« On lynche la police ou on la soutient ? | Accueil | Le crime paie ! »

02 janvier 2018

Commentaires

jlm

Meilleurs vœux également. Bien que je n'aie plus guère de temps disponible pour commenter, je ne manque pas de lire de temps en temps un billet pour prendre le pouls du temps présent. Bonne année également aux commentateurs et commentatrices de ce blog.

anne-marie marson

Meilleurs voeux à tous les contributeurs de ce blog, sans exception.
Dépêchons-nous, avant que cela ne soit considéré comme une "fake news" censurée par l'Inquisiteur Macron.
Chaque élément de la devise française, "Liberté, Egalité, Fraternité", est rogné progressivement.

Noblejoué

@ Catherine JACOB
"Les précédents étaient des vœux généraux."

Comme la plupart des commentateurs sont sans doute Français, et que nous avons eu des vœux comme Français, puis des vœux comme hôtes de monsieur Bilger, je considère que nous avons eu double vœux.

Les étrangers n'auraient eu, eux, de vœux que comme hôtes de ce blog.

Disons que c'est une question de point de vue.

Que j'illustre le mien... Si un, disons superhéros, il le faut pour ce que je vais énumérer, sauvait quelqu'un comme selon les cas, plusieurs fois, voyons :

- Le super héros est tout jeune, il vient d’acquérir ses pouvoirs, et sauve un voisin.
- Notre super héros, un Français, fait du tourisme à Paris et sauve encore le même, on dira qu'il le sauve comme en quelque sorte de touriste à touriste.
- Il s'engage dans l'armée, fait ce qu'il a à faire puis quand personne ne s'en aperçoit, sauve les autres, ses concitoyens soldats, où est encore son voisin.
- Les superhéros sont confrontés à de super-méchants qui veulent détruire la planète... Il sauve encore le voisin, puisqu'il a sauvé tout le monde.

D'accord, il s'agit toujours du même voisin, mais il a tout de même été sauvé quatre fois, la dernière avec tous les autres.

C'est bien d'être un héros masqué, ça protège des méchants, mais aussi, dans une certaine mesure, de l'ingratitude.
Parce que le voisin pourrait dire "Tu ne m'as sauvé qu'une fois, puisque tu m'as sauvé tout seul. Dans les autres cas, tu as sauvé les touristes, les militaires, l'humanité... Il est inacceptable d'être noyé ainsi dans la masse".

A mon avis, le héros doit se préparer à l'ingratitude, à la trahison, à tout... Mais il ne faut pas que ça se voie.
Imaginons que par extraordinaire quelqu'un le remercie, il ne faudrait pas qu'il dise "Vraiment, je n'aurais jamais cru qu'on me remercierait." Ne pas faire payer l'ingratitude au seul reconnaissant. Ou pire... "Vous me remerciez, ça cache un complot ?". Au fait, les gens tiennent à la vie avant tout, ce que je ne condamne pas, mais le plus satisfaisant serait de dire que le héros a le pouvoir de vous tuer mais pas le droit de vous insulter, et une gifle.

Après, c'est une question de point de vue, l'un dira que le héros vous a sauvé, l'autre qu'il vous a tué moralement.
En fait, il a sauvé la viande et tué l'esprit, les deux sont donc vrai.

Catherine JACOB

@ Noblejoué | 03 janvier 2018 à 01:49

Ce n'est pas "encore des vœux", ce sont des vœux qui nous sont spécialement destinés. Les précédents étaient des vœux généraux.

Noblejoué

Encore des vœux ! C'est trop charmant. Puissiez-vous, monsieur Bilger, avoir toujours de l'inspiration ! Vous aussi, madame Bilger, pour trouver ces photos qui illustrent si heureusement les textes !

Puisse chacun obtenir ce qu'il désire. Puissions-nous tous éprouver une toujours plus grande bienveillance mutuelle.

Sodzein Ta Phenomenon

"Superstition socialement convenue : expression de "Voeux" provoqués par une importance fétichiste attribuée au +1 du millésime annuel.
L'année comptée 2018 va occasionner à coup sûr des flots de verbiages d'odeurs variées sous prétexte de cinquantenaire, pour "Mai"."
(...)
"L'hebdomadaire L'Express s'est déjà essayé à tâter la solvabilité émotionnelle de sa clientèle-lectorat à cet égard."
(30 décembre 2017 à 23:12)

Confirmation en cours par l'Ex-presse, sur l'obsession Mai-68 à venir.
L'ex-peuple gavé va en baver, il est fait pour ça.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS