« Voyous à tort et à travers | Accueil | Le Premier ministre anti shoot »

13 août 2010

Commentaires

Alex paulista

This is not 'Nam. There are Rules.

http://www.youtube.com/watch?v=VyFpOp8Ft0Q&sns=em

ozman

1000 fois d'accord avec vous pour votre billet sur la FFN et les 12 centièmes manquant de Y. Agnel. D'ailleurs toutes ses victoires ne doivent rien à la FFN quand on connaît en France l'état et le manque des installations. Plusieurs de nos nageurs s'entraînent à l'étranger. Et puis c'est cette même FFN qui a laissé sans la protéger Laure Manoudou se faire piéger par les Italiens pour faire gagner leur nageuse qui ne pouvait rien gagner si Laure avait pu être en forme.

Achille

@jpledun

« Rama Yade par ses commentaires répétitifs et automatisés, a pourri ma retransmission de cette après-midi.
Dommage. »

Un sage a dit un truc du genre « si ce que tu veux dire vaut moins que le silence, alors tais-toi ».

Mais c’est très difficile de le faire accepter par un H ou une F politique, hélas !

Achille

Puisque le sujet porte sur les championnats d’Europe de natation à Budapest, je tiens à dire un grand bravo à Alain Bernard.

D’abord pour sa magnifique victoire sur 100m, bien sûr, mais aussi pour son petit commentaire sur une certaine presse qui ne tarit pas d’éloge quand un champion remporte une médaille, mais qui a fortement tendance à le « dézinguer » dès que celui-ci n’obtient pas le résultat escompté.

On aimerait bien que certains journalistes, en particulier de la presse sportive, soient aussi exigeants sur la qualité de leurs articles qu’ils le sont sur les performances de nos sportifs quelle que soit la discipline considérée.

En clair, les journalistes donneurs de leçon feraient bien d'appliquer la politique de l'excellence à eux-mêmes.

jpledun

Rama Yade par ses commentaires répétitifs et automatisés, a pourri ma retransmission de cette après-midi.
Dommage.
Le spectacle était super (« Tip Top », dit l’Autrichien et le Suisse).

Herman

Merci Achille pour votre commentaire qui me fait gagner du temps !
Plus rien à dire !...

zenblabla

Au sujet de l'eau,... et de sa difficile administration:
Puisqu'il s'agit néanmoins de performances aquatiques, je sors de discussion avec un ami vendeur d'une parcelle forestière, qu'il ne peut vendre puisqu'il surgit sur cette parcelle une source non répertoriée et inscrite nulle part, pourtant captée et confondant l'oubli de tous puisqu'elle alimente au moins, tests étant réalisés, les trois fontaines du village situé plus bas !

La préemption, la préemption, pour manière de fédération peut-être, en domaines administratifs sûrement, pour affaires de sources communes au moins !
Tout découle, tout découle !

jpledun

Philippe, vous mettez de l'eau dans votre vin ? (italien)

Achille

Bonjour Philippe Bilger,

Vous nous dites : «Nos nageurs sont à l’eau mais c’est la Fédération qui coule !. »

Allons, allons, Philippe Bilger, ne soyez pas aussi incisif envers la fédération de natation.

Bon elle a son règlement et par définition un règlement est souvent idiot, c’est vrai, car il s’appuie sur des principes qui parfois peuvent être en contradiction avec le simple bon sens.

Mais les juges aussi ont leur règlement et doivent l’appliquer s’ils ne veulent pas se retrouver mis face à leurs manquements, soit par leur hiérarchie soit par un avocat un peu tatillon. Vous le savez bien.

Pour l’instant nos nageurs, tout comme nos athlètes à Barcelone, nous amènent de magnifiques médailles et font gloire à la France. Ça nous change du football « de haut niveau » avec ses joueurs surpayés.

Alors une médaille de plus ou de moins, ça n’a pas beaucoup d’importance.


Catherine JACOB

«Après sa défaite lundi face au Français Yannick Agnel, Paul Biedermann n'a pas flanché lors des demi-finales du 200 m masculin. L'Allemand a réalisé le meilleur temps des séries (1'46''88) et a prouvé qu'il sera le grand favori de la finale. Le Russe Daniil Izotov a réalisé le deuxième temps (1'47''78) devant son compatriote Nikita Lobintsev (1'47''85). »

«Il n’y a pas eu de lutte entre eux puisqu’absurdement notre « impayable » Fédération n’a pas permis à Yannick de concourir et a donc abandonné le titre à l’allemand. »

Ce n'est que partie remise et puis il en faut pour tout le monde, des médailles. On peut bien leur laisser celle-là du haut de notre récent tas de médailles... Soyons grands princes !

«Paul Biedermann, battu lundi sur le 400m par Agnel qui l'a gentiment surnommé Paul le Poulpe, a fait parvenir à Yannick Agnel une photo dédicacée avec cette inscription : « Pas de haine. Rendez-vous au départ du relais... Paul. »
Paul Biedermann, vainqueur hier du 200m, et Yannick Agnel se retrouveront en effet samedi au départ du relais 4x200m. « Ça va être très sympa, et ça me donne vraiment super envie de nager. Je suis super motivé, savoure le niçois qui se balade au bord du bassin avec la carte à la main.
Comme ça, j'aurais mon duel avec Paul Biedermann sur 200m (ndlr : Agnel n'a pas disputé le 200m en individuel à cause de minimas pas réussis en séries des championnats de France). C'est super cool je suis super heureux. Et quoi qu'il advienne, on va prendre énormément de plaisir. »»

Alex paulista

C'est pareil qu'en politique: le meilleur au second tour ne passe pas le premier.
Je ne crois pas qu'il soit judicieux de critiquer la fédération française de natation au moment où elle semble récolter les fruits d'une politique ambitieuse. Ces règles ponctuellement absurdes sont les garantes d'une émulation vertueuse entre les excellents nageurs français qui commencent à être nombreux.
L'Allemagne ne peut pas comprendre en natation, mais regardez l'athlétisme aux USA: celui qui n'a pas passé les qualifications nationales encourage ses camarades qui étaient meilleurs.
Cette leçon vaut bien une médaille.

bruno

En fait Agnel avait atteint les minima pour concourir mais il n'a pas fait sa performance dans le créneau horaire imparti !!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS