondamentaux ! »

C’est ce qui distingue l’ingénieur du chercheur en physique théorique.
L’ingénieur est un pragmatique qui parvient sur la base d’une découverte qui a priori ne présentait aucun intérêt, y compris parfois pour son inventeur, à trouver des applications multiples. Les exemples ne manquent pas. Einstein n’imaginait pas au départ que sa découverte de la Relativité conduirait à la fabrication de la bombe atomique.

Pour en revenir à la cosmétique, il ne vous a certainement pas échappé que certaines femmes sont encore fort attirantes physiquement même après avoir passé le cap fatidique de 60 ans. Ceci grâce aux crèmes et autres produits miracles inventés dans nos laboratoires pharmaceutiques, à condition bien sûr d’être associés à une stricte hygiène de vie (gymnastique, massages, régime alimentaire et bien sûr chirurgie esthétique si nécessaire…).

duvent

@Achille
"Entre nous, elle n‘est pas très valorisante la photo de la garde des Sceaux avec son regard d’épagneul breton fatigué. Pourtant avec une bonne maquilleuse, même beaucoup moins chère que celle de notre président, il est possible de faire des merveilles, même sur les cas les plus désespérés."

Est-ce que c'est de l'humour ? En tout cas, ce n'est pas de la délicatesse, et compte tenu de la profession de cette dame, c'est certainement un manque de respect...

Car si la première partie de la phrase concerne la photo (choisie à dessein ...), la seconde laisse entendre l'essentiel, qui est désobligeant.

Et puisque le sujet est l'éducation nationale, pour ce qui est de l'éducation tout court, le travail n'est pas achevé pour certains et pour d'autres, il n'est pas même ébauché ! Cela n'empêche pas de se poser en parangon...

Tipaza

@ Achille | 06 septembre 2017 à 07:48
« Pourtant avec une bonne maquilleuse, même beaucoup moins chère que celle de notre président, il est possible de faire des merveilles, même sur les cas les plus désespérés. »

Croyez-vous vraiment ?
On peut retendre la peau du visage, remonter les seins et même les fesses qui sont plus lourdes, mais on ne peut pas remonter le temps. Il reste le maître et le sculpteur de notre corps et aussi de notre âme.

Je vous rappelle les équations de la physique, et la flèche du temps toujours orientée dans le même sens, celui d’une entropie croissante, et c’est cette augmentation d’entropie qui se manifeste sur le visage de cette pauvre garde des Sceaux.

C’est juste pour dire que sur ce blog, les ingénieurs ne retournent pas souvent aux fondamentaux !

hameau dans les nuages

@ Exilé | 06 septembre 2017 à 08:44
"Certes. Mais le problème est que de nos jours l'usine du monde est la Chine..."

De plus nous nous tirons une balle dans le pied en fabriquant nos concurrents. Mon petit dernier, ingénieur informaticien, se voit confier la mission de former des Marocains à distance "par solidarité" dixit son boss alors que ce n'est que le moyen d'avoir des collaborateurs sous-payés. On nage en pleine hypocrisie sans frontières.

caroff

@Ellen
"Juste pour dire ! Vous vous reconnaissez ?
https://www.youtube.com/watch?v=hH_PbIZREBY"

C'est très ressemblant, merci !!

Jabiru

Enfin un pro !
Ça nous change des inepties de la Vallaud-Bécassine.

Exilé

@Claude Luçon
Ce monde ne fonctionne pas avec des paroles il fonctionne avec des machines et pour les concevoir et les fabriquer il faut des ingénieurs, plein d'ingénieurs.

Certes.
Mais le problème est que de nos jours l'usine du monde est la Chine...

calamity jane

Quand Monsieur Blanquer invente le fil à couper la margarine !
"L'éducation n'est ni de droite ni de gauche" !
Je ne me souviens pas que dans les cursus de formation chez les religieuses, elles nous aient fait part de ce que l'enseignement put être soit de gauche soit de droite ?! Par contre, le respect d'autrui, elles nous gavaient avec.

Sauf que Monsieur le Premier ministre, à l'école publique "le respect d'autrui" se nomme Fraternité.
Aussi, je ne sais plus si je suis de droite ou de gauche face à l'instruction publique ? Instruction publique : vite supprimons ces vocables qui signifiaient : apprendre à lire, à écrire, à compter !

Plus confusionnel et/ou confessionnel tu meurs !

Achille

@ Tipaza | 05 septembre 2017 à 09:01

Je vous rejoins sur le choix des photos sélectionnées avec soin par Pascale Bilger et qui permettent de connaître par avance l’orientation du billet qui les accompagne. Méthode qu’utilisent tous les hebdomadaires, pas seulement people. Dans le métier, on appelle ça le conditionnement du lecteur.

Entre nous, elle n‘est pas très valorisante la photo de la garde des Sceaux avec son regard d’épagneul breton fatigué. Pourtant avec une bonne maquilleuse, même beaucoup moins chère que celle de notre président, il est possible de faire des merveilles, même sur les cas les plus désespérés.

Elusen

@ Ellen | 05 septembre 2017 à 21:09
« Juste pour dire ! Vous vous reconnaissez ? »

Je pense vous reconnaître dans le rôle de la bouteille, mais pour le reste...

DAUMONT

Le Drian compétent !!

M. Bilger, la politique étrangère n'est vraiment pas votre fort.

Enfin il est aussi compétent que M. Macron qui depuis sa poignée de main avec M. Trump et sa rodomontade contre RT devant M. Poutine, n'a rien produit de mieux que son prédécesseur.

Claude Luçon

@ Mektoub | 05 septembre 2017 à 12:26

En ce qui me concerne on devrait créer des écoles d'ingénieurs partout et fermer les écoles de journalisme et sciences politiques pour récupérer les bâtiments.
Ce monde ne fonctionne pas avec des paroles il fonctionne avec des machines et pour les concevoir et les fabriquer il faut des ingénieurs, plein d'ingénieurs.

Ceci dit je ne parlais pas des zones déshéritées de nos banlieues mais des pays émergents. "C'était écrit" dans mon texte, Mektoub.

Ellen

@Elusen | 05 septembre 2017 à 03:33
"Juste comme ça !"

Juste pour dire ! Vous vous reconnaissez ?
https://www.youtube.com/watch?v=hH_PbIZREBY

Jean-Paul Ledun

Quelle satisfaction d'entendre - enfin - un ministre prononcer la phrase magique "l'éducation n'est ni de droite ni de gauche "!

Quant à la justice Philippe, d'après mon enquête, j'ai retrouvé le corps judiciaire gisant au sol d'un bureau sordide, la tête fracassée par un mur de photos épinglées. Survivra-t-il ?

Ce n'est pas avec ce garde des Sceaux-ci (de Frankfurt ?) que l'on va soigner ce grand corps malade.

Allez hop, je remonte sur ma montagne.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS