« Carla Bruni-Sarkozy ou être soie | Accueil | Le choix de Meryl »

11 septembre 2008

Commentaires

Dom

Dossier sur la rumeur de la "fausse attaque" du Pentagone : http://www.hoaxbuster.com/dossiers/detail.php?idDossier=3193

Et pour ceux qui s'interrogent sur les traces d'un avion qui s'écrase sur une façade en béton armé : http://www.youtube.com/watch?v=9eCo29OVJow&NR=1

Cactus effaré

( Fares )... pour moi un hôte a tous les droits , vous ne me l'ôterez pas !?
alors imaginez , virtuel en plus , il peut même se prendre pour Superman , si cela lui plaît ( ce qu'il n'a cependant encore jamais fait jusqu'ici , croyez-moi sur paroles paroles paroles ! )

sinon j'ai d'abord cru , en voyant apparaître votre nom de nom en commentaires , monsieur Bilger que vous aviez décidé d'innover voire de nous surprendre en nous écrivant votre billet habituel ( note récente ) en ce lieu dit qui nous est habituellement réservé ! j'avais trouvé l'idée originale !
Sissi !!!

Catherine JACOB

@Philippe Bilger
"mais j'ai aussi le droit de ne pas leur répliquer sur un mode qui légitimerait leurs absurdités. "

C'est évident! Et c'est tout aussi évident qu'une absence de réponse formelle personnalisée ne signifie pas nécessairement un commentaire tissé d'absurdités ! Du moins il me semble. Pour répondre à tout à chaque fois il faudrait vous transformer au moins en princesse Miàoshàn 妙善 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Guanyin#L.C3.A9gende ) aux mille bras , aux mille yeux et surtout aux mille stylos/claviers !!

Personnellement, je tiens à faire savoir que je ne suis pas vexée quand vous ne me répondez pas, surtout à ce qui parfois n'appelle pas obligatoirement de réponse, ni même quand vous optez pour épargner à vos autres commentateurs certaines 'versions' de ma libre expression. Quoique...! Mais non. Rassurez-vous.

Philippe Bilger

Je suis interpellé par Fares qui me reproche deux choses :

Je ne répondrais pas aux commentateurs, ce qui est au moins partiellement faux, puisque jusqu'à maintenant, je l'ai fait directement auprès de chacun, la plupart du temps.
Et je me contenterais de traiter d'absurdes les thèses que je dénonce. Je ne suis pas chargé de prendre au sérieux des thèses conspirationnistes et les maniaques du complot contre les évidences factuelles que les unes et les autres ne veulent pas enregistrer pour des motifs qui tiennent plus à des troubles de la personnalité, à un goût maladif de l'incongru qu'à une véritable argumentation. Contre le réel trop visible pour eux, ces esprits, dont j'ai tenté de décrire les mécanismes dans mon billet, ont le droit d'exister mais j'ai aussi le droit de ne pas leur répliquer sur un mode qui légitimerait leurs absurdités.

Fares

Dommage que l'auteur n'ait pas jugé utile de répondre aux commentaires qui lui sont adressés.

Si un blog sert à qualifier les propos des uns et des autres "d'absurdités", sans pour autant se sentir tenu de répondre aux objections levées dans les commentaires, alors un blog n'a pas plus d'intérêt que n'importe quel journal qui prétend assener sa vérité à ses lecteurs supposés trop stupides pour comprendre quoi que ce soit.

daniel ciccia

J'aurais l'air de ressasser inévitablement mais ma conviction - et je vois M. Bilger sensible à ce risque potentiel - c'est que la prochain menace de dictature ne viendra pas des religions (hélas pour Charlie Hebdo...) pas plus qu'elle ne viendra du fascisme, ni du communisme, mais d'un totalitarisme médiatique qui entretiendra les foules dans une addiction à la polémique, nous le sommes déjà, et aux violences. Même les Etats auront du mal à se défendre contre cela, tout étant généralement suspect.
Ce qui se passe en matière de suspicion dans le domaine de la Santé, même à travers l'invocation du principe de précaution, est tout bonnement ahurissant. Voir des médias d'envergure répercuter sans ciller quasiment que depuis des années des bébés sont peut-être empoisonnés par des cosmétiques, est scandaleux et fait bien peu de cas des autorités compétentes qui veillent sur chaque molécule distribuée en France et en Europe.
Les médias gagnent en cela un pouvoir qui n'est pas que celui d'informer de manière neutre, mais de lier des publics (leur propre public) selon le paradigme politique, social ou culturel qu'elle entretiennent et définissent.
Informer est pouvoir. Créer des polémiques, rarement stériles il est vrai, aussi.
Cette situation n'est pas satisfaisante. Au fond, toute cette information libère-t-elle les gens ?
Jean-François Revel, de son côté, avait écrit il y a une vingtaine d'années un essai sur l'excès d'information tuant l'information, et j'extrapole, portant atteinte à la démocratie. Baudrillard a aussi traité cela, mais je ne l'ai pas lu.
Ce stade est dépassé aujourd'hui.

rushalakon

Bonjour à tous.

Permettez-moi ce commentaire :

Je pense que la virulence des propos tenus ici parle d'elle-même : le sujet n'est pas de donner son avis sur Bigard ni même sur le 11 septembre en vérité. Il s'agit de savoir si nous voulons changer le monde ou pas.

Sachez que quoiqu'il se soit passé le 11 septembre, complot ou pas, cet événement nous oblige à prendre position : soit nous acceptons ce monde tel qu'il est. Nous acceptons la vérité, nous acceptons de faire partie de l'"axe du bien" et du "nouvel ordre mondial" et bien entendu il est inutile de douter puisque de toute façon cela ne nous concerne pas. Nous sommes le peuple et nos dirigeants travaillent pour nous, dans l'intérêt commun. Tout ce qui se passe dans le monde est donc normal (on me dit souvent "c'est comme ça"), c'est même notre responsabilité puisqu'après tout nos dirigeants le font pour nous. On ne va donc pas contester la guerre en Irak par exemple puisqu'elle est notre faute... Quand le "clan Bush" ne trouve pas d'armes de destruction massive ou chimique en Irak, personne ne lui demande de compte puisque c'est NOUS. Donc c'est la fuite en avant.

Soit nous ne nous plaisons pas dans ce monde, pour une raison ou une autre. Alors là qu'est-ce qu'on fait ? On cherche à comprendre pourquoi ce monde ne nous semble pas normal !
Pour ma part j'ai découvert que la version officielle sur le 11 septembre ne tient pas debout (peut-être a-t-elle une structure d'acier ? lol!!). Je n'ai pas plus de certitudes que ça mais ça me suffit pour canaliser mon refus de ce monde.

Demander des explications sur ce qui s'est passé le 11 septembre 2001 n'est effectivement pas anodin. Je vais donner raison ici à ceux qui veulent rester modérés: Douter sur le 11 septembre est un acte politiquement engagé. Même sans savoir qui a tort ou qui a raison, peu importe. Douter du 11 septembre 2001 est le seul moyen qu'il nous reste pour lutter contre l'impérialisme américain.

Puisque ceux qui refusent de douter de la version officielle du 11 septembre refuseront finalement aussi de douter que le "clan Bush" ait menti sur ses réelles motivations pour aller faire la guerre en Afghanistan et en Irak, sur le fait qu'il existe un "axe du mal", que nous vivons une guerre de civilisation et qu'en fait c'est "chrétiens+ juifs contre musulmans".
Je les entends crier au scandale: "ce n'est pas parce que je ne remets pas en cause la version officielle du 11 septembre que je suis pour la guerre en Irak!!!". Peut- être pas dans votre tête. Mais dans les faits, si.
La preuve ? Que faites-vous pour combattre ces menteurs ?

Le monde entier sait que Bush et son clan ont menti sur leur motivation pour aller faire la guerre. Si vous pensez que j'exagère vous allez vous retrouver à faire de sacrées pirouettes intellectuelles pour défendre qui ? Réfléchissez-y.

Le sujet du 11 septembre est la seule porte par laquelle nous pouvons encore accéder à un autre monde que celui que défend le clan Bush. Ne croyez pas tout ceux qui prennent cela à la légère, ils défendent quelque chose sans s'en rendre compte. Ils défendent une vision du monde que Georges Bush père appelle "Le Nouvel Ordre Mondial".

Oui douter de la version officielle du 11 septembre 2001 est un acte engagé politiquement, mais pas plus que de ne pas en douter !

Bien entendu nous ne connaissons pas la vérité, mais nous la réclamons haut et fort dans le but de combattre le "clan Bush" et ceux qui partagent la même vision du monde. Que ceux qui nous traitent de conspirationnistes se demandent ce qu'ils ont fait pour combattre ce système. Rien ? C'est peut-être parce que, bien malgré eux, ils sont devenus les défenseurs de cette vision du monde.

Il ne sera jamais trop tard pour changer.


A bientôt,

Mathieu


Aïssa Lacheb-Boukachache

@Catherine Jacob

Soyez polie et respectueuse, madame "je sais tout"... Continuez d'être amusante à lire, c'est déjà beaucoup...


@Erig

Habemus papam ! Aux Invalides boum !


Aïssa.

mike

1/Tout ce qui est excessif est dérisoire

2/Tout ce qui est hors-sujet est lassant

Erig le Brun de La Bouëxière

@Yogi

Pardon, mais le site auquel vous nous renvoyez pour "prouver" la présence de débris d'avion au Pentagone est non seulement aussi fantaisiste que nombre de sites "conspirationnistes", mais il ne prouve RIEN en terme de matériel aéronautique. La seule pièce clairement identifiable dans son contexte est cette petite roue à ailettes provenant d'une turbine, et qui est manifestement beaucoup trop petite pour provenir d'un moteur d'avion. Le reste est pardonnez-moi extrêmement significatif: pas de pièces de grande dimension, ni siège ni jambe de train. Pas de débris identifiable. Il n'y a pas d'exemple de crash qui laisse aussi peu de matériel identifiable.

@Aïssa...

Le pape cachant des nazis... Calmez-vous mon ami, on va vous prendre pour un conspirationniste.

Catherine JACOB

@Aïssa Lacheb-Boukachache
"Foutez-moi la paix avec ça! "

Je crois que vais vous laisser radoter l'écume aux lèvres en effet, vu qu'en la matière 'le remède' n'est, semble-t-il, ni dialectique, ni rhétorique ni rationnel en quelque façon mais de purement et simplement fermer les écoutilles.

Aïssa Lacheb-Boukachache

@Catherine Jacob

Gardez pour vous, je vous en saurais gré pareillement, vos leçons de morale...

Que fait le vicaire du Christ sur ce lieu qui est la représentation et la mémoire même de tout ce que le Christ a rejeté et tant dénoncé dans son discours et son message: la haine, la guerre, les tueries ...? On aurait dû lui ôter sa soutane et le revêtir d'un uniforme avec armes et bagages, le Pape, plus les médailles, bien sûr, pour dire sa messe là-bas ... Après tout, le décorum y était; lui manquait plus que le costume et une baïonnette aussi, tiens, sur le côté pour faire pendant à la crosse en or et argent ... Les Papes guerriers, assassins et sanguinaires n'ont pas manqué dans l'Histoire ... C'est comme qui dirait de l'atavisme ... Foutez-moi la paix avec ça! La plupart de ceux inhumés aux Invalides n'en avaient rien à foutre de ces bondieuseries, du Pape et des autres ... Quant aux vrais (c'est toujours utile de le préciser) Résistants que vous semblez chérir (avec raison) à côté du Pape (avec déraison) se faisaient massacrer pour de toutes autres Idées que les intérêts du Vatican, celui-ci, le Vatican, sa clique de pourpre et de diamant et le Pape de ce moment faisaient comme on dirait une part bien singulière de compassion et d'aide matérielle et de dissimulation et de fuite à tous les nazis et autres destructeurs des vies et des libertés humaines en Europe et dans le monde ...

Aïssa.

Yogi

Ah oui j'oubliais. "Il n'y a jamais eu de crash d'avion sur le Pentagone. D'ailleurs on n'a pas retrouvé de débris."

Sauf que des photos qui prouvent le contraire :

http://debris.0catch.com/

Tout est détaillé sur le site de Mark Roberts : http://www.loosechangeguide.com

Yogi

@Baudouin Labrique

Je cite la newsletter de l'Observatoire Zététique de ce mois-ci, qui m'apporte une réponse toute faite (ce qui est bien pratique) : "Invité le vendredi 5 septembre de l'émission matinale On va pas se gêner sur Europe 1, l'humoriste Jean-Marie Bigard y a remis en cause la "version officielle" des attentats du 11 septembre citant notamment à l'appui de sa conviction les films Loose Change de l'Américain Dylan Avery. Rappelons ici que le contenu de ceux-ci, souvent tendancieux, a été critiqué et largement réfuté, notamment par Mark Roberts sur son site internet (en anglais : www.loosechangeguide.com).".

Abonnez-vous à la newsletter de l'Observatoire Zététique : c'est souvent très drôle.

http://www.observatoire-zetetique.org

Puisque vous avez pris le temps de vous documenter sur ceux qui remettent en cause les attentats, prenez le temps de comprendre les arguments de ceux qui pensent le contraire et ne croient pas à la thèse du complot.

Catherine JACOB

@Aïssa Lacheb-Boukachache
"Pourquoi les Invalides, lieu "guerrier" par excellence, nécropole officielle de tous les massacreurs que recense notre Histoire?... "

Je ne pense pas qu'il soit particulièrement judicieux de reprendre à votre compte en la francisant une polémique telle celle que provoque régulièrement la visite annuelle de, notamment, KOIZUMI au sanctuaire de Yasukuni (http://fr.wikinews.org/wiki/Junichiro_Koizumi_visite_le_sanctuaire_de_Yasukuni ) dans l'orbe asiatique du JAPON.

Je vous rappelle incidemment que vous avez aux Invalides en particulier le "Musée de l'Ordre de la Libération

Ce dernier, ouvert en 1971 sous l’impulsion du chancelier Claude Hettier de Boislambert, est installé boulevard de la Tour Maubourg, au sein des Invalides. C'est un musée mémorial consacré aux Compagnons de la Libération, il représente à la fois la mémoire et la vitrine de l’Ordre de la Libération. Il est conçu en trois parties (France libre, Résistance intérieure et Déportation) qui illustrent le parcours des Compagnons. Il présente, sur 1 000 m2, plus de 150 vitrines et 3 700 pièces et documents.

On peut y voir notamment la tenue de préfet de Jean Moulin, des fanions pris à l’ennemi sur les champs de bataille d’Afrique et d’Europe, des uniformes du groupe de chasse Normandie-Niemen, des dessins originaux réalisés dans les camps de concentration, des tracts et journaux clandestins... Souvenirs personnels, témoins de l’engagement des Compagnons et des épreuves traversées.

Le Musée comporte également une salle d’honneur plus particulièrement consacrée au général de Gaulle. Ses 80 décorations, sa dernière tenue militaire et certains de ses manuscrits de guerre les plus importants, parmi lesquels le manuscrit original de l’affiche de l’Appel à tous les Français, y sont exposés. Le Musée est aussi un centre de documentation qui gère les archives de l’Ordre et des Compagnons de la Libération et possède une bibliothèque (3 500 titres) et une photothèque (7 000 photographies). " Extrait de : http://www.paris-france.org/Musees/memorial/liberation_de_paris/THEMES/pariscompagnon/co_t_04.htm

Je vous saurais donc gré de respecter la mémoire de ces hommes et femmes d'honneur, parmi lesquels des femmes et des hommes de foi, personnages valeureux qui ont exposé leur vie pour ce pays de libre expression mais que votre qualité d'écrivain ne vous autorise cependant en aucune façon à révoquer en doute et encore moins à insulter en eux en les englobant dans ce terme général de "massacreurs"!

Marie

@Aïssa Lacheb-Boukachache,

"Mais quelque chose m'ennuie maintenant ... Le Pape. Enfin, sa visite d'Etat ... La messe ... aux Invalides. Pourquoi les Invalides, lieu "guerrier" par excellence, nécropole officielle de tous les massacreurs que recense notre Histoire?... S'il y a quelqu'un qui détonne par sa présence là-bas, c'est bien le vicaire du Christ, homme de paix par essence même et d'amour ... N'y avait-il pas d'autres endroits à Paris pour accueillir la foule, des endroits, mettons, plus "pacifiques"? "


Sachez, monsieur, que les catholiques ont le droit de recevoir en France leur chef religieux, le très Saint Père Benoît XVI.

Par ailleurs, sachez encore que la chapelle des Invalides a été élevée au rang de cathédrale et c'est le siège de l'évêque catholique des Armées. En est titulaire actuellement Mgr Patrick Le Gal.
Le Pape avait donc toute légitimité pour officier sur l'esplanade des Invalides !

Marie

@Jean-Dominique Reffait,

Faut-il voir également par le bout de votre lorgnette une influence quelconque dans la faillite après le 11/09 d'une compagnie d'assurance et récemment d'une banque... !!!

dom

Quelle chance pour les accusés de bénéficier de la sensibilité d'un avocat général qui est aussi un merveilleux psychiatre ; j'aime tous vos billets mais celui-ci témoigne plus encore de votre infinie connaissance des ressorts psycho-pathologiques à l'oeuvre chez certains individus. Grandiose !

Aïssa Lacheb-Boukachache

@Le messager des étoiles

Je vous réponds. Les mouvements des marées, les houles, les ondes de choc, les tremblements de terre, les vents, je rajoute les volcans, la fonte des glaces, le déplacement des planètes, etc., tout ce que vous voulez, n'ont pas été étudiés que par une seule observation ... Ce sont des phénomènes itératifs, naturellement itératifs ou artificiellement provoqués certaines fois comme c'est le cas pour les accélérations de particules ... Manifestement, vous n'avez pas compris mon propos. Le WTC, ni vous ni personne ne peut dire que cet effondrement n'a pas eu lieu comme il aurait dû avoir lieu, car il vous faudrait, pour cela, le reconstituer, et le WTC et l'effondrement et dans les mêmes conditions ... C'est pourtant clair.

Aïssa.

sbriglia

"Et au final, il ne soutient que sa propre position."

...ce qui, à partir d'un certain âge, est un travail de tous les instants !... Surtout si l'accusation s'effondre.


Jean-Dominique Reffait

Que le FBI ait eut intérêt à dissimuler sous la pelouse du Pentagone les bagages de l'avion écrasé a été démontré déjà :
http://www.toutetnimportequoi.com/acdc/34287675.html
Parce que le Boeing 737 censé s'écraser sur le Pentagone avait bien pour destination initiale Koh Lanta, et comment expliquer alors la présence à bord de Loana sans faire le rapprochement avec la valise plombée retrouvée à 250 mètres du bâtiment bourrée de matériel électronique de fabrication vénézuelienne ?
http://www.verityanddignity.org/reopenall
A cela pas de réponse, toujours pas de réponse.
Moi je veux croire la version officielle, mais il faut alors m'expliquer comment le président Bush a pu être prévenu des attentats dans une école alors qu'au même moment, je dis bien au même moment, et cela se voit sur la vidéo largement diffusée, la lumière n'était pas allumée dans la salle de classe (du moins ce qu'on nous présente comme une salle de classe, car à y regarder de plus près, on comprend vite qu'il s'agit du jardin d'enfants des services de sécurité de la Maison Blanche.) Ce sont des détails troublants comme ceux-là qui poussent forcément à douter de la version officielle.

Et Philippe Bilger dans tout cela ? On peut quand même remarquer - souvenez-vous du portrait paru dans Le Figaro - que le canapé sur lequel il pose languissamment ses mains est en peau de buffle du Colorado et, quand on sait que le principal éleveur de buffle du Colorado n'est autre que Matthiew Cheney, le neveu du vice-président (http://www.allezlesverts.org/cheney.html) qui a échangé, en 1997, 3 actions de la Petroleum Inc. contre 7 actions d'Alstom décotées à Pierre Bilger, frère de Philippe, à la condition que celui-ci prenne en hébergement le perroquet russophone de Dick Cheney qui débitait à longueur de journée les codes nucléaires pakistanais, au minimum, il faut s'interroger. Car sans être du tout adepte des théories du complot - on l'a bien compris - la présence authentifiée de Kelly Bilger au sein de la société de sécurité (en fait des mercenaires supplétifs au service des forces américaines en Irak et en Alabama, surveillance des parcs publics) AlliedBarton Security Holding en dit long sur les intérêts évidents que Philippe Bilger a à promouvoir une thèse selon laquelle un avion s'est bel et bien écrasé sur le Pentagone, en fait un modèle réduit de marque Nikko acheté la veille en secret par Madame Bilger au Franprix du coin de la rue, afin de précipiter sur le Pentagone le perroquet trop bavard de Dick Cheney.

On ne nous la fait pas ! Restons vigilants et lucides !

Damien

Pour suite :

http://www.dailymotion.com/swf/k2KjgFGtxNlydOLDcX&related=1

Véronique

@ Araminta

"M. Bilger, comme juriste devrait aussi avoir le culte du doute puisque sa profession ne lui souffle-t-elle pas d’entendre tous les témoins, tous les experts et toutes les versions d’une affaire avant de juger ? A le lire, on est effrayé d’avoir un jour à passer entre ses mains, étant accusé. "

Le travail de M. Bilger en qualité d'avocat général n'est pas de cultiver le doute. Son taf est de représenter l'intérêt public.

Je ne pense pas qu'il aborde les débats d'un procès d'assises l'esprit envahi par des doutes. Mais avec dans la tête la position soutenue par son Parquet.

Les débats confirmeront ou infirmeront la position représentée par M. Bilger. Ils lui permettront également d'évaluer la peine qu'il demandera à la Cour de prononcer.

Par ailleurs, PB peut estimer dans son réquisitoire que le dossier et les débats ne lui permettent pas de demander au jury de déclarer l’accusé coupable et de requérir une condamnation à son encontre.

"En d’autres temps, M. Bilger n’aurait-il pas soutenu la thèse officielle d’une terre plate ?"

Non.

M. Bilger ne soutient pas une thèse officielle. Il ne soutient que la thèse de l'accusation. Et au final, il ne soutient que sa propre position.

@ M. Bilger

Si j’ai faux, merci de bien vouloir corriger.

Le messager des étoiles@ Aïssa

"Il faudrait pour cela, en plus, reconstruire ces tours telles qu'elles étaient, selon les mêmes techniques, avec les mêmes matériaux ... On m'aura compris. "

Comment croyez-vous qu'on étudie le mouvement des marées, la houle, les ondes de choc des tremblements de terre, les vents et les autres flux ainsi que la meilleure manière de leur offrir une résistance minium même si cette question ne résout pas tout (voir Laure Manadou), ou encore à l'autre bout de cet ordre de grandeur, le boson de Higgs ? Hum? Pourtant c'est pas gros un boson!

Pensez-vous vraiment qu'il faille quitter la terre pour son satellite ou pour une autre planète pour vérifier l'assertion galiléenne suivante :« Dans le vide, tous les corps tombent également vite»?

Bref pour votre gouverne, tout dépend toujours du référentiel dans lequel on se place, ce que les taoïstes avaient déjà compris pour leur part bien avant le 16ème siècle, et leçon reprise récemment par notre Très Saint Père le Pape à l'occasion de la célébration de sa dernière messe, mais ce qui n'empêche nullement de nos jours les ceusses qui ne sont point doués d'un esprit réellement scientifique (à savoir cet esprit qui anime également à mon sens et contrairement aux idées reçues, les bons juristes et les disciplines soft qui se respectent), de tout remettre en cause absurdement régulièrement sous prétexte d'une tabula rasa et autres notions mal assimilées qui les conduisent la plupart du temps en effet à juger de la lorgnette en l'expérimentant arbitrairement par son petit bout, histoire de ne pas s'en laisser conter!!

Aïssa Lacheb-Boukachache

@Catherine Jacob

L'Histoire est pleine de ces bâtards qui sont devenus rois...

Araminta

Afin de soutenir l’argumentaire de P. Bilger, Tocquevil a écrit :
« Ce qui est effrayant, c'est le nombre d'internautes qui viennent défendre les thèses conspirationnistes […]. La raison, la mesure, le bon sens, sont-elles toujours les choses les mieux partagées au pays de Descartes ? »
Non, cher monsieur, ce qui est effrayant, c’est le manque de curiosité de nombre de nos concitoyens et surtout de journalistes. De fait, il existe bien actuellement les conclusions d’une commission d’enquête officielle et en face une foule de questions posées par des citoyens et surtout par des centaines de professionnels dans tous les domaines techniques concernés par ces attentats.
La simple curiosité humaine n’est pas d’adhérer sans discussion à l’une ou l’autre de ces positions, mais bien de les mettre face à face et de démonter des deux côtés tous les arguments ineptes, fallacieux, ou imbéciles.
Ramener le « débat » à se moquer de ceux qui doutent des assertions officielles n’est pas un signe d’intelligence, mais plutôt d’obscurantisme. Par manque de pertinence dans ses propres arguments peut-être ?
Croyez-vous donc et prenez-vous pour argent comptant tous les communiqués officiels dont vous pouvez avoir connaissance ou réfléchissez-vous à leur pertinence afin d’en faire le tri ?
Il ne s’agit pas d’autre chose pour cette dramatique journée de septembre 2001.
M. Bilger, comme juriste devrait aussi avoir le culte du doute puisque sa profession ne lui souffle-t-elle pas d’entendre tous les témoins, tous les experts et toutes les versions d’une affaire avant de juger ? A le lire, on est effrayé d’avoir un jour à passer entre ses mains, étant accusé.
Personnellement, si je ne tire encore aucune conclusion des thèses du 11 septembre, j’aimerais beaucoup qu’aucune des affirmations officielles ne heurte ni la logique, ni le bon sens, ni les lois de la physique.
En d’autres temps, M. Bilger n’aurait-il pas soutenu la thèse officielle d’une terre plate ?

Aïssa Lacheb-Boukachache

Re-revisionnant les films "Loose" et autres où la thèse officielle (concernant le WTC) est menée à mal, on est obligé, tout comme eux, de rester dubitatif face à tant d'éléments et interrogations ... Mais ceci s'explique. Tant de chose inédites apparaissent sous nos yeux, les tours, l'effondrement, ces bizarreries qui apparaissent au long de celui-ci, etc. Cependant, on oublie à chaque instant une donnée fondamentale, aussi bien les commentateurs lambda que les meilleurs spécialistes es architecture, démolition, etc. Et, à mon sens, c'est cette lacune qui donne sa force à ces arguments, surtout lorsqu'on les renforce d'exemples d'autres tours incendiées plus longtemps et qui ne se sont pas effondrées, elles... A ceci il faut répondre cela: on n'expérimente jamais une fois. Partant, ces bizarreries constatées lors de l'effondrement des tours WTC ne peuvent être comparées à d'autres catastrophes similaires. En clair: a-t-on déjà vu, avant cela, une, a fortiori deux tours hautes de 430 mètres chacune, s'effondrer? Et s'effondrer percutées par un avion de ligne chacune? Jamais. La théorie est une chose mais, seule, elle ne vaut rien; l'expérimentation est le fondement même de toute science exacte. Si le WTC ne s'était pas effondré, s'il n'avait jamais été percuté de la sorte, jamais personne, tout spécialiste mondial en démolition et/ou architecture soit-il, n'aurait vu ni su ce qu'est l'effondrement d'un tel immeuble. On sait comment s'effondre un immeuble miné de 20, 30 voire 40 étages, on l'a vu maintes fois, on l'a EXPERIMENTE. Mais deux tours de 430 mètres et bâties selon les techniques modernes, acier, etc.?... Jamais. Toute science un tant soit peu rigoureuse dira qu'on ne peut tirer aucune conclusion si on n'itère ni ne réitère pas le phénomène observé ... Les mêmes conditions, les mêmes immeubles, les mêmes chocs d'avions, etc. On verrait alors si elles s'effondrent de la même façon ou non ... Mais c'est impossible qu'un tel renouvellement, quand bien même on viderait les tours de tout occupant, les alentours et jusqu'aux avions identiques qu'on viderait de tout passager, juste télécommandés ... Il faudrait pour cela, en plus, reconstruire ces tours telles qu'elles étaient, selon les mêmes techniques, avec les mêmes matériaux ... On m'aura compris. Si moi j'affirme que ces deux tours percutées par ces deux avions s'effondrent de cette façon, exactement de cette façon, qui me contredira et avec quelle autre expérimentation à la hauteur (si je puis m'exprimer ainsi) de la mienne le fera-t-il?... Je puis affirmer également sans risque que l'on me contredise sérieusement que toutes ces bizarreries observées lors de l'effondrement sont la résultante de cet effondrement ... A ce stade, déjà, toute controverse scientifique n'a plus de sens. On prend les exemples des tours à Caracas, Los Angeles, des accidents, incendies ayant duré des heures ... Ce n'est pas comparable. Il n'y a là ni choc, ni onde de choc s'étirant tout le long des tours et au-delà à leur base ... Le WTC a été conçu pour résister à des vents de 235 km/heures ... Toutes les grandes tours du monde, pareil, je suppose ... Mais un vent, même de 235 km/heure n'est rien en comparaison d'une telle énergie cinétique dégagée par deux avions pesant chacun plus de 100 tonnes et lancés à 800 km/heure ... Frappées (les tours) de la sorte en haut, l'onde de choc se répercute naturellement jusqu'à la base et la détruit de fait également, c'est de la physique élémentaire ... Une bombe atomique, qu'est-ce que c'est? Un gros champignon qui embrasse à peine 1 hectare ... C'est l'onde de choc et l'onde thermique qui ravagent à des centaines de kilomètres alentour, pour les bombes les plus récentes ... C'est le même principe. On n'est pas là en présence d'un incendie qui flambe pépère durant plusieurs jours au sommet d'une tour, on est là en présence d'une formidable énergie libérée en une fraction de seconde, c'est considérablement différent et autrement plus redoutable ... Surtout des tours construites d'acier pour ossature ... Prenez un muret de béton 20 mètres de long, à une extrémité vous posant une main dessus, à l'autre moi. Je tape de toutes mes forces de mon côté avec un marteau, il y a fort à parier que vous ne ressentirez rien du vôtre. Prenez le même muret mais d'acier. Posez la main dessus. Je tape pareil de mon côté avec mon marteau, vous verrez si l'onde de choc ne va pas secouer votre main à l'autre extrémité ... Ceci pour expliciter que l'acier conduit mieux que tout l'onde de choc, ce qui explique les dégâts causés aussi en bas alors que le choc a eu lieu en haut. L'immeuble qui s'effondre à côté sans avoir, lui, été touché par un avion ... Partie intégrante, à sa base, du WTC, l'onde de choc peut très bien l'avoir aussi atteint, à sa base pareillement, plus que les autres alentours, la rendant vulnérable, d'où l'effondrement subit à terme ... En 14-18, au plus fort de certaines batailles ici dans la Marne, l'Aisne, la Meuse, les bombardements s'entendaient certains jours jusqu'au Loiret, cela a été démontré, ça canardait ici, l'air vibrait là-bas ... Certains anciens Poilus se moquaient des jeunes recrues qui se planquaient, les mains sur les oreilles, effrayés, croyant que leur heure était venue, l'onde de choc leur vrillant la tête alors que les anciens, habitués, continuaient leur popote, sachant que ces détonations et ondes "mouraient" simplement là car c'était à des kilomètres derrière que cela pétait ... Je n'affirme pas que la thèse du complot, etc. est fausse, un délire, tout ce qu'on veut; j'affirme simplement, reprenant le vieux proverbe allemand même pour ces circonstances tragiques, qu'une fois ne compte pas, surtout quand on veut prouver scientifiquement que ce que l'on a vu n'est pas ce qui a eu lieu.

Aïssa.

Surcouf

Je suis époustouflé par l'ampleur et la dérive des commentaires sur ce billet.

Ne pas croire à la version officielle fournie pas les USA n'est à ma connaissance pas un délit. Il n'y a pas ici de révisionnisme ni négationnisme au sens juridique de la chose.

Il y a ici un homme qui affirme qu'il ne croit pas à la thèse officielle sur l'attaque du Pentagone.

Monsieur Bigard a juste utilisé, excusez-le, sa liberté de pensée et d'expression.

Qu'on soit d'accord ou non avec lui, il n'a fait qu'user de sa liberté individuelle.

Je ne vois pas en quoi cela serait une chose horrible.

Catherine JACOB

@Aïssa
"Cet enfant à naître (mettons, un garçon) aurait été de fait le demi-frère des princes Harry et William."

En effet.

"Soit, à sa naissance, le quatrième dans l'ordre de succession au trône, à moins que les manières d'accession au trône des Windsor aient changé ... Mais qu'importe."

Harry et William ne sont pas sur la liste de succession au trône britannique du chef de leur mère, mais de celui leur père!

En tout état de cause,"La succession pour le trône britannique est réglée par l'Acte d'union de 1800, lequel renforce les règles inscrites par l'Acte d'établissement de 1701 et les Bill of Rights de 1689. Selon ces règles. L'ordre de succession est déterminé par la primogéniture masculine et la religion. Ainsi le fils légitime le plus âgé du candidat sortant hérite du trône, à moins qu'il soit un catholique ou qu'il soit marié avec une catholique. "

ça donc règle la question de tout autre forme de religion et s'explique par le fait que le souverain est également le chef de l'église anglicane.

Ceci étant et pour l'instant, le dernier fils de la reine Elisabeth, Son Altesse royale le prince Edward comte de Wessex, est en 7ème position derrière ses nièces les princesses Béatrice et Eugénie, filles du Duc d'York, lui-même en 4ème position, celle-là même que vous évoquez.

D'autre part, si "comme ce fut le cas pour Lady Diana, Princesse de Galles et Sarah Ferguson, duchesse d'York, la princesse Margaret elle aussi portait toujours officiellement le titre de comtesse de Snowdon après son divorce, mais, quant à elle, sans l'utiliser", une titulature tolérée ne fait pas néanmoins des héritiers ou des héritières au trône ou à quoi que ce soit d'autre du seul fait de son existence!

Pour autant qu'on sache les théories du complot ne s'arrêtent pas au supposé racisme des Windsor et "l'une des plus intéressantes est, dit-on, celle qui prétend que Diana et son amant ont effectivement été assassinés, que ce n'était cependant pas la princesse de Galles qui était visée mais bien Dodi Al-fayed, car fils d'un homme d'affaires très puissant soupçonné d'avoir trempé dans des affaires pas spécialement transparentes , et qui se serait donc fait un certain nombre d'ennemis très loin de se limiter à la couronne britannique." Et s'il y a un fils en effet tué, dont le décès est parfaitement établi et qui donc est le plus susceptible d'emporter 'message' à la façon des diverses 'mains noires' et autre 'Mano Nera' de part le monde, c'est bien celui-là et non celui d'un éventuel fœtus!

Idem pour Diana Spencer dont les prises de position (mines anti-personnelles etc..) n'étaient pas du goût de tout le monde.

La citoyenne Lambda vaguement intellectuelle que je suis s'étant malgré cela, attiré elle aussi un certain nombre d'ennuis du seul fait de thèses contradictoires de celles de personnalités plus gradées, thèses beaucoup mieux documentées et argumentées cependant que les leurs, et ennuis qui lui ont donné un aperçu de la vénalité, de la bêtise, du cynisme et même carrément du sadisme d'un bon nombre de ses concitoyens ordinaires, lesquels ne perdent jamais une occasion de nuire dès lors qu'ils pensent pouvoir le faire impunément et en détenir le prétexte, est en effet assez portée, par expérience donc, à en admettre la possibilité tout en faisant pourtant confiance au sérieux des enquêteurs français dans ce dossier qui ont montré 1- que le chauffeur était ivre 2- que le seul survivant était celui qui avait mis sa ceinture!

Ce qui est beaucoup plus inquiétant mais aussi extrêmement intéressant que l'utérus de la sœur du Comte Spencer dont l'autopsie a établi qu'il ne contenait aucun fœtus, c'est que "durant la quinzaine de jours qui a suivi son enterrement, le taux de suicides en Angleterre et dans le Pays de Galles a augmenté de 17% par rapport à la moyenne de cette période au cours des quatre dernières années, phénomène que les spécialistes attribuent à l’effet d’identification. L’augmentation la plus importante de suicides concerne en effet une population très semblable à Diana : le taux de suicides des femmes âgées de 25 à 44 ans augmenta de près de 45%.".

Et ça en vérité, c'est ce qui donne le plus à penser dans cette malheureuse histoire qui concerne non pas 47 rōnin ( voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/47_ronin ), mais une population occidentale apparemment ordinaire et c'est aussi ce phénomène d'identification qui fait je pense, que le dossier l'accident est si difficile à refermer: les gens pensent que ce n'est pas un accident parce que ça ne peut pas être un accident et que les coupables en sont nécessairement les Windsor parce que Diana est apparue comme un souffre-douleur de leur étiquette et autre mode de vie et ils ne pensent pas au mal qu'ils font eux-mêmes aux princes William et Harry en dépeçant ainsi symboliquement le cadavre de celle qui, pour eux, était avant tout leur maman!!!

Idem concernant l'attribution de tout un certain nombre de méfaits et de manipulations à la CIA : on ne prête en effet qu'aux riches, même quand cela n'a pas le moindre sens commun!

Fares

Vous parlez de Cotillard et de Bigard, vous ignorez sans doute que cette question a fait l'objet d'un débat au Parlement du Japon :
http://souk-fares.blogspot.com/2008/02/11-septembre-le-premier-parti.html


Vous balayez les propos de Bigard au sujet de l'avion du Pentagone, mais probablement ignorez-vous les nombreuses incohérences qui entourent cette histoire :
http://souk-fares.blogspot.com/2007/09/le-crash-du-vol-aa77-sur-le-pentagone-6.html

Quid de la poignée de milliers-de-millards de $ évaporés ?
http://souk-fares.blogspot.com/2008/01/pour-une-poigne-de-milliers-de.html


En fait c'est ça le problème. Vous portez des jugements de valeur, en qualifiant les propos des uns et des autres "d'absurdités", alors que vous semblez totalement ignorant : votre message n'est qu'une suite de vagues généralités, aucun fait concret ne vient étayer votre argumentation.

Fares

Lorsque les membres de la Commission d'Enquête mandatée par la Maison Blanche finissent par affirmer :
"Nous avons été trompés" (cf article CBS : http://www.cbsnews.com/stories/2006/08/05/terror/main1868087.shtml )

Et lorsque le vice-président de cette même Commission d'Enquête déclare : "Notre enquête a été mise en place pour échouer" (set up to fail) (cf article CBC : http://www.cbc.ca/sunday/911hamilton.html )

il y a ceux qui réclament logiquement l'ouverture d'une nouvelle enquête, et il y a ceux qui continuent à considérer que tout est normal et qu'il ne faut surtout pas en parler. Lesquels qualifieriez-vous d'obscurantistes ?


Si vous ignorez ces propos, vous ignorez sans doute les critiques qui les justifient. Vous ignorez probablement pourquoi le rapport de cette Commission d'Enquête est une mascarade :
http://souk-fares.blogspot.com/2007/09/pourquoi-le-rapport-de-la-commission.html

Aïssa Lacheb-Boukachache

Bigard est papiste ... Ses propos singuliers et négationnistes ont lieu quelques jours avant la visite du Pape ... Complot, dit-il, mensonges, ne soyons pas dupes, en tout cas moi je ne le suis pas, vigilance voire se préparer à la guerre ... Jusque là, pas de problème, il dit ce qu'il veut, liberté ... Mais quelque chose m'ennuie maintenant ... Le Pape. Enfin, sa visite d'Etat ... La messe ... aux Invalides. Pourquoi les Invalides, lieu "guerrier" par excellence, nécropole officielle de tous les massacreurs que recense notre Histoire?... S'il y a quelqu'un qui détonne par sa présence là-bas, c'est bien le vicaire du Christ, homme de paix par essence même et d'amour ... N'y avait-il pas d'autres endroits à Paris pour accueillir la foule, des endroits, mettons, plus "pacifiques"? A moins que cela ait un sens caché ... Ou bien un pur hasard?... Ou encore, une lamentable gaffe du service des protocoles, Matignon et nonciature?... Le maître-autel chrétien et catholique sur la tombe des Nivelle et autres Mangin sanguinaires ... Puis ces "petites" concessions, notamment latines, faites durant cet office aux extrémistes cathos. que son prédécesseur a tant rejeté et excommunié ... Etrange, oui ... Bigard, en effet, bigard ...

Aïssa.

Maurice Champion

Lorsque qu'un corps "mou", un avion en métal léger (alu) percute une structure dure (béton et acier), c'est l'avion qui se déforme pour s'infiltrer dans le trou de l'impact, c'est la loi de la résistance des matériaux.
Pour ce qui est des tours, une structure métallique est très vulnérable, non pas à l'impact, mais à la température dégagée, en l'occurrence la combustion du combustible. J'ai vu un incendie dans une cartonnerie faite de poutrelles énormes réduites à des fils de fer torsadés.
Juste mon impression. Cordialement.

catherine A.

@Marie
J'avoue humblement que j'ai un peu de mal à suivre... cela dit je me fiche de ce que pensent des Françaises, des femmes en général et le cas échéant de moi en particulier, des personnes que je ne connais pas ou qui ne m'intéressent pas. Si l'on apprenait aux petites filles ce détachement-là dès le berceau je veux croire qu'elles s'en porteraient mieux. Croyez-vous que les hommes se fassent du souci à propos de ce que l'on pense d'eux ? Que nenni ! De toute façon c'est bien connu ils sont formidables. Alors pour une fois suivons leur exemple ;-)

Francois Pesce

"If a man will begin with certainties, he shall end in doubts; but if he will be content to begin with doubts he shall end in certainties."
- Sir Francis Bacon
En ce qui me concerne, je suis consterné par les théories conspirationnistes, mais je n'en perds pas la fibre scientifique. Peut-être qu'une enquête portant sur chaque point soulevé par ceux qui doutent des "thèses officielles" pourrait être menée afin de faire taire ces derniers.

Marie

@ Erig le Brun de La Bouëxière,

« Douter de tout ou tout croire sont deux solutions également commodes, qui l'une et l'autre nous dispensent de réfléchir. »
Poincaré


Y a-t-il eu complot ? Comment le savoir ?
Monsieur Le Brun de La Bouëxière vous avez fort bien relevé dans votre propos quelques zones d’ombre qui mériteraient quelques éclaircies.

Ne fut-il pas constaté, également, que ce jour là, les tours jumelles n’étaient pas aussi remplies qu’à l’ordinaire ? Heureusement pour les absents !


J’ai relevé dans un livre de Gustave Le Bon (1920) quelques extraits qui paraissent tellement d’actualité !


« Comment se créent les opinions et les croyances »

….

La croyance est un acte de foi qui fait admettre en bloc et sans discussion une assertion ou une doctrine. La connaissance dérive uniquement de l’observation et de l’expérience.

Croyance et connaissance sont donc choses fort différentes puisque la croyance a pour source une adhésion inconsciente alors que la connaissance dérive de l’observation et de l’expérience interprétées par le raisonnement.

Il est fort difficile de posséder des connaissances et très facile d’acquérir des croyances.

La croyance se propage surtout par suggestion et contagion mentale. Devenue collective, elle acquiert une irrésistible force.

Les opinions peuvent avoir une origine rationnelle c’est-à-dire dérivée de l’expérience et du raisonnement, mais elles ne sont généralement que des croyances en voie de formation.

Alors que les opinions et les croyances ont le plus souvent des sources sentimentales ou mystiques, la connaissance ne peut dériver que de l’intelligence.

La plupart des opinions émanent du milieu social auquel appartiennent ceux qui les professent. Militaires, magistrats, ouvriers, marins, etc., ont les opinions de leur groupe et par conséquent des jugements très voisins. Enveloppés des idées de ce groupe, ils perdent leur individualité et ne possèdent que des opinions collectives. L’homme moderne tend ainsi à devenir de plus en plus un être collectif.

Ne pouvant examiner en détail ici les éléments qui font naître, grandir et disparaître opinions et croyances, je renverrai le lecteur au livre que j’ai consacré à cette étude et me bornerai à rappeler, avec divers exemples, l’énumération des grands facteurs de l’opinion l’affirmation, la répétition, le prestige, la suggestion, la contagion.

Leur action varie, naturellement, suivant l’état mental des êtres sur lesquels ils s’exercent et surtout suivant que ces êtres sont des individus isolés ou des collectivités.

Quelques faits suffiront pour montrer dans les événements récents le rôle de ces divers éléments de la persuasion.

Les deux premiers, l’affirmation et la répétition, furent constamment employés par les gouvernants allemands, notamment au début du conflit. Il s’agissait alors de prouver, contre toute évidence, que les Anglais et les Russes avaient attaqué traîtreusement l’Allemagne avec l’aide des Français qui, pour la forcer à la guerre, venaient d’envoyer des avions bombarder Nuremberg.

Ces assertions, répétées sous toutes les formes par la presse germanique, furent acceptées sans discussion et on peut dire que sur 70 millions d’Allemands, il n’y en eut peut-être pas un seul, en dehors des gouvernants, qui n’ait été convaincu de l’agression sournoise des Alliés contre l’Allemagne.

Le célèbre manifeste des 93 intellectuels prouva qu’une telle opinion s’était implantée dans les esprits les plus éclairés.

L’attaque supposée de l’Allemagne par des rivaux jaloux provoqua une explosion de fureur indignée chez des savants pourtant très pondérés. C’est ainsi que l’illustre psychologue Wundt écrivait cette phrase déjà rappelée dans un de mes précédents ouvrages : “ Non, cette guerre n’est pas de la part de nos ennemis une guerre vraie, ce n’est même pas une guerre, car la guerre aussi a ses droits et ses lois. C’est une attaque infâme de brigands. ”

Il est évident que des esprits non hallucinés par les affirmations répétées du gouvernement allemand auraient vite découvert, grâce à la lecture des dépêches diplomatiques publiées dès les début du conflit, que la Grande-Bretagne, d’ailleurs sans armée, sans préparation et gouvernée comme la France par des pacifistes professionnels, avait fait des efforts désespérés pour empêcher la guerre. Mais les déclarations du gouvernement allemand étaient si catégoriques et si répétées qu’elles avaient créé cette foi aveugle contre laquelle la raison reste toujours sans prise.

Pour ébranler un peu, bien peu d’ailleurs, la conviction générale des Allemands sur les origines de la guerre, il fallut la publication d’un mémoire de l’ambassadeur d’Allemagne en Angleterre au moment du conflit, le prince Lichnowski. Il y prouvait nettement que la Grande-Bretagne avait tout fait pour éviter la conflagration. Cet aveu exaspéra les convaincus, mais ne les convertit pas.

Il les convertit si peu que, dans un de ses discours, l’ancien vice-chancelier de l’empire, M. Helfferich, disait : “ L’Angleterre, utilisant l’occasion fournie par le meurtre de Sarajevo, en a appelé du travail pacifique à la force des armes. Ainsi la guerre a dépassé de beaucoup sa cause primitive elle est devenue la lutte entre la domination britannique mondiale et le libre développement des peuples. ”

Nous venons de voir les résultats de l’affirmation et de la répétition. Elles transforment en vérités apparentes les plus manifestes erreurs. La vérité réelle finit sans doute par se découvrir plus tard, mais seulement après que l’erreur a produit d’irréparables effets.

La contagion mentale est, après l’affirmation et la répétition, un des plus actifs agents de persuasion.

Elle constitue un phénomène physiologique ayant pour conséquence non seulement l’imitation de certains actes, mais l’acceptation inconsciente de sentiments et de croyances.....


Extrait du livre de Gustave Le Bon (1920)
« Psychologie des temps nouveaux »
http://classiques.uqac.ca/classiques/le_bon_gustave/psychologie_des_foules_PUF/psychologie_des_foules.html

Cette analyse qui date d'après le conflit de la Première Guerre mondiale rappelle curieusement des événements récents...

Marie @Catherine A.

@Catherine A.

J’avais très bien compris votre allusion. Ne vous fustigez pas. J’ai écrit « sans commentaire ! »

Ma réflexion était emprunte d’un soupçon d’acrimonie, j’en suis désolée. Je venais de lire cette agression immensément ignoble pour une religieuse, même de 87 ans et un peu avant une agression sauvage sur une dame de 94 ans, en Suisse, qui aurait pu être dramatique, si elle n’avait pu se sauver, enjamber une fenêtre et sauter sur le toit pour appeler au secours…

Alors où est la « séduction » dans l’agression ??? Quel que soit l’âge !


Je reconnais très volontiers que ces deux exemples n’ont rien à voir avec la « séduction masculine ou féminine » à laquelle devait faire allusion monsieur E. Le Brun de La Bouëxière !!!
Même si certaines vieilles dames ont un certain charme…

Par ailleurs, et en complément, j’ai entendu, les boniments suivants : « la femme est « égoïste » à vouloir vivre seule. Elle empêche un homme d’être heureux ! »…
Où se trouve « sa », la liberté ?

J’ai souvenir, pour appuyer ces propos, d’une famille alsacienne qui se rendait régulièrement en pèlerinage à San Damiano, en Italie. Au bout de quelques années, un jour, la cadette d'à peine 20 ans a émis le souhait d’entrer dans les ordres. Ce fut alors un scandale dans sa famille. Le père ne put l'admettre ! C’était pourtant l’éducation qu’il lui inculquât durant des années. C'était également la volonté de cette future religieuse !


« Les femmes sont si faciles à séduire que c'en est presque consternant, plus particulièrement en ce qui concerne les écrins de perles... vides de valeurs… »

Ce genre de compliment nous vaut d’être considérées, particulièrement en Allemagne, comme des françaises légères et de surcroît « sales » !!!


Etre poursuivie des assiduités d’un individu ou de plusieurs, fort déterminé(s), cela n’a rien de séduction !

Aïssa Lacheb-Boukachache

Florence, soyez raisonnable, je vous prie... L'enfant de Diana et Dodi aurait eu forcément, comme vous dites, du sang royal britannique dans les veines et les artères, puisque il aurait été le demi-frère des princes Harry et William... Entre demi-frères, on partage le sang, n'est-ce pas ? Ce que vous dites n'a aucun sens, excusez-moi... Vous pouvez croire qu'il n'y a eu aucun complot, c'est votre droit, mais vous ne pouvez pas dire que l'enfant de Diana et Dodi n'aurait été qu'un vulgaire roturier...

Mes salutations.

Aïssa.

Erig le Brun de La Bouëxière

Si un avion a heurté le Pentagone, l'administration américaine n' aucune raison de dissimuler les images de sa trajectoire "officielle", en rase motte extrême, et qui a forcément été capté par l'une des soixante-dix caméras de surveillance qui couvrent ladite trajectoire. Montrez-moi l'avion qui a heurté le Pentagone. C'est tout.

Montrez-moi un siège d'avion, un morceau de train d'atterrissage dans les décombres, des bagages (il y avait bien des bagages non ?)

C'est d'accord, si vous voulez je suis un crédule, un crétin, un fanatique et un antisémite. Je doute par principe, pour douter (pardonnez-moi, mais il y eut d'illustres philosophes pour professer le doute systématique).

Mais j'ai déjà vu, avant, dans une autre vie, l'effet d'un missile balistique sur un bâtiment. Je SAIS à quoi ça ressemble.

Florence

Aïssa,
Concernant Diana. En admettant qu'elle fut enceinte, son enfant né d'une union avec Dodi n'ayant aucune goutte de sang britannique royal n'a aucun droit à la couronne d'Angleterre. La théorie du complot s'arrête là. Le chauffeur était ivre, il voulait faire le malin avec les photographes. Lady Di et son ami n'avaient pas non plus inventé l'eau tiède. Un accident stupide et vain, comme souvent ! La réalité n'est pas glamour mais la réalité est là, bête et crue !

Florence

Erig
Douter pour douter : est-ce une valeur en soi ?
A ce compte-là , je peux douter de tout ! Même de votre existence ! Et que dire de la mienne ? Je fais peut-être partie du complot ? A moins que vous-même ? Et que dire de Philippe Bilger ? Fait-il partie du complot ? Consciemment, inconsciemment ?

Ceci dit et plus sérieusement, je trouve que la réponse d'Aïssa a été remarquable.

Robert Marchenoir

Pour vous faire croire à leurs fables, l'astuce des conspirationnistes est la même que celle des magiciens : détourner votre attention de ce qui est important. Ne cherchez pas du regard le mécanisme escamoteur, regardez donc mes mains qui papillonnent.

Le conspirationniste vous noie sous une avalanche de détails dont vous n'aviez jamais entendu parler auparavant, et dont vous étiez loin de vous douter qu'ils puissent avoir une importance dans l'affaire : le diamètre du trou dans le Pentagone, le temps qu'ont mis les tours à s'écrouler, des vidéos que personne n'a vues, cinq Israéliens qui dansent, l'âge du capitaine... n'importe quoi.

Et le spectateur tombe dans le panneau. Qu'il y croie ou qu'il n'y croie pas. C'est là, le truc!

S'il est du parti conspirationniste, il va établir une relation causale entre les différents "détails" qui lui sont livrés en pâture, pour en tirer la conclusion : bon sang, mais c'est bien sûr ! ça ne s'est pas passé comme on nous l'a dit.

A noter qu'il ne vous dit jamais comment ça s'est passé en réalité (pas plus que le conspirationniste en chef, qui se contente de quelques insinuations). Mais l'essentiel est de jeter la suspicion sur l'odieuse "version officielle".

Si le spectateur est du parti anti-conspirationniste, il va s'épuiser à réfuter un par un des milliers de pseudo-détails révélateurs, sur lesquels il n'avait aucune compétence particulière à la seconde d'avant.

Il va donc se gaufrer d'importance avec le pro-conspirationniste, en une bagarre ridicule où s'improvisent des milliers de vocations de physiciens, de métallurgistes, d'architectes, de spécialistes du béton, de l'aéronautique, des services secrets, dont nul n'aurait soupçonné l'existence auparavant.

Pendant ce temps-là, le conspirationniste en chef se frotte les mains en admirant le résultat : il a réussi à semer le doute, tout en empêchant tout le monde de voir l'évidence. De regarder là où il fallait regarder.

Dans le fatigant cas qui nous occupe, la thèse de Thierry Meyssan, auteur de l' "Effroyable imposture" au titre bien trouvé, est que les attentats du 11 Septembre ont en réalité été commis par les Américains, pour justifier une guerre contre les musulmans et l'invasion de l'Irak.

Très bien. Admettons.

Des kilomètres de pseudo-arguments ont été déroulés pour nous convaincre que les tours jumelles se sont effondrées à l'aide d'explosifs (et non en raison du choc des avions) ; et que le Pentagone a été frappé non par un avion de ligne, mais par un missile.

En revanche, Thierry Meyssan ne nie pas que deux avions de ligne ont heurté les deux tours jumelles -- il aurait du mal, car tout le monde les a vus.

Mais alors, si c'est bien une machiavélique conspiration américaine qui a envoyé ces avions se fracasser dans les tours pour en faire porter la responsabilité à Ben Laden, quel besoin avaient ses auteurs de provoquer, en plus, leur effondrement? Quel besoin avaient-ils, en plus, d'attaquer le Pentagone ? Et pourquoi choisir une méthode différente pour ce dernier que pour les tours (le fameux pseudo-missile) ? Et comment se fait-il que ces maîtres-espions se soient lamentablement vautrés avec le quatrième avion, qui s'est écrasé en ratant sa cible ?

Toutes ces opérations présumées augmentaient de façon incroyable la complexité du dispositif, les risques d'échec et le danger d'être démasqué.

S'il avait fallu monter un attentat spectaculaire, terrifiant, jamais vu, il suffisait amplement de faire s'écraser deux avions de ligne sur les deux gratte-ciels emblématiques de New York. Et d'ailleurs, ce sont bien ces images, repassées en boucle jusqu'à la nausée, qui ont sidéré le monde entier ; pas celles du Pentagone.

De même, il devait bien y avoir des passagers, dans l'avion-qui-ne s'est-pas-écrasé-sur-le-Pentagone. Soit cet avion a existé, et alors les passagers ont des familles qui peuvent confirmer avoir bien perdu leurs proches ; soit il n'a pas existé, et il aurait fallu aux prétendus comploteurs, alors, créer les innombrables traces que laisse un vol d'avion de ligne, ainsi que les faux témoins pour les accréditer : horaire officiel, plan de vol, liste de passagers, fausses familles ayant faussement perdu leurs proches, fausses hôtesses de l'air ayant faussement enregistré les bagages, faux contrôleurs aériens ayant faussement donné l'autorisation de décollage, faux pilotes atterrissant au même moment et ayant faussement vu l'avion décoller, etc, etc.

Des dizaines, voire des centaines d'espions, dissimulés dans des organisations existantes et ouvertes, au contact de personnes non initiées, qui auraient du assurer la cohérence sans faille de la thèse officielle après l'attentat, sans rien laisser filtrer de la vérité.

Tout cela étant susceptible, à la moindre bizarrerie, d'investigations fouillées par les journalistes américains, qui ne sont pas aux ordres de la CIA, et qui sont en majorité à gauche et anti-Bush.

Or, à ma connaissance, aucun journaliste d'un média respecté, aux Etats-Unis ou dans le monde (à l'exception peut-être de médias musulmans), ne conteste que Ben Laden soit bien à l'origine de l'opération (revendiquée par Ben Laden, faut-il rappeler cet autre "détail"...).

Rien que cela réduit à zéro les thèses complotistes. Inutile de perdre du temps à jouer les experts sur la température de fusion de l'acier.

Mais on peut aussi s'intéresser au magicien.

Après avoir écrit son livre, Thierry Meyssan a quitté la France pour s'installer à Damas. Puis à Beyrouth. Il travaille pour la télévision du Hezbollah, interdite en France en raison de ses appels à la violence envers les Juifs. Le Hezbollah, armé et financé par l'Iran.

Thierry Meyssan travaille aussi régulièrement pour la télévision iranienne. Il a offert aux autorités de Téhéran les droits d'auteur de ses livres, en signe de soutien à la "Révolution" des mollahs.

Tout cela, c'est lui-même qui le dit. Sur le site du Réseau Voltaire qu'il dirige.

Ce personnage est français, et se prétend journaliste. Mais aucun média français ne le juge suffisamment crédible pour l'employer, et il s'exile à Damas pour "travailler".

Aucun journaliste d'aucun média respecté ne confirme sa thèse.

Il avoue lui-même être un militant politique soutenant le régime islamiste iranien, théocratique, dictatorial et ennemi juré des Etats-Unis.

Peu après les attentats, il a exposé sa thèse devant une conférence de la Ligue arabe à Abou Dhabi. Thèse qui est largement accréditée parmi les musulmans du monde entier, et utilisée comme une arme politique par les islamistes, pour discréditer les Etats-Unis, Israël et l'Occident.

Ce qui n'empêche pas les mêmes musulmans radicaux, qu'il s'agisse des chefs ou de l'homme de la rue, de se réjouir en même temps du camouflet infligé par Ben Laden à l'Amérique. Duplicité, schizophrénie et illogisme dont il existe de nombreux autres exemples dans le monde musulman.

Devant de tels faits, il paraît évident que "L'Effroyable imposture" est l'équivalent moderne du "Protocole des sages de Sion", largement diffusé d'ailleurs dans le monde arabe: un faux antisémite grossier (et, ici, anti-américain) à visées politiques.

On rappellera que pour déclencher la crise des caricatures de Mahomet, qui dans un premier temps n'avaient guère provoqué de réactions dans le monde musulman, un groupe d'imams danois a fait le tour des capitales arabes, avec un dossier où figuraient deux faux particulièrement incendiaires: aux caricatures authentiques, bien inoffensives, ils avaient ajouté une pseudo-caricature de Mahomet à tête de cochon (c'était en réalité le maquillage d'une photo d'agence de presse prise lors d'un festival de cri du cochon, dans un village de la France profonde), ainsi qu'un montage de provenance inconnue, représentant un chien géant sodomisant un musulman en prière.

C'est seulement après la présentation de ces faux grossiers aux autorités religieuses d'un certain nombre de capitales du Moyen-Orient que le monde musulman s'est embrasé.

Il n'y a pas de doute que l'imposture de Thierry Meyssan se situe dans la droite ligne de celle des caricatures de Mahomet, à ceci près qu'elle s'appuie sur l'anti-américanisme, l'antisémitisme et le néo-marxisme d'une frange notable de l'opinion française, dont on trouve des représentants aussi bien à l'extrême gauche qu'à l'extrême droite.

Florence

Ce qui m étonne le plus , c'est que certains refusent de croire la version "officielle" mais sont prêts à croire n'importe qui ! Ce film dont on parle, qui l'a fait ? Des gens ! Quels gens ? Je suis bien certaine qu'Erig, si prompt à vouloir les croire, ne sait même pas qui ils sont !
On se refuse à croire la version "officielle" et l'on croit n'importe qui !
Irrationnalité de l'homme ! Et pourtant, Aïssa a raison quand il dit que c'est une quête de rationalité.

Erig le Brun de La Bouëxière

J'aimerais remercier Aïssa, pour le caractère aimable, modéré et argumenté de sa réponse (même si aucun 747 n'était en cause ce jour-là mais des court-moyen courrier, mais bref). Cela fait plaisir et cela rassure de ne pas m'être fait insulter parce que j'ai le tort de relever quelques vides dans les explications qu'on nous donne.
En effet, la manière dont en France on traite les partisans d'une contre-enquête en dit long sur la longue tradition de terrorisme intellectuel de ce pays. C'est terrifiant: "Bigard est Bigard, c'est-à-dire rien..." nous dit Sylvestre, qui sûrement du fait de son adhésion aux explications de l'administration Bush est soudain un aigle de la pensée. "Ces gens pensent sous eux comme on fait sous soi..." Macé-Scarron, sous-merde journalistique lui-même. Ces théories, c'est évident sont véhiculées par des abrutis antisémites..."

"Tout anticommuniste est un chien" disait Sartre, n'est-ce pas ?

J'ajoute que je vous mets au défi de trouver semblable propos sous la plume d'un partisan de la contre-enquête. Fouillez les sites re-open 9/11, et dites moi si vous trouvez UNE attaque ad hominem...

Voila finalement ce qui me gêne le plus dans ce débat, c'est que Ph. Bilger, se joigne, lui, à ce concert de hurlements, cet hallali, cet appel au meurtre, sinon réel du moins médiatique.

Cela me fait de la peine. Pas seulement parce que je doute, moi aussi, mais parce que je trouve qu'il est bon qu'il se trouve des gens pour douter. Que sans ces gens qui doutent la justice de l'avenir a souci à se faire, car les outils de communication, la puissance médiatique sont des instruments qui ne favorisent pas justement, l'esprit critique que m'oppose M Pike. Car franchement de l'esprit critique, je crois qu'il y en a un peu plus chez ceux qui demandent qu'on leur montre l'avion qui aurait heurté le Pentagone que chez ceux qui pensent qu'il y eut un avion sans l'avoir vu jamais, pas même en photos, pas même en morceaux....

Merci Aïssa, de ne pas vous être laissé aller. Bigard, ce n'est peut-être pas grand chose, mais ce n'est pas non plus moins qu'un homme et je soupçonne qu'il y ait chez ceux qui le traînent dans la boue, certains humanistes de salon qui professent le respect et la tolérance. Ce sont toujours ceux-là qui condamnent le délit d'opinion et ouvrent des camps de rééducation.

Marie-France Bezzina

La soeur de la communauté de la Compassion se trouve dans un état critique au CHU de Besançon. Selon un témoignage recueilli par la gendarmerie, l'agresseur serait âgé d'une cinquantaine d'années, assez grand, lunettes à monture chromée, porteur d'une casquette et possesseur d'une canne de pélerin de Saint-Jacques de Compostelle ! Un portrait robot a été diffusé. L'inconnu ne serait pas de la région.
Ayez une pensée pour cette victime dont personne ne parle.

Aïssa Lacheb-Boukachache

@Professeur Sylvestre

Quant à la mort de la princesse Diana, je resterai un plus circonspect que vous... En effet, considérez qu'elle était enceinte de Dodi à ce moment, ce qui est plus que probable et qui n'aurait été, somme toute, que naturel, cette relation durant depuis des mois... Cet enfant à naître (mettons, un garçon) aurait été de fait le demi-frère des princes Harry et William. Soit, à sa naissance, le quatrième dans l'ordre de succession au trône, à moins que les manières d'accession au trône des Windsor aient changé ... Mais qu'importe. L'héritier de la Couronne, soit Harry soit William (il est fort peu probable que Charles devinsse roi; Elizabeth sa mère se porte comme un charme malgré son âge et lui n'est déjà plus tout jeune; au mieux, il ne le resterait pas longtemps), cet héritier aura donc un demi frère (par sa mère) à demi musulman, si je puis l'écrire ainsi, et qui plus est prétendant lui aussi ... Sachant que le roi d'Angleterre, etc. est aussi le chef de l'Eglise anglicane (Eglise officielle et majoritaire), imaginez le binz, comme dirait Clavier ... Un fils d'Egypte, une ancienne "province" soumise, un "musulman", si près du trône royal et de la mitre anglicane ... Cette éventualité n'était pas tenable; les Windsor ont une longue histoire derrière eux, ils ne sont pas arrivés au trône et s'y sont maintenus depuis ces siècles avec seulement des gentillesses et autres amabilités ... Diana, comtesse Spencer, elle, l'authentique aristocrate séculaire d'Angleterre, les méprisait, ce n'était un secret pour personne, ces faux aristocrates Teutons windsoriens ... Après tous les déboires qu'ils lui firent subir, quelle magnifique vengeance c'eut été pour elle que cet enfant qui allait lui naître!... Et quel merdier elle foutait alors à la Cour!... Il y a un vieux proverbe peu connu mais explicite qui dit qu'entre nos deux pays, Londres a toujours eu le bras qui va jusqu'à Paris et Paris le sien qui porte jusqu'à Londres ...
Alors certes, vous avez raison: Le SAMU de Paris n'est en rien complice de quoi que ce soit. Il a fait, comme tous les SAMU de France, tout ce qui lui était possible -et dans les règles de l'art- de faire pour sauver ces personnes dont on peut douter qu'à ce moment même ils aient eu réellement ou l'information ou la conscience de soigner la princesse Diana en personne ... Dans ces moments d'urgence vitale, le SAMU a autre chose à penser et faire que du pipole, croyez-moi ... Cependant, on peut raisonnablement penser qu'il était prévu, pour ceux-là qui l'ont décidé et fait, qu'ils meurent tous dans "l'accident" et que les ambulances, à leur arrivée, ne trouveraient que des débris et non des survivants ...

Aïssa.

frbear

Ce n'est pas que Bigard disent des bêtises qui doit nous étonner, c'est le buzz que cela engendre, que l'on confonde Bigard et journaliste, Bigard et médiateur du monde actuel, Bigard en révélateur de vérités cachées.

Bigard est un humoriste, il a le droit de tenir des propos de café du commerce, de dire des 'conneries', on n'a pas à le lui reprocher.

Dans cette histoire ceux qui ne sont pas à leur place, ce sont les médiateurs qui n'ont pas rempli leur rôle de modérateurs.

henriparisien

Ce genre de choses n’a pas attendu Internet pour exister. Une grande partie de la population pense sincèrement qu’Oswald n’a pas tué Kennedy, ou en tout cas qu'il a été sérieusement soutenu par une organisation.

Patrick PIKE

Je voudrais rectifier une légère erreur commise dans mon précédent commentaire, ce ne sont pas des boulons mais des rivets qui unissent les ailes d'un avion à sa carlingue.

J'ajouterai que, traversant un mur, un avion imprimant son image ne se voit que dans des dessins animés et je me demande si l'auteur du film, insistant sur cet aspect, n'utilise pas les ressorts de cette imagerie enfantine.

Erig, je comprends vos interrogations quant aux papiers trouvés aux pieds des tours. Puis-je me permettre un exemple personnel et pardonnez-moi sa mise en avant que je ne considère que comme élément prégnant de faits qu'on ne comprend pas toujours et non comme une invite à me plaindre. Lors de l'accident survenu à mon fils cadet et ses camarades, la carlingue fut entièrement détruite. Morts sur le coup, mais carbonisés ensuite dans l'explosion, quelques papiers furent cependant retrouvés ainsi qu'un fragment de combinaison non brûlée. Un ordinateur portable également, mais un autre détruit. Pire, les gendarmes de l'air nous ont rapporté deux bracelets que mon fils portait constamment au poignet droit, l'un en cuir, l'autre en caoutchouc, absolument intacts. Le cuir ne brûle pas, mais le caoutchouc fond. Or je sais que la partie haute de son corps fut totalement carbonisée. Comment expliquer que ce bracelet ne fut pas atteint ? Et je puis vous dire, à la vue des fragments de métal fondu que nous avons retrouvés sur place, que la chaleur fut intense.

Il y a donc aussi des mystères qu'on ne s'explique pas, qui posent questions, mais qui sont vraisemblablement dus au hasard et non à un complot.

Quant à la description d'Aïssa, elle permet aussi de mieux appréhender le phénomène de l'effondrement des tours.

Alain Forest

Un homme public, même s'il s'agit d'un humoriste, a une responsabilité très importante par rapport à son auditoire.

Je fais partie des gens qui pensent que l'on ne peut pas rire de tout, surtout qu'en France, on n'a pas trop à se plaindre de la censure.

Conscients, lorsqu'ils le sont, de cette responsabilité, ces personnages devraient, c'est la moindre des choses , garder leurs fantasmes pour eux plutôt que d'entretenir le doute chez des personnes crédules.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS