« Qui peut jeter la pierre à Laurent Wauquiez ? | Accueil | Je déteste les excuses ! »

22 février 2018

Commentaires

Giuseppe

@ caroff | 08 mars 2018 à 09:34

Hmmm... Giuseppe | 01 mars 2018 à 12:51

Elusen

@ caroff | 08 mars 2018 à 09:34

Mais les deux types ne sont toujours pas linguistes, mais uniquement agrégés de lettres classiques, rien d’autre.

Un type de HEC a eu quelques cours de droit, or un étudiant en droit n’a fait que cela, lequel des deux serait juriste ? selon vous les deux.

Votre ineptie est d’avoir confondu un cours de linguistique dans une formation de lettres classiques avec une formation de linguiste.

Un élève qui a eu son baccalauréat avait des cours de mathématiques, il a passé un examen de mathématiques, cela ne fait pas de lui un mathématicien.

À HEC, les étudiants utilisent les mathématiques dans certains cours, ce ne sont pas des mathématiciens.

Votre ineptie, c’est la métonymie, vous confondez le contenu et le contenant en affirmant que tout se vaut.

Une licence de lettres à la Sorbonne Nouvelle Paris III
Trois cours de linguistique sur les trois ans de formation, un par an !
https://frama.link/bERoBHdF

Une licence de linguiste (science du langage) à la même université.
Eux, c’est tous les cours, sur les trois ans.
https://frama.link/qfoEQ_rM

Sans compter que les deux types, agrégés de lettres classiques, n’affirment pas du tout que le français est une langue latine.
Toujours pas, qu'ils aient eu cinq cours de linguistique sur cinq ans de formation ou non.

caroff

@ Giuseppe | 07 mars 2018 à 21:17

Je sais, j'ai remis une piécette dans le juke-box et à peine l'avais-je fait que, déjà, je le regrettais.
C'est plus fort que moi, quand je lis une énorme ineptie, je succombe à l'envie de rectifier.
Mais désormais j'ai repéré le bouton rouge !!

Elusen

@ Mary Preud'homme | 07 mars 2018 à 13:10
« tout le monde »

Y compris en Chine et en Papouasie, c’est fort tout le monde !

Bonjour la référence : Socrate et Platon, la personne qui ne les a jamais lus, bravo ! Sinon, elle saurait que Socrate n’a jamais rien écrit, que nous n’avons aucune preuve matérielle de son existence et surtout que Platon, avec Aristote, qui se revendiquaient élèves de Socrate, préconisent l’extermination des pauvres pour régler le problème de la pauvreté.
Comme citer Hitler pour se donner une contenance !

Il m’en reste pas moins que le sophisme ne s’applique pas ici, pas plus que la crème glacée.

Et toujours aucune preuve que le français est une langue latine...
Tout son pataquès pour éloigner de ce qu’elle n’a pas maîtrisé, Socrate et Platon, dont Platon prônait l’esclavage, la pédophilie.

Elusen

@ caroff | 07 mars 2018 à 12:21

La médecine fait partie du bagage des infirmières, pourtant elles ne sont pas médecins !

Giuseppe

@ caroff | 07 mars 2018 à 12:21

Je reviens sur ce billet - ne croyez pas au toc - simplement au cas où quelqu'un aurait enclenché par inadvertance la marche du tambour de la centrale.
Tout va bien, le bouton rouge sur le tableau au cas où.

Mary Preud'homme

Evidemment rien à voir, dans votre cas, avec la rhétorique de Socrate ou Platon cher Elusen, ce que tout le monde avait compris, sauf vous.

Petit rappel (cf Lexis de la langue française)

Sophisme n. m. (lat. sophisma, empr. au gr.;1175) : raisonnement logique en apparence mais faux en réalité, conçu ou non avec l'intention d'induire en erreur.
Sophiste adj. (dans le sens employé ici) : se dit d'une personne qui use de sophismes (raisonnements illogiques, ambigus et susceptibles de tromper).

Ne me remerciez pas pour les définitions, c'est de bon cœur !

caroff

@ Elusen 15h36
"À des linguistes, des épistémologues, des spécialistes de la langue, vous opposez des agrégés de lettres classiques.
Comme si à un physicien des particules, on opposait un mécanicien."

Idiotie !
La linguistique fait partie du bagage des agrégés de lettres classiques.
Marc Fumaroli a été par exemple président de la commission générale de terminologie et de néologie et il avait le malheur d'être agrégé de lettres classiques.
J'ai bien d'autres exemples...

Elusen

@ Mary Preud'homme | 05 mars 2018 à 20:02
« Elusen, vous n'êtes même pas un sophiste, juste un sot ! »

Au moins un seau cela se remplit !

Mais vous ne savez même pas ce que veut dire sophiste qui d’ailleurs ne s’applique pas du tout à ce contexte que cela en est pathétique.
C’est tellement minable, vous attrapez un mot au hasard pour tenter… quoi d’ailleurs ?!

Même dans l'injure vous ne maîtrisez rien !

Alex paulista

La France s'est-elle construite avec des contrôles aux frontières ? À partir de quelle époque a-t-on retiré la liberté de circulation ? Avec quel succès ?

Repensez vos fausses évidences et vos fausses analogies.
Un pays n'est pas une propriété privée.

La réponse n'est pas simple donc évitez le simplisme, quitte à faire réfléchir votre sphère de lecteurs.

Noblejoué

Salut, ô distingués linguistes !
Catherine JACOB, Elusen et autres s'il y en a.

Moi qui connaissais ça depuis un bon moment, je ne pensais pas à poser la question, tout à la joute sur ce que pourrait être le français... Je suis trop bon public !
Question PROFONDE.
Plus passionnant que de savoir ce qu'est le français (aucune idée pour tout dire...), qu'est-ce qu'une LANGUE, existe-t-il des règles universelles applicables à toutes les langues, qu'est-ce que l'HOMME :

http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2016/01/18/langue-etrange-lorigine-dune-controverse-chez-linguistes

Mary Preud'homme

Elusen, vous n'êtes même pas un sophiste, juste un sot !

Elusen

@ Mary Preud'homme | 05 mars 2018 à 09:29
« agrégés de lettres classiques »

À des linguistes, des épistémologues, des spécialistes de la langue, vous opposez des agrégés de lettres classiques.

Comme si à un physicien des particules, on opposait un mécanicien.

D’autant que les deux personnes citées sans jamais indiquer où ils auraient écrit cela, n’affirment pas dans leur propos que le français est une langue latine.

Je vais donc vous opposer le Professeur Gustav Ineichen, docteur en linguistique, spécialiste des langues dites romanes, université de Göttingen en Allemagne.

Langues romanes :
https://www.petit-fichier.fr/2018/03/05/langues-romanes/langues-romanes.pdf

Noblejoué

@ Catherine JACOB
@ Elusen

Sur Wiki :

Elusen :

"Il faut être soi-même expert pour, connaître le sujet, pour savoir si c’est ou non un bon article."

Catherine JACOB :

"Wikipédia est fait pour des utilisateurs qui ont déjà une culture et sont capables de discernement dans l'information apportée, certains types d'articles sont plus fiables que d'autres, certains articles sont des copiés-collés d'articles déjà publiés ailleurs, ou des traductions intégrales ou encore résumées d'articles publiés dans d'autres langues et j'y ai même retrouvé certains de mes cours repris sans autorisation et quelque peu édulcorés, mais bon."

Vous êtes presque d'accord. Il faut manier cet outil, très pratique, avec une prudence particulière.
Pour Elusen, il faut être expert dans le domaine, pour Catherine JACOB être "seulement" douée d'un esprit critique suffisant. Pour la plus grande part de mes recherches, grâce à Elusen, maintenant que j'ai le choix, je préfère la voie de la prudence chaque fois que c'est possible !

Sinon, eh bien, je demande si quelqu'un a de la doc fiable sur l'idée de gouvernement mondial, idée lamentable, car, en cas de dictature, elle ne pourrait pas être renversée : tout pouvoir à l’intérieur et comme plus de dehors, rien qui puisse le détruire de l'extérieur. Par rapport, nos petits problèmes de sécularisation et de totalitarisme passés, même, seraient d'aimables plaisanteries... En attendant ce jour improbable mais fatidique, voulez-vous vous réconcilier ?

Après tout, vous apportez des connaissances, hum, en gros Elusen, je savais pourtant ce que vous dites, en gros, avec lacunes, mais c'est comme comparer le nombre de morts d'accidents de la circulation et les attentats. Dans les deux cas, toutes ces réalités, historiques, d'arriération israélienne*, ne sont pas en mesure de détruire nos libertés. Dans les attentats, comme dans les coups d'Etat, il y a l'idée de changement de pouvoir, et quand ceux qui les commettent, à mon avis les islamistes, sont assez puissants pour le faire, il y a, me semble-t-il, particulièrement de quoi s'inquiéter.
Cependant, je veux bien relativiser ce diagnostic dans la mesure de mes lacunes sur l'Islam, la religion musulmane et le reste, que je me promets de compenser grâce à la lecture d'Universalis, pour le débat, pour la science et pour ma confidente.

Surtout pour elle, a vrai dire. Elle a vécu là-bas dans une atmosphère d'attentat avant de venir en France. Cependant, elle est sans ressentiment si elle me semble avoir un air légèrement supérieur envers les Arabes, mais envers bien des gens, à vrai dire, difficile à démêler de son air ironique et bienveillant habituel envers tout le monde et je salue des gens, cent fois plus sociable et classe que moi, et avec de parfaits inconnus pour moi, me fait la liste de leurs insuffisances, avec un esprit à se tordre, mais sans malveillance, les gens sont ainsi, dommage pour eux mais il y a à peindre sur le motif, en somme.
J'essaie de la comprendre, ce qu'elle apprécie. D'où aller voir des films arabes, suivre leur évolution et, dans un, regarder Alger... Mais se raconter ? Pas en rêve, le côté bien c'est que le mystère est féerique, le moins bon, c'est de m'infuser le Moyen-Orient dans les films, et je pense que je devrais le faire autrement, aussi. Il faudrait que je lise au moins une partie d'article d'Universalis sur le sujet, en cas de forme, deux complets, ça m'est arrivé, chaque jour. Commencer là-dessus pour être sûr de le faire, et passer à autre chose après pour compenser ? Et ne pas le dire, et ne pas la ramener de ce nouveau savoir, superficiel, mais au moins agréable dans la forme, mais si la discussion tombe là-dessus, m'en servir. Eh bien, c'est grâce à vous, Elusen, que je pourrais comprendre un peu par le contexte de ses origines. Elle fait un rejet viscéral de toutes les religions, néanmoins élégant comme tous les aspects de sa personne et de son comportement. Elle se moque, mais de la manière la plus fine, de toutes choses, mais pour les religions, ne veut même pas en parler comme de la chose la plus dégoûtante, comme on la comprend ! C'est vrai que cette réalité n'est pas extrêmement raffinée, à mon avis, mais nécessaire si on veut vraiment creuser certaines réalités, mais elle, je dirais plutôt que c'est l'art de vivre, l'art lui-même, la nature, et l'art de pousser les gens à développer leur potentiel, une personne sans prix, à part.

Bref, pour diverses raisons, j'aurais toujours bien voulu réconcilier les gens de valeur, et j'espère être extrêmement efficace, vu que c'est toujours assez difficile, et que la recherche, par définition, produit du dissensus, on privilégie tel fait, telle méthode, il y a concurrence, et en même temps, comme dit l'autre, on dépend de l'opinion du consensus savant.
Bien des tensions ! Je crois que je n'aurais jamais essayé de réconcilier dans ce domaine - pourquoi pas entre religieux, tant qu'on y est ? - avant ma confidente, mais elle veut tant que je sois "gentil", surtout avec plus d'indulgence envers moi-même, à vrai dire... Comme du débat, on tombe presque inévitablement dans la dispute, et que qui ferait le premier pas "céderait", je prends de "céder" sur moi.
C'est moi qui fais ce pas vers vous, pour l'amour de la paix, des gens de valeur, de la recherche de la vérité, et j'en oublie probablement.

Aucun de vous ne renonce à ses convictions ni à sa face, vous ne me cédez rien non plus, mais après m'avoir beaucoup apporté en science et en esprit, en exemple de lutte contre l'adversité, l'un ici, traité de tout, l'autre indignement traité par ses pairs, vous me donnez encore un exemple de la direction vers laquelle je devrais aller.

* Vous pourriez lire "Le troisième temple" de Yishaï Sarid, où l'auteur imagine qu’Israël va encore bien plus loin dans la dégénérescence religieuse, suite à une attaque nucléaire ennemie. Quel engrenage virtuose, je le conseille à qui tombe sur ma prose en plus de vous.

Mary Preud'homme

Pour résumer :

"Le latin était la langue « parlée » dans le Latium, région d'Italie centrale traversée par le cours inférieur du Tibre, dont Rome deviendra la capitale. Le latin descend de l'indo-européen, langue très ancienne, ancêtre commun de la plupart des langues européennes, mais aussi de certaines langues indiennes et iraniennes.
C'est donc une petite peuplade installée dans le Latium qui a imposé son dialecte environ mille ans avant notre ère, alors que de multiples langues étaient parlées en Italie. Mais à mesure que ce peuple fait la conquête de l'Italie, puis d'une bonne partie du monde antique, il impose peu à peu son langage aux vaincus, entre autres aux Gaulois.
Au contact des divers peuples conquis, le latin perdra progressivement sa pureté pour se transformer en une langue appelée roman (du nom de la ville de Rome) ; de ce latin simplifié descendent toutes les langues dites romanes, dont le français, l'italien, l'espagnol, le portugais, etc."
(d'après Dominique Rabaud-Gouillart et Christian Gouillart, anciens élèves de l'ENS, agrégés de lettres classiques)

Fermez le ban !

Elusen

@ Catherine JACOB | 04 mars 2018 à 11:56

Wikibeauf est anonyme, personne ne sait qui écrit et vous parlez d’une introduction, résumer des écrits à des introductions.

Qui valide les articles dans Wikibeauf ?
Quel est leur degré d’expertise ?
Quels sont leurs diplômes ?
Quelle est leur activité professionnelle ?

Des entreprises sont payées pour réécrire ou écrire des articles en faveur de leur clientèle.
Des partis politiques, des activistes sont en permanence sur Wikibeauf pour forcer la réécriture d’article dans un sens idéologique.

N’importe qui peut écrire, réécrire juste en cliquant sur un bouton. En moins de 30 secondes un article peut avoir changé.

Les références des articles de Wikibeauf sont des articles de presse, ce n’est donc pas une encyclopédie, mais un résumé de la presse, de journalistes.

Wikibeauf eux-mêmes disent qu’ils ne garantissent pas le contenu et que le contenu est très certainement faux, eux-mêmes l’écrivent dans leurs avertissements généraux.

Wikibeauf est sous statut juridique US, californien ; les articles en français ont été écrits en anglais puis traduits en français par, principalement, des Canadiens.

Le savoir, c’est le pouvoir.
Celui qui détient la référence à laquelle se connecte le monde entier peut convaincre de ses idées et orienter les lecteurs.

En entête un truc qui s’autoproclame, de manière anonyme : vous lisez un bon article ; et cela doit être pris au sérieux !
Comme un tueur en série qui s’affirme être innocent, puisqu’il le proclame, c’est donc vrai.

Il faut être soi-même expert pour, connaître le sujet, pour savoir si c’est ou non un bon article.

The Canadian Encyclopedia ne dit pas la vérité, mais donne les identités de ceux qui écrivent, nous pouvons également vérifier leurs formations et leurs fonctions.
Comme Universalis, Britannica, etc.
Ainsi, des personnes qui engagent leur probité, leur intégrité, leur honneur. Les articles sont relus par des comités éditoriaux constitués eux-mêmes de personnes qui connaissent le sujet.

Wikibeauf est financée par Goldman Sachs et d’autres institutions financières, par des milliardaires de la finance, du pétrole, de l’armement. Wikibeauf ne va donc pas chagriner ses donateurs.
https://annual.wikimedia.org/2017/donors.html

Wikibeauf :
Ici, l’extrême droite explique comment réécrire des articles, en faisant usage de plusieurs pseudonymes et de plusieurs adresses IP.
https://www.scribd.com/doc/276703679/Egalite-Reconciliation-Strategie-sur-Wikipedia

Les faux experts, anonyme, fausses identités, faux diplômes :
Le Plus, L'Express et le JDN victimes d'une intox à grande échelle
https://miniurl.be/r-1m14

Data Brokers, les entreprises paient pour manipuler sur Internet l’opinion des gens.
Vox Pop – Arte :
https://www.youtube.com/watch?v=m-MPtv06M7I

De plus la question n’a jamais été l’Acadie ! Mais le fait que vous n’ayez apporté aucune preuve que la langue française est une langue latine.
Vous répondez à côté du truc et vous êtes satisfaite de vous-même.

Elusen

@ Noblejoué | 04 mars 2018 à 05:08
« […] ou du croissant, enfin, vous voyez, inspire à des gens de commettre des attentats en Occident en plus que des hostilités en terre d'islam entre sunnites et chiites. »

1° le terrorisme est une invention française (Occident). Le Régime de la Terreur.

2° les bombes sont des inventions occidentales.

3° les Kamikazes, c’est japonais (Asie).

En partant de ces trois choses, il est difficile d’affirmer que c’est un courant du monothéisme qui inspire quoi que ce soit ; et non une religion, car les trois courants sont la même religion du fait qu’ils prient le même Dieu.
Même Dieu, cela ne peut faire trois religions différentes, mais des courants différents.

Dans le Coran, nulle part il est fait mention de la terreur, du terrorisme, de bombes, de kamikaze.
Ainsi, cela ne peut pas être un courant qui inspire, mais autre chose.

Vous êtes uniquement obnubilé par le courant musulman parce que les médias en parlent à rallonge, mais des actes de terrorisme attribués aux chrétiens et à d’autres, il y en a à la pelle.

La statistique du FBI, pour les USA, n’attribue que 1% des actes de terrorisme, sur le sol des USA, sur ces dix dernières années, au courant dit musulman.

Si vous vivez dans les médias, c’est là l’erreur que vous faites.

Dans cette partie de l’Asie, le Moyen-Orient, saviez-vous que vous êtes obligés par le droit d’avoir une religion ?
Et Israël en fait partie.

À la naissance, le droit de tous ces pays vous impose d’inscrire l’enfant sur un registre religieux et de l’affilier à un courant.
Sur l’acte de naissance est inscrit : chrétien maronite, musulman chiite, juif, etc.
Il est interdit dans certains de ces pays de changer de courant, de le renier sous peine de mort.
Il est interdit d’épouser une personne qui n’est pas du même courant. Pour Israël, les juifs qui veulent épouser une chrétienne, une musulmane, se marient à l’étranger.

Pour divorcer, cela se fait nécessairement devant un tribunal religieux, pour tous ces pays.
Le problème n’est donc pas la religion, mais la sécularisation des États, la laïcité.

Et le véritable ennemi, c’est l’Arabie Saoudite et ses alliés du Moyen-Orient.
Toutes les théories prononcées par le DAESH (‘le’ car c’est un sigle, comme FBI, CIA), le GIA, le FIS, Al-Qaïda, ce n’est pas le Coran, mais l’Arabie Saoudite.

En France, le F-Haine, dans certains quartiers très pauvres distribue de la nourriture, dégote des petits boulots aux gens et bien l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et autres pays du Moyen-Orient font la même chose et jusqu’à preuve du contraire : l’on ne mord pas la main qui nous nourrit.

Voilà ce que dit un ambassadeur canadien au Moyen-Orient ; son propos est au bout de 34 minutes et 48 secondes, il faut donc faire avancer le curseur et écouter les 10 minutes.
https://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7319918

Noblejoué

@ Tomas
"Pas drôle et trop facile. Il ne s'agit pas d'accueillir les nouveaux venus dans nos domiciles mais d'accepter l'inéluctable fait qu'ils seront bientôt toujours plus nombreux dans nos rues, dans nos immeubles, dans nos campagnes même."

Mais vous êtes dans un autre pays, non ? Si ça tourne mal chez nous, vous pourrez y rester tranquille, voire disserter qu'on l'a bien mérité, pas assez accueillant quand vous n'étiez pas là pour faire ce que vous dites aux autres, accueillir.
J'adore ceux qui veulent faire faire leur morale aux autres, la sous-traiter, en somme. Mais que nous payez-vous pour cela ? Faute de récompense, il y a une punition, si on ne veut pas, on veut d'un monde raciste, fasciste, et on délire...

Comportement, arguments, je ne vois que facilité.

Certes, il est facile de dire d'adopter un migrant mais le pas-là qui dit d’accueillir, c'est pire. Et puis il y a l'idée que les migrants ne vont peut-être pas accepter d'être à la rue.
"Nos campagnes", vous avez entendu parler des mouvements des sans-terre, dans le tiers monde, c'est sûr que les terres vides ne vont pas attirer le trop-plein, exit les paysans restant. Vous croyez que des groupes ne s'empareront pas d'immeubles ? On parle déjà de gens qui ont perdu leur bien pas plus loin que sur ce fil de discussion. Vous croyez qu'il restera un atome de protection sociale avec cette concurrence ? Que les femmes conserveront leur liberté avec ces empêcheurs de se mettre en jupe et autres vaillants Don Juan de Cologne ?

Vous parlez de pressions à la frontière et négligez une pression bien plus forte et destructrice de notre monde à l'intérieur.
Vous ne comprenez pas les rapports de force, donc la politique.

La France ne s'apprête pas au carnaval de Rio, avec nos hôtes indésirés, mais à ce que j'ai dit, comme, évidemment, à la fin de la démocratie.
Car elle va avec la notion d'individu, que l'on ne voit pas dans l’obscurantisme religieux, sexuel, scientifique, et je dois en oublier. Il y a aussi le fait que venus malgré nous, s'imposant à nous, ils n'ont pas de raison de ne pas poursuivre ce comportement envahissant.

"L'inéluctable"

Mais pour vous, Tomas, rien n'est inéluctable d'abord, je ne suis pas là.

Tout ce qui compte, c'est l'inéluctable, selon vous, donc enfoncer des portes ouvertes pour que ceux dont on ne veut pas nous plongent dans la régression.
Il y a des gens qui croient que le progrès va leur venir tout seul, deux guerres mondiales, deux totalitarismes ne leur ont pas suffi pour se purger de cette illusion. Alors que leur dire ? Peut-être :

Jamais deux sans trois.

Noblejoué

@ Catherine JACOB
"Honnêtement dit, la question d'un gouvernement mondial ne me passionne pas. Je ne peux donc pas vous aider."

Non est un très beau mot, il est signe de courage, fait gagner du temps et empêche d'espérer, merci !
Je pense contourner cet obstacle d'une manière que je ne peux pas dire ici. Eh, eh, si cela se passe comme il faut, après-coup, quand je n'en aurai plus besoin, un tas d'informations me tomberont dessus, c'est sûr !
Ironie.
Comment faire, je le sais. En serais-je capable, c'est autre chose, et d'ailleurs, je dois passer par une autre étape avant. J'en ai trop subi, je ne veux pas échouer. Pour ce qui est d'agir, je ne peux pas abandonner, de toute façon, tant qu'on a des idées, et quelqu'un qui inspire du courage comme ma confidente, qui me conseille, on a beau être un débris, on est emporté par le fleuve.

Sinon, tout peut toujours aller plus mal, c'est vrai, les ordinateurs faire des caprices, par exemple !

Tomas

@ Savonarole

Pas drôle et trop facile. Il ne s'agit pas d'accueillir les nouveaux venus dans nos domiciles mais d'accepter l'inéluctable fait qu'ils seront bientôt toujours plus nombreux dans nos rues, dans nos immeubles, dans nos campagnes même. Que cela plaise ou non. Moi je préférais le monde d'hier mais jamais celui-ci ne reviendra !

Giuseppe

@ caroff | 28 février 2018 à 23:39

Hé bé... La bétonnière tourne, mais ce n'est pas la mienne, de mon côté j'ai appuyé sur le bouton rouge, vous savez, celui qui commande l'arrêt d'urgence au tableau, hé bé...

Aliocha

@ Savonarole

Papy Mougeot du schmilblick, revenez quand vous aurez lu le lien joint.

Savonarole

@ Aliocha de 17:11

J'ai une solution pour vous et Tomas :

http://www.adopteunmigrant.org/

Je vais vous y inscrire tous les deux dès que je recevrai vos coordonnées, adresse et digicode de votre immeuble.

Catherine JACOB

@ Noblejoué | 04 mars 2018 à 12:44
"Quand j'ai tapé sur Universalis "gouvernement mondial", cela a bloqué Universalis, et d'ailleurs tout l'ordinateur[...]Donc, je vous demande votre aide."

Honnêtement dit, la question d'un gouvernement mondial ne me passionne pas. Je ne peux donc pas vous aider.
Moi aussi mon ordinateur a subi un grave clash, c'était au moment où je tentais de trouver des infos sur un éventuel code de déontologie des privés...!

Aliocha

Jezebelusen récidive, suivi évidemment par Noblejoué, à confondre le porteur et la lumière, l'enfant Jésus et les institutions cléricales qui, effectivement, ont enfermé la révélation dans l'exercice de leur domination, leur interdisant, victimes qu'ils sont de leur désir de vengeance, tout accès à la révélation sans laquelle leur orgueil d'omniscient n'est que balbutiement d'obscurs ignorants destinés à répéter sempiternellement les erreurs du passé.
Je montrerai donc l'exemple et, pardonnant avec constance leurs insultes et leur provocations infantiles, s'ils le veulent, leur offre de quoi échapper à la démence à laquelle leurs assertions invraisemblables les destinent :
www.theses.fr/2016PA080047.pdf

En leur souhaitant bonne lecture, j'ajoute dans ma grande bonté de quoi ouvrir leurs oreilles ensablées :
https://www.youtube.com/watch?v=ybGfjXqp-lA

Noblejoué

@ Catherine JACOB

Je vous fais plus confiance qu'à moi pour Wikipédia.

Quand j'ai tapé sur Universalis "gouvernement mondial", cela a bloqué Universalis, et d'ailleurs tout l'ordinateur, et mon informaticien m'a répondu au téléphone que oui, je pouvais l'éteindre, et mon Universalis maltraité par mon mauvais usage est reparti guilleret à la prochaine recherche.
Maintenant, je ne cherche que quand il est confirmé comme sur moteur de recherche qu'il y a bien quelque chose derrière ma demande.

Je ne vais pas prendre le moindre risque sur un sujet aussi décisif que le gouvernement mondial, et donc, au lieu de prendre ou pas Wikipédia ou de chercher ailleurs où il y a pas mal d'informations complotistes, je vous demande votre aide.
Je crois peu aux complots (mais si vous avez la preuve d'un complot, pourquoi pas...), la question principale, c'est pourquoi des gens ne voient pas la dictature perpétuelle que pourrait être un gouvernement mondial ou passent au-dessus d'un risque abominable.

* Tout pouvoir à intérieur pour le faire, aucun pour le déraciner dehors puisqu'il n'y a plus de dehors.
Ce fait brut devrait suffire mais les gens veulent de l'habillage. Du contexte, pinaillent sur des détails... Et il y a une autre raison que je ne peux pas dire.

Donc, je vous demande votre aide.

Catherine JACOB

@ Elusen | 03 mars 2018 à 20:29 – Suite, désolée pour la longueur mais les outrances de ce contributeur ne peuvent pas rester sans réponse documentée

Or donc, à propos de « The Canadian Encyclopedia :
– Acadie, article de Marc Johnson
https://encyclopediecanadienne.ca/fr/article/acadie/
– La guerre civile d’Acadie, article de James H. Marsh
https://encyclopediecanadienne.ca/fr/article/la-guerre-civile-en-acadie/ »

L’introduction du premier article ci-dessus ne contredit en rien les extraits cités de Wikipédia
Il est simplement précisé : « Issue de la colonisation française du XVIIe » quand j’ai repris la date de 1604 comme celle de la la fondation historique d’une colonie française.
Il est encore indiqué « En 1524, Verrazzano effectue son premier voyage dans le Nouveau Monde et nomme « Arcadie » la région côtière s'étendant près du Delaware».
Quand je n’ai en rien épilogué sur l’origine du toponyme « Arcadie » et simplement indiqué « l’Acadie française explorée par un premier Français, Jacques Cartier, en 1534 ». En quoi le fait qu’un certain Verrazzano navigateur et explorateur italien, né en 1485 en Toscane, mort en 1528 dans les Petites Antilles ait débarqué dans ladite région côtière quatre ans avant sa mort, peut-il contredire le fait qu’un premier Français y ait lui débarqué en 1534 ?? Il s’agit de Iacques Cartier ; 1491-1557, né et mort à Saint-Malo et commissionné à l’époque par François 1er.
Il est indiqué dans votre article que « L'Acadie est un pays dans son sens premier, à savoir un territoire historiquement et toujours habité » contredit il le fait que « La plus grande et la plus importante tribu indienne des Provinces maritimes du Canada (Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick et île du Prince-Édouard) » est la tribu des MICMAC, tribu belliqueuse constamment alliée des Français contre les Anglais.
Alors, effectivement il y a une différence entre cette affirmation de Wikipédia que j’ai reprise : « Arrivés là il y a plus de dix mille ans, en provenance de l’Ouest par le détroit de Bering qui représente actuellement quatre-vingt-trois kilomètres entre la Sibérie et l’Alaska. » et ce que dit l’Encyclopédie Universalis quant à la date de leur arrivée sur la bande côtière en question : « Leur dialecte algonkin, parlé encore par un tiers d'entre eux, est très différent de celui de leurs voisins ; c'est pourquoi on pense que les Micmac sont arrivés récemment dans cette région, un peu avant l'époque de la conquête. Historiquement, ce sont sûrement les Indiens que Jean Cabot rencontra en 1497 » mais ne contredit en rien le fait que j’ai dit « Leur langue vernaculaire est encore parlée en marge de l’anglais et du français par quelques groupes », affirmation que l’Encyclopédie U. précise même, en disant 1/3 d’entre eux. Fait qui se retrouve occulté par votre article qui dit pour sa part : « Ses traditions culturelles remontent à la colonisation et s'articulent autour des références à la langue française, à la religion catholique et à la vie rurale (agricole et maritime). »

En tête de l’article de Wikipédia en français relatif à l’Acadie, est indiqué Vous lisez un « bon article ».
Une critique digne de ce nom eut alors consisté à investiguer les références de chacun des articles. On observe que l’article de Marc Johnson que vous citez méconnaît la question, que l’Encyclopédie dit « On pense que » et les références de l’article de Wikipédia sur les Micmacs dont j’ai tiré la datation de leur arrivée sur le territoire canadien sont celles-ci :
Ouvrages :
• (en) Angela Robinson, Ta'n Teli-ktlamsitasit (Ways of Believing): Mi'kmaw Religion in Eskasoni, Nova Scotia, Pearson Canada, 2005, 158 p. (ISBN 978-0131770676).
• (en) Canadian Museum of Civilization, Mi'kmaq & Maliseet cultural ancestral material: national collections from the Canadian Museum of Civilization, Gatineau, Qc, Canadian Museum of Civilization, 2005, 258 p. (ISBN 0660191156)
• (en) Chandler E. Potter, The History of Manchester – formerly Derryfield, in New Hampshire, Salem, Higginson, 1856
• Chrétien Le Clercq, Nouvelle relation de la Gaspésie, qui contient les Mœurs et la Religion des Sauvages Gaspesiens Porte-Croix, Paris, Amable Auroy, 1691
• (en) Christine Webster, The Mi'kmaq, Calgary, Weigl Educational, 2008, 32 p. (ISBN 9781553883418)
• (en) L.F.S. Upton, Micmacs and Colonists: Indian-White Relations in the Maritimes 1713-1867, University of British Columbia Press, 1979 (ISBN 0-7748-0114-X).
• P. Castillon (S.J.), Relations des jésuites de la Nouvelle France, Librairie Mabre-Cramoisy, 1664 (lire en ligne [archive])
• Pacifique Valigny, Chroniques des plus anciennes Églises de l'Acadie: Bathurst, Pabos et Ristigouche, Rivière Saint-Jean et Memramcook, vol. XX, Montréal, L'Écho de Saint-François, 1944 (lire en ligne [archive]), p. 147
• (en) Robert Leavitt, Mi'kmaq of the east coast, Markham, Ont, Fitzhenry & Whiteside, 2000, 72 p. (ISBN 1550414690)
• (en) W. P. Kerr, Port-Royal Habitation: the story of the French and Mi'kmaq at Port-Royal (1604-1613), Halifax, NS, Nimbus Pub, 2005, 106 p. (ISBN 1551095254)
Article scientifique
• (en) Peter Bakker, « The Mysterious Link Between Basque and Micmac Art », European Review of Native American Studies, vol. 5, no 1,‎ 1991, p. 21-24
Liens externes
• (en) Portail des Micmac [archive]
• (en) http://www.brasdorfirstnation.com [archive]
• (en) http://www.benoitfirstnation.ca [archive]
• (en) http://qalipu.ca [archive]
------------------
Tant l’article de Johnson que vous citez que l’article de l’Encyclopédie auquel on a gratuitement accès, ne développant pas la question de la langue de cette tribu qu’est celle des Micmacs, rien n’y vient contredire les affirmations de Wikipédia à ce sujet et qui sont : que leur langue « disposait d’une écriture spécifique qui était hiéroglyphique et gravée sur de l'écorce de bouleau ou du cuir jusqu’à ce qu’ils mettent au point il y a quelque deux cents ans, un alphabet. Ils appelaient ces hiéroglyphes, écriture de l’esturgeon du fait que son aspect général présentait des similitudes avec les traces laissées dans la vase du lit des cours d’eau par les esturgeons. » Ce qui ne s’invente pas et peut se vérifier au besoin. Quant à cette affirmation : « tout comme les étymons des sinogrammes présentaient des similitudes avec les traces des pattes des oiseaux », je l’ai tirée d’un savoir préexistant fondé sur les affirmations de divers auteurs tant en français qu’en anglais, qu’en japonais, qu’en chinois etc. qui indique qu’ils auraient été inventés par Cang Jie (chinois simplifié : 仓颉 ; chinois traditionnel : 倉頡 ; pinyin : Cāngjié), ministre de l’empereur de Chine (laquelle n’existait pas encore en tant que nation à cette époque, mais admettons), en 2750 av. J.-C. soit dit pour la date la plus ancienne alléguée sans véritablement de preuves, lequel Cang Jié aurait eu quatre yeux lui permettant de voir les secrets du ciel et de la terre ainsi que des pupilles doubles, ce qui est mentionné dans un ouvrage rédigé en -239 av. JC qui précise « Quand Cang Jie inventa les caractères, le Ciel fit pleuvoir du millet et les esprits mauvais pleurèrent dans la nuit. ». Quelle donc meilleure preuve… 😉

J’ai évoqué l’écriture des oiseaux en tant que traces de leurs pattes, mais depuis qu’un certain article sur le phénix apparemment beaucoup lu puisqu’il a été précisé à son auteur à son propos par le site de publication : y a été publié, on trouve désormais cette référence à une autre version sans plus ample précision : « Un jour, un phénix laissa tomber devant lui une motte de terre durcie portant l’empreinte d’un sabot, au moment où arrivait un chasseur, Cang Jie lui demanda s’il reconnaissait l’animal – question qui, quelque part, contenait déjà en elle-même la réponse–. « C’est un pixiu (貔貅 jap. HIKIU, genre de chimère qualifié d'animal cruel servant de signalétique à la marche d'un corps de troupe, doté de cornes mais pas de sabots, contrairement aux chevaux montés par les soldats et qui plus est sans graphie ancienne...!!) » répondit sans hésiter le chasseur. Ce fut pour Cang Jie une révélation – l’Occidental se souviendra alors de la pomme de Newton, qui aurait pensé qu’un phénix était dans l’arbre sinon un esprit à l’imagination fertile… –. Il observa chaque chose et conçut pour la désigner une marque immédiatement reconnaissable. L’Empereur jaune, éminemment satisfait, fit promulguer l’usage de son écriture dans tout le pays et lui fit élever un temple au bord de la rivière à l’emplacement de son lieu de travail. » ainsi qu’en allemand, cette explication relative à l’empreinte / trace que je répète depuis des décennies et qui a été moquée lorsque je l’avais évoquée à l’occasion d’un séminaire à Strasbourg du temps où Wikipédia n’existait pas : « Der Legende nach nutzte das chinesische Volk ursprünglich geknotete Schnüre für Aufzeichnungen, ähnlich wie Quipu (cordes à nœuds dont on retrouve également mention dans l’allégorie de la philosophie du Hortus Deliciarum d’Herrade de Landsberg réalisé entre 1159 et 1175), und als Cāngjié bemerkte, wie man Vögel und Tiere allgemein anhand ihrer Fußabdrücke repräsentieren konnte, verstand er, wie man mit geschriebenen Formen repräsentieren konnte, und entwickelte Zeichen ».
- publié sur un cloud dans le même dossier ouvert le 16/10/10 que ceci : et ceci : qui illustre l'arithmétique.
et la mienne propre avec des traces de pattes de mouche… ! Qui le contredirait qui connaît mon écriture… 😉
Toutefois, revenons à nos moutons :
l’Acadie, le français qui y est parlé etc. n’étaient cités que pour répondre à une question portant sur le temps nécessaire à une langue pour se déformer, s’éloigner de l’original, en prenant l’exemple INCONTESTABLE du français du XVIIe ayant évolué d’une part vers le français actuel parlé dans notre pays et d’autre part l’état de langue actuel du français parlé en Acadie en donnant quelques précisions quant à l’Acadie, mais précisions non nécessaires à la démonstration qui s’appuyait sur des extraits YouTube ! C’est tout.

Le reste des articles tant sur Wikipédia que sur l’Encyclopédie Universalis, que celui que vous citez, que la guerre civile en Acadie, les enjeux des conflits toujours d’actualité et la prolifération de la descendance de Charles de Saint-Étienne de La Tour n’ayant été en rien convoqués pour répondre à la question de Noblejoué et donc, dans ce contexte, je m’en balance !

Pour votre gouverne, j’ai aussi accès à une version papier de l’Encyclopédie mais bon, il faut avouer que les liens hypertextes sont plus commodes pour y faire référence sur un blog que le scan d’une page d’article.
, reste des volumes :

Catherine JACOB

@ Elusen | 03 mars 2018 à 20:29

Je ne me suis intéressée qu'à un élément partiel de votre commentaire et ce n'était pas la nature latine ou pas de la langue française.
Je constate que vous ignorez que nombre de débats portant sur une utilisation fiable et utile de Wikipédia ont déjà eu lieu ici même, comment, pourquoi recourir à cette encyclopédie de partage en ligne d'accès gratuit pour tous etc. ou pas, et qu'un énième débat sur le sujet n'apporterait rien que votre acrimonie et cette dénomination de wikibeauf.

Vous ignorez également que faire la critique des sources supposées à l'origine de l'information traitée n'est pas faire la critique de leur exposé. Autrement dit, vous ne savez pas lire. C’est évident et point n’est besoin de recourir à la documentation numérisée sur GALLICA pour le prouver, parcourir votre prose est largement suffisant à cet effet.

Wikipédia est fait pour des utilisateurs qui ont déjà une culture et sont capables de discernement dans l'information apportée, certains types d'articles sont plus fiables que d'autres, certains articles sont des copiés-collés d'articles déjà publiés ailleurs, ou des traductions intégrales ou encore résumées d'articles publiés dans d'autres langues et j'y ai même retrouvé certains de mes cours repris sans autorisation et quelque peu édulcorés, mais bon.

Si reprendre les avertissements de Wikipédia en les gratifiant d’un code couleur qui est celui des poisons violents peut vous faire plaisir c'est vous que ça regarde mais n'attendez pas qu'on vous en sache spécialement gré ni qu'on les considère comme une véritable lecture de commentaires portant sur d’autres thématiques que la fiabilité de Wikipédia, donnant simplement accès par des liens hypertextes à des articles en ligne en rapport dont tout un chacun est libre de faire son miel ou pas et qui représente une simple indication de l'intérêt à poursuivre via d'autres sources au besoin le fil rouge qui s'y déroule.

Pour le surplus copié-collé ci-dessous, je vous fais grâce de vos affirmations ordurières et gratuites qui portent davantage témoignage de votre culture que de la mienne et qui de surcroît dénote d'une parfaite ignorance de mon panel de références et par voie de conséquence de mes contributions aux discussions et autres échanges qui ont lieu ici même.

« Cela indique clairement que vous n’avez que peu de connaissance et que vous vous contentez de lancer une recherche au petit bonheur la chance sur Wikibeauf.
Car si vous aviez des connaissances, elles seraient sourcées sur d’authentiques écrits, des livres, l'INSEE, la Cour des comptes, Gallica, etc.
Dans un débat face à face avec une personne, sans Wikibeauf, vous ne pourriez strictement rien argumenter, ainsi accuser les autres d’être médiocres alors que vous faites appel à une source pour attardés, manipulée par des sociétés spécialisées en désinformation, par des groupes politiques 100% anonymes, dont un article peut changer en moins de 30 secondes, vous finissez par avoir la décence de Weinstein. »

Ouf ! ça y est ? vous avez déchargé ? Vous pouvez donc souffler un peu, ça vous fera du bien.

Noblejoué

@ Elusen

D'abord, merci pour vos informations sur les langues !

D'accord, il faudrait que je fixe mon vocabulaire sur Islam et musulman, le problème est que ces deux réalités ne m’intéressant pas plus l'une que l'autre, je renâcle un peu. Mais bon, je vais me servir d'Universalis pour le faire... Je dois dire que jusqu'à présent je n'ai cherché que ce qui me plaisait : paranoïa, Tolkien, Mishima (curieux que l'auteur trouve trop dur "Le Marin rejeté par la mer"...).

Bref, mais ce que je veux dire, c'est que la troisième religion monothéiste, ou du croissant, enfin, vous voyez, inspire à des gens de commettre des attentats en Occident en plus que des hostilités en terre d'islam entre sunnites et chiites. Et que si je n'ai pas apprécié les manifestations contre le mariage pour tous, j'aime encore moins le grignotage continu de la laïcité par les mêmes, à l'école contestation de la Shoah et de l'Evolution, par exemple, attaque contre des faits scientifiques.
Ce qui pousse le plus à la violence et à la remise en question de la laïcité ne serait-il pas le plus dangereux ?

PS : Entre vous et ma confidente, qui ne parle guère de sa vie mais qui m'a dit à l'occasion de notre vision d'un film avoir vécu enfant dans je ne sais plus quelle ville d'Algérie, "la blanche", et me semble pied-noir, je sens qu'il va bien falloir que je me documente sur l'Algérie, l'Islam, les musulmans, l'époque coloniale, toutes choses qui me répugnent... Mais à un moment où la question de la trifonctionnalité me passionnait, j'ai bien lu les Lois de Manou, alors !

@ Catherine JACOB @ Elusen

Vous avez tous deux une immense culture, merci d'en faire bénéficier les autres. Dommage, mais peut-être inévitable, que chacun de vous remette en cause ce qu'écrit l'autre voire l'autre lui-même, taxé d'incompétence : la culture produit du dissensus et non du consensus. Les faits, les méthodes, les interprétations ne peuvent que différer... Et les divergences de vue mènent vite à la dispute, toute l'Histoire des sciences en atteste.

Elusen

@ Noblejoué | 03 mars 2018 à 05:30
« Mais il faut bien admettre que le pire danger est musulman, aujourd'hui. »

‘Admettre’, c’est donc une injonction et non une discussion !

Tous les Israéliens sont des Asiatiques, mais tous les Asiatiques ne sont pas Israéliens ; ainsi quelle distinction faites-vous entre musulman et islam, étant donné que ce n’est pas la même chose ?

‘Danger’ quel est votre point de référence, veuillez définir ce mot accolé à musulman ?

Elusen

@ Catherine JACOB | 02 mars 2018 à 22:47

Vous n’avez rien contredit du tout, vous n'avez pas apporté la preuve que la langue française était une langue latine.
Vous avez seulement expliqué ce que voulait dire la croix chrétienne devant une langue.

D’ailleurs auriez-vous la capacité à contredire qui que ce soit, la preuve étant vos références : Wikibeauf.
Cela indique clairement que vous n’avez que peu de connaissance et que vous vous contentez de lancer une recherche au petit bonheur la chance sur Wikibeauf.
Car si vous aviez des connaissances, elles seraient sourcées sur d’authentiques écrits, des livres, l'INSEE, la Cour des comptes, Gallica, etc.

Dans un débat face à face avec une personne, sans Wikibeauf, vous ne pourriez strictement rien argumenter, ainsi accuser les autres d’être médiocres alors que vous faites appel à une source pour attardés, manipulée par des sociétés spécialisées en désinformation, par des groupes politiques 100% anonymes, dont un article peut changer en moins de 30 secondes, vous finissez par avoir la décence de Weinstein.

The Canadian Encyclopedia :
– Acadie, article de Marc Johnson
https://encyclopediecanadienne.ca/fr/article/acadie/

– La guerre civile d’Acadie, article de James H. Marsh
https://encyclopediecanadienne.ca/fr/article/la-guerre-civile-en-acadie/

Catherine JACOB

@ Noblejoué | 03 mars 2018 à 14:36
"Donc, en tant qu'auteur vivant, je vous demande votre autorisation au cas où, de prendre de vos textes, avec votre nom, bien sûr. C'est très très improbable. Mais enfin, quelle que soit la réponse, cela me soulagerait de l'avoir."

Le cas échéant, reposez la question.

Noblejoué

@ Catherine JACOB

Merci.

Ah, une question sur quelque chose de bien improbable mais il faut que je la pose... Il serait bien surprenant que j'ai à vous citer, mais si cela était utile, l'autoriseriez-vous ? Avec votre nom bien sûr.

Cela me vient à l'esprit car ma confidente s'est inspirée d'un créateur mort pour sa peinture, et seule de son groupe, n'a pas commis de plagiat, ce que j'apprécie hautement, mais a cité son inspirateur.
C'est très soulageant pour moi, vu que je lui ai fait pas mal de recherches Internet et prêté des livres. Si je ne lui ai rien demandé, c'est d'elle-même qu'elle n'a pas commis un plagiat, sans doute par respect des créateurs. Et qui sait parce qu'elle sait que je n'aime pas la trahison, et que le plagiat m'en semble une.

Donc, en tant qu'auteur vivant, je vous demande votre autorisation au cas où, de prendre de vos textes, avec votre nom, bien sûr. C'est très très improbable. Mais enfin, quelle que soit la réponse, cela me soulagerait de l'avoir.
D'une part, les devinettes me fatiguent, d'autre part, j'aime mieux anticiper les événements plutôt que d'agir sous leur pression.
Comme vous savez, j'aime beaucoup vos connaissances et votre style, le gai savoir, donc, idée très improbable, de les citer.

Catherine JACOB

« Si vous aviez des idées sur ces questions... »

Avez-vous déjà entendu parler de l’Acadie française explorée par un premier Français, Jacques Cartier, en 1534 ? A cette époque, ce territoire était habité par les Micmacs, parfois appelés Mi'kmaq, arrivés là il y a plus de dix mille ans, en provenance de l’Ouest par le détroit de Béring qui représente actuellement quatre-vingt-trois kilomètres entre la Sibérie et l’Alaska. Leur langue vernaculaire est encore parlée en marge de l’anglais et du français par quelques groupes, et disposait d’une écriture spécifique qui était hiéroglyphique et gravée sur de l'écorce de bouleau ou du cuir jusqu’à ce qu’ils mettent au point il y a quelques deux cents ans, un alphabet. Ils appelaient ces hiéroglyphes, écriture de l’esturgeon du fait que son aspect général présentait des similitudes avec les traces laissées dans la vase du lit des cours d’eau par les esturgeons, tout comme les étymons des sinogrammes présentait des similitudes avec les traces des pattes des oiseaux et la mienne propre avec les traces de pattes de mouche… !

Ceci étant, nous sommes donc en 2018 soit grosso modo près de cinq siècles après la fondation historique d’une colonie française en 1604.

Vous connaissez l’état actuel de la langue française, vous pouvez écoutez ICI celui du français parlé actuellement en Acadie et vous faire votre propre idée. Je pense que cela répond à votre question qui est la suivante :

« S'il ne restait qu'une langue, combien de temps mettrait-elle à évoluer ? »

Vous pouvez comparer l'acadien avec la chiacque, soit l'anglo-français du Canada.

Noblejoué

@ Tomas

J'ai toujours différencié les Tunisiens des autres... Mais ce sont bien les seuls en démocratie.

Les Arabes ont inventé l'alcool et d'autres choses. ONT. Plus maintenant.

Arrêtez de faire crédit aux Arabes, surtout à une époque où on étouffe les Grecs avec leur dette, c'est ridicule !
Pour l'instant, seule la Tunisie vaut quelque chose.

Et plus tard ? Bof, on disait bien que la Chine, et c'est autre chose, la Chine, deviendrait une démocratie grâce au commerce.
Or non, elle est même un contre-modèle à la démocratie. Pourquoi dire que la Chine était, est mieux placée encore peut-être pour être notre amie et démocrate ?

La Chine n'est pas pleine de ressentiment envers l'Occident. Elle n'a pas oublié la guerre de l'opium, mais si elle en veut prioritairement à des gens, ce sont les Japonais, et elle fait ce qu'il faut pour progresser : elle imite. Cependant, savoir si elle imitera la démocratie est un autre problème. Pour l'instant, c'est Guizot, enrichissez-vous.

Si la Chine, mieux placée que les pays arabes, peu de ressentiment, peu de monothéisme, en cela elle ressemble à l'Inde démocratique, n'est pas une démocratie, pourquoi voulez-vous que les Arabes le soient ?

Je ne lis pas Zemmour. Mais quand j'ai vu qu'on a essayé de dissimuler ce qui s'est passé à Cologne, quand j'ai vu que la France ne frappe pas assez ses ennemis, n'abandonne pas les traîtres à la mort que les gens qu'ils ont frappé avaient prévue pour eux, j'y vois deux indices très importants de soumission.
Et je les mets en regard de ce que vous dites, tout va bien, la France s'est sortie de Vichy.
Non. La France a été délivrée par les Alliés... Vous allez me sortir quelques résistants, mais qu'importe ? La vérité, c'est que sans les Américains et quelques autres, face au nazisme et au communisme, nous nous sommes soumis ou l'aurions fait.

Il est donc logique que je pense qu'un pays de soumis, quand je le vois tous les jours abdiquer ceci ou cela, sur ses frontières, sur un regroupement familial élargi, pays passoire, pays qui ne châtie pas assez ses agresseurs, notamment ses traîtres, est un pays en train de se soumettre. Pays qui fait plus de concessions à ses ennemis qu'à ses amis ! Trump est vraiment providentiel, nous le critiquons davantage que nos ennemis.
Complaisants avec l'ennemi, se délectant des fautes de l'ami, il ne manquait plus que ça, nous nous isolons face à la menace.

Quant à l'Europe, son manque de solidarité avec les Grecs et le départ des Anglais l'affaiblissent à un point très important. Ce sont les Allemands qui mènent la barque ! Qu'ils ouvrent leurs frontières est une chose, qu'ils veuillent contraindre les autres à en faire autant, une autre. Les Allemands sont une catastrophe, quand ils ne sont pas le loup nazi, ils font entrer le loup musulman dans la bergerie. Le plus puissant est le plus irresponsable.

Vous êtes un croyant :
- Une démocratie dans le monde arabe égale démocratisation du monde arabe.
- Intégration par la consommation en Occident égale intégration par la consommation chez des Arabes. Pour l'instant, on n'en a rien vu, mais la foi, c'est croire sans voir, non ?
- La France a surmonté des obstacles. Non. On l'a fait à notre place, Débarquement, plan Marshall, OTAN... Mais il n'est pas dit que les Américains passeront leur vie à nous sortir de nos pièges, en plus pour que nous osions prendre ceux dont la sagesse supérieure les maintient libres, de haut, et surtout quand c'est les Pacifique qui compte, aujourd'hui.

Je ne cherche même pas ce à quoi vous CROYIEZ encore. Je vous parle de ce que je VOIS, Tomas le mal nommé.

@ Elusen

Ce n'est pas à moi qu'on va apprendre la nocivité du monothéisme... Mais il faut bien admettre que le pire danger est musulman, aujourd'hui.
Au cas où Dieu et diable existeraient, je n'ai confiance en personne. Je ne vois que ce qui en résulte, nous souffrons et nous mourrons.

Et tout ce qui compte est de faire tous ses efforts pour sortir d'un tel bourbier.

@ Elusen @ Catherine JACOB

Débat très intéressant sur la langue.

Une question hypothétique : s'il y avait un gouvernement mondial tyrannique qui interdise toutes les langues sauf une, en se basant sur les moyens coercitifs actuels, combien de temps mettrait-il à faire disparaître les autres langues ?

S'il ne restait qu'une langue, combien de temps mettrait-elle à évoluer ? Cela peut-il en partie dépendre de la langue en question ?
S'il en existe une, quelle serait la langue exprimant le moins l'idée de liberté, qui pourrait être choisie ?

Si vous aviez des idées sur ces questions...

Tomas

@ Noblejoué
"Ce qui compte, c'est que les arabo-musulmans menacent la démocratie, les femmes, la science..."

Bon là c'est du Zemmour dans toute sa splendeur, on généralise sans aucun argument à l'appui. Arrêtez de regarder Pascal Praud et les Grandes Gueules et revenez aux lectures plus sérieuses dont vous nous gratifiez. Les Arabes se mettent à la démocratie (voyez la Tunisie qui n'est pas loin du but, même si c'est difficile, mais il nous a fallu du temps aussi), faites confiance aux femmes arabes pour se libérer des carcans patriarcaux qui ont si longtemps étouffé les nôtres, et souvenez-vous que ce sont les Arabes qui ont inventé l'alcool !

Et puis ce n'est pas d'un monde arabe qui a globalement achevé sa transition démographique que viendront les nouveaux venus, mais plutôt d'Afrique noire, laquelle n'est pas seulement musulmane.

Soyez accueillants avec les nouveaux venus tout en leur rappelant leurs devoirs lorsqu'ils ne respectent pas la loi et nos règles élémentaires de savoir-vivre et tout se passera bien !

Elusen

@ Tomas | 02 mars 2018 à 19:33
@ Noblejoué | 02 mars 2018 à 22:05

Alors, quelques petites choses, car il est important que vous sachiez au minimum de quoi vous parlez.

Originellement, dans le royaume Frekkrs, les mots employés pour désigner la religion, dont vous parlez, étaient : Sarrazin, Ismaélisme, puis Musulmanisme, Mahométan, Mahométanisme, Mahométisme.

Le mot : Islam entre tardivement dans la langue françoise ou française.
Il est officialisé dans :
Bibliothèque orientale ou dictionnaire universel - de Barthélemy d'Herbelot de Molainville - 1697 publié avec privilège du Roy.
On le trouve sur le site d’accès aux documents numérisés de la Bibliothèque Nationale de France : Gallica.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k82422h/f532.item

Islam, c’est un pays, ce qui tombe de sens, puisqu’elle est gouvernée par un calife et que toutes les bases juridiques sont :
- Coran
- Hadiths
- Sunna (tradition, un mot qui renferme n’importe quoi, la tradition cela peut être d’exterminer les Maoris, les protestants, etc. C’est un mot complément aléatoire, sa définition naît au gré des humeurs)
- le tout produit de la jurisprudence que l’on appelle charia.

Le Coran est fondé sur la Torah, dit en grec Pentateuque, c’est une large partie de la Bible, et sur les Évangiles. Jésus est le seul prophète d’ordre divin, au-dessus de Muhammad - et non Mahomet. Dans la prononciation arabe, c’est nous qui entendons : Mahomet donc nous l’avons mal traduit.

Le fondement du monothéisme masculin moyen-oriental (juif, chrétien musulman) est la Genèse. Elle se base sur l’interdiction du savoir et de la connaissance. L’arbre de la connaissance, le fruit interdit, le fruit de la connaissance.
Dieu a interdit la connaissance :

  • - Vous ne mangerez pas de ce fruit-là.
    - Heureux les simples d’esprit, dit-il.
    - Je suis un Dieu jaloux.
    - Je punirai la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants...
Il génétiste la responsabilité, c’est donc un raciste.

Le Diable, qui en réalité veut dire : Accusateur, se dénomme Lucifer.
Constitué de deux mots : lumière et porteur, celui qui apporte la lumière, celui qui apporte le savoir, la connaissance.

Ainsi nous avons un Dieu (qui serait le bien) qui interdit la connaissance et Lucifer qui l’apporte à l’humanité et qui serait le mal.

Fatalement, dès le départ, ce monothéisme va poser problème et renferme en lui la haine.
Sans compter que ce Dieu prône l’esclavage, le génocide, la pédophilie, le meurtre, les massacres.

Les gens prient un Dieu qui dès le départ prône cela.
Comment voulez-vous que les juifs, les chrétiens, les musulmans apportent le bien à l’humanité ?
C’est comme si vous espériez qu’il sorte quelque chose de bien du nazisme. C’est absurde !

Il est dit que le Diable, le porteur de lumière, celui qui apporte la connaissance, Lucifer, aurait tenté un coup d’État contre Dieu, qui vous dit que le Mal n’a pas gagné et que celui que vous priez ne serait point le Diable et que Dieu a perdu ?

Qui vous dit que le mal ce n'était pas Yahvé et que Lucifer est le bien et que Yahvé l'obscurantiste a réussi à renverser Lucifer, celui qui apporte la connaissance.

Après tout, l’histoire est écrite par les vainqueurs.

Catherine JACOB

@ Elusen | 02 mars 2018 à 11:24
"Je ne suis pas propriétaire du tableau des éditions Le Robert !"

J'imagine, mais vous vous y référez comme preuve de votre argumentaire.

"Ça c’est le CNRS et l’Université d’Orsay et ils indiquent que le francique est toujours parlé en France, en jaune sur la carte, en haut sur la droite.
https://atlas.limsi.fr/"

Est-ce que j'ai dit autre chose que ceci qui contredit le tableau du Robert auquel vous vous référiez ?

Je me rends compte que vous êtes finalement quelqu'un d'assez médiocre, mais cela ne m'empêchera pas de vous contredire quand vous répandrez à nouveau de fausses rumeurs !

Noblejoué

@ Tomas
"Je ne crois pas au caractère maléfique par essence de l'Islam"

Suis-je un philosophe médiéval ? Ce qui compte, c'est que les arabo-musulmans menacent la démocratie, les femmes, la science... En fait, je ne sais pas sur quoi ils ne projettent pas leur ombre, pour tout dire.

Or la question n'est pas du nombre de victimes, mais du nombre nécessaire pour faire plier la France et l'Europe.
Très peu suffit. Nous avons plié face à deux totalitarismes, c'est un réflexe de le faire face à toute menace.

Vous-même : on peut empêcher des gens de venir, accueillons-les... Est-ce que je parle dans le vide ? Si vous cédez face aux gens, ils n'écouteront jamais vos beaux discours, ne respecteront jamais vos lois, rien.
Parce que céder face à ceux qui cèdent face aux faibles, est absurde.

Rapport de force ! Vous faites confiance :
- Aux musulmans.
- A notre courage
- A la continuité et divine efficacité de la société de consommation
- Que les Américains ne nous abandonneront pas.

Vous vous (peu importe), vous NOUS mettez à la merci des autres. Or celui qui l'est a déjà perdu.

Mary Preud'homme

@ Zonzon | 23 février 2018 à 07:56

Merci.

Tomas

@ Noblejoué

Là merci, je peux répondre sans y passer une heure. Je ne suis pas pour que des gens douteux s'installent en France, mais la chose est inévitable, de même que des gens douteux naîtront parmi les "Français de souche", comme on dit. Je dis juste que vu la démographie de l'Afrique, sa pauvreté et sa proximité avec notre continent, et les besoins de main-d'oeuvre que connaîtra celui-ci, l'arrivée de populations d'ailleurs est inévitable.

Les gens douteux, comme vous dites, n'y seront sans doute pas plus majoritaires que chez nous, je ne crois pas au caractère maléfique par essence de l'Islam, pas plus qu'à celui de la Chrétienté ou des religions polythéistes, pas plus pacifistes que les monothéistes au passage.

Il ne faut pas se laisser effrayer par quelques attentats qui tout sanglants qu'ils soient sont des peccadilles par rapport aux violences subies par notre continent au XXe siècle. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Michel Serres.

@ Elusen

Avant de lire les linguistes, je conseillerai d'apprendre les langues ! Votre tableau recense 10 000 mots sur 60 000, il n'y a pas de latin car il ne concerne que les mots d'origine étrangère, les 50 000 restants viennent du latin je suppose.
L'italien, si proche du français, c'est selon vous une langue latine (ou romane ?) ?

Catherine JACOB

En complément à Catherine JACOB | 02 mars 2018 à 09:34

Indépendamment du thème principal de la chanson de Brel de 1967 intitulée « Les Vieux amants », on peut imaginer cette variation de la formule expressive : « De l'aube claire jusqu’à la fin du jour» qui s’y trouve chantée :
« De l'aube claire – blanc– jusqu'à la fin du jour – bleu – », le Couarail de deux haltata, ou bien les vaticinations des amis de toujours qui du fond de leur fauteuil affrontés refont le monde comme dans cette image « Am Kamin» : qui me vient de mon grand-père paternel m’évoquent une atmosphère de paix profonde toujours d’actualité même si « complètement ringarde», car loin de tous les intégrismes outranciers et autres radicalisations de tout bord.
Ce serait pourtant tellement simple de s’en contenter.

Elusen

@ Catherine JACOB | 02 mars 2018 à 09:34

Wikibeauf, c’est votre source ! Allez vous cacher !
Quand quelqu’un me sort Wikibeauf, il perd toute crédibilité, c’est comme avoir pour témoin de moralité Eric Zemmour.

Ça c’est le CNRS et l’Université d’Orsay et ils indiquent que le francique est toujours parlé en France, en jaune sur la carte, en haut sur la droite.
https://atlas.limsi.fr/

De plus je ne suis pas propriétaire du tableau des éditions Le Robert !

Catherine JACOB

@ Elusen | 02 mars 2018 à 01:35

Il manque à votre tableau d'indiquer depuis quand les langues citées sont intégrées à la langue officielle de notre pays. Par ex. pour le francique, qui n'en déplaise au Robert n'est pas une langue morte puisque c'est la langue officielle ou nationale du Luxembourg, notamment et la langue maternelle de ma famille paternelle, soit dit au passage.

L'état de langue qui n'est plus parlé c'est le vieux bas-francique. La langue ce Charlemagne était le francique oriental qui dispose encore de traces anciennes remontant au VIIIe siècle.
À cette même époque, est introduit au Japon le Kimono (de mono: chose, ki : portée; soit : un type de vêtement) emprunté à une dynastie chinoise, et s’y est développé au XIVe siècle, selon des codes précis. Ce même mot désignant le vêtement ayant fixé ses codes au Japon depuis le XVIe est entré dans le vocabulaire courant des langues occidentales, au XIXe.

Et si le mot est entré dans ces langues, la chose qu'il désigne n'est cependant pas entrée dans l'usage courant des locuteurs desdites langues et est resté l'apanage de la garde-robe des Japonais.

En revanche, le mot
1. "bande" < *binda « lien »; cf. allemand binden « lier, engager », par ex. donc bande à scratch ou encore ces couleurs que sont
2. "le blanc" < *blank « clair, brillant » et
3. "le bleu" < *bláwu (cf. forme féminine en ancien français blève) < *blao ; cf. l'allemand blau», ces ustensiles toujours usités que sont
4. le "canif" < *knif « couteau » (cf. vieux norrois knífr, anglo-saxon cnif, anglais knife – entré en japonais avec l’armée américaine – , danois kniv, suédois moderne knif, suédois contemporain kniv) et
5. le "crampon" < *krampo « crochet »,
6. le "fauteuil" < *faldistôl ; cf. l'allemand falten « plier » et Stuhl « chaise » qui autorise le foot en chambre, etc. etc. tous ces mots appartiennent au vocabulaire courant depuis les Francs qui ont débuté leurs incursions dans l'Empire romain en 254 ap. J.-C. et dont la langue, le vieux bas francique, dont lesdits mots sont issus se perpétue pour l'essentiel dans le néerlandais.

Quant à l'apport lexical des langues gauloises en français, lequel apport est antérieur à la conquête romaine, il touche au corps et à l'identité comme par 1. gobbo, genu (breton : « genoù », latin idem, utilisé pour désigner « genou » par la suite), et
2. manto ou manti (signifiant aussi « mâchoire » ou « mandibule ») ,
3. dallo (cf. breton dall) et exsops mot à mot « sans yeux » pouvait signifier « aveugle »
Il touche également aux noms d’animaux ou d’oiseaux
1. alauda et coredallus signifiaient « alouette »,
2. bo, bou ou oxso pouvait désigner « un bœuf » ou « une vache »,
3. volco et singi pouvait être « le faucon »,
4. baidos, eburo et turcos « le sanglier »,
et enfin, le doux nom qu’est celui de l’ami rendu par ama, amma, ammi ou amino et caru, caro ou caranto.
Il faut également savoir que la langue latine elle-même a emprunté à date ancienne au gaulois, par ex. le mot "vates" qui a donné "vaticination" en français, autrement dit une habitude perpétuée notamment par nos politiques...!!

Il faut donc comparer ce qui est comparable et avoir la bonne foi de reconnaître que le fauteuil, le mot et la chose, est plus utile à notre quotidien que le kimono et porte davantage trace linguistique patrimoniale.

Noblejoué

@ Tomas

Il est un peu facile de dire qu'on pourrait réfuter mais de ne pas le faire... Savez-vous que vous me donnez encore un argument ?
Car si vous êtes pour que des gens douteux s'installent chez nous, mais que vous ne pouvez pas consacrer une soirée à en démontrer l'innocuité, aurez-vous l'esprit de suite de vous occuper des problèmes qu'ils posent, installés en France...

...où d'ailleurs vous ne résidez pas actuellement ?

Je ne tire peut-être pas dans les coins, mais je suis du moins capable d'un raisonnement à plus forte raison.
Et j'aime bien l'esprit de suite, dans la discussion, et surtout d'assumer les conséquences de ses actes.
C'est trop personnel, mais enfin, combien de fois ai-je vu des gens ne pas assumer leurs paroles et leurs actes, expression d'ailleurs douteuse, vu que certaines paroles sont des actes ?

Moquez-vous donc, mais suis-je si moquable ? Et en passant, le fusil à tirer dans les coins existe vraiment :

https://www.rtbf.be/info/dossier/chroniques/detail_le-fusil-a-tirer-dans-les-coins-paul-hermant?id=5022493

Ne regrettez pas votre réponse, j'aurais interprété pareillement un silence, et je vous dois d'avoir cherché si un fusil tirant dans les coins pouvait, d’aventure, exister : oui.

Elusen

@ Tomas | 01 mars 2018 à 22:20
« Le français est une langue latine »

Dès lors l’arabe, le celte, le germanique seraient des langues latines !
Pourquoi cette obsession à vouloir qualifier la langue française de latine ?

Vous affirmez qu’il faut lire des linguistes, et je vous indique que les linguistes ne sont pas comme vous dans l’affirmatif quant à latine, et vous revenez pour continuer à affirmer, malgré votre recommandation d’aller lire des linguistes, ainsi s’ils ne vous donnent pas raison, vous faites comme si de rien n’était.

L’Académie française affirme : langue romane.
Non le français n’est pas une langue latine, c’est une combinaison de plusieurs langues.

Les éditions, Le Robert, ont fait un tableau sur 60 000 mots d’aujourd’hui dans la langue française, que les gens utilisent tous les jours, pas de latin.
https://miniurl.be/r-1lwb

Ce ne sont que les éditions Le Robert, ce n’est donc pas une vérité absolue, je vous l’accorde, c'est un truc de 2010, mais en 2010 voilà :

Cela devient difficile mordicus d’affirmer que c’est une langue latine. C’est surtout un patchwork !

Tomas

@ hameau dans les nuages

Je ne savais pas que l'UNEF était au pouvoir, vous me l'apprenez, merci. Je doute sinon que la politique d'enfermement d'Israël conduise ce pays ailleurs qu'à la catastrophe, je vous conseille à cet égard la lecture de "Les emmurés" de Sylvain Cypel. Quant aux barrières des pays de l'Est, elles ne leur serviront pas à grand-chose bien longtemps, d'autant qu'eux aussi vont bientôt avoir besoin d'immigrés pour faire tourner leurs usines et leurs chantiers, comme nous pour payer nos retraites.

Enfin plaignez-vous, j'attends toujours votre solution au problème, si c'en est un !

@ Elusen

Le français est une langue latine (ou romane si vous préférez pinailler), avec un substrat celtique (auquel nous devons quelques mots, notre accent si particulier pour les langues latines et quelques joyeusetés comme la liaison) et un superstrat germanique qui nous a essentiellement laissé le vocabulaire de la guerre et des passions extrêmes.
Toutes les langues européennes (sauf le basque, là on ne sait pas) sont rattachées à une famille, mais ont été influencées par d'autres langues : ainsi l'anglais, langue germanique, compte 70% de mots latins ou français, et le vocabulaire du hongrois, langue finno-ougrienne, compte une majorité de mots slaves.

@ Noblejoué

Excusez-moi de ne pas vous réfuter mais face à votre mitrailleuse Hotchkiss qui tire dans tous les coins je n'ai qu'un colt à six coups, je ne vais pas y passer ma soirée !

Elusen

@ hameau dans les nuages | 01 mars 2018 à 08:58
« Il suffit de voir la composition de ceux qui arrivent, leur sexe, leur âge... »

Ainsi cela serait le sexe et l’âge qui indiqueraient ce que des personnes fuient ou non ?!
Si un nourrisson ne fuit pas, c’est qu’il n’est pas en danger ! Bravo !

Les ravages de l’alcoolisme, c’est quand même affreux !
Je rappelle cette étude des universités de l’Arkansas, du Kansas et du Wisconsin, plus on boit de l’alcool, plus on vote à droite, voire extrême droite.

Low-Effort Thought Promotes Political Conservatism
http://journals.sagepub.com/doi/10.1177/0146167212439213

caroff

@ Giuseppe 12h51
"Le dosage n'est toujours pas au point. Hé bé, il a tout ce petit mais il lui manque l'essentiel, le bon sens."

Lu et approuvé !!

Giuseppe

@ caroff | 28 février 2018 à 23:39

Attendez, je vais vous conter l'épilogue :

Moi- Alors mon petit vous y arrivez ?

Lui- Cette fois-ci je tiens le bon dosage.

Moi- Et alors...

Lui- Je suis à l'intérieur de la cuve de la centrale, bon, c'est très mouillé, très gras, je pèse, je soupèse, j'ai tout vérifié... l'accélérateur je cherche, le plastifiant... tout !

Moi- Et alors ?

Lui- Mince ! Il se produit quelque chose, je suis en train de me solidifier...

Moi- Hé bé, finalement il manque toujours une fiche, celle de la prise... Attendez je vais essayer de vous sortir de là mon petit.

Le dosage n'est toujours pas au point. Hé bé, il a tout ce petit mais il lui manque l'essentiel, le bon sens. Hé bé...On n' a pas fini de rigoler. Bon il s'en est tiré, mais il cherche encore la pédale de l'accélérateur.

J'ai toujours aimé Harold Lloyd.


Le redoux est là on va en profiter.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS