« Pitié pour les Bleus ! | Accueil | La France a peur »

07 mars 2010

Commentaires

eric

Bravo pour vos propos et votre éclairage de magistrat sur l'affaire Zemmour.Je suis soulagé de voir qu'il reste une petite parcelle d'expression dans le droit français. Merci.

Dutertre

Je viens d'écouter votre interview hier soir sur Europe1 et je suis impressionné par votre courage et votre honnêteté intellectuelle. Du courage il en faut pour affronter le rouleau compresseur des médias qui lynchent tous ceux qui s'obstinent à ne pas respecter le diktat du politiquement correct et de l'honnêteté pour reconnaître qu'il ne suffit pas de taire les choses pour qu'elles n'existent pas. Votre argumentation sur la liberté d'expression était remarquable. Bravo et merci de cette bouffée d'air frais.

Alex paulista

@ F Cat
Je crois que vous m'avez mal lu. Dans ma phrase apparaît la précision "en choisissant". Si l'on en prend 1 sur 100 c'est bien sûr différent.
Mais M. Zemmour justifiait le fait de choisir de préférence ces minorités, et je dis que c'est un raisonnement injuste car il ne prend pas en compte le lieu du contrôle. Comme votre raisonnement est correct mise à part votre lecture de mon commentaire, je suis persuadé que vous finirez d'accord avec moi.
Notez que je n'accuse pas la police d'agir ainsi, je commente juste le raisonnement du critique critiqué.
Sans rancune aucune.

Grincheux @ Pierre-Antoine

@Pierre-Antoine,

Magnifique photo de monsieur Bilger que vous nous montrez là ! Un Philippe Bilger on ne peut plus naturel ! En pleine conversation avec son Seigneur ! Internet permet tout, même cela ! C'est son Bilger's Code... ! On n'avait pas fait mieux depuis Moïse !

Marie @ Laurent Dingli

@ Laurent Dingli,

Un Monsieur qui écoute Jean Ferrat, il n'y a pas à en désespérer, comme cet artiste le chantait fort bien dans "Un jour, un jour" :

"Ah je désespérais de mes frères sauvages
Je voyais, je voyais l'avenir à genoux
La Bête triomphante et la pierre sur nous
Et le feu des soldats porté sur nos rivages...

Un jour pourtant, un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme, un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche..."


1) « J'adore les gens comme vous qui, à l’instar de Véronique R., sortent du silence pour rejoindre courageusement ce concert touchant de désapprobations... »

Vous avez un si joli sourire, monsieur Dingli et vous venez à l’instant de démontrer que vous pouvez échanger en toute cordialité ! :o)

Il est recommandé aux personnes qui téléphonent de converser en souriant, le sourire s’entendant ; sur le blog de Philippe Bilger, c’est en cassant du clavier que certains s’interpellent… ! Monsieur Bilger a perdu l’occasion de faire fortune ! Schade, pour lui !


2) « relisez donc les billets et vous le constaterez. »

Merci de me faire constater que j’ai des lectures en retard ! :o)


3) « Ce qui m'amène à votre petit couplet navrant sur la vieillesse… »

Je n’ai malheureusement rien inventé. Il y a bien pire et les vieillards qui ont encore le bonheur d’être totalement indépendants, font celui de leurs proches ! Dure période à vivre pour eux tous. Quelle tristesse.


4) « Je bois à votre santé, Marie, à celle de Véronique, et même à celle d'Herman, sans oublier ce taquin d'Oursivi, ni les Reffait, père, fille et fils, Aïssa bien sûr, et Alex paulista, et puis sbriglia (le meilleur d'entre nous) et puis cette chère tigresse de Catherine A, et ma philosophe et orientalisante préférée, C. Jacob, sans oublier Mike et Surcouf et tutti quanti. Enfin, comme disait un jour Daniel Prévost, je vous bénis tous par paquets de douze…. »

Merci monsieur Dingli, cette attention me touche. J’ai bu, également, hier soir un grand verre de cidre à la santé de tous ! Et cette boisson fortement alcoolisée a contribué à l’obtention d’un sommeil réparateur… sans nécessité, toutefois, de dégrisement !!!


5) Quant à la testostérone… libre ! Ce n’est absolument pas mon problème ! RAB !!! :o)

Enfin, je terminerai par une magnifique chanson en hommage à Jean Ferrat, qui portait fort bien le cheveu blanc, dont la disparition me touche. Heureusement une oeuvre musicale reste.

« Si je mourais là-bas »
Poème de Guillaume Apollinaire
Musique et Interprétation Jean Ferrat

Marie @ Monsieur Jean Reffait

@Monsieur Jean Reffait,

C'est moi qui vous remercie, Monsieur, bien respectueusement.

Au plaisir de vous relire sur le blog de Philippe Bilger.

oursivi@LDJR

"comme disait un jour Daniel Prévost, je vous bénis tous par paquets de douze."
LD

Je vois que ce sympathique et drolatique clone d'Harpo est aussi en votre Panthéon, bien ! Encore un point de convergence.

A la vôtre donc.

Même, comme dit notre hôte bienveillant, "démocratique".
JR

Tu parles, Charles, d'une bienveillance, PB, le cuistre, n'a même pas été fichu de faire suivre ma réplique à Gacciounet... Et même pas une réponse, tu parles d'une bienveillance, une simple politesse m'eut suffi.

AO

Savonarole

"a voir ce que l'on fut sur terre et ce qu'on laisse..."

Jean Reffait@Marie

@ Marie

Merci, Madame.
Mon fils a bien fait (02 heures 38 !) de déposer à vos pieds un bouquet de tulipes et j'y joins, si vous le permettez, mes hommages.
J'interviens peu. Ainsi ce n'est pas moi, à aucun moment, qui ai fait allusion à mon âge. Je précise qu'à part des douleurs supportables normales à cet âge, je ne veux souffrir de rien physiquement et je jouis d'une santé qui me fait aller et venir, conduire ma voiture (doucement), m'alimenter avec ce qui me plaît. Je ne pleure pas à tout bout de champ et je me tais bien plus souvent que je ne parle. Je dors bien et ne fais jamais de cauchemars. La vie éveillée m'en a fourni assez... Mes enfants et mes petits-enfants me pétrissent de bonheur. Je les aime comme, fervent humaniste (comme mon fils), tout ce qui vit.
La mélancolie est-elle pour moi "démocratique" si ce mot a encore une signification ? Je dirais que j'éprouve une "mélancolie politique". La haine est une réaction que je tiens pour inconnue, ne serait-ce qu'au nom de la conservation de l'espèce.

Merci encore, Madame, pour votre prévenance. Je vais ce soir assister à un match de hand-ball, en supporter de notre équipe locale, comme je le fais chaque fois. La mort est le dernier de mes soucis. Aussi, ai-je planifié comment je ferai un déplacement après-demain lundi. Elle arrivera, la mort, quand elle voudra. Et ce n'est pas non plus un sujet de mélancolie. Je crois même que si ce l'était un peu moins pour chacun de nous, une bonne part de cette mélancolie s'évanouirait. Même politique. Même, comme dit notre hôte bienveillant, "démocratique".

Laurent Dingli

Je bois à votre santé, Marie, à celle de Véronique, et même à celle d'Herman, sans oublier ce taquin d'Oursivi, ni les Reffait, père, fille et fils, Aïssa bien sûr, et Alex paulista, et puis sbriglia (le meilleur d'entre nous) et puis cette chère tigresse de Catherine A, et ma philosophe et orientalisante préférée, C. Jacob, sans oublier Mike et Surcouf et tutti quanti. Enfin, comme disait un jour Daniel Prévost, je vous bénis tous par paquets de douze.
Ce soir, j'écoute avec émotion et nostalgie "Ma France" de Jean Ferrat (même si elle ne répond pas pour moi du nom de Robespierre). Enfin cette voix sublime et la poésie d'Aragon que ma femme m'a fait découvrir...

oursivi@Marie

"Avec un canard !"
Marie,
Oui, j'avais oublié cette jolie expression...
en remontent des fins de repas de famille, le dimanche, et la trempette d'un cube blanc dans un alcool de fruit, sous le sourire bienveillant d'un adulte qui sait la beauté des années qui séparent encore de l'usage du petit verre, de celui que les futurs grands en feront, sans sucre.

AO

Marie

@Oursivi,

"même l'ami Herman et l'ami LD finiront bien par boire une bière ensemble.

Ou on la boira pour eux, à leur santé, et au trou de la sécu, et à ceux qui le comblent."

Peut-être la boira-t-on avec eux ? Le boulier tout proche... Ou un genièvre ! Avec un canard !

C'est ma tournée !

http://video.google.com/videoplay?docid=-1233251957216690640#

F-Cat

Petite intervention en passant, en réponse à Alex Paulista et sa remarque sur les statistiques.
En effet j'ai un problème avec votre raisonnement.
Vous dites, pour contester la justification par Zemmour du plus grand nombre de contrôles sur les "noirs et les arabes" :
- "C'est une erreur totale de logique : le crime est plus présent dans les quartiers pauvres, ils sont plus peuplés par les noirs et les arabes, c'est tout." Jusque-là, je suis OK à 100 %
- "À partir de ces deux vérités, le raisonnement probabiliste logique ne permet pas d'établir que, une fois dans les quartiers difficiles, on a plus de chances de s'adresser à un criminel en choisissant un noir ou un arabe. " Ben non, c'est vrai. Mais par contre, si la police se rend dans les "quartiers difficiles", et réalise des contrôles de manière aléatoire (par exemple, en contrôlant 1 personne sur 100 passant à un endroit donné), ou même si elle contrôle un nombre donné de personne se trouvant dans les environs du lieu où a été commis un délit, elle contrôlera forcément plus d'arabes et de noirs puisque vous venez de dire qu'ils sont plus nombreux dans lesdits quartiers !
Par ailleurs, si on suit la logique de votre propre raisonnement, il est statistiquement imparable que, en dehors des quartiers difficiles, vous avez plus de chance de vous adresser à un criminel en contrôlant un noir qu'un blanc (puisque les personnes issues des quartiers difficiles peuvent se déplacer en dehors de leur zone d'habitation)....
Il me semble donc que c'est votre propre raisonnement logique et pas celui d'Eric Z. qui souffre d'un biais. Alors, évidemment, ces statistiques n'enlèvent rien à l'injustice absolue du fait qu'un noir qui respecte la loi (ce qui représente l'écrasante majorité des cas !) se fait X fois plus contrôler qu'un blanc qui respecte la loi. Mais si on veut traiter la question, il faut au moins partir sur des bases factuelles un peu solides au lieu de partir forcément du principe que les flics sont tous des abrutis racistes. Et ça implique me semble-t-il de ne pas méconnaître la surreprésentation statistique de certains groupes sociaux dans la délinquance.
Sans rancune...
F-Cat

Catherine JACOB@Hé ! lecteur

@Hé ! [email protected] Jacob | 12 mars 2010 à 21:26
« Toute la presse étrangère a relayé l'info. Vous qui êtes une fan de l'Asie, cette info le fut aussi au Vietnam ! Alors ? »
De fait, cela ne m'a pas précisément sauté aux yeux, comme par ex. l'info prioritaire de ce jour encodée sur ma page de démarrage de façon à être remarquée malgré l'environnement d'encarts publicitaires sur le modèle par ex. de nos alertes enlèvement :

【地震情報】2010年 3月13日 21時46分ごろ地震がありました。宮城県北部など[震度]4

Info qui nous dit : « Tremblement de terre » Aujourd'hui 13/03/2010 21h46 (il s'agit bien évidement de l'heure locale), la terre a tremblé. Un tremblement d'une magnitude de 4 sur l'échelle de Richter ( je crois me souvenir qu'il s'agit de la même magnitude qu'à Haïti, mais je ne suis pas sûre), est survenu dans le nord de MIYAGI etc.
Laquelle info avait déjà été remplacée, le temps de faire le copié-collé et de traduire la nouvelle ainsi que cette carte :

http://alyte.perso.sfr.fr/Jishin_13_03_10%20(2).jpg

Enfin, je ne suis pas plus une fan de l'Asie, ce vaste continent... que de nos voisins plus immédiats.

Marie

Merci pour la fleur monsieur Reffait.

Grincheux @ Pierre-Antoine

Une sucette. J'ai droit à une sucette !
La jaune en haut à gauche... Je vous prie !

Et, merci bien.

oursivi

"qu'il aura du mal à lire, parce qu'il aura peut-être même perdu la vue, parce qu'il sera maladroit de ses mains, avec ses jambes, parce qu'il renversera son verre ou sa nourriture, parce qu'il entendra moins bien, parce qu'il aura moins de patience,"
Marie,

Mais... même à 18 ans notre LD était déjà comme cela, bien au contraire, il va se bonifier avec les années, comme son pote JR !

:o))

Dallas Bilger, ton univers impitoyaaaable !

Nos saines altercations sont toujours empreintes de rire, pas de mélancolie, même l'ami Herman et l'ami LD finiront bien par boire une bière ensemble.

Ou on la boira pour eux, à leur santé, et au trou de la sécu, et à ceux qui le comblent.

AO

oursivi@AP

Rédigé par: Alex paulista | 12 mars 2010 à 15:50

Cher Alex, ce que vous dites dans votre analyse du biais corrélatif est juste, mais comme j'apprécie beaucoup le courage de Zemmour qui dit en effet parfois des bêtises mais est à mille lieues de la langue de bois qui m'horripile plus que tout, je voudrais aussi écrire que ne me fâcherait en rien qu'on vérifie mes agissements en temps qu'Occidental lors d'un voyage en Asie si ces vérifications sont honnêtes et impartiales, sachant qu'effectivement, c'est parmi nous Européens ou Américains que sont le plus de pédophiles venus là ; mais comme ne me dérange pas que le nombre de contrôle d'identité visant des Africains soit plus élevés que ceux visant des Nordiques, à partir du moment où se déroulent comme en ai vu un se dérouler récemment dans le métro qui commença par un "bonjour" et se termina par un salut républicain et un "bonne journée" réciproque qui maintint les deux parties (flics et black) dans la bonne humeur initiale.

AO

Laurent Dingli

Un rappel tout de même : le coût de la politique en faveur des services à la personne a augmenté de 40% depuis 2006. Je vous invite, sur ce sujet, à lire le rapport de la Cour des comptes 2010, lequel met en lumière les avancées et les limites de cette politique et permet d'échapper à une vision purement dogmatique de la question.

Pierre-Antoine @ Grincheux

@Grincheux le 09 mars 2010 à 12:05

Ah... ce dialogue entre Philippe et le Seigneur, roi de Justice... je ne dirai qu'un mot : SUPERBE !

Vous méritez une sucette, choisissez :

Cordialement

Pierre-Antoine

Laurent Dingli

J'arrête de m'escrimer ici avec les uns et les autres car Aïssa a raison, le blog de PB n'est pas un forum et je me suis laissé entraîner trop loin.
Je réponds seulement à Marie qui m'interpelle personnellement. J'adore les gens comme vous qui, à l’instar de Véronique R., sortent du silence pour rejoindre courageusement ce concert touchant de désapprobations...
1. J'ai plusieurs fois critiqué Nicolas Sarkozy sur ce blog ou ailleurs, notamment sur l'immigration, le clientélisme des places qui dément la notion d'ascension au mérite tant louangée pendant la campagne (sauf en ce qui concerne Frédéric Mitterrand que je trouve absolument à sa place au ministère de la Culture), l'exportation de centrales nucléaires aux pays méditerranéens, l'échec des rencontres Animal et société, patronnées par un député pro-chasse (ça ne s'invente pas), la volonté d'imposer les indemnités pour arrêt maladie (avant que "lj" et Alex paulista ne m'éclairent sur le sujet), la politique exclusivement productiviste en matière d’élevage, la gestion de la campagne de vaccination et le refus de faire appel aux médecins, relisez donc les billets et vous le constaterez.
2. Oui, je me suis permis et me permettrai encore de brocarder cette "vieille baderne", cette "grande asperge de de Gaulle", pour reprendre les formules si drôles de ce cher Zagdanski, car telle est la liberté d'expression que nous permet l'hôte de ce blog. Ce fut un petit pied de nez à l'idolâtrie dont il fait encore l'objet, ce qui ne m'a pas empêché de reconnaître l'envergure évidente de ce grand homme d'Etat. Par ailleurs, je n'ai jamais traité les gaullistes de racistes, de magouilleurs ou d'imbéciles, même s'il y en eut un certain nombre parmi eux.
3. Ce qui m'amène à votre petit couplet navrant sur la vieillesse si malmenée par un jeune (plus tant que ça) insensible et impitoyable. J'ai accompagné un vieillard à l'agonie dans des conditions que vous ne pourriez peut-être pas imaginer, mais je n'ai pas envie de me justifier sur ce point ni d‘en dire davantage, si vous le permettez. Ce n'est pas moi qui ai parlé de l'âge du capitaine, mais l'un de ses proches ; j'ai répondu que cet âge vénérable ne justifiait pas de traiter ses adversaires de racistes, de magouilleurs et d'imbéciles et, répondant au proche dudit Monsieur de 84 ans, j'ai ajouté que de tels propos n'avaient rien à voir avec des idées. Trop facile, après avoir déversé son fiel sur l'adversaire, de se retrancher derrière son âge. Si M. Reffait est encore assez vert pour éructer ainsi, il l'est aussi pour supporter les réponses. Diable, on dirait que vous voulez tous que ce blog se transforme en club de bridge ou en salon de thé. Et, comme aurait pu dire le Généraaaal : Vive la testostérone libre !

PS : Tiens, allez, une dernière petite vacherie pour la route, histoire de garder la forme : l’idée d’Eric Zemmour visant à imposer des prénoms bien français aux immigrés est exactement celle de... ce bon vieux JDR. Amusant non ?

yves.bouant à Marie

C'est très beau et si vrai, ce que vous dites sur la vieillesse.
Que de compassion cela devrait inspirer, alors que le plus souvent, ce sera au mieux l'indifférence, au pire la cruauté.
"Heureux celui qui meurt d'aimer
Heureux celui qui meurt d'aimer."
Aragon.
Belle journée !

Alex paulista

Herman, Valérie
Moi aussi j'admire avec quelle assurance Éric Zemmour théorise chacun des clichés de la droite bon teint.
Chacune de ses critiques nous ramène invariablement à ses marottes: féminisation de la société pour ceux qui prennent leur bébé dans les bras, assimilation nécessaire des immigrés au nom de laquelle on interdirait les prénoms "pas catholiques", statistiques ethniques...
Le pire c'est qu'il est sympathique et que moi aussi je regarde l'émission pour lui.
Étrange !

Laurent, Aïssa,
J'ai la réponse à la question de Laurent: à acheter des vaccins ?
J'ai bon ?
Aïssa, joignez l'utile à l'agréable, achetez des actions Sanofi Pasteur...

Jean-Dominique Reffait@Marie

Et la petite fleur pour Marie

Catherine JACOB@Marie

@Marie | 12 mars 2010 à 22:54

Pas mal du tout les deux frères. Qui plus est j'aime bien ce look.

Catherine JACOB @Hé ! lecteur

@Hé ! [email protected] Jacob | 12 mars 2010 à 21:26

Je dois être devenue sourde entretemps, mais j'ai l'image et pas le son. Si l'on en juge par la seule image, cela n'a pas l'air d'aller si mal que ça.

Aïssa Lacheb-Boukachache

Ca devient un forum, PB va péter une durite... Enfin, je vous réponds simplement ceci, cher Laurent : quelle que soit la façon dont il est ou sera employé, cet argent, il ne le sera jamais aussi bien que dans l'intérêt général. Or la Sécu est ce qui symbolise et fonde le mieux cet intérêt général... Nulle part ailleurs, ce fric gratuit tombé du ciel en intérêts, ne sera plus utile qu'à cet endroit. Pas bien compliqué, je vous dis, ce n'est qu'une question de volonté et de décision... Or et pour l'instant, on ne décide ni ne veut. L'idéologie, je vous dis... Pour le coup, la sale idéologie. Ne défendez pas cette "merde"...


Aïssa.

Herman

Promis, c'est le dernier, vraiment.
Valérie, j'ai beau être de gauche... vraiment de gauche, mais moi aussi, je trouve Zemmour brillant... vraiment ! Je ne regarde l'émission du Samedi soir que pour lui... et un peu pour Naulleau aussi, mais sûrement pas pour Ruquier, qui lui, revendique être de gauche ! Y en a un qui doit jubiler...! :-)

Marie

@Aux excités du clavier et de la souris, aux experts de "l'amertume bloguesque"

Il n'est nullement question de m'insinuer dans le différend qui oppose messieurs Jean et Jean-Dominique Reffait d'avec monsieur Laurent Dingli, chacun ses opinions...

Il y a cependant une façon de s'exprimer et je voudrais écrire ceci à monsieur Dingli. Ce n'est pas un reproche, mais une constatation. Vous êtes souvent cinglant dans vos propos et parfois vous donnez l'impression de chercher à blesser.
Vous ne tolérez pas les critiques à l'encontre de Monsieur Sarkozy, mais vous vous les êtes autorisées à l'encontre du Général de Gaulle que vous avez à plusieurs reprises insulté sur ce blog... !

Vous êtes jeune. J'ignore si vous avez déjà été en contact avec des personnes âgées. Mais sachez, néanmoins, que vieillir n'est pas facile. Un jour vous serez vieux !
Un jour vos enfants verront leur père âgé pleurer : pour un mot malheureux prononcé ou lu, parce qu'il aura du mal à lire, parce qu'il aura peut-être même perdu la vue, parce qu'il sera maladroit de ses mains, avec ses jambes, parce qu'il renversera son verre ou sa nourriture, parce qu'il entendra moins bien, parce qu'il aura moins de patience, parce qu'il sera plus exigeant, parce que le moindre "bobo", s'il n'est pas impotent, lui semblera annoncer la fin... parce que le temps passant sera pour lui une perte... parce que tout bonnement il aura peur de mourir !

Sachez simplement qu'à un certain âge une grande acrimonie peut provoquer une réaction fâcheuse. Surtout lorsqu'elle est lue !

Monsieur Jean Reffait a toute sa place sur ce blog, si monsieur Bilger le tolère.

Je constate que les bonnes habitudes ne sont pas perdues. Il y a toujours autant de sport et d'ambiance sur ce blog.

Pas étonnant que monsieur Bilger devienne mélancolique !

A écouter !

http://www.youtube.com/watch?v=L1SGfTqjjYs

La blessure
(Frédéric Mey)

Herman

Pardon, j'oubliais... je ne veux pas que la franchise soit supérieure à 50 €, mais qu'elle soit supprimée, vous êtes de mauvaise foi M.DINGLI (avec des majuscules s'il vous plaît !...)

Herman@L.Dingli

Pour finir (car je sens que je commence à abuser du blog de P.B. Pardonnez-moi Philippe...)
Je ne connais pas grand-chose à l'économie, et ne prétends pas savoir plus que je ne sais. Quand j'écris que la politique économique de Sarkozy est imbécile, je ne fais que relayer l'avis de gens raisonnables et très au fait de ces choses-là... Elle l'était avant la crise, et l'est encore plus aujourd'hui ! Les heures sup' sont une catastrophe dans le réel. Mais je vois que vous êtes un peu comme Sarkozy : têtu, borné, incapable de reconnaître une erreur...
Et maintenant, c'est marre !... Même si je sais qu'il vous faudra le dernier mot...

Laurent Dingli

Une seule question cher et bon vieux Aïssa,
qui perd aussi parfois un peu les pédales (pardon Cécile, je ne recommencerai plus, ou avais-je la tête).
Savez-vous comment est employé l'argent des remboursements bancaires ?

Herman

Vraiment Laurent Dingli, vous vous moquez du monde !
Vous essayez de me coltiner vos contradictions, et en plus vous m'insultez ! Y a t-il un lien de causalité ?
Votre franchise (non médicale) me déconcerte !...
La franchise (médicale) est, dans le but affiché de son législateur, une ineptie, un non sens : un patient, pardon un consommateur... de médicamentssss (genre dépressif) qui a atteint ses 50 euros de franchise, peut se lâcher dans sa lamentable boulimie de médocs, et donc rendre inopérant l'objectif affiché : RESPONSABILISER !!! Mais oui quoi ! C'est quoi ce malade qui refuse de se prendre en main... ou ce sidéen qui refuse la bithérapie, voire l'unithérapie... De qui se moque t-il ? Ben de Sarkozy pardi, voire de Dingli ! C'est qu'ils ont l'humour féroce ces gens-là...!
A part ça : "Je sais bien tout cela, inutile de vous énerver" (L.D)
Vous avez raison, je suis empli de certitude...

Valerie

Rédigé par Monsieur Alex paulista le 12 mars 2010 à 15:50

Je n'ai pas regarde l'emission concernee.

Toutefois, pourquoi attaquer personnellement Monsieur Zemmour qui possede de grandes capacites a l'expression orale de ses idees et ne se "demonte" jamais en face d'un adversaire. Jamais il ne perd son sang-froid mais parvient toujours a maintenir sa pensee structuree meme en presence d'hostilites manifestes et bruyantes (Emission du Samedi Soir...la centieme demain).

J'admire enormement cet homme tres instruit et brillant... et de plus charmant.

Dans une autre vie, je reverais d'un parcours professionnel tel que le sien !

A notre epoque, il prend beaucoup de risques pour exprimer genialement des points de vue que je ne partage pas toujours mais qu'il a grand merite a developper de facon concise.

Aïssa Lacheb-Boukachache

Cher Laurent Dingli, je vais répondre à la place de ce sympathique Herman qui semble impressionné par vos leçons car il mérite qu'on lui vienne en aide… Auteuil, aujourd'hui... Vous êtes un cheval (imaginez), un vrai tocard à 100/1. Je suis endetté (ce qui est vrai) et, forcé par l'espoir, je mise mon pécule sur vous gagnant. Génial, le tocard surpasse tous ses adversaires et emporte haut la course! 100/1, je ramasse la mise… Enoooorme ! Mes dettes sont épurées, enfin ! Et il m'en reste encore (de la mise, non des dettes…)… A combien le «trou» de la Sécu ? 1 milliard euros environ voire un peu plus. Qu'a fait l'Etat récemment ? Il a sorti des comptes publics plusieurs dizaines de milliards d'euros pour renflouer (dans notre exemple ci-dessus, on écrira «miser») sur ce grand tocard qu'était à ce moment la Banque française (le système bancaire, si vous préférez…). Qu'en est-il advenu à ce jour ? Le tocard est à l'arrivée et gagnant en plus ; l'Etat récupère sa mise et engrange plusieurs milliards d'euros d'intérêts (comme moi ci-dessus en ayant misé sur vous). Cet argent est gratuit, il est en quelque sorte tombé du ciel, n'est-ce pas ? Dans l'exemple de ma mise sur vous comme dans celui de l'Etat et les banques… Que peut faire l'Etat maintenant et qu'il ne fait pas ? Prélever simplement de ces milliards des intérêts qu'il vient de percevoir l'équivalent du «trou» de la Sécu et le combler… Et il lui en resterait encore de cet argent gratuit qu'il a gagné en plus d'avoir récupérer sa mise… Une fois le «trou» bouché (quelle expression bizarre !), je conçois avec vous, cher Laurent, qu'il est à modifier et faire modifier certains comportements singuliers de nos compatriotes vis-à-vis de cette belle Institution qu'est la Sécurité sociale. Il y a effectivement des abus et du gâchis ; les Français n'ont pas été éduqués et informés correctement quant à ce bel outil de paix et de lien social... Vous voyez, ce n'est pas bien compliqué ; vous embrouillez pour rien ce cher Herman, vous touillez et pour finir ne trouvez jamais (pour cause) midi à quatorze heures… La leçon de tout cela est qu'on est en réalité dans la lutte idéologique à cet endroit. Où on revient singulièrement à l'essence du dernier commentaire de ce cher PB…

Ne me remerciez pas, cher Herman ; ce bon vieux Laurent Dingli perd les pédales parfois mais c'est un bon gars…


Aïssa.

Hé ! lecteur@Catherine Jacob

@Catherine Jacob

"A votre avis, les Suisses sont-ils aussi sûrs de leurs infos quant à la vie privée de leurs voisins, que quant à qui a ouvert quoi dans lequel de leurs établissements bancaires, ou s'agit-il juste d'une hypothèse de circonstance ?"

Est-ce une rumeur en prévision des élections ?

Toute la presse étrangère a relayé l'info. Vous qui êtes une fan de l'Asie, cette info le fut aussi au Vietnam ! Alors ?

Il est intéressant d'apprendre que le mariage présidentiel eut lieu rapidement parce qu'il fallait apaiser l'opinion publique française !

Personnellement je ne me souviens pas d'un quelconque traumatisme, à cette époque, mais sans doute ai-je la mémoire qui flanche... !

http://www.24heures.ch/carla-bruni-reparle-mariage-2010-03-11

Laurent Dingli

Oursivi,

Je sais bien tout cela, inutile de vous énerver. J'ai écrit que le fait d'élever le taux d'imposition ne résoudra pas le déficit de la Sécu, comme le passé le prouve à l'envi. Etrange que certaines andouilles ne le comprennent pas encore (coucou Cécile, tiens vous me lisez !).

Herman Kerhost,

Ah ! Il aurait fallu mettre la franchise à plus de 50 euros pour matraquer les familles modestes. Intéressant. Plutôt que de vous perdre en critiques stériles, dites-nous un peu quelles sont vos brillantes idées pour endiguer le déficit, que proposez-vous ?

Alex Paulista,

Au fait, on ne dit pas qu'il ne faut plus manger de "bidoche", mais qu'il faut essayer d'en manger un peu moins. La croissance de la consommation et de la population mondiales, la déforestation, les rejets de méthane, la consommation et la pollution des eaux, enfin la souffrance animale, tout devrait nous pousser, non pas à se priver de quoi que ce soit, mais à faire un tout petit effort.

Alex paulista

@ Hé ! lecteur

Cette histoire évoquée de Carla Bruni avec Benjamin Biolay me rappelle que c'est l'ex-femme de ce dernier (la sensuelle Chiara) qui avait été choisie par Valérie Bruni-Tedeschi pour interpréter le personnage de sa demi-soeur Carla dans son film autobiographique Il est plus facile pour un chameau...

Amusant...

Alex paulista

Je viens de regarder sur le net la dernière émission d'Ardisson où il accueillait Éric Zemmour, puis lu sur les réactions aux élucubrations du critique sur les statistiques ethniques.

J'ai alors réalisé que le titre du billet pouvait être un écho au titre présenté par le chroniqueur/critique acerbe: Mélancolie française.

Cette émission d'Ardisson montrait le débat dans ce qu'il peut donner de pire. Deux personnes bornées qui débitent un discours. La jolie jeune femme noire ânonnait des évidences sans argumenter, pour couvrir, le petit rabougri émettait des discours nauséabonds de statistiques ethniques, et elle n'était pas capable de lui expliquer calmement l'insanité de ses propos sur les plans logique et moral.

Le discours du rabougri était le suivant : puisque le pourcentage de noirs et d'arabes est plus élevé dans les prisons, il est logique que la Police contrôle en priorité les noirs et les arabes lorsqu'elle se rend dans les quartiers difficiles.

C'est une erreur totale de logique : le crime est plus présent dans les quartiers pauvres, ils sont plus peuplés par les noirs et les arabes, c'est tout.
À partir de ces deux vérités, le raisonnement probabiliste logique ne permet pas d'établir que, une fois dans les quartiers difficiles, on a plus de chances de s'adresser à un criminel en choisissant un noir ou un arabe. M. Zemmour a mal assimilé les probabilités conditionnelles.

Au-delà du pur raisonnement mathématique, il faut bien sûr souligner le caractère insupportable de ces raisonnements : 80% des gens emprisonnés sont des hommes, pour autant ce n'est pas une raison pour ne faire confiance qu'aux femmes et faire porter le voile à son épouse. En Asie, les hommes occidentaux sont sur-représentés parmi les pédophiles qui abusent d'enfants contre de l'argent, pour autant on n'apprécierait guère en tant que touriste de se faire systématiquement investiguer et questionner quinze fois sur toutes les photos de familles qu'on emporte dans son laptop.
Etc, etc.

Au début j'étais contre cette loi qui interdit de faire des statistiques ethniques, mais quand je vois aujourd'hui comment certaines personnes a priori de bonne foi en tirent des raisonnements incorrects et dangereux... je comprends la loi et l'approuve.

Mais peut-on interdire la bêtise ?
Celle de Zemmour est presque estampillée d'État.

oursivi@LD

Vous croyez que le fait de prélever plus de 50% à un contribuable résoudra le problème ?
LD,

Qu'est-ce que c'est que ces calembredaines ?

Quand comprendrez-vous, vous et tant d'autres, sacrebleu de testostesreine, que ce qui EST IMPORTANT (Cécile, ces photos, cela vient ?) ce n'est PAS ce que l'on paye à l'impôt*, mais ce qui RESTE après impôt, je l'ai dit, écrit et répété et cela ne rentre TOUJOURS pas !

Qu'un type gagne grâce à l'artifice de son positionnement sciemment établi pour tel, un milliard d'euros par mois, seront toujours des andouilles (Cécile....!) pour trouver scandaleux qu'il ne lui reste que 500 millions d'euros par mois car... car... car.., j'en frémis à l'écrire, on lui a pris pris pris presque volé avec voies de faits, 500 millions d'euros !

Quelle horreur**, viiiiite de l'air, de l'eau, de l'écologie (sans rapport, juste une provoc en passant) !

Les très gros salaires sont encore plus artificiels que les petits dans l'extravagante équivalence que l'on donne à tout travail sans aucune considération un tant soit peu objective des bénéfices apportés à la société (vous, moi, eux) pour qui en perçoit remerciement !

Un assureur qui gagne beaucoup est un assureur qui fait cotiser au max et rembourse au min, sa contribution utile est inversement proportionnelle à ses gains.

Un footballeur qui fait marquer un but de la main au vu et su de tous injecte tant de dépit, de sentiment d'injustice, d'encouragement à la truande, qu'il ne devrait ni lui ni son piteux entraineur en percevoir des centaines de milliers d'euros en récompense mais des centaines de coups de pieds au c.. en guise de remise aux normes. Et seront même des abrutis pour trouver que les impôts lui en prennent trop...

AO

* ouï encore de la bouche de Finkielkraut ce dernier samedi, disant même qu'on vole la moitié d'un manteau, à ce compte là... Bébéar doit en avoir un million de manteaux, atterrant !

** - il y a un pendu dans ma chambre.
- dans ma chambre, quelle horreur !

Catherine JACOB@Hey ! lecteur, don't make it bad

@Hé ! lecteur | 12 mars 2010 à 11:12

"Madame, leur candidat vivrait selon la revue suisse "24heures.ch" des moments difficiles avec Carlita."

Pas déjà, tout de même ! A votre avis, les Suisses sont-ils aussi sûrs de leurs infos quant à la vie privée de leurs voisins, que quant à qui a ouvert quoi dans lequel de leurs établissements bancaires, ou s'agit-il juste d'une hypothèse de circonstance ?

Hé ! lecteur

@Cécile de Songy,
"Quand vous aurez fini de nous exhiber vos excès de testostérone, nous en serons fort aises. Plus que marre de l'agressivité épouvantable des Laurent Dingli, jpledun, et consorts... "

Il faut les comprendre, Madame, leur candidat vivrait selon la revue suisse "24heures.ch" des moments difficiles avec Carlita. Le printemps est arrivé... la rupture aussi... ?

Ce qui expliquerait selon ce magazine la non présence du Président à l'ouverture du Salon de l'Agriculture !!!

http://www.24heures.ch/regler-problemes-couple-sarkozy-zappe-salon-agriculture-2010-03-10

Laurent Dingli

Véronique Raffeneau,
Quand vous écrivez le plus sérieusement du monde que tous les hommes politiques sont des incapables ou que l'écologie, "ça ne mange pas de pain", cela me pousse, il est vrai, à me montrer ironique et même acerbe. De même, quand un "Monsieur de 84 ans" traite ses adversaires politiques de racistes, de magouilleurs et d'imbéciles, j'estime que l'on est déjà sorti du "savoir-vivre affectueux" que vous invoquez et je réagis en conséquence. Lorsque enfin, un certain Herman Kerhost dénigre mon point de vue pour la raison essentielle que je ne me trouve pas en bas de l‘échelle sociale contrairement à lui qui est près du peuple et de ses difficultés, je trouve ce procédé assez démagogique et je le dis. Sachez aussi, Véronique Raffeneau, que la violence n’est pas seulement dans la forme. Elle est surtout dans le fond ; combien de propos « blessants » ne sont-ils pas enrobés d’une courtoisie hypocrite et fardés de bons sentiments ?

Herman

Responsabiliser les Français grands consommateurs de médicaments ? Avec une franchise limité à 50 euros l'année, les "grands consommateurs" de médicaments pourront continuer à s'empiffrer !
Sinon, je vous conseille trois gélules de modestie à prendre au petit-déjeuner pendant au moins 28 jours. Après cela, peut-être remarquerez-vous la présence récurrente d'une énorme poutre dans votre oeil droit !
Je vous souhaite une rapide guérison !

Discussion vaine et close...

Véronique Raffeneau

Je suis totalement solidaire de la colère de Cécile.

Ce qui est pénible à lire c'est quand un commentaire n'est écrit que pour blesser l'interlocuteur.

Je voudrais juste dire que quand cela arrive, le lecteur ressent de la gêne, étrangement quelque chose de honteux.

Commenter dans ce blog est aussi apprendre à discipliner avec les mots un ressenti rudimentaire pour essayer, pour soi, de faire grandir et d'affiner nos simples sensations, nos agacements, nos agressivités brutes.

C'est un apprentissage difficile de maîtrise de soi, de savoir dire et de savoir-vivre affectueux avec l'autre.

Laurent Dingli

Herman Kerhost,

Le fait de vouloir responsabiliser les Français sur le déficit astronomique de la Sécurité sociale n'avait rien d'absurde à mes yeux. Il en va de même pour l'emploi des fonds, destinés à la lutte contre l'Alzheimer, le cancer, etc. Les plus démunis, me semble-t-il, sont par ailleurs exemptés des franchises médicales (je sais bien qu'il faut réaliser un effort conséquent en faveur des petites retraites avec lesquelles il est difficile, voire impossible de vivre). Vous croyez que le fait de prélever plus de 50% à un contribuable résoudra le problème ? En ce qui me concerne, je ne le pense pas. Je connais l'argument facile et assez démagogique qui consiste à opposer les pauvres, privés de soins, aux riches comblés de cadeaux fiscaux. Cela fait toujours recette et vous auriez tort en effet de vous en priver. Mais, bien que profane en la matière, je crois que l'économie et le ressort des finances publiques sont un peu plus compliqués que cela. Pour revenir aux soins, et puisque vous travaillez dans ce domaine, vous savez donc mieux que moi que les Français sont parmi les plus grands consommateurs de médicaments au monde. Il fallait endiguer cette consommation excessive. C'était une nécessité. Sinon qui paiera. Nos enfants ?
Quant à "la haine", vous utilisez de bien grands mots. Pourquoi en éprouverais-je pour un inconnu ? Un fort agacement tout au plus, c'est déjà bien suffisant en ce qui vous concerne.

Laurent Dingli

Alex paulista,
"Bobo" ne me gêne pas du tout. Pour le reste, je trouve souvent ce monde très triste, justement à cause des raisons que vous soulignez. C'est cela, ma mélancolie démocratique.

Pierre-Antoine @ Cécile de Songy aux mâles de ce blog

@Cécile de Songy aux mâles de ce blog

Heu..., je suis un mâle, jusqu'à preuve du contraire... et je ne me reconnais pas et ne me sens pas concerné (en un seul mot) par votre remarque.

Vous auriez peut-être pu réduire votre invitation aux seuls mâles concernés (toujours en seul mot).

Ceci étant dit, j'aurais plaisir à lire votre opinion sur la réforme, objet de ce billet.

Cordialement

Pierre-Antoine

Alex paulista

@ Laurent Dingli

Je vais plus loin car j'en ai les moyens financiers. Cela soulève un problème de fond de l'écologie: les riches ne veulent pas perdre leurs marchés juteux, les pauvres ont déjà du mal à boucler les fins de mois.

Or l'écologie n'a aucune raison d'être rentable pour les industries en place, ni sans impact sur les dépenses des classes inférieures. Les riches qui rêvent tous d'être Novartis poussent donc vers une économie subventionnée qui leur fournira une rente, les pauvres refusent toute nouvelle taxe et voudraient presque être payés pour polluer moins. Mais achètent tous des voitures neuves ou presque quand on trouve des bonnes occasions pour moins de 3000 euros... Où trouvent-ils cet argent ?


Personne ne veut risquer de perdre un peu d'argent pour sauver la planète, en fait, à part les bobos, dont je suis indiscutablement et vous peut-être plus que vous ne croyez.
Je ne jette pas la pierre aux (pseudo-)pauvres français, moi je suis prêt à payer un peu mais pas à arrêter de manger de la bidoche.

Hermankerhost, comme ça je ne suis plus anonyme.

JPLedun,

Je vous remercie pour le commentaire que vous avez fait à Laurent Dingli, ça me va droit au coeur...!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS