« Un héros, un hommage national, et puis...? | Accueil | Journée morte pour une Justice très vivante ! »

30 mars 2018

Commentaires

Elusen

@ Mary Preud'homme | 08 avril 2018 à 17:46
« David Skuli [...] »

Le délire le plus total de la Dame aux sites anarchistes.
Je ne sais pas qui est ce monsieur, je n’ai même jamais parlé de lui.
Il suffirait à la Dame de donner une preuve où j’aurais parlé de l’individu susnommé.
Détourner l’attention par l’injure et le mensonge, c’est tout ce que sait faire la Dame aux sites anarchistes Fichés S ; mais elle ne prouve jamais rien.
Je demande la récusation de l’experte prétendue Monsieur le Président pour défaut technique.

Mary Preud'homme

"...rapport final date du 5 juillet 2016, David Skuli, directeur central de la police aux frontières (PAF)

David Skuli depuis peu en retraite mais néanmoins resté une pointure et une référence dans son domaine, contrairement aux allégations calomnieuses du guignol pro-islamiste Elusen qui l'assimile à un vulgaire militant du frontnat !

Elusen

@ Mary Preud'homme | 08 avril 2018 à 15:19

Mon dieu que de pirouettes pour masquer votre ignorance !

1°- vous allez chercher un site d’anarchistes pour justifier votre propos.

2°- vous avez confondu deux fichiers, le fichier S avec le Fichier FSPRT.

3°- ces deux fichiers ne comptabilisent pas des délits, des crimes, mais des personnes signalées comme pouvant éventuellement poser un problème.

4°- ce sont des fichiers de travail pour la police, les services secrets, la gendarmerie et les Finances publiques, comme un fichier client de Carrefour.

5°- nous sommes dans du droit public et non criminel, ainsi pour travailler sur de tels fichiers, les personnels de l’État-nation doivent en avoir le droit, voilà pourquoi des décrets et des lois ont été pondus, pas pour constater des délits ou des crimes.

6°- caroff, Robert Marchenoir, Mary Preud'homme, sylvain, peuvent être dans le fichier S uniquement parce que le fils de la nourrice à qui ils confient leur enfant est dans le fichier.

Philippe Bilger pourrait y être, si fan de football, il se retrouvait à plusieurs reprises dans le virage du Parc de Prince où des hooligans vitupèrent, vocifèrent et déclenchent des bagarres.

7°- Fichés S, en novembre 2017 : 25 000 personnes, pas au-dessus, car le chiffre est déjà arrondi par le ministère.

8°- Fichés S en relation avec l’islamisme, toujours à la même date : 9 700 personnes qui n’ont strictement rien fait, mais dont une partie qui dans sa tête penserait à ; les autres des 9 700 sont des connaissances de ces personnes.

9°- Fichées FSPRT en février 2018 pour avoir une opinion religieuse radicale de mouvement sectaire : 10 960 personnes.

Signalées, donc par téléphone auprès d’un service de lutte contre le sectarisme, n’importe qui peut appeler ce service pour balancer son porc ou son voisin : 19 745 personnes.
Ils ont enquêté et ont retiré 8 785 personnes, soit 44,5 % des personnes signalées.

10°- 255 adultes revenus de Syrie ou d'Irak, voire les deux et 68 enfants, dont le plupart sont nés sur place.

Oui, ok pour les 255 adultes possiblement mis en prison pour intelligence avec l’ennemi, mais les 68 gamins, on les met en taule ?!
On met des menottes à des gamins de 4 ans parce que ce seraient des bougnoules, des crouilles, des ratons ?!

11°- 680 adultes français encore en Syrie et en Irak et 500 enfants français.
On envoie les fusiliers marins, les légionnaires pour égorger les 500 gamins ?!

Allez Mary Preud'homme dites-nous tout, allez vite sur un site anarchiste, ils ont peut-être la réponse !

Mary Preud'homme

@ Elusen | 08 avril 2018 à 13:47

Sincères condoléances !
Sans vouloir vous offenser, quoique, vous me rappelez un certain Rahmouni Slimane, en moins soft, qui avait sévi sur ce blog dans les années 2012, moins virulent en apparence certes, mais tout aussi illogique et de mauvaise foi que vous, façon marchand de tapis monzami, je m'adapte, je fourgue ma camelote et tu raques sans moufter, OK ?

Ne me dites pas que Rahmouni n'est plus, poil au c.., sinon ce blog aurait perdu à jamais l'une de ses recrues les plus coriaces sinon obtuses...

Elusen

@ stephane | 08 avril 2018 à 12:17
« Pourquoi ne pas les convoquer, les mettre en garde, demander leurs intentions et pour ceux qui vomissent la France, DEHORS. »

Là, faut faire un effort !
Cela fait plus de cinq fois sur ce fil que je donne les sources des ministères, les décrets et les lois !

Les fichiers S n’ont commis aucun délit, aucun crime, aucune faute.
Ce sont des personnes que l’on soupçonne de penser (donc dans leur tête) contre la sûreté de l’État ou la paix publique.

Les hooligans, fichés S, vous en faites quoi ?
- Les FNLC (Corses)
- Le BRA (sécessionnistes bretons)
- Les Basques français sécessionnistes
- Les Catalans français sécessionnistes

De plus, la majorité des personnes ont la nationalité française !

----------

@ Mary Preud'homme | 08 avril 2018 à 08:37

Vous pouvez masquer comme vous voulez votre ignorance avec des posts de 73 lignes, mais ça n’y changera rien !

Vous copiez/collez un article d’un site anarchiste :
https://cettesemaine.info/breves/spip.php?article1090

...et elle va s’étonner de finir fichée S, elle et caroff qui la remercie ! Elle va jusqu’à employer un mot pour les chambres à gaz, les camps de concentration et d’extermination : négationniste https://www.universalis.fr/encyclopedie/negationnisme

Que viennent faire ici le IIIe Reich et les Fichier S et FSPRT ?!

Elle ne savait même pas ce qu’était le Fichier S, elle a confondu avec un autre fichier de signalement le : FSPRT !
Même avec les chiffres officiels du ministère de l’Intérieur et du CIPDR, elle continue obsessionnellement à nier les chiffres rapportés par les autorités.

Je remets les chiffres, les documents PDF des ministères et services de sécurité étatiques français.

~ État d’urgence – Chiffres clés novembre 2017,
https://www.fichier-pdf.fr/2018/04/07/chiffres-cles-novembre-2017/chiffres-cles-novembre-2017.pdf

~ Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation
Bilan février 2018,
https://www.fichier-pdf.fr/2018/04/07/cipdr-fevrier-2018/cipdr-fevrier-2018.pdf

stephane

Le fichier S sait-il qu'il est fiché ou a-t-il seulement des doutes ou rien de cela ?
Pourquoi ne pas les convoquer, les mettre en garde, demander leurs intentions et pour ceux qui vomissent la France, DEHORS.

caroff

@ Mary Preud'homme | 08 avril 2018 à 08:37

Merci pour ces précisions bien utiles !

Mary Preud'homme

caroff 4 avril 13:02 ; Elusen 5 avril 02:22 ; Mary P 5 avril 13:49 :

Chronologie des faits oblige, il est évident que caroff parlait des radicalisés islamistes fichés S et de personne d'autre soit environ 10 500 individus, ce qui a déclenché la réaction aussi illogique que négationniste d'Elusen, et la mise au point de Mary P.

Troll ou esprit faible, Elusen joue la mauvaise foi sur tous les sujets avec une constance admirable ; il est évident que l'on ne peut dialoguer avec ce genre d'individu, la discussion est donc close.

Pour les autres un peu d'histoire :
Les fiches S sont une des 21 sous-catégories du FPR (Fichier des Personnes Recherchées), créé en 1969, qui comporte notamment les lettres : E (police générale des étrangers), IT (interdiction du territoire), R (opposition à résidence en France) , TE (opposition à l’entrée en France), AL (aliénés), M (mineurs fugueurs), V (évadés), S (Sûreté de l’État), PJ (recherches de police judiciaire), T (débiteurs envers le Trésor). Elles sont gérées depuis Ecully (Rhône) par le service central de documentation criminel. Le FPR avec toutes ses catégories, contient au minimum 400 000 noms (chiffres de 2010).
« Un décret entré en vigueur la même année (n° 2010-569 du 28 mai 2010 relatif au fichier des personnes recherchées) considère que peut se voir fichée "S" toute personne "faisant l’objet de recherches pour prévenir des menaces graves pour la sécurité publique ou la sûreté de l’Etat, dès lors que des informations ou des indices réels ont été recueillis à leur égard". Autrement dit : une définition très large. Selon le Rapport d’activité de la délégation parlementaire au renseignement pour l’année 2016 (en date du 2 mars 2017), les personnes "qui entretiennent des relations directes et non fortuites" avec un fiché S le deviennent aussi : "Une fiche S peut aussi bien concerner un objectif identifié d’un service qu’une personne de son entourage dont le contrôle serait de nature à apporter des informations utiles concernant l’objectif "primaire".

Les fiches S officiellement renouvelées ou éliminées tous les deux ans (un an renouvelable une fois) par la DGSI et le SCRT (ex-RG), comportent 11 différents niveaux de surveillance qui ont été créés au fur et à mesure de leur extension, même si les fiches sont numérotées de S1 à S16 (le S14 -récent- correspond aux "combattants étrangers partis mener le jihad sur le théâtre des opérations et qui en sont revenus", le S15 signifie l’interpellation).

Devant la Commission d’enquête parlementaire "relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015", dont le rapport final date du 5 juillet 2016, David Skuli, directeur central de la police aux frontières (PAF), avait fourni quelques précisions sur son service concernant notamment la police dans les aéroports :
quote
"On compte 11 profils différents, correspondant à 11 conduites à tenir, dont la numérotation peut prêter à confusion puisqu’une partie de ces fiches sont dénommées S 15 ou S 16. Il s’agit de fiches de signalement et seule la fiche S 15 exige des agents de contrôle aux frontières qu’ils retiennent la personne qui en fait l’objet jusqu’à l’arrivée des services de renseignement. Dès que l’agent constate qu’un individu contrôlé fait l’objet d’une fiche S, il signale aux services de renseignement la provenance de l’individu et sa destination. L’information est transmise en temps réel soit par voie téléphonique soit par voie informatique ou encore par l’appel à l’agent de la DGSI présent sur la plateforme aéroportuaire : tout dépend de ce que contient la fiche S : il est parfois demandé de photocopier le document de voyage pour transmission aux services de renseignement. Le contrôle ne présente aucune difficulté dès lors que nous disposons d’un contrôle de première ligne et d’un contrôle de seconde ligne. Lorsque nous détectons une personne faisant l’objet d’une fiche S, nous l’invitons à venir en seconde ligne afin qu’elle libère son poste dans la queue de première ligne. Il importe d’être attentifs aux individus ainsi fichés car 80 % d’entre eux le sont pour un lien avec l’islam radical. Concrètement, on demande à la personne concernée de se mettre sur le côté et elle est prise en compte par les agents de deuxième ligne. La fiche S 15 demande en outre de retenir la personne contrôlée jusqu’à l’arrivée des services de renseignement, ce qui est l’affaire de quelques minutes sur les grandes plateformes aéroportuaires parisiennes. Toutefois, en province, quand ces services ne sont pas présents, nous faisons passer l’individu en deuxième ligne où nous effectuons, avec le concours des services douaniers, un contrôle approfondi en attendant l’arrivée des services de renseignement. Les informations téléphoniques que j’évoquais sont transmises lors du passage en deuxième ligne".
unquote

Il existe enfin depuis 2015 une unité opérationnelle rattachée au ministère de l'Intérieur chargée de lutter contre le terrrorisme l'EMOPT (Etat-major opérationnel de prévention du terrorisme). Son rôle consiste à coordonner et centraliser les diffférentes fichiers de renseignements et contrôler à l'échelon central le suivi des personnes radicalisées.
L’EMOPT se décline sur plusieurs échelons – départemental et national – et comprend des représentants de :
- la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)
- la police judiciaire (SDAT)
- la sécurité publique (SCRT)
- la préfecture de police de Paris (DRPP)
- la gendarmerie (SDAO, BLAT), qui contribue au travail de pilotage et de coordination confié à l'état-major opérationnel pour la prévention du terrorisme.

Je vous fais grâce du rôle de la DGSE en matière de lutte contre le terrorisme, ce sera pour la prochaine fois.

Elusen

@ anne-marie marson | 07 avril 2018 à 22:31
« L'imam fait partie des autorités musulmanes de Marseille »

Non !
Une institutrice de Marseille n’est pas le rectorat de Marseille !

« Dans cette attente, la justice de classe va faire de Jean-Vincent Placé un exemple pour satisfaire les bobos. »

Vous dites vraiment n’importe quoi !
Que savez-vous des raisons du placement en garde à vue de Jean-Vincent Placé ?
Avez-vous le procès-verbal ?

D’après un journal :

  • Après avoir passé deux nuits en garde à vue, il s’est vu remettre par le parquet une convocation à son procès pour «violences volontaires» en état d’ébriété, «outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique» et «injure» à caractère racial.
    https://frama.link/UMC_GM20

Code pénal français - sur l’outrage - article 433-5 :

  • Lorsqu'il est adressé à une personne dépositaire de l'autorité publique, l'outrage est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.
    https://frama.link/nEdpdsDa

De nouveau les Fichés S n’ont commis aucun délit, pas un seul, ce sont juste des personnes dont on observe les déplacements et les 25 000 Fichiers S à novembre 2017 ne sont pas islamistes, seule une partie le serait.

« Fiché S » vous pouvez l’être juste parce que vous gardez, quotidiennement, les enfants d’une personne du fichier ; parce que vous seriez une collègue de travail, etc.

Source officiel Ministère de l’Intérieur : https://frama.link/dMJ9s844

Tomas

@ Robert Marchenoir

Là effectivement je ne vous suis plus. Vous ne connaissez rien de moi ou si peu, et vous venez me donner des leçons de droiture ?
Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de sacs en plastique ?!

anne-marie marson

@ Elusen
"Alors que moi, j’ai écrit : les autorités musulmanes de Lyon et Marseille."

C'est bien ce que je disais : l'imam fait partie des autorités musulmanes de Marseille, donc il est protégé.

----------------------------------

@ Ellen
"Quand j'ai entendu Ch.Castaner et E.Philippe tenir ce discours de fous et d'irresponsables trois jours après l'assassinat du Colonel Beltrame et des trois victimes civiles, là, j'ai eu la confirmation de leur complicité ; au pire ils aggravent la situation, exposant encore plus les Français à de prochaines attaques. Et que dit Gérard Collomb, responsable de la sécurité du pays ? Rien ! On ne l'a pas beaucoup entendu."

Christophe Castaner peut raconter n'importe quel bullshit sans que personne ne le conteste.
Il a également déclaré que le salafisme était un problème de logement. Il faut d'après lui que la racaille salafiste puisse avoir un logement indépendant de ses parents, pour que cette racaille puisse avoir des relations sexuelles (sans rire).
Il a également déclaré que le fait pour le terroriste salafiste d'avoir été convoqué par la DGSI avait provoqué chez lui un "événement de type psychiatrique" qui avait déclenché le passage à l'acte.
Il faudrait que Christophe Castaner, entre deux fous-rires, et Nicole Belloubet, expliquent ce qu'est cet "événement de type psychiatrique" qui déclenche le passage à l'acte, ou si cela signifie que le gouvernement va renoncer à faire convoquer les fichés S de peur qu'ils ne passent à l'acte.
Dans cette attente, la justice de classe va faire de Jean-Vincent Placé un exemple pour satisfaire les bobos.

Robert Marchenoir

@ Tomas | 07 avril 2018 à 11:17

En fait, une fois de plus, je me suis trompé sur votre compte par excès d'indulgence. Je vous rétrograde dans la catégorie des handicapés mentaux.

Inutile de réfuter votre dernière plâtrée de sottises, qui s'autodétruit aussitôt que mise en présence d'un lecteur doté d'un quotient intellectuel supérieur à 90.

En revanche, je note que vous évitez soigneusement le coeur du sujet, c'est pourquoi je vais y revenir. Il y a je ne sais combien d'années, ici, j'ai lâché, mi-sérieux, que la fraude fiscale était un devoir civique. Dépourvu de la droiture élémentaire consistant à discuter du sujet dont il est question, incapable de produire le moindre argument pertinent, vous me rejetez sans cesse, et à propos de n'importe quoi, cette antique réflexion à la figure, à l'instar de tel autre commentateur qui fouille les poubelles d'Internet pour trouver quelque citation incriminante à me mettre sur le dos, et qui ne réussit qu'à trouver un péan de ma part aux sacs en plastique et au capitalisme (péan dont je suis assez satisfait, ma foi).

Nul ne sera surpris de la mentalité de petit flic que cela révèle chez vous. C'est tout à fait cohérent avec votre gauchisme.

Ce qui est plus fondamental, c'est que cela confirme, une fois de plus, que le gauchisme est une religion de substitution. Le gauchiste a remplacé Dieu par l'Etat.

Je vous exhorte à vous comporter comme un homme, et après un intermède semi-comique où vous croyez que je parle de virilité, vous réalisez enfin que je parle de morale.

Sans coup férir, vous révélez alors en quoi consiste votre conception de la morale : payer ses impôts, approuver la dépense publique la plus élevée possible, et plus généralement obéir à l'Etat. Perinde ac cadaver.

Dans toutes les civilisations, la morale a consisté, d'abord, à régir les rapports avec autrui. Et, pour les croyants, à obéir à Dieu. C'est vrai pour la religion morale par excellence, le christianisme, mais c'est vrai pour toutes les religions, tous les groupes humains et toutes les époques.

Le gauchiste, lui, escamote jusqu'à l'idée de Dieu, et la remplace par l'Etat. Cela fait de sa doctrine une fausse religion, car autant le fidèle adorant Dieu adore un être parfait, autant le gauchiste adorant l'Etat glorifie une institution par nature imparfaite -- et souvent de beaucoup.

Mais cela va plus loin. Le chrétien, censé révérer Dieu, n'est pas pour autant dispensé de charité envers son prochain ; bien au contraire.

Tandis que le gauchiste a carte blanche pour se comporter comme un cochon vis-à-vis d'autrui, puisque, pour lui, l'Etat est la valeur suprême. La charité ? L'Etat y veillera, par le biais de la "redistribution" et de la "solidarité".

S'étant ainsi déchargé de ses devoirs sur l'Etat, le gauchiste s'empresse de faire reluire sa belle âme devant tout le monde : voyez comme je suis bon, je soutiens l'Etat ; d'ailleurs je l'incite à vous prendre le plus d'argent possible, c'est bien la preuve de ma vertu.

Après quoi, le gauchiste va, en catimini, réclamer de l'Etat le bénéfice de l'argent gratuit des autres, pour lui-même et ses amis ; et il se sentira délié de toute obligation à l'égard des hommes, puisqu'après tout, on paye bien assez cher pour que l'Etat s'en occupe.

On aura compris qu'ici, je ne parle pas uniquement d'argent.

C'est ainsi que toutes les formes de socialisme, et plus généralement d'étatisme, génèrent la lutte de tous contre tous, derrière le paravent hypocrite de la générosité et de la solidarité.

Que l'on me permette, pour finir, une anecdote personnelle. J'étais un habitué d'un blog, mettons, de centre-gauche, dont j'approuvais en gros les orientations. Les commentateurs étaient en majorité de gauche, avec une petite minorité du bord opposé.

Un jour, je commençai à en avoir ma claque de la mauvaise éducation d'un nombre significatif des habitués (de gauche, donc), de leur hypocrisie, de leur mauvaise foi, de leur impolitesse, de leurs sarcasmes incessants qu'ils prenaient pour de d'esprit.

Et je remarquai que le seul commentateur qui discutait normalement, qui se comportait comme un homme, donc, était aussi le seul qui avait fait savoir, sans forfanterie mais sans dissimulation, qu'il votait pour le Front national. (En conséquence de quoi, il s'en prenait naturellement plein la figure.)

C'est ce jour-là que j'ai commencé à réfléchir, et à me dire que, peut-être, les sympathisants de "l'extrême droite" n'étaient pas ces diables aux pieds fourchus que l'on se plaisait à nous décrire. Et que même, si ça se trouvait, c'était l'inverse.

Elusen

@ Mary Preud'homme | 06 avril 2018 à 20:45

Que ne feriez-vous point pour ne pas admettre que vous avez affirmé des imbécillités. Que vous n’avez donné aucune source officielle de vos chiffres.
La chose tentée pathétiquement, c’est de détourner l’attention en posant une diffamation publique définie par l’article 24 de la loi de 1881 ; sur Internet, les personnes comme vous sont définies comme étant des trolls.

Je vous ai donné une copie écran des chiffres.
Vous ignoriez jusqu’à l’existence du Fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), créé par le Décret n° 2015-252.

Ce fichier compte plusieurs catégories, car c’est un fichier de signalement et de prévention et non de délits et crimes établis.

Le signalement veut dire qu’une personne a téléphoné à une autorité administrative en disant : je vous signale cette personne, car je pense que...

~ Dictionnaire du CNRS ~
* Signalement : http://www.cnrtl.fr/lexicographie/signalement

* Prévention : http://www.cnrtl.fr/lexicographie/pr%C3%A9vention

La catégorie des personnes après enquêtes prises en compte comme radicalisées est de : 10 960, depuis le 23 février 2018.

Et la source vous rabaisse bien à l’état d’une ignorante qui s’ignore !

~~ Ministère de l'Intérieur.
État d’urgence – Chiffres clés novembre 2017, document PDF,
https://www.fichier-pdf.fr/2018/04/07/chiffres-cles-novembre-2017/chiffres-cles-novembre-2017.pdf

~ Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation
Bilan février 2018, document PDF.
https://www.fichier-pdf.fr/2018/04/07/cipdr-fevrier-2018/cipdr-fevrier-2018.pdf

Elle va trouver le moyen de dire que c’est Voltaire qui les a écrits en 1320, pendant qu’il prenait des cours de ski nautique à Hawaï !

---------------

@ Robert Marchenoir | 06 avril 2018 à 20:57
« Je n'engage pas le dialogue avec les handicapés mentaux, c'est interdit par le règlement de l'hôpital »

Non mais ! Il ne maîtrise même pas l’injure !
Comme dire : « Je n’engage pas le dialogue avec des enfants, c’est interdit par les pédophiles ! »

Tomas

@ caroff
"Ces aphorismes datent de la moitié du XIXe siècle et n'ont pourtant pas pris une ride !"

Pourtant, personne ne les a vraiment mis en oeuvre...

caroff

@ Robert Marchenoir 20h52
"En France, c'est pareil. Le Parti communiste français et son comité central ont disparu, mais ils se sont métamorphosés dans la fonction publique. Qui fait ce qu'elle veut, et se gave en pillant les richesses du pays. Comme en Russie."

La France c'est l'URSS qui aurait (un peu) réussi !

"On voit où les gauchistes placent la vertu : dans la soumission à l'Etat tyrannique, et dans le fait d'approuver l'impôt, aussi confiscatoire soit-il. Nous n'avons, effectivement, pas les mêmes valeurs (comme on dit chez les marchands de rillettes)."

Etant libéral au plan économique et admirateur de Bastiat, je ne résiste pas au plaisir de le citer à propos de l'impôt:

« Les finances publiques ne tarderont pas d’arriver à un complet désarroi. Comment pourrait-il en être autrement quand l’État est chargé de fournir tout à tous ? Le peuple sera écrasé d’impôts, on fera emprunt sur emprunt ; après avoir épuisé le présent, on dévorera l’avenir. »

Et à propos des retraites par répartition :

"Un tel impôt serait de la confiscation, et voyez les conséquences. Si, en fait, toute propriété était confisquée à mesure qu’elle se forme, qui est-ce qui se donnerait la peine de créer de la propriété ? On ne travaille pas seulement pour vivre au jour le jour. Parmi les stimulants du travail, le plus puissant peut-être, c’est l’espoir d’acquérir quelque chose pour ses vieux jours, d’établir ses enfants, d’améliorer le sort de sa famille.
Mais si vous arrangez votre système financier de telle sorte que toute propriété soit confisquée à mesure de sa formation, alors, nul n’étant intéressé ni au travail ni à l’épargne, le capital ne se formera pas ; il décroîtra avec rapidité, si même il ne déserte pas subitement à l’étranger ; et, alors, que deviendra le sort de cette classe même que vous aurez voulu soulager ? »

Ces aphorismes datent de la moitié du XIXe siècle et n'ont pourtant pas pris une ride !

Tomas

@ Robert Marchenoir

D'abord, si vous vous référez à la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, commencez par en apprendre l'article 1 : "Les hommes naissent libres et égaux en droit. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune". Ca vous permettra peut-être de comprendre la stupidité de vos propos sur les Noirs et les Musulmans.

Ensuite, voyons l'article 14 : "Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée."

Nos représentants ont fixé le montant des impôts, il nous revient de nous en acquitter. Il vous est tout à fait loisible d'en questionner l'usage au titre de l'article 15, et ça marche : voyez ce professeur de mathématiques qui a fini par avoir la peau de la réserve parlementaire en allant en justice. Ca lui a pris dix ans mais il est parvenu à ses fins.

Enfin, il ne vous aura sans doute pas échappé que le monde a changé depuis 1789 : on a inventé la machine à vapeur, le train, l'industrie chimique, l'électricité, la voiture automobile, l'avion, les appareils électriques, la radio, le téléphone, l'ordinateur, le satellite artificiel. Toutes ces inventions et l'évolution de nos mentalités nous ont conduits à élargir le périmètre d'intervention de l'Etat.

Il est donc logique qu'aujourd'hui une partie de vos impôts soit consacrée à "l'accueil des immigrés illégaux, la promotion de l'homosexualité, la lutte contre le prétendu réchauffement climatique, l'entretien d'un chemin de fer d'Etat inefficace et ruineux, etc".

Si ça ne vous plaît pas, soyez un homme et questionnez l'usage de vos impôts auprès de vos autorités au lieu de jouer les pleureuses sur Internet !

Robert Marchenoir

@ Herman Kerhost | 06 avril 2018 à 09:37
"Voici revenu le temps de la multiplication des pains..."

Ah, tiens ! je la note, celle-là, elle me fera de l'usage.
______

@ hameau dans les nuages | 06 avril 2018 à 09:02
"Mon frère aîné ayant fait quasiment toute sa carrière comme maçon au black..."

Intéressant. Mais comment a-t-il donc fait pour sa retraite ? A moins que ne pas cotiser à l'Etat-maman toute sa vie lui ait suffi pour se constituer un capital garantissant sa propre pension... Un calcul risqué, mais dont le résultat ne m'étonnerait pas. Ce qui montrerait bien la gigantesque escroquerie que constitue l'Etat "redistributif".

Au passage, on a critiqué Macron pour son manque "d'empathie" (le mot charité n'est plus à la mode) envers la retraitée qui se plaignait auprès de lui, récemment. Mais on n'a pas assez souligné l'énorme aveu qu'il a fait, en croyant lui river son clou.

L'électrice se plaignait qu'ayant cotisé toute sa vie pour sa retraite, elle ne bénéficiait que de picaillons, que le président s'apprêtait à réduire encore un peu.

Et Macron a répondu : non, Madame, vous n'avez pas cotisé pour votre retraite, vous avez cotisé pour la retraite de ceux qui recevaient leur pension pendant que vous, vous travailliez. Et il a ajouté : c'est ça notre système de retraite par répartition, d'un ton qui voulait dire : c'est français, donc c'est ce qu'il y a de mieux et le monde entier nous l'envie.

Il avait parfaitement raison (sur le mécanisme, pas sur l'admiration des étrangers...). Mais, entraîné par cette passion française d'avoir raison même quand on a tort, il ne s'est pas rendu compte, que ce disant, il reconnaissait officiellement, et au plus haut niveau, que notre système de retraite par répartition est une énorme escroquerie au détriment des Français.

Tout le monde croit en l'existence d'un contrat moral, selon lequel puisque les gens en âge de travailler payent les yeux de la tête un impôt nommé "cotisations retraite", alors, une fois parvenus eux-mêmes au bout de leur carrière, ils auront la garantie que l'Etat leur rendra la pareille en leur versant une honnête pension.

Par sa déclaration, Macron rappelle deux choses : premièrement, ce dont tous les Français ne sont pas conscients, les cotisations retraite ne vont pas alimenter un énorme coffre-fort situé dans les caves de la Banque de France, où l'Etat bienveillant puisera à son tour, une fois leur retraite venue, pour assurer leurs vieux jours. Il passe directement dans la poche des retraités du moment, et parfois si directement, qu'il manque aux caisses de retraite quelques jours de trésorerie pour faire la soudure.

Non seulement ce système est extraordinairement inefficace et dangereux sur le plan financier, puisqu'il empêche les cotisations d'être investies pendant toute la carrière des cotisants, ce qui est le b.a.-ba de la sagesse financière. Il garantit donc un gigantesque gaspillage du fruit du travail des citoyens.

Mais surtout, et c'est là l'aveu d'Emmanuel Macron, il permet à l'Etat, le moment venu, de tirer le tapis sous les pieds de ceux parvenus enfin à la retraite, en leur disant : vous vous êtes bien fait avoir ! vous imaginiez qu'il y avait un contrat moral, mais montrez-moi le papier ? votre argent a disparu depuis longtemps, nous ne vous devons plus rien, on vous donnera ce qu'on voudra bien vous donner, et dites-nous encore merci.

Donc Macron ne s'est pas seulement montré insuffisamment charitable envers cette dame, il s'est ouvertement payé sa poire en sa présence -- et celle de tous les Français par la même occasion.

Lesquels sont nombreux à être fiers d'être cocus, puisqu'ils soutiennent encore mordicus le fameuse "retraite par répartition", censée être plus juste puisque socialiste (ça "répartit", donc c'est bien).

Or, le problème n'est pas dans la CSG qui est augmentée pour les retraités, ou autres petites fripouilleries marginales du niveau d'un romanichel.

Le problème est dans le principe même de la retraite par répartition. Le problème est que tous les Français ne descendent pas dans la rue en masse pour réclamer sa disparition, et son remplacement par le seul système honnête et juste : les fonds de pension.

Mais c'est "ultra-libéral" et "étatsunien", donc forcément ça doit être l'abomination de la désolation. Les retraités russes, eux, roulent sur l'or et passent leur temps à faire des croisières de rêve (vérifiez), puisque tout le monde nous dit que Poutine leur a "rendu leur fierté". Va donc pour le système de retraite communiste.

Je précise, escroquerie supplémentaire, que les fonctionnaires, eux, en plus d'avoir des conditions de retraite infiniment privilégiées par rapport à celles des travailleurs du privé, souffrent beaucoup moins de problèmes de financement, puisqu'une large part de leurs pensions est alimentée, non pas par les cotisations, mais par... l'impôt. Comme c'est pratique !

La France est bien un pays communiste, ou poutiniste. En Union soviétique, la classe privilégiée était constituée par la hiérarchie du parti communiste, et le pays était gouverné par le comité central. Les institutions de l'Etat n'étaient qu'un village Potemkine, de même que la loi et la constitution.

Dans la Russie-de-Poutine, la classe privilégiée est constituée par les "siloviki", les membres des forces de sécurité. Le pays est gouverné par l'administration présidentielle, et par les amis du président. Les institutions de l'Etat ne sont qu'un village Potemkine, de même que la loi et la constitution.

Dans la Russie d'hier comme celle d'aujourd'hui, les gens ordinaires sont des serfs, corvéables à merci et méprisés par le pouvoir.

En France, c'est pareil. Le Parti communiste français et son comité central ont disparu, mais ils se sont métamorphosés dans la fonction publique. Qui fait ce qu'elle veut, et se gave en pillant les richesses du pays. Comme en Russie.

La seule différence -- et elle est de taille -- c'est que le gouvernement français ne gouverne pas. Il fait semblant. Il est composé de comédiens, chargés de passer à la télé pour faire croire au bon peuple qu'il tient les rênes.

D'où l'attraction croissante des Français pour un "homme fort". Mais leur erreur est double : persister dans leur culte du "service public", qui garantit à tout "homme fort" de n'être qu'un donneur de coups de menton ; et, pour ceux qui communient à l'autel de la "Sainte Russie", s'imaginer (ou faire semblant) que le sort du peuple russe est meilleur que le nôtre, alors qu'il est dix fois pire. Et s'imaginer que les dirigeants russes respectent leurs administrés, alors qu'ils les méprisent infiniment plus que n'importe quel Macron, ou qu'un train entier d'inspecteurs des finances.
______

@ Elusen | 06 avril 2018 à 10:31

Ordinairement, je n'engage pas le dialogue avec les handicapés mentaux, c'est interdit par le règlement de l'hôpital. Cependant, là, notre pensionnaire nous a pondu une perle d'une telle beauté, que je ne résiste pas à l'envie de la faire contempler :

"Une femme devrait se comporter comme un homme pour avoir de la droiture ?! Et après, c’est vous qui parlez de maîtriser les mots !"

Suscité par ceci. Somptueux, n'est-ce pas ?
______

@ Tomas | 06 avril 2018 à 19:06

(Dont nous traiterons le cas après celui des handicapés mentaux ; lui n'a pas d'excuse.)

"Ah si c'est la droiture je suis d'autant plus rassuré, il est comique que quelqu'un érigeant la fraude fiscale en vertu civique se permette de donner des leçons de ce genre."

On voit où les gauchistes placent la vertu : dans la soumission à l'Etat tyrannique, et dans le fait d'approuver l'impôt, aussi confiscatoire soit-il. Nous n'avons, effectivement, pas les mêmes valeurs (comme on dit chez les marchands de rillettes).

Petit rappel de la constitution (je vais faire mon Elusen) :

Déclaration des droits de l'homme de 1789, article 13 : "Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable."

La constitution ne dit pas : pour l'accueil des immigrés illégaux, la promotion de l'homosexualité, la lutte contre le prétendu réchauffement climatique, l'entretien d'un chemin de fer d'Etat inefficace et ruineux, etc.

Article 14 : "Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée."

Article 15 : "La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration."

Article 2 : "Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression."

Déclaration des droits de l'homme de 1793, article 35 : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

Okay ?... Il semble que pour les socialos, les fameuses "valeurs républicaines" soient à géométrie variable... C'est quand ça les arrange.

Mary Preud'homme

@ Elusen | 06 avril 2018 à 17:48

Un peu puéril votre petit montage avec le logo police que l'on peut trouver sur n'importe quelle carte de visite de fonctionnaire de la police nationale, plus le rajout ministre de l'intérieur, ça en jette !

Au fait, vous fabriquez aussi de fausses cartes d'identité ?

Tomas

@ Robert Marchenoir

Ah si c'est la droiture je suis d'autant plus rassuré, il est comique que quelqu'un érigeant la fraude fiscale en vertu civique se permette de donner des leçons de ce genre.
Allez faire un tour dans la vraie vie, découvrez le monde au-delà du périphérique et de la toile et nous en reparlerons ! Mais n'oubliez pas de revenir ici de temps à autre nous distraire de vos pitreries, quand je me compare je me rassure !

Elusen

@ anne-marie marson | 06 avril 2018 à 14:21

Pourquoi voudrait-il renvoyer des Coréens au Maghreb, je n’ai pas compris ?!
Cela dit, il n’y a pas qu’un seul et unique prêtre musulman à Marseille, il n’y a que vous pour le penser.
C’est comme dire : le curé de Rennes.
Alors que moi, j’ai écrit : les autorités musulmanes de Lyon et Marseille.

----------------

@ Mary Preud'homme | 06 avril 2018 à 12:43

Eh oui, eh oui, vous qui vous pensez dans le secret des dieux, vous avez confondu deux fichiers !
Le Fichier S et le FSPRT !
Pathétiquement, vous tentez d’en détourner l’attention.

Le Fichier S, le ministère de l’Intérieur indique bien qu’il n’y aucune preuve contre les personnes, mais qu’elles sont surveillées ; puis il ajoute que s’y trouvent également les personnes qu’ils fréquentent.
Ainsi, peut être classée Fichier S l’assistante sociale qu’irait voir toutes les semaines une personne.

Le Fichier S suit les déplacements d’une personne.
Source officiel Ministère de l’Intérieur :
https://frama.link/dMJ9s844

Allez je vous aide encore, parce que moi, les chiffres je les ai

Les fiches S à novembre 2017, c'était 25 000 personnes, dont :
- Les amis de Marie - Les pauvres de Marie, authentique secte, mais drôle !
- Les croisés de la nouvelle Babylone,
- Civitas,
- des hooligans,
- des Identitaires,
- des pro-vie,
- la bande de Serge Ayoub : La Horde,
- White Wolf Klan (suprémacistes blancs),
- la Tribu Ka (suprématistes noirs),
- Alliance Rose Croix,
- Eglise philosophique luciférienne,
- Fdesouche
- Egalité & Réconciliation
- Fondation Saint-Germain,
- Cercle initiatique de la licorne Wicca occidentale, à mon avis eux, c'est la drogue.
- Eglises du Christ international en France,
- Communauté des petits frères et des petites soeurs du Sacré-coeur,
- Témoins de Jéhovah, etc.

anne-marie marson

@ Elusen | 31 mars 2018 à 16:03
"Dalil Boubakeur est sous protection rapprochée, car les islamistes veulent sa peau, tout comme les autorités musulmanes de Lyon et Marseille sont sous protection."

Je comprends mieux pourquoi l'imam de Marseille, qui devait être expulsé de façon urgentissime, est toujours là.
En fait, il est sous protection, malgré ses prêches de haine.
Les bourreaux sont parmi nous. Nous leur faisons des petits nids douillets dans lesquels ils prospèrent.
Par contre, Jean-Vincent Placé, qui sous l'emprise de l'alcool, a proféré des insultes raciales du style "Je vais te renvoyer au Maghreb, moi", a été placé en garde à vue fissa.

Mary Preud'homme

Source framachin !?

Chez Intérieur.gouv, personne ne connaît.
Décidément ce pauvre Elusen est en pleine déconfiture !

Elusen

@ Robert Marchenoir | 06 avril 2018 à 03:25

Une femme devrait se comporter comme un homme pour avoir de la droiture ?!
Et après, c’est vous qui parlez de maîtriser les mots !
Maîtrisez au moins vos maux !

-----------------------------

@ caroff | 06 avril 2018 à 09:29

Source Ministère de l’intérieur : https://frama.link/dMJ9s844 ; ça, ça calme !

Par contre vous, vos chiffres, d’où vous les sortez ?!
D’un ministère ?!
Je constate qu'aucun d'entre vous n'avez une source officielle quand vous balancez vos chiffres.

Elusen

@ Robert Marchenoir | 06 avril 2018 à 03:05

Un individu qui passe son temps à faire des digressions, de la désinformation en mettant des liens sur des sites d’extrême droite, de salariés de l’industrie de l’armement, accuse les autres de faire de la désinformation.
1° qui est la personne ?
2° d’où parle cette personne ?
3° quel est son degré d’expertise ?
4° sur quels documents s’appuie-t-elle ?

----

1° Olivier Berruyer, créateur du site Les Crises
2° diplômé d’une Business School et en Assurances ! Normalement, n’importe quel individu d’un minimum d’intelligence s’arrête là et ne va pas voir plus loin.
Qui va voir un proctologue quand il a un problème de cataracte ?
3° il écrit Daesh et non : le Daesh. Problème, Daesh est un sigle, donc il faut mettre un déterminant devant. Ce qui confirme que l’individu n’a aucun degré d’expertise. Le type travaille toute la journée à faire des statistiques pour prévoir les risques en assurance, il ne fait donc aucune recherche sur la Syrie ou le Daesh.
4° ces documents sont :
- Le Parisien
- Wikipédia, l’encyclopédie des beaufs.
- The Wall Street Journal, un journal spécialisé sur la finance.

- Il affirme que c’est le nombre de frappes qui fait le sérieux, plus c’est gros, plus c’est sérieux.
On dirait Trump et Kim Jong-un comparant la taille de leurs boutons.
C'est comme affirmer qu'au Japon les USA n'ont fait que deux frappes aériennes : Hiroshima et Nagasaki ; ce qui prouve « un “flou stratégique” et une attitude initiale ambiguë des États-Unis envers le Japon ».

Herman Kerhost

Voici revenu le temps de la multiplication des pains...

Ah, que j'aime ça... et je n'ai même pas honte !

Je pourrais éventuellement jouer le service d'ordre, mais l'on va encore me taxer de "toutou à son maîmaître".

Peut-être devrais-je me contenter de panser les victimes ?

Hélas pour elles, elles ne méritent, par leur pitoyable défense, que mépris.

caroff

@ Elusen | 05 avril 2018 à 02:22
"Dans les fiches S, il y a des hooligans, des Black Bloc, des membres du F-Haine, Identitaires, Action française, des membres de Saint-Nicolas-du-Chardonnet, Ligue du Sud, Civitas, anarchistes, libertaires, tous les groupes de combats d'extrême droite, etc."

Sur un total de 18 000 fichés S il y a environ 10 000 candidats potentiels au djihad. Le classement S est du reste fonction de la dangerosité et je me doute que les adeptes de Saint-Nicolas-du-Chardonnet ou de Civitas ne rêvent que de faire sauter Notre-Dame de Paris !!
Vous êtes le comique de ce blog, petit bétonnier !

hameau dans les nuages

@ Robert Marchenoir | 04 avril 2018 à 18:39
"Il m'est arrivé de prêter des outils à des personnes de gauche ; curieusement, à chaque fois, j'ai dû les réclamer. Et ils ne m'ont pas toujours été rendus en bon état. Cela n'a aucune valeur statistique, bien sûr..."

Il faut les comprendre. Ils ne sont pas affreusement matérialistes comme le commun des mortels. Je me souviens d'une anecdote de mon frère aîné ayant fait quasiment toute sa carrière comme maçon au black dans la vallée du Rhône. Restaurant de vieilles bâtisses du côté de Montélimar, il avait prêté un jour sa bétonnière à un gauchiste baba cool pour qui, la propriété étant du vol, tout ce qui est à toi est à moi.

Ne la voyant pas revenir il est allé la rechercher. Il l'a bien retrouvée mais sans doute trop fatigué à fumer des joints associés au pastis, son utilisateur avait laissé dans la cuve la dernière gâchée et avait quitté le chantier... Deux jours de travail au pic et au marteau pour enlever le béton...

C'est leur côté kanak... Yo man !...

Mary Preud'homme

@ Elusen | 06 avril 2018 à 02:09

Je transmettrai vos précieux commentaires au contrôleur général de la police qui, me prenant lui aussi pour une ingénue sinon une cruche (pour vous c'est les deux), m'aurait communiqué de fausses informations.

Robert Marchenoir

@ Tomas | 05 avril 2018 à 20:16
"Vous voir donner des leçons de virilité est savoureux."

Sans surprise, vous non plus vous ne connaissez pas le sens des mots. Il n'est pas étonnant que vous parliez à tort et à travers. Je vous ai dit : "Le jour où vous vous comporterez comme un homme, on en reparlera."

Cela pourrait aussi bien s'adresser à une femme. Le mot juste n'est pas : virilité, c'est : droiture.

Robert Marchenoir

@ Robert | 05 avril 2018 à 19:03

Vos interventions successives sont un parfait cas d'école de la méthode de désinformation russe. Vous commencez par faire valoir la qualité de la prétendue enquête du site Les Crises.fr :

"Quant à la situation d'ambiguïté permanente dans laquelle nous sommes plongés, notamment au Proche et Moyen-Orient, peut-être n'est-il pas inutile de lire le document dont je joins le lien. Il s'intitule : [Enquête] L’attitude initiale ambiguë des États-Unis envers l’État Islamique (Série complète). Il est long mais, me semble-t-il, bien documenté :
https://www.les-crises.fr/enquete-lattitude-initiale-ambigue-des-etats-unis-envers-letat-islamique/#ancre8
Ce document ne plaira sans doute pas à l'autre commentateur prénommé Robert, et pourtant... Mais la France peut difficilement s'enorgueillir de l'attitude de ses dirigeants depuis tant d'années. Et je ne pense pas que les actuels feront mieux !"

C'est la phase n°1 de la désinformation : diffamer la France et sa politique étrangère, diffamer les Etats-Unis et tenter de dresser les Français contre les Américains, en citant un lien vers un dossier supposé intéressant, trouvé sur Internet.

Sans, bien entendu, préciser la qualité de robinet de propagande moscovite et communiste du site vers lequel vous nous dirigez : Les Crises.fr, quoi de plus anodin ? Après tout, ne sommes-nous pas "en crise" depuis quarante ans ? Quoi de plus franchouille ? C'est un domaine en .fr, et puis le brave Olivier Berruyer, qui tient cette "officine" (comme dit l'autre poutiniste d'Achille), a une bonne bouille d'adolescent attardé de chez nous, auquel on donnerait le bon Dieu sans confession.

Comme vos collègues désinformateurs en pareil cas, vous ne vous donnez même pas la peine de nous résumer les informations sensationnelles qui seraient contenues dans cette série d'articles. Selon toute vraisemblance, vous ne les avez même pas lus. Et puis, vous n'allez quand même pas vous fatiguer...

Sur quoi, vous êtes démasqué en tant que relayeur de la désinformation poutiniste.

Vous adoptez alors cette tactique classique des communistes, et des malfaiteurs intellectuels de tout poil, qui consiste à commencer par diffamer l'adversaire, en détournant la conversation sur un détail parfaitement périphérique et sans importance :

"Si je relève à peine votre propos de proctologue..."

Sous prétexte que j'ai parlé de papier hygiénique -- dont, apparemment, vous n'avez pas l'usage. Puis, vous embrayez sur la phase n°2 de la désinformation poutiniste. Comme tout le monde s'est aperçu, désormais, que le régime russe ment comme un arracheur de dents, les trolls du Kremlin ne peuvent plus dire : écoutez Moscou, c'est de là que vient la vérité.

Ils disent donc : OK, Moscou dit aussi des mensonges, mais le camp d'en face ment lui aussi, donc, en fait, on prend un peu de mensonge rouge et un peu de mensonge bleu, on touille l'ensemble, on fait la moyenne, on divise par racine carrée de 2 et on retient 3, et ça donne de la belle vérité toute nue. Démonstration :

"L'on doit se laisser influencer par la culture et les idées états-uniennes en matière de libéralisme économique ou de politique étrangère, mais l'on ne doit aucunement accepter comme pouvant avoir un éventuel fond de vérité la moindre idée provenant d'au-delà des frontières orientales de l'Union européenne..."

Notez que jusqu'à présent, vous ne nous avez toujours pas dit un mot de ce en quoi consisterait ce fameux "fond de vérité" dont l'expression serait interdite par le Système, et que vous seriez le seul à avoir découvert. Sinon : le gouvernement français est constitué de gros nuls, et les Etats-Unis je ne vous en parle même pas.

N'oublions pas ce grand classique du culot poutiniste, directement hérité des communistes, qui consiste à accuser son adversaire des fautes qu'on a soi-même commises.

L'Etat russe est en train de se surpasser, en ce moment, sur ce terrain, avec l'affaire Skripal, en exigeant des excuses des Britanniques pour le crime que ses propres services secrets ont perpétré.

Vous n'avez même pas ce panache. Vous êtes un pou-poutiniste au petit pied, un besogneux, un employé du tiroir du bas qui se contente de recopier des formules qui étaient nouvelles il y a cinq ans :

"Il me semble que vous déniez à ceux qui ne pensent pas comme vous la capacité d'exercer par eux-mêmes leur esprit critique sur ce qu'ils lisent dans certains sites Internet."

Donc, en fait, vous nous faites l'éloge d'un tas de boue qui est un ramassis de mensonges, et c'est moi qui empêcherais les lecteurs de ce blog "d'exercer leur esprit critique" sur cette déjection propagandiste, en signalant l'odeur pestilentielle de votre documentation ? Vous vous moquez de qui, exactement ?

Vous me faites penser à un grand chef qui aurait pour mission d'éduquer les enfants lors de la Semaine du goût, qui tenterait de leur refourguer du poisson avarié lors d'une dégustation à l'aveugle, et qui hurlerait au "bridage de l'esprit critique" pendant que les services de l'hygiène lui passeraient les bracelets.

Phase n°3 de la prise d'autrui pour une poire, vous prétendez, maintenant, que votre interpellation d'origine à mon encontre était une provocation, sans vous aviser que la méthode et le mot même sont soviétiques, et ont été repris sans coup férir par le régime poutinien. Vous osez prétendre qu'il est évident pour tout le monde que Les Crises.fr est un site de désinformation poutiniste, et que vous ne nous aviez indiqué cet article que pour nous mettre en garde contre un "ennemi" :

"Pour ce qui est du site Les Crises, à moins de ne pas savoir lire, on ne saurait se tromper sur son orientation. [...] Sauf à être un imbécile patenté ou un âne bâté, personne ne saurait ignorer les sources de ce site !"

"Vos homologues commentateurs sont aussi capables de discriminer le vrai du faux avec un minimum d'esprit critique. Et il n'est jamais inintéressant de comprendre la manière de penser et d'écrire d'un adversaire, encore plus si c'est un ennemi potentiel."

Alors que quelques heures auparavant, vous nous conseilliez d'aller lire cet article "utile" et "bien documenté"...

Votre culot est véritablement exceptionnel. Mais vous avez encore beaucoup à faire pour arriver à la cheville de vos modèles du Kremlin, croyez-moi.

Et au bout de tous ces tortillages intellectuels, vous ne nous avez toujours pas fait part d'une seule information, d'une seule analyse, d'un seul point de vue concret sur le Moyen-Orient, auquel vous prétendiez nous intéresser, en dehors de ceci : France, pas bien, Amérique, grand Satan.

Petit niveau, les poutinistes franchouilles. Petit niveau.

Elusen

@ Mary Preud'homme | 05 avril 2018 à 13:49

Vous êtes une ignorante qui affirme savoir !
Vous avez confondu deux fichiers !
Comme si vous aviez confondu votre carte de fidélité Sephora avec votre carte d’électrice.

Le fichier S ce n’est rien d’autre que les atteintes à la sûreté de l’État et à la paix publique.
Il est défini par le 8° de l’article 2 du Décret n°2010-569 relatif au fichier des personnes recherchées.

  • III. - Peuvent être inscrits dans le fichier à la demande des autorités administratives compétentes :

    8° Les personnes faisant l'objet de recherches pour prévenir des menaces graves pour la sécurité publique ou la sûreté de l'État, dès lors que des informations ou des indices réels ont été recueillis à leur égard ;
    https://frama.link/KmTa5Akt

Ce sont des autorités administratives, ainsi ce n’est pas la Justice qui le demande. Des « informations » donc, pas des preuves !

Les atteintes à la sûreté de l’État et à la paix publique se définissent par le Code pénal.
Des atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation - article 410-1

  • Les intérêts fondamentaux de la nation s'entendent au sens du présent titre de son indépendance, de l'intégrité de son territoire, de sa sécurité, de la forme républicaine de ses institutions, des moyens de sa défense et de sa diplomatie, de la sauvegarde de sa population en France et à l'étranger, de l'équilibre de son milieu naturel et de son environnement et des éléments essentiels de son potentiel scientifique et économique et de son patrimoine culturel.
    https://frama.link/KmTa5Akt

Nous sommes très loin de votre délire sur les islamistes !
Vous confondez deux fichiers complètement différents et vous osez la ramener !
Le Fichier S prend en compte les hooligans, Civitas, les Identitaires, la scientologie, la Secte Moon, Raël, le FLNC, le BRA, les libertaires, les anarchistes, des membres du F-Haine, le GUD, la ligue de défense juive, etc.

Vous avez confondu avec le :
Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) ; créé par le Décret n° 2015-252, il vise à modifier un autre décret ; le Décret n°2007-914 qui vise lui-même à modifier l’article 30 de la loi N°78-17.

Parler de quelque chose en étant à ce point ignorante, vous devriez vous taire !

Carl Roque

@ Noblejoué

Comme beaucoup vous êtes trop influencé par le politiquement correct et les refrains des médias.
Les femmes ont très peur de la violence dans la rue, beaucoup plus que les hommes qui sont protégés par la toute-puissance du patriarcat, et pourtant elles meurent deux fois moins que les hommes par la violence, et dix fois moins de misère (voir la liste établie par "morts dans la rue"). Tout le monde sait que ce que je dis est faux puisque les médias disent le contraire, je trouve cela bien dommage pour la vérité.

Tomas

@ Robert Marchenoir

Vous voir donner des leçons de virilité est savoureux. En ce qui vous concerne j'ai déjà établi mon diagnostic, mais par respect du secret médical et par charité chrétienne, je tairai celui-ci !

Je vous laisse à vos cours de musculation !

Robert

@ Robert Marchenoir | 04 avril 2018 à 20:54

Le jour où vous saurez adopter des propos mesurés, alors je pourrai tenter d'argumenter avec vous.

Il suffit d'agiter le chiffon rouge et vous voilà à foncer tête baissée comme un taureau furieux. Vous êtes à la limite de l'attaque d'apoplexie : calmez-vous ou votre cœur n'y résistera pas !

Pour ce qui est du site Les Crises, à moins de ne pas savoir lire, on ne saurait se tromper sur son orientation.
A titre indicatif, il suffit de se reporter à cette page : https://www.les-crises.fr/video-l-otan-est-en-perdition-strategique-berruyer-decrypte-le-projet-de-schengen-militaire-de-l-ue/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

Sauf à être un imbécile patenté ou un âne bâté, personne ne saurait ignorer les sources de ce site !

Vos homologues commentateurs sont aussi capables de discriminer le vrai du faux avec un minimum d'esprit critique. Et il n'est jamais inintéressant de comprendre la manière de penser et d'écrire d'un adversaire, encore plus si c'est un ennemi potentiel. Avec un esprit obtus, on ne peut que tomber droit dans le panneau.

Alors vos leçons, gardez-les pour vous : votre ouverture d'esprit me semble devoir encore être élargie !

Mary Preud'homme

@ Elusen | 05 avril 2018 à 02:22

Vous écrivez vraiment n'importe quoi. Voilà des semaines qu'il est question sur ce blog d'expulser les fichés S radicalisés - et seulement eux - et vous vous obstinez à nous parler des hooligans, zadistes, fumeurs de shit et autres voleurs de poules ou bonimenteurs de foire à votre image qui ne sont en rien concernés !

Or d'après les chiffres les plus récents du ministère de l'intérieur, sur les 24 000 fichés S en France en 2017 par les différents services de renseignement, il y aurait près de 12 000 radicalisés islamistes, je répète 12 000 radicalisés islamistes. Par conséquent des terroristes potentiels, c'est-à-dire autant de bombes à retardement qui continuent en outre à faire des émules, sachant qu'entre 2015 et 2017 leur nombre a augmenté de 1500.

Pour surveiller et anticiper les nuisances de ces 12 000 racailles (je dis bien 12 000) il faudrait multiplier les effectifs du renseignement par 5.
Et faire en outre l'impasse sur les 12 000 restant ne présentant pas de caractère de dangerosité pour la sécurité de l'Etat (hooligans, zadistes, gauchistes, fanatiques, anarchistes, camelots du roi, adorateurs de Mammon et autres suppôts de Moloch !)

Elusen

@ caroff | 04 avril 2018 à 13:02
« Quant à la minoration de la dangerosité des quelque 10 000 individus candidats potentiels à des attentats »

Décidément !

Dans les fiches S, il y a des hooligans, des Black Bloc, des membres du F-Haine, Identitaires, Action française, des membres de Saint-Nicolas-du-Chardonnet, Ligue du Sud, Civitas, anarchistes, libertaires, tous les groupes de combats d'extrême droite, etc.

Robert Marchenoir

@ Tomas | 03 avril 2018 à 01:04

Vous ne pouvez, en ce qui vous concerne, prétendre à bénéficier d'aucune courtoisie quelle qu'elle soit. Je vous ai déjà expliqué pourquoi. Le jour où vous vous comporterez comme un homme, on en reparlera.

Robert Marchenoir

@ Robert | 02 avril 2018 à 16:49
"Si je relève à peine votre propos de proctologue..."

J'ai dit exactement ceci, et je maintiens que ces propos caractérisent très précisément votre recherche d'informations sur la Russie : "Autant vous approvisionner chez le marchand de papier de verre pour regarnir votre rouleau de papier toilette. Il y a, semble-t-il, pas mal de gens qui se croient très malins, et qui choisissent cette voie. Grand bien leur fasse..."

Vous confondez snobisme et correction. Vous pensez sans doute que nous sommes dans le salon de la marquise de la Cafetière. Je suppose que vous n'avez pas de WC chez vous, et que les pieds de votre piano à queue (oh ! pardon...) sont revêtus de bas, afin de ne pas incommoder les personnes du sexe.

Et puisque vous en rajoutez dans l'hypocrisie pudibonde, je me permettrai de vous rappeler ceci : les avis, c'est comme les trous du c... : tout le monde en a un. Encore faut-il le justifier. Ce que vous vous abstenez de faire.

Vous nous balancez un lien tout à trac vers un "article" du site Les Crises.fr, visant à accréditer ce bobard de la désinformation russe, selon lequel ce sont les Etats-Unis qui auraient créé l'Etat islamique. Vous ne vous donnez même pas la peine de tenter de nous convaincre de ce mensonge manifeste avec vos arguments à vous.

Vous prêtez main-forte à l'entreprise subversive de la Russie en renvoyant à un site anti-français qui est un déversoir de fausses nouvelles inventées à Moscou, et, pris la main dans le sac, vous ne tentez même pas de vous justifier ; vous ne reconnaissez pas votre erreur ; ne parlons pas de vous excuser.

Vous changez de sujet en nous balançant un autre lien, avec tout aussi peu d'arguments. C'est la bonne vieille tactique gauchiste de la cage de buts à roulettes. Mes sottises sont éventées ? Qu'à cela ne tienne, parlons d'autre chose. Ce ne sont pas les "liens" qui manquent...

Donc, reconnaissez-vous, oui ou non, que c'est un mensonge et une infamie que de prétendre que les Etats-Unis ont créé l'Etat islamique ? Reconnaissez-vous, oui ou non, que l'armée française a raison de faire la guerre à l'Etat islamique aux côtés des Etats-Unis, et de nombreuses autres nations du monde libre ?

Reconnaissez-vous, oui ou non, que Les Crises.fr est un site de désinformation clandestin, d'orientation néo-marxiste, qui répercute systématiquement les thèmes du moment de la désinformation russe ?

Reconnaissez-vous, oui ou non, que les penseurs sous l'égide desquels il se place explicitement sont majoritairement communistes ou socialistes (voyez la page d'accueil) ?

Reconnaissez-vous, oui ou non, que les commentaires y sont bourrés d'interventions de trolls du Kremlin manifestes, dont les "avis" sont systématiquement mis en valeur par la "rédaction" ?

Reconnaissez-vous, oui ou non, que les auteurs repris sur ce site sont un véritable Who's who du poutinisme occidental, et que les articles, comme les commentaires, sont bourrés de références à d'autres sites, organisations ou personnalités soutenant systématiquement la politique étrangère russe ?

Reconnaissez-vous, oui ou non, qu'il y est fait régulièrement la promotion d'une certaine Annie Lacroix-Riz, hélas professeur dans l'université communiste française, qui est non seulement l'un des piliers du "Pôle de renaissance communiste en France", mais une menteuse professionnelle et une propagandiste de métier, qui va jusqu'à nier la réalité de l'Holodomor, à l'instar de Staline et de la propagande russe contemporaine ? Parlant de la "famine" en Ukraine en 1933 entre guillemets ? Et la présentant comme une "campagne" de propagande "allemande, polonaise et vaticane" ?

Et maintenant, vous osez vous plaindre du "soft power" américain ? Vous osez excuser les crimes, les agressions et les invasions russes par celui-ci ? Mais c'est très bien, le "soft power" américain ! C'est très bien, le "soft power" français !

Le "soft power", figurez-vous, ça s'appelle, en français, la capacité à convaincre pacifiquement les nations étrangères de se ranger à ses côtés, par les armes de la liberté, de la démocratie et de la créativité humaine.

C'est exactement le contraire du poutinisme, qui consiste à asservir par le mensonge, la diffusion de fausses nouvelles, la diffamation, l'insulte, la subversion, la torture, l'assassinat, la guerre hybride et clandestine, l'exportation de la corruption, l'achat de politiciens étrangers, l'exportation du banditisme soutenu par l'Etat, l'invasion de pays pacifiques, l'annexion par la force de territoires pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, l'emploi d'armes chimiques en Europe pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, la destruction d'infrastructures vitales de pays étrangers pacifiques par cyber-guerre, pour la première fois dans l'histoire (France, Allemagne, Pologne, Ukraine, Estonie...), etc., etc.

Vous êtes pour la liberté, ou pour la tyrannie, Robert ? Il va falloir choisir. Et sans détourner la conversation sur la marque de votre papier toilette.

Tomas

@ caroff

Eh bien signalez à qui de droit mon bon, grand bien vous fasse. Nous aurions été voisins entre 1940 et 1944, j'aurais évité d'écouter Radio Londres à la maison !

Robert Marchenoir

@ hameau dans les nuages | 03 avril 2018 à 09:47
"Quand je prêtais du matériel il fallait bien préciser 'je m'appelle reviens et dans l'état initial'."

Il m'est arrivé de prêter des outils à des personnes de gauche ; curieusement, à chaque fois, j'ai dû les réclamer. Et ils ne m'ont pas toujours été rendus en bon état. Cela n'a aucune valeur statistique, bien sûr...

caroff

@Tomas
"Je vois que vous avez abandonné la toge professorale pour le bob du vacancier qui a un avis sur tout à l'heure de l'apéro, on va essayer de vous remettre dans le droit chemin "

C'est une auto-description me semble-t-il !!

Si vous considérez qu'une citation de Piketty de 2015 vaut viatique à vos mensonges, grand bien vous fasse !

Quant à la minoration de la dangerosité des quelque 10 000 individus candidats potentiels à des attentats, elle situe votre niveau et mériterait signalement à qui de droit.

Noblejoué

@ Carl Roque | 03 avril 2018 à 22:51

Allez savoir pourquoi je suis pessimiste ce matin ?

Pas spécialement pour les hommes hétérosexuels, pour la censure. Tant qu'on considérera comme plus moral la téléréalité que le sexe, tant qu'on masquera plus l'acte que la violence, on n'aura pas assez avancé.
Je ne parle même pas de l'aspect esthétique complétement sous-développé, surtout en Occident, en ces matières. Enfin...

Si l'idée était de ne pas heurter, il faudrait aussi censurer la violence, et on y vient, misère, de plus en plus d'opinion.
Disons qu'on garde un dégoût qui se nie pour le sexe et qu'on ajoute une défense complément contre-productive des victimes.

Bref, les hommes hétérosexuels ne font que perdre leur immunité, avant, les femmes et les homosexuels étaient les seuls visés par le puritanisme, filles-mère, folles n'avaient qu'à bien se tenir !
D'accord, y a l'inévitable aspect revanchard de certains.

La rue ! Donc, après le risque des femmes d'être importunées dans la rue, celui des hommes de passer pour animés de mauvaises intentions sans l'être et attaqués pour ce soupçon quand les femmes ne faisaient que trembler autrefois, deux risques. La rue sera un peu plus sécurisée pour les femmes, un peu moins pour les hommes... La rue est le lieu de l'espace spontané, donc le plus dangereux.

Mais tout le monde peut trouver de tout sur Internet. Evidemment, problème pour ceux qui ne l'ont pas et si on ne s'en sert pas parfaitement, et c'est un vrai problème...
Il y a aussi beaucoup de mensonges sur Internet, d'escroqueries... Certes, et il faut se retrouver en chair et en os au plus vite.
La rue sera de plus en plus inaccessible parce que des offres se heurtent à des non-demandes, et que les gens, dans un contexte où souvent on ne respecte pas les autres et souvent, même pas leur liberté, peuvent le prendre comme une agression.

Je suppose donc que cet aspect d'Internet et les clubs libertins ont une marge de développement que je dirais significative malgré le coût éventuel de ces dispositifs.

Pas de régression de la liberté en général si on considère que de plus en plus de pratiques sont de plus en plus admises.
Mais, et c'est un bien, la condition de plus en plus requise du consentement... avec comme dégât collatéral une vive suspicion d'en faire fi et une rue voire une spontanéité de plus en plus taboue.

Elusen

@ caroff | 03 avril 2018 à 16:53

Est-ce qu’au moins vous savez ce qu’est une fiche S ?
Ce n’est pas que pour les musulmans !
Nous y trouvons les FLNC, le BRA, Action Directe, les Identitaires, le GUD, Occident, des membres du F-Haine, l’extrême gauche, des intégristes catholiques, la ligue de défense juive, les Sectes et embrigadement d’enfants.
- complot
- trahison
- sabotage
- provocation au crime
- insurrection
- usurpation de commandement
- attentat
- groupes de combat et des mouvements
- usurpation de fonction
- usurpation de titre
- rébellion
- entrave à l’exercice de la justice
- corruption
- mercenaire
- manifestation illicite

« S » c’est pour atteinte à la sûreté de l’État dans le fichier des personnes recherchées.

- Définition dans le Code pénal ; Des crimes et délits contre la nation, l'État et la paix publique :

  • Les intérêts fondamentaux de la nation s'entendent au sens du présent titre de son indépendance, de l'intégrité de son territoire, de sa sécurité, de la forme républicaine de ses institutions, des moyens de sa défense et de sa diplomatie, de la sauvegarde de sa population en France et à l'étranger, de l'équilibre de son milieu naturel et de son environnement et des éléments essentiels de son potentiel scientifique et économique et de son patrimoine culturel.
    https://frama.link/KmTa5Akt

- Décret n° 2010-569 du 28 mai 2010 relatif au fichier des personnes recherchées ; article 2

  • 8° Les personnes faisant l'objet de recherches pour prévenir des menaces graves pour la sécurité publique ou la sûreté de l'État, dès lors que des informations ou des indices réels ont été recueillis à leur égard ;
    https://frama.link/LzBn7Squ

Cela existe depuis 1969, donc pas pour les musulmans, première délibération de la CNIL en 1988.

  • Considérant que la catégorie sûreté de l'État "S" recense des informations inscrites par la direction de la surveillance du territoire et la direction des renseignements généraux dans le cadre de leurs attributions ; Considérant que les personnes pouvant faire l'objet d'une inscription dans cette catégorie ne sont pas suffisamment définies, qu'il convient dans ces conditions de les préciser de manière plus stricte ; Considérant par ailleurs que la mise à jour de ces informations n'est pas suffisamment fréquente, qu'il convient d'adopter une périodicité annuelle et de prévoir un accès indirect à ce fichier ;
    https://frama.link/nyExsczW

----------

@ Tomas | 02 avril 2018 à 22:59
« Il y a 5 millions de musulmans en France »

Les statistiques racialistes, que d’autres appellent ethnico-religieuses, sont constitutionnellement interdites en France, elles sont illégales.

Ainsi personne ne sait combien il y aurait de personnes hébraïques, musulmanes, chrétiennes, bouddhistes, noires, asiatiques, blanches, etc., en France.

Tous les chiffres, venant de qui que ce soit (CNRS, INSEE, sondages et autres) sont inventés.

--------------------

@ sylvain | 03 avril 2018 à 19:31
« ...les Americans Indians etc. ont tué surtout des bébés phoques blancs… »

Inculte !
Il n’y a pas d’Americans Indians en Alaska !
Mais des peuples appelés à la va-vite : Inuites.
Yupik, Inupiat, Aleut, Eyak, Tsimshian, Northern Athabaska, Haida, Tlingit.

Tomas

@ caroff

Je vois que vous avez abandonné la toge professorale pour le bob du vacancier qui a un avis sur tout à l'heure de l'apéro, on va essayer de vous remettre dans le droit chemin :

- Je ne sais pas le nombre de "morts potentiels", au nom de cela on peut justifier toutes les interventions, peut-être ? Les quelque 300 personnes mortes dans des attentats en France depuis 2015 appellent une réponse policière, et c'est bien ce qui est fait. Mais on ne combat pas les terroristes avec des Rafale. Quant à votre parallèle avec les bolcheviks de 1905, il est spécieux et hasardeux : il y avait incomparablement plus d'attentats dans la Russie prérévolutionnaire que dans la France d'aujourd'hui. Comparez Al-Baghdadi à Hitler, tant que vous y êtes aussi !

- Si mon post venait à être lu par la DGSI... Et quoi ? Vous essayez de m'effrayer ? Mais la DGSI sait sans doute ce qu'une étude de l'IFRI à paraître bientôt a montré : sur 137 profils de djihadistes étudiés, on trouve une écrasante majorité de personnes venant de familles divorcées et recomposées, en échec professionnel et avec un parcours de délinquant. Et cela s'applique aussi aux convertis, qui forment un bon quart du lot.

- Je n'ai pu m'empêcher de faire un peu d'ironie sur Sarkozy, dont rien ne dit qu'il ne retentera pas sa chance en 2022. Il nous a déjà fait le coup !

- Bien sûr que la discrimination raciale existe toujours chez nous : http://piketty.pse.ens.fr/fr/articles-de-presse/96. Il faut être de mauvaise foi pour ne pas l'admettre. Je n'ai pas les statistiques des refoulements au faciès en boîte de nuit, mais je comprends de votre remarque que pour vous, avoir le teint basané fait de vous automatiquement un trublion en puissance.

- Bien sûr, dans un monde idéal, ceux qui n'ont rien à se reprocher n'auraient rien à craindre de la police. Mais allez savoir pourquoi, tel n'est pas le sentiment général dans notre pays : https://www.la-croix.com/France/Securite/Entre-police-population-confiance-construire-2016-11-29-1200806599
Les émeutes de 2005 sont nées d'un accident stupide provoqué par cette défiance, cela aurait dû conduire les pouvoirs publics à s'interroger là-dessus une fois le calme revenu. Visiblement, cela n'a pas été fait. On ne règle pas une situation de ce genre par des remarques "de bon sens" comme la vôtre.

- On peut se retirer d'une résolution onusienne et rompre un accord bilatéral, et il ne s'agit pas en partant d'Irak ou de Syrie de faire plaisir aux Français musulmans, juste de prendre acte du fait que nous n'avons aucun intérêt dans ces pays et que nous n'avons rien à gagner à nous mêler d'un conflit qui ne nous concerne pas. L'avis d'un spécialiste du sujet ici: https://www.letemps.ch/monde/attentats-suite-logique-bombardements

@ Mary Preud'homme

Où avez-vous vu que je voulais réduire les forces de l'ordre au rôle peu glorieux dans lequel vous me faites les cantonner ? Contrairement à ce que vous dites, la police va dans les cités. Et les agressions venues de l'extrême droite (demandez aux étudiants de Montpellier) et les actes islamophobes ne sont pas en baisse non plus.

Je n'ai de toutes façons jamais dit non plus qu'il fallait laisser les quelque 10 000 extrémistes musulmans dans notre pays gambader dans la nature, juste qu'il fallait relativiser le péril qui menaçait notre pays. En septembre 1939, par exemple, la situation était autrement plus grave.

@ hameau dans les nuages

Oui je sais c'était mieux avant (nulle ironie dans ce propos), et je vous rappelle que j'ai vécu moi-même la fin du monde paysan. Je suis aussi d'accord pour dire que le niveau scolaire baisse, mais c'est plus la faute aux parents d'élèves qui sont persuadés que leur progéniture est de la graine de prix Nobel que de celle des immigrés. C'est en tout cas ce que je retiens de ma brève expérience d'employé de l'Education nationale !

Carl Roque

@ Noblejoué

Je ne suis pas aussi optimiste que vous, nous vivons une époque où le puritanisme galope. Je vois une prise de pouvoir d'extrémistes qui dézinguent tout ce qui ressemble à un homme hétérosexuel et qui veulent régenter tout ce qui se passe dans la vie privée de chacun, homme ou femme, et tout mettre au pli de leur idéologie...

Mary Preud'homme

"Oh vous savez, les histoires de c.. et des dessous de ceintures des Inuits, Pygmées et cannibales afouicains, très peu pour moi, c'est plus votre niveau !"
(Rédigé par : sylvain | 03 avril 2018 à 19:31)

Plaignons ce pauvre sylvain qui d'une certaine manière nous confesse (en filigrane) avoir été largué par une de ces créatures non blanche, mais néanmoins désirable et sublime, et en avoir conçu depuis un dépit, une frustration, voire une souffrance dont il ne s'est jamais remis ! Ce qui explique sa hargne et nous le rend finalement touchant sinon sympathique !

Mary Preud'homme

@ Savonarole | 03 avril 2018 à 02:18

Oui.

sylvain

@ Elusen | 03 avril 2018 à 13:35
"49 par American Indian or Alaska Native"...

Faux ! les Americans Indians etc. ont tué surtout des bébés phoques blancs, les noirs ont été épargnés, heureusement que notre BB nationale a fait arrêter ce massacre raciste !
Vous voyez que mes analyses sont plus fines que les vôtres !
.........................................

"....- Race, Ethnicity, and Sex of Victim by Race, Ethnicity, and Sex of Offender, 2015
https://frama.link/lt3u86C0"

Oh vous savez, les histoires de c.. et des dessous de ceintures des Inuits, Pygmées et cannibales afouicains, très peu pour moi, c'est plus votre niveau !

Noblejoué

@ duvent
"L'honnêteté intellectuelle est le minimum requis, n'est-ce pas ?"

Vous l'avez dit et vous ne l'avez pas.

caroff

@Tomas 22h59
"La patrie n'est pas en danger, c'est vous qui vous faites des films. Il y a 5 millions de musulmans en France (ou 6, ou 7, ou 8, ça ne change rien à la démonstration), et 12 000 fichés S pour radicalisation islamiste"

Et combien de morts potentiels ?
Le nombre n'a de plus rien à voir avec l'activisme et la persuasion par tous les moyens. Je vous rappelle qu'en 1905 il y avait seulement 8000 Bolcheviks... on a vu le résultat !

"...plus on donne de raisons aux esprits désorientés, arabes ou pas d'ailleurs (un quart des combattants français en Syrie sont des convertis)..."

J'ajoute que si votre post venait à être lu par la DGSI...

Ces esprits ne sont pas désorientés puisqu'ils sont orientés (c'est le cas de le dire) par des textes sacrés consultables dans le Coran !

Vos solutions :
"éviter de voter Sarkozy "

Vous avez 6 ans de retard !!

"...une discrimination raciale toujours présente de façon lancinante dans notre pays."

Où avez-vous vu ça ? Votre imagination vous joue des tours !!

Quel que soit le faciès, les vigiles ont pour ordre de ne pas laisser entrer en boîte de nuit des gens qui ont pour habitude de semer la m...

"...rétablir la confiance des citoyens dans la police : la police française est après la grecque celle qui a le moins la confiance des citoyens dans l'Union européenne. Dans ces conditions, difficile de bien faire son travail."

Seuls les gens qui ont quelque chose à se reprocher ont peur de la police : chercher l'erreur.

"partir d'urgence d'Irak et de Syrie"

Cela dépend des accords bilatéraux et des mandats onusiens. En tout cas toute démarche qui serait dictée par le souci de ne pas peiner les arabos-musulmans de France serait nulle et non avenue.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS