« Pourquoi Gérard Collomb a-t-il toujours tort ? | Accueil | Vive notre ministre de la Censure ! »

31 janvier 2018

Commentaires

Elusen

@ hameau dans les nuages | 06 février 2018 à 16:53

Les prépas ne sont pas des diplômes, essayez de suivre, voulez-vous !
Elles ne servent à rien professionnellement, elles sont inutiles !

Les prépas sont des leurres organisés par la bourgeoisie et les plus riches pour ne se recruter qu’entre eux, exclure tous les autres.
C’est la phrase qui les organise socialement :
« dis-moi qui tu es je te dirai si tu es l’un des miens ».

Comme leur nom l’indique, les prépas préparent à quoi ?
À se soumettre à un rituel tribal de sélection en sachant répondre à des questions, en sachant se présenter dans le rituel social des plus favorisés monétairement.
Savoir répondre, réciter, ce n’est pas de l’intelligence.
Albert Einstein n’a pas fait de prépa, pas plus que Marie Curie, Louis Pasteur, Galilée et d’autres.

hameau dans les nuages

@ Elusen | 02 février 2018 à 15:44

N'importe quoi !

Un de mes gosses a fait prépa Polytechnique pour réussir l'ENSEEIHT.

Un autre a deux DESS, dont l'un qu'il a fait à Dauphine.

Les deux étaient boursiers échelon 5, le plus haut en fonction de nos revenus. Il est clair qu'ils ne fréquentaient pas les soirées estudiantines, sachant qu'en cas d'échec le robinet se fermait. C'était régime nouilles et boîtes de conserve.

Elusen

@ anne-marie marson | 05 février 2018 à 13:35
« Il y a longtemps qu'il aurait renvoyé tout le monde aux champs et dans les cavernes, grâce à ses idées préhistoriques. »

Et quelles idées auraient été exprimées ?
Bien mal en peine que d’en apporter la preuve.

anne-marie marson

@ Elusen | 05 février 2018 à 11:18
"Le seul problème, c’est que les prépas, ce n’est pas un diplôme, qu’elles ne servent à rien, ce ne sont que des classes à concours pour entrer à Polytechnique, l’ENS, l’IEP de Paris, HEC, etc. ; donc elles coûtent cher car il n’y a aucune formation professionnelle au final."

Heureusement qu'Elusen n'est pas ministre de l'Education nationale. Il y a longtemps qu'il aurait renvoyé tout le monde aux champs et dans les cavernes, grâce à ses idées préhistoriques.

Elusen

@ Alex paulista | 03 février 2018 à 23:15

Le seul problème, c’est que les prépas, ce n’est pas un diplôme, qu’elles ne servent à rien, ce ne sont que des classes à concours pour entrer à Polytechnique, l’ENS, l’IEP de Paris, HEC, etc. ; donc elles coûtent cher car il n’y a aucune formation professionnelle au final.

Alex paulista

- Petit bréviaire des idées reçues en économie – Ed. La Découverte.
https://frama.link/RGP16sYs
Rédigé par : Elusen | 02 février 2018 à 15:44

Les prépas coûtent moins cher que l'université si on les ramène à leur efficacité : le taux d'échec est bien supérieur à la fac. Même si l'université est excellente à haut niveau, la sélection s'y fait naturellement et n'est pas moins impitoyable.

Elusen

@ Alex paulista | 02 février 2018 à 02:30

Vous devriez lire cela en ce cas :

- Capitalisme et Pulsion de Mort – Ed. Albin Michel
https://frama.link/N7_st6Qr

Et ce livre qui rappelle qu’en réalité ce sont aux riches et à la bourgeoisie que bénéficient l’État-providence et son système social.

Car faire l’ENA, Henri IV, une classe prépa, l’IEP de Paris, l'ENS, Assas, Dauphine, Nanterre, les écoles privées subventionnées, le tout gratuitement au frais du contribuable, cela revient à plusieurs millions d’euros d'avantages pour eux.

Les programmes d'échanges universitaires avec le Canada, les USA, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, Erasmus, c'est à eux que cela bénéficie.

Faire l’école de la magistrature tout autant.

Les musées, les opéras, les théâtres subventionnés ce ne sont pas les pauvres qui y vont.

Les retraites ce sont aussi eux qui en bénéficient, car statistiquement les pauvres meurent plusieurs années avant et les retraites des riches et bourgeois sont largement plus élevées.

- Petit bréviaire des idées reçues en économie – Ed. La Découverte.
https://frama.link/RGP16sYs

Alex paulista

"J'ai fait la simulation, un célibataire gagnant 20 000 euros par mois se retrouve à l'arrivée avec 8 000, cela me semble largement suffisant."
Rédigé par : Tomas | 01 février 2018 à 20:49

Pas moi.
Un célibataire gagnant 20 000 euros par mois coûte 28 000 euros à son employeur. S'il lui en reste 8 000 et qu'il est primo-acquérant d'un bien immobilier à Paris, il va dépenser 4000 pour payer un crédit et vivre dans 60m2 au centre de la capitale. Certes cela semble largement suffisant pour survivre, mais largement insuffisant pour être motivé sachant que s'il gagne cinq fois moins, s'éloigne des lieux où le travail le demande et optimise de toutes parts, il gagnera en qualité de vie. Et par pitié épargnez-nous vos clichés éculés sur les 4x4, l'amour du tofu et les vacances en Thaïlande. Les pauvres n'ont rien à envier aux riches en termes de fumée diesel ou de rejet de la cuisine vegan aux insectes.

Et en effet le plus grand risque n'est pas que l'ambitieux s'expatrie mais qu'il rentre dans un faux rythme et se mette à vivre en parasite des ouvriers et des caissières, qui eux sont générateurs de richesses au maximum de leurs moyens.

Eu gosto dos que têm fome
Dos que morrem de vontade
Dos que secam de desejo
Dos que ardem

https://www.vagalume.com.br/adriana-calcanhoto/senhas.html

Wil

Donc M.Bilger reproche à Précresse d'être macroniste, parce que c'est ce qu'elle est mais elle ne ne peut pas le dire puisqu'elle a été élue avec les voix des cocus éternelles de droite parisiennes comme celle de M.B. qui comme lui sont macronistes et de diviser la droite de Wauquiez qui lui parle comme le FN que M.B. déteste alors qu'il n'en pense pas un mot puisque c'est un centriste.
La droite parisienne dont M.B. est ici le représentant sombre dans le burlesque.
C'est de vous dont parlait Guaino en disant "ils sont à vomir".
Cette droite qui parle de principe et qui finit toujours par voter pour son portefeuille et donc pour Macron cette fois-ci.
Vous êtes tous des guignols et plus personne ne vous croit.

boureau

Vous surestimez grandement Valérie Pécresse, cher P. Bilger. Pourquoi relancer cette comparaison ? Vous n'obtiendrez que de la division. Ce n'est pas le moment. Wauquiez a été élu patron des LR que je sache !

Elle finira dans les bras de Macron : comme Premier ministre je veux dire !

"La lettre de M. de Rastignac" en fait un portrait au vitriol dans Valeurs actuelles de cette semaine. Pas un mot à enlever.

Cordialement.

Tomas

@ Alex paulista

Si "ponctionner les forces vives de la nation" revient à imposer plus lourdement ceux qui gagnent bien leur vie pour offrir un minimum de dignité aux plus pauvres et aux plus faibles, alors allons-y, ponctionnons, il reste de la marge ! J'ai fait la simulation, un célibataire gagnant 20 000 euros par mois se retrouve à l'arrivée avec 8 000, cela me semble largement suffisant.

Je ne crois pas une seconde à l'argument selon lequel cela ferait partir du pays ces fameuses "forces vives" dans lesquelles vous ne semblez pas inclure les ouvriers ou les caissières de supermarché (liste non exhaustive) qui s'échinent pour des salaires de misère pour enrichir le patronat et les actionnaires. Les Français s'expatrient en effet moins que les Allemands et les Anglais, ceux-ci étant même dans le top 10 des peuples émigrant le plus, malgré un régime fiscal et un système de cotisation paraît-il plus favorable à l'enrichissement.

Le monde est fini, ses ressources ne sont pas inépuisables et sa population augmente toujours. Il va donc falloir soit partager et renoncer à notre mode de vie dispendieux et excessivement confortable, soit massacrer quelques centaines de millions, voire quelques milliards d'êtres humains pour continuer à conduire nos 4x4, passer nos vacances en Thaïlande, acheter un costume par mois et manger du boeuf à tous les repas. En bon chrétien je préfère la première option.

Alors, dans ces conditions, vous comprendrez que la compétitivité de nos économies ne soit pas ma préoccupation principale !

Alex paulista

@Tomas | 31 janvier 2018 à 22:05
"Il faudra donc trouver autre chose qu'une baisse massive des dépenses publiques pour relancer une économie qui a de toutes façons atteint les limites de la croissance."

C'est au contraire parce que l'activité se contracte et que la compétition augmente qu'il faut diminuer les frais fixes.
Si vous tirez sur un élastique dont la plus grande partie est congelée, l'effort n'est pas réparti et la partie flexible rompt.
Sans compter toute la part de l'économie privée qui est induite par cette dépense publique : dans certaines bourgades, vous voyez trois pharmacies dans l'avenue principale.
Le système de retraites d'État que vous saluez tant en évoquant l'arme nucléaire (wtf ?) contient des milliers de péréquations qui le transforment en vol forcé et organisé de ceux qui gagnent plus que la moyenne. Les mêmes sur qui s'acharne déjà l'impôt sur le revenu.
Je ne suis pas contre le concept de solidarité mais il faut l'identifier. Pas l'introduire à tous les niveaux de l'économie en cache-misère d'une gestion calamiteuse.

Bref, il y a de la redistribution cachée et forcée à tous les étages pour ponctionner exponentiellement les forces vives de la nation. Ces dernières l'ont bien compris et se retrouvent à ménager leurs efforts.
À quoi bon ?
Ne resteront en France que des retraités, des rentiers et des médiocres, les autres y reviendront en vacances ou à la retraite pour y vivre au ralenti dans un confort rance.

Voilà pourquoi la grandeur de la France sombre lentement mais sûrement.
Toute ambition y est dissuadée à la racine.

Noblejoué

@ Lucile | 31 janvier 2018 à 18:31

Changez de style si vous voulez, pour varier, mais vos phrases ne sont pas trop longues ! Anglaise jusque par l'humour, je n'irai certes pas jusqu'à boire du thé pour vous, mais du tokay, et si vous continuez, du sauternes, "extravagance du parfait" vous est décidément dédié.

Tomas

Si je comprends bien, Wauquiez a le choix entre éjecter Pécresse et aller tenter d'aller racler le fonds de commerce et les quelques cadres alphabétisés du FN pour concilier cohérence idéologique et masse critique d'électeurs, ou cohabiter avec elle pour reconduire le feuilleton de la "famille de la droite et du centre" de défaites en défaites électorales pour cinq ans de plus, en attendant une seconde élimination consécutive du second tour de la présidentielle 2022. Ca promet pour les amateurs de spectacle !

@ Alex paulista et Lucile

A en croire ce rapport de notre Gosplan, le niveau de la dépense publique en France est plus élevé que dans les autres pays développés du fait de la prise en charge par les crédits publics de prestations sociales (retraites et sécurité sociale essentiellement), alors que dans nombre de pays cela relève du privé. Personnellement, j'aurai toujours plus confiance dans un Etat doté de l'arme nucléaire pour garantir ma retraite que dans un fonds de pension. Si l'on ne prend en compte que la seule dépense publique hors transferts sociaux, ou un indicateur tel que le nombre d'agents publics pour 1 000 habitants, la France reste dans la fourchette des pays développés :

http://www.strategie.gouv.fr/publications/tableau-de-bord-de-lemploi-public

Il faudra donc trouver autre chose qu'une baisse massive des dépenses publiques pour relancer une économie qui a de toutes façons atteint les limites de la croissance.

Sinon, je vois mal en quoi conclure un accord de libre-échange avec les Etats-Unis rendrait la Grande-Bretagne plus souveraine que la France, ça marquerait plutôt sa vassalisation définitive vis-à-vis de son ancienne colonie. Ce serait fort triste et je ne le souhaite pas.

@ k. verne

Ivan Rioufol dit n'importe quoi, naturellement. Cette initiative des Trois Mers sort du cerveau du Polonais Kaczynski, qui est obsédé par la restauration de la grandeur passée de la Pologne et a recyclé le vieux projet d'Entre Mers (Miedzymorze, en polonais) de feu le maréchal Pilsudski, qui tenta par ce projet vite avorté de faire pièce avec le succès que l'on sait aux expansionnismes allemand et soviétique. Jamais en panne de compliment, Trump a dit un mot aimable pour le projet, mais on ne voit pas trop comment il pourrait s'appuyer sur les "leaders" de la région : la Pologne suscite la méfiance chez tous ses voisins, Allemagne exclue, quant à la Roumanie on peut lui décerner la palme d'allié le moins fiable de tous les temps. Et puis franchement, tous ces pays sont mentalement encore bloqués en 1914 et ne rêvent que de s'entredépecer pour réaliser leur destin national : la Hongrie salive devant la Transylvanie et la Slovaquie, la Pologne rêve la nuit de récupérer Vilnius et Lvov, Roumains et Bulgares ne se supportent pas à cause de quelques kilomètres carrés de steppe desséchée le long du Danube. A part construire une autoroute et quelques tronçons de gazoduc, à quoi cela pourrait-il bien servir ? Et soyez sûrs qu'Allemands, Français, Italiens et Bénéluxiens n'iront pas donner leur feu vert pour que ces infrastructures soient construites avec le budget communautaire sans quelques contreparties solides, dont la renonciation à cette chimère d'un autre temps.

Si l'Europe veut pouvoir décider de son destin, elle a vingt ans pour avoir une politique étrangère et une armée commune, si les Anglais partent ça devient jouable. Et ce sans renoncer à ses particularismes, la Suisse montre qu'il est possible de s'unir tout en gardant son identité, comparez le canton de Zoug et le Valais par exemple.

Noblejoué

@ Valerie
"Quand on prend pleinement conscience d'etre trop "bousillee" par sa propre histoire de vie..."

Je me rends compte que je ne vous ai pas dit ma compassion pour avoir été bousillée ni que vous aviez bien fait de répondre à Wil, et d'autant que cela a probablement remué des choses en vous.
Pour m'excuser... Dans l'ignorance de vos goûts... Enfin, qu'est-ce qui pourrait surpasser Bach ou la montagne ? Or là, il y a les deux :

https://www.google.fr/search?q=musique+de+montagne&rlz=1C1VFKB_enFR765FR765&oq=musique+de+montagne&aqs=chrome..69i57j0l5.24890j0j4&sourceid=chrome&ie=UTF-8

@ Wil

Je crois que Valerie, et d'autres qui ne se manifestent pas, pensent à vous.

Philippe Dubois

Bonsoir Monsieur Bilger

Trop de déperdition où ça ?
- à droite
- LR serait de droite ? Tiens, je n'avais pas remarqué.

Bataille d'ego dans un parti en décomposition avancée.

Franchement, qu'est-ce qui distingue LW, VP et EM, à part le taux de prélèvement forfaitaire à appliquer sur les entreprises dont le CA est compris entre 147 228 et 154 369 euros ?
Ils sont TOUS européistes, immigrationnistes, étatistes et socialisants.
LW s'est placé sur un créneau qu'il a estimé porteur, VP sur un autre.

LW et VP et Xavier Bertrand s'étaient placés sur orbite pour succéder à Juppé en 2022. Les événements en ont décidé autrement.

anne-marie marson

Pauvre Laurent Wauquiez, 1er à l'agrégation d'histoire, major de l'ENA, normalien... et devoir débattre avec Benjamin Griveaux !

Pour ma part, j'ai trouvé LW très bon au cours de ce débat.
Il a su régler quelques comptes et clouer le bec à des gens de la société civile venus l'accuser.

Quant à la psychanalyste franco-marocaine venue avec son Coran, je ne la choisirais pas comme psychanalyste.

Tipaza

Sans faire aucun pronostic sur les capacités de Laurent Wauquiez à tenir sa posture qui se veut d’une droite décomplexée, et n’attendant rien de rien de Valérie Pécresse dont le comportement lors de la primaire de la droite lui avait valu le surnom de Valérie Traîtresse, je souhaiterais tout de même que l’un et l’autre fassent preuve d’un minimum de courage pour demander la publication des écrits de Céline, tout en les condamnant ce qui est leur droit, et pour demander que Charles Maurras ne soit pas exclu d’une commémoration même si les idées qu’il défendait sont à l’opposé de leurs principes.
Pour les idées, ils ne sont pas au niveau de Céline ou de Maurras sur le simple plan intellectuel.

Je précise que ce que je souhaite n’est pas un courage de droite, mais un simple courage démocratique de liberté d’opinion, concernant ceux qui sont morts depuis longtemps.

Ce qui se passe avec Céline et Maurras relève des comportements de l’URSS, où ceux qui étaient tombés en disgrâce disparaissaient des livres d’histoire, et étaient effacés des photos officielles.

Claude Luçon.

@ Patrice Charoulet | 31 janvier 2018 à 08:44

Non seulement Wauquiez a écrasé Minc mais, même pour moi, Minc avait l'air d'un "petit vieux" !
Quant à la franco-marocaine il va falloir qu'elle choisisse un langage intelligible car elle s'est exprimée en sabir, totalement incompréhensible !

duvent

@ Mary Preud'homme | 31 janvier 2018 à 16:40
"Je dirai même plus, une pas moisie parmi les séniles... Il en faut bien une, ne serait-ce que pour nettoyer les anus artificiels !"

Vraiment ? Il fallait aller jusque-là ?

@ Wil

J'avais lu avant vous hameau dans les nuages, qui avec pudeur partageait une souffrance et il parlait de son frère. Les mots ne sont jamais suffisants quand il faut apporter la consolation...

Vous-même avez fait part d'un événement d'une grande violence, que le silence a couvert. Vous pensez à tort que par indifférence il ne s'en est suivi que peu de commentaires, un seul spontané. Mais un seul est quelquefois assez... et pour le silence des autres vous avez décidé de leur sort, et comme Dante vous condamnez.

Ce qui accable rend injuste et cela ne peut être autrement.

La chaleur humaine ne peut venir que d'un être et vous attendez de l'inconsistance virtuelle d'un blog la lumière d'un regard et la chaleur d'un autre, cela tous peuvent le comprendre. Pourtant, les autres continueront leur marche vers leur fin, et vous-même trouverez en vous ce qu'il ne faut pas chercher en d'autres. Car en vous, ceux qui vous ont quitté ont déposé la force, la chaleur d'un espoir qui désespère car c'est ainsi que les hommes vivent.
Je ne crois pas qu'ici les indifférents soient plus nombreux qu'ailleurs, et même j'ai la faiblesse de penser qu'ils sont moins nombreux, n'en connaissant aucun, chacun me semble un semblable, confronté à une fin détestée et détestable !

semtob

Cher Philippe,

Valérie Pécresse n'est pas assez tigresse !
Il y a deux cents sujets sur lesquels elle pourrait intervenir au niveau de l'Ile-de-France, de l'Exposition universelle, mais ce qui l'anime ce sont les rivalités à l'intérieur du parti et cela finit par fatiguer les meilleures volontés.

Une autre Valérie retient toute notre attention par son engagement et son courage : il s'agit de Valérie Boyer qui dénonce le "coup d'Etat médiatico-judiciaire" qui a permis à Macron et à Hollande d'effectuer un putsch pour s'approprier le pouvoir.
En observant ces déviances qui semblent se banaliser, il ne faudra plus s'étonner que les jours d'élections deviennent de moins en moins attractifs.

Le tout-numérique est un piège cynique qui entraîne la planète vers une surpollution puisque pour fabriquer des petites boîtes en plastique qui ne valent pas plus qu'un gobelet en plastique, il faut dépenser des énergies considérables pour trouver des métaux lourds et ni l'Europe, ni les USA n'ont d'indépendance quant à ces matières premières.
L'armement des superpuissances dépend également de ces matériaux et seul le Léonard de Vinci moderne de ce globe, nous avons nommé Donald Trump, a pris conscience de cette innovation éphémère.

Les matières premières qui sont nécessaires au développement du numérique ne sont pas inépuisables et les quantités se réduiront dans vingt à trente ans après avoir pollué une grande partie de la planète. En dehors de générer des guerres pour ces terres limitées dans le temps, nous savons que l'utilisation du numérique a déjà sa fin déterminée.

Aussi lorsque nous entendons Laurent Wauquiez se tourner vers l'hydrogène comme énergie du futur nous ne pouvons qu'applaudir car le projet écologique de demain concerne ce nouveau développement et la conservation des savoirs traditionnels.
Nous aimerions également que la droite mette un terme à cette boucle vicieuse qui transforme notre société en une société hyperjudiciarisée qui foule à chaque instant la dignité humaine et la présomption d'innocence.
Si la population française ne veut plus que les procès se fassent dans l'espace judiciaire et que la télé et les radios tiennent lieu de tribunaux, c'est un choix mais cela s'avère dangereux.
Nous venons de vivre le comble de l'absurde avec l'épisode judiciaire du 30 janvier 2018, où un avocat de la partie civile attaque son client, viole la confidentialité, la présomption d'innocence quand l'avocat de la partie adverse vient au secours du présumé innocent.

Le culte de la transparence et de l'exemplarité construit un abîme dans lequel nous ne manquerons pas de tomber.
Quelle folle idée de penser que la protection des données personnelles, des secrets industriels, des secrets défense puisse s'effacer devant cette volonté de transparence. Que des brevets technologiques puissent s'échanger contre des matières premières.
L'exemplarité n'a jamais existé et ce qui compte dans un monde d’hyperconcurrence, c'est la rapidité d'action, l'efficacité même si elle doit être trouble.
Décrocher un contrat, cela n'a jamais été un concours de naïfs. Macron fait le contraire du projet industriel de la France. C'est le croque-mort industriel. Martine Aubry a bien oeuvré avec l'Allemagne pour tuer la métallurgie, l'informatique française et Macron continue de saccager les avancées de l'industrie française.
Oui à l'Europe, mais en défendant l'industrie française, les brevets de recherche. Affaiblir la France, c'est affaiblir l'Europe. C'est faire monter le fascisme.

Où se trouve le statut des auto-entrepreneurs que Jean-Marc Ayrault devait sortir en avril 2013 ? Ce qui se fait en France, c'est du montage de coquilles vides : un vide juridique total.
La durée d'une appli ? Trois mois ? Ce sont des constructions de châteaux de sable !

Macron devrait faire un stage chez Donald Trump pour comprendre le monde industriel. Plus de trois millions d'emplois aux USA, contre quelques milliers en France qui doivent être tout simplement des chômeurs radiés.
Il y a en a marre de ces losers, de ces nuls qui ne sont pas en phase avec la réalité. Planquer le chômage de la jeunesse dans la formation sans emploi derrière c'est loufoque. Mais les Français intéressent tous les pays, l'Allemagne, le Canada, les USA, l'Australie, les Emirats... et tels qu'ils sont.
Pourquoi ? Il y avait la possibilité de créer cent mille emplois pour l'Exposition Universelle. Une insulte faite aux industriels privés et publics.
Les Chinois arrivent à monter dix kilomètres de métro par jour (nous avons le film) mais il nous faudra bien cinquante ans pour le réaliser.
françoise et karell Semtob

Lucile

@ Patrice Charoulet

J'ai pensé aux "Lettres portugaises" pour signer le texte. J'essayerai de changer de style la prochaine fois ! (et de faire des phrases plus courtes). Merci.

Lomepic

Encore un billet plein de lucidité monsieur Bilger, merci.
LW n'est pas très charismatique et n'a pas la tchatche d'un Mélenchon, son "bagage diplômant" ne l'aide pas pour qu'on lui fasse confiance... mais il a ce mérite immense de refonder une droite traditionnelle... à droite et il a été élu à une large majorité.

Il a donc clairement annoncé le programme et c'était le moment de le faire ou jamais, quand les Français sont dégoûtés des politiques et des partis ; en outre, l'embellie macronienne commence à battre un peu de l'aile : on voit des catégories socio-professionnelles, voire institutionnelles, essentielles (les policiers, les gardiens de prison, le personnel des EHPAD, les agriculteurs..) manifester très justement.

VP quant à elle joue l’ambiguïté... Or c'est précisément cela dont le peuple de droite (qui, quoi qu'on en dise, est majoritaire en France) ne veut plus : la droite ne veut pas de frondeurs, mais elle ne veut pas non plus de "zizaneurs" en son sein... maintenant que la place est un peu plus nette ! Madame Pécresse, ayez l'élégance intellectuelle, comme Juppé et d'autres, de quitter LR.

Franck Boizard

@ Exilé | 31 janvier 2018 à 08:49

Vous avez entièrement raison.

Les petits calculs mesquins ne sont pas ce qu’attendent les gens de droite (dont je ne suis pas sûr qu’ils soient aussi nombreux que le disent les gens de gauche pour se faire peur).

Depuis des années, les politiciens qui se disaient à droite, les Chirac, Juppé, Sarkozy ont fait des politiques de gauche pour ne pas froisser le pouvoir médiatique. Pour regagner la crédibilité perdue, il faut donc affronter ce pouvoir autrement qu’avec des mots creux, qui ne coûtent pas cher. De bons exemples : Trump, Orban… Plus subtilement Jacob Rees-Mogg. Ce n’est pas avec Pécresse et Wauquiez que nous allons y arriver. Pour eux, la droite, molle ou dure, c’est juste un positionnement marketing, un plan de carrière. Ce ne sont pas des principes et des valeurs qui font dire « Tiens, ce type est de droite » quand on discute de littérature ou de culture des choux-fleurs en Basse-Bretagne.

Mais la question est plus profonde. Mathieu Bock-Côté la pose dans le Figaro à propos de Trump (Trump, qui a une stratégie tout simplement géniale : puisqu'il n'y a aucune chance que j'amadoue les médias, autant que je me les mette à dos), peut-on gouverner contre l’air du temps ?

@ Achille | 31 janvier 2018 à 10:14

Pour une fois que je suis d'accord avec vous !

Mary Preud'homme

La droite existe, je la connais de longue date et continue de la côtoyer chaque jour.
Pour s'en convaincre, il suffit de se reporter aux résultats de la présidentielle 2017, premier et second tour, qui en dépit d'un acharnement ignoble tendant à discréditer notre meilleur candidat, Fillon, et d'une propagande honteuse visant à imposer le petit Macron, s'est soldée par des résultats plus qu'honorables pour la droite de cœur.

Enfin ne l'oublions pas, pour qu'une multitude d'électeurs de droite en soient réduits à voter blanc au second tour, voire à se reporter sur MLP, comme une Marie-France Garaud, il fallait plutôt en conclure que la droite, loin d'être agonisante, gardait encore beaucoup de ressources. D'autant que sur le plan des idées et des valeurs, elle reste majoritaire en France, n'en déplaise aux médias propagateurs de mensonges et d'esbroufe !

Pour en revenir à Laurent Wauquiez, pas difficile de deviner pourquoi il est tellement vilipendé par une opinion publique désinformée et à laquelle on a bourré le crâne par médias sectaires interposés : Laurent est catholique pratiquant et qui plus est s'est engagé lors de la campagne contre le mariage pour tous. Sans compter ses prises de position fermes sur la délinquance juvénile, les drogues, l'émigration sauvage etc. De quoi en faire l'ennemi juré de tout ce que ce pays compte comme bobos gauchistes, autres illuminés, irresponsables et tenants des paradis artificiels !

Moi Laurent je l'aime bien ; c'est un gars solide, cultivé, tolérant et qui a les pieds sur terre. Sans conteste de droite et qui l'assume avec finesse et sans jamais se disperser. Contrairement à sa collègue Valérie qui depuis un certain temps semble marquer le pas et peiner à retrouver ses marques.

Giuseppe

"Trop de déperdition à droite !" (PB)

Déperdition est un terme de génie thermique, la question est que personne n'a fait dans ce parti le total de ces pertes.
A mon avis tout est à reconstruire comme au PS et aujourd'hui il n'existe pas la qualité des matériaux pour redresser la barre en très peu de temps : pour les deux le bouteur s'impose, trop coûteux de rafistoler.

madrilène

@ Savonarole | 31 janvier 2018 à 15:27

Non, vous ne votez plus à droite mais du côté de chez Macron. Raison pour laquelle vous mettez le bazar sur ce blog lorsqu'on évoque Wauquiez.
La jalousie étant votre qualité première et la seconde de penser pouvoir bousculer ces dames à votre entière disposition. Méfiez-vous des bonobos, Claude Luçon vous a prévenu ou mettez des lunettes !

Giuseppe

@ Elusen | 31 janvier 2018 à 07:57

Pour le coup là je vous suis tout acquis.
Par contre soufflez... respirez... soufflez... Sinon vous allez faire un vilain vieux.

Exilé

@ Alex paulista
« Quand on voit comment la droite a évolué en peu de temps sur la peine de mort, le droit à l'avortement, plus récemment sur le PACS et le mariage gay... »

Donc, si nous vous suivons bien et en résumé, les gens qui se prétendent de droite peuvent encourager toutes les turpitudes et les déviances imaginables voire les comportements de tueurs eugénistes à la mode nazie pourvu qu'ils se contentent de surclasser les autres tendances politiques dans le seul domaine économique...

Et malheureusement, je crains fort que vous n'ayez raison et que cela ne recouvre que la triste réalité de cette droite de pacotille, pas très ragoûtante.

Mary Preud'homme

@ Catherine JACOB | 31 janvier 2018 à 15:56

Je dirai même plus, une pas moisie parmi les séniles... Il en faut bien une, ne serait-ce que pour nettoyer les anus artificiels !

Patrice Charoulet

@ Lucile

Je lis, ce matin, un assez long texte, spirituel et amusant, signé "La nonne espagnole".
Je saisis qu'il s'agit bien d'une dame et me demande quel est l'autre nom de cette nonne. J'adresse un mail à l'un de mes amis de ce blog pour lui demander son avis. Il me répond que l'autre nom est sans doute "Lucile", se fondant sur la qualité du style.
Je rouvre mon ordi sur notre blog commun et je lis une réponse à la nonne, ou plus exactement à vous, de Savonarole, qui dit avoir bien ri et qui vous félicite.
Heureuse Lucile ! Vous changez de pseudo, mais deux bons esprits vous reconnaissent à votre style et à votre... esprit.
Cela dit sans vouloir une seul instant offenser les autres dames de ce blog... qui ont, à des degrés variés, leurs qualités. Et que l'on reconnaîtrait peut-être aussi, le jour où elles auraient l'idée de changer de nom ou de pseudo.

Catherine JACOB

@ Elusen | 31 janvier 2018 à 07:57
"Sa femme est admiratrice au Sénat, donc, il ne vit pratiquement pas au Puy-en-Velay !"

J'ignorais cette fonction. En quoi ça consiste exactement d'être chargée de pâmoison au Sénat ?

Lucile

@ Alex paulista | 31 janvier 2018 à 04:51
"La droite doit se démarquer radicalement au niveau économique (...) C'est sa seule chance. Étant donné le poids de la dépense publique en France, il y a de la place pour faire quelque chose quand Macron, lui, ne fait que du bonneteau avec les lignes budgétaires."

Complètement d'accord. Et elle doit le faire maintenant (se démarquer) pour devancer la constatation par tout le monde que Macron ne corrige pas les grands problèmes économiques de la France, quand les résultats arriveront.

En ce qui concerne le souverainisme, la France n'a pas la taille critique pour tenir le coup seule. C'est le problème de la GB, maintenant, mais si elle joue bien, la GB pourra conclure comme les Canadiens des accords bilatéraux avec les USA. Les Anglais ne visaient d'ailleurs sans doute pas tant des avantages économiques en votant le Brexit que la préservation de leur liberté.

Savonarole

"Ça bringuebale à droite" aurait été un titre plus judicieux...

Bon alors là c'est du sérieux, trêve de hors-sujet.
Aliocha et Noblejoué allez donc me trouver la clé du champ de tir, passez à la fête foraine manger une barbe à papa et revenez au prochain billet dans 48 heures.

La droite donc, l'appellation de "droite" est déjà en soi un défi, il n'y a plus guère que les moniteurs d'auto-école qui savent où ça se trouve.

Salmigondis et potée, bouillabaisse et salade niçoise, la droite détient le record gastronomique des plats indigestes. Et je vote à droite, pauvre de moi...

C'est le Parti socialiste des années 95-2000.

Noblejoué

@ Valerie @ Wil

Réagir, pas réagir, ça dépend de tant de choses... Ainsi, à un moment, je n'ai pas du tout assez soutenu un ami qui avait perdu son père très tôt, non que j'ai fait des blagues idiotes, mais parce que la mort, notamment le père d'un ami, est très difficile à encaisser pour moi.
Il y a encore d'autres raisons, mais indicibles, je ne veux même pas y penser.

Plus léger, les gens qui interdisent certaines solutions aux autres, qui diminuent leur liberté, sans rien proposer en alternative, en plus, m'insupportent, c'est vrai.

Mais pour le reste, je ne doute pas que bien des gens soient plus à même d'aider que moi.
Enfin, je l'aurai fait au moins une fois. Et maintenant que j'y repense, pour diverses choses, comme une porte dans la figure, des gens m'ont aidé sur ce blog.

Le film "Certains l'aiment chaud" démarre un peu lentement, mais pour le reste, il est à voir en DVD, il rend heureux sur fond de prohibition tournée en ridicule.

sylvain

Ah bon ? Il y aurait des droites en France ? ça se saurait ! Si vous parlez des ces partis de droites c... molles collabos gauchisés, on est bien d'accord. Sinon allez voir plutôt en Europe de l'Est, les vraies droites fières de l'être qui commencent à se multiplier et se donner en exemple à tous ceux qui chez nous ont soumis le pays aux diktats culturels et religieux islamistes et aux casseurs d'extrême gauche qui ont pris la direction et l'économie de la France sous leurs bottes.

Exilé

Trop de déperdition à droite !

Mais, encore une fois, cette droite-là est-elle encore de droite ?
Alors le fait qu'il y ait un peu plus de déperdition du côté de ce qui finit par n'avoir plus aucun sens a-t-il vraiment beaucoup d'importance ?

Voir :
« Cette droite, incarnation des puissants, a abdiqué toute défense de la souveraineté nationale ayant choisi de se situer exclusivement sur une échelle européenne et transnationale. »
https://www.valeursactuelles.com/politique/notre-droite-nest-plus-au-service-de-la-nation-90470

Valerie

@ l'attention du Sieur Wil

Message envoye sur ce billet... parce que rediger deux/trois lignes qui passeraient apres le magnifique texte de "La Nonne espagnole"... me serait bien cruel !!

Votre message, lu en ce qui me concerne en temps reel, m'a egalement interpellee en tant que fidele lectrice de ce blog et des commentaires... Toutefois, on peut ne pas se sentir necessairement legitime a commenter lorsqu'il s'agit d'une telle situation... Quant a agir... Faudrait-il etre en mesure d'en avoir la capacite !?! Ce qui n'est malheureusement pas mon cas et croyez que je le deplore.

Quand on prend pleinement conscience d'etre trop "bousillee" par sa propre histoire de vie... il me semble difficile... voire impossible d'"etayer" la douleur d'autrui...

Quant a interpeller les autres commentateurs/commentatrices, je pense que la sideration suivie d'un sentiment de malaise peuvent etre a l'oeuvre...

De grace, envoyez paitre ceux qui ne respectent pas votre chagrin et rapprochez-vous de personnes ayant subi le meme traumatisme ; les seules a meme de comprendre votre epreuve.

La Vie est encore a l'oeuvre en vous ; cultivez-la !! Cela serait indubitablement le choix de vos proches.

k.verne

Par Ivan Rioufol le 29 janvier 2018 13h13 :
"Quand Trump est venu en juillet à Varsovie pour déclarer aux Polonais : "Vous êtes l’âme de l’Europe" (bloc-notes du 14 juillet 2017), les médias français ont négligé l’évènement. A tort. Comme le soutient le spécialiste Tony Corn dans la dernière livraison de la revue Le Débat, "Washington va s’investir massivement (politiquement, militairement et économiquement)" dans le club dit de L’initiative des trois mers (Baltique-Adriatique-Mer Noire), qui comprend douze pays membre de l’UE (les quatre pays du Visegrad plus l’Autriche, la Slovénie et la Croatie, ainsi que les trois pays baltes, la Roumanie et la Bulgarie). Selon Corn, "l’Amérique va promouvoir le rôle régional de la Pologne et de la Roumanie, deux pays qui sont considérés comme les alliés européens les plus fiables". »

Le Brexit, en plus de tout cela, va peut-être permettre de sauver la France de souche qui est dans un état pitoyable à cause de la franc-maçonnerie et de l’invasion musulmane souhaitée depuis des décennies par des traîtres qui ont occupé et occupent le pouvoir.

Xavier NEBOUT

La France en est à se satisfaire d'un retard de sa croissance par rapport aux autres pays de l'UE de l'ordre de 25 %, 1,6% contre 2,2 de moyenne.
Et encore, cette croissance est en grande partie bidon puisque reposant sur de la production de services intérieurs et qui par là même accentue notre déficit de balance commerciale.

Notre pays n'en finit pas de mourir de son Code du travail de fou et de ses congés maladie bidons qui engendrent un coût du travail de très loin le plus élevé du monde occidental.

Alors ce sont les Espagnols et les Allemands qui exportent des TGV, et General Electric nous a piqué Alstom avec la production des turbines pour nos navires...

Mais Macron qui nous dit "dormez bien les petits, tout va bien".

Alors regardons côté droite. Un point commun entre les deux droites : L. Wauquiez n'en a pas plus dans le slip que V. Pécresse pour nous dire la vérité sur notre situation.
Pas de vagues avec le droit du travail.

Un détail : une personnalité d'extrême droite autrichienne s'est convertie à l'Islam. C'est que l'Eglise aussi a son Macron ; il s'appelle François.

Bibasse

Pour une fois, je suis d'accord avec Elusen !!

Mais c'est tout aussi valable pour Valérie Pécresse !

caroff

"Mais il y a encore de la gauche dans l'impérialisme démocratique et roublard du président de la République. Pas seulement un souci de l'efficacité dénué d'idéologie mais pour le culturel, le sociétal, le judiciaire et le vivre-ensemble, un progressisme convenu, un humanisme banal peuvent inquiéter"

Sur ce plan, en effet, Macron marche dans les traces de son prédécesseur et pour le reste c'est beaucoup de Paris Match, Closer et Voici...
Je ne savais pas trop quoi penser de LW jusqu'à cette émission où on a pu voir de façon criante le parti pris de Léa Salamé dont le compagnon Raphaël Glucksmann s'exprime de façon routinière sur France Inter ou sur France 5 !! Deux pour le prix d'une, c'est bien la redevance !

Plus sérieusement, ce soir-là j'ai été agréablement surpris par le président de LR qui constituera enfin un contre-poids crédible à la macronitude ambiante. J'ai particulièrement apprécié la façon dont il a renvoyé Griveaux à sa niche et mis un vent à Minc !

Quant à sa rivalité avec VP elle me paraît relever d'une compétition normale entre deux premiers de la classe même s'il faut reconnaître sans doute à LW le petit plus de pugnacité et d'humour qui font la différence !

Achille

Suite à l’accusation de viol par une femme qui a déjà fait de la prison pour chantage, ce qui autorise à avoir quelque doute sur la version qu’elle donne concernant ses relations avec Gérald Darmanin, Laurent Wauquiez demande la démission de ce dernier. Ceci malgré le désaccord des cadres LR sur cette affaire, à commencer par Nicolas Sarkozy lui-même et Éric Woerth.

Ce n'est pas l'attitude que l’on est en droit d’attendre d'un chef de parti responsable, mais plutôt la réaction caractérielle d'un petit chef autoritaire qui veut se venger d'un ancien adhérent qui a préféré aller dans le camp d'en face. Tout ça manque singulièrement de hauteur et n'est pas vraiment rassurant en ce qui concerne l'avenir de LR.

Mano

Bien vu.

Exilé

Trop de déperdition à droite par rapport à l'immensité de la tâche de reconstruction.

Mais comment voulez-vous que ces gens-là ne puissent faire autrement que de s'opposer alors qu'ils ne sont pas de façon sincère et naturelle imprégnés des authentiques vertus (et non pas prétendues valeurs) de droite, obnubilés qu'ils sont par la sinistre ligne rouge tendue par leurs adversaires gauchis, qu'ils devraient couper comme Alexandre a tranché le nœud gordien...

Patrice Charoulet

Ce que vous dites de LW et de VP est très juste. J'avais été surpris que vous ne le disiez pas en préférant parler du ministre de l'Intérieur.
Mon voeu est donc exaucé. Vous avez simplement différé votre analyse.

Ceux qui ont raté "l'excellente prestation" (Brice Teinturier) dans l'Emission politique (France 2) peuvent encore la voir en replay. Je partage votre jugement :
LW a dominé Alain Minc et écrabouillé Griveaux. Dans le premier cas, ce qui retient mon attention (je n'étonnerai personne ici), était qu'il s'agissait d'un duel de majors de l'ENA. Minc le fut trente ans avant Wauquiez ! Il m'a semblé vieilli et faible. Griveaux ne fait vraiment pas le poids.
Même dans ses autres duels avec l'économiste de service ou avec une lesbienne et une enseignante marocaine, Wauquiez s'est montré attentif, pertinent et pédagogue. On peut utilement comparer son attitude avec celle de Mélenchon dans la même émission, récemment. Ce dernier fut insupportable, agressif et injuste, notamment avec la fille de Régis Debray.

Vous parlez de risque de "déperdition", à propos de Valérie Pécresse, qui a des qualités indéniables, je vous l'accorde. Oui. On pourrait citer d'autres noms. J'avoue, fidèle à ce mouvement politique, après la présidentielle catastrophique et inimaginable que nous avons connue, que je comprends mal les barons et les féodaux qui prennent le large, d'une façon ou d'une autre.
Je trouve ce président-là plein de talent. Je trouve injuste la rengaine de prétendues sympathies pour le FN. Vouloir parler à une partie de l'électorat du FN, qui a quitté LR, est une chose, vouloir s'allier aux dirigeants du FN est une autre chose. Ce n'est pas à l'ordre du jour et j'espère que ce ne sera jamais à l'ordre du jour.
Vive Laurent Wauquiez et tous mes voeux de redressement au mouvement politique de l'alternance.

Elusen

Laurent Wauquiez n’est pas de droite ! C’est un opportuniste !

« Énarque », presque tout est résumé par ça, car ils choisissent leur parti politique en fonction de leur stratégie de carrière, ainsi que la secte de franc-maçonnerie à laquelle ils vont se rattacher.
Il était membre du conseil d’État (cour suprême de droit public).
Il n’a vécu que dans le VIIe arrondissement de Paris, quartier ultra riche (domestique à la clef) et n’est allé que dans des établissements scolaires d’enfant de riches.

Sa femme est administratrice au Sénat, donc, il ne vit pratiquement pas au Puy-en-Velay !

Leur stratégie de carrière, ce genre de types la basent sur la fabrication de l’opinion publique, donc, des sondages, ce sont des girouettes.

Achille

Bonjour,

Cette petite querelle d’ego entre deux fortes personnalités de LR est assez caractéristique des luttes intestines pour le pouvoir que l'on retrouve un peu dans tous les partis politiques.
Comme le dit un vieux proverbe africain « il ne peut y avoir deux crocodiles dans le même marigot ».
Le parti LR ne pourra trouver sa sérénité et donc donner toute la mesure de sa volonté de contrer la majorité que lorsque l’un des deux aura réussi à prendre l’ascendant sur son adversaire.
Le tout est de savoir qui parviendra à se débarrasser de l’autre.

Sera-ce Laurent Wauquiez qui a été désigné par le vote des adhérents, sans que cette fois-ci le parti n'ait eu besoin de recourir à la COCOE ? Rien n’est moins sûr.
Il a certes, nous dit-on, fait une bonne prestation lors de L’Emission politique, renvoyant dans leurs cordes ses contradicteurs et notamment Alain Minc, le grand monsieur « jesaistout » et Benjamin Griveaux, l’étoile montante de la macronie que personnellement je trouve bien meilleur que Christophe Castaner dans ce genre d’exercice.
Soit ! Admettons que ce soir-là LW ait été inspiré par la grâce. Dommage au passage qu’il ait signé le plus mauvais score de l’émission, ce qui en dit long sur sa cote de popularité…

En fait le gros problème de LW c’est qu’il n’est pas vraiment aimé des Français. Ces derniers n’aiment pas trop les premiers de la classe, surtout quand ils « se la pètent ». Ils ont toujours préféré Poupou à Jacques Anquetil, Gavroche à Rastignac. C’est dans leurs gènes.

Valérie Pécresse l’a très bien compris et elle sent que, dans ce contexte délétère au sein du parti, elle peut faire son petit coup d’Etat et renverser LW qui a un peu trop tendance à jouer les petits chefs, à la façon de Sarkozy, son mentor.
C’est la raison pour laquelle elle n’a pas quitté le parti et est bien décidée à marquer sa différence avec LW et parvenir à ses fins.

Dans quelques mois nous y verrons plus clair, mais d’ores et déjà, en ce qui me concerne, je mise sur Valérie Pécresse, qui la joue bien plus fine que le brillant, mais trop narcissique Laurent Wauquiez.

Alex paulista

Si VP et LW suivent votre conseil de se concentrer sur le sociétal pour se distinguer du pouvoir, je les vois mal barrés.
Quand on voit comment la droite a évolué en peu de temps sur la peine de mort, le droit à l'avortement, plus récemment sur le PACS et le mariage gay...

Non, la droite doit se démarquer radicalement au niveau économique, comme d'ailleurs l'avait bien compris Fillon avant d'être fauché par le Penelopegate.
C'est sa seule chance.
Étant donné le poids de la dépense publique en France, il y a de la place pour faire quelque chose quand Macron, lui, ne fait que du bonneteau avec les lignes budgétaires.

Marc GHINSBERG

Les rivalités de personnes, les batailles d’ego me fatiguent. Dès après la primaire de la droite remportée haut la main par François Fillon, son programme était déjà contesté, il a été mis de côté pour les législatives.
Quel est aujourd’hui concrètement, derrière les généralités, le programme de Laurent Wauquiez, quelle est notamment sa vision sur l’Europe ?

Macron a sans doute des défauts, toutes ses ambiguïtés ne sont pas dissipées, mais peu à peu on discerne une vision, un projet, qui prennent en compte la réalité de notre époque. Il serait temps que la droite et la gauche se mettent au travail.
Concevoir une vision, des idées, un programme, c’est évidemment plus difficile que de gaspiller son énergie dans des chamailleries de cours de récréation.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS