« Frédéric Taddéï : une affinité médiatique et élective... | Accueil | L'absurdité est-elle "inclusive" ? »

06 novembre 2017

Commentaires

Elusen

@ P.A. | 15 novembre 2017 à 00:57
« Et, si votre mort n’entre pas dans ce cadre d’intérêts politique, psscht... tout le monde s’en fiche, tant pis pour vous. »

Le spectacle ! Le spectacle, mon bon P.A. ! L’infotainment !
The show must go on !
https://youtu.be/t99KH0TR-J4?t=63

P.A.

C’est bien la répétition de ces tueries et en France, tueries d’un autre genre ou crimes de viol qui gangrènent nos sociétés depuis des décennies mais pour lesquels nos responsables politiques ne voient pas l’urgence de mettre en oeuvre autant de mesures que pour les attentats qui font moins de victimes, il faut bien le constater. Et, pour la simple raison de ne pas réunir « les critères » nécessaires à alimenter leurs plans politiques.

Donc, il vaut mieux perdre la vie dans un attentat commis par des islamistes car vous aurez, au moins, votre nom et peut-être votre photo dans les médias et re votre nom sur une stèle en prime. Voilà la bonne manière d’obtenir la reconnaissance de votre personne en tant que citoyen.ne.
Et, si votre mort n’entre pas dans ce cadre d’intérêts politique, psscht... tout le monde s’en fiche, tant pis pour vous.

Elusen

@ hameau dans les nuages | 14 novembre 2017 à 09:03
« Quand je vois toutes ces Belphégor... »

Belphégor ?!
Je dirais plutôt : Cousin Itt de la famille Addams oblige, ou Dr Ouardia épidémiologue de l’institut de veille sanitaire, mais chacun ses références !

"...leur géniteur barbu..."

Au lieu d’être lâche sur un blog, soyez courageux dans la rue et chantez-leur leur chanson favorite !

https://youtu.be/ylNLi9pgUJU?t=18

hameau dans les nuages

@ Elusen | 13 novembre 2017 à 22:50

Je comprends votre souci. La publicité trop voyante pourrait provoquer une trop grande réaction. Ce pays n'est pas encore moribond. L'animal n'est que blessé et donc dangereux pour votre idéologie. Quand je vois toutes ces Belphégor enceintes et poussant un landau accompagnées par leur géniteur barbu je me dis qu'heureusement que le temps de la gestation n'est pas celui des petits mammifères.

Allah et Houari Boumédiène ne peuvent pas tout donc doucement sur les tueries de masse !... Que Diable !...

Elusen

Selon plusieurs études, les tueries de masse seraient incitées par la médiatisation outrancière.
Cela aurait un effet domino, plus les médias en parlent, plus cela pousserait certains à passer à l’acte.

Les tueries de masse : une épidémie ?
https://frama.link/crFJK3ox

Aliocha

C'est bien que vous citiez l'envoyé, Elusen, un signe supplémentaire de son retour, et de la fin des temps.
Voilà un souvenir pour ceux qui me subissent depuis maintenant un moment :

Amoureuse salutation.

Ô mes deux intimes, détournez votre chemin
En passant par la dune !
Chevauchez votre monture jusqu’à la halte de La’la
Et aspirez aux eaux de Yalamlam.

Près d’elle, ceux que tu as connus ;
Et ceux à qui appartiennent
Mon jeûne, mon pèlerinage, ma visite
Et ma fête solennelle aux lieux saints.

Que jamais je n’oublie le jour où, à Minâ,
Les cailloux sont lancés, ni les choses d’importance,
Près du suprême autel sacrificiel,
Ni près de la source de Zamzam.

Là où ils lancent les pierres
Demeure mon cœur, lancé contre les stèles,
Mon âme, là ou ils sacrifient
Mon sang, là ou ils s’abreuvent.

Ô chantre conducteur de chameaux !
Si tu viens à Hâjir,
Arrête un moment les montures
Et transmets le salut !

Adresse aux tentes pourpres,
Aux abords de l’enceinte sacrée,
La salutation de l’amant
Qui soupire vers vous, esclave du désir.

S’ils adressent le salut
Rends-le avec le zéphyr oriental.
Et s’ils se taisent,
Bâte les montures et avance

Jusqu’au fleuve de Jésus
Là où leurs montures font halte,
Et là où les tentes blanches,
Près de l’embouchure, sont plantées.

Invoque Da’d,
Ar-Rabâb, Zaynab,
Hind, Salmâ et lubnâ
Et fredonne telle une source !

Demande-leur : al-Halba est-elle la demeure
De cette jeune fille au corps souple ?
Elle qui te laisse voir l’éclat du soleil
Au moment même où elle sourit.

(Ibn'Arabi, L'interprète des désirs)

Savonarole

@ sylvain

Bon. Mon cher sylvain, je crois que nous nous sommes plantés avec Henri Leclerc.
La démonstration de Robert Marchenoir est imparable.
Robert Marchenoir a une dialectique "à la Vauban", une architecture rhétorique imprenable de tous côtés et en plus il verse de l'huile bouillante sur nos cottes de mailles.
Fait trop chaud, je redescends de mon échelle.

sylvain

@ Robert Marchenoir | 13 novembre 2017 à 00:39

Bon on ne va pas y passer le réveillon, la fin du débat est celle-ci : le journaliste lui pose une dernière question : "approuvez-vous maître Vergès quand il dit que les terroristes etc.", et après quelques secondes de silence, Henri Leclerc répond avec un OUI appuyé, hochement de tête en option.

Si BFMTV a trafiqué le lien comme ça se fait beaucoup dans les médias quand ça devient gênant, je n'y suis pour rien mais je maintiens ce que moi et d'autres ont réellement vu, quitte à passer sur la chaise électrique.

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 12 novembre 2017 à 23:42

Je résume votre commentaire, à l'intention des lecteurs pressés : c'est çui kidi kiyé.

Toujours le porte-voix du donneur de leçons. Toujours votre satané René Girard, dont vous allez finir par nous dégoûter. Mais toujours aucune réponse sur la question posée : pour ou contre l'immigration de masse, l'islamisation, la délinquance allogène ? Le professeur Philippulus, pourtant extra-lucide, n'a aucune lumière sur le sujet.

Elusen

@ hameau dans les nuages | 12 novembre 2017 à 19:45
« Soyez gentil, on a compris. Vous êtes en l'an 1438. »

« on » qui ça : on ?!
Sans compter que la date indiquée est bel et bien 2017 sur les posts, comme quoi Creutzfeldt-Jakob continue à faire des dégâts chez les vieux !

@ caroff | 12 novembre 2017 à 19:47
« C'est un magnifique troll islamique que nous avons débusqué ! »

Le sujet étant : Après nous, les massacres !,
il y a fort à craindre que les seuls trolls soient ceux que l’on fait dériver et à preuve du contraire, vous êtes du nombre.

Robert Marchenoir

@ sylvain | 12 novembre 2017 à 18:31

Merci de ce lien. J'ai regardé l'émission, et votre recension n'est pas exacte. Tout d'abord, vous mettez une citation de 1957 de Jacques Vergès dans la bouche d'Henri Leclerc, ce qui n'est pas la même chose qu'Henri Leclerc interrogé sur cette déclaration, et l'approuvant.

Ensuite, il ne l'a pas vraiment approuvée. Il l'a même plutôt désapprouvée. Il convient, pour apprécier la portée de ses propos, de restituer l'ensemble de l'émission.

Elle a lieu le jour de l'attentat islamiste de la gare Saint-Charles à Marseille (deux femmes tuées à coups de couteau). Une bonne partie de l'entretien est consacrée, pour Henri Leclerc, à réclamer un procès juste pour les terroristes, malgré l'horreur de leurs actes, et à s'opposer à la prolongation de l'état d'urgence, au motif que cela n'est pas efficace et que cela nuit aux libertés. Il s'agit là d'une position parfaitement défendable.

C'est dans ce cadre qu'il fait référence, non pas à Jacques Vergès, mais à son prédécesseur à la tête de la Ligue des droits de l'homme, le résistant Henri Noguère. J'ai été désigné comme terroriste pendant la guerre, a dit ce dernier, j'ai fait des choses très dures, et pourtant cela m'a valu des décorations.

C'est l'argument de gauche bien connu du relativisme moral et historique. C'est cet argument qui est malhonnête, car les résistants français pendant la Seconde Guerre mondiale étaient qualifiés de terroristes par l'ennemi qui a attaqué notre pays, alors qu'ils ne faisaient que le défendre ; tandis que nous désignons comme terroristes les... terroristes communistes et musulmans qui nous attaquent sur notre sol. C'est donc exactement le contraire.

De plus, les résistants s'attaquaient exclusivement aux représentants de l'armée d'occupation et à leurs complices locaux. Ce n'est en rien comparable aux terroristes islamiques qui visent en priorité des civils pacifiques et désarmés : vieillards, femmes, prêtres, enfants. Les résistants étaient appelés terroristes par les nazis alors qu'ils ne l'étaient pas ; nous appelons terroristes les massacreurs du Bataclan car ils le sont.

C'est à l'issue de ce passage qu'un des journalistes demande : "Jacques Vergès disait : les terroristes sont des poseurs de questions, vous êtes d'accord avec ça ?"

Et là, Henri Leclerc s'arrête, hésite, réfléchit, fait une moue dubitative, et dit : "Pas totalement aujourd'hui".

Ce n'est qu'après qu'il ajoute : "C'est-à-dire que je pense que... bien sûr ! c'est d'abord des poseurs de questions ! Ca nous pose, d'abord, une question !"

Puis il précise sa pensée avec cette restriction : "Mais je pense effectivement que la violence des actes terroristes aujourd'hui est absolument insupportable, il n'empêche qu'ils posent des questions."

Le journaliste le relance alors, tandis qu'une autre personne couvre en partie sa voix : "La phrase exacte était : les poseurs de bombes sont des poseurs de questions."

Henri Leclerc dit "oui...", d'un ton interrogatif et peu convaincu, et on lui coupe alors la parole, car l'émission se termine.

Il n'est donc pas honnête d'extraire ce "oui" de la totalité de l'émission, pour assimiler les positions d'Henri Leclerc à celles de Jacques Vergès. Ce dernier était un militant communiste (et islamiste !) qui haïssait la France, et qui était solidaire du combat des terroristes qu'il défendait. Il a épousé la poseuse de bombes du FLN qu'il a défendue, et à propos de laquelle il a prononcé la fameuse phrase sur les "poseurs de questions".

Il a, semble-t-il, travaillé pour les services secrets chinois au Cambodge pendant la période où il a disparu, avant de réapparaître en France, doté de moyens financiers conséquents. C'était donc, disons-le, un traître à son pays, abrité sous la robe de l'avocat.

Henri Leclerc, tout au long de cette interview, s'est opposé de façon très ferme au terrorisme : "il ne faut pas justifier l'injustifiable", "je suis aussi révolté que chacun d'entre vous", "ces actes sont tellement effroyables que l'effort à faire de justice est vraiment très difficile", et même : "il faut combattre le terrorisme par tous les moyens", ce qui vous a une petite tonalité poutiniste, pour les amateurs de lieux d'aisance au fond du jardin.

On ne peut donc en aucune manière l'accuser d'adopter les positions de Jacques Vergès. S'il y a quelque chose de contestable dans ses déclarations, c'est le cliché, beaucoup plus consensuel, pourtant, des résistants qui furent jadis appelés terroristes.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/terrorisme-non-il-ne-faut-pas-justifier-l-injustifiable-henri-leclerc-986875.html

Aliocha

Donc, grande surprise, la fatwa est tombée, notre mollah l'a signée, c'est donc prouvé, Aliocha est un pro-poutino-gaucho-islamo-immigratio-communiste, sylvain y consent de surcroît, la preuve en est donc faite.
Que le Blackstep continue donc à éructer ses anathèmes cycliques ne change en rien au fait qu'un propos raciste soit raciste, un intégrisme un intégrisme, et un diagnostic sans solution une impasse.

Reprenez donc mes commentaires, mon bon Bob, à tête reposée, étudiez donc un peu les auteurs que je cite, apaisez la brute colère de votre monomanie, vous finirez par citer comme certains qui me critiquèrent sévèrement, les génies de notre civilisation, car vous vous rendrez peut-être compte que vous aussi, n'êtes que la somme d'influences et le produit d'imitations ou de contre-imitations, et qu'il serait temps de vous apercevoir que vous devenez l'exact double de ceux que vous dénoncez.

Je n'ai d'autre ambition que de vous en faire prendre conscience, et vous allez me répondre, j'imagine, et comme cela vous est déjà arrivé dans un autre grand moment de lucidité et de délicatesse, que je n'étais qu'un crypto-nazi, conclusion qui tombe quand vous êtes à court d'argument, au moment où vous vous apercevez que vos constats n'aboutissent qu'au gouffre de votre propre violence et qu'en ce miroir de l'honni communiste, ce n'est que vous-même que vous décrivez.

« L'homme désire toujours selon le désir de l'Autre.»

(Mensonge romantique et vérité romanesque)
http://www.rene-girard.fr/57_p_44427/le-desir-triangulaire.html

duvent

"@ sylvain @ duvent
Message très "ad hitlerum", du Goebbels pure race, suffit de remplacer le mot "sylvain" par celui de "juif".

Rédigé par : sylvain | 12 novembre 2017 à 18:31"

Ah bon ?? Donc, vous n'avez aucun argument à opposer...
Cherchez ! Cherchez bien ! Sans quoi, je vous réserve un "argumentum baculinum".

Noblejoué

On a assez cassé l'empereur artiste faussement incendiaire, célébrons la vie et son expression artistique par le philosophe-poète :

"Venise
Accoudé au pont,
j’étais debout dans la nuit brune
De loin, un chant venait jusqu’à moi.
Des gouttes d’or ruisselaient
sur la face tremblante de l’eau.
Des gondoles, des lumières, de la musique.
Tout cela voguait vers le crépuscule.
Mon âme, l’accord d’une harpe,
se chantait à elle-même,
invisiblement touchée,
un chant de gondolier,
tremblante d’une béatitude diaprée.
— Quelqu’un l’écoute-t-il ?"

Nietzsche

caroff

@ sylvain

Quoi qu'il en soit j'ai réussi à faire sortir Al Hussein (Elusen) de son bois !!

Nous avons eu Garry Gaspary et désormais nous avons un de ses émules.
Cela étant il faut reconnaître que Garry avait plus de facilité dans notre belle langue que le sus-nommé !

Ses élucubrations avaient une autre allure que les ânonnements d'icelui, mais au total, c'est un magnifique troll islamique que nous avons débusqué !

hameau dans les nuages

@Elusen | 12 novembre 2017 à 18:22.

Soyez gentil, on a compris. Vous êtes en l'an 1438.

sylvain

Il faut sauver l'imam Elusen !

Dommage pour Elusen et autres gauchislamistes du blog, les meufs emburqinées n'ont pas le droit de faire des prières de rue comme leurs mecs ; ça lui aurait fait de beaux selfies à l'imam Elusen, imaginez tous ces sacs à patates sur la place Clichy de Clichy, de la Garenne-Colombin et Bébel Oued, une vraie nostalgie très pestilentielle des souks de Marseille pendant les grèves célèbres des éboueurs.
N'oubliez pas votre petite éolienne portative Brisodor, efficace en cas de nausées dues aux odeurs.

sylvain

@ Robert Marchenoir | 12 novembre 2017 à 15:07
"En fait, il s'agit d'une fake news. En français : d'un hoax. Pardon : d'un canard. En réalité, c'est Jacques Vergès qui a dit cela, et c'était en 1957, au sujet des bombes posées par le FLN en Algérie."

Non ce n'est pas un fake, sur BFMTV je suis tombé sur un débat où participait Henri Leclerc à qui le journaliste avait demandé s'il était d'accord avec cette citation de Vergès, ce à quoi il a répondu avec un OUI ferme juste à la fin ; ça m'avait fait à moitié bondir étant donné que cet avocat passait son temps dans les médias aux nombreux casting antisarkozystes de l'époque avec la sinistre Sire-Marin du SM mur des cons. Donc pour moi ce bonhomme est un triste sire du même niveau que Vergès, Lévy et autres droits de l'hommistes haineux fachos de la pensée unique de gauche et ceux qui comme vous le défendent.
Je maintiens donc mon message ; voir ci-dessous à partir de la 13ème minute jusqu'à la fin :
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/terrorisme-non-il-ne-faut-pas-justifier-l-injustifiable-henri-leclerc-986875.html

@ duvent | 12 novembre 2017 à 14:06

Message très "ad hitlerum", du Goebbels pure race, suffit de remplacer le mot "sylvain" par celui de "juif".

Elusen

@ caroff | 12 novembre 2017 à 12:59

La vidéo d’un type complétement hallucinant !
Il affirme qu’il y a plus de 6200 vers dans le Coran, alors qu’il y en a 6393 et 114 sourates !

Le type a une voiture avec le volant à droite, il dit : « dans votre pays », cela suppose qu’il n’est donc pas en France, mais dans un pays qui a le volant à droite.

Le type tente de nous montrer une vidéo à partir de son cellulaire qu’il filme, donc nous ne voyons rien. Il filme son cellulaire qui diffuse une vidéo.

Il nous dit de bien écouter, alors que cela parle dans une autre langue ; il nous affirme savoir parler cette autre langue et nous prend à témoin de sa traduction, or qui a reconnu cette autre langue et qui la parle ?!

Il parle du mot : « associateurs », que cet imbécile traduit par : chrétien, or cela se traduit par polythéistes !

Il parle de la sourate 9 et du verset 36, qu’il n’a jamais lu, pas lu ceux qui le suivent !

-- Traduction de Mouhammad Hamidullah

36. Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze [mois], dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.

-- Traduction de Mohammed Chiadmi

36. En vérité, le nombre des mois est de douze, auprès de Dieu, ainsi que c’est écrit dans Son Livre depuis le jour où Il a créé les Cieux et la Terre. Quatre de ces mois sont sacrés. Telle est la religion dans sa rectitude. Évitez donc durant cette période de vous faire du tort à vous-mêmes. Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent contre vous ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.

Païen : personne qui pratique la religion polythéiste
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/paien

-- Traduciton de Malek Chebel

36. Le nombre des mois auprès d’Allah est de douze, ainsi qu’il est révélé dans le Livre le jour même où Allah a créé les cieux et la terre. Parmi ces mois, quatre sont sacrés, car tel est le culte immuable. Durant ces mois, il vous est recommandé de ne pas être injustes envers vous-mêmes, mais combattez sans merci les polythéistes, autant qu’ils vous combattent. Sachez qu’Allah est auprès de ceux qui Le craignent.

C'est un appel au meurtre envers les polythéistes, pas envers les chrétiens !

Et ça c'est la Bible !


Noblejoué


@ duvent

Mais oui, l'Homme est bien un fracasseur d'os, par Kubrick !

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 12 novembre 2017 à 09:49
"Hop, hop ! Notre joueur de bonneteau déplace ses cartes et, coincé dans son John le Carré, style guerre froide des années 70, nous découvre la solution, toujours la même, c'est la faute aux gauchistes, quand il ne compare pas le pape à Hitler... Mollah Marchenoir..."

Vous ne vous contentez pas de pomper René Girard et le Pape, vous avez aussi le toupet de me voler mes métaphores, et jusqu'à mes tournures. Finalement, avez-vous une pensée en propre ? Apparemment non, puisque tout ce que vous nous exhibez ici, c'est le clicheton gauchiste prêt à l'usage. Y compris la fausse équivalence, le renvoi dos à dos par le type qui fait semblant d'être au-dessus de la mêlée : être islamiste et anti-islamiste, c'est pareil.

Avec tout ça, vous avez beaucoup causé et beaucoup diffamé, mais vous n'avez toujours pas commencé à aborder le sujet : êtes vous pour ou contre l'immigration de masse ? Pourquoi ? Que convient-il de faire à cet égard ? Faut-il lutter contre la haine criminelle et meurtrière des populations allogènes à l'encontre des Blancs ? Oui ? Non ? Ne sait pas ? S'en tape comme de l'an quarante ? Préfère donner des leçons de morale pas chères en détournant la conversation ?

Car c'est bien ce que vous faites, en recourant à ce honteux procédé gauchiste consistant à traiter les gens de racistes parce qu'ils évoquent des vérités que vous préféreriez voir ignorées.

Si le qualificatif de gauchiste vous défrise, remplacez-le par celui de socialiste ou de communiste : c'est la même chose. Ce sont les communistes soviétiques qui, les premiers, ont conçu la politique délibérée consistant à qualifier de fascistes ou de nazis tous ceux qui étaient simplement opposés à leurs idées.

C'est une méthode communiste que de répondre à un argument politique par une attaque personnelle, par une calomnie infamante qui est en même temps une menace.

Car lorsque les communistes dénonçaient un adversaire politique en le qualifiant d'ennemi du peuple soviétique, imputation évidemment impossible à réfuter, ce n'était pas seulement une calomnie, c'était une menace. Cela pouvait vous valoir la réprobation de tous, la perte de votre emploi, l'expulsion de votre logement, le reniement par votre famille, la mort sociale, la ruine, la condamnation par les tribunaux, la prison et même la mort.

Quand, aujourd'hui, en Occident, on accuse quelqu'un de racisme, eh bien... c'est la même chose. L'imputation est tout aussi impossible à réfuter, et les conséquences sont exactement les mêmes. Mort violente comprise. Si vous habitez un quartier allogène et qu'on vous colle une réputation de "raciste", votre vie est en danger, tout simplement.

Mais vous n'avez menacé personne, hein, mon bon Aliocha ? Vous qui êtes tellement pieux, tellement chrétien, tellement charitable et tolérant et "ouvert à l'Autre" !

La seule différence entre 1937 et 2017, c'est que les populations allogènes ont remplacé le prolétariat. Les tyrans communistes se servaient des "ouvriers" et des "paysans" comme masse de manoeuvre pour opprimer leurs adversaires politiques ? Eh bien, les tyrans "anti-racistes" (guillemets de rigueur) font exactement de même avec les immigrés.

Il n'est jusqu'à l'emploi de la délinquance pour mater les foules qui se retrouve à l'identique chez les communistes et chez les "anti-racistes". Les délinquants de droit commun avaient un statut privilégié au Goulag. Ce sont eux qui tenaient les prisons. Les autorités s'en servaient pour faire marcher les politiques dans le droit chemin. Ils avaient même droit à une appellation flatteuse : les "socialement proches".

Dans la France et l'Occident "anti-racistes" de 2017, eh bien... c'est exactement la même chose. Les délinquants favoris du régime, les minorités ethniques, tiennent les prisons. Ils bénéficient d'appellations officielles flatteuses ("jeunes", "populations défavorisées") et d'un statut dérogatoire (les délits qui les visent sont plus sévèrement punis que ceux qu'ils commettent, en vertu de la clause d'aggravation raciale). La police menace explicitement les indigènes turbulents de les livrer à la vindicte des immigrés s'ils ne se tiennent pas tranquilles. Les politiciens, les journalistes et les "élites" en font autant, quoique de façon plus hypocrite.

Il y a quelques mois, un Britannique indigène a été condamné à une peine de prison pour avoir manifesté ses opinions politiques de la façon la plus pacifique et inoffensive qui soit : en posant une tranche de bacon sur la poignée de porte d'une mosquée. Peu après, il est sorti de sa cellule les pieds devant. Officiellement, les causes du décès sont indéterminées... mais les prisons anglaises, comme les nôtres, sont bourrées de musulmans. C'est tout à fait un hasard !

Quelle différence avec l'Union soviétique ? Quelle différence, d'ailleurs, avec la Russie ? Dans la Russie-de-Poutine aussi, toute condamnation à une peine de prison est une condamnation à mort potentielle. Les autorités peuvent décider de fourrer un tuberculeux dans votre cellule... elles peuvent regarder ailleurs quand les gardiens vous torturent... elles peuvent vous faire démolir par des bandits mafieux... elles peuvent vous maltraiter et vous priver de soins... la preuve par Sergueï Magnitski.

Et comme par hasard, vous faites votre coming-out pro-soviétique, pro-poutiniste et pro-communiste en me reprochant d'en être resté à la guerre froide. Comme s'il y avait besoin de guerre froide pour entretenir le communisme dans notre pays. Comme si le communisme n'était pas indigène, enraciné, autochtone. Comme si c'étaient les Russes qui avaient inventé le communisme, et non des Français et des Allemands.

Comme si, d'ailleurs, la guerre froide n'avait pas recommencé, jusqu'à devenir chaude et même brûlante. Les 10 000 morts dus à l'attaque de l'Ukraine par la Russie, c'est froid, comme guerre, vous trouvez ? Les 300 passagers aériens civils assassinés par des artilleurs russes au-dessus du Donbass, après avoir décollé d'un aéroport européen, c'est quoi ? De l'amitié entre les peuples ? Du "pragmatisme" ? De la "géopolitique" ? Du "monde multipolaire" ?

La subversion quasi ouverte à laquelle se livre Moscou en Occident, en suscitant des mouvements indépendantistes, en déclenchant des manifestations de rue, en attisant la haine raciale, en finançant des partis pro-russes et des milices armées, en procédant à des sabotages par Internet et même en suscitant des coups d'Etat, c'est quoi ? Ce n'est pas de la guerre froide, cela va bien au-delà ; c'est de la guerre hybride, c'est une attaque soutenue et systématique visant à détruire nos sociétés.

Oui, vous êtes un gauchiste, Aliocha, ou un communiste, si vous préférez. Vous votez peut-être Macron, ou Christine Boutin, ou Lecanuet, mais vous êtes intellectuellement, moralement, intimement un communiste.

Car il est là, le génie maléfique du communisme : bien plus qu'un bulletin de vote ou une carte de parti, c'est une corruption morale. Et ce sont bien souvent ceux qui protestent le plus bruyamment de leur moralité, ainsi que vous le faites, qui sont les plus corrompus à cet égard.

Robert Marchenoir

@ sylvain | 12 novembre 2017 à 11:12
@ Savonarole | 12 novembre 2017 à 00:43

"Henri Leclerc, l'inoubliable auteur de cette phrase après l'attentat du Métro Saint-Michel : 'le terroriste ne pose pas que des bombes, il pose des questions'."

En fait, il s'agit d'une fake news. En français : d'un hoax. Pardon : d'un canard. En réalité, c'est Jacques Vergès qui a dit cela, et c'était en 1957, au sujet des bombes posées par le FLN en Algérie.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/jacques-verges-ses-5-citations-les-plus-polemiques-7763821603

Ce n'est pas parce qu'Henri Leclerc est de gauche qu'il faut le salir en faisant circuler des calomnies à son sujet.

Règle n°1 pour détecter la fausse nouvelle : si c'est invraisemblable mais que vous avez envie d'y croire, c'est très probablement qu'il s'agit d'un mensonge fabriqué de toutes pièces afin de nuire à autrui.

Il est absolument invraisemblable qu'Henri Leclerc ait prononcé une phrase pareille dans les circonstances alléguées. Ce simple fait aurait dû vous mettre en alerte.

duvent

Il est heureux de constater que les religions monothéistes fondées sur un socle unique arrivent à générer autant de haine de l'alter ego... Tout cela est très réconfortant !
D'ailleurs s'emparer d'un os non pas pour y graver un paysage bucolique mais pour fendre un crâne fraternel est parfaitement exemplaire !
Chicaner sur la place de Clichy avec un personnage de comédie est illusoire et vain. Sylvain ne fait pas partie des hommes ni des animaux, il fait partie des agités du bocal. Ceux-ci ne prennent vie que lorsqu'on s'adresse à eux. Mais il est vrai que c'est amusant de les exciter, voyez cela n'altère pas leur débilité...

Non, car elle pure, 100% pure, un génome identique, transmis, et AOP et AOC, une débilité qui fait envie !!
Et puis méchamment viril, avec une rhétorique qui dévoile une immense culture en moisissures, il s'y connaît ! J'aime et j'apprécie les champignons noirs, de Paris, trompettes et compagnie. C'est pourquoi je pense à fonder un comité de soutien à la production de tarés, car j'ai pu constater que le mélange, l'hybridation, en biologie cellulaire et moléculaire risquaient fort de venir à bout de la dégénérescence ! Ô rage ! Ô désespoir...

caroff

@sylvain
@Savonarole

Elusen est-il l'imam prêcheur de haine à Clichy-la-Garenne ?
Pour tout savoir sur ce scandale !

https://www.youtube.com/watch?v=xqRo0tLLU5o

Elusen

@ sylvain | 12 novembre 2017 à 08:18

Ou comment l’idiot du village tente de détourner l’attention ?!

Bouffé par sa haine, qui le met en état de décomposition, le bonhomme a confondu : Place Clichy en la ville de Paris et une ville dans un autre département, le 92, Clichy-la-Garenne !

Comme tous les haineux, il tente de s’en sortir en parlant maintenant d’une mystérieuse place Clichy à Clichy-la-Garenne, alors qu’il n’y en a aucune !
Il n’y a pas de place Clichy à Clichy-la-Garenne !

Sans compter que les gens manifestent devant la mairie de Clichy-la-Garenne, donc sur : la place de la mairie, le boulevard Jean Jaurès ou la rue Charles et René Auffray.

Tu parles d’un témoin oculaire lui ?!
Y a vraiment des gens, cela relève de la psychiatrie ?!

@ Savonarole | 12 novembre 2017 à 00:32
« Le Moulin Rouge se trouve au 82 avenue de Clichy »

À moins de 4 minutes à pied de la place Clichy !

Mais vous me direz, il y a au moins quelque chose qui vous correspond à vous et à l’autre : le théâtre des Deux ânes !

sylvain

@ Savonarole | 12 novembre 2017 à 00:43
"Henri Leclerc l'inoubliable auteur de cette phrase après l'attentat du Métro Saint-Michel "le terroriste ne pose pas que des bombes, il pose des questions"."

La France en crève de ces gens-là ! Depuis Badinter et sa culture de l'excuse aux délinquants, la pire ministre de la justice Taubira ex-délinquante indépendantiste, ses juges SM mur des cons et toute la racaillerie intello bobo gaucho collabo, le pays est sous le joug islamiste.

Henri Leclerc s'est odieusement illustré avec sa phrase dégoûtante, du pur vomi sur les victimes qui, réduites à l'état de cadavres, n'ont pu apporter de réponses satisfaisantes aux questionneurs terroristes.

Aliocha

Hop, hop ! Notre joueur de bonneteau déplace ses cartes et, coincé dans son John le Carré, style guerre froide des années 70, nous découvre la solution, toujours la même, c'est la faute aux gauchistes, quand il ne compare pas le pape à Hitler.
Votre style ressemble à un taureau sévèrement burné, Mollah Marchenoir, mais va immanquablement planter ses cornes aux mêmes palissades, ignorant qu'il a changé d'époque, même s'il n'a pas changé de disque, répétant ad libidum la chanson usée de ses obsessions qu'il ose nommer libéralisme, dont il ne sait plus borner la burne ou stopper la monture, Don Quichotte sans Pança tournant tel les moulins qu'il charge alors qu'ils n'existent déjà plus.
Vous devriez le mener au pré du Hameau, ça vous reposerait.

Noblejoué

Si nous ne confondions pas racisme, xénophobie et ouverture, fermeture, ou ouverture modérée des frontières, cela éclaircirait le débat.
Par exemple, certains peuvent vouloir fermer les frontières par racisme, en tout cas en partie, d'autres pour d'autres raisons.

On peut penser que le racisme est faux sans trop l'attaquer parce qu'il est difficile de prouver qu'une chose n'existe pas et penser que c'est au raciste de prouver ses dires, car toute personne ou individu devant être présumé innocent, c'est à l'accusateur de fournir.
Et autant dire que je ne crois pas que le crime soit une preuve d'infériorité, disons, la bêtise du crime le serait, il y a des transgressions si stupides que vraiment...

Alors le crime n'indique rien ? Si, une réaction, à mon avis pas exactement à la pauvreté, mais contre un sentiment d'infériorité qu'on n'accepte pas. Quid des pauvres blancs non criminels ? En bas de l'échelle argent, en haut par la peau, ils peuvent en tirer une fierté suffisante pour compenser. Et les Juifs ? Ça fait longtemps qu'on les aurait traités de criminels s'il y avait, je ne parle pas de preuve, mais de l'ombre de l'ombre d'un indice dans ce sens... Je dirais que longtemps leur supériorité dans l'éducation et la croyance d'être un peuple élu ont fait plus que compenser la honte sociale.

Si le problème ce n'est pas tout à fait l'argent mais l'infériorité, on comprendrait que les Noirs violent des Blanches pour cette raison, mais en même temps, ce pourrait être faux et manière pour les Blancs d'inférioriser les Noirs, de dire qu'ils violent d'autant plus que les Blanches ne voudraient pas d'eux autrement. Quoi de plus piégé que le symbolique ou le code, en l’occurrence le chiffre ? Alors bon courage pour qui fait des études, je veux dire scientifiques, dans tout ça, soit aveuglé par le racisme ou l'antiracisme, ou soit par chance, intact mais soupçonné... Sans compter que qui est Noir ou Blanc, celui qui se déclare, ou celui qui est vu par les autres ?

A moins qu'il ne faille croiser ces deux déterminations, bon courage, et les Jaunes ou métis, ou Indiens, les seuls qui ont la légitimité d'être aux Etats-Unis, les autres, conquérants, les Noirs, bagages de Blancs ou immigrants, les Noirs, immigrants, les Jaunes, occupant leurs terres ? Les Indiens pourraient vous dire que les lois des Blancs ne sont pas légitimes pour eux, les Blancs n'étant que les voleurs de leurs terres, donc, s'ils étaient plus criminels que les autres selon les lois, ces lois ne sont pas légitimes, et s'ils ne sont pas plus criminels, eh bien, on devrait les féliciter chaudement. Non ? Considéreriez-vous comme légitimes les lois de vos conquérants, et s'ils vous interdisaient de boire du vin, notre drogue traditionnelle, devenue illégale, vous en penseriez quoi ? C'est pourtant ce qui leur arrive, pour diverses drogues, ce qui aggrave le taux de leur criminalité... La drogue, c'est bien une loi qui fait le crime, mais dans le cas des Indiens, c'est particulièrement choquant, avant qu'on s'en mêle, ils n'avaient pas de problème, merci, c'est même leur interdire leur culture, cela, la danse du soleil qu'on a diabolisée... qui leur en pose, des problèmes.

Et pourquoi ont-ils été obligés de devenir alcooliques ? Pour oublier mais aussi parce que dans leur culture, il faut la transe, et que grâce au piétinement de leurs traditions, ils ne savaient plus la trouver avec des recettes maison.

Ainsi donc, il faudrait étudier la documentation (entre deux de nos intervenants ici, très différents), mieux lire des livres et aller sur le terrain puis voir ce qu'il en est.
Si les Noirs ne font pas plus de crimes, étudions pourquoi on le croit. Si oui, plutôt mon hypothèse. Ah oui, ce pourrait être entre les deux, ce qui serait bien ennuyeux, il faudrait faire la part des choses, et vous imaginez d'ici les polémiques.

Et pendant ce temps, on oublierait, comme toujours, les Indiens... Les Indiens, ils sont bons à nous faire rêver, mais les défendre ? Ça ne doit pas être assez droite-gauche pour être un enjeu.
Pourtant, pourtant, le problème, c'est bien moins l'intégration prioritaire, les "droits à", que de ne plus leur prendre leurs terres, et de leur laisser une plus grande liberté culturelle.

Ça devrait faire consensus.

Même pas.

sylvain

Après le Elusen idéologue islamiste, puis proctologue ad hémorroïdum, voilà le Elusen prof de géo ! MDR ! On s’en tamponne de Clichy, la place Clichy, Clichy la Blanche, Clichy et ses lapins de Garenne, tout ça c’est du Maghreb, une verrue islamique de Franchouïe ; tous les gens normalement constitués partent de ce foutoir vivrensemblislamiste, repli stratégique, débandade, retraite par milliers digne de celle de Russie de tous les derniers non noirs oui blancs de ce capharnaüm invivable.

Elusen doit jouir de se prendre en selfies devant tous ces croupions alignés en rang d´oignons sur la place Clichy de Clichy à Clichy, c'est tellement érotique et exotique ; petit canaillou va !

Achille

@ Robert Marchenoir | 11 novembre 2017 à 14:25

« Bien sûr : Pouchkine. Vous ne le saviez pas ? »

Elle est bonne, je reconnais ! Vous devriez vous consacrer plus souvent à ce genre d’humour. Vous y gagneriez en capital sympathie.

Robert Marchenoir

Mon cher Patrice Charoulet,

Je vais me défendre d'une accusation idiote que vous me portez. Notez bien mes paroles, parce que ça ne m'arrivera pas souvent.

Je ne vous ai jamais décrié pour votre ancienne profession. Je n'ai d'ailleurs jamais décrié votre ancienne profession, bien au contraire. Je l'admire. En revanche, je décrie les cochons qui la salopent, et qui sont hélas fort nombreux à l'intérieur de nos frontières -- et même à l'extérieur. Je décrie les professeurs-fonctionnaires qui portent le fonctionnarisme au pinacle ; notez qu'il faut une sacrée mauvaise foi pour confondre cette catégorie avec celle des professeurs.

Et je n'ai jamais, non plus, affirmé que vous faisiez partie de la catégorie susdite.

En revanche, j'affirme que vous yoyotez sérieusement du ciboulot sur cette histoire de Noirs, de délinquance et de Russes.

Et que vous perdez complètement la boule avec vos manières de vérificateur d'identité mandaté par personne. Non seulement c'est malpoli de vous cogner dans les gens en leur réclamant leur état civil, leur mail et pourquoi pas leur groupe sanguin, non seulement il vous est particulièrement culotté de me reprocher de ne pas vous avoir donné mon vrai nom et mon mail alors que vous ne me les avez jamais demandés, mais il faudrait tout de même que vous vous mettiez à l'heure, et des pratiques littéraires que vous êtes censé professionnellement connaître, et des pratiques d'Internet que vous êtes en train d'utiliser.

C'est quand, la dernière fois que vous avez démoulé une pendule à l'encontre de Julien Gracq, sous prétexte que ce brave collègue à vous a écrit toute sa vie sous un pseudonyme ?

Vous êtes ici sur Internet. Internet est un endroit dangereux, où la plupart des gens ne donnent pas leur vrai nom, et encore moins leur mail. La mésaventure que vous avez subie avec le piratage de votre compte mail ne vous a pas suffi pour comprendre ? Les bonnes manières, sur Internet, veulent que l'on respecte l'anonymat des personnes avec qui l'on converse.

Vous invectiveriez une jeune personne, dans la rue, sous prétexte qu'elle ne vous donnerait pas assez vite son numéro de portable ? Non ? Alors qu'est-ce qui vous fait croire que vous êtes en droit de réclamer, ici, les papiers d'identité et le mail de qui il vous plaira d'alpaguer ?

Ce n'est pas parce que vous, vous avez décidé de nous livrer votre nom et votre profession sans que personne ne vous le demande (c'est du moins ce que vous nous assurez) que cela vous donne le droit d'exiger d'autrui la pareille.

Vous tenez tant que cela à connaître ma profession ? Eh bien, mettons que je suis étripeur de cochons. Je vous laisse juger si c'est une profession "avouable", comme vous dites. (Il y aurait donc des professions inavouables ? Vous ne seriez pas un peu raciste, par hasard ?)

Savonarole

@ Patrice Charoulet | 11 novembre 2017 à 07:56

Comment pouvez-vous nous tartiner des pages d'admiration sur l'avocat Henri Leclerc et passer votre temps à demander leur carte d'identité et casier judiciaire à tous les commentateurs de ce blog ?

PS : Henri Leclerc l'inoubliable auteur de cette phrase après l'attentat du Métro Saint-Michel "le terroriste ne pose pas que des bombes, il pose des questions".

Savonarole

@ Elusen | 11 novembre 2017 à 12:56

Avant de traiter sylvain d'idiot, vous auriez dû regarder une carte.
Le Moulin Rouge se trouve au 82 avenue de Clichy (métro Blanche) et non Place de Clichy (station de métro Place de Clichy).

Vous êtes un indécrottable pinailleur.

Patrice Charoulet

M. Marchenoir me gratifie d'un réquisitoire impitoyable. M'en remettrai-je ? A l'en croire, je serais gravement illogique.

Il m'offre comme modèle à suivre d'un esprit logique ces quelques mots :
"Au demeurant, je vous signale que la Russie n'est pas blanche : elle est au moins autant musulmane, tatare, tcherkesse, mongole, bouddhiste et bien d'autres choses encore..."

Je lui signale, moi, très modestement, mais je m'abuse peut-être, que "blanc" se dit de la couleur de la peau, que "musulman" et "bouddhiste" a trait aux religions. La peau et la religion, à mon humble avis, ne sont pas indissolublement liées.

Il m'a plusieurs fois décrié pour mon ancienne profession - dois-je en avoir honte ? - mais ne nous a toujours pas dit la sienne. Il a peut-être une profession inavouable... C'est une conjecture qui en vaut une autre.

Deviro

@Robert Marchenoir | 11 novembre 2017 à 14:13
réf. votre post à Aliocha 11 novembre 2017 à 09:52

"Les peines de prison les plus lourdes devraient être réservées aux pénibles pousseurs de dentifrice qui osent exprimer une prose aussi gluante."

J'adore ! Il faut reconnaître que c'est assez bien torché, il y a un "grand talent d'expression" et de la "verve" comme l'écrit, gentiment béat, Patrice Charoulet.
Je me souviens du psychopathe ! balancé à Diogène et votre cadeau pour mon Noël : vous ne valez pas la poussière de mes semelles.

Je le répète, c'est beaucoup mieux torché que les crachats de sylvain qui, à part les suffixes en "asse", se trouve parfois à court...

Robert Marchenoir

@ Achille | 08 novembre 2017 à 16:37
"Heureusement que Poutine n'est pas noir, mais il [ça, c'est moi] est bien capable de nous trouver un de ses ancêtres qui l'est !"

Bien sûr : Pouchkine. Vous ne le saviez pas ?

Noblejoué

Le racisme n'existait pas dans l'Antiquité.

Ni le génocide d'un peuple par lui-même... Le plus impressionnant est, pour moi, le rwandais, où les divisions raciales "démontrées" par les Blancs ont ouvert la porte au génocide.
Si nous fréquentions des extraterrestres, ils finiraient par se traiter ainsi les uns les autres, je parie !

A ceux qui se disent admirateurs des Anciens, pensez-y, à ceux qui pensent que nous avons progressé comme pourrait en arguer le développement des sciences et l'abolition de l'esclavage, aussi.
En fait, nous sommes meilleurs et pires, et je ne me donnerai la peine de le démontrer que si on me le demande, ce qui est peu probable.

Et mon client, Néron ? Mis un peu au courant de l'Histoire qui suivit la sienne, il plaide avec la flamme qui le caractérise... Je l'ai convaincu de plaider l'innocence face à sa famille "c'était eux ou moi" comme chez les Julio-Claudien", "coupable avec circonstances atténuantes" pour les chrétiens "bon, je ne savais pas s'ils étaient coupables pour l'incendie, mais ils ont brisé la paix des dieux qui nous ont envoyé le feu, je n'allais pas massacrer mon peuple ou risquer mon trône pour eux, vous l'auriez fait, vous ? Vous dites oui, alors, pourquoi avez-vous persécuté vos Juifs au long de l'Histoire, dites-le. Si vous me condamnez, vous vous condamnez, alors, une peine avec sursis". Pour le feu, l'empereur dirait "alors là, je suis innocent, je dirais même mieux, toute l'aide que j'ai apportée m'a été retournée en signe de culpabilité. Et désolé, ce sont les régimes totalitaires qui font des destructions de masse. Néron traîné dans la boue quand il y a des nostalgiques de Staline ? Mais c'est vous qui me devez des dommages et intérêts ! J'avoue être déçu par les artistes, avec tout ce qui j'ai fait pour l'art, je méritais mieux que d'être le gros plein de soupe incendiaire et tortionnaire... Mais quelle injustice historique se joue dans ce procès !".

Robert Marchenoir

@ Patrice Charoulet | 11 novembre 2017 à 07:56
"Je redis au commentateur qui a pris pour faux nom Robert Marchenoir, qui ne veut ni dire son nom, ni son métier, ni son mail, que je lui reconnais un grand talent d'expression. Il dit et redit qu'il veut défendre les 'pays blancs'. Que ne défend-il ardemment la Russie, plus blanche, semble-t-il, que les USA ?"

C'est consternant. L'autre gauchiste nous sortait le Groenland pour "prouver" que les Noirs ne sont pas plus criminels que les Blancs, et maintenant voilà le professeur qui m'envoie la Russie dans les dents...

La France ne serait pas un pays blanc, sous prétexte qu'elle n'est pas peuplée à 100 % de Blancs. Si l'on défend la cause blanche contre la criminalité noire, alors il faudrait nécessairement défendre la politique étrangère russe, puisque la Russie est blanche. Et il faudrait être nazi, aussi, je suppose, puisque Hitler était blanc ? Et communiste, puisque Marx n'était pas noir ? Et promouvoir la pédophilie, puisque Marc Dutroux est blanc ?

Quelle confusion mentale ! Quel tsunami d'illogisme ! Quelle abolition de la pensée !

Au demeurant, je vous signale que la Russie n'est pas blanche : elle est au moins autant musulmane, tatare, tcherkesse, mongole, bouddhiste et bien d'autres choses encore, qu'européenne et chrétienne.

Vos compliments à mon égard sont peut-être plaisants, mais ils sont surtout empoisonnés. Votre insistance à prétendre que je ne suis pas qui je suis -- laquelle se double d'une étrange prétention policière à me faire présenter mes papiers d'identité -- montre surtout que vous vous employez à plaquer vos fantasmes sur moi, et non à comprendre ce que je dis, voire à en débattre.

@ Aliocha | 11 novembre 2017 à 09:52
"La France est raciste, notre brave Bob nous le prouve à chacune de ses longues démonstrations."

Eh bien, voilà ! nous y arrivons ! Que de filamenteuses et collantes digressions, que de tartines de René Girard étalées mal à propos, que d'interminables copiés-collés des discours du pape, avant d'en venir au fond de la pensée aliochesque : quiconque s'oppose à l'immigration de masse et aux exactions des allogènes est un "raciste".

Que ne le disiez-vous plus tôt ? Que ne nous avez-vous pas épargné vos murs de cuistrerie pseudo-philosophique, pseudo-religieuse et pseudo-chrétienne, pour aller droit au but, et nous révéler que vous n'êtes rien d'autre qu'un gauchiste de modèle courant ? Un gauchiste qui ne sait que sortir l'insulte suprême, l'invective infamante, l'étiquette indécollable, le "R-word", le qualificatif de "raciste" attribué à quiconque ne communie pas à l'autel de l'immigration de masse obligatoire, universelle -- mais nullement gratuite, hélas ?

Quand le gauchiste est à court d'arguments, quand ses arguments pourris du "vivre-ensemble" et de "l'ouverture à l'Autre" sont pulvérisés les uns après les autres sous les durs coups de boutoir de la réalité, alors il ne lui reste plus que l'insulte, qu'il croit infamante et qui ne fait que démontrer son impuissance et ses mensonges : "raciste !".

Je note cet aveu : "Heureusement que le pape actuel est là pour rétablir les axes d'une idéologie." C'est bien ce qu'on lui reproche !

Et puis, tout de même : "...Rétablir les axes d'une idéologie que le commerce électoral voudrait convertir à se renier, enfermant sa lumière dans le tombeau de l'intérêt particulier... Celles-là qui rendent parfaitement obsolètes les démonstrations odieuses de ceux qui croient défendre un essentiel... Laissant toute liberté à ceux qui nous combattent de nous atteindre au cœur de ce qui nous constitue..."

Les peines de prison les plus lourdes devraient être réservées aux pénibles pousseurs de dentifrice qui osent exprimer une prose aussi gluante.

Elusen

@ sylvain | 10 novembre 2017 à 16:31
« Place Clichy »

Hé, l’idiot du village, vous ne devez pas connaître Paris, même pas savoir où cela se trouve !

Place Clichy, il n’y a aucune mosquée, mais des cinémas, un Castorama, le Moulin Rouge, des bars et des brasseries, une cité scolaire (collège et lycée), il n’y a jamais eu de prière de rue !
La Place Clichy à Paris : https://frama.link/TRmmeMA3

L’autre, il a confondu avec Clichy-la-Garenne - département 92 des Hauts-de-Seine !

Les prières de rue dans cette ville sont en fait une manifestation contre la fermeture de la salle de prière ordonnée par la mairie.
La Croix - quotidien : https://frama.link/_XsHZoD3

caroff

@Aliocha
"A l'heure où de jeunes leaders arabes s'orientent vers la juste définition d'une laïcité, ce que n'a pas manqué de souligner Macron à Abu Dhabi"

C'est quoi la "juste définition d'une laïcité" ??
Par curiosité j'ai lu le discours de Macron à Abu Dhabi et n'y ai pas trouvé trace du mot "laïcité"... La laïcité dans le monde arabo-musulman c'est la muleta pour le taureau !!

"Chez nous, les soi-disant défenseurs de nos valeurs deviennent de sinistres ayatollahs qui servent, pour préserver leurs argumentaires caduques et dépassés, la négation de ce qu'ils prétendent défendre, incapables qu'ils sont de sortir de leur temple car ils n'ont pas la foi nécessaire pour en sortir et proclamer hors de celui-ci ce qui fonde la quintessence de nos valeurs, la parfaite correspondance de l'amour du divin et de l'amour du prochain"

C'est beau comme l'antique, mais vos belles paroles font fi de toute réalité. Elles suggèrent qu'entre l'islam et la religion chrétienne nous faisons face à une relation symétrique ce qui absurde quand on considère les valeurs défendues par les musulmans qui débouchent sur des prescriptions comportementales antagoniques des nôtres.

Le dire haut et fort relève de la salubrité publique et non d'un quelconque "ayatollisme" !

Elusen

@ caroff | 11 novembre 2017 à 10:23
« Tous les dimanches matin, comme beaucoup, je suis enquiquiné par des hordes de catholiques bloquant la circulation, sans parler de leurs processions initiées sans autorisation !!
C'est en effet scandaleux, et encore vous n'avez pas mentionné les prêches haineux des curés et autres évêques appelant à zigouiller les infidèles musulmans !! »

Des hordes de catholiques ?!
Ben si vous le dites !

Mais encore une fois, vous ne fournissez aucune preuve ; d’ailleurs vous n’en fournissez jamais aucune.

Par contre ne pas payer vos impôts avec vos niches fiscales, cela vous rend heureux au point d’en remuer la queue ; il n’en reste pas moins que vos églises sont entretenues par l’impôt et les musulmans, les juifs, les krishna, les athées, les agnostiques paient pour vos dimanches de hordes.

C'est à vous, mais c'est payé par les autres, comme quoi ?!

sylvain

MDR ! la palme du jour !

"A l'heure où de jeunes leaders arabes s'orientent vers la juste définition d'une laïcité, ce que n'a pas manqué de souligner Macron à Abu Dhabi, il est intéressant de souligner que chez nous, les soi-disant défenseurs de nos valeurs deviennent de sinistres ayatollahs qui servent, pour préserver leurs argumentaires caduques et dépassés, la négation de ce qu'ils prétendent défendre, incapable qu'ils sont de sortir de leur temple car ils n'ont pas la foi nécessaire pour en sortir et proclamer hors de celui-ci ce qui fonde la quintessence de nos valeurs, la parfaite correspondance de l'amour du divin et de l'amour du prochain."

Rédigé par : Aliocha | 11 novembre 2017 à 09:52

Buzz - provoc génial, du Gaspary pur jus !

Merci de souligner que Macron passe son temps à s'humilier et humilier la France devant les islamistes salafistes du Moyen-Orient ; les arguments de ce vendu collabo prêchent en effet pour une soumission à cette invasion programmée par lui et ses complices de l'UE mafia remplaciste ; jamais notre pays n'aura été autant trahi et gangrené par des citoyens eux-mêmes alliés à cette pègre gauchislamiste, les mêmes qui, du temps de Pétain, applaudissaient les Allemands et dénonçaient leurs voisins à la Gestapo.

Faudrait quand même que nos deux salafistules Elusen et Aliocha se mettent d'accord : l'un voit des chrétiens envahir les rues par milliers, l'autre n'en voit aucun sortir prêcher nos valeurs ; de la pure hystérie gauchiste pro-islamiste qui leur a décalcifié le peu de neurones qu'il leur restait : voir des ayatollahs chrétiens, ça demande un internement d'urgence dans une chambre capitonnée d'un asile psy.

L'Allahicité, une religion de paix et d'amour, demandez aux centaines de tués par ces braves islamistes ce qu'ils en pensent.

hameau dans les nuages

Lors du PLU (plan local d'urbanisme...) du village, deux "architectes paysagistes" voulaient supprimer le crucifix trônant sur la place de la mairie et de l'église, annonçant fièrement et publiquement que sa place était avec les morts donc au cimetière. Bronca dans la salle des gens pas encore perdus.

Il est encore là, bien campé sur son socle de marbre.

caroff

@Elusen
"Quant aux prières de rues, les chrétiens en font aussi, processions dans les rues, ils font du prosélytisme en arrêtant les gens dans la rue, en donnant des brochures etc. ; les juifs tout autant, les bouddhistes aussi, talonnés par les krishna !"

Oui bien sûr, bien sûr !!

Tous les dimanches matin, comme beaucoup, je suis enquiquiné par des hordes de catholiques bloquant la circulation, sans parler de leurs processions initiées sans autorisation !!
C'est en effet scandaleux, et encore vous n'avez pas mentionné les prêches haineux des curés et autres évêques appelant à zigouiller les infidèles musulmans !!

A la niche Elusen, cessez d'aboyer bêtement !!

Aliocha

La France est raciste, notre brave Bob nous le prouve à chacune de ses longues démonstrations, et depuis qu'un certain M. Buisson a l'influence qui est la sienne, cet archaïsme se colore de la fallacieuse audace de se prétendre chrétien.
Heureusement que le pape actuel est là pour rétablir les axes d'une idéologie que le commerce électoral voudrait convertir à se renier, enfermant sa lumière dans le tombeau de l'intérêt particulier, y ensevelissant le fondement de nos lois, nous ôtant sa protection, et laissant toute liberté à ceux qui nous combattent de nous atteindre au cœur de ce qui nous constitue.
Le christianisme permet la sortie du temple, pour rendre universelle la conscience de ses observations raisonnables, celles-là qui rendent parfaitement obsolètes les démonstrations odieuses de ceux qui croient défendre un essentiel, alors qu'ils ne servent, et malgré eux à cause de leur parfaite ignorance de ce qui fonde leur foi, qu'à le détruire et à nous exposer en conséquence de leur ignominie aux pires réciprocités :

"En suivant une route française entre les champs de
sainfoin et les clos de pommiers qui se rangent de chaque côté pour la laisser passer « si belle »,
c’est presque à chaque pas que vous apercevez un clocher qui s’élève contre l’horizon orageux
ou clair, traversant, les jours de pluie ensoleillée, un arc-en-ciel qui, comme une mystique auréole
reflétée sur le ciel prochain de l’intérieur même de l’église entr’ouverte, juxtapose sur le ciel ses
couleurs riches et distinctes de vitrail ; c’est presque à chaque pas que vous apercevez un
clocher s’élevant au-dessus des maisons qui regardent à terre, comme un idéal, s’élançant dans
la voix des cloches, à laquelle se mêle, si vous approchez, le cri des oiseaux. Et bien souvent vous
pouvez affirmer que l’église au-dessus de laquelle il s’élève ainsi contient de belles et graves
pensées sculptées et peintes, et d’autres pensées qui n’ayant pas été appelées à une vie aussi
distincte et sont restées plus vagues, à l’état de belles lignes d’architecture, mais aussi
puissantes ainsi, quoique plus obscures, et capables d’entraîner notre imagination dans le
jaillissement de leur essor ou de l’enfermer tout entière dans la courbe de leur chute. Là, des
balustres charmants d’un balcon roman ou du seuil mystérieux d’un porche gothique entr’ouvert
qui unit à l’obscurité illuminée de l’église le soleil dormant à l’ombre des grands arbres qui
l’entourent, il faut que nous continuions à voir la procession sortir de l’ombre multicolore qui
tombe des arbres de pierre de la nef et suivre, dans la campagne, entre les piliers trapus que
surmontent des chapiteaux de fleurs et de fruits, ces chemins dont on peut dire, comme le
Prophète disait du Seigneur : « Tous ses sentiers sont la paix »."
Marcel Proust (La mort des cathédrales)

A l'heure où de jeunes leaders arabes s'orientent vers la juste définition d'une laïcité, ce que n'a pas manqué de souligner Macron à Abu Dhabi, il est intéressant de souligner que chez nous, les soi-disant défenseurs de nos valeurs deviennent de sinistres ayatollahs qui servent, pour préserver leurs argumentaires caduques et dépassés, la négation de ce qu'ils prétendent défendre, incapable qu'ils sont de sortir de leur temple car ils n'ont pas la foi nécessaire pour en sortir et proclamer hors de celui-ci ce qui fonde la quintessence de nos valeurs, la parfaite correspondance de l'amour du divin et de l'amour du prochain.

sylvain

@ Robert Marchenoir | 10 novembre 2017 à 22:06

Très bonne plaidoirie pour expliquer et prouver que Gavot n'est qu'un collabo parmi tant d'autres qui polluent le pays par leur gauchisme bisounours béni-oui-oui, leur soumission, leur lâcheté, leur syndrome de Stockholm, et qui n'ont que des insultes ad nauseam à proposer à leurs contradicteurs électrons libres insoumis à la pensée unique gauchislamiste.

Il y a aussi les Elusen qui nous parlent de leur proctologue, qui approuvent et défendent les prières provocs salafislamistes et qui voient des processions de chrétiens à tous les coins de rue ; je pense que ces gens-là, outre leur faiblesse d'esprit, devraient changer de dealer, leur came étant frelatée, les apparitions d'hologrammes ont remplacé les éléphants roses.

Mais ils ont des alliés gauchislamistes islamollabos de taille : les tribunaux administratifs composés de gauchistes recalés frustrés sectes de copains coquins de gauche ex - crabes d'amphis de facs gauchistes, Nantes, Rennes et dans toute la Ceufran quadrillée par ces vopos gauchos de la seule bien-pensée pro-islamiste.

Leurs slogans : "oui aux prières de rue" (mais chuuut, pas devant chez moi) ; on les connaît par coeur nos gauchislamistes faux derches.

Patrice Charoulet

Je redis au commentateur qui a pris pour faux nom Robert Marchenoir, qui ne veut ni dire son nom, ni son métier, ni son mail, que je lui reconnais un grand talent d'expression.
Il dit et redit qu'il veut défendre les "pays blancs". Que ne défend-il ardemment la Russie, plus blanche, semble-t-il, que les USA ?

sylvain

@ Ellen | 10 novembre 2017 à 18:54
"...injonction du Conseil d'Etat etc."

Conseil des tas ? Vous voulez faire référence à tous ces gros gavés repus parasites d'Etat lâches laxistes collabos ?
On est bien d'accord !

Robert Marchenoir

@ Gavot | 09 novembre 2017 à 09:15
"Je continue à vous attendre sur le caractère a-scientifique de votre 'démonstration', sur la caractérisation du 'noir' ou du 'blanc'... sur le lien de causalité entre le taux de mélanine et la propension à la criminalité et, pour la bonne bouche, sur le taux d'homicide au Groenland."

Oui, vous pouvez, en effet, continuer à faire l'imbécile, selon la méthode bien connue des gauchistes de votre espèce. C'est à votre tour de travailler un peu, figurez-vous...

Je viens de vous démontrer, à l'aide de document détaillés et de sources irréfutables, la sur-criminalité massive des Noirs. Et vous, comme tout bon gauchiste, vous vous contentez de dire : nan, c'est pas vrai, nan, c'est pas vrai...

Mais sans jamais nous expliquer pourquoi. Sans vous donner la peine de a) lire, b) réfuter, éventuellement, si vous le pouvez, les pièces présentées au dossier.

Car, évidemment, vous ne le pouvez pas.

Et vous avez le culot de réclamer encore des "preuves", selon le truc bien connu des gauchistes (et des Russes, d'ailleurs). On les connaît bien, vos méthodes de "débat". Vous trônez comme des rois obèses au sommet de la montagne de mensonges du politiquement correct, vous faites semblant de réclamer des faits et des arguments, de jouer le jeu de la raison et de la science ; mais quelle que soit la solidité et l'exhaustivité des données présentées, vous les rejetez toujours d'un doigt de pied dédaigneux ; ce n'est jamais assez bon pour vous -- tant que cela ne conclut pas à la la validité de vos salades politiquement correctes, de votre escroquerie "anti-raciste", etc.

Et bien entendu, vous, vous ne vous donnez jamais la peine de bosser. Vous, vous ne présentez jamais ni faits, ni arguments, et naturellement vous ne vous abaissez jamais à tenir compte de ceux qui ont été présentés.

En revanche, vous vous offrez le ridicule de nous sortir le Groenland ! Il faut oser ! Effectivement, le douloureux problème de la criminalité au Groenland prouve que, contrairement à ce que chacun peut observer de ses propres yeux (les confrères en activité de Philippe Bilger, par exemple), et confirmer en consultant les statistiques ad hoc, les prisons américaines ne sont pas remplies à ras bord de Noirs et d'Hispaniques, les prisons françaises et européennes ne sont pas remplies à ras bord de Noirs et d'Arabes, les prisons suisses ne sont pas remplies quasi exclusivement d'étrangers... et l'assassin et tortionnaire d'Ilan Halimi n'est pas originaire de Côte d'Ivoire.

Et ça nous parle de "caractère scientifique"... allez donc photographier quelques réverbères dans un quartier noir français, et revenez nous parler de "science"... si vous n'avez pas été, entre-temps, battu à mort par un Antillais, un Sénégalais, un métis congolais et un Algérien. En URSS aussi, la "science" servait à dissimuler les mensonges et les crimes du régime. Ca s'appelait le lyssenkisme. Lyssenko a fait beaucoup d'émules en France, à ce que l'on voit...

En plus, les cuistres dans votre genre tiennent pour acquis que Groenland, ça veut dire Blancs de chez Blanc, parce que, euh... les ours blancs, je suppose. Ca fait belle lurette, je vous signale, que la première mosquée a été érigée sur le territoire du Groenland !

Allez-y, Gavot, bossez un peu. Sortez-vous les doigts. Essayez au moins de nous expliquer les beautés de votre théorie "anti-raciste". Faites-le pour l'honneur du socialisme.

@ Patrice Charoulet | 09 novembre 2017 à 12:08
"Je reconnais au commentateur qui a pris pour faux nom Robert Marchenoir un intéressant talent d'expression.
Je pense qu'en plaçant la France parmi, je cite, les 'pays blancs', il a eu, je l'espère pour lui, une minute d'égarement. On peut qualifier notre pays de bien des façons, on peut parler de sa langue, de sa culture, de son histoire... mais certainement pas de la couleur blanche de son peuple.
Les Réunionnais et les Martiniquais ne sont pas des Français, Monsieur Marchenoir ? C'est vraiment votre opinion ?"

Evidemment que la France est un pays blanc. Vous êtes en train de vous payer notre tête, là.

Si la France n'est pas un pays blanc, alors le Sénégal n'est pas un pays noir, sous prétexte qu'un contingent non négligeable de potes à Claude Luçon y ont pris racine.

C'est vraiment un professeur de français qui est en train de nous expliquer qu'affirmer que la France est un pays de race blanche, c'est dénier la nationalité française aux Martiniquais ? Vraiment, l'illettrisme logique, le défaut de bon sens et l'aveuglement historique des professeurs à la retraite en sont déjà là ? De Gaulle, qui énonçait cette évidence de la France, pays de race blanche, a-t-il forcé les Martiniquais à prendre leur indépendance ? Martiniquais qui ne sont pas tous noirs, je vous le signale. Maintenant, c'est vous qui êtes pris en flagrant délit de "racisme", selon vos propres critères.

Elusen

@ Ellen | 10 novembre 2017 à 18:54
@ sylvain | 10 novembre 2017 à 16:31

Que de trolls, de hater (haineux !) qui vomissent n’importe quoi tout le temps, ils vident tellement qu’ils finissent par inonder !

Le sujet est : « Après nous, les massacres ! »
Et les deux gugusses nous parlent de leurs hémorroïdes ?!

« Le Tribunal administratif » cela ne veut rien dire, il y a 42 tribunaux administratifs en France !
Donc : « le », va falloir revoir vos prétentions !

Les juridictions administratives n’interdisent pas !
Elles sont saisies par des associations, des entreprises, des particuliers, etc., qui demandent quelque chose.

Bien évidemment, comme à l’ordinaire, vous n’avez rien lu, mais vous l’ouvrez !
Des ignorants qui savent tout !

Pour commencer :

1° Le tribunal administratif de Rennes, celui de Rennes !

Ce qui est reproché à la mairie par les demandeurs, c’est la violation de la laïcité par une convention de la ville qui proclame ceci :
« La ville s’engage à écarter tout objet ou toute utilisation qui pourrait de quelque manière que ce soit entacher la religion ou nuire à la réputation de l’Église catholique et romaine ».

La ville prête ainsi allégeance au Vatican et non à la République de France !
https://frama.link/RTHAQ8fC

2° Cour d’appel administrative de Nantes :

Annule les articles 1° et 2° de la décision du tribunal administratif de Rennes car il est considéré que le point de départ n’est pas la demande de 2012, mais la décision de 2006 du conseil municipal, ainsi le délai pour un recours est dépassé.
https://frama.link/uA5f2JkJ

3° La cour suprême de droit administratif, Conseil d’État, c’est lui qui a eu le dernier mot :

Le conseil d’État pense que la cour d’appel administrative de Nantes à fait une erreur en prenant la date de 2006, car la croix ne fait pas partie de la décision de 2006, mais d'une décision qui survient plus tard.

Aucun symbole religieux ne peut être posé dans l’espace public après l’année 1905, ainsi la croix ne peut pas être posée.
N° 396990 : https://frama.link/jRGGHH9u

Quant aux prières de rues, les chrétiens en font aussi, processions dans les rues, ils font du prosélytisme en arrêtant les gens dans la rue, en donnant des brochures etc. ; les juifs tout autant, les bouddhistes aussi, talonnés par les krishna !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS