« Jean-Paul Belmondo : l'homme de France | Accueil | Laissons-les se marier ! »

09 avril 2013

Commentaires

Savonarole

Rédigé par : Catherine JACOB | 15 avril 2013 à 13:37

C'est Diogène de Sinope qui a fait le coup et vous a volé ce couvre-lit.
Il avait déjà cloué le bec à Alexandre en lui disant "ôte-toi de mon soleil".
Portez plainte au commissariat, ce type est très basané, porte une barbe et il est fringué comme un SDF.

Catherine JACOB

"François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont décidé de mettre en oeuvre un grand plan de moralisation publique avec la gravité douloureuse qui sied après chaque catastrophe ayant failli emporter, plus qu'un ministre talentueux, le Pouvoir tout entier."

Qu'est-ce que vous voulez moraliser une population de voleurs.
Dernier exemple en date:
Aveuglée par le reflet du soleil sur la carrosserie d'un véhicule stationné à demeure sous les fenêtres de la cuisine, et vu qu'à chaque coup d’œil jeté par la fenêtre en épluchant mes légumes je voyais ensuite tout en vert, je suis descendue couvrir le reflet le temps que le soleil tourne avec ce qui m'est tombé sous la main, à savoir un dessus de lit. Le temps d'un coup de téléphone, le dessus de lit a été volé dans un quartier censé être résidentiel ! Il n'est pas resté cinq minutes en place. Comme il s'agit de lits jumeaux, je suis bien embêtée.

J'en ai vraiment assez de tous ces gens, menteurs, voleurs, ôte-toi de là qu'j'm'y mette, vulgaires, mal éduqués, grossiers, agressifs, ignorants, moi d'abord, sans aucun souci du voisin, qui savent toujours quoi et comment réclamer toujours plus, mais jamais comment se comporter dans la décence et le respect d'autrui.

La morale ne s'apprend plus passé un certain âge !

stéphane

@Catherine A.

Comme vous avez raison, et cela soulage de lire un tel commentaire bien loin de la complaisance coupable de certains lecteurs.
La famille Le Pen a su gérer l'héritage des ciments Lambert ainsi qu'une maison de disques, quand les politiques dilapidaient l'argent public et emprunté.
Finalement, c'était vraiment Cahuzac qu'il fallait au budget, il a gagné ses galons de grand épargnant.

stéphane

@jlm

Je considère que la gauche (puisqu'elle a tous les pouvoirs) met le doigt dans l'engrenage de la délation, alors qu'elle n'a rien d'exemplaire, et que la délation fiscale va devenir un sport national.
Il ne s'agit pas de cibler seulement les personnes ayant des responsabilités publiques.
Souvenez-vous qu'à une certaine époque, pour éviter le mariage pour tous, la gauche a créé le PACS... et que cela devait en rester là.
Il va y avoir une nouvelle commission, grosse de préférence.
Et si Ségolène Royal en prenait la présidence, vous vous souvenez le couple Hollande/Royal qui avait fait expertiser sa maison à Mougins à 150 000 euros.
Les politiques n'ont rien comme patrimoine, Fillon en tête, et demandent des efforts à ceux qui touchent 1000 euros net par mois, alors que eux avec 15 000 net depuis des années ne s'en sortent pas...
On croit rêver.

Catherine A. Coluche avait raison

Plus blanc que blanc, c'est transparent. Sauf que cette transparence-là telle qu'elle est comprise, voulue, c'est, désolée d'être un peu grossière, du foutage de gueule. Qu'un élu de 50 balais et plus n'ait qu'un petit patrimoine est suspect et/ou inquiétant ; je ne lui confierais pas mon portefeuille, encore moins des budgets publics à gérer. Au passage je comprends mieux les gabegies et les évaporations ; c'est juste qu'ils ne comprennent rien à tout ça .
Nous voilà à la course au plus pauvre ; c'est ridicule, indécent et irrespectueux des péquins que nous sommes. Ici c'est un Président de région qui n'a aucun bien immobilier, miraculeusement propriété des enfants ; pour l'autre c'est papa ou une SCI qui sont propriétaires et ceux qui contraints font leur striptease patrimonial ou n'ont aucune idée de la valeur de leurs biens ; car ils sont, c'est bien connu, au-dessus de tout ça.
Et bien sûr pas un qui roule carrosse ; normal, depuis des années ils ont chauffeur et voiture de fonction.
Cette transparence-là est vraiment une insulte à notre intelligence de citoyens.

Jean-Paul Ledun

Il suffit d'observer le comportement des ministres dans leurs réponses aux "questions au gouvernement" pour comprendre la déception qui les accable.
Un des leurs est tombé ("Le meilleur d'entre nous !"), Cazeneuve, Moscovici ne répondent plus aux questions, ils accusent et dénoncent la droite !
Leroux (drôle de nom pour un joli chauve) ne pose pas une question au Premier ministre, il se lance dans un plaidoyer contre l'UMP !
Quant à Monsieur "Zayrault" il ne répond plus à l'opposition mais aux seules et uniques questions de son "clan".

Je n’excuse en rien le comportement de cour de récré de l’opposition, qui ne facilite pas l’apaisement.

Que les moralisateurs socialistes soient à ce point déconnectés de leurs propres turpitudes est un signe avant-coureur d'une prochaine étape dans le scandale.
Cahuzac, piétiné pas ses copains de longue date, va lâcher le morceau !

Sur le couplet "la justice a été au bout de son travail, la presse est libre", le PS aimerait nous faire croire qu'il y a onze mois la France était encore une dictature !
Propos d'ailleurs lus ici, d'un certain JDR (?) en pleine crise de Sarko-bashing.

adamastor

@Tipaza en apparté

Tipaza, Tipaza, ne serait-ce pas Nice à Alger ?

Savonarole

La Morale peut également faire rire à gorge déployée :

Voyez sur le site Boulevard Voltaire, la touchante photo de JM Le Pen en compagnie de Laurent Joffrin, ils sont torses nus, souriants, les pectoraux huilés de crème solaire, c'en est presque troublant en ces temps de Gay Pride.

http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/a-jouer-la-transparence-si-on-parlait-de-laurent-joffrin,18668

scoubab00

@ Jabiru

Et si Cahuzac, déçu d'avoir été livré aux chiens, avait des choses à révéler ?

Ca c'est sûr, il aurait beaucoup à raconter et du lourd. Pour sa propre santé, le chirurgien a rendu beaucoup de services et pas qu'aux socialistes, il est préférable qu'il se taise. Des éditeurs vont être à l'affut, des nervi sont en train de prendre des ordres. La chasse au Cahuzac n'est pas ouverte mais le braconnage, lui, n'est jamais vraiment fermé.

Tipaza

Très mauvaise prestation de F. Hollande, sur la forme évidemment, parce que sur le fond, il n’y a rien à dire ou alors trop.

Arriver par une porte de derrière, tout un symbole déjà. Le terme de la « back door » chez les Anglo-Saxons est péjoratif. En français on parle de porte dérobée. Pour quelqu’un qui fait du matraquage fiscal, le symbole est clair.

Et une démarche coincée, raide, dans une veste trop largement ouverte sur un ventre repu. Pas un tailleur capable de dissimuler ces dommages collatéraux d’une gourmandise non dissimulée ?
Parler devant une porte ouverte, c’est parler dans le vide, du vide pour le vide !
Et une gestuelle pendant son intervention trop figée, guindée même. Un discours sans gestuelle, mais c’est une cuisine bio sans épices et sans sel.

Dites M. Bilger, puisque vous dirigez "l’Institut de la parole", vous ne pourriez pas lui donner quelques leçons ?

Jabiru

Et si Cahuzac, déçu d'avoir été livré aux chiens, avait des choses à révéler ?

Archibald

@ Savonarole

J'ai été excessif à votre endroit. Je suis inquiet, non de la crise. Plutôt de la confiscation que des autorités font de la démocratie (deux articles sur la théorie du genre : http://lavendeeautrement.over-blog.com/). Mais il faudrait plus qu'un commentaire pour l'exposer. Surtout, que faire ?
L'efficacité de la démocratie américaine embarrasse les progressistes européens. Votre remarque sur Vichy est juste. Elle a été longuement développée dans deux chapitres de La Connaissance Inutile (1988) de Revel qui traitent de la fonction politique du racisme. L'histoire de l'interview de Darquier de Pellepoix est mémorable. Surtout, Revel pose cette question : Quel marxiste songe à constater qu'au long du XXe siècle les injustices sociales se réduisent dans les sociétés capitalistes et s'aggravent dans les sociétés socialistes ? Sans doute devrait-on la rappeler dans les couloirs de Solférino.

jlm

@stéphane

Tous les pays d'Europe sauf la France et la Slovénie pratiquent la publication des revenus des personnes ayant des responsabilités publiques, diriez-vous pour autant que l'Europe réinvente la RDA ?

semtob

Cher Philippe,

Serions-nous dans Sex and the City ?

Sur les plateaux, la question rituelle de combien tu pèses amène un enrichissement extraordinaire au débat de la moralité.

Il semblerait que cette frénésie s'accompagne d'un nécessaire renforcement de forces de sécurité pour les déplacements d'élus.

Est-ce que dans ce délire à la mode, cet étalage compulsif en pleine période de crise, ne pourraient être anticipé les conséquences pour la sécurité des familles des élus ?

Il nous semble que sur un million d'élus qui vont mettre leur portefeuille sur la place publique, la probabilité d'incidents ne soit pas nulle.

Si les élus rendaient public le delta de leur patrimoine, entre le moment de leur élection et la fin de leur mandat, et que ces déclarations soient contrôlées, cela impliquerait le même indice de confiance aux citoyens.

Tout ce déballage ne fait que renforcer la défiance.
Le voyeurisme n'est pas une qualité morale pas plus que l'exhibitionnisme, et les excès de transparence annoncent les listes tristement célèbres de l'Histoire.

Des décisions s'inscrivent dans un contexte que l'on ne peut pas ignorer et le politique qui sait aujourd'hui mesurer les réactions de foules ou d'individus isolés qui nous attendent et qui risquent d'être d'une violence non maîtrisable doit se faire connaître et déclarer que la constitution d'une telle liste ne met la famille d'aucun élu en danger.

françoise et karell semtob

Boris

@ Jean-Dominique Reffait, sur Sully.

Le baron de Rosny a certes rétabli les comptes publics, mais il a aussi fait une fortune de cinq millions de livres, pots-de-vin compris. Enfin, comme vous semblez apprécier le personnage, voilà ce qu'en dit le Parnasse satyrique - ça laisse rêveur dans le contexte actuel...

Car sans doute il faut avouer
Qu’on vous doit justement louer
D’avoir arrêté le désordre
Où grands et petits soulaient mordre.
Le torrent de profusion
Portait tant de confusion
Et par une obscure cabale
L’épargne n’était que de balle ;
Les trésoriers par leurs comptants
Rendaient tous autres malcontents.
Tout s’en allait en grivelées
De prêts et rentes simulées ;
Nos valeurs, et fautes de fonds,
Etaient un abîme profond ;
Tout l’or que la France moissonne
Se perdait sans payer personne.
Les subsides mal départis
S’engageaient aux mauvais partis ;
Et il n’y avait plus de ressources
Que pour ceux qui tenaient la bourse…
Mais par votre frugalité
Vous amenez l’égalité,
Et d’un zèle sans artifice
Vous joignez l’ordre à la justice…

Tipaza

La gauche toujours égale à elle-même, parler de morale, ne jamais la pratiquer.
Il y a une part de supercherie à parler de morale sans définir les présupposés sur lesquelles elle repose.

Une morale républicaine, alors que la gauche a tout fait pour nier tout ce qui peut être la moindre coercition aux désirs immatures.
Une morale républicaine alors que V. Peillon annonce être favorable au cannabis.
Une morale républicaine alors que C. Taubira ouvre les portes des prisons.
Une morale républicaine lorsque DSK, l’idole du PS, pendant longtemps, est incapable de maîtriser ses pulsions sexuelles.
Une morale républicaine alors que le président vit avec une femme pas encore divorcée.
Une morale républicaine alors qu’un candidat « ennemi de la finance » a un trésorier de campagne qui gère ses affaires dans un paradis fiscal.
Une morale républicaine alors que le ministre du budget est un fraudeur doublé accessoirement d’un menteur.

Et à présent un branle-bas de combat pour dissimuler toutes ces faiblesses par un rideau de fumée législatif, qui relève du délire calotin du XIX° siècle. Il serait intéressant de demander à nos ministres quelles écoles ils ont fréquentées.

Avec les règles proposées, Richelieu, Colbert, Mazarin n’auraient jamais pu gouverner la France, et en faire le premier pays européen de son temps.
L’important est ce que l’on bâtit et qu’on laisse derrière soi. Mazarin eut l’élégance de laisser sa fortune, qui se confondait avec le trésor, à Louis XIV. Laurent Fabius laissera-t-il ses toiles de maître au Louvre ??

En voyant le niveau des patrimoines qui ont été déclarés par ces ministres, je me dis que nous sommes gouvernés par des minables incapables de gérer leur propre argent.
L’oscar allant à Cécile Duflot, dont la Twingo est si vieille qu’elle pollue bien plus que mon imposant 4X4, qu’elle a l’impudence de vouloir interdire en ville.

La pauvreté n’est pas qu’un signe d’honnêteté, ça peut être aussi un signe d’impuissance dans une société fondamentalement égalitaire comme la nôtre.

calamity jane

Savonarole, je n'ai pas de sœur jumelle !

Savonarole

A tous les coups les Bilger sont devant le match Qatar-Catalogne...

Nath

Cette information date du 3 avril 2013 : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2303732/Segregated-prom-Students-fight-integrated-prom-Georgia-county-minorities-banned-white-school-dance.html
C'est Ray Charles qui doit se retourner dans sa tombe.

Nath

Choubidou,
Votre post:
La justice allemande condamne la circoncision pour raison religieuse
Par LEXPRESS.fr, publié le 27/06/2012 à 15:03, mis à jour à 15:04
Cette info date un peu (voir la date du canard… qui n’est plus vivant !). La justice allemande a, depuis, revu cette position et l’a, semble t-il, annulée.

stéphane

Bonjour,

Je m'interroge sur la capacité de Fillon à gérer la France, alors que j'en étais un supporter.
Trente ans de cumul des mandats, de hautes fonctions, et à l'arrivée une maison sur laquelle il y a encore un crédit et deux voitures de plus de dix ans (il est vrai qu'il voyageait en voiture officielle). Et en plus, pas de divorce coûteux.
A qui faire confiance pour gérer le pays ? à un président qui a à peine le patrimoine d'une classe moyenne (2500 euros de salaire net) à l'âge de la retraite ou à quelqu'un qui a déjà su gérer ses finances personnelles ?
On n'entend pas Juppé, le rapace, qui lui a fait banco en prenant sa retraite à taux plein grâce aux doubles cotisations, avant le changement de loi, et qui a cumulé indemnités et autres.
Il doit bien y avoir un juste milieu.
Le misérabilisme de certains ministres fait peur et en dit long sur leur compétence à gérer des budgets.
Mieux vaut encore un qui s'est bien débrouillé, avec de surcroît un peu moins de tentation de piquer dans la caisse.
Ce climat de délation qui s'étendra au voisinage de chacun de ce blog est quelque peu nauséabond.
La gauche réinventerait-elle la RDA ?

Nordine

L'homme est un animal corruptible.
Le système actuel procure trop de pouvoir et trop de couches d'impunité. Les plus purs se laissent tenter. On peut changer le système pour protéger l'homme de lui-même. Mais c'est l'homme qui fait le système. Je ne vois pas les députés voter le non cumul des mandats ou le mandat non renouvelable, etc.

bernard

Alors qu'il aurait dû soutenir à fond le "oui" en Alsace, qu'il devrait nous dire où il va faire des économies dans le millefeuille administratif, des coupes dans le bataillon des fonctionnaires, qu'il devrait nous parler d'entente avec l'Allemagne (car qu'est-ce que ça tape sur l'Allemagne à gauche de la gauche), qu'il devrait se battre pour que les entreprises puissent embaucher et produire, le Président moralise tout le monde avec sa transparence totalitaire surfant sur sa propre insuffisance dans l'affaire Cahuzac, tyrannise la moitié de la France avec la révolution taubiresque de la filiation, il nous mène en souriant comme un benêt vers la guerre civile.
Le changement c'était bien maintenant mais il fallait comprendre : en PIRE.

Jean-Marc

@Claude L

L'austérité devrait être celle de l'État et des régions, pas celle des Français comme actuellement.
Cette austérité décidée par le PS est bien sûr une stupidité.

Savonarole@Archibald

Archibald | 10 avril 2013 à 15:43

C'est vrai, vous avez raison.
On notera toutefois la vitesse avec laquelle ces Américains ont dépassé le stade que vous décrivez, ou l'oubli presque total de Franco en Espagne, alors que chez nous on se traite encore de "vichyste" au moindre désaccord sur la recette du bœuf bourguignon.

Savonarole@Jabiru

"Ancien combattant classe 61-2B"
Rédigé par : Jabiru | 10 avril 2013 à 16:44

Mes respects ! Moi ce fut la 71-10 (c'était la classe d'octobre 1971). J'ai monté et démonté des chars AMX 30 au 1er RIMa pendant douze mois.
(RIMa, pour les réformes psychiatriques de l'époque, ça veut dire Régiment d'Infanterie de Marine)

scoubab00

@calamity jane

Quand on se sépare du petit personnel on emploie le verbe "congédier".
C'est plus chic et ça ne fait pas spécialement vieille France. A prescrire donc.
Le résultat est le même...
Mais devant le tribunal, le terme "congédier" n'est remplacé par rien puisque ladite femme de ménage n'était finalement pas déclarée.
Tout est fait dans les formes ?

Choubidou

à Savonarole@Choubidou | 10 avril 2013 à 13:42

En Allemagne, ils ne rigolent pas

Plagiat : le ministre allemand de la Défense démissionne
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20110301.OBS8905/plagiat-le-ministre-allemand-de-la-defense-demissionne.html

Allemagne: démission d'une ministre proche de Merkel
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/09/97001-20130209FILWWW00367-plagiatdemission-d-une-ministre-allemande.php

Et aussi directement en relation avec une pratique religieuse
La justice allemande condamne la circoncision pour raison religieuse
http://www.lexpress.fr/styles/la-justice-allemande-condamne-la-circoncision-pour-raison-religieuse_1131464.html

Jabiru

@calamity jane

Quand on se sépare du petit personnel on emploie le verbe "remercier".
C'est plus chic et ça fait vieille France.
Par contre le résultat est le même.
Mais devant le tribunal, le terme remercier est remplacé par rupture du contrat de travail à l'initiative de l'employeur.
Tout est dans la forme.

Jabiru

@Arobase du Ban

Merci pour ces précisions.
Ancien combattant classe 61-2B, il me semble que j'ai eu droit au dernier conseil devant lequel ma nudité a été exhibée. Que de vieux souvenirs, dont le jour de mes 20 ans en corvée de foyer au 45ème RT à Maison Carrée. C'était le triste privilège des classes creuses que de partir directement via la gare de Versailles Matelots vers Alger la blanche. Cinquante ans ont passé depuis. Hélas !

Claude L

@ olivier seutet

J’imagine que vous ne vous comptez pas dans la mauvaise graisse, ni dans les incompétents non sanctionnés.
Vous avez raison. Une politique de forte austérité en période de crise, ça a déjà été testé. En Allemagne en 1930, aujourd’hui en Grèce, au Portugal, etc.
Le schéma est connu : austérité, récession, déflation. Après, c’est facile, pour en sortir, il n’y a plus qu’une solution connue, la guerre.
Vous prêtez à quelques têtes d’œuf qui rabâcheront jusqu’au bout la doxa néolibérale, « d’innombrables rapports », dénoncés par une forte majorité d’économistes (pas ceux, bien sûr rétribués par les établissements bancaires) dont des prix Nobel. Même dans les instances européennes et internationales, l’austérité actuelle commence à faire peur.

Alex paulista

@ Arobase du Ban | 10 avril 2013 à 12:48
On n'a pas les mêmes souvenirs. Moi j'ai passé la visite médicale auprès d'un médecin militaire "à poigne" qui a fait une visite individualisée mais néanmoins complète. La dernière année du service.

@ Jabiru
C'est le moment de regarder par le hublot et déboucher les bouteilles. Le tout est de bien savoir surfer.

Archibald

@ Savonarole

Ce n'est pas parce que les autres n'en parlent - soi-disant - plus qu'il ne faut pas être vigilant. D'autant que l'argument de vos trente ans de visite aux voisins ne garantit pas votre expertise sur l'état de leur cuisine. Vos conviendrez que les avis de nombre de nos intellectuels sur l'état de la Chine et de l'URSS à la belle époque des démocraties populaires est un contre-exemple suffisant pour vous dédire. S'il fallait choisir un événement plus récent, laissez-moi vous proposer une visite de Macon, dans l'Etat américain de Géorgie. A la Wilcox County High School, les organisateurs des bals de fin d'année (les fameux "Prom"), en cheville avec les autorités, s'assurent que les noirs et les blancs ne dansent pas au même endroit. Cette information date du 3 avril 2013 : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2303732/Segregated-prom-Students-fight-integrated-prom-Georgia-county-minorities-banned-white-school-dance.html

SR

On a instauré le délit d'être riche. Classes pécunieuses classes dangereuses ?... Je crains que la publicité des déclarations d'impôts des ministres n'empire les choses. Par exemple l'éphémère secrétaire d'Etat Yamina Benguigui est millionnaire, il faut se souvenir des séances au conseil municipal de Paris où son garde du corps tenait son sac Hermès et sa fourrure... Où va-t-on ? Les héritiers Mosco et Fabius doivent transpirer par tous les pores...

Valerie

Bien inspire "Monsieur Jean-Dominique" passe Minuit :-). Completement d'accord avec le fond... et toujours une jolie plume !

Pour le "Monsieur" qui s'enferre un peu trop dans son role en ce moment (et sans oublier ceux qui suivent le cours en somnolant !)... sachez que "ce Jean-Dominique" commente parfois les commentaires quand Monsieur Reffait commente les billets de Monsieur Bilger.

Sur ce, je pars prendre l'air et continuerai ma lecture ulterieurement...

Savonarole@catastrophy jane

"Oui, car j'ai appris récemment que l'incompétence n'était pas un motif de renvoi cad non retenu en cas de licenciement (au privé) !
Rédigé par : calamity jane | 10 avril 2013 à 14:41

Catastrophy Jane, depuis le XIXe siècle on n'est plus "renvoyé", terme réservé au petit personnel. Depuis Victor Considerant, qui a aujourd'hui un abribus à son nom place Denfert-Rochereau, on dit "licencié".
On ne dit plus "incompétence" mais "insuffisance professionnelle".

Le droit du travail ne perd jamais le nord.

calamity jane

@olivier seutet

Oui, car j'ai appris récemment que l'incompétence n'était pas un motif de renvoi cad non retenu en cas de licenciement (au privé) !
Pourtant dans le cas qui nous a occupées (remarquez que pour l'emploi du féminin le masculin pluriel est déjà compris dans occupées) quelles limites établir entre incompétence et supra-compétence lorsque de la bouche même du ministre déchu il allait : "nous faire le fond des poches".

Savonarole

Bien d'accord avec vous M. Bilger.
Toutefois, ayant vécu plus de trente ans hors de France, je remarque qu'il n'y a que chez nous que l'on parle encore de morale, de liberté, d'égalité et de fraternité. Dans toutes les autres démocraties parlementaires, on ne radote plus sur ces thèmes. C'est acquis ! Depuis l'Habeas Corpus et leurs propres révolutions ou guerre civiles : États-Unis, Royaume-Uni, Espagne, Allemagne, Pays-Bas et autres paradis démocratiques du nord de l'Europe, on n'y observe pas de querelle théologique ou de grande Controverse de Valladolid sur ces thèmes.
Combien de temps encore allons-nous rabâcher, radoter et remâcher ce vieux chewing-gum ?

Savonarole@Choubidou

Choubidou | 10 avril 2013 à 11:02

Vous allez vous faire allumer, moi j'ai l'habitude, si j'ose dire...
Croyez-moi les fagots prennent vite au vent du conformisme béat.


Arobase du Ban

@Jabiru 10 avril 11:32

Ce n'est pas le médecin militaire qui passait la revue des futurs conscrits à poil, mais le Conseil de révision présidé par le Préfet ou son représentant, assisté d'un médecin militaire qui avait pour fonction de vérifier qu'on n'appelait bien que des garçons, l'Etat pouvant être déclaré fautif à l'époque s'il appelait une fille (dissimulatrice, ou cherchant à ridiculiser "l'armée" par exemple). La visite médicale avait lieu après l'incorporation. D'où la tenue d'Adam devant le Conseil.
Après, avec la sélection du contingent, la sélection des jeunes filles volontaires en dehors des jours réservés aux garçons, les choses ont changé.
Puis le service national a été mis en "sommeil".

olivier seutet

@Claude L

Ce que dit M. Marchenoir est parfaitement compréhensible, et déjà répété ad libitum dans d'innombrables rapports ou expérimenté dans d'autres pays :
- gel des retraites pendant une certaine période,
- déremboursement de tout ce qui relève de la médecine de confort,
- fiscalisation des allocations familiales,
- fusion des départements et régions et division par deux du nombre de communes,
- et surtout dégraissage de la fonction publique d'environ 500 000 personnes (moins de 10%) ; ce qui ne serait que le rattrapage de l'absence de gestion de ce corps depuis des décennies : environ 1 sur 10 000 est révoqué ou mis à la retraite d'office par an ; ce qui signifie clairement que l'incompétence n'a jamais été sanctionnée.

Jabiru

Panique à bord, le navire amiral prend l'eau à cause d'une grosse avarie du caisson Cahuzac. Le Commandant et son bosco nantais sont à la manoeuvre, le navire prend de la gîte, les tentatives de calfatage ont échoué. Tout le monde est sur le pont, les chaloupes sont à la mer. L'équipage est sommé de se mettre à poil sous les habituels quolibets et ça rappelle l'ambiance des conseils de révision du siècle dernier au cours desquels le médecin militaire passait la grande visite des conscrits. Tout le monde se jaugeait en fonction de ses attributs sans en avoir l'air ! Et comme toujours quand on panique, on décide du n'importe quoi et dans le désordre. Les casseroles de certains, et non des moindres, ressurgissent, faut aller vite pour éviter le naufrage. A quoi va servir ce grand déballage public sauf à montrer du doigt ceux qui possèdent, alors des mesures de bon sens permettraient de remettre de l'ordre sur le bateau. La Royale le mérite !
D'abord et pour consolider le dispositif, un contrôle fiscal appronfondi pour ceux qui sont aux manettes sur la base de leurs déclarations déjà fournies, ensuite tout projet de nomination désormais assorti d'une enquête préalable comme aux Etats-Unis. Nos services fiscaux savent le faire avec une grande déontologie si on leur en donne les moyens et surtout le feu vert.
Engager une lutte sans merci contre la fraude fiscale visant à débusquer les 20% de fraudeurs qui constituent les 80% du montant de la fraude.
Et cerise sur le gâteau, toutes les dépenses engagées par ceux qui sont en charge, consultables sur Internet comme dans les pays scandinaves. Et pour les mis en examen, suspension du port de décoration dans l'attente du déroulement des procédures. Aux grands maux les grands remèdes.

Choubidou

"La morale tout court doit devenir une idée neuve en France."

Si finalement à grands coups de code pénal dans le derrière...

A commencer par le grand Rabbin avec l'article Article 433-17 ?

"L'usage, sans droit, d'un titre attaché à une profession réglementée par l'autorité publique ou d'un diplôme officiel ou d'une qualité dont les conditions d'attribution sont fixées par l'autorité publique est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende."

Choubidou

Sujet du bac
"La morale peut-elle se passer d'un fondement religieux ?"
Le corrigé
http://www.lemonde.fr/revision-du-bac/annales-bac/philosophie-terminale/la-morale-peut-elle-se-passer-d-un-fondement-religieux_t-irde107.html

Sujet d'actualité
La religion peut-elle se passer de morale ?

La réponse :
"Gilles Bernheim a exclu mardi soir de démissionner de ses fonctions de Grand rabbin de France, à la suite des accusations de plagiat et d'usurpation d'un titre d'agrégation de philosophie, qu'il a reconnus."

http://www.lemonde.fr/revision-du-bac/annales-bac/philosophie-terminale/la-morale-peut-elle-se-passer-d-un-fondement-religieux_t-irde107.html

La morale tout court doit devenir une idée neuve en France.
Y'a du boulot !!!!!

Alex paulista

@ JDR

Distribuer toujours plus l'argent pour garantir la morale ?
Comme au Brésil, où les députés sont les mieux payés du monde ?

Et si on commençait plutôt à distribuer les coups de pieds au c.. ? Peine et délai de prescription x 2 pour tous les élus.

Archibald

Volonté politique, description de Richelieu par Philippe Erlanger : "Rien ne comptait pour Richelieu en dehors de son désir de dominer. S’il suscitait facilement l’amitié, il ne la ressentait guère. Froideur qui aurait pu écarter bien des gens utiles. Aussi le jeune prélat, terriblement lucide, prenait-il soin de la masquer. Il avait réussi à se composer une sensibilité abondante en effusions et même en crises de larmes, d’autant plus convaincante qu’elle surprenait chez un homme de science et de raison. Mais derrière cette tendresse appelée à devenir singulièrement efficace, se cachait un cœur aride où peu de sentiments trouvaient le moyen de fleurir."

Claude L

Je suis tout à fait d’accord avec ce qu’a très bien dit J.D Reffait. Il se trouve juste qu’en période de grande crise, notre seuil de tolérance baisse sensiblement.

@ Robert Marchenoir

Aurez-vous, vous, le courage de réfléchir aux conséquences de ce que vous dites ?

Josiane Lacombe Minguell

L'alternance en politique est un bon outil pour se préserver de la corruption et/ou du clientélisme ; il faut également en finir avec le cumul des mandats ainsi qu'avec cette longévité des mêmes hommes (plus rarement des femmes) aux responsabilités. Nous nous sommes trop habitués à voir les députés et autres conseillers généraux accrochés à vie à leurs postes.
Je constate que les "affaires" se sont succédé et que seul ce gouvernement s'est attaqué au problème, du moins à ma connaissance. Comme l'a dit Madame Nay, François Hollande n'est pas un homme d'argent et c'est pourtant sur lui que retombe la faute de Cahuzac. C'est lui que l'on accuse, à tort ou à raison, d'avoir manqué de vigilance, comme s'il était son complice et aussi fautif que lui.
Cahuzac s'attaquant à la fuite des capitaux, c'est comme avoir un pédocriminel dans une école ! Avant on ne savait pas, ensuite on comprend qu'il est assez logique qu'un pédocriminel fasse en sorte de se retrouver au milieu d'enfants. Après on va lui redonner une seconde chance car il a su convaincre qu'il s'était amendé.
Certains personnages salissent tout autour d'eux, leur famille, leurs proches, leurs amis, leurs compagnons de route.

Polochon

Il semble que le mal soit très profond et touche même les novices en politique si j'en crois cet article de Gaëtan Gorce, sénateur socialiste :

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/09/le-senateur-socialiste-gaetan-gorce-denonce-la-derive-clanique-du-ps_3156695_823448.html

Christian Lacombe

“N'oubliez jamais que ce qu'il y a d'encombrant dans la morale, c'est que c'est toujours la morale des autres” disait Léo Ferré...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS