« Elysée moi ! | Accueil | Une Algérienne qui fait du bien ! »

02 avril 2012

Commentaires

Ivana Fulli

Sans commentaires :

///"Je crois que la plupart des gens ne se rendent pas compte du drame que l'ISF cause aux gens de ma catégorie, explique-t-elle. Je suis forcée, à pas loin de 70 ans et malade, de vendre mon appartement et de déménager." Françoise Hardy entre dans les détails en avouant des revenus annuels de 150 000 euros - mais fluctuants selon les années. Selon elle, ils pourraient ne pas suffire demain à régler ses factures, ses charges et ses impôts, en cas de victoire des socialistes à la présidentielle. "Je paie 40 000 euros d'ISF par an. Si Hollande le multiplie par trois, qu'est-ce que je fais ? Je suis à la rue. Je comprends les gens qui quittent le pays à cause des impôts. (...) ///


http://www.lepoint.fr/ces-gens-la/hollande-va-t-il-mettre-francoise-hardy-a-la-rue-06-04-2012-1449180_264.php

Rahmouni Slimane

@Ivana

Bonsoir Ivana,
Vous êtes sans doute la mieux placée pour parler de la nature humaine.
Je me fie à vos analyses, chacun son domaine.
Il serait ridicule de vous contredire sur des sujets que vous maîtrisez.
Quant à ceux qui vous attaquent, j'ai eu l'occasion d'apprécier vos coups qui font mouche.
Vous êtes une redoutable adversaire et je me réjouis de vous compter comme alliée plutôt que comme adversaire. Cela va vous faire sourire, mais je le pense chaque fois que je lis vos contre-offensives. Et quelle plume alors ! Je guette tout le temps vos critiques dont je me délecte. Avec tout ce que vous faites, dites-moi s'il vous plaît où vous trouvez cette énergie que vous déployez sans jamais faiblir !
Je fais une différence entre les luttes contre des dictatures et les luttes contre des démocraties. Les premières pouvant s'expliquer, les secondes point par contre. L’Italie des années 80 n'est pas une dictature comme celles des pays arabes, de Birmanie ou de Corée du Nord. Je comprends votre position vis-à-vis de Battisti. Si j'avais commis des actes de cette nature par idéologie, je les aurais assumés, c'est le but même de la revendication politique ! Sinon, il ne s'agit plus que de crimes de droit commun. Auquel cas, mieux vaut accepter de se faire juger par un tribunal pénal conventionnel. Ainsi, la personne aura fini de purger sa peine au bout de dix à quinze ans maximum. Oui, je suis d'accord avec vous. Quand on fait, il faut assumer jusqu'au bout. Je vous comprends très bien Ivana, je sais ce qu'est le prix de l'injustice. Bon week-end. Cordialement.

Ivana Fulli

Slimane,

Vos exemples sont judicieusement choisis et démontrent les capacités de manipulation et de mensonges éhontés ainsi que le manque de cohérence dans les idées affichées par les personnes psychopathes.

Tous les pédophiles et violeurs d'adultes ne sont pas psychopathes et manipulateurs et tous les terroristes ne sont pas animés par une foi sincère dans l'idéologie censée justifier des tueries de civils.

Mohamed Merah a pu dire qu'il était innocent et supplier pour sauver sa vie s'il était psychopathe comme Cesare Battisti qui trouve des crédules pour le croire innocent et surtout jugé sans équité en Italie malgré l'avis de la Cour européenne des droits de l'homme. Mais les autruches françaises préfèrent penser que je suis hors sujet en écrivant que je vois de nombreux points communs dans les terroristes CB et MM...

Les terroristes islamistes par conviction revendiquent leurs actions et en sont fiers comme d'ailleurs les suprémacistes blancs. Les racistes anti-arabes refusent de s'en souvenir quand ils ne sont pas simplement ignorants de l'actualité et de l'histoire du monde contemporain mais avant "9/11", le plus grave attentat subi par les USA avait fait, en 1995, 800 blessés et un peu moins de 168 morts (plus une jambe isolée laissant craindre un 169ème mort non retrouvé) par explosion d'une bombe artisanale dans un bâtiment fédéral de Oklahoma - qui comportait une crèche. Le poseur de bombe, américain de souche, élevé dans la religion catholique, Timothy James McVeigh (April 23, 1968 – June 11, 2001), se sentait en guerre contre l'Etat fédéral américain qui avait attaqué et démantelé dans le sang deux communautés antifédérales. Il a fait avancer son exécution en arrêtant des démarches d'avocat et en disant que s'il allait en enfer il se retrouverait en compagnie des pilotes de guerre américains qui lancent des bombes qui ont tué tant d'enfants et de femmes en Asie. Pour lui les enfants de la crèche du personnel étaient des dommages collatéraux.

PS : Comme toujours il est possible de se demander si ces crimes auraient pu être évités car Timothy MC Veigh était un ancien GI élevé dans la religion catholique qui avait quitté l'armée - où il s'était très honorablement comporté notamment envers un camarade blessé en Irak - après s'être vu refuser une promotion dans les forces spéciales de commando dont la sélection est très exigeante en termes de QI et de résistance physique. Il avait eu des difficultés à se réinsérer dans la vie civile, s'était vu réclamé des trop-perçus de solde militaire alors qu'il se trouvait dans la misère et en voulait au gouvernement fédéral américain.

Rahmouni Slimane

@Ivana

Bonjour Ivana,
J'ai quelques anecdotes à vous soumettre.
Durant mes années de détention à la Santé, j'ai vu passer nombre de cas appelés crûment "crimes ou délits de quéquette" entre locataires du lieu.
Quelques-uns m'ont particulièrement marqué par leur singularité.
Un homme de bonne situation, présentant plus que bien physiquement et qui s'est montré trop... tendre avec son garçon et sa fille. Il ne voyait qu'un écart passager que la morale condamnait sans essayer de comprendre...
Un second qui est tout aussi hallucinant :
un homme tombé pour braquages et qui s'était fait la terreur des pointeurs (violeurs) dans la cour de promenade.
Un après-midi, un surveillant me glissa discrètement à l'oreille que cet homme avait violé un codétenu et lui avait transmis le sida. Je suis allé voir son ami de long date et l'ai mis au courant de la confidence qui venait de m'être révélée.
Je lui demandai de se désolidariser de lui, faute de quoi nos relations allaient sûrement en pâtir.
J'ai attrapé ce violeur dans la douche et l'ai sommé de me parler de son crime en détail. Il croyait que partageant des origines ethniques avec moi, j'allais être conciliant à son égard. Il alla jusqu'à me demander de lui décrire le gardien qui m'a rapporté ces faits censés demeurer strictement confidentiels afin que son avocat porte plainte contre lui... Arriva ce qui arriva, il fut immédiatement mis en quarantaine de tous et comble de l'ironie, il est devenu un membre actif de cette même bande de pointeurs qu'il terrorisait il y avait peu encore !
Ou encore cet autre pédophile qui prétexta, dans un courrier à la direction et à ses conseils, que je l'avais traumatisé parce qu'il m'avait entendu dire qu'on devait couper la tête aux dictateurs où qu'ils se trouvent.
Ce même pédophile a abusé de ma crédulité, se faisant porter garant par une connaissance commune qu'il faisait l'objet d'un traquenard de sa femme et de l'amant de celle-ci.
Il a bénéficié de ma protection en quelque sorte jusqu'à ce que j’apprenne qu'il a été condamné à douze années de réclusion avec obligation de suivi après sa sortie. Sacré manipulateur qui a regretté ses accusations et mensonges après son transfert en centrale.
En enfin le fameux Mamadou Traoré, ce violeur qui abusait de vieilles dames et les tuait de façon particulièrement atroce dans les parkings.
Un jour, pour des raisons qui m'échappent totalement jusqu'à aujourd'hui, il a menacé de mort un gradé si celui-ci ne le transférait pas immédiatement dans une autre prison. Il a poussé le culot jusqu'à m'accuser personnellement de chercher à le percer et le laisser crever lentement pour lui faire payer les morts atroces de vieilles dames. Bien sûr, il ne fut pas cru, où ce malade est-il allé chercher des idées aussi bizarres ?
Cela pour vous parler du degré de manipulation de ces individus.
Fin de l'anecdote.
Cordialement.

Catherine JACOB

@ Achille | 03 avril 2012 à 20:10
« @ Catherine JACOB
Une intoxication au jambon lorrain ? Impossible ! Ça devait être un produit d’importation.
La charcuterie lorraine est une des meilleures de France… pour ne pas dire la meilleure !
»

Ça c'est bien vrai. Mais l'intoxication au jambon également. C'était un jambon de fabrication artisanale familiale, fumé dans une cheminée réservée au fumage des jambons depuis des générations. Alors, pourquoi ce jambon et pourquoi seulement mon père, alors qu'on avait un jambon tous les ans dans lequel on tranchait régulièrement de grandes tranches avec un grand couteau dont la lame fait (il existe toujours) une quarantaine de centimètre environ ? Dieu seul le sait, mais c'est un fait.

Il me semble qu'en ce qui le concerne ça devait être un deuxième jambon, mais j'étais trop jeune, je n'en m'en souviens plus très précisément. En tout cas, depuis ce jambon-là, plus de jambon artisanal chez nous.

Ceci étant, une autre partie de la famille de mon père a monté récemment une nouvelle cheminée de fumage, et je crois qu'on va pouvoir se fournir de nouveau en bon jambon lorrain sans risques vu qu'il vient d'être admis à l'Ordre du mérite.
http://www.gillespudlowski.com/32208/restaurants/montenach-le-bonheur-est-a-la-klauss
------------------

Ivana Fulli

Slimane,

Tous les pédophiles - comme tous les violeurs d'adultes et les consommateurs de services de prostitué(e)s d'ailleurs - ne partagent pas tous le même profil.

Parmi ces profils, il ne faut pas oublier les pervers qui recherchent la domination d'un être faible et savent très bien présenter au monde les mêmes que les autres, tels que "je n'ai jamais mis quelqu'un(e) sur le trottoir", "il (elle) m'aimait", "je les aimais ces enfants", "je leur ai payé des études en faisant la queue à la poste pour envoyer des mandats en Thaïlande" (Frédéric M. dixit).

Rappelons le titre du récit autobiographique d'un homme français victime de la pédophilie d'un ami de ses parents dans le milieu de la culture, et qui présentait son livre comme la seule rétribution possible en raison des délais de prescriptions, "Il m'aimait".

Ivana Fulli

///désacraliser un peu la fonction (de ministre).///

Rédigé par : scoubab00 à Ivana | 05 avril 2012 à 10:25

Pourquoi ne pas supprimer dans ces conditions le ministre de la culture ?

Savez-vous évaluer le coût en salaires "et frais de bouche" d'un ministère de la culture et estimer ce que coûtera aux contribuables français la retraite de ministre et de directeur de l'institut Médicis de Frédéric Mitterrand ?

Le déshonneur de la magistrature française dans son ensemble à mon avis - contrairement à la magistrature italienne - est de ne pas compter en ses rangs assez de juges luttant contre la délinquance en col blanc des fraudeurs fiscaux et des politiciens.

Un très grand juge italien, Piercamillo Davigo - un Lombard qui a combattu dans les années 1990 les délinquants industriels milanais "Mani Puliti" (Opération mains propres) comme les juges siciliens ont combattu la mafia sicilienne - et qui est conseiller à la Cour de cassation, trouve le temps de faire de la pédagogie sociale. Il écrit et répète qu'il est impossible à un voleur de sac à main de dérober toutes les économies d'une veuve en lui arrachant son sac et de voler le sac de 40 000 personnes alors que les parties civiles du scandale financier Parmalat sont 40 000.

PS : Piercamillo Davigo n'est pas devenu un politicien démagogue comme un de ses anciens collègues magistrats de l'équipe Mani Puliti. Il reste magistrat pour le plus grand honneur de la magistrature et il propose des réformes qui me semblent lumineuses telles que - pour donner un exemple choisi parmi d'autres propositions aussi intelligentes qu'intelligibles - la suppression de la loi italienne qui interdit aux magistrats d'alourdir les peines en appel afin de diminuer l'incitation irrésistible à interjeter appel .

Il répète que les politiciens qui ne financent pas de manière transparente leurs campagnes et les autres délinquants en col blanc sont cause de la ruine morale et économique d'un pays qui pourrait être riche et respecté ; que la honte des Italiens est qu'un des condamnés de la fraude Parmalat ait pu s'étonner publiquement de la sévérité de sa condamnation sans recevoir des insultes alors que depuis les années 1930 les juristes anglo-saxons ont démontré le coût social de la délinquance en col blanc !

Un Piercamillo Davigo - qui me semble réunir notamment les qualités de M. Bilger avec celles du juge Renaud Van Ruymbeke - manque cruellement aux Français.

scoubab00 à Ivana

Ivana
J'ai vu de mes yeux le ministre Frédéric Mitterrand se frotter des sex toys sur le visage en demandant aux vendeurs d'un salon spécialisé si cela s'utilisait comme cela...
C'est pourtant une façon amusante et ludique de désacraliser un peu la fonction (de ministre). J'approuve. Désacraliser... sacrum, hé hé tout se tient.

Ludovic Lefebvre

Frédéric Mitterrand est un mort-né.

Rahmouni Slimane

@Jean-Dominique Reffait

Bonjour Monsieur Reffait,
Je connais nombre de bedonnants ne trouvant pas leur bonheur chez eux, s'en allant en ces terres d'Extrême-Orient trouver ce qu'on leur refuse ici.
Même si la différence d'âge est parfois très marquée dans le couple, je ne vois rien de choquant à ce qu'un homme se sente aimé et contribue financièrement à améliorer les conditions de vie de la famille de sa jeune femme. C'est un équilibre bizarre que je peux comprendre. Il fait partie de l'évolution des choses.
Là où je suis en désaccord avec vous, c'est sur ce qui touche à la maturité sexuelle et j'ai oublié de le mentionner, la maturité affective.
Comment justifier ou même essayer de comprendre qu'une fille ou un garçon avec un DDA ou un DDS (degré développement affectif, degré développement sexuel) avoisinant celui d'un(e) enfant occidental(e) de huit ans maximum puisse soigner l'âme d'un étranger en manque d'amour ?
Quel reproche peut-on faire à un garçonnet ou une fillette qui vous dérobe deux euros en échange d'une scène de jalousie tellement bien jouée qu'elle semble sincère ?
Je vous assure que je porterais le même jugement s'il s'était agi de mon propre père ou frère.
C'est la limite qui sépare le monde des enfants du nôtre à nous adultes que je ne comprends pas qu'on puisse souiller.
Il suffit qu'elle l'ait été pour que même le plus émérite des hommes ne trouve jamais plus grâce à mes yeux. C'est cela en définitif avoir pitié des humains.
Cordialement.

Ivana Fulli

Je trouve facteur d'homophobie le politiquement correct qui impose de s'abstenir de critiquer un homosexuel notoire dans des domaines qui n'ont rien à voir avec sa sexualité.

Tous les communautarismes engendrent l'animosité de ceux qui en sont exclus et j'ai déjà entendu des propos peu avenants sur la "mafia homosexuelle".

Je répète donc que l'immense Pasolini était un des plus pertinents penseurs politologue du XX° siècle en plus d'être un grand poète, écrivain, homme de cinéma, peintre, etc. Qu'il n'avait rien d'un homosexuel flamboyant.

Cela ne m'empêche pas d'admirer un homosexuel flamboyant comme M. Karl Lagerfeld - sauf quand il pousse la provocation jusqu'à se vanter dans une revue d'architecture intérieure d'avoir fait laquer en noir des meubles de collection du XVIII° siècle.

J'aimerais que M. Bilger ne pense pas hors sujet la question suivante : est-il correct de se montrer "homosexuel flamboyant" quand on est ministre ou policier ? J'ai vu de mes yeux le ministre Frédéric Mitterrand se frotter des sex toys sur le visage en demandant aux vendeurs d'un salon spécialisé si cela s'utilisait comme cela, pour ajouter en désignant un homme élégant derrière lui que ce haut fonctionnaire allait avoir honte de son ministre si sa belle-mère regardait la télévision...

C'est du cabotinage acceptable pour un présentateur TV, pas pour un ministre.C'est du niveau des provocations hétérosexuelles de M Berlusconi. Pas de quoi être fier ni de l'un ni de l'autre de ces hommes politiques.

Et il n'y avait rien d'intrinsèquement homosexuel quand Frédéric Mitterrand mentait aux Français après la mort de son oncle en déclarant que le président Mitterrand venait de mourir d'un cancer foudroyant car il ne prenait pas soin de sa personne alors que le cancer de la prostate dont il souffrait avait été diagnostiqué plus de sept ans auparavant, au début du dernier septennat de son oncle.

Marie@oursivi

@oursivi


[email protected] | 03 avril 2012 à 20:15

Monsieur oursivi, on ne se dispute pas durant la semaine Sainte !

Bien, mais comme vient de le faire remarquer scoubab00 | 03 avril 2012 à 18:19 : "smack de la mort ou smack de Judas ?.. La poignée de main suffira ! :-)

Au royaume de Philippe Bilger l'ours y vit !
Relax ! Relax !
Le passage à l'heure d'été ne vous vaut rien !
Voilà ce que c'est que de vouloir rattraper son retard et lire tous les commentaires manqués !! Rassurez-vous, votre place n’a pas été prise !
Pour mon prochain commentaire, prévoyez du chewing-gum !


Transition comme dirait Aïssa !

Puisque l'inspiration générale ou presque nous transporte jusqu'en Thaïlande, j'ajouterai ceci : j'ai connu un sexagénaire qui a acheté sa femme thaïlandaise sur catalogue. Elle n'a pu quitter son pays qu'une fois mariée et à la condition que ce monsieur lui fasse un enfant. Une fois l’état assuré, ils sont rentrés en France. La dame ne parlait pas un mot de français, mais comme c'était une femme jeune, l'apprentissage de la langue n’a pas paru lui être trop contraignant !

Yves BRUNO

Frédéric Mitterrand aura eu la bonne idée de retirer Céline des célébrations nationales 2011.

Défendre Céline "Les beaux draps" à la main reste encore trés difficile même 50 ans plus tard.

Car ce n'est pas pour son antisémitisme que Céline a été condamné, ni pour avoir écrit "Bagatelles pour un massacre", ou "L'école des cadavres" écrits avant guerre, mais bien pour "Les beaux draps" édité en 1941, quelques semaines après l'armistice, et dans lequel Céline
exhorte les français à adopter les méthodes allemandes en ce qui concerne "la question juive".

Quant à Arno Klarsfeld, il faut quand même savoir que son action a toujours visé à défendre les intérêts des survivants ou familles de victimes, et non à défendre d'improbables lois mémorielles.

Franck Boizard

Dans tous les pays décadents (et Dieu sait si le nôtre l'est à plus d'un titre), accèdent au pouvoir des individus dépravés, louches et ambigus, à la moralité inexistante.

Frédéric Mitterrand confirme juste cette règle antique.

Jean-Dominique Reffait

Rahmouni Slimane, il ne vous aura pas échappé en Thaïlande que le "client" est persuadé d'une relation très équitable. Et même le vieux bedonnant, catégorie à laquelle j'appartiens désormais, se fait des films sur la relativité de la beauté et sur une irréductible séduction qui jouerait encore. Combien en voit-on en Asie ou en Afrique qui minaudent, qui draguent inutilement une fille dont le portefeuille a déjà fait la conquête, qui croient à merveille la fausse scène de jalousie qu'on leur joue ? Et Frédéric Mitterrand décrit cette illusion dans sa "Mauvaise vie", bouquin assez médiocre par ailleurs. Il semble être persuadé que la régularité d'une relation avec un prostitué démontre l'attachement de celui-ci, il se leurre évidemment, le laisse à peine transparaître à la fin du livre.

Il serait ainsi faux, du moins en partie, d'imaginer tous ces clients comme des prédateurs cyniques. Ce sont principalement de pauvres types qui se laissent abuser par un clignement d'oeil tant ils ont un absolu besoin d'y croire.

Frédéric Mitterrand n'est pas un mauvais gars, ce fut un animateur très appréciable. Il n'avait évidemment rien à faire au ministère de la Culture mais il a accepté ce poste, comme avant la Villa Medicis, sans doute pour se prouver à lui-même qu'il est plus honorable que le reflet de son propre miroir. C'est Sarkozy qui lui a permis cette rédemption factice, il lui en est reconnaissant. C'est ridicule mais qui peut lui en vouloir ?

oursivi@Marie

Personne n'est parfait, même pas oursivi !
Rédigé par : Marie | 03 avril 2012 à 19:48

Ça, cela m'étonnerait, il me l'aurait dit.

Smack ma belle, et puis si n'êtes pas belle, pas grave, je range ma bise, une bonne poignée de main suffira, elle est honnête et franche chez moi.

AO

Achille

@ Catherine JACOB

Une intoxication au jambon lorrain ? Impossible ! Ça devait être un produit d’importation.

La charcuterie lorraine est une des meilleures de France… pour ne pas dire la meilleure !

Marie

FM a réalisé de très belles émissions culturelles, ce qui était détestable, sa voix.
Personne n'est parfait, même pas oursivi !

stéphane

@catherine A OK Véronique

Je suis d'accord, Fredo est très cultivé, et il n'a pas vu le coup venir. Avec un autre "management" il eût été un bon ministre qui se serait distingué par de belles réalisations. Erreur de casting. Mais Sarkozy a osé, quelle que fût sa motivation. Un homme cultivé à la culture, c'était intéressant. Par contre il ne faudrait pas sombrer dans l'angélisme, et nous qui semblons critiquer le comportement privé de Frédéric Mitterrand ne faisons que nous appuyer sur ses récits, il n'y a aucune calomnie... hélas.
Le discours qui veut défendre Mitterrand sous prétexte que c'est un type bien rappelle certaines interventions de Caroline Fourest qui prône la tolérance avec une intolérance rarement rencontrée. Vous savez, Caroline Chérie.

oursivi@sbrig

(non oursivi, je n'écrirai pas "que le vit qu'erre se mouille")
Rédigé par : [email protected] et oursivi | 03 avril 2012 à 14:12

Comme le disait Léotard, "je le note".

A la culture comme ailleurs, mieux vaut Léotaud que Léotard*.

AO

* encore un François pas très François du collier ; ni hélas de l'écolier, dirait l'ami Fredo l'assis là sol.

Catherine JACOB@HT

@HT | 03 avril 2012 à 14:15
"ou du soudard qui a abattu Garcia Lorca d’une balle dans l’anus ? Tiens, au fait..."

Le soudard en question qui se voulait sans doute persifleur, était sans doute bel et bien homophobe, vous ne vous trompez pas. Quelque Triste Sire donc...

thésée

Si j'étais parent de l'un des enfants victimes de l'enseignant pédocriminel, je ne serais pas très rassuré d'avoir un gars comme Fredo au ministère de l'Education nationale !

catherine A  OK Véronique

Je n'ai jamais écrit que Frédéric Mitterrand avait été un remarquable ministre de la Culture et qu'il n'avait jamais fait de grossières erreurs dont les deux que vous mentionnez très justement. Cela dit, et cela n'excuse rien, j'aurais aimé par exemple à propos de Polanski la même sévérité de certains à l'égard tiens au hasard de Finkielkraut qui a osé dire (je l'ai entendu en direct) que la jeune fille n'était pas vierge donc en quelque sorte qu'il n'y avait pas mort d'homme à la violer ; cela vous rappelle sans doute quelqu'un.
Par contre je maintiens que Fredo est très cultivé, vraiment, très fin ; pas de cette culture qui s'étale d'autant plus facilement que l'on en a peu ; que l'art sous toutes les formes le passionne. Disons qu'il avait le "background" pour le job. Fallait-il pour autant qu'il l'accepte, je n'en suis pas convaincue. Je pense qu'il s'est un peu fourvoyé dans une fonction que je trouve peut-être finalement sans beaucoup d'intérêt. Je dirais sans provocation qu'il mérite sans doute mieux.
Je dirai aussi que je crois intimement que c'est un mec bien et les horreurs que je lis me révulsent.
Quand on parle homosexualité, juif... certains se lâchent ; sont-ils frustrés, mal à l'aise, etc. un psy répondrait sans doute ; quoiqu'il en soit franchement ça pue.

scoubab00

Dommage que Philippe ne nous parle pas avec précision de l'action de Frédéric Mitterrand en tant que ministre, cela aurait apporté du poids et de l'impact à sa démonstration.

Le baiser de la mort ou baiser de Judas... le neveu de Tonton ne manque pas de références littéraires. Ce contact buccal a bien profité à son oncle François, stratège florentin bien connu. Beaucoup moins à sa succession, les "baisés" ayant préféré par la suite le camp du Front national, ou tel autre du moment qu'il n'était pas de couleur rose.

C'est peut-être pour moi, un intermittent du spectacle politique, le principal intérêt de ce scrutin : Nicolas Sarkozy va-t-il le refaire et le réussir, ce baiser ? Ayant capté en 2007 avec doigté la source frontiste, peut-il récidiver ? S'il y parvenait, il en aurait même plus de mérite que François Mitterrand. Le Front est prévenu, vivifié par le changement à sa tête et un contexte économique et social fort propice; là où le PCF était alors en pleine déréliction. Marine ne va pas se laisser rouler une pelle sans rien faire... Décidément, Sarko est un sacré animal politique. Laquelle de ces deux dernières affirmations va prévaloir selon vous ?

Achille

@ sbriglia

Nicolas Sarkozy a nommé F. Mitterrand ministre de la Culture tout simplement parce que cela fait « classe » d’avoir un Mitterrand dans son équipe et en plus cela faisait tellement plaisir à Carlita, qu’il ne pouvait pas lui refuser ce petit caprice.

S’il avait pu se payer un de Gaulle il l’aurait fait sans hésiter. Malheureusement il n’y en avait pas de disponible en magasin.

Mais s’il est difficile de se faire un nom, il est encore plus dur de se faire un prénom, surtout en politique. Je suppose que sa propre descendance aura l’occasion de s’en rendre compte.

Des Sarkozy, en politique, il ne peut y en avoir qu’un et celui-ci c’est Nicolas.

oursivi

Bravo à JDR pour ce positionnement Sylvain-FM politiquement incorrect mais humoristiquement irrésistible.

Je ne suis pas bien sûr qu'il faille considérer aussi béatement l'importance de l'action de Mitterrand quant à résorber le communisme...

Qu'il ait été un homme politique séduisant et plutôt sagace, j'en conviens, mais de là à lui donner le bénéfice de la résorption de l'électorat stalinien est juste oublier que l'Histoire entière et pas seulement française tirait vigoureusement en ce sens en ses années d'exercice du pouvoir.

JeanPaul (pas led un, notre rouge lumière) Deux et surtout un certain Mikhael G. ont oeuvré de manière autrement conséquente à discréditer ce qui méritait de l'être depuis fort longtemps...

Les électeurs d'ici étant aussi les lecteurs et téléspectateurs de ce pays libre qu'est le nôtre ont très probablement été plus sensibles à cela qu'aux tourneries de Tonton certainement réjoui de quelques vengeances quant aux concessions qu'il avait dû faire à ceux dont les réserves de voix était initialement supérieures aux siennes et auxquels, cependant, il devait se juger outrageusement supérieur...

Solidarisé à des pays de l'Est sous la botte stalinienne allant de plus en plus vacillante et représenté ici par une espèce de matamore semi illettré dont les sorties médiatiques fracassantes faisaient rire jaune même les plus optimistes et convaincus de ses troupes, le PCF n'avait pas besoin d'ennemi socialiste pour se "trou-noiriser" comme il le fit de la fin des années soixante-dix à celle des années quatre-vingt-dix.

Mitterrand accompagna juste le mouvement, parfois fort maladroitement, comme il le fit lors du putsch de l'été 91, probablement curieux voire friand de ce relancement possible de l'Histoire, là où l'inéluctable déchéance accélérée de ce qui avait donné au monde cette si belle tension historique - qui eut en plus l'originalité de se défaire sans guerre - marquait à l'évidence la fin de sa génération politique.

Fredo est Fredo, lisez ses souvenirs de Cannes, pas certain qu'il n'y ait là moins d'esprit que dans les tortueuses roublardises de son oncle.

AO

Ivana Fulli

Xavier NEBOUT | 03 avril 2012 à 10:40

Il est certes difficile en effet de trouver plus méprisable qu'un mari de milliardaire visant la présidence de la République française qui a eu une relation sexuelle express sans utiliser de préservatif avec une jeune femme africaine, femme de chambre dans un palace de New York.
Se mettre en situation de transmettre des maladies sexuellement transmissibles et d’être accusé de viol par une femme de chambre inconnue disposant de traces de votre sperme est une faute contre la santé publique et la morale. Cela témoigne d’un mépris de la santé publique et d’un hubris effrayant - et ce Monsieur aurait pu disposer du bouton atomique !


Si vous pensez sincèrement que M Sarkozy ait pu ignorer le Mr Hyde du Dr Jekyll Kahn -au moins en sa qualité d’obsédé sexuel sévèrement atteint - quand il l’a soutenu dans sa candidature à la présidence du FMI , il ne me reste plus qu’à espérer en votre candeur pour ne pas devoir conclure à la mauvaise foi.

PS : Nicolas Sarkozy s'était vanté devant les journalistes peu avant le 13 05 11 d'avoir dit à DSK avoir beaucoup de points communs avec lui car tous deux ont une riche, belle et intelligente épouse…

Libérus

Par mesure d'économie, le Portugal vient de supprimer son Ministère de la Culture.

L'Allemagne n'est pas le seul pays d'Europe que nous pourrions imiter.

HT

Fred Mitterrand est un ministre bien médiocre, mais il est roué. Dans un siècle ou deux, quand Céline sera au programme des écoles, on trouvera, se dit-il, son nom accolé à celui de l’écrivain en raison de la pantalonnade lamentable de son éviction des commémorations 2011. Mais ce n’est pas gagné : qui se souvient du nom des juges qui ont condamné Flaubert ou Baudelaire ? ou du soudard qui a abattu Garcia Lorca d’une balle dans l’anus ? Tiens, au fait...

sbriglia@monik et oursivi

"Le maître de ces lieux me demande, les deux fois où j'ai déposé un commentaire, d'argumenter"

Ah, chère monik, quand allez-vous comprendre que vous êtes sur le blog d'un juriste aux raisonnements logiques imparables, à l'argumentation au scalpel : on n'écrit pas, âme simple que vous êtes, "je crois qu'il a été un mauvais ministre..." sans donner des faits précis (merci Alex paulista), on s'abstient de dire "quelqu'un de pas net", on relègue aux poubelles les allusions au tourisme sexuel si cela n'apporte rien à la démonstration...

Sinon, monik, en vérité je vous le dis (influence bayrouiste...) nous allons dériver vers du café du commerce à usage de mélenchoniens jappeurs...

C'est tout un art, monik, de commenter ici : prenez exemple sur notre chère Véronique, qui se désespère des "justes tics au pluriel" où se dévoie désormais "Justice au singulier" et dont on mesure la déception au fil des post (une bonne "purge", Véro...).

Mais c'est qu'il nous aurait bien rappelé les vols de statuettes au Cambodge et les dérives opiacées d'André il y a quelques lustres, notre Philippe !

Quel inconscient, ce Frédéric, de ne pas cracher dans la soupe et de faire partie du dernier carré des fidèles, quel manque de goût d'avoir accepté les prébendes du Prince inculte !

Il est vrai que selon le dicton "quand il pleut sur le curé, le vicaire se mouille".
Compte tenu des pluies incessantes sur NS, et du grésil permanent que notre hôte déverse sur lui à longueur de sujets, il n'est donc pas étonnant que... (non oursivi, je n'écrirai pas "que le vit qu'erre se mouille")

Catherine JACOB@Achille

@Achille | 03 avril 2012 à 10:18
« Alors Philippe Bilger vous n’avez pas gagné le jambon de Bayonne hier dans l'émission On refait le monde ?
Il est vrai que face à Ivan Rioufol vous n’aviez guère de chance…
 »

Attendez donc le mardi 10 et d'ici là dites-nous voir un peu pour qui vous avez voté, hum ?!


« ORLM avec Christophe Hondelatte qui présente RTL Soir dès 18h00... Pour refaire le monde, rendez-vous à partir de 19h15 avec nos polémistes:
Philippe Bilger, magistrat honoraire
Alain Duhamel, de RTL
Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro
Joseph Macé-Scaron, de Marianne

Le programme de l'émission:

> Le JDD annonce une abstention record, un électeur sur 3: est-ce que ça colle à ce que vous ressentez?
> Dans Le Parisien, Frédéric Mitterrand déclare: l'arrivée de la gauche au pouvoir serait une catastrophe. C'est raisonnable comme propos?
> Mélenchon est le nouveau 3ème homme: qu'avez-vous à dire sur lui? 

Vers 19h50, chaque polémiste aura le droit de "s'épancher", et pousser un coup de gueule ou décerner un coup de cœur sur un sujet libre...

A quelques jours de Pâques, c'est le grand retour des jambons de Bayonne (Miam...)
Le polémiste que vous distinguerez ce soir par vos votes se verra offrir un jambon, en plus de sa tribune libre demain soir...

Désignez donc votre favori au 3210 par téléphone, ou à l'adresse [email protected] par e-mail.  Bonne soirée (et bon appétit) William TORZEC»

Récupéré de http://www.rtl.fr/emission/on-refait-le-monde/billet/on-refait-le-monde-lundi-2-avril-7746184992

Ceci dit, notre magistrat honoraire n'a peut-être rien perdu en ne gagnant pas le jambon de Bayonne. Invitée au Salon des vins et de la Gastronomie qui s'est tenu ce W.E. j'ai eu l'occasion de goûter le jambon catalan, une pure merveille; je ne vous parle pas du saucisson aux myrtilles ou encore de celui aux figues, ce même si la date limite en était, hum, plutôt limite...!

Ceci étant, il faut toujours faire attention avec la charcuterie. Étant plus jeune, j'ai vu mon père peler pendant trois mois suite à une intoxication avec un jambon lorrain qui a failli lui coûter la vie.

Savonarole

La France est un des derniers pays d'Europe à pouvoir encore se payer un Ministère de la Culture.
Ailleurs ce sont souvent des sous secrétaires d'Etat qui sont chargés d'entretenir le patrimoine architectural : la plomberie, les tuiles et le Mansart.
FM n'aura été ni bon, ni mauvais, mais inutile.
Il n'épingle que des décorations.
J'ai remisé à la cave les Légion d'honneur de mes grand-pères (Ypres, Charleroi, Arras, Château-Thierry), sans compter quelques coups de sabre dans le Riff, ou dans la Mitidja, pour pacifier les indigènes... Enfin...
Toutefois, ce qui me choque ici ce sont les commentaires, ces réactions d'automobilistes avinés : "Pédé !"...
C'est tout ce que vous avez à lui reprocher ?

stéphane

@Alex paulista,

Merci pour votre commentaire. Si Frédéric Mitterrand a assumé ses actes, il s'en est servi pour la promo de son livre.
Faute avouée (si c'est une faute), totalement pardonnée alors ?
L'autorepentance est à la mode sur le style "J'ai changé", "J'ai compris", "Après 5 ans d'exercice, je sais (enfin) ce qu'il faut faire et ne faut pas faire". Frédéric a innové, mais comme il a été relevé, que faisait la justice ? Il n'y a pas le même système pénal en Extrême-Orient, c'est probablement cela. Beaucoup de semblables à Frédéric ont condamné le fait que Marine Le Pen ressorte cette histoire, se montrant par là-même complice ; la suite explique mieux cette omerta.
Frédéric est un homme de talent, et n'a pas été un si mauvais ministre, il n'a pas redressé le service public là où il avait déposé son 7 d'or ; c'est même France 2 qui achète des images sur Merah ; qu'ils privatisent tout et suppriment la redevance, voilà comment donner du pouvoir d'achat.
Concernant les visages de la Nouvelle Gauche, il y a beaucoup de travail, et je vous rejoins. Ces visages sont en embuscade pour 2017, mais il y a encore à nettoyer dans les "héritiers" de F. Mitterrand. François Hollande ne fera pas l'erreur politique du droit d'inventaire qu'avait faite Jospin, ce en quoi il a tort. Il a peur de ses amis du PS ; à mon avis il devrait affirmer un peu plus ses convictions, s'il en a et ses premiers supporters commencent à douter. Manuel Valls, franc-maçon comme X. Bertrand et JL Mélenchon, a bien assumé lors des primaires qu'il était finalement plus à droite que Sarkozy au niveau de la gestion économique. François Hollande, on va finir par regretter Martine Aubry. Seulement là Martine est à la plage.

Rahmouni Slimane

Bonjour à toutes et à tous, bonjour Monsieur Bilger.

Notre ouverture d'esprit de la culbute à la française a permis à ce ministre pédophile de faire l'apologie de ses ébats en Thaïlande, pays que je connais assez pour dire que les garçonnets de Patpong sont pour la plupart des mineurs ou alors de tout jeunes majeurs. Ces garçonnets appelés "lady boy" ou "catoy" sont de jeunes adolescents que l'on part chercher dans des provinces pauvres thaïlandaises, birmanes, vietnamiennes ou laotiennes et que l'on fait travailler de 15 h à 7 heures du matin pour aguicher les touristes farangs (étrangers) bedonnants et libidineux dont personne ne veut ailleurs.
Je comprends que ce sinistre se soit cru aimé et désiré, flatté et caressé pour 300 bats (6 euros) s'il est bon payeur, mais ce qui l'a amené là-bas est de la pédophilie et donc passible de poursuites pénales.
Le puissant patron de Patpong, un thaïlandais qui loue son terrain à un excellent prix, paie les policiers corrompus pour qu'ils laissent se développer ces activités criminelles.
Les étrangers vont faire chez les autres ce que jamais ils ne feront chez eux, sous peine de très lourdes sanctions.
Je me demande ce que les gens ressentent en prenant du plaisir avec des jeunes filles ou garçons qui présentent une immaturité sexuelle indiscutable.
Quand il m'arrivait de sermonner une voisine surprise dans l'obscurité à rassurer un "farang" sur ses prouesses minables, elle me répond qu'elle n'a pas d'autre moyen de gagner sa vie. Elles commencent à se prostituer pour changer leur karma dès 12 ou 13 ans jusqu'à ce que leur corps trop usé les lâche avant la trentaine en général. Ces filles croyant ainsi échapper à une réincarnation qui leur soit défavorable et visant celle absolue en homme, se donnent sans broncher afin d'accomplir ce rituel que je qualifierais d'"étrange" par respect pour cette culture.
Il m'est arrivé de voir de jeunes touristes accompagnés de 5 à 10 filles, mineures pour la plupart et se prendre pour des "Scarface" en puissance.
Si les murs des bordels de Patpong pouvaient parler, il y aurait beaucoup de gens très respectables de chez nous qui craindraient pour leur liberté... Mais qu'importe, tant qu'on nous offre un peu d'exotisme littéraire.
Bonne journée à tous.


Véronique Raffeneau

@ Catherine A

"...cela dit j'aimerais une véritable argumentation plutôt que ces jugements péremptoires..."

Quand un ministre de la Culture cède d'un coup d'un seul à l'injonction d'un groupe de pressions, en l'occurrence le CRIF, et censure le texte d'un des plus éminents spécialistes d'un écrivain français majeur dans l'histoire littéraire universelle, sans même se donner la peine de s'adresser au professeur Godard lors de la conférence de presse annonçant le retrait de Céline des Célébrations nationales, voilà ce qui de mon point de vue en fait même pas un mauvais ministre, mais un ministre de la Culture inexistant.

Quand un ministre de la Culture parle comme d'une chose épouvantable et totalement injuste la mise en oeuvre d'une décision de la justice américaine – affaire Polanski - si, bien entendu, à titre privé il a parfaitement le droit d'exprimer sa désapprobation, comme ministre de la République il prend le parti de défendre le particulier contre la fonction qu'il représente, et donne à voir de cette façon sa conception indigente d'une justice qui n'est pensée et évaluée qu'en fonction de sa dépendance par rapport à l'exécutif.

Boris

@ Catherine A Ni cet excès de gloire ni.
"cela dit j'aimerais une véritable argumentation".

Le Ministère des affaires culturelles a été créé 1. pour caser Malraux (hors sujet). 2. pour faire valoir la culture française aux yeux du monde - si c'est pour gérer les affaires courantes, un sous-secrétariat aux Beaux-Arts suffit.
Dans ce domaine, on ne demande pas à un ministre de réussir mais d'essayer, contrairement à ce qui se passe à l'Education nationale.
Pour Malraux, Lang, et même Albanel, qui a joué un rôle dans la survie du poste en 2007, je donne acte. Ils se sont souvent plantés, mais il y a un bilan. Pour Frédéric Mitterrand, je ne vois pas. Mais je ne demande qu'à être éclairé.
Maintenant, en ce qui concerne NS, il n'en va pas tout à fait de même : parvenir à coaliser contre soi les chartistes et la CGT (à propos de la Maison de l'Histoire de France), c'est un exploit digne de l'Union sacrée... Chapeau bas, Monsieur le Président !

hameau dans les nuages

Monsieur Frédéric Mitterrand me fait penser à un mélange de Tartuffe et de Ridicule précieux.


http://www.atlantico.fr/decryptage/censure-salle-ventes-histoire-prise-en-otage-stephane-courtois-323503.html

Va-t-il, ce grand fou, déverser des toupies de béton dans les catacombes ou raser la Conciergerie de sinistre mémoire ?

Il devrait bien exister un agriculteur pas Thaï mais Landais pour le prendre en pension un mois, juste un mois, pour lui apprendre les joies de la ferme aux célébrités.

Je n'ai pas le sens du sacrifice assez fort pour me dévouer à l'accueillir quoique cela me serait bien utile en ce moment pour rentrer le bois de l'hiver prochain.

catherine A  Ni cet excès de gloire ni...

Tant pis pour l'agaçante impression de me répéter mais ces tombereaux d'horreurs déversés sur F.M. me donnent envie une fois encore de voler à son secours ; bien qu'il n'en ait pas vraiment besoin. J'ai connu Fredo saltimbanque, j'ai travaillé dans le même média que lui. C'était un copain brillant, très cultivé, extrêmement sympathique, avec parfois des coups de blues (du pain bénit pour les psys), très drôle et d'une franchise déconcertante. Avec ça rien du fayot prêt en prime à tuer ses petits camarades ; ce qui dans ce milieu-là est notable. Certes cela ne suffit pas à faire un bon ministre (cela dit j'aimerais une véritable argumentation plutôt que ces jugements péremptoires ou pour certains ce honteux délit de sale gueule ; à croire qu'on n'a affaire ici qu'à des Richard Gere ou des Monica Belluci)...

Xavier NEBOUT

Et encore une couche d’antisarkozysme de dessous les fagots. A vous lire, on pourrait même se demander si le pédophile n’eusse pas été un bon ministre s’il avait viré vers Hollande.
Quant au FN, vous conviendrez que les Le Pen sont plus honorables que DSK et tous ceux qui le suivaient tout en connaissant le personnage - c'est-à-dire toute la Nomenklatura socialiste.
Sur les communistes, le naturel revenant moins vite au galop que le marxisme dans le socialisme, nous pourrions être le dernier pays au monde à avoir des ministres communistes - peut-être même pas après la Chine et Cuba où son abandon est annoncé sinon de fait.
Par ailleurs, avec Mélenchon, nous avons un pur professionnel de la politique ; c'est-à-dire un politicard qui ne peut croire un mot aux absurdités qu’il fait avaler aux gogos qui l’écoutent. Par contre, au train où il va, il nous ramènerait bien une bande à Bader dans son sillage idéologique. On dira pour rire que ça contrerait les islamistes si ça ne devait promettre quelques morts.
C’est beau la gauche !
Il est vrai que comme Bayrou ne pourra plus faire autrement que revenir vers Sarkozy au deuxième tour, vous ferez de même. Mais quel gâchis ! Je pense que vous auriez mieux fait de vous casser une jambe le jour où vous avez choisi les baskets roses pour le deuxième tour *.
* Enfin, vous pourrez peut être les refiler à Frédo.

Achille

Alors Philippe Bilger vous n’avez pas gagné le jambon de Bayonne hier dans l'émission On refait le monde ?

Il est vrai que face à Ivan Rioufol vous n’aviez guère de chance…

Alex paulista

@ stéphane

"Ils étaient consentants disait-il puisqu'il payait. Il doit bien y avoir des extraits à l'INA. On comprend que par la suite il n'assume pas ses actes, après les avoir portés comme un trophée..."

Au moins il les a assumés à un certain moment.
Ce n'est pas le cas de toutes les personnalités politiques, de droite ou de gauche, et dont certains étaient promis à des charges autrement importantes que ministre de la Culture. C'est pourquoi je suis toujours un peu gêné par ces attaques sur la vie personnelle.

Frédéric Mitterrand est une sorte d'émulsion bobo qui ne colle pas si mal avec ce que l'on attend d'un ministre de la Culture. Mais au fait, qu'attend-on d'un ministre de la Culture ?

Ce qui à mon sens est plus révélateur est de voir comment la droite s'accommode de vieux clichés rétrogrades. Il y a une libellule au gouvernement, un repenti du tourisme sexuel, mais tout va bien, il est à la culture, chaque chose est à sa place comme dans toute organisation de droite qui se respecte.

Il me semble que la gauche ait un peu dépassé cette époque, d'ailleurs on voit bien que Jack Lang n'est plus dans l'air du temps. Il peut essayer de finir sa carrière à l'UMP lui aussi, un peu comme les vieux joueurs de foot vont finir la leur dans les Emirats...

D'ailleurs, en parenthèses, je crois que la gauche ne met pas assez en exergue la qualité de ceux qui constitueraient le gouvernement. Des acteurs comme Bertrand Delanoë, Manuel Valls, Hamon et d'autres devraient plus être mis en avant. Ils rassureraient, montreraient une équipe solide devant laquelle les Copé (récemment atomisé façon puzzle chez Bourdin http://www.lexpress.fr/actualite/politique/bourdin-se-paye-cope-en-direct_1096907.html ) et compagnie feraient pâle figure. Même NKM et Wauquiez se sont déconsidérés, la première a avalé des boas, puis a été éloignée et le second a montré un paternalisme ridicule malgré son jeune âge dans l'épisode Lejaby.

Ivana Fulli

stéphane | 02 avril 2012 à 21:20

///Je maintiens, pour avoir été choqué à l'époque, qu'il a dit qu'il payait pour avoir des actes sexuels avec des enfants de 11 ans, en Extrême Orient, et qu'il allait là-bas (à ses frais j'espère) pour cela.///

Que faisait la justice française en attendant que le procureur de New York soit saisi d'une plainte?

calamity jane

Annonce : achète parapluie même usagé.

Catherine JACOB

"Frédéric Mitterrand se mouille"

Puis-je m'auto-citer (http://www.philippebilger.com/blog/2010/04/alain-finkielkraut-peut-%C3%AAtre-aga%C3%A7ant.html?cid=6a00d8341c86dd53ef0133ed2be66a970b#comment-6a00d8341c86dd53ef0133ed2be66a970b )avec 'les beaux oiseaux ne mouillent pas', et dire que si les beaux oiseaux ne mouillent pas, il est sans doute très très laid le vieux gracula, le beau parleur qui se mouille un puffin fouquet...?

Lucterius

Vous observez: "...le Parti communiste demeurerait exsangue si Jean-Luc Mélenchon avec le Front de gauche ne lui avait pas fait du bouche à bouche, en lui insufflant des forces qui venaient d'ailleurs".
Autant Hollande que Sarkozy devraient se pencher sur les raisons de la spectaculaire ascension de Mélenchon. Elle vient de ce qu'il parle en regardant les gens auxquels il s'adresse au lieu de lire ses discours comme le font les deux challengers. Sa force de conviction en est décuplée. Et quelles que soient nos opinions, on se souvient avec émotion des conférences de presse de de Gaulle, sans aucune note. Quel panache !

Jean Marc

@petit saltimbanque

L'IFRAP a fait le décompte des 500 milliards :
300 milliards dus aux diverses lois sociales votées préalablement par les socialistes.
200 milliards dus au ralentissement économique (TVA impôts sociétés csg...)
Ce n'est pas dû à des excès de dépenses comme le font croire les manipulateurs, à des sots il est vrai.
Hollande qui se dit sans bilan ment, comme leurs électeurs quand ils refusent de constater leur règle du non à l'austérité. Tout se paye un jour et le minimum c'est de n'être ni lâche ni irresponsable ni menteur.

Véronique Raffeneau

C'est entendu, Frédéric Mitterrand est le prototype du ministre gadget, l'illustration du vain en politique.

Maintenant, pardonnez-moi, mais pourquoi lui reprochez-vous une posture que je résumerais sans originalité et à gros traits, c'est vrai, de bourgeois bohême +++++++++++++ laquelle posture, dans mon esprit, se rapproche parfois de la vôtre aujourd'hui ?

Quand, par exemple, vous déclarez sur RTL votre passion pour le "phénomène" (en réalité la bulle médiatique) Mélenchon, ou quand vous écrivez ici :

"François Mitterrand avait réussi peu ou prou, par une stratégie d'une intelligence diabolique parfois mal comprise, à "liquider" le Parti communiste."

Sans mentionner une seule minute que la disparition du Parti communiste, dans sa part authentique et respectable, est en tout premier lieu une des conséquences de la LIQUIDATION des industries françaises de main d'oeuvre, et ce depuis le début des années 80 jusqu'à aujourd'hui. Qu'en fait d'intelligence stratégique pour le pays, celle-ci s'est brillamment soldée en 1994 par plus de 3 millions de chômeurs.

Sans mentionner un seul instant que "la stratégie d'une intelligence diabolique" de F. Mitterrand a été de sortir des placards et de redonner du lustre, abondamment, au FN pour l'installer durablement dans la vie politique française, avec le seul objectif si médiocrement et si banalement politicien, en affaiblissant les partis traditionnels de droite, d'assouvir son obsession unique de conquête et de reconquête du pouvoir. Faut dire que les plus de trois millions de chômeurs de 1994 ont beaucoup aidé F. Mitterrand dans son entreprise de renouveau et de lustrage du FN !

Pour finir, j'ai pensé que votre déni exprimé sur RTL à l'égard des 32% d'abstention exprimés dans un sondage au prétexte d'un intérêt et d'une passion pour cette élection qu'au contraire, avez-vous dit, vous constatiez "chez les gens" (comprendre Duhamel, Rioufol, Macé-Scaron, etc.), traduisait fort bien la pente de la mondanité politico-médiatique que je perçois chez vous depuis votre départ de la magistrature, inclinaison que j'interprète parfois, souvent, somme toute assez proche de l'évanescence d'un Frédéric Mitterrand.

Jean-Dominique Reffait

Bon, Philippe, admettons que vos efforts pour admirer Frédéric Mitterrand n'ont pas été à la hauteur de l'enjeu et que vous n'y avez pas consacré une énergie démesurée ! Si vous vous êtes pâmé sur le nouveau ministre, ce fut discrètement, la nuit, histoire de ne pas vous ennuyer en chapardant un morceau de camembert dans le frigo, après vous être assuré qu'il n'y avait aucun témoin.

J'avoue que je suis bien aise de ce soutien pertinent de F. Mitterrand à N. Sarkozy : cela devrait dégager les bronches à bien des sarkozystes. J'attends avec gourmandise les plaidoyers en défense des thuriféraires du président-sortant, ne nous laissez pas languir, Sylvain derrière F. Mitterrand ! position physiquement prudente mais politiquement courageuse.

Que dire ? Une certaine pitié m'envahit. Il se voit déjà tondu le malheureux, contraint de demander l'asile politique à la Thaïlande, c'est pas drôle et, à son âge, ça coûte beaucoup plus cher.

Moi aussi, je fais des efforts mais le personnage ne m'inspire que des grivoiseries. Ce n'est pas tant son statut d'homosexuel amateur d'adultes pré-pubères que le fait qu'il ne représente plus que cela.

Pour l'heure, la bêtise le dispute à l'inutilité : lorsque Tonton a siphonné les communistes, cela fut fait une fois pour toutes et il ne fut plus gêné par eux. Le PCF était historiquement devant le PS, le PS est passé largement devant et plus de trente ans après, c'est toujours vrai. Il n'aura pas fallu cinq ans pour que le FN reconstitue ses forces sur les manquements et le cynisme de N. Sarkozy.

Quant à la catastrophe prédite, elle est déjà là, pas besoin de Hollande, c'est fait. Ils sont tout de même curieux ces gens de l'UMP en annonçant pour demain des calamités qu'ils ont eux-mêmes installées. Hollande peut éventuellement faire aussi mal, admettons, mais pire, je ne vois pas comment. Il y a même un petit espoir qu'il fasse un peu mieux. Il est vrai qu'on part de si bas que le défi paraît modeste.

Jean-Paul Ledun

Regardez-moi ces frileux (Philippe et sa ribambelle de brosseurs de veste).

Faut qu'ils s'attaquent aux ministres et á l'entourage (femme, enfant, bientôt la bonne ?), déçus qu’ils sont de voir que la stratégie de l'anti-sarkozysme seule, finalement ne paye pas si bien que cela.

Fouquet’s, Bolloré, Disneyland, pas de culture, pas de taille, pas rien en fait
= 29,5% au dernier sondage.

C’est énervant j’en conviens mais détendez-vous. M. Hollande va gagner les doigts dans le nez.
Inutile d'aller nous chercher la femme qui chante faux, le ministre "ami des jeunes" et le gamin qui mitraille de billes une fonctionnaire. Sans oublier l’autre idiot et son scooter (mon dieu… j’ai failli l’oublier).

Gardez votre calme, Petit bonhomme n'est qu'á 29,5 dans les sondages.

Qu'on ne vienne pas me dire que cette campagne est nulle. A qui la faute ?

En fait elle est nulle.

Philippe, ce n'est pas en vous vengeant que vous retrouverez la paix en vous.

Amen.

Boris

Tout à fait d'accord, Monsieur Bilger. Entre autres filons de génie qui se sont définitivement perdus dans les strates du début de mandat, NS a dit que la culture était une réponse à la crise : alors qu'il est effectivement de plus en plus indispensable de faire bonne chère avec peu d'argent, la nomination d'un pseudo-intellectuel du calibre de Frédéric Mitterrand ne s'imposait pas, d'autant que son seuil de compétence est nettement inférieur à celui des Habsourg et des Romanov, qu'il aime tant. A part la Philharmonie de Paris, la cour Visconti du Louvre, et la sonnette au pied qu'il a fait installer dans son bureau de la rue de Valois, son bilan est quasi nul.
On peut aussi se poser des questions sur la nomination de Catherine Pégard, dont l'expertise en matière de patrimoine est inférieure au rayon du fameux petit pois. Enfin, Versailles survivra à la fondation Carla Bruni : il a bien échappé aux piques qui effarouchent encore, deux siècles après, l'improbable Parisot. Je ne me fais pas trop de souci non plus pour l'art contemporain, qui sait veiller sur lui-même.
Mais il y a d'autres problèmes ; je vois bien que la culture n'est pas la priorité actuelle ; et que même dans la culture, certains secteurs sont plus égaux que d'autres. Dont acte. Il est quand même difficile de ne pas relever, en 2009, la suppression presque simultanée des deux organes qui s'occupaient jusque-là du livre et de la lecture, et qui dans leur principe constituaient un des legs de 1945. L'année dernière, le limogeage d'Isabelle Neuschwander, la directrice des Archives nationales, à qui on ne reprochait qu'un peu d'esprit critique, a accompagné la création de la Maison de l'Histoire de France, qui est au patrimoine ce que l'éléphant de la Bastille était à l'architecture.
Mais ça pourrait être pire, et je vois bien le fulgurant BHL occuper le bureau d'André Malraux. Cette abomination ne s'étant pas encore produite, je peux terminer par un Censeo ceterum tortam in capitem Bernardi jaciendam esse (pour le reste, je suis d'avis que Bernard doit être entarté). Sinon, je pourrai toujours demander l'asile politique à la Vaticane.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS