« Lobby de gauche, réalisme de droite : le président et les prisons | Accueil | La symbolique du pouvoir mais la banalisation de la Justice... »

10 mars 2018

Commentaires

yamamotoqaderaté

@ Catherine JACOB | 14 mars 2018 à 08:40

Un peu ça va, mais constamment c’est ridicule, d’autant que vous voulez donner l’impression d’être très cultivée. Ce que vous transcrivez a été copié alors laissez donc ces choses dans les placards où l'on rejette les choses qui ne sont pas intéressantes. Ou alors faites le don à la Croix-Rouge de votre encyclopédie japonaise.

------------------------

@ Dieu

Pouvez-vous donner le numéro de téléphone et l'adresse de courriel de Catherine Jacob à Noblejoué et vice versa. Ils brouillent en permanence les ondes, mettez-y également celle d’Elusen !

Catherine JACOB

@Noblejoué | 14 mars 2018 à 07:25
« J'ai cru que vous aviez une particulière passion pour le Japon et subissiez des injustices dans le cadre de vos recherches »

C’est le cas.

«...que vous ne parveniez pas à faire passer vos connaissances et idées sur le Japon. »

Je ne parviens à faire passer d’idées singulières sur rien. Excepté un peu ici parce que Pascale et Philippe Bilger sont des gens respectueux d’autrui, lisent les commentaires sans filtre préalable, ne les tenant pas pour autre chose que ce qu’ils sont, des analyses documentées ou de simples opinions exprimées dans un pays de liberté d’expression, sont visiblement curieux de tout, ce qui de mon point de vue est un signe d’intelligence véritable, aiment sans doute compléter leurs connaissances, ne sont jaloux que de leur libre-arbitre et non d’autrui, n’adoptent pas systématiquement les idées de l’air du temps et surtout acceptent la critique.

On pourrait croire qu’il s’agit là d’une chose naturelle et commune. Détrompez-vous. Ces gens-là se rencontrent rarement et sont d’autant plus précieux.

Catherine JACOB

@ Exilé | 13 mars 2018 à 14:20
« Mais ne vous y trompez pas, sous des dehors humbles et quelconques, le simple champignon de Paris, Agaricus Bisporus est un trésor de santé sans même avoir besoin d'être désigné à partir d'idéogrammes chinois.»

Vu qu’il est indiqué par les statistiques de production de champignons que, si « la culture du champignon de Paris est pratiquée aujourd'hui dans 70 pays, la majorité des champignons de Paris provient des États-Unis, de France et de Chine », je me suis dit que ce champignon que les Japonais appellent sans idéogrammes mais en katakana « マッシュルーム = mushroom, de common mushroom ou encore white mushroom » bénéficiait également malgré tout d’idéogrammes chinois, et c’est le cas. Les voici : 雙孢蘑菇 (Il est indiqué que s’il est produit en France depuis le XVIIe, sa culture est désormais mondiale 人工栽培則約始於17世紀的法國等地,現在則已經廣泛在世界各地栽培。).

Et comme les Chinois ne font jamais rien comme tout le monde, voici ce qu’ils produisent comme agaric bisporus : ;

« Il aurait même, d'après diverses études, des propriétés lui permettant de réduire certains risques de cancer... »

Super ! J’ai eu une petite cousine chercheur au CNRS en oncologie qui, tellement absorbée par l’idée de sauver autrui, est décédée à 40 ans d’un cancer dit « génétique » dont elle ne s’est aperçue qu’il était apparu chez elle qu’une fois qu’il était trop tard. D’où mon père était persuadé, et m’a bassinée avec ça toute mon adolescence, que moi aussi je mourrai à 40 ans. Dans les faits c’est une de mes sœurs qui est décédée à 29 ans consécutivement à un accident de la route…

« Les champignons, dont l'Agaricus Bisporus, contiennent généralement une substance anti-oxydante appelée L-ergothionéine, en quantité variable selon les espèces. »

J’ai cherché cette substance et trouvé ceci :

« L'ergothionéine est un dérivé de bétaïne de thiolhistidine isolée la première fois en 1909 par Tanret à partir de sclérote de Claviceps purpurea. Elle est produite par différents champignons.»

Et c'est quoi Claviceps purpurea Tul ?

«C'est l'ergot du seigle, champignon parasite du seigle (et d'autres céréales). Il contient des alcaloïdes responsables de l'ergotisme, en particulier l’acide lysergique dont est dérivé le LSD.
Il fut autrefois responsable d'une maladie, l'ergotisme, appelée au Moyen Âge mal des ardents ou feu de saint Antoine, liée à la présence d'ergot dans le seigle utilisé pour fabriquer le pain. Cette maladie, qui dure jusqu'au XVIIe se présente sous forme d'hallucinations passagères, similaires à ce que provoque le LSD, et à une vasoconstriction artériolaire, suivie de la perte de sensibilité des extrémités des différents membres, comme les bouts des doigts.
À cette époque, il était communément admis que ces personnes étaient des victimes de sorcellerie ou de démons. Saint Antoine est le saint patron des ergodiques. Le journaliste américain Hank P. Albarelli Jr. avance que la CIA aurait testé le LSD comme arme de guerre, par pulvérisation aérienne sur la population de Pont-Saint-Esprit (Gard). »

J’avais déjà lu quelque part qu’une substance tirée de l’ergot de seigle était également utilisée autrefois par les sages-femmes pour faciliter les accouchements, mais bon, j’imagine qu’il s’agit d’une autre substance que l'ergothionéine…

Aliocha

Savonarole doit être content, Marchenoir est de retour, à nous faire rire, à nous instruire, et je ne suis pas ironique, sa verve désespérée aux accents rythmés par son exaspération est de la grande musique, l'âne du Poitou tentant de placer la casquette entre ses deux oreilles en témoigne.

Mais la solution, docteur Bob, n'est pas le brillant diagnostic auquel j'adhère, mais les exemples suisses et américains que vous citez trop brièvement, et dont les institutions sont fédérales. Se cacherait-il en vous un Delors prônant une fédération européenne d'Etat-nation ?
Nous serions alors, sur ce sujet, d'accord, ce qui, avant quelques duels sur la couleur des peaux, ne semblait pas évident, et démontrerait qu'aux intelligents, les dissensus les plus sévères peuvent s'apaiser autour de l'urgente nécessité de décrire notre commune réalité.

Si ce n'est pas le cas, je crains fort que le costard taillé par vos soins pour l'ancien ministre socialiste ne ressemble aux réquisitoires dont je fis à plusieurs reprises les frais, et qui firent les délices des plus sévères de mes détracteurs, mais il me semblerait possible, au vu du tour de votre prose actuelle, d'en amener sa verve puissante quoique souvent aveuglée, aux champs éclairés d'une solution enfin clairement formulée.

Noblejoué

@ Catherine JACOB

Ne rentrez dans aucun moule, surtout ! J'espère n'inciter personne à le faire et surtout pas vous.
Déjà, excuse préliminaire si cela en donne l'impression.

Justification de la démarche :

J'ai cru que vous aviez une particulière passion pour le Japon et subissiez des injustices dans le cadre de vos recherches, que vous ne parveniez pas à faire passer vos connaissances et idées sur le Japon. Vous disiez que tel ou tel vous faisait obstacle. La plupart des gens échec et mat le sont irrémédiablement. Mais je supposais que vous aviez des opportunités pouvant vous sortir de cette situation que je croyais intolérable, peut-être pas perçues parce qu'à force de subir on ne peut plus agir, du moins dans le domaine de ses échecs.

Si j'ai commis quelques erreurs, elles avaient du moins une certaine vraisemblance. Et je n'ai jamais fait que ce que j'aurais voulu qu'on fasse pour moi.

Justification de la stratégie :

Quelle solution est parfaite dans ce triste monde ? Tout nouveau livre est, en un sens, un enième livre, mais je croyais que les gens qui ont quelque chose à exprimer veulent le faire, certes sur un blog, mais de toutes les manières, et notamment, par le livre pour développer leurs idées.
Certes, toutes sortes de livres ont un côté règles et redites, mais en passant là-dessus, les plus grands auteurs sont parvenus à exprimer leur originalité.

Excuses :

Se justifier est évidemment une forme d'excuses, mais je vous présente en plus, explicitement, mes excuses les plus profondes. Parce que personne n'aime qu'on se trompe sur lui ni recevoir d'idées inadaptées.
Si certains y voient de la bassesse, libre à eux, je me comporte dans tous les cas, le plus possible, comme j'aimerais qu'on le fasse avec moi, ce n'est pas plus bas ou haut ou tortueux que ça.

caroff

@ Giuseppe 13h58
"Ceci dit avez-vous lu l'article sur le bon docteur Simon ?"

Merci, c'est édifiant !
Pour résumer, c'est un escroc porté sur la violence.
Qu'un type banni à vie de l'équipe de France continue à magouiller à la tête du rugby français est une honte !
A l'opposé de l'idée qu'on se fait de ce sport !

Elusen

@ sylvain | 13 mars 2018 à 09:04

CAF et Sécu ne peuvent pas se percevoir, ce sont des infrastructures, des bâtiments, des concepts !
L’autre, il en est à affirmer qu’il y a des Algériens qui perçoivent Carrefour et Ladurée !

Le nombre de beaufs qui fréquentent ce blog, aïe, aïe, aïe !

----------------------------

@ caroff | 13 mars 2018 à 00:29

Et caroff, son ignorance et son invention des chiffres !
Sur un autre sujet, avec sylvain, ils affirment qu’il faut inventer ses propres chiffres.

Catherine JACOB

@ Noblejoué | 13 mars 2018 à 11:14

Ma famille est comme toutes les familles avec ses bons et ses moins bons côtés. J'essaie simplement de conserver des liens avec tout le monde parce que je pense que le délitement des familles sera la perte de notre culture/civilisation.

Et non, tout ne tourne pas chez moi autour du Japon et le récit de mon expérience du Japon ne serait qu'un énième récit du genre, et donc sans intérêt.

Si je persiste sur ce blog depuis bientôt une décennie avec quelques éclipses, c'est parce qu'il est SINGULIER et donc pas comme n'importe quel blog.

Il semble que j'intéresse quelques personnes parce que, moi aussi, j'ai des côtés singuliers. L'ennui c'est qu'ensuite on veuille à tout prix me faire rentrer dans le moule, celui du discursif par ex. alors que ma particularité c'est un travail sur l’eidétique et l'iconique. Enfin bref. C'est comme ça.

Exilé

@ Catherine JACOB
« Je ne connais pas votre salaire, mais j'imagine qu'il ne vous autorise pas la truffe comme au citoyen lambda, le champignon de Paris. »

Mais ne vous y trompez pas, sous des dehors humbles et quelconques, le simple champignon de Paris, Agaricus Bisporus est un trésor de santé sans même avoir besoin d'être désigné à partir d'idéogrammes chinois.

Il aurait même, d'après diverses études, des propriétés lui permettant de réduire certains risques de cancer...
Les champignons, dont l'Agaricus Bisporus, contiennent généralement une substance anti-oxydante appelée L-ergothionéine, en quantité variable selon les espèces.

Giuseppe

@ caroff | 12 mars 2018 à 16:30@Achille

Bon, je ne remettrai pas de piécette, par contre j'attends la réponse de Claude Luçon qui devrait embrayer sur la moyenne, arithmétique ou pondérée ou pourquoi pas écart-type.

Ceci dit avez-vous lu l'article sur le bon docteur Simon ? Je vous livre ainsi qu'à Achille (futur sélectionneur que l'on devait introniser prochainement) les dernières nouvelles http://www.lejdd.fr/sport/rugby/rugby-serge-simon-le-vice-president-qui-se-mele-de-tout-3590876.

C'est tout ce que nous détestons mon voisin et moi ainsi que le défunt Cruchade, l'affairisme qui pue dans un milieu qui sans argent aidait à la promotion sociale ou à l'emploi, nous avions chez nous les meilleurs et la disponibilité au bout des mains.

La médecine mène à tout avec celui-ci au pire, à la détestation de ce qui faisait la vie d'un quartier, d'une ville, malheureusement c'est foutu.

Robert Marchenoir

Cher Monsieur Bilger,

Jadis, je vous trouvais un peu dur envers Nicolas Sarkozy, coupable d'une vision, disons, assez végétale de la magistrature, et affichant une vulgarité heureusement fort éloignée de vos dispositions ("Veuillez vous éloigner promptement de mon voisinage, cher ami").

Aujourd'hui, vous l'habillez d'un costume d'apparat, celui de philosophe politique, qui lui va comme une casquette de base-ball à un âne du Poitou.

Ce discours fort instructif que vous nous avez déterré montre, sans ambiguïté possible, le nouveau métier qu'il s'est choisi : celui de prostitué politico-financier au service des adversaires de la France. En un mot : un traître.

Oh ! ce n'est pas lui qui a inventé cette profession. Elle est désormais le point de chute d'un nombre croissant de politiciens occidentaux, qui ont dépensé tous leurs jetons à la table du casino démocratique. On citera Tony Blair, grand praticien de la chose, mais aussi Dominique de Villepin, plus discret, mais pas moins actif.

Qui sont ces fameux "grands leaders" que l'ancien président honore de sa subite admiration ? Des dictateurs à la tête de puissances qui menacent la France, soit par leurs intentions subversives et belliqueuses (Etats islamiques, Russie), soit par leur stratégie de puissance (Chine).

Trois points communs les rapprochent : ils tiennent d'une main ferme, seuls, un énorme robinet à pognon, ils sont (ou croient être) sur une trajectoire ascendante face à un Occident sur le déclin, et ils sont tout disposés à inonder de leur précieux liquide les déserteurs venus d'en face, qui seraient prêts à faciliter leur travail de sape en leur procurant contacts, influence et soutien chez l'adversaire.

Que le tyran arabe, russe ou chinois, heureusement exempt des viles contraintes de la démocratie, tourne de façon imperceptible la gigantesque vanne à finances de son pays, et voilà le philosophe politique occidental positivement humidifié pour le reste de ses jours.

C'est ce qui nous vaut cette enfilade de clichés de la part de Sarkozy, spectaculaire d'ignorance et de servilité.

"Que seraient aujourd'hui les Emirats sans le leadership de MBZ ?" Je suis sûr, chers lecteurs, que vous vous posez la question tous les matins. D'ailleurs, qui ne connaît Mohammed Ben Zayed ? C'est tout à fait un hasard, bien entendu, si notre grossiste français en nettoyeurs haute pression allemands a prononcé cette phrase dans la capitale des Emirats arabes unis.

"Quels sont les grands leaders du monde aujourd'hui ? Le président Xi, le président Poutine : on peut être d'accord ou pas, mais c'est un leader."

C'est incontestable. D'ailleurs, le camarade Staline, on peut être d'accord ou pas, mais c'est un leader. Le chancelier Hitler, on peut être d'accord ou pas, mais c'est un leader. Rien à dire. Lui aussi "a rendu sa fierté à son peuple".

"La réussite du modèle émirien est sans doute l'exemple le plus important pour l'ensemble du monde." Tutafé. Dans toutes les chancelleries de la planète, dans les universités les plus prestigieuses des grandes nations, il n'est question que du modèle émirati. Le modèle américain, le modèle scandinave, le modèle suisse, tout le monde s'en tape.

"C’est une formidable bonne nouvelle que la Chine assume ses responsabilités internationales." En effet. Que la Chine se livre à un pillage éhonté des technologies occidentales, grâce à l'espionnage industriel, ne saurait que nous réjouir. Qu'elle viole de façon flagrante le droit international, en créant des îles à partir de rien, dans les eaux internationales, pour étendre son territoire et menacer militairement ses voisins, voilà qui est une formidable bonne nouvelle.

"La Chine, c’est quand même le pays qui a construit la Grande Muraille pour se protéger des barbares qui étaient de l’autre côté : nous." Voilà. Le président Xi a construit la muraille de Chine, et c'était pour se protéger des Français, qui étaient juste derrière. Nous, les Français, les Occidentaux, nous sommes les barbares, et nous devons nous soumettre aux Chinois, aux musulmans, aux Africains, aux Russes, qui sont tellement plus civilisés que nous. Il faut bien cela pour expier nos fautes, nos très grandes fautes.

C'est là que Sarkozy lâche l'aveu : "La nouvelle route de la soie, c'est un projet colossal". Eh oui. Ce sera (si ça marche) un prodigieux geyser à pognon, et les différents intermédiaires qui se feront bien voir du régime chinois pourront tapisser confortablement leurs comptes en banque.

C'est comme la Russie. "La question doit être posée comme ça : est-ce qu'on a besoin de la Russie ou pas ?" Et sa réponse, à Sarkozy, est oui : grosse surprise ! Clairement, on a besoin d'un pays qui se livre à un acte de guerre et de terrorisme international à l'arme neurotoxique, en tentant d'assassiner sur le sol britannique, pas plus tard qu'il y a neuf jours, un ancien espion russe et sa fille. Blessant dans l'opération un policier anglais, et obligeant le Royaume-Uni à déployer 200 soldats de ses unités spécialisées en guerre chimique.

"La Russie, c'est le pays à la plus grande superficie du monde. Qui peut dire qu'on ne doit pas parler avec eux ?" D'ailleurs, le Canada, c'est le deuxième pays du monde par la superficie. Je m'étonne que Sarkozy ne profite pas de sa tribune abou-dhabienne pour souligner l'urgence de parler avec le Canada. Alors que la superficie des Emirats arabes unis, franchement...

Et je m'étonne qu'un philosophe politique aussi avisé que lui ose sortir cette gigantesque sottise, selon laquelle, à notre époque, la puissance des nations serait encore proportionnelle à leur superficie. A l'heure d'Internet, du transport aérien bon marché, des missiles intercontinentaux, du numérique et de l'industrie de la connaissance. A ce compte, il serait urgent de parler avec le Sahara.

Bien sûr, la "superficie" de la Russie est l'un "éléments de langage" les plus utilisés par la propagande du régime, qui s'adresse aux imbéciles occidentaux et doit donc choisir des arguments adaptés aux abrutis : la Russie, c'est grand, un grand pays est un pays très puissant, donc il faut se soumettre à la Russie.

Et Sarkozy ne se fatigue pas, il n'a pas honte, il ne se cache même pas. Il se baisse dans le caniveau, et ramasse le premier étron qui surnage sur le flot dégoûtant de la désinformation russe.

Il fait mieux que ça : il ment, carrément, de façon ouverte, sans même chercher à le dissimuler. A l'instar de son maître Vladimir Poutine.

"Y a-t-il un risque que la Russie envahisse d’autres pays ? Je n’y crois pas." Ben non, abruti : la Russie n'a envahi ni la Géorgie, ni la Moldavie, ni l'Ukraine. La Crimée, elle est allée toute seule, avec ses petites pattes, rejoindre le giron de Moscou. Le missile russe Buk qui a tué 300 passagers aériens, en provenance d'Amsterdam, au-dessus de l'Ukraine, il a été fabriqué dans le garage d'un insurgé local. Igor Girkin, l'officier du renseignement militaire russe (GRU) qui a dirigé l'invasion du Donbass, c'était un touriste qui a traversé la frontière par erreur. Le président français qui a "parlé" avec Medvedev, le faux-nez de Poutine, au moment de l'invasion de la Géorgie par la Russie, ce n'était pas un certain Nicolas Sarkozy.

La fameuse "paix", négociée alors par Sarkozy, nous avait été présentée comme une formidable victoire de la présidence française, qui avait permis de protéger la souveraineté de la Géorgie. En réalité, Sarkozy s'est fait le laquais des Russes, et a entériné l'annexion de fait de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, territoires géorgiens. La preuve : les troupes d'Ossétie du Sud ont été, il y a peu, intégrées au sein de l'armée russe. Et les Russes déplacent régulièrement la frontière illégale entre l'Ossétie et la Géorgie, au détriment de cette dernière.

Bien entendu, aucun pays du monde (même pas les dictatures) ne reconnaît la prétendue "indépendance" de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, sauf les îles Nauru (10 000 habitants), le Venezuela communiste, le Nicaragua et... la Russie.

Il est significatif de noter que cette pantalonnade sarkozienne est intervenue en 2008, soit un an exactement après que notre immense philosophe politique a été proprement insulté à huis clos, en notre nom, par le grand leader, Vladimir Poutine, au sommet du G8. C'est à la sortie de cet entretien que la presse internationale a été estomaquée par l'allure de Sarkozy à la tribune, le jugeant ivre.

La vérité, on l'a apprise plus tard : le chef mafieux qui dirige la kleptocratie moscovite avait humilié le président français -- et la France par la même occasion -- avec une insolence inouïe. On a déclenché des guerres pour beaucoup moins que ça. Sarkozy est sorti de la réunion K.O. debout.

Le "grand leader" français, en tête-à-tête, avait commencé par pérorer sur les droits de l'homme. Poutine le laisse parler, et puis lui fait : "C'est bon ? Tu as fini ? Alors je vais t'expliquer. Ton pays, il est comme ça...", et il colle presque ses mains l'une à l'autre. "Et mon pays, il est comme ça...", et il écarte grand les bras. "Maintenant, tu as deux solutions : ou bien tu continues à parler sur ce ton, et je t'écrase. Ou alors tu changes de registre, et je peux te faire roi d'Europe."

Devinez laquelle des deux options Sarkozy a choisi. Poutine lui a généreusement permis de devenir "roi d'Europe", en le laissant se présenter comme le grand pacificateur international qui avait contenu les ambitions russes à l'issue de la guerre en Géorgie. Puis la rétribution de sa trahison est venue, à n'en pas douter, sous des formes plus sonnantes et trébuchantes. A l'instar de ce que fait le régime russe avec les autres politiciens occidentaux, qu'il achète, tout simplement, en exportant sa corruption.

Dix ans plus tard, Sarkozy a achevé sa métamorphose. Il n'a même plus besoin de dissimuler sa vénalité. D'ailleurs, il avait prévenu : bien avant la fin de son mandat, il avait annoncé aux journalistes qu'il ne se représenterait peut-être pas. Et qu'il se consacrerait, alors, à une activité nettement plus sérieuse : gagner de l'argent.

Noblejoué

@ Catherine JACOB

Pourquoi ne pas écrire, non forcément sur toute votre vie dont vous pouvez vouloir garder une bonne part secrète, mais votre Japon ? Tout simplement "Ma quête de Japon".

Soit biographie, dans le style Terre humaine, ethnographie et critique de l'ethnographie et disciplines proches, l'étude du Japon en France méritant d'après vous bien des critiques.

Soit livre d'entretien avec

- quelqu'un de votre famille, par exemple, qui vous connaît et vous apprécie, ainsi que le Japon. En profiter pour parler de votre famille, qui a l'air bien d'après ce que vous en présentez. Livre sous l'angle histoire familiale, donc.
- ou le Japonais dont vous avez publié un extrait de mel, ou un autre, donc sous l'angle dialogue des cultures.
- ou si vous avez sympathisé avec un élève de votre formation d'adulte qui en aurait les capacités, dans ce cas, le livre ferait plus transmission.

Je n'ose pas dire "modestes propositions" à cause de Swift.
Des idées parce qu'on ne sait jamais s'il n'y en aurait pas une de pertinente, et dans ce cas, ce serait une issue.

Achille

@ Giuseppe | 12 mars 2018 à 18:15

Je vous rejoins bien sur ce point. Nous avons eu ces dix dernières années les présidents les plus calamiteux de la Ve République.
Si encore ils se faisaient discrets après leur bilan plus que contestable, mais non, il faut encore qu’ils ramènent leur fraise.

Nicolas Sarkozy qui fait l’éloge des hommes forts qui financent le terrorisme c’était déjà assez consternant.
François Hollande qui dit qu’il faut menacer la Russie, alors que celle-ci mène un combat sans concession contre Daech, là c’est carrément affligeant.
Ils n'ont rien fait quand ils étaient au pouvoir. D'ailleurs que pouvaient-ils faire face à des forces qui les dépassent ?
Il serait grand temps maintenant qu’ils se taisent, ne serait-ce que parce qu’ils n’ont plus rien à dire de pertinent

Catherine JACOB

@ Noblejoué | 12 mars 2018 à 16:49

J’imagine que tous ces renseignements figurent dans votre ouvrage, mais bon, pour le public profane on présentera ce champignon comme suit : C'est là le 松茸、Tricholoma matsutake, premier organisme vivant en effet à émerger dans le paysage dévasté par la bombe lâchée sur Hiroshima et donc, « le champignon de la fin du monde », mais aussi appelé « un champignon en or », vu qu’on ne le trouve pas proposé à moins de 8 000 à 10 000 Yens (76€ environ) le kilo à la commande et que selon les qualités il peut monter à 30 000 Yens (228€ environ) le kilo, est importé au Japon depuis 韓国 (la Corée du Sud), 北朝鮮 (la Corée du Nord), 中国 la Chine avec le 四川省 – Sichuan、雲南省 – le Yúnnán 、チベット(le Tibet, soit la région autonome du Tibet où il sont cultivés non pas sous des pins – Matsu (松)– mais sous des hêtres. Au Japon les forêts de hêtres où ces arbres peuvent monter à 35m, sont classées 'monuments naturels'), le 吉林省 (Jílín, N.E de la Chine), le 黒龍江省 - Hēilóngjiāng (où on le cultive souvent comme au Japon et dans la péninsule coréenne sur des aiguilles du pin de Corée et du pin parasol du Japon, d’Europe du Nord (Suède, Finlande dont les espèces sont proches des qualités japonaises et qui bénéficient d’une bonne image), et encore les アメリカ合衆国 (United States of America), le Canada, l'Amérique du Sud (Mexique), ブータン (le Bhoutan avec le « champignon du sage des Śākyas soit le Bouddha, dont l’importation a débuté dans les années 90, espèce rare dont la cueillette est réglementée dans un but de préservation de l’espèce et qui, se cueillant à près de 3000m d’altitude est peu affecté par les vers , ラオス ( le Laos), トルコ( la Turquie) , モロッコ (le Maroc), ロシア (la Russie) et ça bien que ce champignon soit cultivé au Japon où il est consommé – par ex. en Tempura et cueuilli depuis plus de 4 000 ans, dans dix-neuf localités différentes entre Iwate (Nord) et Hiroshima, et commercialisé de la mi-septembre à la mi-octobre uniquement.

Et donc, oui je connais cette espèce, que cependant vu le retard avec lequel la trésorerie générale pour l’étranger met en place le paiement des émoluments de ses ouailles, puis ultérieurement le montant de ma bourse d’études, je n’ai pas eu les moyens de le cuisiner, me contentant des Shiitaké (椎茸), soit le lentin du chêne/ .

Ceci étant, en 2015 la truffe noire de Dordogne se négociait sur les marchés de gros à 850€ le kilo, ce qui est pratiquement quatre fois plus que le « champignon des pins », ledit MATSUTAKE.

Je ne connais pas votre salaire, mais j'imagine qu'il ne vous autorise pas la truffe comme au citoyen lambda, le champignon de Paris.

sylvain

@ caroff | 13 mars 2018 à 00:29

Hallucinant tout de même de voir tous ces djeun's futures chances se bousculer et faire la queue dans les souks à visas d'Alger pour venir glander dans les teucies de la Ceufran, alors que tout le monde sait que nous sommes un pays raciste fasciste réac FNiste islamophobe ex-colonisateur ; ils sont masos ou alors ça participe au grand remplacement prévu par tous ces gouvernements collabos de l'UE.

Mais comme la France "c'est pas le Pérou", ils iront de désillusions en désillusions et puniront ce sale pays qui les a mal reçus en tabassant, caillassant, brûlant, agressant tout ce qui représente l'Etat ainsi que les souchiens blancs honnis menacés et forcés à l'exil, une purge raciste sans précédent dans notre pays envers les vrais Français blancs de souche.

Heureusement il existe ces autoroutes de la drogue qui pourvoient largement à leurs besoins vitaux, leur parc automobile rutilant en grosses cylindrées acquises dès l'âge de leurs dix-huit ans peuvent en témoigner, les jeunes souchiens honnêtes et travailleurs se traînant lamentablement dans de vieilles Twingo gondolées par les caillassages de bas d'HLM.

Pour ces gentils bénéficiaires du système social le plus ubuesque au monde, les RSA CAF CMU SECU aides allocs ne sont que des troncs d'église en comparaison, euh pardon, des troncs de mosquée, une tirelire, de l'argent de poche.

caroff

@ sylvain
"D'ailleurs vos jeunes là-bas n'ont pas évolué, votre pays est resté très vintage, années 50, une Albanie du Maghreb et leur seul espoir d'avenir meilleur, c'est de venir en France"

Une "Albanie du Maghreb" décrit fort bien notre ex-colonie.
L'avenir y est si radieux que les demandes de visa pour fouler le sol de la vilaine France explosent.
200 000 visas en 2008 puis 410 000 visas en 2016 et 600 000 demandes en 2017... et environ 4 millions de binationaux. L'Algérie est un des pays les plus diasporiques au monde !!
Il va falloir revenir là-bas pour faire tourner leur pays !!

Elusen

@ sylvain | 12 mars 2018 à 17:00

Les Assedic, cela ne pouvait pas se toucher, puisque c’était une association, en plus elle a été dissoute en 2008 !

Le RSA est versé par la CAF, la CAF n’est pas un revenu mais une structure.

Le Sécu est une structure qui a en charge la CMU et la carte Vitale.
La carte Vitale est un document.

C’est comme si vous aviez affirmé que les Algériens venaient en France pour percevoir l’UMP, le F-Haine, la Ligue de défense des oiseaux et la carte Cofinoga !

Prenez-vous vos cachets avant de parler, vous ?!

-------------------

@ Claude Luçon | 12 mars 2018 à 13:47
« A l'époque 14 ou 16 enfants constituaient une famille presque normale chez les moins favorisés […] »

Surprenant ! Car selon la statistique publique :
Source Nations Unies et la Banque mondiale, c'est divisé par deux, c'est 7 à 8 non 14 à 16.
Algérie, ligne 63 ; 1971 à 1976, colonne P à U.
http://api.worldbank.org/v2/fr/indicator/SP.DYN.TFRT.IN?downloadformat=excel

Confirmé par l'Université de Sherbrooke, Département statistique des populations mondiales - Canada
http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/tend/DZA/fr/SP.DYN.TFRT.IN.html

Exilé

@ Ahmed Berkani
« Montaigne ne vous appartient pas, il n’appartient en vérité à personne. Voilà ce qui arrive quand on atteint à l’universel (Et les nations, nous dit Baudelaire, n’ont de grands hommes que malgré elles.). »

Cher Ahmed, je n'ai jamais revendiqué la possession exclusive de Montaigne, un maire de Bordeaux estimable, lui, et je constate que vous avez de bonnes lectures.
En revanche, je ne vous cacherai pas que parfois l'universel que la France prétend parfois incarner me pèse, entre autres à travers les ponctions qu'il entraîne sur ma modeste pension de retraité.
Il y a des jours où je préférerais presque vivre dans un pays moins versé dans l'universel et davantage dans le particulier en ce qui concerne la protection de ses ressortissants par rapport à certaines influences extérieures...

 hameau dans les nuages

@ Mary Preud'homme | 11 mars 2018 à 22:14

Je ne fais pas le zouave. Là où vous avez raison c'est sur la négritude des tirailleurs "sénégalais" car en fait c'était un terme générique qui n'est pas propre au Sénégal. Ce qui m'énerve un peu c'est le rabâchage dans le but de culpabiliser toujours et encore... De tirailleurs il y avait aussi par exemple les annamites dont on ne parle quasiment pas. Mon grand-père ( que je n'ai pas connu) de la Coloniale était parmi les Hmong sur les hauts plateaux vietnamiens pour les aider à se défendre contre les pavillons noirs.Une sacrée tête brûlée paraît-il.

https://www.histoire-image.org/fr/etudes/annamites-grande-guerre

Giuseppe

Il ne nous manquait plus que les déclarations intempestives de Pépère, décidément les deux avec NS sont vraiment à côté de la plaque.

Pépère ferait mieux de s'occuper de ses oignons il n'est plus Président et semble parfois l'oublier, il est aussi soûlant que son ex.

Partir sans défendre sa place c'est s'échapper, il faudrait maintenant qu'il donne des leçons à EM qui a relevé le gant et le niveau d'un quinquennat précédent de pacotille.

sylvain

Si tout le monde pouvait faire comme certains Algériens qui restent ou repartent chez eux ; car jamais notre pays n'aura connu un tel boxon avec vos générations depuis les sixties jusqu'à nos jours ; aucune autre religion n'aura autant agressé notre pays comme la vôtre, aucune autre ethnie n'aura propagé autant de haine, de délinquance et d'incivilités que la vôtre ; les investisseurs ne sont pas fous ni masos pour aller s'implanter en Algérie : faire bosser vos djeuns ? mission impossible ; du temps des colonies, les patrons, cadres et autres responsables étaient tous d'accord sur le fait que votre peuple n'avançait qu'avec force coups de pieds au c... ; garder des chèvres passe encore mais transpirer, zobi ! woualou quéquette !

D'ailleurs vos jeunes là-bas n'ont pas évolué, votre pays est resté très vintage, années 50, une Albanie du Maghreb et leur seul espoir d'avenir meilleur, c'est de venir en France pays de cocagne en aides, allocs, assedic, CMU, Sécu, carte Vitale, pondre un max de mômes, RSA et CAF subviendront aux besoins vitaux des papas aux terrasses des cafés de Barbès et Saint-Denis pour les longues parties de dominos journalières entre les pointages à Pôle Emploi.

Noblejoué

@ Catherine JACOB
"En revanche, que les arbres communiquent, ce n'est pas un scoop."

Je ne l'ai pas prétendu. Mais qu'on l'étudie à fond, si. Entre connaître l’électricité statique et la fée électricité, quelle différence ! De plus, entre quelques faits vaguement connus des seuls passionnés et des livres ou films connus du grand public, il y a aussi une différence.

" J'ai également pu observer des choses étonnantes sur mes propres plantes."

Ça, ce serait un scoop !

Et vraiment, "Le champignon de la fin du monde" m'a beaucoup plu. Une critique qui en vaut une autre, des critiques assez différentes les unes des autres, d'ailleurs, car ce livre est si riche qu'on peut le prendre par bien des bouts.

http://www.telerama.fr/livres/le-champignon-de-la-fin-du-monde,n5202582.php

Je pense qu'il pourrait vous plaire car on peut considérer qu'un champignon japonais est au centre de tout, comme le Japon est pour vous le centre, et qu'on le met en relations avec plusieurs réalités, comme vous le faites ici dans vos interventions.
Si je présume que vous avez lu ce que j'ai lu, surtout sur votre sujet de prédilection, j'aime autant que ce ne soit pas le cas, finalement, pour vous apporter quelque chose à votre tour.

caroff

@ Giuseppe 10h12
"Donc je vais vous la faire comme le petit bétonnier : voyons l'empreinte laissée - c'est encore très chaud - à l'UBB, pas très brillant comme classement c'est pas demain qu'ils vont être champion."

Oui, mais ils ont perdu Jacques Brunel... donc ils perdent !

Catherine JACOB

@ Noblejoué | 12 mars 2018 à 08:04
"Pour ce qui concerne la pensée d'aujourd'hui et les arbres, peut-être n'avez vous pas lu "La vie secrète des arbres" de Peter Wohlleben."

En effet.

"Et vous avez sans doute lu "Le champignon de la fin du monde""

Aucunement.

En revanche, que les arbres communiquent, ce n'est pas un scoop. La première fois que j'ai pris la relation du fait au sérieux, il y a de cela quelques décennies, c'est quand j'ai appris comment les acacias se défendent contre les antilopes koudous. Le fait est également relaté ICI dans une page qui parle de la communication des plantes en général.
J'ai également pu observer des choses étonnantes sur mes propres plantes.

vamonos

@ Exilé | 11 mars 2018 à 18:53

Pour l'instant, tout ce qu'a prédit Boumédiène a échoué. Cinquante ans après l'indépendance, l'Algérie est l'un des pays qui n'attirent pas du tout les investisseurs.

fugace

@ filou | 11 mars 2018 à 13:55

Faites confiance à la justice de notre beau pays.
Les non-lieu s'agissant de N.S. existent. Il suffit de bien vouloir se donner la peine de chercher un peu.
Que reste-t-il ?

Certes il traînerait encore des "casseroles" d'après ce que l'on peut lire ici ou là. Mais je ne pense pas que vous pourrez aller le visiter un jour en prison. Cahuzac (en cellule VIP) peut-être ?

----------------------

@ Exilé | 11 mars 2018 à 15:02
"Ce modèle artificiel, cérébralisé, rigide, théâtral, déconnecté du réel de la démocratie à la française n'a-t-il pas démontré son incapacité à servir de façon simple, naturelle et efficace des générations de Français, dont il a trop souvent compliqué la vie parfois au prix de nombreux drames et souffrances ?"

Macron a tout compris. Tant nous en sommes encore réduits à des querelles insignifiantes transformées en affaire d'Etat.

Publié et republié :
"La démocratie de parodie a été remplacée par « un pouvoir absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux » ; ce pouvoir qui couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes. Il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, il endort »
(Tocqueville l’avait prédit )

Giuseppe

@ Achille | 12 mars 2018 à 09:33

Intarissable le mot est exagéré, mais notre groupe de réflexion a des solutions pour l'Italie... Mais faut-il que l'on soit entendu.
Un peu comme pour la politique, nous avons tous de bonnes raisons de choisir notre candidat, mais souvent le candidat ne veut pas de nous.

Claude Luçon

@ Exilé | 11 mars 2018 à 18:53

Je travaillais en Algérie de 71 à 76, vivant à Alger, inutile de dire que le discours de Houari Boumédiène n'est pas passé inaperçu dans la presse algérienne, je peux vous dire que les Algériennes n'ont pas particulièrement apprécié, les bourgeoises comme les épouses d'ouvriers, elles le montrent depuis, pilule à l'appui. A l'époque 14 ou 16 enfants constituaient une famille presque normale chez les moins favorisés, qui étaient nombreux.

Même si la natalité remonte en ce moment après avoir considérablement chuté, acheter des iPad, tablettes et ordinateurs à toute cette jeunesse devrait considérablement réduire l'enthousiasme des pères.

Ahmed Berkani

@ Exilé

Houari Boumédiène est un détestable personnage.

Je ne sais pas si cela peut vous rassurer — vous tranquilliser un peu — mais je me suis reproduit très modérément. J’ai d’autre part quitté la France à la première occasion — voilà quelques décennies. Ce qui ne m’empêche pas d’aimer la culture de la France, ses hommes de science et ses grands auteurs. Et contre cela vous ne pouvez rien. Montaigne ne vous appartient pas, il n’appartient en vérité à personne. Voilà ce qui arrive quand on atteint à l’universel (Et les nations, nous dit Baudelaire, n’ont de grands hommes que malgré elles.).

Fraternellement.

Exilé

@ Claude Luçon
« L'humanité n'est pas une, elle est faite de près de 7 milliards d'individus qui, dixit Larousse, sont "des personnes considérées isolément par rapport à une collectivité", des personnes qui ont déjà beaucoup de mal à se regrouper en royaume ou fédération : Ecossais, Catalans, Corses, Texans, Californiens, Coonass, Indiens, Hispaniques, Tutsis, Hutus, Bantous, Zulus... »

Vous citez le Larousse qui, du fait de son orientation idéologique n'est peut-être pas le plus qualifié pour apporter une vision objective des choses.
Il s'agit là d'une approche franco-française à la sauce républicaniste ne considérant l'homme que comme un être abstrait, hors-sol, ayant des « droits » propres (alors que sous l'Ancien Régime on parlait du droit des gens), non caractérisé par une relation avec une communauté culturelle identifiée.
Bref, il s'agit d'un individu lambda.

Cette approche méconnaît totalement la nature d'un grand nombre de groupes humains sur terre organisés justement en collectivités voire en tribus, vous qui avez vécu en Afrique devriez être le premier à le savoir.
Et ces tribus par exemple les Igbos au Nigeria, peuvent entrer en conflit avec les Haoussas et les Yorubas, et chacune d'elle veille jalousement à préserver sa spécificité (chez nous on parlerait de « nationalisme »).

Mais surtout, pour tous ces peuples partageant l'idée de clan, de tribu voire de communauté de croyants, l'homme n'est rien et le groupe est tout.

Le communautarisme qui se développe de plus en plus en France traduit cet aspect des choses, avec des chocs qui, dans le domaine de la délinquance ou de la criminalité par exemple, ne visent pas seulement une cible quelconque mais aussi un membre d'une communauté supposée adverse, tout cela selon une loi et une morale de clan faisant qu'un même délit sera réprouvé s'il affecte un membre du clan mais toléré voire encouragé s'il vise un étranger à ce même clan.
Ce que, au passage, ne comprend manifestement toujours pas la justice française.

Enfin, la manière selon laquelle l'individualisme est poussé à son extrême en France, par exemple dans le cas de personnes isolées comme des vieillards ou des femmes seules, suscite le mépris de ces gens appartenant à des cultures grégaires pour lesquelles une telle chose est impensable, ce qui explique parfois probablement certaines agressions de personnes âgées par exemple, vues comme étant exclues et reléguées par leur propre famille ou communauté.

Achille

@ Julien WEINZAEPFLEN | 12 mars 2018 à 06:54

Il faut un certain temps pour s’adapter aux intervenants d’un blog, mais au bout de quelques années, voire de quelques mois il est possible de deviner qui a écrit un commentaire dès la troisième ligne. Je me suis amusé à faire l’expérience et je me suis rarement trompé.

Sur ce blog il y a des personnages très « typés ». Cela fait des années qu’ils nous rabâchent toujours les mêmes propos qui parfois tournent à l’obsession.
Aussi il est intéressant que des intervenants nouveaux viennent se mêler aux échanges afin de rafraîchir un peu les discussions.

Vous en faites partie, ainsi d’ailleurs que votre ami Zonzon que j’avais mal jugé au départ. Il est vrai qu’il avait traité mes commentaires de « brèves de comptoir » ce qui n’est guère agréable, vous en conviendrez. Raison pour laquelle je lui suis rentré dans le lard un peu durement concernant son post sur les préservatifs chinois. Mais ce genre de petites chamailleries arrive régulièrement sur ce blog. On se fait la tête quelque temps et puis on se reparle. Un peu comme dans la vraie vie, finalement.

Giuseppe

@ caroff | 11 mars 2018 à 23:35

Un peu court jeune homme !

Je suis de bonne humeur... le crunch sans doute.
Donc je vais vous la faire comme le petit bétonnier : voyons l'empreinte laissée - c'est encore très chaud - à l'UBB, pas très brillant comme classement c'est pas demain qu'ils vont être champions.

https://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/standing.shtml

Ensuite le crunch est un match exceptionnel, il est the match, https://www.lequipe.fr/Rugby/Tournoi-des-6-nations/, d'ailleurs on cite ici "la revanche des oubliés", j'allais dire une hirondelle ne fait pas le printemps, mais si cela continue on ira chercher encore plus ancien pour essayer de gagner en fraîcheur (je taquine).

Je ne bouderai pas le plaisir, l'avenir est en chantant, cependant dans le Sud-Ouest nous avons un proverbe : c'est quand tout est rose qu'il faut savoir broyer du noir et le Black c'est trois fois en juin et là sera le référentiel.

Bon pour cette fois la douche écossaise était pour les Anglais, aujourd'hui autour d'un verre nous allons envisager la prochaine tactique, nous sommes dans le coin tous des sélectionneurs en puissance et des entraîneurs hors pair, of course.

Exilé

@ Julien WEINZAEPFLEN
«... la seule justification possible de la démocratie représentative, c’est le mandat impératif, mais les constituants se sont empressés de l’interdire, dès 1789. Encore un effort et je comprendrai le référendum révocatoire. »

Vous tournez les choses comme cela vous arrange.
Mais trouvez-vous normal que des élus puissent échapper à tout contrôle populaire ?
Et même à toute sanction comme par exemple en cas de trahison au détriment de la sécurité ou des intérêts de la nation comme c'est hélas devenu trop souvent le cas ?

Ceci dit, il conviendrait effectivement d'introduire la notion de référendum révocatoire.
Mais rassurez-vous, la caste ferait tout pour freiner des quatre fers afin de s'opposer à l’introduction éventuelle de cette disposition.

Achille

@ Giuseppe | 11 mars 2018 à 20:40

Puisque vous parlez de rugby, sujet sur lequel vous êtes intarissable, je suis personnellement assez admiratif du comportement des Italiens qui sont entrés dans cette compétition devenue depuis le tournoi des six nations.

Ils se prennent régulièrement des peignées, collectionnent les cuillers de bois. Mais ils sont toujours là et ils progressent d’année en année.
Bon je ne crois pas que pour eux le grand chelem soit pour tout de suite, mais peut-être que dans une dizaine d’années ce sera la bonne !

Noblejoué

@ Catherine JACOB
"Pour le cas où cela vous aurait échappé, le pays de Qi est en Chine."

Mot d'excuse à validité permanente :

Il n'y a pas plus distrait que moi. Par ailleurs, l'espace et le temps et d'ailleurs rien ne m'a jamais été naturel. En général, à force de vérifications, je compense. Par contre, il m'arrive, maintenant qu'à mon avis il est, on peut le craindre, trop tard, d'atteindre dans ce qui m’intéresse le plus, si longtemps à me fixer dessus, un niveau de concentration dont je ne savais même pas s'il était possible.
Ma conseillère, si, et par parenthèse, je le lui dois. Mais surtout, depuis le 10 septembre, je suis vide... Par conséquent, on peut douter que la concentration que j'ai parfois, voire une personne qui me donne son expertise et son soutien inconditionnel dans un domaine essentiel pour moi, n'arrivent pas trop tard. Enfin, je fais comme si, ce qui n'est pas nouveau mais plus intense. Il faut croire que ça développe la volonté puisque certains disent que j'ai de la
volonté. Je ne vais pas les contredire, d'abord, c'est possible à force d'effort, et surtout, il vaut mieux que les gens croient en vous pour croire en soi... Ici, je sais bien que personne ne le fait, mais armure, et épée, on encaisse les coups et on les rend. Est-ce que cela vaut billet d'excuse permanent, à vous et à qui me lirait, d'ailleurs, pour toutes les erreurs de distraction qui se glisseraient dans mes commentaires ?

Pour en revenir au fond du problème, j'avais remarqué la ressemblance avec le roseau, question souplesse, si j'avoue ne pas avoir consulté la fable donc "Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts".

"Mais c'est une idée à creuser concernant la pensée de cette époque."

Alors informez-moi si vous avez vent de quelque chose, s'il vous plaît.

Pour ce qui concerne la pensée d'aujourd'hui et les arbres, peut-être n'avez vous pas lu "La vie secrète des arbres" de Peter Wohlleben. Passionnant. Le style est celui du conteur, le fond les dernières avancées de la science, qui renoue avec l'idée que les arbres sont des êtres communicants, et donne à mon avis des arguments supplémentaires pour prendre des bains d'arbre. Les hêtres sont vraiment des arbres impressionnants, je ne peux pas vous en dire plus !
Et vous avez sans doute lu "Le champignon de la fin du monde", livre que j'ai réussi à prêter à quelqu'un qui a beaucoup à lire mais passionné par ce type d'ouvrages, j'ai donc une bonne excuse pour ne pas vous en citer des extraits... Ce livre parvient à faire voir les paysages du Japon autrement, cite des poésies classiques, et en même temps parle de cueilleurs aux Etats-Unis, de la connexion entre les arbres par les champignons. Bref, je l'ai beaucoup aimé mais ne vous en aurais pas parlé si la discussion n'était tombée sur les racines.

Achille

@ caroff | 11 mars 2018 à 23:29
« Lequel : le gauche ou le droit ? »

Pour savoir lequel est l’œil de verre de JMLP, un jour quelqu’un m’a donné un truc. Il suffit de regarder lequel des deux yeux est le plus humain. C’est l’œil de verre !😊

Julien WEINZAEPFLEN

Je comprends à l’instant et pour la première fois, en lisant @Exilé 11 mars 2018 à 17:51, que la seule justification possible de la démocratie représentative, c’est le mandat impératif, mais les constituants se sont empressés de l’interdire, dès 1789. Encore un effort et je comprendrai le référendum révocatoire.

Elusen

@ Xavier Nebout | 11 mars 2018 à 23:07

Donc un agent immobilier qui donnerait des cours d’histoire, vous devriez écrire dans Wikibeauf !
Il est même fort possible que vous ne soyez aucun des Xavier Nebout, car sur Internet, aucune identité ne peut se prouver, dès lors rien ne vient contredire que vous ne soyez pas Guy Georges ou autre.
Remarquez quand je vois Trump, agent immobilier, tenir les mêmes propos que vous, je me dis que cela doit être commun à tous les agents immobiliers.

Trump serait impliqué dans une affaire, réglée au civil par accord de confidentialité, du viol d’une petite fille de 13 ans.
https://www.huffingtonpost.com/entry/donald-trump-rape-case_us_581a31a5e4b0c43e6c1d9834

DAUMONT

Navrant de voir M. Bilger apprécier de pareils propos du fossoyeur du gaullisme (OTAN) et criminel contre l'humanité Sarkozy (Libye, Syrie).
Il a disposé des pouvoirs lui permettant de trahir les idéaux de la France.
On saura peut-être un jour que son action coloniale en Libye, fondée sur des mensonges, n'était justifiée que par son besoin d'éliminer son financeur.
Son soutien aux dictatures arabes propagatrices du fascisme djihadiste contre un pays ami est un absolu scandale.
Qu'il tienne ses propos stupides aux Emirats massacreurs du Yemen est dans sa ligne coloniale.

Mais M. Bilger a toujours montré de graves lacunes en matière de politique étrangère et je lui rappelle son appréciation de M. Le Drian qui a reçu une correction méritée à Téhéran.

Catherine JACOB

@Noblejoué | 11 mars 2018 à 23:45
"Donc, dans la religion japonaise, peut-on se rendre au royaume des morts en suivant les racines de cet arbre, ou du moins communiquer ainsi avec eux ?"

Pour le cas où cela vous aurait échappé, le pays de Qi est en Chine. Mais c'est une idée à creuser concernant la pensée de cette époque.

Ceci dit, ça m’évoque notre Fabuliste national, monsieur de La Fontaine, lorsqu’à la fin de «Le chêne et le roseau » il nous dit
« L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts. »

Tomas

@ Exilé

France délit de fake, je crois que ce n'est pas la première fois : «Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire». Houari Boumédiène (discours à l'ONU en 1974).
Il n'y aucune preuve que cette phrase ait réellement été prononcée.

Prix de l'humour politique 2018 au FN ; le parti prend un nom respectable, la patronne est réélue avec un score soviétique et son assistant parlementaire traite de sale nègre un videur de boîte.

Macron va devoir se trouver un autre ersatz d'opposition, tiens.

Noblejoué

@ Catherine JACOB
"...l’étymologie du caractère de l’époque du pays des Qi l’identifie comme le lyciet finalement, et indique que les racines de cet arbre s’enfonçaient profondément dans le sol jusqu’aux Sources jaunes, autrement dit jusqu’au royaume des morts. C’est dire !"

Donc, dans la religion japonaise, peut-on se rendre au royaume des morts en suivant les racines de cet arbre, ou du moins communiquer ainsi avec eux ?

caroff

@ Giuseppe 20H40
"La victoire du crunch a effacé toutes les défaites, je ne remonterai pas aussi loin dans l'histoire que vous, mais au moins jusqu'au prochain match nous avons tout le loisir de savourer, 365 jours à boire du petit lait.
Sacrés Anglais !"

Je me souviens qu'il n'y a pas si longtemps nous avions débattu des mérites respectifs de Brunel et de Novès.
Je vous avais dit que je sentais Brunel plus capable que Novès de conduire le XV de France à la victoire puisque je l'avais vu entraîner l'UBB avec succès...
Je gagne cette manche puisque vous en doutiez !!

Sans rancune, et surtout en espérant que le pays de Galles sera défait dimanche prochain !

Giuseppe

"...Lui dont le désir d'action et le souci d'efficacité s'étaient heurtés parfois au rythme lent et ostensiblement paisible de la démocratie." (PB)

Il a essayé, mais il n'avait ni les hommes, ni la méthode, ni les outils. Macron a la méthode, les hommes et les outils.

Il est certain que les nuages vont s'amonceler, la SNCF semble un cumulus bien noir et bien lourd, mais il faut le reconnaître, pour l'instant, il a su utiliser la cote d'amour des élections et des électeurs qui en avaient assez des vieux routiers et les ordonnances passent comme des lettres à la poste.

Le plus dur ce n'est pas de monter dira tout cycliste chevronné c'est de la descente qu'il faut se méfier et Joseba Beloki ne me contredira sans doute pas : https://www.youtube.com/watch?v=h_8m5-sR6I.

caroff

@ Achille
"Ainsi elle peut occuper tout l'espace. Mais je ne suis pas certain que son papa voie cela d'un bon œil."

Lequel : le gauche ou le droit ?

Ahmed Berkani

« God sometimes sends a famine, sometimes a pestilence, and sometimes a hero, for the chastisement of mankind : none of them surely for our admiration. »
Walter Savage Landor.

Cet « aphorisme » apparaît dans l’une des conversations imaginaires de Landor, celle entre Lord Brooke et Sir Philip Sydney.

Giuseppe

@ boureau | 11 mars 2018 à 21:29

Me voilà rassuré (je taquine) !

Les hommes et la religion et tout ce qui gravite autour me dépassent sans aucun doute, à lire (euh... très superficiellement) les théories fumeuses de certains je me sens tout de même rassuré de ce que je peux porter, pourtant je ne pense pas être un érudit.

Sans lien bien précis avec tout cela, je pense à la question du journaliste Sylvain Estibal à Théodore Monod sur ce à quoi il pouvait penser dans ses longues traversées du désert, il lui a répondu qu'il rêvait à un jus d'orange et du fromage, c'est dans Terre et Ciel.

Ensuite, tant qu'on y est, pour revenir sur le fait que j'ai été formé à me former continuellement aussi, je me souviens des premiers calculs de structures avec le crayon quand est arrivée la Programma 2000, la révolution en marche pensions-nous !
Et dire que mon ordiphone me permet de gérer ma gestion de flux de données en direct... Au fait je m'éloigne, mais bon c'était pour vous réchauffer, le Sud-Ouest c'est bien connu c'est soleil tous les jours.

Xavier Nebout

@ Elusen

Ceci dit, le fait de tenter de s'en prendre à la personne de ses interlocuteurs relève d'une bassesse assortie au niveau intellectuel dont vous faites preuve ici.
Et c'est d'autant plus lamentable venant d'un être vil qui s'exprime sous un pseudo.

Xavier NEBOUT

@ Elusen

Il arrive que certains portent le même nom et le même prénom sans qu'ils se connaissent.
S'agissant de moi, on me verra dans http://www.immo2mers.fr/

Mary Preud'homme

hameau dans les nuages, arrêtez de faire le zouave et de nous parler des spahis et goumiers qui pour l'essentiel appartenaient (ethniquement parlant) au groupe blanc ! Vous êtes par conséquent hors sujet.

Bien évidemment le corps de commandement des Tirailleurs sénégalais était blanc (cf le général Mangin flanqué de son fidèle Baba), mais la troupe était constituée uniquement de Noirs et c'est pourquoi on l'appelait la "force noire". Parmi eux quelques sous-offs qui plafonnaient au grade de sergent mais aucun officier.

Pour mémoire :

"Créé en 1857, le corps des tirailleurs sénégalais compte 31 000 hommes en 1914, tous recrutés en Afrique occidentale française. Ils ont servi au Maroc à partir de 1908 et le 14 juillet 1913, ils ont défilé pour la première fois à Paris où ils ont fait sensation...
"La création d’une Force noire rétablissant la parité entre les armées française et allemande reste cependant à l’état de projet et il faut attendre 1916 pour que les Tirailleurs sénégalais soient massivement engagés sur le front métropolitain. Plus de 134 000 au total viennent combattre en Europe, dont 100 000 recrutés entre 1916 et 1918..."
(Chantal Antier-Renaud, les soldats des colonies)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS