« Pour la Justice ou contre Mediapart ? | Accueil | Le pouvoir de la normalité »

13 janvier 2013

Commentaires

RF

Décidément, la gauche et le pouvoir font fort, dans le domaine du cynisme. Non seulement ils balaient d'un revers de la main la manifestation de grande ampleur de dimanche dernier mais aussi ils emploient tous les moyens pour faire interdire les futures manifestations.

Dernière trouvaille de Delanoë : demander réparation à la préfecture de police parce qu'elle a autorisé cette manifestation. Ainsi, la PP réfléchira à deux fois avant de donner son feu vert pour une prochaine manifestation.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/bertrand-delanoe-reclame-100-000-euros-pour-des-degats-lors-de-la-manif-pour-tous_1210132.html

Mon témoignage : parti de Denfert vers 13h, le cortège avançait lentement et nous avons marché plusieurs heures, dans une ambiance très joyeuse et festive, mais aussi très déterminée. Quelques habitants à leur fenêtre nous saluaient et nous encourageaient. Un monde fou, nous avons été plusieurs fois immobilisés. Nous étions mêlés à un important groupe de chrétiens d'Orient qui venaient de Sarcelles et qui brandissaient leur beau drapeau.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:FlagofAssyria.svg
Heureusement qu'ils étaient là, car eux au moins ils sont intouchables en France (la bien-pensance gauchiste s'autorise à caricaturer et à torpiller les catholiques mais s'interdit de toucher aux orientaux, qu'ils soient ou non de confession chrétienne).

Nous sommes passés devant le comptage de l'avenue de Suffren vers les 16h30-17h. Arrivé au bas de la rue Pasteur, je me suis retourné et j'ai pu constater que toute la rue Pasteur était couverte de monde.

Il est impossible d'affirmer et de nous faire croire que nous n'étions que 340 000 manifestants. Nous étions bien plus nombreux. Des photos satellites de la capitale ont probablement été prises dimanche dernier mais si c'est le cas on peut être certain que le gouvernement les gardera pour lui car il a tout intérêt à minorer les chiffres.

Face à l'autisme du gouvernement et au cynisme de Bruno Le Roux, nous devrons très certainement nous remobiliser. Qu'à cela ne tienne, nous le ferons, et cette fois il faudra prévoir plusieurs départs et plusieurs points de rassemblement. Le Champ-de-Mars n'est pas assez grand pour accueillir toute cette foule dont la colère monte au fur et à mesure qu'on la méprise et qu'on la prive de parole.

Savonarole

"Quel début de semaine pour François Hollande !"

- Susan Rice ambassadrice US à l'ONU : "le plan français au Mali est foireux ("crap")"
- Renault annonce 5700 suppressions de postes pour 2016
- Même les journaux économiques n'ont rien compris à "l'accord historique social" du Medef avec cette brave CFDT et la CFTC...
- 180.000 chômeurs de plus prévus en 2013
- 800.000 personnes dans la rue

Hollande doit envahir la Transylvanie de toute urgence s'il veut remonter dans les sondages. L'apnée peut s'avérer mortelle.

oursivi@Mary

Sbriglia,
"A l’évidence, vous prêchez le faux pour savoir le vrai."
Mary

Non !

Nous savions déjà tout ce qu'avez rappelé à l'instant, simplement parce que... nous vous lisons. Étonnant, non ?
Tout ce que rappelez ici vous l'avez déjà écrit par bribes, témoignage personnel et donc intéressant de ceux qui éclairent beaucoup, tout à la fois celui qui l'écrit et, s'il a du talent - en avez même si ne comprenez pas les écrits des autres qui comprennent parfaitement les vôtres - la situation que le témoin de sa propre vie entend rendre ainsi davantage sensible.

Nulle raillerie, nulle médisance ou malveillance de notre part, vous êtes paranoïaque parfois, comme tant... hélas.

Je savais tout cela, d'où mon "à vouloir défendre ceux dont la vie vous a fait proche", d'une précision toute choisie, tout ce que redites le confirme.

Allez, Mary, rangez ce rouleau à pâtisserie et essuyez cette mauvaise humeur sans objet*, au Mali, on n'est jamais privé de désert.

AO

* sublime tirade que Billy Wilder avait mise en bouche de Sherlock Holmes, dans son chef-d'oeuvre de 1970.

oursivi@sbriglia-Mary-Jabiru

Rédigé par : [email protected] | 15 janvier 2013 à 09:10

Sbriglia, nous allons finir par faire jaser (je préfèrerais jazzer, pas vrai Savo ?) à nous défendre avec cette belle et amicale constance.

Eh oui, Mary, sbriglia a dit, et avec quelle simplicité et quelle bienveillance, ce qu'il fallait retenir.

C'est fou ce que les gens ne comprennent rien à rien parfois et comment d'autres en viennent pourtant à devoir les apprécier même malgré eux...

Si vous saviez le plaisir que j'ai à savoir être lu par quelques oiseaux rares et précieux comme celui-là et à les lire avec délectation, vous me - nous - feriez un procès en sorcellerie et m' -nous- accableriez d'impôts (non, Alex, je plaisante).

Jabiru,

Oui, souhaitons que ce CDD-là n'ait point à oublier ce qui l'a initié.
Mais les Africains vont finir par se ressaisir et par gérer ce qui relève de leur propre autorité.

Il n'est que temps.

Cordialement à vous.

AO

Mary Preud'homme (réponse à sbriglia et dernier point sur les i)

Sbriglia,

A l’évidence, vous prêchez le faux pour savoir le vrai. Et persistez dans l’allusion plutôt qu’aller droit au but et me questionner franchement. Auquel cas je vous aurais précisé que (bien que préférant les escarpins aux sabots) je suis d’origine lorraine. Et comme la Lorraine ne saurait être assimilée à une communauté, la question serait close.
Je vous rappelle que le sujet qui a provoqué la réaction d’oursivi concernait mon commentaire sur le Mali et la Françafrique (**) où il semblait que, pour me contrer et retirer tout crédit à mes propos, il me faisait passer pour une africaine… mignonne (sic) - comprendre un peu nunuche - qui parlait pour sa chapelle (et donc sa communauté). Ce que je ne pouvais laisser passer, dès lors que je suis française de souche et que mes ancêtres, tant du côté paternel que maternel, le sont également, du moins depuis le 15ème siècle avec preuves irréfutables.
Et je ne crois pas que le fait d’avoir été la femme d’un Haïtien (métis d’origine amérindienne et franco-africaine) persécuté et chassé de son pays par François Duvalier, ce que j’avais mentionné uniquement pour éclairer un sujet précis, fasse de moi pour autant une personne en diaspora «issue d’une communauté quelconque». Pas plus que le fait d’être catholique ne m’apparente à une secte !
Et si je connais mieux que d’autres l’histoire et la géopolitique de la zone Caraïbe ou encore de l’ex AEF et AOF, c’est tout simplement parce que je fus un temps stagiaire dans un institut qui recevait des élèves de l’ex Union française et que j’ai étudié par la suite, durant de longues années, soit plus que la moyenne des gens, cette partie souvent fort méconnue de l’histoire mondiale… et lu les œuvres des principaux auteurs francophones d‘Afrique, des grandes et petites Antilles, ainsi que la littérature d'expression anglaise et espagnole.
J’ajoute et j’en termine, qu’il ne me semble pas interdit de parler sur ce blog sur un mode plus intime, par exemple de mon défunt compagnon, de mes enfants, parents, relations, ou encore de mes activités professionnelles, culturelles, associatives et sportives, dès lors qu’il s’agit d‘évoquer une expérience vécue pour illustrer un sujet précis. Mais aussi des sujets sur lesquels nous avons des connaissances spécifiques. Et de réagir plus que d'autres à certains propos racistes ou racialistes. Ce que j’ai toujours fait par souci d’authenticité, afin de réagir au contenu des billets de Philippe Bilger qui laissent parfois filtrer - à dessein ou non - en contrepoint de sujets précis et/ou très techniques quelques notes intimistes qu’il ne me viendrait pas à l’idée (par respect et souci d’objectivité) de travestir, d'utiliser à contresens, de dénaturer, caricaturer perfidement ou sortir de leur contexte.
-----
** ce que j’ai écrit concernant le Mali ne faisait d’ailleurs que reprendre à quelques nuances près (et avec quelques ajouts fruit de l'expérience d'une personne dont je ne peux douter du patriotisme) le commentaire d’Hervé Toutain, grand reporter au service monde de France Info, qui parlait lui (juste avant la décision d’intervention de Hollande) d’un millier de vrais combattants…
Je le cite :
"Sur ce territoire grand comme la France, ces quelque 4.000 hommes — dont un millier de véritables combattants — imposent par la violence la charia, la loi de Dieu, qu'ils veulent étendre à tout le pays. Le trafic de drogue, d'armes et d'otages leur sert à financer leurs activités terroristes…" Un peu plus loin, il ajoutait : "une armée de 3.000 hommes pourrait être constituée par les 14 pays voisins du Mali. Une armée qui recevrait l'aide (en matériel, en renseignements) des pays occidentaux... Mais une intervention militaire, même avec le feu vert de l'ONU, coûterait des milliards de dollars et personne, pour l'instant, ne s'est engagé à la financer. Le risque est également de lancer un conflit qui durerait des années, contre un adversaire insaisissable, très mobile et très difficile à débusquer."
Fin de citation.

Savonarole

Les propos de Noël Mamère contre François Hollande démontrent l'inanité de ces centres de formation des journalistes. La nullité crasse de cet ex-présentateur, lecteur de prompteur de télévision, nous laisse imaginer le bonhomme devant le bouton du feu nucléaire. A l'entendre il faudrait au préalable convoquer une réunion de quartier, puis une assemblée générale de section d'arrondissement, et en envoyer la synthèse a l'Assemblée nationale pour que celle-ci décide si oui ou non on doit appuyer sur le bouton du feu nucléaire.

"Démaquereautie", c'est le célèbre lapsus d'un présentateur envoye spécial dans une "démocratie" tropicale il y a quelques années. Le lapsus demeure et Mamère l'incarne.

Jabiru

@oursivi et Savonarole

Merci pour vos appréciations, je n'en abuserai pas ! Bien sûr que le contexte du Mali n'est pas celui de l'Algérie d'il y a 50 ans. Mon message c'était essentiellement "ne jamais sous-estimer l'adversaire et surtout s'agissant de terroristes rompus aux actions ponctuelles sur un terrain qui ne nous est pas favorable". Il est à espérer que notre CDD malien ne se transforme pas en CDI et que très vite interviennent à nos côtés ceux qui aujourd'hui se bornent à nous encourager dans les tribunes. A espérer également qu'une force africaine prenne rapidement en main le destin d'une partie de ce continent. Il ne faudrait surtout pas que l'enlisement soit pour maintenant, selon la formule consacrée.
Cordialement

sbriglia@Mary

"Connaissez-vous si peu que ce soit ma vie et mon parcours ?"

Mais oui, Mary, il suffit de vous lire depuis que vous intervenez ici pour tout savoir ou presque de vos ancêtres, de vos origines : oursivi n'a fait qu'être à votre écoute et l'outrecuidance (!...) dont vous l'affublez fort mal à propos n'est que la lecture attentive et amicale de vos commentaires... Quant à l'expression "ceux dont la vie vous à fait proche" elle concerne à n'en pas douter la communauté dont vous nous avez dit ici, à plusieurs reprises, la fierté d' être issue...

Oursivi a un mérite : il a une mémoire affectueuse pour ceux qu'il apprécie...

hameau dans les nuages

Il faudra bien un jour qu'on nous explique ces sauts de carpe.

Le Qatar qui investit en France arme par notre intermédiaire les rebelles syriens qui de gentils sont devenus méchants.

Le Qatar toujours lui et avec nous arme les salafistes libyens pour combattre Kadhafi et ouvrir les entrepôts de matériel militaire, lequel matériel sert aux mouvements djihadistes à combattre nos troupes au Mali.

Lesquelles troupes démoralisées par la baisse du budget aux armées et le louvoiement des feuilles de paye voit notre président les passer en revue après s’être assuré que les armes n'avaient plus leurs percuteurs. Chef des armées mais pas téméraire.

Enfin deux bonnes nouvelles sans lien que seul le souci de faire court rapprochent.

Madame Simone Veil était là présente à la manifestation contre le mariage pour tous. Aussitôt vue, aussitôt décriée par ceux qui l'encensaient pour la loi sur l'avortement. Sans réfléchir sur la portée d'une telle présence. Quand le sexe tient lieu de cerveau...

Monsieur Hollande dans ce grand cirque d'hiver médiatique a accordé un délai de grâce aux deux éléphants... Ministère de la Défense oblige.

Allez, tous en piste, jongleurs, clowns et trapézistes !

Vous êtes admis en deuxième semaine !

Mary Preud'homme

"...ceux dont la vie vous a fait proche"

Quelle outrecuidance oursivi ! Connaissez-vous si peu que ce soit ma vie et mon parcours ? Vous aurais-je fait des confidences en mp sur ceux dont la vie m'a fait proche ?

Poil à gratter

Commentons, vitupérons, discutaillons, justifions, et même pleurons, le président alibi a reçu sa feuille de route signée par les lobbys et la commandature des mines, du pétrole et du gaz : les instructions ne sont pas discutables.

Notre armée va remettre du bon et bel ordre dans des pays ingouvernables pillés par des oligarques du cru. Tous les stratèges experts d'opérettes spéculent, nous expliquent et justifient, jusque par la lutte contre la drogue (là, c'est imparable), les manoeuvres interventionnistes.

Les journaleux de service habillent FH du costume de généralissime en chef de la guerre du désert.
Heureusement pour tout ce monde que notre armée est bien structurée et connaît très bien la Françafrique ; heureusement...

Cet entracte/diversion ne pouvait mieux tomber pour faire oublier quelque temps nos turpitudes, nos insuffisances, nos lâchetés intra-muros.

Notre gauche bobo peut respirer et se refaire une santé à bon compte sur le dos des droits de l'homme.

Jean-Dominique Reffait

Le décalage entre la querelle du mariage gay et ce qui se passe au Mali ou en Somalie est évidemment considérable. Je ne me résous pas à placer sur un même plan ce qui relève de la légèreté, et l'essentiel de la vie et de la liberté des peuples.

J'en avais déjà marre de cette histoire de mariage, la crise malienne sonne, pour ce qui me concerne, ma retraite de ce débat de foutaises.

J'ai lu, comme je l'ai pu, les papiers de la presse africaine mieux à même de me renseigner sur l'état d'esprit dans cette région. Toute comparaison avec une situation antérieure en Afrique est dénuée de fondement. Au Mali, les islamistes ne bénéficient d'aucun soutien populaire, ils sont vécus depuis neuf mois comme des envahisseurs sanguinaires, leur départ est une libération sans mélange.

La presse africaine salue la surprise de l'intervention française : alors que les islamistes s'attendaient à une confrontation avec les armées africaines de la CEDEAO, souvent désorganisées sous un commandement hétérogène, les Africains s'aperçoivent que F. Hollande, qui avait écarté publiquement cette hypothèse, avait prévu l'intervention directe. Et il n'a pas hésité, sitôt connue la chute de Konna. C'est ici qu'il faut sans doute comprendre la ridicule critique de JL Mélenchon, il n'en revient pas de l'esprit de décision du capitaine de pédalo. En quelques jours, F. Hollande a montré que, sans s'exciter, sans tapage, il prenait vite la décision nécessaire. Désormais la stratégie militaire est fixée à Paris, n'en déplaise aux attentistes de la CEDEAO qui devront se caler dans les objectifs français. Même l'Algérie, consciente de la popularité de l'intervention française, est amenée à soutenir une présence militaire française sur le sol africain, c'est une première historique et ça n'est pas la plus mince évolution politique de cette situation.

En Somalie, encore une fois le drame. Les Américains ont déjà expérimenté ce terrain à leurs dépens. Je ne suis pas juge des stratégies choisies, je n'y connais rien. Je constate seulement que dans cette région, il paraît impossible aux Occidentaux d'obtenir un succès militaire. Une décision là encore prise discrètement, accompagnée du soutien matériel des Américains. Connaissant les risques, fallait-il tenter ce coup ? C'est un signal, certes cynique, mais un signal clair : la France préfère risquer la mort de ses otages plutôt que les laisser aux mains de leurs ravisseurs. Désormais, c'est à la fois triste et efficace, les ravisseurs du Sahel savent qu'un otage français n'est pas un bouclier mais une cible. J'ai conscience, en disant cela, que je m'exprime depuis mon fauteuil devant mon ordinateur et que je n'éprouve aucune des angoisses des otages et de leurs familles. Mais c'est cela aussi la bonne politique : de la froideur devant les choix.

Ce qu'il y a de rageant pour tous ceux qui avaient si mal jugé Hollande, sur la foi d'impressions, c'est que Hollande n'a pas changé en cette fin de semaine. Pas d'un pouce.

Gavot

@Mary Preud'homme
"Et à qui fera-t-on croire que pour faire échec à une bande de moins d’un millier d’Islamo trafiquants et criminels (...)"

Non. Plus de 10 000 en tout. Et les meilleurs éléments de l'armée malienne (entraînés par les Américains) ont fait défection et sont même passés pour certains à l'ennemi (les Touaregs).
Jugez tant que vous voulez, y compris avec des œillères idéologiques ou haineuses mais ne tordez pas les faits. Merci.

Savonarole

@Jabiru

Je me suis trompé mais de peu.
Voir "Ho chi Minh the missing years" de Sophie Quinn- Judge, y figure la liste des dignitaires indochinois qui se sont battus contre la France et qui avait fait leurs études en France (Sorbonne, Montpellier, Clermont-Ferrand, etc.).
Et pour les Algériens, on en a eu deux ici même sur ce blog qui avaient fait... Centrale... à Fleury-Mérogis.

oursivi

Rédigé par : Savonarole | 14 janvier 2013 à 21:26

Oui, Savo, Jabiru qui est en général (trois étoiles) un des bons baromètres de ce blog - propos mesurés et tentant de faire la part des choses - s'est un peu égaré dans le désert malien. En Algérie, la France n'a pas été vaincue dans la guerre des armes mais a perdu celle des coeurs.

Alex, on n'y arrivera pas, mais sachez que n'ai rien contre certaines fortunes, en méprise d'autres, tout étant longuement et solidement argumenté, ce dont je vous épargnerai le détail, ou une autre fois quand cela sera le centre du billet bilgérien.

Mary, êtes mignonne à vouloir défendre ceux dont la vie vous a fait proche, mais, dans le même temps, involontairement, vous nous faites l'article des quelques vertus du colonialisme à souligner tous les manquements endo-générés dont s'accablent eux-mêmes les Africains.
Je ne suis pas sûr qu'ayez conscience que vos propos doivent réjouir des thèses complètement orthogonales aux vôtres.

Enfin...

"Pour le Mali il aurait dû attendre une demande d'intervention des communautés..."
Rédigé par : Perplexe-gb | 14 janvier 2013 à 20:36
et de Depardieu et de Poutine aussi, Bachar est trop pris en ce moment.

AO

Jean-Paul Ledun

Vous m'agacez Philippe et apparemment cela vous amuse.
Je ne reviens pas sur la semaine géniale de votre nouveau champion, je m'arrête juste sur un point qui justement m’agace.
Quand M. Hollande décide d'une opération au Mali, il est très intelligent. Par contre quand Sarko décide d'une opération en Libye il est très bête... Faut dire qu'il a un ami qui s'appelle BHL et que vous ne l'aimez pas. Faut dire que Maître Szpiner milite à l'UMP et que cela n'est pas bien.
Bref vous m'agacez et c'est bien mon droit.
En même temps je ne suis pas obligé de venir ici. Mais j’aime bien. Alors cela m’agace.

semtob

Cher Philippe,

Silence de mort, silence des morts, silence pour les morts. La France n'est pas un petit cheval blanc, tous derrière et lui devant.
françoise et karell semtob

Robert

Un simple lien vers une émission de France Culture ce matin qui situe bien les enjeux :

http://www.dailymotion.com/video/xwqr6g_les-matins-le-mali_news#.UPRxnGd845g

Savonarole

"S'agissant du Mali, j'ai bien peur que nos élites aient mal évalué la puissance de feu des talibans locaux. J'ai connu la guerre d'Algérie, les rebelles avaient compensé leurs faibles effectifs et leur armement modeste par une ruse redoutable. On sait ce qu'il en est advenu."

Rédigé par : Jabiru | 14 janvier 2013 à 20:46

Nombre d'Algériens du FLN avaient servi la France de 40 à 45 et en Indochine, nombre de Vietnamiens avaient fait de charmantes études à la Sorbonne, comme Ho Chi Minh ou le général Giap, et Bokassa était Maréchal des Logis dans l'armée française avant de devenir empereur.

Au Mali on en est loin, ce sont des bédouins égarés, il est peu probable de voir un jour une conférence à Evian pour négocier avec cette engeance.

Alex paulista

@ oursivi

Je maintiens, cher Alex, qu'un résidu* d'un milliard suffirait à motiver son homme.

Certes ceux qui partent de rien ne seront pas trop démotivés.
Mais si l'homme (ou la femme) a déjà le milliard (en l'occurrence il s'agit plus de millions), le gain marginal sera nul. Or le capitalisme c'est comme le poker, celui qui part avec un milliard a plus de chances de réussir et donc de créer des emplois que celui qui part en short.
Je sais c'est injuste mais c'est comme ça et la tranche à 75% n'est pas susceptible de changer cet état de fait.

Alors qu'il faut reconstruire du lien national, mobiliser les capitaux et les talents et faire que tous tirent dans le même sens, on désigne à la vindicte populaire des gens dont les revenus sont considérés "anormaux".

Notez bien que c'est moins la rente qui est visée que l’ascension fulgurante de certains: pour que l'ISF soit douloureux il faut être parmi les petits riches, avoir un pavillon coquet. Pour les milliardaires, l'assiette de l'ISF c'est peanuts.

En France, on accepte les riches de famille, mais beaucoup moins ceux qui réussissent en peu de temps: ceux-là doivent payer l'impudence de ne pas raser les murs.

Culture très différente de la culture des USA. Le Brésil est entre les deux: ici l'argent est tabou comme en France mais la réussite n'est pas méprisée.

Jabiru

S'agissant du Mali, j'ai bien peur que nos élites aient mal évalué la puissance de feu des talibans locaux. J'ai connu la guerre d'Algérie, les rebelles avaient compensé leurs faibles effectifs et leur armement modeste par une ruse redoutable. On sait ce qu'il en est advenu.

Perplexe-gb

Hollande est un poissard. Deux opérations militaires avec des morts.
Zéro mort en Libye.
Nos commandos insuffisamment équipés pour ramener leurs morts, qui a donné l'ordre d'arrêter l'opération en laissant un otage de plus ?
Au Mali, on n'a pas de drones pour faire les opérations.

La manif pour tous. Les voies de Dieu sont impénétrables. Frigide Bardot n'est pas une militante catho ordinaire. Une petite équipe va mettre un million de gens dans la rue.
Beaucoup de gens sont venus à cette manif, pas tant à cause du mariage gay, mais parce que Peillon a parlé d'utiliser la jeunesse pour faire changer la société, ce sont des méthodes de régime totalitaire. L'accueil fait au clergé au Parlement fut inacceptable. Laurent Fabius prétend qu'une fois la loi votée elle passera dans les mœurs, quel mépris sur les motivations des gens.
En fait c'est une réflexion sur la famille recomposée, les pièces rapportées qui s'attachent aux enfants et des améliorations du pacs qui auraient dû être envisagées.
On voit bien que Hollande c'est au final 30% des Français. il a du souci à se faire, il a mis dans la rue une France travailleuse et exigeante.
Pour le Mali il aurait dû attendre une demande d'intervention des communautés noires et maghrébines de France, ajoutée à une demande algérienne, on nous reproche trop notre passé colonial.

Boris

"Nulle hostilité, encore moins de haine, ne s'exprimera à l'encontre des homosexuels, nos frères humains"... Une comparaison entre Hollande et Hitler quand même, heureusement mal dite et mal assumée...

Franchement, mon quota de sympathie hollandaise s'épuise de jour en jour, et parfois d'heure en heure. Mais lorsque je vois des évêques entrer en résistance (sic), j'ai envie de leur dire, au choix :

1. En tant que citoyens, c'est votre droit le plus strict. Vous en profiterez pour remercier Saint-Just...

2. 1300 ans, c'est assez !

3. Dieu préserve l'athéisme et Frigide Barjot...

 Mary Preud'homme

L’envoi de nos troupes au Mali ? Une intervention opportuniste et affairiste de plus et qui va nous coûter bonbon… Mais qu’est allé faire la France dans cette galère avec un chef de guerre digne du roi Pétaud ?
Et à qui fera-t-on croire que pour faire échec à une bande de moins d’un millier d’Islamo trafiquants et criminels, il était urgent de constituer une armada avec renfort de la fine fleur de l’armée de l’ancienne nation colonisatrice. Et à supposer que l’armée malienne, forte d’un effectif de 7500 soldats en activité (et d’autant de réservistes) en serait incapable, l’on se demande quel est le rôle de l’UA en dehors de celui de faire des réunions bidon, dès lors que seul le Bénin aurait répondu présent pour aider un pays frère !
Par ailleurs, à peine quelques mois après avoir clamé à tout vent la mort de la Françafrique, voilà que Hollande nous y reconduit en fanfare et FAMAS en bandoulière pour une énième reconquête. Exit donc le dernier discours de Dakar destiné uniquement à faire la nique à Sarko et nous remettre dans les petits papiers des roitelets africains dont la souveraineté demeure proportionnelle à la valeur sonnante et trébuchante du Franc CFA… Et que l’on s’embourbe après avoir bien du mal à s’être "désembarbouzer" nul ne semble s'en inquiéter ! Pas sans cause que la droite, ravie de voir ses adversaires politiques se précipiter dans un nouveau marigot, applaudit à grands cris. Quelle aubaine pour eux que ce bourbier encore pire que les précédents dont les socialistes auront bien du mal à se dépêtrer. Ce qui n'a pas échappé à Mélenchon ! Voilà ce que c’est que de vouloir jouer les apprentis sorciers à l’intérieur, doublé d’un fier à bras à l’international quand on n’en a pas les moyens et que l’on s’était juré de rester un président popotte et proche des vrais gens.
A noter que l’aide du Rwanda de Paul Kagame en bonne logique aurait dû être requise, bien avant celle de la France ou de l’Allemagne (qui au passage aurait collaboré avec nos troupes, mais dont curieusement les médias nationaux ne font pas mention). Kagame donc (nonobstant les excès dont il est accusé par ses opposants mais dont force est de reconnaître la redoutable efficacité et les résultats probants) n’aurait pas mieux demandé d’intervenir, le cas échéant, afin d'aider son homologue à restaurer l‘ordre, y compris sous l’égide de la susnommée UA, et mettre en fuite les pilleurs, violeurs et autres suppôts d’un Islam dévoyé et fanatique.
Je me demande ce qu’en pense l’écrivain malien Yambo Ouologuem, ce sage aujourd’hui retiré, dont deux livres firent scandale lors de leur parution au milieu des années soixante (à savoir "Le Devoir de violence" et "Lettre à la France nègre"). Textes fondateurs pour une nouvelle Afrique où l’auteur avait eu l’audace de dire quelques vérités qui nourrirent jadis ma réflexion concernant les malheurs de ce continent méconnu et si plein de ressources dont l’une des plaies demeure toujours (52 ans après leur indépendance) la subordination aux anciennes puissances coloniales.

oursivi

Rédigé par : Alex paulista | 14 janvier 2013 à 19:11

Je maintiens, cher Alex, qu'un résidu* d'un milliard suffirait à motiver son homme.
Les effets collatéraux des aides sociales sont bien connus, et... mal évitables.

Interrogez-vous sur la notion de "plumer" quand on en arrive à ce niveau de rémunérations...? Qui plume qui ? Quel est l'artifice qui permet de convaincre les autres de vous confier tant d'argent puisque tout n'est jamais consenti que sous l'apparente conciliation d'un contrat réalisé dans nos sociétés dont la vertu cardinale (et réelle quand elle est effective) est la concurrence...?

Pour ne prendre qu'un exemple, comment expliquer que les sportifs actuels de quelques sports gagnent cent fois, mille fois (?) ce que leurs homologues du passé, tout en haut de l'affiche eux aussi, gagnaient ?

La réponse est simple, ils ne font rien de mieux, leurs agents et le système a monté et optimisé des artifices qui pressent d'inconscients citrons.

L'apport intrinsèque de leurs célébrissimes et richissimes clients n'est en rien supérieur à ceux de leur prédécesseurs.
Kopa ou Platini ont gagné le centième et le dixième (pour le dire vite) de Zidane, tout en étant les meilleurs joueurs de leur temps eux aussi.

Le salaire versé - surtout les plus hauts - est un pur artifice, issu d'un jeu social aux règles aussi pipées que les résultats démocratiques des nouveaux amis de Gérard Depardieu.

Je vous avais parlé de cette réflexion de Bill Gates appelant à se "débarrasser" de 90% de sa richesse quand elle prend des proportions telles que la sienne. Il a tort lui aussi ?

Intéresser le travail et l'innovation pour que les gens s'y réalisent et y créent, oui, oui, bien sûr, mais en gardant en tête tous les mécanismes opérants, même ou surtout quand le spectacle au sens le plus large, distribue les cartes.

Sont aussi des gens qui préfèrent ne pas privilégier le gain à la qualité de vie, cela se tient autant que de rêver posséder une grosse voiture pour épater son voisin...

Il n'en demeure pas moins tristement stupide qu'on ne puisse trouver là où le dites un médecin passé 18h.

Mais sont-ce des raisons fiscales ou de pur égoïsme qui conditionnent cela ?

AO

* post imposition

Roche G

SOS : qui a vu JEAN-DOMINIQUE ?

Alex paulista

@ racine15

Il n'y a aucune incohérence entre lancer une opération commando pour libérer un otage et refuser la stratégie d'occupation d'un pays. Le seul point commun est la "guerre contre le terrorisme", mais je ne pensais pas que ce point faisait débat.
Je ne veux pas commenter beaucoup cette opération car j'en sais peu de choses. Je ne connais que Djibouti dans la région, de Somalie je n'ai vu que des civils sur un bateau hôpital. Je regrette juste que l'effet de surprise n'ait pas pu être ménagé, tant je sais combien le COS est performant quand il surprend l'adversaire. Quand il est repéré, l'histoire est différente.
J'ai entendu parler d'un exercice en rade de Brest où un matelot de garde à la coupée aurait presque assommé un membre aguerri du COS d'un coup de crosse de 7,5, car le commando avait eu la malchance de sortir de l'eau à un mètre du matelot qui épiait une grosse carpe.
Des années d'entraînement défaits par un curieux des animaux !

Mais pour revenir au bilan de cette opération en Somalie, tout le monde rentre dans le jeu des terroristes et de leur communication macabre. Pour autant, il faut s'intéresser au message que la France fait passer dans l'autre sens. Ces gens-là se disent supérieurs car prêts à mourir les armes à la main. Ils ont pu voir que la mort ne faisait pas peur à nos soldats, et qu'ils vendaient chèrement leur peau (17 terroristes auraient été éliminés).

Peut-être que la prochaine fois, avant de prendre un Français, ils se demanderont si cela en vaut bien la peine.

@ oursivi

Non, oursivi, l'important n'est pas seulement la valeur absolue de ce qui reste après impôts, mais l'intérêt que quelqu'un qui a toutes les billes en main pour monter une affaire a de le tenter.
Quand vous lancez une affaire, vous mettez en relation l'argent et le temps investi avec les pertes et profits éventuels pondérés de leur probabilité.

Si quelqu'un travaille déjà beaucoup (pour les standards français), qu'il voit qu'avec les taxes existantes les chances d'une affaire de ne pas mourir avant la taille critique sont faibles, et que dans le meilleur des cas il n'en tirera que des maux de tête... eh bien il préfère s'occuper de sa famille.

Il y a l'effet psychologique aussi. A force d'être plumé et regardé de travers par ceux qui "optimisent" de tous côtés, on pense différemment.
Regardez combien de médecins de province s'organisent leur petite vie près de la plage, transfèrent les appels à SOS Médecins à partir de 18h, travaillent quatre jours par semaine... Dans les Pyrénées-Orientales que je connais bien, où les chaussettes votent et plus de la moitié des gens vivent de combines en plus du RSA, plus aucun médecin traitant ne vient après 18h.
Demandez-vous pourquoi.

Enfin, vos critères et seuils à partir desquels vous estimez qu'un homme est bon à plumer sont très relatifs. En général, on considère que l'autre est "riche" s'il gagne trois fois plus que nous.

Non, vraiment, cette tranche à 75% a un effet psychologique déplorable.

Stalen IIlitch GUEVARA

Paraît que la Françafrique c'était bien fini...

Mais l'Histoire et ses malheurs sont têtus. Il est triste et pitoyable d'entendre des déclarations sur un ton petites blagues du roi nu.

Le roi nu, élu malgré lui, se trouve contraint à l'obligation d'obéir administrativement sous la pression d'événements impérieux qui le dépassent et qui n'ont rien à voir avec ses appétences compulsives habituelles de gestion des favorites et de leurs foucades de dominatrices.

La vieille bimbo E.G., élue du 93 mais n'y vivant jamais - le Luberon, c'est mieux et chic... -, respecte tellement son autorité d'imitateur de "qui vous savez", qu'elle délivre sa minable appréciation, "c'est un échec", avec sa moue et sa lippe sucrée habituelle, en dévaluant le prix du sang de nos soldats.

Il est vrai que "Petit roitelet" a un grand et beau motif de satisfaction, où il affirme sa pauvre autorité riquiqui : le mariage dénaturé en mode bobo caviar sera maintenu d'une main de fer même si sa molle personnalité s'est méfiée et a fui cette institution ringarde pour lui mais sacrée aux yeux et aux coeur de beaucoup de gens normaux. Cette attitude expliquant certainement la désinvolture, la non valeur et sûrement le mépris qu'il nourrit envers ce statut - ou sacrement selon sa culture intime - de sa vision du futur et de sa postérité.

La France profonde n'a rien à dire sur ses valeurs et ses traditions... ce genre de chose n'est magnifique et à protéger que pour les minorités folklo et communautaristes qui s'invitent chez nous et nous asservissent.

Et nous ne parlerons pas de GG Depardiable pour JM Ayrault et N. Vallaud-Belkacem, vous savez, la Villepin du PS qui a fui le suffrage universel mais nous fait la morale et nous donne des leçons à longueur d'antennes qui servent la soupe.

En effet... quelle fin de semaine pour la France qui travaille et paye.

Sylvain

Comme c 'est drôle que sur leurs photos de propagande pro gay, ce soient toujours deux belles gouines qu'on dirait droit sorties d'une vidéo Marc Dorcel, jamais deux gros bikers barbus !
MDR !

Michelle D-Leroy

Pauvre M. Hollande !

J'exècre les islamistes mais là je me pose beaucoup de questions. Je ne voudrais pas être roulée dans la farine par un Président qui endosse ses habits de chef de guerre (quand Sarko n'était qu'un va-t-en guerre pour ses détracteurs). Il endosse donc ses habits de Président : il serait temps !

- pourquoi avoir quitté aussi vite l'Afghanistan en plantant tout net les alliés pour se mettre aussitôt dans un autre guêpier où, du coup, les alliés ne se précipitent pas ?
- Nous traversons une période financière terrible et on se lance dans une guerre coûteuse, à moins que le Qatar et les pays du Golfe qui jouent double jeu nous indemnisent pendant qu'ils arment les islamistes.
- pourquoi lancer cette offensive, seulement deux jours avant une manifestation prévue d'ampleur ? Pour faire diversion ?
- L'opération menée en Somalie pour récupérer notre otage a tourné au vinaigre. L'otage sans doute mort et la perte de deux soldats. Même si on considère que c'est leur travail, je suis étonnée d'entendre le silence assourdissant de la gauche ordinairement si prompte à critiquer et à s'indigner. Lorsque l'opération de récupération de l'otage au Niger avait échoué en janvier 2011, quel tintamarre médiatique ! Puis, lorsque cette même gauche avait réclamé une commission d'enquête pour connaître la raison de la mort de Mohamed Merah (un apprenti terroriste)... Pour la Somalie qui réclame une enquête pour la mort de ces trois Français ?

Une manifestation d'envergure hier, même si comme à chaque fois, la bataille des chiffres fait rage, et nous voyons une Mme Taubira qui affiche son mépris sur un plateau télé. Belle démocratie où les élites ne se préoccupent pas du peuple et pire, le méprise.
Leur morgue se cache derrière une guerre contre les islamistes, alors qu'ils ne sont même pas capables d'arrêter ceux qui se cachent sur notre sol. Des idéologues avant tout qui font semblant pour remonter dans les sondages.
J'en suis écoeurée. A vomir.
Quant à l'accord syndicat-patronat, une grande avancée ? pour les petites entreprises, je ne le crois pas. Nous verrons en 2013 si cela améliore l'emploi, car c'est bien de cela qu'il s'agit avant tout, pas uniquement pour flatter l'ego du Président avec une réussite qui ne servirait à rien.
Je ne peux m'empêcher de comparer François Hollande au petit père Queille : inefficace à tous les niveaux.

oursivi@CJ

Rédigé par : Catherine [email protected] | 14 janvier 2013 à 16:01

Êtes un peu sévère à défendre le simple mais inaccessible bon sens. Il est enfoncé depuis des lustres. Certains de ceux-là ont même essayé de le revendre le croyant "copylefté".
Et... à ce compte-là, pas un ne sortirait de la perception autrement qu'en slip et chaussettes. Et là pour le coup, c'est moi qui les trouverai surtaxés, car, je le répèterai à loisir, l'important est ce qui reste après impôts. Un taux de 99% sur un revenu de cent milliards d'euros n'est rien. Un taux de 5% sur un revenu de cent euros est déjà sévère.

Onu soit qui Mali pense, comme dirait l' in-excessif mais délicieux sbriglia.

AO

Mary Preud'homme

Toutes opinions et croyances confondues, ils étaient venus de la France entière en longs cortèges colorés de rose, bleu et blanc, depuis les portes Maillot, d'Italie et la place Denfert-Rochereau, convergeant en larges vagues parfois dansantes, au son de la musique techno vers le Champ-de-Mars. Manifestation d'une grande tenue et d'une ampleur jamais vue depuis trente ans.
Ici et là, j'interrogeais les gens venus du sud et de l'est, dont des personnes de tous âges et milieux sociaux, désireuse de connaître la raison de leur présence (parfois en famille) parmi cette foule bigarrée... Davantage disaient la plupart d'entre eux pour protester contre les conséquences juridiques de la réforme de la famille et les inévitables revendications égalitaires qui en découleraient : MPA, GPA, trafics d'enfants etc. - que contre l'union en elle-même, qui devrait être réduite à une union civile retoquée, avec droit à l'adoption simple pour le compagnon ou la compagne du parent géniteur(*). Des adultes responsables, manifestement soucieux de garder à l'enfant des repères essentiels, à commencer par celui de ses origines ; et donc de ne pas l'imaginer, dès sa conception, comme une chose, mais de prendre conscience que si faible et petit soit-il, il était une personne avec ses droits propres et dont l'intérêt "supérieur", dont la société était garante jusqu'à sa majorité, devrait toujours prévaloir sur des intérêts particuliers. Ce qui est clairement rappelé dans la charte universelle des droits de l'enfant.
On voit donc là que nous sommes loin de l'intolérance et de l'homophobie que l'on prête généralement aux adversaires du mariage dit "pour tous". A noter que nombre d'homosexuels non sectaires et qui assument leur "altérité" nous avaient rejoints hier afin de s'opposer à cette mascarade de mariage homosexuel.
---
* Faut-il rappeler à l'intervenant de ce billet qui nous parle "d'enfants issus de couples homosexuels" qu'il a proféré une énorme sottise. Car même en se nourrissant exclusivement d'escargots, ce prodige ne s'est jamais vu chez les humains du moins à ce jour ! N'en déplaise à Caroline Fourest et à ses disciples qui, pour faire la nique aux cathos, se plaît parfois à ironiser sur les plateaux télé au sujet de "Marie, l'Immaculée conception et son fils Jésus qui aurait eu deux pères" !

JMT

@Trekker

Un court billet pour rester dans la légalité locale. Oui, vous avez raison, ça pourrait se passer comme ça, mais, de toute façon, ça se passera comme vous dites, nous n'y changerons rien. Nous n'en avons pas les moyens et les Français, éternels calculateurs du profit à tirer de l'Etat en y contribuant le moins possible, ignorants des valeurs de l'Islam populaire, et ayant perdu leur âme ne sont plus en mesure de faire cette guerre, ils la perdront comme toutes les précédentes, sauf celle d'Algérie, mais là, la trahison était au rendez-vous.

racine15

"Le hasard qui sait mêler comme un génial stratège les desseins de la politique à l'imprévisibilité terrible de la guerre met à l'épreuve celui qui le dirige. Comme pour tester sa solidité, la force de ses résolutions et sa résistance aux oppositions".

Cher Philippe Bilger,

Bien que lecteur assidu de votre blog où la médiocrité n'est pas de mise, tout autant ravi par votre plume que par votre fidèle aréopage, je me permets d'apporter aujourd'hui une sévère critique à vos propos. La guerre ne met pas à l'épreuve celui qui la dirige mais celui qui la fait. Le Président que vous défendez fidèlement vient enfin de prendre une décision. C'est rare et inattendu et je comprends votre joie. Mais il n'est pas au centre du jeu et il faut espérer que l'envoi des forces combattantes réponde aux besoins des intérêts de la France, et non à la construction d'une image présidentielle. Ayant suffisamment porté les "armes de la France", je ne critiquerai pas la position du chef des Armées, ni l'échec de l'opération en Somalie. Je m'inclinerai devant la douleur des familles touchées par les disparitions et je connais le prix du sang. Mais François Hollande, avant cette fin de semaine et pendant des années, nous avait habitués à des discours contraires. Comment pouvez-vous ne pas être choqué par ces déclarations de guerre contre le terrorisme, par celui qui a tant combattu cette politique interventionniste (départ d'Afghanistan), qui a toujours privilégié l'action politique à l'action militaire, la vie des otages aux actions commandos ? On croirait entendre les discours de George Bush d'il y a dix ans, si combattus par les socialistes, et beaucoup de s'émerveiller d'avoir enfin un chef !! Encore quelques morts, et il aura le costume du poste : il pourra dire non au peuple de France qui défile dans les rues. Quelle mascarade ! Qui peut-on croire de nos jours ? A ce sujet, on sait mesurer la distance et la taille de la planète Mars et on ne sait pas calculer le nombre de manifestants ? La police peut-elle mentir dans une vraie démocratie ?

Catherine JACOB@oursivi

@oursivi | 14 janvier 2013 à 11:44
"Catherine, Mme Taubira, vous voudriez l'imposer à quel taux (sbriglia dirait "oursivi dirait..") ?"

D'une façon générale, s'entend, si cela ne dépendait que de moi, j'imposerais bien les politiques à l'aune de leur mauvaise foi et aussi de façon inversement proportionnelle à leur degré d'humilité et de vrai dévouement au service de leurs électeurs en particulier et de leurs concitoyens en général, sans oublier celui d'une conscience propre non inféodée de façon inconditionnelle à leur principal parti. Je vous laisse juge de l'application de ces taux à chacune de vos personnalités préférées.

Hermione

Excusez-moi Monsieur Bilger mais l'assignation que vous faites au mariage homosexuel de devenir inéluctablement le déclencheur de l'ouverture de la PMA aux couples homosexuels est inexacte.

Pour que cela soit, il faudrait que la PMA soit réservée aux seuls couples mariés. Or depuis la loi du 15 février 2011 sur la bioéthique, les dernières distinctions entre couples mariés ou non mariés sont effacées.

Blog.dalloz.fr a publié ce texte et son commentaire dont je joins ici un extrait :

http://blog.dalloz.fr/files/2011/02/FL1702JD1502-PJ.pdf

"Par ce texte, le législateur réaffirme le principe de la finalité médicale de la PMA. Il rappelle ainsi la condition médicale d’infertilité permettant à un couple d’accéder à ces techniques. Dès lors, l’accès à la PMA n’est pas ouvert aux couples homosexuels ni aux femmes célibataires. Toutefois, le texte comporte des assouplissements relatifs aux conditions d’accès à la PMA. Si dans les précédentes réformes le législateur n’a pas limité l’accès à la PMA aux seuls couples mariés, il existe toutefois une différence de traitement dans l’accès à cette pratique. À l’heure actuelle, la loi n’impose aucune obligation de vie commune aux couples mariés alors que les couples non mariés doivent apporter la preuve d’une vie commune de deux ans. Avec le nouveau texte, cette condition de deux ans de vie commune imposée aux couples non mariés n’est plus exigée (art. 20)."

Dès lors le mariage ne saurait être ce déclencheur que si l'on oublie que l'Etat n'est certes pas là pour opérer des discriminations entre les individus mais qu'il n'est pas là non plus pour déclarer équivalentes toutes situations.

Il est regrettable que personne ne souligne l'action remarquable du dernier gouvernement pour aligner le statut des couples pacsés sur celui des couples mariés à l'exception regrettable des personnes placées sous tutelle qui peuvent être "dépacsées" par le juge des tutelles, alors qu'il est impensable de conférer le droit de "démarier" les couples à ce même juge.

Je suis favorable au mariage homosexuel et à la reconnaissance des droits de la personne qui s'est effectivement occupée de l'enfant jusqu'à la dissolution du couple quelle qu'en soit la cause. L'adoption simple ou pleinière peut être envisagée sans que cela me hérisse.

En revanche la PMA et pourquoi pas la GPA revendiquée par quelques-uns alors qu'elle est interdite pour tous en France sans considération de l'orientation sexuelle des personnes est difficilement concevable pour moi. Les bourgeoises et bourgeois homo faisant porter "leur" enfant par leur bonne sri-lankaise au nom de leur droit à la différence c'est la perpétuation de l'exploitation des travailleurs par les classes bourgeoises et rien d'autre.

Cependant l'outrance argumentaire des uns et des autres est telle que je suis heureux que cette question ne soit pas (ne puisse pas) être soumise à référendum. Agacé, je serais capable d'aller voter contre mon opinion tant il est vrai que les jusqu'au-boutistes "pro" me font sentir la justesse des inquiétudes des "contre" modérés, quand l'ignominie des argumentaires des "contre" (cf le Père La Morandais") me renvoie à mon opinion favorable première.

Robert

Le comble en cette affaire de mariage prétendument "pour tous", est que ceux qui se prétendent défenseurs de la nature sont les mêmes qui, avec la meilleure conscience du monde, dénient cet argument de "nature" à ceux qui s'opposeraient à leur projet qui serait une avancée irrémédiable du progrès.

Je n'ai pas pour habitude de m'exprimer sur le blog de Monsieur Bilger par de longues tirades. Pour ajouter à ce débat des éléments de réflexion, je me permets de renvoyer celles et ceux qui seraient intéressés au numéro 422 de décembre 2012 de la revue "POUR LA SCIENCE". Le titre de son dossier est parfaitement évocateur : "L'HOMME 2.0 - L'être humain réparé, transformé, augmenté... Jusqu'où ?". A lui seul ce titre est évocateur de ce qui est sous-jacent.

Nous avons ainsi un certain nombre d'individus qui prétendent au progrès de l'humanité par sa déshumanisation progressive, avec les meilleures intentions. Cela s'appelle plus simplement jouer aux apprentis sorciers.

Quant à l'affaire malienne, ce matin sur France Inter, excellente matinale qui la replaçait parfaitement dans son contexte stratégique. Où l'on est loin du court-termisme du système ultralibéral, modèle où le consumérisme tient lieu de pensée unique...

sbriglia

"Le profil de l'homme politique est le suivant : blanc, la cinquantaine, dégarni et homo."

SR, tout ce qui est sexe et tif est insignifiant.

L'envers du décor

Monsieur Bilger,

Cessez de mettre votre président sur un piédestal.
Sur un sujet aussi grave que l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, nous n’avons pas le droit de rester indifférent ou passif.
Si vous n’y êtes pas favorable, faites-vous compter parmi les manifestants mais ne restez pas dans votre fauteuil !
Personnellement nous avons marché pendant cinq heures hier dans le froid et partiellement sous la pluie.
J’étais mû par mon devoir de citoyen et de père de famille RESPONSABLE. Responsable, pas seulement de l’avenir de mes propres enfants, mais coresponsable de notre destin commun, de l’avenir de notre société et de notre civilisation toute entière. Car, au-delà de la seule question du mariage, du livret de famille et du statut de parent, la véritable question qui se pose aujourd’hui est celle-ci : que veut-on faire de l’Humanité (avec un grand H) ?
Vous qui résidez à Paris, si vous n’étiez pas hier parmi les manifestants, cela veut dire que vous donnez votre blanc-seing à la dénaturation du genre humain. Alors dans ce cas, ne venez pas pleurer ensuite sur les dérives sociétales. Il sera trop tard hélas. Car il est EVIDENT que la loi Taubira ne sera qu’un début et marquera le pas d’une nouvelle civilisation. Déjà des voix se sont élevées au sein du PS (Harlem Désir et j’en passe) pour aller beaucoup plus loin que le projet actuel. La France va devenir le pays de la PMA pour tous et de la GMA pour tous. Les bébés seront voulus, conçus et considérés non plus comme des êtres humains, mais comme des choses animées. Des sortes d'animaux domestiques qu’on achètera dans des éprouvettes et qu’on élèvera dans le ventre de mères porteuses. Deux nouveaux métiers vont naître : mère porteuse et donneur de sperme. Et quand le bébé aura grandi et qu’il nous empêchera de vivre notre vie d’adulte LIBRE, qu’est-ce qui pourra nous empêcher de s’en débarrasser comme un kleenex, aussi rapidement qu’on l’a désiré ? Aucun scrupule car on l’aura déjà privé de la connaissance de son vrai père (dans le cas de la PMA) ou de sa vraie mère (dans le cas d’une GMA. Eh oui, on peut s’attendre à ce que la mère porteuse soit exclue de la vie de l’enfant après l’avoir mis au monde).
Franchement, c’est ce monde-là que nous réservent ceux qui nous gouvernent aujourd’hui. Ne pas le voir, c’est faire preuve soit d’une mauvaise foi absolue, soit d’une naïveté déconcertante.

Et quant à la maîtrise de l’appareil militaire, parlons-en et applaudissons bien fort.
Je travaille depuis pas mal de temps sur le projet du Pentagone à la française et je vois bien ce qui se passe. Aussi ma conscience m’interdit de livrer plus d’informations que ce que la presse diffuse. Mais là je bous depuis une semaine, car le ministre de la Défense a commis un acte d’une incroyable inconscience et d'une grande injustice en limogeant brutalement le directeur du projet.
Je n’hésite pas à dire que la mairie de Paris (couleur PS) a fait tout ce qui était en son pouvoir pour nuire au projet lancé par Nicolas Sarkozy. Pour preuve, le recours contre la déclaration de projet et la non-délivrance des autorisations de voirie. Les autorisations de voirie étaient pourtant absolument nécessaires pour le bon déroulement du chantier. Et en plein cœur de l’été (début août 2012), alors que tous les Français sont en vacances et ont l’esprit ailleurs, les autorisations qui étaient bloquées depuis des mois, ont été délivrées comme par miracle. Les enfantillages politiques du PS risqueront de coûter plusieurs dizaines de millions d’Euros aux contribuables français.
Nicolas Sarkozy avait lancé un projet stratégique et vital pour nos armées. Mais son successeur, enfermé dans son antisarkozysme primaire, aurait bien voulu tuer ce projet, car en plus d’être utile, c’est un projet visible (le bâtiment construit restera une marque indélébile du passage de Nicolas Sarkozy à la tête de l’Etat). Hollande aurait bien voulu tuer le projet pour effacer toute trace, mais il n’a pas pu, et à défaut de pouvoir tuer le projet, son ministre a dégommé le directeur du projet. Quoi de plus facile et de plus confortable pour le nouveau pouvoir en place ? On pourra ainsi accabler un haut fonctionnaire de tous les manquements possibles et imaginables et dire que les surcoûts du projet sont dus à sa mauvaise gestion du dossier.
Pourtant cet homme était d’un charisme, d’une force de travail, d’un sens des responsabilités et du service public, d’une intelligence, d’une mémoire et d’une vivacité extraordinaires.
Voilà la vérité.
Eh bien, maintenant qu’ils l’ont décidé ainsi, qu’ils gèrent avec la même maestria ce projet éminemment complexe, eux qui sont si forts, et nous verrons bien le résultat !...

Frank THOMAS

François Hollande, Roi de France ou roi des Français !
C'est ce que je retiens du titre et du fond de votre billet, Philippe.
Mais 65 millions d'individus, dans une république, ne sauraient se résumer en un homme, aussi vaillant, rusé, courageux et sagace fût-il.
La concomitance et l'accélération des événements est en effet troublante.
Il n'est donc sans doute pas illégitime de se demander si elle n'est que fortuite, ou si le pouvoir en place n'y trouve pas un moyen de desserrer l'étau qui l'écrase.
De ce point de vue l'équipée au Mali - et, hélas, le terrible échec du coup de force en Somalie - sont une parfaite diversion.
On ne peut pas ne pas remarquer que ces décisions de frapper Al-Qaïda dans ses repères africains tombent à point nommé.
Mais on ne peut pas non plus ne pas regretter la précipitation de ces actions menées par la France seule.
Elle peut, certes, compter sur le soutien frileux de ses alliés et la neutralité jusqu'ici bienveillante de l'Algérie, dont on aurait pu attendre un engagement plus net après la triomphale visite de Monsieur Hollande à Alger le mois dernier.

MCPN

Gay, marions-les…
La majorité est d'accord, et surtout lorsque ça ne la concerne pas.
Les religions donnent leur avis alors que les parents d’homos n’ont pas la parole.
http://schizo-non.allmyblog.com/198-gay-marions-les.html

SR

Le profil de l'homme politique est le suivant: blanc, la cinquantaine, dégarni et homo. L'objectif principal de l'élu est d'amener la société à vivre autour de ses valeurs homosexuelles, en taxant d'homophobes les réticents. Pour l'aider dans son entreprise les journalistes lesbiennes envahissent tous les plateaux télés en faisant la démonstration du bienfait de la PMA, de la gestation pour autrui. A longueur de journées on nous propose des reportages bienveillants de couples homos avec des enfants adoptés d'Haïti, du Vietnam, un folklore qui semble-t-il est merveilleux, chez les hétéros le déracinement de ces enfants achetés dans le tiers monde est dénoncé comme dramatique. Bizarrement chez les homos tout se passe bien, la violence du déracinement est occultée, la vision imposée du couple homosexuel est super bien vécue par des enfants qui viennent de pays où l'homosexualité n'est pas intégrée dans le tissu social. Somme toute l'impérialisme colon du blanc bienveillant qui a la cinquantaine dégarnie et homo est de même facture que le colonialisme à la papa. L'avantage c'est qu'il est juridiquement cautionné.

Xavier Nebout

Nous entrons en guerre contre l’islam le jour de la manifestation contre le mariage gay, et personne ne semble faire le rapprochement entre la dégénérescence de la civilisation occidentale et la progression de l’Islam.
Mais pauvres aveugles, avec le mariage gay, que vaut la France aux yeux des Africains ?

La bataille contre un islam fier d’interdire le tabac et la drogue pour eux-mêmes, de sa lutte contre la corruption, la dépravation des mœurs en général, et avec notre complicité de lamentables lâches à l’égard d’Israël pour couronner le tout, elle est perdue d’avance - en Afrique d’abord, et en France même à terme.

oursivi

En dehors des Français qui deviennent lobotomisés dès qu’on prononce les mots «terrorisme islamiste» qui peut croire que F. Hollande combat le terrorisme au Mali ?
Rédigé par : zefir | 14 janvier 2013 à 08:36

Zefir, il y a cinquante ans, les peuples du Maghreb - entre autres - se "libéraient" en signifiant à leurs colonisateurs qu'ils ne voulaient plus d'eux à trop bien connaître leurs innombrables défauts. Ceux-ci partis, nombre des premiers se ruèrent et se ruent toujours auprès des insupportables seconds pour quémander les bienfaits de leur système et de leur présence...

Qui peut les croire désormais ?
Je parle des premiers.

Catherine, Mme Taubira, vous voudriez l'imposer à quel taux (sbriglia dirait "oursivi dirait..") ?

J'ai une certaine admiration pour la Suisse, mais leur moralité n'est pas toujours ce que la dites être. Votre protestantisme vous rend prosélyte.

"62%"... Alex va nous faire un malaise.
Con fisc est ?

AO

celui qui maugrée

Il y a plusieurs choses à dire sur le sujet.

La géométrie variable de la gauche et de la droite sur la valeur du référendum et des manifestations est écœurante et rend las des politiciens. On devrait y être habitué certes, mais cela me choque toujours.

Déjà premier point, sur les trois mesures : mariage, adoption et PMA, les avis sont très différents.
Avec un mariage civil en France plus le déjà existant Pacs, la première mesure est largement soutenue quels que soient les milieux.

Les deux suivantes en revanche ne rassemblent pas tant de monde y compris à gauche. Ce que le gouvernement refuse d’admettre.

La première erreur (mais peut-être est-ce calculé) c’est d’avoir voulu grouper les trois alors que le président lors de sa campagne si je ne me trompe avait présenté les choses plus progressivement.

Si l’on ne lit que la presse de gauche on constate que la stigmatisation des anti est largement de mise :
- confusion/amalgame des antimariage et des anti-adoption/pma
- stigmatisation des cathos et en ne présentant que les intégristes.

Or il se trouve que les représentants de toutes les religions (sauf bouddhistes) ont exprimé leur opposition au projet. Et encore il ne s’agit là que des instances que l’on peut considérer comme mesurées et modérées...

Cette même presse ne parle que des cathos dans le cortège alors que même la très critiquée UOIF était aussi présente. Car les musulmans sont largement contre et il ne sont pas les seuls.

Mais voilà le PS se fiche des voix cathos qui peuvent bien renforcer le FN (pour affaiblir l’UMP et le MoDem) alors motus et bouche cousue concernant les autres communautés qui elles, regroupent des électeurs (même juste potentiels) du PS.
Si ça ce n’est pas de la stigmatisation et de la manœuvre politique je ne sais ce que c’est.
On reprochait à Sarkozy (à juste titre) de diviser les Français en stigmatisant les uns ou les autres, mais je crains que le pouvoir en place ne fasse de même, la forme change c’est tout.

Dans la presse soutenant plutôt les anti la caricature des gay se fait aussi sentir clairement.

De part et d’autre on est dans du pur affectif et caricatures, pas dans l’objectivité. Le débat, le vrai, a été pourri.

Autre constatation, la presse dite de gauche met le doigt sur le fait que les enfants étaient présents dans le cortège mais il en était de même pour la manif pour tous ! Perso quelle que soit la manif ça me dérange.

De deux choses l’une, soit le gouvernement a été maladroit dans sa démarche soit il a volontairement généré un débat houleux pour servir d’écran vis-à-vis des autres problèmes que traverse la France.

calamity jane

Sinon, pour l'hyper-visibilité aérienne au Mali... pourrait-on avoir des images ?

calamity jane

Quelques minutes de présence télévisuelle hier dans l'après-midi alors que débattaient Madame Fourest et Monsieur Dupont-Aignan !
Ma conclusion : qu'on les marie et cessons ces harcèlements et discriminations de la part de Madame ès-qualité en frustration de l'interlocuteur en débat.

Catherine JACOB

Je ferai simplement remarquer que depuis que la société française a expérimenté l'évolution vers une cellule familiale de forme mononucléaire (= parents + enfants) - et que parallèlement des intellectuels tels le sociologue Edgar Morin ont par un moment passé par pertes et profits le sort de personnes ayant connu deux fois l'enfer telle Mme Neumann, pour faire advenir une utopie dont ils sont heureusement revenus, elle s'est également rendu compte, tout comme les Japonais d'ailleurs, que cette solution qui paraît favoriser les libertés individuelles quand elle ne favorise qu'un égoïsme social quant aux vraies tragédies, était dans la réalité ruineuse, financièrement et affectivement et surtout, sur le plan de l'éducation des enfants.

Je veux dire par là que, pour revenir d'un modèle il faut certes l'avoir sans doute expérimenté, mais combien de drames entre-temps eussent pu être évités par davantage de réflexion et moins de précipitation à rouler dans la roue du taylorisme américain appliqué à tous les domaines.

Je propose donc qu'avant de s'inspirer de l'Espagne où désormais 2% des mariages célébrés le sont entre personnes de même sexe - 2%, ce n'est même pas nos 3% de verts avec lesquels n'a été négocié que Fessenheim, nettement plus difficile à gérer que de pondre une loi comme la loi dite 'Taubira'-, on s'inspire de la Suisse où un même bien n'est pas imposé trente-six fois mais une bonne fois pour toutes, comme l'a fort bien expliqué mardi dernier à 23h15 dans l'émission de TF1: 'Harry Roselmack en immersion', avec les héritiers de Crésus, le businessman suisse, qui paie, pour sa part et en Suisse, 62% d'impôts.

Par conséquent, avant le 'mariage pour tous à la sauce Taubira', je pense que, pour protéger le futur patrimoine des enfants élevés par des couples homosexuels parce que leur destin, et non un lobby affirmant tout et n'importe quoi avec aplomb et de façon malhonnête à la Caroline Fourest, en a décidé ainsi, on pourrait réfléchir à une réforme fiscale sur le modèle suisse.
Ceci dit, cela impliquerait peut-être que nous adoptions également leurs qualités : civisme, honnêteté, amour de la vérité et courage qui les incitent à se mettre bêtement à l'ouvrage sans se demander d'abord comment ils feront ensuite pour resquiller, dissimuler, frauder et j'en passe.

zefir

En Lybie la France a soutenu et armé des rebelles dont le chef militaire était un djihadiste notoirement connu. Sous prétexte d’aider la «rébellion» libyenne, la France et ses alliés ont largué des tonnes d’armes sophistiquées que tous les djihadistes de la région ont récupéré notamment ceux que la France prétend combattre aujourd’hui au Mali. On ne peut pas combattre ceux qu’on a soutenus hier. Ca n’a pas de sens. En dehors des Français qui deviennent lobotomisés dès qu’on prononce les mots «terrorisme islamiste» qui peut croire que F. Hollande combat le terrorisme au Mali ?

Pietri S  -  Quelle fin de semaine...   2/2

Michel Sapin, ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social... ce ministère s'intéresse aux cadres dans lesquels travail, emploi et formation professionnelle et dialogue social doivent s'exercer.

- Michel Sapin a eu une formule assez édifiante qui incarnait parfaitement la méconnaissance de ces fonctionnaires re la gestion d'une entreprise privée "maintenant les entreprises vont pouvoir embaucher" !! Comme s'il suffisait d'un cadre pour embaucher : pour embaucher, un entrepreneur doit obligatoirement disposer d'un carnet de commandes à plusieurs mois. Un entrepreneur chaque matin se pose la question de savoir si son effectif est bien calculé, s'il est très exactement dimensionné au planning de travail de la journée, chaque soir il calcule, contrôle sa bottom line... Il n'y a que dans la Fonction publique que l'on dimensionne un effectif en fonction des mètres carrés et des chaises disponibles...
Disposer d'un cadre sans savoir ce que l'on devra encadrer c'est mettre la charrue avant les boeufs, c'est choisir la fève ou la cerise sans avoir de quoi acheter la farine, le beurre etc. pour confectionner le gâteau.
Quant au Medef, toute la profession privée sait, par exemple, que la précarité existe sous des formes diverses et variées et que Laurence Parisot en use et en abuse à l'IFOP, secteur dans lequel la précarité est un mode de fonctionnement et la notion projet est depuis plus de 30 ans très largement utilisée : on recrute des étudiants de préférence vs une commande à réaliser, on recrute à la pelle et on débauche à la pelle, de manière tout à fait légale, puisque le contrat accepté par les deux parties est respecté.

- Même chose pour le chômage : se contenter de gérer le chômage c'est reconnaître l'impuissance de l'Etat ! Bien sûr qu'il faut aider, accompagner les chômeurs, mais c'est le chômage qu'il faut supprimer, c'est Pôle Emploi qu'il faut dynamiser avec des normes de fonctionnement identiques à celles d'une agence d'intérim... mais pour cela il faut que le Redressement Productif soit actif, très actif, sur autre chose que ce qui est déjà en perdition, mais qui est médiatique pour le plus grand bonheur de son ministre et des JT pour montrer au bon peuple les gesticulations du ministre... ce qui une nouvelle fois incarne l'impuissance de l'Etat à avoir un projet industriel dans les économies renouvelables qui ont été tellement encensées, mais qui jusqu'à présent sont tellement confidentielles !

- Redressement Productif, l'un des sept ministères de Bercy : il y a tout à craindre du chef des ministres de Bercy LOL, Pierre Moscovici, qui s'est bien gardé de communiquer sur la bévue inadmissible commise par ses services dans la préparation de la taxe à 75 % : avoir laissé passer une aussi grossière erreur, par pas moins de sept points de contrôle, tous composés de têtes d'oeuf, aucun n'a vu/souligné que la taxe était basée sur le revenu fiscal/individu et non pas sur le revenu du foyer fiscal... aucune sanction bien évidemment comme dans toute structure à la mexicaine, personne n'est jamais responsable et l'on continue... donc il n'y a rien, absolument rien à attendre de ce ministère si ce n'est des hausses d'impôts pour colmater leurs erreurs !

- Pour en finir à l'adresse de ceux/celles qui sur ce billet affirment que le gouvernement aurait autre chose à faire en temps de crise que s'occuper de sujets sociétaux donc annexes, je m'inscris en faux : un gouvernement - celui de JM Ayrault - dispose de 38 ministres dont chacun a à sa disposition un staff de 15 ou 12 personnes hautement qualifiées pour accomplir sa mission dans les meilleures conditions, plus une ribambelle d'autres conseillers indirects... Depuis sept mois combien chacun d'eux a-t-il initié/proposé de projet ? très très peu, alors que le Premier ministre devrait disposer chaque mois d'une trentaine de projets sur lesquels il devrait se déterminer selon la feuille de route qui devrait être autant d'objectifs à réaliser dans un calendrier défini.

- Puisque sur le sujet du mariage gay le seul argument qui semble valable de la part des ministres concernés est "ça se fait ailleurs", pourquoi n'irions-nous pas voir, pourquoi ne nous inspirerions-nous pas de ce qui se passe ailleurs, dans des pays comme les scandinaves, l'Allemagne et les Pays-Bas par exemple, des pays qui réussissent mieux que la France, pour identifier les maux français, apprendre à fonctionner efficacement... sans doute les exceptions françaises qui sont autant de frein à tout !

Avec ce gouvernement comme d'autres, les cadres définis sont de guingois, très très coûteux, mais l'essentiel est laissé de côté, l'essentiel viendra de la société civile et des entrepreneurs, s'ils restent en France ; ce gouvernement est désespérant !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS