« Il faut défendre Aurélie Boullet | Accueil | La guerre à Grenoble »

16 juillet 2010

Commentaires

Pierre-Antoine

J'hésite entre deux images :

Soit MAM comme une chatte ronronnante qui attend son heure !

Soit MAM comme une tigresse à l'affût attend que la proie passe à portée de ses griffes !

Puis finalement j'opte pour celle-ci :

MAM comme tout homme politique attend de saisir son adversaire aux c...
Ah bon c'est pas un homme ? je croyais...

Cordialement

Pierre-Antoine

Alex paulista

Et sur l'affaire des terrains cédés à l'hippodrome de Compiègne, sans parler du prix de marché qui n'existe pas on peut se demander quelle était l'urgence de vendre ces hectares puisque le loyer annuel de 45000 euros rapportait un revenu supérieur à ce que coûte à l'État français d'emprunter 2.5 millions. Sans parler de la valorisation probable de ce capital immobilier et de la coupe dans un domaine de l'ONF.
M. Le Maire y était opposé, on peut comprendre pourquoi.

Sur cette affaire, M. Woerth semble avoir été pressé de faire passer les intérêts de son milieu avant ceux de l'État, sinon pourquoi forcer la main de l'ONF quelques jours avant de changer de poste ?

Cette affaire est petite en soi, et il en existe des similaires dans toutes les municipalités où bien souvent une main lave l'autre. Mais au niveau du Ministre, c'est un peu limite.

Denis Monod-Broca

Oui, quelle pétaudière !

Dans Le Monde de ce soir, en page 3, le reportage sur "Les bienfaiteurs du président" se termine par une citation entendue à l'UMP : "il n'y a rien de rien d'illégal. L'ingéniosité des juristes, c'est de savoir utiliser la loi".

Cette phrase est consternante. On croirait entendre un caïd du milieu disant à son avocat : "sortez-moi de là, maître ! C'est pour ça que je vous paie, non ?"

La loi est faite pour être respectée, dans sa lettre et dans son esprit. Nos politiques devraient être les premiers à le savoir et à le pratiquer.

La loi n'est pas faite pour être "utilisée" pour le profit de l'un ou de l'autre.

Elle est notre bien commun, notre bien le plus précieux. Chaque fois qu'on la maltraite on fait un pas de plus dans la mauvaise direction.

On déplore l'existence de zones de non-droit dans les banlieues et les "quartiers". De telles phrases montrent que des zones de non-droit bien plus inquiétantes se trouvent aussi dans les palais nationaux...

"Une république irréprochable" qu'il disait...

Christelle Andrieu

Comme vous avez raison et quelle preuve d'indépendance vu vos fonctions !
Je ne savais pas que l'on pouvait garder à vue sans qu'il y ait un Juge d'Instruction nommé, surtout dans une affaire aussi sensible.
L'ensemble de la Justice améliorerait son image si le dossier allait vite avec un Juge vraiment indépendant.
Ce serait un exemple pour une jeunesse délinquante qui pense que les foudres des jugements ne sont que pour eux.
Il est étrange que l'on ne parle plus du tout du rendez-vous du ministre Woerth avec Eric Peugeot.

Philippe Robin

Comme toujours, un regard pertinent et une vraie liberté de ton.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS