« Créon n'est pas plus bête qu'Antigone ! | Accueil | La Corse : l'île du "en même temps" pour le président ! »

05 février 2018

Commentaires

Herman Kerhost

"Tiens, le valet Herman qui vient au secours de son maîmaître. Surtout ne vous gênez pas pour publier votre « commentaire un peu violent ». Ce serait dommage de ne pas nous en faire profiter ! 😊"

Inutile de préciser qui est le signataire de ce pet de lapin, le smiley nous enjoignant de rire nous suffit à le reconnaître.

Robert Marchenoir a déjà répondu sur le "fond" de votre message, que puis-je ajouter de plus ?
Que vous n'auriez strictement aucun argument à apporter pour étayer si peu que ce soit votre assertion selon laquelle je serais le toutou à son "maîmaître". Je suppose qu'une fois de plus il ne s'agit pour vous que d'une "petite taquinerie sans aucune arrière-pensée", n'est-ce pas ? Dont il faudrait rire ? Il faudrait donc rire quand on se fait insulter, monsieur Achille ?

Imbécile !*

*Par pitié ne me répondez pas a l'aide de Courteline, je vous en supplie !

Achille

@ Robert Marchenoir | 17 février 2018 à 17:14
« L'humanité se divise en deux catégories : les maîtres et les esclaves. »

Ce n’est pas faux. Clint Eastwood a dit « Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses ! » (Le Bon, la Brute et le Truand).
Morale de l’histoire : quand on ne sait pas se servir d’un pistolet il faut savoir manier une pelle.

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 17 février 2018 à 08:54

En fait, Aliocha, c'est François Bayrou en moins intelligible et en plus prétentieux : le gars qui fait semblant d'avoir raison contre tout le monde parce qu'il est au centre.

Il n'y a même pas besoin de réfléchir. On peut se faire remplacer par un logiciel. D'ailleurs, c'est peut-être un logiciel.

Au moins, Bayrou a pris ses responsabilités une fois dans sa vie : quand il a flanqué une torgnole à un gamin qui lui faisait les poches. Et il ne se prend pas pour la voix de Dieu, lui.

---------------------------

@ Achille | 17 février 2018 à 14:54
"Le valet Herman qui vient au secours de son maître."

Les malhonnêtes dans votre genre voient toutes les relations humaines sous le prisme du valet et du maître. Révélant ainsi leurs véritables aspirations.

Pour eux, le libre accord raisonné, la sympathie spontanée ne peuvent exister. Pas davantage que la charité. L'humanité se divise en deux catégories : les maîtres et les esclaves. Inutile de dire à quoi ressemble leur fantasme secret.

Achille

@ Herman Kerhost | 17 février 2018 à 14:05

Tiens, le valet Herman qui vient au secours de son maîmaître. Surtout ne vous gênez pas pour publier votre « commentaire un peu violent ». Ce serait dommage de ne pas nous en faire profiter ! 😊

Herman Kerhost

@ Robert Marchenoir

Me voilà fort marri. J'avais rédigé un commentaire un peu violent, destiné à l'insulteur Achillle, mais si vous-même êtes dans une telle disposition, comment pourrais-je me permettre de fracturer cette "paix" tant voulue par Noblejoué ?

Je décerne le prix Bilger de la paix à Noblejoué !

Aliocha

Ah, Noblejoir !
Oui, Marchenoué !
Les domestiques sont passés, tout est calme, propre et nettoyé : c'est le miracle de l'amour.
Et Achille qui ne croit pas aux sciences du religieux, devrait mieux lire mes pensums, et au matin se garer quand, les vapeurs d'harmonie envolées, les amants retomberont des hautes sphères à la réalité. Comme disait Coluche, y'en a qui battent leurs gosses parc'qu'y peuv' pas avoir de chien ! Vaut mieux, avant le point du jour, vite se carapater plutôt que vérifier les fumistes et royales hypothèses sans même avoir l'occasion de réclamer son dû :

Sganarelle, seul.

Ah ! mes gages ! mes gages ! Voilà, par sa mort, un chacun satisfait. Ciel offensé, lois violées, filles séduites, familles déshonorées, parents outragés, femmes mises à mal, maris poussés à bout, tout le monde est content ; il n’y a que moi seul de malheureux. Mes gages, mes gages, mes gages !

Robert Marchenoir

@ Noblejoué | 16 février 2018 à 16:28

Vous êtes tout excusé. Ma causticité habituelle peut induire en erreur. Pour saluer votre énième et louable tentative de pacification (bien qu'hélas je n'y croie guère), j'abrège la réponse que j'avais rédigée à l'intention d'Achille.

A votre santé.

@ Achille | 16 février 2018 à 01:17

Il n'y a aucune insulte de ma part, Achille. Juste une constatation, et une rectification de votre calomnie.

Noblejoué

@ Robert Marchenoir
@ Achille

Que je ne sois pas une cause de discorde !

Comme souvent on s'est moqué de moi, je me méfie... Comme beaucoup de gens méprisent les domestiques, je vole à leur secours.

Vous n'avez peur de rien, donc pas de moi, Robert Marchenoir, donc je vous crois quand vous dites que vous ne vous moquiez pas de moi.
Pardon de l'avoir cru !

Vous m'avez plusieurs fois soutenu, Achille, donc je vous ai, logiquement, cru... Mais à tort.
Cependant je vous crédite de votre bonne volonté !

A vous deux, merci pour vos textes intéressants, je ne veux manifester ni d'ingratitude ni d'injustice.

Donc pardon à l'un, merci à l'autre.

J'espère être en paix avec vous deux. Voire rétablir la paix entre vous deux ?

Vive la paix, l'humour et le reste, et s'il y avait des domestiques pour nous, et surtout mieux, du bon vin, je vous prierais de trinquer avec moi, et on peut espérer que tout irait bien !

Santé !

Aliocha

Ils m'en ont mis partout, les maîtres, avec leur pêche au napalm, évidemment sans penser aux nettoyeurs, même les dames s'y mettent à présent, l'égalité des sexes, n'est-ce-pas...
Et au matin, les angoisses, le mal de crâne, les humeurs massacrantes...
Et qui se tape le boulot pour pas un rond ? Je vous le donne en mille, c'est pour ma pomme !
Ah, les conservateurs...

Achille

@ Robert Marchenoir | 16 février 2018 à 00:00
« Tiens ! J'ai bien fait de revenir faire un tour ici. Vous êtes vraiment un troll, Achille. En bon français : un f... de m... »

L’insulte salit celui qui la profère bien plus que celui à qui elle est destinée. Elle démontre surtout que le pauvre type qui l’émet n’a pas grand-chose à dire.
Le "vieillard agri et méchant" n’a que faire de vos états d’âme de petit nerveux caractériel et vindicatif. Vous êtes pathétique.

Robert Marchenoir

@ Achille | 14 février 2018 à 08:45
"Hé Noblejoué ! Je ne sais pas si vous vous en êtes aperçu, mais j’ai l’impression que Marchenoir se paie votre fiole !"

Tiens ! J'ai bien fait de revenir faire un tour ici. Vous êtes vraiment un troll, Achille. En bon français : un f... de m... En d'autres termes : un vieillard aigri et méchant qui s'emploie à semer des calomnies pour dresser les gens les uns contre les autres.

Je ne me moquais certainement pas de Noblejoué ; je faisais de l'humour en rentrant dans son jeu. Mais la nuance vous échappe visiblement... Vous êtes aussi incapable de discerner un jeu littéraire fait en toute sympathie, que de séparer les faits de vos opinions.

Aliocha

Eh oui, Marie, comme si la mer avait soulevé la cathédrale, quand le poète se convertit :

"Les larmes et les sanglots étaient venus et le chant si tendre de l’Adeste ajoutait encore à mon émotion. Émotion bien douce où se mêlait cependant un sentiment d’épouvante et presque d’horreur ! Car mes convictions philosophiques étaient entières. Dieu les avait laissées dédaigneusement où elles étaient, je ne voyais rien à y changer, la religion catholique me semblait toujours le même trésor d’anecdotes absurdes, ses prêtres et les fidèles m’inspiraient la même aversion qui allait jusqu’à la haine et jusqu’au dégoût. L’édifice de mes opinions et de mes connaissances restait debout et je n’y voyais aucun défaut. Il était seulement arrivé que j’en étais sorti. Un être nouveau et formidable avec de terribles exigences pour le jeune homme et l’artiste que j’étais s’était révélé que je ne savais concilier avec rien de ce qui m’entourait. L’état d’un homme qu’on arracherait d’un seul coup de sa peau pour le planter dans un corps étranger au milieu d’un monde inconnu est la seule comparaison que je puisse trouver pour exprimer cet état de désarroi complet. Ce qui était le plus répugnant, à mes opinions et à mes goûts, c’est cela pourtant qui était vrai, c’est cela dont il fallait bon gré, mal gré, que je m’accommodasse.(...)
Ce fut la grande crise de mon existence, cette agonie de la pensée dont Arthur Rimbaud a écrit : « Le combat spirituel est aussi brutal que la bataille d’hommes. Dure nuit ! le sang séché fume sur ma face ! » Les jeunes gens qui abandonnent si facilement la foi ne savent pas ce qu’il en coûte pour la recouvrer et de quelles tortures elle devient le prix." (Noël 1886 : la « conversion » à Notre‑Dame de Paris, Paul Claudel)

Mary Preud'homme

@ Aliocha | 15 février 2018 à 10:18

Si vous avez pris une "lourde" dans le giron et j'imagine un grand coup dans le casque après votre "culbute paulinienne", alors tout s'explique, y compris cette cathédrale chevauchant une mer démontée et franchissant des vagues hautes comme des murailles parmi des brumes apocalyptiques !

Aliocha

Mais j'y suis déjà, papy savon(arole), à la Lourdes intérieure dans le giron des saints, contemplant les démons se précipitant aux gouffres de leur ressentiment, ceux qui confondent tout car incapables d'effectuer la culbute paulinienne qui terrassa Claudel derrière son pilier, engageant la cathédrale sur la mer de tous les possibles en abattant les hautes murailles de l'incrédulité qu'imposent les désirs de vengeance, ceux-là même qui interdisent alors tout accès au génie qui n'est selon le poète, vous le savez bien, mon cher moine incendiaire, que l'enfance nettement formulée, et je me permets, au titre que vous revendiquez d'aîné sévère distributeur de baffes et en souvenir de cette jeunesse lointaine et éperdue, de vous en rappeler les affections.

Savonarole

@ Aliocha | 14 février 2018 à 11:03

Vous devriez allez faire un tour à Lourdes avec Bernadette.

Noblejoué

@ Achille
"Hé Noblejoué ! Je ne sais pas si vous vous en êtes aperçu, mais j’ai l’impression que Marchenoir se paie votre fiole ! 😜"

Je ne manque pas tant d'humour, je laisse passer pour ceux que ça amuse car ce n'est pas trop choquant.
Mais je n'en pense pas moins que c'est mon attitude qui est juste, si Robert Marchenoir fait des critiques racistes, exagère ses critiques contre les fonctionnaires et les paysans, je vais jusqu'à défendre des gens, les domestiques, que personne ne défend jamais.

A gauche, on défend l'ouvrier, jamais le domestique, alors qu'au XIXe siècle le personnel de maison était aussi nombreux que ces derniers et pas forcément bien traité, c'est le cas de le dire... A droite, on a Marchenoir pour montrer le respect qu'on leur porte.
Bien des gens leur crachent dessus alors qu'ils les emploient ou rêvent d'une vie où ils seraient servis par toute une domesticité...

Ce que j'en pense, merci Marchenoir, c'est qu'il amplifie mon propos sur le problème de mépriser une catégorie pas plus nuisible qu'une autre.
Et que c'est d'autant plus malvenu à une époque où on dit aux gens que l'avenir c'est dans les emplois de service... Et après, on critiquera les gens de ne pas vouloir être domestiques quand on les tourne en dérision, objets de fantasmes tout juste bon à instrumentalisation par exemple pour croire se moquer d'un autre commentateur, cherchez l'erreur.

Parce qu'évidemment, il est inconcevable et fort moquable de défendre les domestiques.
Une catégorie si indigne que les défendre expose à la moquerie, une catégorie contaminante, en somme.

Chacun son idée, mais à mon avis, et surtout après les précisions que je viens de donner, trop pédagogue je suis, on doit comprendre qui a des préjugés et qui est vraiment susceptible d'être un objet de moquerie.
Celui qui démontre ce que l'autre n'aurait jamais pu faire aussi bien qu'avec un exemple vivant.

PS : Ecoutez, Achille, je sais qu'on peut se moquer de moi pour bien des choses, si on a une vue par trop superficielle, je veux dire si le choc de lire de l'inhabituel dans un style particulier donne cette impression.
Mais non. Insulteur, je serais bête, calomniateur, je ferais des complots, maudissant, je devrais perdre mon inspiration, et moqueur qui ne fait que démontrer ce que je pense se donnent le ridicule de me donner une victoire morale et parfois de démonstration.

Je vous remercie de me suivre et pour vos conseils, parfois.

Aliocha

Back in your hole, Jezebel ?
Place à la rédemption :
https://www.youtube.com/watch?v=T-U2nKMGTHY
"Moi, je baptise d'eau; mais au milieu de vous il y en a un que vous ne connaissez pas, 27celui qui vient après moi, duquel moi je ne suis pas digne de délier la courroie de la sandale."

Achille

Hé Noblejoué ! Je ne sais pas si vous vous en êtes aperçu, mais j’ai l’impression que Marchenoir se paie votre fiole ! 😜

Robert Marchenoir

@ Noblejoué | 13 février 2018 à 20:01
"Très bien dit... Mais comme certains ont l'esprit mal tourné, je précise que ni vous ni moi ne critiquons les domestiques en général."

Certainement pas. D'ailleurs, je dispose moi-même d'une petite équipe de domestiques dans mes dépendances, qui me donnent toute satisfaction. J'ai muni les demoiselles de tenues fort seyantes, qui les mettent de bonne humeur pour la journée.

Aliocha

Un nettoyage s'impose :
https://www.youtube.com/watch?v=R5LhnBKCgU8

Noblejoué

@ Robert Marchenoir | 13 février 2018 à 19:15

Très bien dit... Mais comme certains ont l'esprit mal tourné, je précise que ni vous ni moi ne critiquons les domestiques en général.
Il n'y a pas de raison de s'en prendre à telle ou telle profession dans son ensemble, quand en plus elle n'est pas forcément respectée au départ, c'est encore pire... On ne critique même pas tous les croyants, c'est dire.

Après toutes ces précisions, on va bientôt devoir prouver qu'aucun animal n'a été maltraité pour produire nos commentaires !

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 13 février 2018 à 09:17
"Ce n'est pas moi, la victime, mais celui que je sers."

Si vous pouviez vous contenter de le servir en silence... Et puis tiens, tant qu'à faire, passez-nous ses coordonnées. Comme ça, on saura de qui il s'agit, déjà. Et puis, quand les domestiques en prennent un peu trop à leur aise, c'est à leur maître qu'on adresse les réclamations.

Noblejoué

@ Lucile

Pour Aliocha, c'est de plus en plus grave.
D'abord, je croyais qu'ils se réservait l'interprétation de René Girard, ensuite qu'il se prenait pour un martyr, maintenant, il s'exprime à la place du Christ !

On ne devrait certes pas tirer sur les ambulances et ne pas s'adresser à la personne à propos de qui on cause, mais comme il m'a souhaité, soi-disant pour mon bien, ce qui pourrait m'arriver de pire à cette heure, il n'y a pas de raison que je me gêne avec lui.
En plus, c'est idiot, je n'attaque pas l'homme Jésus mais les errements, inévitables, de la religion, et fondamentalement qu'un dieu nous ait, si on suppose qu'il existe et qu'il est tout-puissant, condamné à souffrir et à mourir, toujours subir.

Si on ne trouve pas à redire à ça, à quoi, alors ?
Franchement...

Aliocha

@ Lucile

Ce n'est pas moi, la victime, mais celui que je sers, et vos considérations de nonne séductrice espagnole vous agrègent aux confusions mondaines pré-décrites :
cannibalisme, ou eucharistie ?
Choisi ton camp, ma sœur !

Lucile

@ Aliocha
"...et le consensus de la victime désignée s'oriente vers ma pauvre poire ..."

Oh le pauvre bouc émissaire.
On dirait que vous aimez bien vous dépeindre en victime, donc nous autres en bourreaux. Chacun ses fantasmes.

vamonos

Si l'état de droit se ridiculise, alors Elusen se satellise !

La Révolution française a duré dix ans, Napoléon a mis fin à cette période de l'Histoire de France. La Terreur a occasionné une petite mare de sang, toute petite comparée à ce qui se passait dans les pays où les musulmans prenaient le pouvoir par la force.

Prenons un exemple au hasard. La superficie de l'Inde a été divisée par deux ! "Hindou Kouch" est le terme arabe qui désigne une région montagneuse des contreforts de l'Himalaya en Asie. En français, Hindou Kouch peut se traduire par "Tombeau des Hindous". Il n'y a plus d'Hindous dans cette partie du monde, plusieurs millions d'entre eux ont été exterminés par les musulmans, les autres ont été déportés dans des conditions effroyables.

Prenons un autre exemple. Les actes terroristes du 11 septembre 2001 ont provoqué autant de décès (environ 3000) que la guillotine en France entre 1792 et 1793.

Aliocha

Encore Tintin, mazette, j'ai bien peur que Marchenoir ne soit pas équipé pour comprendre... Et bien sûr, si je lui dis qu'il confond lui aussi justice et vengeance comme d'autre cannibalisme et eucharistie, il pensera que le cannibale, c'est moi.
Ah ! Misère...

Robert Marchenoir

@ Aliocha | 11 février 2018 à 09:27
"Ma pauvre poire pourtant déjà pulvérisée sur le chemin de Damas, encore une confusion entre le porteur et la lumière."

Mazette... le type nous annonce tranquillement qu'il est porteur de lumière. Moi, je dirais plutôt sérieusement allumé... Depuis Jacques Langue et son passage de l'ombre à la lumière, en 1981, je crois bien que personne ne nous l'avait faite, celle-là...

Elusen

@ anne-marie marson | 10 février 2018 à 22:20

Ce n’est pas 72 vierges, c’est une légende urbaine !

Ce n’est pas dans le Coran, chaque fois que l’on demande où cela pourrait être écrit, personne n’en donne la sourate.

De plus soyez un peu logique, kamikaze, c’est un mot japonais, Muhammad ne parlait pas le japonais, il ne savait même pas que ce pays existait.

Les bombes cela n’existait même pas en l’an 632.

Le terrorisme, cela n’existait même pas en l’an 632, ce fut inventé en France en 1792, 1793.
C’est le régime de la Terreur qui prend le pouvoir, ses partisans sont appelés des terroristes.
Il y aurait eu plus de 40 000 exécutions en un an de 1793 à 1794, certains affirme 100 000 morts.
https://www.universalis.fr/encyclopedie/la-terreur/

85 % des exécutés, selon la statistique, sont des pauvres, ceux qui étaient appelés à l'époque le Tiers-État.

Aliocha

Heureusement que nous avons Noblejoué ou Elusen pour nous expliquer le sens de la vie, aujourd'hui c'est dimanche et ils ont organisé une pêche au napalm dans les tonneaux à Marchenoir, qu'est-ce qu'on va se marrer, papy Savona('roll) propose de s'y joindre et le consensus de la victime désignée s'oriente vers ma pauvre poire pourtant déjà pulvérisée sur le chemin de Damas, encore une confusion entre le porteur et la lumière, la vérité et son principe jaloux, la vessie et la lanterne. Il est certain que leur foi saura choisir entre la haine et la haine.
Que Dieu nous bénisse.

Elusen

@ hameau dans les nuages | 10 février 2018 à 17:56

Je suis plutôt Brother à gel d’encre ; si, à gel d’encre.

anne-marie marson

Salah Abdeslam est un lâche et surtout un incroyant. C'est en cela qu'il est une vraie crapule.
Le lavage de cerveau chez lui n'a pas fonctionné aussi bien que chez ses comparses, et il a peut-être volontairement coupé les fils de sa ceinture d'explosifs, parce qu'il s'est dit qu'il valait mieux tenir que courir, c'est-à-dire tenir un procès même devant un tribunal de mécréants, où il sauvera sa tête, plutôt que de courir après 700 vierges.

Une autre crapule a enfin fini par se taire. Il s'agit de la chanteuse Mennel Ibtissem, d'origine syrienne. Parce que chanter, en arabe, voilée, "Alleluia" de Léonard Cohen (dont les paroles ont paraît-il été modifées) en plein procès de SA, ce n'est pas du prosélytisme, ce n'est pas de la provocation ?

Achille

@ Elusen | 10 février 2018 à 17:55
« Allah, c’est un mot de langue arabe, ce n’est pas un prénom, ni un nom propre.
C’est un mot qui se traduit en français par : Dieu. »

J’ai très bien compris ce que vous avez dit, à savoir que Dieu est la traduction en français du mot arabe Allah.
Le problème n’est pas là. Il est dans la différence de perception que des musulmans et les chrétiens ont de leur dieu respectif (Allah pour les musulmans et Dieu pour les chrétiens).
Si Dieu et Allah sont la même déité, pourquoi ce conflit entre musulmans-islamistes et chrétiens dans toutes leurs déclinaisons (cathos, protestants, orthodoxes, évangélistes etc.), puisqu’ils adorent le même dieu ?

Qui de la Bible ou du Coran peut revendiquer la vraie légitimité de sa conception du Créateur ?
A mon avis aucun des deux car les deux livres saints reposent sur la thèse créationniste dont on sait aujourd’hui qu’elle est fausse.

--------------------------

@ breizmabro | 10 février 2018 à 18:49

Bah, cet échange avec Elusen, n’est pas inintéressant dans la mesure où il permet d’échanger des idées sur un des grands mystères qui nous préoccupent à savoir la place de Dieu (ou Allah) au sein de l’humanité avec en corollaire pourquoi des hommes s’entretuent au nom d’un Dieu qui est le même pour tous les croyants monothéistes.
Cela fait deux mille ans que la question est posée et on attend toujours la réponse…

Noblejoué

@ breizmabro | 10 février 2018 à 16:06

Tout à fait, qui a le meilleur dieu ? Qu'il soit imaginaire ou pas, je n'irai pas par là, je n'en sais rien. Je ne devrais même pas dire qu'à la mort, nous sommes anéantis, je n'en ai pas de preuve.
Mais qui a vu dieu ou les morts, hein, et quelles personnes dans quelles conditions ? Ce n'est pas très convaincant.

Mais il y a d'autres problèmes monothéistes... La religion est dogmatique d'où conflit d'interprétations obligés.
Bon, on en restera là, je ne veux pas vous déprimer.

L'enfer de voir par les yeux d'un autre d'Aliocha, c'est juste une citation faisant référence au fait que nous désirons ce que désire l'autre, que nous imitons son désir.
Il ne sait que faire de lourdes ou courtes citations, pour les explications, zéro. Et donc, si deux désirent la même chose, il peut y avoir conflit... Plus encore quand beaucoup voire tous veulent le même objet. Heureusement ? En général, à ce moment-là, tout le monde se réconcilie sur le dos d'un bouc émissaire.

Hum, vous savez, lire René Girard à son rythme, en toute liberté, n'est pas du tout le pensum qu'on pourrait croire à lire Aliocha. C'est le contraire ! C'est clair et, pour l'esprit, grave comme de découvrir une vérité un tant soit peu funèbre, ah, on est mortel, et même avant, on n'est guère là, vivant, voulant, désirant, mais reflet de l'autre, et festif comme de comprendre bien des choses qui vous avaient dérouté dans le comportement humain.

Mary Preud'homme

@ breizmabro, 10/02/18, 18:49
"Exemple : il (Elusen) critique les gens sous pseudo alors qu'il en utilise un"

Objection, ce quidam m'a fait savoir sur un autre fil qu'Elusen était son authentique prénom, en indiquant du même coup l'origine galloise... Si bien qu'il serait un peu votre cousin germain, sans vouloir vous offenser ma chère. Oui c'est très dur, je sais mais l'on ne choisit pas sa famille, même virtuelle !
Comme déjà dit, mes compétences en traduction du gallois au français étant limitées, sinon inexistantes, je dois m'en rapporter à Reverso qui indique qu'Elusen (traduit du gallois en anglais) signifierait charity ou blissful.
Elusen le bienheureux, alors tout s'explique !
Amen.

breizmabro

@ Achille | 10 février 2018 à 12:53

Ne vous mettez pas votre sous rate au court-bouillon Achille parce qu'il faut reconnaître qu'avec Elusen nous avons sur ce blog le coran alternatif ! ;)

Bon, des fois, il a les fils numérotés de ses sous rates qui se touchent, du coup ça le fait disjoncter, mais en même temps il est inventif. Exemple : il critique les gens sous pseudo alors qu'il en utilise un.

Après ? Un conseil.

Si vous êtes insomniaque : lire les posts (en entier) d'Elusen, et si ça ne suffit pas, ceux d'Aliocha (quoique le dernier soit bref. Déception))

Comme dit mon pote véto : "laissez-les vivre !" :D

hameau dans les nuages

@ sylvain | 10 février 2018 à 14:55

A propos de HP, Elusen c'est le fac-similé de la blague de Toto avec sa brosse à dents.

Elusen

@ vamonos | 10 février 2018 à 10:42

Et pourtant !
Combien de millions de morts au nom du christianisme ?
Pour les USA, en 1492, l’UNESCO estime qu’il y avait plus de 35 millions d’Amérindiens ; en 1900, il n’en restait plus que 200 000.

Combien de morts en Gaule lors de l’arrivée des Frekkrs (Francs) pour imposer le christianisme ?
Le génocide des Saxons par Charlemagne.
Le génocide des Albigeois.
La Saint Barthélemy.
L’inquisition, etc.

En de l’an 500 à 1905 combien de morts, sur l’espace géopolitique appelé aujourd’hui France, dans son empire, au nom de l’amour de son prochain, de la compassion et du pardon ?

Tout le vol effectué sur nos ancêtres par votre Eglise, comment ont été construites toutes vos cathédrales, vos basiliques, votre Vatican, vos églises, monastères, etc.
À qui appartiennent toutes les terres que votre épiscopat continue d’exploiter ?

Et qui a importé ce monothéisme crapuleux en Gaule ?
Des Syriens, toujours les mêmes !

Remaquez voter F-Haine, lire Valeurs actuelles, journal propriété d’un Libanais sioniste d’extrême droite, en pratiquant le pardon, l’amour de son prochain, la compassion, en priant un Dieu arabe qui a eu un fils avec une juive araméenne, en priant son fil araméen-arabe juif, je pense savoir qui sont les vrais malades.

Vive le Québec libre !
De quoi ?! Je ne sais pas, mais libre tout de même !

@ Achille | 10 février 2018 à 12:53
« De même qu’Allah n’est pas mon dieu, c’est celui des musulmans et des islamistes qui se sont lancés dans une guerre de conquête contre l’Occident. »

Décidément vous ne comprenez rien !
Je serais d’accord avec vous pour le reste, mais la phrase précédente m’empêche d’être à l’unisson !

Allah, c’est un mot de langue arabe, ce n’est pas un prénom, ni un nom propre.
C’est un mot qui se traduit en français par : Dieu.

Dans votre rhétorique cela reviendrait à dire :
De même que Dieu n’est pas mon dieu, c’est celui des musulmans.
Après Oui-Oui, Dieu-Dieu ?!

breizmabro

@ Noblejoué | 10 février 2018 à 11:45
"Les vrais soucis du monothéisme..."

C'est surtout de savoir QUI a LE meilleur copain imaginaire.
Le reste n'est que de la com pour faire monter les enchères.

-------------------

@ Elusen 09 février 2018 à 21:01

Donc, à la question "vous sortez quand de HP ?" vous convoquez pour votre défense Hewlett-Packard, Lexmark ou Lenovo, des machines à... photocopier ? :(

Comme aurait dit mon ami Edmond Rostand (que j'ai bien connu ;)) par la bouche de Cyrano : "c'est un peu court jeune homme !"

------------------

@ Aliocha 10 février 2018 à 11:25
"Ô enfer ! choisir l'amour par les yeux d'autrui"

C'est quoi le message ?

sylvain

Qu'avez-vous tous contre ce grand malade d'Elusen ?

Vous voyez bien qu'il ne comprend rien lui-même à tous ces copier-coller haineux dont il tartine le blog. En HP on ne s'occupe plus de ces tarés quand ils délirent à ce point.

Par contre, il faut lui reconnaître un talent indéniable en proctologie : ses conférences sur l'anus de Théo démontrent qu'il a dû subir de "sacrées" expériences du temps de sa jeunesse folle.

Achille

@ Elusen | 10 février 2018 à 01:15
« Allah, c’est de l’arabe littéraire qui se traduit en français par : Dieu, celui de la Bible. Que vous ayez une telle méconnaissance du monothéisme dont vous vous revendiquez est pathétique.
Vous allez jusqu’à injurier votre propre Dieu. »

Mes connaissances sur le monothéisme sont peut-être limitées, en effet. Cela vient simplement du fait que je ne me suis jamais vraiment attardé sur ce sujet qui m’indiffère totalement.
J’en suis resté aux leçons de catéchisme qui m’ont été enseignées dans ma jeunesse et je n’ai jamais cherché à aller au-delà.

Le Bon Dieu de la Bible, les forces du Mal et tout le tralala dont vous nous abreuvez sur ce blog, je n’y crois pas une seconde.
Je veux bien admettre qu’il y ait une entité supérieure qui est l’origine de la création de l’Univers et de tout ce qui le compose, dont la Terre n’est qu’une infime partie.
Je veux bien admettre que cette « intelligence », à partir des conditions favorables dues à la position de notre planète vis-à-vis du soleil, a contribué à l’émergence de la vie, puis à l’apparition de l’humanité sur Terre, mais cela s’arrête là.

Pour moi, cette entité supérieure n’a absolument pas l’apparence humaine montrée dans les livres saints. Elle est immatérielle et répond tout simplement aux lois de l’Univers, point final.
Le Dieu de la Bible imaginé par les hommes il y a trois ou quatre mille ans ce n’est pas le mien, tout comme les interventions divines, les prophètes visionnaires et autres carabistouilles que je considère comme de la fumisterie.
De même qu’Allah n’est pas mon dieu, c’est celui des musulmans et des islamistes qui se sont lancés dans une guerre de conquête contre l’Occident.

Inutile de m’embrouiller avec vos démonstrations de pseudo-érudit. Vos références sur Dieu, le Diable et consort ne sont pas les miennes.
Je dirais même que la religion ne saurait faire l’objet d’études scientifiques car ne reposant sur aucun élément factuel.
Seule l’histoire des religions présente un intérêt intellectuel dans la mesure où elle montre jusqu’où peut aller l’imagination des hommes face aux mystères de la nature qui leur échappent encore et qu’ils finiront pas découvrir un jour ou l’autre.

Noblejoué

@ Elusen
"Je ne me sens pas le courage de chercher sur la Chine d'autrefois et autres choses moins inintéressantes"

Quelle horreur ! Je voulais dire "autres choses moins intéressantes" car la Chine m’intéresse beaucoup. Ou aussi intéressantes, il y a le Japon. Ou aussi inintéressantes, par pessimisme.
En fait, j'aime tous les soleils, levant et couchant.

Oui, bon, en tout cas, le manque de courage est certain s'il y aurait des choses à dire.
Mais outre la flemme, on pourrait me tomber dessus, alors l'intérêt ?

Mais croyez-moi, vous qui savez chercher, vous trouverez bien que rien n'est plus commun, même pas hypocrite, que de tenir un discours et d'agir autrement. Les humains ont un programme de conformité aux normes sociales, un autre de maximalisation de leurs avantages. Les deux fonctionnent en parallèle... Le comportement de presque tout le monde le prouve.
Ce n'est même pas de l’hypocrisie, juste de l'inconscience.

Les commentateurs croient que vous attaquez le christianisme pour faire avancer la religion du croissant - je ne me rappelle plus le terme que vous estimez exact - que vous avantagez ceux dont une partie nous attaquent.
Vous êtes donc inaudible.

Qui sait si j'aurais plus de chance en essayant de vous donner un aperçu de la nature humaine tel que démontré dans l'Histoire ?
Les vrais soucis du monothéisme, genre trois pour se disputer un dieu, sont assez graves, inutile d'en rajouter... Et, je crois, contre-productif.

Vous pourrez me dire que je ne convaincs pas trop non plus.
D'accord.

Aliocha

"O hell! to choose love by another's eyes."

http://shakespeare.mit.edu/midsummer/full.html

vamonos

@ Elusen | 09 février 2018 à 21:57

Ce commentaire est un ramassis d'injures, de calomnies. Son auteur utilise la diffamation en vue de provoquer de la haine envers les chrétiens.

breizmabro

@ Elusen | 09 février 2018 à 21:01
"Mais parlez-nous de votre casier judiciaire, de vos redressements fiscaux"

...ça intéresse qui à part vous !?
Ouououh la vilaine curieuse :D

Noblejoué

@ Elusen

Les chrétiens se repentent, reconnaissent leurs péchés et recommencent ? C'est une attitude assez commune. A part se tuer, ce qui est le plus décent, les gens n'en font pas d'autres, on pourrait écrire une pièce comique sur ça, chez les chrétiens, mais chez d'autres aussi, peut-être... Enfin, repentance de la maison-mère, vous ne parlez que d'une filiale, le judaïsme, donc question repentance :

http://www.jattitude.net/quest-ce-que-yom-kippour-grand-pardon/

Supériorité des Juifs sur les chrétiens, ils doivent demander pardon aux gens qu'ils ont offensés :

http://www.torah-box.com/vie-juive/fetes/yom-kippour/avant-yom-kippour-demander-pardon-a-son-prochain-sa-femme-ses-parents_483.html

Mais vous aurez lu qu'il y a encore des Juifs qui veulent que les filles héritent moins...

On me dira que si les chrétiens n'ont pas l'obligation légale de demander pardon aux gens qu'ils ont offensés, ils le font, néanmoins... Tout arrive, mais c'est rare.
Et tenez, je vais m'amuser un peu. Il y a ici quelqu'un qui a dit que je débitais des bêtises alors que si on le lit, bref, il aurait mieux fait de la fermer, quelqu'un qui m'a calomnié, et quelqu'un qui m'a souhaité le pire qui puisse m'arriver, eh bien, croyez-vous qu'ils s'excuseraient pour prouver que leur religion les fait bien agir ? Je ne dis pas agir par justice, ils en sont incapables, mais pour l'honneur de leur dieu ? Très probablement, non.

C'est amusant, je ne peux que gagner, si ces gens m'agressent, ils prouvent leur mauvaiseté, s'ils s'excusent, je me rehausse d'autant, s'ils ne bougent pas, ils prouvent qu'à moins d'y être forcé par la religion, le croyant n'agit pas, ce n'est pas rentable pour récompense, l'identité ou le ciel. Voilà... A mon avis, une religion devrait être assez stricte pour demander pardon au prochain, sinon, on n'obtient rien. Or s'il est dit de pardonner aux autres seulement, on met le croyant en mesure de penser qu'il agit bien, ou que s'il agit mal, il peut demander pardon à Dieu, ça suffit... Or qu'est-ce que ça coûte au croyant de supplier dieu, c'est, qu'il agisse bien ou mal, habituel chez lui. Et puis, on demande pardon pour le péché, on se moque de la personne concrète lésée, sinon, on n'aurait pas besoin d'un texte sacré pour dire de réparer. Mais c'est normal, les gens ont peur que leur dieu leur fasse quelque rétorsion, tandis que s'ils ont écrasé le prochain, c'était en général celui qui ne pouvait pas se défendre. Et comme si ça ne suffisait pas, en disant que l'autre doit pardonner, on lui interdit de se venger, en somme, on bétonne son impunité. C'est la nature humaine, le moi c'est moi et toi, tais-toi...

Dès que les gens peuvent se dédouaner... Ce n'est pas que chrétien, dès que les gens ont la possibilité de nuire impunément, en général, saluons les exceptions, ils le font.
On devrait pouvoir scanner toutes les cultures et vous le démontrer, eh oui, cela ne devrait pas être à moi de le faire, franchement.

Et le coup de se confesser juste avant la mort, et plus original, chez les Aztèques, de se protéger ici-bas des conséquences de ses actes ?

https://books.google.fr/books?id=ZRVbAAAAQAAJ&pg=PA166&lpg=PA166&dq=aztèque+confesser+fautes&source=bl&ots=5BpLFPW23q&sig=lB7df-sC6w3378oPSt06bCV7gdU&hl

Chez les musulmans, il n'est pas non plus demandé de demander pardon aux gens qu'on a offensés ni de réparer ses fautes :

http://www.islamquest.net/fr/archive/question/fa2426

Ne se confesser à personne a des avantages : moins de pouvoir au personnel religieux.
Des inconvénients, quand on ne se parle qu'à soi-même, sans regard extérieur, on a tendance à trouver ses fautes légères.

Je pense que les religions dérivées du judaïsme auraient dû garder le grand pardon judaïque, position plus équilibrée.
Par contre, laisser tomber des interdits alimentaires et autres ne feraient pas de mal aux Juifs, à mon avis, quel fatras.

Je ne me sens pas le courage de chercher sur la Chine d'autrefois et autres choses moins intéressantes mais pas mal, je fatigue, mais enfin, la pente des croyants c'est de dire, quand ils ont des ou un dieu, surtout un dieu "si dieu n'existe pas, tout est permis". C'est parce que la morale a été annexée et dévitalisée par la religion, qui ne peut plus se soutenir sans religion chez bien des croyants, c'est triste, et inquiétant.
Le croyant qui a une crise de trop de foi risque d'être fanatique et de tuer, quand il ne croit plus, de manque, et de tuer aussi, je suppose... La religion, le sacrifice a fait la culture humaine, mais le sens de la justice existe déjà chez, au moins, les chimpanzés. Ne plus être capable d'agir moralement parce qu'on n'a plus la foi prouve combien la croyance peut dégénérer les gens. D'un autre côté, elle peut les élever dans la mesure où le judéo-christianisme montre le processus du bouc émissaire, et que si l'idée de pardon ne sert pas à se faire une impunité mais accueillir l'autre, je parle évidemment d'une exception, c'est une bonne chose.
En somme, aux croyants de devenir ce qu'ils disent devoir être. On ne sait jamais, ne pensons pas aux balles précédentes mais aux points suivants, comme au tennis. Créditons-les du futur pour leur donner plus de chance d'y parvenir.

Pour ma part, je souhaite, comme à moi, à chacun de devenir ce qu'il veut être. Voir ses fautes, essayer de ne plus les commettre, se pardonner, être concentré... Voilà. Se pardonner de ne pas être ce qu'on veut et demander pardon aux gens qu'on a offensés.
On remarque que les orgueilleux ne veulent pas demander pardon. Certes ! Mais l'avantage de l’orgueil est qu'on peut vraiment s'examiner pour ne pas commettre certaines choses pour ne pas avoir à demander pardon. L'important, ce n'est pas d'être humble, orgueilleux ou droitier ou gaucher, tant qu'on y est... C'est d'essayer d'être juste.

Elusen

"Égalité, mais aussi laïcité et encore droit, justice : ces mots, qu’on croyait universels, sont, chaque jour, détournés de leur sens.
Les responsables de cet assaut porté à la langue française ?
Les communautaristes de toutes obédiences. C’est pour décrypter leurs méthodes que ce livre a été écrit. Du « féminisme », au nom duquel le voile intégral devrait être autorisé, au « patriarcat » qui n’est combattu que lorsqu’il se présente sous les traits du « mâle blanc », en passant par la « tolérance », invoquée pour justifier l’excision, ou la « culture », qu’on évoque désormais contre la loi de la Nation, c’est l’histoire d’un détournement sémantique qui nous est ici contée.
Indigènes réinventés, prétendus antiracistes, vrai-faux identitaires de droite comme de gauche, les nouveaux tartuffes sont démasqués !"

https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/saison-10/415853-feminisme-le-grand-detournement-vu-par-fatiha-agag-boudjahlat.html

Elusen

@ Achille | 09 février 2018 à 20:04
« Contrairement à votre Allah... »

Ben non, c’est le vôtre ! Je ne crois pas dans votre Dieu, ni dans votre religion monothéiste masculine moyen-orientale.

Allah, c’est de l’arabe littéraire qui se traduit en français par : Dieu, celui de la Bible. Que vous ayez une telle méconnaissance du monothéisme dont vous vous revendiquez est pathétique.

Vous allez jusqu’à injurier votre propre Dieu.

Hébraïsme, christianisme, musulmanisme, c’est le même Dieu, hein ?!
C’est la même religion, il serait peut-être temps que vous vous en aperceviez.
Ce sont trois courants différents.

Les musulmans vous accusent :
- d’avoir trahi Dieu en priant Jésus et Marie, alors que vos prieures devraient lui retourner.
- d’avoir trahi Dieu en priant des idoles, les Saints, des veaux d’or.
- d’avoir trahi Dieu en redevenant polythéistes : au nom du père, du fils et du Saint-Esprit.
- d’avoir trahi Dieu en priant le Diable.

Bible de Jérusalem – école archéologique de Jérusalem
Matthieu 6, paragraphe13 :

  • Et ne nous soumets pas à la tentation ; mais délivre-nous du Mauvais.

Psaume 66, paragraphes 10 et 11 :

  • Tu nous as éprouvés, ô Dieu, épurés comme on épure l'argent ; tu nous as fait tomber dans le filet, tu as mis sur nos reins une étreinte ;

La Bible liturgique – traduction de l’Église catholique : http://www.aelf.org/bible
Matthieu 6, paragraphe13 :

  • Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.

Psaume 65, paragraphe 10 et 11 :

  • C'est toi, Dieu, qui nous as éprouvés, affinés comme on affine un métal ; tu nous as conduits dans un piège, tu as serré un étau sur nos reins.

Elusen

Il convient de préciser que le christianisme, et non le catholicisme, le christianisme dans sa globalité est un courant religieux pour les psychopathes. Aucune notion de culpabilité.

Dès le lundi, le chrétien peut massacrer, violer, génocider, spéculer à la Bourse, faire s’effondrer des économies, organiser la pauvreté, détruire la planète.
Il lui suffit pour cela d’aller le dimanche à la messe, de se confesser, d’être pardonné par le prêtre pour aussitôt le lundi recommencer.

Le christianisme permet à ses adeptes de n’avoir aucune culpabilité, tout est pardonné si l’on se repent.

Le dimanche matin, le jour du seigneur, de la charité, du pardon, de la compassion, du partage, de l'amour de son prochain, mais quand il faut voter l’après-midi : F-Haine !

Quand un chrétien vous dit qu’il vous aime : courez !
Les croisés, ce n’était pas un soutien-gorge !
Le tout au nom de l’amour de son prochain.
Et le cannibalisme, bouffer le fils de son Dieu et boire son sang.

Au moins, les hébraïques, les musulmans, ils sont aussi c_ns, mais ils ont l’obligation de l’assumer ; ils ont, en même temps, une certaine fierté à l’être.

Elusen

@ breizmabro | 09 février 2018 à 08:43

À HP, je réponds Lexmark, Lenovo !

Il n’y a pas de diffamation publique quand elle est précédée de provocations ! Ouououh le vilain !
Mais parlez-nous de votre casier judiciaire, de vos redressements fiscaux.

-------------------------

@ Achille | 09 février 2018 à 08:28
« La Bible est constituée de deux parties : l’Ancien Testament qui raconte l’histoire du peuple juif depuis l’origine du monde […] »

Hélas pour vous, c’est faux, nulle part dans le Pentateuque, Ancien testament, l’on parle d’un peuple juif, le peuple n’y est jamais accolé à juif.

« Juif » originellement ce n’est pas un peuple, le peuple est Judéen, il y avait deux royaumes, un tout petit Israël et Judas (ou Judée).

L'archéologie du judaïsme en France et en Europe
Publication de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, laboratoire rattaché au CNRS.
http://widget.editis.com/ladecouverte/9782707166944/#page/1/mode/1up

Quant aux Évangiles retenus dans la Bible, ils ne sont pas datés de l’époque de Issa, Yehoshua, Yahoshua son prénom, car tant le Jésus, le Christ et le Messie, c’est le même mot dans trois langues différentes, ce n’est pas son prénom, mais un titre.
D’ailleurs l’on dit : le Jésus, il y a un article singulier devant originellement.
https://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/

Celui qui est désigné par le Satan, Lucifer, le Diable n’a tué personne, violé personne, massacré personne, commis aucun génocide, n’a jamais prôné l’esclavage, l’inceste, la pédophilie.

Le Dieu monothéiste a prôné et fait tout ça.

Que vous le vouliez ou non, il est très étrange que celui qui représenterait l’amour de son prochain, le pardon, la compassion, le bien soit un génocidaire, esclavagiste, incestueux et que le Mal soit représenté par un être qui n’a pas de sang sur les mains et qui aurait apporté la Connaissance et le Savoir.

Le Mal serait ainsi d’avoir accès à la Connaissance et au Savoir, vous incarneriez le Mal, car vous prétendez y avoir accès et pouvoir vous en servir.

Tant la Bible que le Coran prônent l'esclavage, le viol où les femmes sont des prises de guerre, rien que cela suffit à vous montrer du doigt !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS