« Y a-t-il des intellectuels de droite ? | Accueil | La droite voudrait bien mais ne peut pas ! »

30 juin 2018

Commentaires

Noblejoué

@ Mary Preud'homme (et à ceux qui aiment la Bretagne)

Un hommage à la Bretagne. Un lieu où je disparaîtrais bien, que cela plaise ou non, mais à supposer que cela existe, je n'aurais jamais, c'est sûr, jamais la grâce d'y entrer :

https://www.youtube.com/watch?v=Z9lKkga2Slo

Mary Preud'homme, bonnes vacances en un lieu où il y a peu de racistes et beaucoup de poésie. Je pense comme j'espère que vous éviterez toujours les fâcheux tout en étant appréciée.

Mary Preud'homme

@ breizmabro | 03 juillet 2018 à 09:07

Comme déjà dit, je suis Bretonne de cœur bien qu'étant née en Lorraine.
Au point qu'en l'île de Groix (qui voit Groix voit sa croix !) où je passe souvent mes vacances, je suis assimilée à une "native natale" et que, ce faisant, "la mafia du coin" me laisse tranquille, ne m'a jamais rançonnée, ni crevé les pneus de ma voiture, tenté de me kidnapper (hélas diraient certains blogueurs !) ni même volé mon zodiac souvent amarré (lors de mes séjours estivaux) dans un port du coin.

Mais tout n'est pas perdu. Cela va peut-être donner des idées à ceux qui me cherchent allant jusqu'à réclamer ma photo... Je pars en vacances, et devinez où ?

breizmabro

@ Noblejoué 02 juillet 2018 à 20:38

Gentil post plein d'humour, mais je n'en attendais pas moins de vous...

"...s'il y a des spécificités dans le sexe et l'humour breton ?"

Concernant le sexe je ne vais pas m'étendre (si j'ose dire) sur mes études en ce domaine, ce serait fastidieux et surtout tellement peu scientifique ;)

Par contre je peux vous assurer que les Bretons/Bretonnes ont beaucoup d'humour et qu'ils savent rire de leurs travers. Il faut du reste être en ces dispositions après avoir entendu notre divin prince dire au pape que les Bretons étaient une mafia. Du reste Le Drian qui en est un (Breton) a rectifié le jeune prince en spécifiant à François (de son vrai prénom Jorge) que c'était une mafia... morale.

Etre le premier VRP en armes de guerres françaises et soutenir à un pape qu'une mafia peut être morale, si ça ce n'est pas de l'humour..

Adéo comme l'on dit chez les Corses, et les Bretons :D

hameau dans les nuages

@ Mitsahne | 02 juillet 2018 à 17:39

Hélas ! Hélas ! J'ai connu une femme ancienne amie de mon épouse qui voulait simplement savoir si elle était morphologiquement capable de tomber enceinte. Une fois réconfortée, elle le fit "sauter"...
Je crois que ce fut le drame interne de madame Veil, innocente, croyant de bonne foi que l'arrivée de la contraception moderne allait faire diminuer de façon drastique le nombre d'avortements. Cela devait rester à l'avenir pour elle un palliatif pour des raisons extrêmes comme le viol ou une malformation importante du foetus.

Noblejoué

@ breizmabro
"Et cet implant contraceptif se met où chez les hommes ?
Vite, vite, dites-moi tout :D"

Tout dire ? Le Ciel m'en garde, c'est trop fastidieux, et puis, je n'ai rien contre la chaîne du livre, que les gens achètent le bouquin.

Mais pour répondre, dans votre style sur "tout" sur le sexe et ne pas se reproduire.

Il y a le sexe masculin :

https://www.youtube.com/watch?v=KbKvDkLlluo

Il y à passer par une ouverture commune aux hommes et aux femmes, où on ne risque ni hasard malheureux ni d'avoir un enfant dans le dos par quelque personne se croyant une mission de répandre la vie qu'on le veuille ou non, ou vous attacher sans rien d'attachant, enfin, que de l'intelligent et du loyal... N'oublions pas le signe qui prouve qu'on a de l'humour, je réponds comme on me parle, donc, voilà : D.

Avec ces histoires à d'O rmir debout, je ne peux que vous demander mais vous n'êtes pas obligé de me répondre, s'il y a des spécificités dans le sexe et l'humour breton.
Et autres questions qu'on ne (se) pose guère sur la Bretagne, que je regardais a priori plutôt comme une terre propice au rêve.

breizmabro

Un p'tit spot en passant...

"Dans une note confidentielle écrite il y a deux semaines, l’ambassadeur de France en Hongrie, Eric Fournier, a fustigé la presse française et anglo-saxonne ; le diplomate soupçonne les médias, qui accusent la Hongrie d'antisémitisme, de vouloir détourner l’attention du véritable antisémitisme moderne, celui des musulmans de France et d’Allemagne.
Pour avoir osé écrire cette vérité interdite, l’ambassadeur a été limogé samedi par Macron" (Ivan Rioufol)

Le roi dit : C'est notre bon vouloir !

Mitsahne

Hommage sans réserve à Simone Veil.

Je reste étonné du nombre très élevé d’IVG (200 000 par an ?) dites « de confort ». Quand on considère les énormes progrès des procédés contraceptifs, pilules adaptées, pilule du lendemain, patchs, implants, stérilets etc. on a le vertige devant de tels chiffres.

Devant l’abondance de moyens, comment une femme même très libre de mœurs peut-elle s’estimer ‘’victime’’ ? Bien entendu, sauf cas de viol ou tout autre cas de contraintes familiales, sociales, religieuses ou autres.

L’avortement ne devrait plus être un ultime moyen de contraception.

caroff

Simone Veil était également intéressée par les questions environnementales puisqu'elle a présidé le comité pour l’"année européenne pour l’environnement" en 1987 qui devint ensuite le "comité français pour l’environnement".
Elle prit position courageusement pour l'amélioration de la qualité de l'air à une époque où les constructeurs français faisaient feu de tout bois pour lutter contre les normes de limitation des émissions des automobiles proposées par Bruxelles.

Elle s'adressa à eux à la fin des années 1980 en ces termes ou à peu près :
«Et vous, les industriels français, on ne vous voit jamais à Bruxelles. Vous pensez que vous pouvez continuer à polluer tranquillement. En revanche, lorsqu’il s’agit de demander des délais, des reports, de ne pas appliquer la loi qui a été votée, vous êtes les premiers. C’est intolérable. C’est irresponsable. Si vous voulez être entendus, commencez par faire des efforts, améliorez vos procédés industriels et s’ils sont bons, ils seront adoptés au niveau européen.»

C'est à cette occasion que j'eus la chance de croiser cette grande dame.

breizmabro

@ Noblejoué 02 juillet 2018 à 13:05
"Le moyen de contraception que les chercheurs considèrent actuellement le plus efficace est l'implant contraceptif"

Et cet implant contraceptif se met où chez les hommes ?
Vite, vite, dites-moi tout :D

Noblejoué

Défense des femmes, de la liberté et du reste, suite :

https://le-quotidien-du-patient.fr/article/au-vert/culture/livres/2018/01/04/les-joies-den-bas-vous-saurez-tout-sur-le-sexe-feminin-grace-a-nina-et-ellen/

Pour les femmes... et les hommes qui veulent mieux se/connaître l'autre.

Madame Simone Veil n'est pas contagieuse mais l'information, si, à lire, faire lire...

Pour la contraception, il faut que chacune ait celle qui lui convient, mais à toutes fins utiles, pour qui se poserait la question et peut-être donner envie de lire le livre, je recopie un passage :

"Le moyen de contraception que les chercheurs considèrent actuellement le plus efficace est l'implant contraceptif (suivi de près par le DIU). Les femmes qui l'utilisent sont celles qui ont le moins de risques de tomber enceintes. De nombreuses personnes se demandent comment cette "qualité" se mesure. Sur quelle base déterminera-t-on le meilleur moyen de contraception ? Que signifie réellement le fait que l'implant contraceptif fonctionne mieux que la pilule ? La notion de "meilleur" correspond ici à l'efficacité du moyen de contraception à empêcher une grossesse. Nous ne parlons pas de ses effets secondaires ni du nombre de personnes qui l'apprécient."
(page 205-206)

breizmabro

@ Giuseppe 02 juillet 2018 à 09:25

Elles en connaissent beaucoup plus sur les hommes que vous ne l'imaginez.
Peut-être parce qu'elles les mettent au monde, allez savoir..

Adéo Giuseppe

PS : un moment en parlant de coquille, après les casiers, j'ai cru que vous parliez des Saint-Jacques des Côtes-d'Armor. Heureusement mon neurone (les hommes en ont deux c'est bien connu ;)* m'a soufflé "non, non, non ; Giuseppe ne parle pas de la Saint-Jacques de la baie de Saint-Brieuc malheureuse ! :D

-----------------------------------

@ Claude Luçon | 01 juillet 2018 à 21:33

De Salah Abdeslam ce jour-là on s'en foutait total, il avait déjà essayé de convaincre son juge que sa religion était la plus belle, la plus douce, la moins violente qui soit SAUF si les autres l'emmer...

Non, non ce jour-là le plus intéressant c'était l'évasion de Redoine Faïd, celui qui a tant fait plaisir aux médias en 2010. Quoi ? Dix minutes pour sortir de prison ?

Ya pas à dire c'est plus facile d'en sortir que d'y entrer ;)

Question communication Manu a un train de retard (la grève sans doute ?) car la cote de popularité de R. Saïd a augmenté tandis que celle de Manu baissait.

A mon avis dans les cités il y a eu plus de Champomy (religion exige) débouché hier soir que pour le folklore politique au Panthéon :D

J'dis ça...

Lucile

@ Michelle D-LEROY | 01 juillet 2018 à 19:18

Vous avez raison, "la tenue et le maintien impeccable" de Simone Veil n'étaient pas à éclipses, et c'est cette authenticité jamais démentie que tout le monde admirait chez cette femme politique.

D. Vincent

La France aime Simone Veil car elle a aimé son pays et s'est toujours distanciée d'Israël et sa politique lamentable envers les Palestiniens.
Et cela contrairement à ses pairs juifs comme Finkielkrault ou BHL qui sont des défenseurs zélés d'Israël.
Cette grande dame mérite la reconnaissance de la nation française.

Raphael

@ boureau
"...Une cantatrice, qui eut certes son heure de gloire, mais dont les aigus contrastaient avec le nécessaire recueillement..."

Carrément pathétique. Ce n'était plus un trémolo, mais un chevrotement et une tessiture au rabais. Et avec un micro, rien ne pardonne. Mais ce n'est pas grave, les élites sont incultes et c'est le spectacle qui compte avant tout. Simone Veil méritait bien mieux. Le désastre est déjà oublié. Que le spectacle continue.

Giuseppe

@ breizmabro | 30 juin 2018 à 20:38

Me voilà rassuré, après les casiers, les coquilles, d'ailleurs je ne pensais pas que c'était si ancien, ravi de l'apprendre, la vertu des femmes est qu'elles en savent plus sur les hommes que ces derniers sur eux-mêmes.
Heureusement vous êtes là pour le rappeler.

stephane

Encore deux ou trois représentations de Macron de ce type et les Français qui ont dissuadé Hollande se se représenter, vont l'appeler au secours. Macron redevient le meilleur allié de Hollande.
Les prochains sondages de Macron seront mauvais ; il se montre, il cause, il fait des blagues débiles chez le Pape (que n'aurions-nous pas dit si elles étaient venues de Hollande).

Les Français ne consomment plus car ils ont peur de demain, et ceux qui pourraient injecter un peu de leur augmentation de revenus dans la consommation voient leurs aides sociales réduites. Le gaz augmente, la TIPP va augmenter puisque les "experts" diront qu'à 80km/h une voiture consomme moins qu'à 90 et donc qu'il y a une marge de manoeuvre. Ce qui est faux, notamment pour les boîtes automatiques et les six vitesses. Mais tant que les contribuables peuvent payer...

Macron prépare sa nouvelle sortie médiatique.
Il faut être lucide, comment après avoir haï Sarkozy qui se montrait trop, pouvons-nous valider le comportement d'un Macron qui suit la même route, fût-elle limitée à 80km/h ? il arrivera moins vite dans le mur.

PATRICE CHAROULET

Pour la cérémonie près du Panthéon en l'honneur de Simone Veil, je souscris entièrement à ce qu'a écrit boureau.
Tout ce qui concernait ce qu'a subi Simone Veil, sa famille et l'ensemble des victimes du nazisme était évidemment à dire.
C'était vraiment abuser des circonstances que de faire passer les choix politiques de l'orateur comme une lettre à la poste.
J'ai été choqué par le fait que, après des phrases qui n'appelaient aucun applaudissement, l'orateur se taisait trois longues secondes pour INCITER une partie de la foule à applaudir. Pénible !
Enfin, les sympathiques adolescents qu'on a mis à contribution pour chanter et, parfois, mimer je ne sais quoi avec leurs bras, ne me semblaient pas vraiment nécessaires à une entrée au Panthéon.
Pour une fois, on nous a épargné les selfies. Mais l'avenir est ouvert...

Claude Luçon

En portant Simone Jacob Veil au Panthéon où elle a bien sa place, après avoir accepté le titre de Chanoine de Latran, Emmanuel Macron vient de rappeler à quelle civilisation la France appartient !

Détail que nos médias ont oublié, mais c'est vrai Salah Abdeslam avait des déclarations à faire, alors… quand on est media, on est media (je pratique l'autocensure)...

boureau

"Hommage à Simone Veil"

Déception cher P. Bilger pour cette cérémonie en l'honneur de cette grande Dame !

La lenteur du parcours de la rue Soufflot, qui n'en finissait pas. Un discours quasiment "papier-collé" sur celui de Malraux pour l'hommage à Jean Moulin. Une Marseillaise ridiculement au galop après ce lent hommage. Une cantatrice, qui eut certes son heure de gloire, mais dont les aigus contrastaient avec le nécessaire recueillement.

Et un Président qui ne sait pas plus que Hollande lire correctement un texte sans doute pourtant longuement préparé. Avec des silences et des respirations aux plus mauvais endroits !

Et surtout une "claque" d'applaudissements ultraprésente qui faisait croire à une représentation théâtrale. Le texte semblait être fait pour mettre l'orateur en valeur avant tout. Je n'ai pas souvenance d'avoir vu la prestation de Malraux entrecoupée d'applaudissements !

Du spectacle, mais de recueillement point ! Quelques récupérations peu élégantes qui montrent qu'avec Macron, on ne quitte jamais vraiment la com.

Madame Veil, à mon avis, méritait plus de classe !

Cordialement.

Exilé

@ Marie
« Décidément, les ennemis de Simone Veil, qui a défendu la dépénalisation de l'avortement, ne désarment pas. (…) Décidément indécrottables.  »

Que voulez-vous ma bonne dame, le jour où la dépénalisation du parricide - pardon, du droit des descendants à aider leurs ascendants à partir dans la dignité - sera à l'ordre du jour, nous retrouverons les mêmes indécrottables fidèles au poste...

Mais au fond, ces indécrottables ne sont-ils pas à la fois la petite voix de la conscience et les derniers défenseurs de la civilisation face à la barbarie à visage humain ?

Et viendra peut-être un jour où vous regretterez amèrement qu'aucun indécrottable n'ait été autorisé à prendre votre défense.

Lucile

Je ne peux pas m'empêcher de penser que Simone Veil est instrumentalisée par le pouvoir en place dont la marque de fabrique est le rejet de tous les politiciens de l'ère pré-macronienne, exception faite pour les morts prestigieux.

Un grand bravo à l'administration pénitentiaire, on dirait un film de Louis de Funès sauf que l'incompétence portée à ce niveau n'a rien d'amusant.

breizmabro

@ Giuseppe 01 juillet 2018 à 15:08

Dommage que Macron n'ait pas commencé son discours par le tweet de sa dir'com Sibeth Ndiaye : "Yes, la meuf est dead" ça aurait fait branché, provocateur, la digne suite de sa rave party :D

Bof, rien, un discours convenu qui n'a sans doute pas fait tressauter Bribri.

En même temps qu'a fait Madame Veil pour être célèbre à ce point à part avoir défendu le texte que Giscard voulait voir promulguer ? La connaissant, il lui a dit : "Allez-y !". Elle y est allée, elle a bravé toutes les vieilles croûtes de la Chambre des députés, s'est fait copieusement insulter par beaucoup d'hommes qui visiblement savaient ce qu'était une grossesse non voulue, puis s'en est retournée chez elle, chamboulée par tant de grossièretés mais satisfaite d'avoir rempli la mission que Giscard lui avait confiée.

Mon Panthéon à moi serait plutôt pour Katharine McCormick et le docteur Gregory Pincus et, naturellement pour Lucien Neuwirth qui saura convaincre de Gaulle de faire passer, en 1967, la loi autorisant la mise sur le marché de la pilule contraceptive alors que celle-ci, conçue et expérimentée dès 1956, aurait pu stopper net bien des avortements.

A chacun son Panthéon...

--------------------------------------

@ anne-marie marson 01 juillet 2018 à 16:06

Avec Hollande c'était "toute la pluie tombe sur moi" et avec Macron c'est "du Panthéon aux Invalides".

semtob

Cher Philippe,

Votre billet est d'exception.
Votre titre plus maladroit, mais peut-être plein d'espoir.
La grandeur n'attend pas le nombre des années, semblez-vous dire dans une comparaison entre le jeune joueur Mbappé et notre discrète Simone Veil très chère à notre cœur.
Grande tristesse et grande joie fondent la vie !
Que chacune de ces grandeurs marque les mémoires jeunes et l'avenir.
françoise et karell Semtob

Claude Luçon

@ Achille | 01 juillet 2018 à 17:45
"Bon, en France nous n’en sommes pas encore là, mais il semble que l’on en prenne le chemin.

Par prudence, pour assurer le patriotisme en France, il serait bon de remplacer le drapeau tricolore par un ballon tricolore et au lieu d'actrice en guise de Marianne d'aller chercher du côté de nos footballeuses, côté jolies femmes plusieurs se qualifient !

Michelle D-LEROY

premium.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/07/01/25001-20180701ARTFIG00124-a-buzze-macron-s-amuse-de-la-photo-polemique-a-la-fete-de-la-musique.php

On en a longuement parlé sur un fil précédent de ce blog, mais juste pour comparer à la tenue et au maintien impeccable d'une Simone Veil. Chacun peut lui trouver des défauts ou ne pas l'aimer mais jamais elle ne se serait abaissée à ce genre de photographie.

stephane

@ anne marie marson

Et il y en a encore pour quatre ans.
Macron va finir par me faire regretter la non réélection de Sarkozy.
Tweet rapide quand la France gagne, je suis partout, et pendant ce temps-là croissance zéro, les Français ont peur, immobilier, fiscalité, suppression de la pension de réversion... ça pue.

Achille

@ Giuseppe | 01 juillet 2018 à 14:49
« Le sport révèle parfois des événements surprenants, la preuve ! »

Quand le sport perd sa véritable identité pour devenir un comportement identitaire, il révèle également des événements surprenants. J’en veux pour preuve la malheureuse équipe de Corée du Sud qui, éliminée du Mondial, a été accueillie par des jets d’œufs à Séoul.
Je n’ose imaginer ce qu’il serait advenu de l’équipe de Corée du Nord si elle avait participé à la compétition…

https://www.huffingtonpost.fr/2018/07/01/les-joueurs-de-la-coree-du-sud-accueillis-par-des-jets-doeufs-a-seoul_a_23471963/?ncid=tweetlnkfrhpmg00000001

Bon, en France nous n’en sommes pas encore là, mais il semble que l’on en prenne le chemin.

anne-marie marson

Et pendant que Manu Macron lisait son discours derrière son pupitre, Rédoine Faïd jouait les filles de l'air.
Il ne fallait pas rater l'occasion.
Et en même temps, des soldats français sont morts au Mali, tombés dans une embuscade.
Il va falloir retourner aux Invalides.
Manu Macron est un boulet.

Trekker

@ Michelle D-LEROY | 01 juillet 2018 à 13:31
"…la mise sur le marché de la pilule grâce à Lucien Neuwirth… et ce, sous le Général de Gaulle dont on moque trop souvent le conservatisme dans le domaine des mœurs."

Judicieux rappel, car il fallut un de Gaulle qui ne recula pas devant la majorité de ses parlementaires qui étaient hostiles, voire horrifiés par cette mesure. Cela n’enlève rien à Lucien Neuwirth et à sa ténacité, mais sans la volonté gaullienne, la dépénalisation de la contraception aurait dû attendre au moins une décennie !

Anecdotique : Lucien Neuwirth découvrit l’existence de la contraception médicale en Grande-Bretagne en 1943 lorsqu’il servait dans les SAS FFL. Certes ce n’était pas la pilule, qui ne fut mise au point qu’à la fin des années 50 par des chercheurs américains, mais des gels spermicides d’usage fort répandu dans la société britannique d’alors.

Jusqu’en 67, vote de la loi Neuwirth, la commercialisation de tels gels était interdite en France : même prohibition que pour la récente pilule. On rappelle à juste raison que cet interdit était ardemment défendu par la majorité de l’Eglise catholique, les natalistes… mais on oublie de citer le parti communiste. En matière de moeurs, il était alors plus rigoriste que certains catholiques !

Giuseppe

La ferveur nationale pour un ballon ne vaut pas un clou, pas tripette, nada, rien, 1998 en est témoin, vingt ans de recul et rien qui ne pousse, la terre brûlée et rien d'autre, le seul enjeu est le pognon de dingue engrangé par ceux qui sont les promoteurs de ce jeu.

Je ne me permettrai pas de faire un parallèle avec le personnage exceptionnel de Simone Veil, "Tant de malheurs, de douleurs et de chagrins, tant de courage et tant de force, tant d'oubli de soi…"

Seule une inculte de ce gouvernement avait tweeté une imbécillité indigne, frivolité de la bêtise consternante, pour faire genre sans doute, sans savoir que les mots ont un sens et l'intelligence sensible un sens encore plus profond.

stephane

Pendant que les invasions barbares se préparent, Macron a un an pour préparer le discours d'anniversaire de l'entrée des Veil au Panthéon et parler de lui, dire à quel point elle l'inspire dans son combat. A moins que ce discours soit déjà prêt et que ce soit celui du deuxième anniversaire qui soit en préparation.
Sacré président des très riches. Il ne faut pas oublier Simone Veil, Macron lui s'appuie sur tout ce qu'il trouve pour ne pas qu'on l'oublie. Citant au passage Giscard et Chirac dans leur combat pour la liberté d'avorter. Qu'y a-t-il encore à ratisser ?
Fillon, pourquoi as-tu manqué d´honnêteté ? Pourquoi nous as-tu fait cela ?

Giuseppe

@ Achille | 01 juillet 2018 à 07:45@Caroff

Le sport révèle parfois des événements surprenants, la preuve !
D'autres fois aussi des résultats parlants :

Le premier licencié pour faute grave, le second Brunel "est sur la bonne voie".

Celui qui dit la vérité doit être exécuté… Toujours vrai.

Au fait, toutes les "batouilles" spécialistes des commentaires de foot continuent à officier sur les médias - toute honte bue et toute bêtise avalée - et de nous expliquer ce que sera l'avenir, le chas d'une aiguille est encore trop grand pour faire passer leur savoir en matière sportive, et dire qu'ils sont payés en ballons dorés, mais il est vrai qu'en ce domaine la prime est inversement proportionnelle à la connaissance.

duvent

@ Noblejoué

Nous allons clore ou plutôt je vais clore ici un chapitre de haut niveau, en effet, et ceci est incontestable, les fats ne manquent pas, et il se pourrait bien que j'en sois... Donc, et comme chacun le sait et que nul ne l'ignore, la vanité est redoutable, elle ne se laisse subjuguer par aucun argument, il va donc falloir que je m'en aille déguster les délices de Capoue pendant que la cause des femmes sera ardemment défendue par Noblejoué !

Mais avant ce repos bien mérité je dois saluer Giuseppe dont les roses me parlent et avouer à Breizmabro que je ne connaissais pas l'histoire des coquilles de protection dont je suis désormais une admiratrice indéfectible !

À ceux qui se recueillent : que le silence et l'ombre du temps leur soient un refuge et un asile pour toujours préservé.

Marie

Décidément, les ennemis de Simone Veil, qui a défendu la dépénalisation de l'avortement, ne désarment pas.
Certains commentaires sont d'une bassesse inouïe.
D'autant, n'est-ce pas, que cette dame était juive.
Et cela, aux yeux de certains antisémites, c'est impardonnable.
Décidément indécrottables.

Giuseppe

@ duvent | 01 juillet 2018 à 09:37

Je salue le retour d'une plume qui n'en a perdu aucune.

Les fleurs sont tombées plus vite, il était temps, mon jardin allait se dépeupler.

Michelle D-LEROY

@ xc

Volontiers, j'accepte votre remarque sur le fait que Simone Jacob-Veil ait eu la chance de ne pas attraper le typhus ou autre maladie mortelle, cela fait partie aussi du destin des humains : la chance. Toutefois pour être allée à Auschwitz-Birkenau l'an dernier, j'ai pu remarquer que seuls avaient survécu les plus récemment arrivés bien sûr et ceux qui luttaient mentalement avec force, certains allant même jusqu'à oublier leur entourage et leur environnement. Et je pense que Mme Veil était de ceux-là. D'autant qu'à mon sens, la force de caractère est innée.

J'ai suivi l'hommage ce matin. J'ai été touchée de voir l'émotion de sa famille et tout particulièrement celle de ses petits-enfants.
Elle était une femme politique, féministe intelligente et raisonnable pour son époque mais elle avait aussi visiblement un refuge qui la soutenait moralement dans ses combats : celui de sa famille entre son mari, ses enfants et petits-enfants.

Rien à voir avec nos féministes enragées actuelles qui voudraient rayer la famille du paysage parce que trop conventionnelle.

@ Mary Preud'homme

Oui la loi initiale a été dévoyée et sert parfois aujourd'hui de contraception. Il faut bien sûr le déplorer.

Il faut aussi rappeler la mise sur le marché de la pilule grâce à Lucien Neuwirth… et ce, sous le Général de Gaulle dont on moque trop souvent le conservatisme dans le domaine des mœurs.
Ces avancées étaient nécessaires dans un monde évolué, trop de femmes vivaient des situations de détresse... malheureusement comme souvent pour d'autres choses, ce qui était une avancée devient un droit, une banalité, utilisé n'importe comment.

Enfin, je trouve regrettable que les commentaires télévisuels de ce matin, lors de l'hommage, aient été plus axés sur la récupération politique en vue des futures élections européennes et mises à profit pour fustiger le fameux populisme que sur la personnalité atypique de Simone Veil.
L'Europe de Mme Veil a du plomb dans l'aile parce qu'elle est dirigée par des malvoyants. Si ces dirigeants utopistes ne mettent pas un frein à l'immigration débordante, forcément l'aspiration à la paix tant voulue par SV ne sera plus qu'un vœu pieu. Il est donc urgent de changer de vision pour l'Europe plutôt que de désigner des boucs émissaires chez des électeurs désabusés et inquiets.

Mais on ne change pas nos médias, ni nos politiques d'ailleurs, en un claquement de doigts, même lorsqu'ils honorent une grande dame discrète.

hameau dans les nuages

Le drame des filles mères à l'époque. Celles qui malgré tout voulaient garder le fruit de leurs entrailles et se trouvaient sujettes aux railleries :

http://ogeu.mon.village.over-blog.com/2018/05/je-vous-salue-marie-pleine-de-grace.html

stephane

Si la France avait été éliminée, on ne parlerait pas de Simone Veil ce dimanche, ni même du 80 km/h mais du remplacement de Deschamps par Zidane et du retour d'une vraie attaque avec Benzema.
La France a ses priorités que les vraies valeurs peinent à bouleverser.

anne-marie marson

Le passé en majesté. L'avenir ludique. La France dans tous ses états.

Toute cette guimauve béate à la panthéonisation de Simone Veil. Beurk.
Comment a-t-on pu voter pour ce boulet de Macron qui nous met les fers aux pieds, pour que l'on ne puisse pas envisager l'avenir (sans lui).

Exilé

@ Mary Preud'homme
« Autant de limites encadrant la loi initiale qui ont sauté, créant ainsi un droit à l'avortement, autrement dit un assassinat légal, en totale contradiction avec la charte universelle des droits de l'enfant, dont je cite un extrait figurant dans le préambule : "Considérant que l'enfant en raison de son immaturité physique et intellectuelle a besoin d'une protection spéciale, notamment d'une protection juridique appropriée, avant comme après sa naissance... etc." »

Eh oui, avant et après sa naissance...
C'est curieux comme tous ces prétendus progressistes qui ont les droits de l'homme pleins la bouche sont les premiers à les fouler aux pieds quand cela les arrange...
Rappelons qu'en droit romain l'enfant à naître possédait des droits, et qu'en Chine la tradition a été de compter l'âge d'une personne à partir de sa date de conception supposée.

stephane

Que ce dimanche soit vraiment celui de l'entrée au Panthéon du couple Veil, nécessaire décision pour garder en mémoire la barbarie nazie.
Que ce soit le jour de la famille Veil et des Français et autres personnes voulant honorer Simone Veil, et non d'une énième représentation théâtrale d'un président de la République qui utilise toute circonstance pour parler de lui, rien que de lui, à travers les autres. Halte au théâtre et au boulot Macron.

breizmabro

@ duvent 01 juillet 2018 à 09:37

La chute est drôôôle ;)

Noblejoué

@ duvent
"Ceci étant posé, une précision mérite d'être apportée, les femmes ne sont faibles que lorsqu'elles croisent sur leur chemin un fort dans votre genre, c'est-à-dire lorsqu'elles sont confrontées à un mépris si grand de ce qu'il y a de tellement supérieur dans le fait que dans le ventre des femmes croît l'avenir et demeure l'antique et éternelle vitalité."

Je méprise les gens méprisables des deux sexes.
Ce que je cite de vous montre encore que vous êtes méprisable... Au lieu de vouloir que les femmes puissent être plus fortes avec une protection de leur droit ou des avancées scientifiques les rendant moins vulnérables, vous vous en prenez aux hommes que vous n'aimez pas pour, paraît-il, leur mépris.
Mais tout homme, et d'ailleurs toute femme, peut mépriser tout homme, et d'ailleurs toute femme, méprisable.
J'admire toute personne que je juge admirable, méprise toute personne que je juge méprisable. Il y a des gens possédant en eux des traits admirables et méprisables, et beaucoup de médiocres.

Précision, je ne méprise pas les gens nés esclaves ou moujiks ou serfs, ils n'y peuvent rien, mais ceux qui envisagent d'abdiquer leur liberté ou vendre celle de leur prochain, comme femmes ou autres gens de groupes menacés faisant leur cour aux dominants.
Tant que j'y suis, on a dénigré les domestiques à cause du fait qu'une personne en encourageait une autre, ce que je trouve mal et pour les domestiques, et pour la personne.

Et toute personne peut émerger à la dignité ou sombrer dans la déchéance.

Soyons juste.

Hongreau

@ Herman kerhost

Votre grossièreté ne salit que vous et vous exclut de tout débat.

@ Mary Preud'homme

Bravo !

duvent

@ Noblejoué

Je dirais si vous le permettez que puisque je me moque éperdument de votre analyse me concernant, nous allons convenir d'un point de vue purement fictif que je suis un serf, un moujik, un bouseux privé de liberté par sa propre sottise, puisque vous-même êtes un ou une brillante analyste des questions de notre temps...

Ceci étant posé, une précision mérite d'être apportée, les femmes ne sont faibles que lorsqu'elles croisent sur leur chemin un fort dans votre genre, c'est-à-dire lorsqu'elles sont confrontées à un mépris si grand de ce qu'il y a de tellement supérieur dans le fait que dans le ventre des femmes croît l'avenir et demeure l'antique et éternelle vitalité.

Ainsi, il peut être conçu hors du corps des femmes et être pensé hors de la cervelle des hommes, donc tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes...

Par ailleurs, Breizmabro s'interroge sur une protection des parties nobles des messieurs avant la protection de la tête, je présume à tort sans aucun doute qu'il est plus précieux de sauver la reproduction que les idées...

Et à cet instant précis le doute m'habite !

Anne Elisabeth Houdier

Merci Madame.
Merci Madame pour ce que vous fûtes comme ministre, pour ce que vous avez accompli pour beaucoup de nos sœurs, femmes en difficulté, en permettant à celles, qui dans le monde de la santé, par leurs convictions ne pouvaient adhérer à cet acte d'interruption de grossesse (on oublie souvent cette restriction clause morale de la loi) de comprendre et avancer dans leur réflexion sur la vie donnée, prise et les conséquences en découlant.

Votre chemin de vie parsemé d'embûches et de difficultés ne vous a pas empêchée d'être une femme attentive aux autres.

Je garde de l'une de vos conférences écoutée avec attention et respect un souvenir extraordinaire, marqué par votre calme votre détermination.

Merci pour ce que vous avez donné, pour l'exemple de votre vie, oui, Madame nous vous admirions, nous vous aimions.
A vos enfants, dont vous aviez eu le malheur de perdre l'un d'entre eux, nous présentons nos condoléances attristées et les assurons de conserver vif en nous votre souvenir.

xc

@ Michelle D-LEROY | 30 juin 2018 à 16:11
"Le fait même d'être rescapée de cet enfer d'Auschwitz, montre déjà sa force de caractère toute jeune."

Le fait qu'elle soit rescapée d'Auschwitz montre plutôt que les Allemands n'ont pas jugé utile de l'assassiner et qu'elle n'a pas eu la malchance d'attraper le typhus. Dans le cas contraire, on n'en parlerait plus. D'autres moins solides ont survécu.

Pour ce qui est de la loi sur l'IVG, Simone Veil a subi des attaques outrancières et, surtout, imméritées. Mais s'il faut féliciter quelqu'un pour avoir voulu cette loi, ou lui reprocher, ce sont plutôt VGE et Chirac qu'il faut viser.

Marie-Hélène

Merci Madame Veil.
J'éprouve une immense tristesse devant la mort de cette femme, au parcours personnel et professionnel extraordinaire.
Je vous invite à lire son livre... La défense de l'IVG n'était pas au départ son combat mais celui de VGE. Certes Jacques Chirac y voyait surtout un nid à problèmes mais il a été d'un grand soutien en coulisses et l'a aidée à tenir le coup lorsqu'elle était attaquée.

Sauvée deux fois, car jugée trop belle pour mourir, de l'extermination finale par une SS allemande qui sera pendue une fois le camp libéré par les Russes, Simone Veil avait tout pour elle, humanisme, humilité, détermination, convictions, combativité, beauté et intelligence. Quel modèle !

Vos drames et vos souffrances vous ont à jamais meurtrie Madame, et pourtant, ils ont été à la source de tous vos combats !
Oui et mille fois oui pour votre entrée au Panthéon ! Madame Veil, j'aurais tant aimé vous avoir pour grand-mère !

Patrice Charoulet

Si l'on réfléchit un instant, il y a deux genres d'écrire : le blâme et l'éloge.
Votre belle expérience professionnelle, cher Philippe, a dû vous conduire à montrer vos grands talents oratoires dans la réquisitoire, qui est la variante judiciaire du premier genre. Je n'ai pas eu le plaisir de les savourer.

Dans vos réflexions de ce jour, au moment où Simone Veil entre au Panthéon, vous montrez - ce n'est pas la première fois - tous vos talents dans le second genre : l'éloge. C'est mené de main de maître.
Si vous aviez bien voulu vous porter sur les rangs pour l'Académie française, vous auriez dû, vous le savez, faire l'éloge de votre prédécesseur. Cela aurait été pour vous un jeu d'enfant.

Ce double talent est loin d'être donné à tous. Je le dis en passant, au niveau le plus modeste qui soit, chez les commentateurs de vos textes, d'aucuns n'ont jamais été capables de montrer le moindre début de commencement d'aptitude au second genre, fort beau pourtant : l'éloge.

Quelques écrivains français y ont excellé et on trouvera, sur Gallica, plusieurs livres intitulés d'ailleurs de cette façon avec un "s" à la fin. Et, dans l'éloquence de la chaire, qui a culminé au siècle de Louis XIV, comme chacun sait, au lieu du titre "Eloges", on pourra lire encore avec fruit, des livres intitulés "Panégyriques".
Bonne lecture tous !

Achille

Ronaldo qui aide Cavani blessé à quitter le terrain. Quelle belle image qui montre le véritable esprit qui devrait régner lors des compétitions, quel que soit le niveau de celles-ci. Et là il s'agissait de la coupe du monde !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : philippe.bilger@florimont.com
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS