« Pourquoi les ministres demeurent-ils inconnus ? | Accueil | Karim Benzema : une victime ? »

13 novembre 2017

Commentaires

anne-marie marson

@ sylvain | 16 novembre 2017 à 11:53
"Les prières de rue ne sont qu’un prétexte pour occuper le terrain et finir par l’interdire aux non musulmans.
C’est une guerre de territoire comme pour les gangs des grandes villes.
La seule option est de résister de toutes nos forces et d’exiger l’interdiction de ces prières.
Toute autre solution ne serait que de la lâcheté."

Je suis d'accord.
Cela ne sert à rien de galvauder La Marseillaise et l'écharpe tricolore devant ces individus. Il fallait disperser cette "prière" illégale à coup de gaz lacrymogènes comme Manuel Valls l'a fait jadis contre les manifestants de la Manif pour Tous.
Surtout que cette "prière" n'a rien de pacifique. J'ai suivi le lien donné sur le post d'Aldo Sterone, qui traduit ce qui est hurlé dans les haut-parleurs pendant la prière, à savoir "Tuez-les tous collectivement".
Comment peut-on accepter de telles horreurs ?

Robert Marchenoir

@ duvent | 16 novembre 2017 à 16:24

Il est bien présomptueux, de votre part, de qualifier vos invectives sans queue ni tête d'opposition à mes idées.

Vous avez certainement le droit de faire la preuve que vous n'avez aucun fait et aucun argument à apporter, en guise d'excuses, à vos attaques personnelles et répétées à mon égard, mais seulement l'émotion tripale d'une gauchiste décérébrée, qui ne supporte pas qu'on remette en cause le dogme de l'immigration massive, continue et obligatoire.

Ne vous aventurez pas à discuter politique si vous n'en avez pas les moyens.

duvent

@Marchenoir

Mille excuses ! J'ai oublié de traiter minutieusement tout votre argumentaire, il est vrai aussi que je n'ai pas le temps, sans quoi j'aurais analysé, contredit, et aussi moqué votre propos !

Par ailleurs, ce que vous pensez de moi m'indiffère, mais ces idées fausses que vous exposez avec force et conviction, je pense avoir le droit de m'y opposer, c'est ce qui vous déplaît, il me semble. Et ce qui est étonnant (car enfin, vous disposez d'une plume tranchante, et d'un public acquis...) c'est de vous voir pleurnicher.

caroff

@Aliocha
"On pourrait continuer jusqu'à la fin des temps, mais heureusement ils sont proches et permettront de ne plus subir les idéologues invertis des inverses réciproques qui, à part se mesurer le vit, n'ont d'autre solution que l'escalade de leur propre désir de destruction."

Vous me faites sérieusement penser au prophète Philippulus dans l"Etoile mystérieuse" (Tintin) !!

sylvain

Ces prières de rue ne sont qu’un prétexte pour occuper le terrain et finir par l’interdire aux non musulmans.
C’est une guerre de territoire comme pour les gangs des grandes villes.

La seule option est de résister de toutes nos forces et d’exiger l’interdiction de ces prières.
Toute autre solution ne serait que de la lâcheté.

Aliocha

Donc, le communisme existe toujours, Marchenoir l'a rencontré et reconnaît la réalité de ses solutions, et non sa parfaite hypocrisie, il est vrai que les Chinois ne sont pas les premiers débiteurs des USA.
Clinton n'a pas lancé la mondialisation, en oubliant ses propres basses classes qui, vingt ans après, n'ont pas permis l'élection de Trump.
Les crises économiques ne sont pas les effets du contournement des lois d'une finance qui ne s'attache pas qu'à les enfreindre, ne creusant pas les inégalités et ne favorisant pas la délinquance et le ressentiment qui, bien entendu, n'ont aucun rôle dans l'immigration de masse.
Les faucons néocons ont réglé parfaitement la crise moyen-orientale, y laissant le pays de lait et de miel du paradis libéral de la stricte observation des lois.

Les Anglais n'ont pas empêché les tentatives d'une fiscalité commune en Europe et d'une généralisation de la protection sociale, qui n'aurait pas permis de limiter le dumping à l’intérieur du continent.

Bien entendu, Proust et Girard ne parlent pas des relations humaines, à quoi cela servirait-il ?

Et pour finir, Martine est une s... de pauvre insultante qui a l'audace de contredire un taureau qui ne s'ébat pas dans des torrents de références d'une qualité douteuse et orientée, n'étant pas le miroir hypocrite de l'hypocrisie.

On pourrait continuer jusqu'à la fin des temps, mais heureusement ils sont proches et permettront de ne plus subir les idéologues invertis des inverses réciproques qui, à part se mesurer le vit, n'ont d'autre solution que l'escalade de leur propre désir de destruction.

Robert Marchenoir

@ Gladereau | 15 novembre 2017 à 10:03
"Pour l'essentiel, je vous approuve. Et nous sommes probablement majoritaires en France."

Très certainement. La plupart des sondages, dans la plupart des pays d'Europe, fournissent une réponse majoritairement positive à des questions comme : pensez-vous qu'il y a trop d'immigrés ? Naturellement, ces sondages ne sont pas affichés en gros à la télévision. Ils n'en sont pas moins publics...

Quand on cherche à savoir ce que pensent les peuples d'Europe, et même du monde, sur des sujets dits nauséabonds (et aussi sur les autres), je conseille, par exemple, le Pew Research Center américain... Il fournit bien des informations qui sont cachées sous le tapis en France. Avec des beaux graphiques, fort bien conçus.

Au passage, ce point met quelque peu à mal l'anti-américanisme rabique de ceux qui prétendent que ce sont les Etats-Unis qui organisent l'invasion migratoire de l'Europe... De même que Philippe de Villiers est ravi de se rendre à Orlando pour recevoir un prix international attribué au parc d'attractions du Puy du Fou, mais qu'il ne faut pas pour autant attendre de lui qu'il mette la pédale douce sur sa haine de tout ce qui est anglo-saxon.

@ Aliocha | 15 novembre 2017 à 08:57

Beaucoup de mauvaise prose, comme d'habitude, mais toujours aucune réponse à la véritable question : êtes-vous pour, ou contre l'immigration de masse ? Etes-vous pour, ou contre la répression de la délinquance ? Y compris celle commise par les immigrés ? Y compris celle commise par les Noirs, origine de notre discussion ?

Sinon, quelques somptueuses sottises surnageant au-dessus d'un océan de non-sens où flottent des monceaux d'insultes :

"L'Occident ne peut plus, à 20% de la population mondiale, consommer 80% des richesses."

L'Occident ne consomme pas 80 % des richesses mondiales. Il les produit. (Je pars de l'hypothèse que vos chiffres sont exacts, pour les besoins de la discussion.)

"L'administration Clinton, en lançant la mondialisation..."

L'administration Clinton a lancé la mondialisation ? Le gouvernement américain a le pouvoir d'appuyer sur un bouton, et de lancer la mondialisation ?

"L'administration Clinton... a oublié de mondialiser la protection sociale..."

L'administration Clinton aurait dû mondialiser la protection sociale ? Les Etats-Unis sont en mesure de mondialiser la protection sociale ? Vous voulez une Sécurité sociale mondiale, dirigée par les Etats-Unis ? La française ne vous suffit pas ? Vous tenez à ce point à infliger les maux de l'étatisme français aux Noirs, aux Arabes et à tous les autres ? Vous ne seriez pas un peu raciste, par hasard ? Et colonialiste, par-dessus le marché ?

"Mondialiser la protection sociale, ce qui est le seul moyen de régler l'immigration de masse..."

QUOI ? Vous considérez donc que l'immigration de masse est un problème ? (Sans toutefois oser écrire le mot...) Mais vous êtes un sale raciiiste ! On ne peut pas dire des choses pareilles ! C'est abominable ! (A prononcer avec la voix de Christine Angot, piquant une crise à la télévision.)

"Les problèmes de délinquance qu'entraîne un libéralisme..."

Le libéralisme, qui est une doctrine du droit (il n'est pas inutile de le rappeler sur un blog tenu par un magistrat), prône l'application égale de la loi à tous. Je vois mal comment il pourrait être à l'origine de la délinquance en France, fortement encouragée par un laxisme judiciaire et policier que personne ne songe plus à nier (bien que certains l'approuvent, ou l'excusent).

Par exemple, si la doctrine libérale était mise en oeuvre, la loi interdisant l'immigration non autorisée serait immédiatement appliquée, les frontières fortifiées, les visas de complaisance supprimés, et les contrevenants expulsés.

"Un libéralisme qui n'est borné que par la négation des lois..."

Quel épouvantable verbiage ! Comment peut-on être borné par une négation ? Arrêtez de lire Marcel Proust, René Girard et des écrivains qui ne sont pas à votre portée. Commencez par "Martine va à la ferme", et progressez doucement, à votre rythme.

Comme j'ai eu l'honneur de vous le dire, le libéralisme postule la primauté du droit dans les affaires publiques. C'est donc la marque d'une ignorance extrême que de prétendre que le libéralisme s'emploie à nier les lois. Avant de chercher la réponse à l'immigration chez Proust ou René Girard (qui n'ont nullement abordé ce sujet), peut-être pourriez-vous lire les travaux des penseurs libéraux ? Au lieu de leur faire dire ce qu'ils n'ont jamais dit, à l'instar de la façon dont vous procédez avec moi ?

"Le communisme est mort, les communistes n'existent plus..."

Il faudrait le dire aux Chinois, aux Vietnamiens, aux Laotiens, aux Cubains, aux Coréens du Nord, aux Vénézuéliens, aux nombreux Russes qui font l'éloge de Staline... et aussi à Jeremy Corbyn, Bernie Sanders, Jean-Luc Mélenchon, Alain Badiou, Danièle Obono, Howard Zinn, George Ciccariello-Maher ("Je suis un communiste, et ce que j'aimerais comme cadeau de Noël, c'est un génocide des Blancs")... (j'abrège, je pourrais continuer la liste jusqu'en bas de la page).

Il faudrait le dire, aussi, à un commentateur aussi arrogant qu'agressif, qui prétend que "L'Occident ne peut plus, à 20% de la population mondiale, consommer 80% des richesses". Si ça, ce n'est pas du communisme, je ne sais pas ce que c'est. L'idée que chacun devrait consommer autant que le voisin, et pas plus, c'est précisément ce qui est à la base du communisme.

"L'idéologie de suprématiste blanc qu'il essaye, car il a construit sa vie dessus..." [ça, c'est moi]

Votre impudence ne connaît pas de bornes. Ne connaissant rien de ma vie, je vois mal comment vous pourriez savoir sur quoi je l'ai construite. Quant à la fameuse "suprématie blanche", je note une fois de plus que protester contre la sur-criminalité noire et arabe, réclamer que des mesures soient prises pour y mettre fin, c'est, dans la bouche des gauchistes dans votre genre, quelque chose de mal.

Eh bien, c'est là ce qui nous différencie, en effet : je suis contre la criminalité et je fustige les criminels, tandis que vous, vous les soutenez et vous vous attaquez à leurs victimes.

D'ailleurs, parmi vos multiples commentaires haineux et insultants, je n'ai pas souvenir d'un seul qui critique les délinquants, les agresseurs, les voyous. Je ne me rappelle pas une seule parole de compassion, de votre part, envers ceux et celles qui ont été insultés, volés, battus, violés, torturés ou tués par des malfaiteurs issus de l'immigration. Mais ça ne vous empêche pas de vous prétendre plus charitable et plus chrétien qu'autrui...

En fait, c'est exactement le contraire : c'est lorsqu'on vous présente les preuves de la malfaisance de ceux que vous cherchez à excuser à tout prix, que vous vous mettez à insulter... non pas les criminels, mais ceux qui les dénoncent.

Votre faux numéro d'équilibriste ne trompe plus personne, et votre habillage pseudo-littéraire et pseudo-religieux non plus.

@ duvent | 14 novembre 2017 à 22:46

Et donc... en fait... l'immigration de masse, vous êtes pour ? les prières musulmanes de rue (sujet du billet de tête), ça vous botte ? l'immigration illégale, ça vous indiffère ? L'explosion de la criminalité et des dépenses de l'Etat dues à l'immigration, vous êtes pour ? contre ? ne sait pas ? s'occupe à détourner la conversation par des attaques personnelles ?

Elusen

@ sbriglia | 15 novembre 2017 à 17:21
"...en quoi une telle harangue en un tel lieu en de telles circonstances est-elle acceptable ?"

Tout le monde a été surpris, décontenancé !
Les gens se sont dit mais qu’est-ce qui se passe.
La sécurité a attendu qu’on lui donne l’ordre de sortir le type, ils ne savaient s’ils devaient intervenir avec contrainte physique devant la Reine et la noblesse, car la Reine doit être protégée de la violence et ne jamais la voir, c’est le protocole.

De plus, c’était la sécurité du Concertgebouw d’Amsterdam, pas les services secrets qui protégeaient la Reine.

Le public non plus n’a pas su réagir devant un truc inattendu !
Au départ, ils ont pensé que c’était prévu par le Concertgebouw, avant de voir la sécurité faire signe aux musiciens de sortir.

Parce que vous, vous réagissez immédiatement quand vous êtes surpris ?!

sbriglia@waa

@ waa

Félicitations pour votre courtoisie à l'égard du trollus cretinus.

En réalité il suffisait d'une réponse en une phrase : "Certes il n'est pas chef d'orchestre, nous ne sommes pas en 2017, les musiciens sont serviles mais, ceci évacué, en quoi une telle harangue en un tel lieu en de telles circonstances est-elle acceptable ?"

Ellen

Le ministère de l'Intérieur et le préfet sont les premiers responsables qui ne respectent pas l'ordre public et la loi. Les policiers, auxquels il est demandé de ne pas bouger quitte à se faire caillasser ou se faire brûler leurs voitures de service, en paient les frais.

Ellen

Vous savez pourquoi les musulmans islamistes préfèrent aller prier dans les rues et "mettre le bordel" en public plutôt que dans les mosquées ? Parce qu'Allah les a mis tous dehors pour avoir la paix à cause de leur pathologie de maladie mentale avérée.

waa

@ Gavot
"Votre histoire de chef d'orchestre est fausse, point."

Mmmmm...
C'est un peu court, non ?
Vous pourriez faire un petit effort et nous expliquer en quoi cette histoire est fausse.
Terminer une phrase lapidaire par un "point" péremptoire ne vous dispense pas d'étayer vos propos, vous savez.
En général, ce "point" souligne surtout le manque d'argument de celui qui l'emploie.

Aussi je vais vous demander quelques éclaircissements :

C'est un montage ?
Ce n'est pas un chef d'orchestre ?
Il n'est pas musulman ?
Il ne demande pas à l'assemblée de se convertir ?
Toute la scène n'est qu'un montage en images de synthèse ?
Le Reine des Pays-Bas n'existe pas ?
Les musiciens de l'Orchestre National sont de faux musiciens, leurs instruments sont en carton ?
L'homme n'est pas emmené par la police après sa prestation, mais par des potes déguisés en flics ?

Si cette histoire est fausse, comment expliquer que selon vous, "l'incident date de 2011" ?
Comment un "incident" (j'adore ce mot) filmé en 2011 devient-il un faux en 2017 ?
Il y a une date limite de consommation, comme sur les yaourts ?

Qu'est-ce qui date de 2011, l'incident ou le faux ?

Et puis de quelle "sale propagande" parlez-vous ?
Moins de sous-entendus et plus de précision, c'est possible ?

@ Elusen

Eh ben voilà.
Un post détaillé, avec paragraphes numérotés et liens cliquables.
Prenez-en de la graine, Gavot, c'est comme ça qu'on établit un dialogue.
Point.

Bon, "vous avez déjà démontré que c’était un mensonge".
Je vais vous faire un aveu, pénible mais nécessaire pour que vous compreniez la suite.
Je ne lis pas tous les commentaires de ce blog, ni de tout autre blog.
Pire !
Je ne lis pas tous les billets de M. Bilger.
Mea culpa, mais que voulez-vous, j'essaie d'avoir une vie non connectée, et puis je dois malheureusement bosser pour payer les retraites des commentateurs prolixes.
Bref...

Outre le fait que, comme l-e-a citoyen-ne Gavot, vous semblez faire une fixette bizarre sur l'année 2011 (tout ce qui s'est passé cette année-là est nul et non avenu ?), où est le mensonge ?
L'homme n'est pas chef d'orchestre ?
C'est ça ?
Voyez-vous, j'ai supposé qu'il l'était car je ne pouvais pas imaginer qu'un homme dont "personne ne sait qui il est ni d’où il vient" pouvait passer les mesures de sécurité mises en place quand la Reine des Pays-Bas assiste à un événement public.
Ça en dit long sur le sérieux des services hollandais.

Mais à part ça ?

Ah oui, "l’orchestre ne sort pas de scène à son initiative, mais est invité par la sécurité de l’Opéra".

Bon, je leur enlève la distinction de héros que je leur avais octroyée et je les range dans la catégorie des moutons ordinaires.
Pas un n'a eu la présence d'esprit de faire taire le guignol d'un coup de contrebasse (ou de violon, si vous n'aimez pas les armes lourdes) sur son crâne ensouraté.
Dommage...

Ceci dit, mon post portait sur la non-réaction du public, non sur le métier réel ou supposé du type dont personne ne sait qui il est ni d’où il vient.

Vous pouvez répondre à ce message, mais je ne garantis pas que je le lirai, comme expliqué plus haut.

duvent

@ Robert Marchenoir
"Votre pote Axel Kahn, lui, il a du pouvoir. Et il s'en sert dans le sens que je viens de vous expliquer. Moi, je ne suis rien. C'est toute la différence. Mais vous, vous pouvez soit choisir de calomnier vos compatriotes comme vous le faites, soit de nous expliquer pourquoi et en quoi Axel Kahn a raison. Bizarrement, ce n'est pas cette dernière option que vous avez choisie. C'est marrant comme les gauchistes se défilent toujours lorsqu'on les met au pied du mur."

Quoi ? Que lis-je ? Et que relis-je ?
M. Marchenoir colporte des ragots selon lesquels il "n'est rien"...
Que le vent chuchote aux oreilles des imbéciles que Marchenoir n'est rien, ça c'est une fantaisie, mais que M. Marchenoir hurle aux oreilles des furieux qu'il "n'est rien", ça c'est une hérésie ! Non et non !!
Je ris ! Parce que vous êtes drôle et comme je ne suis pas une ingrate, je vous dis merci !
Mais la prochaine fois concentrez-vous, car pour bien haïr, il faut être concentré, très concentré.
Et puis, reposez-vous, car vous commencez à vous répéter, et d'ailleurs vous voyez des communistes, des islamistes, des crypto, des gauchos, des traîtres, des Hitler et des criminels partout !

La colère est une courte folie, mais chez vous elle dure...

Exilé

@ Robert
"Ensuite, les autorités administratives, à commencer par les préfets, sont chargées de faire respecter l'ordre public. Ce type de prières de rue sans aucune autorisation administrative ne correspond-il pas à un trouble manifeste de l'ordre public ?"

Ah ! Le trouble à l'ordre public, quelle magnifique invention !
Cette notion aussi gélatineuse que vague conduisant généralement à placer un grain de sable totalitaire dans une machine en principe démocratique, permet à tout détenteur d'une parcelle d'autorité publique d'interdire par oukase et de façon parfaitement arbitraire n'importe quelle manifestation prévue par des gens sans histoires mais ne plaisant pas au pouvoir en place, surtout quand ils posent des questions qui le dérangent.

En revanche, les casseurs patentés ou bien les individus dangereux et trop nombreux que le Régime caresse dans le sens du poil peuvent tout se permettre impunément...

Liberté, Egalité, qu'ils disaient sans rire...

Noblejoué

@ Elusen
"Cela devient lassant de le dire, de le répéter à chaque fois, mais les personnes intelligentes pensent, les autres croient !"

Et on ne peut pas dire que le soleil se lève ? Le langage serait moins riche et moins beau sans images, de même, la peinture sans figuration.
Il ne faut pas briser les images mais savoir les utiliser, c'est comme tout, d'ailleurs.

Cela devient lassant de défendre les images !

Pour la question des origines de la religion musulmane, vu l'obscurité dont elle est recouverte, comme c'est d'ailleurs, en passant, le cas de l'origine de bien des choses, on peut, c'est vrai, supposer un Coran plus pacifique que l'actuel.

Elusen

@ waa | 14 novembre 2017 à 16:48
« Le chef d'orchestre musulman de l'Orchestre National prend le micro... »

Effarant de mensonge et en plus sur un autre billet du 6 novembre 2017 : Après nous, les massacres ! , j’ai déjà démontré que c’était un mensonge !

Ici :

http://www.philippebilger.com/blog/2017/11/apr%C3%A8s-nous-les-massacres-.html?cid=6a00d8341c86dd53ef01b7c93247ef970b#comment-6a00d8341c86dd53ef01b7c93247ef970b

Le waa, il arrive après la bataille avec ses "conneries" lui ?!

1° Béatrix n’est plus reine depuis 2013 ! Donc, le truc s’est nécessairement passé avant.

2° Cela a eu lieu le 3 septembre 2011 au Concertgebouw d'Amsterdam, soit il y a plus de six ans.

3° Le type n’est pas le chef d’orchestre !

4° Personne ne sait qui il est ni d’où il vient !

5° C’est un type qui est monté sur scène et qui n’avait aucun rapport avec le Concertgebouw ou l’orchestre !

6° L’orchestre ne sort pas de scène à son initiative, mais est invité par la sécurité de l’Opéra à sortir de scène.

7° Le type a été arrêté et serait lui-même policier ou du moins salarié de la police.

Média officiel néerlandais :
https://www.nrc.nl/nieuws/2011/09/04/verstoorder-concertgebouw-amsterdam-zit-nog-vast-a1453278

Gavot

@ k.verne

Rioufol et vous-même n'avez manifestement pas compris la phrase de Macron que vous reprenez pourtant : "Ceux qui veulent faire croire que l’islam se construit en détruisant d’autres monothéismes sont des menteurs et vous trahissent".
Il s'adresse à des musulmans ou des citoyens de culture musulmane à Abu Dhabi et le pronom "Ceux" désigne les terroristes islamistes, dont il convient encore et toujours de rappeler qu'ils frappent aussi leurs "frères" musulmans, mauvais croyants selon eux. Il n'y a donc aucun irénisme dans cette phrase, elle est au contraire particulièrement juste.

@ boureau
"Axel Kahn scientifique ? Peut-être ! Mais plus sûrement bonimenteur de haut niveau comme son frère Jean-François !"

Ainsi donc Axel Kahn serait une sorte de bonimenteur génétique du seul fait de sa fraternité... attention à ce que vous écrivez sur le blog de Monsieur Bilger, le sujet y est sensible.

Gavot

@ waa

Votre histoire de chef d'orchestre est fausse, point. C'est évidemment pour cette raison que ce n'est "jamais montré dans les journaux télévisés", outre le fait que l'incident date de 2011. Vous vous contentez de relayer de la sale propagande réactivée ces derniers jours, sans doute en connaissance de cause.
Ca a déjà été fait sur ce blog et déjà corrigé. Vous êtes donc soit malveillant soit crédule.

Gladereau

@ Robert Marchenoir

Pour l'essentiel, je vous approuve. Et nous sommes probablement majoritaires en France.

hameau dans les nuages

@ Marc GHINSBERG
"Je comprends parfaitement que l’on puisse souhaiter conserver son mode de vie, ses racines. Là où ça se complique, c’est quand on veut vivre comme nos grands-parents au début du siècle dernier mais avec en plus un bon réseau routier, son bureau de poste, un hôpital pas trop loin, une maternité à proximité, des transports scolaires pratiques, le haut débit. Bref avoir les avantages de la ville et l’art de vivre de la campagne. Moi aussi j’aimerais ne pas être exposé à la pollution, aux embouteillages, à la joie des transports en commun, à l’agressivité des citadins."

Hein ? je ne vois pas le rapport avec l'état des routes... Il faudrait que vous enleviez vos oeillères. Je vous parle du sens de notre civilisation, pas de l'essence de nos moyens de transport.

Ainsi donc la génétique prouve la non différence entre les races ? Je ne suis pas généticien mais je me demande alors pourquoi on recherche la drépanocytose chez les nouveau-nés. Il est vrai que certaines associations demandent que le test soit fait chez TOUS les nouveau-nés sachant que seuls sont concernés les enfants dont au moins l'un des parents est d'origine africaine. Toujours cette hypocrisie ambiante pour ne pas choquer les consciences. Humanistes of course.

Vous avez là le tableau récapitulatif dans l'espace et l'évolution dans le temps de cette recherche.

http://www.fdesouche.com/906357-drepanocytose-la-carte-du-grand-remplacement-mise-a-jour-chiffres-2016

Vous remarquerez que je ne parle pas de supériorité de l'un par rapport à l'autre mais d'évolution et donc de changement.

Alors vos histoires de bureaux de poste qui ferment, pour noyer le poisson...

caroff

@Robert Marchenoir (à propos d'Elusen)
"Nous avons le loisir d'examiner ici in vitro, dans des conditions pour ainsi dire de laboratoire, la nature si particulière de la bêtise musulmane. Ce n'est pas simplement de la stupidité, c'est quelque chose d'autre."

Vous me l'avez ôté du clavier !
Généralement cette bêtise crasse, cet illogisme et cette arrogance conduisent à des catastrophes mesurables dans les pays du sud et de l'est de la Méditerranée : développement au point mort, chômage de masse, corruption, dégâts environnementaux, guerres civiles, avec un résultat épouvantable en Europe du Nord qui subit avec plus ou moins de fatalisme les répercussions de cette incurie !

Ellen

@Lucile | 14 novembre 2017 à 11:11
"Dans ce cas, le justice qui a le dernier mot, suivra-t-elle cette volonté de faire respecter la loi, ou résistera-t-elle à son tour aux résistants? On ne pourra pas éternellement contourner et enfouir les retombées de ces questions qui minent la société. Le déni engendre la frustration et la violence, mais celui qui nomme les problèmes et qui cherche à y remédier est paradoxalement considéré comme le fauteur de troubles. Nous sommes allés trop loin pour espérer que le respect de la loi puisse prévaloir sans douleur."

@Florence
"Les musulmans ont porté plainte et je ne doute pas, hélas, que la "Justice" leur donne raison contre les élus."

@sylvain | 14 novembre 2017 à 10:56
"Je me permets de corriger votre phrase qui est encore très loin de la réalité : Les musulmans ont porté plainte et cette "Justice" pourrie jusqu'à l’os leur donnera raison ; les élus devront payer de juteuses indemnités aux antiracistes et déjà commence une campagne inquisition dans les médias contre ces élus traités de racistes fascistes et d'inciter à la haine raciale et à la guerre civile ; pas un mot sur cette xième provoc islamiste, pas de vague, paix sociale, chuuuttt !!"

Non, surtout pas chuuutt. Il faut en parler et dire qu'on en a tous marre de ces occupations illégales de rues et de leurs provocations. Ce n'est plus la France mais Bab El Oued à ciel ouvert.

Oui, c'est le monde à l'envers. Je n'en reviens pas. J'espère que la justice reconnaîtra que les vrais fauteurs de troubles à l'ordre public ne sont que ces centaines de provocateurs musulmans islamistes défiant la République et la loi pour occuper les rues de Paris et de Clichy-la-Garenne par pure provocation, commandités sur ordre de leur leader musulman islamiste pour tester et défier la République et la loi.

Comme ils disent : Nous n'obéissons qu'à Allah. Ca veut dire tout simplement que nos juges n'ont rien à dire parce qu'ils ne se soumettent pas au prophète ? Mais de qui se moquent-ils ? Allah n'est pas une République et est encore moins Français. Ce n'est pas un bout de papier obtenu par naturalisation ou être né sur le sol acquis d'office qui définit si de coeur on est français et républicain laïc, c'est juste un sésame approprié pour toucher des allocations et faire ensuite un bras d'honneur à la République.

Au cas où la justice ne définisse pas véritablement le rôle et la responsabilité de tous ces fauteurs de troubles faisant leur prières de rue avec occupation illégale et bloquant la circulation, les affrontements avec violence ne manqueront pas de surgir tôt ou tard. Mais ce sera cent fois pire. Les Français sont très patients, mais ça risque de ne plus durer si notre justice ne montre pas sa force pour condamner ces provocateurs de rue avant que ça dégénère pour de bon.

Une question : est-ce que les chrétiens occupent les rues dans les pays arabo-musulmans pour faire leur prières depuis que les églises ont été détruites ? Non, alors soit les musulmans respectent la loi républicaine soit ils vont faire leurs prières à la mosquée ou à la maison s'ils ont la fainéantise de prendre le métro pour quatre stations plus loin.

conscience

@ Xavier NEBOUT | 14 novembre 2017 à 19:37

Mais mon pauvre ami, vous n'avez aucune notion de l'histoire et de la réalité des choses.
C'est à croire qu'à force de jeter des phrases sur ce blog, certains d'entre vous deviennent fous !

Aliocha

Notre bull-troll est lancé à fond la caisse sur l'autoroute que ses œillères obsessionnelles lui font prendre pour le chemin vers le réel.
Il plante ses cornes dans la palissade de ses propres contradictions, faisant de sa manie le principe universel qui devrait mener le monde selon lui, n'étant plus à même de s'apercevoir que le communisme est mort et avec lui toute l'idéologie de suprématiste blanc qu'il essaye, car il a construit sa vie dessus, de ressusciter.

Il s'en rendra compte, je l'espère pour lui, avant la fin qui tous nous attend, l'Occident ne peut plus, à 20% de la population mondiale, consommer 80% des richesses.
Déjà l'administration Clinton, en lançant la mondialisation, a tenté de corriger ce fait qui n'a conduit le monde qu'à des productions de ressentiment dangereuses pour son équilibre, mais a oublié, par souci de ses profits, de mondialiser la protection sociale qui est le seul moyen de régler l'immigration de masse, et les problèmes de délinquance qu'entraîne un libéralisme qui n'est borné que par la négation des lois.

Face à cette brutalité obscure, qui n'a pour avenir que la constitution d'une mafia épouvantable, car obsédée par son modèle inversé que sont les reliquats moribonds du communisme, et dont les libéraux furieux ne sont que les doubles, il est urgent de montrer l'exemple en Europe que l'économie de marché bornée par la protection sociale, la démocratie et les droits de l'homme, est l'incarnation de l'idéologie juste qui fonde l'espérance d'un avenir viable et envisageable.

Ce n'est pas une position morale, mais du pragmatisme, face aux forces obscures qui déguisent le beau nom de liberté sous les oripeaux infects des désirs de dominance, dont les contradictions du troll archaïque ne sont que variations, et qui ont déjà prouvé leur totale inanité.

Je lui souhaite de s'apercevoir, dans son désir hégémonique, qu'il y a parfaite correspondance entre les relations intimes qu'on entretient avec ses semblables et les relations qu'entretiennent les Etats (cf Proust), et que la morgue qu'il montre à l'endroit de ses frères en humanité, tout noirs soient-ils, ne démontre que son désir d'hégémonie faisant fi de toute réalité, et qu'il préfère, et c'est un choix respectable en soi, la destruction à toute possibilité d'un avenir viable et partagé.

Soufflez des naseaux, Marchenoir, grattez du sabot, et chargez de votre front cornu les frères que vous êtes incapables de comprendre, l'impact à la palissade de la réalité ne témoigne que du nihilisme que vous partagez avec ces communistes qui pourtant, et tout le démontre, et il serait bon de vous réveiller et de vous en apercevoir, n'existent plus.
Ne reste que votre rage, et le meuglement de la bête qui sombre aux gouffres, y prenant pour hymne de victoire le cri qu'elle partage dans la chute commune avec son ennemi.

Robert Marchenoir

A propos du coming-out islamiste d'Elusen, trois remarques :

1. Ces gens-là ne peuvent pas s'en empêcher, c'est plus fort qu'eux. Ils ont beau dissimuler leurs convictions réelles et tenter de passer pour des gentils garçons, à un moment ou à un autre, ils vont se lâcher. C'est l'une de leurs grosses faiblesses, par laquelle nous devons bien entendu les attaquer.

2. Nous avons le loisir d'examiner ici in vitro, dans des conditions pour ainsi dire de laboratoire, la nature si particulière de la bêtise musulmane. Ce n'est pas simplement de la stupidité, c'est quelque chose d'autre.

Il y a une combinaison vraiment très étrange, reconnaissable entre mille, de ratiocination, de faux savoir, d'illogisme, de puérilité et bien sûr d'agressivité irréductible. Ce mélange se retrouve à l'identique chez des musulmans beaucoup plus éduqués et haut placés, dans la société, que notre house troll du moment. Chacun peut en faire l'expérience en "discutant" avec eux sous le couvert de l'anonymat -- les guillemets sont évidemment de rigueur. C'est, en tous cas, une disposition d'esprit totalement étrangère à notre civilisation.

3. La vraie question est naturellement celle-ci : voudriez-vous, dans votre entreprise, dans votre administration ou dans votre école, d'un, deux, cent Elusen ? Bien sûr que non. N'importe qui ayant deux sous de jugeote exercerait la discrimination la plus féroce, à son niveau et au niveau politique, pour que de tels éléments ne puissent pas contaminer le bon fonctionnement de leur organisation. Un seul serait déjà de trop. Un seul serait déjà un cauchemar, en termes de qualité du travail, d'ambiance d'équipe, de moralité et de pérennité de l'organisation.

Or, pour un Elusen qui croit intelligent de faire le malin ici, il y en a des milliers en liberté. Et certains ont des fusils.

Les conclusions pratiques, opérationnelles sont évidentes, en matière d'immigration, de tolérance qu'il convient de montrer envers les revendications musulmanes, et bien sûr en matière de "racisme".

C'est pourquoi les halètements offusqués des crypto-gauchistes locaux, les Aliocha, les duvent et autres, sont proprement criminels. Afin de préserver leur propre petit confort moral, afin d'écarter de leur champ de vision une réalité effectivement pénible à supporter, afin, par-dessus le marché, de se donner le luxe de passer pour plus vertueux que leur prochain, ils préfèrent s'en prendre à ceux qui annoncent la vérité qu'aux oppresseurs et aux barbares.

Nous avons déjà connu cela, entre 1933 et 1945. Mais la connaissance ne suffit pas à mener aux bonnes décisions, comme les alcooliques et les drogués pourront vous le confirmer.

Robert Marchenoir

@ Marc GHINSBERG | 14 novembre 2017 à 16:23
"Avec vous la vie est simple. Quand on n'est pas d’accord avec vous c’est trente ans de prison. Vous avez raté votre vocation : dictateur."

Oui oui oui. Vous êtes un malhonnête, Monsieur Ghinsberg. Je suis un libéral, ce qui est exactement le contraire d'un dictateur. En revanche, vous, vous êtes un socialiste, club dont faisaient partie Pol Pot comme Adolf Hitler. Je ne la ramènerais donc pas trop sur le sujet, si j'étais vous.

Vous faites l'imbécile, vous aussi. Vous faites semblant de ne pas faire la différence entre une façon de parler et un souhait véritable.

Moi, je dis que votre pote Axel Kahn, qui se sert de sa science pour détruire la science, qui se sert des études qu'il a faites pour décerveler ses compatriotes moins chanceux que lui, mériterait de faire trente ans de prison. Je ne dis pas que je le mettrais en prison si j'étais, comme vous le suggérez stupidement, dictateur de la France. Vous comprenez le sens du mode conditionnel, dans la langue française ?

En revanche, votre pote Axel Kahn, il veut vraiment nous noyer sous l'immigration de masse. Il travaille vraiment à cet objectif, en diffusant sa désinformation gauchiste sous couvert de ses titres scientifiques. Axel Kahn, le seul généticien qui passe son temps à essayer de nous prouver que la génétique n'existe pas !

Votre pote Axel Kahn, lui, il a du pouvoir. Et il s'en sert dans le sens que je viens de vous expliquer. Moi, je ne suis rien. C'est toute la différence. Mais vous, vous pouvez soit choisir de calomnier vos compatriotes comme vous le faites, soit de nous expliquer pourquoi et en quoi Axel Kahn a raison. Bizarrement, ce n'est pas cette dernière option que vous avez choisie. C'est marrant comme les gauchistes se défilent toujours lorsqu'on les met au pied du mur.

Elusen

@ Noblejoué | 14 novembre 2017 à 20:12
« Croyez-vous vraiment... »

Cela devient lassant de le dire, de le répéter à chaque fois, mais les personnes intelligentes pensent, les autres croient !
Croyance et foi empêchent toute raison et réflexion.

« Avez-vous remarqué que Lucifer et Prométhée sont la même chose... »

Depuis longtemps chère personne.
La Bible est un faux en écriture, elle n’a jamais été écrite sur les périodes affirmées, l’écriture hébraïque n’ayant existé que très tardivement.
-- La Bible dévoilée - Les nouvelles révélations de l'archéologie - Éditions folio histoire - Pr Israel Finkelstein et Pr Neil Asher Silberman.

https://www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-theologique-2004-3-page-446.htm

Le Coran ne peut pas avoir été écrit par Muhammad, car il ne savait ni lire, ni écrire !

Il y a même une histoire autour du Coran, l’original serait beaucoup plus pacifiste, c’est un chef de guerre qui a fait assassiner tous les descendants de Muhammad pour imposer l’actuel qui servait ses intérêts politiques.

https://boutique.arte.tv/detail/coran_aux_origines_du_livre

Aliocha

Vos généralisations sont erronées, Marche noire, et vous pourriez développer sur les manquements de la médecine anglo-saxonne et de la privatisation de la médecine en général.
Que prônez-vous, son étatisation ?
Communiste, va !

duvent

@ Robert Marchenoir
"Pourquoi vous employez-vous systématiquement à détourner la conversation ? Pourquoi soutenez-vous l'immigration de masse et ses méfaits, l'immigration illégale, la criminalité de gens qui n'ont même pas le droit d'être chez nous, la guerre ethnique, le pillage de la France, son asservissement à une idéologie tyrannique, le rabaissement de ses citoyens à un statut de seconde zone ?"

Eh bien, pour ce qui me concerne je vous dirai : quand, où et comment avez-vous découvert tout cela ?
Puis, pourquoi avez-vous besoin d'inventer pour défendre votre position stupide ?
Je ne crois pas vous avoir autorisé à dire à ma place ce que je soutiens et ce que je ne soutiens pas !
Savez-vous que l'on peut parfaitement exposer et défendre une position avec des arguments intelligents et vrais ?

Monsieur Marchenoir, faites un effort, et essayez donc de considérer qu'il est fort probable que cette humanité qui vous fait horreur, que ce malheur qui vous saute à la figure, ces gens de rien qui errent ont quelque chose en eux qui pourrait bien ressembler à quelque chose en vous.

Bon, que votre haine repose sur des chiffres, des logarithmes, des valeurs algébriques, des données géométriques, des bases géographiques et des calculs astronomiques, tout cela ne doit pas vous faire perdre la tête, ou la raison, si dans votre tête se loge quelques pensées raisonnables.
Vous êtes pathétique et tellement prévisible, que c'en est assez drôle de vous voir vomir toujours le même fiel... La confusion vous égare !

Mais n'ayez pas peur, tout cela finira et ce ne sera pas si douloureux, ni aussi grave que vous le croyez, à l'échelle de l'univers vous n'êtes rien comme à votre échelle des humains qui errent ne sont rien !

caroff

@Xavier NEBOUT
"On leur a fichu l'Algérie en l'air et dicté que la mafia communiste était préférable au FIS"

Pour qu'elle fût fichue en l'air encore faudrait-il qu'elle existât lorsque nous y avons mis les pieds en 1830. Par ailleurs les Algériens sont trop jaloux de leur destin pour se faire dicter quoi que ce soit par l'ancienne puissance coloniale !

"Chez nous, où ils n'ont pour la plupart pas demandé à venir, sans patrie véritable, ils trouvent difficilement du travail tout simplement et tout naturellement parce qu'un blanc préfère employer un blanc, et qu'el machin fait moins bien sur une carte de visite que de trucmuche..."

Ben voyez-vous, chaque année que le bon Dieu fait, il y a environ 650 000 demandes de visas d'entrée en France et je connais assez bien ce pays pour vous confirmer que les Algériens ne rêvent que d'une chose : avoir des papiers français pour rejoindre les quelques trois à cinq millions de compatriotes résidant chez nous pour fuir l'insécurité et la corruption...!
Si les Français étaient de sales racistes comme vous le laissez entendre, y aurait-il autant de candidats à l'émigration venant du Maghreb ?
Et puis je ne savais pas que les Africains du Nord n'étaient pas de race noire ? C'est nouveau ?

Myta

@ boureau

Axel et Jean-François Kahn ne sont pas israélites, leur mère était catholique. Vivant près de chez elle, je suis allée à sa messe d'enterrement à Mussy dans l'Aube, ses deux fils étaient bien sûr présents.

Noblejoué

@ Exilé | 14 novembre 2017 à 10:04

Ben, là, je parlais de la France. Si j'étais de nationalité polonaise, j'aurais un autre discours.

@ Lucile
"Si je m'en tiens au billet de Philippe Bilger, je ne vois pas trop l'intérêt de faire dire à des scientifiques s'il existe ou non des critères biologiques permettant de classer les humains en différentes races."

Classer rassure, classer stimule, classer aide à faire science, mais en l’occurrence, la question de la race ne répond que marginalement à ces problèmes. Les racistes veulent se sentir supérieurs par le corps et l'esprit, trop d'antiracistes ne visent pas que la protection des gens désignés comme inférieurs mais à montrer leur supériorité morale.

La question des contacts culturels est complexe... C'est bien vrai et une bonne excuse pour ne pas trop me mouiller.. Aurais-je peur ? Froid, plutôt, tout ne peut pas inspirer.
Et quand ça ne vient pas, je n'ai plus la concentration qu'il faut, je zappe, allez, allez...

"Philippe Bilger pose une question qui me paraît cruciale : assistons-nous à un tournant politique ? Le problème du respect de la loi est-il en train de faire surface, quel qu'en soit le prix, au lieu d'une tolérance répétée aux entorses les plus ouvertement affichées à l'ordre public ? Tolérance ciblée, et tellement élastique pour cause de "paix sociale" immédiate qu'elle en est distendue et que l'exception devient la règle, dans un monde où la loi n'est plus la même pour tous."

Si, ça revient, grâce à vous : la loi se fracture, fractionne, on assiste à une tendance ou pire, véritablement, une émergence du privilèges, de lois particulières.

Vous savez ce qui fait saliver trop d'intellectuels, de nos jours, c'est l'Empire, n'importe lequel, pas regardant, car l'Empire unit, pacifie, et permet sous son aile de rassembler la diversité, avec des lois variées... Voilà, si les penseurs vont par là, comment demander à des musulmans un tant soit peu excités de respecter la force de la loi et l'unité des nations.

J'espère que l'Empire ne va pas émerger, par-ci, par-là, et surtout pas de gouvernement mondial, car s'il devenait despotique, sa tyrannie ne pourrait jamais être renversée.
Tout pouvoir dedans, et pas de dehors... Comment les gens peuvent-ils nier le fait, faire joujou avec les probabilités ? Attention, contrairement à trop de gens, je ne calomnie pas, je ne dis pas que ce soit pensé pour, ni que la tyrannie adviendra forcément, n'étant pas non plus une sibylle, mais que le risque est trop grand pour qu'on le prenne.

Voilà, j'aurai poussé ma complainte...

"...mais celui qui nomme les problèmes et qui cherche à y remédier est paradoxalement considéré comme le fauteur de troubles."

Ah, une autre complainte, que vous connaissez, de mémoire car flemme de faire des recherches, de Guy Béart, "le premier qui dit, se trouve toujours sacrifié, d'abord on le tue, puis on s'habitue".

Merci de ne pas prendre prétexte des problèmes pour faire des polémiques sans dénoncer celle de quiconque, c'est apaisant.

@ Elusen
"Vive la connaissance, vive la lumière, vive Lucifer !"

Croyez-vous vraiment, comme les monothéistes, qu'il y ait un dieu et un Lucifer... Etes-vous de la société des lucifériens ?

Si vous n'y croyez pas, mes excuses, c'est que d'habitude vous ne parlez pas en symbole et faites mine de ne pas comprendre les expressions imagées, les contextes et l'évolution des mots, comme dans islam pour religion fondée par Mahomet.

Avez-vous remarqué que Lucifer et Prométhée sont la même chose, des gens éclairant les humains, sauf que cela est pris en bonne part chez les polythéistes, en mauvaise par les monothéistes.
D'où on peut douter que le monothéisme soit un progrès, contrairement à l'opinion dominante.

Ceci dit, le mieux serait de ne pas prêter foi aux croyances.

Deviro

@ Patrice Charoulet | 14 novembre 2017 à 10:20
"Un commentateur qui a peur de dire son nom, son métier et son mail..."

mékeskidi, mékeskiveu encore, çui-là ?

Robert Marchenoir

@ duvent | 13 novembre 2017 à 23:26
"So what ? Où voulez-vous exactement en venir ? What is your quest ?"

Ne faites pas l'imbécile. Ne faites pas semblant de ne pas avoir entendu. J'ai répondu mille fois à cette question, et d'ailleurs cela tombe sous le sens : arrêt de l'immigration de masse, lutte contre l'islamisation de la France, fin du laxisme judiciaire et de l'assistanat social. Voilà où je veux en venir, et vous le savez très bien.

En revanche, vous, vous ne nous avez jamais dit où vous voulez en venir, avec vos arguties filandreuses, votre ironie mal placée, votre dénégation de la réalité, votre calomnie des victimes, votre cuistrerie, votre saupoudrage de noms connus et votre prose affectée mais vide de sens.

Pourquoi vous employez-vous systématiquement à détourner la conversation ? Pourquoi soutenez-vous l'immigration de masse et ses méfaits, l'immigration illégale, la criminalité de gens qui n'ont même pas le droit d'être chez nous, la guerre ethnique, le pillage de la France, son asservissement à une idéologie tyrannique, le rabaissement de ses citoyens à un statut de seconde zone ?

Voilà ce qui serait intéressant que vous nous disiez, au lieu de hurler, en sautant comme un cabri, "Lévi-Strauss ! Lévi-Strauss !", dont les écrits justifient ma position et non la vôtre, au passage -- mais il ne faut pas demander à une gauchiste d'aller au-delà de ce qui est marqué sur l'étiquette.

@ Aliocha | 14 novembre 2017 à 07:56
"Ici, en Haute-Savoie, un couple d'amis camerounais, lui spécialiste mondial de la chirurgie de la main, elle haut placée dans les assurances, venait d’emménager... marchenoirette... phantasme raciste... Bob qui marche dans le noir... "

Ah, formidable ! vous avez votre ami noir, comme c'est mignon... Donc, sous prétexte que vous, vous connaissez un Noir qui ne tue personne, il s'ensuit que la criminalité noire n'est pas massivement supérieure à la criminalité blanche, que les statistiques du ministère de la Justice américain ne veulent rien dire, et que les vies d'Ilan Halimi et de Jean-Jacques Urvoas doivent être sacrifiées sur l'autel du politiquement correct.

C'était l'idéologie touristique de notre ami Tomas : moi j'ai habité en Seine-Saint-Denis, moi il ne m'est rien arrivé, moi je, moi je, donc vous avez tort et la réalité n'existe pas.

Votre nombrilisme, votre égoïsme, votre mépris de la raison, de la justice et de vos compatriotes sont à couper le souffle.

Au fait, heureusement que nous avons des chirurgiens camerounais pour nous soigner, parce que sinon, je ne sais pas comment on ferait... Comme chacun sait, l'Europe était décimée par les épidémies pendant que l'Afrique inventait la médecine, et le monde entier se rue dans les hôpitaux camerounais pour bénéficier de l'exceptionnelle expertise des médecins africains... Tandis que les étudiants les plus brillants de chez nous se font une concurrence féroce pour décrocher une place dans les facultés de médecine africaines, lesquelles sont à la pointe de la recherche dans le monde...

Quand vous aurez fini de vous lamenter sur le "racisme" en compagnie de votre amie noire "qui est dans les assurances", vous pourrez vous intéresser aux médecins noirs britanniques, qui se retrouvent avec une étonnante fréquence devant les tribunaux ordinaux et pénaux, pour répondre de négligences professionnelles gravissimes et d'erreurs de diagnostic ahurissantes, conduisant régulièrement à l'invalidité ou au décès de leurs patients... quand ce n'est pas d'agressions sexuelles à l'encontre de leurs patientes. Voilà une réalité que votre "chirurgien camerounais" a pudiquement passée sous silence, je suppose.

@ Patrice Charoulet | 14 novembre 2017 à 10:20
"Un commentateur qui a peur de dire son nom, son métier et son mail, connaît assez bien la langue français..."

Je laisse la faute de frappe, mais c'est que je suis taquin. Ainsi donc, le professeur est vexé. Sous prétexte que n'ai pas obtempéré à ses injonctions policières d'avoir à présenter mon passeport et mes identifiants de connexion, il a décidé de faire la gueule. Je suis passé du statut de commentateur se présentant sous le faux nom de Robert Marchenoir, au statut de commentateur dont on ne daigne même pas citer le nom. Je me demande si je vais m'en remettre.

"Quant à la couleur de la peau, la choisit-on ?"

Non, mais on choisit, en revanche, de se laisser envahir par l'immigration de masse, de ne pas expulser les étrangers délinquants, de laisser les voyous commettre des dizaines d'agressions avant de les mettre en prison l'espace de quelque mois, de financer illégalement la construction de mosquées, de punir de mort sociale et de sanctions judiciaires ceux qui dénoncent ce scandale, de prendre le parti des malfaiteurs contre celui des victimes, sur les blogs, lorsqu'on est un obscur professeur anonyme à la retraite, etc.

Et on choisit, aussi, d'être un délinquant ou un citoyen respectueux de la loi ; même quand on est noir.

Vous aussi, vous vous employez fort bien à faire l'imbécile.

@ Xavier NEBOUT | 14 novembre 2017 à 12:30
"Pour y parer, nous devrions consacrer au plus vite une partie non négligeable de la richesse nationale à la prospérité de l'Afrique, ce qui ne serait que justice après toutes les c....ries que nous y avons faites."

Comme quoi, le délabrement moral est profond : même des intervenants qui seraient qualifiés peu charitablement, par la gauche, de "fachos", cèdent au long sanglot de l'homme blanc et aux voluptés de la repentance.

Je vous conseille de vérifier, avant de dire n'importe quoi, quel est le montant des aides de toute sorte que nous accordons à l'Afrique, et aux pays sous-développés de façon générale. N'oubliez pas d'y inclure les subventions à vos bien-aimés Palestiniens, dont nous payons quasi-intégralement les fonctionnaires, comme si les nôtres ne nous suffisaient pas. Subventions qui sont largement détournées dans le terrorisme islamiste anti-israélien, mais ça, ce serait plutôt de nature à vous réjouir, n'est-ce pas ?

Puis, quand vous aurez deux minutes, vous pourrez toujours nous préciser la nature exacte des "c...ries" que "nous" aurions faites en Afrique. Vous, je ne sais pas, mais, moi, je n'ai fait aucune "c...rie" en Afrique. En revanche, je passe mon temps à payer, très concrètement, par mes impôts, toutes les "c...ries" que les Africains font en France.

Xavier NEBOUT

Les bougnouls, les bicots etc.

On leur a fichu l'Algérie en l'air et dicté que la mafia communiste était préférable au FIS ; au Moyen-Orient, après avoir créé des frontières n'ayant d'autre but que de les empêcher d'exister en tant que nations, on n'aura eu de cesse de céder au terrorisme intellectuel juif pour regarder sans sourciller Israël les écraser et les humilier.

Chez nous, où ils n'ont pour la plupart pas demandé à venir, sans patrie véritable, ils trouvent difficilement du travail tout simplement et tout naturellement parce qu'un blanc préfère employer un blanc, et qu'el machin fait moins bien sur une carte de visite que de trucmuche...
Et on s'étonne qu'ils soient animés par la haine ?

Robert

Il y a, Monsieur Bilger, une erreur, voire une faute sémantique à utiliser le mot "résistance" pour qualifier une petite manifestation d'élus voulant dénoncer une occupation illégale de la rue pour procéder à des prières.

Tout d'abord, nos élus qui sont censés exercer des pouvoirs conférés par la loi doivent faire respecter cette dernière, notamment en édictant des arrêtés d'interdiction. Que ne le font-ils ?

Ensuite, les autorités administratives, à commencer par les préfets, sont chargées de faire respecter l'ordre public. Ce type de prières de rue sans aucune autorisation administrative ne correspond-il pas à un trouble manifeste de l'ordre public ? A ces autorités de prendre les décisions propres à les interdire et à opérer les dispersions nécessaires.

Mais cela impose une forme de courage. Comment lutter contre la couardise de nos autorités qui n'ont d'autorité que le titre et se gardent bien de l'exercer avec l'effectivité que l'on est, comme citoyen, en droit d'attendre d'elles.

Par ailleurs, il me semble que la France est un État laïc, au sens de l'article 1er de la Constitution. La prière de rue dénoncée, outre qu'elle constitue un trouble manifeste à la liberté de circuler et donc à l'ordre public, contrevient manifestement à la laïcité.

Enfin, il est d'autres religions qui se sont installées sur notre territoire : bouddhisme, Évangélistes, Mormons et autres Témoins de Jéhovah. Aucune ne s'est plainte de n'avoir pas de lieu de culte que l’État laïc ni les communes ne sauraient subventionner.
La règle reste que chaque religion s'autofinance à partir des oboles et dons de ses fidèles. Ce que ces religions ont fait.
La religion musulmane ne saurait déroger à la loi. Et les maires qui y dérogent doivent être condamnés. La Justice a-t-elle fait son devoir, les procureurs de la République eux aussi en charge du respect de l'ordre public, ont-ils poursuivi ou fait instrumenter ?

Donc Monsieur Bilger, ce que vous appelez "résistance" n'est que défaut d'action et reconnaissance par nos responsables de leur incurie et de leur absence de capacité à exercer la moindre autorité.
Une "Résistance" s'exerce, conformément aux dispositions de la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen", contre un oppresseur, fût-il l’État, contre un occupant imposant un loi inique et ne respectant pas nos principes institutionnels.
En filigrane, vous admettez donc que notre pays subit une occupation illégale. On n'est donc pas si éloigné de l'idée du remplacement, pas encore le grand certes, de Renaud Camus !

k.verne

@ Claude Luçon | 13 novembre 2017 à 06:39

Je pense que vous déraillez complétement et que vous voulez vous prendre - et faire croire - pour ce que vous n'êtes pas. Arrivé à ce stade vous n'avez même plus l'excuse de l'âge ! Constatez que je suis poli !

k.verne

Cher Philippe,

Extrait d'Ivan Rioufol du 13 novembre 2017

« Or, quand le président déclare tout dernièrement, à Abu Dhabi : "Ceux qui veulent faire croire que l’islam se construit en détruisant d’autres monothéismes sont des menteurs et vous trahissent", il cautionne un irénisme qui désarme les élémentaires vigilances. Faut-il rappeler à Macron l’éradication des Chrétiens d’Orient ou des Juifs en terre d’islam. Faut-il lui rappeler les motivations suprémacistes du djihad et l’intolérance salafiste ? Qui ment ? »

« Le déni du choc des cultures empêche le chef de l’Etat de comprendre une partie des ressorts de l’offensive islamiste. Quand il préfère expliquer le terrorisme par les conditions économiques et sociales ou par le réchauffement climatique, il sous-estime la guerre en cours et les moyens d’y répondre. On comprend encore mieux, au regard de cet état d’esprit si craintif, la démission du général de Villiers, ses "désaccords majeurs" évoqués dans son livre, et ses inquiétudes pour l’avenir de la défense nationale. Ceux qui voient en Macron un président de choc, brutal et cassant avec ses adversaires, ne distinguent pas la main qui tremble dès qu’il s’agit de sortir du confort de la technocratie et de ses impératifs financiers. »

Fin de citation. Conclusion personnelle :

Quel malheur pour la France que cet Emmanuel Macron, il est aberrant que de tels individus puissent être, et l’être encore, Président de la France !

Savonarole

@ Un Clichois | 14 novembre 2017 à 13:0

Écoute Momo, des gars comme toi on en a vu ici des tapées depuis dix ans.
Ça commence par un hommage à Philippe Bilger, puis ça se termine par une sourate.

boureau

Axel Kahn scientifique ? Peut-être ! Mais plus sûrement bonimenteur de haut niveau comme son frère Jean-François !

Comme Boris Cyrulnik et Michel Wieviorka, il a son rond de serviette dans tous les médias et vient régulièrement nous vanter son islamo-gaucho-bobo.
Issus du "peuple élu", cela leur sert d'alibi pour nous asséner des vérités - croient-ils - qui n'en sont pas toujours !

Cordialement.

waa

Les Pays-Bas ont beaucoup, beaucoup mieux que les prières de rues.

Ils ont inventé la prière symphonique.

Devant un parterre apathique et bovin, qui semble soumis au-delà de toute guérison, le chef d'orchestre musulman de l'Orchestre National prend le micro, rend gloire à Allah et demande à l'assistance de se convertir à l'Islam.

Simple et direct.

Personne ne bronche, la Reine elle-même est muette.

Mais voilà que un à un, les membres de l'orchestre se lèvent et quittent la scène, sans un mot, sans un regard vers cette assistance pétrifiée.
Des héros anonymes.

Cette scène, jamais montrée dans les journaux télévisés, dit sans fard ce que sera le futur de l'Europe.

Marc GHINSBERG

@ Exilé

Relisez le texte d’Axel Kahn il prend en compte votre remarque.

@hameau dans les nuages

Je comprends parfaitement que l’on puisse souhaiter conserver son mode de vie, ses racines. Là où ça se complique, c’est quand on veut vivre comme nos grands-parents au début du siècle dernier mais avec en plus un bon réseau routier, son bureau de poste, un hôpital pas trop loin, une maternité à proximité, des transports scolaires pratiques, le haut débit. Bref avoir les avantages de la ville et l’art de vivre de la campagne. Moi aussi j’aimerais ne pas être exposé à la pollution, aux embouteillages, à la joie des transports en commun, à l’agressivité des citadins.

@Tipaza
« C’est pourquoi le vrai problème n’est pas celui du racisme comme hiérarchisation des races, mais le refus de la culture islamique d’une quelconque symbiose avec la nôtre. »

J’aime bien quand quelqu’un se pointe dans un débat en commençant par : « la vraie question ou le vrai problème est… » balayant d’un revers de main tout ce qui a été dit auparavant. Naturellement celui qui a la vraie question dispose de la vraie réponse.
Cela étant dit vous posez le débat sur un autre plan que celui sur lequel l’avait mis le camarade Marchenoir. Suggérons à Philippe Bilger d’en faire le thème d’un billet pour en discuter.

@Robert Marchenoir

Avec vous la vie est simple. Quand on n'est pas d’accord avec vous c’est trente ans de prison. Vous avez raté votre vocation : dictateur.

Exilé

...cette brèche dans notre aspiration au vivre ensemble malgré les différences culturelles et religieuses a été relativement passée sous silence.

Si je puis élever timidement une protestation, je souhaiterais faire remarquer qu'en ce qui me concerne je n'ai jamais fait preuve de la moindre aspiration au vivre ensemble, sachant que de plus cette expression vivre ensemble manifestement forgée par des officines aux arrière-pensées troubles relève tout simplement de l'escroquerie.

Les seules personnes susceptibles d'aspirer à vivre ensemble sont les gens qui décident librement de se marier, généralement après une période probatoire et selon un accord réciproque.
Et parfois, il peut même arriver que cela ne se passe pas très bien.

Exilé

@Lucile
Le déni engendre la frustration et la violence, mais celui qui nomme les problèmes et qui cherche à y remédier est paradoxalement considéré comme le fauteur de troubles.

Exactement.
« En France, on laisse en paix les incendiaires et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. »
Chamfort.

Elusen

Musulman par-ci, musulman par-là, en fait, ils sont partout !

Le nouveau discours, après les juifs en 1940, ben en 2017 : les musulmans, nous pouvons aussi trouver des musulmans dans nos boîtes aux lettres.
Mais comment font-ils pour y entrer ?!

Tout autant l’imbécillité, l’ignorance, de l’honorable honoraire et de sa cohorte de nostalgiques de la collaboration, confondre : Musulmanisme (Mahométanisme, Mahométisme) et Islam !

Islam = surface géopolitique constituée en État autour d’un projet juridique : le Coran et les Hadiths !

-- Bibliothèque orientale ou dictionnaire universel --
de Barthélemy d'Herbelot de Molainville avec autorisation du Roy – 1697.

Musulmanisme (Mahométanisme, Mahométisme) = religion qui tourne autour de la Bible (donc la Torah) et du Coran.

Jésus étant un prophète musulman, le seul prophète d’ordre divin, placé au-dessus de tous les autres, car Dieu lui a donné le saint-esprit, pas à Muhammad.

Il n’y a pas d’Islam de France !
Mais un Conseil français du Culte musulman !

Eux reconnaissent l’égalité femme/homme, la déclaration universelle des droits de l’homme, la Constitution française, la République, l’égalité, la démocratie, la représentation des femmes dans leurs cultes et aux instances décisionnaires, ils ont dû signer un protocole devant le Bureau central des cultes rattaché près du ministère de l’Intérieur.

Ah, mais qui n’a pas été obligé de signer cela : le catholicisme !

Mais qu’est-ce que le monothéisme masculin moyen oriental (juif, chrétien, musulman) ?
Ils ont le même dieu, c’est la même religion, mais pas la même pratique.

Religion de pervers qui couchent avec leurs enfants, leurs mères, leurs pères, entre frères et soeurs, etc.
Comment Eve et Adam ont-ils procréé la vie sur terre, si ce n’est en ayant couché avec leurs enfants et les enfants entre eux !

Comment Noé et sa famille ont-ils repeuplé la terre, si ce n’est en ayant pratiqué l’inceste !

Sans compter : priez pour nous Marie mère de dieu !
Ainsi Dieu a couché avec sa mère pour engendrer Jésus ?!

« Lucifer » composé de Lux et Cifer, voulant dire porteur de lumière, celui qui apporte la connaissance.
Lucifer aurait forcé Eve et Adam à manger le fruit de l’arbre de la connaissance, le fruit de la connaissance, ô mon dieu quel crime !

Lucifer n’a jamais tué personne, n’a jamais commis aucun génocide, aucun déluge, aucun viol, holocauste, mais le mal cela serait lui.

Dieu a tué tout le monde, génocidé, massacré, commandité des viols, l’esclavage, interdit la connaissance, mais c’est lui qui représenterait le bien ?!

Ils sont identiques dans leurs quêtes du mal et sont bien des suppôts de Yahvé !

Vive la connaissance, vive la lumière, vive Lucifer !

caroff

@Tipaza
"C’est pourquoi le vrai problème n’est pas celui du racisme comme hiérarchisation des races, mais le refus de la culture islamique d’une quelconque symbiose avec la nôtre."

Autrement dit, la question n'est pas celle d'hypothétiques différences raciales mais plutôt celle des enjeux anthropologiques ou "culturalistes" qui progressivement minent nos sociétés.
Pour faire société, il ne s'agit pas d'avoir la même couleur de peau ou le même système Rhésus, mais de pouvoir partager au minimum des représentations sociales à peu près similaires.
L'intégration de populations étrangères s'effectue sans trop de difficultés avec celles qui ont des schémas mentaux pas trop différents des nôtres ce qui fut le cas avec les Espagnols, Portugais, Italiens et Polonais arrivés au début et au milieu du XXe siècle.
La difficulté provient de l'émergence de comportements issus de la culture musulmane qui percutent continuellement les nôtres. Islam signifie "soumission" et Oumma signifie "communauté", ensemble de solidarités qui est destiné à faire bloc contre ceux qui ne croient pas en Dieu, contre ceux qui remettent en question la domination de l'homme sur la femme.
L'égalité chez les musulmans ne peut se concevoir qu'entre les croyants mais pas entre les croyants et les autres (chrétiens, juifs, laïcs - les pires !).

Les journalistes, animateurs, sociologues et politiques qui nous bassinent avec l'islamophobie sont des ignorants complets : je leur conseille de lire les ouvrages de référence et/ou de séjourner dans des pays de culture musulmane...

Elusen

@ Florence | 13 novembre 2017 à 22:48
« Les musulmans ont porté plainte et je ne doute pas, hélas, que la "Justice" leur donne raison contre les élus. »

« Des » musulmans et non : « les » !
Quant à la Justice, vous n’avez pas plus l’air de savoir ce que c’est !
Mais les beaufs et l’incitation à la haine sont la cohorte de ce blog !

@ Marc GHINSBERG | 13 novembre 2017 à 09:57
« Une question : les élus qui ont manifesté le 10 novembre à Clichy ont-ils auparavant sollicité une entrevue avec le ministre de l’Intérieur (également ministre des Cultes) pour essayer de trouver une solution ou recherchent-ils à refiler au gouvernement la patate chaude qu’ils ont contribué à créer ? »

Hé bé ! Y en a un au moins qui sait se servir de sa cervelle !

Un Clichois

Commentaires de haut niveau.
C'est assez rare pour être signalé.
Une situation compliquée à Clichy, malheureusement désirée par son actuel maire.
Renouer le dialogue est la priorité, et le faire en toute objectivité et toute honnêteté.
Mais c'est là que le bât blesse !!
Le maire de Clichy-la-Garenne ment (c'est une seconde religion pour lui), il a déjà été condamné pour cela...
Il a fait des promesses électoralistes qu'il ne veut plus respecter.
Ce sont ces hommes qui se disent Républicains qui bafouent la République et l'écharpe bleu blanc rouge qu'ils portent désormais !
Ils sont prêts à tout pour le pouvoir, n'hésitant pas à déclencher des incendies qu'ils aimeraient voir éteindre par les autres.

Xavier NEBOUT

La couche que les uns et les autres peuvent avoir dans les yeux au sujet de l'inéluctable invasion africaine est sidérante.

Dans un précédent commentaire, je citais la progression vertigineuse de la population du seul Nigeria en annonçant un déferlement d'un MILLIARD de Nigérians dans quelques décennies. Mettons que j'exagère et que ce ne soit que 500 millions.

Pour y parer, nous devrions consacrer au plus vite une partie non négligeable de la richesse nationale à la prospérité de l'Afrique, ce qui ne serait que justice après toutes les c....ries que nous y avons faites.

Exilé

Les naïfs qui se feraient encore des illusions sur la nature profonde de ces prières de rue devraient écouter les explications que donne l'arabisant Aldo Sterone sur la signification réelle de certaines sourates qui ne sont en réalité que des appels au meurtre de masse :
https://www.youtube.com/watch?v=xqRo0tLLU5o


Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS