« La réponse de Vaclav Havel | Accueil | Nicolas Sarkozy est-il un homme d'Etat ? »

20 décembre 2011

Commentaires

Pierre-Antoine

@Gandeau
"Ils retrouvent leur combativité d'antan de groupe sous une nouvelle bannière."

On a connu ça avec des soldats démobilisés qui se sont reconvertis dans le mercenariat !
J'ignorais que ça existait avec le syndicalisme.

"On risque d'avoir des surprises là où on ne l'attend pas."

Bien d'accord avec vous avec des mercenaires pareils... rompus aux techniques du combat social ! En plus ils ne risquent rien... qu'ont-ils à perdre ? Tous leurs privilèges à préserver et conserver !

Cordialement

Pierre-Antoine


Gandeau

"le FN sa matière et son terreau permanents : ceux d’un pays qui souffre et a mal".
Vous croyez, seulement ? Un de mes amis, retraité depuis peu, est ancien ouvrier du livre CGT. Une des tendances les plus dures du syndicalisme rouge en France. Tout sauf des tendres. Sa retraite est plutôt confortable. Il habite une jolie maison coquette finie de payer depuis longtemps dans une zone résidentielle. Le bonheur, quoi.
Il me disait il y a quelques jours qu'il était resté en relation avec quatre de ses anciens collègues, avec lesquels il avait partagé une vie de luttes et de conquêtes syndicales. Bravo et j'en suis très heureux pour lui, et eux.
Et de me dire aussi, à ma grande surprise, que sur les cinq, quatre, dont lui, allaient voter Marine.
Leur motivation : ils ont cru autrefois à l'idéal communiste, sous la bannière duquel ils ont milité. Ils sont totalement dégoutés par la classe politique actuelle, sa corruption, ses élites pourries (DSK, Chirac...), l'asservissement à la grande finance, l'immigration incontrôlée qui détruit la protection sociale, l'islamisation...
Ils retrouvent leur combativité d'antan de groupe sous une nouvelle bannière.
On risque d'avoir des surprises là où on ne l'attend pas.

Alex paulista

@ Robert Marchenoir

Si vous considérez anormal d'espérer un remboursement pour les derniers soins de quelqu'un de 98 ans qui avant de se casser le bassin n'a jamais été plus malade qu'un rhume tous les dix ans et qui a cotisé plein pot à la sécu depuis sa création... c'est que vous avez le comprenoir sérieusement altéré.

hameau dans les nuages

"""Je peux même recommander votre cas à un psychiatre métis de mes amis qui a l'habitude d'en entendre de toutes les couleurs venant des bécassins dans votre genre de France et de Navarre, qui à force de se marier entre cousins deviennent de plus en plus neuneus ! """
Mary Preud'homme.

Vous savez ce qu'elle vous dit la Navarre ? :=))

Je ne voudrais pas faire de la génétique animale ici mais seul le croisement dit F1 remporte la palme de l'addition des caractéristiques favorables. Au-delà... ben c'est pas terrible, et on retombe vite dans le gène dominant... ce qui n'a rien à envier aux défauts des Navarrais.

Je ne crois pas non plus que les bec-Hacine et le rabbinat soient très favorables aux mariages mixtes...

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MGESC2r3MRI


La cendre sur la tête et la culpabilisation à outrance du béquet ou du cochon gratté ça va un moment.

Métis quarteron, j'assume totalement ma blanchitude et les îles que je n'ai point connues me font rêver.

Robert Marchenoir

Alex paulista | 23 décembre 2011 à 03:25

"Le service coûtait 17 euros de l'heure remboursés aux deux-tiers par la sécu, Fatima en recevait 10 et, elle, ne comptait ni ses heures ni sa gentillesse. On aurait bien aimé pouvoir payer Fatima 15 euros, mais pour récupérer un peu de tout ce qui a été cotisé, il faut passer par les fourches caudines du système."

Formidable illustration de l'idéologie Degauche : le Degauche est généreux, le Degauche est anti-raciste (c'est-à-dire raciste anti-blanc) ; il aurait bien aimé pouvoir payer Fatima 15 euros, mais à condition que ce soit remboursé par l'Etat.

Autrement dit, que ce soit les autres qui payent.

Là, vous comprenez, ce n'est pas sa faute. Lui, il aimerait bien. Lui, il est généreux. C'est l'Etat qui est pingre, et qui l'empêche d'exprimer toute la générosité intérieure de sa belle âme.

Le Degauche est généreux avec l'argent des autres. A l'entendre, il faudrait que tous les autres se cotisent afin de lui permettre, à lui, d'être généreux sans que cela lui coûte.

Et quand ce n'est pas possible, eh bien il se casse au Brésil, et il continue, par delà les océans, à expliquer aux Français ce qu'ils doivent faire, comment ils doivent penser, avec qui ils doivent cohabiter, et à quel point ce sont d'affreux racistes.

Et il n'oublie pas de nous rappeler à quel point il fait tout cela par générosité envers autrui.

Vraiment, l'idéologie Degauche est une bien belle chose.

Mary Preud'homme

Marre de votre racisme ou plutôt de votre racialisme étalé à longueur de messages Xavier Nebout. J'ignore qui vous êtes mais à vous lire il me semble que vous êtes très mal dans votre peau blanche ou rose. Une explication parmi d'autres serait que vous vous êtes peut-être fait dédaigner par une jolie fille métisse, d'où votre dépit et votre hargne à l'égard des noirs en général et des métis en particulier.
Sinon, les obsessions cela se soigne, vous savez ! Je peux même recommander votre cas à un psychiatre métis de mes amis qui a l'habitude d'en entendre de toutes les couleurs venant des bécassins dans votre genre de France et de Navarre, qui à force de se marier entre cousins deviennent de plus en plus neuneus !

Herman Kerhost

Xavier Nebout,

Et quelle est donc la bonne manière de vous contester ?
Vous dire que les femmes métisses telle Audrey Pulvar pour la plus connue ici, ou Michelle Obama pour les US, ont un charme dévastateur pour l'homme blanc que je suis ?

Véronique Raffeneau

@ Libérus

Juste un mot sur ce sujet qui reste en marge du billet de PB.

Si j'ai parlé d'équité c'est bien pour reprendre le terme utilisé dans le communiqué de presse des trois ministres annonçant la création d'un jour de carence dans les Fonctions publiques :

"Par souci d'équité sera aussi institué un jour de carence dans les trois fonctions publiques".

Mon idée était de dire que si, à travers cette disposition, comme vous l'avez écrit : "Au final, le gouvernement a bien réduit un peu cette disparité public/privé", il n'en demeure pas moins que l'instauration d'un 4ème jour de carence dans le privé, si je m'en tiens aux analyses consacrées à l’actualité "jour de carence supplémentaire", va pénaliser encore plus durement et directement les salariés du privé les plus précaires et les moins protégés.

Par ailleurs, si je m'en tiens au communiqué gouvernemental, la simple logique conduit à dire qu'en dépit du fait que depuis des décennies parler du déficit abyssal de la Sécurité sociale est un truisme, concernant ce sujet très particulier des jours de carence :

avant le communiqué de presse :

Pour les uns 3, pour les autres 0 :

voilà la traduction du souci d'équité dans l'esprit des responsables politiques pendant des décennies de déficits de la SS.

Après le communiqué de presse :

si je m'en tiens à votre "un peu" concernant la réduction de la disparité, le souci d'équité dans l'esprit des signataires du communiqué gouvernemental : Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, François Sauvadet se traduit ainsi :

Pour les uns 4, pour les autres 1

Par dessus le marché, comme je l'ai déjà dit, le 4ème jour de carence va directement affecter les salariés les plus fragiles.

Je peux comprendre que vous ayez du mal avec la notion d'équité, particulièrement la mienne.

Cependant, admettez que la notion et le souci d'équité dans l'esprit de Pécresse, Betrand et Sauvadet sont pour le moins extravagants, gravement absurdes et incompréhensibles.

"Qu’est-ce qui ne fera pas monter le FN ? Une France exemplaire, une France gouvernée, une France humaniste. Une République qui ne joue pas à faire peur, qui inspire confiance. Un Etat à la fois protecteur, respectable, respecté."

J’ai la faiblesse de penser, dans le domaine des grandes orientations, que le choix d’une France équitable et juste est indissociable de la profession de foi et d’espérance exprimée par Philippe.

Xavier NEBOUT

Herman Kerhost

Si vous contestez mes arguments, avancez des moyens pertinents au lieu de les contourner faute de pouvoir les affronter.
Concernant le métissage, vous devriez demander aux enfants métis s'ils en sont contents. Question non politiquement correcte, n'est-ce pas ?

Alex paulista

@ Valérie
Merci pour la niaque !
Ça m'apprendra à écrire en phonétique.


@ Herman
Je ne veux pas dire que les gens sont des "fainéants" au sens propre, mais beaucoup de travaux pénibles manquent de bras et ne trouvent que des immigrés. Et le système français empêche de considérer et de valoriser ces travailleurs de base quand ils sont particulièrement bons.
Même au niveau d'un médecin, le système décourage celui qui en veut un peu plus que les autres, et encourage celui qui veut "optimiser".
Comme vous l'indiquez, personne ne veut plus être médecin de campagne.

Valerie


"la niaque" Monsieur le Censeur !
http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/niaque et a tous ces "Bons Messieurs", vous nous en faites voir de toutes les couleurs !!!

Bon Noel a toutes et tous et a l'Annee prochaine si Dieu le veut...

Libérus

@ Véronique Raffeneau

"Le "un peu" de votre commentaire est un non-sens : l'équité ne se partage pas et ne se raisonne pas en termes de un peu, moyen, beaucoup, etc."

Vous aviez parlé de "disparité". J'ai repris scrupuleusement votre terme. Maintenant vous me parlez d'équité ! J'ai du mal à vous suivre. Et d'ailleurs j'ai beaucoup de mal avec la notion d'équité.

Herman Kerhost

Xavier Nebout,

Je ne suis pas biologiste, mais je sais que le métissage rend les hommes plus forts.
Faites accoupler les blonds aux yeux bleus (comme moi et ma compagne, mais avec des nuances...) et d'ici peu ils crèveront tous d'un rhume des foins !
Perso, ça m'est égal de parler de race même si c'est une ineptie, mais prétendre défendre quelque chose de précieux en refusant le métissage ! Etes-vous, tel Bob Marchenoir, paranoïaque ?

Herman

Alex, ce n'est certes pas une caricature que vous décrivez puisque vous l'avez vécu mais il ne faut pas généraliser.
Je suis français de souche, breton de souche devrais-je dire... et je gagne 9 euros de l'heure pour le même genre de boulot que "Fatima", je me dépense aussi sans compter et ne m'"indigne" pas.
Seulement, je ne connais pas beaucoup de monde se complaisant dans l'oisiveté et vivant aux crochets de la société. Et pour ceux qui travaillent, comme les médecins, s'il en existe qui ferment boutique à 19h30, soyez sûr que nombre d'entre eux se tuent à la tâche. En Bretagne, l'âge moyen des médecins est de 56 ans...
Mais je vous accorde un point tout de même, de ne pas me citer en exemple les "fainéants de chômeurs"... Mon père, lui, souffre de l'incompétence d'un médecin justement, et qui ne se déplace pas forcément lors de ses gardes, préférant jouer au tennis...
Heureusement, ma mère, ayant eu vent d'une vacance de ce médecin a prié mon père d'aller voir sa remplaçante qui au vu des symptômes, lui a expressément fait passer les examens nécessaires à la mise en évidence de l'évidence...
Merci encore à ma mère, et à cette docteur que je ne connais pas, sans qui mon père ne serait déjà plus là...

Alex paulista

@ Robert Marchenoir

La patrie a des enfants qu'elle ne doit pas surprotéger sinon elle en fait des retardés.
Les étrangers légaux et talentueux doivent non seulement avoir des opportunités, mais en plus être incités à s'installer en France.

Vous voulez sauvegarder la "nation" et "la race", craignez un "génocide par substitution ethnique".
Pour moi la "race" est à prendre au sens figuré: ce qu'il faut préserver c'est moins la pureté sanguine que la mentalité, la niaque de ce peuple qui a fait la France. Dans ce sens, c'est le repli que vous proposez qui est le suicide (je n'aime pas utiliser le mot "génocide") d'un peuple, le rejet des talents au profit d'une préférence de la médiocrité ethniquement conforme.
Les étrangers talentueux massacrent moins notre langue que les Français médiocres, par exemple. C'est ce que j'essayais de dire dans un message précédent à monsieur Nebout.

Mais vous, vous préférez la Mère Denis, au risque de dire un jour "je m'ai trompé".

Xavier NEBOUT

@ Robert Marchenoir

Mais c'est que pour un "humaniste" la race est une vue de l'esprit raciste ; il n'y a pas de différence entre un noir de chez noir et un blond aux yeux bleus.
Ceci dit, si on faisait un sondage contrôlé par machine à détecter les mensonges sur le point de connaître la proportion des "humanistes" qui feraient la gueule en apprenant que leur fille fréquente un noir, on se marrerait.
D'ailleurs, il en est est certainement de même de toutes les races humaines, et cela n'implique en rien le mépris de l'autre. On se sent mieux entre gens qui se ressemblent, c'est tout.

Maintenant, si on veut se marrer encore, on peut parler de l'homme de Néandertal. Voilà qu'il était blond aux yeux bleus, et qu'il ne vient pas d'Afrique. Attention à la recherche scientifique non politiquement correcte dans un régime totalitaire qui est le nôtre, et cela à tel point que les bons citoyens ne s'en rendent même pas compte.

Véronique Raffeneau

@ Catherine

Pour conclure.

Je comprends bien l'intérêt de mentionner l'exemple de l'Alsace-Moselle.

Je voudrais juste ajouter que mon exemple de décision gouvernementale ayant trait au 4e jour de carence, machine selon moi à aggraver l'injustice et l'iniquité, et à fabriquer du vote FN est directement inspiré par la lecture de cet ouvrage paru en 2006:

"La France injuste" de Timothy B.Smith.

Vous trouverez ici, dans le blog de Pierre Bilger, le frère de Philippe décédé en mars dernier, un compte rendu très éclairant:

http://www.blogbilger.com/blogbilger/2007/01/la_france_injus.html

Particulièrement en écho à ma discussion avec Libérus la citation 5 du billet de Pierre Bilger:

" Et encore dans le même chapitre : « Le système de sécurité sociale française a toujours été dirigé par des travailleurs syndiqués de sexe masculin, des professions libérales et des fonctionnaires. Il en résulte que ceux qui n’ont pas un bon emploi sont moins étroitement associés aux prestations. Il n’y a jamais eu de place, dans la vision mythique de la solidarité des travailleurs, pour une jeune femme au chômage, un parent isolé gagnant le salaire minimum, un homme né en Algérie vivant dans une cité-ghetto de la banlieue de Lyon, un handicapé rejeté par le marché du travail, vivant seul à Paris avec pour toute ressource une maigre allocation versée par l’Etat. Fonder l’accès aux prestations sociales sur la citoyenneté permet, à l’inverse, de ne pas marginaliser au sein du système de prestations sociales les exclus du marché du travail."

Je partageais alors tout de la conclusion de Pierre Bilger.

Cinq ans plus tard, j'en partage, hélas, toujours tout.

Alex paulista

@ Herman

Non, en France l'idiot c'est celui qui bosse.
Quand ma marraine est décédée, le médecin de famille qui l'avait suivie pendant 40 ans m'a répondu qu'à 19h30 il n'était plus disponible pour constater le décès, et m'a donné un numéro à appeler.
Dans ses derniers jours, seules des femmes arabes faisaient sa toilette, et il fallait pour avoir droit au remboursement sécu passer par un service agréé, où des femmes "de souche" ne glandaient rien de la journée, planquées dans des bureaux à aiguiller les premières. Le service coûtait 17 euros de l'heure remboursés aux deux-tiers par la sécu, Fatima en recevait 10 et, elle, ne comptait ni ses heures ni sa gentillesse.
On aurait bien aimé pouvoir payer Fatima 15 euros, mais pour récupérer un peu de tout ce qui a été cotisé, il faut passer par les fourches caudines du système.

Quand je pense aux indignés puis que je vois les ramasseurs de cartons faire leur travail de fourmi pour recycler un peu de matière et amasser 25 reais en fin de journée, j'ai la nausée.

Robert Marchenoir

Alex paulista | 22 décembre 2011 à 17:01

"Si Monsieur Marchenoir était libéral jusqu'au bout, jusqu'à accepter que les français planqués vivant de redistribution ne soient pas favorisés par rapport aux étrangers motivés, travailleurs et talentueux... on pourrait être d'accord pour Noël !"

Je ne suis pas "libéral jusqu'au bout", je suis libéral tout court, c'est-à-dire réaliste et patriote.

Je ne suis pas un extrémiste, moi.

Je ne suis pas de ceux qui prétendent hypocritement que les nations et les races n'existent pas, dans le but inavoué de détruire les seules nations occidentales, la seule civilisation occidentale, la seule race blanche, objets de leur mépris.

Je ne suis pas ethno-masochiste. Je suis opposé au génocide par substitution ethnique que tant de gens voudraient nous imposer.

Si les Français en France ne sont pas favorisés par rapport aux étrangers, eh bien c'est que la France n'existe plus.

Tous les pays favorisent leurs nationaux par rapport aux étrangers. C'est même la définition d'un pays.

Exiger que les Français en France ne soient pas favorisés par rapport aux étrangers, c'est vouloir faire disparaître la notion même de Français, c'est vouloir détruire la France.

Les nazis aussi étaient des étrangers "talentueux, travailleurs et motivés".

Staline aussi était "talentueux, travailleur et motivé".

Youssouf Fofana aussi était très motivé, dans son genre il était talentueux, et les faits montrent que son "travail" a été efficace.

On n'est pas dans une salle d'école maternelle, à distribuer des bons points aux "travailleurs" et aux "motivés".

Motivés pour quoi ? Ces motivations sont-elles dans l'intérêt de la France et des Français ? C'est cela, la question.

La France et les Français sont parfaitement légitimes à faire passer avant toute chose leur intérêt national.

On rougit d'avoir à rappeler de telles évidences.

Robert Marchenoir

hameau dans les nuages | 22 décembre 2011 à 11:51

"Vous nous faites là une description de l'"Etat européen" ?"

Bien entendu. Ainsi que de l'Etat français, et plus généralement de toutes les socio-démocraties occidentales, qui se sont complaisamment laissées dévorer par le virus stato-gauchiste, avec des nuances.

Mais, dans la catégorie communiste, la France est sans nul doute la championne du monde développé.

Marine le Pen veut quitter le communisme européen... pour renforcer le communisme français. C'est une politique idiote.

Jean-Paul Ledun

"Mon épouse d'origine étrangère se marre bien. "
Alex paulista


Vous en avez de la chance.
Moi mon épouse est d'origine humaine.
Pauvre de moi.

Alex paulista

@ Pierre-Antoine @ Catherine JACOB

Moi je serais allé acheter des oeufs chez l'épicier ou le marchand de kebab du coin...
C'est très dur à enlever d'un pare-brise :-D

Je conseillerais plutôt à nos lectrices de toujours avoir dans leur sac un rouge à lèvres bon marché et surtout très gras, et d'écrire un petit paragraphe sur le pare-brise, en employant un langage châtié bien sûr...

Le rouge à lèvres, c'est très dur à faire partir. Si on lance les essuie-glaces on voit la vie en rose, mais pour conduire c'est le naufrage assuré.

Herman

"Ah si Monsieur Marchenoir était libéral jusqu'au bout, jusqu'à accepter que les français planqués vivant de redistribution... "

Vous parlez de qui, Alex, des malades mentaux?

Pierre-Antoine

@Catherine JACOB
"Je conclus en disant que ce n'est donc pas la peine de faire constater l'infraction et que par la force des choses, on allait donc laisser le conducteur continuer son petit manège."
Que faire ? "peut'têt ben" téléphoner à la police une fois arrivée chez vous ? ce que vous n'avez certainement pas dû oublier de faire...

Moi je serais allé acheter des oeufs chez l'épicier ou le marchand de kebab du coin...

C'est très dur à enlever d'un pare-brise :-D

Cordialement

Pierre-Antoine

Nordine

@ Xavier Nebout

Dire que les immigrés sont des parasites, c'est de la bienveillance?

Nordine

Alex, je relis "taxé".
J'ai regardé "Omar m'a tuer" hier. Ca m'a sans doute influencé ;-)

Catherine JACOB@Véronique

@Véronique Raffeneau | 22 décembre 2011 à 06:28
"Je pense que cet exemple des jours de carence - dont franchement je n'ai toujours pas saisi le caractère si prioritaire et si urgent si nous considérons l'ensemble des questions liées à la gestion invraisemblable et désastreuse de l'assurance maladie par les gouvernements depuis des décennies - illustre parfaitement, selon moi, le choix de cette France de l'injustice, de l'angoisse et de l'iniquité qui blessent gravement les moins protégés."

Parlons de l'assurance maladie en effet, sur la gestion de laquelle il y a tant à dire. Je me limiterai cependant simplement à ce point, à mon sens crucial, mais à l'égard duquel tout le monde semble avoir et les oreilles encombrées de persil et des lunettes de neige INUIT à la tombée de la nuit et qui est celui-ci:

Toutes les Caisses Primaires ne sont pas en déficit. Il y en a même qui font du bénéfice, lequel avait jusqu'à il n'y a pas si longtemps servi à renflouer les autres.

Désormais en effet, ces caisses-là préfèrent partager plutôt leur secret que leur tiroir caisse.
Le voici donc cet énigmatique secret:
En Alsace-Moselle, les caisses font du bénéfice parce que les gens y sont plus disciplinés qu'ailleurs, la fameuse discipline souvent vilipendée comme 'germanique' qui veut que l'on n'abuse pas systématiquement de tout.
Ensuite, une fraude moindre, à l'image également des cultures anglo-saxonne et germanique.
Puis une cotisation légèrement plus élevée qu'ailleurs dont les gens s'acquittent sans broncher.
Et pour couronner le tout : DE BONS GESTIONNAIRES, qui plus est A l'écoute de leurs assurés!
Donc, plutôt que d’appeler au secours le FN et autres bonimenteurs assimilés : de la discipline, dans la consommation, dans les comptes et dans la relation avec le public qui n'a pas l'impression ici d'être constamment victime d'un personnel incompétent, j'-m’en-foutiste, hystérique et ignorant de sa tâche à un point que peut contribuer en effet à créer l'illusion que leur solution serait une solution et non un cataclysme supplémentaire.

Rédigé par : Catherine [email protected]éronique | 22 décembre 2011 à 14:10

Alex paulista

Qu'est-ce qui ne fait pas monter le FN ?

La prospérité, le plein emploi, la connaissance des autres cultures, l'expérience d'avoir vécu comme étranger quelque part, le raisonnement logique, la lecture des propositions du FN...


Sinon, je rattrape les commentaires :

@ Libérus @ Denis Monod-Broca « Quand on dit un jour que la perte du AAA serait une catastrophe et le lendemain qu'elle serait un accident sans conséquence, on parle pour ne rien dire, on démonétise la parole »
Il n’y a pas plus de contradiction que dans la phrase de Talleyrand que j’ai citée plus avant. Figurez-vous que l’expérience joue en économie, et que nous avons fait entre-temps l’expérience que la dégradation de la note américaine par Standard & Poor’s ne provoquait pas un cataclysme mondial.

Et l'expérience en foutage de gueule des électeurs, vous croyez qu'elle joue en politique ?


@ Xavier Nebout

S’inquiéter de voir notre pays envahi par une population d’origine africaine qui tend par les démagogies politiquement correctes, à nous imposer outre son exotisme, son illettrisme et le parasitisme social à laquelle on la voue (...)
cela impliquant le sacrifice d’êtres innocents sur l’hôtel de ce que la démagogie peut créer de plus abject...

Mon épouse d'origine étrangère se marre bien.
Parler illettrisme, de parasitisme social puis de sacrifice sur l'"hôtel".
ha ha ha
Oh! Queimou seu filme!

@ Robert Marchenoir | 21 décembre 2011 à 22:56
Aïe aïe aïe, je commence à être d'accord avec monsieur Marchenoir.
C'est grave docteur ?
Ah si Monsieur Marchenoir était libéral jusqu'au bout, jusqu'à accepter que les français planqués vivant de redistribution ne soient pas favorisés par rapport aux étrangers motivés, travailleurs et talentueux... on pourrait être d'accord pour Noël !

@ Nordine
"On ne peut plus traiter personne de sale noir sans être taxer de racisme.
Cette dictature du politiquement correct..."
Rédigé par : Nordine | 21 décembre 2011 à 23:25

Écrivez "taxé" sinon Xavier Nebout va vous porter au motel de l'illettrisme. Planquez vos seuffs !
Sans parler du pléaunasme... je blague...


Bon je dis ça, c'est juste pour rigoler, je fais mes petites fautes aussi, sûrement à cause de ces p... d'étrangers !
À São Paulo, ils sont partout !

Stalen Guevara

"Qu’est-ce qui ne fera pas monter le FN ? Une France exemplaire, une France gouvernée, une France humaniste. Une République qui ne joue pas à faire peur, qui inspire confiance. Un Etat à la fois protecteur, respectable, respecté.
La quadrature du cercle ?"

Hé oui !
Tout est dit dans ce paragraphe.
Cette fois, notre magistrat éclairé, en quelques mots simples, une syntaxe courte mais d'une précision chirurgicale, met à l'intérieur du cercle un Hexagone que chacun reconnaît.

Concernant l’actualité et la réalité hexagonale, la forme et le fond sont exprimés d'une manière nouvelle et originale.

On part d'une question à tournure négative pour une réponse d'espérance et positive qui ne mentionne aucune sanction, seulement un interdit : ne pas faire peur.
Chacun sait que la peur fait perdre tous ses moyens et son libre arbitre. Elle n'est que le moyen le plus primaire et le plus simple pour dominer.

L'exposé résume parfaitement bien les convulsions et le malaise qui traversent et secouent notre Hexagone.

Quand un corps est vraiment très malade , le bon médecin c'est celui qui pose d'abord le bon diagnostic, ne cache pas et surtout ne se cache pas la gravité du mal. Il recherche toutes les causes, ainsi que le ou les contextes qui ont déclenché et peuvent aggraver ledit mal. Il les expliquera.

Le bon médecin prescrira le traitement le mieux adapté et le plus efficace, même s'il est douloureux. Il ordonnera en premier lieu que cessent les causes du mal, que le souffrant et souvent son entourage ne veut pas voir ou admettre.

Notre Hexagone souffre de sa richesse et surtout des poisons conséquents de cette richesse dans tous les domaines.

Le bon médecin ne serait-il pas un "despote éclairé" ? En quelque sorte un thérapeute inflexible ?
Il lui prescrirait la meilleure thérapie et suivrait assidument et fermement son application le tout avec une humanité explicative, surtout vraie, accessible et désintéressée, supplément humain qui habite et fait les "Grands Hommes", dans tous les domaines.

Mais là, est-ce que je ne fais pas un rêve ?

Xavier NEBOUT

à Nordine,

Aveuglé par le virus du politiquement correct, vous excipez de mes propos une pensée méprisable qui ne les sous-tend pas.

Rahmouni Slimane

Bonjour à toutes et à tous.
Je lis avec assiduité les analyses de Monsieur Bilger. Bien que parfois choqué par certaines prises de position passées, je tiens à saluer le Républicain qui s'exprime aujourd'hui.
J'espère sincèrement que Monsieur Bilger se décoincera de certains mécanismes mentaux qui tendent à l'enchaîner injustement et ce, à cause d'un passé qu'on lui lance à la figure par pure méchanceté alors qu'il n'en est en rien responsable.
Je fais référence ici aux propos tenus à son encontre lors du procès dit du "Gang des Barbares" par un avocat de la défense.
Monsieur Bilger quand il le désire, est capable de porter l'analyse à un niveau vertigineux comme il vient de le faire dans ce billet. Son éloquence est tout aussi admirable quand elle est au service de la vérité et de la défense du bien commun.
Je souhaite vraiment qu'il veuille bien comprendre ce que j'écris là.
Si ce Monsieur parvient à se libérer, je gage par avance qu'un apport plus soutenu de sa critique ferait honneur à nos médias qui manquent tellement de talents...
Il m'est arrivé de cracher sur l'homme par moments, je me dois de saluer l'Homme aujourd'hui.
Slimane Rahmouni

Yves

La question de Philippe Bilger est bizarrement posée. Elle sous-entend l'existence, la confrontation de deux ensembles irréconciliables : le FN, agitateur irresponsable, et la France gouvernée par les autres.
L'inconvénient de cette thèse est que de plus en plus de nos concitoyens pensent que le FN pourrait utilement contribuer à l'essor d'une France exemplaire, bien gouvernée, protégée, et, pourquoi pas, humaniste.
Même les classes culturellement favorisées en viennent à regarder le programme du FN avec le scepticisme convenant à la saison: avant les élections- présidentielle et législative- des objectifs simples sont désignés et des moyens radicaux pour les atteindre dans l'instant; après les élections, le rude contact avec les réalités obligera à assouplir les moyens, mais pas forcément à abandonner les objectifs.
À un moment où la Gauche voudra ratisser large pour construire une majorité, la Droite se décidera peut-être, elle aussi, à rapetasser une alliance........

Savonarole

Avant de voter inutilement pour Marine Le Pen, lisez ce livre :

«La gauche et la préférence immigrée» de Hervé Algalarrondo

Par Véronique Moreau (Radio France International)

"Dans son dernier ouvrage, intitulé La gauche et la préférence immigrée chez Plon, Hervé Algalarrondo met les pieds dans le plat. Cet éditorialiste du Nouvel Observateur prend le risque de fâcher tous les « bobos de gauche », ces « bourgeois-bohême » qui donnent le ton au Parti socialiste, en appuyant là où cela fait mal. Selon lui, la gauche française a tout bonnement abandonné le monde ouvrier, qu'elle ne comprenait plus, au profit des immigrés."

Savonarole

"Pour votre information, je vote Le Pen".
Rédigé par : brindamour | 22 décembre 2011 à 10:57
___________________________________
C'est votre droit. Mais vous vous tirez une balle dans le pied.
Lorsque MLP sera boulée du second tour, vous aurez alors les immigrés + les socialistes. Joli coup double.

Xavier NEBOUT

Une "France humaniste".
Qu'il soit permis de rappeler que l'humanisme, c'est faire passer l'homme avant Dieu.
Mais comme Dieu est par essence indéfinissable, l'humanisme est une farce démagogique analogue au politiquement correct d'aujourd'hui permettant de haranguer la foule contre la spiritualité qui n'est pas à sa portée.
Jusqu'au jour ou la crainte de l'Islam envahit notre inconscient collectif et porte naturellement MLP dans la stature d'une Jeanne d'Arc.
Le Fou.

hameau dans les nuages

@Robert Marchenoir
"Ou voulez-vous un Etat encore plus envahissant qu'aujourd'hui, davantage de socialisme, encore plus de fonctionnaires, encore plus de règlements, encore plus de dépenses publiques, encore plus d'impôts, encore plus de gens qui se mêlent de décider à votre place ce qui est bon pour vous, tout en vous volant le fruit de votre travail au passage, pour la peine ?"

Vous nous faites là une description de l'"Etat européen" ?

brindamour

Vous avancez la théorie que le vote Le Pen c'est le vote de désespoir des gens vivant dans les zones urbaines sensibles (terme merveilleux). Pour votre information, je vote Le Pen et je ne corresponds pas à cette définition. Je vote après avoir étudié le programme de chaque candidat, après avoir observé ce qui se passe autour de moi en France, après avoir analysé les promesses des anciens candidats et leur application. Je vote Le Pen entres autres parce que j'ai peur de l'islamisation de la France, de son changement de population et donc de son identité.

Véronique Raffeneau

@ Libérus

"Au final, le gouvernement a bien réduit un peu cette disparité public/privé qui vous scandalise à juste titre."

Une disparité de fond ou elle disparaît, ou si elle est maintenue, elle reste du domaine de l'iniquité et de l'injustice.

Le "un peu" de votre commentaire est un non-sens : l'équité ne se partage pas et ne se raisonne pas en termes de un peu, moyen, beaucoup, etc.

Je pense que cet exemple des jours de carence - dont franchement je n'ai toujours pas saisi le caractère si prioritaire et si urgent si nous considérons l'ensemble des questions liées à la gestion invraisemblable et désastreuse de l'assurance maladie par les gouvernements depuis des décennies - illustre parfaitement, selon moi, le choix de cette France de l'injustice, de l'angoisse et de l'iniquité qui blessent gravement les moins protégés.

Tout le monde a bien compris que le quatrième jour de carence dans le secteur privé pénaliserait plus encore et plus durement les salariés - en gros des petites entreprises - les plus vulnérables et les plus exposés à la précarité.

Au regard du billet, à travers cet exemple, ma réaction n'est pas tant l'indignation mais bien la stupéfaction face à une telle faute, absurdité et bêtise politiques, pour ne pas écrire dégueulasserie, cette incapacité intellectuelle, politique et morale qui relève d'une absence effarante d'un minimum de sens commun vis-à-vis précisément du bien commun et de l’intérêt général dans l’esprit des politiques à l'initiative de cette mesure, lesquels au fond ne savent même plus concevoir, penser et ordonner le chaos social avec l'obligation et l’exigence minimum de l’équité.

Qu'est-ce qui ne FERAIT pas monter le FN ?

Mais le contraire de ce qui vient d’être fait dans mon exemple : TOUS ou rien.

Jean-Paul Ledun

"Qu'est-ce qui ne fait pas monter le FN ?"

Vous et moi, Philippe ! (par exemple)

En n'aboyant pas avec la meute dans les rues de Paris en 2002.

"J'ai honte d'être française" disait-elle. Et aujourd'hui que fait-elle face au 16% - 20% de MLP ? Elle se donne une balle ?

Qu'est-ce qui fait monter le FN ?

C'est notre comique politisée qui traite les électeurs du FN de "connards" et pas en petit comité svp...

C'est aussi Messieurs Drucker et Ruquier qui déclarent refuser de recevoir MLP dans "leurs" studios...

Bien sûr, il y a des raisons plus sérieuses que cela, mais nous aurions bien tort de considérer les exemples ci dessus comme anodins.

"Une France exemplaire, une France gouvernée, une France humaniste. Une République qui ne joue pas à faire peur, qui inspire confiance. Un Etat à la fois protecteur, respectable, respecté."

En fait vous et moi aimons le soleil qui brille, le ciel bleu, et la paix dans le monde...

groseille@Catherine Jacob.

@Catherine JACOB

Vous êtes la vraie Catherine Jacob ? si ce n'est pas le cas, ça y ressemble.
La vie n'est pas un long fleuve tranquille.
Rassurez-moi, l'exhibitionniste à la gare, un METTIS ?

Bouguignon

"Qu’est-ce qui ne fera pas monter le FN ? Une France exemplaire, une France gouvernée, une France humaniste. Une République qui ne joue pas à faire peur, qui inspire confiance. Un Etat à la fois protecteur, respectable, respecté."

Et c'est pas ça la France? On nous aurait menti à l'insu de notre plein gré?

On devrait y être pourtant avec ces 2 demi-dieux :

http://www.linternaute.com/actualite/politique/eric-raoult-emission-politique-avec-eric-raoult/service-militaire.shtml

stéphane

Il y a encore un tas d'abstentionnistes qui vont peut-être se décider à aller voter, et certainement pas pour les gens en place.
La démocratie représentative gagnerait à avoir une dose de scrutin proportionnel. Les pros de la politique ont peur que MLP fasse ses preuves. Comme dans d'autres structures, c'est la prime à l'incompétence. MLP comme Montebourg est déjà en campagne pour 2017. Elle sera maire d'Hénin-Beaumont, ville connue pour ses valises. On ne peut pas mettre en doute sa bonne foi, mais à mon avis pour la sortie de l'Euro elle se trompe. D'ici 2017, vous reprendrez bien un peu de déficits ? Comme dit Keynes, "A long terme nous serons tous morts"... la dette attendra.

stéphane

@libérus

Mea culpa, j'ai tapé Alliance au lieu d'Action française ; merci pour votre vigilance et mes excuses à L'Alliance française.

Achille

@ BM

Avant de faire une réponse que l’on espère spirituelle sur un commentaire, encore faut-il éviter d’en sortir un élément de son contexte. Il s’agissait d’un exemple qui est particulièrement évocateur à une période particulièrement difficile. Mais je conçois qu’elle ne l’est pas pour tout le monde et notamment pour vous.
Je vous invite à jeter un œil sur le sondage effectué par Le Figaro ce jour sur le salaire qui va être versé à David Beckham :
http://www.lefigaro.fr/sport/2011/12/21/02001-20111221QCMWWW00362-tes-vous-choque-par-le-salaire-promis-par-le-psg-a-david-beckham.php

Êtes-vous choqué par le salaire promis par le PSG à David Beckham ?

Oui : 83.13%
Non : 16.87%
Votants : 19899
Apparemment, je ne suis pas le seul à enfoncer des portes ouvertes. Mais en ce qui vous concerne, n’oubliez pas de fermer les vôtres en sortant.

Nordine

@Xavier Nebout

Totalement d'accord avec vous.
On ne peut plus traiter personne de sale noir sans être taxé de racisme.
Cette dictature du politiquement correct...

Herman Kerhost

Jacques Sapir le jour évoqué par MLP "où son voisin économiste de gauche était d'accord avec elle" a rapporté son embarras en voyant que les fiches sur lesquelles elle appuyait son discours se trouvaient être ses propres textes !
La différence avec son père ? lui ne voulait absolument pas le pouvoir, autre chose à faire sans doute ! Comme je le comprends...
Mais effectivement, dans "C politique" pas une miette elle n'a laissée, avec même cette fusée (dont je ne me rappelle plus où elle l'a pioché...) : "Bayrou, c'est le centre UMPS alors que moi, je suis le centre extoriorisé. Joli !
N'empêche, en lisant le papier de N.Domenach (oui je l'ai fait) et G.Andrieu sur "la machine (PS) à perdre" dans Marianne, j'ai eu envie de vomir... et je regrette encore que Montebourg n'ait pas remporté ses primaires.
Je suis bien d'accord avec un de vos intervenants (Stéphane il me semble), les membres du PS (sauf Hollande...) n'ont aucune envie de gagner la présidentielle préférant leurs confortables sièges locaux qui paient grassement... sauf qu'un jour ils perdront tout ! et là, attention les fesses avec une droite écrasant tout ! je suis quand même écoeuré de leurs machinations et me demande sincèrement si cette fois je ne vais pas m'abstenir.

Bonne nuit, comme dirait Aïssa...

Robert Marchenoir

Vous souhaitez un Etat protecteur, Monsieur Bilger ? Il faudrait préciser ce que vous entendez par là.

(Au passage, l'Etat protecteur, c'est l'un des principaux slogans de campagne du Front national.)

Voulez-vous un Etat qui se contente de protéger la sécurité des citoyens et l'intégrité du territoire national, ce qui est sa vraie mission ?

Ou voulez-vous un Etat encore plus envahissant qu'aujourd'hui, davantage de socialisme, encore plus de fonctionnaires, encore plus de règlements, encore plus de dépenses publiques, encore plus d'impôts, encore plus de gens qui se mêlent de décider à votre place ce qui est bon pour vous, tout en vous volant le fruit de votre travail au passage, pour la peine ?

La première option, c'est le libéralisme. La seconde option, c'est l'anti-libéralisme.

Le Front national est anti-libéral, comme 100 % des partis politiques français.

Xavier NEBOUT

S’inquiéter de voir notre pays envahi par une population d’origine africaine qui tend par les démagogies politiquement correctes, à nous imposer outre son exotisme, son illettrisme et le parasitisme social à laquelle on la voue, n’a pas grand-chose à voir avec la haine raciale.
Voir les soi-disant experts en économie glisser vers l’abandon de l’euro après nous avoir seriné de leur morgue que cela était inenvisageable, ne relève pas du populisme.
Il n’y a pas besoin d’être fasciste pour être effrayé à l’idée de voir se dessiner le droit à l’adoption par les homosexuels, cela impliquant le sacrifice d’êtres innocents sur l’hôtel de ce que la démagogie peut créer de plus abject.
Voilà quelques éléments qui font sérieusement douter de l’honnêteté intellectuelle du monde politique, et c’est à mon sens cette malhonnêteté-là avant tout que les Français fuient en allant vers MLP.

Libérus

@ stéphane
« Elle réussit à agréger les votes des mécontents, ceux pour la sortie de l'Euro (différents de Mélenchon) et par petites phrases bien dosées ramène au bercail les anciens d'Occident (dont certains à l'UMP) et de l'Alliance Française. »
L’Alliance française est une association apolitique qui sert la diffusion de notre langue dans le monde.
@ Denis Monod-Broca « Quand on dit un jour que la perte du AAA serait une catastrophe et le lendemain qu'elle serait un accident sans conséquence, on parle pour ne rien dire, on démonétise la parole »
Il n’y a pas plus de contradiction que dans la phrase de Talleyrand que j’ai citée plus avant. Figurez-vous que l’expérience joue en économie, et que nous avons fait entre-temps l’expérience que la dégradation de la note américaine par Standard & Poor’s ne provoquait pas un cataclysme mondial.
@ Véronique Raffeneau
« Pourquoi de la part du gouvernement ne pas avoir saisi l’opportunité de radicalement transformer ce système totalement injuste par enfin des dispositions équitables pour TOUS ? »
Au final, le gouvernement a bien réduit un peu cette disparité public/privé qui vous scandalise à juste titre.
@ Nordine
« Le don aux associations des Français est en augmentation cette année ; "Intouchables" a dépassé les 12 millions d'entrées ; les Français sont majoritairement favorables au vote des étrangers. »
A cet inventaire à la Prévert , vous pourriez ajouter « Anne Sinclair est la femme de l’année 2011 », dixit le même institut de sondage qui supporte votre troisième assertion.

calamity jane

S'il fallait se mettre au vote FN parce
que des inconscient-e-s vous doublent
avec une ligne blanche continue, il n'y
aurait pas assez de places dans les prisons !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS