« Marlène Schiappa, si vous nous laissiez un peu vivre... | Accueil | Entretien avec Didier Barbelivien »

23 mars 2018

Commentaires

Jabiru

Un homme a été arrêté ce matin ainsi que sa compagne pour avoir tenté de renverser des militaires avec son véhicule. Soyons attentifs à la qualification des faits car cette affaire semble se dégonfler d'après le procureur. Dans le climat actuel il est à espérer un traitement très dissuasif.

Tomas

Pour ceux qui n'auraient pu lire les longs articles de Mediapart d'aujourd'hui, un court résumé avec l'éclairage de notre hôte en prime :

https://www.vice.com/fr/article/a3yejg/financement-de-projet-guide-pratique-pour-eviter-la-mise-en-examen

Claude Guéant qui retire 800 euros en dix ans, c'est quand même formidable !

Tomas

@ hameau dans les nuages

Des actes ? Fort bien, j'approuve, il en faut en effet. Mais lesquels ?
Je vous pose régulièrement la question sans avoir de réponse, alors je me permets d'insister !

@ Savonarole

Il faut vous faire un dessin ? Vous ne lisez pas les journaux ? Vous ne l'avez jamais vu en action ? Jamais entendu parler ? Vous ne voyez pas qui sont ses porte-flingues ?
Comme tout psychopathe qui se respecte il n'est pas mauvais en situation de crise mais ça ne va pas au-delà. Pour le reste c'est une crapule qui a semé la haine et la division dans tout le pays.

Pierre Blanchard

Etonnant de voir les lignes de césure entre les groupes politiques... pas vraiment envisageable il y a peu... et/ou LW et la droite deviennent si proches du FN !!

https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/03/27/l-assemblee-nationale-rend-hommage-au-heros-arnaud-beltrame_5277167_823448.html#phq1PuzczjSQPIg0.99

Deux camps
Le Premier ministre a riposté à la droite et à l’extrême droite. « Ceux qui affirment, sans savoir, que cet attentat aurait pu être évité, ceux qui croient pouvoir promettre aux Français un risque zéro, je le dis : ceux-là prennent, dans leur légèreté, une bien lourde responsabilité », a déclaré M. Philippe. Il a jugé « légitimes » les « interrogations » de l’opposition, tout en les écartant une à une. Pas question de revenir à l’état d’urgence alors que la loi antiterroriste votée en septembre a fait entrer dans le droit commun certaines des prérogatives de cet état d’exception. « J’entends le débat sur les fichés S, certains disent expulsez-les tous, enfermez-les tous, a-t-il poursuivi. C’est méconnaître l’Etat de droit, on ne peut pas être privé de sa liberté sur la base de soupçons. » Edouard Philippe n’a pas non plus oublié les déclarations de l’un de ses prédécesseurs, Manuel Valls, qui avait évoqué, dimanche, la possibilité d’interdire le salafisme. « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions même religieuses », a déclaré le Premier ministre, avant de conclure : « On ne peut pas interdire une idée, on peut sanctionner les comportements qu’elle entraîne. »
« Ce combat ça n’est pas seulement le combat du gouvernement, de ce gouvernement, c’est un combat qui sera long et qui sera difficile », a conclu le Premier ministre :
« Nous savons tous, tous ceux qui ont été aux responsabilités le savent et je suis sûr qu’au fond d’eux-mêmes tous ceux qui aspirent aux responsabilités le savent, c’est un combat difficile. »

Dans l’hémicycle, cependant, deux camps se distinguaient clairement à la fin de son discours. D’un côté, la majorité, les socialistes, les centristes, les insoumis et les communistes. Ceux-là étaient debout pour applaudir. De l’autre, ses anciens camarades de banc du groupe Les Républicains, et les quelques députés du Front national présents, dont Marine Le Pen, la présidente du parti d’extrême droite. Ces derniers étaient assis et silencieux.

Mary Preud'homme

@ Trekker | 27 mars 2018 à 15:58

Vous m'amusez Trekker, mais je confesse n'avoir jamais eu l'audace (sinon l'indiscrétion) de demander à mon propre fils commissaire divisionnaire, mais aussi officier de réserve dans une arme prestigieuse, où il cachait son calibre lors de ses congés ou visites familiales, à condition qu'il l'ait emportée, pas plus d'ailleurs qu'à un colonel de gendarmerie habitué de la maison, pour ne citer que quelques cas... Tout ça pour vous dire que dans ces métiers, l'on se doit de ne pas communiquer, y compris avec ses très proches, ce qui rend d'autant plus extravagants, sinon peu crédibles, ceux qui affichent des certitudes sur la question et ont l'air de tout savoir sur tout.

Personnellement, je ne connais rien à l'affaire n'étant pas ex-policière ou militaire, toutes professions étant d'ailleurs inconcevables et interdites aux femmes de ma génération. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir un peu de jugeote et de m'interroger sur le fait que le même policier ou gendarme déclaré apte à utiliser son arme durant son service, ne pourrait le faire en dehors, sous prétexte d'un manque d'entraînement ou d'une quelconque inaptitude ?
Ce qui revient à dire que nombre de personnels appartenant aux services d'ordre de la République ou de la sûreté de l'Etat ne seraient armés que pour la frime et susceptibles de devenir des dangers publics en cas d'agression avec riposte, du fait de leur inexpérience ?

Exilé

Vous suspectez Sarközy, Guéant, Hollande, Valls, Macron et bien d'autres y compris et surtout à gauche de vous raconter des histoires ? Vous avez bien raison.

Mais savez-vous qu'il existe des logiciels détecteurs de mensonges ?
L'un d'eux, du nom de « Prevaricator » avait rencontré un certain succès à l'époque des soupçons ayant pesé sur Richard Nixon.

Techniquement, le principe utilisé repose sur le fait qu'un menteur, même très habile comme le sont nos hommes politiques, ne peut réprimer de légères variations de son spectre vocal (une sorte de modulation de fréquence) causées par ses cordes vocales en situation de tension nerveuse.

Vous savez maintenant ce qu'il vous reste à faire.
Et tenez-nous au courant...

hameau dans les nuages

@ Trekker
"A / En congé et entre autres à la plage, au camping etc., le policier risque fort de se faire dérober son arme. Il ne peut l’avoir 24 h sur 24 sur lui et ne dispose pas alors de lieu sécurisé pour la stocker.
B / Que la hiérarchie puisse refuser cela à certains policiers n’est pas illogique, car elle connaît bien les failles de certains : manque de maîtrise de soi, tendance à jouer les Rambo, médiocre tireur, etc.
C / Avoir effectué trois entraînements au tir au cours des trois derniers mois, c’est un minimum pour être capable de tirer dans l’urgence et sans commettre de bavure."

Encore deux soi-disant bonnes raisons pour ne rien faire. Les deux premières, c'est quand même fou.

Eh bien oui le policier qui accepte de porter une arme pendant ses congés ne va pas se promener avec le soufflant coincé dans le maillot de bain mais restera en tenue d'été. Oui il ne pourra pas faire du nudisme au camping des flots bleus.
Se faire voler l'arme ? Mais encore faudrait-il que l'on sache qu'il porte une arme et qu'il est policier en civil...

Ainsi donc la hiérarchie connaît les failles de ses hommes de terrain susceptibles de défourailler à n'importe quel moment ? Ils n'ont pas de dossier attitré pour les sélectionner ?

Toujours le même process. Par peur d'une éventuelle bavure on ne fait rien. Est-ce que ce sera mieux quand ce seront les civils qui s'armeront ?
Vous me direz que l'on installe bien le permis pour posséder une simple tronçonneuse...

https://www.contrepoints.org/2017/11/10/290358-aller-bientot-devoir-passer-permis-tronconneuse

On est en train de nous châtrer. L'allégeance passe par là.

Ellen

Au regretté lieutenant-colonel Arnaud Beltrame : quelle douceur dans son regard bleu. Cet homme sera inoubliable.

Trekker

@ Mary Preud'homme | 27 mars 2018 à 12:27
"Non pas en permanence mais hors service, sur le parcours domicile/travail, ce qui exclut les périodes de congés, bien que les gendarmes en aient fait expressément la demande, sans résultat jusqu'à présent.
Concernant les policiers qui ont obtenu ce droit en 2015, ils doivent en faire néanmoins la demande auprès de leur hiérarchie qui peut la leur refuser pour toutes sortes de raisons. En outre, une nouvelle note administrative aurait restreint ce droit aux seuls policiers pouvant justifier d'un entraînement au tir (satisfaisant) non pas trois fois par an comme auparavant, mais dans les trois mois précédant la demande."

Au lieu de décrier ces mesures, vous feriez bien de réfléchir aux logiques qui ont présidé à celles-ci. Elles ont été décidées non pas par le ministre de l’Intérieur, mais par la hiérarchie policière qui connaît quand même le sujet !.

A / En congé et entre autres à la plage, au camping etc., le policier risque fort de se faire dérober son arme. Il ne peut l’avoir 24 h sur 24 sur lui et ne dispose pas alors de lieu sécurisé pour la stocker.

B / Que la hiérarchie puisse refuser cela à certains policiers n’est pas illogique, car elle connaît bien les failles de certains : manque de maîtrise de soi, tendance à jouer les Rambo, médiocre tireur, etc.

C / Avoir effectué trois entraînements au tir au cours des trois derniers mois, c’est un minimum pour être capable de tirer dans l’urgence et sans commettre de bavure.

@ Exilé | 27 mars 2018 à 09:14
"Nous pourrions même envisager d'étendre cette disposition à des réservistes voire à des civils assermentés. Je crois savoir qu'en Israël, Etat démocratique dont nous serions bien inspirés de suivre l'exemple, des civils sont armés afin de faire éventuellement face à des événements imprévus."

Mais en Israël le contexte est tout autre : service militaire pour tous de deux ans et périodes de réserve régulière avec entraînement au tir. Il y a donc une bonne part de la population qui est apte au maniement des armes, d’ailleurs sauf exception seuls ces civils réservistes - non policiers - sont autorisés à détenir un port d’arme.

En France et on peut le déplorer, les réservistes militaires même actuels, font très peu de périodes de réserve, et l’entraînement au tir dans celles-ci est fort réduit. D’ailleurs même à l’époque du service militaire obligatoire, où on disposait de centaines de milliers de réservistes il en était de même. L’armée française n’a jamais su gérer et exploiter le potentiel de ces réserves, et cela remonte à des décennies !

Transposer en France ce qui est d’usage courant en Israël relève de l’utopie.

Jabiru

@ Robert 27 mars 2018 à 11:10

J'ai bien peur que nos moyens légaux soient très insuffisants pour maîtriser la cinquième colonne qui a toujours un coup d'avance sur les forces de l'ordre.
Par contre si par extraordinaire il était envisagé un jour d'employer des moyens militaires, nous ne serions pas loin d'une guerre civile.
Pour éviter cela, il va bien falloir que rapidement nos états-majors imaginent un plan ORSEC musclé pour calmer les ardeurs de ceux qui n'ont de cesse que de faire régner la terreur terroriste au sein de notre nation.
Nous payons aujourd'hui le laxisme de politiques qui ont manqué de courage et qui ont fermé les yeux devant de soi-disant sauvageons qui se sont radicalisés au fil du temps.

Ellen

@ sylvain | 27 mars 2018 à 08:33

En effet, j'ai entendu "Je" Emmanuel Macron ce matin annonçant la rentrée scolaire des enfants dès l'âge de 3 ans à la rentrée de 2019.

Comme si c'était le moment le mieux choisi. Erreur de communication mal placée. Depuis que l'Elysée est accusé par les médias et par beaucoup de Français d'inaction contre le terrorisme islamiste (je ne parle pas de la DGSI qui fait très bien son travail), il faut bien envoyer un petit signe paternaliste et protecteur avant l'hommage national qui sera rendu demain à Paris aux Invalides au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.

Ainsi l'honneur de l'Elysée est sauf ! Pas pour nous. Nous on continue à mener le combat contre les salafistes et leurs associations islamistes, contre les radicalisés, contre les écoles coraniques montées en puissance, contre les imams étrangers ne parlant pas un mot de français et officiant dans les mosquées seulement en arabe, contre de nouvelles constructions de mosquées, contre celles qui ne sont pas encore fermées et qui continuent à inciter les musulmans à la violence contre les mécréants français, contre les zones de non droit où ni la police et gendarmerie ni les pompiers ne peuvent entrer sinon ils se font caillasser, contre le communautarisme des barbus islamiques occupant les quartiers de cités entières, contre les prières de rue, contre le port du voile intégral cachant tout le visage, ne pouvant montrer si c'est un homme, une femme ou un terroriste armé...
Tant que le gouvernement n'agira pas dans notre sens pour enfin éradiquer de notre sol toute cette vermine radicalisée qui nous pourrit la vie et égorge nos familles.

Est-ce qu'enfin le gouvernement va passer à l'action, de gré ou de force ou faut-il que le peuple fasse le ménage à sa place ? Demain, ils vont tous chanter "La Marseillaise". Que dit-elle pour ceux qui connaissent les paroles ? On attend quoi ? les attentats suivants ? d'autres hommages ? des bougies et des fleurs ? Ce n'est pas ce que Rouget de Lisle nous demande de faire ! Ou alors ces politiques sont d'une hypocrisie la plus honteuse répétant comme des perroquets les mêmes paroles sans savoir ce qu'elles signifient.

J'ai l'esprit très ouvert sur le monde, mais là, c'est la dernière goutte qui a fait déborder pas le vase, mais l'océan. Pas de pitié pour les assassins en puissance ni pour tous ceux qui sont partis en Syrie et en Irak rejoindre les djihadistes pour nous égorger, et maintenant sur notre propre sol.

Mary Preud'homme

@ Jabiru | 27 mars 2018 à 09:12

Non pas en permanence mais hors service, sur le parcours domicile/travail, ce qui exclut les périodes de congés, bien que les gendarmes en aient fait expressément la demande, sans résultat jusqu'à présent.
Concernant les policiers qui ont obtenu ce droit en 2015, ils doivent en faire néanmoins la demande auprès de leur hiérarchie qui peut la leur refuser pour toutes sortes de raisons.

En outre, une nouvelle note administrative aurait restreint ce droit aux seuls policiers pouvant justifier d'un entraînement au tir (satisfaisant) non pas trois fois par an comme auparavant, mais dans les trois mois précédant la demande. A noter que l'autorisation ne devient pas pour autant permanente mais demeure toujours reconductible sous conditions.

Robert

@ anne-marie marson | 27 mars 2018 à 00:51

Quant à votre question sur l'impossibilité faite au lieutenant-colonel Beltrame, qui a servi au GIGN semble-t-il et donc parfaitement rompu aux techniques de combat contre un individu armé d'un couteau, il n'y a qu'une réponse : le tueur l'a d'abord et nécessairement blessé par un tir de pistolet qui l'a empêché de mettre en œuvre ses techniques de combat et de maîtriser son agresseur.

Pour ce qui est des motivations de cet assassin, il est évident qu'il applique certaines sourates du Coran et donc qu'il se place en "martyr" avec l'espoir d'aller ainsi au paradis d'Allah et de bénéficier de la rémission de ses fautes antérieures.
Mais ses fautes ne sont pas son comportement de délinquant puisqu'elles se sont exercées contre les mécréants et donc sont absoutes en tant que telles. La preuve en est la réaction des habitants de son quartier, vérolé par le salafisme, à l'intervention des policiers.
La "cinquième colonne" est présente partout et il suffit d'aller chercher son pain comme je l'ai fait ce matin pour rencontrer des jeunes femmes voilées qui, par cet accoutrement, revendiquent de fait et politiquement l'assassinat des mécréants que sont Arnaud Beltrame comme toutes les autres victimes des attentats de Trèbes et d'avant.

Va-t-on, comme en 1957 à Alger, demander à l'armée de nettoyer le terrain (les quartiers dits "populaires") avec des méthodes et techniques militaires ?
Osera-t-on politiquement ne pas rendre les corps des auteurs d'attentats islamistes à leurs familles pour les incinérer et disperser ensuite leurs cendres en pleine mer, avec ainsi pour eux la garantie de ne pas atteindre le paradis promis aux "martyrs" ?

hameau dans les nuages

@ Ellen | 27 mars 2018 à 01:33

Mais arrêtez avec ça ! Oui les nuages sont très sombres mais qu'apportent ces détails si cela n'est pas suivi d'effet ? Rien, absolument rien ! Qu'apporte de savoir que ce lieutenant-colonel avait laissé son portable allumé pour que les forces de l'ordre à l'extérieur entendent ? Rien sauf à renseigner les terroristes sur les méthodes d'action. Rien, absolument rien...

Pendant ce temps ils sont là dans les cités à rigoler vautrés dans leur canapé, un paquet de pop-corn et un soda à portée de main à voir nos têtes d'enterrement. C'est leur cinéma. Ils sont "pétés de rire".

Ils arrachent une aile à des mouches et les regardent tournoyer sur place. Nous sommes les mouches heurtant le plafond de verre de notre humanisme en continuant à suivre le même logiciel de pensée. En guerre il faut penser à ce que ferait l'ennemi en se mettant à sa place. C'est la règle.

Les gens sentent bien que finalement ils sont à poil et trahis devant la carence de l'Etat. Et certains déjà agissent en conséquence et commencent à prendre des dispositions pour défendre leur sphère privée car tout le monde n'a pas en cas de conflit "endogène" (c'est nouveau cela vient de sortir) la possibilité de prendre l'avion pour se mettre à l'abri à l’île Maurice ou ailleurs .

Jabiru

Enfin une bonne nouvelle !
M.Hulot informe qu'il va réintroduire deux ourses en liberté dans les Pyrénées. Ce sont les éleveurs qui vont être contents !

Exilé

@ anne-marie marson
« Arnaud Beltrame est mort égorgé comme le père Hamel, comme Hervé Gourdel, comme les policiers de Magnanville, comme les deux jeunes filles à la gare de Marseille.
Comment une telle horreur peut-elle exister en France en 2018 ? »

Eh oui, les faits divers nous rapportent de plus en plus d'agressions faisant état de « blessures au cou », afin d'en gommer la signification profondément rituelle, alors qu'en fait l'intention de ceux qui manient le couteau est d'égorger les victimes.

Cette grotesque langue de bois pratiquée par le monde politico-médiatique, dans le but de minimiser les ravages d'une certaine forme d'immigration et de les banaliser afin de les insérer en catimini dans le flot d'une criminalité ordinaire est absolument odieuse.
Mais elle traduit indubitablement le fait que ces gens-là se rendent bien compte que si les Français connaissaient la vérité, toute la vérité, ils ne devraient leur salut qu'à la fuite pour échapper, au mieux, au goudron et aux plumes.

Mais d'un autre côté, tous ces édiles qui au jour de l'Aïd el-Kebir mettent à disposition des musulmans des installations permettant d'égorger des dizaines de moutons dans des flots de sang (qui font aussi la joie de jeunes enfants), ont-ils seulement compris la signification de ce rite qui n'a rien d'anodin et qui en quelque sorte sert aussi de « travaux pratiques » ?

« Égorgez les non-musulmans où vous les trouverez, attrapez-les, assiégez-les et tendez-leur des pièges » (Sourate 9, Verset 5)

---------------------------------------

@ Mary Preud'homme
« Et si nous sommes réellement en guerre, il conviendrait alors de prendre en haut lieu les mesures qui s'imposent en autorisant tout militaire de la gendarmerie ou fonctionnaire de la police nationale, quel que soit son grade, à garder son arme en permanence sur lui et à riposter en cas de menace ou d'agression, sans risquer d'être systématiquement soupçonné de bavure, d'abus ou de violences policières. »

Exactement.
Nous pourrions même envisager d'étendre cette disposition à des réservistes voire à des civils assermentés.

Je crois savoir qu'en Israël, Etat démocratique dont nous serions bien inspirés de suivre l'exemple, des civils sont armés afin de faire éventuellement face à des événements imprévus.

Au passage, en Israël les maisons des familles des terroristes sont dynamitées...
Mais je suis le premier à reconnaître qu'il serait difficile de faire sauter par exemple à Carcassonne la barre d'immeubles du quartier Ozanam où a vécu le tueur de l'Aude, ou celle du Mirail à Toulouse, quartier fréquenté par Merah...

Jabiru

@ Mary Preud'homme 26 mars 2018 à 20:55

Sauf erreur de ma part, il me semble que les policiers et gendarmes ont été autorisés à porter en permanence leur arme de service, qu'ils soient en service ou non. Vous avez raison la peur doit changer de camp mais les moyens sont loin d'être à la hauteur.

sylvain

@ Ellen
"...c'est le boulot du gouvernement de passer en force."

Aucun risque ! Toutes les bornes ont été dépassées, toutes les gouttes d’eau ont débordé de tous les vases. La situation d’extrême urgence devrait forcer ce gouvernement à réunir toutes les forces de la Nation pour enfin réagir concrètement, voire brutalement, sans plus aucun état d'âme mais non, Macron a plus urgent : les assises des maternelles !!

A tous les bébés de France, planquez-vous dans vos landaus, le traître arrive !

Mary Preud'homme

"Un fichier S dont personne ne maîtrise véritablement les contours, pour la bonne et simple raison qu’il s’agit d’un fichier administratif et non judiciaire." (Pierre Blanchard | 26 mars 2018 à 21:34)

Alors tout s'explique. Incroyable que personne n'y ait pensé avant ! Ce fichier de la DGSI n'a pas la bonne étiquette. Ils vont l'avoir mauvaise à la DGSI !

Ellen

@ hameau dans les nuages | 26 mars 2018 à 21:20

Vous êtes vraiment dans les nuages, mais bien sombres. Si vous vous en fichez, et vous êtes bien la seule personne, la majorité reste attentive au parcours de cet assassin pour informer les Français et la presse de la façon dont les islamistes assassins opèrent avant de passer à l'acte. Pour l'histoire tous les détails sont importants. Ne soyez pas désobligeant pendant que d'autres travaillent d'arrache-pied pour informer le public et la presse dans l'exactitude du déroulé de l'affaire. Ce n'est pas au Procureur François Molins de passer à l'action, c'est le boulot du gouvernement de passer en force.

Bonne nuit

Mary Preud'homme (par Saint Georges !)

@ Paul Duret | 26 mars 2018 à 23:08

Vous avez raison je suis mal renseignée notamment par des policiers et des gendarmes, j'ai aussi de très mauvaises lectures comme le Figaro et Valeurs actuelles, et bien qu'étant catholique, lorsque j'entends un curé nous faire longuement l'article dans son homélie sur nos frères musulmans, et rebelote lors de la prière universelle, ça me met hors de moi ; il m'arrive même de me lever et de sortir ! Et tous nos SDF, nos petits vieux qui doivent survivre avec des retraites de misère, les jeunes qui galèrent pour trouver un travail sous-payé on en fait quoi ?

Accueillir oui, aimer oui mais certes pas quelqu'un qui est venu pour me spolier et égorger les miens. Tandis que des milliers de gens chez nous sont sur le carreau ! Le Pasteur King un authentique chrétien et apôtre de la non-violence ne disait pas autre chose quand il parlait des limites de la charité évangélique et "qu'il ne pouvait aimer quelqu'un qui bombardait sa maison".

Autrement dit de façon plus cavalière : trop bon, trop c.. !

anne-marie marson

@ sylvain | 26 mars 2018 à 19:49
"Depuis quarante ans, on a laissé pourrir la situation, communautarisé des quartiers avec un salafisme et un antisémitisme qui prend le dessus..."

Malgré les circonvolutions utilisées par les journalistes, on a compris qu'Arnaud Beltrame est mort égorgé (le procureur Molins a fini par le dire).
Comment une telle force de la nature a pu mourir égorgé par un islamiste, comme un mouton.
Arnaud Beltrame est mort égorgé comme le père Hamel, comme Hervé Gourdel, comme les policiers de Magnanville, comme les deux jeunes filles à la gare de Marseille.
Comment une telle horreur peut-elle exister en France en 2018 ?
Le père Hamel était soi-disant mort en martyr. Il me semble que l'évêque de Carcassonne a oublié ce qu'était le martyr chrétien.
Si le procès de Jeanne d'Arc était à refaire, il serait l'évêque Cauchon.
Un présentateur de BFMTV au moment de l'attentat a fait un lapsus révélateur en parlant de complicité de la situation au lieu de complexité de la situation.
J'attends le pire du discours d'Emmanuel Macron

Paul Duret

@ Mary Preud'homme
"Que dire alors de nos clercs catholiques qui font de plus en plus les yeux doux aux musulmans(...), quand ils ne leur font pas carrément allégeance au détriment des chrétiens d'Orient par exemple."

La fin de votre phrase est injurieuse et injuste envers toutes les paroisses catholiques et protestantes qui ont accueilli de nombreuses familles de réfugiés d'Irak, souvent chrétiennes. Ou alors, vous êtes mal renseignée.

Pierre Blanchard

@ Ellen | 26 mars 2018 à 08:46

Je vous cite intégralement

@ Pierre Blanchard | 25 mars 2018 à 20:54
Vous n'êtes toujours pas arrivé à régler vos comptes chez vous. Ce n'est pas une bonne idée que d'agresser les internautes ici derrière votre écran pour soigner vos nerfs. Je ne vous ai pas interpellé, alors faites demi-tour et oubliez-moi ! Tâchez de vous en souvenir avec courage !
Allez plutôt titillez Savonarole et sylvain. Vous aurez la garantie d'une réponse sur ordonnance plus précise.

Dans ma réponse du 25 mars 2018 à 18:27

Je n’agresse personne, je me permets TOUT simplement de « vous interdire de » parler pour un mort que ni vous ni moi, ne connaissions !!

« Parler pour les morts est indécent ! »

Vous avez certainement - au moins virtuellement - massé les mollets de votre NS préféré, avec au minimum de la « Friction de Foucaud » lors de ses campagnes présidentielles !!!
https://www.foucaud.fr/friction_dynamisante.html

A l’image de ceux des coqs en Martinique
https://www.youtube.com/watch?v=caiLA8rgx1M

Vous êtes éventuellement en cours de faire de même avec du lait d’alpage sur ceux de votre LW qui a découvert la parka en arrivant au Puy-en-Velay (et ROUGE de surplus, un reste de stock pour mieux se faire voir des caméras), avant de se présenter dans la régions ARA avec l’appui forcené du précédent… et de l’ex-président du syndicat national des moniteurs du ski français et administrateur de la compagnie des Alpes, un certain Gilles Chabert. Depuis, ce même conseil régional lutte ardemment contre le réchauffement climatique en attribuant plusieurs dizaines de millions d’euros sur plusieurs années attribués préférentiellement aux stations de basse altitude… Un vrai pari sur son avenir… « électoral s’entend »
:((((((((((((
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/plan-neige-8-millions-equiper-canons-35-stations-region-1133703.html

Alors que le vrai destin national d’un LW est celui de Fou du Roy.

Il n'est qu’à lire et écouter le degré ZERO de son intervention de ce jour. Il a au moins convaincu quelques cervelles en déshérence
Ellen | 26 mars 2018 à 11:18

Ce matin sur BFMTV, Laurent Wauquiez s'est exprimé avec fermeté sur les mesures urgentes que le gouvernement doit prendre pour protéger ses concitoyens français et sauver la France de ce chaos islamiste radicalisé et des revenants djihadistes et ceux implantés sur notre territoire depuis des années…

Dont la vôtre me semble-t-il, car tout comme NS a annoncé que l’on va « karchériser » c’est bien, mais le faire eut été bien mieux… LW a des solutions qui me paraissent parfaitement inopérantes, sauf à réduire notre démocratie en un Etat totalitaire fait d’arbitraire sur la base d’un fichier S dont personne ne maîtrise véritablement les contours, pour la bonne et simple raison qu’il s’agit d’un fichier administratif et non judiciaire.
https://journals.openedition.org/terminal/1364

hameau dans les nuages

Pour la énième fois on a eu droit à la conférence de presse de monsieur le Procureur qui, avec une tête d'enterrement, nous a développé comme une litanie le déroulement de la journée de cet assassin.
14 h 13 il pénètre dans le magasin Champion 14h22 il passe devant le rayon des fraises Tagada sans s'arrêter. On suppose que la présence de gélatine de porc le rebute, 14h 24 il se dirige vers le rayon outillage où il s'arme d'un cutter...

Mais on s'en fiche ! On croirait entendre la lecture d'un constat d'huissier ou d'un enquêteur privé rendant compte à son client !

Assez de paroles ! Des actes ! Car je ne veux pas croire sous peine d'être complotiste qu'il y a anguille sous roche, que ce genre d'"incidents" sont les cailloux dans la chaussure de marche d'un projet de grand remplacement.

Ellen

@ Trekker | 26 mars 2018 à 18:56

Ne croyez pas que je n'ai rien compris. Vous savez très bien qu'avec les assassins islamistes radicalisés aucune négociation n'est possible. Ces fanatiques salafistes endoctrinés par le djihad ont pour seul but de tuer le maximum d'innocents, de mécréants et cherchent ensuite à se faire tuer pour aller retrouver leur paradis d'Allah.
Lisez les commentaires de sylvain postés à 19:49. Il a raison à 100% sur tout ce qu'il dit.

J'ai écouté la conférence de presse du Procureur François Molins ce soir à 19:00, elle a duré 14:12 minutes. Ses explications étaient absolument claires et il confirme bien que le lieutenant-colonel Beltrame pensait ramener cet assassin islamiste à la raison et gagner du temps en gardant son portable professionnel ouvert dans le but d'aider ses collègues à collecter le maximum de renseignements utiles. Malheureusement le gendarme Beltrame a été tué par cet islamiste radicalisé avant que l'assaut final ne soit donné.

Mary Preud'homme

@ Ellen
@ Trekker

Je suis tout à fait en phase avec les réflexions d'Ellen qui réagit en tant que femme et mère, ainsi que je le fais moi-même. Oui il n'est pas acceptable que nos fils, militaire ou policier (ce qui est doublement mon cas) soient condamnés à se faire descendre, par des terroristes islamistes ou toute autre racaille, lesquels auraient dû être expulsés de longue date si "nos" autorités faisaient bien leur travail et ne pensaient pas qu'à préserver leur image de marque ou leurs parts de marché en Arabie Saoudite ou au Qatar !

Et si nous sommes réellement en guerre, il conviendrait alors de prendre en haut lieu les mesures qui s'imposent en autorisant tout militaire de la gendarmerie ou fonctionnaire de la police nationale, quel que soit son grade, à garder son arme en permanence sur lui et à riposter en cas de menace ou d'agression, sans risquer d'être systématiquement soupçonné de bavure, d'abus ou de violences policières.

sylvain

Depuis quarante ans, on a laissé pourrir la situation, communautarisé des quartiers avec un salafisme et un antisémitisme qui prend le dessus...

On peut accuser l'extrême droite de tous les mots mais depuis plus de dix ans, les crimes à caractère antisémite, dégradations de synagogues ou de monuments avec des tags à caractère nazi sont le fruit des islamistes. Comme sous Hollande on peut se rappeler des manifestations palestiniennes qui ont tourné à la guérilla urbaine.

Il faut arrêter de se voiler la face nous sommes bel et bien en guerre, et de religion !! Triste que ce gouvernement de traîtres collabos.

C’est pourtant simple à vérifier : c'est écrit en noir sur blanc dans leur bouquin : Coran, sourate 9 verset 5 : "Tuez les infidèles partout où vous les trouverez, tuez-les tous où qu'ils soient, égorgez-les". Tout imam vous dira que celui qui n'observe pas les paroles du "prophète" n'est pas un bon musulman.

À côté du Coran, Mein Kampf fait figure des aventures de Bob Morane...

Trekker

@ Ellen | 26 mars 2018 à 16:57

Décidément vous n’avez rien compris à mon commentaire ni à celui de Pierre Blanchard, ou plus certainement vous ignorez l’état d’esprit des gendarmes, officiers et sous-officiers, servant ou ayant servi dans les unités d’élite de cette arme.

Ils ne sont pas suicidaires et calculent toujours les risques qu’ils prennent, mais hélas parfois les choses ne tournent pas comme envisagées. Raisonnablement ce lieutenant-colonel pouvait escompter que le terroriste ne l’abattrait pas de sang-froid, car il avait pendant une heure braqué avec son arme cette caissière. En se substituant à elle, il courait donc un risque mais a priori raisonnable : tuer de sang-froid est notablement différent que de le faire instinctivement ou dans le feu de l’action, ce qui était le cas de ses autres victimes.

Bien évidemment cela n’enlève rien au courage admirable d’Arnaud Beltrame, car quels que soient l’entraînement et l'expérience, on est loin d’être certain du bon déroulement des événements.

helmut viedeland

@ Mary Preud'homme | 26 mars 2018 à 17:00

C'est très bien, continuez à expliquer aux âmes perdues les principes de l'existence et de la survie sur cette terre, pas tout à fait encore adulte.
Que de larmes, de souffrances que la lâcheté et l'ignorance vont imposer aux Français.

stephane

Ce bon président Macron a une alliance à chaque main.
serait-ce pour qu'il lui en reste une si un ennemi indélicat venait à le piller lors d'une poignée de mains amie mais soumise au diktat opposé à nos origines chrétiennes ?
Que reste-t-il aux victimes de ces terroristes soutenus par nos grands clients de l'industrie de l'armement ?
Peut-être faudrait-il continuer à produire autant mais au lieu de vendre, répliquer de manière efficiente aux ennemis du peuple chrétien ?

stephane

L'imam dans l'église ?
Le loup dans la bergerie vous voulez dire.

Ellen

@ Mary Preud'homme | 26 mars 2018 à 17:00

Vous m'avez précédée. J'ai failli écrire sur le même mode de pensées que les vôtres. Vous l'avez fait à la perfection.

sbriglia

@ Mary Preud'homme | 26 mars 2018 à 17:00

Tout est dit.

Ce fut, à mes yeux, en ce lieu, en cet instant, sous d'opportunes caméras, particulièrement indécent.

Michelle D-LEROY

@ Paul Duret

Vous m'avez mal lue, car dans un commentaire précédent je disais :

"Et ce n'est pas pour autant que tous ceux qui pratiquent l'Islam comme religion sont des islamistes, comme tous les Allemands n'étaient pas nazis."

Mary Preud'homme

@ Paul Duret | 26 mars 2018 à 16:16

Cher Monsieur,

Toute personne peut venir à un office religieux, certes, mais il s'agissait ici de rendre hommage à des personnes victimes d'un attentat terroriste perpétré une fois encore par un fondamentaliste musulman au nom d'Allah. Et sans stigmatiser les musulmans en général, on pouvait s'attendre à plus de discrétion de leur part ! Personnellement j'ai trouvé la prise de parole de cet imam choquante dans cette église, plus les salamalecs appuyés à la sortie relayés avec complaisance par les médias.

Et si cet imam ou ce recteur devait prendre la parole et s'indigner, il se devait de le faire dans sa mosquée, parmi ses ouailles ; idem pour tous ses confrères. Que je sache la communauté musulmane s'est bien gardée de condamner sans ambiguïté le fanatisme criminel de milliers d'islamistes radicaux. Alors qu'ils devraient être les premiers à demander la fermeture des mosquées et salles de prière salafistes, le font-ils ?

Le manque de courage et de clarté n'est-il pas avant tout du côté de ces religieux de l'islam qui ont peur d'affronter le mal qui sévit dans leurs rangs, à moins qu'ils ne l'approuvent en douce sachant que l'islam est avant tout une religion conquérante qui prône le mépris du faible et du mécréant. Que dire alors de nos clercs catholiques qui font de plus en plus les yeux doux aux musulmans jusque dans nos églises où ils leur cèdent la parole, quand ils ne leur font pas carrément allégeance au détriment des chrétiens d'Orient par exemple.

Ellen

@ Trekker | 26 mars 2018 à 01:28

Nos gendarmes en poste détachés sur notre sol sont là pour nous protéger et non pas pour se faire tuer par des assassins islamistes radicalisés. Si vous avez des griefs, adressez-vous plutôt aux politiques qui n'ont pas su ni voulu agir en conséquence pendant des années. Je n'ai rien d'autre à rajouter. Evitez d'être agressif et tâchez de comprendre que personne ne mérite d'être égorgé sous prétexte qu'il est au service de l'Etat.
Pensez-vous au moins à ses parents, à son épouse ?

Tipaza

@ Aliocha | 26 mars 2018 à 12:49

La récidive Aliocha !!
Il faut apprendre à analyser une situation dans les trois temps, passé, présent et futur.

Ben Laden ne récidivera plus, voilà déjà une première victoire.

Ellen

@ patriote | 26 mars 2018 à 11:24

Votre réponse est courte mais dissuasive, y a pas plus clair. RM n'a pas dû lire le nouveau billet de ce matin sur la bonne conduite d'un débat.

Paul Duret

@ Mary Preud'homme
@ Michelle D-LEROY
@ sylvain

"...l'évêque du coin avait cru bon d'inviter le recteur musulman de Carcassonne" (MP)

Je comprends que cela en agace beaucoup mais c'est une position courageuse qui va à l'encontre des "idées ?" dominantes. Pourquoi rendre responsables de cet acte horrible tous les musulmans de France ?
Je vous signale quand même qu'il y a en France des millions de musulmans et que si seulement un petit pourcentage d'entre eux commettaient des actions terroristes, nous aurions plusieurs attentats chaque jour. Fort heureusement, on en est loin.
Il y a par contre un problème de mauvaise intégration de la 2ème ou 3ème génération et ce n'est pas en stigmatisant tous les musulmans que vous allez le résoudre.

Ellen

@ Clafoutis | 26 mars 2018 à 12:26

Au moins ça permet d'ouvrir un petit moment de détente.
Vous aimez les clafoutis marmiton ?

Giuseppe

@ Martine | 25 mars 2018 à 19:22

Vous confondez tout !

Les mobiles ni l'idéologie n'ont rien à voir, mais strictement rien à voir.
Vous dites des bêtises.

Jabiru

La tuerie de Trèbes doit interpeller les autorités sur les ravages engendrés par les terroristes radicalisés.
L'urgence absolue c'est aujourd'hui de revoir notre arsenal administratif et judiciaire permettant aux autorités d'agir plus efficacement pour purger le cancer terroriste latent qui plane sur la population du fait de la présence sur notre sol d'environ 20 000 radicalisés en puissance.
Des mesures draconiennes s'imposent rapidement et c'est au chef de l'Etat de monter au créneau pour proposer un plan de mesures efficaces.

L'heure n'est plus aux atermoiements mais aux solutions.
Il faut savoir ce que l'on veut ; face à une menace telle qu'elle se présente il est nécessaire de frapper fort pour se faire respecter.
Un retour à l'Etat d'urgence s'impose pour permettre à nos forces de l'ordre de faire le ménage.

Aliocha

Ils sont admirables, nos zélotes de la vengeance, ils osent nous dire qu'éliminer Ben Laden en violation des règles internationales étaient condition de leur survie, on en voit l’inénarrable résultat sur l'élimination totale du terrorisme !
Tels des mouches choquant les parois de verre du bocal de leurs habitudes, ils ne s'aperçoivent même pas qu'un geste tel qu'Arnaud Beltrame l'a effectué en ôte le couvercle, et qu'ils pourraient en conséquence aller butiner aux champs infinis du réel, s'ils acceptaient de reconnaître que ce geste leur enlève à eux aussi le gène de la violence réciproque, et leur permet l'accession à l'émancipation du dressage ancestral.

Clafoutis

"... leur drapeau rouge frappé du marteau et de l'enclume..." (Ellen)

-----------------

"Tous mes remerciements à Pascale Bilger d'avoir consacré son dimanche sur + de 153 lectures à corriger. Un vrai travail de titan."
Rédigé par : Ellen | 25 mars 2018 à 19:53

Heureusement pour Madame Bilger, il y a des moments de franche rigolade, ça détend un peu.

Robert

Merci Mary Preud'homme | 25 mars 2018 à 22:04 pour ce coup de gu... salutaire !

Je considère qu'avant les obsèques, le temps n'est pas à la polémique stérile. En revanche, il me semble que des éloges dignes doivent être portés à la connaissance de ceux qui rendent hommage au geste conscient et héroïque du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.
L'un de ceux qui m'a le plus intimement touché est celui d'Aurélien Marc dont je me permets de donner le lien :

https://www.causeur.fr/arnaud-beltrame-hommage-gendarmerie-aude-150173?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=e839684afc-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-e839684afc-57538953

Qu'à présent il repose en paix et que l'exemple qu'il a donné soit médité par ceux qui dénigrent en permanence les forces de l'ordre. Les autres savent reconnaître ce que cet acte peut représenter dans notre inconscient collectif français, acte qui rejoint le sacrifice de nos militaires sur tous les champs de bataille pour la seule gloire de la France et de son drapeau.

patriote

Qu'est-ce qu'un militaire pour Macron ?

@ Robert Marchenoir | 25 mars 2018 à 22:53

« ...braillards de la 'vraie droite', gaullistes en carton et authentiques franchouillards, qui passent leur temps à cracher sur 'la perfide Albion', les immondes 'Anglo-Saxons' et les horribles 'tabloïds' britanniques' »

Vous êtes un malade qui voit des espions russes jusque dans ses toilettes et dites-nous où et quand vous auriez lu sur ce blog des propos sur « la perfide Albion, les immondes Anglo-Saxons et les horribles tabloïds britanniques ».

Votre cas ressort de la psychiatrie, vous avez un besoin impératif de mordre, d’insulter et de monter sur votre tabouret pour faire des déclarations stupides (un moi-je de plus dans cet océan de moi-je).

Quant à patriote, qui ne se sera manifesté que peu de fois dans ce blog, il vous tire sa révérence et vous propose de le remplacer pour défendre votre pays.

Michelle D-LEROY

@ Achille

La réalité c'est que Raphaël Enthoven comme beaucoup de nos élites ne veut pas admettre que ces islamistes sont murés dans une idéologie mortifère comme ont pu l'être auparavant les nazis, les Khmers et mêmes certains Soviétiques. Ils ne raisonnent plus, ils n'écoutent plus, ils sont imperméables à tous nos discours, aussi beaux soient-ils.

Ce genre de beau texte n'est donc lisible que par nous autres. Pour que cette idéologie régresse, il faut que nos élites intellectuelles admettent une fois pour toutes que l'islamisme est un danger actuel, une idéologie destructrice et non pas de simples citoyens un peu égarés, des tueurs ordinaires.
Et ce n'est pas pour autant que tous ceux qui pratiquent l'Islam comme religion sont des islamistes, comme tous les Allemands n'étaient pas nazis.
Difficile apparemment de le dire.

@ Mary Preud'homme

Il est effectivement très agaçant, voire incompréhensible, que l'évêque de Carcassonne ait mis un imam près de lui alors qu'aucune victime n'était musulmane. Sans prêcher la haine, on peut quand même rester chrétien avant tout. C'est très contre-productif dans l'esprit des Français.

Mais comment s'étonner en voyant le Pape François très rarement appeler au soutien des chrétiens d'Orient mais défendre constamment les migrants musulmans.
En juin 2014, il a reçu au Vatican des dignitaires de différentes religions, en conclusion de leurs conversations, il a demandé que chacun dise une courte prière pour le monde, et l'Imam a dit en arabe :
“Qu’Allah nous aide à remporter la victoire contre les infidèles !” J’appelle ça une prière pour la paix !

https://www.christianophobie.fr/breves/vatican-priere-musulmane-pour-la-paix-ou-pour-la-victoire-sur-les-chretiens

Ceci a du mal à passer, surtout lorsqu'on est chrétien.

Ellen

Ce matin sur BFMTV, Laurent Wauquiez s'est exprimé avec fermeté sur les mesures urgentes que le gouvernement doit prendre pour protéger ses concitoyens français et sauver la France de ce chaos islamiste radicalisé et des revenants djihadistes et ceux implantés sur notre territoire depuis des années. Tous les experts en matière de terrorisme islamiste s'époumonent à en perdre le souffle en criant haut et fort qu'il nous faut passer à l'action et cesser de continuer à faire des effets d'annonce inutiles sans réagir vigoureusement avec plus de bon sens.

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/11/20/31001-20151120ARTFIG00346-thibault-de-montbrial-il-existe-un-deuxieme-cercle-au-dela-des-3000-combattants-du-djihad.php

Aliocha

@ Robert Marchenoir

Au vu de l'état de nos divergences, qui sont sévères, je suis heureux de votre accord sur la nécessité de cet héroïsme, nécessité qui a pour avantage, et ce n'est pas rien, de jeter les bases d'une intersection entre les plans de nos pensées, et d'y confronter leurs éventuelles suffisances, sans céder aux facilités exclusives du mépris.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS