« De nouvelles règles pour la Légion d'honneur : l'aurais-je eue ? | Accueil | Après nous, les massacres ! »

06 novembre 2017

Commentaires

caroff

@Claude Luçon
"En juin 2016, l'émission de FT "Ce soir (ou jamais !)" s'arrête. La cause en est des audiences faibles, 555 000 téléspectateurs en moyenne et 5,3% de part d'audience."

- Le service public est-il obligé de faire aussi bien que TF1, C8, TMC et autres en matière d'audience ? Est-il obligé d'emprunter à la bassesse des autres pour les concurrencer médiocrement ??
- L'audience de l'émission de Taddéï qui tournait autour d'un million de téléspectateurs lorsqu'elle était programmée à une heure décente (autour de 22h) a décliné quand sa diffusion a été programmée à 23h45... C'est une technique bien connue pour se débarrasser d'un animateur !

"Taddéï, Giesbert, Calvi, Pujadas, ont tous fini dans les oubliettes de la communication par manque de courtoisie à l'égard des téléspectateurs et, souvent, de leurs invités."

Bien sûr Hanouna, Ruquier, Barthès respectent leurs invités et les téléspectateurs... Non, rassurez-vous je fais de l'humour.
En tout cas je n'ai pas constaté ce que vous dites sauf en ce qui concerne FOG tout enflé de lui-même et invétéré coupeur de parole. Taddéï avait le mérite d'inviter des gens jamais invités ailleurs et de laisser ses invités développer leur pensée... parfois à leur détriment, pour finalement permettre aux téléspectateurs de se forger une opinion...

Exilé

"France Télévisions, c'est un gâchis... sa présidente Delphine Ernotte ne connaît rien à la télé et est en train de casser France Télévisions"

Voilà ce que cette dame Ernotte a osé déclarer sans que personne n'ait réagi à ses propos :

«Honnêtement, en arrivant, mon premier constat, c'est que ce n'est pas le cas. On a une télévision d'hommes blancs de plus de 50 ans et ça, il va falloir que ça change» pour qu'il y ait «des femmes, des jeunes, toutes les origines».

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/88836/france-televisions-une-television-d-hommes-blancs-de-plus-de-50-ans-selon-ernotte.html

Un parfait exemple du genre de personnages que le Régime place avec cynisme à la tête de ses divers rouages...

Claude Luçon


Le problème avec Frédéric Taddéï est qu'il oubliait qu'il dirigeait une émission pour l'intérêt et le plaisir des téléspectateurs, pas pour le sien.

Dans "Ce soir (ou jamais !)", il mettait "un point d'honneur à ne pas interrompre ses invités..."

Par voie de conséquence il générait un bavardage chaotique où tous ses invités parlaient en même temps dans la plus grande confusion.
En bref, un remarquable foutoir.
On peut dire les mêmes choses clairement, poliment, mieux que dans la pagaille verbale, pour exemple suivez mon regard vers le haut à droite de ce blog.

"Les experts militaires ou antiterroristes que l'on voit sur les plateaux me font mourir de rire..." dit-il.
Le prix qu'il payait est que lui nous faisait mourir d'ennui ou nous tapait sur les nerfs. Il aurait pu au moins serrer sa cravate correctement.
FT est-il vraiment si brillant ? Qui le sait ?
Il se taisait la plupart du temps !
Wikipédia n'est guère flatteur à son sujet, sa vie est aussi confuse que son programme.

"Il bouillait parce que de formidables outils de communication étaient dévoyés par ceux qui auraient dû les utiliser au mieux"

Dont Frédéric Taddéï parmi les "ceux".
Il est bon d'inviter des citoyens de tous genres et tous horizons, pour connaître un maximum de points de vue, mais les téléspectateurs, ceux qui paient la redevance, ont le droit de comprendre !
Pas de subir la pénible épreuve d'assister à une cacophonie supposée intellectuelle !

Tous ces programmes qui auraient dû être de formidables outils de communication étaient effectivement dévoyés par ceux qui ne les utilisaient pas au mieux

Ils ne les utilisaient que pour leur seule vanité.
Tous ces programmes ont d'ailleurs disparu les uns après les autres.
En juin 2016, l'émission de FT "Ce soir (ou jamais !)" s'arrête. La cause en est des audiences faibles, 555 000 téléspectateurs en moyenne et 5,3% de part d'audience.
Taddéï, Giesbert, Calvi, Pujadas, ont tous fini dans les oubliettes de la communication par manque de courtoisie à l'égard des téléspectateurs et, souvent, de leurs invités.
Les téléspectateurs sont allés voir ailleurs.

Robert Marchenoir

@ fugace | 06 novembre 2017 à 14:52
"Sa voix ressemble à celle de Fabrice Luchini !"

Ce n'est pas tant sa voix que sa diction. C'est en effet une déclamation de comédien : elle chevauche la phrase. On a l'impression qu'elle pourrait la conduire n'importe où, sans s'arrêter.

caffer

Frédéric Taddéï : un homme cultivé, autrement dit un homme qui s'intéresse à tout, qui lit et écoute tout le monde. Inévitablement borderline et pérégrin dans le monde télévisuel et en particulier à France Télévisions !

Pour ma part, tôt le matin ou lors de mes déplacements professionnels j'écoute les chaînes de Radio France, autre « machin » du service public, à l'information souvent insupportable. J'y trouve cependant des émissions de très bonne qualité.
Preuve qu'avec un peu d'éclectisme zappeur, on peut encore trouver de quoi se rassasier de culture.

Michelle D-LEROY

"Pour comprendre le monde, les vrais débats sont nécessaires à condition de pouvoir entendre des avis divergents et de comprendre pourquoi les gens ne sont pas d'accord..."

F. Taddéï dit tout haut ce que des milliers de Français pensent. Il est visible que France Télévisions et les chaînes suiveuses essaient par tous les moyens d'interdire les vrais débats d'idées. Nos dirigeants et nos médias traditionnels n'aiment pas être contredits.
Cela fait un bien fou d'entendre une personnalité comme Frédéric Taddéï se plaindre de cela et le dire haut et fort quitte à se griller. Trop de journalistes avalent leur chapeau pour subsister.

Exilé

@caroff
"Pourquoi continuer à payer la redevance ?"

Et d'abord, est-il normal que l’État, qui n'est même pas fichu s'assumer ses tâches régaliennes faute de moyens, se mêle de ce qui ne le regarde pas en entretenant de façon somptuaire des organismes véritables usines à mégots où des armées de bras cassés font semblant de servir à quelque chose et qui produisent des émissions généralement médiocres quand elles ne sont pas scandaleuses et d'une malhonnêteté à vomir ?

Pourquoi et au nom de quoi devrions-nous financer vices et immondices ?

Il y a des muridés incrustés dans le fromage qui craignent pour leurs sinécures et leurs prébendes :
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/11/05/97002-20171105FILWWW00043-mathieu-gallet-veut-une-une-redevance-tele-universelle-et-automatique.php

En français, cela s'appelle de la vente forcée et je crois savoir qu'en droit commercial c'est passible des tribunaux...

fugace

Quand notre hôte nous a parlé récemment de ses interventions à Sud Radio, j'ai aussitôt fait le lien avec Frédéric Taddéï (que j'ai beaucoup suivi dans "Ce soir (ou jamais !)".
Je me suis dit : FT revient d'une autre manière avec PB.

J'ai donc préparé la prochaine lecture des podcasts, en m'étant mis une tuile à disposition pour

https://direct-radio.fr/Sud-Radio/podcast/Philippe-Bilger/La-voix-de-Bilger

C'est ainsi qu'hier j'ai fait écouter la voix de PB quelques secondes à mon épouse.
Réponse : "Sa voix ressemble à celle de Fabrice Luchini !"

Etonnant non ?

fugace

@ hameau dans les nuages du 06 novembre 2017 à 09:05

Sensible à la cause animale, j'ai lu le lien avec intérêt et ai abouti aussi à cette vidéo :

https://www.bing.com/videos/search?q=+la+danse+des+vaches+vid%c3%a9o&view=detail&mid=1F8A4A5DA402DCCCD8B41F8A4A5DA402DCCCD8B4&FORM=VIRE

et celle-là pour rire :

https://www.bing.com/videos/search?q=+la+danse+des+vaches+vid%c3%a9o&&view=detail&mid=021139045F08D4F734A4021139045F08D4F734A4&rvsmid=1F8A4A5DA402DCCCD8B41F8A4A5DA402DCCCD8B4&FORM=VDQVAP

caroff

"Les patrons de chaîne pensent que les gens intelligents regardent de moins en moins la télé."

C'est probable... et c'est pourquoi certains se réfugient sur le blog de Philippe Bilger !!

Taddéï n'est certes pas le parangon de toutes les vertus audiovisuelles, mais il n'y a que dans ses émissions que le téléspectateur a pu faire la connaissance de Philippe Nemo grand économiste libéral, Anne-Marie Le Pourhiet, constitutionnaliste chevronnée, Dieudonné, Soral, ces "cerveaux malades", et même Ramadan et Bouteldja qui ont permis à tous les gens de bonne foi de comprendre de qui il s'agissait.

Cette oeuvre de salubrité consistant à donner la parole en s'effaçant soi-même est tellement perturbante que le service public préfère maintenir Ruquier...
Pourquoi continuer à payer la redevance ?

Exilé

...je bouillais parce que de formidables outils de communication étaient dévoyés par ceux qui auraient dû les utiliser au mieux.

En fait, il s'agit du point le plus important de ce billet.

Oui, la technique actuelle nous offre de formidables outils de communication et pourtant, qu'en faisons-nous quand nous voyons par exemple autant de personnes claquemurées dans leur bulle qui les isole de leur prochain, prétendre pouvoir communiquer - parfois dans des dialogues de sourds - avec le monde entier ?

Les dictatures du XXe siècle ont été les premières à tirer parti à des fins d’endoctrinement de l'émergence des outils de communication de masse, selon des méthodes décrite par Orwell.

De nos jours, le plus frappant est de constater que parmi ceux qui font profession de critiquer ces méthodes totalitaires figurent des gens qui bien souvent les ont reprises à leur compte et adaptées sous une forme plus soft, en apparence moins agressive, mais pour viser la même finalité qui est en fait de fabriquer un Homme Nouveau, bien docile, persuadé d'être quelqu'un de politiquement correct, bien conforme au moule dont il est sorti et récitant consciencieusement comme un bon petit perroquet tous les mantras qui lui ont été inculqués ou suggérés.

Qui peut sérieusement prétendre que l'information de masse actuelle, généralement véhiculée par le canal télévisuel qui empêche le cerveau - bombardé d'images parfois à caractère subliminal - de réfléchir, n'est pas détournée à des fins de propagande et de formatage de l'opinion, aussi bien par ce qu'elle met en exergue que par ce qu'elle tait et occulte délibérément ?

Le cinéma, les séries télévisées et même les publicités ne sont-ils pas aussi souvent des moyens détournés de façon malhonnête afin par exemple d'imposer en les banalisant des mœurs ou bien un modèle de société que nos aïeux auraient rejeté avec la dernière énergie ?

Patrice Charoulet

Lisant "Le Parisien" ce matin, je tombe sur un article qui m'intéresse, consacré aux rumeurs de remaniement du gouvernement.
J'apprends qu'un surnom du ministre de l'Intérieur est "Son Altesse Sénilissime".
Cela me fait sourire. Je fais part de ce surnom à ma femme, qui s'en amuse. Elle approuve la trouvaille.
J'ouvre mon ordinateur et je cherche la date de naissance du ministre. C'est 1947. Il a deux ans de moins que moi ! Je le dis à ma femme. Elle trouve qu'il fait dix ans de plus. Bon, mais il a fait plus de choses que moi, je crois. Cela doit fatiguer, ces activités-là. Et je ne veux pas sombrer dans le jeunisme.

Achille

Bonjour,

De Frédéric Taddéï je ne connais guère que son émission nocturne « Ce soir (où jamais !) » qui, à mon grand regret a été supprimée. Je ne la regardais pas régulièrement mais j’appréciais les thèmes abordés, la conduite des débats, sans oublier les invités, certains parfois "sulfureux" que l’on n’est pas habitué à voir sur les plateaux TV. Raison sans doute pour laquelle FT n’était pas apprécié à sa juste valeur par sa hiérarchie.

Il n’y a rien à retirer aux reproches qu’il adresse à la présidente de France Télévisions. La télévision publique a de plus en plus tendance à calquer ses programmes sur ceux des chaînes numériques commerciales.
Je pense à France 2 qui ressemble de plus en plus à C8.
Beaucoup trop de séries américaines qui reposent sur le thème éculé du gentil qui combat le méchant, sans oublier ONPC de Ruquier, copie conforme des talkshows des chaînes anglo-saxonnes, destinés à un public plus intéressé par les clashes musclés que par la hauteur des échanges.

France 3 s’en tire un peu mieux avec de bonnes séries 100% françaises comme, par exemple Un village français, dont la dernière saison va être diffusée prochainement ou encore Capitaine Marleau avec la pétulante Corinne Masiero au style inimitable.
Mais le problème de cette chaîne semble être une question de budget, si l’on se fie au nombre de rediffusions parfois récentes qu’elle inflige à ses téléspectateurs ce qui finit à terme par devenir exaspérant.

France 5 a de bons documentaires scientifiques et historiques et sa série d’émissions de "type C" comme C dans l’air et C politique est très intéressante. Je les suis aussi régulièrement que possible.

Mais il est indéniable qu'il manque sur les chaînes publiques un secteur véritablement consacré à des émissions culturelles de qualité. Sans doute parce que celles-ci ne sont pas bonnes pour l’audimat et que les parts de marché sont devenues un critère incontournable de nos jours pour qu’une émission puisse survivre.

On connaissait déjà la malbouffe dans la restauration. Nous avons aujourd’hui la télé poubelle et son lot d’émissions et de séries crétinisantes. Et rien n'indique que les choses dans ce domaine vont changer. Question de budget sans doute. Dommage !

Pouzergues

Quant un exposé est un peu long je fais tilt sur certaines observations. Ne connaissant pas FT je ne me permets pas de juger du bien-fondé des observations élogieuses et, concernant ces innombrables interviews qu'on peut désormais suivre sur les chaînes, je retiens cette observation "je mettais un point d'honneur à ne pas interrompre mes invités...". Elle fait sortir du lot toutes les autres.

hameau dans les nuages

Il va falloir que je me rachète une radio faisant le constat jour après jour de la nullité des programmes de télévision. Elle ne sert plus souvent que de fond sonore dans notre grande bâtisse. Une façon d'avoir un oeil sur la modernité tout en vaquant à nos occupations.
Le mot vaquant par sa sonorité me faisant penser que de plus en plus dans les étables un haut-parleur diffuse en continu RTL sans modération.

Finkielkraut est allé chez une de mes connaissances où on peut encore assister à la danse des vaches, là où l'herbe est plus verte. Mais cela Robert Marchenoir ne peut pas le comprendre.

https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/ce-que-les-paysans-ont-a-nous-apprendre

Patrice Charoulet

J'approuve tous les éloges que vous faites de FT.
Qui ne l'a pas encore fait peut saisir cette occasion pour écouter le dialogue que vous aviez eu avec lui.

J'écoute ces temps-ci l'émission qu'il anime chaque soir sur Europe 1, en ratant la première heure, et en ne commençant qu'à 20 h, pendant le dîner.
Ce qui est très rare, en premier lieu, c'est qu'on "entend" son sourire dans sa voix. Mais jamais un ricanement vulgaire, contrairement à d'autres.

J'apprécie que, parmi ses invités actuellement, il y ait assez souvent un essayiste, mais beaucoup d'invités ont peu d'intérêt. Les chanteurs, les peintres, les auteurs de BD (dont il raffole) ont rarement des interventions admirables.
Enfin, sa première question, rituelle, à chaque invité me désole et révèle,19 fois sur 20, la bêtise ou la nullité desdits invités. Quelques personnes d'esprit s'en tirent bien, Bertrand Blier par exemple.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS