« Qui sont les pyromanes ? | Accueil | Les voeux du président de la République et leur sous-texte... »

29 décembre 2015

Commentaires

Alex paulista

J'ai une aversion naturelle pour les milices.
Idem pour les affiches scandaleuses du meilleur ami de la police biterroise.

On voit qu'à Béziers, les "conneries" s'affrontent.

kalanchoe

@ genau

Et les Juifs, ils ne se sont jamais considérés comme le peuple élu ?
Au lieu d'asséner unilatéralement vos 'vérités', soumettez-les au débat contradictoire avec les principaux concernés lors du week-end portes ouvertes des mosquées, un blog présentant des limites en termes de débat.
Vous montrez parfaitement ce que donnent des décennies de désinformation à présenter l'islam comme une religion d'arriérés violents qui asservissent les femmes.

apartheid

Hollande, Valls, Cazeneuve, Taubira et consorts (franc-maçonnerie) sont depuis la peste noire le fléau le plus catastrophique que la France ait connu et l'on nous interdit de le dire et même de le penser !

Cyril Lafon

Merci beaucoup Monsieur Bilger d'avoir publié le communiqué de Monsieur Ménard, j'apprécie beaucoup la transparence de votre démarche.
J'apprécie également l'explication de Monsieur Ménard, se taire et ne rien dire relèvent de la faiblesse.
S'expliquer d'une manière fort brillante est être en étroite harmonie avec sa conscience.

genau

Ce que Robert Marchenoir écrit résume bien la question: le gouvernement et l'opinion français ne voient pas du tout l'issue de cette déplorable affaire de l'islamisation de la France... et de l'Europe.
La volonté de destruction de tout groupe ethnique homogène est inscrite dans notre monde depuis la Guerre. L'Islam, de son côté, dans un artifice intellectuel quelque peu consternant a fait des arabes un peuple élu, et de la religion mahométane le seul mode de commandement possible.
Ils voient très bien que l'Europe et surtout la France, livrée aux politiques tenants de l'individualisme indifférencié n'offre plus aucune résistance à une communauté organisée sur un mode et une parole uniques, le Coran et la charia.
La fin du colonialisme a engendré des repentirs, valables pour certains cas, stupides dans d'autres (lire à ce sujet les déclarations d'Aït Ahmed) et un affaiblissement corrélatif de la foi dans le destin d'une nation. Tout cela est cohérent. L'Islam qui, depuis 1400 ans, n'a pas évolué d'un iota, voit une excellente façon d'étendre sa puissance en investissant progressivement ces territoires privés de toute conscience nationale, ou religieuse. L'Europe politique va également dans ce sens.

On ne peut pas reprocher aux musulmans de penser ainsi, c'est leur nature imposée depuis plus de mille ans et qui a prouvé partout sa permanence et aussi sa cruauté.

Sans doute des crimes chrétiens ont-ils existé, mais les écritures n'ont jamais prescrit de les commettre, au contraire du Coran. Il s'agit de comportements humains, pour les musulmans ce sont des comportements sacrés.

Il ne faut cependant pas s'en tenir à ce point de vue moral, et rester simplement pragmatique.

Un musulman ne sera jamais autre chose qu'un religieux, bigot par certains aspects, qui peut approuver des aspects de la civilisation occidentale mais... il y fera toujours une objection religieuse.

Nos hommes politiques, fugaces et surtout manœuvriers pour leur bénéfice personnel, font mine de vouloir maintenir les "valeurs de la République" mais sont inertes et ridicules devant une conviction religieuse qui n'a jamais varié et n'entend pas se réformer. Petit à petit, les musulmans gagnent des positions, accroissent leurs exigences, se posent en dominants, réduisent les femmes, noyautent les chrétiens et sapent l'autorité de l'Etat, tout en exigeant que cette autorité s'applique à interdire aux opposants de s'exprimer. C'est pourquoi certaines de leurs autorités ont admiré et aidé Hitler ce que M. Ramadan appelle la "légende", de la même façon qu'ils n'aiment pas citer Saïda Savitri.

Alors, quelle attitude avoir ? Le gouvernement français étant déjà en servitude progressive, à travers une polarisation de l'information, un activisme brouillon et un peu crétin à l'occasion de toute relation de faits qui n'est pas absolument favorable aux musulmans ne peut plus défendre notre civilisation qu'il s'est d'ailleurs, depuis cinquante ans, appliqué à détruire, dans un consensus général.
Seule l'opposition intellectuelle absolue à l'islam, le refus de la pénétration de cette religion dans les institutions, et la lutte pied à pied, la contradiction théorique permanente, la réfutation peuvent retarder le désastre.
Régis Debray dans son récent livre sur la laïcité, justifie la non mixité dans certains cas, car, de fait, la mixité n'est pas une obligation, on est d'accord, mais il est sûr que, forts de cet appui, les musulmans vont insister sur la légalisation de cette alternative pour organiser leurs territoires sur cette base. Résistance dans un premier temps puis abandon pour ne pas choquer une partie de la population électorale et le tour est joué, l'islam a gagné un pan législatif, avec un révolutionnaire français de bonne foi pour inspirateur.
Le traitement de l'affaire corse est également jusqu'à essayer de faire croire que l'agression des pompiers était le fait d'ados. Les pompiers ont dû faire une mise au point coléreuse en précisant bien qu'il s'agissait bien de jeunes adultes.
On n'en finirait pas de faire l'inventaire de la taqqiya des musulmans, mais sans haine, avec simplement une phrase : "On ne passe pas."

Robert

Merci Monsieur Bilger d'avoir mis en ligne ces écrits de Robert Ménard.

Il me semble que Robert Ménard démonte intelligemment le procès d'intention qui lui est fait par une élite et une opinion "bien-pensantes", toujours prêtes à la facilité de l'acceptation d'attitudes au fond inacceptables dès lors qu'elles émanent d'un certain bord considéré comme "populaire" et à qui est d'avance accordée l'excuse sociale, quels que soient les débordements de certains de ses membres. Sur fond de méconnaissance profonde de certains modes de pensée.

C'est le principe même du leurre pris pour la proie. Il y a une évidente menée subversive que notre gouvernement, se retranchant derrière une pseudo-islamophobie des Français - de souche comme de bien entendu -, voire un identitarisme à rejeter absolument, se refuse d'abord à reconnaître, ensuite à combattre avec les armes de la loi.

On est bien dans l'attitude des trois singes... Avec des lendemains qui déchanteront pour les générations à venir. Il suffit d'analyser comment sont ou ont été rapportées les affaires du Kosovo, de Centrafrique, de Côte d'Ivoire ou même de Tunisie et de Syrie. La perte des connaissances accumulées par nos orientalistes pendant des siècles conduit nos dirigeants à adopter des politiques erronées sur fond de bons sentiments. Or la politique, nationale comme internationale, ne saurait se confondre avec les bons sentiments. Ce que d'ailleurs Mohammed AOUAR a fort justement souligné de ses propres interrogations dans un billet précédent.

kalanchoe

Si vous voulez éviter le traquenard, il faut abandonner une lecture franco-francaise d'un problème mondial ; la France a été touchée peut-être moins pour ses valeurs que pour la facilité à la déstabiliser, l'objectif étant de créer une guerre civile parce qu'il est plus facile de prendre le pouvoir dans un pays en proie aux troubles que dans un pays stable et pacifié. Les bonnes volontés, qu'elles soient athées, musulmanes, chrétiennes ou bouddhistes, pour maintenir cet état de paix doivent être saluées.
Posez-vous également les bonnes questions : on ne peut pas reprocher à des habitants de pays en guerre de fuir pour assurer leur sécurité physique ni les refouler pour leur différence culturelle ou religieuse, demandez-vous plutôt pourquoi l'Arabie Saoudite ou les Emirats ne développent pas l'accueil des réfugiés ; c'est peut-être un moyen pour eux d'assurer l'expansion de l'islam. Mais c'est le but de ces pays, pas des immigrés traumatisés.

Marc Ghinsberg

@Jean le Cauchois

J'aurais grand plaisir à me joindre à votre discussion, je suis Marseillais d'origine et y ai vécu jusqu'à la fin de mes études secondaires.
Je vous souhaite également une bonne année ainsi qu'à tous ceux et à toutes celles qui nous lisent.

PJ

Il devrait être temps de relire "Monsieur Bonhomme et les incendiaires" de Max Frisch…

Denis Monod-Broca

@ Franck Boizard
"Comme d'habitude, le nombre de commentaires bisounoursiques..."

Mon petit doigt me dit que les miens sont du nombre.

Mais qu'importe !

Affubler l'autre, ou ses commentaires, d'un qualificatif en guise d'argument ne mène à rien de bon.

Les désaccords et les conflits sont inévitables. C'est une erreur de les fuir, de se les cacher.

On peut les aborder par la violence, symbolique ou réelle. Ça ne les résout pas, sinon provisoirement. Il vaut mieux faire appel à la raison, aux principes, au droit, aux bons semtiments... et tant pis si certains trouvent cela bisounoursique...

Lucile

Les gens qui croient de bonne foi et spontanément à la gentillesse des autres sont ceux qu'on a envie de fréquenter, des gens bien, pas des bisounours : des gentlemen. Le problème de la manipulation, c'est que le loup se déguise souvent en grand-mère, et il faut avoir l'esprit un peu mal tourné pour s'apercevoir qu'il a de grandes dents. Le contraire de ce qu'on nous enseigne depuis l'enfance, dans nos pays démocratiques où la confiance et la fraternité prévalent. Croire à la sincérité des autres dans un premier temps, bravo. Mais examiner objectivement les arguments de ceux qui flairent le traquenard, bravo aussi. Comme quoi on n'avance vraiment qu'à tâtons.

Michelle D-LEROY

Merci M. Bilger d'avoir publié cette lettre de mise au point.
Comme dans toute querelle, chacun peut avoir des torts ou des mots qui dépassent sa pensée mais ce qui est flagrant, en France, depuis quelque temps, c'est de constater les envolées médiatiques et les mises au pilori de certains parce qu'ils disent simplement des vérités. Mais comme chacun le sait toute vérité n'est pas bonne à dire.

Nous voyons donc régulièrement des journalistes ou personnalités devenir des sortes de parias de la profession dont la simple évocation émet un rejet, sans même prendre la précaution de lire ou d'écouter ce qu'il a à dire. Leur phrases sont sorties du contexte et ils sont traînés devant les tribunaux pour racisme, alors qu'ils ne font que de simples constatations. Et là je pense à Eric Zemmour mais il y en a d'autres, des intellectuels qui ne cherchent qu'à comprendre et disséquer la situation, la fracture de notre société.

Ainsi va la France qui n'invite plus ces gens trop lucides dans les débats télévisés de chaînes publiques, qui désigne des boucs émissaires mais défend parfois le pire par confort intellectuel, exaspérant le plus grand nombre en les jetant dans les bras du FN ou qui en fait des abstentionnistes lors des élections.

Il y a un déni de nos autorités, c'est évident.
Que ces mêmes autorités cherchent à ne pas mettre de l'huile sur le feu, on peut encore le comprendre, mais qu'en coulisses, ils ne tiennent pas compte des alertes de ces "parias", c'est une faute politique grave, car cela engendre un engrenage et un soutien implicite aux déviances des sacro-saintes valeurs républicaines. Et nous connaissons tous la phrase de Bossuet, "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets mais en chérissent les causes..."

Robert Ménard exagère peut-être pour être entendu, mais il essaie aussi de redonner la parole à tous ceux qui souffrent d'une situation qui s'amplifie depuis trente ans. En tout cas il a tout mon soutien.

Bonne fin d'année à tous et mes meilleurs voeux aux intervenants de ce blog. A Philippe Bilger et sa famille, tous mes voeux pour une très bonne année 2016. Une année sur ce blog où la parole reste celle de la liberté d'expression. Merci encore.

hameau dans les nuages

Et bizarrement France 3 caviarde l’interview du président de l'assemblée des musulmans de Corse mettant en cause notamment l'UOIF sur sa responsabilité concernant la montée des tensions inter-communautaires.

http://blogs.lexpress.fr/media/2015/12/29/france-3-passe-a-la-trappe-une-interview-du-president-suppose-de-lassemblee-des-musulmans-de-corse/

A quel jeu joue-t-on avec de plus un monsieur Valls qui veut être impitoyable avec les mouvements identitaires ?

marie

Bonjour Monsieur Bilger, merci pour ce billet.

"...rédigé sur les seuls extraits rapportés par Le Figaro de la page Facebook de la ville de Béziers, Robert Ménard m'a téléphoné et m'a fait parvenir le texte intégral de son communiqué du 28 décembre."

On prête à Laubardemont la citation suivante :
"Donnez-moi deux lignes de l'écriture d'un homme, et je le ferai pendre".

Les médias ne mettent-ils pas, trop souvent, les lecteurs dans les conditions choisies par eux-mêmes ?

Monsieur Ménard donne sans doute la vérité, trop : "toute crue" et celle-ci n'est pas toujours bien perçue, elle fait généralement peur. Souvent, on lui préfère celui qui séduit par la parole, même si celle-ci n'est pas toujours exacte.

Chez nous, depuis plusieurs générations, on transmet aux enfants de la famille ce qu'un de nos aïeux avait dit à propos de ce qu'on pouvait lire dans les journaux, afin qu'ils n'abandonnent pas leur esprit critique : "Le journal c'est comme un pauvre âne, il porte tout ce qu'on lui met sur le dos".

Très bonne année. Que cette nouvelle année nous apporte la réponse à nos prières, nos espérances de paix.

Jean le Cauchois

Cher PB,
Merci d'avoir donné à Robert Ménard "une occasion de révéler qui il est vraiment : un homme libre et tolérant", mais averti "des choses de la Méditerranée", de ses hommes et de ses pratiques, sur ses deux rives. Homme du Nord de la France, comme vous et comme Bernard Cazeneuve, j'ai eu par rapport à vous, dans ma vie professionnelle, la nécessité de commercer avec des gens des deux rives, d'Aix-en-Provence à Ras al-Khaimah : dommage de ne pas pouvoir bavarder tous les trois, et aussi avec Marc Ghinsberg ! Bonnes fêtes de fin d'année à toutes et à tous.

Gandon

"La "patrouille" musulmane de Béziers pour anecdotique qu'elle peut sembler marque une étape. Celle d'un pays où une religion inscrite au coeur de son identité semble si faible qu'il apparaisse possible aux tenants radicaux d'une autre religion, nouvellement arrivée, de s'arroger le droit de la "protéger". Au demeurant, la protéger contre qui ? Contre les musulmans modérés ? Évidemment pas. Contre les bouddhistes fous ? Allons donc !"

Très juste ; merci M. Bilger d'avoir publié cette lettre.

Franck Boizard

Comme d'habitude, le nombre de commentaires bisounoursiques face à un comportement dont la violence symbolique devrait sauter aux yeux fait douter de la pertinence de la démocratie.

Mais, d'une part, il est bien connu que les milieux intellectuels qui commentent sur les blogs de ce type ont un énorme talent pour l'erreur, ce sont des boussoles qui indiquent le sud. Que peut-on attendre de gens qui ont tour à tour admiré Lénine, Staline, Mao, Pol Pot, Castro ?

D'autre part, l'histoire n'est pas faite par les masses. La plupart du temps, la démocratie est un leurre. La mode est beaucoup plus forte que la réflexion. Les vrais dirigeants ne sont pas ceux qui votent mais ceux qui lancent les modes.

Exilé

@daniel ciccia
Le sentiment que j'en retire est que le premier magistrat de Béziers s'encombre bien moins que le ministre de l'Intérieur des règles de droit et semble peu attaché à la présomption d'innocence.

Que vient donc faire ici la présomption d'innocence ?
Il faudrait arrêter de marcher sur la tête pour retrouver un peu plus de bon sens.

Le premier magistrat d'une ville, responsable du maintien de l'ordre public, doit-il fermer les yeux sur les comportements manifestes voire parfois répétés de certains fauteurs de troubles connus, y compris quand ils ont été dûment constatés par des personnels assermentés ?

Quant aux ministres de l'Intérieur, croyez-vous qu'ils s'encombrent tous du principe de présomption d'innocence quand ils répriment (parfois de manière disproportionnée) certaines manifestations pourtant pacifiques en se livrant à des extrapolations hasardeuses ou bien quand, par exemple suite à la mort d'un jeune agitateur gauchiste, ils font interdire des associations dont nous ne sommes pas obligés de partager les vues mais qui n'ont pas eu à se reprocher la moindre violence en plusieurs années d'existence ?

Et ne trouvez-vous pas curieux que toutes les belles âmes expertes dans l'art de crier padamalgam et mettant la présomption d'innocence en avant dès que l'un de leurs protégés ne se comporte pas très bien (euphémisme) stigmatisent immédiatement en d'autres circonstances sans même connaître les tenants et les aboutissants tout ce qui serait susceptible d'être assimilable à une extrême droite généralement fantasmée ?

GLW

Forcément, quand c'est bien expliqué, c'est mieux compris.
Quoique, j'en lis quand même ici qui sont restés la tête dans le sable.
J'attends avec une certaine curiosité que ces nouveaux "Gardiens de la Paix" aillent offrir leur service de "protection" en se plantant devant une synagogue.

Achille

Bonjour,

Donc si j’ai bien tout compris, les musulmans qui ont voulu assurer la protection des fidèles catholiques la nuit de Noël étaient en fait des méchants et Robert Ménard qui s’est insurgé contre cette initiative est un gentil qui, comme c’est souvent le cas, n’a pas été compris.

J’espère que Dieu et Allah reconnaîtront les leurs. Pour ma part je renonce.

hameau dans les nuages

"Sur le site d'i-Télé, le journaliste a vendu la mèche malgré lui : "Des citoyens musulmans étaient présents sur le parvis de l'église [de Lens] pour accueillir les paroissiens et les protéger." Des musulmans qui accueillent des catholiques dans leur propre église ? Personne ne voit où est le problème ? Il n'y a personne pour protester contre l'indécence de cette phrase ?"
Rédigé par : Robert Marchenoir | 30 décembre 2015 à 00:36

Oui, et accueillis de quelle façon !
En faisant une chaîne humaine barrant l'iwan, pardon, le porche de l'église qu'il fallait franchir pour être protégé...

sylvain

@Robert Marchenoir | 30 décembre 2015 à 00:36

Que dire de plus ! Tout est exact dans ce que dit Marchenoir mais les bisounours résistent et acceptent leur soumission. Je copie colle ce splendide message.

Bravo aussi à M. Bilger pour avoir transmis le communiqué de Robert Ménard que j'avais déjà lu et copié sur un autre site.

Bravo aussi à R. Ménard que, comme beaucoup d'autres dans les charrettes de l'inquisition antiraciste, nous aurons pourtant prévenu ; ils seront reconnus ultérieurement comme des résistants de la première heure, tâche très noble, hyper risquée, la France mise à genoux définitivement par ce pouvoir complice devra subir d'autres charias encore pires que celles d'aujourd'hui.

M. Ménard vous êtes un héros !

jlm

Qu'ont pensé les catholiques "protégés" par des musulmans à Béziers ? Que disent les autorités religieuses auxquelles est rattachée cette paroisse ? Pourquoi le même processus à Lens n'a-t-il pas suscité les mêmes réactions de rejet, du moins qui soient relayées par les médias ?
Le désengagement de l'action publique dans de nombreux quartiers se paye aujourd'hui. A l'Etat de faire son travail pour rattraper ses propres erreurs, mais le fera-t-il ? A-t-il seulement les moyens de le faire ?
Ce communiqué apporte un éclairage différent aux déclarations du maire de Béziers qui devrait comprendre que l'énoncé des faits bruts est toujours préférable à l'emphase passionnée ou passionnelle.
On a laissé des ghettos se développer dans les grandes villes, on a laissé aussi des ghettos intellectuels se construire à notre insu : on se réveille groggy devant la haine éprouvée par les français terroristes à l'égard de leur propre pays. Quel dommage que Monsieur Hollande s'entoure de personnalités ignorantes des vrais réalités de la vraie vie de la plupart des Français ainsi que de personnalités construites par un exercice prolongé au sein de leur parti, dogmatiques égotistes vivant dans le confort de leur fonction comme dans celui de leurs certitudes non vérifiées.
Le maire de Béziers désire provoquer des réactions de lucidité mais en même temps il prend des mesures contradictoires avec un état d'esprit républicain par la création d'une police qui n'en est pas une, une police parallèle en quelque sorte. Mais est-il le seul responsable de cet état de fait ? Nous savons tous que non et si l'on n'est pas obligé d'approuver ses décisions, on peut les comprendre. Et se dire que peut-être que la connaissance du terrain qu'il peut avoir a plus d'intérêt que celle de nombre de nos élus trop gâtés par la politique ou leur propre parti.

Exilé

Merci à Philippe Bilger d'avoir publié le communiqué de Robert Ménard.

Si vraiment la presse ne l'a pas encore fait à cette heure, honte à elle.

kalanchoe

@ daniel ciccia

Je me permets, puisqu'il me semble que vous vous appuyez sur un de mes précédents commentaires, de préciser que c'est à Lens que le prêtre a remercié les musulmans, j'ignore quelle a été la réaction à Béziers. Je vous prie de m'excuser de l'imprécision de ce précédent commentaire.

Denis Monod-Broca

L'antisémitisme était anti-juifs, il est désormais anti-musulmans. Une majorité y adhère, encore et toujours. Nos Princes s'y rallient.
Tragique ironie de l'histoire, la lutte contre l'antisémitisme d'hier justifie l'antisémitisme d'aujourd'hui...

Michel Deluré

Merci M. Bilger de nous offrir cet autre éclairage sur cette affaire. Cela permet au moins d'avoir une vision des faits moins parcellaire que celle relatée par les médias et ainsi de conforter ou d'infirmer notre propre jugement.

Jabiru

Ce que je retiens de ce communiqué de Robert Ménard c'est la conclusion qui doit faire sérieusement réfléchir "une tentative de prise de possession lente mais déterminée de notre pays."
S'agissant de la progression des événements sur notre sol, j'ai le sentiment que l'approche du Maire de Béziers est malheureusement on ne peut plus réaliste. En tout cas la publication de ce communiqué s'imposait.

Frank THOMAS

Ce communiqué du maire de Béziers semble empreint de sincérité.
Néanmoins, il ne lève pas un point important : en quoi l'intervention de ces musulmans est-elle illégale, voire délictueuse ?
J'entends bien ce que dit M. Ménard, à savoir que les deux jeunes gens qui apparemment sont les meneurs du mouvement, ont des antécédents - du moins l'un d'entre eux - qui permettent de douter de la pureté de leurs intentions.
Ce soupçon, pour recevable qu'il soit, ne suffit cependant pas à justifier un communiqué publié à chaud, si lapidaire et péremptoire qu'il nécessite la longue explication et la tardive justification reproduite ici.
Le premier magistrat d'une ville aussi sensible que Béziers, ville jadis livrée à un catholicisme sectaire, violent et sanglant, abritant aujourd'hui une large communauté de musulmans et de Français d'Algérie, ne devrait certainement pas réagir de façon aussi rapide et irréfléchie. Ménard est assez fin connaisseur du monde des médias pour ne pas ignorer l'impact violent d'un court communiqué sur Facebook, rédigé à chaud.

Reste que le point le plus fort du texte du maire de Béziers se trouve selon moi à la fin, lorsqu'il se demande s'il est concevable que deux musulmans réputés intégristes et anti-chrétiens soient les personnes idoines pour apporter aide et protection aux fidèles catholiques auxquels, au fond d'eux-mêmes, ils souhaitent tout le mal possible..
Cette interrogation, pour peu que soit démontré l'engagement sectaire de ces individus, est pour le moins troublante et suffit sans doute à justifier le texte que publie Monsieur Bilger.

Yves

Les compléments d'information publiés cette nuit sont plus qu'utiles. Merci.
Je n'y trouve cependant pas réponse à toutes les questions que je me posais. Ainsi :
- avant de "sécuriser" une partie de la ville, les organisateurs avaient-ils fait la moindre démarche auprès de la mairie ? de la sous- préfecture ? (ce qui serait en faveur de la sincèrité de l'initiative);
- si des agresseurs de catholiques s'étaient présentés avec armement et explosifs, avec quel discours le groupe de protection se serait-il opposé à eux ? avec quel armement ?

Lucile

Dans The Guardian aujourd'hui, citation d'un homme jugé pour avoir projeté de se faire exploser dans le métro londonien :

Rehman conversed with the undercover investigator in a private conversation online, asking "how dumb these kuffar are lol" and - after confiding in the investigator he was preparing for martyrdom - whether he wanted to join him or go the "lone wolf route". He also tweeted: "Now I just make explosives in preparation for kuffar lol and when I've made the required amount I'll be wearing them on my chest."

http://www.independent.co.uk/news/uk/crime/mohamed-rehman-and-wife-sana-ahmed-khan-found-guilty-of-planning-london-terror-attack-a6789766.html

Dans une conversation privée sur internet : "Comme les Kuffar (non musulmans) sont bêtes, lol (on rit bien fort)".

Il a confié qu'il se préparait au martyre et a demandé à son correspondant s'il voulait se joindre à lui ou prendre une voie "de loup solitaire".
Il aussi tweeté : "Pour l'instant je prépare des explosifs pour les Kuffar, lol, et quand j'en aurai autant qu'il le faut..."

Je crains que l'idée que les Kuffar soient bêtes - lol, riez bien fort - ne circule pas seulement de l'autre côté de la Manche.

fugace

@ daniel ciccia | 30 décembre 2015 à 00:03
"...le pape François, que je crois être le chef de l'Eglise catholique, était favorable à la rencontre interreligieuse dont l'enjeu est probablement vital dans certains lieux du monde."

Il est probable si ce n'est certain que si les quelques intervenants bénévoles s'étaient joints (exceptionnellement) à l'office, leur démarche aurait été sans aucun doute reconnue à la puissance dix, et allant alors, et alors seulement, dans le sens du rapprochement du pape François. Avec une sortie commune bougies en mains sur le parvis. Est-ce imaginable ?

@ Robert Marchenoir | 30 décembre 2015 à 00:36

"Qui veut trop prouver ne prouve rien, Trop d'empressement à vouloir convaincre d'une chose provoque le soupçon", pourrait-on vous rétorquer.

Et pourtant je vous ai lu sans même avoir ressenti le besoin d'ouvrir l'un quelconque des liens proposés.

J'ai reçu un conseil il y a fort longtemps (je n'avais pas vingt ans) de la part de plusieurs de mes aînés, ayant soit côtoyé cette culture de très près, soit en étant directement issu pour l'un d'eux, qu'il ne fallait jamais au grand jamais "faire confiance" à 100%, même de son meilleur ami.
Sans doute les choses ont-elles changé en près d'un demi-siècle, mais si jusqu'à ce jour je m'étais interdit de transmettre le message à mes petits-enfants, je commence à m'interroger.
Quel service leur rendre ?

Ellen

@daniel ciccia - 00:03

Parce que vous vous croyez que le curé de la paroisse biterroise aurait téléphoné au Pape François pour lui demander l'autorisation de garder notre église par une milice musulmane ? Le pape François est trop bon, humble et aimé, mais loin d'être naïf à ce point. A ne pas confondre une rencontre interreligieuse qui est une union souhaitée entre les peuples de diverses religions avec une milice musulmane pour garder notre église. Surtout après le 13 novembre.

@Robert Marchenoir-29.12.2015 à 00:03

Merci d'avoir posté votre documentation bien compilée et très intéressante. Bizarre que de choisir, pour les jeunes non-musulmans et des musulmans non endurcis comme lieu touristique la Turquie !! Serait-ce un futur bourrage de crâne par endoctrinement ? Les billets de Philippe Bilger sont si passionnants que j'ai oublié d'aller dormir. Bien, cette fois j'éteins tout et à demain.

Robert Marchenoir

Cher Monsieur Bilger,

A l'heure où vous rédigiez le présent billet, j'étais en train d'écrire le commentaire suivant à votre précédent article, que je vous adresse sans en changer un mot : vous y trouverez, je crois, des informations inédites qui vous intéresseront -- et qui vont dans votre sens.

*****

Cher Monsieur Bilger,

Vous me semblez un homme honnête et connaissant le poids des mots. Votre parole porte. Vous devriez vous renseigner avant d'écrire.

Vous affirmez que les musulmans ayant prétendu "protéger" l'église de la Devèze (ainsi qu'une autre à Béziers) s'opposent aux exactions des islamistes. C'est faux. C'est un mensonge. Non le vôtre, mais le leur, que vous gobez comme un débutant.

Ces soi-disant musulmans modérés sont des islamistes. Des gens qui nous vouent une haine féroce. L'un d'entre eux a affiché sur sa page Facebook une Marianne décapitée, à la tête remplacée par le Coran. L'autre est venu perturber le conseil municipal, et a dû être expulsé par la police. Voyez les explications de Robert Ménard :

http://www.ville-beziers.fr/actualite-du-moment/actualites/mise-au-point-de-robert-menard-propos-de-la-milice-musulmane-beziers

Comme par hasard, exactement au même moment, d'autres musulmans prétendument opposés au terrorisme sont allés "protéger" l'église de Lens, dans le Pas-de-Calais... après avoir rameuté les médias et avant de susciter soixante articles de presse à travers le monde.

http://www.lepoint.fr/societe/lens-des-benevoles-musulmans-protegent-la-messe-de-noel-25-12-2015-2005226_23.php

Ces musulmans ont, face aux caméras, proclamé leur "respect" et même leur "amour" de leurs "frères" catholiques.

Et ces derniers, suivis comme un seul homme par les médias, par le gouvernement et même, maintenant, par un homme aussi averti que vous, ont gobé tout cru ce mensonge odieux.

Vous croyez donc sur parole tout ce que dit un musulman ? Alors que 1400 ans d'histoire ont enseigné à nos ancêtres la folie d'une telle attitude ? Alors que le dogme musulman permet et encourage la taqiya, le mensonge rituel destiné à tromper l'infidèle pour mieux l'asservir ? Lorsque vous étiez procureur, vous croyiez sur parole tout ce que vous disaient les gens qui étaient devant vous ?

Il suffisait d'aller consulter la page Facebook de l'Union des citoyens musulmans du Pas-de-Calais, à l'origine de cette initiative de Lens, pour constater que sans aucune incertitude possible il s'agit d'une imposture, d'un piège, et que ces gens-là sont des extrémistes organisés et méthodiques, anti-chrétiens et anti-français :

https://www.facebook.com/pages/Union-des-Citoyens-Musulmans-du-Pas-de-Calais/789078967826325

Le mot même de "protection" aurait dû vous faire sauter au plafond, comme il aurait dû faire sauter au plafond tout ce que ce pays compte de journalistes, d'experts, d'hommes politiques et même de ministres de l'Intérieur (lequel a jugé bon de "remercier" les musulmans de cette initiative).

La "protection", c'est exactement le mot utilisé, dans le dogme islamique, pour désigner le statut de la dhimma, réservé aux chrétiens et aux juifs dans les territoires où les musulmans ont le pouvoir, et par lequel les musulmans consentent, en effet, à les "protéger", c'est-à-dire que, par exception aux prescriptions de leur religion, ils consentent à ne pas les massacrer.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dhimmi

Et la contrepartie de cette "protection", qui n'est qu'une tolérance révocable à tout instant, c'est un statut de dhimmis, de citoyens de second rang, de sous-hommes auquel les chrétiens et les juifs doivent consentir, un statut tout à fait comparable au statut des juifs sous les nazis : les chrétiens et les juifs n'ont la vie sauve qu'à condition de payer un impôt spécial aux musulmans, la jizya ; ils sont soumis à toute une série de vexations et de discriminations, ajustables à l'infini selon les époques.

Il leur est interdit de monter à cheval ; de construire des maisons aussi hautes que celles des musulmans ; de marcher autrement que pieds nus ; de s'appuyer, pour les vieillards, sur autre chose qu'une canne en roseau (!) ; ils doivent porter une marque distinctive... de couleur jaune (les nazis n'ont rien inventé).

De façon générale, ils doivent accepter de s'humilier ostensiblement face aux musulmans : il ne leur suffit pas de payer l'impôt des "gens du livre" (les fameux Jean du Livre, censés symboliser la bienveillance manifestée par les musulmans envers les autres "religions monothéistes" et le fait que "tout ça c'est le même Dieu, finalement") ; encore faut-il, pour qu'ils aient la vie sauve, qu'ils le fassent lors d'une cérémonie publique où (par exemple) ils recevront une claque sur l'arrière de la tête, pour bien leur faire comprendre qu'ils ne sont que des chiens et que leur sort ne tient qu'au bon vouloir de leurs maîtres.

Tout cela, nos ancêtres le savaient : professeurs, hommes politiques, gens du peuple... Tout le monde avait gardé le contact avec ce qui est notre histoire, non pas parce que l'Europe aurait des racines musulmanes, comme disent les traîtres et les imbéciles, mais parce qu'un million deux cent mille Européens ont été emmenés en esclavage en Barbarie (c'est à dire en Afrique du Nord) par les musulmans, entre le 16e et le 19e siècle, où ils ont été sauvagement assassinés, soumis à des tortures abominables et souvent revendus comme otages à leur famille en échange de sommes considérables ; soit exactement ce que font les musulmans aujourd'hui -- pardon : les islamistes, mais évidemment ça n'a rien à voir...

Donc, qui sont ces fameux "citoyens musulmans du Pas-de-Calais", qui ont le culot de venir, jusque sur le parvis de nos églises, proclamer leur prétendu "respect" et leur prétendu "amour" envers leurs "frères" chrétiens ? Eh bien, il suffit de les écouter :

Ils se sentent musulmans avant d'être français :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/975296082537945/?type=3

Ils se réjouissent de l'invasion migratoire et du remplacement de population :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/938945839506303/?type=3

Ils ouvrent des écoles communautaires maquillées derrière des noms français pour endoctriner leurs enfants contre nous :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079081159647.1073741828.789078967826325/904391402961747/?type=3

Ils pensent qu'interdire le foulard islamique, c'est de la discrimination :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/885041801563374/?type=3

Ils invitent une femme voilée pour défendre la cause des femmes musulmanes :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/872044539529767/?type=3

Ils exploitent contre nous la notion malhonnête et perverse "d'islamophobie" inventée par l'imam Khomeini, et prétendent que ce n'est pas une opinion, mais un délit :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/871584492909105/?type=3

Ils incitent leurs filles à ne pas se mélanger aux non musulmans :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/870438363023718/?type=3

Ils détournent une citation de Tolstoï (épouvantablement mal traduite au demeurant, ce qui prouve leur grande intégration à la société française), pour essayer de lui faire dire que l'islam est supérieur au christianisme :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/812204712180417/?type=3

Ils essaient de mettre une gloire des lettres françaises aux pieds de Mahomet (écrit à l'anglaise) :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/812204922180396/?type=3

Ils exagèrent de façon indécente leur rôle dans les guerres menées par la France :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/792558674145021/?type=3

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/789085381159017/?type=3

Ils pensent que le Parlement français sert essentiellement à favoriser leurs intérêts tribaux à l'étranger :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/791177564283132/?type=3

Ils font l'éloge de la taqiya, le mensonge rituel musulman par dissimulation destiné à asservir les infidèles :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/789079161159639/?type=3

Ils menacent François Hollande de ne plus voter pour lui, parce qu'il n'aurait pas suffisamment soutenu Gaza à leurs yeux :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/789086227825599/?type=3

Ils insultent Eric Zemmour :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/792403720827183/?type=3

Ils n'aiment pas Marine le Pen :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/975435059190714/?type=3

Ils pensent que le Front national est "xénophobe, raciste et islamophobe" :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/850938098307078/?type=3

Ils perpétuent le mythe antisémite d'un Israël sanguinaire, soutenu par les Etats-Unis face aux pauvres Palestiniens pacifiques méprisés par le monde entier :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/789086237825598/?type=3

Ils sont obsédés par leur pèlerinage à La Mecque, rétrograde, obscurantiste, anti-occidental, anti-hygiénique et périlleux :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/791179340949621/?type=3

Quand ils font du tourisme, ce n'est pas pour découvrir la beauté des régions françaises ou des églises romanes, c'est pour s'émerveiller devant un pays musulman dont ils furent les sujets pendant des siècles :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/952290744838479/?type=3

Ils répercutent un mensonge maintenant éventé, en prétendant que c'est un musulman qui a sauvé les otages du magasin Hyper Cacher :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/808607079206847/?type=3

Ils prétendent que les musulmans sont, non pas les auteurs, mais les victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/807888805945341/?type=3

Ils se félicitent que la rédaction de Charlie Hebdo soutienne le "peuple palestinien", qu'elle fasse le geste de l'index tendu vers le ciel, symbole de soumission à Allah et signe de ralliement des terroristes islamiques qui devaient les massacrer peu après, et que Charb ait prononcé la shahada, profession de foi qui faisait de lui, selon le dogme, un musulman à vie, passible de la peine de mort en cas d'apostasie :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/806766379390917/?type=3

Ils se moquent des Français, des Juifs et des Occidentaux qui ont été assassinés par des terroristes musulmans fonçant dans la foule au volant de leur voiture, et ils mettent leurs méfaits sur le dos de vieux Blancs incapables de conduire correctement :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/795946187139603/?type=3

Ils invitent le "professeur" Hani Ramadan, encore plus extrémiste que son frère Tariq, pour "expliquer le rôle et la nécessité d'une mosquée" :

https://www.facebook.com/789078967826325/photos/a.789079067826315.1073741826.789078967826325/871573472910207/?type=3

Hani Ramadan, qui explique que les attentats du 13-Novembre n'ont rien à voir avec l'islam, qui insinue qu'il s'agit d'une "manipulation", que ces attentats ont été organisés par le gouvernement, qu'on ferait mieux de "surveiller le Mossad" ; Hani Ramadan qui s'indigne de la Légion d'honneur décernée aux Américains qui ont maîtrisé le terroriste musulman du Thalys ; Hani Ramadan qui défend la lapidation des femmes et la charia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hani_Ramadan

http://www.conspiracywatch.info/Hani-Ramadan-sur-les-attentats-Commencons-par-surveiller-le-Mossad_a1497.html

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2015/11/15/sur-les-attentats-de-paris-du-13-novembre-2015-271791.html

Bref, ce que montre cette page Facebook, c'est que les membres de l'Union des citoyens musulmans du Pas-de-Calais sont... des islamistes de la plus belle eau, parfaitement raccord sur le plan idéologique avec les terroristes du 13-Novembre. Et ce sont ces gens-là qui viendraient "protéger" nos églises des terroristes musulmans ?

Cette "protection" est de la variété que fournissent les mafias.

A l'évidence, ces deux opérations simultanées, à Béziers et à Lens, sont des opérations de désinformation et de subversion, minutieusement coordonnées et planifiées. C'est un acte de guerre subversive anti-française, un acte de djihad, non sanglant pour le moment, mais les djihadistes politiques et sociaux marchent main dans la main avec les djihadistes militaires.

Il s'agit d'habituer les catholiques à être "protégés" de la sorte par des milices musulmanes. Il s'agit de bien leur faire comprendre (et de faire comprendre à tous les Français à travers eux) que seuls les musulmans pourront les "protéger". Et pour cela, il faudra en passer par leurs conditions... susceptibles de s'aggraver au fur et à mesure que ces derniers acquerraient davantage de pouvoir au sein de la société.

Sur le site d'i-Télé, le journaliste a vendu la mèche malgré lui :

"Des citoyens musulmans étaient présents sur le parvis de l'église [de Lens] pour accueillir les paroissiens et les protéger."

Des musulmans qui accueillent des catholiques dans leur propre église ? Personne ne voit où est le problème ? Il n'y a personne pour protester contre l'indécence de cette phrase ?

daniel ciccia

J'ai pris la peine de lire les justifications que livre le maire de Béziers. Le sentiment que j'en retire est que le premier magistrat de Béziers s'encombre bien moins que le ministre de l'Intérieur des règles de droit et semble peu attaché à la présomption d'innocence.
Il me semble qu'il décrète, selon ce que lui dicte sa seule bonne foi, que tel individu ou tel autre est suspect de sympathies, sans les caractériser vraiment puisque seul, en état de droit, l'appareil judiciaire est habilité à entreprendre, s'il le juge opportun, l'instruction contradictoire et le procès.
Y aurait-il un état de droit particulier dans la cité biterroise ?
J'observe cependant que le curé de la paroisse concernée, qu'il ne faut pas considérer comme naïf, a remercié les intéressés de leur initiative et rappelle que le pape François, que je crois être le chef de l'Eglise catholique, était favorable à la rencontre interreligieuse dont l'enjeu est probablement vital dans certains lieux du monde.
Bien à vous.

Ellen

J'ai déposé mon commentaire vers 23:20 sur le précédent billet avant de découvrir vos écrits sur le Communiqué de Robert Ménard. Parfaite synchronisation à quelques minutes près. Je ne change rien à mes écrits.

Bonne nuit

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

MA CHAINE YOUTUBE

PRESSE, RADIO, TELEVISION & INTERNET

INSTITUT DE LA PAROLE

  • Formation à l'Institut de la parole
    Renseignements et inscriptions : [email protected]
  • L'Institut de la Parole propose des formations dans tous les domaines de l'expression et pour tous, au profane comme au professionnel de la parole publique. L'apprentissage et le perfectionnement s'attachent à l'appréhension psychologique de la personnalité et aux aptitudes techniques à développer. L’Institut de la Parole dispense des formations sur mesure et aussi, dans l’urgence, des formations liées à des interventions ponctuelles, notamment médiatiques. Magistrat honoraire, Philippe Bilger propose également des consultations judiciaires : conseils en stratégie et psychologie judiciaires.

MENTIONS LEGALES

  • Directeur de la publication : Philippe Bilger
    SixApart SA 104, avenue du Président Kennedy 75116 PARIS