« Je ne sais pas mais il faudrait ! | Accueil | Si Edouard Philippe faisait de la France... »

15 mai 2018

Commentaires

Noblejoué

@ Mary Preud'homme | 17 mai 2018 à 00:18

Je parlais en général ; en France, les débats ont tendance à devenir vite polémiques. De toute manière, il en faudrait vraiment beaucoup pour que je vise tel ou tel, et en fait, je préfère parfois, quand j'ai du courage et trouve ce qui me semble une plate-forme pour le faire, jouer les bons offices entre deux personnes.

Pourquoi ? Pour la paix du cœur, je pense qu'il serait bien pour les gens que qui que ce soit le fasse plus souvent, et de plus parce que je sais que notre pays a bien plus de risques d'une guerre civile que la Suisse et les pays anglo-saxons, entre autre.

Même si je critique mon pays quand il y a lieu et quand on parle politique, souvent, je l'aime. Il fallait bien que j'en vienne à le dire vu la tournure de la discussion, mais je ne sais pas si j'en ai le droit alors que je ne convaincs de rien qui lui serait favorable ici, comme l'équilibre des pouvoirs, pas de sauveur et la mutuelle bienveillance que nous devrions nous porter en tant que citoyens.

Mary Preud'homme

@ Noblejoué | 16 mai 2018 à 16:27
"...on s'empoigne même sur l'hymne national"

En ce qui me concerne je ne me suis jamais empoignée avec quiconque sur le sujet mais n'ai fait que défendre notre hymne national injustement dénaturé par un troll malfaisant.
De même que je le ferais si l'on s'en prenait injustement à mes proches ou à mes amis ou si on les injuriait ou les calomniait impunément.

Wil

M'sieur, je peux venir à la soirée, s'il vous plaît ? Il y a de l'alcool ? Hahaha !
Moi, c'est comme tous les comédiens, s'il faut parler en public et que je suis bourré ça va, sinon...

Jabiru

Cher Philippe Bilger,

Je vous souhaite un plein succès dans le déroulement de ce beau projet.

Noblejoué

@ Catherine JACOB
"Sans doute faut-il se sacrifier pour laisser la place aux vrais fans de la parole. Comme on le sait, je suis plutôt fan des discours de l'image..."

Mais j'imagine que vous pourriez traiter des discours vus sous l'angle de l'image.

Pour ce qui est du Japon, je déplore vraiment que vos pairs ne soient pas plus ouverts à votre démarche, d'abord par principe, plus il y a de démarches différentes, mieux ça vaut, et aussi parce que si le Japon est vraiment un "empire des signes", on voit encore moins comment faire l'économie de l'image. Quand je m’intéresse à quelque chose et que je ne le comprends pas, je me sens comme devenir aveugle et je n'aime pas ça...

Il me vient une hypothèse qui vaut ce qu'elle vaut et qui, comme toutes, n'expliquerait sans doute pas tout à supposer qu'elle explique quelque chose. L'image est quelque peu prise avec des pincettes en Occident même si pas interdite, et la culture de masse avec beaucoup d'images naturellement méprisée par une bonne part des intellectuels pour s'en distinguer, peut faire que pour rendre l'objet d'étude Japon et le Japon plus respectable, on élude cet aspect... Et vous seriez donc écartée pour rappeler ce qu'on veut oublier.

Dans ce cas, il vous faudrait des alliés qui aient un intérêt quelconque à rappeler les images ou du moins à s'adjoindre vos compétences pour leurs propres buts... Je suppose que les Jésuites et autres missionnaires du Japon ont d'assez forts intérêts religieux, et accessoirement de vanité de parler de leurs réalisations, pour passer au-dessus d'un préjugé sur l'image.
Il se peut que je sois complètement à côté ou que vous ayez déjà fait des démarches en ce sens... Mais tout le monde peut oublier quelque chose, même dans le cas où ce serait, cela peut arriver à des gens moins distraits que moi, évident.

@ Lucile
"Je ne pourrai pas être là et je le regrette vraiment."

Moi aussi, j'aurais lu vos commentaires.

Sinon, j'ai peur d'une guerre civile ou d'une dictature, guerre civile, on s'empoigne même sur l'hymne national tandis que les terroristes nous gangrènent, on est vraiment un pays spécial, et on attend trop un homme providentiel, même remarque.

J'espère que vos liens avec l'Angleterre et les Etats-Unis sont assez grands pour pouvoir vous y installer en cas de besoin.

Catherine JACOB

Les lieux n'ont pas l'air de pouvoir accueillir tellement de monde. Sans doute faut-il se sacrifier pour laisser la place aux vrais fans de la parole. Comme on le sait, je suis plutôt fan des discours de l'image...

Mais bon, ceux qui ne trouveraient pas de place pourront toujours aller boire un café au café-brasserie sis au 2 de la même rue. C'est noté 6 en haut de l'image mais on voit bien un 3 sur la façade.

Catherine JACOB

"...et une brillante professeur de lettres classiques, ancien préfet des études de "Franklin". L'argumentation, la conviction et la culture." (PB)

Depuis 6 ans, un ancien élève du lycée Franklin Saint-Louis-de-Gonzague se bat contre l'administration jésuite.
Jean-Pierre Martin-Vallas essaye de révéler les agissements pédophiles dont il dit avoir été victime à l'âge de huit ans par l'un des responsables jésuites de l'établissement parisien aujourd'hui décédé.
Il serait intéressant que la victime alléguée se soit inscrite au concours, mais bon le sujet étant proposé et non libre cela ne lui servirait de rien.

En tout cas j'aimerais bien pouvoir venir.

Lucile

Je ne pourrai pas être là et je le regrette vraiment.

Je rêve que ce concours revienne tous les ans, et qu'il fasse l'objet d'une retransmission à la télévision.

Véronique Raffeneau

"L'argumentation, la conviction et la culture."

Et la sincérité, le calme, la mélancolie, une prise de risque pour soi, toutes ces choses qui permettent d'être écouté et entendu.

Je suis heureuse que votre beau projet se concrétise au regard de l'importance - vitale - que vous donnez non pas à la parole et à l'expression mais à la maîtrise de celles-ci.

genau

Le plus intéressant sera sans doute le sujet. Convaincre ne convient pas à tout exposé, encore faut-il que la question engendre le trouble, l'équivoque ou simplement l'incertitude. De la même façon un sujet de politique génère tant d'interprétations qu'il paraît difficile pour un esprit bien fait d'emporter l'adhésion de qui que ce soit.
Quant à une controverse historique et littéraire, c'est là sujet de chartiste ou d'écrivain.
Or, on parle.
Donc, je verrais assez bien un sujet de morale contemporaine.
Quoique... à bien y réfléchir, un dilemme "Bloy aurait-il pu épouser Christine Angot ?"

Michel Deluré

Félicitations pour avoir mené à bien ce projet. Que son déroulement comble maintenant vos attentes.
Pour autant que cela soit possible, il serait à espérer que ceux qui sont intéressés par cette expérience et qui ne peuvent y assister puissent en apprécier quelques extraits ultérieurement.

Patrice Charoulet

Il y a quelque temps, je m'étais interrogé, ici même, sur l'importance capitale de savoir pour les candidats l'activité professionnelle des membres du jury. Voilà qui est fait, et qui va éclairer quelque peu les orateurs. Un jury d'agrégation de philosophie, un jury d'avocats ou un jury de l'ENA ne donneraient pas la même note à une intervention orale de dix minutes.

Ma deuxième inquiétude portait sur le nombre gigantesque possible des candidats, quand on dit qu'il sera "ouvert à tout le monde". Le remède était d'opérer une présélection. Ce qui fut fait.
Tout est donc pour le mieux dans le meilleur des mondes oratoires.

Thomas

Bravo et bon succès pour ce concours. J'espère que nous aurons la possibilité de voir une vidéo des sélectionnés !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS