« Des coupables avant le tueur de Marseille ! | Accueil | Droite, gauche ou ailleurs ? »

05 octobre 2017

Commentaires

Lucile

@ Noblejoué | 11 octobre 2017 à 19:36

Les deux peut-être. Il pourrait se tromper sur les Français, (qui sont parfois trompeurs), et tromper les Français (qui sont parfois crédules) sur lui. Mais "en même temps", pas tout le temps et pas sur tout, sa pensée est bien trop complexe pour cela.

Noblejoué

@ Lucile

Décepteur... Eh bien, j'avais laissé volontairement une ambiguïté. Mais je dirais que qui se présente en rassembleur et divise trompe, du moins sur ce point, capital... A moins qu'il ait voulu rassembler mais que son tempérament l'ait fait échoué sur ce point.
En somme, nous trompe-t-il ou se trompe-t-il ? Je n'en ai aucune idée. A votre avis ?

Achille

@ sbriglia@boureau | 11 octobre 2017 à 13:44
"Ce serait tellement plus simple de citer - si elles existent - des déclarations ou prises de position de Wauquiez sur sa proximité avec le FN..." (boureau)

Ce serait tellement plus simple, en effet. Sauf que ses déclarations changent en permanence et il est en train de faire un sacré virage vers la droite modérée.

Au départ il était contre la loi Taubira et voulait remettre en cause la loi sur le mariage pour tous, mais il est revenu dessus lors de l’interview de ce matin sur RTL.

Il était plutôt favorable à un rapprochement avec le mouvement ultra catho « Sens commun », mais ce matin il a pris ses distances.

Vu comme il est parti, dans quelques semaines, il va nous présenter le programme d’Alain Juppé à la présidentielle.

Au fond il me devient de plus en plus sympathique le Wauquiez depuis quelque temps.☺

Lucile

@ Noblejoué
"...encore un décepteur"

Au sens de "qui déçoit" ou au sens de "trompeur" ?

sbriglia@boureau

"Ce serait tellement plus simple de citer - si elles existent - des déclarations ou prises de position de Wauquiez sur sa proximité avec le FN..." (boureau)

Je m'étais fait la même réflexion...

Notre Achille, qui fait, lentement, son chemin de Damas, a de la peine à penser par lui-même sans se référer à la presse, option paresseuse s'il en est.

Je n'ai pas une passion pour Wauquiez mais je dois reconnaître que rien dans ses paroles ou ses actes n'établit une quelconque connivence avec le FN.

Que la droite soit elle-même et non une gauche déguisée, cela suffit à mon bonheur : point n'est besoin de puiser dans la gibecière du FN.

boureau

@ Achille 10 octobre 2017 17:19

"Wauquiez et sa réactitude"

Je laisse de côté vos clichés (datés socialo années cinquante) concernant les patrons. Assez enfantins et bien médiocres.

En fait, vous ressortez vos lectures préférées d'éditorialistes (hostiles à la droite) pour structurer votre pensée. Rien de personnel, que du copié/collé. En quelque sorte vous répétez ce que vous lisez jusqu'au moment où, sur une demande d'explications, vous vous montrez incapable de raisonner seul.

Attristant, mais tellement révélateur de ceux qui s'inventent des opinions ou jettent des anathèmes à partir de la réflexion des autres. Ils saturent les réseaux sociaux.

Ce serait tellement plus simple de citer - si elles existent - des déclarations ou prises de position de Wauquiez sur sa proximité avec le FN, qui confirmeraient ainsi vos propos. Mais vous en êtes incapable.

A l'aune de vos phrases qualifiant Wauquiez, j'apprécie la mesure de vos propos, la finesse de votre raisonnement, la profondeur de vos analyses.

Ce sera tout sur cette réactitude.

Cordialement.

Noblejoué

@ Patrice Charoulet
"Notre chère correctrice-modératrice consacre plusieurs heures par jour à corriger les centaines de fautes d'orthographe qui défigureraient et déshonoreraient les textes farauds et guerriers de quantité d'entre eux. Elle devrait se mettre en grève un jour, en ce domaine : on rirait bien ! On verrait le vrai niveau des uns et des autres."

Le niveau en orthographe.

Allons, vous n'avez pas besoin que les autres chutent pour qu'on remarque vos qualités !
Ce qui m'ennuie avec ceux qui se veulent modestes : ne pouvant ou voulant se rehausser, parfois, ils tombent dans la tentation de rabaisser les autres ce qui me paraît pire, plus agressif, et un tantinet détourné.

Vous me donnez envie de le faire par réaction, puisque je trouve qu'il est plus décent d'aller en l’occurrence droit au but, mais à froid ce serait comme manger sans faim, être lyrique sans ressentir, lire sans intérêt voire écrire en tiédissant son style.
A quoi bon ?

Si ce n'est pas trop indiscret, qu'éprouvez-vous quand vous notez ?

@ Jean-Paul Ledun
"Sauf que quand le p'tit Nicolas osait s'exprimer de la sorte, vous étiez vent debout. Dommage que NS n'ait pas bénéficié de votre bienveillance alors... "

Sarkozy était par trop vulgaire et dénigreur de magistrats. Taper sur ceux qui ne vous sont rien, c'est bien, taper sur les miens, ce n'est pas bien, et une chose dite vulgairement par quelqu'un qui ne se tient pas bien paraîtra pire que par un autre.

Bref, tout ou presque, chez la plupart, peut-être tous, est appartenance et apparence.

@ Ellen | 06 octobre 2017 à 07:15

En effet.

@ Lucile | 05 octobre 2017 à 14:14

Eh oui, attendons. Mais je doute qu'un diviseur soit un redresseur. Il s'était présenté ainsi, encore un décepteur.

Achille

@ boureau | 10 octobre 2017 à 09:37
« J'ai dit que j'avais eu des relations "fermes mais courtoises". Peut-être ne sentez-vous pas la nuance ? »

Oh que si je sens bien la nuance. Il est clair que vous faites partie de ces patrons qui pratiquent le management à l’ancienne, consistant à gratifier tous les salariés un peu lèche-bottes et à pourrir la vie de ceux qui ont l’outrecuidance de contrarier vos méthodes.
Heureusement les nouveaux managers ont quelque peu évolué dans le relationnel avec leurs salariés. Autres temps autres mœurs, autres méthodes, autre état d’esprit. Le temps des maîtres de forges est derrière nous et heureusement !

Pour en revenir à votre question qui tourne à l’obsession sur "Wauquiez et sa réactitude", je ne sais pas si vous ne parvenez pas à comprendre ce que l’on essaie de vous dire ou si vous le faites exprès. J'ose espérer que c'est la seconde hypothèse.

Tous les commentateurs politiques de gauche, de droite et d’ailleurs, sont au moins d’accord sur un point, à savoir que Wauquiez utilise certaines thèses du FN en vue de récupérer une partie de son électorat (c'est d'ailleurs ce qu'avait fait Nicolas Sarkozy en 2007 et qui lui a permis d'être élu). Et vous vous obstinez à ce que je vous apporte des preuves ?
Mais les preuves vous les avez sous le nez ! Il vous suffit d’écouter les éditos politiques, de lire les articles portant sur ce monsieur. Vous y trouverez tous les éléments factuels que manifestement vous refusez d’accepter car ils contrarient l’idée très avantageuse que vous vous êtes faite de lui.

Laurent Wauquiez c’est du Le Pen aseptisé, reconditionné, débarrassé de ses petites imperfections. L’emballage est plus joli, mais le produit à l’intérieur renferme la même molécule.

@ sbriglia@Achille et Patrice Charoulet | 10 octobre 2017 à 10:43

Ah sbriglia ! Vous me faites penser à ces bons élèves toujours attentifs à capter la sympathie de leur professeur. Certains dans mon école lui apportaient une pomme fraîchement cueillie le matin dans leur jardin. Vous, vous lui avez offert un livre, ce qui vous vaut la reconnaissance éternelle du professeur.

Vous avez peut-être raison. Pardon, je veux dire vous avez certainement raison. Mais dans la mesure où il ne s’agit pas d’une faute de ma part, mais d’un malheureux copier-coller, j’espère que je n’aurai pas droit à un zéro pointé qui risque de faire chuter ma moyenne en français qui n’est déjà pas brillante. Heureusement que Pascale est là pour précorriger mes copies sinon je ne vous dis pas le désastre !

sbriglia@Achille et Patrice Charoulet

« Il n’y est nullement fait question de droit. Être diplômé « ès tout » signifie implicitement être diplômé en plusieurs matières et donc selon la définition du professeur le « ès » qui signifie « en les » se justifie parfaitement. »
Rédigé par : Achille | 09 octobre 2017 à 23:51

Non, cher Achille !

« ès » doit nécessairement être suivi d’un pluriel !

Docteur ès lettres, docteur en droit...

« ès tout » est une hérésie !

Seul, parfois, le sens (i.e : « en tant qu’exerçant une fonction, une profession ») explique et tolère le singulier (« l’une de nos commissions où j’ai siégé ès qualité… »).

Pardon de jouer les cuistres… aidé en cela par le « Hanse », indispensable ouvrage qui doit figurer dans la bibliothèque de notre émérite professeur.

boureau

@Achille 09 octobre 2017 23:07

"Wauquiez et sa réactitude"

Vous êtes constamment dans l'affabulation, ça doit être fatiguant :

Je n'ai jamais dit que j'avais des relations "cordiales" avec les syndicats, j'ai dit que j'avais eu des relations "fermes mais courtoises".
Peut être ne sentez-vous pas la nuance ?

J'attends toujours une réponse de votre part sur la "réactitude" de Wauquiez.

Cordialement.

Achille

@Tipaza | 09 octobre 2017 à 23:25

A noter que la phrase que j’ai copiée sur Internet disait exactement : « Les toutologues" : ils savent tout, ils ont un avis sur tout, ils discourent de tout, ils sont diplômés ès tout, ils sont spécialisés en tout, ils cherchent à briller avec tout ».

Il n’y est nullement fait question de droit. Être diplômé « ès tout » signifie implicitement être diplômé en plusieurs matières et donc selon la définition du professeur le « ès » qui signifie « en les » se justifie parfaitement.

Mais je n’insisterai pas davantage car il va encore dire que je fais rien que de l’embêter.

Tipaza

@ Achille | 09 octobre 2017 à 17:56

Dois-je conclure que vous n'étiez pas habilité à intervenir "ès qualités" sur le commentaire de notre prof préféré, mais que cela vous était possible en droit !

Certains jours je me félicite d'avoir évité le droit, le français, mais à la vérité je n'avais pas tellement le choix. ;-))

Achille

@ boureau | 09 octobre 2017 à 17:43
« Toujours à côté du sujet ! Pourquoi ne pas assumer vos prises de position ? Finalement écririez-vous sur ce blog pour dire n'importe quoi du moment que vous écrivez ? Une preuve de votre propre existence sans doute. »

En somme j’écris n’importe quoi parce que je ne partage pas votre avis. C’est une conception assez simpliste (pour ne pas dire simplette) du débat d’idées.
Et dire que vous prétendez avoir toujours eu des relations cordiales avec les syndicats de votre boîte. Il y a là comme une grosse contradiction car on ne peut pas dire que l’art de la négociation soit votre qualité première.

Je crois, en effet, que l’on s’est tout dit. Il est clair qu'échanger avec vous est parfaitement inutile. Et je n'ai pas le goût des cas désespérés.

caroff

@Patrice Charoulet
"Quelques commentateurs semblent avoir comme activité principale ici d'aligner toutes les raisons qui doivent pousser tout le monde à me mépriser et à me dénigrer"

Je n'en fais pas partie et vous lis toujours avec intérêt !

"Bien faire et laisser braire" dit le proverbe...

breizmabro

@ Patrice Charoulet | 09 octobre 2017 à 15:12

Yen a un ici qui a dit "docteur ès droit" ?
Levez-vous "petit salopard" !

Achille

@ Patrice Charoulet | 09 octobre 2017 à 15:12
« Que l'un de mes pourfendeurs les plus rancuniers et les plus insatiables apprenne au moins ceci (il a bien fait de rédiger) : "ès" est une contraction de "en les". On peut donc dire "docteur ès sciences", mais pas "docteur ès droit". On taira charitablement son nom. »

Vu qu’il s’agit de moi, Achille, que vous pointez de votre auguste doigt, je vous ferai juste remarquer, cher professeur, que cette faute inadmissible n’est pas de mon fait. Je me suis limité à faire un copier-coller de la définition que j’ai trouvée sur Internet.

J'ajouterai afin qu'il n'y ait aucun malentendu entre nous que je ne m'acharne absolument pas sur votre personne, contrairement à ce que vous insinuez. Je me contente juste de faire un commentaire de temps en temps sur vos contributions, comme je le fais avec d'autres intervenants de ce blog. Ni plus, ni moins.

Votre cancre préféré qui vous salue bien !

boureau

@ Achille 09 octobre 2017 08:29

"Wauquiez et sa réactitude"

En matière de mauvaise foi, vous êtes un synthèse comme aurait dit Bernard Blier.

Cinq réponses de votre part, et toujours aucune preuve soutenant votre information : "Wauquiez qui marche sur les plates-bandes du FN" ! Ni écrits, ni interviews, ni déclarations de celui-ci la justifiant.

Toujours à côté du sujet ! Pourquoi ne pas assumer vos prises de position ? Finalement écririez-vous sur ce blog pour dire n'importe quoi du moment que vous écrivez ? Une preuve de votre propre existence sans doute.

Clap de fin !

Cordialement.

Elusen

@ Tipaza | 08 octobre 2017 à 17:46
@ Patrice Charoulet | 09 octobre 2017 à 15:12

Eh oui, plus de 61,56 % des inscrits n’ont pas voté pour un parti politique aux législatives.

"La République en marche" n’a recueilli que 16,55 % du vote des inscrits, soit 83,45 % des inscrits contre ce parti.

D’un coup, cela relativise tout, y compris la légitimité du Gouvernement !

https://frama.link/UB0YYv8k

Patrice Charoulet

Quelques commentateurs semblent avoir comme activité principale ici d'aligner toutes les raisons qui doivent pousser tout le monde à me mépriser et à me dénigrer. Je vais les laisser à leurs divertissements.
Juste une peccadille. Notre chère correctrice-modératrice consacre plusieurs heures par jour à corriger les centaines de fautes d'orthographe qui défigureraient et déshonoreraient les textes farauds et guerriers de quantité d'entre eux. Elle devrait se mettre en grève un jour, en ce domaine : on rirait bien ! On verrait le vrai niveau des uns et des autres. Chiche !

Comme elle ne peut pas donner de cours de français et retirer des points à ces commentateurs insuffisamment formés, je vais me dévouer. Que l'un de mes pourfendeurs les plus rancuniers et les plus insatiables apprenne au moins ceci (il a bien fait de rédiger) : "ès" est une contraction de "en les". On peut donc dire "docteur ès sciences", mais pas "docteur ès droit". On taira charitablement son nom.

breizmabro

@Achille 08 octobre 2017 à 19:32

La Bretonne s'est reconnue, naturellement :D

"Chaque soir de mon enfance, je rentrais à la maison poursuivi par l'école" a écrit Daniel Pennac devenu maître es lettres.

Moi (vous) je suis poursuivie par un p'tit prof grincheux à la retraite, qui jouit en continuant à mettre des notes et des appréciations ridicules, à des blogueurs libres.

Vive la Liberté !! :D

Achille

Internet est un outil formidable. On y trouve toutes les informations possibles et inimaginables.

Pour ceux que ça intéresse, ci-joint les définitions de toutologues et de rienologues.

"Les toutologues" : ils savent tout, ils ont un avis sur tout, ils discourent de tout, ils sont diplômés ès tout, ils sont spécialisés en tout, ils cherchent à briller avec tout.

La rienologie consiste à étudier le Rien : le scruter sous toutes ses facettes, avec les instruments adaptés, en élaborant les théories adéquates et en effectuant les expériences de vérification, ce qui est la base de toutes les sciences.

Là c’est déjà beaucoup plus clair.

Notre professeur qui avoue dans son post du 25 septembre 2017 à 19:42, je cite : N'étant pas un aigle (chacun s'en était aperçu), étant même un esprit simple, j'avancerai en toute candeur ces pauvretés ,nous a donné un aperçu de son érudition dont seul un agrégé pourrait se prévaloir… Qu’il en soit remercié ! ☺

Achille

@ boureau | 08 octobre 2017
« Finalement vous êtes incapable d'apporter une réponse sensée à la question que je vous posais. Tant pis ! »

Vous êtes tellement enfermé dans vos certitudes que quels que soient les arguments que je pourrais apporter démontrant que Wauquiez cherche à siphonner les voix du FN, vous refuseriez de les accepter.
Rien à voir avec l’honnêteté intellectuelle ici, il s’agirait plutôt de mauvaise foi.

Nous n’avons effectivement pas les mêmes valeurs. Alors continuez à lire Valeurs actuelles, moi je préfère lire Challenges.
A chacun ses rillettes !

boureau

@ Achille 08 octobre 2017 08:14

"Wauquiez et sa réactitude"

Finalement vous êtes incapable d'apporter une réponse sensée à la question que je vous posais. Tant pis !

Citer deux membres du FN n'est pas expliquer en quoi Wauquiez, par des propres déclarations ou des écrits marcherait sur les plates-bandes du FN. Pas très honnête de votre part !

"Challenges"

Cette revue n'a jamais été un journal de référence en ce qui concerne la politique. Sauf pour vous sans doute car très marquée à gauche et notamment depuis qu'elle est dans la nébuleuse du Monde.

Il vous a sans doute échappé que la majeure partie des journalistes de Challenges avaient signé une pétition pour dénoncer les faveurs invraisemblables accordées à Macron durant la campagne présidentielle.

Et que Maurice Szafran (qui a écrit ce torchon), depuis toujours, voit des nazis partout et que l'honnêteté intellectuelle ne l'étouffe pas.

A noter que son petit copain de Challenges - Bruno Roger-Petit - est devenu conseiller du Prince. Peu réputé lui aussi pour son honnêteté intellectuelle.

Je crois que nous n'avons pas les mêmes valeurs comme diraient les marchands de rillettes !

Cordialement.

Achille

@ Deviro | 08 octobre 2017 à 16:58
« Mais ce n'est pas possible !
Je croyais être le seul ET dans la 5 ET dans la 6 ! »

Non, non, nous devons bien être une bonne dizaine dans ce cas. Y compris des blogueuses. (Je pense notamment à une Bretonne qui se reconnaîtra.) ☺

Achille

@ Aliocha | 08 octobre 2017 à 14:37
""S'il vous plaît, ne désertez pas le désert ! Il est, pour la France, une source vivante de sa richesse."
Discours d’Emmanuel Macron à l’occasion du 500ème anniversaire de la Réforme protestante."

Bel exemple de la pensée complexe de notre président.
Quand il fait référence à des philosophes abscons, il n’est pas compris.
Quand il se laisse aller à un peu trop de sincérité, il est mal compris.
Pas facile de parler aux gens. Ils comprennent toujours de travers.

Tipaza

@ Patrice Charoulet | 08 octobre 2017 à 07:44

Cher Patrice, il manque à votre liste la cohorte la plus nombreuse, celle qui a fait environ 57 % aux dernières élections législatives, les « Aquoibonnistes », ou si vous préférez les abstentionnistes.

Il y a toujours dans vos commentaires un rien d’inachevé, qui nous empêche de vous attribuer le diplôme d’agrégé du blog.
Pas grave, poursuivez.

Deviro

@Achille | 08 octobre 2017 à 14:29

Mais ce n'est pas possible !
Je croyais être le seul ET dans la 5 ET dans la 6 !

Elusen

@ boureau | 08 octobre 2017 à 08:08
« La question est : "Wauquiez marche-t-il largement sur les platebandes du FN ?" »

Ben non, la question c’est : Un président a-t-il droit au bon sens ?
Et Laurent Wauquiez marche où il veut, ça le regarde, mais il doit l’assumer !
Sans compter que le F-Haine n’est propriétaire de rien en politique, ce sont des pilleurs de tombes !

@ Patrice Charoulet | 08 octobre 2017 à 07:44

Je suis d’accord avec vous ! P.Bilger a le syndrome de la Tourette...

Jean-Paul Ledun

Ben tiens Philippe...
Quel beau billet.
Sauf que quand le p'tit Nicolas osait s'exprimer de la sorte, vous étiez vent debout. Dommage que NS n'ait pas bénéficié de votre bienveillance alors... Vraiment.

Aliocha

"S'il vous plaît, ne désertez pas le désert ! Il est, pour la France, une source vivante de sa richesse."
Discours d’Emmanuel Macron à l’occasion du 500ème anniversaire de la Réforme protestante.

https://www.youtube.com/watch?v=OjDPOmPiiLc

Achille

@ Patrice Charoulet | 08 octobre 2017 à 07:44
« Parmi les commentateurs de ce blog, on peut notamment distinguer :
1. les gens cultivés, courtois, sincères, capables de penser et d'écrire
2. les "toutologues" (Philippe Meyer)
3. les "rienologues" (Balzac, 1840), syn."les riénistes" (Anatole France,1907)
4. les insignifiants
5. les nuls
6. les dingues, avec une sous-catégorie : les victimes du syndrome de Tourette (nous en avons au moins un cas en magasin). »

Le professeur a procédé à sa remise des notes.
Je ne vois pas trop ce que sont exactement les catégories 2 et 3. Si certains ici ont compris je les remercie de donner une explication à leurs petits camarades.
En ce qui me concerne cela n’a pas beaucoup d’importance vu que je pense appartenir à la catégorie 5 voire 6.

A vous autres, chers contributeurs, de trouver votre catégorie ! ☺

Deviro

@Patrice Charoulet
"Parmi les commentateurs de ce blog, on peut notamment distinguer :
1. les gens cultivés, courtois, sincères, capables de penser et d'écrire
2. les "toutologues" (Philippe Meyer)
3. les "rienologues" (Balzac, 1840), syn."les riénistes" (Anatole France,1907)
4. les insignifiants
5. les nuls
6. les dingues, avec une sous-catégorie : les victimes du syndrome de Tourette (nous en avons au moins un cas en magasin)."
--------
Superbe ! Voici notre Jupiter du Blog... des noms, des noms !
Vous vous situez dans quelles catégories ? Liberté vous est donnée de vous inscrire dans au moins trois d'entre elles !

Le seul habilité à porter ce diagnostic est Philippe Bilger, ce qu'il se gardera bien de faire.

Je crois que vous avez oublié une catégorie, la 7.

7. ceux qui peuvent écrire tout et son contraire à propos de Michel Onfray. Un talent certain est nécessaire pour faire ça.

Pour mémoire :
Billet Enfin Daniel Zagury vint ! 17 septembre 2017
@ Achille 16/09 @Aliocha @Michel Deluré
Rédigé par : Deviro | 17 septembre 2017 à 21:59

On attend avec gourmandise un débat Charoulet-Finkielkraut ou un débat Charoulet-Onfray dans lequel vous échangerez vos souvenirs de l'Université Caen-Normandie que vous avez fréquentée tous deux à dix ans d'intervalle... C'est là que vous y avez obtenu une agrégation ? pas rue d'Ulm ?

totor101

"Travailler au lieu de foutre le bordel"

C'est valable pour tout le monde... Y compris et surtout pour les politiques !!

calamity jane

"...déserté le désert..."!

Celle-là, je l'avoue elle m'épate !
Je m'en vais de ce pas demander son sentiment à Jupiterne.
Sinon, Aliocha, vous répondez quand aux billets de P. Bilger ?

Achille

@ boureau | 07 octobre 2017 à 20:37
"Pour terminer, j'attends de votre part - pour la troisième fois - que vous formuliez les réserves qui vous font écrire une proximité ente Wauquiez et le FN. Honnêteté intellectuelle oblige et je ne doute pas de votre réponse sur ce blog. Sinon, restons-en là sur ce sujet voulez-vous !"

Quelques petites phrases intéressantes prononcées par JMLP et MMLP que vous pouvez retrouver facilement sur le web.

Marion Maréchal Le Pen à Laurent Wauquiez : "On aurait des choses à faire ensemble"
Jean-Marie Le Pen : Laurent Wauquiez "est le leader de la droite le plus attractif pour les électeurs du FN"

J’y ajoute un petit article très intéressant sur votre chouchou. Il provient du très sérieux journal Challenges. Celui que lisent les chefs d’entreprises (comme vous) et les cadres de direction.

https://www.challenges.fr/politique/les-republicains/comment-les-delires-de-laurent-wauquiez-font-de-marine-le-pen-une-quasi-moderee_503338

J’espère cette fois avoir répondu à votre question pressante.
Autre chose ?
Cordialement !

boureau

@Elusen 08 octobre 2017 01:47

"Wauquiez et sa réactitude"

Zéro pointé pour votre commentaire : vous êtes hors sujet !

La question est : "Wauquiez marche-t-il largement sur les platebandes du FN ?"

Vous avez jusqu'à ce soir 01:47 pour une réponse argumentée et solide.

Cordialement.

Patrice Charoulet

Parmi les commentateurs de ce blog, on peut notamment distinguer :
1. les gens cultivés, courtois, sincères, capables de penser et d'écrire
2. les "toutologues" (Philippe Meyer)
3. les "rienologues" (Balzac, 1840), syn."les riénistes" (Anatole France,1907)
4. les insignifiants
5. les nuls
6. les dingues, avec une sous-catégorie : les victimes du syndrome de Gilles de La Tourette (nous en avons au moins un cas en magasin).

Franck Boizard

Wauquiez va avoir du mal ! Les gens commencent enfin à comprendre que cette race maudite des technocrates n’est pas la solution mais le problème, qu’ils s’appellent Giscard, Chirac, Macron, Hollande, Wauquiez ou Juppé, qu’ils viennent de la fausse droite ou de la vraie gauche.

Eric Delbecque a une définition amusante du technocrate :
des « carencés en tout » (un énarque c’est d’abord un type sans cœur et sans tripes, sinon il fait autre chose, il choisit un vrai métier), qui « sont restés à l’école jusqu’à ce qu’elle ferme », qu’ « on place dans l’Etat et à qui on dit ‘Maintenant, c’est toi le chef’ ; c’est comme donner un flingue à un enfant de cinq ans en lui disant ‘Maintenant, fais-toi plaisir’ ».

Elusen

@ boureau | 07 octobre 2017 à 12:55
« Quant à l'ambition personnelle de Wauquiez, en quoi ne serait-elle pas légitime ? Il est - me semble-t-il - doté d'une solide structure intellectuelle : Normale Sup, agrégé d'histoire (reçu premier), Sciences Po, DEA de droit public, ENA (major de sa promotion), député à 29 ans, secrétaire d'Etat à 32 ans, ministre à 35 ans, Président de la deuxième région de France à 40 ans ! »

Atterrant !
Car c’est bel et bien le parcours, le CV, de ceux qui dirigent la France depuis 50 ans !
- 2,2 billiards d’€ de dette publique ; au-dessus du milliard !
- 7 millions de personnes ayant un problème d’emploi en France.
- 100 milliards d’€ d’évasion fiscale par an.
- Plus de 9 millions de personnes sous le seuil de pauvreté.
- Concentration massive de la population en Île-de-France.
- Problème de pollution massive.
- Empoisonnement des sols ; etc.

Ah oui Wauquiez est un menteur, il a affirmé récemment qu’il était un spécialiste de l’islam, parce qu’il parlait l’arabe et qu’il a vécu au Moyen-Orient !
Problème :
1° il n’a jamais lu le Coran
2° il ne parle pas l’arabe.
3° il n’a jamais vécu au Moyen-Orient (Asie), mais il a fait un stage de 6 mois à l’ambassade de France d’Égypte ; Égypte qui se trouve en Afrique et pas en Asie.

@ Franck Boizard | 07 octobre 2017 à 18:58
« Je préfère l'analyse de Christian Vanneste »

Mis à part que votre chéri semble inventer et faire une usurpation de titre honorifique, il se pourrait qu’il fasse un faux et usage de faux.

À ma connaissance : député honoraire est un titre qui n’existe pas, l’honorariat rattaché au titre de député n’apparaît dans aucun code : Code général des collectivités territoriales ; Code électoral, ni dans la Constitution.

J’ai contacté l’Assemblée nationale pour savoir ce qu’il en est.

Trekker

@ Franck Boizard | 07 octobre 2017 à 18:58
"…le dédain du Président est beaucoup plus large et englobe tous ceux qui, à ses yeux, ne « réussissent » pas, ceux qui ont choisi une autre voie, ceux qui ont été les victimes de l’histoire, ou encore ceux qui ont passé l’âge de la réussite."

Totalement d’accord avec l’ensemble des propos de votre commentaire !

Certains, et ils étaient nombreux, voulaient croire que ces saillies avant son élection résultaient de son inexpérience électorale, et ne reflétaient pas l’homme qu’il était. Maintenant, face à leur récurrence, ils doivent amèrement constater qu’elles traduisent bien la réalité profonde du personnage.

Bien évidemment les macroniens idolâtres se refusent à le voir, la passion politicienne est aussi aveugle que celle amoureuse.

Tipaza

@ Philippe Dubois

Vous avez raison, et je n’ai pas tort, j’aurais dû développer un peu plus.
Macron est un transgresseur du type opportuniste, c’est-à-dire qu’il est prêt à transgresser dans le seul but d’imposer sa volonté que ce soit dans le domaine de l’affectif ou du pouvoir.
Une fois le pouvoir atteint, ses idées ne sont pas originales, il est dans le droit fil d’un libéralisme individualiste anglo-saxon dans ce qu’il a de plus dur, oubliant la synthèse du « de droite et de gauche ».

Vous remarquerez que Bonaparte, lui aussi, était un transgresseur opportuniste. Il a servi la Révolution, et a été considéré comme proche de Robespierre, puis il a servi le Directoire prolongement de la Révolution, puis le coup d’Etat du 18 Brumaire lui ayant donné le pouvoir, il a reconstruit un système politique, l’Empire, qui reprenait les travers de la Monarchie, y compris avec une noblesse d’Empire qui singeait celle de l’Ancien Régime.
Oubliés les principes de la Révolution, qu’il a pourtant contribué à propager en Europe parce que cela affaiblissait les autres pays, et lui a permis de devenir pour un temps le maître de l’Europe.

Il y a une vulgarité commune entre ces deux transgresseurs, et une parole aussi violente pour déstabiliser leurs adversaires. On pourrait presque reprendre à l’égard de Macron ce que disait Talleyrand à propos de Napoléon : "Quel dommage qu’un si grand homme soit si mal élevé", sauf que Macron n’est pas un grand président, pour le moment.
Il en a conscience et c’est pourquoi, lui aussi cherche à conquérir l’Europe en proposant des réformes qui vont dans le sens classique d’une plus grande fédération.
Sa façon de faire est transgressive dans la mesure où il a cherché le conflit ouvert avec la Pologne d’une façon fort peu diplomatique, et a cherché publiquement à briser les liens qui unissent les pays de l’Europe de l’Est.

Il pense en permanence conflit et transgression des usages et règles pour obtenir ce qu’il cherche, le pouvoir, sans que ses idées soient révolutionnaires ou simplement originales.

On peut remarquer que sur la loi Travail, il a reculé assez vite devant l’ultimatum des transporteurs routiers, c’est sa tactique, foncer tant que la résistance est faible et reculer si elle forte. Il reculera de la même façon devant les étudiants.

C’est un bon tacticien, mais pour le moment je ne le vois pas stratège c’est-à-dire ayant des convictions autres que son ambition personnelle.

Giuseppe

@Achille | 07 octobre 2017 à 17:23

Une nouvelle fois je ne peux qu'être d'accord avec vous, Jaquattali et Minc deux diseurs de bonne aventure, ils se prennent pour les Indiana Jones de notre monde et en fait ils ne sont que des chiromanciennes sans avenir, parce que tout ce qu'ils touchent se délite immanquablement.

Ils n'ont jamais rien créé par eux-mêmes, rien produit, rien construit, et ils se feraient passer pour des lendemains qui chantent alors qu'ils n'ont fait que faire pleurer ceux qu'ils ont côtoyé.

S'ils avaient été à la hauteur de ce qu'ils prétendent être nous devrions être tirés d'affaire depuis le temps qu'ils prodiguent leurs conseils.

Vite qu'ils s'en aillent ces auteurs d'articles pour mots fléchés qui ont des avis sur tout et sur rien.
A chaque fois ils sont ressortis de leur boîte comme si notre sort dépendait de leur vision, pauvres de nous, heureusement que la lucidité l'emporte sur le vent, car en matière de doigt mouillé nous avons les deux grands spécimens du genre : il pleut donc tout va être trempé, il fait soleil le linge pourra sécher, je crois que pour Jaquattali son surnom était la "photocopieuse" on aurait pu lui adjoindre la lessiveuse.

boureau

@ Achille 07 octobre 2017 17:23

"Wauquiez et sa réactitude" (suite)

Venir de la vraie gauche - comme vous dites si joliment - pour aboutir à Pécresse et consorts, avouez que le chemin n'a pas été bien long pour vous, et certainement pas un calvaire !

Plus sérieusement, je n'ai jamais prétendu qu'un CV prestigieux générait une compétence absolue. Je note simplement qu'une telle formation intellectuelle prépare plus que d'autres, sans doute, à une compréhension rapide des problèmes et aux grandes décisions.

Les deux comiques illusionnistes que vous citez Attali et Minc n'ont jamais été élus au suffrage universel, pas plus qu'ils n'ont eu de responsabilités locales, régionales, ou nationales. Nous savons vous et moi, que les conseillers du Prince ne sont jamais les payeurs de leurs erreurs.

Essayez de lire les lignes qui vous sont destinées. Seulement ce qui est écrit et non ce que vous imaginez ou fantasmez.

Le fait qu'un membre de ma famille ait été son assistant parlementaire me disqualifierait pour donner une opinion sur Wauquiez ? Curieuse conception de l'honnêteté intellectuelle.

Je n'ai jamais dit qu'il ferait un bon président. Pour l'instant, je constate un parcours politique intéressant avec des possibilités réelles de devenir président des LR. C'est tout. Et j'ai même précisé qu'il fallait attendre le résultat de sa gestion de la région dont il vient d'être élu président avant d'envisager une autre étape. Et rien d'autre.

Pour terminer, j'attends de votre part - pour la troisième fois - que vous formuliez les réserves qui vous font écrire une proximité ente Wauquiez et le FN. Honnêteté intellectuelle oblige et je ne doute pas de votre réponse sur ce blog. Sinon, restons-en là sur ce sujet voulez-vous !

Cordialement.

Franck Boizard

Je préfère l'analyse de Christian Vanneste :

http://www.christianvanneste.fr/2017/10/07/macron-le-president-de-loligarchie/

*************
Le dernier dérapage verbal de M. Macron n’est pas anecdotique. Ce n’est pas un accident. Ce n’est d’ailleurs pas un dérapage, puisque lorsqu’on peut tracer en pointillé une ligne droite entre les prétendues maladresses d’une personne, c’est qu’elles révèlent une attitude profonde, cohérente, qui se dissimule de moins en moins à mesure que l’ivresse du pouvoir la libère. Il faut rappeler les faits qui ne concernent pas seulement les ouvriers en difficulté mais aussi les pieds-noirs ou les militaires, bref tous ceux qui ne correspondent pas au modèle de vie qui compte seul aux yeux de l’homme qui devrait être le Président de tous les Français : celui qui « réussit », en gagnant beaucoup d’argent.

On a beaucoup relevé son mépris de classe. Cela alimente l’opposition qui a la préférence des médias, celle des « Insoumis », mais le dédain du Président est beaucoup plus large et englobe tous ceux qui, à ses yeux, ne « réussissent » pas, ceux qui ont choisi une autre voie, ceux qui ont été les victimes de l’histoire, ou encore ceux qui ont passé l’âge de la réussite.

Trekker

@ Claude Luçon | 06 octobre 2017 à 19:03

Quelques réponses à votre longue diatribe, jusqu’alors je croyais que c'était l’apanage de Robert Marchenoir. Fort habilement et selon votre habitude récente, vous vous gardez bien de traiter du sujet que j’évoquais ici avec d’autres commentateurs : la situation des ex-GM&S à La Souterraine (Creuse).

La crise des années 30, votre famille et vous furent loin d’être les seuls à en subir les conséquences, ce fut le cas de nombreux Français. Quant à celle résultant de l’occupation allemande entre 40 et 44, de même : les Orléanais fort heureusement subirent bien moins de pertes civiles que les Normands suite aux bombardements alliés en 44. Pour ce qui est de la répression des nazis et de leurs sbires français, elle fut bien plus conséquente en Dordogne, et dans certains autres départements, que dans le Loiret. Désolé mais vous tombez dans la concurrence victimaire, qui est hélas de mise actuellement.

Les guerre d’Indochine, expédition de Suez, et guerre d’Algérie vous les avez seulement vécues au travers des actualités, journaux et témoignages. Certes tenir un bureau dans le sud algérien lors du référendum de 62 était courageux de votre part et pas sans risques. Mais ce n’était nullement comparable aux 18, voire 28 mois de service militaire dans cette guerre d’Algérie. Fort heureusement et tant mieux pour vous, vous avez échappé au rappel des réservistes en 56 : l'immense majorité des officiers de réserve et de toutes les armes y furent astreints, comme les sous-officiers et hommes de troupe. Mais pour ces officiers réservistes ce fut généralement pour une durée de douze mois, et non de six mois comme pour la troupe.

Alors comprenez que vos jérémiades rituelles sur votre enfance, adolescence, et votre vie de jeune adulte, frisent l’indécence comparées au sort de nombre de ceux de votre génération.

Votre carrière professionnelle, dont je ne mésestime pas la richesse des expériences et sa réussite, ainsi que la première partie de votre retraite, se sont déroulées hors du continent européen et donc de la France. Bien sûr vous avez été confronté à la misère dans de nombreux pays, même aux USA, mais votre position sociale vous mettait à l’abri de celle-ci. Je ne doute point que vous êtes souvent venu en aide à de nombreux miséreux.

Mais de là à transposer en France le contexte socio-économique des divers pays ou vous avez vécu, cela relève quasiment de l’ubuesque : la Creuse a ses spécificités, bien différentes de celles du Nigeria, Iran, USA , etc. Faites au moins l’effort de tenter de comprendre celles creusoises, accessoirement les responsabilités des « barons brigands » qui ont conduit à ce désastre industriel qu’est GM&S, et cela en vous extrayant de vos idolâtries politiciennes.

Désolé de vous décevoir, mais « mon » colonel (Michel Goya), que vous détestez, n’a jamais été para et ne nourrit pas de sympathie particulière à leur encontre : il a toujours appartenu à l’infanterie de marine. Je vous encourage vivement à lui faire part de vos critiques, souvent méprisantes à son égard, et cela sur son blog : https://lavoiedelepee.blogspot.fr

Un ex-officier de marine comme vous, bien que n’ayant pas connu le feu contrairement au colonel Goya, ne devrait pas craindre la confrontation, même avec un non ingénieur.

PS : désolé de vous décevoir encore, mais je ne nourris nul complexe d’infériorité ou de supériorité par rapport au marin que vous étiez dans votre jeunesse. Quant au titre de vieux sage dont vous vous prévalez, il est loin d’être toujours justifié !

Patrice Charoulet

@ boureau

Dans votre éloge de Wauquiez, auquel je m'associe, vous avez eu l'imprudence de dire à notre commentateur Achille que ce politique a été reçu premier à l'agrégation d'histoire et est sorti major de l'ENA !
C'est éliminatoire, à ses yeux et aux yeux de quelques autres. Ne plus jamais rappeler ici des faits pareils ! Un candidat cancre, en revanche, aurait eu bien des charmes pour ces commentateurs-là.

Philippe Dubois

@ Tipaza | 07 octobre 2017 à 10:20
"L’Histoire est pleine de ces transgresseurs qui réussissent en sortant des codes de la société dans laquelle ils vivent, et surprennent par là tout le monde ; la victoire est acquise par l’effet de sidération.
Le problème pour eux, c'est que les qualités qui leur ont permis de vaincre sont incompatibles avec celles qu’il faut pour gouverner et gérer, qui sont des qualités de conformisme par nature. On ne peut pas gérer une société en la bousculant sans cesse."

Jupiton n'est en rien un transgresseur, du moins sur les sujets qui peuvent fâcher la bien-pensance.
Les médias aux ordres essaient de nous faire croire que Jupiton transgresserait quelque chose, alors qu'il est soumis à tout ce qui constitue la doxa "officielle", à savoir l'européisme, l'immigrationnisme et la haine de la France et de tout ce qui peut rappeler l'idée de nation en général
Justement, pour gouverner efficacement la France, il faudrait réellement sortir du conformisme et bousculer la bien-pensance officielle.

Achille

@ boureau | 07 octobre 2017 à 12:55
« Quant à l'ambition personnelle de Wauquiez, en quoi ne serait-elle pas légitime ? Il est - me semble-t-il - doté d'une solide structure intellectuelle : Normale Sup, agrégé d'histoire (reçu premier), Sciences Po, DEA de droit public, ENA (major de sa promotion), député à 29 ans, secrétaire d'Etat à 32 ans, ministre à 35 ans, Président de la deuxième région de France à 40 ans ! »

Rassurez-vous, loin de moi l’idée de mettre en doute les facultés intellectuelles exceptionnelles de Laurent Wauquiez. Son CV prestigieux suffit à convaincre les plus récalcitrants.
Je vous ferais juste remarquer que d’autres majors de promo se sont, eux aussi, lancés dans le domaine de la politique et n’ont pas vraiment convaincu.

Je citerai Jacques Attali, major de Polytechnique, 3ème de l’ENA, docteur en économie, conseiller spécial (sherpa comme on disait à l’époque) de François Mitterrand. C’est le fondateur de la BERD qui a dépensé pour elle-même deux fois plus d'argent qu'elle n'en avait déboursé pour ses activités à but philanthropique. Il a en outre présidé moult commissions à la demande de Nicolas Sarkozy et de François Hollande en vue de faire des propositions pour relancer l’économie. On ne peut pas dire que ces commissions aient vraiment donné les effets escomptés.

N’oublions pas Alain Minc, école des Mines, major de l’ENA, très prolixe en conseils économiques et qui n’a pas laissé de très bons souvenirs au journal Le Monde.

A noter qu’aucun président de la Ve République n’a été major de promotion. Nicolas Sarkozy n’a même pas obtenu son diplôme de Sciences Po. Ceci ne l’a pas empêché d’accéder à la fonction suprême.
Un président n’a pas besoin d’être une bête à concours pour diriger le pays, vu qu’il peut disposer autant qu’il le souhaite de ces hyper-diplômés comme conseillers. La qualité d’un vrai chef d’Etat est d’abord le charisme, l’autorité et un bon sens de la répartie lui permettant de renvoyer dans leurs cordes ses adversaires politiques et les journalistes un peu trop intrusifs.

Vous semblez persuadé que Laurent Wauquiez dispose de ces qualités en plus de son QI de prix Nobel, au motif que vous connaissez un membre de votre famille qui a travaillé avec lui. Vous avez donc une vision subjective de ses qualités.

En ce qui me concerne je ne le connais qu’au travers des articles, interviews et émissions politiques des médias. Vous me dites qu’il est de la vraie droite. Il y a peu de temps encore j’étais de la vraie gauche, alors ne me demandez pas de basculer tout de suite dans le camp d’en face.
Pour l’instant je suis plutôt Baroin, Bertrand, Pécresse et NKM. Avouez que ce n’est déjà pas si mal !

Catherine JACOB

@boureau | 07 octobre 2017 à 13:04

C'est un écrivain de langue anglaise né certes au Japon, mais dont les parents ont émigré au Royaume-Uni alors qu'il avait cinq ans.

fugace

@ Elusen - 07 octobre 2017 à 02:09
"Du coup, les gens passent plus de temps à parler des mots qu’il a employés que des problèmes qu’il crée, que des lois, que de politique, voire de science politique, il détourne l’attention à la manière des pickpockets ; il n’y avait aucun aparté !"

Plus c'est gros plus ça passe ? Mais je doute que ça marche aussi bien qu'avant, et encore longtemps. Si E.M. n'a pas le niveau d'imagination que je lui supposais inné, je crains fort que ses difficultés ne s'intensifient.

Qui est-il ? Qui pourrait-il être ?
Je ne sais si le dernier livre de notre hôte nous donne des pistes. Il va falloir que le l'ouvre.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS