« Trop d'experts pour trop peu de certitudes ! | Accueil | Je suis naïf et c'est compliqué ! »

01 juin 2018

Commentaires

boureau

"Le retour de Taubira"

Désolé pour le foot cher P. Bilger !

Votre "amie" Taubira nous joue l'éternel retour dans un papier du Journal du Dimanche de ce jour.

https://www.lejdd.fr/politique/aquarius-le-jaccuse-de-christiane-taubira-3684224

Comme d'habitude, une accumulation de poncifs - qui se veulent culturels - sur l'immigration, avec en conclusion, "pas de problème la France absorbera"...

Avec une photo dont le regard en dit long sur le mépris et l'arrogance qu'elle éprouve.

Cordialement.

Mary Preud'homme

@ Savonarole | 04 juin 2018 à 12:01

Après l'abrogation du décret Crémieux, se reporter aux ordonnance de mars 1944 et août 1945 suivies par la loi Lamine Guèye du 7 mai 1946 : à partir de cette date les Algériens ne sont plus qualifiés d'indigènes mais de Français musulmans etc.
D'où ma première remarque à Exilé selon laquelle les Algériens ne pouvaient être qualifiés de "migrants" en 1947 comme il l'avait indiqué dans son post initial.

sylvain

@ Sergio Carioca | 04 juin 2018 à 14:55
"Le capitaine Haddock un abruti ? Je m'étrangle !"

Je parlais de l'abrutislamiste Herrou, mais c'est un pléonasme !

----------------------------

@ Elusen | 03 juin 2018 à 23:04

Et paf ! Bingo ! J'ai réussi à faire sortir le renard islamiste Elusen de sa tanière ; suffit de balancer n'importe quel nonosse et il démarre au quart de tour ! MDR
Kss Kss Gaspinou, va chercher nonosse !

Zonzon

@ Savonarole
« On oublie souvent l'origine de la perte de l'Algérie, le décret Crémieux. Cette tare nous a coûté cher.
Cinquante ans après, on a envoyé à la mort des milliers d'" indigènes" algériens dans les tranchées de 14-18, puis 39-45, sans nationalité française, pour sauver la Patrie...
Tout ça pour accorder la nationalité française à 35 000 boutiquiers franco-algériens. »

Si nous ignorions les carences intellectuelles et morales de l’auteur de ces lignes, nous essaierions de comprendre ce qu’il a voulu dire.

Sergio Carioca

@ sylvain
"J'ai enfin trouvé l'origine de l'expression "crétin des Alpes" hurlée par le Capitaine Haddock, suffit de regarder la photo de cet abruti."

Le capitaine Haddock un abruti ? Je m'étrangle !

Savonarole

@ Mary Preud'homme
@ Exilé de 00:45 le 4 juin

On oublie souvent l'origine de la perte de l'Algérie, le décret Crémieux. Cette tare nous a coûté cher.

Cinquante ans après, on a envoyé à la mort des milliers d'" indigènes" algériens dans les tranchées de 14-18, puis 39-45, sans nationalité française, pour sauver la Patrie...
Tout ça pour accorder la nationalité française à 35 000 boutiquiers franco-algériens.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cret_Cr%C3%A9mieux

anne-marie marson

@ Elusen | 03 juin 2018 à 23:04
"Genre ! Deux racistes, ségrégationnistes, suprémacistes, vont à tous les meetings de la CGT ! À TOUS, sans exception ! Mais alors, sont-ils deux sans-papiers ?!"

N'importe quoi !

Mary Preud'homme

@ Exilé | 03 juin 2018 à 20:35

Les indigènes des trois départements français d'Algérie étaient "sujets" français, un statut particulier avec des droits restreints certes, mais ne pouvant en aucun cas être qualifiés de migrants.

Elusen

@ anne-marie marson | 03 juin 2018 à 14:07
« Je suis d'accord avec Robert Marchenoir. Dans tous les meetings de la CGT, il y a des sans-papiers, en grève ou pas, qui font la quête pour... les sans-papiers »

Genre !
Deux racistes, ségrégationnistes, suprémacistes, vont à tous les meetings de la CGT !
À TOUS, sans exception !
Mais alors, sont-ils deux sans-papiers ?!

-----------------------------

@ sylvain
« Facebook est d’obédience gauchiste [...] il supprime toutes les pages de droite et d’extrême »

Obédience = Religion = Ecclésiastique :
https://artflx.uchicago.edu/cgi-bin/dicos/pubdico1look.pl?strippedhw=ob%C3%A9dience

- F-Haine : https://fr-fr.facebook.com/FN.officiel/

- Marine Le Pen : https://fr-fr.facebook.com/MarineLePen/

- Laurent Wauquiez : https://fr-fr.facebook.com/LaurentWauquiez/

- Nadine Morano : https://fr-fr.facebook.com/Nadine.Morano/

- BreitBart News : https://www.facebook.com/Breitbart/

- Donald J. Trump : https://www.facebook.com/DonaldTrump/

- Investisseurs (actionnaires) de Fèces de Bouc :
https://investor.fb.com/home/default.aspx

Etc.

Exilé

@ genau
« Migrants : la France est assez logique : elle a fait venir en 1947 pour commencer, des Algériens, car il s'agissait de reconstruire et de désislamiser l'Afrique du Nord. »

Ce qui a été une expérience lamentable et qui aurait dû mettre en garde les politiques des années 70, s'ils n'avaient pas été déformés par une certaine école.
https://www.persee.fr/doc/geo_0003-4010_1949_num_58_311_12683

sylvain

Facebook est d’obédience gauchiste, il supprime toutes les pages de droite et d’extrême droite mais laisse perdurer celles d’extrême gauche même les pires et les plus haineuses, les plus diffamantes, les plus insultantes ; c’est prouvé, pas besoin d’être de droite pour le vérifier.

Sergio Carioca

"Posture" c'est bien trouvé.
Narcissique pour certains, certainement mais il y a beaucoup d'aveuglement.

C'est un sujet extrêmement difficile au sujet duquel beaucoup devraient avoir des convulsions de conscience ou de conviction.

Au fond ils sont des dizaines de millions, que dis-je, des centaines de millions dans le monde en Afrique, en Asie qui méritent autant que ceux qui ont le courage de le faire, tenter d'émigrer.

Alors allons au bout de nos convictions : invitons en France, accueillons quelques dizaines de millions de pauvres gens !
Après tout le Liban ne le fait-il pas à son échelle ?
Alors, les bonnes âmes ! Chiche ?

On peut aussi dire que c'est aux peuples des pays pillés par leurs dirigeants criminels et cyniques et leurs complices internationaux (oui tout de suite les grands mots, sont-ils faux ?) que de mettre de l'ordre dans leurs pays. Car beaucoup sont encore viables. Oui c'est facile à dire.

L'autre solution ce sont les dizaines de millions de citoyens en plus. Il faut choisir sa logique.

L'avenir est sanglant, je le crains.

anne-marie marson

@ Robert Marchenoir | 01 juin 2018 à 17:41
"Vous rigolez, je pense. La CGT est en première ligne dans tous les conflits du travail où l'objectif est de faire régulariser les mal-nommés "sans papiers". Les mimigrés sont un réservoir inépuisable de voix pour les politiciens qui ont du mal à recueillir les vraies, de même qu'ils sont un réservoir inépuisable d'adhérents, ou du moins de manifestants à mettre devant les caméras, pour les syndicats communistes..."

Je suis d'accord avec Robert Marchenoir. Dans tous les meetings de la CGT, il y a des sans-papiers, en grève ou pas, qui font la quête pour... les sans-papiers. Donner moins de 5 euros est très mal vu.

Mais tous les CGTistes ne sont pas dupes.

Elusen

@ Wil | 01 juin 2018 à 23:50
« Je rappelle que la page FB de GI a été fermée suite à cette histoire mais qu'il y a une page Black Blocs qui n'a aucun problème. »

Je rappelle que Fèces de Bouc est un entreprise privée et que vous signez un contrat avec elle quand vous utilisez son service.

Si vous ne respectez pas le contrat, vous avez donc fait une rupture de contrat, Fèces de Bouc a donc le droit de ne plus vous délivrer ses services.

Ce n’est donc pas un service public, l’État français, le gouvernement qui sont derrière la fermeture.

Fèces de Bouc a fermé plus de 583 millions de compte.
Le rapport rendu public : https://fileshare-emea.bm.com/dl/jiHG26uhFE

vamonos

@ Wil
"Je rappelle que la page FB de Génération Identitaire a été fermée suite à cette histoire mais qu'il y a une page Black Blocs qui n'a aucun problème"

De temps en temps, je vais sur une page ou une publication des BB et je la signale comme indésirable. Si tout le monde faisait comme moi, les robots de Facebook finiraient par bloquer les pages des anarchistes.

Sur Internet, le rapport de force prime sur tout le reste.

sylvain

J'ai enfin trouvé l'origine de l'expression "crétin des Alpes" hurlée par le Capitaine Haddock, suffit de regarder la photo de cet abruti.

Mary Preud'homme

@ Zonzon | 02 juin 2018 à 11:55

Sauf qu'à propos de ramassage d'ordures vous faites fausse route. A votre âge la fausse route c'est dangereux, cela pourrait même très mal finir.

Savonarole est le piment de ce blog sachez-le ! Evidemment quand on n'aime que les discours fadasses et apprêtés, les extrémistes de droite ou de gauche qui ne songent qu'à en découdre faussement et méchamment, on ne peut pas comprendre ce qui ressort de l'intuition féminine pure et que certains hommes, en dépit de leurs critiques, voire de leur ironie mordante, savent si bien communiquer au beau sexe pour s'en faire des alliées !

Zonzon

@ genau 1 juin à 19 h 48
« Migrants : la France est assez logique : elle a fait venir en 1947 pour commencer, des Algériens, car il s'agissait de reconstruire et de désislamiser l'Afrique du Nord. »

Attendez camarade ! Vous pouvez nous la refaire celle-là ! Et même nous la mettre en musique !

PS. Ne le prenez pas mal. Je dois avoir mal compris. Ou mal exprimé. Ce n’est pas une menace ! En aucun cas !

Zonzon

Camarades, nous avons suivi avec intérêt votre débat sur le ramassage des ordures. Vous n’avez pas abordé la question de la parité éboueurs-éboueuses. Soit !
Mais qu’en est-il du ramassage du Catalan au homard bleu ?

Exilé

Le président de la République a reçu immédiatement ce héros modeste du quotidien en situation irrégulière et qui s'est vu octroyer dans les meilleurs délais la naturalisation française. Faute de mauvais esprit, je n'ai pas perçu la récupération politique qui aurait dénaturé ce bel hommage justifié.

Comme le disait Pierre Desproges :
« Le Président de la République est gardien de la Constitution et pendant qu'il fait ça, il n'est pas au bistrot. »

Le problème est que celui qui se fait passer pour le Président, qui ferait parfois mieux de fréquenter les bistrots, foule aux pieds un certain nombre de choses dont il est censé être le garant.

Est-il normal qu'il ait si vite accordé un entretien à ce Malien alors que la réalité de l'efficacité de son intervention n'avait pas été éclaircie (au passage et de grâce, que l'on nous épargne les accusations en complotisme pour un oui ou pour un non), la seule chose sûre étant qu'il était un délinquant en situation irrégulière ?
A supposer qu'il ait jugé bon de le remercier, n'aurait-il pas dû lancer ensuite : « Gardes, faites reconduire cet homme à la frontière ! » ?

sylvain

D'après le catéchisme gauchiste, la solidarité c'est bien mais... chez les autres bien entendu, pas d'ça chez eux, bigre, c'est que ça sent mauvais un migrant qui immigre, faut les laver, les nourrir, les entretenir, subvenir à leurs besoins surtout s'ils ont crapahuté à travers les Alpes dans le froid, la poussière, les éléments déchaînés, avec des Nike, des Adidas, des Lacoste, des portables, des iPhones et comme seul refuge celui de Herrou palme d'or à Cannes au festival des migrants qui leur remettra des noeuds pap' en solidarité bien sûr.

Hélas, mea culpa, je ne suis ni solidaire ni partageur ni immigrationniste ni gauchiste ; je ne suis qu'un affreux réac facho de droite ultraforte ; mais je suis très altruiste : j'invite tous ces humanistes à prendre à leur charge leurs protégés, ça nous fera chaud au coeur et ils remonteront dans notre estime.

Savonarole

@ Mary Preud'homme | 01 juin 2018 à 19:57

Votre expérience malheureuse ne m'étonne pas.
L'Espagne détient le record européen de la corruption.
Tous les partis politiques sont impliqués dans des Rubik's Cube financiers ahurissants qui feraient passer Cahuzac pour un boy-scout.
Toutes ces affaires ont pour origine la crise de 2008, lorsque la banque centrale espagnole a repris la main sur le secteur bancaire qui s'effondrait. On a alors découvert que des millionnaires se déclaraient des revenus de 600 euros par mois, le reste étant placé dans des paradis fiscaux.
À commencer par Jordi Pujol, le pape de l'indépendantisme catalan.

Alan Greenspan, le grand manitou de la banque centrale américaine, avait eu ce mot d'humour : "Quand la mer se retire, on voit ceux qui se baignent à poil !"...

Elusen

Non, honorable honoraire !
Le problème, c’est de mettre Solidarité et Délit dans le même syntagme !

Délit d’accouchement !
Délit de naître !
Délit d'être en vie !
Délit de manger !
Délit de boire de l'eau !

Vous oubliez juste d’informer sur le fait que de donner à boire ou à manger à une personne qui pourrait être clandestine vous fait courir ce risque de condamnation.
Le Secours catholique prend ce risque en permanence.
Les soupes populaires devant les églises aussi !
Les Restos du cœur !

Porter secours ou assistance serait donc un délit, il n’y a pas quelque chose qui percute chez vous ?!
Comme cacher des Européens juifs en 1940 vous faisait risquer la déportation.

Dans plusieurs dictionnaires depuis 1694.

- Délit : https://www.cnrtl.fr/lexicographie/d%C3%A9lit

- Solidarité : https://www.cnrtl.fr/lexicographie/solidarit%C3%A9

Wil

C'est édifiant cette histoire de Génération Identitaire dans les Alpes, du genre le club des cinq pour prendre une photo de la neige en montagne, dont j'avais juste vaguement entendu parler avant comme d'une bande de fous furieux fascistes évidemment. Ce qu'ils sont peut-être, je n'en sais rien, je ne les connais pas et je m'en moque.

Donc, on a d'un côté des patriotes qui défendent la France et de l'autre des post-soixante-huitards gauchistes de la cambrousse qui pensent que tous les hommes sont frères et que la France peut accueillir toute la misère du monde... Bon, OK, présenté comme ça ce n'est pas très objectif.
Ben justement, c'est exactement l'inverse de la présentation des protagonistes de l'histoire par la médiacratie.
Le bon, c'est l'agriculteur pro-migrant, la brute, c'est Génération Identitaire, et le truand c'est... devine, la médiacratie bien sûr.

Ce que je constate c'est que la France mondialiste de Macron c'est "Tu aides les clandés à envahir le pays en toute illégalité t'es un héros de la nation et si tu fais un coup de com' dans les Alpes pour dire qu'il y a un problème, t'es un dangereux fasciste qu'il faut persécuter".

Je rappelle que la page FB de GI a été fermée suite à cette histoire mais qu'il y a une page Black Blocs qui n'a aucun problème.
Edifiant, comme je le disais au début.

Exilé

« Non au délit de solidarité  ! », proclame la bannière visible sur la photographie d'illustration.

Ô solidarité, que de crimes on commet en ton nom !

Voilà encore un de ces beaux mots de la langue française qui ont été captés et dévoyés par des idéologues pervers pour servir leurs noirs desseins...

Normalement, la solidarité décrit l'esprit d’entraide mutuelle qui unit, généralement à travers des liens très forts, les membres d'un même groupe humain, qui se connaissent, qui sont proches, qui partagent les mêmes soucis, les mêmes joies, les mêmes intérêts, la même vision de la vie et des choses.

Le plus souvent, la solidarité, qui est avant tout une réciprocité, se manifeste au sein d'une même famille, mais elle peut aussi être constatée en dehors de ce cadre, principalement dans de petites communautés.
Quand par exemple il n'existait pas encore de pompiers, les habitants d'un village se faisaient un devoir de participer à la chaîne de seaux destinée à combattre un incendie.

Mais en quoi devrions-nous être solidaires de gens inconnus venus d'ailleurs dont le premier geste envers nous - ou plutôt à notre encontre - est un geste hostile consistant à violer nos lois et nos frontières, frontières que nos aïeux ont souvent été obligés de défendre mètre par mètre au prix du sang ?
La solidarité avec des délinquants, dont certains peuvent même parfois être des criminels, ne correspond-elle pas plutôt à ce que l'on appelle en principe la complicité ?

caroff

@ Savonarole 17h26
"En Catalogne et dans le reste de l'Espagne, vous ne voyez pas cela. Débarquez à l'aéroport de Barcelone, c'est un monde blanc, un monde où chacun tient sa place."

Pareil à Rome, Milan, Athènes, Lisbonne, Berlin, Zagreb, j'arrête là...
Autre remarque, sur les chantiers de travaux publics à Barcelone, à Madrid, à Lisbonne, à Athènes, que des autochtones...
La France est toujours un pays d'esclavagistes !!

Mary Preud'homme

@ Savonarole

15% d'étrangers à Paris contre 5% à Barcelone, c'est une réalité expliquant en partie que certains métiers dédaignés par les Français soient exercés par des étrangers ou des personnes issues de l'immigration récente.
Néanmoins ce qui est vrai à Paris, dans l'Ile-de-France et quelques grandes métropoles ne se vérifie absolument pas dans le reste de l'Hexagone où les métiers d'éboueurs par exemple, de caissier ou de vigiles de supermarchés sont exercés en majorité par des nationaux. Etant entendu qu'un Guadeloupéen ou un Réunionnais noir de peau est Français, au même titre que Robert Marchenoir, qui d'ailleurs est peut-être issu de l'immigration russo-cosaque à voir son acharnement de nouveau converti déterminé à piétiner et brûler tout ce qu'il a adoré.

Il convient plutôt de s'interroger sur les raisons de ces répartitions anarchiques de populations étrangères s'apparentant à des ghettos qui n'existaient pas dans les années cinquante/soixante et qui ont commencé à se répandre après la décolonisation, des quartiers entiers étant quasiment abandonnés, livrés à des squatteurs ou des malfrats, tandis que les classes moyennes étaient obligées d'aller se loger de plus en plus loin, du fait de la flambée des loyers. Tandis que les éternels insolvables et autres petits malins (conseillés par les assos de gauche) récoltaient le jackpot...

Mais les Catalans ne sont pas non plus ma tasse de thé. L'un d'eux ou plutôt d'elles m'a plumée de 15 000 euros, s'est fait ensuite renvoyer de son poste de conseillère juridique d'une société à laquelle elle a ensuite intenté un procès bien tordu, obtenant au final deux ans d'indemnité en dédommagement de son licenciement (qualifié d'abusif) ; cerise sur le gâteau, elle a bénéficié, alors qu'elle était retournée bien tranquillement à Barcelone en attendant de recommencer son manège ailleurs, à savoir en Allemagne d'après mes informations, de 27 mois d'indemnités Assédic payées par la France.

genau

Migrants : la France est assez logique : elle a fait venir en 1947 pour commencer, des Algériens, car il s'agissait de reconstruire et de désislamiser l'Afrique du Nord. Puis les choses se sont compliquées avec le rapprochement familial imposé par l'Europe. On a suivi, alors qu'il était encore facile de changer de cap, mais la glorieuse retraite du Général de Gaulle nous interdisait de parler.
Par la suite, nous avons entériné la venue, traité aidant, de ces gens qui haïssent à la fois leur gouvernement, et notre pays. A partir de là, nous n'avions plus aucune raison de fermer nos portes, sauf à se targuer d'un pragmatisme qui sied assez bien à M.Macron, mais dont on peut douter qu'il l'applique de façon simple et radicale.

Les Britanniques ont pratiqué autrement ; ils ont fait venir des quantités de gens des Caraïbes, pour les mêmes raisons que nous, les ont somptueusement traités, puis, lorsqu'ils sont devenus trop nombreux, ont vérifié leur situation. Beaucoup, en Grande-Bretagne depuis 40, 50 ans, s'y étaient installés, et n'avaient plus quitté le pays, accumulant salaires, pensions etc. Ils n'avaient donc pas de passeport britannique, et ont été renvoyés chez eux, malgré les années et les droits acquis.

Donc, nous avons une attitude logique de résistants idéologues à l'évidence démographique et sociale.
Cela dit, la réalité s'impose : l'Afrique comptera dans cinquante ans 2 000 000 000 d'habitants : où iront-ils si les Africains ne changent pas ? De mentalité et de gouvernements ? Oui, bien sûr, la finance et les matières premières, ça n'explique pas tout.

Ceci retentit sur le respect de la loi. Certains, sylvain je crois, mais ce n'est pas important, nous assimilent aux législateurs gestapistes. C'est une double erreur, d'abord parce que la Gestapo n'a jamais fait de loi et ensuite parce que les collaborateurs, même zélés, du régime de Vichy ont toujours ferraillé dur avec les occupants pour garder la maîtrise de la législation, ne cédant que petit à petit. C'est tellement connu dans l'histoire qu'il est presque indécent de la rappeler et ne constitue en rien un plaidoyer qui relèverait d'une autre casuistique.

Mais nous avons enfanté, dans le confort béat des Trente Glorieuses, une culture du socialisme avachi, aux feux du PC qui espérait tellement soviétiser le pays que nous avons perdu de vue que vivre c'est dur.
Les comiques du festival moribond de Cannes ont engrangé la parme d'or du ridicule et sont à peu près aussi crédibles que Le Monde ou L'Humanité.

S'il faut souffrir de l'indifférence du pays devant le manque de crédibilité de la loi, il faut aussi en accuser TOUS nos gouvernements parlementaires successifs qui ont fait de la loi comme on fait de la semoule. Je suis déjà vieux, ou âgé, comme on veut, mais jeune, j'entendais déjà cela. Ce qui pouvait passer pour un ronchonnement de nostalgique de Baudry-Lacantinerie ou de Merlin de Douai est aujourd'hui la terreur devant le monstre législatif. Sous l'égide de l'Europe, la loi sur la protection des données personnelles comprend 60 000 mots. La rédaction est presque incompréhensible sauf aux énarques, bien entendu, rompus à la discipline du parler obscur.
Un peuple qui ne comprend pas ses lois est exposé à leur transgression par ignorance. Ainsi en fut-il sous Pétain où les dispositions sur le contrôle économique imposaient la mesure des queues d'artichauts. On n'a jamais su à partir d'où on devait la calculer.

J'ai un ami, grand fiscaliste, vérificateur principal qui raconte en se tordant de rire comment les services fiscaux pouvaient, s'ils le désiraient, piéger n'importe qui, sur des dispositions qui se contredisaient. L'affaire finit par faire du bruit et la formule de vérification qui en découlait, la VASP, fut modifiée car jugée inhumaine, même par la Cour européenne des droits de l'homme, c'est dire. Par bonheur les services de l'Etat y allaient tout doucement, et seulement contre les fraudeurs invertébrés, comme disait le garagiste de mon quartier.

Il ne faut donc pas être choqué par le non-respect de la Loi. Lorsqu'Edouard Philippe annonce que, de l'abaissement de la vitesse à 80 km/h il espère tirer 800 millions € d'amendes supplémentaires, il contribue à la constitution de l'Etat nietzschéen qui "nous ment, nous vole, nous pille et justifie que notre premier devoir est de nous y opposer."

Quant à l'indignation de notre hôte vis-à-vis des artistes etc. ça m'attriste. Mais enfin, ces gens-là ont été pour le Vietminh, pour Ben Bella, pour l'avortement, pour Pol Pot, pour Mao, pour les 121, pour les 353, pour tout ce qui était contre la nation, pour tous les dictateurs, contre tout effort, pour la globalisation de la forme artistique, on peut consulter Jean Clair sur le sujet. Ici ou là, ils ont rattrapé un train en marche, pataugé dans une justification sans méthode. On ne leur doit rien, c'est BHL se faisant photographier dans un décor de ruines, impérialement tourné vers son plus beau profil. Ils sont célèbres, donc peuvent dire n'importe quoi, le pouvoir les choie, ce sont les idiots utiles aux projets des choses politiques. Ils ameublissent le terrain.

En revanche, sans être expert, je parierais bien une paire de béquilles contre une jambe en bois que la GB demandera quelque jour son maintien dans l'Europe, tout Brexit ignoré. C'est la marche normale de la démocratie.

Claude Luçon

@ Savonarole | 01 juin 2018 à 17:26

Extrait d'une Histoire de l'Espagne :
"Au Moyen Âge, les musulmans ont dominé pendant huit siècles tout ou partie de la péninsule Ibérique, c'est-à-dire environ les territoires de l'Espagne et du Portugal actuels. Ce fut l'Espagne musulmane ou Al-Andalus. Ils ne formèrent pas toujours un Etat uni. Au VIIIe siècle, il y avait environ 4 millions d'habitants et 5 millions pendant le Califat de Cordoue."

Votre commentaire : "Quand j'arrive en France et que j'ai besoin d'un service, je tombe toujours sur un noir ou un arabe... En Catalogne et dans le reste de l'Espagne, vous ne voyez pas cela... Débarquez à l'aéroport de Barcelone, c'est un monde blanc, un monde où chacun tient sa place."

Voilà qui est rassurant !
Tous ces musulmans, blancs et noirs, en Espagne et au Portugal depuis le VIIIe siècle sont donc devenus de bons Européens blancs, pas de Grand Remplacement, au contraire une Grande Assimilation !
Merci pour ce témoignage enthousiaste qui nous prédit des lendemains qui chantent la Marseillaise !

hameau dans les nuages

@ Savonarole | 01 juin 2018 à 17:26

Cédric Herrou "agriculteur" avec ses cinquante poules pondeuses est l'idiot utile type du CAC 40.

Comme il me semble l'avoir déjà dit sur ce blog, il est avec ses ruches l'exploiteur de ses abeilles à défaut d'être exploitant. Une forme d'esclavage. Il leur assure le couvert, les laisse bosser tout l'été pour leur piquer le fruit de leur travail de butinage itinérant en déplaçant les ruches et en leur laissant in fine pour subsister et passer l'hiver du glucose. Ni vu ni connu je t'enfume... au sens propre comme au sens figuré.

Ce type est un gland.

https://lagauchematuer.fr/wp-content/uploads/2017/08/cedric-hourrou.jpg

Mitsahne

Il y a encore pire que la désobéissance à la loi : c’est la loi si mal fichue qu’elle remet en liberté un criminel même pris en flagrant délit !

Cette histoire récente d’un individu qui agresse et blesse une victime au couteau. Arrêté, il serait un Erythréen sans papiers ne parlant pas un mot de français. Comme on n’a pas trouvé de traducteur pour son dialecte peu répandu, il a été relâché. Ainsi, tout délinquant ou criminel peut assassiner qui il veut du moment qu’il prétend ne rien comprendre de ce qu’on lui dit. C’est la loi !

Dans quel pays vivons-nous ?

Exilé

@ Charles
"Permettez-moi de vous indiquer un autre gauchiste invétéré se vautrant, Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France (CEF) qui indiquait « Dans la Bible, l’accueil de l’étranger est une exigence éthique qui vérifie notre conversion à la fraternité humaine »."

Eh bien, cet évêque-président de la « CEF » (aucune valeur canonique) ferait bien, au lieu de faire de l'agit-prop, de relire dans la Bible tous les passages qui évoquent l'accueil de l'étranger (singulier), c'est-à-dire de celui qui n'appartient pas nécessairement à un autre pays que soi et qui peut venir d'un autre village et qui peut se trouver perdu lors de son arrivée.

Il suffit de faire appel à ce que l'on appelle une concordance (il en existe sur des sites Internet) pour trouver les diverses occurrences portant sur le mot étranger et sur ses divers sens, y compris figurés.
Je me suis exercé à ce petit travail et j'ai été surpris de voir qu'une distinction existe souvent entre « l'étranger », seul, isolé, loin des siens et qu'il faut aider et les étrangers (pluriel) qui déferlent en masse ou en armées constituées sur un territoire pour en châtier les habitants qui ont péché.

Mais même en ce qui concerne l'accueil de l'étranger, il convient de se montrer prudent :
Si 11:34- Introduis l'étranger, il mettra le trouble chez toi et il t'aliénera ta maisonnée.

Bien entendu, dans ce cas l'étranger ne désigne pas ici ce que nous pourrions croire habituellement et il faut savoir que ce terme français recouvre plusieurs notions différentes en langue hébraïque.
S’intéresser au migrant ou à l’étranger dans la Bible hébraïque nécessite en fait de distinguer entre trois mots qui recouvrent, grosso modo, trois réalités différentes : nakri désigne en effet généralement « un étranger au pays, quelqu’un qui n’a [donc] aucun lien avec la famille, le clan, ni même la tribu » 4 ; tosab nomme l’étranger de passage, le résident ou l’hôte temporaire qui ne jouit d’aucun droit spécifique ; ger définit l’« étranger installé en Israël, […] l’émigré [ou le réfugié, ce dernier terme sous-entendant] aussi une différenciation sociale » 5 – cf. par exemple Dt 29,10 : « L’émigré que tu as chez toi […] pour t’abattre des arbres ou pour te puiser de l’eau », Dt 14,29 où l’émigré est associé à la veuve et à l’orphelin, ou encore Lv 19,10 qui stipule qu’il faut abandonner les fruits tombés « au pauvre et à l’émigré ».
https://2010anneedesmigrations.protestants.org/index.php?id=32703

Voir aussi :
Deutéronome 14.21
Vous ne mangerez d'aucune bête morte ; tu la donneras à l'étranger qui sera dans tes portes, afin qu'il la mange, ou tu la vendras à un étranger ; car tu es un peuple saint pour l'éternel, ton Dieu.

Deutéronome 15.3
Tu pourras presser l'étranger ; mais tu te relâcheras de ton droit pour ce qui t'appartiendra chez ton frère.

Pas très politiquement correct, tout ça, qu'en dit Pontier-évêque ?

------------------------------

@ Savonarole
« Quel est le Français qui peut s'accrocher à l'arrière d'une benne dès potron-minet pour ramasser nos ordures ? »

Là où je me suis exilé, ce sont manifestement des Franco-Français qui s'en chargent, avec dynamisme.

-----------------------------------

@ Michel Deluré
« Mais pour être respectée, la loi doit être juste. La question se pose donc de savoir si ce qui est légal est toujours juste et si ce n'est le cas, se pose alors la question de savoir si la légalité doit l'emporter sur la justice ou si au contraire la justice peut justifier que l'on transgresse la loi. »

Hélas, trois fois hélas !
Nous ne savons que trop par les temps qui courent que de plus en plus de lois non seulement injustes mais encore immorales voire dangereuses et scandaleuses sont promulguées avec cynisme par leurs auteurs en toute connaissance de cause...

Et nous pourrions aussi parler des lois inapplicables en pratique.

Robert Marchenoir

@ Achille | 01 juin 2018 à 16:37
"Pas de syndiqués à la CGT chez ces gens-là..."

Vous rigolez, je pense. La CGT est en première ligne dans tous les conflits du travail où l'objectif est de faire régulariser les mal-nommés "sans papiers". Les mimigrés sont un réservoir inépuisable de voix pour les politiciens qui ont du mal à recueillir les vraies, de même qu'ils sont un réservoir inépuisable d'adhérents, ou du moins de manifestants à mettre devant les caméras, pour les syndicats communistes...

patriote

Pendant que nous bavassons, ils nous envahissent avec l'accord de nos ennemis qui sont au pouvoir. Le pouvoir rend les hommes fous et pour le posséder ils sont disposés à tout y compris la trahison.

Alors, les lois qui sont faites aujourd'hui sont des lois de traîtres à la patrie et nous savons tous que nous allons disparaître mais comme nous sommes des froussards nous nous cachons derrière le politiquement correct et la bêtise !

Savonarole

L'immigration est une chance pour la France.

Quel est le pompier de Paris qui peut, à mains nues et sans son beau casque, escalader cinq étages pour sauver un bambin ? Hein ?

Quel est le Français qui peut s'accrocher à l'arrière d'une benne dès potron-minet pour ramasser nos ordures ?

Quel est le Français qui peut passer huit heures ahurissantes à la caisse chez Carrefour ou Monoprix ?

Quand j'arrive en France et que j'ai besoin d'un service, je tombe toujours sur un noir ou un arabe, au fond, comme on fait son lit on se couche, vous l'avez bien mérité...
Remerciez le MEDEF... et les Gattaz, ils nous ont fichu en l'air la France.

En Catalogne et dans le reste de l'Espagne, vous ne voyez pas cela.
Débarquez à l'aéroport de Barcelone, c'est un monde blanc, un monde où chacun tient sa place.

PS : le SMIC en Espagne est de 800 euros mensuels, vous imaginez donc combien touche un chômeur. Cela explique bien des choses...

Mary Preud'homme

Philippe Dubois | 01 juin 2018 à 12:34

En tronquant mon texte vous me faites dire exactement le contraire de ce que j'ai voulu démontrer. Ce n'est pas très honnête...

A votre avis pourquoi ai-je suggéré qu'il conviendrait de faire signer un affidavit de support (à mettre en place puisqu'il n'existe pas en France) à tous les candidats à l'accueil d'un émigré qui s'engageraient de ce fait à se porter garant pour leur protégé, lui trouver un logement, un travail, l'entretenir, répondre de ses dettes etc. Ce qui n'empêcherait nullement les autorités de faire une enquête préalable concernant les antécédents de l'étranger concerné, comme c'est par exemple le cas aux Etats-Unis et le cas échéant lui refuser un visa d'entrée pour tel ou tel motif.

Michel Deluré

Ce billet peut cependant soulever une question.

Le postulat est que toute société ne saurait exister sans lois. Et ces lois, pour autant qu'elles sont l'expression d'une volonté démocratique, doivent être respectées par l'ensemble de la communauté qui y est soumise.

Mais pour être respectée, la loi doit être juste. La question se pose donc de savoir si ce qui est légal est toujours juste et si ce n'est le cas, se pose alors la question de savoir si la légalité doit l'emporter sur la justice ou si au contraire la justice peut justifier que l'on transgresse la loi.

boureau

Il y a longtemps, cher P. Bilger, que le quotidien en question n'est plus un journal de référence. C'est lui faire trop d'honneur de le rappeler, même sous la forme "comme on dit".

Les "immigrés clandestins" et non les "migrants" (terme générique qui noie le poisson) sont la bonne conscience des bobos signataires de ce billet. Leur raison d'exister médiatiquement en quelque sorte.

Merci de remettre, dans ce billet, comme dans bien d'autres, les vraies valeurs à leurs places : la première ! Envers et contre tout et tous.

Cordialement.

PS : Ce Herrou a un visage qui fait peur !

Achille

@ fugace | 01 juin 2018 à 13:09

« Des migrants illégaux, qu'est-ce que c'est ? »

Il est vrai que dans les années 60-70 c’est le terme immigré qui était utilisé. Mais cette appellation est devenue péjorative et donc il a fallu lui faire un petit lifting.
Migrant a le mérite d’être un terme générique. Après identification de chacun des demandeurs d’asile, il est possible de les classifier en différentes catégories :

Réfugié est plus destiné aux populations de pays en guerre comme la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan.
Migrant économique est le terme réservé au demandeur d’asile qui vient en France uniquement pour avoir une qualité de vie meilleure que dans son pays où il ne bénéficie d’aucune protection sociale, mais où sa vie n’est pas en danger.
Généralement un « sans papier » est un clandestin, c’est-à-dire une personne qui a réussi à s’introduire en France mais qui ne dispose d’aucun titre de séjour en bonne et due forme.
A noter que ceci ne l’empêche pas de trouver du travail non déclaré auprès d’entreprises peu scrupuleuses qui voient dans ces gens, en pleine précarité matérielle et morale, l’occasion de disposer d’une main-d’œuvre bon marché et surtout corvéable à merci.
Pas de syndiqués à la CGT chez ces gens-là...

fugace

@ Achille | 01 juin 2018 à 07:25

Le bonjour vous va aussi.

Des migrants illégaux, qu'est-ce que c'est ?
Le terme de migrant est assez nouveau et à mon sens détourne l'attention. Certaines associations qui tirent partie de tout ce qui bouge n'en sont-elles pas les championnes ?

Un "demandeur d'asile", je sais à peu près ce que c'est.
Un "clandestin" idem.
Un "sans-papier", je me doute.
Mais un migrant tout court !

Le terme “migrant” doit être utilisé avec précaution, car il fausse la donne bien souvent. Certes le terme est pratique avant de faire le tri des situations précitées. Je me doute bien que les énormes différences de situations économiques (sans exclure les politiques) enclenchent la mise en route d'un côté des pompes aspirantes et de l'autre des espoirs de se hisser vers une espérance d'un niveau de vie seulement un peu meilleur.

Hélas et là je rejoins Mary (01 juin 2018 à 00:41), il est intolérable qu'en plus des difficultés bien connues et établies des banlieues, le fleurissement des innombrables campements sauvages, avec toutes les difficultés qui s'y greffent, ne soit pas justement maîtrisé par les lois.
Que dit déjà la loi s'agissant des vrais clandestins, des vrais sans-papiers ?

Puisque d'innombrables lois ne sont pas appliquées, je serais enclin à penser que "le pas vu pas pris", comme en matière de circulation automobile, pour simplifier, que cette situation amplifie, entraîne les nombreux désordres que l'on sait tous.
Politiques, Justice, Gendarmes, Police sont semble-t-il débordés (j'espère pas dépassés) ; reste les citoyens, mais comment ? et... les militaires.

"A quoi sert une loi si elle n’est pas appliquée ?"
https://www.challenge.ma/a-quoi-sert-une-loi-si-elle-nest-pas-appliquee-70433/

Un problème ? Une loi ! C’est devenu une manie en France, la machine législative tourne à plein régime. Mais à quel(s) prix !!

breizmabro

"Herrou, condamné par la justice pour aide à l'immigration clandestine, devient le héros de Cannes des bobos et reçoit la palme d'or luxueuse du doigt d'honneur : il se fout de nous, et en jouit bien...pour l'instant", a tweeté Gilbert Collard.

Philippe Dubois

Bonjour Monsieur Bilger

Voir la photo de Herrou parader au festival de Cannes, faisant un doigt d'honneur avec ses complices me donne effectivement envie de vomir.
Ces personnes sont des collabos de l'invasion qui méritent goudron et plumes pour les hommes et tondeuse pour les femmes, voire cordes et réverbères.

@ Mary Preud'homme | 01 juin 2018 à 00:41
"Aider les migrants c'est une bonne idée, à condition de les aider de A jusqu'à Z, s'engager à leur trouver un logement, un travail"

Non, aider les migrants n'est pas une bonne idée, c'est un acte de trahison. A qui prenez-vous le logement et le travail dans un pays qui compte 6 millions de chômeurs et 4 millions de mal-logés ?

@ Achille | 01 juin 2018 à 07:25
"...le fait de laisser introduire sur le sol français des migrants économiques, sans mesures d’accompagnement appropriées..."

La seule mesure d'accompagnement appropriée est l'accompagnement vers la frontière ou le charter à destination du pays d'origine.

"Car la France a déjà suffisamment à faire avec sa propre misère interne.
Charité bien ordonnée commence par soi-même !"

Pour une fois, je suis totalement d'accord avec vous

@ Robert Marchenoir | 01 juin 2018 à 08:44
"Selon toute vraisemblance, seule une infime minorité des signataires ont réellement aidé des immigrés illégaux à rentrer ou à se maintenir en France."

Directement oui, vous avez raison, mais c'est encore plus vicieux que ça : il suffit que ces personnes filent du fric aux associations de nuisibles patentés qui soutiennent et promeuvent l'invasion, comme la Cimade, France terre d'asile, le Secours catholique ou Emmaüs (liste non exhaustive).
Et puis, ils vous diront que leur tribune, bla bla bla...

X. NEBOUT

Charles a parfaitement raison lorsqu'il invoque l'obligation morale d'accueillir les migrants.
Dès lors, ceux qui favorisent leur arrivée doivent les accueillir eux-mêmes et en assumer les charges leur vie durant, ainsi que le coût de la transformation induite de notre société, et non au frais de la collectivité.

A défaut, et en garantie de cet engagement, ils doivent être condamnés à payer une somme équivalente.

La faille de la pègre gauchiste, c'est qu'ils sont généreux avec l'argent et la vie des autres.
Ce qui est navrant, c'est qu'on n'entend personne leur mettre cet argument dans le pif.

patriote

@ Achille | 01 juin 2018 à 07:25
"Nous ne pourrons jamais empêcher que des illuminés se considèrent au-dessus des lois".

Ce que vous écrivez, nous le répétons sans cesse. J'ai d'ailleurs écrit à Monsieur Emmanuel Macron pour lui demander s'il comptait à nouveau augmenter la CSG, du fait que nous recevions sans interruption de nouveaux immigrés.

Quand le président de la République est le premier à s'asseoir sur les lois en tant que premier illuminé de France, comment voulez-vous qu'il ne soit pas suivi par un cortège d'autres illuminés de tout poil ?

Achille

@ Jabiru | 01 juin 2018 à 09:11

Gérard Collomb est le premier des macroniens. Il a soutenu EM depuis le début de sa campagne, alors même que personne ne pensait qu’il remporterait la mise.
Le président en a fait son numéro deux du gouvernement juste derrière Edouard Philippe et lui autorise tous les écarts de langage. Il peut difficilement faire autrement vu que lui-même en fait régulièrement.
Le ministre de l’Intérieur est un peu un électron libre au sein du gouvernement et manifestement a tendance un peu à snober le PM. On a pu le voir avec la loi sur les 80km/h pour laquelle il a déclaré « prendre un joker ». Façon explicite d’indiquer qu’il n’y est pas favorable.

Concernant le « benchmarking » des associations d’aide aux migrants, il n’a pas tort. Il est clair que nombre de celles-ci tentent, par tous les moyens, de mettre en concurrence les pays d’accueil et ne manquent pas d’insister sur le fait que la France, en tant que pays des Droits de l’Homme devrait être le pays pilote en matière d’accueil.
La gauche s’indigne, comme à son habitude. La droite considère que le gouvernement a un comportement ambigu en essayant de racoler les électeurs de droite.
En fait Gérard Collomb veut surtout gérer le flux migratoire au mieux en n’accueillant pas les migrants pour qui la situation ne nécessite pas un asile immédiat. Sur ce point je ne saurais lui donner tort.

sylvain

@ kesaco | 01 juin 2018 à 09:48
"Pour ceux qui ne les auraient pas encore vues, regardez les photos...
https://francais.rt.com/france/50818-nicolas-dupont-aignan-sur-cedric-herrou-a-cannes-un-delinquant-gauchiste-traite-comme-une-star

-----------------

Ils ont enregistré un flop fiasco monumental en croyant rallier l'opinion à leur cause débile ; ils passent pour des crétins rétrécis du bulbe ; même niveau que ce festival de losers du showbiz gauchiste, ratés de la vie, dépourvus de talent, fortement subventionnés, festival de coucheries, de la came, de la récup' buzz, de la politique gnan gnan : les méchants riches contre les gentils pauvres, le malheureux noir homo victime des affreux blancs riches réacs fachos, rien de nouveau depuis Boisset et ses clichés pathétiques slogans gauchistes.

Pourquoi pas de Black Blocs en noeud pap' au futur festival de cette pantalonnade annuelle ?

sylvain

La justice viole elle-même la loi en laissant courir quatorze fois ce délinquant qui a été tué par le bijoutier ; elle est coupable de non assistance à citoyens en danger et de mettre la société en péril par sa complicité morale et idéologique de gauche envers le crime.

M. Turk, sans le vouloir, n'a fait que le travail de ces malfaisants parasites ensoutanés qui nous coûtent les yeux de la tête en impôts : débarrasser la société d'un nuisible dangereux.

GLW

Il y en a même qui ne risquent vraiment rien .....

Un élu de Guyane, Léon Bertrand, lourdement condamné pour les habituelles affaires politico-financières et bien que faisant l'objet d'un mandat de dépôt (en Guyane) a pu passer les contrôles et se rendre sans encombre à la réception jupitérienne "Mission patrimoine".
Les forces de police avait reçu selon ce site des ordres pour ne pas causer de désagréments à ce personnage qui a pu serrer la main de notre Chef des Chefs.
Vive le monde nouveau !
Et dire qu'il y a des pères qui se retrouvent incarcérés pour non paiement de pension alimentaire.

breizmabro

"Violons la loi, on ne risque rien !"

Avant "Cédric Herrou un agriculteur condamné" il y a eu l'admirable José Bové (eurodéputé !) qui avait été condamné à trois mois de prison ferme par la cour d'appel de Montpellier pour avoir organisé le "démontage" du McDonald's de Millau (Aveyron) et qui a fait un séjour médiatique de six semaines...

Plus récemment, et j'en ai déjà fait état sur ce blog dans l'indifférence générale :( le maire (divers gauche) de Carpentras Francis Adolphe, condamné par la cour d’appel du tribunal correctionnel de Nîmes le 16 mars dernier à huit mois de prison avec sursis pour des violences sur son ex-compagne mais également privé de ses droits civiques et familiaux pour une durée de cinq ans.

Le pourvoi en cassation rejeté, le maire de Carpentras a annoncé lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville, qu'il allait déposer deux recours, une requête auprès de la Cour européenne des droits de l'homme et une demande de relèvement de peine. Dans cette attente il refuse de démissionner.

Pourra-t-il encore, au nom de la loi, procéder à des mariages et lire sans sourciller l’article 212 du Code civil ?

"Toute injustice est un désordre" (Montherlant)

caroff

Comme l'écrit magnifiquement Nassim Nicholas Taleb, ceux qui ne risquent pas leur peau en préférant faire la leçon à l'humanité tout entière et répandre des litres de moraline dans les journaux, n'ont qu'un seul droit : celui de se taire.

https://www.lesbelleslettres.com/livre/3451-jouer-sa-peau

J'ajoute que ce genre de tribune n'obtient l'assentiment que de ceux qui sont déjà convaincus !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS