« Mais qui sont-ils ? | Accueil | Et après ? »

15 novembre 2015

Commentaires

vamonos

L'ennemi de la France et de la démocratie sera vaincu, cela ne fait aucun doute. Quand la guerre oppose des Français à des Français, il s'agit d'une guerre civile. Les grands principes de la guerre psychologique peuvent aussi être appliqués à ce type de conflit.

Quel que soit l'ennemi, celui-ci possède des dispositions particulières pour s'autodétruire. Le défi consiste à analyser l'ennemi, découvrir ces dispositions, ces défauts dans la cuirasse en quelque sorte. Il suffit de les mettre en activation.

Une méthode parmi d'autres consiste à le persuader qu'il entretient en son sein des espions, le persuader que ses espions le trahissent et enfin le pousser à se séparer des suspects qui sont en fait de loyaux soldats.

calamity jane

@sbriglia

Et elle signifie quoi la phrase de F. Sagan ?
Qu'il vaut mieux être devant la réalité que derrière ?
C'est effectivement à l'ordre du jour.

sbriglia@calamity jane

"Il y en a eu qui ne se sont pas laissés berner mais sans doute ne les fréquentez-vous pas !"

Que voulez-vous, calamity, j'avais, très jeune, fait mienne la belle phrase de Sagan : "A l'instant même où l'on admet qu'il vaut beaucoup mieux être trompé que se méfier, on est invulnérable" et j'ai toujours, au crépuscule, la faiblesse d'y croire...

PS : Hors sujet (mais non hors blog) : qui a vu "l'Hermine" ? certains susurrent que...

calamityjane

@sbriglia
"...en cela, nous avons tous été contaminés"

Tous ? Un peu facile. Il y en a eu qui ne se sont pas laissés berner mais sans doute ne les fréquentez-vous pas !
Eh oui ! l'air du temps : ce qui ne me ressemble pas ne mérite pas que je l'écoute.
Les vingtenaires sont pire que dégoûtés. Pour l'instant, ils ne bougeront pas car comme ils pensent : à chacun de ramasser sa cambronne.

eileen

@Savonarole 18.11.15 - 11:33

Excellent, excellentissime... à ceci près... ahaha pour respecter votre demande 5 lignes maxi : vieilles badernes (j'assume le pléonasme) ahaha aurait résumé votre pensée, mais votre succession des mots choisis est un régal !

Savonarole@sbriglia

@sbriglia

Tout à fait d'accord, rien à redire.
À ceci près que 99% des victimes étaient des jeunes gens de 20 à 40 ans et que les médias ne leur ont donné la parole que pour témoigner dans les environs du drame, sur le trottoir, un micro sous le nez. C'est tout. Rien d'autre.
Ici en Espagne on parle de la "Génération Bataclan", or qu'a-t-on vu sur nos écrans pour venir commenter l'horreur : une cohorte de vieux sbires et satrapes des plateaux de télé, vieillis en fût de chêne, en costard/ cravate, les Roland Cayrol, les Alain Duhamel, les Roland Jacquard, les Wierviorka, et on attend avec impatience les fulgurances d'Attali, bref un monde de vieux croulants, tous en surpoids de s'être gobergés toute une vie du malheur des autres devant les caméras, des Mamamouchis du commentaire et de l'exégèse. Une plaie.

Catherine JACOB@Lucile

@Lucile | 16 novembre 2015 à 19:35
"Catherine Jacob, il s'agit d'un "hoax" ou "fake", avertissement-bidon autrement dit."

Effectivement. France 2 le confirme aujourd'hui dans sa revue de presse. Merci.

Mary Preud'homme

@scoubab00

On ne peut être jaloux de quelqu'un qui vous copie bassement ou s'approprie vos idées pour les utiliser à sa manière, dans le cas présent en les rabaissant, les instrumentalisant à des fins de conquête et de domination et en les vidant de leur substance.
A mon avis c'est plutôt l'inverse !
Quant à moi je me contente d'être chrétienne (ne faisant depuis longtemps aucune distinction entre catholiques, protestants ou orthodoxes) et sans renier pour autant mes racines juives. C'est dire si je suis à contre-courant !

S Carioca

@Noblejoué
"A mon avis, les dirigeants de Daech croient à ce qu'ils disent, ceux d'Iran aussi. Je peux me tromper, évidemment, mais en général, les gens, les religieux pour leur croyance notamment, croient à leurs histoires."

Mais les dirigeants de Daech ne sont PAS religieux. C'est le fric, leur religion.
Regardez avant sa disparition cette excellente émission :

Chasse à l'homme et plan d'urgence

pas encore dispo mais sûrement le 18 /11 sur :
http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air

Le pétillant Alain Bauer (mais pourquoi cette moustache !), pédagogue et qui transpire l'intelligence, et Alain Jacquard, en parlent en s'écoutant l'un l'autre, apparemment en connaissance de cause.

Mary Preud'homme @ sbriglia

"Rédigé par : sbriglia@Mary P. | 17 novembre 2015 à 17:13"
---
Une connivence d'autant plus précieuse qu'elle n'est pas habituelle et sans concession.
Cela fait chaud au cœur de voir quelqu'un comme vous apprécier à sa juste valeur ce grand penseur de notre temps que fut Jacques Ellul, si injustement méconnu en France ou snobé en raison de son non conformisme.
Et néanmoins un précurseur, tant en matière de pollution écologique que de pollution (aliénation) des esprits, dont beaucoup auraient intérêt à découvrir (ou redécouvrir) l'œuvre ô combien prémonitoire et/ou visionnaire sur une multitude de sujets de société.

scoubab00

@ Mary

Ayant des protestants dans ma famille, je crois qu'ils sont jaloux aussi. Du succès de l'Islam. Les pasteurs se font rares dans les Cévennes et le bas du Rouergue, quant à leurs fidèles, comme chez les cathos, leur moyenne d'âge augmente, les perspectives paraissent sombres. Toute religion est faite d'emprunts plus que de "trahison" : les cathos ont emprunté aux juifs, les protestants ont fait de même, les musulmans... une religion c'est : une secte qui a réussi ; faite pour être conquérante, sinon elle est menacée, c'est le cas de la vôtre ici et maintenant. On peut considérer que l'ancien testament est aussi par endroits une "bouillie", comme le coran. Mauvaises sélection des textes, traductions ? Je ne sais. Malheureusement et contrairement à vos dires, je n'ai pas de boucherie halal pas loin, j'aimerais mieux, cela me coûterait moins cher et pourtant j'habite en ville.

Et puis un hommage (intéressé) aux forces de l'ordre qui parviennent à bloquer discrètement presque tous les tentatives de ces bricolos à Kalach'. A Paris vendredi soir, ça a foiré mais personne ne fait du 100%. Je n'ai aucune solution pour les arrêter, le matin je continue à siffloter en allant aux toilettes, ainsi va la vie et nous avec :))

Noblejoué

@ Pastel
"Des cas lâches endeuillent Paris."

Bravo !

@ S Carioca

A mon avis, les dirigeants de Daech croient à ce qu'ils disent, ceux d'Iran aussi. Je peux me tromper, évidemment, mais en général, les gens, les religieux pour leur croyance notamment, croient à leurs histoires.

Attention ! Je ne veux pas dire qu'ils ne mentent pas pour autant, par exemple en faisant des faux pour démontrer ce qu'ils s'imaginent vrai, des "fraudes pieuses".
Attention ! Je ne veux pas dire qu'ils soient justes, désintéressés ou charitables pour autant. Qu'est-ce que la foi a à voir avec la vertu, d'abord ?

Je veux dire que les dirigeants baignent dans le même bain mental que leurs troupes, ce qui ne veut pas dire qu'ils ne les sacrifient pas allégrement.

Pour l'Iran, je crois que l'Iran est en train d'évoluer. Il ne faut ni trop s'y fier ni trop s'en méfier...
Difficile.

sbriglia@Mary P.

Merci Mary de nous rappeler que pendant que nos intellectuels germanopratins discutaient du sexe du communisme, du maoïsme, des Khmers rouges ou du réveil des Chinois, certains, visionnaires, s'inquiétaient déjà du péril islamique...

J'ai largement diffusé auprès de mes proches le remarquable article de Jacques Ellul que vous avez eu l'excellente idée de nous offrir.

Il n'est rien qui vous affaiblisse un homme que de vivre au milieu de la complaisance générale : en cela nous avons tous été contaminés, nous, la génération d'après-guerre, qui ne devons notre salut qu'aux sacrifices de nos pères...

Je n'en peux plus de ces marches blanches insipides, de ces bougies misérables, de ces calicots à la Séguéla ("je suis en terrasse" me consterne !), de ces cellules psychologiques qui permettent de "faire" son deuil (inepte crétinerie...), de ces journalistes en boucle qui commencent toutes leurs phrases par "effectivement" pour nous parler de l'ambiance place de la République...

Je n'en peux plus de ces coups de mentons vallsiens ponctuant des phrases de médiocre sous-préfet, je n'en peux plus des surenchères verbales de tout bord...

Taisez-vous, fermez-là, agissez, assez de mots, assez de vos pauvres mots...

Je repense à Daladier qui disait "les cons, s'ils savaient !"

Aujourd'hui, les paroles de Daladier c'est nous qui les prononçons à chacun de leurs discours...

Mary Preud'homme

@scoubab00

"Islam et judéo-christianisme" est un essai publié après la mort de Jacques Ellul. Ce livre récapitule un certain nombre d'articles sur le sujet écrit par ce dernier. Ce n'est donc pas une œuvre achevée, mais néanmoins visionnaire.
Ce grand penseur contemporain avait donc justement prédit la montée en puissance de l'islam en Europe, en raison de deux points qui semblent vous échapper. L'islam est une religion à la fois de soumission totale (à Dieu) et de conquête. J'ajouterai même de pillage car il s'est construit en s'appropriant l'héritage des juifs et des chrétiens, en dénaturant les Ecritures, en les mixant à la sauce musulmane et en renommant leurs prophètes. D'où une bouillie infâme que d'aucuns assimilent faussement à une prétendue parenté de gens du LIVRE. Ce qui ressort de la trahison pure et simple tant du message juif que chrétien.
Quant à la montée en puissance en trente ans de cette religion conquérante, notamment en France, il faudrait être aveugle pour ne pas la voir : mosquées et salles de prières passées d'un millier à plus de 4000, écoles coraniques, centres culturels, boucheries halal à tous les coins de rue, rayons spécialisés dans les supermarchés, voiles, niqabs, keffiehs, sariks, djellabas, barbus, etc. Sans compter la bonne centaine de mosquées et de salles de prière contrôlées par des salafistes recensées par la DCRI (renseignement intérieur), certainement en dessous de la réalité selon de hauts responsables de la PN.

eileen

@sylvain 16.11.15 9:37

Non non je vous rassure le comportement de la dame ne m'étonne pas un seul instant, mais le dire, l'écrire et l'on se sent un peu mieux ahaha

Elle n'est pas "ex-indépendantiste", "indépendantiste un jour indépendantiste toujours" ahaha.... Certains près de Cayenne lui gardent la place bien au chaud, son ex (mari) en tête et le reste de la famille très élargie !

Comme beaucoup on se demande au nom de quoi elle a obtenu ce poste prestigieux : le plus régalien, elle l'a obtenu au nom du "vaut mieux l'avoir dedans que dehors" et elle en profite abusivement elle, elle sait pourquoi elle a été choisie !

sylvain

N'oubliez pas chers amis et ennemis que l'Afrique commence à Calais donc cette guerre n'est qu'une reconquête logique d'un espace vital islamique ; comme le Tibet pour la Chine, la France est devenue une province du MO. Ils se moquent de l'Elysée comme de l'an 40 ; cet hospice-porcherie pour pantouflards grassouillets les rebute, ce qu'ils veulent c'est tuer notre mode de vie et nous diviser ; les gasparislamistes sont nombreux et prêts à collaborer à ce fachislamisme rampant.
C'est bon, je retourne m'asseoir à la terrasse avec une bougie pour résister à l'envahisseur.

scoubab00

Chère Mary de qualité, on peut toujours s'alarmer lorsque, se penchant, on aperçoit des vers blancs qui sortent du nombril. Nous n'en sommes pas là. Regardons une carte globale, qu'aperçoit-on ? Nous sommes en bout d'Eurasie, tout au bout, comme Roscoff ou Brest pour un hexagonal. L'étranger errant bistré ou non s'intéresse à nous pour notre côté Disneyland, notre diplomatie/culture, notre industrie du luxe. Et c'est à peu près tout, il y a mieux à faire ailleurs. L'Islam, qui est loin d'être un bloc, s'intéresse plus à l'Afrique pour son côté fournisseur depuis longtemps, l'esclavage antique l'avait précédé sur cette voie. L'Asie est son coeur qui bat, sa matrice et l'Indonésie de loin son pays le plus peuplé. Les perspectives sont aussi excitantes en Inde et Pakistan. Moins en Chine communiste, Tamerlan et Gengis Khan n'ayant guère fait d'émules même s'il y a quelques Ouïghours très à l'ouest. C'est que l'Islam a aussi connu de sacrées reculades, pas qu'en Espagne ! Vous qui connaissez les Amériques mieux que moi, vous savez que même la religion juive, pourtant la seule non prosélyte, y réussit mieux que celle de Mahomet. Dans toute cette partie est de la zone clé du Pacifique, ça s'annonce mal pour le Croissant. A l'ouest, c'est déjà mieux pour lui : à son centre plus particulièrement.

Au fait, savez-vous qu'une ville turkmène utilise indûment votre prénom ? Une partie des enjeux est ici, ce petit pays désertique très continental fournissant des quantités énormes d'hydrocarbures, gaz à la Chine et de plus en plus en Inde et alentour. Si le pétrole convertissait à l'Islam, nous fréquenterions la mosquée depuis quelques dizaines d'années. C'est ce que se disent aussi les Chinois, les plus nombreux sur Terre et toujours plus gourmands malgré des difficultés ponctuelles. Eux aussi ont des âgés de plus en plus nombreux et exigeants, des wagons !

Jacques Ellul, protestant et à contre-courant, était beaucoup plus convaincant dans son analyse sur le christianisme que pour l'Islam. Pour ce dernier, l'Europe c'est showtime et pas beaucoup plus, eu égard aux faibles effectifs. Ici-bas hélas, personne ne fait du 100% :/

Exilé

@eileen
...ce qui confirme que pour un politique ce que l'on ne voit pas n'existe pas

Dans la même veine, le journaliste Pierre Desgraupes disait : « Ce dont nous ne parlons pas n'existe pas ».

Ses jeunes confrères ont retenu la leçon, ce qui explique le hiatus constaté entre ce que raconte la Grosse Presse d'un côté (et qui alimente ce qui tient lieu de réflexion aux politiques) et ce que les Français vivent au quotidien de l'autre.

sylvain

@eileen | 17 novembre 2015 à 09:14

Vous vous étonnez encore du comportement de Taubira, elle qui a tout fait pour affaiblir les institutions police-justice chargées de veiller à notre sécurité, une ex-indépendantiste et sa haine anti-France nommée scandaleusement ministre de la Justice ?
Ces socialos sont capables du pire !

breizmabro

@ Savonarole | 16 novembre 2015 à 21:04
"Au moment de La Marseillaise Madame Taubira n'a pas chanté, ni desserré les lèvres"

Moi aussi j'ai remarqué, géolocalisée qu'elle a été par des caméras (nombreuses). Donc soit elle venait juste de fermer son clapet (exceptionnel de sa part), soit en bonne indépendantiste qu'elle est restée, les paroles de la Marseillaise ne lui plaisent toujours pas.

Peut-être les mots "marchons, marchons !", parce qu'elle préfère le vélo ? Avec les indépendantistes tout est à craindre...

eileen

Le monde occidental entonne notre hymne national, la Grande-Bretagne aussi devrait le faire ce soir vs notre ministre de la Justice garde des Sceaux qui pourtant possède un organe puissant dont elle sait se servir, elle se contente d'entrebâiller a minima les lèvres et de le murmurer. Cette abstention lui a déjà été reprochée lors d'une commémoration, sa réponse cinglante fut (grosso modo) "je réserve l'hymne national pour une occasion plus importante", soit, cette ministre de la Justice garde des Sceaux considère donc que les attentats du Vendredi 13 Novembre 2015 sont un incident mineur !

vamonos

@Robert
"Depuis quand le contenu des fichiers des forces de sécurité devraient-ils être intégralement mis en place publique ? De fait, les succès initiaux des enquêtes menées après les attentats et la rapidité de l'identification des auteurs tient à l'existence de ces bases de données, parfaitement renseignées, et à leur excellente exploitation qui permettent aux enquêteurs (et au Parquet de Paris) d’identifier, de rechercher et d'interpeller dans les meilleurs délais les auteurs."

Super, selon vous le travail des enquêteurs permet de créer une fiche qui sera exploitée pour identifier plus facilement les terroristes qui se seront suicidés. En somme, des gestionnaires facilitent le travail d'autres gestionnaires. Et les victimes dans tout ça, elles sont oubliées comme d'habitude, quelques fleurs au coin d'une rue et puis la vie reprend son cours.

S Carioca

@Noblejoué
"J'en reviens à mon dada. Daech, c'est encore une aberration monothéiste. Chaque religion abrahamiste a ses crises d'hystéries, les nôtres, guerres de religion et inquisition, les musulmanes, moins connues de nous mais dont la dernière nous prend pour cible"

Un savant disait lors d'une émission radio ou TV je ne sais plus, que les cinquante plus hauts gradés chez Daech sont des non religieux anciens baasistes (pas de jazz) de l'armée de Saddam Hussein que Bush le petit répudia. Erreur...
Le haut commandement de Daech est alors si c'est vrai zérothéiste.

Ca me plaît bien j'ai toujours pensé que les s... qui manipulent les cinglés et psychopathes qui se font sauter et massacrent, eux n'y croient pas une seule seconde. Suivez le pouvoir, l'argent, le sexe...

C'est pour cette raison qu'il ne faut pas avoir peur d'un Iran nucléaire. Les riches mollahs n'ont sûrement pas envie de se faire vitrifier par Oncle Sam ou tonton Benyamin, trop attachés aux valeurs terrestres ! Ils ne croient pas aux 70 vierges, eux.

----------------------

M. Bilger a selon la rumeur des compétences juridiques...

Comment se fait-il selon lui que tout d'un coup, sitôt l'Etat d'urgence décrété, la police fasse plus de 160 descentes pas décidées sur des objectifs inconnus la semaine dernière ? Il y aurait un frein judiciaire ? Serait-il nuisible ? Exagéré ? Partisan ?

hameau dans les nuages

Caramba ! Je suis fait comme un rat !

Oui je le confesse, je fais partie de la 5e colonne du djihad. Le temps de mettre mes bretelles d'explosifs (oui à mon âge la ceinture je ne supporte pas) et je pars me faire sauter dans un lieu de débauche, tiens au café "Chez Louisette"... Salam aleykoum...

"Les réseaux sociaux facilitent la transformation d'un brave paysan catholique du Sud-Ouest en un jihadiste" (Roger Cukierman)

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentats-a-paris-nous-sommes-dans-une-guerre-mondiale-dit-roger-cukierman-president-du-crif-7780518237

kalanchoe

Exemple de moyen pour les vaincre, Michel Onfray suggère que la France cesse sa politique islamophobe (lepoint.fr). N'étant pas abonnée, je n'ai pu lire le fond de sa pensée mais peut-être est-ce pour éviter d'engendrer de nouveaux terroristes.

Pastel

Des cas lâches endeuillent Paris.

Noblejoué

@sbriglia
"nous savons écrire « même pas peur » le lendemain où nous avons détalé comme des lapins"

Certes, il est plus prudent de ne pas s'engager à faire preuve de telle ou telle vertu par crainte d'être démenti par les événements.
Cependant quand on chante La Marseillaise, cela signifie-t-il qu'on sera forcément courageux ? Non, mais on ne s'en moque pas pour autant. De même, les déclarations "même pas peur" sont une façon de s'encourager et de s'unir, mais plus propres à notre époque, moins formelles.
Autre chose. On détale, et alors ? Certes, il vaudrait tellement mieux que nous ayons le flegme britannique... Mais en somme, peu importe. Merkel fut sous-estimée car elle pleurait parfois dans la compétition politique. Oui mais après elle reprenait le combat. En attendant, on ne la voyait pas venir ! Et il y a des gens qui sursautent aux bruits brusques mais qui ne s'enfuient pas devant l'ennemi.
Donc tout n'est pas dit.

"Bref, nous allons vaincre car nous sommes l'empire du Bien..."

Il n'y a que du moindre mal dans le monde, et ce n'est pas parce qu'on est bon ou mauvais qu'on gagne.
Ni optimisme ni pessimisme. Essayer de se rassembler, dans un monde de l'immédiateté, essayer de devenir des héros d'endurance, essayer de trouver une stratégie.
La victoire est dans la main d'Athéna.

Savonarole

Hollande reprend tout le programme du FN et de la droite classique : rétablissement des frontières, déchéance de la nationalité française, Bachar et Poutine sont désormais nos potes, Laurent Fabius est mort, etc.
Un aggiornamento pitoyable.
Des cabrioles lamentables.
Le Kamasutra de l'énarque qui n'a jamais voyagé. On s'y perd. On ne sait plus dans quelle position il se trouve.

Á noter les mandibules serrées de Valls et qu'au moment de La Marseillaise Madame Taubira n'a pas chanté, ni desserré les lèvres.

Giuseppe

En fait de tous les stratèges et éminents spécialistes qui défilent en permanence, le seul qui a tout dit simplement, c'est Mélenchon : qui achète le pétrole qu'ils exploitent, qui leur sert de relais bancaire, etc. En fait le premier des combats et le moins meurtrier c'est de couper les vivres, ce qui tombe sous le sens.

Quand on veut isoler un pays on le met en quarantaine, il existe l'embargo, Cuba l'a vécu, l'Iran aussi, l'argent est le nerf de la guerre. Par contre il va falloir croiser le fer avec tous ces financiers et là c'est un vrai combat, j'imagine faire un peu de ménage, mais pour vaincre il est des entorses au protocole qui feront baisser les yeux des autres, ne pas en douter, cela s'est vu avant.

J'entends que cette armée de terroristes exploite des champs pétroliers et revend ses stocks... Oh les gars il faut quand même se réveiller ! Voir défiler quelques pick-up et quelques fusils, quelques tanks pris à l'armée irakienne, n'est quand même pas le dernier défilé militaire de Poutine ou celui des USA quand même... Ni même celui du 14 juillet. Il faudrait quand même atterrir, on parle d'argent et de moyens matériels, ou alors tout ce qui est étalé c'est du papier mâché et de la monnaie de singe.

Au fait, on n'entend rien, et rien ne filtre sur la Syrie, il est vrai que les communicants russes sont bien discrets, ils ont retenu les leçons de leurs combats précédents, et leurs généraux qui se sont retirés d'Afghanistan n'ont toujours pas digéré leur retraite forcée.

Je veux bien croire que pendant la bataille d'Angleterre on avait sorti les maquettes mais ce que nous montrent les uns et les autres ressemble un petit peu à du fer, alors vaincre c'est se donner les moyens, ils y sont, où sont les hommes de fer, c'est maintenant où jamais.

Exilé

(…) je n'ai pas pu m'empêcher, pour mon propre compte, de tirer des leçons de cette dérive du Français de Courcouronnes condamné à huit reprises sans avoir jamais été incarcéré.

J'ose espérer que seule la volonté de faire court a empêché Philippe Bilger de développer ce point qui nous fait bondir, surtout que ce n'est pas la première fois qu'un islamiste futur assassin aurait dû être incarcéré au lieu d'être en mesure de commettre ses forfaits, citons par exemple :

Chérif Kouachi (12 victimes), Amedy Coulibaly (6 victimes), Mehdi Nemmouche (4 victimes) et Mohamed Merah (6 victimes).

Ça commence à faire beaucoup, non ?
Qui a pris ces décisions de ne pas incarcérer ce personnage, qui ? Avons-nous oui ou non encore le droit dans une démocratie de savoir qui est responsable de quoi ou bien faut-il en conclure que nous sommes tombés en anarchie de fait ?

Nous pouvons tous faire des erreurs, mais une telle constance dans l'erreur, sans tenir compte des leçons du passé, témoigne au minimum d'une grande légèreté de la part de ceux qui sont censés nous protéger - du moins en principe - de ces êtres malfaisants. Errare humanum est, persevare diabolicum.

Alors, si nous nous basons sur l'expérience du passé, devons-nous en conclure que le ou les tueurs du futur attentat sont en train de gambader joyeusement entre la France et la Syrie, éventuellement grâce à des allocations diverses de chômage ou autres payées par le cochon de payant, qui pourra risquer en prime de se faire truffer de plomb quand ces messieurs rentreront de vacances ?

eileen

Pourra-t-on vaincre ?

Bien sûr on le pourrait, si tous le voulaient et le décidaient. A peine le Congrès terminé que déjà certains ne sont plus d'accord avec les propositions faites par F. Hollande. N. Mamère, "on ne peut pas accepter un Patriot Act à la française, il faut se donner le temps de la réflexion", ben voyons, les assaillants en embuscade vont certainement attendre. La France a été attaquée, mais ne doit-elle pas se sentir responsable des pays qui l'entourent et qui risquent eux aussi d'être attaqués, il faut donc agir vite ! Le politique a toujours le temps, il doit désormais revoir sa notion au temps !

M. Valls et certains autres qui ergotent avec des "nous allons... faire, nous envisageons"... devraient adopter un autre mode qui indiquerait un mode plus actif, pro actif... la gauche devrait revitaliser le slogan du PS "le changement c'est maintenant".

On annonce le recrutement de 5000 policiers, combien de temps va-t-il leur falloir pour les recruter, les former, les rendre opérationnels ?

On nous gave de task force, et pourquoi pas des steering committee... Il faut mettre en place - maintenant, de suite, sans attendre - une cellule de crise qui fonctionne 24/24, 7/7, avec un planning d'actions déployées avec des actions immédiates, à court terme, à moyen terme, avec des responsables, pas des guignols, qui seraient responsables de la mise en place immédiate/suivi des actions et les contrôler !
L'Etat doit avoir la possibilité d'agir en même temps ou en parallèle avant que les décrets etc. etc., la paperasserie soient publiés.
Dans une entreprise industrielle on privilégie la bonne exécution du produit et tout ce qui est lié à la production, puis "la mise au carré" de la paperasserie suit, elle ne la précède pas !
Impossible, pas convenable diront les "puristes" soit, mais que se passerait-il si d'autres attentats étaient perpétrés dans un court terme... ce serait une réelle guerre civile, et alors Daech aurait gagné.
A situation exceptionnelle comme celle que nous connaissons depuis Vendredi 13 Novembre 2015, décisions et comportement exceptionnels.

En fait pour un politique la notion de courbe d'apprentissage est inconnue, il réinvente l'eau tiède en permanence, dans un concert inaudible de vacuité des idées, de talent acide pour démolir le camp d'en face, à coup d'emphases verbeuses et de déclarations d'intention.

C'est sans doute pour résoudre les problèmes actuels et après les 7 et 9 Janvier que Sciences Po a fermé un cours de Gilles Keppel, ce qui confirme que pour un politique ce que l'on ne voit pas n'existe pas, pour un politique supprimer un cours est suffisant pour éradiquer un problème CQFD... pathétiquement lamentable !

sylvain

"Rédigé par : Alex paulista@Garry Gaspary | 16 novembre 2015 à 16:34
"Une belle victoire par chaos !"
Je ne sais pas si c'est de vous mais c'est bien trouvé."

Mais non mais non c'est de son ancien curé en parlant du boxon qui régnait dans sa sacristie.

Mary Preud'homme

Je sais que cela peut agacer car je me répète et j'ai une fâcheuse tendance à citer, souvent, les mêmes (par fidélité sans doute) qui eurent pour seul tort d'avoir raison bien avant l'heure (et mis à l'écart de ce fait) mais néanmoins demeurés tout aussi crédibles et d'actualité, notamment mon maitre à penser, à savoir Jacques Ellul. En quelque sorte des prophètes qu'il conviendrait de remettre au goût du jour et lire (ou relire attentivemen) et surtout mettre en œuvre...

Morceau choisi :
Non à l’intronisation de l’Islam en France

"Ce n’est pas une marque d’intolérance religieuse : je dirais "oui", aisément, au bouddhisme, au brahmanisme, à l’animisme..., mais l’islam, c’est autre chose. L'islam est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier.

Je sais qu’aussitôt on me répondra : "Le christianisme aussi !"

Et l’on citera les croisades, les conquistadors, les Saxons de Charlemagne, etc. Eh bien il y a une différence radicale.

Lorsque les chrétiens agissaient par la violence et convertissaient par force, ils allaient à l’inverse de toute la Bible, et particulièrement des Evangiles. Ils faisaient le contraire des commandements de Jésus, alors que lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet.

Le djihad est la première obligation du croyant musulman. Et le monde entier doit entrer, par tous les moyens, dans la communauté islamique.

Je sais que l’on objectera : "Mais ce ne sont que les 'intégristes' qui veulent cette guerre."

Malheureusement, au cours de l’histoire complexe de l’Islam, ce sont toujours les "intégristes", c’est-à-dire les fidèles à la lettre du Coran, qui l’ont emporté sur les courants musulmans modérés, sur les mystiques, etc.

Déclarer sérieusement qu’en France l’adhésion de "certains musulmans" à l’intégrisme islamique est le résultat d’une crise d’identité est une désastreuse interprétation.

L'intégrisme islamique en Iran, en Syrie, au Soudan, en Arabie Saoudite, maintenant en Algérie est-il une réaction à une crise d’identité ?

Non, l’intégrisme islamique est seulement le réveil de la conscience religieuse musulmane chez des hommes qui sont musulmans mais devenus plus ou moins "tièdes".

Maintenant, le réveil farouche et orthodoxe de l'islam est un phénomène mondial. Il faut vivre dans la lune pour croire que l’on pourra "intégrer" des musulmans pacifiques et non conquérants. Il faut oublier ce qu’est la rémanence du sentiment religieux (ce que je ne puis développer ici). Il faut oublier la référence obligée au Coran. Il faut oublier que jamais pour un musulman l’Etat ne peut être laïque et la société sécularisée : c’est impensable pour l'islam.

Il faut enfin oublier comment s’est faite l’expansion de l’Islam du VIe au IXe siècle. Une étude des historiens arabes des VIIe et IXe siècles, que l’on commence à connaître, est très instructive : elle apprend que l’islam s’est répandu en trois étapes dans les pays chrétiens d’Afrique du Nord et de l’Empire byzantin.

Dans une première étape, une infiltration pacifique de groupes arabes isolés, s’installant en paix.
Puis une sorte d’acclimatation religieuse : on faisait pacifiquement admettre la validité de la religion coranique. Et ce qui est ici particulièrement instructif, c’est que ce sont les chrétiens qui ouvraient les bras à la religion soeur, sur le fondement du monothéisme et de la religion du Livre, et enfin lorsque l’opinion publique était bien accoutumée, alors arrivait l’armée qui installait le pouvoir islamique — et qui aussitôt éliminait les Eglises chrétiennes en employant la violence pour convertir à l'islam.

Nous commençons à assister à ce processus en France (les autres pays européens se défendent mieux). Mais c’est du rêve éveillé que de présenter un programme de fédération islamique en France, pour mieux intégrer les musulmans. Ce sera au contraire le début de l’intégration des Français dans l’islam.

La seule mesure juridique valable, c’est de passer avec tous les immigrés un contrat comportant : la reconnaissance de la laïcité du pouvoir, la promesse de ne jamais recourir au djihad (en particulier sous forme individuelle — terrorisme, etc.), le renoncement à la diffusion de l’islam en France. Et si un immigré, beur ou pas, désobéit à ces trois principes, alors, qu’il soit immédiatement rapatrié dans son pays."

Jacques Ellul (Article paru dans l'hebdomadaire Réforme le 15 juillet 1989)

Lucile

Catherine Jacob, il s'agit d'un "hoax" ou "fake", avertissement-bidon autrement dit. Il suffit de googler "hoax on est tous paris", pour avoir des explications.

Noblejoué

@ Drailon
"Si on veut vaincre, alors, quoi qu'on en dise, on en a TOUS les moyens. Il faut, dès maintenant, commencer à fusiller, et pas que les terroristes."

Peut-on savoir qui vous projetez d'épurer ?

sylvain

Si résister aux terroristes c'est boire des verres en terrasse, je vais finir au Panthéon.

Noblejoué

@ Denis Monod-Broca
"-Pourquoi ? Parce que produire beaucoup de choses pas chères, c'est permettre à beaucoup de posséder la même chose sans se la disputer."
-Vous voulez rire !?... Nous sommes dans l'ère du toujours plus pour ceux qui ont et du toujours rien pour les autres, dans l'ère de l'insatisfaction universelle institutionnalisée."

Je ne veux pas rire. Cette idée vient de René Girard, qui n'a jamais dit que la société de consommation était une religion qui s'ignorait.
Pour lui, le problème était que la société de consommation... consomme beaucoup de matières premières d'où problème écologique.
Ce qui fait qu'on devrait s'en passer. D'où obligation soit de s'aimer les uns les autres, soit de se détruire maintenant que les boucs émissaires marchent moins.
Alternative redoutable.

J'en reviens à mon dada.
Daech, c'est encore une aberration monothéiste. Chaque religion abrahamiste a ses crises d'hystéries, les nôtres, guerres de religion et inquisition, les musulmanes, moins connues de nous mais dont la dernière nous prend pour cible.

Et donc.
Les arabo-musulmans, notez bien arabo-musulmans, c'est beaucoup moins flagrant pour les musulmans, d'ailleurs majoritaires, asiatiques.
Explosif car : zone plus attractive comme elle le fut quand Mare Nostrum, car le monde bascula vers l'Atlantique, et à mon avis, bascule à nouveau, mais vers le Pacifique.
Religion qui n'a pas su se moderniser comme en Occident.
Mon tout : arriération de gens qui furent grands d'où ressentiment.

Ressentiment.
Bien. On ne va pas avouer la vérité, qu'on est nul. Non ! On va diaboliser les concurrents plus heureux.
Comme on se réfugie dans la religion - pas gentil pour la religion qu'on va pourrir de son ressentiment - on se dit qu'on vaut bien quelque chose puisqu'on est religieux.
Eh oui, le raté n'accomplissant rien est bien obligé de se replier sur son être pour s'imaginer une valeur.
Or les Français (pas les Américains) sont moins religieux que les musulmans du Moyen-Orient.
Eh bien ! On dira qu'ils sont mauvais car sans religion, ou que leur consommation est une religion.
Pour les Américains, on dira que leur religion est mauvaise.
Eh voilà ! La religion aura servi, retour aux sources, à désigner des victimes.

Je ne plaisante donc pas en disant que la société de consommation assure une certaine paix. Par contre, elle n'est pas transcendante, moralement parlant.
Et les religions ?
Même dans le cas où les gens sont censés aimer leur prochain, c'est pour, pas plus désintéressé que se payer le dernier gadget, obtenir le paradis.

Puisque vous "m'accusez" de plaisanter, je plaisante : est-il plus probable qu'on trouve une moyen de pérenniser la société de consommation en produisant propre ou d'aimer son prochain ?
Cette question pourrait faire sujet de dissertation... ou pari de bookmaker.

OC

Je suis toujours autant effrayé, non pas par les actes commis (que je n'essaierai pas de qualifier car ils sont inqualifiables) vendredi soir mais par la nature des réactions.
Je ne suis pas allé manifester en janvier car je pensais, et je regrette tellement d'avoir eu raison, que c'était une manifestation inutile comme si on pouvait se battre contre une agressivité sans limite et sans frontière.

Je viens de lire sur un site qu'il fallait remettre à l'ordre du jour la peine de mort ! Pour des kamikazes ?? L'émotion ne doit pas faire dire n'importe quoi.

Je crains vraiment que beaucoup ne soient dépassés par la situation et ne voient pas et ne comprennent pas que le confort installé de nos sociétés peut ne pas plaire à certains.
Je lis ici ou là que ce ne sont pas des Français ! Que cela nous dérange au plus profond que des Français se retournent contre la France, je peux le comprendre mais malheureusement ce sont bien des Français qui ont été embrigadés, déshumanisés, enrôlés dans les rangs d'armées de l'ombre (de moins en moins dans l'ombre).

En janvier, j'avais été choqué car je pensais déjà que la majorité ne comprenait pas ce qui se passait.
Lorsque j'ai transmis des impressions au soir des résultats de l'élection du Président F. Hollande, et que je suis resté médusé par la violence exprimée place de la Bastille, la plupart des interlocuteurs avec qui j'avais échangé à l'époque m'ont expliqué que j'étais un pessimiste !
L'homme est capable d'imaginer les pires atrocités quand il n'a plus rien à perdre, en tout cas quand on lui fait penser que c'est la seule issue - dans certains cas cela a été porteur d'un nouvel espoir mais souvent cela a donné la naissance à des actes terroristes.

Aujourd'hui, nous sommes encore dans un autre cas, c'est un mélange de terrorisme et de nazisme contemporain : détruire pour détruire et systématiquement.
On pleure les temples d'Alep, mais pas les hommes qui y ont été assassinés car ce n'est pas chez nous mais cela fait une destination de voyage de moins, comme c'est dommage et terrible pour l'humanité !
Quel cynisme de ceux qui sont capables de pleurer des pierres et non les hommes !
Une photo dont on ne sait rien et là tout le monde passe devant le petit écran ou derrière un micro pour s'apitoyer sur le décès d'un enfant. Le premier sans aucun doute parmi les migrants !! Et qui pleure les enfants qui meurent chaque jour au Darfour ? Mais là ni pétrole, ni Français, ni terrasses de café donc ce n'est pas un sujet ; et si c'était le même ? Si notre passivité collective aidait au développement de ce nid de terrorisme ?

La démocratie est un régime formidable mais extrêmement fragile. Il faut la protéger - avant les catastrophes - mais ce n'est pas très vendeur pour les élections...
Alors beaucoup se demandent si on peut combattre ce terrorisme. Je n'ai pas de doute à condition que les volontés et les intérêts convergent.

Faut-il aller à Birkenau pour savoir que les camps d'extermination ont vraiment existé ?
Faut-il des attentats pour comprendre que certains sont prêts à tout et sans distinction, pour savoir que le pire peut nous arriver ?
Mais c'est vrai qu'aujourd'hui il est plus important de compter ses amis ou ses followers sur les réseaux sociaux !...

Pourvu que ceux qui peuvent agir aujourd'hui fassent les bons choix pour nous demain ! Anticiper est aussi important que décider.

Alex paulista

@Garry Gaspary | 16 novembre 2015 à 16:34
"Une belle victoire par chaos !"

Je ne sais pas si c'est de vous mais c'est bien trouvé.
Oursivi, prenez exemple : un seul jeu de mots bien trouvé et amené vaut mieux que cinq capillotractés.

Sinon, je sens que Jambon va faire un peu de clair au quartier en banlieue bruxelloise. Il est amusant de voir par ailleurs comment la politique belge s'invite dans le débat : voilà un Flamand qui s'entend mieux avec les Français qu'avec ses compatriotes wallons. En Belgique flamande, si vous allez déjeuner avec des Français, vous voyez la figure fermée des serveurs qui font semblant de ne pas vous comprendre. Puis vous leur demandez en anglais s'ils parlent anglais, que vous ne parlez pas flamand. Là leur visage s'éclaire et ils répondent dans un français impeccable "ah, vous êtes Français ?".
Alors vous leur demandez s'ils ont deviné à cause de notre accent en anglais... Ce à quoi ils répondent en souriant que c'est plutôt qu'on parle trop bien anglais pour être Wallon...

Robert

Pour alimenter la réflexion sur la société que nous avons construite et ses conséquences sur la perte des repères pour beaucoup de citoyens, je ne puis qu'inviter à lire ce billet :
http://loeildebrutus.over-blog.com/2015/11/40-ans-de-deregulations.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

avec cette réflexion complémentaire de Marc Rameaux :
http://le-troisieme-homme.blogspot.fr/2015/11/bifurcation.html

Et sur le sursaut possible, ce qu'en pense Monsieur Chevènement :
http://www.chevenement.fr/Que-la-Republique-se-manifeste-comme-un-regime-energique_a1775.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+chevenement+%28Chevenement.fr+|+le+blog+de+Jean-Pierre+Chev%C3%A8nement%29

Jabiru

Pourra-t-on vaincre ?
Seuls au niveau de l'Europe, la réponse est non
Avec le concours des autres Etats européens, peut-être mais pas si sûr que cela car le terrorisme est une guerre de l'ombre avec un ennemi non identifié et non prévisible.
Il est grand temps que tout le monde s'y mette avec ardeur et volonté.

Exilé

@anne-marie marson
F.Hollande ne démissionnera pas, mais il peut annoncer cet après-midi la démission de son gouvernement composé d'individus incompétents et imbus d'eux-mêmes, qui nous ont obligés à vivre ensemble, après les attentats de janvier, mais qui nous ont baladés, et mis en danger.

Je vois que nous sommes sur la même longueur d'onde.
Comment se fait-il que le Premier ministre n'ait pas présenté au moins symboliquement la démission du gouvernement, quitte à ce que le Président la refuse ?

Ceci dit, que penser de ces gens qui occupent en permanence le devant de la scène médiatique pour des questions qui ne les concernent en rien comme un accident d'avion ou bien un accident routier et qui l'occupent de la même manière pour des événements dont ils sont peu ou prou responsables de par leurs fonctions ?

Ce mélange entre les genres n'est-il pas fait pour introduire la confusion dans les esprits, pour que les gens qui regardent encore la télévision ne voient le Président que comme un présentateur du 20 heures comme un autre, ce qui lui permet d'occulter sa propre responsabilité et ses propres carences quand elles sont directement en cause, en plaçant les événements dramatiques sur le seul compte de la fatalité ?

Un chef d'entreprise serait mis en cause pour un accident moins grave survenu dans son établissement, et les dirigeants de l'entreprise France sont placés hors du champ des responsabilités ?
Où se trouve la cohérence, dans tout cela ?

scoubab00

Vaincre, oui bien sûr, mais ce n'est pas de notre ressort. Ou du moins pas directement.

C'est celui du bizness international qui n'hésitera pas à faire éparpiller ces extrémistes façon puzzle si ses intérêts vitaux sont en jeu. Il n'a pas de religion définie (Xavier), de morale particulière (Jean-Dominique), n'est pas anti-arabe par essence (Lucile et autres) non, il regarde ses chiffres. Pour l'instant tout va bien, quelques milliers d'annulations pour la tour Eiffel ou le Mont-Saint-Michel, bon on est largement dans le vert, Daech et ses alliés consomment plutôt pas mal d'armes, des femmes, un peu de drogue et autres babioles. Le milliard d'humains résiduel peut continuer à crever ou vivoter comme il en a envie puisqu'il ne peut pas encore acheter nos produits, brevets ; au mieux une réserve.
Pourquoi s'alarmer, pour quelques grenouilles de plus ou de moins ? Les gens à devises iront dépenser vers Londres, Milan, New York...

Avec tout cet or noir, gaz de schiste américains, Moyen-Orient plus vraiment top black list.

Xavier NEBOUT

Mais non, Jean-Dominique Reffait qui ne comprend jamais rien à rien : les enfants musulmans se voient contraints de vivre dans un pays qui n'est au fond pas le leur, un pays où les vieux finissent riches et en mouroir loin de leur famille, alors que pour eux, le vieux est la richesse de leur histoire. Ils voient les femmes aller travailler alors que chez eux l'homme se décarcasse pour éviter qu'elle ait à se soumettre à un autre homme. Ils voient leur père être toujours le chef spirituel et la mère être la maîtresse du foyer. Ils voient les Françaises montrer innocemment leurs appâts jusqu'à leur dernier souffle en criant au viol si on les regarde et encore plus fort si on ne les regarde pas ; les homos se marier etc. etc., en somme tout ce qui aurait qualifié notre civilisation de dégénérée il y a seulement soixante ans.

Alors cette société, ils se croient obligés de la combattre pour venger leur père réduit à l'impuissance de l'apatride, et ils découvrent dans l'Islam la force spirituelle que nous n'avons plus, et en somme que nous ne sommes plus rien.
Ces loubards de banlieue, ces délinquants, ils sont l'ombre de ce que nous ne sommes plus.

Et vous, l'intello de gauche, vous allez leur raconter les bienfaits de 1793 ?
Pour savoir leur parler, il faudrait reprendre la scolastique ; la manière de penser et de s'exprimer scolastique, le temps où les religions savaient débattre avec Aristote comme référence commune.

Exilé

(...) ses démarches de rassemblement

Bien entendu, le merveilleux Etat démocratique exemplaire que nous connaissons, prônant à chaque occasion le vivre ensemble et la lutte contre l'exclusion va inviter fraternellement ceux des Français généralement électeurs du Front National à se joindre en tant que tels à ce grand rassemblement le temps d'une trêve au cours de laquelle tous les Français pourront se retrouver au coude à coude, unis dans un même recueillement, éloignés de toute arrière-pensée électoraliste...

J'en vois qui font la grimace.
Meuh non, je blague...
Vous pouvez rester entre vous.

sylvain

Vivement le retour d'une droite ultraforte pour virer cette malaria de gauche la plus débile du monde.

@breizmabro | 16 novembre 2015 à 15:04

Même pas peur ! Par bravade, je continuerai à aller en terrasse boire ma tasse de café de 5cl à 7 euros ! non mais !

Michel Deluré

A la question "Pourra-t-on vaincre ?" j'aurais préféré l'interrogation "Voulons-nous vaincre ?".
Nous ne sommes certes pas dans une configuration traditionnelle et nul ne conteste que le combat contre un tel ennemi est particulièrement difficile. Mais nous sommes-nous jusqu'à présent donné les moyens de lutter efficacement contre cet ennemi ? Certainement pas et les événements de cette triste année 2015 sont là pour en attester. Depuis trop longtemps nous avons laissé entrer les vers dans le fruit. Depuis trop longtemps nous avons entretenu le terreau propice à la multiplication de ces vers. Par angélisme, par laxisme, par idéologie, les pouvoirs publics ont manqué de la fermeté indispensable en la circonstance. Combien les familles des victimes doivent être aujourd'hui soulagées de savoir que les êtres abjects qui ont perpétré leur sinistre besogne en ce samedi soir étaient connus des services de police et avaient fait pour certains l'objet de fiches "S" ! Quel précieux réconfort ! N'est-il pas du devoir de nos dirigeants de s'interroger sur l'efficacité de ce système ? Combien faudra-t-il encore de victimes avant que l'exécutif réagisse ? Nous savons que le risque zéro n'existe pas, mais avons-nous le droit de laisser ainsi dans la nature des êtres identifiés comme terroristes potentiels et donc dangereux pour la population ?
Nous souhaitons que ceux qui nous dirigent ne soient pas uniquement dans la réaction. Nous voulons qu'ils soient dans l'action et l'action, c'est avant tout prévoir, anticiper et prendre en conséquence les mesures efficaces qui s'imposent pour assurer la sécurité des citoyens.

Garry Gaspary

Je vois que JDR est soudain redevenu le porte-parole de N. Sarkozy qu'il avait pourtant traité de clown nuisible pour la France il y a peu de temps sur ce blog.

Son commentaire est d'une imbécillité la plus totale.

C'est pour cela que je demande à tout le monde ici de le lire attentivement.

Parce qu'il contient exactement tous les ingrédients que Daech espère instiller en France: un climat antirépublicain, l'amalgame entre musulmans de France et terroristes, islam et délinquance, un soulèvement forcé de la communauté musulmane face à des mesures iniques et aléatoires prises contre elle, le feu de nouveau dans les banlieues, des scènes de guérillas entre les forces de l'ordre et la jeunesse, le blocage, à terme, total du pays, etc., etc.

Avec Sarkozy et JDR aux manettes, c'est bien Daech qui gagnerait cette guerre contre la France. Une belle victoire par chaos !

Fort heureusement, nous ne sommes plus gouvernés par cette droite qui reste décidément la plus bête du monde et une honte pour la France.

eileen

Lundi 16 Novembre 2015 - Le congrès réuni à Versailles dans un moment grave et solennel, le président de la République lit un discours qui restera dans l'Histoire de France et il dit "il a toujourtété"...

Sans doute n'a-t-il pas eu le temps de lire, de relire son discours... pour s'en imprégner : le LPJ ne va pas le rater, les humoristes non plus, ce président Hollande n'a décidément pas de chance ! tout semble se liguer contre lui !

Robert

Vous posez, Monsieur Bilger, une excellente question : pourra-t-on vaincre ?

Jean-Dominique Reffait, le 16 novembre 2015 à 14:18 fait dans le troisième alinéa de son commentaire une excellente analyse que je partage presque intégralement.

De son côté, sbriglia, le 16 novembre 2015 à 11:02 liste parfaitement les méthodes en cours dans les esprits de nombre de nos concitoyens, y compris et surtout, nos dirigeants et nos journalistes qui "font l'opinion".

Sans doute, pour beaucoup et notamment nos dirigeants politiques, faudrait-il qu'ils commencent à "penser l’islam hier et aujourd'hui", titre d'un numéro spécial du Point qui vient de paraître.

En ce qui concerne ce billet, il est effectivement très agréable à lire et fait des constats pertinents.
Tout le problème est de passer du constat à "l'opératif", au concret de l'action.
Au titre du constat, vous écrivez : "L'Europe n'est plus un rêve. La France, quand on l'aime trop, moque ses adorateurs. La République, sans cesse invoquée, est trop partisane, arbitraire, politicienne dans son exploitation pour servir véritablement d'arme spirituelle. Nos chefs d'Etat ne sont plus des incarnations enthousiasmantes et exemplaires. Nous sommes, par la force des choses, le délitement de la politique et la dégradation de la civilisation, enfermés de plus en plus dans nos autarcies et nos subjectivités".

Vous avez oublié la propension, à longueur de médias et de communication politique, à la compassion, à la sensiblerie geignante.
Vous avez aussi parfaitement raison de souligner qu'aux "âmes gangrenées et aux actes des assassins rassemblés autour de la haine et d'un dessein unique, nous n'opposons qu'une résistance et une bonne volonté dénuées de l'essentiel".

Toutefois je ne vous suivrai pas lorsque vous affirmez que "nous manquons de valeurs au nom desquelles nous serions honorés de nous battre". Et enfin, je ne suis pas dans votre phrase de conclusion : "une foi, dans tous les sens et du côté du Bien, plus irrésistible que la leur odieuse".
En effet, nous sommes insidieusement passés en matière sémantique de la notion de "principes intangibles", ceux qui fondent la République française (Liberté, Egalité, Fraternité et surtout Laïcité, quatrième pilier allégrement oublié ce matin sur France Inter par notre ministre de l'Education nationale), au relativisme forcené de nos sociologues, pseudo-historiens, juristes, singulièrement au Conseil d’État, qui aboutit à ces notions pratiquement vides d'efficacité opératoire de "valeurs", du "vivre ensemble qui fait société", sauf celle d'avoir détruit le ciment de la République. A ce titre je ne saurais trop conseiller de réécouter l'intervention ce matin sur Radio Classique de Luc Ferry.

Ce relativisme est aussi celui qui a gangrené le corps enseignant. Ce 11 novembre, au pied du monument aux morts de ma ville, j'ai entendu un enseignant qui encadrait les élèves préposés au dépôt de fleurs en accompagnement des gerbes officielles, regretter le caractère guerrier de La Marseillaise. Quelle ironie du sort quand le 13 novembre on pouvait trouver d'une brûlante actualité ces paroles :
"Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !"

En écho, il faudrait que ces mêmes enseignants se reportent au septième couplet, celui pour les enfants, qui déclare :
"Enfants, que l'Honneur, la Patrie
Fassent l'objet de tous nos vœux !
Ayons toujours l'âme nourrie
Des feux qu'ils inspirent tous deux.
Soyons unis ! Tout est possible ;
Nos vils ennemis tomberont,
Alors les Français cesseront
De chanter ce refrain terrible" : (refrain)

Enfin, le début de votre phrase conclusive (une foi, dans tous les sens et du côté du Bien...) me paraît critiquable en ce sens qu'elle revient aux fondamentaux explicatifs de l'ex-président Bush Junior pour se lancer dans la lamentable seconde guerre contre l'Irak qui a eu pour seul effet de déstabiliser tout le Moyen et le Proche-Orient et d'en subir à présent les effets délétères sur notre propre sol ! Le camp du Bien, celui du Mal ne sont pas des notions universelles ! On n'est plus là dans la raison raisonnante des Lumières.

Pour terminer, je voudrais simplement m'interroger sur la compétence de Monsieur Sarkozy, non seulement ancien président de la République, mais aussi ancien ministre de l'Intérieur qui a osé demander que l'ensemble des individus figurant dans les fichiers "S" soient placés en résidence surveillée avec un bracelet électronique.
Depuis quand le contenu des fichiers des forces de sécurité devraient-ils être intégralement mis en place publique ? De fait, les succès initiaux des enquêtes menées après les attentats et la rapidité de l'identification des auteurs tient à l'existence de ces bases de données, parfaitement renseignées, et à leur excellente exploitation qui permettent aux enquêteurs (et au Parquet de Paris) d’identifier, de rechercher et d'interpeller dans les meilleurs délais les auteurs.
Beaucoup trop de gens ignorent les limites juridiques de l'action des forces de l'ordre dans le contexte normal de fonctionnement des institutions qu'ils interprètent comme une inefficacité, alors que seul l'état d'urgence ouvre la voie à une réelle efficacité opérationnelle.

Avec mes excuses pour la longueur inhabituelle de ce commentaire.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS